AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Groupe 1 : L'affrontement final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Sam 8 Juil - 13:54



Avec. Shallia, Sherlock, Renard, conseil des quatres & Pedro


L'affrontement final

“Chaque douleur est une mémoire.”



"Le fait est que les hommes ne voient pas clairement ce qui les rend humains:
la détresse, le dénuement, la misère..." de Hans Scholl







La vie, la mort… Deux choses non figées par le temps, deux choses si peu visibles pour la plupart des mortels n’y pensant même pas, mon quotidien et aussi, des opposées complémentaire. On combat pour vivre, on combat pour tuer, que ça soit pour se protéger ou se nourrir… Que ça soit pour sauver un ami ou sa propre existence. Je le dis souvent, mais un assassin n’est pas fait pour le front, étant donné que ce dernier est bruyant et brutal là où notre boulot est silencieux et délicat. Alors qu’est-ce que je fais là ? Je l’ai dit ; on combat soit pour sa vie ou celle d’un ami. Bien que parfois, la victoire semble bien loin de notre portée sans que l’on puisse y faire grand-chose. Dans quel état j’en ressortirais ? Pas comme j’y suis entré en tout cas, déjà boiteux, mais sans faille dans ma détermination, toujours avec cette folie qui m’accompagne partout où je passe. Mais que cache-t-elle ?

Je ne laisserais jamais personne le découvrir. C’est mon secret, douloureux, solitaire, empreint de folie meurtrière, d’une seule voie possible… C’est ainsi que l’on vit, nous, assassins, qu’importe la race, le sexe, l’âge… On nous demande de tuer, de ne pas réfléchir au pourquoi, on nous demande d’être les chiens de la vengeance, de la jalousie, de l’égoïsme ou encore de l’avidité quand ce n’est pas tout à la fois. On nous demande de brandir l’arme d’un autre, d’apporter des fleurs empoisonnées, d’aller en mission suicide… Alors, quand est-ce que nos vies sont prises en compte dans tout ça ? La valeur de la vie n’est-elle pas plutôt la valeur de la mort ?

J’allais m’envoler de nouveau après mon coup fourbe, mais un marteau d’une force extraordinaire vint m’enfoncé, me casser plusieurs cotes sur un côté. Me projetant dans les bras d’un autre adversaire qui entreprit alors d’essayer de m’écraser, me réduire en bouillie. Que faire dans ces cas-là ? Simplement laisser glisser ma faux de manière brute sur son pied. Et, dès que la pression se desserre : me débattre, me libérer et trancher dans le tas avant de m’envoler rapidement. Je secouais la tête, je dois me ressaisir : j’ai déjà enduré plus bien que je suis plus habitué aux blessures ouvertes qu’a l’écrasement d’os. Ma jambe… J’ai légèrement la tête ailleurs et j’entends la fille du feu me dire un truc bien que je ne saisisse pas tout. La lumière ? je n’ai pas compris, mais je lui donne quelque indication entre deux hoquets de douleur. Voilà les deux grands qu’il se chargeait. Enfin, les guerriers de l’un et les bois de l’autre. Je risquais fort de me reprendre un coup de marteau, mais je devais attirer l’attention du Titan. Ainsi, soit je le taillais sois il me donnerait un autre coup, mais ne pourrais pas se concentrer a 100% sur le cerf. Je revins, levant ma faux difficilement, restant en l’air bien que ça sera plus dur. Derrière bien que légèrement vers la gauche, légèrement au-dessus, visant sa tête, encore. Donnant un coup comme je pouvais, comptant aussi sur la gravité. Est-ce que cela réussirait ?

résumé:
 





© Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Dim 9 Juil - 15:38
À l’aide d’une béquille de fortune formée par ses ongles d’un mètre, il repoussait l’ennemi alors que doucement, en deux minutes (est-ce si lent que ça ?) sa jambe repoussait. Son moignon s’activait, l’os se formait puis les vaisseaux profonds, les nerfs et les muscles… seulement après ceux plus superficiels, la peau… et cela, du fémur au pied. Quand il put mettre sa jambe au sol, il fragilisa la naissance de ses longs ongles et les lança tels des couteaux. Beaucoup esquivèrent sans souci mais la distance était de mise.

Un brame.

Une opportunité.
Il se mit en chasse : il emplit ses ongles de son propre sang, son poison. Ils poussèrent jusqu’à atteindre 30 cm et il accéléra encore une fois.

Le sable était frais sous son pied nu, collant par endroit. Bien que cela était désagréable, il n’avait qu’une pensée : son objectif. Certes, il allait devoir se rapprocher suffisamment pour pouvoir le toucher… et donc esquiver plus ou moins bien ces pics acérés qui s’étaient déjà englués de rouge.

Sherlock vint de front, sur le côté droit du cerf, sortant de la pénombre. Il sauta pour esquiver la ramure de la bête mythologique… mais celui-ci releva la tête et un pic embrocha le ventre du Sexire. Il gronda de douleur et serra les mâchoires sur le coup, se mordant la langue. Un homme normal mourrait de cette blessure mais lui…

Alors que l’Alpha continuait sa percée, l’espion tenta de se retirer de son pieu. La douleur tordait son visage, et il ne put s’empêcher d’exprimer ses sensations. C’était trop, même pour lui. Le visage blême, il voyait se rapprocher le Titan et les combats d’un autre niveau. Il devait se défaire. C’était une urgence.

Son visage se calma en quelques secondes et il s’arracha de son pieu sans plus d’émotion. Il ne tenait pas sa plaie qui saignait de manière inhumaine. En fait, il n’y faisait plus attention du tout.

Il venait de couper ses nerfs de la douleur.

Il prépara son attaque en imbibant ses ongles, sauta de la ramure, planta un ongle entier dans le flan droit et s’explosa au sol. Sans ses nerfs algiques, il se releva quasiment de suite, ne prenant garde à ses plaies et ses hémorragies, voire à ses os brisés. Il passa à quelques millimètres de la patte du maître des Moranies et s’en sortit en roulant sur le côté. La charge continuait malgré tout, plus boitillant, ne se souciant de cette blessure, n’imaginant pas sa portée.

