AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé] Une nouvelle perspective | Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Mar 15 Aoû - 23:29
Une île attractive,
une nouvelle perspective
Jack Jones & Maria De Camas

Le pont d'un immense bateau de croisière. L'aurore, qui touche à sa fin, laisse trainer ses notes de couleurs à l'horizon. Le frais s'imprègne dans le tissu de mes vêtements légers. Je frissonne. La brise marine apporte l'odeur saline de l'océan. Le vent joue avec mes cheveux libres. Mon regard rose est portée vers l'avant. Le dessin des côtes. Une nouvelle perspective. Une nouvelle création dans mon empire déjà bien grand. Un petit éternument vient. La sensation d'une veste chaude.

Princesse...
Ne t'en fais pas, Hubert, c'est simplement l'excitation de la découverte qui m'empêche de dormir.
Vous devriez vous reposer tout de même.
Hum... Les autres dorment-ils encore ?
Vous savez bien que non... pas quand vous êtes levée.
Retournez dormir dans ce cas. Je reviens dans quelques minutes. Il ne peut rien m'arriver.
Princesse...
Je t'en prie, Hubert.
Bien, princesse.

Après une légère courbette, je le vois repartir. Cependant, je sais qu'il me surveillera. Hubert. Mon conseiller, mon bras droit. Celui qui m'a tout enseigné. Celui qui connait mon passé... même ma naissance. Le dernier qui m'appelle encore princesse dans nos conversations privées. Je remonte la veste chaude qu'il avait posé sur mes épaules et je regarde une dernière fois le soleil se lever lentement pendant que la lune décroisse.

Le port. Un ponton lié. Des personnes qui affluent. Des personnes qui se poussent. Des enfants excités. Des parents, déjà fatigués. Quelques personnes calmes voire soulagées. Je regarde calmement le capharnaüm ambiant. Autour de moi, mes chevaliers. Près de moi, mes protégés. Un endroit inconnu. La prudence est de mise. L'excitation. Douce euphorie. Encore quelque chose que j'avais mis du temps à comprendre.

Le marché. Non. Les marchés. Des stands à perte de vue. Des objets étranges. Des plantes nouvelles. En voilà de quoi être intriguée. Je vois Louis de suite intéressé, mais il ne s'éloigne pas. Je souris. Louis est le responsable du pôle recherche. Forcément qu'il allait être intéressé. Je pose une main délicate sur son bras.

Pourquoi n'irais-tu pas fureter un peu ? Essayer de nous trouver la plante rare.
Mais...

Je m'arrête. Je pose ma main sur sa bouche et je le regarde doucement.

Ne t'en fais pas pour moi. Va ! Tu le sais mieux que personne que chaque occasion est à saisir pour trouver la rareté. Alors ne la manque pas !
Bien, Maria.

Je le regarde s'incliner doucement avant de fendre la foule pour observer les étales. Je suis heureuse et je reprends mon chemin.

Le quartier humain. Différent du port. Atmosphère plus urbaine. C'est ici qu'on allait vivre. Je pourrais toujours retourner dans mes demeures si je voulais partir en vacances. Cependant, pour le moment, nous n'avons rien pour nous loger. Je me tourne vers Ghislain, notre juriste.

Ghislain. Pourrais-tu regarder les logements disponibles ? Si possible une grande demeure ou alors un immeuble, si il le faut. Enfin, vois en fonction. Je sais que tu ne choisiseras pas n'importe quoi. J'aimerai que Hubert t'accompagne puisque c'est lui qui dispose des accords financiers. Et je n'ai guère envie de me préoccuper des papiers maintenant. Puis-je vous laisser vous en occuper ?
Oui, Maria
Bien sûr, Princesse.
Je vous en remercie. Je vais chercher un endroit où nous restaurer avec les enfants.
Maaaariiiiaaa !! On est plus des enfaaaannts !!

Je souris sous leur remarque en leur passant une main dans les cheveux. Je savais qu'il n'était plus des enfants. Ils en avaient les caractéristiques physiques mais pas mentales. Et après ce qu'ils avaient vécu, j'estime que je suis en droit de le chouchouter comme tels. Je me tourne vers les deux derniers chevaliers.

Leon, Orpheus ?
Maria, on ne va pas te laisser seule !
Certainement pas !
Je ne serais pas seule, voyons. Ruri et Akane seront avec moi.
Arrête de jouer avec les mots !
Leon, calme toi. Je ne risque rien ici. Personne ne me connait.
Si, ils regardent la télé, ils te connaissent, Maria. Tu es une figure internationale dans le domaine pharmaceutique.
Bien, je te l'accorde, Orpheus. Mais j'aurai besoin que vous vous renseignez sur les différents quartiers. De plus, en petits groupes nous passerons inaperçus au milieu des touristes.
Mais..
Leon, Maria a raison.
Je vous remercie.

Je les regarde s'éloigner en souriant avant de prendre la main de mes protégés. Je sens leurs tremblements. Je sais, qu'en fait, ils sont agoraphobes. Avec les chevaliers autour, ils ne se sentaient pas oppressés mais maintenant si. Je ressers doucement leur main, les réconfortant.

Le "Tranquille". Nom étrange. Quartier animé. Un café. Porte-t-il bien son nom ? Offre-t-il vraiment la tranquillité dans ce lieu si peuplé ? Les bousculades. Les gens qui affluent. Les enfants qui courent. Les parents qui tentent de les suivre. Le chassé-croisé infernal.

Les jumeaux accrochés à ma robe. La main sur la poignée. L'enclenchement. La porte en mouvement. Un bar en vue. Ce n'est pas un café ? L'odeur de caféine me prend doucement. Il semblerait que si. Un pas en avant. Une décoration moderne. J'aime. Sobre et épuré, exactement ce qu'il me plait. Cela me change de mes souvenirs remplis de froufrous et d'extravagances. Les banquets de roi. Immonde réception. Interpellation. Sur la droite de la porte "Celui qui entre, doit veiller à garder son calme, être poli et de bonne humeur ou alors il comprendra sa douleur". Et bien, j'espère pour lui qu'il acceptera de la ressentir aussi. Je souris sadiquement en regardant le tableau. Akane me tire un peu sur le bras. Je détourne le regard reprenant mon air indifférent habituel. On se dirige vers une fenêtre pour s'installer à une table éclairée par les rayons du soleil. La serveuse vient prendre notre commande.

Je voudrai un croque-monsieur avec un jus d'orange avec pulpe et du thé noir.
Moi, des oeufs au plat avec du bacon et un jus d'orange sans pulpe et du thé vert.
J'aimerai un thé blanc, si possible le "White Ginger Pear". Accompagné d'un parfait à la cerise.

Je regarde la serveuse partir tranquillement avant de tourner mon regard vers la fenêtre. Le nom ne ment pas. Le lieu est tranquille, calme et apaisant.

Code par Melody | Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Mer 16 Aoû - 2:39

--


Le café, « Le Tranquille », avait une cave où était entreposée les différentes matières premières : graines, menthes, thés, et cetera. Et comme à chaque fin de mois, l’établissement faisait un inventaire pour pouvoir passer commandes de produits et les stocker dans le sous-sol. Ne vous y trompez pas. La cave du « Tranquille » est un lieu entretenu, propre, rangé, éclairé et les aliments et produits sont stockés de façon à garder leurs superbes saveurs. Pour avoir une réputation qui se respecte, il faut pouvoir répondre aux besoins et aux exigences des clients et des clientes.

