AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Jeu 14 Sep - 1:38
Cela faisait une semaine que Keith avait accepté la mission d'ajouter les données de la jeune Ynka dans la base de données de la préfecture. Ce ne serait pas une tâche facile mais le hacker avait planifié son plan depuis lors. En amont, il avait identifié les membres du service informatique de la préfecture et s'était renseigné sur eux. Grâce aux réseaux sociaux, il avait obtenu une quantité d'information incroyable... Le Morany était toujours sidéré par la facilité avec laquelle les gens étalaient leur vie privée sur ces sites.

Ensuite, le hacker avait identifier sa cible, John Snow. Technicien informatique pour la préfecture, ce dernier avait accès à l'ensemble du réseau interne de l'administration et ne sociabilisait que très peu avec ces collègues. En résumé, la cible parfaite dont usurper l'identité. De plus, grâce au concours de Luna, le Morany savait ce dernier dépressif. Avec cette information sensible entre ces mains, il avait suffit d'un appel à la médecine du travail en se faisant passer pour le supérieur de John afin de provoquer une convocation pour une visite médicale.

Maintenant, il ne restait plus à Keith qu'à récupérer des affaires du malheureux John, complice involontaire de son crime, pour parfaire son usurpation d'identité. Après s'être métamorphosé afin de prendre l'apparence de sa cible, le hacker mit en action la première étape de son plan, cambrioler John Snow.

Keith se trouvait donc devant la porte de l'appartement de ce dernier, son matériel de crochetage en poche. Il jeta ou coup d’œil aux alentours pour vérifier que personne ne l'observait puis força avec dextérité la serrure. Le Morany esquissa un léger sourire, se félicitant de n'avoir rien perdu de ses talents de cambrioleur, quand il entendit le léger clic des barillets qui se déverrouillaient. Heureusement, les voisins du malheureux John Snow semblaient eux aussi absent, sans doute étaient-ils déjà parti au travail, et le seul témoin de la scène était une caméra de surveillance que son déguisement trompait à la perfection.

Il entra donc dans l'appartement de John Snow, un petit trois-pièce avec un agencement très pratique mais guère esthétique. Conformément à ce que Keith imaginait, sa cible n'était pas du genre à s'encombrer de décoration ce qui lui compliquait sérieusement la tâche car le moindre objet manquant se remarquerait immédiatement. Dans sa tête, le Morany lançait le compte à rebours... Il devrait être de retour dans une heure et vingt minutes. Sans plus tarder, le hacker commença à fouiller l'appartement après la mallette de travail de John et son badge d'identification. Néanmoins, il téléphona aussi à Luna qui faisait le guet dans sa voiture pour l'avertir.

"Luna, fait tourner le moteur de ta voiture. Je redescends dés que j'ai trouvé ce que je cherche puis nous devons filer à la préfecture. Nous avons seulement une heure vingt avant qu'il ne soit de retour."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar
Age : 44

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Jeu 14 Sep - 19:59


avec Keith et Luna


Dans les couloirs de la préfecture



Une semaine pour planifier l'action, préparer les manœuvres, glaner l'information nécessaire pour s'assurer de la situation. Luna avait passé plusieurs jours à étudier les comptes sur les réseaux sociaux de plusieurs candidats à la substitution avant de parvenir à diagnostiquer un comportement dépressif avéré sur l'un d'entre eux à travers ses échanges avec ses followers. Keith lui avait demandé d'épingler parmi les cibles potentielles celui qui aurait des signes suffisamment flagrants via ce média pour justifier de son employeur une demande de controle par signalement à la médecine du travail. La cible fixée, elle avait rédigé une note à Keith afin qu'il ait les arguments qui feraient mouche pour entraîner une réaction rapide de la médecine du travail.

A vrai dire, Luna avait eu assez peu de scrupule sur ce cas. Ses échanges sur le net démontraient bien que l'homme souffrait d'un manque de sociabilisation certain, couplé à un état dépressif induit par son enfermement psychologique et accru par une charge de travail qui le faisait se plaindre de manière latente sur son compte Facebook. Non traité, ce genre de cas pouvait finir par des burn-out ou pire. Cette visite à la médecine du travail ne serait donc pas un luxe. Les employeurs préférant malheureusement trop souvent mettre ce genre de cas sous le tapis en espérant que leur employé tienne le plus longtemps possible avant de craquer. Il y avait fort à parier que dans ce cas, John Snow allait sortir de son rendez vous avec un arrêt médical et un envoi chez un psy pour faire un break avec certainement quelques petites pilules à la clé.

En attendant, cela laissait à Keith et elle, une fenêtre de tir d'un peu plus d'une heure. Luna avait accepté d'épauler Keith pour l'occasion et alors que ce dernier s'était mis dans la peau de leur cible et rentrait en ce moment même dans son appartement, Luna faisait le guet en bas de l'immeuble au volant de la voiture. Ce dernier était monté depuis quelques minutes quand le téléphone sonna. La sexire décrocha, son regard parcourant les alentours tout en discutant rapidement avec lui.

