AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Mer 2 Aoû - 23:45

--


« - […] Et donc si je multiplie par le même dénominateur, ça… *La sonnerie de fin de classe retentit*, ça donnera le résultat suivant. J’espère que cet exercice a été compris par tout le monde ?
-OUIII !
-Allez-y et bon week-end à tous !
-MERCI ! A VOUS AUSSI MONSIEUR !
-Merci ! »


Le cours venait tout juste de terminer. Jack s’assied deux petites minutes pour reprendre un peu son souffle. Il rangea ses affaires, puis sorti de la salle de cours tout ayant bien pris soin de fermer tous les volets et d’éteindre les lumières. Il ferma la porte et se dirigea vers la sortie. Sur le chemin, il croisa et salua quelques professeurs, ils n’étaient pas encore habitués à voir un homme de cette taille avec le physique d’un enfant être professeur dans un lycée. Mais Jack n’en avait que faire, cette différence, il pouvait en jouer aisément quand il le souhaitait.

Après être monté dans son véhicule, il se dirigea vers son café. Après quelques minutes de route, il arriva devant son établissement. Laissant son sac dans le véhicule, il entra par la porte arrière du lieu et rejoignit son ami Segfeld et Erika derrière le bar.


« -Bien le bonjour Monsieur Jones, comment allez-vous ?
-Hey ! Bonjour Jack.
-Salut à vous deux, oh plutôt bien et vous deux alors ? Tout se passe bien ici ?
-Tout va pour le mieux ici Monsieur et avec l’aide de Miss Erika, je suis aux anges.
-Tu me fais rougir Segfeld, c’est normal de s’entraider.
-J’aime ta façon de penser Erika, d’ailleurs tu es la bienvenue ici à n’importe quelle heure. C’est ta deuxième maison ici. Segfeld tu lui donneras…
-Si Monsieur veut parler des clefs, alors Monsieur saura que je lui ai déjà donné.
-Haha, toujours un cran d’avance mon cher ami.
-Toujours Monsieur Jones.
-Bon, je vais donner un petit coup de main, laissez-moi faire pour les prochains clients et allez boire un coup, c’est moi qui offre.
-Merci Monsieur Jones, très aimable à vous.
-Oh merci Jack !
-Pas d’quoi ! »



Le trentenaire blondinet enfila un tablier noir, avec le logo « » brodé en jaune or sur le haut gauche de son vêtement, et commença à préparer les grains et servir plusieurs cafés aussi délicieux les uns que les autres aux clients qui arrivaient. Puis, la clochette sonna de nouveau pour avertir qu’une nouvelle clientèle était entrée.


« -Bienvenue au « Tranquille » Monsieur. Puis-je prendre votre commande ? »

--
Feat. Mysto Hiruko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Etudiant
Pouvoir :: La gravité
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Jeu 3 Aoû - 1:47
La rencontre du destin



Comme d'habitude à l'académie, la fin de semaine de Mysto se termine par une interro de quatre heures afin de vérifier ses compétences, à lui comme à ses camarades de classe. Une nouvelle fois, le jeune Capien se démarque avec deux ou trois autres élèves en terminant sa feuille d'interro en deux heures et demie. Ses capacités intellectuelles ne sont pas spécialement hautes mais lui permettent de comprendre facilement et ainsi toujours arriver à une moyenne plutôt correct.

Pour les plus rapides, aucune obligation de rester jusqu'à la fin des quatre heures. C'est pourquoi Mysto se leva et déposa sa feuille sur la table du professeur avant de sortir de la classe. Semaine enfin terminé pour lui, il se dirigea dans son quartier afin de déposer ses affaires chez lui. Aujourd'hui, il pensait aller faire un tour dans le quartier des humains, il paraît qu'un nouveau café avait ouvert il y a peu et qu'il était plutôt bien côté. De toute façon, il n'avait pas grand chose d'autre à faire en fin de semaine à part se balader et se reposer avant d'entamer la suivante.

Il retira donc son uniforme et enfila ses vêtements habituels. Une fois vêtu tout de noir, capuche enfilée, il sortit de son appartement. Le quartier Capien était quelque peu agité, la fin des cours venait d'avoir lieu, tout le monde était pressé de rentrer chez soit. Mysto lui se dirigeait dans l'autre sens, direction le quartier des humains. Une fois arrivé dans le quartier, il ne lui restait plus qu'à trouver l'établissement en question. En effet, malgré qu'il avait entendu parler d'un café, il ne connaissait pas le nom. Cependant, il savait bien que ça n'allait pas être difficile à trouver. Il interpella une dame qu'il venait de croiser après avoir retiré sa capuche par politesse.

- "Excusez-moi, vous pouvez m'indiquer où se trouve le nouveau café qui a ouvert dans le coin s'il vous plait ? Et son nom"

Comme à son habitude, aucun sourire, un visage inexpressif et une tonalité froide comme son regard. Heureusement, la dame, assez âgée et très aimable lui indiqua la direction à prendre avant de lui donner le nom de l'établissement. C'était le "Tranquille". Voilà un nom assez spécial mais s'il reflète le calme présent dans le café, Mysto risquerait surement d'y passer du temps durant ses heures perdues. Lui qui apprécie le calme et la tranquillité. Enfin, il allait vite le savoir puisque, après quelques mètres, il arriva en face d'une porte, au-dessus d'elle était écrit "Le Tranquille". Pas de doute, c'était bel et bien ici. Une fois la porte ouverte, il constata que beaucoup de clients étaient présents, preuve que les rumeurs sur la qualité de l'établissement étaient réelles et fondées.

Il entra alors dedans et, à peine arrivé à l'intérieur qu'une pression s'installa dans tout le café. Comme à son habitude, son pouvoir exerçait une pression qui pouvait être ressentit par les personnes proches. Cependant, ce phénomène ne causait qu'un petit malaise mais rien de bien méchant.
Une fois assit au bar, le serveur lui souhaita la bienvenue.

- "Bienvenue au « Tranquille » Monsieur. Puis-je prendre votre commande ?"

- "Merci, un café s'il vous plait."

Il ne prêta pas une seconde attention à la taille du serveur, du moment qu'il porte le tablier, le serveur doit être traité comme tel et ne doit pas être dévisagé. Ce n'était de toute façon pas son genre, pour lui ces choses n'étaient pas importantes. En revanche, la télé accrochée au mur elle, l’était bien plus. En effet, elle permettait au jeune homme de savoir ce qui se passait dans les quartiers proches et s'informer des situations. Surtout que certaines l'intéressaient au plus haut point. Son regard vide était donc fixé à l'écran avec un visage inexpressif tout en attendant son café.

ft. Jack Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Ven 4 Aoû - 1:07

--


« -Merci, un café s’il vous plait. »


Être chaque jour, ou presque, dans le café permettait à Jack de reconnaitre les clients habitués des non habitués. Et ce client-ci n’était pas du tout un habitué. Pour le savoir, rien de bien compliquer, tout d’abord il aurait précisé son type de café : sucré, au lait, noir, fort, café lounge, et cetera. Et en second, ceux qui sont familiarisés avec « Le Tranquille » ont leurs petites manies en se dirigeant directement vers les différents canapés du lieu.

