AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Et si on squattait ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Atlantin
avatar
Age : 22

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Pêcheur
Pouvoir :: Anguille électrique
MessageSujet: Et si on squattait ? [Libre] Jeu 23 Mar - 20:28
Après être allée voir les Atlantins, Cerel est directement partie en direction de l'hôpital du quartier humain, comme ils l'ont dit. Une fois devant le comptoir, un infirmier de garde l'a regardée étrangement et, à sa question, a envoyé la brunette promener.

« On n'a pas de temps à perdre avec toi ! », lui a-t-il dit. C'est vrai que le bon monsieur avait l'air très occupé. Cerel, bien qu'ayant insisté, ça avait plus l'air de l'énerver qu'autre chose. C'est en soupirant et trainant des pieds qu'elle est repartie de l'endroit. Que faire maintenant ? Rentrer lui a semblé être la meilleure solution.

C'est ce qu'elle a fait, la tête plutôt basse en observant le sol défiler... Il lui a fallu un moment avant de bien se repérer dans les ruelles et de se retrouver devant l'immeuble dans lequel elle vit. Depuis combien de temps n'était-elle pas venue ? Cela doit faire quelques petits mois maintenant... Une fois le code tapé, la porte s'est ouverte et l'Atlantine a dévalé les marches...

Après avoir passé un étage, la jeune femme a été attirée par des jolies bandelettes jaunes. Étrange, c'était pas là la dernière fois. Elle s'en est alors approchée et a finalement remarqué que la porte de l'appartement de Rechel est ouverte et a clairement été forcée. Bien que cela lui paraisse bizarre, elle continue finalement son petit bonhomme de chemin. Une fois devant la porte de l'appartement où elle vit avec Atérys, Cerel fouille ses poches. Pas de clés !? Surprise, elle se farfouille de partout. Mais ce ne sont pas les vêtements qu'elle avait lorsqu'elle a été attaquée ! Ils lui en ont donné d'autres... Non... Que va-t-elle faire ?

La jeune femme s'est lamentée pendant un moment avant de se reprendre et de redescendre les escaliers. Elle allait frapper chez Lullaby, leur voisine, lorsqu'elle s'est rappelée qu'il est très tard et qu'elle doit dormir depuis un long moment... Et puis, la fameuse porte de Rechel attire son attention. Passant sous les bandes jaunes, son cœur s'emballe doucement, à cause de l'excitation soudaine. Lieu interdit...

Quelques papiers semblent avoir été éparpillés partout. Ceux qu'elle a vus la dernière fois qu'elle est entrée, peut être ? Quelqu'un semble en tous cas avoir fouillé ce lieu. Est-ce pour ça qu'il y a ces bandelettes jaunes ? Fatiguée, la jeune femme n'y a pas plus pensé et s'est simplement assoupie sur le canapé...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin
avatar
Age : 22

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Pêcheur
Pouvoir :: Anguille électrique
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Ven 24 Mar - 21:57
Le jour suivant, Cerel a commencé ses recherches dans l'appartement de Rechel. Très tôt le matin, son estomac l'a tiraillée en criant famine : elle n'a pas mangé la veille, après tout. Elle a donc passé en revue tous les différents placards de la cuisine et même le frigo : il n'y a RIEN. Ou presque. Seul un sachet de biscuits datant d'il y a très longtemps a été trouvé dans les rangements. Sont-ils encore bons ? Ouverts ? Peu importe. La jeune femme a récupéré le paquet et s'est empiffrée de gâteaux. Ils avaient un goût quelque peu étrange, mais elle ne peut pas savoir si c'est à cause de la date de péremption ou simplement leur goût naturel.

En tous cas, une fois tout avalé, elle est sortie de l'appartement en faisant le moins de bruit possible. Et hop. Directement l'hôpital. Ils n'ont pas voulu lui répondre la dernière fois, mais maintenant, ils n'auront plus le choix. Se rappelant de la route prise, elle est assez vite parvenue au lieu. Au comptoir une jeune femme a l'air de s'ennuyer : il est encore très tôt ce matin et peu de monde vient demander des informations à l'accueil à cette heure-ci. La demoiselle a semblé très heureuse de voir Cerel arriver : enfin de l'occupation.

