AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Ven 12 Mai - 14:58

Les derniers mois avaient été assez denses. L'installation de la jeune sexire avait pris du temps. Le peuple atlantin avait été assez étonné du premier abord de voir une sexire venir travailler à mi temps au sein des thermes, ne rechignant pas à plonger tous les jours pour rejoindre son établissement au fond du lac afin de prendre soin des patients et des touristes. Mais rapidement, chacun y avait trouvé un intérêt qui avait assuré une entente tacite. Luna trouvait là une occasion d'assurer son apport énergétique régulier à travers les massages lénifiants et doux qu'elle prodiguait aux clients et ceux ci étant ravis de sortir de leur séance avec cette duveteuse sensation de plénitude avaient un goût de reviens y pour profiter des soins offerts par la si délicieuse doctoresse. Son teint basané et son allure méditerranéenne qui contrastait avec ses collègues atlantins permettait également de conserver au personnel du centre une diversité ethnique qui diluait un peu l'orientation très typée du personnel du centre, offrant une pincée de "normalité" parmi les autres collègues. Masser avec des mains palmées ce n'est pas toujours très évident...

Luna consacrait donc ses matinées à la station thermale sous marine, collègue toujours souriante et ouverte, même si une discrète distance perdurait entre elle et les atlantins, qu'elle ne forçait au demeurant pas. Elle se doutait qu'il faudrait du temps avant de passer outre les réticences ou les méfiances et elle espérait cependant apprendre peu à peu de ces mythes dont elle connaissait si peu de choses. Les après midi, Luna alternait entre repos et ouverture de son cabinet, attenant à sa maison au bord du lac, d'inspiration fondamentalement japonaise. Elle était tombée amoureuse des lieux dès les premières photos qu'elle en avait reçu, avant même son arrivée sur l'île. Elle avait fait venir pour son déménagement des meubles du Japon qu'elle quittait elle même pour parfaire l'ambiance et tout en ces lieux respirait le calme et la méditation. En dehors d'une patiente retrouvée inanimée en forêt peu de temps avant, Luna n'avait pour le moment eu que peu de patient notable. Principalement des touristes pris d'un rhume, de maux de ventre ou d'autres petites tracasseries bénignes mais cela lui avait permis de prendre le temps de commander les derniers équipements pour compléter son installation.

Ce midi là, elle s'était d'ailleurs dépêchée de rentrer du centre thermal et venait d'émerger sur la berge, retirant le détendeur de ses lèvres, elle vint poser les bouteilles sur la terrasse avec le reste de son équipement, prit une serviette pour essuyer ses cheveux et s'y enroulant, se dirigea pieds nus en fredonnant vers la cuisine pour se préparer un en cas. Un livreur devait passer dans la journée pour livrer l'échographe qu'elle avait commandé et il lui tardait de pouvoir déballer ce petit cadeau.

Tout en assaisonnant sa salade, Luna mit la sono en marche pour écouter une mélopée apaisante et prit un gressin au sésame le grignotant avec appétit. Un peu de sucres lents après l'effort, c'était toujours appréciable. S'installant en tailleur devant la table basse, elle prit ses baguettes et se mit à déguster avec appétit son repas, réfléchissant à ce qu'elle prévoyait de faire maintenant qu'elle commençait à prendre ses marques sur l'île. après tout, elle était venue s'installer ici pour mieux comprendre ce qu'elle était et il serait peut être temps de songer à y réfléchir sérieusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Homme/Femme à tout faire
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Ven 12 Mai - 17:14
C'est lors d'une soirée que Naoko avait entendu pour la première fois parler d'une jolie femme qui pratiquait des massages presque divins. Il avait voulu en savoir plus sur cette personne, car un moment de détente ne fait jamais de mal et qu'il y voyait une opportunité si cette dernière avait un cabinet. Il pourrait en effet lui proposer ses services, car il avait déjà travaillé dans des salons en Asie. Il fut d'abord déçu d'apprendre qu'elle travaillait pour une grande structure thermale, il lui faudra trouver une autre personne pour se faire engager à l'aide de son charme, car elle n'était certainement pas responsable des ressources humaines. Il fut ravi d'apprendre qu'elle travaillait aussi pour son compte en tant que médecin, car il estimait avoir une chance de se faire engager dans ce contexte-là.