Jack se trouvait donc dans la cave, faisant l’inventaire du mois.


« -Six ici… Douze… Mmm… »


Il nota sur son calepin quelques informations et ajouta des idées de futures commandes pour faire quelques essais de nouvelles recettes. Il en avait terminé ici, il éteignit la lumière de la cave et au moment de remonter les escaliers, Segfeld venait à sa rencontre.


« -Ah Seg’, tu tombes bien. J’ai fait l’inventaire et j’ai tout checké sur la liste habituelle. Tu pourrais faire passer les commandes aux fournisseurs s’il te plait ?
-Pas de problème Monsieur Jones.
-Ah et aussi, j’ai laissé quelques annotations, je voudrais tenter de nouvelles recettes.
-Vous souhaitez que j’appelle Miss Katarina ?
-Oh la cheffe cuisinière? Ça faisait un moment. Ba écoute, dès qu’on a les ingrédients, tient la au courant pour qu’elle puisse nous donner un coup de main.
-Ça sera fait Monsieur Jones. »



Les deux hommes remontèrent les escaliers ensemble, tout en discutant de sujets et d’autres. Au moment où la porte s’ouvrait de leur côté, la porte d’accueil s’ouvrit et une cliente entra avec deux enfants jumeaux, un de chaque côté de leur mère. Erika était en train de préparer quelques pâtisseries pour les présenter sur le comptoir. Elle s’arrêta à la vue des clients qui se dirigeaient directement à une table. La serveuse s’empara de son carnet de note qui était rangé dans la poche de son tablier noir et alla prendre commande de la clientèle.


« -Madame, jeune homme, jeune demoiselle, bonjour et bienvenues. Puis-je prendre votre commande ?
-Je voudrai un croque-monsieur avec un jus d'orange avec pulpe et du thé noir.
-Moi, des oeufs au plat avec du bacon et un jus d'orange sans pulpe et du thé vert.
-J'aimerai un thé blanc, si possible le "White Ginger Pear". Accompagné d'un parfait à la cerise.
-Bien Madame et jeunes gens, je vous apporte ça de suite. »



Erika se mit au travail et alla préparer la commande de sa clientèle. Jack revenait au bar avec Segfeld.


« -Erika, ça se passe bien ?
-Oui Jack, super. Une nouvelle cliente est arrivée avec ses enfants. Je prépare la commande et j’arrive. »



Le tenancier jeta un regard à la Dame qui se trouvait près de la fenêtre avec ses deux enfants et ajouta :


« -Erika, ça fait combien de temps que tu n’as pas pris de journées ?
-Ba, tu sais depuis que j’ai commencé, je n’ai encore rien pris.
-Quoi ? *Regarde Segfeld avec de gros yeux*
-Miss Erika ne souhaitait pas prendre de jour de repos.
-J’aime bien cet endroit, c’est pour ça que…
-Erika, tu vas me faire le plaisir d’aller te ressourcer un peu s’il te plait. Même si tu aimes cet endroit, tu as besoin de te reposer et de te changer les idées. En plus, tu as aussi un mari qui t’attend, alors profites-en et laisses-nous nous occuper du reste.
-Mais…
-Miss Erika, Monsieur Jones a raison et nous ne voudrions pas qu’il vous arrive quelque chose à cause du trop de boulot, alors prenez quelques jours.
-Vous êtes sûrs ?
-Autant que je sache, c'est encore moi le patron non ?
-D’accooord…
-Bien. Laisse-moi apporter la commande. Merci Erika et profite de ton repos surtout *sourit*
-Merci beaucoup vous deux.
-Allez, file. »



Erika ôta son tablier noir et l’accrocha au porte manteau près de la porte de la cave. Elle salua ses deux collègues et s’en alla. Jack reprit le flambeau, déjà vêtu de son tablier, transporta deux plateaux avec la commande complète des nouveaux clients.


« -Madame, les enfants, excusez-moi du petit temps d’attente. Votre commande est prête. Donc voici un croque-monsieur, un jus d'orange avec pulpe et un thé noir pour la jeune demoiselle. Des oeufs au plat avec du bacon, un jus d'orange sans pulpe et un thé vert pour le jeune homme. Et un thé blanc, un "White Ginger Pear" accompagné d'un parfait à la cerise pour Madame. Est-ce que tout est bon pour vous ? »


Après l'avoir regardé quelques secondes, un flash traversa le professeur de maths.

« -Madame, je vous prie de m’excuser pour mon impolitesse, mais est-ce que nous nous sommes déjà rencontrés quelque part ? »


Jack avait une étrange impression de l’avoir déjà vu. Mais où et quand ? Par le passé ? Dans la ville ? Ses neurones commençaient à chercher les différentes informations cachées dans son cerveau pour comprendre d'où lui venait ce flash.


--
Feat. Maria De Camas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Mer 16 Aoû - 18:20
Une île attractive,
une nouvelle perspective
Jack Jones & Maria De Camas

La fenêtre. Un encadrement sur la vie. Le calme de la pièce. Un contraste prenant. La pièce encore vide de bruits. Bientôt, au fil de l'aiguille, les gens arriveront. Emplissant l'espace. Un brouhaha doux. Pour l'instant, je profite de l'opposition. C'est un bel endroit. Son propriétaire doit être fier de son œuvre. En combien de temps l'a-t-il bâti ? Combien d'heures y a-t-il pensé ? Et celles qu'il lui a consacré ? Je me pose toujours ce genre de questions. Comprendre l'humain. Comprendre l'homme. Comprendre les êtres vivants. Ils sont tellement intéressants à regarder.

Maria, est-ce qu'Ageha nous rejoindra ?
Oh oui ! J'aimais bien ses gâteaux !
Vu que Asa et Mabeni s'occupent des domaines, je pense que nous pourrons faire appel à Ageha.
Super !
Merci Maria.

Je souris tendrement à mes protégés. Profit de l'absence de personnes pour le faire. Absence qui ne dura pas. Déjà, d'autres clients font leur apparitions. Début du bruit de fond. Attitude neutre mais attentive et douce. Un éclat malicieux. Deux regards se croisant. Qu'est-ce que les jumeaux peuvent bien penser ? Ont-ils prévu de faire quelque chose ?


La commande arrive. Une autre personne. Un regard neutre. Un visage indifférent. Un homme ? Un jeune homme ? Serveur ? Étudiant ? Toujours autant de questions qui me traversent. Ainsi est faite ma vie. La tête tournée vers lui, je le regarde nous servir. Akane et Ruri semble ravis. Mangeant déjà. Au fond de moi, je souris mais je continue de regarder indifférente l'homme.

Akane, Ruri, la politesse ?
Oh désolée ! Merci Monsieur
Ouais, M'rci M'nsieur.

Je les observe. Ruri parlant la bouche pleine. Akane ayant du jus d'orange autour des lèvres. Venez me dire que ce n'étaient pas des enfants après. Ils jouaient sacrément bien le jeu. Je laisse échapper un léger soupir.

Je vous remercie, Monsieur. Tout est présent.

Je ne pouvais dire que cela est bon. Puisque que je n'y ai pas encore goûté. A bon entendeur, bien sûr.

