AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Mascarades & ombres : le jardin (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Mer 26 Avr - 15:38
Mascarade & ombres.

Bienvenue dans le bal ouvert de la Sang-Pure. Il est ouvert exclusivement à ceux qui ont répondu positivement à la lettre. Vous débuterez dans les lieux et avec les personnes que l’on vous a attribuées. Il vous est autorisé de quitter la fête mais attention, cette action est irrévocable. Quand le bal se terminera, un message sur chaque lieu sera posté et en quelques tours, sera clos.

Quelques règles :
    - Le nombre maximal de joueur dans un même lieu est limité à 4.
    - Il est demandé de respecter les tours de jeu : A commence, puis B puis C, à nouveau A, B, C…
    - Si vous avez avec vous un membre qui ne communique pas assez rapidement et qui vous bloque, un temps d’attente de 48h (sans réponse de sa part) est demandé avant de pouvoir sauter son tour/changer de lieu. En aucun cas il est évincé du bal. Si vous avez son autorisation pour sauter son tour, elle devra être jointe en spoiler.
    - Pour changer de lieux, il faut attendre un délai de 3 jours minimum pour le réitérer. Pour cela, postez dans le nouveau lieu avec un lien d’où vous venez et dans votre poste de départ, le lieu où vous allez.
    - Il est strictement interdit d’être à deux endroits au même moment.

Il vous sera proposé 5 lieux où vous pourrez tourner selon les règles préétablies plus haut.

Tout d’abord, vous arrivez sur le parvis du manoir : un sol de petite pierre beige envoie de la poussière lorsque sabots ou pneus les dérangent. Une immense masure pas si lugubre que ça mais mangée par le lierre vous ouvre ses portes. Deux serviteurs en costumes et loups identiques vous accueillent et vérifient vos noms. Une fois cette étape passée, un ruban en soie rouge avec un pendentif représentant une goutte en argent est lié à votre poignet.

Ainsi, vous passez la porte pour arriver sur un couloir en croix : à votre droite et votre gauche, des pans en toile ont été érigés pour vous interdire l’accès. De part et d’autre de l’immense porte de bois ouvragée ouverte, deux escaliers imposants remontent le long du mur pour atteindre l’étage au dessus de vous. La facture et le détail des ornements sont à couper le souffle… Bien entendu, il vous est impossible de monter. Pour les curieux, une employée vêtue et masquée de la même manière que ses collègues surveille les lieux.

Vous voilà dans une immense pièce lumineuse avec des colonnades de part et d’autres de la piste de danse. Le parquet est ciré, lustré et reflète avec élégance le lustre en cristal royal qui tamise la pièce. Du coin de l’œil, vous apercevez le buffet érigé dans un coin de la pièce. Il est à l’effigie du reste : théâtral. Des serveurs passent dans les rangs pour distribuer boissons et canapés, d’autres restent en arrière des tables pour vous préparer vos envies, les derniers récupèrent tous les contenants vides. Malgré les bouches affamées, rien ne disparaît : à croire que ça réapparaît aussi vite que cela se consomme. Et quelle gastronomie… Si ce n’est pas fait pour vous impressionner, c’est de la vantardise à l’état pur.

Au fond de la salle une scène avec un trône impérial est dressée. Vous y voyez une jeune femme assise dans une robe délicate accordée à son loup. À ses côtés, un homme à l’allure austère. C’est le lieu des discussions et de rencontre à proprement dits. C’est surtout ici où les employés sillonnent les groupes pour proposer leurs gourmandises.

Sur la droite de la scène, une ouverture vers la nuit vous appelle : le balcon. Surplombant un jardin soigné, il est assez spacieux pour accueillir une centaine de personne. En cette saison, l’air est encore un peu frais mais non désagréable. C’est là où irons les personnes souffrant de valses trop rythmées, de chaleur humaines trop oppressante ou de repas trop copieux. Voire, ceux qui veulent se retrouver seuls…

Pour les meilleurs des observateurs, au coin du balcon, il y a un petit escalier qui mène au jardin. Entre fontaines et labyrinthes, teintés de l’élégance terrifiante du quartier, il y a vraiment de quoi se perdre. Cependant, en toute saison, vous y trouverez des fleurs.

À la moindre question, n'hésitez pas à Mp/Skyper/rechercher activement Sherlock Rechel/Sonatæ Delorme. Amusez-vous bien~♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Dim 7 Mai - 11:47
Nous descendirent donc les escaliers en direction du Jardin mais pas de n'importe lequel, un jardin Capien remplit de fontaines de sang, de labyrinthes et d'autres joyeusetés. Des myriades de fleurs occupaient les parterres. Shallia fit donc la visite des lieux à sa compagne qui n'avait eu que peu d'occasions de se rendre dans le manoir. Elle préférait l'inconfort de leur petite maison dans le quartier Morany aux luxe du château. Enfin bon, ce n'était pas grave le lieu de vie, elles étaient ensemble et c'était le principal après tout.

Gwihir me manque tu sais, je l'appréciais beaucoup. Je sais que tu ne la portes pas vraiment dans ton coeur mais cette maison me semble bien vide sans sa présence. La nouvelle propriétaire à garder les anciens aides et domestiques mais tout de même... Je ne sais trop quoi penser de la nouvelle pour-être franche. Bonne ou mauvaise personne ? Je n'ai en tout cas pas eu le même feeling qu'avec Gwihir de prime abord. Il est vrai que lorsque j'ai sympathisé avec elle, j'ignorais sa condition... Cela influence peut-être mon ressenti.

Ma main vint se poser sur celle de Kuro avant de l'englober avec tendresse tout en continuant notre petite marche à travers le lieu fleuri dans lequel nous nous trouvions.

J'aurais aimé savoir par curiosité ce que tu reprochais réellement à l'ex-princesse. Hormis que tu étais jalouse d'elle à cause de la proximité que j'entretenais avec elle.

Shallia venait peut-être de faire une bourde en reparlant du dossier Gwihir à sa femme mais... Elle avait envie de l'avis de sa femme sur la situation. Un des grands repère fixe de la vie de Shallia venant de disparaître... Elle avait envie d'entendre l'avis de sa chère et tendre. Devait-elle maintenir sa loyauté envers celle qui avait fait d'elle son Calice ?