Le lendemain, il avait alors cherché et obtenu les informations quant à l'adresse du fameux cabinet. Il avait alors ensuite pris une douche, choisit avec soins ses vêtements et s'était maquillé. Il était alors très difficile de déterminer son genre. Le jeune homme se mit alors en route pour arriver juste après l'heure du repas de midi. Il marchait d'un pas détendu, s'amusant des regards que lui lançaient intrigués les passants. Il s'arrêta en chemin pour manger une belle salade avec du chèvre chaud puis arriva pile poil à l'heure qu'il avait choisie, c'est-à-dire 14h, devant la belle bâtisse qu'habitait Luna. Cela lui rappela des magnifiques souvenirs de lorsqu'il avait traversé le Japon de long en large. Il occultât volontairement les mauvais, bloqués avec sa famille.

E
ntendant de la musique à l'intérieur, cela le soulagea, en effet, il venait de se rendre compte qu'il aurait peut-être dû s'annoncer avant de venir, il aurait pu trouver porte close, mais ensuite il se rappela qu'il avait regardé les horaires et que normalement le cabinet était ouvert. Il sonna à la porte et attendit.

Si Luna devait venir ouvrir la porte, elle verrait un ou une jeune japonaise s'incliner devant elle et lui dire.

«Bonjour madame, je m'excuse de vous importuner mais j'aimerais vous offrir mes services en tant qu'assistant. Serait-il possible que vous m'invitiez à entrer et ainsi discuter d'une éventuelle collaboration ?»

Lorsque Naoko se relèvera, Luna pourra voir un cœur entourer le nombril de la jeune personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Mer 17 Mai - 0:58
Le clair de Lune de Debussy égrainait sa mélodie dans le salon imprégné de soleil et Luna était en train de se frictionner les cheveux quand la sonnerie de la porte retentit. Nouant un paréo autour de son corps, elle s'élança d'un pas rapide vers la porte d'entrée. Elle était surprise que le livreur ne passe pas par l'entrée du cabinet mais elle ne voulait pas prendre le risque que ce dernier s'en aille sans lui remettre son précieux échographe! C'était une des dernières pièces importante qu'elle attendait après son analyseur spectrographique qui lui permettrait de faire des examens sanguins sans avoir à envoyer les échantillons à l’hôpital ou sur le continent. Gain de temps précieux pour les patients, et discrétions pour les mythes qui pourraient avoir à passer par son cabinet si elle parvenait à obtenir leur confiance.

Quel ne fut pas sa surprise pour le coup de se retrouver nez à nez avec un asiatique qui n'était visiblement pas son livreur. La personne devant lui arborait une allure asiatique androgyne qui lui rappelait énormément ces artistes du théatre japonais traditionnel connu pour tenir des rôles féminins. Quand on les croisait, il était très compliqué de faire la distinction entre leur genre et celui des rôles qu'ils tenaient. Ce style d'aura transparaissait visiblement chez son visiteur. Tous les détails qui pourraient permettre de spécifier ce dernier avait été savamment gommé pour jouer sur l'ambiguité de ses traits, ce qui tira un sourire amusé sur les lèvres de l'italienne. Prenant le temps d'observer l'ensemble, son regard s'arrêta un instant sur le tatouage autour du nombril, qui faisait écho à celui visible entre les pans de son paréo qui dessinait subtilement, plus qu'il ne dissimulait la volupté de ses courbes naturelles.

