AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Ven 7 Oct - 22:47

La fontaine de sang, je plongea un doigt dans le liquide avant de le ressortir. Je me posais des questions sur la provenance du fluide bien que cette endroit me détendais. Je goutai, j’aime toujours autant, en plus, ça a une si belle couleur rougeâtre. J’avais caché ma plume noire dans ma casquette couleur cendre. J’avais un T-shirt noir (qui couvrait malgré tous mes épaules et donc une partie de ma cicatrice) ainsi qu’une veste sans manche couleur rouge sombre. Mon pantalon noir et mes baskets noires me laissais mon air de jeune homme… C’était un peu le cas remarque… L’oiseau majestueux posé sur mes genoux, borgne, me regarda. Il doit en savoir des choses sur cette île lui, je me décidai à l’interroger ;
« -Tu sais d’où vient tout ce sang ?
***J’ai beau avoir vécue une partie de ma jeunesse sur l’île, je ne connais pas tout sur tout non plus. ***
-Dommage alors, j’imagine… »
Un silence.

Je le fixai, on aurait dû être trois à admirer cette belle fontaine, pas seulement deux.
« -Tu crois que Cat aurais aimez ?
***Vous aviez beau être frère, vous étiez diffèrent sur certains points. *** »
Me répondit-il dans ma tête. Il a raison mais malgré cela, une certaine douleur faisait encore écho dans ma poitrine. Je soupire, caressant mon ami. J’imagine que je me souviendrais toujours le jour où mon frère est mort même si je l’ai vengé depuis mais je n’y peux rien hélas. Peut-être qu’il n’aurait pas aimez le goût du sang ou sa couleur mais j’aurais quand même appréciez l’avoir à mes côtés. Vent Funeste à au moins l’air de s’accommoder merveilleusement à sa forme actuelle, tel le Morany transformé qu’il est. Mais je vis une fille du coin de l’œil. Je vérifiai que ma plume noire était bien cachée et que tout signes distinctifs était dissimulés avec mes vêtements bien mit puis je me détendis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Dim 9 Oct - 10:11
«Pourquoi faillait-il que cette foutue fontaine de sang soit pile sur le meilleur chemin pour aller au lycée ?». Cette question la petite Sophia se la posait tous les jours de cours. Elle détestait ce monument car il lui était juste impossible de ne pas lâcher une larme en passant devant et lorsqu’elle avait essayé de faire un détour, on la voyait de loin cette saloperie. En plus, ce n’était pas comme si on pouvait aller y boire maintenant, ce serait trop risquer vis-à-vis humains. On avait d’ailleurs mit des plaques métalliques tout autour annonçant que l’eau était bourrée de colorants et non potable.

Ces avertissements n’avaient cependant pas semblé freiner un jeune homme, qui trempa son doigt pour y goûter. Sophia regarda rapidement autour d’elle et vu que ce geste semblait avoir passé inaperçu. Comme elle ne reconnaissait personne dans la foule, cela fit peur à la petite Capienne car s’il s’agissait d’un humain et pire qu’il avait reconnu le goût du sang, elle devait devoir intervenir. Elle avait encore en mémoire le cirque qu’il y avait eu lorsqu’une famille entière avait dû être réduite au silence. Heureusement qu’ils avaient étaient tous présent et que personne n’avait pu alors creuser sur les circonstances de leur disparition.

La jeune adolescente, qui portait un uniforme scolaire de manière plutôt décontractée et avait ces cheveux teints en cyan, s’approcha du jeune imprudent. Ce n’est qu’à cet instant qu’elle remarqua l’oiseau posé sur ces genoux, il lui semblait trop calme pour être sauvage, surement un Morany. Quant au jeune homme, elle n’en savait rien mais comme il restait calme avec cet oiseau sur ces genoux, il en était peut être un aussi.
    «Bonjour, je ne sais pas si vous avez vu les panneaux mais il est dangereux de boire de cette eau. Vous vous sentez bien ? Les gens qui y boivent se sentent rapidement mal. Vous voulez qu’on vous amène à l’hôpital pour un contrôle ?»
Sophia l’avait dit d’une voix normale, espérant qu’un Capien puisse l’entendre et l’aider à intervenir si besoin.

