AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Rencontre au détour d'un chemin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Rencontre au détour d'un chemin. Lun 17 Juil - 4:01
Cela faisait maintenant quelques jours que Keith était arrivé sur l'île et il avait logé dans une chambre miteuse du centre-ville. Malheureusement, il ne pouvait même plus se permettre un tel logement. Ses maigres finances avaient fondu comme neige au soleil ces derniers jours et il était urgent qu'il se trouve un travail et un logement.

Pour se changer les idées, le Morany était parti s'entraîner au freerunning dans les bois. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait plus eu l'occasion de simplement courir. L'air frais sur son visage, l'odeur des arbres et le silence qui régnait en se début de matinée... Toutes ses sensations faisaient oublier à Keith sa situation. Il adorait toujours autant ses sorties en solitaire où il n'y avait plus que lui et les obstacles qui comptaient.

Keith bondit et saisit une branche pour passer au-dessus d'un buisson afin de retourner sur un des nombreux chemins qui parcourait la forêt. Cependant, il n'avait pas remarqué une jeune femme qui faisait elle-aussi son jogging. Étant apparu juste devant elle, aucun d'eux n'eut le temps de réagir pour éviter la collision.

- "Excusez-moi, je ne vous avait pas vue mademoiselle."

La jeune femme qu'il avait renversé était magnifique et, pour être honnête, elle ne laissait pas le hacker indifférent. Après s'être relevé, le jeune homme tendit une main à l'inconnue pour l'aider à se relever. La brune avait un petit quelque chose qui attirait Keith. C'était une sensation des plus étranges, nouvelle mais agréable, pour lui mais il se demandait bien ce que c'était.

- "Vous n'êtes pas blessée j'espère? Je suis désolé, j'ai tendance à oublier le reste du monde quand je suis en train de courir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Lun 17 Juil - 10:45
Les dernières semaines avaient été mouvementées et éprouvantes et Luna avait eu besoin ce matin là de se vider la tête et de réfléchir. Comme à l'accoutumée dans ce genre de situations, elle avait enfilé une tenue de sport pour aller courir. Vue la chaleur et le calme des environs, elle avait opté pour un short court, et une brassière assortie, les deux noirs pour l'occasion. A n'en pas douter, sur la plastique parfaite de la Sexire, le rendu était saisissant mais comme à l'accoutumée, Luna ne faisait guère attention à l'impact que son physique pouvait bien avoir. Elle avait choisi la tenue pour sa praticité et son confort. Une paire de baskets noires également au pied, elle avait donc couru un peu le long de la plage avant de bifurquer aux premiers rayons de soleil un peu trop fort vers les frondaisons de la forêt toute proche.

Courir sous les feuillages, profiter de la fraîcheur et de l'ombre, écouter le chant des oiseaux et le calme des bois. Luna aimait ces moments de sérénité où seul le rythme soutenu de sa respiration et des foulées se faisaient entendre. Elle pouvait alors se laisser aller à songer aux événements récents : l'arrivée d'Ynka, le recrutement d'Inoue, la nuit agitée au manoir capien, diverses rencontres plus ou moins houleuses qui avaient marqué son installation sur l'île et levé un pan des secrets bien gardés des mythes. Elle était après tout venue ici pour en apprendre davantage sur ce qu'elle était ainsi que ses congénères, mais elle ne s'était pas attendue à tant de violence et de guerres de pouvoir. Il allait lui falloir se montrer prudente et trouver un moyen d'en apprendre davantage avec prudence...

Perdue dans ses pensées, la brune ne vit pas soudain une silhouette sembler se matérialiser au milieu du chemin tellement le jeune homme avait bondi soudain et ce qui devait arriver, arriva : impact! Décontenancée et prise par surprise, Luna n'eut que le réflexe de s'agripper aux épaules de l'inconnu pour ne pas se retrouver propulsée au sol, mais le geste fut trop tardif et elle ne put qu'atténuer la force de sa chute.

- Outch!

Un peu sonnée, Luna leva ses prunelles dorées sur la cause de son accident. Au dessus d'elle se tenait un jeune homme d'une vingtaine d'années aux yeux surprenants et à l'air embarrassé. Une fois la surprise du regard qui la détaillait, ce sont les ailes sagement repliées dans le dos de celui-ci qui attirèrent son regard. A n'en pas douter, un Morany! Mais après tout, c'était là leur territoire. Au moins, était il prévenant, lui tendant une main secourable pour l'aider à se relever. Glissant sa paume au creux de la sienne, Luna vint reprendre une position plus convenable, époussetant un peu son short avant de sourire avec la même allure un brin contrite à ce dernier.

- C'est à moi de m'excuser en retour, je ne faisais guère attention, j'étais prise à mes pensées. et je ne croise généralement personne par ici à cette heure de la journée. Ce coin de la journée est en général assez calme. Vous allez bien? Je ne vous ai pas fait mal? Si besoin, j'habite juste à coté et je suis médecin, donc je peux m'occuper d'un éventuel bobo.

