AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Folles pierres [Quéte][terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Folles pierres [Quéte][terminé] Dim 18 Déc - 19:08
J’avais dû aller à l’hôpital pour soigner mes bras, je m’étais présenté sous une fausse identité bien sûr et j’étais aussi passé dans un magasin qui allait bientôt fermer pour m’acheter des lentilles de couleur rose ainsi qu’un masque de démon. Encore une fois, je n’avais pas dit réellement ma véritable appartenance. J’avais aussi payé en liquide. J’étais ensuite passé chez moi pour poser le masque et j’avais mis mes lentilles. A l’hôpital, on voulait me garder quelques semaines ; les naïfs. Malgré moi, j’avais dû passé en chirurgie pour mes membres et on m’avait mis une attèle pour ma jambe. Quand la nuit était arrivée ce jour-là, n’étant heureusement pas à un étage mais au rez-de-chaussée, je m’étais enfuie. Enfin, j’avais plutôt déserté ma chambre, refermant bien la fenêtre derrière moi. J’allais peut-être commencer ma mission de manière peu commode mais le plus tôt serait le mieux. Surtout qu’en plus, je n’avais pas encore payé et que tous ce que j’avais donné comme infos était faux donc ils ne risquent pas de me retrouver. Je retournais chez moi, cachant les bandages recouvrant la chirurgie de mes bras par un sweat noir à manches longues. Je pris aussi un pantalon noir et large pour pouvoir le mettre par-dessus l’atèle. Je pris un sac à dos, mis le masque dedans, caché dans un tissu mais surtout dans le double fond de mon bagage.

Avec une gourde pleine, un peu d’argents, un carnet de note avec un stylo. J’enlevais mes lentilles, les mettant aussi dans un sachet et dans le double fond. Au-dessus, visible d’une quelconque fouille, des vêtements de rechanges noirs et rouges, des bandages. Je jetais un œil à mon plancher ; ma faux était trop grande pour que je l’emporte. Un courant d’air, ma fenêtre était encore ouverte ; je n’avais pas l’habitude de le fermer et son souffle me rappelais l’absence de mon ami aux plumes noires…
Pour une fois, je ne souriais pas…

Je mis mon sac sur mon épaule et sortie, je cherchais ma plume dans ma chevelure, la trouvais. Je fixais un instant la mèche au bout duquel elle pendait, je la pris et arrachais ce bout de plumage sombre. Je la laissais tombée, cela repousserais mais je ne voulais pas que mon appartenance à cette race dit divine soit révélé. Enfin, divine, je fermais un instant les yeux, je ne crois pas en dieu. Une fille du feu avait dit : « Tu vas devoir surveiller les Gemmas et me rendre compte de leurs faits et gestes. Si les informations que tu me fournis sont intéressantes et véridiques, je laisserai le corbeau te rejoindre, il sera totalement libre. » n’est-ce pas ? Mais il y avait aussi cette Kuro qui m’avais demandé ; «Je te donne quelques indices : En France Alucard, l’auberge Sang-égal, il y a 7 ans de cela, je veux savoir si les propriétaires sont encore en vie. Et s’ils le sont, je veux savoir où ils sont ». Des informations en somme, je pris le chemin vers le quartier des Gemmas. L’ange arrive et ses plumes ne sont point blanche, elles portent toute la miséricorde de ce monde en deuil. Je pris plus de temps que cela m’aurait pris dans un état normal ; c’est ça de ne pas attendre son rétablissement mais je n’ai pas le choix pour la liberté de mon compagnon, de mon maitre. Je souris de nouveau d’une manière faussement naturelle ; je ne souris jamais naturellement ou alors ce n’est que ma folie s’exprimant.

Je devais tout d’abord trouver des informations sur cette race si insignifiante, je me dirigeais donc vers la bibliothèque. Au centre, un grand arbre fleuris, une douce lueur berçais les gens mais moi, cela ne m’atteignais pas tant que cela… Des lucioles étaient emprisonnées, servant de lumière… Ma démarche boiteuse ne passerait pas particulièrement inaperçu mais j’avais arraché ma plume ; j’avais l’air d’un simple humain, tout ce qu’il y a de plus banal. Du coin de l’œil, je voyais quelques Gemmas ; je ne pus empêcher mon sourire carnassier de s’étendre.
Tous ces cailloux sans valeur sont responsables de la mort de mon frère ? Qu’est qui m’empêche de les tuer ? J’essayais d’étouffer un léger rire dans mes vêtements. Pourquoi eux vivent et que mon frère est décédé ?
Je devais m’arrêter mais comment ? Je me mordis la lèvre jusqu’au sang sans le faire exprès. J’aime bien ce gout, c’était comme du lait est à un chat pour moi. Est-ce mauvais d’être fous ? Nan, car demain, qui sait, peut-être que le monde nous appartiendra. Je vis qu’un Gemma me regardais bizarrement, du coin de l’œil, je me calmais bien que mon sourire ne disparaissait pas mais continuais à s’étendre. J’étais au courant des conflits opposants les différentes races, je n’appartenais à aucune d’entre elles, je reniais mes origines. J’étais ce rat qui entendais tout et qui parfois, mordais. Je devais surveiller les Gemmas et j’étais dans une bibliothèque. A défaut de pouvoir faire de recherche précise sur eux, je regardais si quelque chose en particulier pouvais être intéressant. Mais je faisais aussi attention sur autre chose ; si je voyais quelqu’un appartenant au marché noir, peut être un de mes contacts ou alors, quelqu’un d’autre.

Seul le marché noir pouvait me donner les infos que Kuro souhaitais, j’en était persuadé. Hors, la principal monnaies d’échange est celle des informations ou des dettes, or, on était dans une bibliothèque…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Mar 27 Déc - 16:53
    La grande bibliothèque souterraine abritait pas mal de monde ce jour-là. Mais comme tous les lieux du genre, le silence était de rigueur. On n’entendait quelques rares murmures, mais les minutes étaient davantage marquées par les pages qui se tournaient inlassablement. L’arbre, d’un vert vivifiant, régnait sur la place centrale de cette bibliothèque. Ces racines pointaient vers différentes alcôves où des centaines de livres attendaient paisiblement qu’un lecteur daigne les ouvrir. Les reliures étaient éclairées par une lueur bleutée, provenant de diverses lucioles emprisonnées dans des lanternes.