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Dim 9 Oct - 13:33

La fille, maintenant qu’elle arrivait, semblait être en tenue scolaire, sûrement une étudiante bien que ses habits étaient plutôt décontractés. Elle avait les cheveux Cyans tout comme ses yeux. Je levai un sourcil, ya un problème ma petite ?
«-Bonjour, je ne sais pas si vous avez vu les panneaux mais il est dangereux de boire de cette eau. Vous vous sentez bien ? Les gens qui y boivent se sentent rapidement mal. Vous voulez qu’on vous amène à l’hôpital pour un contrôle ?»
Je soupirai, Vent Funeste tournait brusquement la tête vers elle, révélant la terrible cicatrice qui avait remplacé l’un de ses yeux. Je ne pus m’empêcher de sourire.
« -Faut vraiment que je te trouve un bandeau, mon ami. »
Oui, j’avais délibérément ignoré la jeune fille. Mon instructeur me regarda de nouveau.
« ***Je ne vois pas pourquoi, j’en ai jamais eu et jamais eu besoin avant. ***
-Certes, mais avoue qu’un corbeau borgne, ça ne passe pas trop inaperçu. »
Il soupirait comme un corbeau était capable de soupirer et vint se poser sur ma tête. Une plume morte noire tomba dans le liquide rouge. Devant la fille, délibérément après avoir remis ma casquette bien en place, je replongeai mon doigt dans le sang avant de le lécher malicieusement.

Mon ami eu un mouvement de tête désapprobateur mais on ne se refait pas. J’imagine qu’elle n’est pas humaine car sinon, elle serait passé sans rien dire. Les humains ne se soucie pas de la santé de leurs compères après tout.
« ***Surement une Capienne, ils protègent férocement le secret de leur fontaine après tout. *** »
Je souris, guettant la réaction de la jeune fille. En effet, je sentais bien que mon corbeau ne m’avait pas parler seulement à moi. Je me décide enfin à parler à la jeune fille ;
« -J’ai toujours aimé le goût du sang. Mais j’avoue être curieux ; comment faite-vous pour en avoir autant et comment faites-vous pour l’acheminer jusqu’ici sans qu’il coagule ?
***Blood !*** »
Je crois qu’il n’a pas contrôler sa pensée et que je ne suis pas le seul à avoir eu une agression mentale. Blood… Sang en anglais, ça me vas si bien comme prénom. Je caressai le corbeau sur ma tête.
« -Quoi Vent Funeste, qui de mieux qu’une Capienne pour répondre à ma curiosité ? »
J’attendis la réponse, si elle m’en donne une, si elle n’est pas trop choquée, si elle ne fuit pas. Bon ok, ça fait beaucoup de « si ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Jeu 27 Oct - 18:27
La réaction de Blood laissa un instant Sophia sans voix, le bougre recommençait à tremper son doigt. L’adolescente regarda rapidement autour d’elle pour voir si quelqu’un allait réagir mais cela ne semblait pas être le cas. Lorsque le Zéphyr lui avoua aimer le goût du sang, elle s’imagina être en face d’un Capien mais comment ne connaissait-il pas l’histoire de la fontaine. Elle lui chuchota :

«Vous prenez un grand risque de boire à cette fontaine, c’est strictement interdit. Des humains pourraient vous voir et je pense qu’un aller simple pour l’Exilé vous sera offert, voire pire … enfin je vous aurais prévenue. Quand à vos questions, ce n’est ni le lieu ni le temps, je vais être en retard en cours.»

L’adolescente tourna alors les talons et repartit en direction de son lycée en chantonnant comme à son habitude. Elle se demandait pourquoi elle avait l’impression que le corbeau avait parlé, sans doute un effet de son imagination débordante pensa-t-elle. Elle sortit alors un mouchoir rouge pour essayer la larme sanguine qui glissait le long de sa joue. Elle pensait avoir fait le nécessaire concernant cet imprudent, la suite des évènements ne la concernait plus. Elle se demanda un instant si elle ne devait pas néanmoins évoquer ces soucis avec sa marraine. Si ce jeune homme faisait fit des prescriptions de sécurité, d’autres pourraient le faire également. C’était peut être la bonne occasion pour fermer cet horrible monument. Cette perspective enjoliva la journée de la petite Capienne dont le visage se fendit d’un grand sourire. Sophia arriva rapidement à la sortie de la place et se retourna pour voir si l’inconnu avait bougé.