Lieu d'origine:
 

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Peintre
Pouvoir :: Aucun
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Lun 8 Mai - 0:29
C'était vêtue d'une longue robe d'un style victorien dégotée dans une sympathique friperie que la jeune femme avait franchi les lourdes portes du manoir Capien. De lourds et volants jupons donnaient du volume sur le bas de sa tenue, tandis que sa taille était mise en valeur par un artefact de corset très près du corps qui faisait un peu trop ressortir sa poitrine aux yeux de la demoiselle. D'une délicate couleur vert pâle, le léger contraste avec ses cheveux roux, alors coiffés en une savante tresse sur le côté de son buste, était des plus ravissants.
Un loup beige tissé dans un matériau fin, trouvé dans la même friperie, masquait juste ce qu'il fallait de son visage, laissant bien visibles ses yeux noisettes qui se posaient sur le monde qui l'entourait. Projetée dans un univers classieux et même temps relativement sobre compte tenu du contexte, la jeune femme avait déambulé dans la pièce principale, constatant la présence de nombreux élites.

Ce qu'il faut avouer, c'est que c'est la très probable présence de grands noms du monde de l'art qui l'avaient poussée à se présenter ce soir à cette mascarade de l'élégance. Surtout, à s'y présenter seule, sans connaissance du moindre code. Prise un instant d'hésitation, réalisant la pression qui pèsera sur ses épaules au moment où elle se présentera enfin à ces personnes qu'elle admire, qu'elle estime et dont elle convoite l'approbation. Un instant, la panique la gagna et elle ressentit le besoin, en ce début de soirée, de prendre l'air afin de soulager son esprit de cette tension qui l'avait brusquement gagnée.
Vayentha, sans lâcher son loup ou quitter sa démarche légère, emprunta de façon précipitée l'escalier menant au jardin. La fraîcheur de la nuit vint la cueillir et elle fut séduite par la beauté des lieux. Un labyrinthe s'offrait au loin à sa vue, depuis le haut des marches, les buissons fleuris étaient somptueux. Resserrant autour d'elle son drapé assorti à son loup, un léger frisson la parcourut. Marchant sans vraiment savoir où elle allait, la jeune rousse finit par arriver devant une énorme et magnifique fontaine de pierre de laquelle coulait un flot de liquide rubis.
Elle choisit de s'y installer, relevant les pans de sa robe et prenant place, souplement, sur le bord de la fontaine, contemplant le flot rouge brillant qui y coulait. Reprenant un semblant de contenance, elle observait autour d'elle les couples flâner, les visiteurs visiter et les autres invités qui avaient l'air aussi perdus qu'elle. Une belle toile. Dommage, pour une fois elle était sortie sans attirail. Observant les alentours, elle ne pouvait s'empêcher d'espérer un élément perturbateur pour donner une touche d'imprévu à cette soirée sans lequel elle avait peur de rester un bon moment prostrée sur sa fontaine..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany ft
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Espion/Serveur
Pouvoir :: Chat
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Mar 9 Mai - 10:55
La petite balade en amoureuse, cela pourrait être parfait, avec certains sujets de discussion, mais là, Kuro n’est pas spécialement à l’aise. Gwihir était pour elle plus une prédatrice à leur couple qu’une amie, bien qu’elle ne voulait pas empêcher Shallia d’aller voir son amie pour autant.
Le changement de Princesse l’arrange plutôt, du coup.
Les deux nekottes ont des points de vue bien différents..

« Hmm, elle te manque déjà ? On ne sait même pas si elle a vraiment disparue, ou si elle refera son apparition sous peu ..
Hmm, ça te rappelle une autre situation non ? .. Peut-être que tu la retrouvera aussi d’ici trois ans .. Hmm .. »


Une pique, sans vraiment l’intention d’en être une, mais Shallia fera peut-être plus gaffe à ses choix de sujets la prochaine fois.

« Hmm, je trouve le manoir bien plus rempli sans sa présence moi ! .. Trop rempli même ! Hmm..
D’ailleurs, tu as peut-être encore des affaires dedans non ?.. Hmm, tu auras une occasion de te faire une idée sur la nouvelle Princesse en les récupérant. Hmm, tu n’en feras peut-être pas une amie, mais au moins, tu pourras voir sa réaction à ta demande ..
Hmm, et je me ferais mon opinion en rentrant, ce n’est pas ma priorité pour le moment.. »


Un peu sous la pression de son départ prévu pour le lendemain, Kuro se soulage de la main de Shallia, rassurante, chaude, douce..

La brunette demande alors quelque chose que la noiraude n’a pas envie d’entendre, elle détourne alors la tête, bien sûr que ce n’est qu’une question de jalousie, il fallait pas lui faire un câlin comme ça ! Pas devant Kuro qui rêvait depuis trois ans d’être à sa place !
Bien sûr, elle n’y répondra pas, et choisit plutôt de changer complètement de sujet. Elle se dirige alors vers une des fontaines, ne s’inquiétant pas plus que ça de l’autre personne assise sur le rebord de l’autre côté de celle-ci.

Elle plonge alors ses mains dans le liquide rougeâtre, faux sang, vrai sang ? Peut importe, avoir du sang sur les mains, ce n’est pas ce qui la dérange le plus. Elle se recouvre alors le bas du visage de ce liquide. Et fait un grand sourire, cachant bien entendu son ressenti suite à la question de Shallia.

« Hmm ! Voilà ! Mon costume est parfait comme ça ! »