« Bonjour, je suis à la recherche de quelqu'un. Pourriez-vous m'indiquer la chambre d'Atérys von Markov ?
- Êtes vous un proche ou autre ?
- Je vis avec elle. »

La jeune femme a semblé choquée, mais Cerel n'a pas compris pourquoi. Elle s'est alors empressée de trouver la chambre ou du moins de faire mine. La blonde avait l'air de vouloir passer plus de temps en compagnie de l'Atlantine afin de passer le temps. Mais cette dernière l'a pressée, elle n'a pas que ça à faire.

« Apparemment, elle a été transférée dans un autre établissement... Malheureusement, nous ne pouvons pas vous en dire plus. »

Disait-elle cela pour que Cerel reste plus longtemps ou était-ce vrai ? La brunette a essayé d'insister mais n'a rien pu obtenir de plus... Elle est donc rentrée bredouille jusque dans l'appartement de Rechel. Pendant un moment, elle est restée à rien faire... Où est donc passée Atérys pour disparaitre ainsi ? L'Exilé l'aurait-il rattrapée ? Les Atlantins disaient donc vrai... Il ne faudrait pas que ça se sache, ils disaient aussi, hein ? Dans ce cas, il faudrait qu'elle continue de vivre comme d'habitude, non ? Est-ce seulement possible ? Elle ne peut déjà plus rentrer chez elle.

C'est en soupirant que Cerel a fouillé les différentes pièces à la recherche de quelque chose. Un contenant, peu importe sa forme et sa quantité. Il faudrait juste que ce soit suffisamment grand. C'est là que l'Atlantine est tombée sur un seau de taille moyenne dirons-nous. Hm.... Ne pouvant rien trouver d'autre, elle est partie avec ça et a traversé l'île pour rejoindre la mer le plus rapidement possible.

Elle a passé la fin de la journée et la nuit entière à pêcher. A l'aurore, Cerel est de nouveau dans l'appartement de son voisin. Tous les poissons ont été enfournés dans le frigo - elle s'est nourrie durant sa pêche. Une fois fait, elle a retiré ses vêtements et a pris une douche rapide. En piquant une serviette, elle a pu s'essuyer... Et c'est ainsi que, nue, tôt le matin, la brunette s'est assoupie sur le canapé.

La pêche l'a totalement épuisée. Et avec la quantité de poisson ramenée, elle devrait en avoir suffisamment pour la semaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Aucun
Pouvoir :: Mercure (via un Thermomètre)
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Sam 25 Mar - 15:37
Reynauld arriva, il profita de l'arrivée d'un autre domicilié pour s’incruster, après quoi il monta les marches et commença son travail... Il doit chercher des indices là où la police à fait avancer son bulldozer de recherche d'indices.
Le café à la main, il s'avança en direction de l'appartement, il poussa légèrement la porte et...
Reynauld resta interdit un instant... Il y avait une jeune fille nue sur le canapé en train de lire.

- "Vous... Êtes... Qui ?"

L'air dépité du Freelanceur était clairement visible, il n'était pas rouge à cause de la nudité de la personne mais plutôt choqué d'apercevoir ce spectacle dans un lieu où logiquement... Ne devrait se trouver personne.
"Ah bah voilà qu'il y a un club de nudiste qui s'invite dans les appartements de Sherlock ? Je le savais étrange de part mes quelques recherches mais de là à participer à des choses aussi obscènes... C'est la fête du slip au sens propre et en plus avec des petites filles.", c'est ce que l'homme en costard pensa sur le coup.

La jeune fille remarqua néanmoins sa présence :

- "On vous a pas appris à toquer avant d'entrer ?"
-"Ceci est un lieu cadré par la police et de plus vous venez de commettre un attentat sans armes ! Je vous en félicite."

- "Un attentat ? J'ai rien fait de mal pourtant... Dites plutôt ça à tous ceux qui enlèvent tous les gens de cet immeuble...."
-"Un attentat à la pudeur oui..."