    La bibliothèque n’était pas bien différente de d’habitude, hormis que l’on ne retrouvait plus aucun comédien déguisé en animal depuis un certain temps. Ceux à la pigmentation loufoque non plus, mais c’était plus récent pour eux. D’ailleurs, la température de la bibliothèque variait au fur et à mesure des heures : tantôt plus rafraichie, un peu de chaleur venait s’installer quelques instants avant de laisser sa place à de légers frissons. Quelques Gemmas rivaient plus souvent leurs yeux sur certains lecteurs que sur leur propre ouvrage. Eux et les Humains étaient les plus présents dans cette bibliothèque. On pouvait par exemple y trouver la patronne d’une certaine boulangerie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Jeu 29 Déc - 15:45
Je savais qu’un conflit opposais les Moranys et les Gemmas d’où le fait que je ne voyais aucunes oreilles d’animaux ou de mandibules d’insectes. Mais ce genre d’opposition ne m’atteignais pas plus que ça personnellement ; je n’étais pas concerné par toute les chamailleries entre race. Après tout, je n’avais jurée loyauté à aucune d’entre elles. Vraiment… Mais autre chose m’interpelait et me faisais plisser les sourcils malgré mon sourire fous habituelle ; je ne voyais aucun Esertari, je m’en demande la raison. Ont-ils été bannies des terres des Gemmas eux aussi ? C’était fort intéressant. Je laissais mon regard empreint de folie parcourir la salle, les Gemmas semblaient alerte. Craignent-ils les animaux ? Pourtant, un loup au pelage sombre est ici, un loup dont on a privé la laisse et qui pourrait bien se laisser aller aux tentations qu’on lui offre. Et cet arbre, est-il important pour eux, est ce qu’il représente quelque chose de particulier ? Après tout, détruire certains symbole d’une race peut être parfois un avantage. Je m’abreuve bien du désespoir en tuant l’espoir après tout.

Car je ne vois pas pourquoi…. Je serais le seul dont le cœur est si vide.

Vraiment, ils ne savent pas qui est en ces lieux, ils craignent tellement leur opposant qu’il ne ferait pas attention au ciel ? Un ciel sombre couvert d’un orage impénétrable et grondant. Les différences de température ne me faisaient rien bien que je me demandais ce qui pouvait les produire. Après tout, je dois bien commencer quelque part. Je remarquais qu’il y avait aussi beaucoup d’humains mais c’était logique quelque part. Une fille aux cheveux blonds et aux yeux bleus m’interpelait néanmoins ; il fallait que ça tombe sur elle. Mais je la préférais toujours à Violette car au moins, elle, n’essaieras pas de me mettre dans son lit. Néanmoins, je reste prudent, elle est dangereuse aussi. Je pris un livre au hasard, faisant genre que je lisais et m’approchais d’elle discrètement de manière à ne pas attirer l’attention des Gemmas ; ils étaient nombreux après tout.
« -Bien le bonjour, belle demoiselle. »
Pourquoi ce ton insolent ? La survie dans ce monde est parfois dure et je n’aime pas être dans le rôle du dominé. Bien que l’éclat de folie dans mes yeux est plus brillant que d’habitude et que mon sourire en est d’autant plus carnassier. Je sais très bien son rôle dans le marché noir, avait-elle besoin de nouveau combattant en ce lieu ? Après tout, les Gemmas étaient robuste. Mais je devais parler tout en étant alerte des oreilles indiscrètes, donc avec des sous-entendus.
« -À la recherche de nouvelles recettes ? »
Remarquerait-elle qu’il manque des plumes m’accompagnant ? Allait-elle engager la conversation ?
Je suis fou mais je sais que l’un comme l’autre, on n’avait pas intérêt à briller ici même ; on était donc l’un comme l’autre dans une relative sécurité. Quoique ? Je ne sais pas si je ne tenterais pas quelques folies.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Ven 30 Déc - 10:31
    Elle l’avait remarqué. Ou peut-être pas. Qu’importe. Pareil pour sa plume : les Zéphyrs n’étaient pas banni de ces terres, alors pourquoi devrait-il s’en débarrasser ? Peut-être n’avait-elle simplement pas poussé depuis sa dernière « perte ». Quant à ses recettes, sans doute faisait-il allusion aux combats clandestins qu’elle avait l’habitude d’organiser. Mais s’il était là, ça n’était pas seulement pour faire la conversation. Il cherchait quelque chose lui aussi. Hélas pour lui, Posena ne lui donnera pas le loisir de le lui demander, préférant rester dans la position de force face à cet outil. Elle se contenta donc de répondre d’un fin sourire, tout en le provoquant pour le pousser à se confesser :

    « C’est possible. A la recherche d’une occasion de participer à ma prochaine confection ? »

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Sam 31 Déc - 13:01

Bien que ce n’était surement que des provocations, je prenais tout de même garde ; si je suis efficace en ce que l’on me donne, c’est qu’il y a une raison. Et donc, je risquais fort de vraiment m’y retrouver si je ne faisais pas attention. Son fin sourire reflétait le mien ; était-elle empreinte de la même folie qui assaillit mon cœur ? Je me rapprochai un peu plus. Pour tout ou pour rien, je n’en suis pas certain moi. Je jouais souvent à ce genre de jeu, à déterminer les limites de chacun. Ho, j’imagine que mon corbeau m’aurait sermonné s’il avait été là ! Je plisse les yeux très légèrement ; mais justement, il n’est pas là et ce n’est pas pour me plaire. J’aime à me dire fou, car je le suis très certainement. L’ombre de mon frère passa dans mon esprit ;
N’est-ce pas ? Cat, pourquoi es-tu mort !!
Mon corps réclamait du sang et je m’étais rapproché encore de quelques millimètres. Mais je me mordis légèrement la langue pour me reprendre, plissant les sourcils. La haine, le désespoir, je suis un ange rejeté du paradis pour semer miséricorde sur terre. Mon sourire s’élargit, elle cherche surement un autre outil à son amusement et je cherchais des informations. Hélas pour elle, je ne comptais pas faire partie de son divertissement et cela, je le lui fis comprendre dans un chuchotement à peine menaçant et sombre.
« -Je n’aime pas trop les confiseries. »
Je me retirais ensuite de quelques millimètres de son oreille et poursuivis comme si de rien n’était. Même le pli s’étant formé sur le haut de mon nez disparut. J’avais juste mon sourire de d’habitude.
« -Néanmoins, je peux toujours essayer de te dénicher quelques ingrédients… Si tu as le savoir qui va avec. »
Je n’ai jamais laissé le marché noir savoir quoique ce soit sur moi et mon enfance. Tous comme mes haines et mes amours étaient secret même si niveau amour… J’avais limite mon compagnon, mais ce n’est pas vraiment une fille. Néanmoins, quand il s’agissait de livrer des Gemmas, des Moranys ou des Zéphirs, il faut reconnaitre que j’avais la main facile. Je me demande si mes contacts connaissent réellement ma folie, ils doivent peut-être s’en douter, mais on ne peut pas dire qu’ils sont souvent là à son apogée. Même si là, mon calmant à plume n’est point ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Sam 31 Déc - 16:28