Mais un nouveau client était toujours une excellente nouvelle, cela voulait tout simplement dire que le bouche à oreille fonctionnait à merveille et que le lieu avait taillé sa petite réputation. Le tenancier prépara le café noir pour le jeune homme. Une fois la tasse déposée dans sa petite coupelle, il ajouta deux petites dosettes de sucre si ce dernier souhaitait en mettre. Il se rapprocha du jeune aux cheveux rouges et posa délicatement la commande sur le bar avec un charmant sourire. Comme accompagnement, il lui offrit une petite viennoiserie faite par les mains de la jeune Erika, ce qui d’ailleurs lui valut un petit clin d’œil discret par le patron pour la féliciter de son travail.

Le café servi, Jack allait retourner à la machine de grains, mais il resta captivé par une chose : le jeune homme qui fixait l’écran du grand écran sur le haut du mur. Attendait-il quelque chose ? Il n’affichait aucune émotion, même pas un sourire juste un regard perdu dans les couleurs de l’écran. Le trentenaire se tourna pour comprendre ce qui pouvait tenir en haleine le nouveau client.


« -DIRECT YK INFO DE DERNIERE MINUTE ! Madame Iste, quelle est la situation ?
-Oui ! Nous sommes en direct de la ville Yasashi Koji où un homme quinquagénaire s’est fait agressé par un inconnu. Les témoins visuels ont décrit à quoi ressemblait l’agresseur : il mesure environ un mètre quatre-vingts, est vêtu d’un long manteau noir et d’un béret bleu foncé. L’arme avec laquelle il a agressé gravement la victime est un parapluie, si vous le retrouvez appelez la police qui s’en occupera. Alertez les forces de l’ordre pour toute ressemblance avec cet inconnu si vous l’avez vu et ne faites rien d’imprévu ! C’était Iste du Direct YK. »



Ce pays devenait de plus en plus compliqué. Jack resta fixe devant cet écran, dos à tous ses clients, ses poings se serrèrent, son sourire disparu et laissa place à une colère qui montait en lui. Il finit par murmurer :


« -Qui que ce soit, il finira par le payer. »


Depuis la table où sont installés Segfeld et la jeune Erika, l’ami Seg’ pouvait lire en Jack comme dans un livre ouvert. Leur amitié avait vaincu vents et marées et aujourd’hui, un seul soupire était compris par l’un comme par l’autre. Le vieillard se leva et envoya une cacahuète sur la tête de son patron. Ce dernier changea instantanément et réafficha son sourire et se tourna face à ses clients et devant son bar pour le nettoyer.

Tout ceci s’explique par une chose simple : « Celui qui entre, doit veiller à garder son calme, être poli et de bonne humeur ou alors il comprendra sa douleur. » Une loi implacable à l’intérieur du « Tranquille ».


--
Feat. Mysto Hiruko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Etudiant
Pouvoir :: La gravité
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Ven 4 Aoû - 3:48
La rencontre du destin



On voyait bien que le jeune Capien n'avait pas l'habitude de venir dans ce genre d'endroit. La plupart des clients étaient installés sur les canapés afin de regarder la télé mais Mysto préférait le bar. Il y avait moins de monde et il se sentait moins oppressé, plutôt ironique sachant que c'est plutôt lui qui provoquait une ambiance pesante.

Pendant ce temps, le serveur préparait la commande, ajoutant des dosettes de sucre puisque rien n'avait été précisé et déposa la tasse sur le bar tout en souriant à son client. Sourire qui ne fut même pas remarqué puisque Mysto était complètement figé par la télé. En effet, une information de dernière minute venait tout juste d'avoir lieu, la chaine présentant le direct avait coupé leur programme pour un flash spécial.

-"DIRECT YK INFO DE DERNIERE MINUTE ! Madame Iste, quelle est la situation ?"

-"Oui ! Nous sommes en direct de la ville Yasashi Koji où un homme quinquagénaire s’est fait agressé par un inconnu. Les témoins visuels ont décrit à quoi ressemblait l’agresseur : il mesure environ un mètre quatre-vingts, est vêtu d’un long manteau noir et d’un béret bleu foncé. L’arme avec laquelle il a agressé gravement la victime est un parapluie, si vous le retrouvez appelez la police qui s’en occupera. Alertez les forces de l’ordre pour toute ressemblance avec cet inconnu si vous l’avez vu et ne faites rien d’imprévu ! C’était Iste du Direct YK."

Sucrant son café avec les deux dosettes, Mysto restait néanmoins concentré sur l'écran. Comme souvent, une aggression venait d'avoir lieu mais le jeune Capien savait très bien comment cette histoire allait se terminer. C'est d'ailleurs ce qui l'embêtait un peu, laisser faire la justice de nos jours n'était plus possible, si les choses continuaient de passer ainsi, les quartiers allaient très vite sombrer dans la délinquance et le crime. Même si, on peut déjà avoir quelques aperçus comme aujourd’hui. Cet évènement intriguait donc notre jeune garçon au plus haut point.

Il tourna son regard vide vers le serveur tout en dégustant son café.

-"Dites voir, j'ai l'impression que l'agression a eue lieu dans ce quartier mais l'endroit ne me dit pas grand chose. Savez-vous où cela se passe ?.. Ah et serait-il possible d'avoir d'autres dosettes de sucre ?"

Son objectif était d'aller sur les lieux de l'évènement afin d'avoir plus de renseignements. Laisser la justice s'en occuper était une perte de temps selon lui, il ne voulait plus s'en remettre aux forces de l'ordre, il était bien décidé à faire justice lui-même désormais afin de montrer que la Loi n'est pas un choix, elle doit être appliquée par tous et ceux qui dérogent à cette règle doivent en subir les conséquences.

ft. Jack Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Sam 5 Aoû - 12:03

--

Le jeune homme tourna son regard vers Jack et lui posa une question concernant le lieu de l’agression. Il ne devait pas vivre ici depuis longtemps ou alors n’a jamais vécu dans cette ville. Le patron passa un coup de serviette sur le comptoir et répondit :


« - Pas de souci Monsieur, je vous apporte ça de suite. »


Le professeur se retourna pour récupérer deux dosettes en plus dans un petit panier rempli de sucres et les déposa près de la tasse du client tout en ajoutant :


« -Oui ça se passe dans une rue près d’un petit supermarché pourtant assez tranquille. Comme quoi on n’est jamais protégé à 100%, voire jamais protégé du tout. Des agressions de ce genre ne devraient pas exister dans ce monde et pourtant. Qu’en pensez-vous Monsieur ? Vous avez l’air assez jeune, je voudrais savoir un peu si nos générations sont si différentes de ce qu’on dit. »


Étrangement, face à ce jeune homme, on pouvait ressentir une sorte de neutralité. Était-ce simplement une impression ? Ou était-il réellement ainsi ? Mais pour Jack, c’était un excellent moyen de savoir comment fonctionnait son cerveau. Était-il simplement un citoyen de l’île ou avait-il un œil extérieur à tout ceci? Si tel est le cas, le blondinet serait peut-être intéressé par lui pour une future collaboration concernant quelques projets.

Alors que le tenancier était en pleine discussion et réflexion face au jeune aux cheveux rouges, Segfled et Erika remarquèrent que plusieurs clients allaient s’en aller et donc payer leurs consommations.


« -Miss Erika, reprenons du service si vous le voulez bien sinon les clients vont attendre au bar.
-Avec grand plaisir Seg’, je m’occupe de nettoyer les tables.
-Je vous en remercie Miss Erika. »



Les deux serveurs reprirent du service et quant à Jack, il était debout face au client en pleine discussion.


