AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Groupe 1 : L'affrontement final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Partout et nul part
Métier :: ////
Pouvoir :: Dieu
MessageSujet: Groupe 1 : L'affrontement final Dim 4 Juin - 16:53
~ L’affrontement final ~

    Introduction : Les deux armées ont rejoint la zone délimitée par les Esertari au sein du désert. La troupe des Morany (deux cent soldats environ) fait deux fois la taille de celle des Gemmas, ce qui n’enlève en rien à leur motivation d’en découdre jusqu’au bout. Le fameux discours pré-affrontement est proféré par chacun des généraux et la guerre débute. Très vite, Shallia se retrouve face au Titan.
    Blood, quant à lui, se trouve un peu en retrait. Souhaite-t-il participer à la bataille ? S’en aller ? S’allier au Titan pour éliminer son maître chanteur, ou à Shallia dans l’espoir qu’elle lui rende son corbeau ? La décision lui appartient.

~ Règles et indications ~

~ Vous avez un délai de 48h pour répondre lorsque c’est votre tour.
~ Vous avez droit à un unique joker de 24h pour prolonger votre délai.
~ N’hésitez pas à nous prévenir si vous ne pouvez pas tenir votre délai, dans le topic approprié, pour plus de clémence de notre part quant à l’horaire.
~ Vous avez le droit d’utiliser des techniques dès le premier tour si vous le souhaitez.
~ N’oubliez pas que la guerre fait rage, que des combats ont lieu partout autour de vous.
~ Blood, tu devras choisir un camp dans ton premier post : Shallia, le Titan, ou bien t’en aller. De ta décision découlera une surprise.
~ En cas de souci, d'interrogation, contactez Renard Blanc.

~ Groupe ~

Shallia Silvermoon
Titan
Alpha
Blood Angel
Sherlock Rechel
Renard Blanc

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yasashi-koji.forumgratuit.org
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Dim 4 Juin - 18:12
Le champ de bataille se trouvait devant elle. Les Moranys étaient en supériorité numérique, grosso-modo le double. Elle ne prendrait pas la peine de compter... Le sermon du Cerf débuta, il motivait ses troupes. Shallia aurait aimé le faire elle-même mais elle savait que ses paroles n'auraient pas autant d'impact, elle n'avait pas encore fait ses preuves, loin de là. Cette guerre était l'occasion pour elle de montrer ce dont elle est capable. Le must serait qu'elle tombe face au Titan et qu'elle puisse l'éliminer... Seul le hasard des champs de bataille pourront en décider. Le combat commença, Shallia telle une enragée se lança dans la bataille, commençant par lancer des boules de feu avant d'arriver au contact. Certains durent bien évidemment finir totalement roussit mais elle ne prit pas le temps de détailler, préférant esquiver un coup de masse qui frappa le sol juste à côté d'elle. Son pivot sur elle même lui permit de donner un coup de pied entre les jambes du Gemma qui s'écroula au sol sur le coup. La personne se trouvant derrière elle n'aurait plus qu'à l'achever...

Elle continua d'avancer jusqu'à se trouver au niveau de... elle n'en croyait pas ses yeux... Le Titan... Bha putain, le hasard faisait bien les choses parfois... Un Morany oiseau se crasha juste entre eux, visiblement en sale état... Presque agonisant. La féline voulut se diriger vers lui pour tenter de sauver un des siens mais avant qu'elle n'ai le temps de s'en approcher, le marteau du Titan s'abattit sur le crâne du pauvre volatile. La colère commençait à brûler au plus profond de Shallia.

Toi, tu vas me le payer... Je récupérerai ton marteau comme trophée.

Sur ces mots, elle lui décocha des boules de feu, 6 pour être précise, elle prit bien le soin de les téléguider pour-être sûre qu'elles atteignent leur cible...


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Titan
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Titan
Pouvoir :: Terre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Lun 5 Juin - 12:04
    Le petit bout d’homme s’avançait dans la bataille, ralentissant à peine lorsqu’il croisait la route d’un adversaire, montrant à ses troupes l’exemple à suivre : celui d’un guerrier fort et fier. Celui d’un guerrier victorieux !

    Le sang imprègne de plus en plus ses vêtements, à chaque mètre un peu plus. Son marteau en main, il s’assurait de ne jamais être trop près des ennemis qu’il fracasse pour minimiser les risques de devenir Morany à son tour.

    Des boules de feu volèrent dans sa direction : l’éclat lumineux au milieu des combats attira l’attention du Titan qui frappa le sol de son marteau. La terre s’éleva alors sur deux bons mètres d’épaisseurs, faisant glisser le sable qui gisait dessus. Une bonne partie fut détruite sous l’attaque des multiples projectiles, mais un lopin de terre tint le coup, protégeant le Gemma surpris d’une telle force de frappe.

    Le marteau dans une main, il posa l’autre par terre et se redressa en tenant un rocher compact dont le sable s’écoulait et qui faisait cinq mètres de haut pour trois de large sans aucune difficulté, laissant un sacré trou dans le sol. Le guerrier dans toute sa splendeur : le rocher fut envoyé sur Shallia et les Moranys qui l’entouraient. Le feu contre la terre. Elle partait avec un désavantage.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Lun 5 Juin - 14:06


Avec. Shallia & Pedro


L'affrontement final

“Chaque douleur est une mémoire.”



"Le fait est que les hommes ne voient pas clairement ce qui les rend humains:
la détresse, le dénuement, la misère..." de Hans Scholl







Aujourd’hui aurait surement été le rendez-vous avec ma… Collaboratrice, mais disons que la guerre a pris tout le monde de court, c’est certain. Devais-je m’en réjouir ? Profiter de la déroute de l’une et l’autre race pour essayer de trouver mon corbeau ? M’allier au Titan, à cette fille crétine ? Je ne sais pas trop, je dois bien l’avouer. Je ne faisais qu’observer la scène, sans me montrer, hésitant encore de sceller mon destin ou non. Je touche à cet endroit où mon frère m’avait un jour offert son cœur… La douleur, elle ne partira jamais, ma souffrance, pourquoi dois-je sans cesse souffrir ? Je regarde ce masque que j’avais un jour conçu…. Je l’avais fabriqué en apprenant à protéger mon identité par cette intermédiaire. Je le caresse, je ne crois pas à l’espoir… Pour moi, ce n’est que quelque chose servant a manipulé les gens, mais ai –je le choix ? Je devais récupérer mon corbeau, sans aucun doute, si je le cherchais en forêt, je ne suis pas sûre de le retrouver à temps. Je ne pouvais pas me battre contre les deux camps, déjà à cause du nombre et puis car ça scellerait son destin a lui aussi. Je vis mon frère, se souvenir qui me hante, lui qui avait sa plume blanche, qui en étant jumeaux était aussi mon contraire… Il met sa main sur la mienne, sur ce masque, me souriant…

Spoiler:
 

« -Tu me manques Cat, si tu savais à quel point. Et il n’est pas là, la trahison ira-t-elle toujours aussi loin ? Que ferais-tu si t’étais à ma place. Je suis un tueur, pas un sauveur, je suis le démon parmi les saints. »
Je serre les dents, un grain de folie me prend alors, je souris, un frisson me parcourant alors. Un visage de fous, le visage de cet ange rejeté du paradis, tordu autant par la douleur que la folie.
« -Alors, je n’ai qu’à faire ce que je fais de mieux. Si je dois choisir, j’attaquerais ceux qui-ton un jour enlever à moi, mon frère. »
Je souris encore plus, appose ce masque sur mon visage, mets la capuche de mes vêtements noirs et longs. J’y avais fait des modifications dans le dos, laissant à l’air libre là où mes ailes sortaient. Des gants et baskets noirs… Je pris ma faux à côté de moi. À mesure que ma folie me prenait, faisant partit de moi, le souvenir de ce qui a été disparaissait, le visage triste. Je ne fais pas ça que pour lui, mais aussi, car malgré ce que les Moranys ont fait à mon maitre un jour, il n’a jamais voulu les exterminer, contrairement à moi. Il n’a aussi jamais souhaité les aidé, bien sûr, mais parfois, il nous faut prendre une décision.