Et un petit coup de pouce pour la terreur de l’humaine ! Un !





~~~~~~~~~~~~

Je parle en #008000
Je pense en #32CD32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Sam 13 Mai - 13:50
Shallia venait de toucher à un sujet tabou et ça se voyait amplement. Elle ne put s'empêcher de soupirer devant la réaction de sa femme. Gwihir lui avait sauvé la vie mais peut-être cela ne compte-t-il pas réellement dans le coeur de Kuro ? Elle n'avait que des reproches sur le compte de l'ancienne princesse, étant même un peu désagréable de par ce fait. L'amitié n'était pas prête de perler entre elles. Bien dommage... Sa femme finit par lui lâcher les mains trop énervée peut-être que pour rester ainsi. Elle s'approcha d'une des fontaines de sang, se couvrant le visage de celui-ci pour rajouter un côté plus réaliste à la situation. De l'autre côté de celle-ci, une demoiselle à la chevelure rousse était installée. Elle n'y prêta guère attention malgré le décolleté mettant ses atouts féminin en avant.

La petite touche supplémentaires te va à ravir...

Elle aurait bien rajouté qu'elle aurait souhaité le lécher, toujours attirée par la vue du sang mais... Elle pensait le moment pas adapté. Elle s'approcha pourtant de sa femme, passant une main dans son dos. Doucement, elle l'attira contre elle et unit ses lèvres à sa dulcinée avant de lui murmurer à l'oreille : "rhalala, c'est pourtant toi qui devrait me dévorer mon petit loup d'amour, pas l'inverse."

Elle s'écarta doucement, posant un regard tendre sur elle, faignant d'être une biche effarouchée devant son prédateur naturel.

Au secours un monstre veux me dévorer lâcha-t-elle dans la direction de la rousse. Qui viendra me sauver ? Je n'arriverai jamais a apporter à Mère Grand ses confitures...

Shallia avait tout de même quelques difficultés à garder son sérieux, se demandant bien si ça femme allait la suivre dans ce petit jeu Role-Play qu'elle lui proposait.

Au loup... Au loup... Je vais finir bouffée...


~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Fleuriste
Pouvoir :: Dionée
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Mar 23 Mai - 12:40

MASCARADES & OMBRES



Je regarde Seth contente qu'il s'amuse.

Oui, c'est super Seth. Je vais voir ce que fait Delia veux tu venir ?

Non, je vais rester observer tout ce monde.

Je hoche de la tête avant de partir vers l'escalier. Ouais … Observer tout ce monde ou mater surtout une personne. Franchement, Seth, je ne suis pas née de la dernière pluie et j'ai grandi avec toi. Lui lançant un dernier regard en coin, je pars vers le jardin. Descendant tranquillement les marches, j'entends des murmures parcourant les allées labyrinthiques. Je m'avance sereinement, peut-être ne le devrais-je pas ? Je regarde aux intersections pour savoir si Delia n'y était pas mais aucune trace.... Elle devait s'être aventurée dans les cœurs de ces murs végétaux. Je me rapproche d'un et je le touche du bout des doigts, l'effleurant, appréciant la nature.

En face, une fontaine où une rousse était assise tranquillement, je m'avances encore, traînant les doigts sur la clôture végétale. A ce moment là, un cri au secours retentit dans l'aile parallèle. Je me stoppe sondant les paroles. Pourquoi me précipiterai-je ? Ce n'est pas mon affaire …. Pourtant la curiosité me pousse à aller voir ce qui se tramait. Une cape rouge flottante entre dans mon champs de vision. Jupe ? Le discours allait parfaitement avec la tenue. Je m'arrête à la bordure de la haie. La femme à la fontaine n'avait pas bougé.

Je regarde la femme, étrangement. Attendant ce qui allait se passer, j'observe un peu le mouvement de fuite de cette dernière. Avant de murmurer pour moi.

Je n'ai jamais entendu un chaperon rouge parler aussi grossièrement. Je la verrais plus dire « Je vais être mangée ». Par ailleurs, si il y a la petite fille esseulée ici, le grand méchant loup devrait être ….

Je regarde derrière l'inconnue et pointe du doigt une silhouette noire. Murmurant toujours.

Ici.... ! Qu'est ce que c'est que ce loup ?

Je rigole et me moque de la tête du loup, s'en prêter attention à mon volume de voix cette fois-ci.

On dirait plus un gros matou qu'un loup ! Franchement... (rires) Elles sont hilarantes. Par contre, excellente la touche de rouge.



Point de départ:
 

Etape 1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany ft
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Espion/Serveur
Pouvoir :: Chat
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Jeu 25 Mai - 13:25
Kuro fait un sourire complice à la mise en scène de Shallia. Pour suivre, elle se met à 4 pattes sur le rebord de la fontaine, guettant le chaperon faussement apeuré.

Elle rigole aux commentaires du public. (très grand public au passage)
Puis se décide à continuer de jouer le jeu.

Elle bondit alors sur Shallia, faisant tout de même gaffe à ne pas la faire se cogner contre la pierre de la fontaine, et se retrouve au-dessus de sa proie allongée. Elle vient alors lui mordiller le cou, côté fontaine bien entendu. Et se marre à la réaction, et finit par glisser en emportant sa femme avec elle, le rebord étant légèrement penché.

Un gros PLOUF se fait entendre, Kuro se redresse, pour sortir son torse, relevant Shallia par la même occasion, et éclate de rire.

Les deux sont alors couvertes de sang, âmes sensibles, veuillez rentrer chez vous, vous risqueriez de ne pas aimer ! (Coucou Vay !)

« Hihi ! Ça fait une sacrée touche de rouge maintenant ! Hmm ! 
Hmm, ça va prendre du temps à nettoyer tout ça .. »


Joueuse, elle se décide de sortir de la fontaine, sortant légèrement ses griffes, environ 5 centimètres, dans le sang bien sûr, qu’elles en soient aussi couvertes.
Elle s’approche lentement de la védine, le sang recouvrant légèrement sur le chemin. Une fois à quelques mètres de sa nouvelle proie, la nekotte fait un « Bouh ! » Presque terrifiant !

Avec la rationalité de Dionae, elle risque surtout d’éclater de rire. Si la vue de ce "faux" sang ne la dégoûte pas trop.

« Hmm ! Vous êtes ma prochaine proie ! Hihi ! »

Sa queue remue comme un métronome, l’amusement est bien présent, et cela se voit. Peut-être la védine aura-t-elle envie de peloter cette queue-ci aussi ?

~~~~~~~~~~~~

Je parle en #008000
Je pense en #32CD32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Jeu 1 Juin - 17:13
Le jeu continuait entre les deux chattes, une complicité énorme les unissant toujours malgré les années de séparations. Un petit attroupement venait de se former pour les regarder jouer leurs rôles. Sa femme bondit sur elle, la poussant à la renverse sur les pierres constituants la fontaine. Le choc fut tout de même mou, le principe n'étant pas de se blesser mais de faire croire à une aggression. Voir sa femme se retrouver ainsi au dessus d'elle donna un petit frisson de contentement à Shallia.

AHHHH.... Aidez moi, le loup va me manger. Vite, vite...