--
Feat. Mysto Hiruko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Etudiant
Pouvoir :: La gravité
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Dim 6 Aoû - 4:24
La rencontre du destin



Le serveur récupéra les deux dosettes de sucre et les déposa sur le bar à porté de main de son client. Il en profita en même temps pour répondre à sa question sur les évènements qui se passaient paraît-il, tout près d'ici.

- "Oui ça se passe dans une rue près d’un petit supermarché pourtant assez tranquille. Comme quoi on n’est jamais protégé à 100%, voire jamais protégé du tout. Des agressions de ce genre ne devraient pas exister dans ce monde et pourtant. Qu’en pensez-vous Monsieur ? Vous avez l’air assez jeune, je voudrais savoir un peu si nos générations sont si différentes de ce qu’on dit."

Et voilà que même les endroits habituellement tranquilles se retrouvent maintenant touchés par les délits et les crimes. La faute à qui ? La faute à la justice qui ne fait pas son boulot correctement, qui ne pense qu'à s'en mettre plein les poches et qui ne fait aucun effort pour arrêter tout ça. Pour Mysto, tout ce qu'il voit lui ment, c'est pour cela qu'il n'en a rien à faire de ce monde, impossible de vivre simplement quand jour et nuit se confondent, quand amitié et trahison se ressemblent et quand argent et pouvoir correspondent..

Enfin, pour le moment, revenons aux dires du serveur. Mysto était en effet jeune mais venant de la part d'un gamin ou du moins, avec le physique d'un gamin c'était assez ironique. Cependant, les générations n'ont aucun rapport là dedans, tous les deux avaient plus ou moins la même vision des choses même si à première vu, le serveur n'avait pas l'air d'avoir une vision aussi extrême que celle du jeune Capien.

Le jeune homme plongea son regard dans celui du serveur, gardant une voix calme et un visage froid, il confirma ses dires.

- "Malgré mon jeune âge, je suis d'accord avec vous. Non seulement ce genre de choses ne devrait pas arriver mais en plus, tout le monde sait que la justice ne fera rien ou pas grand chose pour régler cette affaire. Les soit-disant justiciers ne sont autres que des traitres qui négocient les trêves.. L'argent domine ce monde, monde dirigé par des chiffres et pour comprendre, on a pas le choix que de déchiffrer. C'est d'ailleurs pour ça que je compte me rendre sur place, on est tous plus ou moins responsable du monde que l'on bâtit. Si on ne fait rien on ne pourra pas se plaindre puisque de près ou de loin on sera complice."

Il était parti assez loin dans son délire il est vrai.. Mais d'un autre côté, il n'avait pas totalement tord, se plaindre c'est bien facile mais ne pas agir c'est être d'accord avec ce qui se passe. Aujourd'hui, plus personne n'ose parler, plus personne n'a le courage de se rebeller car ils savent très bien ce qui les attendent. Mais qu'arriverait-il si quelqu'un lançait le mouvement, sans que personne ne sache qui il est ?

- "Je ne sais pas si vous êtes d'accord ou non avec moi.. Mais que diriez-vous de m'emmener sur place juste pour... Voir de nos propres yeux ce qu'il se passe ?"


ft. Jack Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Dim 6 Aoû - 9:19

--


Un monde sans justice. Des traitres. Corruption de la justice. Responsable de notre monde. Voilà des mots et des phrases qui résonnaient parfaitement bien dans l’esprit de Jack. Sa pensée sur ce qu’il se passait dans ce monde était tout bonnement parfaite. Le blond trentenaire n’aurait pas dit mieux et cet homme venait de décrire en quelques secondes une réalité, certes malheureuse, mais une réalité quand même.

La justice n’avait que faire de ce genre d’histoire, une perte de temps et d’argent. Elle préférait s’en mettre plein les poches, que d’aider les personnes en danger. Mais tout ceci était purement stratégique. Vous savez, lorsque la justice « fait semblant » de chercher les coupables et qu’au bout de quelques temps, elle nous explique que l’affaire est close suite à des manques de preuves, c’est surtout pour créer l’insécurité sur l’île et de pouvoir manipuler les gens en masse.

Cette peur était soi-disant nécessaire pour tenir les gens à carreaux et qu’ils soient toujours sous leur contrôle. Mais lorsqu'on voit les incontrôlables se déchainer sur des innocents, on comprend qu'il n'y a rien qui est fait pour contrer ça et que justement, ils sont utilisés pour noyer des magouilles.


« -La justice a perdu de sa valeur au fil des années. A une époque, les hommes et femmes qui tenaient la justice, le faisaient avec fermeté et les sanctions étaient indiscutables. Aujourd’hui, un agresseur qui viole une petite fille sera libéré car nous lui aurons diagnostiqué une déficience mentale. Cette justice à la mords-moi-le-nœud qui traite des criminels comme des personnes malades n’a rien d’une justice. Un meurtre est un meurtre, un viol est un viol et un vol est un vol, rien de bien compliqué. Si une sanction digne de ce nom était mise en place, je vous paris que ceux qui seront tentés de faire la même chose, y réfléchiront à mille fois. »


D’ailleurs, le client aux yeux rouges ajouta une chose : pourquoi ne pas aller sur place pour voir ce qu’il se tramait ? Une idée qui ne déplaisait pas à Jack.


« -Je vous y conduis. Ma voiture n’est pas loin. Je reviens de suite. Segfeld, Erika, je dois y aller. On se voit demain, bon courage et si besoin appelle-moi Seg’.
-Bien Monsieur Jones et n’oubliez pas notre partie de jeu demain, je vous plumerai.
-J’ai hâte de voir ça haha !
-A toute Jack, fais attention à toi.
-A plus Erika. »



Jones détacha son tablier et le posa dans un panier. Il fouilla ses poches pour voir s’il avait les clés et fit signe au client qu’il était prêt.


« -Nous pouvons y aller. D’ailleurs, je m’appelle Jack Jones et vous êtes ? Si vous le permettez, peut-on se tutoyer ? »


Les voilà se dirigeant vers la voiture : direction la scène de l’agression.


--
Feat. Mysto Hiruko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Etudiant
Pouvoir :: La gravité
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Dim 6 Aoû - 22:07
La rencontre du destin



Ils étaient donc totalement d'accord sur ce monde. Ils avaient la même vision des choses, ils savaient tout deux que rien n'allait être fait, les crimes et les délits sont des moyens d'occuper les voyous, d'enrichir les dirigeants de la justice et de faire peur à la population pour les pousser à suivre leurs ordres. Tout est calculé. Les citoyens se font mener à la baguette sans même s'en rendre compte. Un système qui permet de rendre tout citoyen esclave en lui laissant penser qu'il tient les cordes. Il ne faut pas oublier une chose, voter, c'est décider de qui va décider pour toi. En aucun cas, voter est synonyme de pouvoir alors que justement c'est ce qu'ils aimeraient faire croire à tout le monde.

- "La justice a perdu de sa valeur au fil des années. A une époque, les hommes et femmes qui tenaient la justice, le faisaient avec fermeté et les sanctions étaient indiscutables. Aujourd’hui, un agresseur qui viole une petite fille sera libéré car nous lui aurons diagnostiqué une déficience mentale. Cette justice à la mords-moi-le-nœud qui traite des criminels comme des personnes malades n’a rien d’une justice. Un meurtre est un meurtre, un viol est un viol et un vol est un vol, rien de bien compliqué. Si une sanction digne de ce nom était mise en place, je vous paris que ceux qui seront tentés de faire la même chose, y réfléchiront à mille fois."