Je me lance… Je me mets d’abord à courir, attirant l’attention, par les deux camps ; je ne suis pas l’un de vous… C’est un Gemma qui réagit en premier, me lançant une lance imposante que j’esquive. Je ne suis pas taillé dans le béton et la force, mais dans l’agilité mes braves, comme la plupart des assassins et comme eux, mes coups ne font pas de dégât, mais tue. Je me place derrière lui, tâchant d’esquiver d’autre coup porté vers moi ; il a toujours été tentant d’attraper une chose insaisissable. Enfin… Sauf quand il s’agit d’une fille qui peut vous enfermer dans le feu. Il est aussi dur de cacher mon handicap ; quand j’avais eu la jambe cassée, je n’étais pas resté à l’hôpital, allant directement en mission. Au final, ma jambe était parfois douloureuse, m’obligeant a boité comme un malpropre. Mais je ne pouvais me le permettre ici, qu’importe ma douleur, toujours inférieure à celle de mon cœur. Je fis danser ma faux juste derrière une cible, laissant décrire un large cercle mortel. Certains moururent, furent gravement ou peu blessé selon où il était, parfois simplement surpris, mais j’en profitais pour filer de nouveau. Je vis la scène de loin, ayant du mal à discerner les mots de la fille de feu parmi les beuglements environnement, la guerre faisant rage. Des boules de feu, de la terre, l’onde de choc qui me déséquilibra. Mais je me rattrapais bien vite, montant vite fait sur un Gemma qui voulut par la suite se débarrasser de moi, sautant dans les airs et… dépliant mes ailes, faux en main, m’élevant. Sous mon masque, je souris. Je devais parfois éviter des projectiles.

Je me mis au-dessus de la scène ; je n’allais pas tenter un acte désespéré vers la féline ; je suis plutôt dans la provoc, hurlant, m’adressant au maitre Gemma. Je n’étais pas impressionnée, qu’une brute de plus.
« -He bien, on dirait que vous vous remettez plutôt bien de votre garde tuer… Vous oubliez tellement souvent de regarder le ciel, pourtant, il n’y a pas que des anges lâches ; il y a moi. »
J’essayais d’être imprévisible au niveau mouvement, ne prenant pas le risque d’être une cible facile. Est-ce idiot d’attirer ainsi l’attention sur moi ? C’est ce que l’on va voir. J’atterris près de la fille, si elle était toujours en vie après l’attaque du titan. Rentrant mes ailes, ne prenant pas de risque à ce que ces derniers soient blessées. Disant, en un élan de haine…
« -J’espère que mon corbeau est toujours en vie… Je ne l’aurais pas dit dans d’autres circonstances, surtout sous la menace ; je ne suis pas un espion, mais un assassin. »
Je me déplaçais à la suite, je ne devais pas faire attention seulement au titan, mais aussi aux autres combattants environnants.











© Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Mar 6 Juin - 23:13
    « - J’ai les doigts qui me démangent : j’ai hâte de briser quelques os… !
    - Sentir mon sabre dans un Morany comme si c’était du beurre… J’ai trop envie. »

Deux Gemmas discutaient en prenant soin de leurs armes respectives. Sous peu, ils allaient marcher vers le lieu du massacre. Peur de perdre leur vie ? Non. Peur du chaud plutôt… C’est pour cela qu’ils se remplissaient la pense de bière fraiche.
    « - C’qui lui ?
    - Sais pô… Jamais vu. »

Un type était au fond de la taverne, assis, pensif. Il n’était pas bien grand, un mètre soixante au max. Ses cheveux noirs juraient avec ses yeux gris-bleus perçants. Une barbe naissante rongeait ses joues carrées. Ses traits étaient durs et à la fois beau : cela était une grande source de critique. Un saphir brillait à son oreille. Ses vêtements étaient sobres et sombre : une erreur pour le désert. Cependant, il gardait un calme olympien, le regard perdu dans le vague. Écoutait-il seulement ?

----♪----

Le champ de bataille s’ouvrait devant lui alors qu’il nouait une cape couleur sable autour de lui. Sa mission résonnait dans sa tête tel un requiem… Au loin, il voyait les premières lignes se briser, mené par le Titan en personne. Or ce n’est pas ce qu’il recherchait. D’un coup d’œil rapide, il scrutait à travers la foule sans quitter sa garde. Il ne faisait qu’esquiver les coups et contourner les duels. La noiraud se baladait avec l’aisance d’un moineau, ne blessant personne, ne touchant personne. Une ombre parmi des centaines.

Or, lors d’un séisme inopiné le déstabilisa et il chut. Un Morany enragé en profita pour l’attaquer. Un combat au corps à corps à même la poussière se fit. Coup au côte, coup à la tête, esquiver les crocs, éviter les griffes et soudainement, un corps lourd s’abattit. Le porteur de saphir déplaça sans douceur son adversaire et se remit en marche avec une seule question en tête :

Où est-il ?!

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Mer 7 Juin - 17:20
Les projectiles envoyés par la femme chat avaient été stoppés par un mur de pierre, sa puissance de feu n'était pas encore assez grande que pour pouvoir le faire sauter entièrement. Par contre, elle pensait avoir au minimum attiré son attention de par ce fait. Une confirmation lui arriva très rapidement lorsqu'elle vit un bloc énorme se former à partir de la caillasse contenue dans le sol. Un énorme rocher fut projeté sur elle. La nekotte avait tout intérêt à réagir et vite si elle ne voulait pas finir en dessous. Il était costaud son adversaire, une évidence, ce n'est pas pour rien qu'il est passé chef de race après tout. Elle ne se sentait pas capable de réduire le bloc entièrement en cendre, c'est pourquoi, elle sortit une grenade de l'intérieur d'une des poches secrètes de sa tunique. La pyromane la lança en direction du projectile qui explosa en d'innombrables morceaux, volant partout au travers de la plaine.

Des gros morceaux de pierres prirent des directions différentes sans la moindre distinction de race, frappant aussi bien les Gemmas que les Morany. Certains auront dû succomber lors de l'impact ou finir grièvement blessés. Heureusement pour Shallia, elle avait encore quelques atouts sous sa manche. Elle esquiva en devenant une flamme les deux ou trois projectiles qui lui arrivèrent dessus.

Une fois le déluge finit, elle reprit sa forme humaine, juste à côté d'elle se trouvait le faux espion auquel elle avait dérobé son pigeon. Elle ne dit mot en l'entendant révélé sa propre nature... Elle n'en avait cure pour le moment. Elle savait qu'elle ne pouvait lui faire confiance, un potentiel ennemi de plus sur ce coup. Quelques cactus et fougères avaient pris feu lorsque les pseudo "météorites" avaient heurtées le sol. Elle choisit donc 2 lieux enflammés de chacun de ceux-ci partirent exactement 7 boules de feux (pour un total de 14). Elle prit bien sur le soin de les guider... 4 arrivèrent par le haut, 4 par devant le Titan, 4 sur le flanc gauche et 4 par le flanc droit, deux par devant et deux s'écraseraient au pied du titan pour tenter de lui paralyser les pieds en vitrifiant le sable du sol. Arriverait-il à éviter tous les projectiles ?

Pendant ce laps de temps, elle fixait également le marteau du Gemma tentant de le réduire en cendre...



~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Titan
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Titan
Pouvoir :: Terre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 8 Juin - 11:20
    L’énorme rocher fut explosé, ravageant une partie du champ de bataille à travers ses débris. Shallia se transforma en flammes pour ne pas être atteinte. En voici un pouvoir intéressant. Plutôt bien aiguisé. Dommage qu’elle combatte dans le mauvais camp.

    Encore des boules de feu ? Plus nombreuses certes, mais toujours les mêmes. Tenant ton marteau à deux mains, en forme de prière, un dôme de terre s’érigea et enveloppa le Titan. Hélas, les projectiles enflammées eurent tôt fait de passer au travers, perforant des trous de ci de là.