"Luna, fait tourner le moteur de ta voiture. Je redescends dés que j'ai trouvé ce que je cherche puis nous devons filer à la préfecture. Nous avons seulement une heure vingt avant qu'il ne soit de retour."

- Tout se passe bien? On en a pour moins d'un quart d'heure pour arriver à la préfecture, ça te laissera une bonne heure à l'intérieur a priori. En espérant que tout se passe bien, je pense que tu auras tout le temps nécessaire.

Règle de base quand on se lance dans des opérations illicites, ne jamais ô grand jamais, dire que tout ira bien. Alors même que la brune finissait de prononcer les mots magiques, une petite mobylette pétaradante jaune vint se garer devant l'immeuble, et le postier descendit de l'engin, un colis à la main. C'était une blague, n'est ce pas? Palissant, Luna reprit la parole avant que Keith ne raccroche.

- Euuuuh, Keith? Je crains qu'il faille se préparer à un imprévu. Le postier vient d'arriver et il tente de glisser un paquet visiblement trop gros dans la boite aux lettres de notre ami... A vu de nez, il va venir sonner à la porte de l'appartement d'ici deux minutes. Soit tu as tout ce qu'il faut, soit tu te planques, soit, je ne sais pas, mais il vient droit sur toi!

Le front soucieux, se penchant pour voir les fenêtres de l'appartement, Luna tentait de voir un signe de la situation qui allait suivre, maudissant de ne pas avoir des rayons X à la place des yeux à la Superman pour pouvoir savoir ce qu'il en était. Par tous les enfers, à peine lancés et déjà dans la panade!


~~~~~~~~~~~~
MAYDAY, MAYDAY, WE HAVE A PROBLEM!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Lun 18 Sep - 2:15
Alors qu'il était en train de fouiller l'appartement, la voix de Luna s'éleva au creux de l'oreille du Morany. Heureusement, son récepteur bluetooth fonctionnait correctement pour entendre l'avertissement de la Sexire. Se retenant de pousser un juron, le hacker accéléra ses recherches afin de trouver ce qu'il était venu chercher. Ouvrant un placard, il découvrit le badge d'identification de John accroché à sa veste. Un léger sourire se dessina sur le visage du Morany qui abandonna sa veste pour prendre celle de son infortuné complice.

Prenant quelques secondes pour s'observer dans une glace, le Morany était plutôt satisfait de son déguisement. Il ne manquait plus que sa mallette de travail et il serait au point. Le facteur n'avait toujours pas sonné à la porte mais combien de temps restait-il? Keith ne s'en préoccupait pas pour l'instant, se concentrant sur la recherche de la valise. Finalement, il l'a trouva dans un meuble près de l'entrée.

Alors qu'il s'apprêtait à sortir, une sonnerie retentit à la porte. Trop tard, le facteur était là et impossible pour Keith de le duper. Il n'avait pas observé le fonctionnaire chez lui, s'étant contenté d'observer son comportement au travail. Il ne pouvait pas ouvrir et risquer de perdre un temps précieux voire, encore pire, griller sa couverture. Rapidement, le hacker se mit à réfléchir à un plan de secours, une deuxième sonnerie venant lui rappeler l'urgence de sa situation. Sortir par la fenêtre? Impossible du quatrième étage...

Finalement, des bruits de pas indiquèrent au Morany que le postier s'éloignait. Une autre sonnerie à l'appartement d'à côté, le bruit d'une porte s'ouvrant... La voisine était là et lui ouvrait sa porte. Malheureusement pour le jeune homme, ceux-ci semblaient bien se connaître et ils avaient commencé à discuter comme deux commères. Il ne pouvait quand même pas attendre que ces deux pipelettes aient terminé mais, si il sortait par l'unique accès, il serait automatiquement repéré. Quoi que...

Sortir par le fenêtre était impossible pour quelqu'un de normal mais était-ce vraiment impossible?
S'approchant de celle-ci, Keith remarqua qu'il pouvait accéder à un balcon du troisième par la corniche. De là, il pourrait atteindre l'escalier de secours pour accéder au toit. De là, il trouverait sans doute une solution. Veillant à ne pas oublier ce qu'il était venu chercher, le Morany mit alors son plan d'évacuation en action.

À l'aide de la descente de corniche, le jeune homme arriva sans encombres au balcon du troisième. Ensuite, il prit un peu d'élan et pris appui sur le garde-fou du balcon pour atteindre l'escalier de secours du bâtiment de l'autre côté de la ruelle. Maintenant, il ne restait plus qu'une seule solution, monter. L'échelle permettant de descendre dans la ruelle étant certainement reliée au système d'alarme. Le jeune homme gravit quatre à quatre les escaliers pour atteindre le toit du bâtiment.

Première solution pour redescendre, entrer dans le bâtiment et prendre l'escalier principal. Il essaya d'ouvrir la porte d'accès, fermée. Et impossible à crocheter, elle ne s'ouvre que de l'autre côté. Il hésita un instant à éventrer la porte pour se faire un passage mais il ne voulait pas laisser de trace. Plan B, atteindre les bâtiments de l'autre côté de la rue. Il devait y avoir cinq mètres, ce n'était pas impossible. Toute la difficulté du saut était de réussir à s'accrocher à l'espèce de gargouille. Ensuite, il pouvait atteindre le rebord d'une fenêtre en se balançant et de là bondir dans un arbre planté par la préfecture. Ensuite, il n'y avait plus qu'à descendre pour arriver dans la rue juste à côté de la voiture de Luna.

Prenant une profonde inspiration, le jeune homme se tenait au bord du toit afin d'avoir un maximum d'élan. Le hacker visualisa une dernière fois le parcours qu'il avait prévu puis il se lança. Il commença sa course et, arrivé à l'autre bout du toit, il sauta dans le vide. Il réussit à attraper la gargouille et prit appui sur le mur avec ses pieds pour ne pas s'écraser. Ensuite, il effectua un saut de précision pour atteindre le rebord de la fenêtre au troisième puis bondit dans le chêne planté le long de la route. Il ne fallut ensuite qu'un peu d'escalade à Keith pour redescendre avant d'entrer dans le véhicule du médecin.

- "C'est bon Luna, en route pour la préfecture."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar
Age : 44

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Mar 19 Sep - 17:14


avec Keith et Luna


Dans les couloirs de la préfecture


Le facteur s'était finalement engouffré dans le bâtiment et Luna stressait. Pas de nouvelles de Keith, le temps s'égrainait et elle en était à attendre le bruit d'une sirène de police signalant que le Morany avait été pris en flagrant délit. Luna n'avait pas l'habitude de participer à ce genre d'activités. Autant elle avait coutume de soigner des yakuzas après des opérations qui avaient mal tourné, autant elle n'avait jamais été impliquée ainsi activement dans l'une d'entre elles. Et supporter la pression d'avoir une vie entre ses mains la laissait de marbre. Par contre, faire ainsi le gué, se sentir inutile en cas de soucis, tout ça aiguisait ses sens et déclenchait un frisson dans son dos. Autant dire que lorsque celui-ci, qu'elle s'attendait à voir sortir du bâtiment, se laissa choir dans la rue, de l'autre coté de la voiture et se faufila dans sa jeep, la sexire poussa un cri de surprise et de stress, avant de mettre un coup de poing instinctif dans l'épaule de celui-ci. Bon, avouons-le, vue la force de la brune, il y avait des chances que le hacker en rit, plus qu'il n'en souffre.

- Mais ça va pas de faire de telles frayeurs aux gens? Que s'est-il passé? Vous avez trouvé ce qu'il vous faut? Personne ne vous a vu? Le facteur, il est passé par l'appartement ou pas? Bref, oui, allons à la préfecture avant que je fasse une attaque...

Et tout en maugréant que décidément, il fallait qu'elle aime sa fille pour se lancer dans de tels périples, Luna débraya, fit son créneau et lança le véhicule dans le traffic matinal, jusqu'à rejoindre le lieu du "crime" et garer la jeep dans une ruelle proche.


