AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Groupe 1 : L'ultime obstacle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Dim 2 Juil - 23:11
Luna se sentait terriblement impuissante. En cet instant elle ne pouvait faire qu'une chose, attendre dans son coin, serrant sa trousse médicale contre elle, se remémorant mentalement ce qu'elle y avait réuni et qui lui serait utile en cas d'intervention d'urgence. Inspirant profondément, elle tentait de se calmer au mieux, concentrée sur la seule pensée de préserver au mieux son énergie qui pourrait fort bien lui être indispensable d'ici peu de temps si elle avait à jeter ses forces dans des soins d'urgence nécessitant l'utilisation de ses pouvoirs. Observant les présents, elle se demandait si l'un d'eux serait prêt au besoin à lui donner un peu de son énergie pour préserver la vie d'autres. Toujours persuadée de drainer ses victimes, Luna était sans cesse inquiète de faire souffrir ses victimes, d'où son "régime" de ces dernières années. Mais en voyant la goutte de sang perler au cou de l'humain, son regard se figea et ses sourcils se froncèrent. Faite que toute cette mascarade n'aille pas plus loin et que cette fichue nuit s'en finisse s'en apporter un lot de morts inutiles. Tout ceci pour décider de l'issue avec ou sans procès de la maire. Elle ne la connaissait pas : cette femme méritait elle vraiment que plusieurs autres personnes perdent la vie pour elle? De ce qu'elle avait cru comprendre, des amis à elle avaient été appelés en renfort et risquaient en ce moment leur existence pour sauver la sienne. Luna ne parvenait pas à comprendre comment on pouvait risquer la vie d'autres personnes, surtout si on tenait à elles pour sauver la sienne. Ce qu'elle disait savoir valait il ce prix? Une fois la nuit terminée, saurait elle faire face aux conséquences de ses décisions de cette nuit mais également de celles les ayant tous amenés en ce lieu et ce moment? Soucieuse, Luna pour le moment ne pouvait rien faire que se concentrer et espérer être là pour sauver ceux qui risquaient le tout pour le tout en cette nuit, quelque soit le camp de ce conflit...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Lun 3 Juil - 15:08

    La réaction de la Sang-Pure était plutôt surprenante : elle proposait son aide à Atérys. Sauf qu’elle avait agi contre ses instruments juste avant. Sonatae jouait donc un double-jeu, mais de quel côté était-elle vraiment ?

    Le Conseiller ouvrit son grimoire à un emplacement où une plume n’attendait qu’à être empoignée pour écrire quelques phrases. Dommage, la Maire avait refusé que la justice soit appliquée. Vraiment dommage. Cela aurait été vite réglé. Mais ses propos étaient forts intéressants : elle assimilait justice avec le verdict innocent. Et elle insultait l’ensemble des Héritiers s’ils n’agissaient pas dans son intérêt ? De biens sages paroles qui sauront donner une belle image d’Atérys aux différents Héritiers, à n’en point douter. Provoquer et s’en prendre à ses juges, quelle idée délectable…

    Tandis qu’il griffonnait plusieurs répliques, l’Asura prit la parole.

    « Invitée annexe, mon associé en affaire ici présent semble vouloir vous garder en vie. Et vous vous êtes dit guérisseuse… N’oubliez pas que selon les propos cités auparavant concernant la dernière réunion des Héritiers : toute aide à l’encontre d’Atérys Von Markov vous fera choir au statut de criminel.
    Ce n’est pas une menace, mais un simple rappel des faits. »


    Il finit d’écrire et referma son grimoire avant de s’adresser à la Sang-Pure cette fois.

    « Quant à vous, Sang-Pure, votre décision se fait attendre. Ou bien nécessitez-vous notre assistance ? Dans ce cas, il suffit de nous la demander, mais vous devrez faire le premier geste.
    Et comme vous peinez à agir, je vous donne encore dix secondes. Après cela, ma dernière proposition ne tiendra plus, et je ne répondrais plus de l’état de votre protégé. »


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Mar 4 Juil - 23:19
Les deux Capiens à mon service resserrent des poings : comment osait-elle refuser un pareil présent ? Elle récolta des regards mauvais et désapprobateurs. Pendant un instant, je vis la panique au fond des yeux de mon Humain… et j’en jubilai secrètement. Pour ce qui est de mon avis, je le gardai pour moi, toujours aussi solennelle.

L’instant fut pour moi difficile et le temps ralentit subitement.
10
Je fis un panoramique rapide des ennemis qui n’attendaient qu’un frémissement pour s’abattre.
9
De fines mains trahissaient la présence d’une menue femme derrière une armoire plus vieille qu’elle.
8
Deux agents dont leurs familles attendent avec impatience leur retour, l’espoir pour seul guide dans cette nuit sans lune.
7
Toutes les personnes qui ont été mobilisées pour cet évènement hors du commun, qu’importe leur camp.
6
Les traces sanglantes sur le sol qui promettait une bataille à venir, inspirant les bardes et les poètes avides de détails.
5
Le conseiller qui ne cessait de me regarder et qui entretenait le même compte à rebours que moi…
4
Son tatouage qui se mua en une arabesque que je ne comprenais que trop bien.
3
La main tendue que la Maire avait refusé de prendre par peur de la race capienne.
2
Cette goutte qui me narguait comme une corde pendue au coup de l’homme qui fait vibrer mon âme.
1
Je lançai un dernier regard vers mon amant…

Avant que de mon doigt sorte un pic de sang de trois cm de hauteur, de la résistance du béton armé que j’abattis dans l’œil de la Védine.

Suite au mouvement brusque que je venais de faire, tous connaissaient mon camp à présent… bien que mes paroles m’aient déjà trahies… Le pacte du jugement : ce qu’a fait l’Oracle depuis bien longtemps, et sans jury pour l’y aider. Ce que je veux éviter pour moi, pour eux, pour lui.

Action résumée:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Jeu 6 Juil - 10:58
    Dix secondes avant le verdict. Dix pauvres secondes avant que mon destin ne soit scellé. Avais-je pris la mauvaise décision ? C’était pourtant celle qui minimisait les risques pour Sonatae. Mais dans le même temps, elle maximisait les risques pour moi. Dix petites secondes… Et mon serment prendra fin à jamais.

    Ne manquait que sa décision à elle. Elle avait mon sort entre ses mains. La possibilité de se débarrasser de moi aussi, une bonne fois pour toute. Du sang se forma sur son doigt. La goutte finale. Et elle se tourna vivement vers Atérys pour l’éborgner.

    L’Asura au poignard sourit, et moi de même. Je décompressais, lui était content que la stratégie de son chef ait fonctionné. Le verdict était tombé : la maîtresse de maison se retournait contre la Maire. Sa seule chance ? S’enfuir sans doute. Car même en survivant jusqu’à son prétendu procès, il y sera dit que son unique soutien se soit pris à elle, proclamant elle-même le jugement adéquat. Mais je n’en avais cure de la Védine : seule Sonatae comptait.

    La Sang-pure fit le premier geste et déjà ses deux gardes fendirent avec elle. L’un plongea dans le sol comme s’il plongeait dans une piscine, disparaissant tout bonnement. Le second s’avança vers la Védine, son bras se transformant en un cylindre bien dangereux : un lance-flamme ! Alors qu’il se mettait de côté pour ne pas toucher Sonatae, le premier des gardes refit surface sous Atérys pour lui saisir les jambes. Il n’y avait aucun trou dans le sol : il y avait simplement nagé comme s’il s’agissait d’eau. Et le lance-flamme tira, visant le buste de la Védine.