Luna offrit un grand sourire franc et rayonnant à son compagnon d'impact avant de serrer la main qu'elle n'avait pas encore lâchée depuis qu'il l'avait aidée à se relever. Rougissant un peu en le réalisant.

- Docteur Watson, mais appelez moi Luna. Enchantée de vous avoir percuté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Mar 18 Juil - 17:17
Après s'être excusé et avoir aidée sa camarade d'infortune à se relever, Keith resta quelques instants perdu dans ses pensées, son regard perdu dans la prunelle dorée des yeux de la coureuse. Il ne prêta même pas attention aux excuses de la jeune femme tant il était fasciné par le personnage. Cette rencontre avait fait remonter des souvenirs dans la mémoire du Morany, des images du temps béni où il vivait au Japon. Ce n'est que lorsque son interlocutrice lui sera la main que le hacker revint à la réalité.

Remarquant qu'il tenait toujours la main de Laura depuis qu'il l'avait aidée à se relever, Keith s'empressa de la lâcher et observa rapidement si il avait été blessé lors de sa chute. Il constata quelques égratignures sans importance et de la terre sur ses vêtements mais rien qui nécessitait de s'en occuper tout de suite.

- "Je n'ai rien, ne vous inquiétez pas. Et puis, vous n'avez pas à vous excusez. Je suis sortit de nulle part et j'aurais dû faire plus attention."

Un peu gêné par la gentillesse dont faisait preuve la médecin, le hacker ne savait pas trop où se mettre. Après tout, il venait de lui rentrer dedans et celle-ci était malgré tout si attentionnée envers lui. Si elle était ainsi avec tout ses patients, ils devaient l'adorer pensa le Morany. Mais, pour sa part, le n'était pas à l'aise avec toute cette attention. Néanmoins, le jeune homme décida de se présenter pour éviter de froisser son interlocutrice.

- "Je m'appele Keith Saotome et je suis doctorant en informatique. D'ailleurs, le sujet de ma thèse est un peu de votre domaine aussi. Mais ne parlons pas de ça, vous étiez en train de courir il me semble. Je devrais peut-être vous laisser poursuivre votre route tranquillement."

Keith était un peu perdu face à la brune qu'il avait percuté. D'un côté, il avait naturellement envie de la voir partir pour être seul à nouveau. Il préférait de loin être seul que d'être avec quelqu'un, surtout quand elle faisait preuve d'autant de mièvrerie. Cependant, elle exerçait sur le Morany une étrange fascination qu'il ne pouvait nier bien qu'incapable d'en expliquer la cause. Il n'y avait qu'une seule personne avant ça qui lui avait fait connaître des sensations si contradictoire et, déjà à l'époque, il n'avait su en découvrir la raison. Cependant, s'il y a bien une chose que le hacker détestait, c'était de ne pas comprendre. Tant pis si il fallait se faire violence et cotoyer la médecin mais il avait besoin de savoir.

- "Après, si ça ne vous dérange pas, je pourrais courrir à vos côtés. Qu'en pensez-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Mar 18 Juil - 20:43
Un grand sourire rassuré vint éclairer les lèvres ourlées de la Sexire. Il n'avait rien et elle en était soulagée. Elle réalisa d'ailleurs qu'il se sentait visiblement aussi responsable qu'elle de l'impact et ne put retenir un éclat de rire rauque. Sa voix chaude emplit les lieux de son accent méditerranéen et elle vint pencher la tête légèrement de coté pour l'étudier un peu alors qu'il finissait de parler et lui proposer de partager la fin de la course.

- Mmmmh, un doctorant en informatique? Et dans mon domaine? Vous aiguisez ma curiosité. Il faudra me parler de ça. Mais après la course alors. J'ai vraiment besoin de me dépenser, trop vécu de choses ces derniers temps et je suis sortie courir pour me vider la tête. Mais je serais ravie cependant de courir avec vous, à une condition!

Laissant planer sa phrase un moment, Luna l'observait à la dérobée. Ce garçon était étrange, non seulement son regard et son allure, mais également cette manière de l'observer elle. Certes, sa beauté lui attirait souvent des regards auxquels elle ne faisait plus guère attention depuis le temps, mais là il y avait quelque chose de différent, comme de la curiosité et de l'étonnement. N'avait il jamais croisé de sexire sur l'île? après tout, même chez les humains, il existait des femmes sublimes. Non, cela semblait autre chose. Aussi sa condition vint tomber pour permettre à Luna de découvrir un peu plus cet inconnu qui venait de piquer sa curiosité.