Je porte la tasse à mes lèvres. Trempées dans l'eau chaud et parfumé. L'effluve titille d'abord mon odorat. Le goût vient ensuite. Excellent. Rares étaient les cafés ayant ce parfum là. Un de mes préférés. Je tourne la tête vers l'homme toujours présent. Une question. Toujours la même. Les jumeaux regardent intensément le serveur. Cela commençait toujours de la même façon. S'était-on déjà rencontré ? Sur quel genre de personne vais-je tomber cette fois ? Un dragueur ? Un journaliste ? Quelqu'un cherchant à faire fortune ? Reprenant une gorgée de thé, je la repose tranquillement sur la table. Prenant mon temps. Avant, d'employer un ton neutre et doux, pour lui répondre.

Je ne pense pas qu'on se soit rencontrés personnellement. Cependant, vous avez pu me voir en effet. Au travers de cet écran.

Je ne montre pas l'écran de télévision. Je ne fais que regarder le serveur, toujours de façon neutre et calme. Attitude générale. Attitude public. Maintien d'un statut. Je repris ma tasse ensuite. Buvant une gorgée comme si de rien n'était.

Il est vraiment nul ! Même pas reconnaître une personne du grand monde !
C'est la PDG des « Phytopharma »

Je regarde les jumeaux qui font des grimaces à l'homme. Dois-je les reprendre ? Certes, nous sommes dans un endroit public donc un minimum de tenue doit être respecté, non ?

Ruri, Akane.
Désolé Maria
Désolée Maria
Bien, et ensuite ?
Je ne veux pas m'excuser auprès de lui.
Oh ça non !
Bien.

Je me lève face au jeune homme. M'inclinant délicatement en face de lui.

Je vous prie d'excuser leur attitude malvenue en public.

Je me relève et je retourne m'asseoir. Une bouchée de parfait. La saveur des cerises est extra. Une gorgée de thé. La fraîcheur et la chaleur se rehausse. Les jumeaux semblent gênés de m'avoir fait faire des excuses publiques. Je ne leur en veux aucunement. Mais je ne pouvais laisser passer cela à la face du monde. On avait une réputation à tenir. J'interpelle l'homme encore. L'esprit de la femme d'affaires.

Que puis-je faire pour vous dédommager du préjudice moral ?

Code par Melody | Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Ven 18 Aoû - 3:34

--


Jack venait de poser les différentes commandes de ses clients sur la table près de la fenêtre. Le soleil lui avait éclairé son visage souriant. Alors que les enfants s’étaient jetés rapidement sur leurs plats, le tenancier jeta un regard à la Dame, assise, indifférente, qui avait fait remarquer à ses deux jeunes jumeaux le manque de politesse. Ces derniers remercièrent le blondinet assez rapidement pour retourner avec leurs occupations. Un rire sortit de la bouche du patron du café.


« -Ne vous en faites pas Madame, ils sont adorables. *Regarde les jumeaux* Et si vous avez toujours une petite faim après avoir fini vos assiettes, je vous offre un dessert de votre choix, ça marche ? »


Par signe d’affection pour les enfants, Jack leur fit un clin d’œil. Il ne pouvait s’empêcher de se sentir proche d’eux. Ce sentiment venait du fait qu’il aimait tout simplement les enfants. Pour lui, ils sont l’avenir de ce monde et ils devaient être protégés à tous prix de tous ces rapaces, de toutes ces guerres et vivre tranquillement. Jack ne pouvait s’empêcher de sourire en les voyant manger et se plaire dans cet endroit.

Alors que le service était fait, le tenancier posa une question sur une possible rencontre par le passé à la jeune femme se trouvant près de la fenêtre. La mère des jumeaux, après avoir pris le temps de déguster son thé et de le déposer sur la table, finit par répondre qu’ils ne s’étaient pas vraiment rencontrés, mais que l’homme ait pu la voir dans un écran. Et avant même que Jack ne puisse reprendre, les deux jeunes enfants ajoutèrent :


« -Il est vraiment nul ! Même pas reconnaître une personne du grand monde !
-C’est la PDG des « Phytopharma. »



Et ce qui suivit, laissa Jack perplexe. La mère reprit ses enfants, ils s’excusèrent, mais seulement envers elle et non envers le trentenaire. La jeune femme prit alors les devants, se leva et s’inclina délicatement en face du blondinet pour s’excuser de leur attitude en public. En reprenant sa place et après avoir goûtée à son parfait, elle ajouta si elle pouvait faire quelque chose concernant ce préjudice moral.

Le patron du café se frotta la tête et avait les gros yeux affichés sur son visage. La situation lui avait échappé et ne savait plus comment reprendre la scène. Il regarda la jeune femme.


« -Heu… *Racle la gorge*, je crois qu’il y a une sorte de malentendu, Madame et les enfants. Je m’excuse de ne pas avoir été clair dans mes propos. Tout d’abord, Madame De Camas, vous avez mon plus grand respect et je vous en prie, vous êtes ici dans un café, un lieu de détente et les petites grimaces de vos enfants ne sont en rien déplacées. D’ailleurs, vous êtes super les jeunes, défendre sa maman de cette manière, vous devez l’aimer vraiment de tout votre cœur *signe du pouce levé en souriant*. Et en ce qui concerne ma demande concernant notre rencontre, cela vient du fait qu’il y a quelques années, j’ai été invité à une conférence de patrons d’entreprises et j’ai comme un vague souvenir de vous avoir rencontré là-bas. »


Segfeld apparu derrière le tenancier et ajouta :


« -Madame De Camas, *s’incline avec la main sur son corps*, veuillez excuser Monsieur Jones ici présent. Il a parfois du mal à éclaircir ses pensées lorsqu’il se retrouve devant une aussi merveilleuse femme.
-Toi alors, tu ne manques pas une chance de te moquer de moi hein *sourit tout en se grattant la tête*.
-Bien entendu Monsieur Jones. D'ailleurs, Madame et les jeunes enfants, permettez-nous de vous offrir une nouvelle commande pour nous excuser de la gêne occasionnée. »



Quelle situation ! Mais, c’était ce qu’aimait Jack. Son café était ce genre d’endroit où des petites scènes drôles et détendues faisaient parti du quotidien. Une tranquillité malgré le bruit de fond de quelques clients, mais on s’y sentait bien. Une maison pour ceux qui souhaitait se couper de la routine extérieure.


--
Feat. Maria De Camas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Ven 18 Aoû - 23:22
Une île attractive,
une nouvelle perspective
Jack Jones & Maria De Camas

Les yeux des jumeaux brillèrent à l'offre. Gourmands. Douceurs proposées. Sourire intérieur. Tendresse dissimulée. Pourquoi le montrer ? Souvent, les hommes les utilisent contre les autres ? Le regard. L'image. Tout est important dans la société.

Ouaaais ! Je sais déjà ce que je veux !
Tu sais, Monsieur, Maria peut nous l'offrir si on le voulait.
Akane, laisse le Monsieur faire son gentil.
Mais le fait-il pour nous ou pour.... (regards vers Maria)

L'argent.... Quelle fourberie. L'homme peut tuer pour ce papier, ce métal. Il peut mentir. Il tombe dans tous les vices pour l'argent. Silence. Que pourrais-je dire ? Ah si. Une chose.

Pouvez-vous vous permettre d'offrir des desserts sans que votre gérant n'en soit au courant ?

