AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Quand il faut, il faut... [Sherlock]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Quand il faut, il faut... [Sherlock] Jeu 8 Juin - 11:35
Et depuis qu'elle était sur l'île, il était temps. Pourtant, ciel qu'elle n'y tenait pas plus que ça, mais il fallait bien qu'à un moment ou un autre elle se présente à la communauté sexire de l'île. Car elle craignait pour le coup qu'ils prennent mal l'installation d'une sexire sur l'île, hors de la communauté et en douce. Aussi, après une journée bien remplie, s'assurant que la lune ne vienne pas mettre le bordel dans la soirée qui s'annonçait, Luna prit le temps de s'habiller d'une robe blanche toute simple avant de grimper dans sa jeep et de prendre la direction du quartier Luxire. Il y avait fort à parier que sa robe risquait de déteindre dans l'ambiance strass et paillettes des lieux, mais elle n'avait pas encore fait les boutiques depuis son arrivée et n'avait encore que des kimonos et quelques robes printanières dans ses tiroirs. Il allait sûrement lui falloir une ou deux tenues un peu plus clinquantes pour ses passages à Luxire, mais ce n'était vraiment pas son style de base et elle ne se voyait pas moulée dans une de ces robes vertigineuses et indécentes dont sa mère avait l'habitude dans ses souvenirs.

Garant sa jeep dans un des parkings, la sexire sortit dans les rues éclairées par les néons et observa le quartier, intriguée par ce qu'elle découvrait. On se serait cru à Las Vegas. Les batiments étaient tous plus surprenants les uns que les autres, rivalisant de lumières, lasers, affiches démésurées etc pour attirer le regard et la clientèle. Les casinos se croisaient à tous les coins de rues et la vie semblait être une fête éternelle pour les gens qui vagabondaient d'un lieu à l'autre, parfois même avec une coupe de champagne à la main en pleine rue! Se sentant un peu mal à l'aise, Luna se demanda comment trouver au milieu de tout ceci, des représentants de sa race. C'est qu'il n'était pas question de se tromper et de parler à un humain! Autant dire qu'il allait lui falloir cibler des "employés du parc" de préférence avec un physique au dessus de la moyenne et d'y aller à taton. Bon, soyons folle, poussons la porte d'un de ces lieux, nous verrons bien. Comptant sur la chance, elle pénétra donc dans un des bars du quartier, d'où s'échappait une musique pas trop désagréable et se dirigea vers le bar. Une serveuse faisait le show en faisant voltiger les bouteilles tout en préparant des cocktails avant de se tourner vers elle.

- Bienvenue charmante demoiselle! Ce sera quoi pour vous?

- Hum... Si vous avez un jus de fruits frais ce sera parfait.

Instant de flottement, ce devait être rare de voir quelqu'un débarquer ici pour commander une boisson sans alcool visiblement. Mais la serveuse haussa les épaules et repartit s'affairer pour revenir avec un grand verre, présentant des étages savants de jus de fruits aux couleurs variées surmontés d'un rebord en sucre avec des tranches de fruits frais et une fraise recouverte de sucre glace.

- Oh, oui, effectivement, vous faites de votre métier un art à n'en pas douter.

Impressionnée, Luna paya son verre cherchant à savoir comment obtenir l'information tant recherchée.

- Et, vous travaillez sur l'île depuis longtemps? Moi je viens d'arriver. Mais j'avais de la... famille qui vivait ici il y a un moment. On m'a dit de venir dans le quartier qui a pas mal de gens de mon ... ethnie et de me présenter, tout ça, pour m'aider à m'intégrer. Vous connaîtriez des gens qui pourraient m'aider?

Oui, oki, c'était hyper confus, heureusement, le groupe qui jouait depuis tout à l'heure faisait apparemment une pause pour venir boire au bar et l'on s'entendait déjà un peu mieux parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Quand il faut, il faut... [Sherlock] Ven 16 Juin - 13:58
    « J’y travaille depuis toute petite. C’est mon repère. Pour ce qui est de votre ethnie, il faudra être plus précis si vous voulez de l’aide. Après, allez demander à la Mac, la gérante du quartier : personne qu’elle ne saura mieux vous répondre.»