- Nous courons ensemble jusqu'à la plage où j'ai ma maison et je vous y offre un verre pour vous réhydrater après la course! Cela vous dit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Sam 22 Juil - 0:35
Keith fût surpris par la réaction de Luna quand il s'excusa. Il ne comprenait pas trop pourquoi celle-ci se mettait à rire mais il était soulagé de constater qu'elle ne lui en tenait pas rigueur pour leur petit accrochage. Au moins elle accepterait peut-être sa proposition et le hacker pourrait essayer de comprendre pourquoi elle causait chez lui des sentiments si contradictoires. La médecin adressa un sourire au Morany qui se sentit obliger de sourire timidement en retour. Il avait vraiment des difficultés avec les relations humaines alors que tout ceci semblait terriblement banal pour son interlocutrice. Sans doute était-ce à cause de son métier qu'elle était si chaleureuse ou peut-être simplement ses origines. En tout cas, il y avait un monde de différence entre elle et les personnes que le hacker avait l'habitude de côtoyer.

En plus, Luna avait le don pour le mettre mal à l'aise. Keiht lui avait certes proposé de poursuivre son jogging à ses côtés mais la jeune femme avait réussi à trouver la meilleure manière pour le déstrabiliser. Elle acceptait mais à une condition... Qu'allait-t-elle lui demander? Un peu inquiet, le jeune homme attendit que son interlocutrice lui révèle ce qu'elle attendait de lui.

- "Euh... D'accord. Si vous voulez. Mais je ne suis pas le meilleur des invités."

Soulagé qu'elle ne désirait que l'inviter à boire un verre, Keith se détendit et offrit un vrai sourire à sa camarade de course.

- "Très bien, allons-y alors. Je vous suis."

Le Morany vint se mettre aux côtés de Luna et attendit son départ pour commencer à courir à ses côtés. Il se laissait guider par sa camarade, celle-ci étant la seule à connaître leur destination finale. Une fois qu'ils avaient repris une foulée de course normale, le hacker en profita pour interroger d'avantage Luna.

- "Vous habitez depuis longtemps sur l'île? Et qu'est-ce qui a bien pu pousser une femme comme vous à venir s'enterrer dans ce coin isolé de la région?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Mar 25 Juil - 0:51
Luna ne saurait expliquer pourquoi, mais après toutes les folies de ces dernières semaines, cette rencontre impromptue au coeur de la forêt Morany apaisait son coeur et les tensions actuelles. L'attention, la timidité et la considération qui transpiraient de cet homme avait sur la brune un effet qu'elle ne saurait expliquer en cet instant. Par son attitude emprunte d'une certaine précaution, il intriguait la Sexire, tout en lui donnant envie de ne pas l'effrayer, de l'apprivoiser en douceur pour qu'il en vienne à lui accorder une confiance qu'elle sentait instinctivement une denrée rare chez lui. Etait ce ses manières, ses propos, mais elle sentait en lui une défiance naturelle en la nature humaine, teintée cependant d'une curiosité à son égard, sans bien comprendre ce qu'elle pouvait avoir de spécial pour attirer son attention suffisamment pour qu'il ne la plante pas là sur ce chemin avant de repartir à son footing matinal. Pourtant non, il avait bien accepté de la suivre dans ses foulées matinales et de l'accompagner jusqu'à la maison. 

- Dans ce cas, allons y!

Inexplicablement troublée par tout ceci, elle lui sourit cependant et reprit les foulées espacées et rythmées en direction de l'orée de la forêt et de la plage bordant le lac. Le rythme était soutenu et régulier sans pour autant chercher à prouver quoi que ce soit. Il était visible que la jeune femme était une habituée de l'exercice mais qu'elle travaillait bien plus son endurance que le défi de la vitesse. Bien au contraire, elle prenait visiblement plaisir la sensation de l'air matinal sur son visage, de la nature alentour, ne pouvant retenir un sourire appréciateur à la trille du chant impérieux d'un oiseau dans les frondaisons voisines. 


Après un quart d'heure, une maison d'inspiration japonaise apparut au détour de la plage. Construite en lisière des bois, elle se trouvait près d'un petit cours d'eau qui se jetait dans le lac et une immense terrasse s'ouvrait sur ce dernier, donnant sur un ponton où se trouvaient des bouteilles de plongée avec leur détendeur. Sur le coté de la maison, une grande cabane de jardin fermée à clé jouxtait un parking où se trouvait pour le moment la jeep de la maîtresse des lieux donnant sur la route qui cheminait le long du rivage et rejoignait certainement la grand route. En dehors de la jeep, le parking était vide, mais le cabinet médical était fermé ce matin là donc rien de bien étonnant. 

- Nous voici arrivés. voici ma maison avec mon cabinet médical. J'y exerce les après midi et je travaille au centre de soins atlantin en matinée. Je ne sais pas si Ynka sera dans les parages, c'est ma... filleule, que j'héberge en ce moment.

A force de ne trop savoir comment présenter Ynka, Luna en était venue à cette version, qui évitait un peu les questions où les deux seraient bien en peine de répondre autrement! Encore quelques foulées et ils arrivèrent sur la terrasse par la plage. Ouvrant la grande baie vitrée, Luna retira ses chaussures et pénétra dans une grande pièce à vivre avec une cuisine ouverte dans un angle. Elle s'y dirigea directement en invitant dans un sourire Keith à entrer. 