~~~~~~~~~~~~
MAYDAY, MAYDAY, WE HAVE A PROBLEM!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Jeu 21 Sep - 0:03
Un coup vint le frapper à l'épaule quand il entra dans la voiture... Visiblement le Morany avait surpris sa cliente mais ce n'était pas cette pichenette qui allait lui faire mal. Puis après, vinrent les questions inutiles posées par Luna. Était-ce le moment de perdre du temps avec de telle futilité? Voilà pourquoi le hacker préférait travailler avec des professionnels. Malheureusement, il était seul et il avait donc besoin de l'aide de la Sexire. Si seulement les transports en commun étaient d'avantages développé, avoir une voiture ne serait pas une nécessité.

- "J'ai tout ce qu'il faut, alors en route. On n'a pas une minute à perdre."

Le trajet jusqu'à la préfecture allait durer une quinzaine de minute. Le hacker en profita pour expliquer à sa cliente la suite de son plan.

- "Les accréditations de John Snow ne sont pas suffisante pour accéder directement aux serveurs de la préfecture. Cependant, il occupe une place stratégique sur le réseau en tant que membre de l'équipe chargée d'assurer la sécurité de celui-ci. Sous couvert d'un audit de sécurité surprise, je me connecterai à un router pour altérer les données en transit afin d'ajouter celles relatives à Ynka à la base de donnée. Cela passera pour un ajout légitime à la base de donnée et bien sûr les opérations seront antidatées pour éviter d'éveiller les soupçons. Ensuite, il ne vous restera plus qu'à réclamer les papiers comme si tu les avais perdus."