Puis la barwoman se fit héler plus loin et laissa la pauvre Luna à son triste sort.

-----♫-----

Après un solo de guitare, le groupe s’arrêta sous les applaudissements polis des trois-quatre personnes qui écoutaient vraiment. Esteban posa délicatement son instrument sur son promontoire alors que les autres s’étiraient ou débranchaient les micros. C’est ensemble qu’ils descendirent de la scène pour aller boire un coup… et manger éventuellement.

Une fois au bar, ils furent servis rapidement : la barwoman connaissait les goûts et les désidératas de chacun. Le rouquin, c’était un diabolo menthe. Les autres, des bières bien fraîches. D’ailleurs, il se faisait souvent chambrer pour ses goûts un peu trop St-Nitouche. Mais on l’appréciait ainsi : c’était l’oisillon de la bande et, malgré les remarques parfois rudes, tous l’aimaient à sa manière. Et puis, il était super musicien et mélomane.
    « - Este’ ! Regarde la minette au bar…
    - Hum.. ? Alors qu’il avait encore la moustache verte due au sirop.
    - Tu veux pas aller la chercher ?
    - J’ai une copine…
    - Justement !
    - Allez ! T’es un dégonflé ! Montre-nous ton charisme de puceau ! »

Qu’est-ce qu’ils étaient chiants… Lourds… Céder ou ne pas céder ? Parler à une inconnue pour le prix de la tranquillité… Ça ne plaisait pas au petit timide. Mais ils eurent raison de sa faible capacité de résistance mentale… Soupirant, il termina son verre, pourlécha ses lèvres enduites de sucre et alla vers la demoiselle.
    « Bonsoir demoiselle. Bienvenue dans le bar Musi-cool. Puis-je vous offrir un verre ? »

Le rouquin avait un jean décontracté ceinture et une chemise noire à manche courte rock’n’roll. Converse aux pieds, bracelets de cuir… mais un sourire doux contrastant avec ce qu’il est censé être.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Quand il faut, il faut... [Sherlock] Dim 18 Juin - 23:24
Luna écoutait la barmaid. Guère loquace au vu de sa profession mais bon, malgré cela un détail s'était attaché à son attention et Luna l'enregistra avec soin: "la Mac, la gérante du quartier : personne qu’elle ne saura mieux vous répondre". Correspondait elle à la Sang Pure rencontrée dans le quartier capien? Dans ce cas, elle pouvait espérer que comme elle, elle s'occupait des mythes correspondant au thème du quartier dans ce parc de façade et qu'elle serait celle que les Asuras avaient appelé Héritiers pour les Sexires. Remerciant avec un sourire chaleureux la barmaid qui filait déjà servir d'autres clients, Luna prit son verre et se concentra sur les personnes présentes dans la pièce. Comment trouver cette Mac? Elle ne devait sûrement pas avoir une plaque devant sa porte notée "Héritière des Sexires"... Il lui fallait donc trouver un sexire apte à la renseigner. Elle pourrait toujours rentrer à la maison pour voir si Inoue en savait plus, mais c'était dommage de s'avouer vaincue si vite avec au final si peu d'informations qu'un simple surnom. A ce rythme, elle ne se serait pas fait connaître avant la Noël! Scrutant alentour, la brunette soupira en sirotant son verre. La plupart des clients présents n'étaient assurément pas des sexires. S'il y avait une chose dont elle était sure sur ceux de son espèce, c'est qu'ils avaient un charme et une aura bien au dessus de la moyenne, et vus les gens présents, une bonne partie étaient humains sans l'ombre d'un doute! Plongée dans ses pensées, Luna sursauta cependant lorsqu'elle entendit une voix près d'elle.