- Je vous en prie, entrez, je vais nous prendre à boire. Voulez vous de l'eau, un jus de fruit, une boisson chaude peut être? J'ai plusieurs types de thé et un percolateur de bar que j'ai fait venir exprès sur l'île. Je suis trop habituée à mes petits cafés italiens. Une vraie addiction, je l'avoue. J'habite en fait depuis seulement quelques mois sur l'île. Je suis venue ici pour en apprendre un peu plus sur les gens ... particuliers. J'espère pouvoir mieux cerner les différences, les particularités et aider ceux qui ont besoin de soins et ne peuvent guère passer par les circuits médicaux classiques. Ce genre de travail et pouvoir rendre ce genre de service se fait généralement mieux dans un lieu au calme loin des regards...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Mar 25 Juil - 2:32
Malgré son envie de retourner s'entraîner à travers bois et d'abandonner la femme médecin, la curiosité du Morany à son sujet l'emporta. Pendant environ un quart d'heure, Keith courût dans le sillage de la brune en esquissant un léger sourire. Malgré le rythme soutenu de la jeune femme, le hacker n'avait aucun mal à la suivre dans cet exercice qui l'ennuyait un peu. Après tout, courir le long d'un chemin était quelque chose d'aisé contrairement à l'originalité dans le parcours que pouvait offrir le free-running mais sans doute Luna préférait-elle le jogging classique. Ou bien était-ce plutôt la nature qui commençait à s'éveiller qui poussait la femme médecin à courir. Après tout, il semblait au Morany avoir discerné un certain contentement chez sa camarade lorsqu'elle entendit un oiseau chanté en bordure du sentier.

Finalement, leur course les amena jusqu'à une maison d'inspiration japonaise à l'orée de la forêt. En découvrant la demeure de Luna, Keith se demanda s'il avait bien fait de la suivre. En effet, la bâtisse faisait remonter chez lui de nombreux souvenirs qui le déstabilisaient quelque peu. Assailli par ceux-ci, il ne remarqua même pas la jeune femme entrer alors qu'il se remémorait la première fois qu'il avait été dans une telle demeure. Le souvenir était toujours frais dans sa mémoire malgré les années passées... C'était le jour où il avait rencontré l'oyabun.

Peut-être était-ce à cause de ce souvenir mais le Morany avait inconsciemment changé son comportement face à cette bâtisse. Lui qui était d'habitude si indifférent à ce que les autres pouvaient penser et se moquait des règlements affichait maintenant une attitude cérémonieuse. Il s'était arrêté et se tint bien droit, presque au garde-à-vous, devant la demeure de Luna. Puis, quand celle-ci l'invita à entrer, le hackeur s'inclina respectueusement devant l'entrée avant de se déchausser pour entrer dans la pièce à vivre.

- "Je suis très honoré de votre hospitalité. Si vous en avez, j'apprécierais un gyokuro si vous en avez sinon un autre thé vert me conviendra."

Par automatisme, le hacker alla s'installer à la place réservée au wakagashira autour de la table lors des réunions du Clan. C'était la place qu'il occupait avant d'être contraint de fuir à la mort de l'oyabun et, depuis lors, il n'avait plus mis les pieds dans une maison d'inspiration japonaise. Aussi, la maison et la pièce le replongeant à cette époque, Keith avait repris ses anciennes habitudes.

- "Les gens particuliers... Vous voulez dire les gens comme moi? Bien que la tranquillité de l'endroit vous permette de soigner les autres à l'abri des regards, n'est-ce pas compliqué pour vos patients de venir jusqu'ici?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Mar 25 Juil - 16:40
Alors qu'elle invitait le Morany à pénétrer dans sa demeure, Luna nota de suite un changement subtile dans son comportement. L'attitude cérémonieuse, le retrait des chaussures sur le pas de la porte, tout dans les gestes de ce dernier montraient une connaissance naturelle des coutumes de savoir vivre japonais qui interpela la doctoresse. Les occidentaux n'avaient pas ce même sens de l'étiquette, et elle fut touchée de le voir agir ainsi inconsciemment car le mode de vie plein de respect et de déférence de l'empire du soleil levant la laissait souvent nostalgique. La mentalité y était profondément différente dans le rapport à l'autre. Et, bien qu'aillant vécu durant ce dernier siècle un peu partout dans le monde, le Japon était devenu et resté son lieu de coeur depuis des décennies. Le quitter avait été difficile, mais si elle voulait mieux comprendre ce qu'elle était, elle devait s'échapper de sa routine et aller au devant des secrets, d'où son arrivée et son installation sur l'île. En attendant, elle ne put retenir un sourire doux et une inclinaison du buste protocolaire quand Keith désigna son choix de boisson, réflexe acquis avec le temps en compagnie de son amie Masami.