Couché sur le dos, il se sentit comme dans du coton… barbouillé… mais bien. Son cerveau semblait ralentir et son corps ne plus bien répondre à ses ordres… Que se passe-t-il… ? Quelle est cette silhouette.. ? Un ange.. ? Était-il mort.. ? Qu’est-ce qui brille dans sa main.. ?
    « Prends ça Gemma… ! »

Quelque chose passa par son thorax et en ressortit tout aussi simplement. Quoi ? Qu’est ce que s’était ? Pourquoi sa respiration accélérait.. ? Pourquoi sa vue se troublait ?

Qu’est ce qui m’arrive.. ? Pourquoi cette chaleur dans mon dos, pourquoi ce froid qui s’insinue en moi.. ?

    « SHERLOCK ! Qu’as-tu fait ?! Mon fils ! »

Pourquoi entendait-il la voix de sa douce mère, une des seules personnes qui l’aime… ou aimait. Il se rappellerait toujours de ce jour… Il était revenu dans un état lamentable d’une dispute trop musclée pour lui. Et, aussi unique que cela soit, elle l’avait pris dans ses bras chauds et rassurants, cherchant à panser ses blessures physiques et mentales. Pourquoi ce souvenir… ? Pourquoi maintenant ?

Pourtant il se sentait bien.. ! Mais quelle fatigue… Une réelle fatigue.. Il avait juste envie de fermer les yeux… s’endormir. Dire qu’il ne passait que de mauvaises nuits depuis cette journée fatidique et là, Morphée n’avait jamais été aussi attirant et rassurant.

Mais quelque chose cloche… quoi donc.. ?

Pourquoi les gens couraient autour de lui sans prendre garde ? Pourquoi ne lui lançaient-ils que des regards attristés ? Comme s’ils ne pouvaient plus rien pour lui.

Il toussa et sentit quelque chose de chaud et de métallique remonter dans sa bouche. Il sentit son dos se réchauffer aussi alors qu’il avait de plus en plus froid… Il ferma les yeux, haletant mais serein.

Pourquoi tout ça.. ?
    « UTILISE TA TÊTE !!! SHERLOCK !!! »

Confusion, faiblesse musculaire, flou visuel, tachycardie, froideur dans les extrémités, dyspnée, soif aiguë, du sang dans la bouche : hémorragie cataclysmique couplé à de l’anémie.

Il se meure sans s’en rendre compte.

Immédiatement il régénéra une grande quantité de sang, sentit ses sens revenir doucement ainsi que sa raison : il était couché sur un champ de bataille ! Debout ! Ton heure ne doit pas sonner !

La tête lui tourne, il a soif, il a froid, il sent son cœur qui lutte pour se remplir de quelque chose… mais aucune douleur. Il se leva et se fit faucher par un type qui passait par là. Il avala de la boue. Une main vint auprès de lui, le ramassant :
    « Fais le mort ou bats-toi. Mais ne sois pas entre deux. »

Une Gemma aux cheveux auburn. Mais son regard était sans équivoque : elle parlait à un mort. Et elle se fondit dans l’obscurité. Lui, titubant, se mit à marcher dans une direction… Puis courir au fur et à mesure que son corps se régénérait. Son rôle était terminé.
Actions résumées:
 


~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Morany Saint
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Comédien
Pouvoir :: Annihilation
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Dim 9 Juil - 16:42
    D’un côté, le grand cerf qui fonce, toute ramure dehors. De l’autre, les Zéphyrs qui avancent vers les Moranys, ou plutôt vers les Gemmas au centre des deux percées tandis que le Titan lance l’assaut contre les Moranys. Résultat : les Zéphyrs ont la meilleure position et l’avancée la plus simple des différents camps.

    Le chaos sonore, le fracas des lames contre des griffes, ou des griffes contre des lames. La symphonie funèbre des âmes qui s’en vont, et parfois quelques cris motivants. L’ordre du Titan par exemple. Ou des directives d’un oiseau volant. J’accélérais la cadence : le Titan était à moi pour que je puisse réclamer mon dû !

    Il faisait face aux Moranys, et j’arrivais donc dans son dos. Mais comme s’il avait deviné ma présence, il se retourna pour m’asséner une frappe mortelle de son fameux marteau. Dans le même temps, mes queues prenant de la place autour de moi, une faux qui visait le Gemma effleura l’un de mes nombreux appendices.

    La Mort venait chercher son champion ? Les deux armes se volatilisèrent, comme si elles n’avaient jamais existées, très vite suivi par un hurlement de colère de la part du Titan. Sans son marteau, sa puissance se voyait diminuée. Mais il demeurait dangereux malgré tout…

    Mes queues battirent l’air à la recherche du faucheur, tentant de le toucher suffisamment longtemps pour le rendre muet pour un temps. Je tendis une main dans la direction du Titan, et lui dans la mienne. De la sienne jaillit un pieu de terre qui vint effleurer mon cou avant de se volatiliser, tandis que ma main put toucher la sienne, mais il portait une armure de terre qui m’empêcha de l’atteindre.

    Egalité partout, mais notre combat dut s’interrompre légèrement à cause de bois géants venant gâcher notre face à face. Le Titan forma un mur, appuyé par deux guerriers qui l’aidèrent à bloquer les bois, empêchant l’Alpha de continuer son avancée. De mon côté, ses bois me touchèrent, mais ils ne firent que ça : me toucher. Ils ne pénétrèrent pas ma chair et ne me blessèrent pas.

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Lun 10 Juil - 20:55
Shallia était en train de se reprendre un petit peu, toute cette débauche d'énergie et de pouvoir était fatiguant à la longue. Elle vit une forme se diriger vers elle, ennemi ou ami ? toujours cette même question. Il n'y avait rien de plus horrible qu'un combat à l'aveugle. Elle avait besoin de ses yeux, de voir devant elle. Si seulement sa femme avait put-être à ses côtés en ce moment, elle aurait pu localiser la cible aisément. Dommage pour elle, elle allait devoir se débrouiller sans. Avant qu'elle n'ai le temps d'esquiver, une douleur vive lui vrilla le bras, entamant la chair. Elle retint un cri de douleur, se transformant en flamme avant que l'arme ne se plante trop profondément en elle. Ses flammes ainsi formées réduisirent l'objet tranchant en cendre, le calcinant littéralement. Des pics sortirent du sol venant traverser le Gemma qui se trouvait face à elle qui poussa un ultime cri de douleur alors que les pics ne firent que traverser la chatte bien chanceuse sur ce coup là.

