AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mer 30 Nov - 19:56

- Il y a quelqu’un ?

Maintenant que la prisonnière est réveillée et remise sur pieds, elle est transférée dans un autre étage. Les entraves aux pieds sont retirées mais celles des mains ont été remplacées par une paire de menottes... simple précaution.

Elle est conduite par 2 gardes jusqu’à une petite salle où attend un Asura qui semble être le chef du petit groupe :





Les deux gardes laissent la prisonnière seule avec le chef et se postent en dehors de la salle, derrière la porte. La salle ressemble à une salle d’interrogatoire classique, meublée uniquement par une table, 2 chaises et un néon. Les murs sont sombres excepté l’un d’entre eux qui porte une glace sans teint. Dans la pièce attenante, 2 autres Asuras sont présents pour surveiller la conversation et les matériels d’enregistrement. Aucun mot n’a été prononcé depuis le réveil de Lauraline.

- Prenez place miss Larsson, nous allons commencer.

Une fois en place, l’interrogatoire va pouvoir commencer.

- Savez-vous pourquoi vous êtes là ?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Dim 11 Déc - 9:58
Peur et colère, voilà ce que ressentait Lauraline lorsqu'on vint la détacher pour l'amener dans une petite pièce à l'ameublement spartiate. Elle avait peur pour son amie Emma et aussi pour elle, qu'allaient elles devenir ? L'éléphante était-elle encore vivante ? Était-elle encore ici ?
Elle était en colère contre les Asuras qui la traitait comme une traîtresse alors qu'elle avait combattue les Védins de toutes ses forces et avait plus d'une fois risquée sa vie. Elle était également en colère face à leurs comportements face à Atérys. La femme-plante payait le pris fort des origines de sa naissance alors qu'elle n'y pouvait strictement rien.

Mais toutes ses peurs et toutes ses colères, la Sexire savait qu'elle devait les dissimuler. Et c'est en prisonnière qui semblait résignée qu'elle s'assit sur la chaise en face de son interrogateur lorsqu'on l'y invita. Elle l’observa attentivement alors qu'il posait sa première question et elle le trouva plutôt beau garçon, dommage qu'ils ne se soient pas retrouvés dans d'autres circonstances. Elle se demanda alors s'il pouvait être sensible à ses charmes naturelles, c'était un homme après tout et elle changea subtilement sa posture pour mettre en valeur ses formes avantageuses. Au pire, si cela ne faisait pas d'effet sur l'Asura cela calmera un peu sa «faim».

«Si je sais pourquoi je suis là ?»

La jeune femme marqua un instant de silence pour réfléchir. Pourquoi méritait-elle pareil traitement ? Que voulait-ils entendre ? C'est alors qu'elle se rappela avoir sonder les souvenirs du chef de l'escouade de Asuras. Elle prit le risque de jouer cartes sur table.

«Je pense que vous avez peur de moi car vous pensez que j'en sais trop. Mais je vous promet que je n'ai rien vu de plus que ce que j'ai déjà dit à votre chef.»

La voix de Lauraline était légèrement charmeuse mais il fallait être subtil pour le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mar 3 Jan - 18:22
      "On promet souvent très facilement en position de faiblesse. Dites-moi alors ce que vous avez dit à notre conseillé..."

    Sa voix était glaciale et ses yeux n'avaient pas dévié de ceux verts de la Sexire. Ils n'avaient pas envoyé cet homme pour rien et, elle allait vite le comprendre.
      "Quelle est l'essence du sort que vous avez lancé sur notre chef..? Comment marche-t-il..?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Ven 6 Jan - 17:22
Comme sa première tentative de séduction semblait laisser de marbre son interlocuteur, la « faim » de Lauraline ne fut que partiellement calmée. Elle ne voulait cependant pas baisser les bras, cela prendra le temps qu’il faudra mais elle était presque certaine de pouvoir le dérider un peu, voire même plus qu’un peu. Elle pensait avoir eu affaires à des « cibles » plus compliquées que cet Asura. N’avait-elle pas plusieurs fois fait changer de bord les plus ancrés dans leur sexualité ? Sa voix se fit plus charmeuse et sa posture un peu plus provocante mais toujours de manières subtiles.

Cependant il y avait plus important dans l’immédiat, que devait-elle répondre à ces deux questions ? Elle ne voyait aucun intérêt à mentir à la première et elle sonda ses souvenirs pour revivre les évènements lorsqu’elle avait sondé l’esprit d’Atérys puis du Conseiller.