- J'ai du thé d'ombre oui. C'est un excellent choix, peu de gens le connaissent pourtant dans cette partie du monde. Son goût très doux et umami est pourtant unique en son genre. Je le fais venir de Kyoto directement pour être sure de ne pas avoir affaire à une contrefaçon. Par contre, installez vous car sa préparation requiert un peu de temps.

Avec un regard amicale, elle lui proposa soit la table basse dans le salon, soit de la rejoindre dans la cuisine ouverte pour discuter pendant la confection du thé. Alors qu'elle mettait de l'eau à bouillir, Luna sortit un kyusu de son placard et l'installa sur le comptoir, ainsi que deux petites tasses et une boite à thé qu'elle prit elle aussi dans le placard. Elle sortit quelques feuilles de gyokuro et les installa dans le kyusu. Un peu avant que l'eau ne bout, elle versa l'eau dans les tasses et commença, tout en discutant à faire passer celle ci de tasse en tasse pour en refroidir la température afin d'atteindre celle adéquate à l'infusion de ce thé si particulier. Une fois le résultat attendu obtenu, elle laissa l'eau couler dans le kyusu et fit infuser les feuilles durant deux minutes pour ensuite servir enfin, le doux nectar dans les tasses et en offrir une à Keith. Le rituel avait pris son temps et permis à Luna de continuer la conversation.

- Je voulais davantage dire les gens comme nous en fait. Vous êtes un Morany n'est ce pas? J'ai hésité un moment car on dit qu'autrefois les zéphyrs avaient aussi des ailes, mais vos yeux... Ils sont fascinants. Je n'en avais jamais vu de tel par le passé. Toujours est il que les moranies ne sont pas les seuls mythes sur l'île. Il y coexiste d'autres races de ce qu'on nomme les mythes. Nous devons tous cacher notre existence aux humains qui vivent avec nous pour éviter qu'une guerre voit de nouveau le jour. C'est pour cela aussi que j'ai créé ce cabinet loin de tout, pour pouvoir prendre soin des nôtres loin des regards indiscrets. Ceux qui savent ce que je fais savent trouver le chemin. Après tout, il suffit de venir en voiture! Si vous passez par devant, vous verrez que la route du rivage qui contourne le lac atlantin vient jusqu'ici. Je suis juste isolée par le chemin qui traverse la propriété mais l'impression d'isolement et en fait toute relative. Disons qu'il est rare de venir ici "par erreur". Ce qui évite les personnes trop regardantes et curieuses qu'il aurait été plus difficile de garder à distance en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Mar 25 Juil - 18:08
Keith n'avait pas vraiment réfléchit en demandant un gyokuro. Pourtant, il s'avait que ce thé était déjà rare au Japon et qu'il était presque inconnu en dehors du pays du soleil levant. Et il était quasiment impossible de s'en procurer en dehors de la péninsule nippone. Pourtant, la jeune femme connaissait ce thé et même sa préparation. Pour connaître aussi bien ce thé d'ombre particulier, elle devait avoir vécu quelques temps au moins au Japon.

Le hacker observa avec un certaine satisfaction la brune préparé le thé, souriant légèrement. Il avait toujours apprécié regarder la maîtresse de maison préparé cette boisson délicate lorsqu'il était au Japon. En entrant dans cette maison, c'est un peu comme si il avait voyagé dans le passé, retournant à l'époque la plus heureuse de sa vie. Le jeune homme se sentait bien ici, sans doute à cause de la nostalgie que la demeure provoquait chez lui mais le japonais appréciait cette sensation.

Le Morany était resté ainsi silencieux en attendant que Luna lui serve son thé et la remercia en japonais avant de prendre la tasse qu'elle lui offrait. Il ne s'était même pas aperçu qu'il s'était exprimé dans sa langue maternelle et, lorsqu'il reprit la parole, il continua à utiliser celle-ci.

- "On dirait que vous en savez bien plus sur moi et ma maladie que moi sur vous. Puis-je vous demander ce que vous êtes si vous n'êtes point humaine? Après, mes remarques concernant votre localisation était surtout pour ceux qui ne possèdent pas de voiture ou qui seraient dans l'incapacité de conduire suite à leurs blessures. Cependant, je comprends mieux ce choix pour votre cabinait."

Sur ces mots, Keith commença à déguster son thé. Il ferma doucement les yeux pour profiter de l'arôme unique du thé qui lui avait été servit. Même si le choix de l'emplacement de la maison de Luna était discutable mais il était incontestable qu'en matière de thé elle était une experte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Jeu 27 Juil - 23:24
Le regard de Luna se fit bienveillant et heureux de voir que son hôte appréciait le breuvage à la hauteur de sa qualité. Elle avait remarqué que d'assister au rituel le détendait indéniablement, et l'entendre lui répondre en japonais la conforta dans cette idée. C'est donc avec un sourire chaleureux qu'elle reprit la parole elle aussi dans cette langue, avec un accent marqué de Kyoto. 