« Bonsoir demoiselle. Bienvenue dans le bar Musi-cool. Puis-je vous offrir un verre ? »

Elle ne l'avait pas entendu s'approcher et rougit d'être prise ainsi par surprise. Finissant lentement sa gorgée, elle le détailla rapidement pour se faire une idée. Roux, indubitablement avec ce quelque chose de maladroit et timide dans le regard qui pouvait rendre les hommes terriblement attirants, éveillant l'instinct protecteur et maternel de ces dames. Il avait sur les lèvres un sourire doux et des grains de sucre verts qui captivaient le regard de la brune et lui tira un petit rire rauque. Il fallait dire que ce qui dégageait de lui contrastait avec sa tenue et le fait qu'il faisait visiblement partie du groupe de musiciens qui faisaient une pause un peu plus loin au comptoir. Quittant donc sa boisson pour lui répondre, elle plongea ses prunelles dorées dans celle du musicien et essaya de se rappeler la question, somme toute banale qu'il venait de lui adresser.

- Bonsoir. Merci de votre si gentille proposition, mais je viens juste d'être servie, et je ne suis pas sure de rester longtemps ici. Je suis nouvelle sur l'île et l'on m'a conseillé de venir me présenter au... Mac, c'est ça? la gérante du quartier si j'ai bien suivi. Je n'y suis pas installée, mais comme j'ai en quelques sortes de ... la famille? issue des lieux, la moindre des choses est de faire savoir que je vis sur l'île si le besoin s'en faisait sentir. Malheureusement, en dehors de ce nom que m'a glissé la barmaid, je n'ai pas appris grand chose de plus, et je suis un peu perdue sur l'étape à suivre. Je devrais peut être rentrer chez moi me renseigner mieux avant de revenir par ici. Mais vous travaillez ici, vous? Peut être ce nom vous dit il quelque chose?

Arrêtant le flot de ses paroles, Luna plongea un instant dans son verre pour se donner contenance, avant de réaliser qu'elle ne s'était même pas présentée en fait!

- Oh, mais pardonnez moi, je ne me suis pas présentée convenablement! Docteur Watson, Luna Watson. Mon cabinet médical est installé sur les rives du lac Atlantin. C'est la première fois que je viens à Luxire et j'avoue que les lieux sont inattendus. C'est très... animé!

Ciel, qu'elle devait sembler maladroite dans ses explications. Et encore, elle avait la chance de tourner le dos à cet instant aux membres de la bande, qui étaient bien partie pour gesticuler et faire des signes comiques au pauvre Esteban pour "l'encourager" dans son entreprise imposée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Quand il faut, il faut... [Sherlock] Mer 21 Juin - 18:29
Haussement d’épaule : elle venait de s’en payer un. Tant pis. Mais contrairement à d’autres, elle engagea la conversation. Poli, le garçon resta auprès d’elle et écouta avec attention. Sur la fin, il eut un sourire doux et entendu… Alors que son esprit rage quitait : Dr Watson : seriously ?! C’est une blague ! Sherlock était heureux à ce moment précis d’être sous couverture pour éviter toutes les bévues. Il en avait déjà tellement souffert... et ne remerciait jamais assez Jack pour ce cadeau. Il répondit simplement :
    « En effet, la Mac est la référante du quartier, celle qui s’occupe de l’animation. Si votre famille a eu quelques contacts ici, elle devrait au moins avoir des dossiers sur eux. Et ainsi, vous pourrez les contacter… s’ils sont encore sur l’île. »

Le rouquin s’étira nonchalamment comme un chat sortant de sa sieste. Il s’assit à côté de la demoiselle. Y’a-t-il d’autres Watson sur l’île ? Pas qu’il sache… Bon après, il ne connait pas tout le monde.
    « Normalement, elle réside dans le Casino impérial qui est à quelques ruelles d’ici. En demandant à l’accueil, vous pourrez peut-être avoir un rendez-vous avec elle. Au pire, appelez la secrétaire. »

Flora, la barmaid, déposa le verre d’Este’ juste devant lui et il la remercia d’un hochement de tête. Alors qu’il profitait de ce liquide frais, son esprit divagua dans ses souvenirs. Il y a plus de deux ans, c’était cette gourdasse qui l’avait convoqué comme un chien. L’entretien avait été assez épique et il en rigolait encore… même sous la forme du timide. Cependant, malgré ces belles répliques, cela était teinté de noirceur : le début de sa dégringolade.