L'inconnu se lança soudain dans un salut policé suivi d'une tirade qui vint fixer Luna sur le sexe de son interlocuteur. Un poste d'assistant, voilà qui résolvait le dilemne. Le sourire de la Sexire s'ouvrit plus encore, heureuse d'enfin pouvoir discuter avec une personne de sa race, qui ne semblait pas vouloir lui sauter sur les lèvres comme la plantureuse inconnue du jour de son arrivée ou sa petite patiente perdue de la semaine dernière. Se déplaçant subtilement de coté pour laisser l'occasion à l'inconnu d'entrer, elle lui fit signe de la suivre au salon tout en parlant et en se dirigeant vers l'espace de vie. S'agenouillant devant la table basse, elle l'invita à prendre place à son tour. L'intérieur de la maison était typiquement japonais comme la batisse, petite bulle asiatique au milieu de l'ambiance hétéroclyte de l'île. Se servant son thé au jasmin qu'elle n'avait pas encore pu prendre elle même, elle en proposa une tasse qu'elle servit avec un art consommé. Elle avait pris l'habitude durant ses années à vivre avec son amie geisha.

- Bonjour, je vous en prie, entrez donc et installez vous. Vous voulez un thé? J'allais m'en préparer moi même. Pardonnez ma tenue, je rentre juste du centre de soin atlante où je travaille le matin. Je finissais mon déjeuner. Oh, et appelez moi donc Luna, le madame me donne l'impression d'avoir 500 ans et le Docteur Watson est pour mes patients. ainsi vous cherchez une place d'assistant? J'avoue que je suis arrivée il y a seulement quelques semaines dans l'île, le cabinet est encore en cours d'installation même si je reçois déjà des patients et j'attends d'ailleurs certains outils de travail ces prochains jours. Je n'ai donc pas encore eu le temps de songer à passer des annonces pour prendre un ou un assistant secrétaire médical. Mais le hasard fait parfois bien les choses! Je vous en prie, dites moi ce que vous recherchez exactement? Vivez vous depuis longtemps sur l'île? Y connaissez vous du monde?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Homme/Femme à tout faire
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Jeu 18 Mai - 19:39
Naoko Inoue fut très satisfait par l'accueil chaleureux de Luna. Il fut d'autant plus satisfait de voir le fameux cœur autour du nombril de la doctoresse. Un seul point noir, il allait surement être obligé de revoir sa stratégie. Il allait donc jouer plus finaud que prévu et pas uniquement se baser sur son charme, car il savait que les Sexires étaient moins sensibles à la beauté. Etant parfait de corps, ils cherchaient d'autres qualités. Il fut extrêmement heureux de se sentir dans un environnement familier qu'était cette belle maison typiquement japonaise.

«Je vous remercie pour votre accueil mada Doct Luna Je m'appelle Naoko Inoue et je suis né au Japon.»

Le jeune homme refit une petite courbette cependant très révérencieuse.

«Veuillez m'excuser, je ne pensais pas qu'on serait si familier si rapidement mais rassurez-vous cela ne me dérange pas du tout. Je prendrais volontiers une tasse de thé. Au jasmin, n'est-ce pas ? Je suis assez surprise de constater que vous connaissez l'art de thé, il est heureux que certains non-japonais si intéresse. Vous avez séjourné dans mon pays ? Quand pensez-vous ? Mais revenons à vos questions. Je suis également comme vous, nouveau sur cette île mais j'ai réussi à trouver un groupe d'amis avec qui j'aime faire la fête. Je n'ai malheureusement pas pu déterminer s'ils étaient Sexires comme nous. Venons finalement à ce que je cherche. Durant ma courte vie, j'ai eu la chance de parcourir le monde et particulièrement l'Asie. J'ai alors rencontré des médecins non traditionnels qui m'ont fait l'honneur de me prendre pour disciple. Je connais et maîtrise plusieurs techniques de soins, mais je n'ai aucun diplôme alors il m'est impossible d'ouvrir un véritable cabinet. Je veux bien m'occuper de votre administratif et de l'accueil de vos patients mais j'aimerais bien également pouvoir exercer mes talents. Je m'en remets à votre décision.»