Ce qu'il venait de dire était totalement en accord avec la façon de penser de Mysto. Si la justice faisait son boulot personne ne serait tenté de reproduire ces actes.. Mais justement, faire en sorte que le monde soit calme et sans criminalité c'est aussi réduire la richesse des riches. N'oublions pas que les riches font partie des plus radins dans ce monde. L'argent dirige le monde, le monde est dirigé par la justice et la justice est dirigée par des riches. Une boucle infini qui tourne et qui enrichit ceux qui vomissent de l'argent, tout en appauvrissant encore plus ceux dans le besoin. La justice d'aujourd'hui est en elle même un crime.

- "Je vous y conduis. Ma voiture n’est pas loin. Je reviens de suite. Segfeld, Erika, je dois y aller. On se voit demain, bon courage et si besoin appelle-moi Seg’."

Il en profita pour saluer ses deux compères avant de déposer son tablier.

- "Nous pouvons y aller. D’ailleurs, je m’appelle Jack Jones et vous êtes ? Si vous le permettez, peut-on se tutoyer ?"

On ne peut pas dire qu'ils étaient amis, Mysto ne croit pas en ce genre de choses, ce n'était qu'une simple connaissance pour lui. Cependant, ils avaient la même vision des choses, ils allaient surement pouvoir s'entraider pour arriver à un but commun. Ce tutoyer était donc une bonne chose car d'après le Capien, ce n'était surement pas la dernière fois qu'ils allaient être amenés à se parler.

- "Bien sûr, donc je t’appellerais Jack et je suis Mysto."

Sans attendre l'accord, le jeune homme monta dans la voiture et s'installa. Direction la scène de l'agression, voir comment les soit-disant justiciers se débrouillent et pourquoi pas leur donner un coup de main. Ou plutôt leur faire tout le boulot afin de leur montrer comment la justice doit être faite.




ft. Jack Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Mar 8 Aoû - 1:18

--


Mysto, voilà donc le nom de ce jeune homme. Après avoir quitté l’établissement, les deux hommes se dirigèrent vers le véhicule de Jack et montèrent à l’intérieur. Une voiture noire quatre places et tous les accessoires qui vont avec : quatre roues, un volant, un rétroviseur intérieur avec un collier accroché autour et deux autres extérieurs.

Une fois installé, le barman démarra le véhicule et ils se dirigèrent vers la fameuse scène de l’agression. Le long du trajet se faisait sans un mot de la part des deux protagonistes. Jones était complétement hypnotisé par l’affaire, comme à son habitude, il ne pouvait se défaire de tous ces questionnements qui arrivaient les uns après les autres. Pourquoi être aussi violent ? Pourtant, les Hommes sont dotés d’une langue pour communiquer et débattre entre eux, alors pour quelles raisons devenaient-ils aussi hargneux ? Aussi violents ?

Et le pire dans tout cela, c’est que ces personnes sont toujours en liberté et parfois même protégés par des hautes autorités. Alors quoi ? Personne ne se bouge ? On laisse les gens mourir, se faire blesser, être sans arrêt en panique dès qu’une personne pose sa main sur une épaule ? Non ! Et Jack était bien déterminé pour détruire ce système coûte que coûte et au péril de sa vie pour la sécurité de tous : enfants, hommes, femmes, personnes âgées, animaux.

Au loin, le blondinet au volant avait aperçu des bandes jaunes pour barrer la route aux civils et laisser faire le travail des urgences, enquêteurs et policiers. Jack s’arrêta sur une zone de stationnement et descendit du véhicule. Tout en avançant, il balayait son regard de gauche à droite, de haut en bas et dans toutes les petites ruelles qu’il pouvait voir, sait-on jamais qu'un indice soit dans les parages. Mysto était non loin de lui.


« -Il y a beaucoup de monde autour, l’agresseur a sûrement donné de quoi voir à tous ces gens. Une combine plutôt bien connue pour rendre le public nerveux et le faire sentir en insécurité. Ils finiront tous par payer leurs crimes. »


L’homme avançait de plus en plus rapidement, jusqu’à arriver à l’arrière du public qui regardait la scène. On pouvait déjà entendre des accusations contre une ou des races murmurées à tout va. Voilà donc la finalité d’une agression de ce type.

Parfois, l’agression est simplement actée par un imbécile qui était ivre ou complétement déjanté sans aucun but précis. Mais à cause de ce genre d’action, des suppositions sont faites et c’est ainsi que les groupuscules se créaient pour abattre leurs vengeances sur des gens qui n’avaient rien demandé à personne. Voilà comment on en arrive à des familles détruites.

Traverser le public. Check. Le voici donc devant le dernier rempart pour enfin comprendre les actions du criminel : la police. Mais aucune chance qu’ils laissent passer deux hommes inconnus. Comment obtenir des informations ?
Des policiers. Des enquêteurs. Des gens. Une scène pleine de détails qui ne demandent qu’à être trouvés.


--
Feat. Mysto Hiruko

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Etudiant
Pouvoir :: La gravité
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Mer 9 Aoû - 9:38
La rentre du destin



Voilà les deux personnes installées dans le véhicule. Le trajet se fit dans le plus grand des silences, Mysto avait le regard pointé sur la route, repensant à son histoire. Il savait que la justice n'allait pas faire grand chose quant à cet évènement comme beaucoup d'autres d'ailleurs. Cependant, il devenait de plus en plus décider à faire sa propre justice, une vraie, qui tient la route et qu'on ne peut soudoyer, impossible à éviter et surtout, étant la même pour tous, sécurisant ainsi les plus faibles et empêchant les gros durs à faire ce qui leur plait.

Après plusieurs minutes de trajet, la route était bloquée par des bandes jaunes interdisant le passage. Ils étaient enfin arrivés sur la scène. Ils s'arrêtèrent sur une zone de stationnement et descendirent du véhicule. Le serveur avança et le jeune Capien le suivait, sur les lieux étaient présents une centaine de civils cherchant à savoir ce qui s'était passé, des enquêteurs et des policiers. Mysto balayait du regard la scène à la recherche de la victime mais celle-ci avait déjà été évacuée afin surement d'être soignée.

- "Il y a beaucoup de monde autour, l’agresseur a sûrement donné de quoi voir à tous ces gens. Une combine plutôt bien connue pour rendre le public nerveux et le faire sentir en insécurité. Ils finiront tous par payer leurs crimes."


C'est vrai que c'était une assez bonne façon d'agir afin d’apeurer les gens et semer le trouble dans leurs esprits. Cependant, Mysto avait capté un petit message dans ce que venait de dire le serveur, l'avait-il fait exprès ou non, impossible de le savoir mais il y avait bien un message. "Ils finiront tous par payer leurs crimes", sachant que les deux compères savaient très bien que la justice n'allait pas faire son devoir jusqu'au bout, le blondinet pensait donc de la même façon que le Capien, une nouvelle justice devait être instaurée et c'est elle qui ferait payer les crimes de tous ces criminels qui passent à travers les filets de la loi.