«Je pense que vous comprendrez mieux ce que j’ai voulu faire si je vous dis tout. J’ai commencé par attaquer le Védin Vine en essayant de profiter que le Védin semblait vulnérable. Malheureusement pour moi il fut plus réactif que prévu et je dû me replier pour éviter de m’empaler sur ses piques empoisonnées. J’avais déjà prévu cette éventualité et mon chemin de fuite me fit apparaitre à côté d’Atérys pour la seconde partie de mon plan. J’ai sondé ses souvenirs des derniers mois et j’ai acquis la certitude qu’elle n’a jamais trahis les mythes. Dans le cas contraire, j’aurai tenté de la tuer avec le couteau que j’avais en main. J’ai ensuite voulut convaincre votre conseiller de l’innocence de la Védine et j’ai sondé les derniers souvenirs de votre chef pour avoir des preuves quant à la véracité de mes visions. Voilà pour le contexte et voici ce que j’ai dit : Vous avez parlé des différents acteurs de l’opération avec l’Oracle, que vous étiez quasi certain qu’Atérys serait présente et que vous vouliez analyser les différentes réactions de Gwihir pour éventuellement la piéger. Je sais également que vous avez condamné à mort Vine et Ifaël sans aucune forme de procès équitable. Comme vous voyez, j’ai pu sonder vos souvenirs et j’ai fait de même avec la Védine. Je peux vous assurer qu’elle dit la vérité. Je pense que si elle vit, elle sera pour nous tous une puissante allié. Je veux bien vous aider pour capturer Vine si possible, voir le tuer si nécessaire mais je me refuse de faire du mal à une innocente.»

Lauraline décida d’attendre la réaction de l’homme en face d’elle avant d’en dire plus.

Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Sam 7 Jan - 11:38
      "Comment être sûr que vous ne cachez pas d'autres informations ? Car j'ai entendu dire que vous êtes déjà bien placé dans la hiérarchie Sexire... et garder des informations pour les utiliser contre nous équivaudrait à une trahison de haut grade..."

    Il fit un silence. Sa voix était toujours de glace et il faisait tout pour garder de la distance entre elle et lui, sans jamais la lâcher du regard.
      "Vous ne m'avez pas dit comment marchait votre... pouvoir. Est-ce de l'omission pour mieux m'avoir ou bien de la maladresse ?"

    Soudainement, un sourire fleurit sur ses lèvres et il demanda :
      "Dites-moi... Quel est votre élément déclencheur...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Jeu 12 Jan - 17:32
Comme il fallait s’y attendre, son interrogateur était suspicieux envers sa réponse. Il pensait que Lauraline avait avantage à lui mentir et cela aurait peut-être été le cas si elle avait eu accès à des informations plus intéressantes. Hors ce n’était pas le cas, la jeune femme eu de la peine à dissimuler un geste de mauvaise humeur. La Sexire fut surprise par la tournure que prit la dernière question. Pourquoi voulait-il savoir son élément déclencheur et pourquoi ce sourire ?

«Je pourrais vous dire que c’est la pure vérité mais je parie que vous ne me croirez pas. Je vous dirais juste que je n’ai pas envie de mourir et que même si j’avais eu des informations, ce qui n’est pas le cas je le répète, je n’aurais aucune envie de souffrir ou de mourir pour les garder secrètes. Concernant mon pouvoir … j’attendais juste de voir comment vous allez recevoir les premières informations. Je ne connais pas encore ses limites mais je sais juste que plus je maintiens un contact physique avec la personne, plus je peux remonter dans le passé. Hors votre chef a été réactif et je vous promets que je n’ai vu que sa dernière journée. De plus, je ne voulais pas en savoir plus, le but de l’opération était uniquement pour démontrer mon pouvoir et innocenter la Maire. Je reste persuadée qu’elle puisse être une puissante alliée. Après je la tuerais sans hésiter si elle devait essayer de nous trahir.»

C
oncernant le dernier point la jeune femme ne savait pas trop quoi répondre, elle ne put s’empêcher de penser un instant à Lineth et ses joues roussirent.

«J’aimerai savoir en quoi mon élément déclencheur à voir avec l’affaire en cours …»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Ven 13 Jan - 11:16
    Encore ce drôle de sourire énigmatique :
      "Donc vous n'êtes pas loyale ? À la moindre pression, vous lâcherez le morceau pour vous savoir sauve ? Voilà qui est intéressant à savoir..."

    Il se mit un peu en arrière... et continua.
      "Le contact..."

    Une pensée tira encore un sourire (plus sadique cette fois-ci) mais il ne révéla rien.

    Il étira un silence... Puis ajouta enjoué.
      "De toute façon, il ne sert à plus rien de parler de cette Védine. Elle est morte. Une erreur humaine en moins... Bon débarras. Ne pensez-vous pas ? Quelques secondes s'égrainèrent avant qu'il n'ajoute froidement : Votre déclencheur a tout à voir avec cette affaire. Et si vous refusez de me donner cette information, je saurai être plus... persuasif."