Conasse.
    « Sinon en effet, je travaille ici mais c’est moins prestigieux que vous. Je ne suis qu’un simple guitariste. Je suis Esteban Secall. Et encore, vous n’êtes pas dans un horaire de crue… Le bar me semble bien vide.»

Jamais il ne retournerait chez elle mis à part si on l’oblige. Il ne lui en voulait pas pour sa décadence, ça s’était de sa responsabilité, mais juste de se croire au dessus de lui rien que par son titre. Et la fierté qui le caractérisait le rendait rebelle. Cependant, si l’Oracle le lui demandait, il mettrait tout de côté pour remplir sa mission. Et puis à présent… il est l’Espagnol, pas l’Anglais.
    « Au pire, allez chez la Maire qui a les dossiers de tous les résidants ainsi que les vacanciers passés sur l’île, même pour une courte période. En lui demandant gentiment, elle pourra vous indiquer des adresses ou des noms. La Mac ne sera centrée que sur ce quartier. »

À y réfléchir, il ne fait que distribuer des informations aux nouveaux insulaires. Il devrait sincèrement se faire recruter par l’agence de tourisme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Quand il faut, il faut... [Sherlock] Hier à 20:50
Luna rougit un peu réalisant qu'à tenter de trouver une tournure pour expliquer des choses que seul un mythe pourrait interpréter, elle avait semé un malentendu. Quand elle parlait de famille, elle évoquait sa race et certainement pas la bande de dépravés pervers et narcissiques qui lui servaient de parents! Mais au moins cela venait de lui permettre d'avoir enfin l'information qu'elle recherchait : l'héritier des sexires était visiblement une héritière, appelée Mac. Il y avait fort à parier que ce n'était pas son nom mais plutôt son titre comme pour l'Oracle et la Sang Pure. Comme il semblait qu'elle avait des dossiers sur les sexires présents sur l'île. Cela refroidit un peu la brunette. Si elle songeait à se présenter par courtoisie, était elle prête à se voir fichée? Elle avait découvert cette nuit fatidique dans le quartier caspien que la vie des mythes sur l'île était loin d'être de tout repos et que les Héritiers tenaient parfois plus de despotes tyranniques que de bienveillants guides pour leurs communautés. Songeuse, elle écouta la fin des explications en glissant sa paille entre ses lèvres pour siroter un peu de son jus de fruits, se lapant la lèvre inférieure une fois sa soif désaltérée.

Attentive, elle nota un temps d'arrêt de son vis à vis à l'énoncé de son nom. Watson n'étant pas son nom réel, elle savait qu'l ne pourrait faire le parallèle avec ses origines. Elle avait passé plusieurs décennies, près d'un siècle à effacer ses traces pour que sa famille ne sache pas où la trouver. Elle espérait que depuis le temps ils la penseraient morte, elle avait tout fait pour. Alors pourquoi cette réaction, bien qu'imperceptible? En tous les cas, l'évocation de la Mac avait laissé son interlocuteur pensif durant un moment et cela interpellait la jeune femme toujours attentive au comportement d'autrui. La connaissait il personnellement? Était il un sexire lui même? Après tout, à sa manière il était très séduisant et avait un charme naturel et nonchalant qui lui donnait une aura magnétique sous son air de "simple guitariste". L'expression la fit sourire. Elle ne pouvait guère s'assurer en cet instant de sa nature, aussi garda t'elle cela dans son coin de son esprit. Elle avait appris avec le temps qu'à trop savoir d'un coup on braquait les gens, aussi apprenait elle à dresser un portrait des gens par petites touches successives, prenant son temps pour en découvrir les nuances les plus subtiles. Et puis qui sait si elle recroiserait un jour cet homme? L'île n'était pas si petite.

