AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'humanité des capiens vu par un humain (feat. Seth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: L'humanité des capiens vu par un humain (feat. Seth) Mer 13 Déc - 19:13
    «Pourquoi elles sont encore là …» maugréa Sophia alors qu'elle passait devant la Fontaine de Sang. «Elles ne méritent pas un tel traitement


La petite Peste, tout en séchant une larme et sang et plusieurs traditionnelles, se sentait encore triste face au sort qu'on avait réservé à Cerel et à la Moranie panthère. Qu'avaient-elles fait pour mériter pareil châtiment ? Son attention fut cependant à nouveau monopolisée par le petit être qui bougeait dans la poussette devant elle. Le petit Harry s'était réveillé et il allait certainement avoir besoin d'attentions. « Décidément être une maman d'un petit Sexire, ce n'est pas de tout repos. » pensa Sophia alors qu'elle le prenait dans ses bras pour lui déposer un baiser sur le front puis sur ses petites joues rougies par le froid. La jeune femme regrettait d'être seule aujourd'hui car Naoko travaillait. Elle aimait vraiment ces ballades à trois durant laquelle elles discutaient pendant des heures.

Alors qu'elle allait le remettre dans son berceau pour reprendre sa route, Harry lui signifia par un début de pleurs qu'il avait faim, l'adolescente ne se fit pas priée et malgré le froid lui donna le sein. Elle était bien consciente que certains bien-penseurs n'appréciaient pas qu'elle s'expose ainsi, mais elle n'en avait cure. Harry avait faim et elle n'avait pas à se cacher pour le nourrir. De plus, le fait de téter calmait également la partie Sexire de l'enfant. La jeune femme profita donc au maximum de cet instant privilégié avec son enfant en regrettant qu'Inoue ne puisse pas vivre la même chose. Si quelqu'un devait lui faire une remarque concernant sa manière de faire, sa réponse serait loin d'être amicale. Tous autres sujets ou presque, seraient accueillis chaleureusement, car la Capienne aime bien discuter.

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Fleuriste
Pouvoir :: Dionée
MessageSujet: Re: L'humanité des capiens vu par un humain (feat. Seth) Ven 15 Déc - 10:05

J'incarne Seth, ethnologue et socio-linguiste [Humain]





Je suis encore revenu dans ce quartier aux mélanges baroques et gothiques. Les "poupées de cire", toujours accrochées à leur croix de bois, surplombe la place face à la fontaine dont l'eau rouge jaillit telle du sang d'une plaie ouverte. Le décor est particulièrement sinistre. Il n'en fait que plus encore ressortir le message de cette étrange oeuvre d'art dont j'avais entendu de la bouche de l'organisatrice de cette exposition. Je regarde certains groupes, typiquement touristiques à en juger par leur attirail, s'extasier devant ce qu'ils jugent être une oeuvre dans un décor adapté. Cependant, pour ma part, je vis chez Dionae depuis des années maintenant, et j'ai compris depuis un moment que le tourisme de cette île caché bien autre chose. Cependant, je n'avais jamais imaginé qu'un tel message puisse ainsi être exposé. Pour qui est-il ? Je continue d'observer ces insouciants se prendre en photo à côté des croix. Il est vrai qu'ainsi mis en avant, ils ne font qu'en ressortir le côté lugubre du quartier... A mes yeux, le côté étrange de ses habitants. Que cachent-ils ? Leurs airs effrayés face à ces corps exposés. Leurs regards fuyants devant le message annoncé. Leurs tremblements en passant à côté de ces œuvres. Leurs attitudes me crient qu'il y a un quelconque secret sous tout cela, mais je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. C'est quelque chose qui m'irrite.

Au loin, j'observe une jeune femme qui passe avec une poussette près de la fontaine observant les "poupées". Les mains dans les poches, je commence à l'analyser. Elle n'est pas une touriste simplement par son attitude. Elle a, de plus, un geste typique des habitants de ce quartier. Ils s'essuient toujours une joue lorsqu'ils passent à côté des fontaines rougeoyantes. Je me demande qu'est-ce que ce geste signifie. Un rituel ? Une forme de salut ? Aucune autre civilisation n'a ce genre de geste. Bien sûr, chacune d'elles a des gestes qui leur appartiennent. C'est une des raisons pour laquelle je pense que les habitants de ce quartier sont une population à part dont on n'a pas étudié les mœurs vu que je n'ai aucun exemple probant pour comparer. Cependant, je puis voir que des larmes coulaient toujours sur ces joues face à ces corps. Voici encore une preuve que ces œuvres avaient une autre signification pour les habitants. Pourquoi pleure-t-on avec un air si triste des "poupées de cire" ? On peut en être dégoûté, triste, en colère, extasié ... mais jamais nous n'avons de réactions aussi précises que pleurer comme si on était affecté par leur sort... comme si on pleurait les "victimes".

Je continue de regarder la femme câliner son bébé avec des gestes maternelles dont chaque civilisation peut se reconnaître. Il existe bien des gestes universelles et ceux des mères sont les plus communs. Alors qu'ils allaient reprendre leur route, l'enfant réclame à manger au vu des gestes suivants de la jeune mère. Mais pourquoi reste-t-elle ainsi debout ? Je m'avance vers elle.

Excusez-moi, ne seriez-vous pas plus à l'aise assise ? Et surtout, un peu plus éloignée de ces œuvres ? Je ne pense pas que cela soit propice de rester près d'elles.