- Je ne sais si j'en sais davantage. J'essaie en tous les cas d'en apprendre plus pour pouvoir prendre soin de chaque race du mieux possible. Et dans le cas des Moranies, c'est d'autant plus crucial que votre nature est le fruit pour nombre d'entre vous d'une forme de contamination. Pouvoir vous soigner sans risque d'être à mon tour infectée est donc crucial et cela me demande de me montrer à la fois informée, prudente, et attentive. Je ne suis en effet pas de la même race, je suis ce que l'on nomme une sexire. Je suis née, il y a un peu plus d'un siècle en... Europe. Notre nature est assez différente de la votre. Notre longévité est essentiellement indexée à l'énergie que nous puisons dans les relations.. intimes. 

Luna rougit de dévoiler cela. Sa pudeur naturelle, assez rare pour quelqu'un de sa race, l'embarrassait toujours quand il fallait en arriver à expliquer ce genre de choses.

- Disons que pour la plupart de ceux de mon espèce, ce n'est pas vraiment un problème, car les sexires sont généralement extravertis ou à l'aise avec  cette notion. Mais j'avoue ne pas être ainsi, mon passé m'a marqué depuis mon enfance. Il m'est donc parfois assez complexe de m'alimenter convenablement. Un... ami sexire m'avait conseillé de trouver un "partenaire" régulier mais tant que je ne me comprendrai pas mieux moi et tout le processus, je ne supporterai pas d'imposer de risquer son bien être à une personne à qui je tiens.

Pour Luna, il ne lui venait pas à l'idée de partager de tels moments régulièrement avec une personne à qu'elle ne serait pas attachée. Le regard soudain un peu triste, elle but une gorgée de thé pour se redonner contenance. Parler de sa nature était... compliqué.

- Chacune des races a ses forces et ses faiblesses. Certains le vivent pleinement, d'autres sont plus prudents de nature. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Hier à 5:49
Keith écouta attentivement la jeune femme qui lui en expliqua un peu plus sur la maladie qui l'affectait et une autre race qu'elle appelait les Sexires. Cependant, il avait des difficultés à la suivre quand elle en parlait. Celle-ci usait de nombreux sous-entendus et de métaphores que le Morany avait beaucoup de difficulté à saisir. Qu'est-ce qu'elle appelait des relations intimes? Pour quelqu'un comme Keith, c'était déjà une relation intime que de donner son nom et d'inviter quelqu'un chez soi mais il avait l'intuition qu'elle parlait d'autre chose. Cependant, il remarqua qu'elle maîtrisait parfaitement le japonais pour une Européenne et plus particulièrement le kansai-ben. Il y avait bien des différences avec celui qu'il connaissait mais, si elle avait vraiment plus de cent ans, la langue avait sans doute évolué. Le hacker décida donc de continuer la conversation dans ce dialecte de la région du kansai.

- "En tout cas, vous maîtrisez bien notre langue pour une étrangère. Vous avez dû vivre pas mal de temps dans notre archipel. Cependant, je dois avouer que j'ai des difficultés à voir pourquoi vous avez des difficultés à vous nourrir."

Le jeune homme marqua une pause, essayant de trouver les mots pour expliquer sa situation. Il détestait devoir reconnaître son ignorance dans un domaine mais il ne voyait pas comment y échapper. Prenant une gorgée de son thé, Keith soupira doucement avant de continuer.

- "Je ne suis pas très douée en ce qui concerne les relations sociales... J'ai toujours été plus proche des machines que des humains. Au moins, elles ne cachent rien et sont claires et précises. Après tout, de mon point de vue notre relation est déjà intime même si nous sommes restés très protocolaire."

Le Morany adressa alors un timide sourire à la Sexire, rougissant légèrement. Si l'environnement l'avait apaisé, Keith sentait à nouveau une gêne monter en lui. D'une part, il avait envie d'en apprendre un maximum sur les différentes races, informations qui seraient cruciales ici, mais d'un autre côté il aurait préféré passer sur un autre sujet. Après tout, Luna l'avait invité pour qu'il parle de ses recherches alors pourquoi n'avait-il pas abordé le sujet plutôt que de poser des questions? La réponse était simple, bien sûr... Ces races dont parlaient la médecin était un mystère qu'il voulait percer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Aujourd'hui à 5:01
Luna inclina la tête avec élégance au compliment du jeune Morany. Pour elle, parler en japonais était tout ce qu'il y avait de plus naturel. Elle avait passé de nombreuses années sur place, entre ses différents voyages dans différents pays pour apprendre et se perfectionner dans toutes les formes de médecine et de recherche médicale qu'elle avait pu se faire enseigner. Médecines douces, biochimie, thérapie génique, phyto ou lithothérapie, elle n'avait jamais négligé le moindre axe d'apprentissage, confrontant les théories, les résultats, les influences afin de s'armer de son mieux pour étudier le sujet ultime de ses recherches : la biologie des races et comment les soigner au mieux en fonction de leurs caractères uniques. Cela l'avait donc portée sur tous les continents aux quatre coins du globe durant près d'un siècle et elle en avait acquis également la connaissance de nombreuses langues et dialectes.