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Ven 28 Oct - 15:27

Il était presque certain qu’il s’agissait d’une Capienne qui par contre, n’avait pas l’air très contente qu’on passe outre les interdictions. Elle chuchota ;
«-Vous prenez un grand risque de boire à cette fontaine, c’est strictement interdit. Des humains pourraient vous voir et je pense qu’un aller simple pour l’Exilé vous sera offert, voire pire … enfin je vous aurais prévenue. Quand à vos questions, ce n’est ni le lieu ni le temps, je vais être en retard en cours.»
L’Exilé ? Qu’est-ce qu’il y a de si terrible là-bas, ça a l’air d’une prison comme une autre. Je levais les yeux ; en voyant l’expression de mon ami, je pense que cela devait être plus que ça quand même. Je ne sais pas tout sur l’île après tout… Des humains pourraient me voir, et alors ? Ils sont tellement idiots que dans le pire des cas, ils me prendraient pour un fous. Ce n’est ni le lieu ni le moment pour mes questions ? Elle est donc étudiante, intéressant. Elle s’en va après, je jette un coup d’œil à mon ami.
« ***Tu veux la suivre, c’est ça hein ? Je pars devant alors. *** »
Je lui souris. Déjà, il s’envolait. Il était gracieux, mais c’est normal vue l’oiseau qu’il est… Aussi noir que la nuit, aussi sombre que mon âme. Mais pouvait-il en être autrement ? Qu’est ce qui me ferais encore peur à cet instant ? La mort, la torture, ce n’était pas la première fois que je m’y confrontais et je m’y confronterais toujours… Même si, je suis seul, même si je ne vis pas avec mon cœur mais avec celui de mon frère défunt.

Un corbeau parmi d’autre, de quoi pourrait-elle se douter ? Moi, je vais m’assoir sur un banc de la place. Je la suivrais quand elle sera à la limite de ma vue et pas directement derrière elle, histoire de ne pas attirer de soupçon. Si jamais, elle me sème, j’ai toujours mon maitre, aussi voir plus discret que moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Mer 21 Déc - 18:10
Sophia fut soulagée de voir que le jeune homme ne semblait pas la suivre. Elle n’en avait pas spécialement peur mais elle le trouvait bizarre et ce genre d’individu était plus souvent source d’ennuis que d’amusement. Elle prit le chemin habituel pour son lycée qui passait par des grandes artères, à grands passages. Elle s’y sentait rassurée et ne fit pas attention à l’éventuel corbeau qui la suivait. Elle évita cependant de prendre le raccourcis habituel, passant par des petites ruelles et du accélérer le pas pour ne pas être en retard. En effet, il était écrit dans le règlement que les étudiants devaient être présents dans la cours un quart d’heure en avance.

Sur le chemin, elle rencontra ses amies et ses amis puis la joyeuse bande entra dans la cours du lycée et entendit la sonnerie en discutant. Le débat virulent du jour se consacrait sur la qualité cinématographique et la pertinence du dernier Star Wars. Et il faut dire que les avis étaient plus tranchés. Certains adoraient car il se rapproche de la trilogie original et d’autres détestaient car ils trouvaient que c’était un pâle copier-coller. Sophia, quant à elle, disait attendre les suivants pour juger « l’œuvre » dans son intégralité mais qu’elle l’avait trouvé assez moyen.

E
lle jeta rapidement un regard dans le ciel. Mais même si il pouvait voir Vent Funeste, elle n’y fera pas attention. La jeune adolescente sortit son téléphone et écrivit rapidement un message à ses parents. Il faut dire qu’ils étaient plutôt protecteurs et appréciaient d’avoir régulièrement des nouvelles de leur fille unique.

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Ven 23 Déc - 12:29

J’avais bien fais de ne pas me déplacer maintenant mais de laisser mon ami avant pour repérer le chemin qu’elle prenait. En effet, elle s’était retournée, surement pour voir où j’étais. Elle ne semblait pas faire plus attention que ça au corbeau borgne qui la suivait. Enfin, je me levais, me mettant à couvert, de manière discrète, empruntant un journal dans une poubelle au passage. On ne sait jamais ! Elle prenait des passages fréquentés, je pouvais facilement me fondre dans la masse. Au final, on arrivait aux portes d’une école, je n’y entrais pas. Cela ne servirait à rien et un seul coup d’œil me suffisait pour voir l’infiltration réussite de Vent Funeste. Elle semblait avoir des amis, intéressant, on ne sait jamais, un jour… Un sourire carnassier était appuyé contre le mur extérieur de l’enceinte. La sonnerie retentie, je l’entendis d’ici… Mon ami revint un instant.
« ***Les jeunes et les films…***
-Je ne suis pas vieux non plus tu sais ? C’est vexant. »
Je disais ça avec mon sourire habituelle.
« ***Ouai, bref, elle était avec son téléphone. Ceux qui veut dire que certaines personnes doivent tenir à elle au final. On ne va pas attendre toute la journée ici quand même ? ***
-Je n’ai toujours pas eu ma réponse pour la fontaine. »
Il soupirait ; j’aimais tourmenter les âmes innocentes à défaut de pouvoir les torturer en plein jour. Il le savait et retournait observer la demoiselle, allant parfois prés mais sans risquer ses plumes non plus. Un corbeau borgne ; n’était-ce pas une vision merveilleuse ?