Elle avait échappé bel, une fois les attaques esquivées, elle reprit sa forme normale, se rapprochant de l'alpha avançant en direction du combat. Elle prenait soin d'avancer, assez lentement pour ne pas prendre le risque de se planter un des énormes pic dans le bide. Elle reconnu en avançant, planté sur des pics une Morany qu'elle appréciait beaucoup, mortellement blessée sur le champ de bataille, plusieurs pics la transperçant de toute part. Elle posa doucement une main sur sa joue, venant déposer un baiser sur celle-ci.

"Je continuerai à protéger les notre, fait moi confiance. Tu peux partir sereine mon amie, je prendrai soin de ta famille, de notre famille".

Les derniers signes de vie la quittèrent. Elle reprit ensuite son chemin déterminée comme jamais




~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Titan
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Titan
Pouvoir :: Terre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 13 Juil - 0:30
    Encore du bruit derrière. Son marteau cingle l’air, fracassant tout sur son passage, et disparaissant subitement de ses mains. Où était-il passé ? Sa précieuse arme ? Son trésor divin ? Avec, il était un Dieu capable de modeler la terre et les montagnes aux grés de ses désirs. Sans, il n’était plus qu’un demi-dieu, à demi mortel…

    Un pic vola vers la personne qui lui a retiré une partie de son être, mais aucune éclaboussure de sang ne vint tâcher le visage du Titan. Pis, il sentit la main de son agresseur se poser sur la sienne. Qui était-ce donc ? Dans la pénombre totale, il crut entrapercevoir plusieurs mouvements. Avait-il plusieurs membres ? Ou… Plusieurs queues ? Celui qui était à la tête du bataillon Zéphyr ? Enfer et damnation ! Ils attaquaient les Gemmas !

    Et voilà que l’Alpha s’y met aussi ! Heureusement, deux fiers guerriers vinrent protéger leur chef et sa mince fortification de terre. Le Titan leva le bras au ciel et une planche de roche en jaillit, pourfendant les ténèbres et quittant le champ de bataille, loin sur la dune. Près du Nomade qui attendait impatiemment le dénuement de la guerre en se demandant s’il avait bien fait d’opter pour la neutralité.

    Toujours enveloppé de terre, il donna un coup de pied dans son mur protecteur, faisant sortir un javelot de l’autre côté, en direction de la tête du cerf. Puis, prenant appui sur ce mur, il bondit vers son agresseur-voleur afin de lui asséner un coup de pied mortel. Une belle voltige se soldant par une jambe aux pics acérés sur Renard Blanc : une frappe verticale avec l’appui de la gravité.

    Du côté du Nomade, ce dernier verra quelques gravures sur la planche de pierre : « Nomade, je t’informe par la présente que ton peuple est en mon emprise, à quelques dunes d’ici. Combats à mes côtés, toi et tes hommes, ou dis adieu à tes femmes et tes enfants. »

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Alpha
Pouvoir :: Télépathie
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 13 Juil - 23:21
Cornes chargeait, aveuglé par le sang et l'obscurité. Tout droit, ne se posant que de vagues questions. Après quoi courrait-il ? La vie ? La Paix ? La mort ? À vrai dire, à cet instant précis, il s'en fichait. Il ne réfléchissait pas à demain.. enfin, pas pour lui.

Avant d'entrer dans la noirceur, une vive douleur le fit presque trébucher. Mais il avançait, coûte que coûte. Ou pas... D'un coup, il sentait que toute sa vitesse avait été aspirée et que sous ses pattes, il n'avait plus la sensation de la terre. Hein ?

Et cette puissance aspirante lui rendit sa force... pour l'écraser contre le sol. Un sinistre craquement se fit entendre, suivi très rapidement d'un hurlement qui ne pouvait sortir d'une bouche, déchirant la nuit, glaçant les sangs. La phosphorescence de son être s'écoulait hors de son corps... ou plutôt dans le sol. D'un geste trop brusque pour être totalement maîtrisé, il enfonça sa ramure dans le sable... et un périmètre de pic blanc, étincelant se dessinait autour de lui, l'enfermant.

Un Gemma se jeta sur lui (et pas qu'un remarque), mais celui-ci suffit à rebuter beaucoup d'autres. Quand il lança l'assaut, escaladant les bois du cerf, alors qu'il enjambait ladite barrière, il se fit ligoter et arracher les 4 membres par des lianes vertes, fluorescentes. Et tous ceux qui entraient dans le périmètre finissaient de manière horrible.

Et il ne finissait de ronger les mètres... et les vies qui osaient titiller ses sens.

Actions résumées:
 

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Ven 14 Juil - 16:53



Avec. Shallia, Sherlock, Renard, conseil des quatres & Pedro


L'affrontement final

“Chaque douleur est une mémoire.”



"Le fait est que les hommes ne voient pas clairement ce qui les rend humains:
la détresse, le dénuement, la misère..." de Hans Scholl








Un être était arrivé alors que ma faux se rapprochait de la tête de mon adversaire. Mon arme disparut, je ne fus pas de suite surpris, me contentant de prendre de l’altitude à cause du fait que mes battements d’ailes étaient liés au poids que je portais, mais qui, d’une seconde à l’autre, n’était plus là. Cela ne durera pas longtemps malgré l’altitude prise en peu de temps qui m’avait éloigné des queues de l’individu. Quand je me repris, m’adaptant, je ne réalisai pas tout de suite, à la fois étonné et choqué. Les cris de douleurs, de rage me paraissaient bien loin malgré que cela se passait à côté, comme la douleur de mon corps. Ma faux… Mon arme, elle m’a accompagné de bien nombreuses années, comment est-ce possible ? Comment cela peut disparaitre comme ça, sans même un grain de poussière ? Est-ce seulement possible ? En effet, même quand on tue quelqu’un, il reste au moins un cadavre derrière, des cendres, des membres explosés… Mes mains tremblent, comment est-ce possible ? Je les serre, les mets contre mon corps, regardant autour de moi. Un hibou passe, les serres rougies de sang et finit empalé sur un projectile. Je ne ressens rien. Je ne fais que corps avec mon environnement pour éviter ce que je vois. Un Gemma fiche son épée dans l’œil d’un autre Morany et un lion égorge la pierre. Je ne ressens rien. Cette rage, cette haine qui m’entoure a toujours été présente en moi alors, comment je pourrais être touché de la guerre ?