    « Ca peut se changer, il suffit de mettre un peu la main à la pâte… Tu sembles néanmoins quelque peu présomptueux. Nous reparlerons donc de ce savoir lorsque tu auras fini d’essayer de me dénicher quelques ingrédients. En attendant, ne te tiens pas trop près de moi. Ce lieu n’est pas connu pour être l’endroit du flirt, et tu risques d’attirer inutilement l’attention sur nous. »

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Sam 31 Déc - 19:34

« -Ça peut se changer, il suffit de mettre un peu la main à la pâte… »
Je vois, mais hélas pour toi ma belle, je ne suis pas trop attirée par ce genre de combat. J’aime le sang, je m’en délecte. Les combats avec ni queue ni tête, sans personne à traumatiser, ça ne m’intéresse pas. Tu devrais faire attention, tu devrais savoir ma belle qu’approcher sa main trop près d’un prédateur fait que tu risques de te retrouver manchot.
« -Tu sembles néanmoins quelque peu présomptueux. »
Je ne sais pas, mon maitre a souvent été dur lorsque je m’entrainais. Je ne sais pas si je me surestime, après tout… La différence de niveau entre moi et mes adversaires ne faisait que m’enivrer de folie. On pourrait plutôt dire que je suis franchement têtu, je pense. N’empêche, ce visage ; je me demande quelle beauté il pourrait cacher lorsqu’il est tordu de douleur et d’agonie… Quand le désespoir le submerge lentement comme un poignard prenant son temps pour aller jusqu’au cœur de la victime. Mon sourire s’étire rien qu’à cette pensée, je la fixe comme un loup bavant sur un morceau de viande, sur sa prochaine proie.
« -Nous reparlerons donc de ce savoir lorsque tu auras fini d’essayer de me dénicher quelques ingrédients. »
Je vois, je me lèche les lèvres. Je laisse quelques secondes mon regard sur promener sur divers Gemmas. Il y en avait surtout des robustes ; je devrais en choisir qui ne brillait pas par leur intelligence même si ça ne devrait pas être trop dur. La plupart sont des grosses brutes sans cervelles.
« -En attendant, ne te tiens pas trop près de moi. Ce lieu n’est pas connu pour être l’endroit du flirt, et tu risques d’attirer inutilement l’attention sur nous. »
Le flirt ? Je m’éloigne un peu de sa personne avec ce froid qui me caractérisait. Je me remets comme j’étais à l’origine, à une distance raisonnable. Mais si elle me donnait ce genre de mission, elle m’offrait du temps donc elle en aurait aussi pour elle.
« -La finesse d’esprit n’est pas leur truc. Mais trouver des ingrédients… Coriace ne devrais pas être dur. Je te trouverai bien quelques trucs plutôt potables ; mais il faudra les informations qui vont avec… »
Mon sourire s’élargit.
« -Comme ceux sur l’auberge Sang-égal en France Alucard. Et tu devrais faire aussi attention ; à s’approcher trop du soleil… »
Je parlais bien sûr des mots qu’elle osait me dire. Je n’aime pas être dans l’affaire du dominé. Je plissais les yeux, menaçants.
« -…On finit par se bruler les ailes. Sur ceux, à la prochaine, j’imagine. En espérant que chacun aura ce que l’autre convoite à ce moment-là. »
Je m’éloignais, livre en main alors que je faisais que le regarder de façon distraite. Je le rangeais, m’éloignant un peu. Je finis par errer dans les couloirs, laissant mes oreilles trainées. Qu’est-ce que je cherchais ainsi ? Des bouts de conversations d’imprudent qui pourrait me donner des indices. J’eus finalement une idée, je soufflais un instant pour essayer de prendre l’air le plus naturel possible. Avec un simple sourire amical bien que cela était plus que faux. J’allais directement voir un Gemma.
« -Bien le bonjour l’ami ! Je suis désolé de vous déranger, mais sauriez-vous ou je pourrais trouver un bar ou quelque chose pour se rafraichir en ces lieux ? Je suis vraiment navré de déranger un comédien si bien déguisé pour cela, mais je crois que je me suis légèrement perdue… »
Pourquoi m’afficher comme un humain ? Pour la simple et bonne raison que les gens sont souvent imprudents face à l’ignorance. Je ne suis pas vraiment perdu bien sûr, mais avoir un endroit indiquer précis pourrait m’être utile ; en effet, c’est en ce genre d’endroit qu’on a souvent des informations et cela me ferait un point de repère. Je pourrai en plus trouver des Gemmas alcoolisés (même si je ne prendrais pas d’alcool moi) qui se confesseront plus simplement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Sam 7 Jan - 12:43
    Posena le laissa parler. Dans ce monde, ils étaient beaucoup à vouloir avoir le dernier mot. Une histoire d’égo sans doute, celui qui a la plus grosse. Mais Posena savait garder ses couilles pour elle : du moment qu’elle obtenait ce qu’elle voulait, elle pouvait bien laisser croire aux autres qu’ils avaient les choses en mains, bien que c’était tout l’inverse. Les menaces du Zéphyr ne lui firent ni chaud ni froid : s’il venait à poser ses pattes sur elle, il aurait une foule de combattants et de parieur sur le dos. Donc elle le laissa faire, gentil petit outil.

    Outil qui alla interroger un Gemma plus loin en paraissant être un Humain. Soit, le comédien devait donc jouer le rôle bourru des siens.