N
aoko Inoue termina sa tirade par une courbette bien basse, signe de son respect envers Luna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Sam 27 Mai - 3:46
Luna sourit aux hésitations de son visiteur. Visiblement, celui ci jouait de son ambiguité androgyne, ce qui amusait la jeune femme sans vraiment trop la choquer. Elle avait vu cela plusieurs fois au Japon dans l'univers théâtral. Mais il devait être déroutant de croiser un tel personnage pour les habitants de l'île. Son étrangeté et sa nature de sexire devait en fasciner plus d'un, c'était certain. C'était sans conteste un sexire, séduisant à sa manière, une beauté saisissante, même pour elle. Elle prit le temps de le détailler discrètement alors qu'il pénétrait chez elle, écoutant ses propos et les pesant avec soin. Il faut dire que l'occasion était belle : un sexire, avec des connaissances plus qu'intéressantes pour elle et avec qui elle pourrait être elle même sans risquer de lui causer de mal si par mégarde elle venait un jour à ne pas parvenir à se maîtriser... Le regard songeur, elle le vit finir sa tirade dans une courbette respectueuse et prit à son tour la parole pour lui répondre.

- Pardonnez ma familiarité de prime abord, mais croiser un sexire si vite après mon installation est un peu un soulagement pour moi. Je ne connais pas très bien les autres mythes. J'en croisais peu au Japon. Et avec les humains, je suis toujours dans le controle, de peur de leur faire du mal si je ne fais pas attention. Votre arrivée semble véritablement un signe du destin. Mais ne nous éparpillons pas. Je connais en effet l'art du thé pour avoir vécu quelques décennies là bas auprès d'une amie geisha. Elle m'hébergeait sur place tandis que j'apprenais des techniques de plusieurs maitres locaux. J'ai eu la chance après mes études de médecines classiques de beaucoup voyager pour étoffer mon savoir académique et mes aptitudes personnelles de méthodes que certains qualifieraient de médecines douces. Je constate que vous avez visiblement eu un peu le même parcours bien que plus empirique. Ne vous inquiétez pas, les diplômes universitaires ne font pas tout, je l'ai appris avec le temps. Si vous avez pu effectivement apprendre des pratiques de médecins non traditionnels, je serais pour le coup ravie que nous puissions apprendre l'un de l'autre. Je peux vous proposer ceci. Je vous engage comme assistant médical. Vous me débarrasserez des tracasseries administratives, gestion des stocks, commandes, planning, et m'assisterez dans un premier temps les après midi avec les patients. Si tout se passe bien, et bien vous pourrez assurer avec le temps l'ouverture du cabinet le matin pour les soins infirmiers, et les visites de routines, du moins officiellement. Prouvez moi que vous pouvez gérer les patients, et je serais ravie d'avoir un assistant qui prenne en charge le cabinet lorsque je suis au centre de soins. Qu'en dites vous?

Luna l'observait tout en discutant. Elle était consciente de ce que son offre pouvait avoir de surprenant : savant mélange atypique entre une confiance de prime aloi et une mise à l'épreuve pour un avenir possible. Cela conviendrait il au jeune homme? Elle ne saurait le dire, mais inexplicablement, elle l'espérait vraiment car il dégageait de ce dernier un quelque chose qui intriguait la brunette et lui donnait envie d'en savoir davantage. De plus, il semblait à l'aise avec sa nature et pourrait surement lui en apprendre un peu plus sur les non dits de leur race qu'elle ne maîtrisait pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Homme/Femme à tout faire
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Dim 4 Juin - 19:46
Naoko Inoue était honoré par la sincérité que lui témoignait sa collègue médecin et se réjouissait qu'elle lui propose une collaboration. Il comprenait également sa volonté d'y aller pas à pas. En effet, ils venaient juste de se rencontrer et la confiance est une longue et lente construction, souvent instable car potentiellement détruisable sur un simple malentendu ou une erreur plus grave.