Après ces explications, Keith profita des dernières minutes de trajet pour visualiser le plan qu'il s'était fait de la préfecture. Les yeux clos, il retraçait son chemin à travers les couloirs jusqu'au bureau de John Snow. De là, il profiterait d'une soi-disant nouvelle faille dans les routeurs utilisés par l'administration pour justifier un audit imprévu. Ensuite, l'opération la plus risquée serait d'introduire les données dans le système. Généralement, ce genre d'opération était strictement contrôlée et il n'était pas sûr qu'il puisse injecter les données d'Ynka.

Si il ne pouvait pas le faire directement, il lui fallait un plan B. Ici, il s'agirait de la création d'une backdoor pour lui permettre de connecter une machine au réseau sécurisé et de la récupération des identifiants réseaux d'une machine pour duper les barrières de protection.

Un bruit de frein et le véhicule s'immobilisant indiquèrent à Keith qu'ils étaient enfin arrivé. Ici, il serait seul ou presque. En tout cas, impossible pour Luna de l'aider. Néanmoins, elle n'allait pas rester inactive. Le hacker avait une idée pour la mettre à contribution pour cette étape délicate. Le jeune homme se saisit d'un sac qu'il avait laissé à l'arrière du véhicule et le donna à Luna avant de descendre.

- "Je serai certainement contrôlé à l'entrée pour éviter que je ne vienne avec des données extérieurs. C'est donc toi qui les fera entrer dans la préfecture. Cette sacoche contient un ordinateur du même modèle que ceux utilisé dans le service de John Snow. Quand je viendrai tester la sécurité du réseau publique, nous procéderons à l'échange des deux. Ensuite, je trouverai un prétexte pour récupérer l'original. Tu as compris?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar
Age : 44

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Jeu 21 Sep - 16:27


avec Keith et Luna


Dans les couloirs de la préfecture


Alors qu'elle slalomait dans la circulation du matin, Luna écoutait les consignes énoncées par le hacker. Elle venait d'une époque où l'électricité était un luxe, ou l'informatique n'existait pas, et ce domaine était toujours un peu abscond pour elle. Elle avait certes appris à maîtriser un ordinateur avec les années, mais de là à comprendre ce besoin de tout mettre en ligne sous couvert de sécurité, alors qu'au final, cela s'avérait souvent bien plus facile à détourner pour qui avait les compétences, la fascinait. Ses secrets, ses connaissances, ses possessions, tout avait une racine dans du tangible. Même une partie de sa fortune était conservée sous forme d'or, d'oeuvres d'art, d'immobilier. Elle avait connu le crash de 1929 et elle savait combien la richesse pouvait être chose versatile si l'on ne mettait pas en sûreté une partie dans des valeurs refuges. Il en était de même pour les secrets et les choses précieuses : les meilleurs coffres physiques ou virtuels avaient tous une faille, y compris l'esprit humain pour certains mythes. Mais c'est, après tout, ces nombreuses failles qui permettaient aux mythes à l'espérance de vie longue de faire croire au système à une existence, somme toute, normale. C'est une de celles-ci qui allait permettre à Keith de redonner une existence légale à Ynka et la réinsérer dans cette vie.

Enfin arrivés, Luna gara donc la voiture à l'écart sur une place de parking et se tourna vers Keith. Le Morany lui tendit un sac avant de descendre. Ouvrant rapidement la fermeture éclair, la sexire confirma qu'il s'agissait d'un ordinateur de petite taille mais visiblement de qualité. Elle prit le PC, ainsi que son sac à main, sortit à son tour du véhicule et se lissa les vêtements pour se donner une allure irréprochable. Elle n'avait donc plus qu'à entrer dans la préfecture et attendre son signal.

- D'accord, je vais entrer sous couvert de démarches administratives et j'irai me réfugier aux toilettes. Tu pourras m'y retrouver pour l'échange d'ordinateur. Je doute que l'on m'y ennuie et dès que tu auras terminé, il suffira de refaire de même dans l'autre sens. Cela te convient?