Revenant sur la remarque du jeune homme, je le regarde en penchant légèrement la tête de côté. Je ne comprends pas. En quoi être adorable changeait quelque chose ? Je ne vois absolument pas. Je porte ma tasse à mon regard. Je l'observe. Peut-être connaît-elle la réponse ? Non. Alors lui doit la connaître. Pourquoi mes chevaliers ne sont pas avec moi ? C'est nettement plus facile. Une voix posée. Un regard neutre.

En quoi être adorables les empêchent d'être poli ?

De plus, il les récompense. Je ne comprends pas. On apprends quelque chose. Puis ensuite son contraire. La nature humaine est si versatile. Pourquoi ? Que faut-il vraiment faire ? Que faut-il ne pas faire ? Une situation. Plusieurs chemins. Rien n'est défini. Chaque personne est différente.

La question. Cette question. Ma réponse. Simple. Précise. Concise. Pas besoin de fioritures. Les enfants qui relèvent le manque de culture de l'homme. Les grimaces. C'est toujours un amusement au fond. J'aimerai ne pas les reprendre. Mais il le faut. Les excuses. Une gorgée de thé. Une cuillerée de parfait. Mes excuses. Le visage surpris du serveur. Le mien toujours autant indifférent. Un malentendu ? Je l'écoute ne cillant qu'à mon nom. Connu de sa bouche. Les jumeaux se concentrent aussi sur ses propos du coup. Alertes. Maman ? Je cligne des yeux. Mère ? En suis-je vraiment capable ? Tenir ce rôle ? Je suis plus la grande sœur.

C'est notre sœur.
Idiiioot.

Regard aux jumeaux. Silence. Il leur avait autorisé après tout. Je ne vois pas pourquoi je devrais les reprendre maintenant. Je prends plutôt une autre cuillère de parfait. Réfléchissant à ce qu'il avait dis. Une conférence de patrons d'entreprises ? J'y vais à ces rencontres ? Normalement, je laisse Hubert le faire, n'ayant pas l'envie de m'exprimer en public. Les discours ne sont pas ce que je préfère. Si. Une. Il y en avait bien une où j'ai dû me rendre. A cause d'une réunion du comité d'entreprises pharmaceutiques. C'était une ruse pour me faire participer à cet événement. Je reprends une gorgée de thé pour finir la tasse.

Il se pourrait alors, en effet, que nous nous soyons entrecroisés lors d'une conférence.

Encore un homme. Des discours respectueux. Une compliment. Encore une offre. Qu'est-ce qu'ils avaient à tout offrir ? Ils vont faire couler leur commerce s'ils continuent sur cette lancée... Je termine mon parfait.

Je vous remercie pour cette offre. Je pense qu'Akane et Ruri seront plus ravis d'accéder à celle-ci. Deux questions. Pouvez-vous vous présenter ? Vous semblez me connaître... ce qui est normal en soit. Mais j'aimerai avoir une véritable présentation s'il vous plait ? Bien sûr, je ne me permets pas de vous le demander sans en contrepartie le faire. (tend sa main) Maria de Camas, enchantée de vous rencontrer.

Ma deuxième question. En quoi être devant une merveilleuse femme empêche de réfléchir ?


Encore une fois, je ne comprends pas leurs réactions. Louis me l'aurai expliqué mais il n'était pas présent. Alors autant que je pose la question.

Code par Melody | Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Sam 19 Aoû - 20:32

--


Les deux jumeaux n’avaient pas leurs langues dans leurs poches. A chaque parole du blondinet, ils trouvaient le moyen de redire quelque chose.


« -Oh mais bien sûr que je sais que votre Maman peut vous l’offrir, je n’ai pas la prétention de dire le contraire. Mais vous savez les jeunes, une personne aussi peut faire plaisir aux gens qu’elle rencontre et aujourd’hui c’est mon cas. »


Et la mère ajouta si cela ne posait pas problème d’offrir sans l’autorisation du patron des lieux et continua en faisant une remarque concernant le lien entre être adorable et être poli. Jack prit un peu de recul et fixa la petite famille qu’il avait sous les yeux. Il sentait que quelque chose n’allait pas. Mais qu’était-ce donc ?


« -Madame, je pense que vous n’avez pas compris mon propos. C’est seulement une façon de parler. Vous savez, lorsque vous rencontrez des enfants et qu’ils sont un peu taquin, on a cette habitude de dire qu’ils sont plutôt adorables et je ne pense pas qu’ils manquent d’éducation sur la politesse, ils étaient seulement absorbés par leurs délices. »


A peine avait-il terminé sa phrase que les deux jumeaux reprient de plus belle. Sœur ? Ah merde, c’était leur sœur. Et voilà que le garçon traita le blond d’idiot. Jack tourna son regard vers lui et répondit :


« -Donc pour toi, un étranger comme moi qui ne vous connait pas et qui ne sait rien de vous et qui dit que cette femme est votre mère à la place de votre sœur fait de moi un idiot, n’est-ce pas ? Donc pour toi, ne pas savoir est égal à un idiot ? Si c’est ta définition, alors mon p’tit, je suis effectivement un idiot ne connaissant rien de ce monde et j’en apprends tous les jours *tire la langue avec un clin d’œil*. Et je vous prie de m’excuser Madame pour vous avoir pris pour leur mère. »


Après son petit speech au jeune homme, la jeune femme confirma qu’il était possible que les deux personnes se soient rencontrées lors d’une conférence. Puis, Segfeld approcha de la table et Madame De Camas les questionna sur leurs identités et sur le rapport entre réfléchir et être devant une belle femme. Les deux hommes du café se fixèrent sans un mot, avant que Jack reprenne.


« -Madame De Camas, je m’appelle Jack Jones et je suis le dirigeant principal de ce café *lui serre la main*. Et voici Segfeld Bastian, un ami très cher et qui est le second dirigeant de ce café *Segfeld s’incline avec respect devant elle*. Madame, je pense que vous ne devez pas être habituée à ce genre de parler. Segfeld se moquait seulement de moi pour me taquiner devant vous. La réflexion n’a aucun lien avec votre beauté. Mais cet homme, ici présent, aime me faire ce genre de petites blagues. »


L’homme trentenaire regardait la jeune femme. Elle était quand même superbe. Son visage, ses yeux, sa chevelure. Mais Jack sentait qu’il manquait quelque chose en elle, de plus naturelle que cette façon d’être pour garder son image. Il manquait un sourire à son visage. Il pensa à une chose.

Jack changea littéralement de comportement. De tenancier, il passa à Jack tout simplement. Malgré le fait qu’il était devant une haute Dame, il ne voulait pas de cette image, il souhaitait voir la vraie personnalité de cette jeune femme. Il posa les mains sur la table et se pencha vers elle avec un énorme sourire.


« -Maria, je me demandais une chose : j’aimerai bien te voir sourire, ça irait tellement bien avec ton visage et cette lumière de soleil qui vient l’éclairer. »


Segfeld laissa apparaître un sourire à ses lèvres. Comme à son habitude, Jack avait une sacrée façon de faire avec les gens. Mais il adorait détendre l’atmosphère, un café, un lieu comme celui-ci était là pour justement s’amuser, discuter et se détendre. Un lieu où on oublie tout de l’extérieur. Voilà ce qu’était « Le Tranquille ».


--
Feat. Maria De Camas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Sam 19 Aoû - 22:51
Une île attractive,
une nouvelle perspective
Jack Jones & Maria De Camas

Ruri regarde intensément le jeune homme pendant sa tirade.