«Merci beaucoup, je serai extrêmement honorée de gérer votre secrétariat ainsi que l'intendance de votre cabinet. Je me réjouis d'autant plus de vous assister lors des visites de vos patients et espère pouvoir les aider avec mes modestes moyens. Je comprends parfaitement votre volonté de me tester avant de me laisser seul, j'aurais fait exactement pareil si j'étais dans votre cas. Les diplômes ne font pas tout, mais ils sont cependant une sorte de garantie non ?»

Le Sexire finit à nouveau sa tirade par une belle courbette et but une gorgée de thé, qu'il apprécia bien plus qu'on aurait pu l'imaginer. Il avait alors la tête pleine d'images de son Japon natal et grâce au mobilier présent il avait presque l'impression d'être rentré chez lui.

«J'estime également avoir beaucoup de chances d'être tombé sur une confrère de race. Je pense que la compréhension de « notre problème » respectif sera plus facile. Pour ma part, je devrais malheureusement éviter certains clients. Dois-je vous donner le type ou un avertissement avant la consultation suffit ?»

Naoko Inoue reprit alors une bonne gorgée de thé, finissant sa tasse et la posa sur la table avant d'attendre les différentes réponses de Luna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Lun 5 Juin - 0:13
Luna appréciait décidément le personnage. Inexplicablement, il avait naturellement sa place dans le paysage. Tout comme la petite Ynka avait fait sa place dans sa vie et qu'elle logeait depuis qu'elle l'avait découverte dans la forêt. Il faudrait qu'elle présente ces deux là d'ailleurs, car ils seraient souvent amenés à se croiser. Se reconcentrant, elle sirota une gorgée et répondit à son visiteur bien parti pour être son assistant.

- Si j'ai bien appris une chose ce dernier siècle, c'est que les diplomes ne sont certainement pas une garantie. Au début, je n'en avais même pas : une femme faisant médecin n'était pas bien vu. J'ai appris au départ de sages femmes, et de maîtres en médecine douce, avant même de penser à suivre des études plus classiques. Mais mes aptitudes naturelles se sont révélées avec le temps et l'on ne discutait guère de mes diplômes dans les hôpitaux militaires de campagne quand il fallait quelqu'un pour cautériser une blessure, ou calmer une personne en pleine crise de nerf. Je ne maîtrise pas encore bien ces aptitudes cependant, surement car je ne me connais pas très bien moi même. C'est un des handicaps à avoir grandi sans un mentor éclairé et prêt à me former. Pour tout dire, ce que je sais de ceux de notre race, je ne l'ai conclu que de manière empirique et certains aspects me terrifient parfois. Avec un confrère de race sera donc en effet un atout pour nous deux car nous pourrons parer aux détriments de l'autre je l'espère. Pour ma part, je ne pourrai soigner personne durant les périodes de pleine lune. Ce serait trop risqué. Je ne veux plus voir un homme mourir entre mes bras, c'est trop dur. Mais visiblement, vous réagissez à un autre stimuli incontrolable que moi. Un type particulier de partenaire? C'est que nous avons une jeune résidente à la maison ces derniers jours, que j'ai recueilli. Il serait donc plus prudent que je sache ce qu'il en est avant de prendre le risque de vous présenter.