    Plus loin, des petits lopins de terre s’élevèrent pour étouffer les petits incendies provoqués précédemment. Le Titan aurait donc survécu ? Le dôme finit de se morceler et chût, laissant apercevoir un Gemma enveloppé de terre. Il s’était forgé une armure sous son dôme ? Armure roussie qui s’affaissa doucement, dévoilant quelques brûlures légères et des poils manquants sur ses avant-bras. Son marteau demeurait entier, cependant, recouvert d'une couche de terre sitôt qu'il le sentit devenir chaud.

    Expirant longuement, son regard se vrilla sur la femme du feu et son camarade ailé qui s’était posé à côté d’elle, avouant être l’assassin du garde kidnappé deux semaines plus tôt environ. Du côté des Moranys, comme attendu…

    Le Titan tourna ses deux paumes vers le ciel, le marteau dans l’une d’elle. Deux formations rocheuses prirent place au-dessus du sable, à droite et à gauche des deux énergumènes. Les deux blocs prirent la forme de mains tournés vers l’intérieur, et la suite était des plus prévisibles : Pedro frappa ses mains ensemble, autour du marteau, et ses deux créations se mirent en route pour se rassembler également. Sauf qu’il y avait Shallia et Blood au milieu…

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Alpha
Pouvoir :: Télépathie
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 8 Juin - 12:29
    Alors que les mains allaient applaudir la mort de deux individus, un énorme arbre phosphorescent sortit sous les pieds des futures crêpes et les souleva au delà de l'étreinte mortelle. Certes, l'arbre en question ne résista pas au choc : mais quand il chut, il disparut sans impact, laissant les deux Mythe sur leurs pieds, un peu secoués.

    Un énorme brame retentit, paralysant d'effroi, faisant sursauter de stupeur.

      "Titan ! C'est un combat entre toi et moi !"



    Cornes de brume était là, sous sa forme originelle d'esprit sylvestre. Des lianes irréelles sortirent du sol pour le clouer et l'engluer comme un moucheron dans une toile d'araignée.
Dernière surprise après promis, on arrête !:
 

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 8 Juin - 14:50



Avec. Shallia & Pedro


L'affrontement final

“Chaque douleur est une mémoire.”



"Le fait est que les hommes ne voient pas clairement ce qui les rend humains:
la détresse, le dénuement, la misère..." de Hans Scholl







On peut sans aucun doute dire que la fille se débrouillait plutôt bien avec son feu… Dommage que je ne sois pas fumeur, ça doit être bien pratique, je pense. Surtout si on te demande « t’as du feu ? », même à moi, ça m’est arrivé une fois, un alcoolo dans une ruelle sombre… Sur le continent, disons qu’il a eu droit à un remède plus fort qu’une cellule de dégrisement. Je me demande si son corps mutilé flotte encore dans cette rivière ? Mon maitre, ce jour-là, avait été plutôt désespéré, il n’avait pas pu m’en empêcher, il était déjà sous sa forme animale… Il me manque, tant que par sa façon d’être que ces mots. Mais revenons à nos rochers ; la fille avait bouté le feu à quelques trucs qu’elle utilisait pour se défendre bien habilement. Je regardais, je n’allais pas me jeter au milieu des flammes, j’ai déjà donné, enfin, surtout mes bras…

Pour le Titan, sa défense était de la caillasse bien que cela ne sembla pas suffire, en apparence en tout cas. Car qu’importe l’espoir porté en cette attaque, l’étouffement des feux, le dôme s’effondrant et l’armure de terre démontraient que le Titan avait survécu.

Bien qu’un peu roussi, même quand sa cuirasse se fut affaissée. Et cela ne sentit pas bon pour nous par la suite, lorsque deux mains de terre se formèrent, menaçant de nous écraser. Je peux voler, mais je ne serais pas assez rapide, dans le meilleur des cas, je risquerais d’être grièvement blessé… Je n’ai rien dans ma botte pouvant me permettre de m’échapper de ce coup-là.

Je me disais ; « ça risque de faire mal », mais alors que la mort approchait, un arbre phosphorescent nous permit d’échapper à la mort elle-même. Bien qu’il disparut peu après, nous laissant retomber… Je tombais bien maladroitement, ne pouvant sortir mes ailes sans savoir trop comment je me trouvais dans l’espace. Je finis sur le ventre, me relevant comme je pouvais. Un brame s’élevait dans l’air, un cerf couvert au fur et à mesure de verdure… Il s’avançait vers le Titan… Ce n’est pas que je ne suis pas d’accord, mais j’aimerais moi-même me farcir le colosse. Je soupire… Je m’envole de nouveau ; finalement, il se peut que je sois plus en sécurité en haut qu’en bas ; ça m’évite d’avoir à esquiver bien des combattants.
« -Cher roi animal. Je combats à vos côtés UNIQUEMENT, car l’un de vos sujets a quelque chose d’important en sa possession qui, s’il venait à disparaitre, risque très fort de me contrarier. J’ai aussi choisi ce camp, car les Gemmas sont ceux que je déteste le plus. Donc si vous pensez vous le faire à vous tout seul, c’est rater… »
Enfin, je vais surtout foutre le bordel, volant en rond au-dessus de la scène. De manière théâtrale, je claquais des doigts. Mon obscurité se rependant sur le champ de bataille, prenant de l’ampleur, je ne la m’atteindrais pas, elle resterait durant au moins une bonne heure… La question est ; qui cela handicapera-t-il le plus ? Ce n’est pas la nuit, c’est l’enfer de mon cœur, les ténèbres dans lequel je demeure. Je pense néanmoins que ça sera les Gemmas les plus en difficulté ; les animaux ont des sens plus aiguisés que normaux pour certain comme les serpents avec les vibrations, beaucoup d’animaux ont aussi l’ouïe comme sens phare sans parler de ceux souterrains qui depuis toujours vive sans se servir de leur vue. Malgré cela, je restais prudent en vol…









© Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Sam 10 Juin - 13:33
D’énormes bruits lui vrillaient les tympans : les rocs, les fracas, les hurlements… Tout dans un champ de guerre le refroidit, l’éloignant de ses coutumes distantes et polies. Lui qui un jour a juré de protéger les gens, de tout faire en son pouvoir pour les aider… Son serment d’Hippocrate est bien loin à présent. Les guerriers allaient contre lui et il faisait tout pour juste les neutraliser sans leur porter préjudice.

Un énorme vrombissement le déconcentra et il put voir un arbre géant chuter. Puis…

Sa cible.

L’Alpha était là, auréolé de vert phosphorescent, le pelage d’une blancheur pure… Tous les Moranies le regardaient avec admiration et le suivaient avec ferveur. Leur chef, leur guide… Sans lui, ils seront perdus. Et pour cela, il suffisait d’une égratignure…

Réfléchissant à son plan, esquivant les Moranies plus que cherchant le corps à corps, il surveillait le combat qui se déroulait au loin. Doucement, il se rapprochait, évitant de tomber dans la meute moranie. Un coup dans le dos ? Le poison ? L’affaiblir et laisser le Titan finir ? Sa mission était claire et il ne voulait faire plus.

L’agent allait dont à revers quand la nuit sombre tomba. Déstabilisé sur le coup, il sortit ses ongles et les imprégna de son sang en se transperçant/soignant ses bras. Ses yeux ne servaient à plus rien… jusqu’à ce qu’il vit… Le cerf, sous cette forme, rayonne tel un phare dans la nuit. Intéressant… Les personnes sur son chemin se faisaient piquer, blesser, érafler et au bout de quelques minutes, tombaient raides. Quand il touchait quelqu'un, il remettait de son sang sur ses ongles perçant. Dès qu’il entendait un susurre, il mettait à terre la personne : la prudence est de mise pour ne pas devenir Morany.