Il y eu tout de même un moment où j’allais nous chercher un casse-croute ; un sandwich au thon, que je partageais vite fais avec mon maitre à plumes. Je somnolais à moitié sur ma position en faisant semblant de lire le journal, en gardant tout de même un œil sur la sortie de l’école, en quête de la jeune fille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Mer 4 Jan - 17:47
Encore une journée de cours comme les autres, le temps était passé assez vite entre les cours de maths, de physique et de français. Sophia trouvait avoir de la chance d’avoir des professeurs passionnés et intéressants. Il faut dire que la petite peste était plutôt une bonne élève et se voyait déjà faire médecine dans un avenir proche.

Après la fin de cours, l’adolescente passa rapidement à la bibliothèque de son lycée pour rendre et prendre de nouveaux mangas. On était dans le milieu de l’après-midi lorsqu’elle sortit de l’établissement. D’habitude, elle aurait été accueilli par Arnold son petit copain mais ils avaient rompu il y a quelques jours. L’adolescente n’avait pas supporté de n’être qu’une des nombreuses conquêtes du Sexire et pire il lui avait menti. Elle semblait cependant attendre quelqu’un et une dizaine de minutes plus tard, une autre adolescente un peu rebelle lui sauta dans les bras.

«EEEEEh Sophia tu n’étais pas censée finir il y a une période ? Ne me dis pas que tu m’as attendue ? T’es trop chou.»
«Je n’avais pas envie de faire le chemin seule …»
«Oh je vois tu n’as pas toujours digéré ton histoire avec Arnold, je te l’avais bien dis que les hommes étaient tous des connards mais tu m’as moi.»

Sophia lui sourit faiblement puis se mit en route en direction de sa maison, l’autre ado la rattrapant rapidement puis lui prenant la main.

«Je me réjouis d’aller au concert avec toi ma belle. On sera les reines hihihihi.»
«Euh ne te réjouit pas trop vite, ce n’est pas encore fait, mon papa va être dur à convaincre, surtout si j’ai vais avec une autre fille. Il est assez vieux jeu et il meurt de peur que je sois lesbienne.»

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Sam 7 Jan - 17:45

C’était long dit donc… Je me demandais quand cette journée allait se finir. Finalement, mon compagnon revint brièvement, quelques heures après le début de cet espionnage improvisé. Il me dit, une voix raisonnant dans ma tête, celle de mon maitre, de mon ami, de mon compagnon ;
« ***Bon, elle était en cours. Elle eut les choses que toute ado normale à quand il va au lycée quoi. Rien d’exceptionnel, elle devrait bientôt sortir aussi si tu veux savoir. *** »
Et il repartit, bien qu’en ronchonnant et en disant qu’il ne se passerait rien de particulier et que ça ne servait point. Du coin de l’œil, je vis effectivement la fille sortir de son établissement, mais elle semblait trainer et je m’en demandais la raison. Attendait-elle un petit copain, avait-elle un rendez-vous amoureux ? Telle était la question, c’est bien le genre des lycées ce genre de chose ; des tonnes de filles craquant pour un gars ou des tonnes de garçons bavant sur une donzelle. Vraiment, j’ai beau être jeune encore bien que tout de même mature, je ne comprends pas ce genre de chose. Je n’aimais que le sang et mon compagnon et ce n’était sans doute pas de l’amour. Finalement, dix minutes passèrent. Si c’était un rendez-vous, je pense que la personne lui a posé un lapin. Cela me fit sourire. Finalement, une autre fille sautait sur la première, j’ai mal visé on dirait, dommage, mais ce n’est pas important. Je me rapprochais un peu, toujours caché derrière mon journal que je faisais semblant de lire. Mon corbeau avait dû se poser sur la branche d’un arbre.