C'était une blague et Reynauld avait répondu de manière franche et directe.
L'homme continuait de fixer la jeune fille avec son regard de poisson mort, il était blasé, il pris un autre air, un plus sérieux, il n'était plus aussi mort à l'intérieur qu'avant mais aucune expression sortait de son visage.
"Pour la disparition des gens de cet immeuble ? Et bien je suis dessus voyez-vous, enfin, de Sherlock surtout... Mon nom est Reynauld Mobu, quel est votre nom, je vous prie ?"

Et sacrenom d'une pipe... Pourquoi l'odeur du poisson est aussi forte ici ?! L'homme aux cheveux blonds commença à humer l'air, cherchant si ce n'était pas son imagination.
Non, ce n'était pas lui, il y avait vraiment du poisson quelque part ici... Il y avait donc ici un club de nudistes avec des poissons... Des pensées obscures d'hommes virils se fouettant avec des gros thons parvinrent à Reynauld... Son cerveau venait de lui communiquer une image si horrible qu'il semblait de nouveau mourir à l'intérieur... Pourquoi avait-il pensé à ça ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin
avatar
Age : 22

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Pêcheur
Pouvoir :: Anguille électrique
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Mar 28 Mar - 14:29
La pudeur ? C'est quoi ça ? Aux mots du jeune homme, c'est bien la première question qui lui est parvenue. Elle ne l'a cependant pas posée, pas encore... En attendant, vu que ce Reynauld Mobu va l'occuper pendant un moment, Cerel a fermé son bouquin. De toute façon, il était trop compliqué pour la jeune femme avec toutes ces idées philosophiques qui n'ont ni queue ni tête. C'est en restant allongée sur le ventre qu'elle lui répond, un air penseur sur le visage...

« Sherlock ? Y a un homme qui s'appelle Sherlock ici ? Je croyais que mon seul voisin s'appelait Rechel... »

Sans laisser de temps au monsieur de répondre, elle continue, observant parfois le plafond ce qui accentue son air rêveur.

« Ah mais si vous ne cherchez que ce Sherlock, ça veut dire que vous ne cherchez pas Atérys non plus ? C'est bizarre, elle était pas à l'hôpital hier matin... Je devrai peut être retourner voir. Au fait ! C'est quoi la pudeur ? C'est possible d'y faire un attentat ? », demande-t-elle en toute innocente en tournant de voir son visage vers lui pour le fixer. Mais elle continue tout de même. Difficile de faire taire Cerel lorsqu'elle se lance et qu'on lui donne autant d'informations en si peu de temps.

« Ah et vous avez demandé mon nom ? Je m'appelle Cerel ! Je suis la voisine du dessus ! J'ai... hm... J'ai perdu mes clés ! », dit-elle finalement en passant sa main dans ses cheveux, finalement un peu gênée...

« Mais vous savez, y a plein de bouquins intéressants ici ! »

C'est agrémenté d'un grand sourire qu'elle prononce ses dernières paroles alors qu'elle se tait finalement. Il en avait peut être marre de toutes ses questions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Aucun
Pouvoir :: Mercure (via un Thermomètre)
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Dim 16 Avr - 18:49
Reynauld fixa la jeune fille, il ne savait pas trop comment faire, pour lui, il y avait un homme des cavernes qui découvre le monde moderne en face de lui, il s'attendait presque comme réponse "Des vêtements ? Oh mon dieu mais que ce que c'est ?!?".

D'un air assuré et toujours transpirant de professionnalisme, il s'avança et se mit sur le canapé, à l'opposé de la jeune fille, il s'exprime juste après :

"Par rapport à Sherlock, oui il habite ici... Néanmoins vous m'apprenez quelque chose pour la Maire.
Je devrais penser à la chercher aussi... Elle pourrait me guider."

Le Freelanceur marqua une pause, il était en train de réfléchir, il avait mis sa main sur son menton.
"Vous avez perdu vos clés donc ? Je comprends mieux... Enfin, si vous voulez mon avis, vous n'avez pas perdu que ça, vous avez perdu vos vêtements aussi il semblerait"

Reynauld se mis à énormément réfléchir... Des idées farfelues commençaient à jaillir de tous les côtés... Mais la plus insensée le marqua... En faite c'est elle la cheffe du "Macumba Night" avec les hommes virils avec des thons.