- J'ai en effet passé de nombreuses années sur l'archipel. C'est un coin du monde auquel je suis profondément attachée. Où que j'aille, mes chemins m'y ramenaient sans cesse.

La question suivante embarrassa davantage la sexire. Il disait apprécier les machines pour leur aspect clair et précis, mais être également peu doué pour les relations sociales. Comment aborder alors ce point sans être trop détournée tout en ne le choquant pas. A n'en pas douter, l'exemple serait à propscrire pour ne pas le voir s'enfuir ! Prenant une gorgée de son thé, Luna pesa ses mots puis reprit la parole.

- Je suppose que le mieux pour que vous compreniez et de l'expliquer sans détour, même si c'est assez... provoquant. Les sexires puisent leur énergie dans celle produite lors de rapports sensuels ou sexuels avec leur partenaire, mais également en moindre mesure dans la chaleur humaine d'affection mutuelle ou plus pragmatiquement par celle libérée par l'excitation sexuelle : caresses, massages, visualisation de situations érotiques ou plus explicites... En règle générale, les sexires sont assez peu sujets aux tabous et à la pudibonderie. Mais mon passé et mon enfance ont été plutôt... traumatique. Et je vis assez mal ma propre nature, ayant peur de ne pas pouvoir me contrôler si je me laisse aller sans retenue aux penchants de ma nature de sexire.

Luna se racla la gorge, les yeux résolument rivés sur sa tasse de thé, n'osant pas lever ses prunelles dorées sur Keith.

- Mais vous m'aviez proposé de me parler de vos recherches. C'est, j'en suis persuadée, un sujet des plus passionnants!

Oui, on appelle ça tenter de noyer le poisson...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Aujourd'hui à 5:42
Luna sembla hésiter un peu avant d'expliquer au Morany comment ses semblables et elle-même se nourrissaient. Malgré les signes de la gêne qu'éprouvait son interlocutrice à aborder le sujet, le jeune homme ne s'en formalisa pas, croyant simplement qu'elle ne voulait pas en dévoiler trop sur les secrets de sa race. Cependant, il comprit sa maladresse quand elle expliqua préférer éviter le sujet à cause d'un traumatisme durant son enfance.

Ne sachant pas très bien comment réagir dans cette situation, Keith resta silencieux et dégusta son thé jusqu'à ce que Luna évoque ses recherches. Instantanément, une lueur s'alluma dans les yeux du hacker et il sembla tout de suite plus à l'aise, en n'en oubliant même son habituelle indifférence aux autres. Maintenant que Luna avait abordé un sujet dans son domaine, le jeune homme ne pouvait s'empêcher détaller ses travaux pour montrer son génie.

- "Actuellement, je fais des recherches dans le domaine des interfaces cerveau-machine.
Le but de mes recherches est de mettre au point une technologie qui permettre à l'humain et la machine de communiquer directement, un peu comme par télépathie, plutôt qu'avec des médiums comme les écrans, les claviers ou les souris.
"

Marquant une courte pause, il observa la réaction de Luna en se demandant comment elle réagirait à la suite. Après tout, c'était la partie du projet qui, actuellement, posait le plus de problème éthique au niveau des médecins. Bien sûr, le Morany se moquait bien de ceux-ci et c'est pourquoi il avait continué ses recherches. Que ce soit éthique ou non, que ce soit utilisé ou non... Tout ceci était secondaire. Le plus important était de réussir ce challenge.

- "Avec les récents progrès en robotique, nous pouvons fabriquer des prothèses articulées aussi performante qu'un membre naturel. Cependant, la plus grande barrière qu'il nous reste est la communication entre la prothèse et notre corps, en particulier le cerveau. Ainsi, les prothèses bioniques utilisent aujourd'hui une connexion myoélectrique. Pour faire simple, on accroche la prothèse à ce qui reste du membre amputé et on plante des électrodes pour mesurer l'activité électrique des muscles."

Keith s'arrêta à nouveau pour reprendre une gorgée de thé, un léger sourire s'esquissant sur ses lèvres. Il aimait tant exposer ainsi sa science et Luna semblait être bon public.