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Jeu 6 Juil - 16:21

Les regards des Capiens sont sur Atérys. Comment a-t-elle osé refuser cette alliance. La panique et les sueurs froides commençaient à envahir la Planplante et elle se met alors sur ses gardes, redoutant un volte face de Sonat’. Et au bout du compte à rebours, c’était le cas, La Sang-pure se retourne contre la Védin et tente de lui planter son doigt dans l’œil. Ayant prévu cet éventuel volte-face, Atérys a pu esquiver de justesse le pic de son œil. Le doigt de la Capienne a rippé et est allé entailler la joue de la femme-lierre.

- Je vois...

Atérys voulait se lever de sa chaise et se déplacer, malheureusement, ce deuxième mouvement lui est impossible, elle est entravée par un des gardes Capien qui est apparu a ses pieds. Voyant l’autre s’armer d’un gros engin au bras, Atérys finit de se recouvrir de lierre, et se transforme en une elle-même en lierre. Elle devient le lierre. Au moment ou les premières flammes jaillissent du canon, une multitude de branches de lierre surgissent dans toutes les directions et poussent en serpentant au sol à grande vitesse en allant dans tous les sens.

L’Atérys de lierre brule intégralement mais le lierre surgissant est maintenant présent sur le sol, les murs, le plafond, les meubles, les lustres... Bref, partout. Il est raisonnable de supposer que la Planplante s’est carapatée juste avant le ’’coup de feu’’ comme il est raisonnable de penser que les sprinklers présents dans la pièce (ouais, je sais, saloperie de norme incendie) vont se déclencher à cause du feu sur le lierre.

En même temps que le ’’coup de feu’’, des pics de lierre (javelots) surgissent depuis le sol au niveau des asuras pour tenter de les empaler. En effet, le filet de lierre est toujours sous leurs pieds car il est collé par le sang de Sonatae. Les javelots sont empoisonnés.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Jeu 6 Juil - 21:08
« Invitée annexe, mon associé en affaire ici présent semble vouloir vous garder en vie. Et vous vous êtes dit guérisseuse… N’oubliez pas que selon les propos cités auparavant concernant la dernière réunion des Héritiers : toute aide à l’encontre d’Atérys Von Markov vous fera choir au statut de criminel.
Ce n’est pas une menace, mais un simple rappel des faits. »


Luna était tenaillée en cet instant entre ses devoirs de médecin, son instinct protecteur et la froide réalité de la vie sur l'île. Elle ne pourrait pas soigner en l'état la fugitive sans un accord explicite du conseil des Héritiers.Il lui allait falloir être prudente, très prudente, si elle ne voulait pas à son tour se retrouver en une position si dangereuse à cause de son ignorance des règles qui régissaient l'île et sa population de mythes. En cet instant, la jeune sexire se demandait bien si elle allait survivre à cette nuit de folie ou si avoir voulu rendre service à Gabriel allait lui couter la vie!

Mais alors qu'elle se perdait en conjonctures sur les propos du conseiller et sur les actes qui lui seraient propres, l'ambiance tendue des lieux changea du tout au tout en une explosion d'agressions en tous genre.La Sang Pure qui semblait pourtant la seule encline à protéger encore la maire changea brusquement de camp et l'agressa avec ses hommes. La Védine de son coté répliqua aussi soudainement sous les yeux médusés de Luna qui n'avait jamais assisté à une telle débauche de pouvoirs, tous plus stupéfiants les uns que les autres. Elle en ouvrit les yeux d'effroi, et poussa un cri rauque tout en se tapissant plus encore derrière l'armoire, espérant que le lierre tentaculaire ne s'en prenne pas à elle. Décidément, ce monde la dépassait et elle allait devoir apprendre à se forger des armes pour espérer y survivre avant même d'y vivre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Sam 8 Juil - 1:19
Lauraline était en train de courir dans les couloirs du manoir, cherchant à retrouver son amie Atérys et la Princesse. Elle espérait vraiment n'avoir pas trop tardé à éliminer les deux Asuras, enfin éliminer n'était peut-être pas le bon terme pour le second. Elle tentait d'ouvrir toutes les portes qu'elle voyait mais beaucoup étaient condamnées. C'est alors qu'elle entendit un cri de femme et elle craignit un instant qu'il ne soit arrivé quelque chose à son amie, mais elle se rendit vite compte qu'il ne n'était pas de la voix de la Védine ni celle de la Capienne. Cependant, comme il s'agissait du seul signe de vie qu'elle rencontrait depuis qu'elle avait quitté les cuisines, elle se dirigea dans la direction de l'éclat de voix. Lorsqu'elle arriva vers la porte, elle tenta de reprendre son souffle ce qu'elle réussit bien (le sport matelas cela entretient la forme vous savez ?) puis entrouvrit cette dernière pour contrôler si la zone était hors de danger.

Elle put alors constater que c'était loin d'être le cas, car elle était tombée sur une zone de conflit ouvert. Elle prit cependant le risque de pénétrer le plus discrètement dans la pièce et se trouva à côté d'une armoire sur laquelle elle s'appuya. Cette action déclencha pour la Sexire une vision lui expliquant les tenants et aboutissants qui avaient amené à ce joyeux bordel. Elle put y voir la mort potentielle d'Atérys et eut beaucoup de peine à garder son calme. Elle le réussit uniquement car elle pensa qu'il était impossible que le lierre n'attaque si la Védine était morte et donc qu'elle était vivante quelque part. Lorsque sa vision s'estompa, elle se mit en position défensive, s'attendant à se prendre un mauvais coup. Il lui semblait qu'il ne restait que des ennemis dans la pièce et qu'elle devrait probablement prendre ses jambes à son cou si on l'attaquait.

Technique utilisée:
 

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Sam 8 Juil - 20:46

    Les Capiens seuls avaient attaqué la Védine, alors que cette dernière s’en prit aux Asuras. De la légitime défense ? Elle était la première à porter l’assaut. Et si le Conseiller survivait, c’était ainsi que les faits seraient présentés au procès : Atérys a attenté la première à la vie des Asuras alors que ces derniers ne l’avaient même pas touchée.

    Le lierre forgeant son chemin au travers d’un sang solide, sa vitesse était suffisamment amenuisée pour permettre à ses cibles de réagir : d’autant plus que la prudence était de mise lorsque la salle entière prit la forme de l’ennemie. Et pourtant. Pourtant trois Asuras tombèrent sous l’assaut effréné du lierre pointu. Deux parce qu’ils n’avaient pas les moyens de s’en défendre, et un parce qu’il sauva le Conseiller et l’un de ses camarades au prix de sa vie, en défragmentant les pieux.

    Bravo agent, son courage sera milles fois loué et son action cité lors du procès à venir. S’il allait venir. Quant aux deux autres Asuras sortis indemnes ? Le premier avait produit une explosion tout autour de lui, embrasant le lierre et les plaques de sang, tandis que l’autre avait évité les javelots de lierre en s’amincissant comme une feuille et en glissant le long des plantes, à la façon du papier au vent.

    « Qui de nous se trouve dans le cas de figure d’une légitime défense à présent ? »

    L’Asura qui avait évité le lierre déploya ses mains devant lui et d’innombrables feuilles de papier en sortirent pour recouvrir les plantes de la salle tandis que le Conseiller fit surgir des mains près des sprinklers présents dans la salle pour les boucher ou les détruire.