"Mais... Pourquoi ça sent si fort le poisson ici ?"

A vrai dire, Reynauld adore le poisson, il en est friand mais pour n'importe qui, l'odeur aurait été vite nauséabonde... Il se demandait si la fille n'avait pas un problème avec son odorat... Pardon, Reynauld se demanda si la fille n'était pas atteinte d'un syndrome dont il ne connait pas le nom.
Car avoir autant de problèmes et de "J'ai pas de tabous !", il faut y aller en manque d'éducation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Mar 25 Avr - 12:37
[suite à la demande ici avec ce PNJ, je m'incruste !]
    « Mais qu’est ce qui se passe ici ?! Qui est-ce qui vous a autorisé de rentrer ici ?! C’est une propriété privée ! » Rugissait Mme Lulaby en entrant elle aussi dans le salon de Mr. Rechel.


Pour mettre en contexte, revenons deux heures avant !
Dans une supérette, elle était perdue dans ses pensées : fallait-il prendre la confiture à la groseille alors qu’elle adorait le goût mais ne le digérait pas ou bien, celle au pruneau dont elle détestait la texture mais qui était recommandé par son médecin de famille… Oh et ces prix, quelle honte…

Prise dans la folle effervescence commerciale, elle prenait des heures à déambuler, à regarder, à papoter avec des amies, à critiquer, à se faire aider par des petits jeunes en mal d’attention… Elle n’allait pas refuser même si elle s’offusquait à chaque fois : Je ne suis pas aussi vieille que ça ! La sexagénaire se sentait encore légère et libre de ses mouvements. Jeune dans sa tête.

Une fois retournée rue des Luthiers, elle s’était mise à bavarder avec Bob, le veuf du troisième. Ils s’entendaient bien et plus d’une fois, s’étaient rapprochés autour d’un jeu de dame pour plus se connaître. Quel petit voyou~

C’est dont pour ça (et pour remplir mes caractères) que la voisine n’était pas là lors des premières paroles échangées. D’ailleurs, elle trainait son cabat derrière elle alors qu’elle grondait les deux irresponsables.
    « Tous chez moi ! Pas de discussion ! On ne touche à plus rien ! J’ai des nouveaux gâteaux à vous faire goûter~ »

Est-elle shizo.. ?
    « Voyons Mlle, il faut vous couvrir, c’est pas convenable de trainer ainsi dans l’appartement d’un homme. Prenez ma robe de chambre. Et vous, M Mobu, que faites-vous là ? Vous ne deviez pas passer par moi ? Et en plus, faire pression sur cette petite pour vos penchants dans l’appartement de mon voisin ! Vous avez intérêt à avoir une bonne excuse à me donner, jeune homme ! »

S’ils venaient, ils allaient vite être confronté à du thé ou du café chaud, des biscuits aussi adorables que succulent et la vieille qui haussait le ton à chaque indécence, comme s’ils avaient moins de 6 ans.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin
avatar
Age : 22

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Pêcheur
Pouvoir :: Anguille électrique
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Sam 29 Avr - 14:14
Donc y a bien un Sherlock apparemment... Pourquoi il lui avait pas dit qu'ils étaient deux ? A moins que ce ne soit la même personne ? Bizarre. Enfin, ça l'est un peu moins quand on pense qu'il a aussi des vêtements de femme. Étrange ou souvenirs d'une conquête ? Puis il lui a demandé pour le poisson.

« Du poisson ? Ben... parce que j'en ai acheté et que j'aime ça. », dit-elle assez surprise. Quelle autre raison ? De toute façon, elle n'a pas eu beaucoup de temps pour lui répondre parce que sa voisine est arrivée : et pas forcément contente de voir des squatteurs ici. C'est pour ça qu'elle veut les virer... Pour leur faire manger des gâteaux ! Toute contente mais quelque peu perturbée, Cerel se réjouit intérieurement, bien qu'elle ne soit pas sûre qu'elle doive le faire.

Bien qu'elle s'exécute, elle ne prend pas la robe de chambre de sa voisine mais a filé un instant en courant vers la salle de bains où elle a récupéré un t-shirt trop grand et un short qui ne cache que le minimum.