Sherlock était encore loin de sa cible.
Actions du poste:
 


~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Dim 11 Juin - 21:07
Le titan avait a nouveau survécu aux attaques multiples de la chatte. Bon, cette fois, elle avait tout de même réussi à le bruler un peu cette fois... Bon des égratignures en somme mais elle n'avait pas encore tout donné, elle avait encore de la réserve. C'est après cette événement que sortit un Cerf, emplit de classe et phosphorescent. Dans les livres, on parle de lion mais en réalité, le vrai roi de la forêt semble être un cervidé. Shallia était hypnotisée par le charisme et la prestance de l'animal. Il désirait affronter seul le Titan, elle ne pouvait que se plier à sa demande, il était encore son chef, du moins pour le moment. C'est alors que le champ de bataille devint tout noir, on ne voyait guère plus loin que sa main.

Voila qui était contraignant, son potentiel pour lancer des boules de feu venait d'être réduit presque à néant. Encore un coup du Zéphyr à coup sûr. Elle n'avait d'autre choix que de lui demander son aide surtout que l'Alpha brillait tel une loupiotte au milieu du champs de bataille et devenait de par ce fait une cible facile. La Morany cherchait un moyen de le protéger mais que faire. La première étape, déclencher un feu avec le texte suivant : "Blood, j'ai besoin de ton aide pour me guider, je ne vois rien à travers ton pouvoir. Guide moi dans ce combat et si nous survivons et que le Titan tombe, je te rendrai ton corbeau. Je compte sur toi... Shallia"

Elle eu rapidement une réponse du Zéphyr : "Bien, je le ferais... J’espère que tu tiendras ta parole..." dit-il sur un ton semi menaçant. il le fit, indiquant quand des projectiles arriveraient sur Shallia ou d'autres attaques d’ailleurs. Ainsi qu'il te guide vers le Titan, guide tes attaques en indiquant la position de Pedro

Elle fit ensuite apparaître un second message destiné aux autres Moranys : "Ne faiblissez pas, j'ai confiance en vous, ensemble, nous nous battrons pour notre peuple..."

Elle se tourna ensuite dans la direction du Cerf pour lui parler directement : "Partez, vous êtes une cible si facile dans le noir." Elle fit ensuite apparaître un élémentaire de feux devant le Titan en se servant des flammes environnantes. Celui-ci porta une attaque sous les indications de Blood.


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Titan
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Titan
Pouvoir :: Terre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Mar 13 Juin - 21:41
    Enfin, le cerf au demi-bois fit son apparition. Le Titan commençait à s’impatienter. Il gardait le sourire alors qu'il se dépêtrait des lianes de l'Alpha à l'aide de picots de terre qui vinrent trancher les végétaux.

    Le champ de bataille fut obscurcie, mais la cible demeurait visible plus loin. Le Gemma gardait ses distances, traçant un périmètre de sécurité virtuel autour de lui. Il forma un beau rocher semblable à un menhir d’un gaulois un peu enveloppé et le lança avec aisance en direction de l’animal qui avait sans doute vécu Fukushima vu sa phosphorescence.

    Par la suite, le Titan remarqua la localisation du type ailé de tout à l’heure. Comment ? Simple : malgré le brouhaha inhérent au champ de bataille, il parvenait à donner des indications sans peine à son alliée du feu. Des indications plutôt précises nécessitant un bon point de vu, et non de simplement être à ses côtés au beau milieu des combats. Et pour que sa voix traverse ainsi le chaos sonore des luttes et des morts, il dévoilait ainsi sa position en voulant aider.

    Alors le Gemma forma un nouveau rocher dans sa main et attendit. Il attendit la prochaine indication du Zéphyr pour savoir où frapper avant de marteler le rocher de son marteau, éjectant des milliers de petits rochers pouvant traverser la peau et perforer les os dans sa direction.

    Hélas, l’apparition d’un élémentaire de feu aussi grand, ou presque, ou plus, que l’Alpha près de lui n’était pas prévu. Il tenta de former une armure de terre et de bondir sur le côté pour éviter l’énorme poing, mais il finit par étouffer son premier cri entre ses dents. Son sang ne coulait toujours pas : le feu cautérisait les plaies en même temps. Mais la plaie se situait au niveau de son épaule gauche, et il n’y avait plus rien dessous…

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Alpha
Pouvoir :: Télépathie
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Ven 16 Juin - 11:54
L’un de vos sujets ? Donc cet être aux ailes noires n’était pas un Morany corbeau ? Cela se confirma après l’obscurité tombée : il n’était pas pour les mythes animaliers… Cornes se savait en difficulté dans la nuit et son aura faisait de lui une cible facile. Son cœur se mit à battre plus fort et plus vite : le stress de mourir empoisonnait doucement son être. L’instinct de survie.

Maiiis… n’avait-il pas vécu assez de vie ? Qu’avait-il encore dans ce monde ? Est-ce que son départ stopperait la rotation de la planète ?
Non.
Mais chamboulerait les personnes qui croient en lui. Sa meute. Son peuple. Les Moranies.
S’il devait périr, c’était en assurant la victoire à ses compatriotes.

Cette fois-ci, son cœur se mit à battre plus fort… mais d’espoir et de détermination.
    « Créature ailée ! Si nos objectifs sont les mêmes et ton envie de retrouver cette chose assez importante, lève ton piège et frappe au sein Gemma. Je te promets en tant qu’Alpha que tu retrouveras ce qui t’es cher. Si je viens à mourir, il n’y aura plus personne pour honorer cette promesse. » Fit-il par télépathie.

Puis Shallia lui demanda de quitter le champ de bataille. C’est avec calme qu’il répondit dans son esprit :
    « Je m’expose à la mort depuis que j’ai ce poste. Comment pensez-vous que notre peuple réagirait si, après une entrée telle, je venais à disparaître, la queue entre les jambes ? Croiraient-ils encore en moi ? Et l’être qui se croit indispensable est en deçà de la vérité… Au pire, je rejoindrai feu mon amie Ombre.»

Partir était inconcevable. Indiscutable. Soudainement, une patte ploya et une vive souffrance prit le cerf. Un brame de douleur déchira cette nuit épaisse : un on-ne-sait-quoi venait de lui broyer le genou de sa patte avant droite. Sur le coup, le roi des Moranies chut. La nuit était trop sombre pour voir les attaques… Son sang s’envolait en volutes vertes.

Cornes créa autour du Titan et de Shallia quatre murs denses en bois plus résistant que le diamant. Le haut était ouvert pour l’être volant. Par leur phosphorescence, on y voyait, à peine certes, mais par les jeux d’ombres, on voyait où se situait les personnes sans les reconnaître. Des murs postérieurs au Titan ainsi que du sol, naissaient des lianes (constrictives). Si le volatile pouvait retirer son ombre de cette boîte, tout serait parfait pour un combat titanesque.
Actions résumées:
 

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Sam 17 Juin - 11:53



Avec. Shallia & Pedro


L'affrontement final

“Chaque douleur est une mémoire.”



"Le fait est que les hommes ne voient pas clairement ce qui les rend humains:
la détresse, le dénuement, la misère..." de Hans Scholl








J’avais mis une sacrée pagaille, c’est sûr, mais ne pouvais-je m’en réjouir ? Je ne souhaite ne soit ni la victoire de l’un ou l’autre partie, je ne souhaite que récupérer mon ami… Et si je pouvais voir les deux camps se détruire mutuellement, je n’en serais que plus heureux, bien entendu. Surtout d’où je suis, telle la mort contemplant des âmes errantes se déchiré, se mutilé, souffrir et mourir… Elle, festoyant sur les restes des défunts, comme un dû de la vie elle-même, vie qui peut prendre fin de manière tellement absurde. Est-ce que mon existence est mieux, je ne pense pas, je mourrais surement de manière idiote un jour, moi aussi, mais pour l’instant… Mon être est voué à la vengeance, vengeance du passé, mais aussi du présent, haine dont le foyer se situe en moi. C’est la seule chose qui me permet de tenir bien qu’à présent, je suis obligé de garder en vie un chat. Oui, obligé, pour que je sache où mon corbeau est. Bien, que de manières paradoxales, je ne mets pas beaucoup du mien pour qu’elle survive ; comment être sûre que je révérais mon maitre ? Mais dans la nuit, dans les ténèbres, un message de feu apparait, s’élevant aux cieux. Un message disant simplement, "Blood, j'ai besoin de ton aide pour me guider, je ne vois rien à travers ton pouvoir. Guide-moi dans ce combat et si nous survivons et que le Titan tombe, je te rendrai ton corbeau. Je compte sur toi... Shallia".