    Une ombre passa dans son regard... la menace était à peine dissimulée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mer 18 Jan - 18:23
Lauraline était satisfaite d’avoir un peu berné son interlocuteur. En se faisant passer pour une lâche, elle savait maintenant qu’il y avait un secret qui méritait de souffrir, voire de mourir pour lui. La suite lui plut nettement moins et les réactions de l’Asura ainsi la nouvelle de la mort d’Atérys mirent la Sexire en colère.

«Oh j’aurai pu accéder à des informations qui méritent de souffrir pour les garder secrets ? C’est intéressant à savoir ça, très intéressant. Les dirigeants asuras nous préparent-ils des petites surprises ? Comme si nous avions besoin de ça … n’avons-nous pas assez de soucis avec les humains ? Quel est votre but ? Vous vous croyez supérieur aux autres ? Vous ne faites confiances qu’à vous-même ?»

Lauraline lui jeta un regard accusateur malgré le fait qu’elle savait qu’elle n’aurait pas dû le faire.

«Je suis fidèle à mes convictions et à mes amis, qu’importe leurs « races. Je suis fidèle envers le peuple mythique dans son ensemble !!! Pouvez-vous en dire autant ? Je ne comprends vraiment pas pourquoi on devrait avoir des secrets les uns les autres. Nous sommes dans le même camps …»

L
a jeune femme lui lança un regard noir comme une nuit sans lune.

«Plus persuasif vous dites ? Je pense que vous voulez parler de torture … Je collabore avec vous, je vous donne des informations sur mes pouvoirs, je me suis battue de toutes mes forces à vos côtés et vous voulez être plus persuasif car je refuse que vous violez mon intimité ? Quel genre de mythe êtes-vous ? Personnellement, j’aurai honte de me regarder dans le miroir après avoir fait ce que vous allez faire … Car je n’en dirais pas plus car de toute façon vous ne me croyez pas et qu’apparemment vous avez déjà décidé que quoique je dise j'allais souffrir.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Ven 20 Jan - 12:17
    Fin de la tirade de la gamine, c'est avec un fou-rire franc et une réunion bruyante de ses mains que l'Asura reprit parole :
      "Un Sexire, avoir de l'intimité ?! Très drôle ! Franchement, très drôle ! Je la raconterai à mes collègues après. Je suis sûr qu'ils vont bien se marrer... Haha... Intimité...!"

    Après s'être calmé (sans doute sous le regard noir de la petiote ?), il reprit plus sérieusement :
      "Collaborer avec moi ? Non. Je ne crois pas. Vous avez 'encore' omis de répondre à ma question. J'ai l'impression que vous aussi avez des choses à me cacher et oh lala, c'est vilain. Fit-il en ayant un air faussement réprobateur. Nous avons tous des secrets et parfois, plus intéressants que d'autres."

    Il se leva, s'étira et toqua à la porte. Le temps qu'on lui ouvre il ajouta :
      "Nous sommes les gardes-fous. Nous sommes le noyau même du Secret. Nous sommes ceux qui relient tous les Mythes avec leurs spécificités et non-dits. Est-ce que le policier balancerait à tous les suspects leurs petits trucs ? Non. Vous êtes bien naïve d'y croire... ou stupide. Je reviendrai demain quand vous aurez compris que collaborer avec moi vous fera sortir un peu plus indemne. Bonne journée... ou nuit, on perd vite la notion de temps ici."

    La porte s'ouvrit, il laissa un temps pour que la prisonnière puisse répondre. Quand il passa l'embrasure de la porte, il pouffa de rire.
      "Intimité... Hey les gars, j'en ai une bonne !"

    CLAC !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Ven 27 Jan - 16:48
Alors que l’Asura sortait en se moquant ouvertement de Lauraline, la jeune femme s’inquiéta un peu de ses conditions de détentions. Il lui semblait clair qu’elle n’allait certainement pas dormir dans un lit confortable voir qu’il le laisserait attacher à cette chaise mais il n’allait quand même pas l’empêcher d’aller aux toilettes ?

«Et monsieur le Sauveur pour aller aux toilettes je fais comment ?»
«On vous apportera le nécessaire.»

Et effectivement, on lui apporta une bête bassine qu’on posa à ses pieds mais on ne le détacha pas pour autant. On déposa également un verre d’eau sur la table et elle pensa qu’au moins ils ne la laisseraient pas mourir de soif. Puis vient le temps de l’attente, du silence. Lauraline réfléchissait aux questions posées et aux réponses qu’elle avait fournies. Elle s’en voulait de s’être emportée mais estimait que les Asuras allaient nettement trop loin. Ne collaborait-elle pas merde ? Puis elle pensa à Atérys et à son alliée moranie, pour la première il était certain qu’elle soit morte et pour la seconde, le pire était imaginable. La belle brune ne put s’empêcher de fondre en larmes.