- "C'est une méthode plutôt archaïque mais qui permets au cerveau de contrôler la prothèse et est facile à mettre en place. Par contre, l faut régulièrement réopéré le porteur de la prothèse pour remplacer les électrodes et retirer les tissus cicatriciels. En effet, vous comprendrez que le système immunitaire voient cet intrus, nécessaire au fonctionnement de la prothèse, comme une menace à éliminer. L'idée sur laquelle je travaille est donc une interface cerveau-machine basée sur la nano-technologie. Dans un premier temps, j'essaye de mettre au point des nano-senseurs capables de mesurer l'activité électrique d'un neurone individuellement. Après, l'étape suivante serait de lui permettre d'envoyer de l'information au neurone ce qui permettrait à cette interface de constituer une interface où la communication est possible dans les deux sens. Grâce à cela, l'utilisateur pourrait contrôler la prothèse pour, par exemple, faire ses lacets et la prothèse pourrait envoyer à l'utilisateur différentes informations permettant de rendre le sens du toucher par exemple. Vous vous rendez compte du potentiel de cette technologie?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Aujourd'hui à 13:03
Le Morany ne semblait pas insister sur la compréhension des caractéristiques de sa race, ce qui rassura Luna, car elle n'était vraiment pas à l'aise d'évoquer ainsi tout ceci avec un homme qu'elle venait de rencontrer. Certains peu scrupuleux auraient même pu prendre cela pour des avances et elle ne tenait vraiment pas à ce que cela soit perçu ainsi! C'est donc avec soulagement que Luna vit celui-ci embrayer sur le sujet qu'elle avait relancé. Il faut avouer que le sujet était assez captivant. Même si elle ne s'y connaissait que superficiellement en biotechnique, Luna en avait acquis des connaissances théoriques lors de ses études. Davantage sur la partie biologique et les problèmes de compatibilité et de rejet des implants en vérité mais il fallait avouer que pour le coup, l'idée de contourner cela avec une nouvelle approche était intéressant.

- Les implants sont en effet toujours un souci : rejet, cicatrisation, vieillissement du matériel, interfaçage. C'est un domaine assez complexe que la connection homme - machine. J'ai vu des études sur des interfaçages gérés par des lunettes qui captent le mouvement oculaire du porteur, mais cela reste assez peu intuitif et naturel. Après, je n'ai pas de connaissances suffisantes en interfaçage pour forcément comprendre tout l'aspect technique de votre projet, mais si vous avez des questions sur la partie organique, je serais ravie de vous apporter mon aide. Ma... fille par contre est passionnée en technologie avant gardistes. Je suis sure que votre projet la captiverait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin. Aujourd'hui à 13:48
Le hacker était content de voir que Luna appréciait son sujet de recherche et constata même qu'elle soulevait certaines questions intéressantes. Un sourire se dessina sur ses lèvres quand la jeune femme évoqua les problèmes de la technologie actuelle. Effectivement, il était difficile de maintenir en état de tel prothèse plus de quelques années et encore... C'était à grand renfort d'interventions chirurgicales et de traitements médicaux.

- "Effectivement, la technologie actuelle n'est pas très performante. En particulier, l'interface homme-machine est systématiquement reconnue comme une attaque par l'organisme. Cependant,
la technologie sur laquelle je travaille pourrait changer la donne. En effet, l'idée est d'avoir des éléments d'interface si petits qu'il n'y aurait ni cicatrisation ni rejet. Pour cela, on utilise des capteurs qui sont à peine plus grand qu'un virus. Grâce à un réseau de senseurs de ce genre, on peut obtenir une cartographie en temps réel de l'activité cérébrale bien plus précise que n'importe quelle technologie actuelle.
"

Certes, l'idée était séduisante sur le papier mais il y avait encore de nombreux problèmes avec celle-ci. Entre autre, le déploiement et le remplacement des capteurs. Après tout, la barrière encéphalique était un filtre extrêmement performant et c'était un problème difficile à résoudre. Néanmoins, une équipe du MIT travaillait sur cette partie du problème et il espérait qu'ils trouveraient une solution.

- "Bien sûr, il y a encore de nombreux éléments à développer avant que la technologie soit au point. En ce qui me concerne, je travaille principalement au niveau du protocole de communication de ces senseurs. Il faut trouver des méthodes alternatives de transmission des données, que ce soit pour le type d'onde porteuse du signal ou la manière de l'encoder et développer des algorithmes d'agrégation des données pour des composants aussi rudimentaires."

Keith marqua alors une pause et termina de déguster sa tasse de thé.

- "Comme vous le constatez, cette technologie n'en est qu'à ses début et est très immature mais c'est un sujet de recherche passionnant et mêlant de nombreuses disciplines. Cependant, le véritable challenge sera de s'attaquer aux interfaces bidirectionnelles. En effet, un des aspects les plus prometteurs de cette technologie est la possibilité d'envisager un lien machine-cerveau impossible avec les technologies actuelles. Cependant, cela ouvre de nombreux autres problèmes comme la sécurité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre au détour d'un chemin.
Revenir en haut Aller en bas

Rencontre au détour d'un chemin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ALEKSANDRA & GASPARD Ҩ « au détour d'un chemin. »
» Au détour d'un chemin # Prio Nuage de Rêve #
» Passe ton chemin ou fait demi-tour
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Morany :: Forêt-