Compté sur moi, pourquoi ? Elle qui m’a brulé les bras, dont l’amie a mis ma jambe dans cet état ? Mais d’un autre côté, a-t-elle le choix ? Peut-être pas en fin de compte ; mais je ne pouvais laisser les choses telles qu’elles sont. D’un autre côté, je n’ai jamais été doué pour les duos, à part quand mon maitre avait une forme humanoïde. Je ne pus que répondre vocalement quant à moi, étant à semi menaçant, mais aussi fortement pour qu’elle puisse m’entendre malgré le brouhaha de la bataille environnante et de la distance ;
« -Bien, je le ferais... J’espère que tu tiendras ta parole... »
Pouvait-elle l’entendre, toute la rage de cette réponse. Elle le voyait à présent, mon potentiel, ce que je n’avais pas montré auparavant… Comprend-elle, a qu’elle point je m’étais juste laissé faire auparavant, quelle chance elle avait eue ? comprendrait-elle, à quel point ça ne se produira pas une seconde fois ?

J’eus aussi une réponse par télépathie de l’alpha :
« Créature ailée ! Si nos objectifs sont les mêmes et ton envie de retrouver cette chose assez importante, lève ton piège et frappe au sein Gemma. Je te promets en tant qu’Alpha que tu retrouveras ce qui t’est cher. Si je viens à mourir, il n’y aura plus personne pour honorer cette promesse. »
Je n’aime pas avoir des instructions dans mon esprit.
« -Il ne s’agit pas d’un piège en soi, mais au contraire, un moyen de couverture. Si vous pouviez arrêter de briller comme une loupiote, elle vous serait aussi utile. »
Ce n’est pas faux, ce n’est pas moi qui le fait briller comme un gyrophare de police, surtout que je ne vois pas quel avantage ça apporte d’être une cible facile.

Je lui criai donc des instructions à shallia dans un second temps, sur les attaques la visant ainsi que la position du Titan qui fit des choses étranges dans son coin. Car oui, c’est lui que je fixais en priorité, étant la plus grande menace environnante. Je m’y retrouvais dans mon pouvoir, ce qui n’était certainement pas son cas. Je ne fis pas très attention au second message de la morany par contre. C’était clair qu’il n’était pas adressé à ma personne.
Pour la sécurité de l’alpha, je prévins seulement Shallia que le Titan lui avant lancé un golem de pierre dessus, j’avais cure de la sécurité du cerf en fait. Je volais toujours m’importe comment, je ne pouvais faire simplement des ronds vus que je devais regarder le Titans pour donner de bonne instruction a ce qu’on appelait « allié ». Mais diton qu’à part les événements environnants, Pedro avait, semble-t-il, directement décidé de s’en prendre à moi. Je le vis tout juste marteler le sol de son arme que des pierres se dirigerez vers moi. Le seul réflexe que je pus avoir est de cesser tout battement d’ailes et laissé la gravité faire son travail, tête la première. Je pensais me rattrapai au dernier moment, mais je sentis une vive douleur a ma jambe déjà abimée. J’entendis aussi un brame de douleur au loin. Sur le coup, je me ramassais comme une crêpe au sol, protégeant ma tête avec un bras et dirigeant ma faux de manière non dangereuse pour moi avec l’autre main. Au sol, je me trainais légèrement, évitant le combat insensé de deux combattants qui, au vu de leur mouvement, ne devait rien voir. Ce qui était plutôt bien pour moi. Je jetais un œil à ma jambe qui était percée de part en part, et ceux, comme s’il n’y avait jamais eu d’os ; seule la douleur me rappelait que si et me faisait douter des dégâts internes de mon membre à présent en sang. Je serre les dents, me relevant sur une seule jambe. Ce fut difficile et je m’envolais de nouveau dès que ce fut fait… Le cerf était en mauvais état, mais je vis aussi qu’il avait eu le temps d’enfermer la femme feue et le titan dans des boites phosphorescentes. J’eus une idée, m’approchant par le haut du titan, prenant donc des risques sans savoir si ça allait marcher…

Prier votre Dieu, prier la mort ; car en mon sein, seul le désespoir règne. Est-ce vraiment l’espoir qui permet au titan d’être aussi fort ? Si c’est le cas, la moitié de cet espoir se perdra dans mes ténèbres, devenant désespoir. Ne l’ayant pas utilisé souvent, j’ai légèrement mal à la tête… Je m’éloigne une fois l’action faite, allant mêmes près du cerf blessé.

Je suis obligé de m’appuyai que sur une seule jambe, j’avais tellement mal, mais j’encaissais.
« -Même sur trois pattes, je pense que vous pourriez vous éloigner. Les moranys ont un jour trahi mon maitre et aujourd’hui, c’est l’un de vous, cette fille du feu qui le retienne pour que je ne sois qu’un chien a votre solde. Même si j’avoue ne pas partager son avis, il ne souhaiterait pas la destruction du peuple qui la vue naitre alors c’est en son nom que je vous demande de vous éloigner. Vous seriez plus utile vivant à mener vos troupes qu’a joué les plus forts, a brillé comme une loupiote et mourir lamentablement en fin de compte.
Vous avez beaucoup de responsabilités contrairement à moi dont la vie ne vaut pas grand-chose, il est donc plus logique que vous laissiez le potentiel risque à nous plutôt qu’à votre honneur ou votre fierté. »

Je l’avais dit assez fort pour qu’il l’entende par la proximité, mais je ne l’avais pas hurlé pour pas que quelqu’un d’autre entende ces mots ; je n’aime pas montrer cette partie de moi. Cette part de mon être dont la douleur ne s’est jamais estompée ni le passé… Je réajuste mon casque, ce faisant, je faillis me casser la tête de nouveau, n’ayant aucun équilibre terrestre. J’avais du sang sur les mains, forcement, mon sang, celle de ma jambe, qui goutte toujours, sur le sol. Mais je m’envole de nouveau, jetant un dernier coup d’œil au cerf… Avec un peu de chance, il ne me considérera qu’avec mépris ; c’est toujours moins douloureux que de recevoir de la compassion.

L’honneur et la fierté ; est-ce que j’en possède seulement ? J’eus une idée, enlever complètement mon obscurité serait stupide, mais je pouvais la réduire… Ce que je fis, le cerf se retrouvait donc à l’extérieur, il pourrait donc, même sur trois pattes, se retirer ou au moins l’un des siens pourrait l’aider. Même si, j’avais du coup aussi réduit la hauteur, le haut des murs du cervidé était donc légèrement visible, et je me tenais au-dessus d’eux. Même si cela montrait ma blessure à tout le monde hélas… Je serre ma faux dans ma main, l’autre membre aussi, en poing de manière énervé. Au-dessus du titan… Je crus voir un instant mon frère m’apparaitre ; c’est pour toi que je fais ça Cat.
« -Je suis le vent, insaisissable… Craignez le ciel et regardez les squelettes que je sème. Avais-tu reçu mon message, Titan ? Où es-tu si stupide que tu ne l’avais pas compris ? »
Le provoquer, prendre des risques inutiles, surement… Je volais en rond, rapidement, sans plus parler, de toute manière… S’il se concentre sur moi, ça laissera plus de chance au cerf de s’enfuir, mais aussi aux autres combattants d’abattre la roche. Je m’éloigne ensuite, me rapprochant plutôt près de Shallia, allant même sur le rebord du mur, m’asseyant, ne pouvant tenir raisonnablement debout dur ce genre de surface avec ma blessure.
« -Ton patron c’est cassé une patte. Je lui ai conseillé de quitter cet endroit, je ne sais pas ce qu’il va faire. »
Elle le connait mieux que moi après tout.



résumé:
 





© Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Lun 19 Juin - 11:01
Alors qu’il s’avançait furtivement, une ombre lui tomba dessus sans qu’il eut le temps de la détecter. Morany ? Gemma ? Autre ? Sherlock n’en savait rien et cela augmentait la pression en lui. À terre, mordant la poussière, il sentait le poids chercher à lui entraver les bras, le bloquant au niveau du bassin. Impossible de se retourner. Le Sexire serpentait, cherchant à sortir de l’étreinte, évitant de se faire prendre mais il sentit un souffle chaud sur sa nuque qui le tétanisa. Pas tant l’action que l’odeur en elle-même : de la chair rance. Un Morany.