Après avoir pleurée pendant de longues minutes, Lauraline se calma mais la douleur de la disparition de ses amies n’était de loin pas estompée. Elle appela une première fois gentiment les gardes pour savoir quand ils lui apporteraient à manger et qu’ils le détacheraient pour qu’elle puisse faire pipi. Elle entendu un moment puis devant l’absence de réaction, se mit à quémander de plus en plus fort. Après un temps interminable pour elle, elle laissa finalement tomber et se dit qu’elle devrait plutôt se calmer et préserver ses forces. Il pouvait revenir n’importe quand et elle devait profiter de chaque instant pour dormir. Pour une fois, le fait qu’elle ait due dormir dans des conditions absolument épouvantables lors de sa fuite de l’asile va lui servir, cette cellule et cette chaise étaient bien plus confortables que certains endroits où elle avait dû se réfugier. C’est fort de ces convictions qu’elle s’endormit plutôt sereinement.

Malheureusement pour elle, les conditions se révélèrent bien pire car même lors des pires moments de sa fuite, elle avait pu se « nourrir ». Le manque se faisait de plus en plus sentir et elle ne pouvait même pas se soulager elle-même car toujours attachée à cette maudite chaise. Elle se réveilla puis se rendormit de multiples fois, après des rêves et des cauchemars plus qu’explicites. Pour améliorer le tout, sa vessie lui rappelait constamment son existence mais comment faire pour ne pas souiller le peu de vêtements qu’elle portait. Lauraline hurla plusieurs fois pour qu’on vienne l’aider mais rien n’y fit. Elle décida de s’aider de la chaise pour baisser sa culotte et se contorsionna dans tous les sens, ce qui pour seul résultat de la déchirer. D’un geste énervé, elle la fit alors tomber au sol puis en mordant sa chemise et en tirant la tête en arrière, elle réussit à ne pas trop se mouiller. La chaise étant en inox, l’urine coula sur le siège et tomba en partie dans la bassine mais également à côté. La jeune femme tenta finalement de se rendormir mais ne réussit plus vraiment à retrouver le sommeil.

Lorsque l’Assura revient dans la pièce, Lauraline somnolait sur sa chaise avec sa chemise encore humide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Sam 28 Jan - 17:02
    Des bruits de pas… Puis des sons qui devenaient des mots qui s’étiraient de leur sens… C’est alors que la porte s’ouvrit. L’odeur de la pièce était assez… musqué.
      « - Ah… J’avais oublié ce détail.
      - T’vas pas me faire croire ça. »

    Les deux hommes s’échangèrent un regard puis l’Asura entra avec un léger sourire alors que son collègue refermait derrière lui. Elle dormait… Ou pas…

    BLANG PANG !

    Ou plus… Il avait tapé avec violence sur la chaise, créant un réel brouhaha. Dans une de ses mains, de l’eau et du pain fourré.
      « Alors, bien dormi ? »

    Elle avait pris une ride… peut-être plus mais pas assez pour devoir encore y songer.
      « Que de confort, n’est-ce pas ? Et surtout, quelle compagnie ! »

    Les menottes qui tenaient les mains de la jeune femme s’ouvrirent, pas celle des pieds. Pendant qu’il posait la nourriture sur la table :
      « La nuit a-t-elle été pleine de conseils avisés ? Des choses à me dire ? »

    Et il s’assit en face, loin d’elle, intouchable, la regardant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mer 15 Fév - 15:52
Lauraline se « réveilla » en sursaut alors qu’elle pensait enfin pouvoir vraiment dormir. La jeune femme était alors complètement vaseuse et elle garde les yeux fermés, espérant qu’il s’en aille aussi vite qu’il soit venu. «Pourquoi devait-il se comporter comme un tel connard ? Pourquoi devait-elle autant souffrir ?». Elle ne réagit donc presque pas lorsqu’on lui détacha les mains et aux différentes piques. Elle ne put cependant pas garder son sang-froid très longtemps et l’Assura obtient un regard mauvais lorsqu’il évoqua le confort tout relatif de sa captivité.

La Sexire se réveilla vraiment lorsqu’il posa de la nourriture sur la table, il faut dire que son ventre criait famine. Elle se précipita sur la nourriture et mangea presque avec plaisir ces nourritures insipides mais néanmoins nourrissante. Cependant, Lauraline avait encore « faim » et son côté Sexire lui faisait voir de toutes les couleurs. Elle s’imagina en plein action avec son geôlier et ce qui déclencha une violente crise de manque. La belle brune avait alors de la peine à respirer et son cœur battait à un rythme frénétique. Elle hurla de douleur et elle tomba de sa chaise, renversant le sceau d’urine. La jeune femme semblait vieillir à vitesse accélérée, des cheveux gris commencèrent à clairsement sa chevelure et des petites ridules marquèrent son visage. Lauraline était alors en larmes et hurlait.

«Pitié, aidez-moi … j’ai tellement mal … Pitié … je ne veux pas mourir.»