    « Un bar ? Nous n’avons que des tavernes de par chez nous. Prenez la galerie sur votre droite, et continuez deux encablures jusqu’à croiser le buste de Frak As deuxième du nom. Faites deux pas à sa gauche et examinez la paroi rocheuse : vous y trouverez une porte dérobée menant à la taverne Kas Kou. Mais prenez garde : ce lieu n’a pas usurpé son nom. »

    Le Gemma rit à gorge déployée après avoir renseigné l’Humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Dim 8 Jan - 12:19

Présomptueux, prétentieux ? La seule estime que je porte est celle du malheur que ce soit du mien ou celui des autres d’ailleurs… Un homme ne nait pas mauvais j’ai parfois entendus… Effectivement, en un sens, j’imagine que ce n’est pas faux. Mais par contre, le destin de chacun peut le rendre malsain et sa vie devient alors une douleur au quotidien. Le mien est complexe, j’ai le cœur de mon frère et sa mort sur la conscience même je ne pouvais pas faire grand-chose, j’imagine, à cette époque. Si seulement j’avais été plus fort ; aurais-je pus le protéger de la faux de la mort ? Peut-être pas, j’imagine… J’aurais tellement aimé qu’il soit à mes côtés, non pas comme fantôme de ma folie, mais comme compagnon d’infortune. J’étais allez voir un Gemma en tant que simple humain dans les galeries, faisant croire que j’étais perdue et que j’ignorais tout bien que cela n’était pas le cas.
« Un bar ? Nous n’avons que des tavernes de par chez nous. »
Bar, taverne, c’était un peu la même chose pour moi ; des endroits où on entend des histoires de la bouche d’ivrogne. Même si les histoires ici sont bien proches de la vérité en soit. Et quand il parle de sa patrie, pense-t-il à son territoire ou plutôt aux bourrins que sont ses frères et sœurs ; son peuple ?
« -Prenez la galerie sur votre droite, et continuez deux encablures jusqu’à croiser le buste de Frak As deuxième du nom. »
Frak As deuxième du nom ? Tien tien, qui c’est ça, était-ce quelqu’un d’important à leurs yeux ? Est-ce un symbole fort ? L’histoire des peuples peut tellement bien se retourner contre eux lors de conflit…
« -Faites deux pas à sa gauche et examinez la paroi rocheuse : vous y trouverez une porte dérobée menant à la taverne Kas Kou. Mais prenez garde : ce lieu n’a pas usurpé son nom. »
Il rit, moi, je gardais l’expression avec lequel je l’avais abordé ; il semble bien joyeux malgré les tensions entre sa race et celle des animaux. J’avais au moins un lieu en poche, mais ce fameux Frak As deuxième du nom m’interpelle… Comment avoir plus d’informations à son sujet ?
« -Bien le merci. Pardonnez mon ignorance et le fait d’abuser de votre temps, mais qui était ce Frak As deuxième du nom ? Voyez-vous, c’est pour un livre et qui sait, je pourrais m’en inspirée... »
Je n’ai pas dit que c’était mon métier, mais simplement que j’écrivais un livre. Ma couverture a la base, c’est le dressage d’oiseau, mais tout le monde peut écrire un bouquin. Et justement, c’était parfait comme excuse pour savoir une information en toute discrétion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Dim 8 Jan - 14:55
    « Frak As ? Moi qui pensais que vous veniez pour l’alcool. Et bien, si vous êtes un littéraire, allez plutôt voir notre bibliothèque. Vous y trouverez tout ce que vous cherchez, et même plus encore. Les grandes lignées Gemma, commencez par là. Mais à part si vous préparez un livre historique, je ne vois pas ce que vous cherchez là dedans. Le savoir se forge par les actes, pas par les mots.
    Il parle de quoi votre livre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Mer 11 Jan - 22:26

J’avais rencontré un de ces Gemmas sans cervelle ou plutôt, devrais-je dire que je l’avais abordé afin d’avoir un endroit où aller pour mes informations même si là, j’en avais eu sur un certain individu. Je doutais d’apprendre une histoire exceptionnelle, mais ce n’est pas ce que je cherchais… Les intérêts stratégiques ne reposent pas uniquement sur une faiblesse de défense de citée, mais aussi parfois sur des points culturels, des symboles. Tout comme tuer le chef d’un groupe leur retire tout espoir, attaquer un symbole peut souvent avoir un coup difficile pour la communauté. Parfois, il ne faut pas grand-chose comme qui dirait pour porter atteinte à autrui, c’est la réalité, rien de plus ou de moins. Sur ce, j’avais parlé d’un livre comme excuse à ma curiosité, mais je ne savais pas que ces bourrins savaient lire et écrire. Je suis surement un psychopathe, mais moi-même fait plutôt dans l’agilité, l’intellectualité plutôt que la force pure et brutale.
«-Frak As ? Moi qui pensais que vous veniez pour l’alcool. »
Vraiment pas futé… Là où il voit en la taverne un lieu d’alcool, moi je vois un lieu d’information très intéressant. La plupart de ce que je sais est liés à ce que j’ai vécu et ce que m’a appris mon maitre… C’est pour lui que je fais ça, mon cher ami…
Je crois qu’il m’avait dit que les Gemmas descendaient des nains ; d’où leur côté ivrogne, j’imagine… Cela ne m’étonne guère.
« -Et bien, si vous êtes un littéraire, allez plutôt voir notre bibliothèque. »
Et moi qui en viens… Mais je ne peux pas le dire, cela paraitrait bizarre sinon que je ne sais rien…
« -Vous y trouverez tout ce que vous cherchez, et même plus encore. Les grandes lignées Gemma, commencez par là. »
Tien, cela n’est pas bête, je sais où chercher au moins. Si j’arrive à voir les familles les plus influentes ici, ça pourrait être un début. En effet, c’est souvent elles qui détiennent le plus d’influence dans un peuple. Sans elles, la race pourrait prendre un coup dur.
« -Mais à part si vous préparez un livre historique, je ne vois pas ce que vous cherchez là-dedans. Le savoir se forge par les actes, pas par les mots. »
À ces dernières paroles, je ne peux m’empêcher d’avoir un petit regard haineux malgré mon sourire imperturbable. Mais je le chassai bien vite ; en effet mon gros, en effet…. Les tiens me l’ont déjà prouvé par le passé et j’espère pouvoir un jour vous rendre la pareille.
« -Il parle de quoi votre livre ? »
Mince, je n’avais pas prévu cela !
« -C’est assez complexe comme histoire. »
Je fis semblant de chercher des mots même si en fait, je voulais trouver le moyen le plus ingénieux de répondre. J’eus une idée, après tout, n’est pas lui qui à demander ? Je fis un sourire fin, caractéristique de ma personne lorsque je répondis véritablement.
« -Pour faire simple ; c’est un récit fantastique d’une guerre entre des nains et des animaux. Je sais que c’est assez tiré par les cheveux, mais j’ai toujours été fascinée par tout ce qui est griffons ou ces choses qui appartienne à l’imaginaire collectif. »
Je le fixai un instant, prenant mon air le plus intéressé que j’avais en stock.
« -d’ailleurs, c’est pour ça que je suis venue par ici, c’est un lieu très inspirant. Surtout quand on est bloqué dans son histoire. À votre avis, si des animaux attaquaient les nains dans une attaque-surprise, comment ces derniers réagiraient ? Après, toutes les idées sont bonnes à prendre ! »
Et oui, je demandais ouvertement comment réagirait les Gemmas s’ils étaient attaqués par les Moranys… Mais de manière détournée de manière à ce que l’on voie, au plus, qu’un simple hasard du destin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Dim 15 Jan - 10:29
    Le Gemma s’interrogea un instant sur les réelles connaissances de l’Humain. Savait-il pour les mythes ? Non. Pas forcément. Les Humains friand de fantastique étaient légions sur cette île, car c’était justement ce que les mythes leur vendaient. Cela ne voulait donc rien dire. Mais sa question était des plus hilarantes. D’ailleurs, le Gemma ne se retint pas de pouffer à gorge déployée.