Les cadavres aux sols ne sont que le reflet de mon quotidien, du chemin que j’emprunte. Alors, devrais-je en être attristé ? Car c’est mes alliés ? Non, je ne tiens pas à eux, pas à ceux qui ont un jour trahi mon maitre. Devrait je me réjouir de la fin de ceux qui ont un jour, tué mon frère ? Surement, mais l’ardeur du combat ne me permet pas de vraiment éprouver quoi que ce soit.

Ma faux a disparu…

Je souris, follement, sous mon masque, j’ai l’avantage que ça soit mon obscurité. Même si, cela n’avait rien fait lorsque je m’étais reçu le coup du Titan, étant atterrie directement sur un ennemi… Le plus important, c’était de récupérer une arme. Je m’éloignais un peu du centre avec le cerf s’écroulant et sa ramure envahissante, repérant un endroit où il y avait plus de cadavres que de combattant. J’atterris sur une jambe, il y avait une femme Gemma, les habits en lambeaux, un arc et des flèches énormes. Je déchirai du tissu, me faisant une attelle à ma jambe, me mordant la lèvre durant l’opération. Je vis un sabre plus loin, boitillant pour essayer d’aller le ramasser avant de m’envoler en urgence avant de l’avoir atteint. Échappant de quelque millimètre à une hache furieuse. Je fonçais alors, me jetant sur l’arme, me retournant, parant de peu l’arme appartenant à un Gemma furieux. Je n’avais pas de force, mais je possédais des cassées. Avec une main, je pris un peu de poussière que je jetais dans les yeux de l’ennemi. J’en profitais ensuite du moment d’inattention offert pour me libérer et l’éventrer, ses tripes se répandant sur moi. Je me trainais du dessous du cadavre sanguinolent, repris de l’altitude avec ma nouvelle arme. Mes plumes… Mes ailes noires étaient aussi rouges, rouge du sang collant au plumage de l’ange déchu que je suis.

Je revins ensuite vers le centre, allant voler près de Shallia, lui donnant des instructions en attendant d’avoir une idée. Je l’informais aussi de l’état du cerf.

résumé:
 





© Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Morany Saint
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Comédien
Pouvoir :: Annihilation
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Sam 15 Juil - 2:18
    La bataille faisait rage partout autour de nous. Nous n’avions pas nos yeux, mais nos oreilles percevaient sans cesse les douleurs et les vies qui s’éteignaient. Nous étions au cœur même du vortex, à la porte du Tartare, l’enfer sur terre. Le Titan avait déjà sacrifié un bras dans sa lutte, l’Alpha plusieurs jambes dans son devoir. Quant au Saint, il tenait bon, droit et indemne, comme un envoyé de Dieu, un immortel, un être invincible. Un renard maudit.

    Le Titan ne perdit pourtant rien de sa combativité : dans une suite acrobatique il put frapper chacune des grandes têtes. Mais à quoi bon s’entêter ? Ne voyait-il pas que c’était vain de lutter ? Qu’il ne pouvait rien me faire ? Son salto, bien qu’invisible, ne servira à rien. Sa jambe qui fendait l’air dans ma direction, s’approchant dangereusement de mon crâne. Mais ma malédiction l’arrêtera, encore une fois. Elle stoppera sa jambe en plein vol et le forcera à atterrir lamentablement à mes pieds, comme un mortel rampant devant son maître.

    Mais la jambe continua sa course, inlassablement. Que se passait-il donc ? Ma malédiction aurait-elle atteint sa limite au milieu de cette guerre et de tous ces assauts intempestifs ? Il y aurait donc un moyen ? Je serais aussi mortel que les autres ? J’ouvris mes bras en croix et un léger sourire se dessina sur mes lèvres. Cette fois, la Dame venait me chercher. Enfin son champion l’avait lassée. Enfin le repos…

    Et puis le choc. Mais ce n’était pas un impact foudroyant venant du dessus. Celui-ci était latéral : un Zéphyr venu tenter sa chance contre le Titan pour renouer avec ses origines, comme le voulait mon discours. Il avait suivi son Saint et l’avait remarqué combattre. Il voulut lui prêter main-forte en le protégeant et le remplaçant le temps qu’il reprenne son souffle. Bougre d’idiot ! Il m’avait propulsé en arrière, me faisant trébucher violemment contre des cadavres et quelques objets dangereux. J’entendis quelque chose craquer, mais je ne ressentais aucune douleur. Quelques côtes sans doute ? Mais je ne sentais rien… Ma malédiction ? Finalement, étais-je réellement mortel ? Aurais-je senti cette jambe titanesque ?

    Je me redressais, arborant une moue frustrée au milieu de la pénombre sans fin. Du bois sortait du sol un peu partout, ainsi que des lianes et d’autres végétaux en tout genre, attaquant d’abord le Titan. Le Gemma fut ligoté, capturé, et comprimé doucement. Il luttait encore, son cri témoignant de sa situation et de sa volonté. Mais sans son marteau, il était moins fort, et sa voix perdait déjà en intensité, comme son souffle…

    Moi aussi je fus pris dans les lianes, enserré et compressé. Tous mes membres, pas une once de liberté de mouvement, et pourtant aucune douleur. Peut-être des marques sur ma peau ? Mais aucune sensation. L’invincibilité. Hélas.

    Toutes les lianes disparurent, libérant par la même occasion le cher Titan, recroquevillé sur lui-même et le souffle lourd. Moi, droit et las, en forme. J’avançais vers le Gemma à la respiration bruyante, écrasant en chemin et sans la moindre pitié le Zéphyr qui voulut jouer au héros mais qui périt sous l’attaque de son ennemi trop puissant pour lui. Il m’avait volé mon heure. Il m’avait volé ma fin… Alors je reprends le plan initial, et j’avance vers le Titan épuisé. Je prendrais sa tête et réclamerais son trône !

