AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tech Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Jeu 16 Mar - 8:27
Et le voilà de retour, que lui voulait-il encore ? La narguer alors qu’elle était en train de vivre ces derniers instants ? Ou lui poser encore une fois les mêmes questions ? La jeune femme ouvrit péniblement un œil et constata qu’il n’était même pas entré dans la pièce. Il portait deux objets, un dans chaque main. La Sexire identifia rapidement le premier, une lampe et son imagination lui indiqua un tout autre usage que celui de faire de la lumière. Dans l’autre, il semblait porter une choppe métallique et la jolie brune cru la reconnaitre. Elle ressemblait à celle de l’autre taré qui s’était ouvert les veines. Est-ce que son geôlier était allé jusqu’à jouer ce rôle pour la torturer psychologiquement ? Lauraline n’écarta pas cette hypothèse.

Faible à causes des privations, c’est à grandes peines qu’elle se leva et se dirigea en direction de son interlocuteur. Elle eut un sourire résignée lorsqu’il lui fit un compliment, sentant sa faim diminué légèrement. Mais elle ne resta pas joyeuse très longtemps, car le discours qui suivit lui fit froid dans le dos. Il allait le laisser mourir … La « jeune » femme balaya immédiatement cette option, elle n’allait pas se laisser faire.

Puis l’homme plongea ses doigts dans la chope et les en ressorti rouges de sang. La jeune femme se sentit gentiment perdre le contrôle et elle se colla aux barreaux. Son corps tout entier réclamait du contact physique et ses propres attouchements ne faisaient qu’augmenter ce désir.

«Vous … vous voulez quoi à la fin ? Je vous ai déjà tout dis … Je vous ai expliqué comment fonctionnait mon pouvoir, je vous ai dit mon déclencheur et je vous promets que je n’ai rien vue de plus dans le passé de votre chef … pourquoi vous ne me croyez pas …»
"Croirais-tu un enfant qui te dit ne pas avoir fait de bêtise avant d'avoir vérifié ?"
«Que voulez-vous vérifier ? Mon déclencheur ? Ne l'avez-vous pas déjà fait avec le vieux ?»
"Un mensonge peut en cacher un autre... Déjà, tu n'as pas menti pour le sang... C'est un bon point. Autre chose à nous raconter pour adoucir ton séjour chez nous...?"
«Que ... que voulez-vous savoir ?»
"Est-il vrai que... tu postules pour la place de Mac...?"
«Oui c'est vrai ...»
"Pourquoi ?"
«Parce que je n'apprécie pas la manière de fonctionner de notre Mac actuelle. J'aimerai plus aider et protéger les miens.»
"Et ta place auprès des autres races ?"
«Que voulez-vous dire ?»
"Alliance... guerre... lesquels t'aimes... t'aime moins..?"
«Je suis une fervente pacifiste, la guerre ne doit être utilisée que lorsque l’on est agressé. J’apprécie les autres races, ne sommes-nous pas dans le même camp ?»

Le geôlier asura hocha la tête quand il entendit pacifiste.

"Tout dépend..." Il replongea un de ses doigts dans la chope. "Et que penses-tu du secret..?"
«J'aimerai que les humains nous acceptent tels que nous sommes mais je crains qu'ils ne soient pas prêts. Le Secret semble donc encore nécessaire, mais j'ai espoir que la situation évolue.»
"Donc in fine, répandre le secret..? C'est cela ?"
«Uniquement si nous pouvons vivre en paix avec les humains, ainsi nous ne serions plus obligés de nous cacher et craindre à chaque instant que le secret ne soit révélé.»
"Et tes projets pour l'île en tant que Mac ?"
«Un meilleur contrôle sur le quartier Sexire, limiter l'accès aux drogues, améliorer les conditions des prostituées.»
"Et.... obéiras-tu à l'Exilé..?"
«En tant que Mac, j'aurai mon mot à dire sur la politique de l'Exilé non ?»
"Un mot. Certainement. Maiiiiis je ne suis pas certain que cela t'aidera."
«Que voulez-vous dire par là ?»
"Tu n'as pas répondu à ma question initiale : obéiras-tu à l'Exilé en tant que Mac ?"
«Je ne vois pas pourquoi je m'opposerai à l'exilé si j'y participe.»
"Car... selon ton obéissance.... nous pourrions t'aider dans ta quête pour devenir Mac."

Lauraline eut une violente douleur dans le bas ventre à cause du manque et elle ne put s’empêcher de hurler et de pleurer. Elle posa une main sur son ventre pour le masser, diminuant légèrement les souffrances.