    « Qu’en dit votre justice ? Vous venez d’assassiner trois hommes qui ne vous ont strictement rien fait et vous avez tenté d’en assassiner trois autres. Même en survivant, vous serez condamnée. Mais vous l'étiez déjà donc... »

    Du coin de l’œil, le Conseiller regarda l’Asura encore en vie qui menaçait Gabriel de son poignard. Celui qui avait été sauvé par le sacrifice de son camarade. De la tête, l’agent armé indiqua une direction de la salle : celle où se trouvait Atérys. Comment ? C’était la raison de sa survie, un élément essentiel à la troupe d’assaut : un télépathe capable de repérer tout être vivant. Le meilleur pisteur pour ces Védins qu’on ne peut débusquer sinon au sein d’une forêt.

    « Passez le bon jour à votre cher fiancé. »

    L’Asura aux explosions lança une crotte de nez dans la direction indiquée, ce qui provoqua une belle déflagration dont le papier servit de support idéal pour flamber plus rapidement encore la végétation environnante.

    Dans le même temps, un Capien éberlué par la scène fit irruption dans la salle. Il eut besoin de quelques instants pour comprendre la situation, jusqu’à ce qu’il remarque son Héritière plus loin. Il avait un message à lui délivrer concernant une autre Héritière…

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Lun 10 Juil - 0:03
Mes gardes fondirent et attaquèrent de concert. Atérys se défendit en se cachant parmi ses amis… peut-être les seuls : les lierres. Quand elle implosa dans une farandole de lianes, je me protégeai le visage de mes deux avant-bras. Puis le souffle chaud me rappela à l’ordre : bouge-toi de là. Tu es inutile.

Étrangement, ou pas, je ne fus visée par les pics : seuls les Asuras l’étaient et Gabriel. Mon sang ne fit qu’un tour en le voyant ainsi menacé. Je rendis mon sang plus visqueux, recouvrant le lierre qu’il enserrait pour ralentir au maximum les attaques venant de lui. Peut-être que cela suffira à endiguer ces pics…. Bien que j’en doutais. Cela permettrait à mes nouveaux alliés ou anciens ennemis d’esquiver avec plus de facilité… ou peut-être pas.

Une nouvelle explosion… Je me précipitais vers Gabriel et son agresseur. Je devais les défendre sans les étouffer… Je créais une rapière de sang et me mis en garde pour contrer les attaques. Si cet homme avait le pouvoir de repérer l’ennemie, il devait survivre.

Heureusement que la pièce était quasi hermétiquement close… Par nos soins.

Sauf à cet instant. Un Capien vint à ma hauteur, apeuré et essoufflé :
    « - D-dame Sang-Pure, je… Je…
    - Parlez ! Si c’est urgent parlez, sinon fuyez !
    - La Tritonne ma dame ! Elle demande une audience avec vous !
    - Quand ? Voyez que je suis occupée ! Je gardai toujours un regard sur l’environnement, ne gratifiant que rarement mon vassal d’un coup d’œil.
    - Maintenant. Elle est sur le parvis entourée de ses gardes et escortées par les Asuras.
    - Je viendrais la chercher après… 'ceci'. Disparaissez ! »

Sans même une courbette, celui-ci décampa. Je ne voulais pas voir un pauvre garçon tel que lui être affligé d’une blessure… Il n’était pas guerrier, il ne méritait pas de balafre.

Aussi tôt ? Que me voulait-elle ? Que savait-elle ? Que lui dire.. ? En tout cas, il n’était pas sage de la faire entrer sur un champ de bataille et je m’en réservai bien. Actuellement, elle jouit de la protection maximale… que cela dure. Un mouvement vif me fit reprendre ma garde : je devais rester concentrée sur le combat.

Plusieurs vies en dépendent.
Actions résumées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Lun 10 Juil - 20:34
    Des flammes, du lierre partout, du papier tapissant la salle, des explosions, du sang, … Un combat plus que surréaliste pour un simple Humain tel que moi. Comment mes semblables avaient pu vaincre de pareilles créatures par le passé ? Etions-nous plus forts nous aussi ? Les Asuras visèrent le lustre, semblant penser qu’Atérys s’y trouvait. Visaient-ils seulement au bon endroit ? Comment pouvaient-ils savoir ? L’Asura aux papiers continuait d’en envoyer dans le brasier lustrant, étalant l’incendie à sa guise tandis que le Capien au bras lance-flamme s’y mit aussi. La pièce devint très vite une véritable fournaise où tout le monde se mit à transpirer. Et avec le lierre partout… Ca n’était qu’une question de minutes avant qu’il ne faille évacuer. La pièce, ou bien le manoir en entier ? Les Asuras ne lésinaient pas sur les moyens pour parvenir à leur fin.

    Le Capien nageur, ne sachant comment participer davantage à l’assaut, vint rejoindre Sonatae près de moi, toujours à demi dans le sol en faisant sa brasse. Je remarquais aussi que l’attention de l’Asura qui me menaçait était portée ailleurs : quoi de plus étonnant avec ce qui se produisait autour de nous ? Un Capien servant de messager ne resta point longtemps ici. Je profitais de l’inattention de l’Asura pour frapper dans son poignet afin de lui faire lâcher son arme. Je fis alors un pas dans la direction de Sonatae et je pris son bras en la tirant vers la sortie.

    « Tu dois te mettre à l’abri ! »

    Sinon, à quoi bon avoir fait tout ça ? Ils étaient assez nombreux pour s’occuper de la Védine. Mon serment ne concernait qu’elle et uniquement elle. Bien qu’au fond, je me doutais qu’elle ne m’écouterait pas et qu’elle préférerait rester avec ses hommes combattre. Montrer l’exemple… L’exemple du sacrifice ? Jamais !

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Mar 11 Juil - 15:45

Une explosion... le feu... partout le feu... le pire ennemi des Védins... Que faire ?

Déjà, revenons en arrière, juste au moment de l’explosion, Atérys ne se l’est pas prise de plein fouet vu qu’elle était de l’autre coté du lustre par rapport a l’explosion. Par contre la détonation a fragilisé le plafond et la suspente du lustre... et le feu n’arrange pas les choses...d’ailleurs même que le lustre se décroche et tombe. Ya pas de raisons que y’ait que les autres qui aient le droit de détruire le manoir... chacun son tour !

Le lustre se décroche et bascule au dessus d’Atérys. Cette dernière se déconcentre et perd sa transformation (elle revient sous forme humaine). Le luminaire s’écrase par terre, sur Atérys. Une fois la poussière retombée, les méchants, la gentille, et la neutre pourront voir Atérys au sol, les jambes écrasées par le lustre. La planplante est consciente mais ne bouge pas... Elle sent ses derniers instants arriver et sa vie défile devant ses yeux...

une naissance difficile, son père qui la rejetait toujours, sa jumelle qui tentait de la tuer, sa fuite de sa maison, la mort de sa mère, son emprisonnement par sa sœur, sa fuite au travers le monde, la mort de son mari et maintenant sa mort et celle de son enfant alors qu’elle n’a rien fait... Quelle vie de merde...