Elle sentit les petites dents de Kuro lui mordiller le cou. Elle se laissa ensuite entraîner dans la fontaine de sang. Elles émergèrent finalement toutes les deux, se vêtant de la couleur rouge-pourprée donnant certainement un petit côté gore à la scène. Elle se laissa ensuite choir en avant, un partie de son corps encore immergé dans la fontaine tandis que l'avant pendait à l'extérieur de celui-ci, son ventre posé sur le rebord. Elle mima les derniers soubresauts d'une personne mourante, prononçant un ou deux derniers mots volontairement inaudibles. Du pseudo sang s'écoulait, tâchant l'herbe verte. Gwihir n'aurait peut-être pas été contente de voir Shallia maculé ainsi sa pelouse...

C'est ainsi que se termina la vie du pauvre chaperon rouge qui fut délaissé par le terrible, l'implacable loup qui venait déjà de trouver une nouvelle proie pour assouvir ses instincts de carnassier. Si elle avait prêté un peu plus attention à la scène, elle aurait tout de suite remarqué qu'une Védin qu'elle avait déjà eu l'occasion de rencontrer était en train de la regarder.

Elle se demandait si applaudissement il y aurait après leur prestation.

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Fleuriste
Pouvoir :: Dionée
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Sam 3 Juin - 12:15

MASCARADES & OMBRES



Le gros chat bondit sur sa proie pour la plonger dans la fontaine... Fontaine que je viens de remarquer la couleur... L'eau normalement si pure, transparente est ici pourpre. Intriguée, je repense aux paroles de Seth. Tout semble être mis en place pour nous faire sentir dans un film surnaturel, se rapprochant des vampires. N'est-ce pas génial ?Oui, génial si on n'est pas hémophobe. Sinon ça serait bête.

Ne prêtant plus attention aux deux femmes, je me rapproche un peu pour observer cette eau étrange. Et je pense à Delia qui est présente dans ce labyrinthe, j'espère qu'elle n'a pas fait une crise cardiaque. Si c'est le cas, qu'est ce que je dois faire ? Retourner chercher Edna d'abord ou la rechercher moi-même... quitte à me perdre ? Non, justement c'est un mauvais raisonnement. Le mieux c'est de prévenir un serviteur pour qu'il me guide dans ce jardin perturbant.

Pourtant, je n'aurais pas dû perdre ma vigilance car un grand « bouh » me fait faire un bond en arrière. Une réaction d'auto-défense... apparaît. Mon corps se sent stimuler par la surprise et la peur. Il réagit donc automatiquement. Je ferme les poings. Mes bras en protection en face de moi. Je vois alors, le gros matou dégoulinant de sang m'observer alors qu'il se mit à parler. Je lève un sourcil à sa phrase.

Je ne savais pas que les chats étaient végétariens.

Il s'avance alors encore vers moi, je recule. Calmant mon cœur pour ne pas que ma capacité défensive s'active, je n'aimerai pas que par inadvertance, je puisse faire quelque chose d'irréparable. Mon dieu... Les problèmes … je n'aime pas les problèmes alors ce n'est pas pour m'en créer... La peur a disparu et la surprise aussi, je reprends peu à peu le contrôle de mon muscle cardiaque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany ft
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Espion/Serveur
Pouvoir :: Chat
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Dim 4 Juin - 13:11
Mince ! Grillée ! Comment ça un chat ! Il faut pas le dire !
Pour le coup de végétariens, mieux vaut qu’aucun Asura ne l’ait entendu, elle risquerait d’être en danger sinon.

« Hmm ?! Je suis pas un chat ! Je suis le grand méchant loup ! »

Après un instant de réflexion, Kuro comprend l’histoire du ‘végétatiens’ et observe un peu plus en détails Dionae.

~Hmm, une Védine ? Comme Até ? Hmm, ça expliquerait ce choix de tenue .. proche de la nature.. ça lui va bien en tout cas ! ~

Elle continue donc sa réponse, un peu étonnée que la Védine soit aussi directe.
La nekotte baisse donc le ton, pour que seule la védine puisse l’entendre.

« Hmm, mieux vaut éviter de dire des trucs comme ça aussi fort.. C’est .. risqué.. »

Reprenant à voix haute, sans lui laisser le temps de répondre. Faisant en sorte de continuer la pièce.

« Hmm ! N’essayez pas de me perturber ! Vous êtes sans défenses ! Vous le savez ! Vous feriez mieux de courir si vous ne voulez pas être mangée ! »

Elle rebaisse la voix pour s’adresser de nouveau uniquement à la védine.

« Hmm ! Fonce vers le labyrinthe, je te suivrais, pour ta survie! »

Peut-être un peu trop parano, mais on sait jamais, si les mythes ne sont les bienvenues que sur cette île, les védins, eux, c’est plutôt le contraire.

La nekotte regarde en arrière, en direction de sa femme, essayant de lui faire comprendre sans parler qu’elles doivent mettre terme au spectacle ici. Si on peut avoir droit à des fumigènes pour l’occasion, ça serait parfait pour masquer leur disparition.
Elle regarde le public, rapidement, pas de tatouage visible, avec chance, on aura évité les gros risques, certains s’essuient sous les yeux. Des larmes ? Probablement pas dues aux pleures. Restez discrets, capiens.

