AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

fine lame [Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: fine lame [Interrompu] Jeu 10 Nov - 20:00

Je caressais ma faux, je venais de la nettoyer, tout simplement avec une attention particulière. Je la remis à sa place, sous des lattes du plancher de ma maison à une seule pièce. Je ne pouvais pas la trimballer partout, surtout en plein jour ; ça ne serais pas discret… Je me levais, me tendant, il fera bientôt jour à présent… Je m’habillais et sortie, mon ami allant se poser sur mon épaule. Je mis bien en place ma casquette couleur cendre, mon collier à la pierre noire aussi. Je regardais un instant le ciel, déjà, une lueur perçait au loin ; le soleil.

Je me dirigeais vers le centre-ville humain et Védin. En effet, j’allais prendre des cours d’escrime ; il était temps de me diversifier. L’inscription fut assez simple, des documents à remplir, tout ça tout ça. Ce n’était pas comme l’histoire du masque, je n’avais pas un maitre personnel à trouver ; c’était des cours. Ça ne commencera que demain au plus tôt même si j’avoue me poser des questions sur le comment ça se passera. Pour la journée, je me baladais à droite à gauche. Je m’assis à un moment sur un banc ; partageant avec mon ami un sac de graines que je venais d’acheter.
« -Je me sens suivis. C’est elle, n’est-ce pas ?
***Effectivement. Elle te suit de loin, tu peux facilement la semer. *** »
J’hochais la tête. Cassandra… Je me levais, allant dans des rues étroites, prenant trop de tournant… En effet, on ne peut suivre efficacement quelqu’un d’aussi loin, quand la personne prend des détours à des intervalles si courts.

Une fois cela fais, j’allais ensuite là où toute forme d’autorité semble ne pas exister. Où ça craint comme dirais certain. Mais c’est dans ces endroits que le marché noir se trouve pour qui le sait. Je crus voir un visage familier que j’avais déjà rencontrer dans ce genre d’endroit. Je prends contacte avec divers personnes, normal que je ne me souvienne pas du visage de toutes. Personne ne sait rien de personne, on a pas besoin de ça. On me laissait majoritairement tranquille ; disons que s’il y a bien une chose de connue sur mon compte, c’est mon sadisme. J’allais vers la personne repéré et affilé au marché noir ; c’est bien l’escrime mais on ne se bat pas à la loyal dans notre monde, il nous faut donc acquérir toute sorte de maitrise de combat.
« -Bien le bonjour… J’ai surement quelques infos qui pourrait t’intéressé si tu me les demandes et je suis sûre que tu en as aussi qui m’intéresserais. Voyons… Comme s’il y a eu récemment du remue-ménage dernièrement, avec le nom des personnes impliqué bien entendus. »
J’allais direct droit au but. L’échange d’information rapportais bien plus que la monnaie pure. C’est souvent comme cela que ça marche. Pourquoi cette question ? Mon ami a très bien compris mon attention : Je trouverais surement un bon prof de cette manière même si c’est risqué. Il y a plus de chance que je me fasse attaqué qu’une personne accepte de me prendre comme élève après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: fine lame [Interrompu] Ven 11 Nov - 11:18
    "Ton info pour la mienne gamin..."
    L'homme ne se retourna même pas, reconnaissant la voix du bambin. Toujours en train de faire sa besogne il continua :
    "... et j'verrai si je te la dis. Alors sors le grand jeu."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: fine lame [Interrompu] Ven 11 Nov - 16:26

Je fixais l’individus, j’aperçut aussi un frémissement dans les plumes de mon ami. Il était depuis plus longtemps lié à ce monde que moi, étant plus âgé ; il savait très bien comment tout cela fonctionnait. Ne jamais se laissé abattre ni se montrer faible. Je pris note que l’individu ne se retourna même pas. Mon corbeau allait sur un perchoir au plus près de la tête de l’homme. Son œil ne mentait pas, il était prêt à esquiver et à s’envoler si projectile ou agression il devait avoir. L’ombre du corbeau plane sur mon monde, aussi noir que la plume dans mes cheveux. Je réajustais ma casquette couleur cendre, un sourire sur le visage, les yeux sadiques et fous. Je croisais les bras, simplement, en répondant d’une voix où l’absence d’agressivité était presque comme un avertissement. Je n’ai pas à supporter sans réagir qu’on me traite de môme ici.
« -Gamin ? Je suis peut-être jeune par rapport à bien d’entre vous mais ce serais sous-estimé mes compétences. »
Je souris toujours, comme un chat jouant avec la souris.