"Réfléchis y bien... cela conditionnera ta suite..."

L'Asura renversa la chope de sang par terre avec un "oups" puis sortit sans un regard pour sa prisonnière. La Sexire lui hurla «Je ne tiendrai pas encore 24h sans sexe.» mais la porte se referma sans réaction apparente du geôlier.

~~~~~~~~~~~~
Les grands chefs n'ont qu'un point commun, ils ne se battent que pour préserver la dignité des plus faibles. "Arthure Pendragon" dans Kaamelott
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Ven 17 Mar - 16:16
    Lorsque la Sexire fut au plus faible, au pire de son état, l'Asura entra dans un couloir, un pauvre type ficelé comme elle en déplacement : le collier de torture.

    Il ouvrit la porte et ordonna à l'Atlantin d'entrer qui s'exécuta. Le geôlier resta là, à observer la sentence qu'il venait de proclamer. Il reluqua, il lorgna... imperturbable.

    Quand ils eurent fini, un autre chercha l'étranger vanné... et une séance de question repris :
      "Alors... Seras-tu obéissante à l'Exilée..?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Tech Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mar 21 Mar - 13:45
Lauraline se sentait de plus en plus souillée par ce qu’elle était obligée de faire pour survivre. Elle avait beau savoir qu’elle serait morte si elle ne l’avait pas fait, elle éprouvait des remords envers ses deux victimes. Pour l’Asura, un autre sentiment prédominait chez elle, celui de la pitié et de la colère. Il fallait vraiment avoir peur des autres pour arriver à faire subir de telles souffrances sans sembler éprouver des remords. Comment pouvait-on se faire croire que la torture était une solution pour avoir des informations. Mais il ne lui laissa pas le temps d’épiloguer car l’interrogatoire reprenait déjà.

«Je vous ai déjà dit que je n'avais actuellement aucune raison de ne pas obéir à l'Exilé. Son but est de protéger tous les mythes, y compris les Sexires. Tant que ce but sera maintenu et que les miens pourront vivre en paix avec les autres races, je promets mon entière collaboration.»
"Et jusqu'à quel point veux-tu être Mac..?"
«De tout mon cœur, car même si je ne pense pas être la plus forte des candidats, je pense être celle qui tient le plus à cœur le bien de mes compatriotes. Je ne désire pas la gloire ni le pouvoir mais faire le plus pour les miens.»
"Veux-tu … de l'aide de notre part..?"
«Vous voulez m'aider maintenant ? Mais que pouvez-vous faire ? Je ne suis pas certaine que les Sexires soient très heureux que vous intervenez dans le choix de leur chef. Et qui me prouve que vous n'allez pas me poignarder dans le dos ?»
"Te poignarder ? Hahahahaha ! Si on voulait le faire, ne penses-tu pas que cela serait déjà fait ?"

Le geôlier lui jeta un regard malicieux et la jeune femme se demandait à quelle sauce elle allait être mangée cette fois.

"L'Exilé est l'organisation la plus influente de l'île, ceux qu'on apprécie, on les apprécie. Ceux qu'on montre du doigt cependant... Et tu ne veux pas qu'on te montre du doigt, n'est-ce pas ?"
«Je parlais plus d'un poignardage métaphorique. Me soutenir, faire fuiter l'info et me faire chuter par le scandale qui suivrait. Mais pour être honnête, je préfère ne pas être montrée du doigt.»
"Alors nous sommes d'accord."

L’Asura lui décrocha alors un sourire digne du chat dans Alice au pays des merveilles et Lauraline douta un court instant de la santé mentale de son interlocuteur.

"Mais... comment être sûr que toi, la Mac qu'on aidera, ne se retournera pas contre nous..?"
«Tant que les Sexires auront leurs mots à dire, seront heureux, libres, je promets fidélité à l'Exilé.»
"Ça c'est des mots. Je veux une preuve de ta dévotion pour nous. Et j'ai déjà une petite idée... Nous ne voulons pas soutenir quelqu'un sans qu'on ait l'intime conviction qu'il soit avec nous, tu comprends ?"
«Je comprends mais je ne peux m'empêcher d'appréhender ce que vous allez me demander de faire vu ce que vous m'avez fait subir.»
"Oh, ce n'est qu'un petit rien. Une broutille."

Un long silence s’installa, bien que Lauraline veuille le dissimuler, elle montra rapidement des signes d’impatiences.

"Juste de tuer la Maire.", dit l’Asura avec un grand sourire.