Dans la foule, beaucoup de personnes commençaient à lancer des accusations à tord et à travers. On pouvait entendre de tout, du malade au psychopathe, un règlement de compte, une affaire de drogue ou d'argent, tel ou tel race est à l'origine de cet acte... Et l'humanité dans tout ça alors ? Comment est-il possible d'accuser quelqu'un sans même savoir qui est le réel coupable ? Mais on ne pouvait pas leur rejeter la faute, s'ils avaient le sentiment d'insécurité c'est bien à cause du système pourrit qui a toujours fait en sorte que l'humanité meurt depuis qu'on a quitté le jardin d'Eden.

Mysto et Jack se frayèrent ensuite un chemin dans la foule afin d'arriver juste devant la scène. Maintenant, il fallait trouver des indices mais comment enquêter alors que la police n'allait surement pas les laisser passer ? L'homme aux cheveux rouge prit les devants, tout d'abord il fallait demander ce qu'il s'était passé, peut-être que les forces de l'ordre allaient être plus bavards que d'habitude. Il s'avança donc vers l'un d'entre eux mais à peine le temps d'ouvrir la bouche qu'il se fit directement rembarrer.

- "L'accès à la zone est interdite ! Veuillez reculer s'il vous plait."

Avec lui, c'était peine perdue. Mysto fit donc le tour de la scène et s'approcha à nouveau d'un autre policier et cette fois-ci, il prit la parole en premier.

- "Excusez-moi, il est possible de savoir ce qui s'est passé ?"
- "Désolé, on ne peut pas divulguer d'informations pour le moment et sans vous mentir nous n'en savons pas plus que vous pour le moment."

Cette fameuse phrase.. Celle qu'on entend toujours, ils n'en savent pas plus pour le moment ? Ils n'en sauront pas plus même dans plusieurs jours et c'est ainsi que l'affaire sera classée sans suite. Ça ne servait à rien d'essayer d'en savoir plus avec des incapables. Cette justice ne fait que manipuler le peuple tout en sachant que le sang versé ne sèchera jamais. Il devient de plus en plus rare de voir un être humain être humain, l'argent passe avant tout et grâce à lui, même si le navire coule ils diront que c'est un problème de voile.

Mysto retourna donc vers Jack afin de faire part de son expérience.

- "Essayer de demander des infos ne sert strictement à rien, on a pas d'autres choix que de trouver des indices nous-même avec les éléments qu'on a sous les yeux."


En effet, sur la scène, les indices étaient mis en valeurs afin d'être pris en photo par les enquêteurs. On pouvait apercevoir un morceau de tissu, surement un morceau de vêtement de la victime ou du coupable. A côté de ça, pas mal de sang, surement celui de la victime, à voir la quantité, on comprend pourquoi elle avait vite été évacuée. Mysto attendait d'avoir la version de Jack afin de rassembler le peu d'indices en leur possession et avancer, doucement mais surement et surtout, toujours plus vite que la justice.

ft. Jack Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Ven 11 Aoû - 0:24

--

Prenons quelques minutes pour comprendre ce que signifie le mot « police ». D’après le dictionnaire, voici la définition qu’on trouve :
« Agents chargés de veiller à l’observation des mesures ayant pour but de garantir l’ordre public ».
Dans ce cas, pouvez-vous expliquer pourquoi cette foule est ici ? N’y a-t-il aucune consigne donnée pour dissiper le peuple et le rendre moins nerveux ? Éviter qu’ils ne fassent des suppositions trop rapidement ?

Mais tout ce travail n’est plus pris en compte. Un adage dit que la haine n’attise que la haine, mais ce n’est pas tout à fait vrai. La haine est aussi la conséquence de l’ignorance. « Je ne sais pas qui l’a tué, mais d'après mes propres suppositions, c'est automatiquement sûrement une personne que je déteste, ou une race, ou autre chose. » Donc l’ignorance apporte l’insécurité, mais encore pire : la haine de son prochain.

La justice d’aujourd’hui, utilise ces petits stratagèmes pour tenir son bétail en laisse. Voilà pourquoi ils se devaient d’intervenir et régler cette affaire. C’est d’ailleurs ce qu’a tenté Mysto en voulant poser des questions à différents agents de police, mais ces derniers n’avaient soit aucun argument, soit repoussaient le jeune homme.

Quant à Jack, il ne tenta aucune approche avec police. Connaissant leur fonctionnement, il a préféré s’occuper lui-même de recueillir quelques informations par-ci par-là. Il essaya d’interroger certaines personnes du peuple.


« -Excusez-moi madame, pouvez-vous me dire ce qu’il s’est passé ici ?
-Un homme s’est fait agresser par un voyou.
-Et est-ce que des témoins l’ont vu ?
-Je ne sais pas, peut-être. Pourquoi ?
-Juste pour information. Merci madame. »



Malgré le questionnement de plusieurs personnes, aucune n’avait réellement quelque chose d’intéressant à part une seule qui avait cru voir un homme au loin courir lorsqu’il était arrivé sur la place de l’agression. Mais aucun détail, rien qui puisse les lancer sur une piste. Au même moment, Mysto revenait vers Jack et déclara n’avoir rien tiré non plus des policiers.

La scène n’avait pas grand-chose à leur apporter, à part peut-être ce morceau de tissu pas vraiment visible de là où les deux protagonistes se trouvaient. Jack revenait sur ses pas, les mains dans les poches, le regard qui fixait le sol et en pleine réflexion. L’homme qui a été agressé se trouvait à l’hôpital, voici la piste à poursuivre.


« -Mysto, je pense qu’on n’aura pas plus d’informations ici. Mais l’homme qui nous attend à l’hôpital, lui, pourrait nous dire ce qu’il s’est passé voire même, avec un peu de chance, nous décrire le criminel. »


Donc, les deux hommes se mirent d’accord et reprirent la route : direction l’hôpital de Yasashi Koji.

--
Feat. Mysto Hiruko

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Etudiant
Pouvoir :: La gravité
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Ven 11 Aoû - 23:10
La rencontre du destin



Impossible d'apprendre quoi que ce soit venant de la police. De même, les informations provenant des personnes qui auraient pu être témoin de la scène ne sont peut-être pas sûres à cent pour cent. Les suspicions peuvent prendre le dessus, un peut-être peut devenir une certitude, une ressemblance peut devenir une personne, un comportement peut devenir les faits d'une race.

- "Mysto, je pense qu’on n’aura pas plus d’informations ici. Mais l’homme qui nous attend à l’hôpital, lui, pourrait nous dire ce qu’il s’est passé voire même, avec un peu de chance, nous décrire le criminel."

Il n'avait pas tort, rester ici était plus une perte de temps qu'autre chose. Ils avaient obtenu peu d'informations certes mais quand même, ils avaient pu voir de loin les indices présents sur la scène. Maintenant, il fallait avoir quelque chose de concret et quoi de mieux que de demander au principal concerné. La victime en elle-même. Après tout, peut-être qu'elle avait vu le visage de son agresseur, il se peut même qu'elle le connaisse et qu'elle puisse en dire plus. Il ne fallait donc pas perdre de temps et espérer arriver avant les forces de l'ordre même si, il devait surement y en avoir sur place prêt à interroger la victime dès qu'elle serait rétablie. Mais qui ne tente rien n'a rien.

Voilà donc Jack et Mysto à nouveau dans la voiture, cette fois direction l'hôpital.