Son sang ne fit qu’un tour. Les endroits qu’avait touché ou que touchait l’individu s’enflammaient telles des alarmes à la recherche d’une infection. Mais son corps ne détectait aucune anomalie… Est-ce que son pouvoir peut aller jusqu’à ressentir le virus animalier ? Qu’importe : il devait se sortir de là.

Alors que son adversaire pestait pour le tenir en place, le frappant de son bec sur sa tête, le noiraud tentait de garder les idées claires pour ne pas sombrer dans la panique. À nouveau, la créature hurla et cette fois-ci, chercha à griffer l’asticot ainsi emprisonné. Mais avant, il ressentit une vive douleur dans son poitrail : il piailla et frappa violemment des ailes, créant des tornades de sable. Il s’envola sans son butin, une lance blanche fichée dans un de ses poumons.

Le ‘Gemma’ toussa pour sortir les miasmes accumulées, pour pouvoir respirer convenablement… pour se remettre de sa blessure. Comme il n’arrivait pas à toucher son adversaire de manière conventionnelle, il passa par son propre corps pour que son coup aboutisse. Ainsi, il s’était percé les tripes et le dos pour que son ongle puisse punaiser le volatile au dessus de lui.

Résultat du combat singulier : ses vêtements encrassés, poussiéreux, lacérés, son bassin avec des contusions mineures à cause des serres, céphalée et saignement du scalpe à cause des coups de bec et une blessure le transperçant de part en part. Cependant, il n’attendit pas plus longtemps pour se relever et courir vers son objectif. Si son apparence portait les stigmates d’une lutte, son corps lui, n’en portait déjà plus.

Encore plus proche… encore un peu… Non… NON ! Sherlock se tapa un sprint à travers les ombres pour passer dans le carré VIP : celui que construisait sa cible. Alors qu’il courrait vers les murailles, il planta ses ongles résistants dans le bois et monta ainsi l’enceinte imprenable.

Cependant, il était cible facile : une mouche sur un écran…

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Morany Saint
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Comédien
Pouvoir :: Annihilation
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Lun 19 Juin - 21:53
    Mon armée, accompagnée par la troupe d’Atlantins, parvint au sommet d’une dune avec une vue imprenable sur les ténèbres de la bataille. Les ténèbres ? Des Esertaris montaient la garde tout autour, délimitant le fameux périmètre d’où un immense cerf blessé apparu. L’Alpha ? Il était en piteux état et le fracas des lames percutants des griffes ne pouvaient mentir : la bataille avait bien lieu ici.

    Au loin, le Nomade qui fit un signe de la tête dans notre direction alors que le Zéphyr que j’avais envoyé en éclaireur se tenait devant lui. Il avait donc reçu mon message. Tenterait-il de nous empêcher de passer ? Qu’il essaie si ça l’amuse…

    « Zéphyrs ! Et Atlantins accompagnateurs… Voici venu le jour. Votre jour ! Celui de votre premier pas pour renouer avec vos racines. Vous empruntez le chemin de vos ancêtres et vous vous retrouvez enfin. Une voie longue et sinueuse mais qui vous mènera vers votre véritable appellation : les Anges !
    Vous pouvez toujours choisir de faire demi-tour si vous le souhaitez. Mais si vous voulez défendre la paix et votre histoire, c’est aujourd’hui que nous commençons ! Ce jour ne sera pas gravé dans la pierre, mais il portera le symbole d’une plume. Votre unique plume qui constitue pourtant tout ce que vous étiez, tout ce que vous êtes.
    Descendants des Anges, voyez les ténèbres qui nous font face. Rappelez-moi ce que vous représentaient ! »


    Certains Zéphyrs s’avancèrent de quelques pas et tendirent leurs mains. Le voile noir se dissipa dans le désert, percé par plusieurs lumières éphémères. La guerre se stoppa une fraction de seconde : le temps que les guerriers saisissent la situation et remarquent la présence d’une armée tierce en haut de la dune voisine. Puis ils repèrent leur ennemi et retournent au combat. Ce sont des soldats, et les généraux ne leur ont pas ordonné d’arrêter. Combattre ou mourir. Le sable était déjà bien rouge alors que les corps parsemaient le désert. Plusieurs Zéphyrs eurent un air de dégoût, alors que je souriais. Tant de morts… Tant de sang. Le bout du chemin ? L’obscurité s’installa une nouvelle fois, le cerf en dehors. Dans les ténèbres, quelques sources lumineuses : ce qui ressemblait à un géant de feu et des arbres luminescents.

    « La paix est là, devant vous ! »

    L’armée s’élança comme un corps en direction des ténèbres où les rares sources de lumière disparurent en même temps. Que ce soit le soldat de feu ou les plantes de l’Alpha, faisant choir celui qui s’était installé sur le mur et celui qui l’escaladait.

    Sauf que les combattants ignoraient une chose : si c’était des alliés ou des ennemis qui venaient en grand nombre.

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Mar 20 Juin - 19:08
Le ciel s'éclaircit quelques secondes et en haut de la colline, de nouveaux protagonistes avaient fait irruption. A leur tête, un Renard qui semblait suivit par une armée de... de Zéphyr. Attends, là il y a un truc qui cloche. Dans quels camps étaient ils ? Aucune idée mais la chatte espérait qu'ils prendraient leur partie histoire de régler une fois pour toute cette histoire de conflit. Le titan devait-être éliminé et un être plus sage et moins axé sur la violence devrait prendre sa place... Mon élémentaire disparu comme par magie tout comme les différentes zones éclairées... Bon, elle avait toujours le Zéphyr qui voit parfaitement bien dans le noir pour la guider mais bon...

Elle profita du moment de clarté provoqué par les Zéphyrs pour créer un nouvel élémentaire de flamme à proximité du lieu ou se trouvait le Titan à cet instant T, lui intimant de l'écraser de son poing enflammé. Touché, esquivé ? Ou tout simplement absent ? Allez savoir. Le bruit de la bataille semblait s'être stoppé pour quelques secondes... minutes ? Dur à dire, il filait à une telle vitesse. Une certitude, le Morany savait faire une entrée en scène fracassante. En plus, juste pour faire douter les différents camps de cette guerre, il prit un malin plaisir lors de son discourt à ses troupes de ne pas préciser qui ils devaient exterminer. Seul le temps pourrait apporter cette réponse.

Shallia espérait que sa femme et sa fille étaient en sécurité et pouvoir les voir rapidement. Elle ferait tout pour ne laisser sa peau à aucun de ses adversaires, elle se battrait tel une proie, telle une chatte pour survivre.



~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Titan
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Titan
Pouvoir :: Terre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 22 Juin - 11:31
    L’espoir et le désespoir. Une notion bien vague et aux effets sujets à controverse. La perte d’un bras, le désespoir. La garde du bras dominant, de l’espoir. Une nouvelle armée qui s’ajoute, le questionnement. Les murs, le géant de feu et les lianes se volatilisant : un grand espoir. Les Zéphyrs seraient avec les Gemmas ? Pour quelle raison ? Qu’importe. Le Titan ignorait s’il allait survivre ou non à cette bataille. La mort ou la vie. Un sujet sans importance. Il n’y avait que l’histoire et l’héritage qui compte. La fin d’un Gemma, d’un guerrier. Alors il combattra, dusse-t-il se battre sans bras. Il luttera jusqu’au bout pour graver dans la mémoire de chacun ce que le nom de Titan signifie.