Vraiment intriguée, Luna laissa sa tasse en suspend et l'observa attentivement, l'éclat doré de ses prunelles semblant scintiller d'intérêt. C'était une chose assez étonnante à voir d'ailleurs. Luna, en bonne sexire, était d'une beauté à couper le souffle, ses gestes étaient élégants, son attitude toujours seyante. Elle était de ces femmes qui se réveillent le teint radieux, l'haleine fraîche et le sommeil jamais vaseux, toujours adorable. Mais ce qui se détachait avant tout, c'était le peu de cas qu'elle faisait de sa propre allure, cette sensation qu'elle dégageait d'avoir l'air de dire, "je suis belle, et alors? Ce n'est pas ça qui doit me définir." Non, au contraire, elle portait en elle une aura naturelle d'écoute, d'attention respectueuse, d'empathie manifeste mais sans voyeurisme de ces gens qui ont vu trop d'horreur et qui au lieu de baisser les bras on décider qu'à leur niveau, elles voulaient changer le monde, un pas après l'autre. En cela, annoncer si naturellement qu'elle avait une pensionnaire accueillie ainsi sans plus de fioriture révélait une part d'elle que le sexire, rompu certainement à voir au delà de la beauté de leur race, n'avait pas du manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Homme/Femme à tout faire
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Mer 21 Juin - 17:08
Décidément Naoko Inoue allait de surprise en surprise, il ne s'était pas attendu à un accueil aussi positif et familier. Il avait l'impression d'être en face d'une amie de longue date, car jamais au grand jamais il se rappelait qu'un ou une Sexire ne lui ai dit son élément déclencheur à leur première rencontre. Ils attendaient souvent plusieurs mois voir plusieurs années, si possible, avant d'être certain de pouvoir le révéler sans danger. La pleine lune donc, pour cette magnifique doctoresse, il l'enviait presque, car elle pouvait prévoir les mauvais jours et faire en sorte de se cacher lorsque cela était nécessaire. Contrairement à lui qui était tributaire des choix esthétiques des personnes qu'il rencontrait. Combien de fois, il avait failli craquer en pleine rue à cause d'un homme ou d'une femme avec une couleur de cheveux originales. Depuis son arrivée sur l'île, il avait même faillit sauter sur une pauvre adolescente, qui n'y pouvait strictement rien, mis à part le fait d'avoir des cheveux cyans. Heureusement pour lui et pour la gamine, une prostituée qui passait par là était libre.

«Un stimulus incontrôlable oh mon déclencheur euh comment dire c'est extrêmement personnel ce que vous me demandez. Presque personne ne le connait mais comme vous m'avez donné le vôtre, cela serait extrêmement mal poli de ma part de ne pas vous donner le mien »

Le jeune homme semblait néanmoins comme bloqué, il n'aimait pas trop l'idée de donner son point faible même à une personne qu'il trouvait extrêmement gentille.

«J'espère que vous ne prenez pas mal mes hésitations, cela n'est pas contre vous. Je vous fais confiance, mais même certains de mes amis ne sont pas au courant et je vous connais à peine Connaître le déclencheur d'un Sexire peut être une arme redoutable surtout si ce dernier n'arrive pas à se contrôler »

Naoko Inoue prit une grande respiration et tenta de se détendre.

«Mais bon, je veux vous faire entièrement confiance comme vous le faites avec moi. Mon déclencheur est lorsque je vois des personnes avec cheveux qui n'ont pas une couleur naturelle. Que ce soit une couleur non habituelle ou une coloration.»

Le Sexire se sentait mieux, car la tension du secret était tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Ven 23 Juin - 15:06
Le regard d'or posé sur le sexire, Luna restait en suspend. Car plus que de connaître son stimulus particulier, le fait qu'Inoue lui confie l'information serait un signe de confiance essentiel pour elle. Elle ne saurait expliqué la raison de sa décision. Elle qui se méfiait d'ordinaire de ceux de sa race avait fait le choix coup sur coup de faire confiance à deux sexires et de leur ouvrir les portes de sa maison.