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Sam 15 Juil - 8:58
Shallia était perdue dans ce combat sans la moindre indication, elle se sentait inutile comme rarement elle avait pu l'être par le passé, une certaine forme de rage et d'impuissance grondait en elle. Elle continuait de se rapprocher mais pas aussi vite qu'elle l'aurait désiré. Soudain une forme se posa à côté d'elle, venant du ciel. Il parla et reconnut directement la voix de celui qui se tenait maintenant à ses côtés. Un Zéphyr bien évidemment, celui qui l'avait foutu dans un tel merdier en réduisant sa vue à son plus simple appareil. Il commença à lui fournir certaines informations sur l'état de ses adversaires mais également de l'Alpha. Elle se stoppa, canalisant son énergie pour lancer à nouveaux des sphères enflammées, visant avec précision le Titan cette fois. septs sphères de pures flammes partirent en direction du Gemma, bien décidée cette fois à le réduire en cendre.

Elle n'allait tout de même pas laisser mourir celui qui avait placé une dose de confiance en elle. Une des boules de feu se transforma en élémentaire de feu, venant se placer entre l'Alpha et le Titan. Il servirait de garde du corps.

Elle fut prévenu juste à temps de l'attaque qui s'approchait de sa droite par Blood, enflammant un de ses jambes pour donner un kick enflammé puissant à son adversaire qui tomba au sol, commençant à se consumer. Si elle voyait que ses flammes n'avaient pas réussi à réduire le Titan en Cendre, elle enverra directement une seconde salve en procédant de la même manière mais visant directement Renard Blanc si celui-ci dissipe sa première salve. Elle verra bien quel sera le résultat cette fois.

Spoiler:
 



~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Titan
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Titan
Pouvoir :: Terre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 20 Juil - 0:53
    Des lianes de toutes part, qui l’enserrent et le lacèrent. Un coup de l’Alpha ça. Un bras ne suffisait pas ? Son marteau ne suffisait pas ? Il était un guerrier né et entraîné au combat. Il avait gravi les échelons uns à uns, jusqu’à vaincre les autres Gemmas dans l’arène afin de devenir le Titan légitime. Il était… le Titan. Les parents des Dieux eux-mêmes, les immortels originels.

    Mais là, il n’était rien de plus qu’un bout de viande qui se faisait comprimer jusqu’à ce qu’il devienne tendre et inerte. Des guerriers tentèrent de l’en sortir en découpant les lianes, mais ils furent pris dans le même piège, tout comme quelques Zéphyrs qui voulurent attenter à sa vie pour récolter les lauriers.

    Alors c’était ainsi ? Son heure était donc arrivée ?

    Les lianes disparurent subitement, laissant le Titan s’affaler à genou au sol. Il toussa plusieurs gerbes de sang sans comprendre ce qui venait de se produire. Tout s’en était allé. L’Alpha aurait-il été vaincu ? Ou était-ce encore un sortilège de ce maudit Saint ?

    Qu’importe. Tout ça n’avait plus aucune importance, car voilà des boules lumineuses scindant la nuit en direction précise du Gemma échoué. Il n’avait plus l’énergie pour répliquer à temps, et ce fichu oiseau parleur semblait être de retour du côté de la pyromancienne. Voici donc son destin ? Un illustre guerrier qui meurt dans sa plus grande bataille ? Qui vit par l’épée meurt par l’épée, n’est-ce pas ?

    Mais le Titan ne ressentit nulle brûlure et nulle délivrance de la mort. Ses membres restants continuaient de le lanciner et même celui manquant lui faisait souffrir le martyre. Le feu avait tout bonnement disparu, comme les lianes auparavant. Le Saint ? Mais de quel côté était-il donc ? Ah, il aurait lui aussi l’âme du guerrier ? Un combat singulier, voici donc ce qu’il recherchait ?

    Sauf que de nouveaux projectiles filèrent au milieu de la pénombre. Ils ne visèrent pas le Titan cette fois, même si la direction était similaire : le Renard n’étant pas très loin du Gemma. Les boules percutèrent quelque chose, mais personne ne vit des poils brûler et disparaître au milieu de l’obscurité. Simplement un impact, puis plus rien. Doucement, le Gemma tendit sa main sur le côté, et il rencontra une surface chaude d’où il retira vivement ses doigts. Malgré tout, il crut reconnaître le matériel, en brillant forgeron qu’il soit. Ce serait du verre ?

    Surpris, son questionnement ne dura pas très longtemps, et enfin un sourire passa fébrilement sur son visage invisible. Doucement, il se redressa, et il tendit son unique bras dans la provenance des flammes. Des colonnes de terre fusèrent du sol sur la ligne qu’il pointait, empalant toute personne au sol.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Alpha
Pouvoir :: Télépathie
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 20 Juil - 20:37
Beaucoup de choses se passaient en même temps et dans la noirceur, il était encore plus difficile de comprendre les aboutissements. Cependant, l'Alpha savait une chose : son mur était meurtrier. Confiant, il tenait.

Puis une chaleur le prit soudainement, partant de sa blessure, se disséminant dans le reste de son corps. Q-que..?

Une peur irraisonnée le prit aux tripes et le poussa à se relever. Ces sons ! Ces cris ! Mais il était en danger de mort ! Il devait se protéger avant qu'un lion ne le dévore ! Fuir en sautant au dessus des roches et des mousses de la forêt. Ou peut-être y avait-il un autre mâle dominant prenant ses femelles ? D'un mouvement de nuque, une de ses deux cornes se brisa, désactivant une partie de la barrière protectrice. Il devait se lever pour sauver sa peau, aller au plus loin de tous ces bruits ! Il ne voulait qu'une chose, fuir. Mais il avait trois pattes sur 4 cassées et donc ne le pouvait. La panique le gagnait. La terre autour de lui se déchira en des milliards de dards. Ils devinrent rapidement des ronces sinistres empoignant toutes personnes dans un périmètre de 500 mètres. Il retenta de se retirer du sol mais sa force fut saluée par un craquement... Un horrible craquement.

La tête du cerf chuta doucement vers l'avant et se prit le sol, sa salive sortant de sa bouche ouverte. Plus aucun mouvement n'animait son corps et la position de sa nuque était anormale. Son regard était vide... et les ronces animées suivirent le mouvement.