En effet, idiot vous va bien ! Maria est trop jeune pour être notre mère.


Je soupire. Et je détourne le regard. Comment pouvait-il dire cela ? J'avais 344 ans. Je pense que je peux être plus que leur mère. Bien que je n'en ai pas l'apparence. Et j'en avais bien trop vu et vécu pour m'offusquer vraiment de la méprise. Mais bon, Ruri s'amuse et il en a l’autorisation du jeune homme. Autant, le laisser faire. Un sourire heureux orne ses lèvres. Akane semble plus sceptique. Elle a toujours été la plus posée des deux en même temps. Je l'observe. Attendez... Il vient de leur tirer la langue...

Je vous en prie. Cela ne semble fâcher que les jumeaux.

La conversation continue. Je finis mon parfait et mon thé tranquillement. Puis je me présente. Une autre question traverse mes lèvres. A leur présentation, j'incline la tête vers chacun d'eux. Sa main se resserre sur la mienne. Je la relâche doucement.

En fait, j'étais habituée à beaucoup de parlés différents. Il semblerait que je l'ai perdu. Le problème est que je navigue dans les hautes sphères depuis bien trop longtemps, je pense. C'est pourquoi, je me suis déplacée en personne sur cette île.

Une mélodie. Mon portable. Je l'attrape. Un message. Hubert. A-t-il trouvé une maison ?

Excusez-moi.

Je déverrouille mon écran et je clique sur le message.

Message:
 

Je soupire de soulagement. Mais... où est cette adresse ? Je n'ai pas envie d'utiliser le logiciel. Je me perds toujours en le suivant. Hubert le sait pourtant. Je reporte mon attention sur l'homme qui m'observe.

L'aura autour de l'homme change littéralement. Je le vois poser ses mains sur la table et se pencher vers moi. Clignements des paupières. Vision d'un sourire. Trop proche. Le rouge monte à mes joues. La tête se tourne légèrement de côté. Le regard se détourne. L'embarras. Un étranger ne m'avait jamais approché d'aussi près. Non, mes amis l'arrêtaient toujours avant. Ma-Maria ? Le tutoiement ? Encore un compliment. Un coup d’œil vers lui. Vraiment trop proche. Rougissement. Détournement du regard vers la fenêtre. Que faire ? J'entends un bruit étrange. Je regarde vers le bruit. L'homme. Les jumeaux. Les jus sur lui. Clignements des paupières. Un sourire. Une main qui se porte à ma bouche. Un rire fin. Merci, Akane, Ruri. Ils me font un clin d’œil. J'essaie de cacher mon rire. Ruri fait le geste qu'il était le plus fort, remontant ces bras en vainqueur. Akane l'applaudit comme s'il venait de reporter un des douze travaux d'Hercule.

Je tends le bras avec ma serviette. Je commence à essuyer doucement le visage du tenancier. Après tout, les jumeaux l'avaient fait pour moi. Me tirer de l'embarras. Ruri a déjà attrapé le bras de Segfeld pour le traîner vers le comptoir pour lui prendre encore à manger. Akane me regarde. Je lève le regard vers elle. Je lui souris doucement affirmant de la tête qu'elle peut les suivre. Elle part en nous regardant. Mon sourire s'arrête lentement. Que faire ?

Je suis désolée. Je pense que Ruri vous apprécie. Si, je savais où se trouvait mon logement, je vous aurais invité à vous nettoyer. Mais comptez sur moi pour rattraper cette bévue. Peut-être, devrais-je vous inviter à manger chez nous ? Ageha, notre cuisinière est une excellente... Ah, vous tenez un café. Vous devez être un bon cuisinier. Alors... un bouquet de fleurs ? Offre-t-on un bouquet de fleurs dans ce genre de situation ? Une bonne bouteille de vin pourrait faire l'affaire ? Un contrat de sponsor ?

Je panique. Je reste assez neutre de l'extérieur. Quoiqu'à bien y regarder, dans mes yeux on peut y voir une petite lueur de panique. Hubeerrt .... ! Que fait-on dans cette situation ? C'est toi qui gère normalement ! Je suis une bien piètre personne quand il s'agit de rapports humains.

Code par Melody | Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Lun 21 Aoû - 10:05

--


Trop jeune pour être mère ?! Pourtant, sur l’île on pouvait trouver des femmes et hommes beaucoup plus jeunes physiquement et qui avaient deux, trois voire quatre enfants. Jack ne comprenait pas pourquoi cette remarque, la jeunesse n’a rien à voir là-dedans, de plus connaissant les âges poussés des différentes races, ça lui paraissait plutôt normal. L’homme avait aussi remarqué que Maria avait une fleur sur le haut de sa poitrine et les jumeaux en avaient dans leurs cheveux, la seule race ayant des fleurs incrustées sur leurs corps étaient les Védins. Donc effectivement, elle pouvait être mère. Enfin bref, ne tardons pas plus sur ce sujet.

Alors que le trentenaire et le jeune enfant s’amusaient, son regard se tourna quelques secondes vers la jeune demoiselle qui semblait beaucoup plus calme, réfléchie et ne se lançait pas dans ce genre de petits jeux avec eux. Jack avait l’habitude d’avoir des élèves avec leurs différentes personnalités et aimait découvrir chacun d’eux.

Vint ensuite la présentation des patrons de l’établissement. Maria De Camas ajouta qu'elle n'était plus habituée à un parlé de ce genre parce qu'elle avait passé énormément de temps avec la haute société. C'était donc sa première fois sur ces terres de Yasashi Koji.

Alors que le portable de la jeune femme sonna, Jack en profita pour essayer de la faire sourire. Son visage, ses traits, ses lèvres, ses yeux, il n’en perdit pas une miette en étant si proche d'elle. Son visage devenait rouge, elle évita son regard, puis le regardait de nouveau lorsqu'elle entendit un bruit.

Deux verres de jus d’orange dans la gueule du patron. Enfin un sourire de Maria qui tente de le cacher tant bien que mal de sa main. Mais Jack l’avait vu. Et comme il le pensait: magnifique lorsqu'elle sourit. Le jeune homme et la jeune demoiselle se liguaient contre lui, c’est comme ça donc. L’homme sourit, se tourne vers le jeune homme d’abord qui a cru avoir gagné la manche, puis se tourne vers la jeune fille qui applaudissait l’action de son frère jumeaux. Eh bien, eh bien, voilà donc la jeune qui se lâche un peu plus.

La grande sœur lui tendit une serviette et en profita pour nettoyer le visage de Jack. Malgré cette image de PDG, elle était avenante et cette façon de faire lui allait merveilleusement bien. Les deux jumeaux ? Déjà partis avec Seg', sûrement pour le second tour de dessert. Quels petits chenapans, ils ne s’en sortiront pas de si belle, Jack fera son retour (pour leur jouer un mauvais tour nyaah Jackouss).

Il ne restait plus que le jeune homme et la jeune femme à la table. Le blondinet glissa pour venir s’asseoir au côté de Maria. Sa main se ferma délicatement sur la main de sa cliente et prit la serviette pour terminer de s’essuyer tout en gardant sa main dans la sienne. Chaude. Sa main était si chaude. Son regard croise celui de la Védine, cette dernière souhaitait se rattraper de la bourde qu’avait fait les enfants : invité pour manger ? Des fleurs ? Du vin ? UN SPONSOR ?!