Cerel est finalement revenue aussi vite qu'elle est partie et a même manqué une bonne partie du sermon de Reynauld, elle n'en a entendu que quelques mots en étant dans la pièce à côté.

L'Atlantine a alors suivi Lulaby jusque chez elle alors que l'homme en a fait de même, suivant les ordres de cette femme.

« J'aurai le droit de récupérer mon poisson quand même ? », lâche-t-elle sur le chemin alors qu'ils rentrent chez elle et qu'elle leur a proposé de s'installer dans le salon.

Bien que Cerel se montre joyeuse, elle a tout de même peur de se faire gronder par sa voisine : on ne sait jamais comment les personnes âgées vont réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Mer 17 Mai - 8:25
La jeune femme partit dans l’appartement alors que la vieille dame sermonnait le jeune homme. Celui-ci nia, et refusa finalement d’aller chez la voisine, prétextant avoir des choses à faire. Alors pourquoi était-il venu ici s’il était pressé ? Voyou…

La P’tite Cerel revint vêtue. Pas forcément de façon délicate mais cela avait le mérite de couvrir son corps. D’un mouvement fluide, les deux femmes partirent pour la cuisine de la sexagénaire.
    « Tout naturellement, j’espère que vous les avez mis dans le frigo pour qu’ils restent frais. »

Une fois assis à la table, encadrées de tasse de thé/café et de biscuits, Mme Lulaby commença :
    « Ça fait longtemps que je ne vous ai pas vue. Vous étiez en vacances ? Avec ce teint, certainement pas dans les tropiques… »

Elle prépara sa tasse en mettant son sachet d’infusion dedans ainsi qu’un sucre.
    « Pareil pour Atérys : vous avez des nouvelles ? Je suis allée la voir à l’hôpital. Elle n’avait pas l’air tellement bien… Quelle mine affreuse elle avait… Mais ça doit être à cause de son petit. Quoi ? Vous ne saviez pas qu’elle est enceinte ? C’est une merveilleuse nouvelle n’est-ce pas ? J’aurais toujours voulu avoir des enfants… Mais malgré nos essais, nous n’avons jamais réussi. Je suspecte mon mari d’avoir une trop petite c… »

La bouilloire siffla à cet instant précis. Elle se leva pour la chercher et servir :
    « Quoiqu’il en soit, elle a quitté l’hôpital et depuis, je n’ai plus aucune nouvelle. J’ai beau appeler à son bureau, on arrête pas de me dire qu’ils sont en restriction de personnel et qu’ils n’ont pas le temps pour moi… »

La vieille dame eut un regard triste.
    « Est-ce que M.Rechel et Atérys sont partis au même endroit ? Où sont-ils ? Vous n’avez pas une idée, vous qui les fréquentiez tous les deux ? Je m’inquiète énormément… »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin
avatar
Age : 22

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Pêcheur
Pouvoir :: Anguille électrique
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Mer 24 Mai - 9:55
Tout en écoutant Lulaby, Cerel en prend quelques biscuits. Pour l'histoire des poissons, elle a simplement hoché la tête : oui oui, dans le frigo.

« J'étais pas en vacances, non, mais j'ai passé du temps en mer et il y faisait pas très chaud... »

Essayer de rester cohérente sans mentir. Voilà ce qu'elle essaie de faire. C'est vrai que leur voisine ne sait pas pour les mythes...

La suite l'a un peu plus choquée : elle aurait eu des nouvelles d'Atérys ! Et en plus enceinte ! Cerel en reste bouche bée, ne s'attendant pas à ça. Elle ne s'en ai d'ailleurs toujours pas remis lorsque la bouilloire appelle la vieille dame.

Cerel a alors baissé les yeux aux prochaines paroles, sans y répondre tout de suite.

« Je ne savais même pas qu'Atérys était à l'hôpital... Enfin, j'espérais qu'elle y soit, mais quand j'y suis allée, on m'a dit qu'elle n'était plus là et ils pouvaient pas me dire où elle a été emmenée. »

Ses voisins partis au même endroit ? C'est difficile à dire... L'Exilé courait-il après le brun ? L'Atlantine n'en a aucune idée, elle ne le connaissait pas suffisamment pour savoir ce genre de détails.