Je jetais un coup d’œil à mon ami. N’ai-je pas quelqu’un à trahir ? Vent funeste hochais la tête.
« ***Je n’aime pas qu’on veuille me bouffer. *** »
Aucun scrupule ? Aucun honneur ? Personne ne m’a enseigné cela et à personne j’ai promis mon cœur, par choix.
« -Voyons… Il y a une fille, Kuro, peau pale, grands yeux verts, oreilles de chat dans ses cheveux noirs grisâtres descendant jusqu’au épaules. Morany mais très certainement Capienne il y a un temps. Elle peut se transformer en chat et à des techniques de combat de corps à corps. Une fille vraiment mignonne et jolie, presque enfantine. »
Livrer sur un plateau d’argent des gens à d’autre pas très réglos ? Et alors ? Je n’ai pas trop de scrupule, surtout quand je m’en retrouve enfermé dans une cage de feu. Dans le marché noir, vrai centre d’information, les différentes races ne sont pas couvert par le secret de leur existence. C’est même les premières choses que l’on apprend. Même si moi, je n’ai pas eu besoin de demandé. Je n’ai jamais dit que j’étais un Zéphir mais je ne le cachais pas forcement non plus. Les infos circulent si vite et ce n’est pas une information qui pouvais me mettre en péril. Pour mon ami, c’était plus compliqué ; il me parlait plus à moi qu’aux autres, gardant pour lui son intelligence qui en faisait ce qu’il est.

Mais je n’avais pas fini mon information, une fille c’est bien… Mais cela l’est encore plus quand quelqu’un tient à elle ; rançons, chantage, kidnapping… Surtout que sa « conjointe » avait eu l’air très intéressé par les armes la dernière fois. Et même le marché noir. Mon sourire devint fou, la folie douce, j’avais toujours une revanche à prendre ; j’espère qu’il se fera plaisir avec cette information.
« -Elle à une amie vraiment très proche… Qui peut manipuler le feu, très redoutable mais j’en viens à me demander ce qu’elle ferait ou serait prêt à faire si sa chère et tendre disparaissait. »
Un sous-entendus assez évident. Quand quelqu’un est redoutable, c’est à double tranchant ; on peut se bruler les ailes mais quand on arrive à le faire chanter, les dégâts pour nos propres ennemis peuvent être redoutable. Surtout le feu, maison, banque, tant de chose. Je touchais mes avant-bras par-dessus le tissu, j’ai encore les cicatrices de notre rencontre par contre. Mon sourire ne disparaissait pas mais s’amplifiait.
« -Elle à l’air de ne pas aimer les hommes mais semble avoir une faiblesse pour les individus du même sexe qu’elle, pas assez méfiante quand c’est le cas. Elle avait l’air très intéressé par les armes, elle fait surement des magouilles pas très net. Elle ne peut surement donc jamais se plaindre aux autorité sans quoi elle se ferais elle-même griller. Elle a les cheveux bruns et les yeux couleurs noisettes ; très certainement chat aussi comme Morany. Elle est petite aussi, facile à reconnaitre. Surtout qu’elle porte des vêtements encore plus vieux que les miens ; souvent une tunique. On dirait presque qu’elle sort tous droit du moyen âge. »
Comme quoi cette rencontre m’avait été utile finalement, malgré ma grillade de bras.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: fine lame [Interrompu] Dim 13 Nov - 14:36
    Finalement l’homme se retourna, daignant dévisager le petit moineau frêle devant lui. Il avait l’air suffisant, dur et sec.
      « C’est les noms qui sont intéressants. Et qui m’dit que cette petiote existe réellement ? »