- "On ne sera surement pas les seuls sur place. J'espère que tu es prêt à perdre ton emploi, voir même à finir en taule."


Le trajet fut assez court, ils étaient arrivés à destination. Un grand hôpital, beaucoup de monde était présent, notamment aux urgences. Il fallait maintenant trouver la chambre de la victime qu'ils recherchaient. Ils se dirigèrent donc vers l'entrée principale de l'établissement et se présentèrent à l'accueil. Mysto prit l'initiative de s'avancer vers le comptoir avant d'engager une discussion avec la femme qui s'occupait de l'accueil.

- "Bonjour."
- "Bonjour, je peux vous aider ?"

La jeune femme n'était pas sereine, le regard du jeune homme et sa présence la laissait perplexe et lui faisait ressentir une pression étrange.

- "Je viens voir la victime qui s'est faite agressée. Celle dont ils parlent à la télé."

- "La victime est.. déjà sollicitée par la police mais je peux leur demander si vous pouvez monter la voir... D'ailleurs vous êtes ?"
- "Un proche. Vous pouvez me confirmer son nom d'ailleurs parce qu'avec tous les malades et blessés, il se peut qu'on ne parle pas de la même personne."
- "Un instant." La voilà qui regarde sur son ordinateur, on voyait bien qu'elle n'était pas très sereine. "Voilà, c'est bien Mr Arvin Rendas que vous souhaitez voir ?"
- "C'est bien ça, je peux connaitre le numéro de sa chambre ?"
- "C'est la chambre 201 mais comme je vous l'ai dit, vous ne pouv.."
- "Merci."

Sans même laisser le temps à la jeune demoiselle de répondre, Mysto retourna vers Jack avant de se diriger tous les deux en direction des escaliers. Ils arrivèrent au premier étage puis au second. En ouvrant la porte, ils entrèrent dans le couloir principal de l'étage. A gauche, chambre 200 à 209, à droite, chambre 2010 à 2020. On pouvait apercevoir la chambre 201 de là où ils se trouvaient. Au même moment, deux policiers entrèrent dans la chambre tandis que deux autres restèrent devant afin d'empêcher quiconque d'entrer ou de s'approcher. Ils allaient surement lui faire passer un interrogatoire afin d'en savoir un peu plus.

- "Bon, on fait quoi ? On s'occupe d'eux ou tu as une meilleure idée ?"


ft. Jack Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Sam 12 Aoû - 3:18

--


« -On ne sera sûrement pas les seuls sur place. J’espère que tu es prêt à perdre ton emploi, voire même à finir en taule.
-Haha, je suis prêt depuis déjà un long moment à perdre la vie pour la vraie justice, Mysto. »



Pour accomplir son but, Jack n’avait pas le choix que de prendre des risques et de se mettre en danger. La sécurité du peuple Humthe était en jeu et il se devait d’agir pour sa sécurité et son avenir. Les deux hommes arrivèrent à l’hôpital, un assez grand d’ailleurs. En même temps, ça devait être le seul de la ville Yasashi Koji, il avait intérêt à être spacieux pour accueillir un aussi grand monde chaque jour.

Le blondinet trentenaire et le jeune aux cheveux rouges se dirigèrent vers l’accueil et ce dernier pris les devants pour demander les renseignements concernant la victime. La secrétaire ne semblait pas être très à l’aise en conversant avec le jeune homme, pourtant pas si terrifiant que ça. La seule chose que Jack garda en tête était que la police se trouvait déjà sur les lieux, une nouvelle qui n’allait pas simplifier leur tâche.

Les escaliers et les indications des chambres placardées sur les portes leurs avaient permis de trouver rapidement la chambre concernée : N°201. Le seul hic : la porte était gardée par deux agents de police, mains derrière le dos et armes à feu prêtes à être dégainées si besoin est. Et un autre groupe de deux quiches étaient entrées dans la chambre de la victime. Merde. Mysto demanda alors à Jack comment allaient-ils s’occuper de cette situation ?

Le mathématicien se laissa aller dans ses pensées pour trouver une solution et il devait agir assez vite pour ne pas se faire remarquer. Après quelques observations aux alentours, Jack trouva une petite idée. Mais ils devaient agir vite et bien. Voilà donc comment la scène se présentait:


« -Alors écoute, Mysto. Voilà le plan...


--
Feat. Mysto Hiruko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Etudiant
Pouvoir :: La gravité
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Dim 13 Aoû - 2:25
La rencontre du destin



Voilà les deux hommes arrivés à destination. Dernier obstacle, les policiers postés devant la porte de la chambre de la victime et les deux autres à l'intérieur, surement en pleine interrogatoire. Il fallait trouver une solution pour pouvoir entrer et interroger ce fameux Arvin Rendas. Mysto était plutôt du genre à foncer sans trop réfléchir, si une idée n'apparaissait pas dans l'instant présent, il fonçait dans le tas, ce qui n'avait pas l'air d'être le cas de Jack. Le laissant donc réfléchir à un plan, il ne lui fallut que quelques minutes pour en mettre un en place.

- "Alors écoute, Mysto. Voilà le plan...

Jack prit plusieurs minutes afin d'expliquer son plan au jeune Capien. Une fois finit, Mysto fixa Jack de son regard vide et resta ainsi pendant plusieurs secondes.

- "J'me demande bien comment t'as pu mettre en place ce plan en si peu de temps.. J'suis partant."

Ils se dirigèrent tous les deux dans le local des infirmiers. Une fois à l'intérieur, plusieurs accessoires étaient disponibles. Mysto récupéra un masque d'infirmier ainsi qu'une blouse blanche. Il enfila sa capuche avant de s'équiper, ainsi il était totalement méconnaissable. Sans perdre une seconde, il se dirigea vers la chambre vide proche du local en récupérant au passage l'extincteur accroché au mur extérieur de la chambre. Une fois à l'intérieur, il aspergea la pièce complète avec l'outil qu'il venait d'emprunter. Il était juste en face des policiers, penchant la tête par la porte, il demanda de l'aide à un des flics.

- "L'un de vous peut m'aider ? Un feu a débuté et je galère à l'éteindre !"

Les deux policiers se regardèrent et l'un d'eux fonça dans la pièce à toute vitesse. Sans perdre de temps, Mysto ferma la porte, derrière laquelle il était caché avec un coup de pied et asséna un grand coup d’extincteur sur la tête du flic qui tomba instantanément au sol en laissant dégouliner un peu de sang de son crâne. Une larme de sang coula sous l’œil droit du Capien et il ne pu s'empêcher de lui drainer un peu de son sang avant de le laisser sur place. Il récupéra ensuite son "arme" avec laquelle il venait d'assommer l'homme et ré-ouvrit la porte. N'étant pas sûr que Jack avait terminé, il ne laissa dépasser qu'un bout de sa tête par la porte afin de jeter un coup d’œil. Finalement, c'était plutôt le jeune blondinet qui l'attendait. Il sorti de la pièce en jetant un dernier coup d’œil derrière lui.

A vrai dire, le policer perdait déjà un peu de sang à cause de la blessure, le drainer n'était pas forcément une bonne idée. Rappelons que l'objectif n'était pas de les tuer mais simplement les mettre hors d'état de nuire. Enfin, il avait quand même réussit ! Il retourna donc vers son collègue qui avait à ses pieds le corps de l'autre policier inerte lui aussi.