    Des flammes se formèrent non loin de lui, comme auparavant. Mais cette fois, un amas de terre fit de même en face. Deux golems : un de feu et un de terre. Les flammes arrachèrent une bonne partie de la tête de son adversaire qui vint l’embrasser pour l’étouffer.

    Plus bas, le Titan expulsa sa rage dans une exclamation tue par l’éclat de son marteau frappant le sol. Alors la terre se fendit en deux à l’endroit où se trouvaient Shallia et Blood lors de l’éclaircie. Une zone suffisamment large pour les engloutir même s’ils s’étaient déplacés. Eux et d’autres d’ailleurs. Peut-être quelques Gemmas également, mais une majorité d’ennemis malgré tout.

    Un plancher vint recouvrir très vite la crevasse avant qu’ils n’en sortent, et de chaque côté des pics de tailles différentes fendirent sur les êtres emprisonnés. De dessous, du dessus, et des côtés. Des rochers pour transpercer de la taille d’un doigt, mais d’autres pour empaler purement et simplement en rasant toute une cage thoracique. C’était l’une de ses plus grandes forces : la technique qui lui permit de remporter le titre de Titan dans l’arène des Gemmas quelques années plus tôt : les entrailles aux milles pieux.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Alpha
Pouvoir :: Télépathie
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Dim 25 Juin - 16:43
    « Il n’y a aucune valeur à une vie… Qu’on soit un dirigeant ou un sans papier. »

Cause à qui de briller comme une ‘loupiotte’ ? Cependant, il retira un peu de son obscurité. Mais cela était tout décidé dans sa tête : il n’allait pas fuir le combat. Qu’est ce qu’un chef qui laisse son peuple se battre pour lui, les réduisant à de la chair à canon ? Quel respect ou gloire peut-il en tirer ? Ce n’est pas en étant un haut dignitaire protégé qu’on se fait entendre. Et puis, il n’a pas vocation à être à jamais l’Alpha : il ne fait que chercher son successeur…

Peut-être l’a-t-il déjà trouvé ?

Il remercia d’un regard l’oiseau crépusculaire. Ses paroles étaient rudes et d’un caractère éteint. Il n’avait le temps de remettre cet être sur le droit chemin : la guerre n’attend pas. Puis, ce fut l’entrée d’une nouvelle armée, brisant la nuit suspendue. Pour qui ? Avec qui ? Tout ce que comprit l’esprit sylvestre c’est que ses murs venaient de disparaître malgré ses ordres ainsi que ses attaques envers le Titan.

Contre les Moranies ?

Cet être ne lui inspirait pas confiance et pour l’heure, ne savait quel ordre donner. Ses réactions en tant qu’héritier ne lui plaisaient guère… Son tempérament irait plus avec celui des Gemmas.
    « Prenez garde mes amis… Au moindre mouvement hostile, n’hésitez plus. »

Puis, les abîmes… Sans qu’il puisse bouger plus, il brama et son aura s’éteignit. Un immense tapis de plante rampante vint se tendre entre les berges de la falaise, à l’image d’un hamac. Quelques uns étaient passés entre les filets, s’empalant par la suite, d’autres s’accrochèrent comme ils purent. Doucement, la toile tendue remontait pour éviter que le Titan ordonne la fermeture de la brèche et ainsi, la mort des maladroits. Cependant, l’effort entreprit dévora littéralement l’énergie du cerf, obnubilé par ses pouvoirs et son sauvetage… Au point que ce ne fut plus de la poussière verte mais bel et bien du sang qui coulait de sa patte blessée. Sa taille avait diminuée et son apparence était devenue plus anodine…

Seuls ses yeux ondulant et d’émeraude luisaient telles des lucioles.

Actions résumées:
 

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Dim 25 Juin - 22:18



Avec. Shallia, Sherlock, Renard, conseil des quatres & Pedro


L'affrontement final

“Chaque douleur est une mémoire.”



"Le fait est que les hommes ne voient pas clairement ce qui les rend humains:
la détresse, le dénuement, la misère..." de Hans Scholl







« Il n’y a aucune valeur à une vie… Qu’on soit un dirigeant ou un sans-papier. »
Vraiment ? Que croit-il ce cerf, que la vie est simple, cette phrase… Peut perdre tout son sens quand on se confronte à la réalité. Car la vraie vie, elle, n’est qu’une affaire de survie, rien d’autre. La valeur d’une vie… Cela dépend vraiment de quel côté de la société on se trouve en fin de compte. Ça dépend si l’on est un assassin… Ou un chef. Car ce sont les assassins que l’on envoie faire le sale boulot, non pas que ça me déplait… Mon gout du sang a une signification ; l’envie d’oublier et faire tout cela me permet de n’être que mon reflet sans penser à ce que je suis. Ou ne devrais-je pas dire, qui je suis ? Mais la vie est ainsi, vous ne verrez un haut dirigeant rester sous la pluie, pendant des heures, caché à attendre de satisfaire la majorité en tuant la minorité. Car oui, c’est bien souvent ça, car ce n’est pas la minorité qui possède les plus grandes richesses, celle-là même qui nous sert à nous payer… Enfin, quand l’on n’a pas de coup dans le dos pour éviter de nous payer. Oui, c’est ça la vie, dire qu’on n’en accorde pas davantage à l’un ou l’autre ne serait qu’illusion, absurdité. En partant, je ne fais que réajuster mon masque… La valeur de ma vie se résume à cette identité que je ne possède point.


Mais durant un instant, des éclaircies dans mon ombre après mes actions. Une armée au loin… Le mur se lequel je m’étais assis disparut et je m’envolais de suite. J’étais dans le bon sens donc ce n’est pas ça qui risquait de me poser le plus de problèmes. Mais mon regard lui, ne pouvais à présent que se perdre au loin, que font-ils là ?? Je serre les poings, durement, débordant de rage et de colère. Les deux espèces que je hais le plus, mais pour eux… Je n’aurais jamais plus en mémoire les mots de mon maitre pour me calmer. Fou de rage ou devrais-je dire ; fou tout court ? Les anges et puis quoi encore ? Je serre fort ma faux, c’est sans doute ça qui me différencie d’eux… Je ressemble plus à un shinigami qu’a un sauveur d’âme. Mes plumes ne sont pas blanche, mais noir, comme les ténèbres, comme le chaos que j’aime semer. Ma jambe blessée ? Tsss, elle est moins importante que ma haine. L’espoir, le désespoir, aucun des deux m’a vraiment poussé à me battre. Non, la seule chose que je ressens est la rage, elle qui a toujours bercé mon existence. Il n’y a presque aucun doute que la raison de la disparition des éléments crée à l’origine par le cerf n’est autre que le chef de la nouvelle armée qui a présent, se lance dans la bataille. La fille du feu avait, quant à elle, créé un nouvel élémentaire du même élément qu’elle pas loin du titan. Mais ce dernier fit de même, la roche contre les flammes. Puis une crevasse se forma, la terre voulant dévorer des vies que ça soit ses enfants ou ses ennemis. Est-ce cela les pouvoirs d’un meneur ? Alors, je fais bien d’être un assassin… Je ne fais rien d’extraordinaire, de spectaculaire, je tue aussi, mais cela relève de ma responsabilité et non de mes pouvoirs. Oui, je suis un assassin et un assassin n’est jamais entrainé ou n’est jamais bâti pour la guerre, le front, tout ce qui est en première position.