Une fois ces détails fixés et après avoir écouté les dernières recommandations de Keith, Luna attendit qu'il entre par la porte des employés et se dirigea l'air de rien vers la grande porte, direction le service des démarches administratives. Un sourire à l'employée de l'accueil et elle demanda poliment les toilettes en sautillant un peu d'un pied sur l'autre, image vivante de la jeune femme embarrassée par une envie plus que pressante. Un regard compréhensif et quelques consignes plus tard, elle verrouillait la porte d'un des box des toilettes des femmes et confirmait par SMS sa position à son complice. Plus qu'à attendre...


~~~~~~~~~~~~
MAYDAY, MAYDAY, WE HAVE A PROBLEM!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Mar 3 Oct - 22:33
Luna avait bien compris le plan mais la médecin semblait avoir du mal avec l'aspect clandestin de l'opération. Il ne pouvait pas lui en vouloir mais son approche était trop maladroite, elle se ferait sans aucun doute repérer en moins de deux si elle agissait de la sorte.

- "Je te conseillerais plutôt de prendre un ticket pour le service des aides sociales. Ils sont surchargé de travail et l'attente est toujours de plusieurs heures. Prends une place dans la fille puis abandonne une fois l'opération terminée. Si quelqu'un te pose une question, il te suffira de prétexter un autre rendez-vous."

Se cacher en pleine lumière, pour ce genre d'opération c'était la ligne de conduite idéale. Après tout, les gens cherchent toujours à définir ce qui est normal ou non et retiennent particulièrement tous les détails insolites. Pour passer inaperçu aujourd'hui, la meilleure méthode était de se fondre dans la masse. Maintenant le plan défini, il ne restait plus qu'à le mettre en application et rapidement.

La première étape était d'entrer au sein de la préfecture. Le Morany se rendit à l'entrée des employés où il fût arrêter par un garde de sécurité. Le hacker montra le badge d'identification de John Snow dont il avait pris l'apparence.

- "Bonjour monsieur Snow, je dois contrôler vos affaires."
- "Vous me contrôlez tous les jours."
- "C'est le règlement."

Sur ces mots, le garde ouvrit l'attaché-caisse apporté par Keith pour vérifier qu'il ne contenait pas de matériel illicite. Heureusement pour le Morany, l'employé dont il avait pris la place était des plus procéduriers et le contrôle se passa rapidement malgré les critiques émises par le hacker pour imiter le fonctionnaire dont il avait prit la place. Sans autre véritable problème qu'un peu de zèle de la part du gardien, Keith pu ainsi franchir l'entrée et s'engouffra dans l'assenceur qui le conduisit au second étage. Cependant, alors qu'il se dirigeait vers le bureau de John Snow, le Morany fût intercepté par le chef du service informatique.

- "Snow, que faîtes-vous ici? Vous avez rendez-vous à la médecine du travail! Foutez-moi le camp."
- "Bah... J'y vais. Je venais juste récupérer des affaires. J'ai oublié mes lunettes hier."
- "Vous êtes de plus en plus distrait. Je vous laisse deux minutes pour les récupérer, après je ne veux plus vous voir sinon je vous mets à la porte moi-même."

Aïe, ce n'était pas prévu ça. Tout en allant dans le bureau de sa victime, Keith sorti son smartphone pour contacter Luna. Il lui envoya un bref message... Problème de mon côté, solution improvisée. Si Keith n'avait que deux minutes, il devait les exploiter au mieux et, pour se faire, réussir à rendre sa présence indispensable. Le hacker se connecta donc à un routeur sécurisé afin de pénétrer dans les fonctionnalités d'administration. Il ne lui avait fallut qu'une trentaine de seconde pour y parvenir et déclancha l'extinction de l'appareil. La défaillance de celui-ci allait causer une énorme réaction en chaîne qui devrait créer la panique parmi l'équipe du service informatique. Le hacker récupéra les lunettes dans son attaché-caisse puis ressorti du bureau de Snow.

- "Snow, le réseau est en train de flancher. Il faut que tu t'assures que la perturbation n'affecte pas ceux en-bas."
- "Je m'en occupe."

Le Morany fonça dans le bureau de Snow et s'empara de son ordinateur portable avant de descendre au rez-de-chaussée. Là, il trouva Luna à l'endroit qu'elle lui avait indiqué et s'installa près d'elle, lui murmurant au passage.

- "J'ai provoqué une défaillance du réseau, ça devrait nous laisser assez de temps."

En même temps, le hacker avait posé son ordinateur à côté de Luna et avait discrètement récupérer celui qu'il avait confié au médecin. Il ne faudrait guère que quelques minutes pour qu'ils se rendent compte de ce qui se passe là-haut et réparer le réseau. Cependant, le but de la manoeuvre n'était que de grapiller les précieuses minutes nécessaires à la réussite de leur opération. Une fois en possession de la machine avec les données d'Ynka, Keith se dirigea alors vers les bureaux et s'installa près d'un routeur de la préfecture. Par dessus son écran, le jeune homme adressa un léger sourire à Luna pour la rassurer que tout allait bien se passer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar
Age : 44

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Jeu 5 Oct - 3:10


avec Keith et Luna


Dans les couloirs de la préfecture


Paniquer? non! Enfin, si un peu, avouons-le. Luna écoutait les explications de Keith et se rendit compte qu'elle paniquait en effet. Il avait parfaitement raison, se cacher des heures dans les toilettes n'était pas du tout raisonnable. Surtout, qu'il fallait l'avouer, Keith n'en aurait certainement pas pour des semaines. Il avait l'air de parfaitement connaitre son affaire, et de toute façon, s'il lui avait été conseillé, connaissant les réseaux de relation de Masami, c'est qu'il était un des meilleurs dans son domaine. Elle écouta donc ses consignes avec application, hochant la tête quand il lui eut exposé ce qu'il attendait exactement d'elle.

- En effet, ce sera certainement bien plus discret. J'avoue que je ne suis pas à l'aise. Quand je vivais à Kyoto, je ne participais jamais aux activités des yakuzas. Ceux-ci ne faisaient jamais appel à moi sur le terrain, uniquement dans l'Ochaya de mon amie Masami, ou parfois dans des lieux discrets. Mais avoir un médecin chirurgien silencieux et disponible sans discussion est souvent trop précieux, surtout quand le blesser peut vous mettre à dos la Black Sakura. Donc on ne me mettait jamais dans ce genre de situations. Mais pour Ynka, je suis prête à prendre des risques. Je veux vraiment pouvoir lui assurer une installation discrète et sans problèmes. C'est juste que du coup, je n'ai vraiment pas les meilleurs réflexes et les idées les plus judicieuses visiblement. Je vais donc suivre à la lettre vos consignes, ce sera plus prudent.

Ainsi, Luna se dirigea t'elle vers le service conseillé et demanda au stagiaire en place pour pouvoir avoir accès aux formulaires d'allocations familiales. Après une explication alambiquée et fumeuse sur les démarches à mener en ce sens, et un papier avec la liste interminable de documents administratifs à fournir, Luna joua la blonde évaporée qui ne comprenait rien à rien. Las, le bonhomme lui conseilla de prendre un ticket pour discuter avec un des conseillers, la prévenant qu'elle risquait cependant d'attendre quelques heures car elle n'avait pas rendez-vous. Avec un grand sourire, Luna lui assura que ce n'était pas un souci. Elle prit donc un de ces fameux tickets, s'installa dans la salle d'attente et se mit à pianoter sur son téléphone l'air de rien, comme la plupart des personnes présentes. La joie de la sociabilisation humaine à l'air des smartphones. Pour le coup, cela arrangeait grandement Luna qui pouvait ainsi éviter les hommes, comme toujours incités à l'aborder pour tenter de se rapprocher de la séduisante brune qui devait tellement s'ennuyer seule sur un banc. Et bien sûr, cela ne loupa pas, malgré qu'elle semble occupée à envoyer un SMS.

- Et ben si c'est pas malheureux de voir une femme aussi charmante forcée de dépérir ainsi sur les bancs de l'administration alors que vous seriez tellement mieux et plus resplendissante à la terrasse d'un café à siroter une boisson avec moi! Si vous voulez, le cousin de ma belle-soeur travaille dans les bureaux à coté, je peux lui dire de vous prendre en avance, comme ça on pourra profiter du temps gagné pour faire connaissance.

Bingo, un boulet. Luna ne put retenir un soupir. Une des raisons pour lesquelles elle s'efforçait de faire la plupart de ses démarches administratives en ligne. Relevant son regard, elle nota rapidement la trace pale à l'annulaire de l'homme et ne parvint pas pour le coup à retenir sa réponse, tant elle était angoissée par l'attente du morany.

- Je ne sais pas trop, je ne voudrais pas que votre belle soeur explique à votre femme que vous demandez à son cousin de transgresser ses devoirs de fonctionnaire pour vous permettre un 5 à 7 avec une parfaite inconnue. Je ne voudrais surtout pas donner de travail supplémentaire aux fonctionnaires de l'état civil avec la consignation de votre divorce.

Et sous l'air si innocent et le sourire de la sexire, l'homme se décomposa avant de tourner casaque et filer sans demander son reste. Parfaitement à propos car Keith fit justement son apparition à la porte du service et vint prendre la place redevenue libre à coté de la brune. Quelques mots échangés discrètement, une substitution de sac, et après avoir hoché la tête en signe de compréhension à Keith, souligné d'un sourire un peu nerveux, elle le regarda partir se mettre à l'oeuvre. Il ne lui restait plus qu'à sortir ses écouteurs, les brancher à son téléphone et appuyer sur play pour s'isoler d'éventuels futurs gêneurs et prier en paix que le hacker s'en sorte sans se faire prendre, sur les premières notes apaisantes d'une sonate au clair de Lune...