- "On va pas le laisser ici, aide-moi à le trainer vers son pote, ils dormiront ensemble pendant un bon moment."

Chacun attrapant un pied du policier, ils le traînèrent jusqu'à la chambre où son partenaire se trouvait. Ils le placèrent juste à côté avant de refermer la porte derrière eux. Mysto et Jack se placèrent ensuite proche de la porte de la chambre de la victime, extincteurs à la main, prêt à entrer. Un regard, un hochement de tête et le jeune homme aux cheveux rouges enfonça la porte avec son pied.

- "Merci de bien vouloir dégager d'ici, y a un feu dans la chambre à côté qui se propage rapidement !"

Sans perdre un instant, les deux policiers se précipitèrent vers la porte de sortie pour voir ce qui se passait mais avant même d'avoir le temps de poser le pied dehors, ils se prirent tous les deux un coup d'extincteur sur le crâne les laissant tomber sur le sol de la chambre. La victime ne comprenant pas ce qui se passait, commença à paniquer.

- "Qu'est ce que vous faites ?! V..Vous les avez tués ?!"


Il se redressa de son lit, se collant au fond de celui-ci, la peur pouvait se lire sur son visage.

- "Calme toi, ce sont des imposteurs pas de vrais flics. Par contre, tu vas devoir nous dire ce que tu leurs a révélés afin qu'on puisse te protéger.. J'espère que tu comprends."

Mysto plongea son regard dans celui de la victime afin de le convaincre, son expression froide laissait les gens perplexes et leur faisaient ressentir une certaine pression. Il regarda ensuite Jack, sachant qu'il était plus doué pour ce genre de situation, il le laissa interroger la victime pendant que lui se reposait, assit sur une chaise.

ft. Jack Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Dim 13 Aoû - 16:56

--


Une fois le plan partagé avec Mysto, ce dernier resta quelques secondes sans rien dire, avant de lui faire ce qui semblait être un compliment sur sa rapidité de réflexion pour mettre en place la stratégie. Donc une fois qu’ils étaient d’accord pour mettre en place le plan, les deux hommes se dirigèrent vers le local.

Jack s’empara d’une blouse blanche, d’un masque d’infirmier, de trois charlottes et les enfila tous. Vous souhaitez savoir pourquoi trois charlottes ? Tout simplement car ses cheveux blonds étaient trop attirants pour l’œil, il devait être le plus anonyme possible et une charlotte ne suffisait pas, alors que trois faisaient parfaitement l’affaire. Le blondinet patienta quelques secondes, le temps que Mysto fasse son petit numéro d’incendie dans la chambre.

Lorsqu’il entendit le garde accourir vers le jeune homme pour l’aider, le professeur vêtu en infirmier, s’empara d’un extincteur accroché à un mur près de lui et se mit à courir vers l’autre garde près de la porte. Ce dernier pensait qu’une aide arrivait pour l’incendie dans la chambre, mais Jack tout en courant visa la tête du garde avec l’objet dans ses mains. Le corps tomba raide sur le sol. Le trentenaire prit le pouls du policier pour vérifier qu’il était toujours vivant.


« -Nikel. Et désolé pour ça. »


Une fois assommé, le blondinet attendait le feu vert de Mys… Le regard de Jack croisa celui du jeune homme, planqué derrière la porte de la chambre, sortant seulement sa tronche. Mais qu’est-ce qu’il foutait ? On aurait dit une fouine. Il finit par revenir vers le blondinet comme si de rien n'était et lâcha :


« -On va pas le laisser ici, aide-moi à le trainer vers son pote, ils dormiront ensemble pendant un bon moment. »


Il n’avait pas tort. Ils trainèrent le corps jusqu’à son coéquipier allongé dans la chambre vide. L’action qui suivit a été très rapide. Se tenir prêt. Entrer. Crier au feu. Assommer les deux zigotos restants. Fermer la porte. Et interroger la victime qui venait de gueuler sur ce qu’il venait de se passer. Mysto, en très bon orateur, expliqua à la victime la situation. Mais comment vous dire ? Même Jack avait du mal à être convaincu par ses dires. Il prit alors les devants.


« -Monsieur Arvin Rendas, nous ne sommes pas là pour vous faire plus de mal. Bien au contraire, nous sommes ici pour retrouver le coupable.
-Vous vous foutez de moi ?! En explosant des policiers à coup d’extincteur et vous pensez que je vais vous croire ?!
-Laissez-moi vous expliquer ce qu’il va réellement se passer. Savez-vous de combien écopera le coupable pour l’agression à votre encontre ? Il s’en sortira seulement avec une amende à payer. Et il refera les mêmes choses à d’autres personnes ou peut-être même revenir vous étriper pour l’avoir dénoncé.
-…
-Et la justice ne fera rien de plus, seulement attendre qu’une autre victime soit agressée et ça repartira pour un tour. Alors que nous, nous nous occuperons de cette affaire comme il se doit.
-Vous allez le tuer ?!
-Monsieur Rendas, nous ne sommes pas des assassins, mais des justiciers. Nous rendrons le jugement pour cet individu. Œil pour œil, dent pour dent.
-Bien, alors… »



La victime finit par coopérer et détailla ce qu’il s’était réellement passé.
Voici un bref résumé :

Description de l’agresseur :
Homme d’une vingtaine d’année, le mètre soixante-quinze, vêtu d’un manteau vert kaki qu’il portait avec la capuche mise sur la tête, d’un pull gris et de bottes noires. Son visage était dur, cheveux mi-longs noirs, yeux foncés et il avait un petit tatouage juste sous son œil gauche.

L’agression :
La victime avait un collier sur elle d’une valeur non négligeable et l’agresseur lui arracha, mais l’hospitalisé ne se laissa pas faire. Par manque de chance, le criminel le cogna avec quelque chose de très dur qu’il avait dans sa main, mais la victime n’a pas pu décrire ce que c’était.



« -Merci Monsieur Rendas. Nous nous excusons de ce petit spectacle qu’on a dû faire ici, mais on le devait pour votre bien.
-Je l’espère bien.
-Croyez-moi, nous n’allons pas rester les bras croisés lorsqu’un de nous se fait maltraiter. Je vous le garanti sur ma vie. D'ailleurs, pour ce désordre dites leur que... Que... Heu... Que quoi d'ailleurs? Mmmm... *réflexion*... Et bah juste que nous sommes désolé. »


Jack fit le signe du pouce en l'air à la victime et le duo se préparaient à s’en aller de cet endroit.


--
Feat. Mysto Hiruko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Etudiant
Pouvoir :: La gravité
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Dim 13 Aoû - 22:52
La rencontre du destin



Jack avait compris qu'il devait s'occuper des négociations puisque ce n'était pas vraiment le point fort de Mysto. Celui-ci resta en arrière, écoutant la conversation. Il avait finalement réussit à lui faire entendre raison. Si la victime voulait être protégée, elle n'avait pas le choix que de coopérer, ce n'est pas la police qui allait pouvoir l'aider. Comme le blondinet l'avait dit, au pire des cas, l'agresseur n'allait recevoir qu'une amande assez salée mais sans plus. On pouvait donc s'attendre à ce qu'il agisse à nouveau que ce soit sur une autre victime ou sur la même pour lui faire payer le fait d'avoir parlé.