    « Des animaux attaquant des nains ? Voilà une grande imagination mon garçon. Jamais ça n’arriverait. Les animaux ne sont que des couards. Et qu’en bien même, les nains ? On parle de guerriers nés. Les animaux font partie d’un cycle, d’une chaîne alimentaire. Un guerrier se place au-dessus de cette chaîne.
    Mais admettons. Admettons que vos animaux attaquent les nains. Les bêtes à fourrure essuieront simplement une défaite cuisante, car les nains sont un peuple fier. Quitte à mourir, ils emporteront l’ennemi avec eux. Dans tous les cas, les nains gagneraient. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Dim 15 Jan - 18:20

J’avais demandé quelque chose de bien étrange… Pour ceux ne sachant pas qui j’étais, tout comme cet individu brutal devant moi, cette brute sans cervelle. Surtout qu’il rit à gorge déployée ; je continuais à sourire : quel imbécile.
«-Des animaux attaquant des nains ? Voilà une grande imagination mon garçon. Jamais ça n’arriverait. Les animaux ne sont que des couards. »
Ainsi, il prenait les moranys pour des lâches ; intéressant… Je notais cela dans un coin de mon esprit ; il serait surpris, je pense. Au moins, les animaux en avaient dans la caboche, eux, contrairement à la roche. J’eus un peu de mal à digérer le « mon garçon » mais au vu du lieu, ça serait trop risqué pour moi de faire des siennes. Qui sait, peut-être qu’un jour, ces sales Gemmas disparaitront !
« -Et quand bien même, les nains ? On parle de guerriers nés. Les animaux font partie d’un cycle, d’une chaîne alimentaire. Un guerrier se place au-dessus de cette chaîne. »
Ho, je vois, il les sous-estime donc ; c’est dangereux cela… mon garçon. Ainsi, ils ne les voyaient que comme faisant partie d’un cycle exploitable et à exploiter. Les Gemmas sont si prétentieux… À se croire au-dessus de tous et tout le monde… Il ne se voit que comme guerrier ? Les bourrins…. On oublie tellement les assassins comme moi malgré les dégâts que l’on peut faire.
« -Mais admettons. Admettons que vos animaux attaquent les nains. Les bêtes à fourrure essuieront simplement une défaite cuisante, car les nains sont un peuple fier. Quitte à mourir, ils emporteront l’ennemi avec eux. Dans tous les cas, les nains gagneraient. »
Je vois, avec cette mentalité, j’en apprends beaucoup ; c’est donc la fierté et la stupidité qui mène les Gemmas. « Emporter l’ennemi avec soi » hein ? On peut donc en attendre beaucoup s’ils sont coincés ; faire le maximum de dégât avant de mourir misérablement, des bombes aussi par exemple. Mais leur fierté ne produira peut-être pas de piège. Ils se surestiment aussi… Bah, je me demande jusqu’où peut conduire un Gemma aussi fière…. Une fois que son nom sera connu dans les arènes.

Je souris amicalement bien que cela était plus que faux et que cet être me répugnait. Je l’observais un moment, prenant note de sa stature et de son potentiel combatif.
« -Merci de votre avis, mon histoire n’en sera que plus… palpitante. La suite de mon récit commence à se dessiner si on peut dire. Mais sinon, messire, je vous trouve bien agréable et je m’en voudrais de ne pas connaitre le nom d’une de mes sources d’inspiration et de m’en aller ainsi comme un voleur. »
Je suis un démon d’un autre type, pire que cela, ça rendait la chose comique. Je réfléchis un instant.
« -Ainsi, je me nomme… John Carle. Et vous, mon brave ? »
Un nom bidon, bien humain quoi. Mais plus c’était gros, plus ça passait, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Lun 16 Jan - 21:50
    « Je m’appelle Hank, de la maison Klum. Mais si les animaux venaient à l’emporter, c’est que vous n’avez rien compris aux nains. Sur ce, bonne suite, John Carle. »

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Mar 17 Jan - 18:40

Qu’importe son avis sur l’histoire bidon d’un livre imaginaire en soi, mais, j’avais en main à présent une nouvelle pièce que je pourrais utiliser à n’importe quel moment. Même si elle était déjà réservée en soi ; car j’avais déjà réservé des informations.
« Je m’appelle Hank, de la maison Klum. »
La maison Klum ? J’imagine que les lignées de ce type doivent aussi être présentes à la bibliothèque, je pourrais en apprendre plus… Sur les capacités et la place de cette famille au sein de ce peuple si dégoutant.
« -Mais si les animaux venaient à l’emporter, c’est que vous n’avez rien compris aux nains. Sur ce, bonne suite, John Carle.
-A vous aussi.»
Répondis-je… Sans parvenir à cacher ma malice, mon démon intérieur souriait ; ce dernier s’appelait folie. Si je n’ai rien compris aux nains ? Peut-être que oui ou peut-être que non… Mais l’une de ces pierres a tué mon frère ! Sur ce, je vais, boitillant, vers l’endroit initial que ce grand barbare m’avait indiqué. Je vais dans le couloir de droite, passe deux intersections, croise la fameuse statue et examine la paroi. Il cache bien leur antre les bougres…. Ainsi, s’ils ont une attaque-surprise, ils pourraient aussi tendre une embuscade. Ces cachettes sont bonnes à savoir ; il faudrait que je me procure des plans… En effet, savoir les passages secrets de l’ennemi a toujours été un avantage écrasant.