~~~~~~~~~~~~
MAYDAY, MAYDAY, WE HAVE A PROBLEM!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Ven 6 Oct - 19:56
De derrière son écran, le hacker observa Luna s'enfermer dans son monde en posant ses écouteurs sur ses oreilles. Avec une telle attitude, il n'y avait que peu de chance qu'on vienne la déranger et Keith pouvait s'occuper de son travail sans se soucier d'elle. Sans plus tarder, le Morany brancha son ordinateur au routeur avec un câble ethernet lorsqu'un employé l'interrompit.

- Qu'est-ce que vous faîtes? Vous n'avez pas le droit de vous brancher à ce routeur!"
- Je suis du service informatique... Il y a une défaillance sur le réseau. Si je n'interviens pas, vous serez incapable de travailler."

Sur ces mots, le jeune homme tendit le badge de John Snow au fonctionnaire pour ensuite reprendre son travail. Après avoir pénétré dans le système du routeur, il y injecta un rootkit afin de permettre d'ajouter les données d'Ynka dans la base de donnée. Celui-ci était conçu pour se déclencher lorsqu'une requête était envoyée pour ajouter un nouvel individu dans la base de donnée de l'état civil. Une fois activé, il allait dupliquer la requête pour l'envoyer une première fois après l'avoir modifié pour intégrer les données d'Ynka. Ensuite, il intercepterait la confirmation de l'ajout pour effacer les données avant d'envoyer la requête originale avant de s'effacer lui-même. Dans le meilleur des cas, ils ne se rendraient compte de rien. Dans le pire, cela ressemblerait juste à une erreur de communication.

Une fois l'installation du rootkit terminée, Keith déconnecta sa machine puis retourna près de Luna. Il tapa doucement sur l'épaule de la Sexire et lui sourit.

- "Je crois que vous avez fait tomber ceci."

Le jeune homme fit mine de ramasser un objet au sol pour le tendre au médecin, une clé USB, tandis qu'il en profitait pour refaire l'échange d'ordinateur portable afin de récupérer celui de John Snow. Sur ce, le jeune homme retourna au bureau de John Snow, envoyant un message à Luna pendant qu'il était dans l’ascenseur afin de lui dire de quitter la préfecture cinq à dix minutes plus tard. Après avoir déposer l'ordinateur de sa victime sur son bureau, Keith alla voir le chef de service.

- "J'ai fini... Je vais à mon rendez-vous."

Sur ces mots, le Morany quitta la préfecture et attendit sa commanditaire près de sa voiture.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire Quête/PNJ
avatar
Age : 44

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Dim 8 Oct - 21:03


avec Keith et Luna


Dans les couloirs de la préfecture


Le calme de la musique choisie évitait à Luna de laisser monter le stress en elle. Le clair de Lune de Debussy, une véritable passion musicale animait Luna pour cette mélodie. Elle était le choix ultime pour se détendre et oublier ses soucis du quotidien et ici un excellent moyen pour éviter de se laisser envahir par le stress de la mission. Fermant les yeux, Luna étendit ses jambes et se laissa bercer par les instruments. C'est la présence de Keith à ses cotés qui fit sursauter la doctoresse.

- "Je crois que vous avez fait tomber ceci."

Luna ne put retenir un soubresaut de surprise, ce qui n'avait au final que l'avantage d'ajouter de la crédibilité à leur échange. L'air embarrassé, elle remercia "l'inconnu" avec empressement, prenant la clé USB et le laissant pratiquer l'échange sans montrer le moindre signe révélant qu'elle n'était pas dupe de l'échange de mallette. Elle feignit au contraire l'indifférence, remettant ses écouteurs pour terminer le morceaux de musique. Keith était parti depuis quelques minutes quand elle émergea à son tour. Comme l'avait prédit le jeune homme, elle regarda le numéro d'attente clignotant au dessus des bureaux du service. Il y avait encore une bonne quinzaine de numéros avant le sien. Elle dénoua donc ses jambes interminables sous le nez du commis présent et se releva pour aller à sa rencontre, coincé derrière son bureau. Avec son plus charmant sourires, elle lui montra son ticket l'air contrit.

- J'ai encore un rendez-vous après celui ci et je ne vais vraiment pas pouvoir attendre. Pensez vous que cela pose problème si je reviens demain?

Quelques battements de cils plus tard, Luna avait un rendez vous pris pour changer les papiers volés de sa fille et munis de son sac, elle sortait de la préfecture. Un détour pour rejoindre la ruelle où se trouvait la voiture par un autre moyen et elle s'engouffra dans cette dernière en soufflant un grad coup avant d'interroger Keith, la voix encore un peu inquiète.