Les deux jeunes hommes avaient enfin réussis à soutirer des informations sur l'agresseur. Ils avaient obtenu les détails de son physique et savaient comment l'agression avait eu lieu et surtout, pourquoi. En effet, ce n'est pas anodin de voir ce genre de comportement lorsque de l'argent est en jeu. Ayant réussit à avoir les informations nécessaires pour la suite de l'enquête, Jack remercia l'homme.

- "Merci Monsieur Rendas. Nous nous excusons de ce petit spectacle qu’on a dû faire ici, mais on le devait pour votre bien.
-Je l’espère bien.
-Croyez-moi, nous n’allons pas rester les bras croisés lorsqu’un de nous se fait maltraiter. Je vous le garanti sur ma vie. D'ailleurs, pour ce désordre dites leur que... Que... Heu... Que quoi d'ailleurs? Mmmm... *réflexion*... Et bah juste que nous sommes désolé."

Etonnant, le serveur n'avait pas réussi à trouver une excuse pour tout ce désordre et Mysto ne manqua pas de lui faire remarquer une fois sortit de la chambre, laissant la victime et les deux policiers à terre.

- "Désolé ? C'est tout ce que t'as trouvé..? Parce que personnellement je suis pas désolé hein."

Mysto et Jack se dirigèrent vers les escaliers afin de redescendre et sortir du bâtiment mais, une fois arrivé vers la porte donnant sur l'escalier, le jeune Capien s'arrêta.

- "Attends, j'ai oublié quelque chose."


Il fit alors demi-tour, faisant signe à Jack de le suivre et rebroussa chemin. Il se dirigea vers la chambre qui était vide à la base, dans laquelle les deux policiers assommés avaient été regroupés afin de cacher les corps inconscients. Mysto s'approcha du lit et prit en main la manette permettant d'allumer les lumières de la pièce ainsi que d'appeler les infirmiers en appuyant sur le bouton rouge. C'est d'ailleurs ce qu'il venait de faire.

- "Voilà, ils recevront les soins nécessaires comme ça."

Se préparant à repartir, les sens du Capien se réveillèrent. Il sentait plusieurs présences dans le bâtiment arriver. Avaient-ils été repérés ? Mais comment ? En y réfléchissant, c'est possible que quelqu'un est vu Jack assommer le policier en plein milieu du couloir. Retenant le serveur par le bras, l'homme aux cheveux rouge lui expliqua la situation.

- "On oublie la sortie principale, plusieurs personnes viennent d'entrer dans le bâtiment, surement des flics qui se dirigent par ici. On doit trouver une autre sortie suis moi."

Regardant l'étage, il aperçut un logo de sortie d'urgence. C'était la dernière possibilité pour eux de s'enfuir sans se faire repérer. Suivant les indications, ils traversèrent les couloirs. Les policiers quant à eux montaient prudemment, il ne leur fallut pas beaucoup de temps pour retrouver les corps de leur coéquipiers. Toujours en suivant les indications, Mysto et Jack arrivèrent à l'arrière du bâtiment, un escalier de secours était présent, sans réfléchir plus longtemps, ils empruntèrent le passage, tout en retirant leur déguisement pendant leur descente. Avant d'ouvrir la porte du rez-de-chaussée, ils balancèrent les équipements qu'ils avaient trouvés dans le local dans la poubelle.

En ouvrant la porte, on pouvait apercevoir plusieurs policiers à l'autre bout du bâtiment, vers l'entrée principale en train de préparer un assaut. A leur côté, la femme de l'accueil était en train de leur donner des indications. Voilà donc la balance.. Pas le temps de tarder ou de rêvasser, les deux équipiers sortirent par la porte arrière du bâtiment avant de se diriger vers la voiture de Jack. Une nouvelle étape accomplie, l'enquête avançait un peu plus. Il ne restait plus qu'à retrouver le coupable désormais.

ft. Jack Jones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé] Mar 15 Aoû - 2:34

--


Alors qu’ils venaient de sortir de la pièce, Mysto fixa Jack et lui lâcha :


« -Désolé ? C’est tout ce que t’as trouvé... ? Parce que personnellement, je ne suis pas désolé hein. »


Le blond tourna de l’œil et hocha les épaules d’un air de dire « T'aurais pas fait mieux ». Alors qu’ils se dirigeaient vers la sortie en prenant les escaliers du couloir, le jeune homme aux cheveux rouges le stoppa et ajouta qu’il avait oublié quelque chose. Ce n’était vraiment pas le moment d’oublier cette chose, la sécurité pouvait arriver d’une minute à l’autre.


« -T’as intérêt à faire vite. »


Le trentenaire pensait qu’il allait l’attendre, mais non, il lui demanda carrément de le suivre. Hé merde ! Le temps leur était compté, ils devaient déguerpir avant que la meute ne se ramène. Rapidement, ils firent demi-tour pour aller dans la chambre vide où se trouvaient les deux corps inertes et Mysto eut une solution qui n’avait pas déplu au professeur de maths : appeler les infirmiers/infirmières pour sauver les quatre hommes qui étaient KO en déclenchant la sonnette de chambre.


« -Bon maintenant on file !
-On oublie la sortie principale, plusieurs personnes viennent d’entrer dans le bâtiment, surement des flics qui se dirigent par ici. On doit trouver une autre sortie suis moi. »



Zut ! Mais d’abord, comment savait-il qu’il y avait du monde qui arrivait ? Oh ! Peut-être avait-il lui aussi des compétences spéciales et donc, cela voudrait dire que c'était également un Mythe. En même temps, des cheveux rouges et des yeux rouges, à part s’il était complétement à fond sur les cosplays, ça devait en être un. Revenons-en à nos moutons. Une possibilité s’offrit aux deux justiciers pour s'échapper: la sortie de secours. Ils dévalaient les marches comme si un Tyrannosaurus Rex les poursuivait pour en faire son petit déjeuner.

Arrivés en bas du bâtiment, Jack et Mysto se débarrassèrent de leurs déguisements dans une poubelle pleines d’autres blouses, masques et préser… ENFIN BREF, des équipements et déchets quoi. La porte qui menait à l’extérieur était en face d’eux. Plus que quelques pas et les voilà dehors. Mais au dehors, près de l’entrée de l’hôpital, quelques policiers, des boucliers et des armes à feu étaient prêts pour partir à l’assaut à l’intérieur de l’hosto. Des dingues quoi ! Attendez, ramener toutes cette troupe de branquignoles pour seulement deux zigotos ?! Faudrait pas se foutre de la gueule du monde. Un filet de pêche et hop là, on les a vite fait, bien fait ! Enfin pas aussi facilement, mais on se comprend.

Bref, la voiture était à quelques mètres. Les deux protagonistes montèrent dedans et s’en allèrent avant que les limiers ne découvrent qu’ils étaient dans les parages. Les informations détenues par les deux hommes allaient réellement les aider dans leurs recherches. Prochaine étape : trouver son domicile. Et pour cela, rien de mieux que de demander l’aide de quelques connaissances.


--

Spoiler:
 
Feat. Mysto Hiruko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas

La rencontre du destin [Feat. Mysto Hiruko] - [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Liés par le destin. [Linvala, RP Court.] [Terminé]
» Le fabuleux destin de Primrose Heavensbee▬Terminée. ♛
» Annabella V. Lerenard feat Bella Thorne (Terminé)
» (X) Drague la si tu peux-feat Alma Rodriguez [Terminé]
» Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-