Dans la fameuse taverne, j’examine la salle, pleine de buveurs. Je regarde le maigre argent que j’ai… Bon, j’ai assez. Je vais au bar, me commandant une boisson.
« -Un verre de lait ou du jus de fruits s’il vous plait, patron. »
Après un sourire cruel, j’en profitais un peu.
« -Pas facile à trouver, cet endroit mon cher. Votre établissement est plutôt bien caché, vous n’avez pas peur de rater de la clientèle, ainsi ? »
Toujours commencer sur des sujets plutôt simples pour laisser les gens se laisser piéger par la conversation. Surtout que je tendais surtout l’oreille ailleurs : essayant de capter des propos fort intéressants, à droite, à gauche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Jeu 19 Jan - 16:16
    Alors qu’il commanda, les clients se turent et se tournèrent tour à tour dans sa direction. Que venait-il de dire ? Même le tavernier écarquilla les yeux. Certains se moquèrent de lui, à juste titre.

    « Du lait ou du jus de fruit ? Excusez-moi mais nous ne servons que des hommes ici. Pour les gosses, vous devriez vous rendre chez les Zéphyrs plutôt. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Ven 20 Jan - 17:48

Une personne normale aurait sans doute commandé une bière et l’on pense surement que tous les sérial killer comme l’assassin que je suis, son accro à l’alcool ou à la drogue. Les naïfs…. Ceux-là ne peuvent rester longtemps en liberté, se faisant remarquer de manière très rapide, finissant fatalement derrière les barreaux. Moi, j’étais jeune, manipulateur et excellent dans ce qui était discret, dans le meurtre et le sang. J’étais de ces anges déchus du paradis dont le cœur douloureux était irrémédiablement imprégné de ténèbres. Je ne tenais pas vraiment à l’alcool, n’aimais pas fumer et n’ai jamais été attiré par ce domaine illégal fait de cannabis et de crack. Cela pourrait paraitre inimaginable, mais il faut se faire à l’idée que tout le monde est différent. Bien sûr, ce n’est pas des Gemmas qui pourraient le comprendre. Après le silence qui s’était installé et les yeux qui me fixèrent ; dont ceux particulièrement agaçant du patron. Certains se moquèrent, je continuais de sourire bien que mon regard se fit sombre, orageuse.
«-Du lait ou du jus de fruits ? Excusez-moi, mais nous ne servons que des hommes ici. Pour les gosses, vous devriez vous rendre chez les Zéphyrs plutôt.
-Je vois…. Je me demande comment un barman peut servir ses clients avec une main en moins…»
Oups, mon ton cruel et menaçant ainsi que mes yeux haineux me trahissaient un peu trop malgré mon sourire. Ce visage de psychopathe…. J’ai beaucoup de mal à me maitriser sans mon ami à mes côtés… Mais je devais me reprendre, c’est pour lui que je fais ça… Je rentrais la langue de vipère adressée à l’insultant. Je me mordis légèrement la lèvre, laissant perler une goutte de sang que je récoltais malicieusement avec ma langue. Pression redescendue en mes veines, je parlais de nouveau. Je repensais à ma couverture, le fameux livre.
« -Mais si un écrivain se prend aussi vite à ce jeu, ces écrits ne seraient que pauvre désert. Donc je vais plutôt changer ma commande ; donnez-moi ce qu’il y a de moins cher et de moins fort. »
Résigné à commander de l’alcool, je ne la buerais pas, c’est sûr. Néanmoins, si je dois y tremper les lèvres, je ne voudrais pas perdre le contrôle de moi-même. Je repris un air un peu plus serein bien que mon sang bouillonnait à cause de l’affront que je venais de subir.
« -J’écris un livre en plus, me battre avec tout le monde ne va pas résoudre mon manque d’inspiration. Ainsi, mon brave, je me demande ce qu’est un Zéphyr vu que vous en avez parlé. Je ne connais pas encore toute l’ile, je suis arrivé il y a peu après tout… Même si je dois vous féliciter pour un si beau costume, je comprends mieux la renommée de ce parc d’attractions ! »
Alors, mon beau, comment vas-tu réagir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Sam 21 Jan - 9:21
    Oh, encore un rigolo. Servir ses clients avec une main en moins… Le barman était sur le point de rétorquer que lui aura du mal à boire son jus sans tête, et quelques clients s’apprêtaient déjà à se lever lorsque le jeune inconnu se rattrapa. Qu’il n’oublie pas ne pas être chez lui. Les Gemmas sont un peuple fier qui ne se laissent pas marcher sur les pieds impunément. Il vaut mieux mourir dans l’honneur que de vivre dans le déshonneur !

    Ce qu’il y a de moins cher et de moins fort ? Le tavernier sourit narquoisement en servant un verre d’hydromel bien corsé. Il lui apprendra ce que c’est que d’être un homme. Ici, à la taverne du Kas Kou, on ne sert que des alcools forts, pour des hommes forts.

    « Les Zéphyrs ? Ils incarnent la pureté sacro-sainte. Descendants des Anges, qu’ils aiment se prétendre. Pour se confesser ou se rapprocher des Dieux, c’est le meilleur domaine, toujours selon eux. Nous, notre Dieu, c’est la Montagne.
    Maintenant buvez mon petit, vous m’en direz des nouvelles. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Sam 21 Jan - 22:07

Je dois l’avouer que je ne l’avais pas joué très fin sur ce coup-là, mais je me rattrapais bien vite… J’avais décidé de me faire passer pour un humain alors je devais jouer mon rôle d’humain et donc poser des questions idiotes. Je commandais aussi quelque chose qui ne me couterait pas cher et je demandais une boisson pas trop forte… Mais je pense que le barman ne m’écouta pas lorsqu’il me servit… Je répondis à son sourire par mon visage de psychopathe ; cette expression cachant bien des menaces…
.