« Je suis désolée, je n'en sais rien... Je ne connaissais pas assez Rechel pour savoir où il pourrait partir... Et pour Atérys... Je ne sais pas. Dans quel état était-elle ? A un moment, j'ai cru comprendre qu'elle serait tombée sur un groupe raciste envers les Védins.... Vous croyez que ce sont eux ? Qu'ils lui ont fait du mal...? »

Oui, Cerel aussi est triste, et rien que de penser à ce qu'ils aient pu lui faire, des larmes sont apparues au coin de ses yeux. Elle en a même arrêté de manger ses biscuits, attendant finalement une réponse. Même si elles ne pourront probablement pas se consoler aujourd'hui au sujet de leurs voisins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Jeu 25 Mai - 20:19
    « Ce garnement… Il était plus léger qu’un courant d’air Pas même le diable savait ce qu’il faisait. À nos tous débuts, il me disait jouer dans un orchestre… Mais il m’a menti ! Il avait dit qu’il devait aller se faire auditionner mais il ne s’est pas levé ! Et puis cette jeune femme… Une cliente… du peu que j’en avais vu, ce n’était pas pour son violon qu’elle était là : ah ça non ! Parole de vieille dame !»

La sexta’ prit une gorgée de sa tisane chaude. Puis continua sur le même ton.
    « D’ailleurs… est-ce que c’était la même jeune femme qui allait chez Atérys ? J’avoue que ma vue décline et qu’elle fut furtive lors de son départ de chez mon voisin… À y réfléchir, elle avait la même couleur de cheveux… Ma mémoire me joue des tours… »

Elle prit un temps terriblement long à mastiquer un de ces biscuits au beurre et au sucre : tout ce qu’il faut pour son arrêt cardiaque à venir.
    « Elle avait, selon mes souvenirs, un souci à une de ses jambes : un état pitoyable ma chère. Pitoyable. Même mes guiboles m’avaient l’air plus sûres. Et ses yeux ! Effroyable ! Rolalala… Elle avait un bandeau comme ça sur la tête, je n’ai pas vu à travers et, Bon dieu !, je ne voulais pas voir ! Complètement aveugle la pauvrette. Après, je n’ai pas plus demandé que ça et puis il y avait le drap qui cachait… »

Elle parlait avec ses mains, montrait et gesticulait au fur et à mesure que les mots passaient sa bouche ourlée de rides. Un peu comme une vieille italienne…
    « Des racistes Védins ? Cela existe ici ? Je n’en ai jamais entendu parler… peut-être en Argentine ou encore en Russie.. Mais ici ? Non. Je ne pense pas non. C’est vrai qu’elle a été très évasive quand je lui ai posé la question… Elle m’en aurait parlé sinon, non ? Elle m’a juste dit qu’elle est tombée d’une falaise après être aveuglée. »

Puis une pensée vint bloquer la mamie pendant une minute, le temps qu’elle remonte au cerveau :
    « Vous pensez que c’est l’œuvre de quelqu’un ? Quelqu’un l’a délibérément poussée ?! Mais c’est affreux ! Et-Et pas de nouvelles de l’hôpital ! Pas nous dire où elle est partie ?! Ils l’ont eue ?! »

Au bord de l’infarctus du myocarde (arrête les gâteaux, c’est mieux pour ton cœur, parole de médecin), elle se reprit doucement :
    « Ou… Ou elle a demandé à être une exilée politique dans un pays avoisinant… Peut-être oui… et c’est pour ça qu’ils ne nous disent rien.. non.. ? »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin
avatar
Age : 22

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Pêcheur
Pouvoir :: Anguille électrique
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Lun 5 Juin - 10:17
La vieille dame parle beaucoup, et Cerel l'écoute attentivement les yeux légèrement écarquillés surtout à certaines informations, telles que l'état d'Atérys, le fait qu'elle soit tombée d'une falaise, devenue aveugle... Puis pourquoi l'avait-elle vue et pas elle ? Quand ? Il lui faudra attendre si elle veut la revoir...