Elle recale son regard sur Dionae, et entame la poursuite, si celle-ci à bien sûr commencée à prendre la fuite.


~~~~~~~~~~~~

Je parle en #008000
Je pense en #32CD32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Fleuriste
Pouvoir :: Dionée
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Jeu 8 Juin - 18:34

Mascarades & Ombres



Les battements de cœur se calment alors que je regarde ce gros matou toujours s'approcher. Il réplique que ce n'est pas un chat …. dois-je lui rire à la figure ? Maintenant au plus près, je l'observe attentivement. Son costume... ne ressemble en rien à un costume. Trop vrai... Trop réaliste... Où sont les jointures ? Les fils ? Les coutures ? Même quand ce gros chat me parle c'est directement de sa bouche. Les babines se retroussent et les moustaches frémissent. Je lève un sourcil... Quelque chose cloche. Déjà, la première femme chat était très intrigante, surtout, au vu de la rapidité de réaction à mon toucher. Maintenant celui en face de moi est trop... beaucoup trop réaliste... Ce n'est pas normal.

Je vous signale que vous ressemblez plus à un félin qu'un canin, Monsieur Pattes de Velours.... Ce qui vient à me questionner... êtes-vous un véritable chat ? Vous semblez tellement réel... Aucune trace de coutures ou autres qui feraient penser à un costume ou même de simples vêtements.... Étrange, n'est-ce pas ? Bref passons, tout ça pour vous dire que vous êtes un chat, et non un chien.

J'entends ce chat descendre d'un ton pour me rapporter une messe basse vraiment étrange. Dire des choses comme ça ? Aussi fort ? Risqué ? Je ne comprends pas vraiment sa phrase. Je recule de quelques pas pour ne pas que le liquide, qu'elle envoie partout en gesticulant en parlant à voix plus haute cette fois, macule ma robe. C'est que j'y tiens et le sang est trop tâchant...enfin si c'est du sang... même du colorant, elle ne le supporterait pas. Cela m'embêterait de la jeter pour des conneries pareilles.

Je ne vois pas ce que vous entendez par des choses comme ça. Qu'est-ce que je ne dois pas dire à voix haute ? Soyez plus clair dans vos paroles.

Je recule encore en le voyant s'avancer. Mais ce que ce chat veut vraiment c'est agresser ma robe à coups de liquide coloré. Je commence à arriver vers une allée quelconque, cachée par les grands haies labyrinthiques. Reculant toujours face à ses éclaboussures involontaires, on pourrait se méprendre sur ma fuite. Elle veut que je fonce vers le labyrinthe ? Et pourquoi ?

Pourquoi je continuerai dans ses dédales ? Je risque de m'y perdre, est-ce que vous savez ? Et quelle est cette histoire de de survie ? Serait-ce une menace ?

A présent cachée par la végétation ténébreuse, je regarde le chat plus sérieusement. J'attends toujours ma réponse. Comme je le disais, j'ai horreur des problèmes... mais on ne me menace pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany ft
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Espion/Serveur
Pouvoir :: Chat
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Sam 10 Juin - 20:19
Visiblement, la Védine n'était pas de suivre les "demandes" de la furry. Mais, elle reculait tout de même, se plaçant hors de vue du public. C'est déjà ça.
Kuro répond à toutes ses questions d'un coup, cette histoire risque d'avoir bien plus de conséquences que prévu .. Espérons que le peu d'informations que lui donnera conviendra à la dionée.

"Hmm, c'est .." Commence-t-elle, se passant les pattes sur sa petite poitrine.
"Madame Pattes de Velours .. Kuroineko pour être plus exacte .. Hmm.
Je ne peux pas vous en dire plus, cette île n'est un paradis que pour les muets..
Pour votre sécurité, et pour la mienne, mieux vaut que vous n'en sachiez pas plus..

Hmm, vous êtes une humaine, une comédienne, c'est tout ce que vous devez savoir ..
Nous sommes tous comédiens ici.
Hmm, je porte un costume très bien fait, mais je ne pourrais pas l'enlever devant vous.

Si vous allez dans le labyrinthe, je pourrais montrer mon vrai visage, et je ferais en sorte qu'on ne s'y perde pas. Je n'ai aucun mal à me repérer dedans. "


Forcément, en sautant au-dessus des allées, ça ne sera pas un problème pour elle de guider la Védine à la sortie, bien que ça en enlèverait le jeu du labyrinthe. De toute façon, le but ici n’est pas l’amusement, mais plutôt la prévention.

"Hmm, et je ne vous menace pas, je fais juste en sorte que vous surviviez.

Hmm, croisez les doigts pour que personne n'entende cette discussion"


Avec ces explications, peut-être que Dionae ne posera pas plus de questions .. Quoi qu'en la cernant un minimum, on devine vite qu'elle ne s'arrêtera pas là.

La nekotte range alors ses griffes, pour paraître un peu moins menaçante.
Elle regarde un peu les recoins pour vérifier qu’il n’y ait pas d’insecte en train de les surveiller, dans certaines situations, mieux vaut se méfier de ses collègues ..


~~~~~~~~~~~~

Je parle en #008000
Je pense en #32CD32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Fleuriste
Pouvoir :: Dionée
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Mer 14 Juin - 13:52

Mascarade & Ombres



Je la regarde se toucher en disant qu'elle est une femme. Pourquoi elle se touche au fait ? Elle n'a pas vraiment besoin de se donner du plaisir en face de moi pour que je la crois ! Toutefois, je l'observe plus attentivement et en effet, je peux y voir des formes arrondies, quoique petites. Mais bon, la nature ne peut pas être généreuse avec tout le monde. Suis-je en train de parler de la physionomie d'un chat ?

Par la suite, elle continue avec une histoire à dormir debout comme quoi cette île n'est un paradis pour les muets. Sérieusement ? Alors pourquoi elle me parle et me répond si elle est censée être muette ? Je lève un sourcil d'un air de dire « tu te fiches de moi ? Ou je dois prendre ta température ? » J'ai comme l'impression d'être prise pour une idiote dans cette histoire. Et cette impression ne me donne vraiment pas envie de la côtoyer plus longtemps. Ou alors de lui faire ravaler cette impression par les yeux pour voir ce que ça ferait. Je prends une profonde inspiration et j'essaie d'apaiser mon agacement pour écouter la suite.

Et voilà, elle continue de parler de survie via d'autres mots comme la sécurité. Pourquoi ? Pourquoi cela serait pour ma sécurité ? Je ne suis pas en danger. Je n'ai reçu aucune menace de la part de qui que se soit. « Mieux vaut que vous n'en sachiez pas plus... » qu'est ce que ça veut dire ?? Je devrais être au courant de quelque chose ? Quelque chose se passe vraiment ? Sous nos yeux ? Sans pour autant qu'on le voit ? Qu'est-ce que ça signifie ? Je la regarde intriguée cette fois par ce qu'elle raconte. Tant de questions et aucune réponse. Même dans ses propos, elle ne répond pas vraiment à celles-ci, ne faisant qu'en rajouter plus, toujours plus. Les doutes, le questionnement troublent mon esprit mais je suis déterminée à savoir le fin mot de l'histoire.

Qu'est ce que je ne devrais pas en savoir plus ? Vous ne m'avez absolument rien dis, vous savez. A part cette connerie du fait qu'il faut être muet pour être en paix. Sérieusement ? J'aimerais bien que vous éclaircissez ce que vous sous-entendez ! Que se passe-t-il que je ne devrais pas savoir ?