Jack l’écoutait et se mit à rire. Pourquoi était-elle aussi stressée ? Zen. Ce n’était pas grand-chose, ils s'étaient bien amusés. Il garda la main de la femme Védine et la serra dans ses deux mains.


« -Je serai ravi de pouvoir dîner avec toi. Et je voudrais te proposer un petit quelque chose pour ce dîner. On préparera nous-même notre dîner, avec tes mains et mes mains. Qu’en dis-tu ? »


Il regardait la jeune femme et remarqua une petite tâche sur le haut de sa robe dû à l’éclaboussure du jus d’orange. Il saisit la serviette, la mouilla d’un coup de langue et nettoya la tâche proprement.


« -Voilà, c’est beaucoup mieux comme ça. D’ailleurs Maria, appelle-moi Jack *lui sourit et lui baise la main* et si tu as besoin que je t'aide pour trouver ton logement, ce sera avec plaisir. Je vis dans ce quartier depuis quelques temps maintenant. »


Son regard plongea dans les yeux roses de la jeune femme. Quelle belle journée !


--
Feat. Maria De Camas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Lun 21 Aoû - 22:19
Une île attractive,
une nouvelle perspective
Jack Jones & Maria De Camas

Les gouttes. Des gouttelettes. Les jumeaux n'ont pas été soft. J'essuie le visage de l'homme. Bon, ce n'est pas entièrement de la faute des jumeaux. Ils ont toujours voulu m'aider. Leurs méthodes sont justes peu orthodoxes. La serviette passe doucement. Son visage. Étrange sensation. C'est la première fois que je fais ça à quelqu'un d'autre que mes proches. Il regarde Ruri puis Akane. Qu'allait-il faire ? Les gronder ? Je n'accepterai pas. Seule moi peut le faire. La dernière que quelqu'un avant tenter. Une corde. Une branche. Un arbre. Il s'était retrouvé attaché sur une branche de plus de 8 mètres de haut. Hurlant à pleins poumons. Il avait le vertige. Erreur fatal que de gronder les jumeaux. Quelques mois de psy. Espérons qu'il ne fera pas cette erreur.

Départ des jumeaux. Leurs ventres les appellent. Gourmands. Tête à tête. Regard détournée. Rougissement. Abaissement de ma main. J'arrête de l'essuyer. Que faire ? S'excuser pour les jumeaux. Ils sont allés un peu trop loin. Hubert m'avait déjà expliqué cela. Une situation similaire avait eu lieu. Une réunion. Comment l'avait-il réglé déjà ? Je commence à faire des propositions. Peut-être qu'une d'elles conviendra. Mais sont-elles logiques pour la bavure ? Un déplacement. Le tenancier prend place. A côté. A côté ? Si proche ? Tension légère. Que faire ? Pourquoi ? Rougissement. Ma main. Sa main. Le touché. Je regarde nos mains. Rougissement. Je relève mon regard vers l'homme rougissant. Perturbée par une familiarité peu connue. Surtout de la part de quelqu'un de non proche.

Un rire ? Je le regarde intensément. Pourquoi ? Je penche légèrement la tête. Incompréhension. Ai-je dis quelque chose de mal ? Une moquerie ? Je ne comprend pas. J'étais pourtant sérieuse. Comment fait-il pour ne rien prendre au sérieux ? Il me prend la main. Je les regarde. Ma main prisonnière des siennes. Que fait-il ? Hubert me fait ça pour me réconforter sur quelque chose. Veut-il me réconforter ? Leon, c'est pour me prouver son amour. Alors son amour ? Mais on ne se connaît pas. Je laisse ma main abandonnée ainsi aux siennes. Qu'allait-il faire ? Oh c'est pour me répondre ! D'accord. Un dîner ? Il faudra que je prévienne Ageha. Elle devrait arriver dans 3 jours. Mais qu'aime-t-il manger ? Me proposer quelque chose ? Que veut-il me proposer ? J'écoute sa requête. Cuisiner … a-avec nos mains ? Rougissement. Regard ailleurs. Gêne. Je ne l'ai jamais fais. On a toujours eu des cuisiniers. Les meilleures. Jusqu'à trouver Ageha qui resta avec nous. Une asura cuisinière. Je vous déconseille de demander ce qu'elle faisait auparavant. Je m'éloigne. Je regarde encore nos mains. Puis une main avec un serviette rentre dans mon champ de vision. Touché. Ici ? Embarras. Rougissement. Chaleur. Gêne. Les jumeaux sont sur le chemin du retour et ont vu le geste. Akane, son visage fermé. Ruri, la colère dans les yeux. Non, je ne peux pas les laisser faire. Un regard. Ils stoppent leurs gestes et vont s'asseoir. Le baise-main. Ça, j'y étais habituée. Je le laisse faire. Jack ? Avant que j'ouvre la bouche, Akane prend la parole.

Par contre, Jack, (elle appuie sur le prénom) si tu retouches Maria ainsi (montre le fait qu'il m'avait touchée sur le haut de la poitrine pour essuyer la goutte), je te tranche les doigts.

Regard neutre. Aucune méchanceté. Une simple mise en garde. Une voix enfantine. Comme une remarque innocente. Ruri est plus démonstratif. Visage renfrogné. Colère dans le regard. Geste suspendu. Réflexion à faire. Je dois intervenir.

Ruri, si tu le fais, tu me décevras beaucoup.

Regard terrifié. Peur de décevoir. Je les aime plus que tout. Ils m'aiment plus que tout. Les regard des uns et des autres comptent plus pour nous que celui de la société entière. Décevoir. Une peur commune à notre cercle. Nous prenons soin de nous. Nous vivons pour nos proches et pour nous.

Je me retourne vers Jack. Son regard se plonge dans le mien. Un fard revient sur mes joues.

Pour le dîner, sachez que je n'ai jamais cuisiné de ma vie....
Il compte faire cuisiner la princesse ? (murmure de Ruri à Akane. Haussement d'épaules de cette dernière)
Donc je ne risque pas d'être très utile... (continue en faisant fi du commentaire)
Elle va faire exploser le four comme la dernière fois (encore un murmure de Ruri. Un rire d'Akane. Un rougissement de ma part)
Hum... Oui, je pense que le mieux serait quand même que je fasse appel à Ageha (gêne). Et si, vous pouvez en effet m'indiquer où se trouve (cherche dans son sac, un stylo et un papier, sur lequel elle écrit) cette adresse. Je vous en serai reconnaissante....Jack.
Hubert et Ghislain ont trouvé ?
Qu'est-ce qu'ils ont choisi ?
C'est écrit un petit immeuble.
Oh ! Tu crois que c'est comme notre immeuble en Amérique ?
Oui ! Ça serait trop cool d'avoir un étage à soi.
Nous verrons sur place.

Je leur souris tendrement, oubliant où je me trouve. Oubliant le monde et le public. On avait réussi à me faire sentir bien. Surprise de la part des jumeaux. Un énorme sourire vient orner leurs lèvres. Leur sœur sourit naturellement. Comme à la maison.