Ainsi, elle avait bel et bien un copain, mais il a dû la lâcher… Elles parlaient d’un garçon après tout et la nouvelle venue semblait vouloir réconforter son amie. À moins que ça soit juste un rival de toujours. Elles commencent à y aller, je les suis de manière plus proche que tout à l’heure, mon corbeau lui, prenant la route du ciel plutôt. Elles semblaient occupées à discuter de toute manière, je ne pense pas que l’attention sera portée sur moi. Un concert ? Cela rimait avec foule, sueur, odeur nauséabonde et risque pour moi. Ainsi, elle avait un père surprotecteur, mon sourire s’élargit, une bonne info ça. Je les laissais prendre un peu d’avance, sans les perdre pour autant. C’est juste que je fis un signe à mon ami et que je ne voulais pas que cela attire leur attention. Il vint sur mon épaule.
« ***Quoi ? ***
-Je sens qu’elle ne va pas lâcher sa copine et j’aimerais bien une réponse. Leurs infos sont fort croustillantes, mais bon… C’est ennuyant s’il ne se passe rien.
***Je sens que cela risque d’être une grosse bêtise, mais soit. Ne viens pas te plaindre si ça tourne mal après. *** »
Il s’envolait de nouveau et je me rapprochais de nouveau. Mon corbeau borgne vint atterrir sur la tête de la jeune fille et brailla un coup sur son amie d’un air menaçant. J’entendis aussi ce qu’il dit à la cible de mon amusement, il n’est pas du genre à me mettre à l’écart. Il ne partageait pas ses pensées avec l’amie de ma victime bien sûr.
« ***Tu sais, tant que tu n’auras pas répondu à ses questions sur la fontaine, il ne va pas te lâcher. Non pas qu’il est têtu, mais un peu et j’aimerais bien rentrer chez nous. *** »
Et il revint aussitôt sur mon épaule en s’envolant vers l’avant, faisant une magnifique courbe qui montrait bien que je n’étais pas loin derrière. Douce proie, qu’elle va être ta réaction ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Lun 16 Jan - 17:23
Stéphanie sembla triste un court instant parce que Sophia sous-entendit qu’elle n’aimait pas les filles. Il faut dire que l’amie de la Capienne avait des vues sur cette dernière mais n’avait jamais eu le courage de lui avouer ses sentiments. La tristesse sur le visage de l’adolescente ne resta cependant pas longtemps visible car vite remplacé par une expression de frousse presque comique lorsque le corbeau de Blood lui cria dessus.

Sophia, quant à elle, n’apprécia guère d’être une piste d’atterrissage pour volatile et encore mieux que ce dernier lui parle directement dans son esprit. Pendant un instant, elle ne comprit pas de quelles questions et de qui Vent Funeste parlait mais lorsqu’elle le vit se poser sur l’épaule du Zéphyr, elle se rappela l’opportun de ce matin à la fontaine. Que faisait-il là ? Il l’avait suivi jusqu’au lycée et attendu qu’elle sorte ? Ou alors il l’avait croisée par hasard. La petite peste prit le parti de la rationalité, il n’était pas assez stupide pour perdre autant de temps pour des simples questions. Elle n’était cependant pas très à l’aise à l’idée qu’il était quand même possible qu’elle ait affaires à un stalker. Elle sera fortement la main de son amie et fit semblant de ne pas avoir peur. Cependant, si on faisait attention, ses jambes tremblaient légèrement lorsque les deux adolescentes se remirent à route. Sophia n’avait aucune envie d’aller à la rencontre du jeune homme.

C’est Stéphanie qui finalement brisa un silence qui commençait à être pesant.

«Il est bizarre ce piaf hein Sophia ? … SOPHIA ???»

La jeune femme, qui regardait en arrière pour voir si le Zéphyr la suivait encore, plongea son regard dans celui de son amie avant de lui chuchoter.

«Je crois que quelqu’un me suis et ce piaf lui sert d’espion.»

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Mar 17 Jan - 18:40

Alors petite souris, que penses-tu de mon cher ami ? Chacun n’a pas la chance d’avoir des humains à ses côtés ou devrais-je dire avec mon air sinistre ; chacun ne souhaite pas forcément la vie des gens environnants. En effet, je trouve mon « bonheur » dans le sang, le sang si rouge, si beau. En tout cas, l’air que pris l’amie de ma proie lorsque Vent Funeste lui cria dessus fut très drôle, amusant, distrayant. Bah, elle n’a pas l’air d’être disposée à me répondre tout de suite donc je peux m’amuser encore un peu, j’imagine. Je remarquais lorsque mon oiseau revint que les jambes de la chère tremblaient alors qu’elles s’éloignaient et que bien entendu, je les suivais. Vraiment, c’est tellement drôle, mais elles devraient pourtant faire attention ; le chat que l’on agite a toujours plus de chance de sortir ces griffes. Je veux seulement une réponse pour l’instant, qui sait si je ne désirerais pas plus, plus tard ? En tout, jusqu’à un certain point, c’était bien silencieux devant. Puis elle me regarde avant de chuchoter je ne sais quoi a son amie. Je donnais une caresse à mon compagnon à plume.
« -T’as une idée de ce qu’elle raconte ?
***J’ai bien le cliché habituel que toutes les filles ont quand quelqu’un les suit en tête. Mais sinon, non, je ne sais pas trop ce qu’elles se disent exactement. *** »
Au moins, ça a le mérite d’être clair. Je me rapprochais alors des deux filles, décidant de les tourmenter un peu plus encore. Je demande, de manière à ce que mon interlocuteur soit maitre corbeaux, ne soit pas le seul à l’entendre, mais aussi les concernées.
« -A-t-on avis, l’autre fille est aussi une capienne ? Car dans le pire des cas, je pourrais tout aussi bien lui poser la question.
***Tu me gaves. *** »
Il avait très bien compris mon manège et son expression appuyait sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Sam 21 Jan - 16:25
«T’inquiètes pas ma chérie, il y a beaucoup de monde autour de nous, il ne peut rien nous arriver et nous arrivons bientôt chez toi. On verra si il fait toujours le malin lorsqu’il verra les colosses qui gardent ta demeure.»
«Euh j’aimerais de préférence ne pas les impliquer car mes parents seraient alors forcément informés et ils risqueraient de prendre des mesures extrêmes. Je n’apprécie pas forcement le comportement de ce jeune fou mais il ne mérite pas forcement de subir leurs punitions.»
«Ils sont si dur que ça ?»
«Parfois, ils peuvent être pire que ce tu peux imaginer.»

