AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

I ain't afraid of no ghost [pv:Sonatæ][Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Atlantin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Aucun
Pouvoir :: Léviathan
MessageSujet: I ain't afraid of no ghost [pv:Sonatæ][Interrompu] Mer 29 Mar - 19:51
    Des fontaines sang et des maisons hantées. C’était donc à ça qu’était réduit le quartier capien; une attraction horrifique. Liw’, renommée Peter pour l’occasion, se baladait, appareil photo à la main dans les ruelles sombres du quartier capien. Sa présence ici n’était cependant pas un hasard, elle voulait rencontrer une certaine personne. Celle qui avait la première soutenue la candidature d’une védine au poste de maire de l’île. Elle devait avoir ses raisons disait James, Liw’ voulait les entendre.

    Elle ne comprenait pas que le Conseil des mythes puisse laisser une telle créature devenir maître de leur île. Enfin, elle n’avait que rarement été d’accord avec le Conseil de toute manière. Cela n’allait sans doute pas aller en s’arrangeant. Elle découvrait peu à peu ce qu’il avait fait de leur île, qu’il la laisse au main d’une védine ne devrait même pas l’étonner. Cela dit tout ceux qui voulaient ouvrir les frontières, accueillir les humains bras ouverts et se fondre dans la masse, devaient bien se rendre compte maintenant que ce ne serait jamais La solution. Les voilà maintenant fondu dans la masse, au service des humains comme des laquais, à faire les pitres pour le bon plaisir d’enfants rois et de parents intolérants. Qui pouvait encore croire qu’il y avait quelque chose de bénéfique dans cette vaste mascarade ?

    Liw’ en était là de ses réflexions quand elle tourna son objectif sur une jeune femme qui errait seule près d’une des nombreuses fontaines pourpres du quartier. Sa peau était blanche comme de la porcelaine, sa silhouette fine semblait se noyer dans le tissu volatil de sa robe claire, ses cheveux blancs comme neige flottaient sur ses épaules et le long de son dos. Le tout était si vaporeux que sa présence en serait presque fantomatique. Il y avait de la grâce et comme un élan de nostalgie dans sa démarche et dans ses gestes alors qu’elle déambulait lentement sous l’oeil de l’objectif. Elle n’avait pas encore remarqué le photographe et il se garda bien de tousser. Peter appuya sur le déclencheur, capturant ce moment qui avait suspendu ses pensées moroses.



    Il n’y avait plus qu’eux deux à se croisement de rues. Entre eux cette fontaine au liquide carmin et l’oeil indiscret de l’objectif. Peter abaissa son appareil, leva une main pour replacer la casquette sur sa tête, lorsqu’il redressa le menton, la silhouette féminine avait disparu. Les prunelles vertes eurent beau chercher, elles ne retrouvèrent pas son charmant fantôme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 18

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: I ain't afraid of no ghost [pv:Sonatæ][Interrompu] Mar 4 Avr - 22:40
    « - Mademoiselle ! Mettez-les ! Vous ne pouvez pas partir ainsi !
    - Et de quel droit ? »

Ma servante me regarda, interdite. En ma voix, il n’y avait aucune once de rébellion ou de colère, ni même de pouvoir. C’était juste une simple interrogation. Déstabilisée, elle me fixait et tentait de me répondre. Les mouvements muets de sa bouche me firent comprendre que ses mots étaient coincés quelque part entre son cerveau et ses lèvres. Un doux sourire traversa mon visage et d’une main tendre, je tentai de faire taire l’inquiétude en ma future amie.
    « Il n’y a pas lieu de s’angoisser. Je suis enfermée ici depuis des lustres et je ne désire que me dépoussiérer. Et puis, ne trouvez-vous pas mon déguisement réussi ? »

Je fis un tour sur moi-même, déplissant ma robe aérienne, faisant voler les froufrous. De dentelles et de légèreté : voilà de quoi j’étais habillée. Elle se nouait dans le cou, cascadait doucement sur ma poitrine et le bas de mes reins avant de n’être que voile et coton. Fendue, on pouvait apercevoir mes jambes lors de mes pas ainsi que mes pieds… nus. Je m’étais amusée à recouvrir ma peau d’un peu de blanc, me rendant fantomatique. Seuls mes yeux turquoise juraient, rendant mon regard dérangeant. J’avais orné mes cheveux de perles et de nattes ainsi que mes mains de gants en soie remontant jusqu’au coude.
    « - Voyons mademoiselle, vous n’êtes pas de ces comédiens ! Enfin…Vous êtes bien plus importante que ça…
    - Me voilà alors reléguée à une vie bien monotone. Laissez-moi arpenter les rues de mon quartier. Je dois… m’en imprégner. Je veux le connaître jusqu’à l’agencement de son pavage. S’il vous plaîîîîît !
    - Mademoiselle…
    - Ça sera un secret entre vous et moi.
    - Alors mettez des chaussures !
    - Non. Et je passe par la fenêtre.
    - Quoi ? Non ! Mlle Delorme, mettez ces chaussures ! … … S’il vous plait ? Att-Non ! Non ! Madame !! »

C’est ainsi que je fuis mon propre chez moi. Pourquoi ? Je ne voulais pas passer par la porte d’entrée : quelqu’un qui voulait autant me voir que moi lui, m’y attendait. Au moindre de mes mouvements, il me suivait. C'en était exaspérant. Je ne pouvais plus vivre aussi proche de lui sans pouvoir l’avoir. En réalité, j'étais frustrée... Totalement rongée.

J’étais insatiable.

Cette sortie n’était qu’une excuse… J’avais besoin d’air, de me retrouver… Loin de son parfum, loin de ses jugements, loin de sa froideur…

Sur le chemin, je cueillis une rose blanche en bouton. Avec délicatesse, je la contemplai, assisse au bord d’une de ces fontaines étranges. Ourlée, elle m’inspirait quiétude et élégance. Ne se nourrissant que d’eau et de soleil, elle grandissait à travers les épines pour resplendir. Sa couleur virginale était pure, onctueuse… J’humai avidement son parfum si particulier. Pourrais-tu m’instruire ? Comment devenir gracieuse malgré l'environnement hostile ? Susurre-le-moi.. Dis-moi comment surmonter mes peines et mes douleurs…

Oh !

Je me redressai lentement, laissant la rose à l’endroit où j’étais assise. Je pris mes jupons et partis sans bruit, ne laissant que l’essence de ma présence sur place…


~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I ain't afraid of no ghost [pv:Sonatæ][Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» GHOST ISLAND
» Animation Ghost Stories
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)
» Ghost in the shell : un remake en live ?
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Capien :: Fontaine de sang-