Heureusement pour la Sexire, la crise diminua d’intensité, le vieillissement était alors stoppé mais pas la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mer 15 Fév - 18:57
    D'un œil détaché, l'Asura regardait la Sexire se rouler dans sa propre urine... Race faible. Ce n'est qu'avec dédain et silence qu'il regarda la femme souffrir. N'était-ce pas une étincelle d'amusement dans ses yeux ? Allez savoir.

      "Alors ce déclencheur ? Toujours pas une petite idée ? Aller, dis-le moi... Même si d'un côté ça me priverait de mon petit péché mignon... Dire que tu pourrais être dans des conditions tellement plus enviables si tu me parlais sans secret..."


    Il veillait toujours à être à l'opposé d'elle et lançait très régulièrement des regards fugaces sur les chaînes de ses pieds.

      "Lit, douche, nourriture... peut-être sexe si on est de bonne humeur... Tout ça si tu réponds gentiment à mes questions. La vérité prime bien évidement Laura'. Je peux t'appeler Laura hein ?"


    À vrai dire, il s'en foutait de sa réponse. Il attendait d'autres réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Dim 19 Fév - 18:22
Les douleurs empêchaient Lauraline de se relever et la Sexire se roula en boule. L’urine, dans laquelle elle trempait, était froide et forte odorante ce qui la fit vomir le peu qu’elle avait réussi à ingurgiter. Malgré son profond dégoût envers cet homme, ce qu’il lui faisait subir et qu’elle savait qu’elle lui donnait une information qui pourrait se retourner contre elle, elle décida de lui donner le renseignement qui désirait. Qu’avait-elle à perdre finalement? Elle se pensait condamner si il l’a laissait seule encore une nuit de plus. Combien de temps était-elle dans cette cellule ? Elle n’en avait aucune idée, était-ce seulement la nuit, l’après-midi ou le matin. Courbée par les crampes et l’esprit en feu, c’est avec peine qu’elle réussit à répondre de manière compréhensible. Elle devait parler lentement en articulant un maximum pour éviter que ses pleurs ne prennent le dessus à son discours.

«La vue du sang … mon déclencheur, c’est de voir du sang … s’il vous plait aidez-moi, ça fait trop mal. Laissez-moi faire l’amour sinon je vais mourir bientôt.»

De lourds sanglots l’empêchèrent de continuer, la « jeune » femme dut se reprendre avant de continuer.

«Je ne veux pas mourir, j’ai peur … de la mort … il fait si froid … j’ai si froid. Je … je ne veux pas mourir. Que gagnerez-vous à me tuer ?»

Lauraline tenta de se relever mais elle ne réussit qu’à se mettre assise tant l’effort était douloureux. Elle se sentait si sale et si faible. Elle avait honte d’elle et lorsqu’elle regarda son bourreau, c’est avec un regard résigné qu’elle croisa le regard détaché de l’Asura.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Lun 20 Fév - 19:07
    Un large sourire sadique barra le visage juvénile de l'Asura. Voilà une réponse ! Mais est-elle vraie ? Cependant ! Cependant, il fallait récompenser la petite pour avoir osé dire quelque chose. Espérons pour elle que c'est la vérité car en cas de mensonge... Il allait pouvoir un peu lâcher sa bride. Il alla vers la lourde porte et toqua à la porte dans un rythme que lui seul savait faire. Un judas s'ouvrit.

      "- Opération tulipe.
      - D'ac."


    La trappe claqua violemment. Sans trop s'approcher, le jeune homme s'accroupit pour voir la Sexire dans les yeux, ce sourire insolant toujours aux lèvres.

      "Pour un bon comportement, on donne un susucre. Mais si tu me mens... Je saurais trouver ce qui te fait le plus mal et ce, sans te tuer pour avoir le plaisir de le répéter autant de fois que possible. Donc si tu as à revenir sur ta parole, c'est maintenant."


    Une salve de quelques coups retentirent sur le sas. Le plan était prêt.

      "Alors ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Dim 26 Fév - 20:28
Lauraline put voir le sourire sadique se dessiner sur le visage de l’Asura et elle craignit le pire, qu’allait-elle donc encore subir. Le bureau frappa à la porte et dit un énigmatique « Opération tulipe ». Que voulait-il pour ces groupes de mots ? La Sexire se sentait trop mal pour s’y perdre en conjoncture. Après tout, elle le saurait bien assez tôt ou alors elle serait morte et elle n’y pouvait strictement rien.

Cependant l’homme, au lieu de la frapper ou de continuer de la torturer, lui dit qu’il allait lui offrir un susurre, allait-il la violer ? D’un côté, est-ce vraiment un viol car son corps ne réclamait que ça. Il lui demanda si ce qu’elle avait dit était la vérité et qu’elle le paillerait cher dans le cas contraire. Un petit silence s’installa et on entendit frapper à la porte, puis l’Asura sembla s’impatienter.