Le souffle lent, Atérys tente d’envoyer une ultime attaque sur le groupe d’Asuras, en vain. Ses forces s’amenuisent petit à petit alors que l’incendie fait rage autour de la Planplante. Atérys a de très grandes chances d’y rester sur ce coup. Soit brulée, soit écrasée par le bâtiment qui se sera effondré. La chute du lustre a fragilisé encore plus le toit de la salle de bal et il menace de s’effondrer...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Mar 11 Juil - 21:31
S'il y avait une situation plus équivoque pour le chaos qui régnait dans la salle actuellement, Lauraline pensait qu'il s'agissait de l'apocalypse. Du lierre, du sang et des flammes envahissaient la salle dans un mélange mortel. Puis la belle brune put voir les Asuras attaquer un lustre et une Védine en tomber. Ainsi elle s'y était cachée, mais cela n'avait malheureusement pas suffi. La Sexire lança alors une bulle temporelle sur elle et la femme-plante. Il était trop tard pour la sauver, car son amante avait les jambes écrasées par l'assemblage de cristaux et de cire. Elle se précipita vers son amie.

«Atérys … tu … tu es vivante ?» Elle lui prend alors la main et d'une voix suppliante. «Sert moi la main s'il te plait ... tu ne peux pas être morte.»
La Védine s'effectua, mais on peut sentir qu'elle manque de force. «Je suis encore là, Copine.»
«Pourquoi tu n'as pas pris le sang de la Capienne ... pourquoi ?»
«Je ne peux pas... j'ai eu trop de soucis avec ça étant enfant.»
«Je ... je suis arrivée trop tard ... je ...» Lauraline s'effondra en larmes. «J'ai fait tout ce que j'ai pu.»
Une main vient caresser la joue de la Sexire. «Ce n'est pas ta faute, l'oracle aurait tout fait pour m'éliminer.»
«Mais tu vas mourir …» Un court silence d'abat et les joues de la jeune femme roussissent. «Et … et je t'aime.»
«Moi aussi Laura... j'ai perdu cette fois-là, mais je suis lasse de toute cette traque envers moi. Je me dis maintenant que c'était le seul moyen d'en finir …»
La belle brune l'embrassa avec passions. «Alors je ne te laisserai pas partir sans te partager une dernière fois mes sentiments.»
«Je partirai avec un beau souvenir et le cœur léger.»

Lauraline et Atérys passèrent alors une dizaine d'heures à se serrer contre l'autre, à s'embrasser et à se donner du plaisir mutuellement. Durant l'acte charnel les deux femmes évoquèrent la promesse qu'elles s'étaient faites et la belle brune la confirma. Lorsque la femme-plante devient trop faible et sombra dans l'inconscience, la Sexire se rhabilla, prit un long moment pour sécher ses larmes, faire le vide en elle puis détruisit sa bulle pour que tout le monde la voit briser la nuque de la Védine.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Mer 12 Juil - 12:42
Pouvoirs stupéfiants, explosions, sang, flammes, lierre tentaculaire. Chacun y allait de son potentiel le plus destructeur et les flammes commençaient à lécher les rideaux, les meubles et la végétation environnante, menaçant de se rependre au manoir. Luna resta un moment tétanisée devant l'ampleur épique du moment, mais quand le lustre se décrocha et envoya des flammèches en tous sens, elle réalisa que sa chemise venait de s'embraser à son tour. L'éclat fascinant du feu sur le tissu et sur une partie de sa chevelure la fit reprendre pied. Sans hésiter, elle vint éteindre de ses mains le début de combustion, et sous les yeux de ceux qui auraient pu y faire attention, sa peau calcinée et ses cheveux roussis reprirent rapidement un aspect indemne, si ce n'était quelques mèches couleur de neige.

Observant alentour, la sexire reconnue l'inconnue qu'elle avait rencontré à son arrivée sur l'île qui s'avança et contre toute attente vint briser la nuque de la védine! Sensation étrange, Luna avait eu l'impression d'un raté dans l'action, comme si une fraction de seconde, la sexire s'était déplacée instantanément de quelques centimètres. Encore un pouvoir étrange? Décidément, cette nuit tait celle de toutes les découvertes.... Se dirigeant vers la porte, l'italienne se retrouva près du couple shakespearien. Gabriel, fou d'inquiétude pour la Capienne, ne faisait même pas attention au sang qui perlait encore à son coup. D'un geste rapide, Luna effleura de sa main la plaie qui se referma au contact.

La messe était ainsi dite ici... Mais les combats hors de la salle devaient surement continuer malgré le retournement de l'héritière capienne. Luna se tourna donc vers le conseiller, le regard triste qu'il ait fallu en arriver à une mort.

- Conseiller, chacun ici a suivi vos attentes, la Sang Pure en attaquant votre ennemie, cette femme en lui retirant la vie, moi même en ne la soignant pas. Avez vous les moyens de rappeler vos hommes des différents combats encours que nulle autre vie inutile ne soit prise cette nuit? En échange, je m'engage à soigner chacun sans distinction de clan que l'issue de ces affrontements soit la moins destructrice possible. Les capiens ont besoin d'endiguer l'incendie du manoir, et chacun doit pouvoir panser ses plaies. Je ne suis qu'une invitée annexe ici, mais le différent qui vous a mené ici est arrivé à son terme et ce serait un signe de conciliation qui prouverait que les Asuras n'ont rien contre les capiens.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Jeu 13 Juil - 2:17

    Le terrible assaut des Asuras finit par avoir raison d’Atérys Von Markov. Finalement, après de multiples épreuves, les agents de l’Exilé se révélèrent à la hauteur de leur réputation. Après tout, ils n’étaient pas à leur première traque de Védin, bien qu’une Sexire vint voler le dernier souffle de vie de la maire. Le Conseiller connaissait son pouvoir et ce qu’elle venait de faire : Lauraline le lui avait expliqué lors d’une chasse précédente. Mais il ne lui accorda aucune parole, se contentant de prendre note de ce fait avec une certaine méfiance.

    Trois Asuras vinrent dans la pièce au moment de l’acte fatidique. Ils étaient passés au travers de Cerel et de Shena. Une fois qu’ils réalisèrent la situation et après que Luna eut parlé, le Conseiller les fit partir, ainsi que le télépathe, d’un simple signe de la main. Ils allèrent sonner la retraite auprès de tout Asura, sonnant le glas de la bataille.

    « Voilà une proposition fort aimable, invitée annexe. »

    Le Conseiller se tourna vers le dernier Asura présent : celui qui manipule les explosions, celui-là même qui avait traqué Sherlock par le passé.