Elle semble réfléchir à quelque chose. Puis elle me sort une absurdité si grosse que je la regarde avec des gros yeux. Tout passe dans ma tête, doutant des capacités mentales de cette chatte. Je me demande si elle n'est pas un peu folle sur les bords même. Peut-être devrais-je la conduire dans un asile ? Franchement en plus d'être une fausse muette, elle est une vraie aveugle. Qu'est-ce que j'ai fais pour tomber sur un phénomène pareil ? Et en plus de ça, elle me prend pour plus bête que je ne le serais jamais, encore une fois, avec son histoire de costume. Le hobby de la mère de Seth est la couture. Et Dieu sait combien j'ai servi de cobaye à ses costumes loufoques. De plus, rajouter le fait qu'elle ne puisse pas l’ôter devant moi veut tout dire. Elle cache quelque chose. Cette histoire commence doucement mais sûrement à me prendre la tête. Je soupire. Il semblerait qu'on me cache beaucoup de choses. Non seulement, je l'apprends d'une inconnue mais en plus elle ne le cache pas ! Ce qui signifie clairement que c'est l'île entière qui cache des mystères !

Alors, je pense que vous avez un problème de vue, la chatte ! Je ne suis clairement pas humaine. (Montrant mon bras droit) Je suis védine comme vous pouvez l'attester par la présence de ma particularité végétale. Et je ne suis pas comédienne, franchement, j'ai la tête à dire des textes pré-écrits ? Pour votre costume... (la regarde avec insistance) On va dire que je vous crois... Je ne voudrais pas découvrir vos secrets alors que je ne vous connais pas. (Murmurant) Bien que j'ai l'impression que j'en ai beaucoup à découvrir encore.

Elle me parle encore du labyrinthe et … de son vrai visage ? Comment ça son vrai visage ? Bon certes, je porte un loup sur les yeux mais ce sont bien mes traits qu'on voit. Et il est vrai qu'elle est complètement recouverte de poils.. c'est à se demander si elle ne sait pas trompée dans la signification de quelque chose.... réflexion faite, je ne veux pas savoir. Mais ma curiosité a été piquée au vif. Et que ne ferais-je pas pour la satisfaire ?

Je vous suis dans le labyrinthe, si vous me montrez réellement votre visage et que vous ôtez votre costume. Si jamais, je n'ai qu'un mensonge de votre part, je risque de ne pas l'apprécier. Et je n'aimerai pas que votre sécurité, comme vous me l'avez fait remarqué, soit compromise par un quelconque message apparut de nul part dans la rue.

Je la regarde avec un sourire satisfait, pleinement suffisant. Oui, je fais bien une menace. Si ma sécurité n'est pas assurée en divulguant ce genre d’entrefaites, selon elle, je peux toujours avoir recours à l'anonymat. De plus, je sais qu'aucun de mes squatteurs ne laisserait ma disparition impunie. Et ce manoir serait envahi tellement rapidement par des équipes de recherches, ayant été appelées par mes familles, que ça pourrait devenir un cauchemar pour la maîtresse de maison. Mais dois-je vraiment le dire ? Cela est tellement plus drôle de penser à la surprise sur leur visage face aux enquêteurs, équipes médicales et autres.

Elle me confirme qu'elle ne me menace pas et qu'elle fait en sorte que je survive. Là, ça en est trop. J'explose de rire à sa figure. Encore ? Toujours la même rengaine. Je ne vois aucun danger. Je ne sens aucun danger. Je ne la comprends pas du tout ! Est-elle paranoïaque ? Bon, si l'île a autant de mystères que ça, il doit en avoir parmi eux des dangereux. Mais pour le moment, rien n'a été dis. Rien de compromettant, en tout cas. Seulement des phrases sans queue ni tête, confuses et terriblement maladroites. Maladroites ? Oui, maladroites ! En ne voulant rien dire, elle n'a fait qu'accentuer mon intérêt pour ces secrets. Un grand sourire apparaît sur mon visage. Je veux les découvrir. Je passe outre ses deux dernières phrases en bougeant la main comme pour les écarter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Sam 17 Juin - 11:28
Shallia avait emboité le pas à sa femme, laissant une certaines distance pour ne pas être remarquée, cachée derrière un angle, elle écoutait la conversation qui ne se passait pas très bien soit dit en passant. Plusieurs solutions se présentaient à elles. La toute première et la plus sûre au final, la tuer, cela ne laisserait aucun témoin de la scène. Cette idée était la plus censée et la plus sûre mais la femme chat ne pouvait s'y résigner, elle ne souhaitait pas ôter une vie alors que d'autres solutions demeuraient possible. Elle ne deviendrait pas l'Oracle actuel. En prime, la jeune femme, elle l'avait reconnue maintenant, c'était la fleuriste qui l'avait aidée à réaliser ce si beau bouquet. Elle repensa aux yeux pétillants de sa femme lorsqu'elle les avaient reçu. non, non, elle ne pouvait pas simplement l'éliminer.

Elle sortit donc de sa cachette, bien décidée à tenter un ultime atout pour lui sauver la vie. Elle s'approcha le pas rapide en direction de la Dionée. Peut-être reconnaitrait-elle son ancienne cliente d'il y a quelques jours. Celle dont le nom résonnait dans sa tête comme la peloteuse. Elle s'arrêta devant-elle, à mi-distance entre sa femme et la plante carnivore.

Stop, on fait un pause et on se calme... L'une comme l'autres.

Trouver une idée maintenant, un compromis qui comblerait les questions de la marchande de fleur sans trop en dire pour qu'aucun des deux camps n'aie à risquer sa vie. Cette histoire était très dangereuse pour son objectif de devenir Alpha. Elle risquait son futur poste là dessus.

Je pense que tu te poses quelques questions sur notre nature. Je ne peux t'en parler ici, je n'ai guère envie d'être entendue et que l'on se serve de mon corps comme de celui d'un cobaye. Tu désires en savoir plus ? Tu en sauras plus mais pas ici... Trop d'oreilles tendues, trop de risques. Je sais où tu habites, je pourrai t'y retrouver et te parler des faits un peu plus au calme. Là, ton envie de connaissance ne fait qu'une chose mettre nos vies en danger. Veux-tu notre mort sur ta conscience ?