«Pourquoi !!! Cette Védine aime les Mythes !!! Elle connaît notre existence, je ne le sais comment et aurait pu nous trahir depuis longtemps mais elle ne l'a pas fait. Elle croit comme moi qu'une vie paisible est possible. Pourquoi avez-vous encore tant de haire alors qu'elle n'était pas née pendant la guerre?»
"Pas née pendant la guerre, est-ce ton seul critère de dangerosité..? Elle a épousé un criminel. Et elle ... Oh attend, tu la connais...? D'où sais-tu tout cela..?"

Lauraline sentit qu'elle en avait soit trop dit soit pas assez. Elle ne savait pas trop jusqu'où aller dans ses révélations. Pouvait-elle vraiment leur faire confiance.Un silence s'installe... Long... Et plus il file, plus un sourire machiavélique se dessine sur l'Asura.

"Ton silence ne t'aidera pas. Et tu sais qu'il est de papier entre ces murs. Si je veux savoir quelque chose, je l'aurais. Alors fais-moi gagner du temps."
«C'est mon amie et une de mes amantes ...»
"Et tu savais qu'elle savait..?"
«Au départ, j'ai juste eu des soupçons alors je lui ai posé des questions sur le sujet. Comme je connais l'histoire officielle des humains j'ai pu me faire passer pour une d'entre eux, elle ne connaît pas ma nature. J'ai honte de lui mentir ... mais je n'ai jamais eu l'occasion de lui avouer la vérité. Lors de nos multiples discussions, elle n'a cessé dire que cette guerre était une horreur et qu'elle voulait vivre avec les mythes, protéger leur secret.»
".. Et elle dit ça à une 'humaine'..? Et tu n'as rien fait alors qu'elle éventait notre secret..? QUI D'AUTRES ?"
«Je peux vous assurer qu'elle n'en a parlé à aucun humain.»
"Qui d'autres..." Fit-il en détachant chaque syllabe.
«Elle a une amie, je crois que c'est une Atlantine.»
"T'as son nom ?"
«Non, je vous le promets que je ne le sais pas.»
"Qui d'autre ?"
«Personne d'autre.»
"Sûre..?"
«J'ai inspecté ses souvenirs je vous le rappelle et elle n'a jamais trahit les Mythes.»
"Pourtant; elle l'a fait... Tu t'es faite passer pour Humaine et t'as racontée tout cela... N'est-ce pas une trahison de haut rang..? Et toi... toi, tu n'as rien dit... Es-tu encore plus assoiffée de sang et de destruction que moi..?!"
«Je me suis faîtes passer pour une admiratrice des Mythes mais pensant qu’ils n’existaient plus. Et je ne l’ai pas crue sur parole lorsqu’elle m’a dit nous aimer, j’ai regardé ses souvenirs. Si elle avait été un danger pour nous, je l’aurai dénoncée et combattue comme je l’ai fait pour les deux autres Védins.»
"... Si tu veux ton titre de Mac, tue-la. Sinon tu peux renoncer à tes rêves. C'est la seule manière d'expier qu'on te laisse"
«Je ne tuerai pas une innocente!»
"Alors tu ne seras jamais Mac." Il se lève, et la toise comme si elle était insignifiante "On y veillera"... puis s'en va.

Lauraline pensa alors aux discussion qu'ils avaient déjà les jours d'avant, elle eut une illumination et hurla «Alors elle n'est pas morte ?» mais elle n'obtient pas de réponse.

~~~~~~~~~~~~
Les grands chefs n'ont qu'un point commun, ils ne se battent que pour préserver la dignité des plus faibles. "Arthure Pendragon" dans Kaamelott
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé] Mer 22 Mar - 21:39
    Un téléphone sonne... L'Asura décroche.
      "Humm ? Oh ? Et alors, on fait quoi ? Quoi ?! ... ... ... D'accord. Je fais comme ça."

    Il raccrocha avec un sourire mauvais... Énervé.

    Des pas dans le couloir, une porte qui s'ouvre et le geôlier apparut devant la Sexire. Séparés de barreaux évidement. Derrière lui, un autre type. Entre les deux : le collier de torture. Une fois la porte ouverte, les chaînons de métal s'animèrent et, tel un serpent, s'enroulèrent comme il se doit autour de la jeune femme.

    Sans un mot, ils s'avancèrent dans la pénombre... Encore et encore... Portes, escaliers, étages... Un dédale infini où les deux hommes se repéraient...

    Puis la porte finale.

    La sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Un interrogatoire poussé {Lauraline Larsson}[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]
» interrogatoire ▽ stefan et solveig (terminé)
» L'interrogatoire de Marlyn Til' Asnil (RP terminé)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Asura :: Exilé-