«C’est la pure vérité, je … je le jure. Mon déclencheur c’est la vue du sang …», lui répondit Lauraline en le regardant droit dans les yeux.»

Alors que ce dernier quittait la pièce, la Sexire se demanda un instant s’il n’allait pas finalement la laisser mourir dans cette cellule mais ces craintes furent rapidement dissipées lorsqu’un vieil homme fut introduit dans sa cellule. Il semblait choqué d’être ici et il était sale, certainement un très ancien prisonnier de l’Exilé. Le repas était enfin arrivé pensa son côté sexire, si il veut me dégoutter il a raté son coup. La « jeune femme » se leva péniblement et se dirigea vers lui. En chemin, elle retira nonchalamment sa chemise et la lançant dans un coin de la pièce, elle était alors complètement nue. Son corps était celui d’une très belle femme dans la cinquantaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Dim 26 Fév - 23:00
    Le regard perdu, des dents en moins, des blessures fraîches sur son buste, il reconnut la flamme dans les yeux de cette femme. Pas encore... Non...

      "Non. Non ! NON !!! OUVREZ-MOI !!!!! Je vous en prie ! Je vous dirai ce que je sais !!! Je vous le dirai !!! Laissez-moi sortir !!!"


    Il tambourina comme un fou sur la porte. Il était maigre et semblait avoir une bonne soixantaine d'année. Ou bien cinquante si on l'imaginait propre ?

    Il lança un regard désespéré à cette femme avant qu'elle ne vienne à lui. Pitié non...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Lun 27 Fév - 19:00
Lauraline ne pouvait qu’avoir pitié de ce vieillard en loques qui la suppliait du regard de le laisser tranquille. Malheureusement pour lui, elle n’avait pas le choix sinon elle se condamnait à une mort prochaine et très douloureuse. Elle continua son approche dans sa direction faisant en sorte qu’en reculant il s’approchait d’un coin de la salle. Elle espérait limiter ainsi sa capacité à fuir.

Lorsque son dos toucha le mur froid, l’homme commença à paniquer et il tenta de forcer le passage. Heureusement pour Lauraline, les privations liées à la détention avaient fortement réduites les forces de son assaillant et elle réussit à le maitriser momentanément. Il réussit cependant à lui balancer un uppercut dans le ventre, lui coupant le souffle. Le prisonnier pensant avoir pris l’avantage fut alors surpris par la réaction de Lauraline qui au lieu de continuer le combat s’éloigna gentiment. Ce n’est que quelque instant plus tard qu’il constata qu’elle avait profité du cours instant à ces côtés pour déchirer complètement les maigres morceaux de tissus qui l’habillait.

La Sexire regarda l’homme complétement nu et sa faim fut d’autant plus ravivée. Le regard lubrique qu’elle lui lança contrasta violemment avec son discours.

«Je … je suis vraiment désolée mais je ne peux pas vous laisser partir sans me nourrir … je vais mourir sinon et … je ne le veux pas … je suis beaucoup trop jeune pour cela.»

Lauraline se jeta alors sur sa proie telle une tigresse et lorsqu’elle eut fini son festin, c’est une très jeune femme et un vieillard en pleure que l’Asura trouvera dans la cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Lun 27 Fév - 22:27
    La porte couina et le jeune Asura passa le pas. Le vieux pleurait, demandant pardon à un prénom féminin inconnu... Faible : pensa-t-il. Soudainement, une chaîne ceint le cou du vioc et d'un mouvement de tête sec, le geôlier lui fit comprendre de déguerpir.

    Il s'exécuta sans vigueur.

    De très lourdes menottes prirent pieds et mains de la jeune femme. Cependant elle pouvait marcher malgré le poids : juste pas courir.
      "Instant Tahiti !" Fit-il dans un sourire. Qu'est ce qu'il aimait ses noms de code débiles.

    Et un collier sanglant se referma sur la tendre gorge de la Sexire. Rond, à piques intérieur, il faisait exactement le diamètre de la nuque de la demoiselle. Il était relié à deux chaînes : un bout entre les doigts du noiraud et l'autre dans celles de son comparse.
      "Si tu tentes de t'évader lors de ton transfert, ce bijou te saignera comme une truie. Il te va à ravir !"

    Si l'un ou l'autre tirait, les énormes piques aiguisés mordraient sa chair et entreraient comme dans du beurre.
      "On te met dans ta chambre. Alors sois sage."

    Ici pour le collier en image:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mar 28 Fév - 16:54
Honte, tristesse, dégoût, voici les principales émotions qui traversaient l’esprit de Lauraline lors de son transfert vers sa nouvelle chambre. Honte d’avoir dû violer ce vieil homme, tristesse d’avoir contribué à sa détresse et dégout de l’avoir fait dans de si sales situations. Mais elle n’avait pas eu le choix ne cessais-t-elle de se rappeler.