Pourtant, allez savoir pourquoi, elle appréciait sa manière de s'exprimer, directe et pourtant générale. Cet homme avait l'art de vous apprendre le principal en éludant les détails et sa présentation de lui en disait déjà beaucoup sur lui sans même le vouloir. Un homme se présentant comme "simple" guitariste était très certainement tout sauf simple.Et au delà de cela, c'est pourtant l'image qu'il souhaitait clairement donner de lui, provoquant dans le cas de Luna l'état inverse. Ses propos, sa manière de se vétir, de parler, l'inconnu faisait visiblement tout son possible pour se montrer transparent, "ordinaire", comme un élément du paysage sur lesquels les gens ne prêtent pas forcément attention au premier abord. Mais il lui avait fallu que quelques mots, une attitude, un moment à sembler ailleurs pour intriguer la Sexire. Assurément, l'énigme en face d'elle venait d'attirer l'attention de Luna. Mais pas de précipitation, une touche, une nuance, puis le temps qui file avant le prochain angle de vue. Son sourire se faisant plus marqué, Luna reprit donc la parole.

- Un guitariste? Je ne suis guère d'ordinaire à fréquenter les bars clubs, je dois l'avouer. j'ai un peu l'impression de faire provinciale au milieu des festoyeurs de tous bords que l'on croise à Luxire. Surement pour cela que je me suis installée en dehors du quartier. Mais qui sait, je pourrais revenir un jour pour découvrir votre talent. Même si je suppose qu'en ce genre d'endroits on vous demande souvent plus de la musique consensuelle que forcément celle qui vous tient à coeur. J'ai pu noter que l'on attend souvent des musiciens dans les bars qu'ils créent une ambiance plus que de faire découvrir leur propre univers. C'est bien dommage. Votre groupe fait il ses propres concerts parfois ou avez vous la chance d'avoir un patron qui vous laisse une certaine liberté artistique?

Pour la Mac, je vais y réfléchir du coup. Après tout, suis je forcée de me signaler juste parce que mon sang est lié à ce quartier? Je ne connais pas vraiment les détails des règles de recensement sur l'île. Et la dernière fois que j'ai entendu parler de la Maire, elle était apparemment ... fort occupée.


Luna songea à la sombre nuit quelques temps auparavant, mais ne connaissant pas la nature de son interlocuteur, elle avait intérêt à taire toute information sur les événements terribles auxquels elle avait assisté cette nuit là. A la place, elle observa les collègues du guitaristes qui se tordaient le coup à essayer de voir ce qu'il se passait à leur table, chuchotant entre eux et partant d'un rire pas précisément discret par instant. Luna ne put retenir un rire en voyant ça et retourna un regard soudain plein de malice vers Esteban.

- Dites moi, vos confrères auraient ils fait un quelconque challenge de votre venue à ma table? Vous croient ils si peu à même d'aborder une femme? Si vous avez besoin d'une complice pour les faire taire, dites le moi.

Après tout, le jeune guitariste venait de lui rendre gentiment service, elle ne connaissait que peu de gens sur l'île pour le moment, et aider à jouer à tel et qui qui croyait prendre avec un groupe de joyeux lurons rendrait cette soirée un peu plus piquante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand il faut, il faut... [Sherlock]
Revenir en haut Aller en bas

Quand il faut, il faut... [Sherlock]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Faut choisir de pas y penser, choisir que ça existe pas, choisir de pas avoir de problèmes avec ça. Il faut sortir, faut voir ses amis. Et attendre que ça revienne.
» Quand on est perdu faut pas bouger [pv Léa]
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» Il faut rire de la mort ! Surtout quand c'est les autres |Ulrich|
» Quand la potion est tirée, il faut la boire... {Oly'}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Sexire :: Luxire-