Actions résumées:
 

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Nomade
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Nomade
Pouvoir :: Sable
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 20 Juil - 23:07
    « Les nôtres sont bel et bien pris en otage par une vingtaine de Gemma armé. Le village est sans défense. Ils vont les conduire dans leur montagne et vous ordonnent de changer de camp si vous tenez à leur vie. Hector est resté les surveiller. »

    C’était le rapport que me fournirent les hommes que j’avais envoyé au camp où patientait mon peuple. Voilà donc pourquoi l’armée Gemma était deux fois plus petite que celle des Morany… Ils n’étaient pas tous là ! Et tandis que nos yeux surveillaient la zone de la bataille, les Gemmas nous prirent à revers en prenant nos civils en otage ! Des femmes, des enfants, des vieillards, … Les Gemmas n’étaient pas des guerriers, mais des lâches ! Sauf qu’on ne pouvait leur ôter qu’il s’agissait d’une bonne stratégie…

    Depuis le début de l’affrontement, j’avais hésité à y participer pour épauler l’Alpha, un ami fidèle… Mais j’avais choisi la neutralité et la sécurité pour mon peuple. Pour quel résultat ? Les voilà entre les enclumes des Gemmas… Avais-je vraiment le choix à présent ? Mon vieil ami, me pardonneras-tu ? Ou au moins, me comprendras-tu ?

    La pénombre masquait les combattants, mais j’avais remarqué la présence du Titan non loin du feu, comme en étant souvent la cible. Une première salve de feu m’indiqua donc sa position générale, et je pus ériger un mur de sable protecteur pour la seconde salve. Mur qui devint du verre en contact avec le feu...

    Enfin, peu de temps après, je m’immisçais au cœur de la bataille en flottant sur un petit nuage de sable. Là, dans l’obscurité dérangeante et le brouhaha des morts, je criais :

    « Il y a eu assez de morts ! Cessez le combat à présent ! »

    Obligé de lutter contre mes anciens alliés et aux côtés de mes ravisseurs, la meilleure des solutions pour moi serait la fin de la lutte, ou ne serait-ce qu’une trêve. Mes soldats gardèrent leurs positions, tout autour du champ de bataille, n’attendant qu’un signe de ma part pour rejoindre la grande mêlée. J’ignorais qu’un peu plus loin, mon vieil ami expirait son dernier souffle…

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Zéphyr
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Officieusement assassin
Pouvoir :: Ange Déchu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Ven 21 Juil - 20:11



Avec. Shallia, Sherlock, Renard, conseil des quatres & Pedro


L'affrontement final

“Chaque douleur est une mémoire.”



"Le fait est que les hommes ne voient pas clairement ce qui les rend humains:
la détresse, le dénuement, la misère..." de Hans Scholl







On pourrait se demander simplement ; comment survivre quand le monde vous rejette ? La réponse est bien simple, il suffit de rejeter le monde à son tour, de le haïr… De devenir son monstre de haine et de rage du cœur jusqu’aux entrailles, de laisser la folie prendre part à son existence, la mener en souriant. C’est ainsi que l’on survit, je n’ai pas dit vivre sans douleur, mais bien survivre avec la souffrance a ses côtés. Oui, ainsi qu’importe ce que l’on ait amené à voir… On ne pourra plus s’en étonner, mais on pourra par contre, le prendre avec dédains… Même si ça concerne notre vie, même si on est blessé physiquement ou mentalement, ça nous permettra de mettre un pied devant l’autre… Même si l’on marche dans les cadavres et que notre souffle est à peine perceptible…
Oui, c’est comme ça que survit un assassin à qui l’on a tout pris.

Alors, ces morts, ces gens tombés aux combats, comment pourrais-je seulement les prendre en pitié, ressentir quoi que ce soit, ces gens que je haïs ? Je ne peux pas et je ne le souhaite pas.


L’alpha qui se meurt bien que je n’en dis rien à la chatte à présent… Mon obscurité ne durerait plus que 20 min environ à présent... Elle le verrait bien par elle-même. Elle expérimenterait surement elle aussi le gout qu’a la perte d’un être cher. Enfin, je verrais un visage décomposé, celui de celle qui a pris mon ami en otage. Je lui dis bien sûr pour les dangers mortels des bois et le reste. Le Gemma se faisait réduire à son simple statue de mortelle par un renard, celui-là même qui semblait bien loin de la réalité. Et puis, au milieu des fracas dès l’âme, des vies qui se perdent, des âmes qui périssent ou qui triomphe, le nomade intervint, flottant sur un nuage de sable.
«-Il y a eu assez de morts ! Cessez le combat à présent ! »
Je le regarde d’où je suis…Tsss… On m’a engagé à tuer, non a écouté les discourt d’un chef, encore. Je me contrefiche des relations diplomatiques qui ne donnent que l’incertitude du camp que prendra une race entière. Je suis masqué, masqué de mon identité. Alors je m’envole plus haut… À une distance raisonnable du nouveau venu, semant les quelques gouttes de sang non sécher de mon plumage. Il a protégé le Gemma, je ne suis pas idiot.
« -C’est toi qui as protégé le Gemma… Ton peuple aurait donc pris un parti si je comprends bien. »
Je faisais surement palle figure couvert de crasse et de sang, avec ma tenue noire, je rie, d’abord doucement, prenant un peu de volume avant de m’arrêter nette. Ho, et puis tant pis pour la surprise du cerf.
« -Le sable est déjà rougi de sang… Le cerf agonisant, le titan privé de son arme et surement bientôt de sa tête. Le combat cessera surement… Quand les deux parties se seront surement mutuellement réduites à néant toutes deux. »
Et je replongeai sans attendre dans mes ténèbres.

Il reste que 20min ? Soit, mais mes ténèbres recouvriront alors tout du désert, noyant chaque grain de sable dans mon obscurité.



résumé:
 



HRP:
 




© Code de Anéa pour N-U


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Morany Saint
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Comédien
Pouvoir :: Annihilation
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Sam 22 Juil - 20:27
    De notre côté, le champ protecteur de l’Alpha ne faisait plus rage : je l’avais annihilé. Tout comme j’avais fait disparaître les flammes qui voulurent me prendre le Titan. Il était ma cible. Je devais être celui qui lui ôtais la vie, absolument ! Moi ou un Zéphyr. Mais quelqu’un de mon camp, pour que je puisse revendiquer la suite de mon grand projet !

    D’autres boules de feu, pour moi cette fois. Mais elles ne m’atteignirent pas. Ma malédiction ? Non, il y eut un bruit d’impact. Or, mon pouvoir ne produisait aucun son. C’était juste le néant. Peu après, une voix familière : celle du Nomade que j’avais déjà entendu lors de la dernière réunion des Héritiers. Il demandait un cessez-le-feu. Pourquoi agissait-il maintenant, lui qui était demeuré sourd aux cris et aux hurlements jusqu’alors ?