Car nos meurtres restent entourés de mystère, comme une fatalité, comme si c’était le destin de tout individu. Ho, j’ai déjà été imprudent, par manque de temps, par envie même… Mais ce n’est pas une constante d’être ainsi… On distribue la mort comme on distribuerait un cadeau. Là, c’est comme un fléau irréversible. Mais la réponse vint rapidement, sauvant sans doute la fille du feu. Un tapis de lierre… La provenance ne m’était guère inconnue… C’est sans doute un cerf végane en fait. Bon, c’est un herbivore en même temps ; c’est à se demander s’il peut s’auto nourrir des plantes qu’il fait poussé tien. Bref, ça et aussi le fait qu’il a dit enfin pensés, qu’il fallait se méfier des nouveaux arrivés ainsi que par le brame qu’il a poussés. Mais un œil en arrière m’indique aussi que par son action, il est devenu plus vulnérable… Non, mais je vous jure. Il faut surement agir, je vole au-dessus de la fille de feu…
« -Tu devrais aller aider ton cher chef, car il est devenu plus faible et ça m’offrirait un avantage certain… Surtout avec l’arrivée des poulets, je ne pense pas qu’il soit de notre côté.
Surtout que ton cerf semble vouloir continuer malgré sa patte casée. »

Je lui indiquais grossièrement vers où se diriger pour rejoindre le cervidé et lui dit aussi de manière rapide qu’il vaudrait mieux qu’elle bouge pour éviter un autre piège de ce genre de toute manière.

Moi ? Après ça, je pris la décision de me concentrer que sur un seul adversaire, surtout avec l’arrivée des lâches. Pourquoi conseiller de manière aussi rude celle qui a l’origine, m’a pris mon corbeau ? Sans doute, car elle ne m’avantage pas du tout et qu’elle ne sert potentiellement à rien ou en tout cas, moins ici que si elle était avec l’autre couillon pour le protéger. Moi, je repars, volant au-dessus des adversaires, ne comptant plus le nombre de fois où je dus éviter un projectile hasardeux. Je ne m’attaquais pas de face au titan, faisant plutôt un gros tour pour essayer de lui porter un coup par-derrière. Je reste un assassin après tout. Je dus atterrir de nouveau brièvement pour porter mon coup, posé mon seul pied valide par terre pour prendre de l’élan et telle que si sa tête avait été du blé, donnant un coup de mon arme. Pour après, directement m’envolé une nouvelle fois. Un autre adversaire voulut en profiter et il faillit presque réussir, j’avais une plume en moins sur une de mes ailes… Je risquais beaucoup avec ce genre de passage, mais quand est-ce que je ne risque rien dans ma vie ? Je m’envolais plus haut, à la limite de mon obscurité en haut, regardant si cela avait marché ou non, même si ce n’est qu’un peu.


résumé:
 




© Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Lun 26 Juin - 14:10
Alors que l’ascension battait son plein, un rayon de soleil le déconcentra le temps de voir une nouvelle armée atterrir. Ses mâchoires se contractèrent : il n’était pas nécessaire d’avoir plus d’ennemi encore. Surtout qu’il était seul contre tous. Alors qu’il se re-concentrait sur le mur… bah il n’y en avait plus. La chute fut vertigineuse et il ne put que se protéger de ses bras. Certes ses os avaient résisté mais le choc le sonna quelque peu. C’est en titubant qu’il tenta de se relever… et esquiva une lame acérée. Alors que ses bras se régénéraient, il tenta de fuir le Gemma qui ne l’avait pas reconnu.

C’est alors qu’il eut un séisme saisissant, déstabilisant Sherlock. Un ennemi (race indéterminée) lui sauta dessus. Quand il chut en arrière, il propulsa son adversaire de par ses jambes derrière lui et, par la cinétique, se releva dans un même temps. C’est là qu’il vit le cerf quasiment couché, perdant de son pouvoir, concentré sur autre chose.

Le moment attendu.

Utilisant ses muscles encore engourdit, il s’élança vers le Morany Alpha, toutes griffes dehors, imprégnées de son sang toxique. Il préféra un angle mort que d’attaquer de front. Il dut pour cela se confronter à des protecteurs. Les combats étaient lapidaires : une plaie, trois coups échangés et si ce n’était pas le Sexire qui était touché, c’était l’autre qui s’effondrait. À chaque blessure, il sondait son corps à la recherche de l’anomalie… qu’il n’avait pas encore, à son grand soulagement.

Le premier vint de front et il se fit empalé par surprise avant de sortir ses griffes. Le second vint de droite et après une pirouette d’esquive, se fit sectionner le nerf de sa jambe… qu’il récupérera dans quelques jours miraculeusement. Un duo vint du ciel et de sa gauche. Le coup porta, réduisant en lambeau son dos sous les serres. Malheureusement pour celui terrestre, il se prit en pleine tronche un poing particulièrement puissant du boxeur. Cependant, l’erreur de l’oiseau fut de le piquer et ainsi, manger/boire sa chair. Quelques secondes après, il ne put contrôler ses ailes et chut.

Il ne réfléchissait plus, il agissait par automatisme. Mourir ou tuer. Plus entrainé en tant qu’assassin, il n’était pas non plus mauvais dans les groupes grâce à son pouvoir de régénération. Cependant, il fut surpris d’une attaque sous-terraine qui lui entailla le mollet.

Alerte


Son corps signala de suite qu’un produit infusait dans son sang. Panique. Tachycardie. Plus rapide intoxication.

Action.


D’un coup sa jambe fut lourde et il n’était plus en état de la bouger. Il partit chercher les lignes alliées ou dû moins, plus calme… pour se sectionner la jambe en question après un garrot bien serré. Dans quelques minutes, il en aura une nouvelle. En attendant, il repousserait simplement les ennemis.

Actions résumées:
 



~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Morany Saint
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Comédien
Pouvoir :: Annihilation
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Aujourd'hui à 11:52
    Les ténèbres avaient recouverts le champ de bataille. Le chaos sonore également. Là, dans ce noir impénétrable, le sang coulait à flot et les vies s’envolaient allègrement. Le grand cerf était de l’autre côté par rapport à nous, en dehors du voile, mais il ne nous intéressait pas. J’avais suffisamment à faire avec les Gemmas, et les Atlantins par la suite. Pour la paix que je vendais aux Zéphyrs, et pour mon propre but…

    Nous pénétrions l’obscurité du côté des semi hommes. Le sourire aux lèvres, mes guerriers Zéphyrs me suivaient dans leur quête de leurs origines, se jetant corps et âme dans le combat. C’était l’arrière de la troupe Gemma, et nous savions donc pouvoir attaquer sans hésitation. Les guerriers de la Montagne étaient pris en tenaille, et déjà j’entendis les premiers hurlements de nos fracas s’élevaient. Des Gemmas ou des Zéphyrs ? Qu’importe. Je souriais niaisement : la Mort habitait les lieux, s’emparait des corps, fauchait les âmes.

    Je m’avançais, en marchant simplement. Insensible à la peur, immunisé à la mort elle-même. J’étais souriant, excité et curieux de connaître la fin de cette épopée. Mes queues fendaient allègrement l’air autour de moi, frappant de ma malédiction les pauvres hères qui entraient en leur contact. Certains perdirent leurs oreilles, dernier sens sur lequel ils pouvaient s’appuyer dans cette obscurité. D’autres perdirent la mémoire, les plaçant dans un état d’interrogation trop long pour survivre à un tel environnement. Les derniers devinrent de parfaits cadavres : immobiles à attendre que leur oxygène finisse d’être consumé. Evidemment, il y avait aussi des coups contre ma personne, ou des tentatives plutôt. Hélas, leur frappe perdait toute sa force à mon contact. Plus aucune vitesse, et donc aucune pénétration. Ils devaient reprendre leur élan, mais ils finissaient dans l’un des trois cas de figure cité plus haut avant qu’ils ne puissent remettre le couvercle.

    Un nouveau phare au sein des ténèbres : un élémentaire de feu qui semblait frapper quelque chose de tout aussi gros que lui. Sans doute près du Titan, comme auparavant ? C’était donc la voie à suivre. Ma voie.

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final
Revenir en haut Aller en bas

Groupe 1 : L'affrontement final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Évènement :: La Désunion :: Désert de sang-