« C'est horrible ! »

Voilà sa réaction suite à la description de l'état dans lequel son amie se trouve. A-t-elle pu s'en sortir dans cet état, d'ailleurs ? Il y a peu de chances, mais Cerel connait mal les ressources de la Védine, donc on ne sait jamais... Mais l'espoir semble anéanti pour elle. Elles ne se reverront probablement plus...

« Vous n'en avez peut être pas vu, des gens comme ça... Mais il y en a bien. Peut-être qu'avec la renommée de l'île, ça attire de plus en plus de personnes de tous types et ils en font peut-être partie... »

Vrai et faux à la fois. Ils ont tous bien été convaincants : ne pas en parler à des humains, hein. Mais comment expliquer ce phénomène sans mentir, donc... Dans tous les cas, elle ne doit pas savoir.

« Je ne sais pas si c'est réellement quelqu'un... Mais j'ai croisé un Védin il y a quelques temps de cela et il avait l'air poursuivi... Donc c'est peut-être arrivé à Atérys... Et si ils l'ont eue je ne sais pas. Avez-vous lu des nouvelles à propos de la maire quelque part ? Dans les journaux ou autre... Ils en parlent peut-être. »

Trop de suppositions. Trop vague. Comment faire autrement.

« L'exil ? Partir dans un autre pays ? Ce serait bien qu'elle ait réussi à le faire oui ! Je l'espère pour elle. »

... Mais j'en doute très fortement. Son regard, son expression trahissent d'ailleurs ses pensées. L'Atlantine aimerait bien être seule, là, maintenant, mais n'en dit rien : elle ne pas s'enfuir en courant non plus.

« Ah, euh, au fait... Je n'avais pas osé vous demander avant, mais vous n'auriez pas les clés de chez Atérys ? J'ai perdu les miennes il y a quelques temps... »

Devoir habiter là seule. Pour l'instant. Qui sait de quoi l'avenir sera fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre] Jeu 15 Juin - 20:07
La vieille dame buvait les paroles de la jeune.
    « J’ai cherché partout, la télé, les journaux, même… comment que ça s’appelle déjà. ? Ah oui ! Internet ! Mais il n’y a rien. Je suis allée à son bureau mais rien non plus. Et plus j’avance, moins j’ai d’information. Quand j’ai demandé où était Rechel la dernière fois quand j’étais chez la Police, j’ai aussi demandé pour Atérys : rien. Plus je cherche, moins je trouve… c’est vraiment… étrange. »

Elle semblait vraiment désolée.. Les histoires que lui racontait la petiote étaient terrifiantes. Si effectivement un collectif anti-Védin résidait sur l’île, il fallait agir avant qu’il ne grossisse. Lulaby allait chercher jusqu’au bout pour avoir la vérité. Et si elle les trouvait, chercherait à les démanteler. Ça allait être la suite des évènements. Les Védins ne sont en rien différents des Humains… et puis, elle voulait aussi protéger le petit de sa voisine. En réalité, c’était surtout pour lui qu’elle était inquiète. Une grossesse, ce n’est pas anodin.
    « En effet, j’ai des doubles. Je vous les donne. Attendez-moi ici. »

Elle se leva doucement en faisant craquer son dos assez fortement. Elle remit ses lunettes sur son nez évasé. À la vitesse d’un escargot malade, elle fouilla dans une soupière qui lui servait de fourre-tout (si-si vous voyez laquelle, on a tous un membre de notre famille qui le fait). Après avoir regardé de près tous les trousseaux (et Bon Dieu, il y en a ! Une vraie gardienne de prison !), elle dégota les bonnes. Lulaby les lui tendit tandis qu’elle se rasseyait.
    « Essayez-les mais normalement, ce sont les bonnes. Elles vous seront plus utiles qu’à moi. Gardez-les. Et ne revenez plus chez Mr.Rechel. Si la police revient pour faire des recherches, je voudrais qu’ils aient tout en état… !»

Puis la bonne femme mit s tête entre ses mains, l’air fatiguée :
    « J’ai même fouillé dans sa boîte aux lettres… rien… »

Elle soupira, lasse de s’inquiéter…

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et si on squattait ? [Libre]
Revenir en haut Aller en bas

Et si on squattait ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji :: Habitations-