    Je n’en avais que faire de toute façon : pendant qu’ils discutaient, je pouvais m’approcher du Titan dans cette grande obscurité. Mais ce dernier avait beau être mutilé au possible, il gardait une grande combativité et de bons réflexes : il se tourna vers moi au moment où je fus à sa portée, dans l’intention de me porter un coup de poing mortel.

    Sauf qu’il m’avait déjà attaqué de la sorte. Je savais qu’il était possible qu’il me remarque et qu’il riposte malgré la noirceur ambiante. Alors j’avais placé mes queues en avant de moi, entourant comme un cocon l’espace face à moi. Ainsi, il touchera l’un de mes appendices avant de m’atteindre, et sa frappe perdra automatiquement toute vélocité. Pendant qu’il comprendra et reprendra son élan, mon contact se prolongera, et très bientôt il ne pourra plus bouger…

    « Le Nomade dit vrai : c’est terminé. Salut la grande Dame pour moi. »

    Un murmure, presque un chuchotement. Un adieu surtout. Le Titan n’en avait plus pour longtemps.

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Lun 24 Juil - 19:04
Shallia continuait d'avancer, se taillant un chemin à travers les pics, avançant tant bien que mal, ralentie par tous ces obstacles. De nouveaux pics sortirent du sol venant à nouveau tenter de l'embrocher. Fort heureusement, elle fut prévenue à temps par le Zéphyr, prenant sa forme enflammée, réduisant le pic en cendre pour continuer à avancer. Ces boules de feu avaient été bloquées, annihilées à nouveau. Elle n'allait pas laisser la tête du Titan à l'autre péqueno Morany. Surtout qu'il ne semblait pas réellement dans leur camp, c'est comme s'il n'en faisait partie d'aucun, servant uniquement ses propres intérêts.

Elle avait besoin de cette tête pour faire bonne impression. Son élémentaire n'avait jamais vu le jour devant l'alpha qui semblait faiblir, la lumière palissant, elle devait se dépêcher de le secourir, avançant comme elle le pouvait, s'approchant de plus en plus. Elle crée un nouvel élémentaire et ordonna d'un signe de main à celui-ci d'écraser sa puissante poigne sur le Titan, bien décidée à l'éliminer une bonne fois pour toute. Elle était proche de la lumière faiblissante, elle s'accroupit pour regarder l'Alpha dont la nuque était dans une position impossible. Le choc fut puissant et à la vue de l'état de celui qui avait placé sa confiance en elle. Il avait accepté de l'écouter, de la prendre comme apprenti malgré son passé chahuté.

L'élémentaire quand à lui frappait en boucle le Titan s'il n'avait pas bougé.

La main de Shallia vint se poser sur la tête du mâle Alpha, caressant les poils avec tendresse. Elle s'adressa à lui, l'entendait-il encore ? Aucune certitudes. Il semblait condamné...

"Mon maître, mon formateur, mon ami, je prendrai soin des nôtres, je continuerai ce que tu as commencé. Je veillerai au grain pour que plus jamais une telle situation n'arrive".

Le cerf ferme doucement les yeux.

Spoiler:
 




~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Titan
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Titan
Pouvoir :: Terre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Mer 26 Juil - 23:21

    Alors comme ça le Nomade tentait d’abréger au plus vite le combat pour ne pas avoir à faire de victimes ? Que croyait-il donc ? C’était la guerre ici !

    « Tue l’Alpha, et ton souhait sera exaucé… Désobéis, et tu sais très bien ce qui adviendra ! »

    Une menace ? Totalement. Le Titan n’avait plus la force pour vaincre, mais il avait encore cette ultime carte en manche : le chantage à un Héritier. Le maître du sable, au beau milieu du désert. L’allié idéal !

    Debout derrière le mur récemment transformé en verre, le Titan était confiant. Le protecteur du désert veillait sur lui : il ne pouvait plus rien lui arriver. Ca lui aura coûté une oreille, un bras et son marteau, mais la victoire lui était acquise. Et avec elle, la certitude que son nom restera à jamais graver dans l’histoire. Pourquoi ? Parce que le peuple Morany allait faire le serment d’une servitude absolue aux Gemmas. Les maîtres guerriers et les animaux domestiques. La ramure du grand cerf fera probablement un beau trône…

    Mais le songe de son règne ne fut que de courte durée : un bruit de pas l’alerta derrière lui et il se retourna dans l’intention de frapper son assaillant. Hélas, il fut immobilisé au moment où il toucha quelque chose. Des poils ? Des queues… Fichu Renard !

    « Nomade ! »

    Le Saint le toucha alors qu’il se dépêchait de reculer pour se placer hors de portée. Le Morany ne semblait pas le suivre. Pourtant, le Titan ne sentait aucune différence par rapport à avant. L’aurait-il raté, une fois de plus ? Un sourire sinistre barra son visage, et il se mit à rire à gorge déployée.

    « HA HA HA HA HA… Que pensais-tu petit renard ? Je suis le Titan, un guerrier né, un chasseur ! Que peut bien faire un simple tapis contre moi ? Nomade ? Que dirais-tu de… De… »

    Ses jambes le laissèrent tomber, et son bras ne le rattrapa pas. Face contre terre, il respirait bruyamment, de manière irrégulière. Pourquoi ? Que se passait-il ? Il tenta d’ouvrir la bouche, de demander de l’aide, d’appeler le Nomade, de simplement crier, mais rien ne sortit. Pas un son. Même pas un murmure.

    L’air arrêta d’entrer dans ses poumons. Il le remarqua, il en avait conscience, et il luttait de tout son être pour aspirer une petite bouffée, rien qu’une minuscule alizée. Il faisait appel à tous les muscles de son corps, la moindre fibre, la moindre force. Mais rien. Son corps ne trembla même pas. Il demeura immobile, inerte, à l’agoni… La mort par l’asphyxie ? Voilà un Saint bien cruel. Peut-être même plus cruel que lui. Mais pourquoi ? Il avait tout en main, tout organisé. Ils auraient dû être les Gemmas et les Esertari contre les Morany. Ils auraient dû vaincre. Il aurait dû gagner ! Pourquoi les Zéphyrs se sont-ils ajoutés à la fête ? Pourquoi ont-il tout gâché ?