L’amie de Sophia ouvrit alors un peu trop grand la bouche d’étonnement. Un œil avertit pourrait alors voir ses canines carnassières et faire le rapprochement, c’était belle et bien une Capienne. Les deux amies continuèrent leur route comme si rien ne s’était passé mais pressèrent le pas malgré tout, si elles pouvaient semer Blood elles ne s’en priveraient pas. Elles choisirent des routes avec le plus de monde possible à la fois pour casser les lignes de vue et se sentir en sécurité. Les deux gamines parlaient du concert à venir et de la rupture de Sophia et Arnold. De temps en temps, elles entraient dans un magasin, se promenaient dans les rayons et ressortaient si possible par une autre porte.

«Tu crois qu’on l’a semé ? J’en ai un peu marre d’avoir peur de me retourner.»
«Je ne pense pas, il faut dire qu’il est aidé par ce maudis piaf.»
«Bah c’est pas trop grave, il ne nous ai encore rien arrivé et ta maison est à quelques pas.»

En effet, on pouvait distinguer un beau manoir à environ 300 mètres d’elles.

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Dim 22 Jan - 14:27

Vraiment, elles sont têtues, mes petites souris… Pourquoi avez-vous peur du loup qui vous suit ? Mes petits agneaux, sachez que peu on put échapper à cette part têtue qui me définit ! Elles bavardent en tout cas, tout cela commence à m’énerver que l’on m’ignore ainsi, mais en même temps, cela m’amuse de voir des gens essayer de m’échapper. Un moment, l’amie de la cible fit une tête cheloue et je pus constater que c’était surement aussi une capienne. Cela me poussait à réfléchir ; voyons, leur école est réservée aux capiens ? Ou alors ceux d’une même race ont plus tendance à se regrouper entre eux plutôt que se mélanger ? Vraiment, ce genre de relation que l’on pourrait soit appelé humaine ou « mythique » me dépasse, sont incompréhensible pour moi. Pour la très simple et bonne raison que je suis incapable de vraiment en lier une moi-même à part avec mon corbeau. Et encore, lui, c’est exceptionnel, c’est à la fois mon ami, mon compagnon, mon maitre et en quelque sorte, mon père adoptif. Elles accélérèrent et commencèrent à aller dans des lieux plus fréquentés ; Vent Funeste s’envolait alors, les suivant de haut. Ainsi, même si je ne les voyais pas directement, je pouvais les suivre sans trop de souci. J’aurais bien aimé utiliser mon pouvoir, mais un coup d’œil vers l’oiseau m’en dissuada ; ce n’est pas une bonne idée, surtout que lui aussi serait pris dedans et risquerait surement de se casser la tête. Faire ça alors qu’il est en vol ne risque donc pas d’arriver. Parfois, mon ami faisait des tours au-dessus d’un magasin et il est même arrivé qu’il prenne du temps à les retrouver après… Ce qui fit que je me rapprochais encore plus de leur position. Il y avait un manoir au loin, bon, je voudrais bien ma réponse… Je fis un signe aux plumes noires. Avec difficulté, j’allais me mettre tout juste derrière elle et mon ami se posait sur mon épaule de nouveau. Je soupirais.
« -Vous savez, le meilleur moyen de me semer est de répondre à ma question ; sauf si vous ignoriez vous-même la réponse. Je ne peux rien faire avec cette foule, mais je sais l’école où vous êtes et je n’ai pas grand-chose à faire de mes journées. À vous de choisir, me répondre ou avoir un gars têtu vous collant tous les jours. »
Je présentais les choses telles qu’elles sont pour une fois. Bien que j’avais toujours mon sourire faux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Mar 24 Jan - 19:48
Sophia et Stéphanie se sentaient nettement plus à l’aise depuis qu’elles étaient arrivées dans leur quartier et surtout en vue de la maison de la petite peste. Cette dernière décida de répondre à Blood en continuant de marcher, elle sera la main de son amie pour se donner encore plus de courage. Elle osa même la moquerie.