    « Vous resterez veiller sur nos blessés jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de rentrer. »

    Finalement, ce fut à Sonatae qu’il s’adressa :

    « Vous avez fait le bon choix. Nous nous reverrons bientôt, lors de la fameuse réunion que vous avez commanditée. J’espère que vous aurez des locaux adéquats d’ici là… »

    Et le Conseiller prit congé, à moins que quelqu’un ne l’empêche de partir.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Ven 14 Juil - 13:00
J’étais sonnée… trop de choses en même temps et pourtant, je devais tenir. Je regardais autour de moi, ne sachant où donner de la tête. Au final, j’avais fait le bon choix : jamais je n’aurai pu tenir contre ces êtres surentraînés. Puis un mouvement derrière moi, le bruit mat d’un coup porté et une main se resserra sur mon poignet : Gabriel.
    « Je… »

Le souffle du lustre me coucha sur le flan, atterrissant dans les bras protecteurs de mon ami. Avant de m’enquérir de son état, je scrutais les alentours pour comprendre ce qui se passait. D’où cela venait ? Cette fois-ci, c’était moi qui le relevais en le tirant par la main, l’inquiétude fronçant mes sourcils.
    « Ça va ? Oh… »

Je vis la Védine couchée sur le dos, les jambes recouvertes de cristal, les sangs pulsant autour d’elle. Une larme pourpre coula sur ma joue… Symbolisant ma férocité mais aussi la tristesse d’une vie qui pouvait s’éteindre. Je me retournai, et mis une goutte à l’œil de mon aimé de manière discrète. Quel regard vais-je récolter ? Puis je fis volte-face en entendant un bruit sinistre, lui dans mon dos. Elle… je l’avais déjà croisée… Qui était-elle pour être ici à cet instant précis ? Qu’importe : elle venait de tuer devant tout le monde l’ennemie déclarée des Mythes. Une page de l’île se tourne… Une vie se termine.

Ce n’est jamais anodin… même après des millénaires.


Tristement, je soupirai avant de rechercher mon gardien des yeux. Et je la vis elle. L’élancée à la chevelure chocolat. Quelle beauté. Elle toucha avec douceur Gabriel et sa plaie disparut. Une colère sourde consuma ma douleur et ma mélancolie. Cependant, je n’avais rien à redire… Je scrutai le regard que lancerait l’homme à cette déesse. Déesse alliée… Je serrai ma mâchoire avant de quitter ce tableau des yeux, me réfugiant derrière mes barrières mentales. Revenons aux priorités.

Le feu…
    « Amenez de quoi éteindre le feu. Je m’occupe de la solidité de la salle. »

D’un coup de croc, je me fis une plaie et de là sortit une quantité admirable de sang. Comme doté d’une volonté propre, celui-ci se sculpta en colonnade des enfers, aussi résistant que du béton armé. J’en fis une avant de chanceler… Puis une seconde avant de ne plus avoir de force… La soirée avait été si éprouvante… Au lieu de pomper le sang de mon corps, je pris celui qui trainait dans la salle, constituant ainsi les deux dernières colonnes tandis que mon peuple faisait tout pour éteindre les flammes… et retirer le corps.

Je tombais sur les genoux, épuisée… et pourtant, je devais encore consolider la salle… Et accueillir la Tritonne… et tenir le conseil… et…

Je me sentais si seule… si incompétente.
Ne suis-je pas juste une traîtresse opportuniste.. ?
Actions résumées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Ven 14 Juil - 19:41
    Enfin l’histoire se termina. Mais était-elle vraiment finie ? Sonatae ajoutant une goutte de sang sur ma joue me rappela la triste réalité : nos différences. Cette même différence qui se solda par la mort d’Atérys suite aux assauts acharnés des Asuras, des Capiens et d’une nouvelle venue. Etait-ce ce qui m’attendait ?

    Luna effleura ma plaie et me soigna. Je lui répondis par un sourire : elle était une présence rassurante au milieu de tout ce brasier. Tous étaient des ennemis potentiels, et j’avais presque perdu Sonatae. Mais Luna, elle, restait entière depuis le début. Et elle pourra peut-être me ramener la vraie Sonatae… Si elle souhaitait toujours me voir après pareil péripétie…

    La Sang-Pure débuta la consolidation du manoir tandis que les Capiens affluaient en nombre pour tenter de freiner la propagation des flammes. Elle tomba à genou et je vins poser une main sur son épaule.

    « Tu as assez fait. Repose-toi… Tu auras une réunion bientôt. Il vaut mieux que tu sois le plus en forme possible… »

    Passant un bras dans son dos et l’autre sous ses jambes, je la portais contre mon buste en me dirigeant vers la sortie de la grande salle. Mais avant, je me tournais vers Luna :

    « Merci pour tout, Docteur Watson. Et désolé, aussi. Je m’occupe d’elle et je reviens vous épauler. »

    J’espère que vous ne m’en voudrez pas pour tout ça, voulus-je ajouter. Mais j’appréhendais la réponse, car elle était ma seule piste pour soigner Sonatae pour le moment. Notre futur rendez-vous tenait-il toujours ?

    Je quittais la pièce, cherchant un endroit du manoir à l’abri, loin du brasier. Sa chambre peut-être ? Pour y déposer Sonatae afin qu’elle puisse se reposer, avant de retourner prêter main-forte à Luna et aux autres Capiens.

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Sam 15 Juil - 3:30
Ainsi le combat des colosses prenait il fin? Le conseiller semblait avoir eu son dû et accueillit sa proposition avec un accord vague. Ses propos englobaient-ils un retrait des troupes des autres points de conflit? Luna ne pouvait que l'espérer et que le conseiller ferait amener les blessés des deux camps pour qu'elle puisse en prendre soin. Alors qu'il se retirait, Luna prit le temps de faire un tour d'horizon de la situation. La Sang Pure avait pris les choses en main. Les ordres fusaient, les Capiens accouraient et s'attelaient à éteindre le feu qui s'acharnait dans la salle de bal. Luna était fascinée par la force de caractère de cette femme, si menue et dont l'aura pourtant démontrait une volonté sans faille que les événements de cette dernière heure avaient soulignée sans l'ombre d'un doute. Cependant, un sourcil se fronça chez la brune sexire. A vouloir ainsi bien faire, l'héritière s'épuisait à vue d'oeil et ce n'était vraiment pas le moment pour une meneuse de clan de se placer en position de faiblesse, Luna était au moins sure de cela.

Aussi, quand elle vit la pâle silhouette tomber à genoux, elle s'approcha dans un réflexe, avant de voir Gabriel se précipiter pour la soulever dans ses bras. Ce dernier posait un regard débordant d'un amour douloureux sur son fragile fardeau et alors qu'il prit le temps de la remercier, Luna fit deux pas en avant et tendit à nouveau une paume délicate. La peau mate de sa main fine vint se poser avec une infinie douceur sur le front pâle de Sonatae et la sexire inspira profondément. Alors, sous les yeux de Gabriel, une lourde mèche de cheveux de la Brune vint se teinter de neige, tandis que la capienne au creux de ses bras sentit en elle le flux de son fluide vital se faire plus impérieux et intense, en un torrent de sang renouvelé qui comme une rivière asséchée au milieu du désert voit ses flots grondant courir à nouveau dans son lit après un orage de printemps. Il lui faudrait un moment pour que son corps reprenne toutes ses forces, mais la carence imposée par ses efforts de consolidation venait d'être abreuvée d'une manière inédite. Luna rouvrit alors son regard doré sur celui de l'humain et lui sourit timidement.

- Prenez soin d'elle. Tout ceci a dû vous ébranler l'un et l'autre. Je vous promets de ne pas m'enfuir avant votre retour. J'ai fait une promesse en échange de la sauvegarde des autres personnes impliquées ce soir dans les différents foyers de conflit. J'espère que les asuras seront de parole, et en échange, je soignerai tous ceux qui en ont le besoin. Même s'il me faudra en retour prendre le risque de me nourrir rapidement.