Code par Melody | Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Mar 22 Aoû - 21:14

--


De la gêne, de la timidité entre les deux protagonistes. Rien de bien méchant pourtant, seulement des échanges de regards, de mots et d’aides. Elle aida le tenancier à s’essuyer le visage et lui l’a aidée à essuyer le haut de sa robe. Aucune arrière-pensée, aucun geste déplacé, mais un geste gentleman. Pourtant, la jeune demoiselle ne voyait pas ça du même œil et en revenant à la table et voyant la scène, mis en garde Jack de lui couper les doigts s’il recommençait la prochaine fois. Quant à l’autre jumeau, son action se stoppa sous le regard de sa grande sœur. Son regard colérique montrait qu’il voulait faire quelque chose, mais ne fit rien après avoir entendu la parole de Maria. Le Gemma comprenait leurs sentiments. Ils protégeaient leur grande sœur d’un inconnu, quoi de plus normal. Mais, les histoires d’adultes restaient des histoires d’adultes.

La jeune femme reprit notre conversation. Elle n’avait jamais cuisiné, ce qui ne choqua pas Jack. La plupart des hommes et femmes de la haute société, ne cuisinaient jamais ou très rarement. Gênée, la Védine proposa que sa cuisinière fasse le dîner pour leur soirée. L’homme ne voulait pas lui mettre la pression et accepta d’un signe de tête accompagné d’un sourire. Puis, Maria indiqua sur un bout de papier, l’adresse à laquelle elle voulait se rendre. Bien, aucun problème. 12 *****, Yasashi Koji. Oh mais cette partie de la ville était très bien située, près des commerces, des moyens de transports... Bref un très bon choix de leur part. Ils avaient l’air heureux et Ô grâce ! Voilà enfin son vraie sourire. Quelle beauté. Jack ne semblait plus pouvoir décrocher de la superbe vue qu'offrait son visage souriant.

Oh mais attendez, Ghislain ? Hubert ? Des connaissances ? Ou famille peut-être ?


« -Vous n’êtes pas venus seuls sur l’île ? Si je peux t’aider toi et les jumeaux, je pourrai vous déposer à l’immeuble, j’ai une voiture pas loin. En plus, la rue est bondée de monde et vous devez être tous les trois fatigués avec le voyage. Qu’en dis-tu ? »


Son regard se tourne vers Segfeld.


« -Tu pourras t’en sortir sans moi mon vieil ami ?
-Monsieur Jones, allons bon, j’ai trois fois votre jeunesse vous savez, ne me sous-estimez pas hahaha.
-Toi alors, tu sais que t’as de la chance que je t’aime bien héhé.
-De même pour moi Monsieur. D’ailleurs, si Madame De Camas prend congé, sachez que ce fut un plaisir de vous accueillir parmi nous et vous êtes la bienvenue ici avec les enfants. Et encore merci à Monsieur et à Mademoiselle De Camas *les regarde en souriant*, vous m’avez fait passer un agréable moment. En espérant que vous avez aimé vos desserts. »



Segfeld s’inclina face à Maria et les deux enfants pour les remercier. Jack attendait la réponse de la jeune Védine.


--
Feat. Maria De Camas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Ven 25 Aoû - 13:17
Une île attractive,
une nouvelle perspective
Jack Jones & Maria De Camas

Alors que je lui repropose de laisser ma cuisinière faire la cuisine, un sentiment d'injustice s'empare de moi. Ce n'était pas fairplay de ma part. Normalement, j'offre ce dîner en guise d'excuse... Donc je peux faire l'effort d'accepter ses conditions. Malgré son affirmation et son sourire, je rougis de gêne avant de reparler.

Tout... tout compte fait, j'accepte de cuisiner avec vous... Cependant, ne vous attendez pas à ce que je fasse des exploits culinaires.

Alors que je continue de sourire à mes protégés, j'entends la voix de Jack me poser différentes questions. Je le regarde n'arrêtant pas de sourire. Puis-je lui dire? Ou lui faire confiance ? Il est le dirigeant de cet endroit. Cette place magnifique. Je l'apprécie beaucoup. Alors, pour l’œuvre qu'il a pu créer ici mais aussi pour son attitude jusqu'alors je peux me permettre de lui faire confiance.

En effet, nous ne sommes pas venus seuls. Notre but principal, c'est de monter une succursale voire même d'installer le siège de mes compagnies sur l'île. Donc, des amis proches nous ont accompagné. En plus, d'être comme notre famille, ils sont aussi chacun responsable d'un département dans les entreprises. Je pense donc qu'il était logique qu'ils m'accompagnent.

A sa proposition d'aide, je lève le regard vers la rue et je frissonne d'horreur. Je n'aime pas vraiment les foules et je sais que les jumeaux ne supporteraient pas d'être ainsi oppressés. Ces derniers ont aussi tourné le regard vers la fenêtre et on déglutit... Je vois la peur se frayer un chemin dans leurs prunelles. Je ne supporte pas de voir cela donc je m'empresse d'accepter la proposition.

J'accepte avec plaisir. Cela nous évitera de faire un bain de foule et vous pourrez ainsi nous montrer le chemin de votre café à mon immeuble. Je pense que je pourrais y venir passer quelques heures de calme de temps à autre. Je vous félicite pour l'ambiance apaisante et calme de l'endroit malgré l'emplacement du lieu. Votre réputation ne doit plus être à refaire.

Les jumeaux se lèvent sous les paroles de Segfeld et vont vers lui pour lui chuchoter des paroles. « On aime vraiment vos desserts et on vous apprécie...vous et votre ami trop proche de notre sœur (regards en coin méfiants)... donc on ne demandera pas le café en cadeau d'anniversaire ! » Ils lui font une simple accolade alors que je les regarde étrangement. Ils ont touché un étranger de leur plein gré et sans vouloir le blesser... C'est un exploit en soi. Je me lève à mon tour et m'inclinant devant l'homme.

C'est un plaisir pour moi d'avoir découvert votre café.

Je me tourne ensuite vers Jack.

Je vous suis, Jack.

Code par Melody | Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 30

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Prof de Math/patron de café
Pouvoir :: La lumière
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Lun 28 Aoû - 15:07

--


Alors que Jack avait accepté la condition de Maria pour que sa cuisinière prépare le dîner lors de leur soirée, la jeune femme reprit toute gênée qu’elle acceptait volontiers qu’ils cuisinent ensemble, mais qu’il ne fallait pas être étonné par sa technique culinaire. Jack, content, la regarda et ajouta :


« -Je t’apprendrais avec grand plaisir, ce n’est pas très compliqué. »


La jeune Védine reprit en répondant aux quelques questions de Jack. Ah d’accord. Elle souhaitait donc ouvrir une succursale ou carrément faire déplacer le siège de sa société sur Yasashi Koji. Un très gros projet qui pourrait créer un peu d’emploi pour quelques personnes d’ailleurs. Une très bonne idée. Le trentenaire l’écoutait avec sérieux, intéressé lui aussi par les affaires. Elle ajouta que les personnes susnommées plus tôt sont aussi des responsables de l’entreprise pharmaceutique. Excellent.


« -Eh bien, tu as une superbe entreprise, de plus tu es accompagnée de personnes de confiance. Je reste très admiratif. »


La jeune femme semblait heureuse, mais alors que Jack pensait cela, voilà que les jumeaux et Maria tournèrent leurs regards vers la fenêtre et une sorte de peur se lisait sur leurs visages. Les rues bondées, l’espace étroit pour se déplacer et dans leur cas, nouveaux sur l’île. Effectivement, le malaise pouvait être compréhensible. Les yeux de Maria se tournèrent vers Jack et répondit qu’elle serait contente qu’il l’aide pour rentrer. Elle ajouta des compliments sur l’établissement et qu’elle serait ravie de pouvoir y revenir.