La jeune femme ne s’était pas débattue ou avait esquissé le moindre signe de révolte lorsque ces gardiens l’équipèrent de menottes et surtout de ce collier mortel. Qu’avait-elle à y gagner ? Absolument rien si ce n’est de se blesser gravement voir mortellement et certainement perdre le peu d’avantages qu’elle avait réussi à grappiller en leur donnant son déclencheur. Malgré sa docilité, les piques lui mordaient la chaire et lui arrachait des petits cris de douleurs, ce qui avaient pour effet de déclencher des petits rires à ses geôliers. La belle brune devait alors déployer de monstrueux efforts pour ne pas réagir. Ses peines prirent temporairement enfin fin lorsqu’ils la laissèrent seule dans sa nouvelle cellule. Ce n’est pas un palace mais il y avait des WC, une douche et un lit. La jeune femme se précipita sous le jet d’eau, voulant nettoyer son corps de ses derniers actes proches.

La sensation de l’eau froide le long de son corps lui fit un bien fou, évacuant son dégout d’elle-même. Et comme à son habitude, elle se mit à chanter un medley mélangeant maladroitement et de manière incongrue toutes sortes de styles musicaux.

«L’amour est enfant de bohème, il n’a jamais, jamais connu de loi … Je veux juste une dernière danse, avant l’aube et l’indifférence … Non, pourquoi moi, c’est une erreur, gardes moi, je suis noble de cœur.»

Propre et un peu plus en paix avec elle-même, Lauraline se coucha nue sur la paillasse et s’endormit dans un profond sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mer 1 Mar - 22:56
    Un gobelet en métal tapa violemment contre les barreaux et ce, jusqu'à ce que la belle se réveille et esquisse un mouvement.

    Un vieux rat dégoûtant traînait là, une lampe à huile comme lumière. Il lui manquait des dents, avait un oeil en verre et il lui manquait une oreille...

    Quand la jeunette posera le regard sur cette immonde créature, il sortira de sa poche un couteau et...

    ...
    S'ouvrit les veines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Jeu 2 Mar - 15:21
Alors que les deux amants s’embrassaient et se câlinaient, Sherlock et Lauraline virent leur peau se transformer en métal. Leurs étreintes devinrent sources de désagréables bruits et la Sexire se réveilla en sursaut. Le doux rêve était finit et avait fait place à la cruelle réalité pénitentiaire.

«Rahhhhh il était encore habillé ce con !!!» pesta la jeune femme.

Encore vaporeuse car n’ayant pas encore rattrapé du manque de sommeil lié à sa « cure de désintoxication » forcée, la belle brune se leva bien décidé de connaitre la raison de ce tapage. Son regard se porta rapidement vers les barreaux et elle put alors voir un vieil homme qui frappait un gobelet en métal contre les barres métalliques. La jeune femme s’était vraiment levée du pied gauche.

«Et le vieux dégueulasse, ils t’ont payé combien pour que tu me pourrisses la vie ? Ça te dirait d’aller faire la java chez les Grecs si j’y suis ? J’aimerai dormir encore un peu …»

Alors qu’elle s’attendait à une joute verbale bien corsée, le vieux rat se contenta de sortir un couteau. Le cœur de Lauraline se mit à battre la chamade et ses muscles se tendirent prêt à réagir si il devait le lancer dans sa direction. Mais au lieu d’agresse la belle nymphe, l’homme s’entailla profondément les veines.

«Mais … mais vous êtes malades …» Puis en s’adressant à un éventuel garde elle cria. «Au secours, un prisonnier armé.»

Malgré son dégoût et son envie de fuir le plus loin possible, Lauraline ne pouvait détacher son regard de ce bras dégoulinant de sang. Elle savait qu’elle était en train de perdre le contrôle. D’habitude, elle arrivait à y faire face mais les précédentes privations avaient diminué sa capacité à lutter contre son déclencheur. Sans même se rendre compte, elle se pourlécha les lèvres et son regard devient lubrique. Elle se cogna même légèrement aux barreaux alors qu’elle pensait marcher dans la direction opposée. Comme son opposé s’éloignait d’elle, la privant de sa « nourriture », la belle brune commença à se caresser elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Ven 3 Mar - 15:22
      " - ... voilà ce que j'ai vu.
      - Range moi ce sourire vicieux, tu me ferais presque peur."


    C'est perdu dans ses pensées que l'Asura s'affala dans son canapé. Le vieux se retira. Comment faire dire des secrets...? À qui se confit-on ?

    Un rictus malsain tordit les traits juvénile du type...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Sam 4 Mar - 22:01
Lauraline se réveilla en sursaut et son regard se porta immédiatement là où le vieux prisonnier s’était ouvert les veines. Mais elle n’y vit ni tâche de sang ni cadavre.