Les traits tirés, Luna tenta un sourire peu rassuré, triturant nerveusement la mèche blanche qui cascadait au milieu de sa chevelure sombre, espérant qu'elle pourrait soigner un maximum de blessés avec les moyens mis en place dans la salle de fortune un peu plus tôt dans la soirée pour préserver au mieux ses forces. Sinon, elle ne tiendrait certainement pas jusqu'aux massages du matin, pour autant qu'elle puisse se rendre à temps au centre de soins atlantin. Au moins Ynka était en sécurité, couchée à la maison. Penser à la petite sexire la remit un peu d'aplomb et tandis que Gabriel emportait finalement Sonatae, Luna se tourna vers l'Asura aux explosifs encore présent.

- Il y a une salle non loin de l'entrée où j'avais installé de quoi soigner des blessés. Pensez-vous que l'on pourrait m'y faire transporter les mal-en-point? Cette salle de bal est une vraie fournaise, sans compter l'air saturé de cendres. Je ne peux pas soigner les gens dans une atmosphère aussi insalubre. Si cela vous convient, je vais m'y rendre dès le retour de Gabriel qui saura me guider et nous pourrons commencer à traiter tout le monde.

Si elle pouvait sembler avoir en cet instant un véritable aplomb professionnel, elle était en fait éreintée, le choc des événements commençant à agir comme un retour de flamme, lui laissant réaliser qu'elle aurait pu mourir au milieu de ce déferlement de pouvoirs sans limite. La vie sur cette île était bien plus risquée que tout ce qu'elle aurait pu croire. Se rappelant les propos de la Morany venue à son cabinet ou du guitariste rencontré à Luxire, Luna se fit la promesse qu'une fois sortie de l'enfer de cette nuit interminable, elle apprendrait sans tarder à se protéger mieux et à comprendre au plus tôt les tenants et les aboutissants des relations d'influence qui régissaient en sous main l'existence de tous les êtres de Yasashi... Il en allait de sa survie et de sa sécurité, rien de moins...


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Dim 16 Juil - 17:10
La tempête étant passée et la Védine étant finalement morte, Lauraline se dirigea de manière complètement pacifiste en direction de la Princesse qui se faisait soigner par une très belle femme. Elle s'inclina bien bas en signe de respect envers l'autorité de l'héritière.

«Veuillez m'excuser pour le dérangement mais j'aurais une requête à vous soumettre. J'ai une promesse à tenir envers la défaite maire et j'aurais besoin de votre aide. Est-ce que vous pouvez me fournir une petite troupe de vos Capiens afin d'amener son cadavre vers le sanctuaire de sa mère ? Atérys désirait reposer à ses côtés. Ainsi ils pourront également être témoin que je ne tente rien de bizarre et vous pourrez également connaitre le lieu de la tombe pour la surveiller si besoin. Je ne pense pas que cela soit le cas, mais est-ce que les Capiens peuvent « repousser » ?»

La Sexire s'inclina encore une fois et pria un dieu quelconque pour que Sonatæ accède à sa demande qu'elle trouvait plus qu'acceptable.

«J'espère que vous n'avez pas une trop mauvaise opinion de moi concernant ce meurtre, mais je crains que c'était la meilleure solution pour nous comme pour elle. Elle ne souffre plus désormais …»

La belle brune subit le contrecoup de la baisse d'adrénaline et manqua de peu à s'effondrer en larmes, mais elle se devait de rester de marbre afin de masquer le plus possible ses sentiments avec la femme qu'elle avait profondément aimée. Elle y réussit plutôt bien et il fallait soit être très observateur soit lire ces pensées pour connaitre ce que ressentait vraiment la Sexire. Cette dernière se mit alors à genoux pour une dernière supplique envers la cheffe des Capiens.

«Je vous serais éternellement reconnaissante si vous m'aidiez à respecter ma promesse.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Triton
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Triton
Pouvoir :: ??
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Lun 17 Juil - 12:10
La colère bouillait en elle et elle ne faisait que de vagues efforts pour le cacher. La 'Sang-Pure' la faisait attendre dans la nuit et le froid, refusant qu'elle prenne part à cette mascarade. Et ces visages fermés qui refusaient, de peur de se faire prendre, de parler. Elle tournait en rond comme un poisson rouge dans son bocal.

Cependant, la Tritonne put voir le conseiller sortir avec une petite escorte. De loin, elle le suivait du regard, n'espérant pas capter le sien...
    "C'est bientôt notre tour... Nous saurons enfin."

Le voir ainsi, la victoire de son camp était signée. Sinon, il n'aurait que des cadavres qui le suivrait. Puis une ombre vint auprès d'elle.
    "- Dame Tritonne, venez avec moi, je vous mène à la Sang-Pure.
    - Non. Je veux voir la salle du combat. Je ne veux être écartée des évènements de cette nuit. Le peuple atlantin mérite de savoir. J'espère que c'est là qu'elle m'attend."

Gêné par la demande, le Capien ne sut quoi faire. Alors il exécuta. Et puis, il était évident, une fois dans la demeure, de savoir où avait eu lieu la bataille. C'est en passant devant le serviteur de la nouvelle Héritière que la Tritonne vit les dégâts.
    " Où est la Sang-Pure ? J'avais demandé entretien avec elle ! S'est-elle enfui devant ces évènements sans y avoir participer ? Cela ne m'étonnerait pas d'elle. Mes serviteurs, recherchez là et ramenez là. Je l'attendrais ici."

Les autres dans cette salle n'étaient que des races sans importance et elle leur faisait comprendre. Elle n'avait aucun respect ou attention envers les autres, les dénigrant au plus haut point.

Action résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Aucun
Pouvoir :: Léviathan
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Mer 19 Juil - 17:38

La scène était belle et bien celle d’un champ de bataille.. Du sang et des flammes, que demandez de plus ? La Tritonne ne tenait plus en place. C’était davantage un requin excitée par l’odeur du sang qu’un avatar de la sagesse. Les prunelles vertes du Léviathan observaient, cherchaient aussi.. si parmi les Asuras, il y avait un visage familier, un ami depuis trop longtemps resté silencieux. Elle ne trouva pas son ami ni parmi les blessés, ni parmi les saufs. Peut-être n’avait-il pas participer à la bataille. « Le peuple atlantin mérite de savoir ».. encore une fois, la Tritonne se servait de son peuple pour assouvir ses propres désirs, ici, patauger dans le sang.

Cela dit, il était assez étrange que la Sang-Pure les fasse ainsi attendre. N’étaient-ils pas attendu ? A vrai dire.. peut-être plus maintenant. Tout semblait fini. Les Asuras étaient là mais les Capiens aussi.. Ils s’étaient bien battu les uns contre les autres ? Aucun doute pour les blessés mais, il y avait une atmosphère très particulière ici. Et ce n’étaient pas les vociférations accusatrices de la Tritonne qui allait aider à mettre de l’ordre dans les idées de Liw.

La rouquine acquiesce rapidement avant de partir dans les couloirs du manoir. Il ne lui faudra s’adresser qu’à deux personnes sur son chemin pour savoir vers où étaient partis la princesse et son chevalier servant. Sa main se posa sur la poignée de la porte de la chambre, resta immobile une seconde avant de se retirer et de frapper légèrement contre le bois. Aller, un peu de politesse et d’égard, remonter le niveau Atlantin..

- Je viens de la part de la Tritonne, pardonnez mon intrusion. J’entre.