Elle espérait que ces mots seraient assez fort en sens pour la calmer un minimum. Elle tendit la main en direction de la plante comme pour apaiser la situation.

Tu ne voudrais pas perdre une cliente ? Découvrir nos noms dans le journal de l'ile demain ? Tu sais, la rubrique nécrologique. J'espère que si c'est le cas, tu te sentiras assez concernée pour déposer une fleur sur notre tombe...

Shallia était un peu nerveuse, elle ne savait pas ce que provoquerait comme réaction ses paroles sur la fleuriste. Elle espérait du fond de son cœur que tout se passerai sur le mieux. Elle ne voulait vraiment pas avoir à tuer...

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany ft
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Espion/Serveur
Pouvoir :: Chat
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Ven 23 Juin - 15:22
Visiblement, la Védine n’était pas d’avis à écouter et accepter les dires de la noiraude .. Et elle en rigole même ! Aah si elle savait ..
Et toujours plus curieuses, elle pose des questions auxquelles Kuro ne répond pas pour le moment, ce n’est pas le bon endroit. Bien qu’il n’y ait pas d’endroit parfait pour ce genre de discussion..
Au moins, Dionae a l’air d’accord pour aller dans le labyrinthe, la discussion pourrait peut-être mieux avancer du coup !

Mais avant de s’y diriger, voilà que la deuxième nekotte arrive. En s’imposant un peu entre Kuro et la védine.
La noiraude, d’un air un peu vexée, lui adresse alors quelques mots en drarvick. Mieux vaut qu’elle comprenne cette langue si elle veut devenir Alpha.

« J’aurais pu gérer ça seule. »

Et comme elle aurait du s’en douter, parler une langue inconnue n’aidera certainement pas la védine à avoir confiance.

Après un petit moment de réflexion, Kuro se posait tout de même quelques questions. Comment elle sait où elle habite ? .. Bon, c’est pas le plus important ! Que Shallia aille seule chez elle ? C’est pas que Kuro n’a pas confiance hein, mais .. Cette idée ne lui plaît pas vraiment. Quoique, vu l’apparence assez jeune de la védine, Shallia ne devrait pas être trop attirée.
Reste encore le soucis que de toute façon, elle ne pourra certainement pas être présente car elle sera en mission..

« Hmm, ça serait une mauvaise idée .. »

Elle arrache alors une feuille de laurier du buisson d’à côté, et y écrit quelques mots à l’aide de ses griffes.

‘Mercredi prochain.
Port, Bateau,Pique-nique’

Vu la taille de la feuille elle n’a pas vraiment la place d’écrire des phrases construites, et c’est pas super simple non plus d’écrire à coup de griffe..
Elle le montre donc à Shallia et Dionae, espérons que les deux soit d’accord.
Elle précise donc.

« Hmm, je ne serais sûrement pas là. »

Oui, pour le coup, elle contredit sa première phrase, mais c’est pas grave !

Elle change alors complètement de sujet, avec une phrase tout à fait normale.