«Le meilleur moyen de te semer ? Tu ne voulais pas plutôt dire le meilleur moyen que tu nous foutes la paix ? Tu commences sérieusement à nous fatiguer.»

La jeune adolescente parlait assez fort pour que les passants se retournent, certains jetèrent un œil noir à Blood. Puis elle continua de manière plus privé

«Si tu continues à nous suivre, je vais crier et je te signale que tu n’es pas en terrain ami. Ma famille fait partie de la haute société de ce quartier et elle peut te faire vivre un véritable cauchemar. Cependant je ne désire pas un conflit alors je vais te répondre à tes questions mais pas ici. Tu devras me suivre chez moi alors je ne sais pas si tu le désires car tu devras être fouillé au portail et il y aura toujours des gardes à côté de toi. Nous n’entrerons pas dans la maison mais juste dans notre parc privé. Est-ce que ces conditions te vont ? Et surtout t’engages-tu à nous foutres la paix lorsque tu auras les réponses à tes questions ?»

La gamine fit alors un petit salut aux deux gardes devant le portail du manoir, ces derniers se mirent à marcher dans leur direction. Ils avaient vraiment le profil de l’emploi, de vraies armoires à glace habillées d’un costard. Cependant, ils n’avaient pas la démarche lourde qu’on pourrait attendre pour de telles carrures.

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Jeu 26 Jan - 18:18

Vraiment, on peut dire au moins que quand elle est confrontée directement au problème, cette fille en a !
« -Le meilleur moyen de te semer ? Tu ne voulais pas plutôt dire le meilleur moyen que tu nous foutes la paix ? Tu commences sérieusement à nous fatiguer. »
Des passants se retournèrent et je répondis à leurs yeux noirs par un regard ou demeurais les ténèbres. Mais sinon, le fait que la fille parle fort, exprès ou non, ne me faisais pas fuir. Et puis, semer, les laisser tranquille, c’était un peu près la même chose pour moi.
«-Si tu continues à nous suivre, je vais crier et je te signale que tu n’es pas en terrain ami. Ma famille fait partie de la haute société de ce quartier et elle peut te faire vivre un véritable cauchemar. Cependant je ne désire pas un conflit alors je vais te répondre à tes questions mais pas ici. Tu devras me suivre chez moi alors je ne sais pas si tu le désires car tu devras être fouillé au portail et il y aura toujours des gardes à côté de toi. Nous n’entrerons pas dans la maison mais juste dans notre parc privé. Est-ce que ces conditions te vont ? Et surtout t’engages-tu à nous foutres la paix lorsque tu auras les réponses à tes questions ?»
Elle saluait les gardes du manoir… De vrai gorille. Mon corbeau s’envolait ; en effet, il le valait mieux, on ne sait jamais.
« -Si tu savais à quelle point le fait que ta fameuse famille puisse me faire vivre l’enfer m’est indifférent. C’est même plutôt risqué pour ta poire de me dire ça ; plus les gens sont important, plus les rançons qu’on peut demander à leur capture est important. Ma foi, j’ai toujours eu un faible pour les capiens, ils font partie de ces races qui ne m’ont encore rien fait après tout donc je vais plutôt garder cette info pour moi. Et non, tes conditions ne me dérangent pas, j’ai moi-même mon gardien après tout. Et ensuite, effectivement, une fois que j’aurais mes réponses, je n’aurais plus aucune raison de vous suivre, je vous foutrais la paix comme vous le dites si bien. »
De toute manière, je n’ai aucune arme sur moi ; je peux pas balader ma faux partout. Les gorille n’avais pas la démarche que l’on pourrait attendre de ce genre de carrure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Sam 25 Fév - 13:48
Sophia invita Stéphanie à l’attendre dans sa chambre, lui promettant qu’elle ne ferait pas long et qu’elles pourraient papoter toute la nuit si elle le voulait. La jeune amie de la Capienne obéit après un regard qui en disait long sur l’avis qu’elle avait de la laisser « seule » avec ce Zéphyr. Elle lança d’ailleurs un second regard à Blood qui signifiait que pour elle la petite peste était son terrain de chasse personnel juste avant de pousser la porte et pénétrer dans la maison des Mac Aedan.

Après que Stéphanie soit entrée dans le manoir, Sophia se tourna vers Blood.