« Les Zéphyrs ? Ils incarnent la pureté sacro-sainte. Descendants des Anges, qu’ils aiment se prétendre. Pour se confesser ou se rapprocher des Dieux, c’est le meilleur domaine, toujours selon eux. Nous, notre Dieu, c’est la Montagne.
Maintenant buvez mon petit, vous m’en direz des nouvelles. »
Je vois… Ainsi, ils se croyaient être les plus beaux et les plus forts en quelque sorte. Je ne pense pas qu’ils doivent apprécier ce qui touche à l’explosif, surtout les plus forts pouvant faire sauter des portes blindées. Après tout, ces derniers, abimeraient, détruiraient leur précieuse montagne, la roche, les pierres empreintes de cette folie ne m’appartenant pas forcement. Folles pierres, va, vous ne savez nullement qui je suis et qui m’envoie, je me trompe ? Vous ignoriez même pourquoi je fais ça vous, brutes incapables de raisonner. Je portais le récipient à mon visage, le sentie ; il empestait l’alcool. Seul le bout de ma langue s’y risqua, mais ça me dégoutait de suite… Mais je n’en montrais rien, me contentant de le reposer. Quelqu’un comme moi qui sait qu’il ne tient pas à ce genre de boisson ne se risquerait pas de tout boire d’un coup. Je trouverais bien une combine pour me soustraire à cette torture plus tard. Bon, maintenant, comment soustraire des informations de manière subtile ?
« -Excusez-moi, j’aime bien faire durer mes boissons dans le temps… Surtout que rien ne presse. Sans compter que j’écris un livre sur la guerre entre des animaux et des nains et que je suis en pleine période de page blanche, je récolte donc divers avis sur la chose. Les décors d’ici aident bien aussi… Dite, mon brave, à votre avis, si mes nains attaquaient les animaux, privilégieraient-ils une attaque de front, une embuscade type attaque-surprise ou encore les pièges avec les explosifs et tout ? Je sais que c’est une histoire tirée par les cheveux, et que l’alcool n’arrangerait surement rien, mais j’aime bien avoir l’avis de gens aussi braves que votre personne. »
Par le passé, la flatterie m’avait tiré de beaucoup de mauvais pas…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Dim 22 Jan - 9:47
    « Faire durer les boissons dans le temps ? Et bien, on va vous apprendre à être un homme, un vrai. A chaque question, vous devrez boire une gorgée, sinon personne ici ne vous répondra. A la fin, vous ne demanderez jamais plus de lait ou de jus de fruit, vous verrez !
    Bon, si des nains attaquaient des animaux ? Ils ne feraient pas dans la demi-mesure. Tout partira, jusqu’à ne laisser plus aucune trace de leurs ennemis. Sauf quelques trophées, peut-être. La ramure d’un cerf placée juste au-dessus d’une chaumière par exemple. Ca le rendrait bien.
    Comment vous l'allez l'appeler, votre livre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Dim 22 Jan - 13:46

J’avais essayé de la jouer fine contrairement à tout à l’heure, tout en essayant d’échapper malicieusement à cette torture qu’est l’alcool fort.
« -Faire durer les boissons dans le temps ? Eh bien, on va vous apprendre à être un homme, un vrai. À chaque question, vous devrez boire une gorgée, sinon personne ici ne vous répondra. À la fin, vous ne demanderez jamais plus de lait ou de jus de fruit, vous verrez ! »
Bande d’ivrognes ! Je vois que cela ne va pas être simple, si seulement, je pouvais tous les tuer, dans la douleur la plus immense possible d’endurer. Si seulement je pouvais aller égorger leurs femmes et leurs enfants, leur montrer ce que cela fait de perdre un membre de sa famille, la folie nous accompagnant ! Cette folie dont ils m’ont fait don, ce peuple dépourvu de raison et d’intelligence. Ma haine est immesurable. Je suis un diable qui se fout de l’amour des hommes et des femmes, qui ne recherche pas spécialement le bonheur, mais que le plaisir à travers le sang et la mort. Je suis cet ange banni du paradis pour venir s’écraser sur cette terre immonde.
« -Bon, si des nains attaquaient des animaux ? Ils ne feraient pas dans la demi-mesure. Tout partira, jusqu’à ne laisser plus aucune trace de leurs ennemis. Sauf quelques trophées, peut-être. La ramure d’un cerf placée juste au-dessus d’une chaumière par exemple. Ça le rendrait bien. »
Ils sont tellement fiers et sûrs de leur force que je ne pense pas qu’ils tenteraient des choses fourbes comme les embuscades ou les pièges. Ils sont tellement bêtes que je pense que l’on les entendrait de loin, ces crétins ambulants. Folles pierres incapables du moindre raisonnement. Pourtant, le loup est dans la bergerie… Sachez-le, mes braves…
« -Comment vous l'allez l'appeler, votre livre ?
-Voyons voir… Surement Folles pierres. »
Nom révélateur ? Bon, je fixais mon récipient ; je le menais à ma bouche de manière grossière. Je n’en pris qu’une demi-gorgée que j’exagérais pour pas que l’on voie l’entourloupe. Mon visage devint légèrement rouge. Je laissais mes yeux se promener sur la salle, repérant les tables vides.
« -Question qui ne compte pas, mais qu’à moins que vous offriez vos boissons, je juge utile de poser ; je vous dois combien ? »
Au moins, personne ne sachant que je ne supporte pas les boissons alcoolisées est ici. Manquerait plus que cette satanée Sexire se ramène, la connaissant, elle serait capable d’essayer d’en profiter. C’est surement pour ça que je préfère mes contacts masculins ou dangereux, car au moins, ils n’essayent pas à tout prix de profiter de mon corps et ne m’empoisonne pas la vie quand je les rencontre. Mais je ne pense pas la voir ici de toute manière, heureusement… N’empêche, cette boisson me dégoute vraiment. Cette situation… Je ne l’aime vraiment pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Mer 25 Jan - 15:10
    Lorsque le jeune homme s’empourpra après avoir bu, plusieurs des Gemmas présents se mirent à sourire, dont le gérant qui lui fila une tape amicale à l’épaule, de celles dont se font les hommes entre eux.

    « Combien ? Disons trois pièces d’argent si vous ne terminez pas votre verre dans la minute, et offert par la maison le cas contraire. Si vous buvez trois verres d’affilés, vous aurez même droit à une surprise. De celles qu’aiment les hommes, et qui saura sans doute vous donner de l’inspiration à vous qui êtes écrivain. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Jeu 26 Jan - 18:19