Il fallait pas trop en demander non plus, c’était Liw. Elle n’allait pas parler derrière une porte. Son regard se pose d’abord sur un homme, des cheveux noirs, un regard sombre, une carrure de combattant, une posture protectrice, il avait l’ombre d’un loup dressé comme un chien de garde. C’est en tout cas, ce que voyaient les yeux du Léviathan. À ses côtés, une femme, frêle, un visage délicat encadré d’une cascade blanche, son maintien était indéniablement noble malgré la fatigue intense qui marquait ses traits. Il se dégageait quelque chose d’eux deux réunis ainsi, Liw pouvait le sentir mais pas le définir.

- La Tritonne voudrait vous rencontrer là où a eut lieu l’affrontement.

Il n’y avait évidemment pas de doute sur le fait que contrairement aux accusations de la cheffe Atlantine, la Sang-Pure avait bien participé à la bataille. Liw’ supportait de plus en plus difficilement d’être la messagère de la Tritonne et de devoir demander à ceux qui s’étaient battu de se déplacer vers sa tyrannique, capricieuse et bien portante leader.

- Je vous aiderai à vous déplacer si vous le désirez.. Ou irait dire à notre héritière que vous n’êtes pas en état de venir à elle.

Ah le métier de pigeon voyageur était tellement frustrant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Jeu 20 Juil - 0:17
Un contact chaud et doux se propagea dans mon corps à partir de mon épaule. Spontanément, je sus qui était la personne ainsi à mes côtés. Quand il me prit dans ses bras, je n’offris aucune résistance, me laissant porter… ballottée entre le plaisir d’être faible contre son buste fort et honteuse d’être épuisée alors qu’il y avait tout à faire. Lovée ainsi, je fermai quelques secondes les yeux, bercée par les battements de son cœur d’Homme.

Puis il se retourna vers Chevelure chocolat, je ne pus retenir un pincement de lèvre furtif. Alors que mon cœur saignait sur mes échecs, tant bien sur mon statut que personnel, une main chaude (encore une ?) se posa sur mon front… À nouveau, un flux d’énergie et d’apaisement me prit, envahissant mon corps. Mes traits se colorèrent, ma fatigue s’endigua et je me sentis mieux. Sans être totalement fraîche. Pour seul remerciement, je lui offris un regard doux ainsi qu’un sourire soufflé, promesse de souvenirs et de dette.
    « Prenez autant d’homme que nécessaire Docteur. Je compte sur vous pour soigner sans juger les appartenances. Vous serez vite épaulée par no… nos propres praticiens. »

Alors que nous passions le pas de la grande porte, une nouvelle voix interrompu mon instant de bonheur. Je tentai désespérément de me redresser pour ne pas avoir l’air d’une petite poupée dans les bras de son papa mais Gabriel resserra l’étreinte, m’astreignant au repos. Je répondis en la regardant droit dans les yeux, compatissante :
    « Vous n’avez pas à craindre mon regard sur ce geste. Je ne connais vos motivations mais pour en avoir peur ainsi auprès de moi, cela prouve une bonté de cœur. Cependant, je ne suis pas maîtresse du corps de la Maire. En fin de réunion, je demanderai à la communauté ce qu’ils compteront en faire et selon, demanderais à le récupérer pour vous. Je ne puis faire plus en état. »

Puis nous disparûmes.

Je profitai de ce moment… à la fois de son calme et de sa volupté. Contre lui, il n’y avait rien de plus revigorant, de plus apaisant… J’aurais pu rester ainsi toute l'éternité, simplement à écouter le métronome de son cœur. Mais la vie n’est pas ainsi et quand il ouvrit maladroitement ma chambre, je fus appelée à la réalité. La dure réalité. Trop rapidement, il me déposa dans mon lit froid. Trop violemment, je dus me détacher de lui. Trop silencieusement saignait mon âme.

Il était là, sur le pas de la porte… je devinais sa silhouette large et puissante. Alors qu’il m’avait tenue tête, je ne pouvais me résoudre à l’effacer de ma vie.
    « Ne m’abandonne pas… Je m’étais levée et avais posé une main sur celle qui était sur la poignée. Je t’en prie… Ne-ne m’abandonne… J’ai besoin de toi… juste de toi. Ai-aide-moi à devenir plus forte… N-ne m’abandonne pas… pour elle.»
Actions résumées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Jeu 20 Juil - 1:26
    Celle qui assassina Atérys demanda à Sonatae son aide par rapport à la mise en terre du corps. Heureusement, le Sang-Pure ne donna pas son accord, car il aurait pu y avoir là un nouveau conflit lors de la réunion à venir. Attendons de savoir ce que souhaitent en faire les Asuras.

    Après avoir déposé Sonatae dans son lit, elle m’interpella avant que je ne quitte sa chambre. Elle ne voulait pas que je m’en aille. Et… serait-elle jalouse de Luna ?

    « J’ai à faire, tu le sais… »

    Une voix froide, quoiqu’un soupçon de compassion, presque imperceptible. Après tout, elle avait fait tout ça pour lutter contre la différence, pour nous… Mais il n’en demeurait pas moins qu’elle avait mis sa vie en jeu. Et pas uniquement la sienne, mais aussi la Sienne. Celle qu’elle occupe impunément depuis si longtemps déjà.

    « Mais je reviendrais, comme tu le sais aussi. J’ai prêté serment, n’oublie pas. Tiens… »

    Me tournant vers la commode devant un miroir, je pris le petit vase de verre qui s’y trouvait. Je dégainais mon sabre et entaillais la chair de mon avant-bras afin que de mon sang s’écoule dans le récipient. Je ne pouvais me résoudre à la laisser boire à la source, comme le faisait la véritable Sonatae auparavant… Alors, arme rengainée et avant-bras blessé mais dont je ne portais aucune attention particulière, je tendis le vase vers Sonatae en lui disant :

    « Promets-moi de ne plus risquer ainsi ta vie. »

    Nous fûmes alors dérangés, par une Atlantine cette fois. Sa cheffe sollicitait une entrevue avec la Sang-Pure. Et avant que cette dernière ne put répondre, je rétorquais déjà :

    « Bien sûr qu’elle n’est pas en état.
    Toi, tu te reposes. Et pas de protestation : il en va de ta santé, et donc de mon serment. Je vais m’occuper d’elle. Dors jusqu’à ta réunion. Dors Sonatae… »


    Et je filais devant l’Atlantine, ne faisant pas attention à si elle me suivait ou si elle restait. Elle n’était qu’une émissaire, un peu comme moi. Nous devions prendre soin de nos supérieurs et réparer leurs erreurs sans jamais montrer de faiblesse.

    Arrivant dans la grande salle, je pus constater que l’incendie avait fortement diminué, bien qu’il demeurait encore un reste. Luna vint me voir avant que je ne rejoignis la Tritonne, me demandant la localisation d’une pièce précise avec un Asura qui lui avait confirmé sa requête. Je lui donnais les renseignements dont elle avait besoin en m’excusant de ne pas pouvoir l’aider davantage dans l’immédiat, car je devais m’occuper de l’Héritière des Atlantins en priorité.

    « Dame Tritonne ? Je suis envoyé par la Sang-Pure. Que lui voulez-vous ? »

    Droit comme un bon soldat, le bras ensanglanté posé sur le pommeau de mon sabre rangé, j’attendais la réponse de l’Héritière.