« Hmm, ce sang me donne soif, on va reprendre un verre ? »

~~~~~~~~~~~~

Je parle en #008000
Je pense en #32CD32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Fleuriste
Pouvoir :: Dionée
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Dim 25 Juin - 3:16

Mascarade & Ombres



Alors je souris, voyant mon piège se refermer sur le chat noir. J'étais prête à y aller dans ce foutu labyrinthe si elle me dévoile ce qu'elle sait ! Hélas, avant même d'avoir pu obtenir une réponse claire, le chaperon rouge apparaît et s'interpose entre nous. Je la regarde faire. Je ne vois aucunement l'intérêt de se mettre au milieu... on n'allait pas se sauter dessus à ce que je sache. Je l'observe plus attentivement. Elle me rappelle vaguement quelqu'un avec cette capuche et dans l'obscurité, il était difficile de voir les traits de la jeune femme. Puis sa voix fait le déclic, c'était une cliente qui est passé il y a quelques jours pour un bouquet pour sa femme.... Je m'arrête cinq secondes oubliant … je regarde le chat noir, c'est elle sa femme ??? Dois-je me marrer ? Non,non pas d'impolitesse, Dionae, c'est ta cliente voyons ! Je reviens sur ses paroles en levant un sourcil. Une pause ? Se calmer ? Sérieusement, je n'ai même pas encore commencée. Je suis de plus extrêmement calme, surtout pour quelqu'un de colérique, comme on me le dit souvent. Pareillement pour le fait d'être calme, si j'obtiens ce que je veux par n'importe quel moyen. Qu'importe la colère, je peux très bien la réprimer. Le chat reprend la parole. Cette fois dans un autre langage, je la regarde intensément. Déjà sur mes gardes, je me tends un peu plus. Surtout que c'est très agressif pour mes oreilles. Même l'allemand m'apparaît à ce niveau là plus doux. STOP ! Temps de réflexion ! Quelle est cette langue ? Elle n'existe pas ! Je le sais car j'ai suivi les études de Seth sur les cultures et ethnies du monde. Je l'ai même suivi dans certains pays. Et jamais, au grand jamais, je l'ai entendu. Que sont-elles ? D'où viennent-elles ? Quelle est cette langue ? Quelle est son origine ?

L'autre femme reprend la parole. Notre nature ? Donc, elles sont d'une espèce, ethnie autre ? Laquelle ? Combien en existe-t-ils ? Quelles sont-elles ? Cobaye ? Donc ce sont des races cachées. Cachées des védins vu que je ne suis pas au courant. Mais j'ai aussi été élevé par des humains, ce qui laisse à penser qu'ils se cachent d'eux aussi. Mais pourquoi ? Quelles sont leurs premières raisons ? Bon d'accord, il est vrai que s'ils ont des particularités spéciales, les scientifiques se feraient un plaisir de décortiquer tout cela pour les « comprendre ». Attends... particularités.... oreilles et queue de chat. Je fais des gros yeux. Donc ce sont des vrais. Je recule d'un pas, abasourdie par ma découverte. Bon pour le moment, ce n'est qu'une simple hypothèse.

Est-ce vraiment une question qu'elle me pose ? Bien sûr, que je désire en savoir plus ! Sinon, je ne serais pas en train de poireauter pendant vingt minutes devant un chat qui prétend être un loup et un chaperon rouge qui se révèle être un chat au milieu d'un labyrinthe lugubre et de paroles incompréhensibles. Je tapote du pied pour montrer mon agacement face à une question aussi absurde. Je la laisse continuer car de toute façon, elle ne me donne pas le temps de répondre. Tout ça pour me dire qu'elle sait où j'habite. Est-ce censé être rassurant ? Elle sait où je travaille oui mais pas où j'habite. Bon certes, c'est la même chose. Mais on n'est pas assez proche pour que je lui ai dis où je vivais. Je la regarde suspicieuse. Leur mort sur ma conscience ? Pourquoi les aurais-je sur ma conscience si d'après elles, j'étais tout autant en danger. Question du soir : « peut-on encore avoir une conscience si on est mort ? » Vous avez quatre heures pour répondre au sujet. J'écoute la suite tout en la regardant d'un air blasé. Essais-t-elle de m'apitoyer ou quelque chose comme ça ? Franchement, ça m'ennuie plus qu'autre chose, sa façon de répondre. Que dois-je faire ? Je n'ai pas envie de m'étendre la dessus. De plus, elle m'offre aussi la possibilité de connaître le fond de l'histoire. J'allais lui répondre quand le premier chat repend la parole. C'est moi ou à chaque fois qu'il peut y avoir un compromis, un de ces chats coupe la transaction.

Je la vois prendre une feuille de laurier, levant un sourcil. Je patiente donc jusqu'à ce qu'elle nous la montre. Je la regarde et tout ce que je vois c'est une feuille déchiquetée. Qu'est-ce qu'elle voulait faire au juste ? Je soupire. J'ai l'impression de perdre mon temps. Puis elle rajoute qu'elle ne serait pas là. Ah ! Donc c'était un point de rendez-vous marqué sur la feuille. Je regarde encore la feuille et je n'y vois que des trous. Puis elle change de sujet.... Donc pour elle, c'est conclu. Je regarde le deuxième chat, ma cliente. Je fronce ensuite des sourcils et je les regarde une dernière fois.

Non merci, je viens du buffet.


Je me dirige vers le chemin par lequel j'étais arrivée pour revenir dans la bâtisse. La tête pleine de questions et de doutes, je continue pensive pour retrouver Seth sur le balcon et aller vers la piste de danse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Dim 2 Juil - 13:54
Kuro semblait vouloir rencontrer la fleuriste à un autre endroit que celui que la Nekotte avait tenté de fixer oralement. Pas de soucis, tant que cela restait discret. Le corps de Shallia était maculé de sang qui commençait à sécher, elle proposa donc à sa femme de se rendre dans une des salles de bain avec une des clés qu'elle possédait de la bâtisse afin de se faire toute belle. C'est ainsi que les deux femmes passèrent par une porte latérale, certains majordomes les virent mais aucun ne les arrêta. Shallia était connue ici, grande amie de l'ancienne propriétaire et possédant même une chambre dans la bâtisse. Elles pénétrèrent dans la chambre d'eau, réalisant de petites ablutions pour se décrotter. Elle profitèrent un petit peu de ce moment d'intimité pour échanger quelques baisers et câlins pour tenter d'oublier un petit peu qu'elle se trouvait dans une sorte de merdier avec la marchande de fleur.

Lorsqu'elles furent prêtent, elles s'enroulèrent dans des serviettes blanches bien propres et se rendirent dans la chambre de Shallia. Elles en profitèrent pour se changer, déposant leurs vêtements souillés dans un panier de linge sale qu'une servante viendrait récupérer pour mettre au nettoyage dans la soirée ou bien le lendemain. Elle enfila une jolie robe bleu ciel mais cette fois elle ne fit pas l'erreur de sortir sans son masque qui était indispensable pour la soirée normalement. Elle embrassa tendrement son aimée avant de lui glisser à l'oreille qu'elle allait se rendre sur la piste de danse.

On se retrouve un peu plus tard mon amour si tu veux bien. Il y a une personne avec qui je désirerais discuter. Je t'aime et ne te tracasse pas pour la fleuriste, contente toi de t'amuser ce soir.

Elle quitta la chambre prestement dans l'espoir de la trouver et pouvoir toucher lui toucher quelques mots.

Lieux visités par ordre chronologique:
 

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany ft
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Espion/Serveur
Pouvoir :: Chat
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé) Lun 10 Juil - 16:37
Bon, si elle n’en demande pas plus, c’est bien qu’elle à dut comprendre non ? Parfait !
Elle refuse par contre le verre, dommage. Et elle part ensuite, bon, c’est pas bien grave..

Kuro accepte donc de suivre Shallia, prendre une douche quand on est couverte de sang qui commence à sécher, ça semble une bonne idée.
Une fois lavée, séchée, dépressurisée, elle change alors de tenue, comprenant enfin le pourquoi les gens portent tous des masques bizarres ! Heureusement, Shallia en a plusieurs en stock dans sa chambre.

Retrouvant son apparence humanoïde, pour plus de confort et moins de regards sur elle quand elle passera au buffet. Elle s’habille.
Enfilant une robe rouge et un loup elle est fin prête à retourner profiter du bal !

Spoiler:
 

Mais voilà que Shallia part, et vu qu’elle a envie de discuter avec quelqu’un, l’accompagner ne l’arrangerait probablement pas. Elle la laisse alors partir, bien qu’un peu déçue.

« Hmm .. je t’aime .. à tout à l’heure. »

Elle la regarde alors partir, et referme la porte, s’allongeant un moment sur le lit. Elle met alors un fond musical, et s’endort.. Un petit somme d’une demi-heure, mais qui fait du bien après ces émotions.
Elle se réveille alors un peu hésitante, ou aller maintenant ? Elle n’a pas vraiment envie d’être au milieu de tout le monde, toujours ce sentiment d’insécurité au milieu des gens. On se demanderait presque pourquoi ..

Elle a bien une petite d’idée, chercher elle aussi quelqu’un, le docteur Watson ! Au moins elle ne sera pas seule à se demander quoi faire comme ça ! Et puis c'est ce qu'elles s'étaient dit.

Lieux visités:
 

~~~~~~~~~~~~

Je parle en #008000
Je pense en #32CD32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mascarades & ombres : le jardin (Terminé)
Revenir en haut Aller en bas

Mascarades & ombres : le jardin (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Ombres
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» pour les amoureux de jardin
» Les travaux au jardin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Capien :: Helldream :: Habitations-