«Bon, tu m’avais posés deux questions : Comment on arrive à nous approvisionner ? Et comment on fait pour qu’il ne coagule pas ? La réponse est super simple, on se sert des hôpitaux de l’île. Jusqu’à présent personne ne pose trop de questions lorsqu’il s’agit de santé. Nous prélevons des échantillons, et parfois nous avons l’autorisation de vider de leur sang quelques meurtriers ou personnes qui ne manqueront pas à la société. Je ne peux pas t’en dire plus car je n’en sais pas plus moi-même. Je t’en ai déjà même peut être trop dit.»

La jeune adolescente d’adressa alors à ces gardes du corps.

«Veuillez raccompagner ce monsieur à la sortie, nous en avons finis.»

Puis elle s’adressa à Blood une dernière fois avant de se diriger chez elle.

«C’est peut être risqué comme vous dites de faire ma maligne avec ma famille. Mais vous aussi prenez des gros risques, vous semblez fort sur de vous. On m’a toujours que ceux qui faisaient trop le malin, tombaient souvent dans le ravin. Au plaisir, de ne plus jamais vous revoir.»

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé] Sam 25 Fév - 22:47

Ma cible, suite à ma réponse et quand l’on fut rentré dans le fameux endroit, invita expressément sa copine à aller l’attendre dans sa chambre. La fille me lança d’ailleurs un drôle de regard auxquelles je répondis par un sourire carnassier et des yeux fous… Le genre de visage que l’on ne voit qu’une fois que l’on risque d’avoir des ennuis plutôt sérieux. Ne provoque pas un fou, jeune fille, tu risquerais de le regretter dans un futur plus ou moins proche. Dans le fantastique jardin, le sucre d’orge répondit enfin à mes questions.
«-Bon, tu m’avais posé deux questions : Comment on arrive à nous approvisionner ? Et comment on fait pour qu’il ne coagule pas ? La réponse est super simple, on se sert des hôpitaux de l’île. Jusqu’à présent personne ne pose trop de questions lorsqu’il s’agit de santé. Nous prélevons des échantillons, et parfois nous avons l’autorisation de vider de leur sang quelques meurtriers ou personnes qui ne manqueront pas à la société. Je ne peux pas t’en dire plus, car je n’en sais pas plus moi-même. Je t’en ai déjà même peut-être trop dit.
-Trop dit ? Tu sais, la société possède deux faces ; les gens qui disparaissent peuvent manquer à n’importe qui. Et surement ceux à qui ils vont manquer peuvent se venger. Seulement la façon change selon de quel côté de la vie ces personnes sont… »
Un conseil précieux pour eux ? Non, plutôt un divertissement comme un autre. Ainsi, les hôpitaux sont des pompes, les vampires d’aujourd’hui. Je sais que je devrais donc faire attention et le regard que me lançait mon ami depuis un arbre voisin me le prouvait…. La prudence, comme quoi, qu’importe où, l’on se trouve. Surtout pour moi, électrons libres dans une société de fous. Elle s’adressa ensuite aux gorilles allias garde du corps.
«-Veuillez raccompagner ce monsieur à la sortie, nous en avons fini.»
Les individus vinrent vers moi avec leur allure si particulière. La fille allait s’en aller, mais décida de m’adresser quelques derniers avertissements.
«-C’est peut-être risqué comme vous dites de faire ma maligne avec ma famille. Mais vous aussi prenez des gros risques, vous semblez fort sûr de vous. On m’a toujours que ceux qui faisaient trop le malin, tombaient souvent dans le ravin. Au plaisir, de ne plus jamais vous revoir.
-Je ne fais pas forcément le malin ; je n’ai simplement rien à perdre. Tomber, se relever ; la vie se résume à la haine, à la douleur, la mort. C’est ainsi et votre famille, aussi puissante qu’elle doive être, ne doit pas y échapper. Vous avez plus à perdre que moi ; souvenez en pour l’avenir, adieu. »
Sombre ? Non, ténébreux plutôt… Avec un sourire, je lui fis un rapide signe de main pour lui dire en revoir. Se recroiserait-on un jour ? Je me lèche légèrement la lèvre du haut, comme un chat venant de boire son lait ; peut-être. Une fois dehors, mon ami revint, se posant sur mon épaule et je rentrais chez moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Certaines vérités sont bonnes à ignorer [PV Sophia Mac Aedan][terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']
» (Diaphria) x Il y a certaines vérités qu'il vaut mieux garder pour soit.
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» On dit que certaines vies sont liées à travers le temps (rhaego ba'al)
» Certaines choses sont intouchables | Alec & Effy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Capien :: Fontaine de sang-