«Je dois avoir rêvé.» pensa la Sexire. «Mais quel horrible cauchemar, pourquoi un vieux ? Pourquoi essaie-t-il de mettre fin à ces jours ? Pourquoi personne ne vient-il le sauver ? Est-ce à cause de ce que j’ai fait subir à ce prisonnier ? Est-ce la même personne ? Pourquoi me font-ils subir ces traitements ? Je leur ai pourtant tout dit et sans mentir …»

La jeune femme faisait les cents pas alors qu’elle imaginait toutes sortes d’hypothèses.

«Bon ma fille, réfléchit, les Asuras ont peur que tu aies vu quelques choses dans les souvenirs de leur chef … mais quels secrets méritent de te faire emprisonner ? Ils veulent devenir les seuls chefs de l’île ? Peut-être … mais que gagnerait-il ? Cherche-t-il à éliminer une race qu’ils trouveraient dangereux pour le secret ? Mouais, ils mettraient à dos les autres races … Est-ce que mes semblables sont au courant ? Est-ce qu’ils se fâcheraient s’ils le savaient ? Je suis quand même candidate au poste de Mac et personne ne s’inquiéterai de mon absence ? Est-ce que Karine ou Arnold était derrière cet enlèvement ? Non, je ne pense pas qu’ils en aient les moyens …»

Le temps défilait lentement et les questions s’entassaient dans un coin du cerveau de la jeune femme. Elles restaient toutes sans réelles réponses, tout au plus elle pouvait écarter les plus farfelues. Elle n’interrompit ses réflexions que lorsqu’on lui apporta à manger … mais que de la nourriture traditionnelle …

«Est-ce que tous les Sexires ressentent le manque aussi vite que moi ? Ou est-ce comme la drogue, plus on en prend et plus il nous en faut pour se sentir bien ? Je crains avoir abusée toute ma vie et j’en paye maintenant le prix. Je n’arrive pas à tenir 48 heures sans toucher le corps d’un autre … si je survis à ces épreuves, je serai peut-être un peu sevrée.»

Alors que la fatigue commençait à s’installer et que la belle tombait dans les bras de Morphée, elle s’accrocha à cet espoir insensé. La nuit fut, malheureusement pour elle, très agité, entrecoupée par les cauchemars et les douleurs liés au manque qui revenaient. Cependant Lauraline gardait espoir car ces dernières étaient moins violentes que lors des précédentes crises. Elle espérait y voir un signe d’un potentiel recul de son « addiction ».

Les minutes et les heures semblaient s’étirer à l’infini et la jeune femme perdit rapidement le décompte des jours, seul le rythme des repas lui permettaient de poser de vagues jalons. Mais les repas étaient-ils vraiment régulier ? La Sexire n’en était pas du tout sûr. Les crises se faisaient de plus en plus fréquentes et douloureuses. Elle restait la majorité du temps couché sur la paillasse du lit et ne se levait désormais plus que pour manger, aller au petit coin et garder un minimum d’hygiène. Elle n’en pouvait plus de ne voir personne et se demandait pourquoi son charme, d’habitude si efficace, ne faisait pas effet sur ses geôliers. Elle avait beau les supplier lorsqu’ils venaient lui apporter à manger, elle n’obtint aucune réponse. Lauraline se vit alors vieillir gentiment mais surement, elle se trouvait toujours belle mais elle supportait mal voir son reflet dans l’eau des toilettes. Il faut dire qu’après trois jours d’abstinence, la Sexire avait l’air d’une belle femme dans la soixantaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Lun 6 Mar - 19:49
      "Toc toc !"

    La Sexire pouvait reconnaître cette voix entre mille : celui de son geôlier. Dans la pénombre qui caractérisait la cellule, elle ne pouvait qu'entrapercevoir ses traits juvéniles grâce à l'aura chaude de la chandelle qu'il tenait.
      "Alors, on supporte le régime à ce que je vois ? Ça te va bien aussi. Voire mieux."

    Il s'accroupit derrière les barreaux, une chope en métal dans une main, une lampe dans l'autre.
      "Ou bien, réveillerais-je des instincts primaires ?"

    C'est alors que de sa chope une odeur bien spécifique s'éleva... un liquide qui devait libérer les sens de la Sexire, d'autant plus que ces derniers jours ont été fait de jeûne.
      "Ou est-ce cela qui te donnera le coup de grâce..?"

    Il plongea ses doigts dans le contenant... et en sortit du sang encore chaud. De manière presque sexy, il lécha ses doigts sans quitter la demoiselle des yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]
» interrogatoire ▽ stefan et solveig (terminé)
» L'interrogatoire de Marlyn Til' Asnil (RP terminé)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Asura :: Exilé-