    Mais il savait de qui il causait et avait déjà ce nom qui lui trottait en tête. Cependant, il se garda bien de le dire. Avec tendresse et condescendance (si c’est possible les deux en même temps …), il tapota la joue du jeune :
      « Le souci avec toi c’est que tu ne vois jamais assez grand… Tu as une info mais tu ne la creuses pas… Au lieu de te faire tenir par les couilles par des sentiments négatifs ou par l’appât du gain, tu devrais viser plus haut… C’est pourtant pas difficile pour un Zéphyr non ? »

    Qui n’est pas au courant d’un lien sanguin entre cette délicate chatte et la carnassière… ? Subitement il pouffa de rire :
      « Mais tu m’fais marrer. T'es vraiment un bleu. Parc’que je ne savais pas pour sa petite copine que j’vais quand même te dire c’que tu veux entendre. Prends note, j’le répète pas une seconde fois… Brettueur, Mirah, côté balnéaire. Ne le tutoie jamais… Aller, dégage maintenant toi et ta corneille ! Du balai ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: fine lame [Interrompu] Dim 13 Nov - 21:34

Cet air qu’il se donne ne me faisais pas peur, loin de la… Je l’ai déjà dit ; j’ai déjà vu pire. Qu’est qu’ils ont tous à me demander si c’est vrai ? Mais bon, au moins, maintenant, je me rappelais des noms. Et c’est avec un grand sourire que je les livrais…
« -L’une s’appelle Shallia Silvermoon et sa petite amie, espionne je précise, Kuroineko M. Silvermoon. »
Je n’en sais pas vraiment plus pour l’instant, rien qui me revient en tête. Il me tapotait la joue, je déclinais ce geste avec force, un geste du bras pour écarter le sien. Je suis joueur mais il y a des limites quand même. Je ne vois jamais assez grand ? Sentiment négatif ? Mon ami me fixait.
« ***Garde ton calme. *** »
Bien sûr, je l’écoutais, soupirant. Il est vrai que ça serait bête de perdre l’information aussi bêtement que ça. Je souris toujours, répondant simplement ;
« -Peut être que ça n’intéresse pas l’actuelle Zéphir en question ce genre de chose. À chacun ses intérêts. »
Ce que je disais était vrai en grande partie. Cela voulait aussi dire qu’il devrait plutôt s’occuper de ses intérêts plutôt que des miens. Tout le monde s’en porterais mieux.

Mon interlocuteur pouffait de rire, je fronçais les sourcils. J’avoue ne pas m’être attendue à ce genre de réaction. Enfin, il me donnait l’information, c’est tout ce que je voulais. Je dois donc chercher en bord de mer… Intéressant. Brettueur Mirah, fascinant, ne jamais le tutoyer, j’en prend note. Mon ami aussi d’ailleurs au vue de combien son unique œil scintillais. Il me chassait, je m’éloignais un peu, Vent Funeste retournant sur mon épaule, avant de m’arrêter quelques instants. Le traité de corneille et puis quoi encore ?
« -Merci de l’information ! En espérant que ce ne soit pas la dernière fois… On ne sait jamais ce qu’une corneille que l’on insulte est capable de faire. »
Mon sous-entendus était clair et sans appelle ; il ne devrait pas me manquer de respect et surtout pas à mon ami la prochaine fois. Mon ami allait sur ma tête, surveillant dans mon dos notre ancien interlocuteur et ceux, d’un œil mauvais. Je repris mon chemin, faisant un dernier signe de main, l’autre dans une des poches de mon pantalon noir.

Le soir commençait à tomber quand j’arrivais vers les quais. Dire que c’était dans le quartier Assura, à croire qu’il aime les touristes. Moi ? Mon corbeau volait à proximité, au-dessus des bâtiments, à porter de vue. Du coup, je passais pour un mec normal en apparence bien que portant des vieux vêtements. Je vis un grand gaillard costaud près de l’eau. Tout sourire sortie, j’allais le voir sans fléchir, mon ami me regardant de loin.
« -Bien le bonjour mon bon monsieur. Sauriez-vous, par hasard, où je pourrais trouver un certain Brettueur Mirah ? »
On peut cacher nos activités mais pas devenir invisible. Je pouvais donc le retrouver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: fine lame [Interrompu]
Revenir en haut Aller en bas

fine lame [Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fine fleur et fine lame, un détonnant mélange !
» Aïnomora Morna - fine lame de l'assassinat
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-