Je ne m’attendais pas à la tape sur l’épaule faite par le gérant. Je lui lançais un regard noir malgré mon sourire. Je n’aimais pas du tout, mais alors, pas du tout ça. Ils ont l’air de s’ouvrir davantage quand il y a de l’alcool ; mais on n’était pas obligé de me frapper pour que je le sache ! Non, mais ! Et le nombre de sourires que je vis me semblait comme tout autant d’insultes adressées. Mais je n’en montrais rien ; ils payeront tous un jour.
« Combien ? Disons trois pièces d’argent si vous ne terminez pas votre verre dans la minute, et offert par la maison le cas contraire. Si vous buvez trois verres d’affilés, vous aurez même droit à une surprise. De celles qu’aiment les hommes, et qui saura sans doute vous donner de l’inspiration à vous qui êtes écrivain. »
Une surprise de celle que les hommes aiment ; tu te trompes de gars. J’ai largement assez de pot de colle comme ça et je ne suis pas attiré par ce genre de chose. Surtout que je n’en vois pas non plus l’intérêt si au final, je suis ivre mort. C’est vraiment trop risqué pour moi ce genre de manœuvre quoi. Je pris mon porte-monnaie dans mon sac, sortant la somme demandée. Heureusement que j’arrive à me débrouiller malgré mon peu de sous. Au pire, je ne mangerais pas ce soir, une fois de plus. Je mis la monnaie sur le comptoir et rangeais ensuite mon argent.
« -Merci, mais je préfère allez finir ma boisson tranquillement dans mon coin. »
Et j’allais m’assoir à une table vide. Une fois installé, malgré mon air du buveur occasionnel prenant son temps…. Je tendais l’oreille a la moindre conversation qui pourrait m’être utile. En effet, c’est souvent dans ce genre de lieux que les langues se délient, ne faisant plus trop attention aux gens les entourant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Jeu 2 Fév - 18:07
    « Encore une mauviette qui tient pas l’alcool. Ces touristes ne valent vraiment rien… »
    « Dire qu’il aurait peut-être eu droit à la Sexire. Il ne sait pas ce qu’il rate. »
    « Dites, vous pensez qu’il garde combien de pièces encore dans sa bourse ? S’il ne tient vraiment pas l’alcool, peut-être devrions-nous… »
    « Hé patron ! Une autre, et que ça saute ! »
    « Tu penses que le Titan se décidera bientôt ? »
    « J’en sais rien, mais il n’est pas homme à patienter très longtemps. Peut-être attend-t-il une occasion spéciale ? »
    « Hé Karl Leur, cul sec et je te paie le prochain verre ! »
    « Tu me prends pour un Zéphyr ou quoi ? … Voilà, allonge la monnaie ! »
    « Tu ferais quoi toi, à la place du Titan ? »
    « Ils habitent une forêt non ? Quelques incendies devraient suffire à les énerver. Ensuite il ne nous restera plus qu’à les attendre pour les accueillir comme il se doit. »
    « Dis, tu trouves pas que le touriste nous regarde bizarrement depuis tout à l’heure ? »
    « Hé l’écrivain ! Baisse les yeux et finis ton verre si tu veux pas d’embrouille ! »
    « L’écrivain ! Si tu préfères du lait j’ai un jus maison à te proposer ! »
    « Haha, bien envoyé Karl ! »
    « Patron, une choppe d’hydromel ! »
    « Tu as assez bu mon grand. »
    « Elle est bonne patron. Un Gemma, s’il est encore conscient, n’a jamais assez bu ! Pas vrai l'écrivain ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé] Sam 4 Fév - 13:22

Je tendais l’oreille dans le brouhaha de la taverne bien que peu de phrases retenaient réellement mon intention…. Quelqu’un se plaignait que je ne tienne pas à l’alcool, s’accrochant bien entendu au mot « touriste », mot que je m’étais approprié bien sûr. Mes yeux se baladaient un peu partout, je dois bien l’avouer. On parlait aussi d’une sexire ; pourquoi ai-je tant deviné à propos de cela ? Vraiment, je n’ai jamais été attiré par ce genre de chose moi ; mon seul amour véritable est le sang. J’eus droit aussi au dire d’un mec qui semblait se demander quel argent je possédais ; il désenchanterait bien vite s’il savait ce qu’il restait… En partant du principe que je le laisse regarder bien entendu, ce qui ne sera jamais le cas, pour qui on me prend ? Pour un mec sympa ? Vraiment, je ne pense pas que quelqu’un comme moi puisse seulement l’être !

Mais, au bout d’un moment, j’entendis une interrogation ; Titan, décidez … ? Tien, tien… Dommage que cela ait pris tout ce temps. Alors, le fameux chef des Gemmas est un impatient, je souris légèrement en regardant le répugnant liquide dans mon verre. Je vois qu’il ne porte pas dans leur cœur, les Zéphyrs ; je pourrais peut-être entrainer une guerre ? Mon ancien « peuple » m’a trahi, sinon mon frère et moi n’aurions pas été orphelins dans ce monde cruel… Des Gemmas attaquant des Zéphyrs ; tout ce dont ils sont capables ; une répétition du passé… Mais pourquoi… Pourquoi serais-je le seul dont l’âme pleure ?
Mais passons ; bruler la forêt pour exciter l’ennemi ; ce n’était pas une mauvaise stratégie en soi… S’ils ne l’avaient révélé en présence du plus parfait espion au monde ; moi. Puis je fus la cible, si grossier… Je pris mon sourire carnassier, mes yeux si caractéristiques et fit un léger coucou de la main à ces gens. La meilleure insulte possible pour ceux qui ne se sentent pas, ceux qui s’attendent que leur adversaire ou leur victime s’agite inutilement. Par contre, arrêter de me prendre à parti, si vous saviez à quel point je suis loin d’être votre pote… Un mec demande une autre chope, le patron allant dit qu’il avait assez but, me demande ;
«- Elle est bonne patron. Un Gemma, s’il est encore conscient, n’a jamais assez bu ! Pas vrai l'écrivain ? »
Je soupire, lasser de ce petit jeu des pierres. Je tapote deux fois sur mon verre et regarde un coin de la pièce. Je fis du mieux que je peux pour paraitre étonné, voire effrayé, des sentiments si inutiles…
« -Ho mon dieu, mais qu’est-ce ? »
Une zone d’ombre, d’environ 5 mètres carrés, la lumière si réduite, absorbée par l’enfer, mon enfer, à l’intérieur.

Je faisais en sorte qu’elle durerait une vingtaine de minutes, de quoi me laisser le temps de m’éclipser… Quand je le montrais du doigt pour faire genre de le montrer à l’assemblé d’ivrogne, ce n’était que pour y insufflé assez de ma noirceur pour qu’il dure assez longtemps. Je fis semblant de me frotter les yeux.
« -Eh bien, je crois que j’ai déjà trop bu… Mais je devrais allez tout de même aller noter l’idée que cet événement m’inspire dans mon livre avant d’oublié. »
Je laissais bien sûr ma chope sur la table bien que je n’y ai quasiment pas touché. Je sortis assez précipitamment, comme un mordu d’écriture pouvait l’être. Je me promenais un peu, me demandant si une quelconque agitation pouvait survenir de par le bazar que je venais de créer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Folles pierres [Quéte][terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Folles pierres [Quéte][terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Tuto-réaliser des pierres pour décorer les socles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Gemma :: Grande bibliothèque-