« -Merci beaucoup Maria, j’espère sincèrement que ce lieu vous aura fait profiter d’un peu de répit. Le monde bouge beaucoup, évolue et passe très vite, mais on ne prend jamais le temps de se poser une petite minute pour faire le point et souffler un peu. Si tu as besoin et pareil pour vous les enfants n’hésitaient pas, le café est toujours ouvert. »


Segfled les salua et les jumeaux s’approchèrent de lui pour lui chuchoter quelque chose à l’oreille avant qu’ils l’enlacent. Le second du café tourna un regard amusé vers le patron, comme s'il se moquait de lui. Le tenancier se demandait encore ce qu'ils pouvaient mijoter les trois là, mais en même temps ne pouvait s’empêcher de regarder la scène de tendresse qui s'offrait à ses yeux. Voilà pourquoi il voulait tant rendre ce monde plus sûr, pour que des moments tels que ceux-là soient partagés.

Ils n’étaient que des inconnus et en quelques instants, voilà qu’ils étaient l’un dans les bras de l’autre. Une amitié, une rencontre, un mot échangé suffit amplement à faire de la vie de quelqu’un, un pur bonheur. Ils étaient Védins et les tenanciers étaient des Mythes, pourtant cela n’empêchait pas cette belle tendresse entre eux. Bien au contraire. Jack était parti dans ses pensées jusqu’à ce que Maria l’en sorte avec un « -Je vous suis, Jack ».


« -Hein? Ah oui, désolé. C’est parti ! Seg’ j’te laisse gérer la suite et si tu as un souci, appelle-moi, je ne serai pas loin.
-Bien Monsieur Jones, c’est noté.
-Merci ! »



Jack salua Segfeld et demanda à Maria et les jumeaux de le suivre. Il ouvra la porte du « Tranquille » et voilà qu’une vague de bruits de conversation, de pas, de choses qui s’entrechoquaient venait assourdir les oreilles du trentenaire. « Heureusement que les murs du café étaient insonorisés » pensait-il.


« -Ma voiture est sur le parking à côté. »


Arrivé à la voiture, le propriétaire l’ouvrit d’un coup de clé et demanda à la famille de s’installer à l’intérieur. Ceintures de sécurité bouclées, verrouillage des portes ok, les voilà prêt à partir. Direction la nouvelle adresse de la famille Védine. Étrangement, les routes étaient beaucoup plus fluides que les trottoirs. Les gens étaient d’humeur à se promener cette journée ensoleillée, un bon sport !

Le paysage défilait sous les yeux de Jack : un restaurant avec quelques tables sur leur terrasse, une bibliothèque pour les étudiants souhaitant trouver le calme pour travailler leurs cours, un parc pour les promenades, footing et jeux d’enfants. Bref, une petite place plutôt bien servit.


« -Maria, si un jour tu as besoin de quoique ce soit, n’hésite pas, tu sais où je me trouve. »


De sa main, il sortit une carte de visite qu’il avait dans sa poche intérieure de la veste et l’approcha de la main de la jeune femme assise à ses côtés. Il lui saisit délicatement en lui échangeant un regard plutôt timide, lui déposa la carte dans sa main et ajouta :


« -Tu as aussi mon numéro maintenant. »


C’était quand même une très belle fleur qu’il avait à côté de lui. Arrivé à un feu, le conducteur tourna à droite et voilà arrivé à l’immeuble en question.

L’homme trentenaire stationna la voiture sur une place de parking libre. Il déboucla sa ceinture de sécurité et sortit du véhicule. Il se dirigea côté passager et ouvrit cette fois la porte à Maria et les enfants assit à l’arrière. La rue était assez tranquille, quelques passants par-ci par-là et plusieurs petits immeubles assez espacés pour ne pas oppresser les habitants.

Jack jeta des regards autour d’eux pour vérifier qu’il n’y avait personne de suspect qui les aurait suivis ou qui aurait envie de faire une bêtise en ayant reconnu la dame Maria. Dans ce monde, mieux vaut être prudent.


« -Voilà, on est arrivé à destination. »


Jack pointa du doigt l’immeuble concerné.


--
Feat. Maria De Camas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack Mar 29 Aoû - 16:04
Une île attractive,
une nouvelle perspective
Jack Jones & Maria De Camas

La porte ouverte. La chaleur. Les bruits. L'ambiance de la rue envahit l'espace, prend les oreilles des personnes qui sortent du café. Les jumeaux m'attrapent directement de la main. Ce capharnaüm joyeux et bruyant change du calme qu'on avait l'habitude. Il est vraiment que même lors de mes traversées sur les champs de batailles les sons ne me prenaient pas ainsi. Non, il n'y avait que le silence de la mort, le silence des cris, le silence de la tristesse, le silence de la guerre. On dit qu'il y a un calme avant la tempête mais il est vrai pour après elle, aussi. Je hoche de la tête resserrant les mains des jumeaux et suivant le pas du tenancier.

Le paysage défilait. J’essaie de retenir mais hélas, je ne suis pas très orientation. Je préfère largement déambuler dans les rues ; bien qu'avec mon statut, cela est plus compliqué. C'est dans ces moments là que je commence à regretter les siècles passés, où la célébrité n'était pas si recherchée... enfin surtout pas si traquée. Je vois les jumeaux qui s'agitent en silence derrière. Qu'est-ce qu'ils mijotent encore ? La voix de Jack me sort de mes expectations. Une main munie d'une carte finit sur la main alors que ce contact me fait rougir, je lève un regard gênée vers lui. J'attrape la carte et je la regarde. Ce n'est pas la première fois qu'on m'en donne une alors pourquoi pour celle là, je suis aussi surprise et gênée ? J'ouvre mon sac et je sors une des miennes aussi que je dépose dans l'espace devant la boite de vitesse.

Ainsi, vous pouvez aussi me contacter si vous avez besoin de quoique se soit.

Je tourne ensuite mon regard vers la fenêtre embarrassée. Ce n'est pas un échange de carte conventionnel, je trouve. D'habitude, on est plus formel et en face à face... souvent pour un travail précis et non pour une aide quelconque.

Je sors de la voiture après avoir regardé les alentours, je m'avance vers l'entrée que Jack pointait du doigt. Je vois alors Ghislain et Hubert se diriger vers moi.

Merci, Jack, de m'avoir emmenée.
Princesse, qu'est-ce qu'il s'est passé ?
Jack, ici présent, s'est proposé de me raccompagner.
Comment ? Et vous êtes montés dans sa voiture comme ça ?!
Ghis...
Non ! Il aurait pu vous arriver n'importe quoi !
Mais il ne m'est rien arrivé... Hubert arrête (tente de retirer la main de Hubert sous mon menton qui m'observe attentivement)
Princesse, la prochaine fois, l'un de nous vous accompagne. Vous êtes trop insouciante.
Mais...
Je vous remercie, Monsieur. (Ghislain s'incline devant Jack en le regardant comme s'il calculait le risque)
Bye, Nabot !

Hubert me traîne déjà vers l'entrée, alors que Ghislain regarde une dernière fois Jack et que les jumeaux lui font des signes d'au-revoir comme si c'était une scène habituelle.

Code par Melody | Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé] Une nouvelle perspective | Jack
Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Une nouvelle perspective | Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jack Harper [Terminé :)]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» 02. Crying shame [sujet terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-