Pour la petite Ynka, la chose était une évidence. Elle l'avait découverte, tel un animal blessé et abandonné dans la forêt, visiblement sur ses gardes et indubitablement affaiblie. L'enfant avait éveillé l'instinct de protection de la doctoresse qui d'un séjour de surveillance de 48 heures en était arrivée à la garder à demeure à durée indéterminée, lui offrant un toit et une attention dont la blondinette semblait avoir désespérément besoin. Ynka avait peu à peu pris ses marques, et Luna lui avait même ramené quelques jours plus tôt plusieurs tenues pour remplir sa commode et pouvoir se poser sans s'inquiéter d'un lieu où dormir, d'une table où manger de tenues pour se vêtir. Tout était venu sans mots échangés, comme une routine instantanée. Les deux s'étaient peu à peu apprivoisée et Luna essayer d'apporter toute l'affection nécessaire à la jeune fille pour qu'elle ne souffre pas trop de ce manque qui devait un peu plus grandir en elle chaque jour depuis sa puberté. Cette période avait été une souffrance pour Luna et seule l'affection maternelle de Colette lui avait permis de tenir à l'époque, sa famille s'employant à la sevrer d'affection pour la rendre d'autant plus docile le jour où ils l'a vendraient à un de leurs riches associés. Avec le temps, Luna avait compris leur terrible intention. Même horrifiée par les faits, le manque de son corps l'aurait forcée à plier à la situation pour pouvoir se nourrir convenablement et sans Colette et leur fuite, elle seraient devenue l'esclave sexuelle d'un vieux pervers fantasmant sur des corps à peine nubiles. Prendre soin d'Ynka était donc une évidence pour Luna, même si elle ne savait pas trop comment agir le jour où sa tendresse "maternelle" ne suffirait plus à contenter les besoins de la blonde.

Pour ce qui était d'Inoue, elle ne saurait expliquer encore consciemment les raisons de sa décision, mais il y avait chez lui aussi comme un miroir de sa vie avant l'île : le Japon, l'apprentissage empirique de la médecine, ce respect naturel et le respect des rituels, il éveillait un écho de sa vie avec Masami qui lui manquait terriblement depuis son départ du Japon. Elle avait vécu plusieurs décennies avec son amie depuis la mort de Colette et si elle avait décidé de se lancer dans cette nouvelle vie et de prendre son avenir en main en cessant de se cacher de peur de croiser sa famille, Luna gardait une tendresse unique au mode de vie japonais comme le laissait deviner son intérieur. C'était une des facettes de sa personnalité, cet équilibre dans les petites habitudes et traditions journalières qui permettaient de rythmer une vie avec mesure et discernement. quand elle voyait Inoue, elle ressentait cette complicité et cette compréhension naturelle et le voir lui confier son déclencheur ainsi, malgré ses craintes naturelles, fit naître sur les lèvres de la sexire un sourire chaleureux qui illumina son visage.

- Je sais combien il peut être inquiétant de prêter le flan à un autre en lui révélant sa faiblesse, mais en le faisant vous m'avez offert votre confiance et c'est un cadeau précieux que je tiendrai à honorer à sa juste valeur. Luna s'inclina en signe de respect avant de reprendre la parole. C'est un point important cependant pour la tenue de ce cabinet. Il faudra que vous évitiez les habitants du désert, la couleur de leur chevelure vous ferait perdre la tête. Ils ont des couleurs souvent très atypiques. Je ferai en sorte de me les réserver et d'éviter de les recevoir trop près de la pleine lune. J'ai une autre raison de vous avoir demandé cela maintenant. j'héberge ici une jeune sexire et je ne voulais pas que votre déclencheur soit un risque pour elle. Elle est encore assez jeune et je veux qu'elle vive le passage à son état adulte en évitant un traumatisme que j'ai du endurer. Comme rien ne semble l'empêcher du coup, je vais l'appeler que vous puissiez la rencontrer car sauf souci de votre part, je pense que nous avons un accord plutôt positif pour nous deux? Oh, et vu que vous ne vivez pas près d'ici, je vous réserverai une des chambres d'amis pour y installer des affaires. Cela vous permettra d'avoir un endroit de repos personnel et si d'aventure vous deviez rester plus tard ou prendre mon relai à cause de la lune, vous pourrez y passer la nuit en toute sérénité. Mais ne bougez pas, j'appelle Ynka.