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Jeu 20 Juil - 11:55
Gabriel avait emporté la Sang Pure dans ses appartements pour qu'elle puisse se reposer après tous ces efforts et Luna avait naturellement pris les choses en main. Si en tant de combat elle n'était clairement pas des plus utiles actuellement, ils étaient désormais dans une phase de soins et ce domaine là elle le maîtrisait sur le bout des ongles. Sans plus attendre, la ravissante brune s'approcha des blessés, les uns après les autres et fit un premier tri rapide. Ceux avec des blessures légères eurent droit à une caresse délicate du bout de ses doigts sur les blessures afin d'en effacer la douleur puis, elle les dirigea vers les médecins capiens venus la rejoindre qui se chargeaient de poser les bandages, attelles, baumes cicatrisants et autres soins classiques après ce genre de batailles. Heureusement, ceux ci avaient apporté du matériel de soins, car Luna n'avait que sa sacoche et son contenu n'était pas illimité.

Elle s'approcha pour sa part des Asuras sévèrement blessés par les lierres de la védine. Sur les trois touchés, l'un d'eux était déjà mort et Luna secoua la tête tristement. Elle avait déjà prodigué trop de soin pour pouvoir le ramener d'entre les morts, le décès avait déjà eu lieu il y avait quelques dizaines de minutes et son énergie ne serait pas suffisante pour le récupérer. Avec délicatesse, les yeux humides de devoir laisser une vie, quelle qu'elle soit lui échapper, elle vint fermer les paupières du mort et prévint l'Asura resté pour veiller sur les soins qu'il faudrait ramener le corps à sa famille. Pour les deux Asuras restants, cependant, ceux ci souffraient de nombreuses fractures, et la peau et la chair étaient déchirés en de nombreux endroits. Heureusement, aucun organe ne semblait touché. Inspirant profondément, Luna se calma de son mieux pour canaliser au mieux l'énergie dont elle disposait encore. Avec douceur, elle posa ses mains sur les plaies nombreuses. L'Asura sous ses doigts cessa peu à peu de râler de douleur et ses traits se détendit. Luna se moquait bien des réactions éventuelles de méfiance alentour et alors qu'elle passait ses mains sur le corps meurtri, lentement, un phénomène étrange se produisit : les plaies se refermaient, l'épiderme brûlait redevenait sain et en quelques minutes, bien que plusieurs blessures superficielles restaient encore, les os avaient retrouvé leur résistance et leur position naturelles et le blessé put être déplacé et prit en charge pour des soins plus classiques.

Passant au second blessé, Luna fronça le sourcil, la situation était plus préoccupante, la perte de sang était visiblement intense. Elle savait qu''elle aurait un prix à payer mais elle se refusait à laisser cet homme mourir entre ses mains. Plaçant la paume de sa main sur la large blessure provoquée par un des pieux de lierre, elle vint diffuser l'énergie qui lui restait en une aura si intense qu'elle se fit luminescente entre ses doigts. Concentrée sur les soins, elle ne nota même pas l'arrivée de la tritonne et heureusement car elle aurait fort mal pris les remarques sur la Sang Pure qui avait frôlé la mort pour sauver son peuple et éviter l'effondrement de la pièce sur ses occupants. Au lieu de ça, Luna lutta durant plusieurs minutes pour stopper l'hémorragie de son patient, régénérant lentement les tissus de l'artère perforée et se concentrant pour que les cellules sanguines se reproduisent à vitesse accélérée afin de reconstituer suffisamment de sang pour qu'il survive à ses blessures.

C'est peu après le retour de Gabriel dans la pièce que la brune sexire s'écarta enfin de l'homme évanouit mais bien vivant. Sauf qu'elle n'avait plus vraiment l'allure de la brunette : sa lourde chevelure avait pris une tête de neige à la confondre avec celle de la Sang Pure et des cernes violacés marquait son regard épuisé par les efforts des dernières minutes. Au moins, tous les blessés sévères étaient hors de danger et les médecins capiens pourraient prendre le relais pour les autres blessures. Se levant avec difficulté, la doctoresse vint rejoindre le garde du corps de l'héritière capienne et lui demanda s'il était possible de mettre à disposition une pièce pour finir de soigner les malades loin du chantier de la bataille, puis, vidée de ses forces, elle se dirigea vers la sortie, s'adossant au mur du couloir pour se laisser aller hors du regard des gens, glissant contre le mur, posant son visage entre ses genoux, en cachant l'aspect défait et usé. Il fallait qu'elle quitte cet endroit, qu'elle trouve un moyen non létal de récupérer de tout ça et qu'elle s'assure surtout qu'Ynka n'avait rien. Sans le réaliser, Luna sentit un étrange instinct maternel lui broyer le coeur. La petite sexire était perdue dans ce monde et l'idée qu'elle puisse venir à se retrouver confrontée à des événements similaires l'effrayait au plus haut point. Elle devait apprendre à être plus forte, plus puissante pour la protéger de ce monde...


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Ven 21 Juil - 15:47
Lauraline remercia la Sang-Pure d'interférer en sa faveur lors de la réunion des héritiers. Elle pouvait ressentir en cette dernière une profonde fatigue et ne voulut pas l'importuner plus longuement. De toute façon elle n'en aurait pas eu l'occasion, car la Princesse quitta les lieux. La Sexire ferma les yeux pour tenter de remettre ses idées en place. Qu'allait-elle faire maintenant ? Soigner les blessés ? Elle ne s'en sentait pas capable d'autant que la vue du sang risquait de la faire sombrer dans ses « travers ». Enfin elle aimait bien cela, même qu'elle adorait le sexe, mais ce n'était ni le lieu ni l'endroit désormais. Elle fut soulagée de constater que lorsqu'elle rouvrit les yeux qu'une magnifique femme tentait de sauver un maximum de personnes et dans les deux camps. Cela mit du baume au cœur à la belle Brune qui se dit qu'il serait peut-être temps pour elle de s'en aller. Elle demanda à un Capien si la Mac avait été avertie de la séance du matin et on lui répondit par l'affirmative. La Sexire se dit néanmoins qu'il serait peut-être utile pour son clan qu'elle aille faire un petit rapport à sa cheffe afin que cette dernière ait les informations nécessaires et non seulement les mensonges qu'allaient certainement mettre en avant les Asuras.

Mais avant elle put voir la « médecin » s'isoler afin de se reposer et elle ne put s'empêcher d'aller poser une main sur son épaule qu'elle espérait réconfortante. Elle avait reconnu la femme du triste évènement avec le fou.

«J'aimerais m'excuser pour la fois où j'ai voulu vous forcer à m'embrasser, je n'étais pas complètement moi-même. Je ne me rappelle plus si on s'est présentée, mais je m'appelle Lauraline Larsson. Enchantée de faire votre connaissance.»

La belle brune lui tendit une main amicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Triton
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Triton
Pouvoir :: ??
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle Ven 21 Juil - 20:33
    "Je désire m'entretenir avec elle. Et non pas avec un de ses serviteurs. Où s'est-elle cloîtrée ? Je l'imaginais couarde mais pas à ce point..."

Malheureusement, les siens ne revenaient pas avec elle. Cela l'énerva d'autant plus.
    "Que s'est-il passé ici ? Où est la Maire ? Pourquoi le conseiller est-il reparti ? Pourquoi m'a-t-on laissé à l'écart..?!"

Ses vêtements se remirent à battre comme s'ils étaient pris dans une tempête.
    "Mais où est cette Capienne ?!"
Sonat' et Liw':
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 1 : L'ultime obstacle
Revenir en haut Aller en bas

Groupe 1 : L'ultime obstacle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Évènement :: La Désunion :: Le Jugement-