- Alors? Vous avez pu vous introduire? Ynka est-elle enfin tranquille? Tout s'est bien passé? Vous n'avez rien j'espère.


~~~~~~~~~~~~
MAYDAY, MAYDAY, WE HAVE A PROBLEM!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Hackeur/Voleur
Pouvoir :: Métamorphose
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé] Sam 21 Oct - 17:29
L'attente ne fût pas très longue pour le Morany. Sorti avant Luna de la préfecture, il était resté près de la voiture jusqu'à son retour et entra quand cette dernière ouvrit le véhicule. À peine installé, la Sexire le harcelait déjà de question mais Keith se contenta de lui adresser un léger sourire.

- "Ynka n'est pas encore tout à fait en sécurité. Je n'avais pas un accès direct aux serveurs de la préfecture mais les données la concernant seront ajoutées. Il suffit qu'un fonctionnaire ajoute une personne au registre de la population et le tour sera joué. Et avec le monde que cette île attire, je ne crois pas trop m'avancer en disant que ce sera bientôt chose faite. Maintenant, il faut que nous ayons rendre ses affaires à monsieur Snow."

Du coin de l’œil, le hacker observa la réaction de sa cliente. Sans doute était-elle soulagée de savoir sa fille en sécurité mais il ne pouvait pas le garantir. Néanmoins, elle s'était mise en route tout de suite tandis qu'un silence pesant s'installait entre les deux Mythes. Était-ce le stress de la fin de cette opération? Pourtant le plus dur était passé et il ne restait plus que des détails à régler.

Après un bon quart d'heure de route, ils arrivèrent enfin à pied d'œuvre. Plus que quelques minutes et l'opération serait terminée. Un rapide coup d’œil à sa montre indiqua à Keith qu'il n'avait pas le temps de traîner. Dans une dizaine de minute maximum, John Snow serait de retour chez lui. Il était plus que tant pour le Morany de rendre ses affaires au malheureux.

- "John Snow sera bientôt de retour... Je te conseille de partir tout de suite, je te tiendrai informée de la suite des événements."

Sur ces mots, Keith quitta le véhicule de Luna et se dirigea sans hésiter vers l'appartement de John Snow. Heureusement, il avait laissé la porte déverrouillée en quittant l'appartement aussi il n'aurait pas besoin de la crocheter. Sans attendre, le Morany entra dans la bâtisse et gravit les escaliers pour arriver jusqu'à l'appartement de sa victime. Il entra ensuite dans l'appartement et alla remettre à leur place les affaires qu'il avait emprunté. Malheureusement, alors qu'il s'apprêtait à sortir, un bruit de pas se fît entendre dans le couloir puis une clé s'enfonça dans la serrure. John Snow était de retour et le hacker était toujours dans son appartement.

Alors que la confrontation semblait imminente et inévitable, Keith trouva refuge dans la salle de bain, seule pièce qui n'était pas visible depuis l'entrée de l'appartement. John sembla surprit de trouver la porte de son logement ouverte mais l'infortuné mit cette anomalie sur le compte de sa fatigue. Néanmoins, il devenait urgent pour le hacker de trouver un moyen de se sortir de là avant d'être découvert. L'oreille tendue, le jeune homme guettait le moment où sa victime le découvrirait ici tout en réfléchissant à une solution pour s'en sortir.

Soudain, dans un éclair de lucidité, le Morany pensa au téléphone. Celui-ci était posé sur un petit meuble dans un coin de la salle à vivre et, pour le décrocher, il fallait tourner le dos à l'entrée et à la salle de bain. Néanmoins, comment le garder au téléphone assez longtemps? Des bruits de pas se rapprochaient de la salle de bain, John étant sur le point de découvrir Keith dans sa salle de bain. Sans hésiter un instant de plus, Keith utilisa son téléphone pour appeler John Snow sur son fixe. Le fonctionnaire pesta mais alla quand même décrocher au téléphone.

- "Allô monsieur Snow? John Snow?"
- "C'est bine cela, qui est à l'appareil?"
- "C'est le lieutenant Bordat de la police nationale monsieur. Une série de vol a été commise récemment dans votre quartier, nous sommes à la recherche de témoins des faits ou de victimes qui ne se seraient pas encore manifestée."
- "Des voleurs? Mais j'ai retrouvé la porte de mon appartement ouverte en rentrant! Ne me dîtes pas que j'ai été cambriolé."
- "Est-ce qu'il vous manque quelque chose? Les voleurs s'intéressent principalement à l'argent liquide, aux bijoux et aux petits objets de valeur. Des objets facilement transportable et dont les propriétaires ne se rendront compte de leur disparition que dans quelques jours."
- "Je ne crois pas mais je vais vérifier."

Profitant de la conversation, le japonais s'était éclipsé de la salle d'eau pour traverser le salon sur la pointe des pieds et atteindre la sortie de l'appartement. Cependant, il dû attendre que John se rende dans sa cambre pour vérifier son petit trésor qu'il planquait sous son matelas. Profitant de ces quelques instants, le Morany quitta enfin l'appartement avant de reprendre sa conversation avec le fonctionnaire.

- "Apparemment, il ne manque rien."
- "Et vous n'avez rien vu d'étrange dans le quartier récemment?"
- "Non monsieur l'agent."
- "N'hésitez pas à nous contacter si jamais vous constater qu'il vous manque quelque chose ou si vous repérer quelqu'un de suspect dans les environs. Bonne journée."

Sur ces mots, le jeune homme descendit les escaliers en reprenant son apparence normale avant d'envoyer un message à Luna tandis qu'il attendait le bus pour rentrer chez lui.

- "Mission terminée, tout est en ordre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Dans les couloirs de la préfecture. [Quête][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chassé-croisé et potins de couloirs.
» ça se bouscule dans les couloirs (PV Charlie)
» Bousculade dans les couloirs [LIBRE]
» Une rousse armurée flane dans les couloirs du Louvre
» Quand on flâne dans des couloirs désert ou presque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-