Allant jusqu'à la porte qui menait à l'espace des chambres, Luna appela à travers le couloir pour voir si Ynka était là ou si elle était sortie se promener sur la plage.

- Ynka! Tu es là? Nous avons de la visite! Une personne que je voudrais te présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka} Dim 25 Juin - 21:08
La lumière de la chambre de la blondinette était fermée, elle avait créé en baissant des volets un noir total. Sur ses yeux une sorte de casque, un appareil de bonne facture, réalisé avec minutie par l'adolescente. Elle était plongée dans un jeu de drague typiquement Japonais comme concept. Elle se nourrissait à sa façon en attendant de retrouver la trace de son père. Ynka était une bricoleuse de génie surtout pour une période reculée comme celle-ci. Ses connaissances en sciences et en électronique dépassait beaucoup de chercheurs de l'époque contemporaine.

Son jeu l'amenait petit à petit à tenter d'apprivoiser sa proie du jour, un homme, le muscle saillant, chevelure rousse. Beaucoup de choix s'offraient à elle pour faire de cet homme virtuel le sien. Elle avait finit par devenir une experte de ce style de jeux ne se trompant que rarement. Elle y était presque lorsqu'une voix se fit entendre provenant d'en bas. Cela la ramena un peu sur terre. Luna voulait la présenter ? Elle souleva un peu son casque VR, mettant le jeu en pause au préalable, pour pouvoir se diriger mais ne pris pas la peine de l'enlever, celui-ci trônant au dessus de sa tête. Ses longues boucles blondes descendaient le long de son dos. Ils étaient soigné mais tout de même ébouriffés par le port du casque.

-J'arrive tout de suite. Laisse moi 30 secondes.

La chambre était ordonnée et rangée comme son père lui avait appris avant de somber dans l'alcoolisme. Pour elle, chaque chose avait sa place. Elle se leva du lit sur lequel elle s'était allongée, prenant le temps de ramasser et de réinstaller correctement un coussin qu'elle avait fait tomber au sol pendant qu'elle gesticulait dans l'Eroge. Son regard se tourna ensuite vers sa commode déjà remplie a 50% de jeux de ce style. Elle devait déjà en posséder une bonne vingtaine alors que cela fait très peu de temps que la voyageuse temporelle s'est installée ici. L'avantage c'est que ce style de jeux ne manquait pas de titre surtout en provenance du Japon. Elle les commandait directement là haut, installant des modes de langue qu'elle téléchargeait grâce au PC qu'elle s'était monté pour une somme modique. C'était loin d'être un ordinateur de compétition mais il tenait très bien la route pour l'époque. Pas qu'elle n'en désirait pas un plus puissant mais elle manquait sérieusement de budget, déjà qu'elle se sentait gênée de vivre au crochet de Luna. Elle aurait aimé trouver du travail pour participer à la vie de la maison mais c'est un petit peu compliqué pour une personne déscolarisée et qui n'apparait encore dans aucun registre. C'est un petit peu comme si elle se trouvait sur cette ile, voir sur la terre de manière illégale. Elle n'était pas encore née après tout.

Cela faisait déjà trois ou quatre minute qu'elle faisait attendre son hôte. Elle attrapa donc prestement son overboard montant dessus pour descendre les escalier. Celui-ci flottait à une vingtaine de centimètre du sol. Elle émergea donc dans la pièce, debout sur sa planche, un casque VR fixé au sommet de son crâne. Elle ne portait que pour seul vêtement un top blanc assorti à sa culotte bleue. Elle avait dû oublier quelque chose avant de descendre.

-Je suis là, désolée pour l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka}
Revenir en haut Aller en bas

[Chez Luna] Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages {privé feat. Naoko Inoue & Ynka}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pourtant t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête.
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Regarde dans ton jardin avant de regarder dans celui des autres.
» Les filles naissent dans les roses,les garçons dans les choux et les chatons...dans les champignons!
» Le jeu du supermarché

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Atlantin :: Atlante :: Habitations-