    Pourquoi dois-je mourir ici ? On m’avait promis un grand avenir. On m’avait juré milles prouesses. On m’avait prédit la victoire, la pérennité de mon nom, ma suprématie… Ils m’auraient menti ? Une fille du feu, un faucheur ailé, un et saint renard… Voilà à quoi j’en étais réduit ? Il est beau le Titan. Il est fort le Gemma. Il est mort surtout…

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Nomade
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Nomade
Pouvoir :: Sable
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Jeu 27 Juil - 19:05
    Pris parti ? Oui. Il disait vrai : j’ai pris parti. Celui de mon peuple, comme au début. Ma neutralité m’était dictée par le bien être des miens. A présent, ma lutte arborait la même raison, bien que cette action me semble bien plus lourde à porter. Parce que je suis au milieu d’un champ de bataille et que j’y risque ma vie ? Nullement. Mais parce que j’étais contraint à affronter mes alliés, mes amis…

    Tandis qu’on ne semblait pas m’écouter et que le Titan me poussait à attaquer l’Alpha, une grande forme de feu prit place devant moi. Ce même feu que mon mur avait intercepté auparavant. Mais il ne s’agissait pas de simples boules comme avant, mais bien d’un géant. Un géant que j’avais déjà pu apercevoir lorsque je surveillais la bataille, de l’extérieur de l’obscurité. Comme avant, il s’élevait par-dessus les ténèbres, mais je n’allais pas le laisser agir impunément. Le feu avait visé le Titan, et s’il venait à mourir c’était tout mon peuple qui en pâtirait. Je n’avais pas le choix…

    Tendant ma main vers le ciel, un mur de sable s’éleva face au géant de flamme. Un peu plus grand que lui, le sommet du mur se courba telle une vague avant de recouvrir l’élémentaire jusqu’à l’étouffer dans le fracas des grains qui retombaient au sol.

    Je soupirais. Personne ne voulait baisser les armes donc ? Hélas, je n’avais pas le choix moi non plus. Regardant dans la direction d’où l’élémentaire fut créé, je transformais le sable normal en sable mouvant, assurant une mort lente dans ce sinistre piège à bien des personnes…

    Puis j’entendis le Titan rire et m’appeler derrière moi. Il mentionnait un renard… Le Saint, ou un autre Morany ? Je me retournais alors.

    « Titan ? Que se passe-t-il ? »

    Pourquoi s’était-il interrompu en pleine phrase ? Lui serait-il arrivé malheur ? D’un geste, je formais un cercle de murs autour du Gemma. Des murs tapissés de pointes vers l’extérieur et qui se mirent à se déplacer, s’éloignant du Titan pour éloigner tout danger de lui, voire l’éliminer.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Morany Saint
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Comédien
Pouvoir :: Annihilation
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final Hier à 23:29
    Le Titan recula. Pis encore, il se mit à rire, ignorant que c’était la fin : qu’il allait mourir. Impassible, je le laissais parler, je le laissais se moquer. Les dernières paroles du Titan. Son dernier souffle. L’interruption de sa voix prouvait sa déchéance : un homme tombe, un homme se meurt.

    Le Nomade, dont j’ignorais la raison de son irruption au sein du combat, tenta de protéger le Gemma. Je sentis le sable se déplacer devant moi, puis des pointes me toucher, me faisant reculer. Mais elles ne me transpercèrent pas. Elles ne me blessèrent pas. Je pus les escalader pour passer de l’autre côté du mur mortel qui balayait les personnes sur son chemin, indépendamment de leur race, comme personne ici n’avait de yeux pour viser correctement.

    « Raphaël ? »

    Quelques secondes plus tard, la lumière s’installa, comme lorsque nous étions arrivés sur le champ de bataille. Ce Zéphyr avait donc survécu ? Très bien. Un bon élément, semblerait-il.

    Pourtant, sans doute aurait-il mieux valu demeurer aveugle. La majorité des survivants continueront de voir ces images plusieurs nuits durant. Mais ils n’étaient pas vraiment la majorité. Le plus grand nombre se trouvait là, par terre, gisant sur le sable rouge de sang. Nous pataugions dans des grains pourpres, des bouts de cadavres et des blessés gémissants quelques vaines suppliques.

    Le Nomade debout sur son mur de verre, au centre. De ce côté-ci, un large cercle vide, balayé par les murs hersés, avec uniquement un Gemma au milieu et moi près d’une bordure. Le Titan, gisant face contre terre. Autour du cercle, un amas de corps, des Moranys, des Gemmas et des Zéphyrs. De l’autre côté du mur en verre, un cerf célèbre dans une position non naturelle. Inerte. Autour de lui, un champ de branches, de ronces et de lianes. Un champ de morts surtout.

    Les survivants restèrent debout, ou à genou, respirant bruyamment en contemplant l’horreur de la guerre.

    « La bataille est terminée ! Les chefs sont tombés ! Vous n’avez plus de raison de poursuivre le combat !
    Moi, le Saint, proclame cette guerre finie. Celui qui brandira encore une arme aura affaire à moi ! »


    Je fixais le Nomade droit dans les yeux. Les Esertari allaient-ils s’immiscer dans les festivités ? L’armée Gemma était la plus touchée, suivie de celle des Morany, et la mienne la plus garnie car nous étions arrivés plus tard. Mais celle des Esertari était encore intacte…

    « Rentrez tous chez vous. Pansez vos plais, pleurez vos morts, et patientez. Laissez la paix s’installer. Cultivez là, nourrissez-là, donnez lui vie ! Attendez. Les Morany, vous avez encore des chefs à votre tête. Quant aux Gemmas, nous nous tournerons très vite vers vous. Soyez patients.
    Sachez surtout que le premier clan qui tente de se venger de l’autre aura le peuple Zéphyr sur le dos. Regardez autour de vous… Voyez où vous a mené vos belligérances !
    Rentrez et patientez, ou protestez et mourrez. Je n’admettrais aucun obstacle à la paix. »


    Spoiler:
     


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'affrontement final
Revenir en haut Aller en bas

Groupe 1 : L'affrontement final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Évènement :: La Désunion :: Désert de sang-