Surtout que vous en semblez être affectée plus que de coutume, continue-je en moi. Je présente un banc non loin, et si la femme m'y autorise, je l'accompagnerai vers celui-ci en poussant la poussette.

Vous pourriez être mieux installée ici. Si je peux me permettre, encore une fois, êtes-vous une habitante du quartier ?


~~~~~~~~~~~~


Seth Held : #FF4500 (Orange) / Edna Meyer : #4B0082 (Indigo) / Delia Meyer : #008080 (Sarcelle) / Liliop : #0C9849

Famille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: L'humanité des capiens vu par un humain (feat. Seth) Sam 23 Déc - 15:21
Lorsqu’une personne l’aborda, Sophia fut surprise et sursauta légèrement. Sa première volonté fut de lui répondre « Mais de quoi je me mêle ! » mais comme les paroles et la voix de ce dernier étaient finalement amicale, elle n’en fit rien. Elle lui adressa même un chaleureux sourire avant de lui répondre tout en continuant de prendre soin de son petit.
    «Bonjour, euh vous avez sans doute raison, je vais vite fatiguer si je reste debout. C’est mon premier enfant, je ne dois pas encore avoir les bons réflexes…»


Puis désignant les deux cadavres.
    «Ces œuvres me dégoûtent, me rendent triste, mais j’ai de la peine à ne pas les regarder, à m’en éloigner. Je ne sais vraiment pas pourquoi elles sont là… il y a des enfants qui passent devant, vous trouvez cela normal vous ? Heureusement pour moi que Harry est bien trop petit pour comprendre.»


La petite Capienne se mit alors en route vers le banc que lui indiquait son interlocuteur et lui sourit à nouveau comme il prit en charge la poussette. La jeune femme s’assit tout en continuant de nourrir son enfant. Comme elle savait qu’elle en aurait pour un petit moment encore, Harry étant un grand mangeur, elle écouta donc les prochaines questions de l’homme en face d’elle.
    «Vous aviez raison, c’est nettement mieux pour mon dos. Ce petit est bien lourd pour moi. Sinon pour répondre à votre question… oui, j’y habite… enfin plus maintenant… j’ai emménagé dernièrement chez ma fem… chez une amie mais sinon j’ai passé toute ma vie ici chez mes parents les Mac AEDAN.»


Si son interlocuteur était un Capien, il devrait certainement tilter sur ce nom bien connu dans le quartier.
    «Je m’appelle Sophia, vous connaissez déjà Harry et vous ? Comment vous appelez-vous ?»

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Fleuriste
Pouvoir :: Dionée
MessageSujet: Re: L'humanité des capiens vu par un humain (feat. Seth) Mer 14 Fév - 12:17

J'incarne Seth, ethnologue et socio-linguiste [Humain]





Je lui fais un grand sourire quand elle signale que c'est son premier enfant. Il est vrai qu'être parent n'est pas inné comme souvent on aime penser à le croire mais on l'apprends. Comme tout chose dans la vie, on aura des échecs et des réussites. Mais ceux-ci resteront à jamais gravées dans le cœur par un sourire, un geste, un regard de son enfant. Sautant un peu les questions sur les œuvres pour revenir dessus plus tard, je préfère l'accompagner vers le banc pour qu'elle s'installe au mieux.

Les Mac Aedan ? J'en ai déjà entendu parlé dans le quartier mais je vous avouerais que ce ne sont que des murmures. Je suis du quartier humain et j'aime me promener dans ce quartier. C'est au fil de mes promenades que j'ai entendu parlé de votre famille.

Je passe sous trappe le fait que je me promène dans ce quartier, c'est surtout pour mieux les étudier. Cela ne se fait pas trop... surtout pour une personne y ayant habitée. Et puis, je vais passer pour un scientifique trop absorbé par son sujet. Enfin, c'est ce que je pense.

Je m'appelle Seth, enchanté.

Je lui fait encore un grand sourire amical et chaleureux. J'ai toujours aimé discuter tranquillement avec des personnes. Particulièrement si elles me sont inconnues, j'aime apprendre tout ce que je peux connaitre sur elles en les observant et en leurs parlant. Petite déformation professionnelle.

Pour ce qui est des œuvres, il est vrai que pour les enfants, ce n'est pas quelque chose qui pourrait les aider à oublier qu'ils puissent avoir des monstres sous leur lit ou dans le placard. Les parents auront vraiment beaucoup à rattraper avec cette déferlante d'horreur torturée. Je vous avouerais que je ne comprends pas comment les gens de ce quartier ont pu accepté leur exposition, ni comment votre maire a pu les mettre aux yeux de tous dans la rue. Je sais pertinemment que cette île est un parc d'attraction, mais ne pensez-vous pas qu'ils poussent un peu loin ? J'ai comme l'impression qu'ils essaient de passer un message mais lequel et pour qui ? Désolé, je me laisse emporter quand je n'arrive pas à saisir le but de quelque chose. Qu'en pensez-vous, vous qui étiez habitante de ce quartier ? Comment ressentez-vous cette exposition ?


~~~~~~~~~~~~


Seth Held : #FF4500 (Orange) / Edna Meyer : #4B0082 (Indigo) / Delia Meyer : #008080 (Sarcelle) / Liliop : #0C9849

Famille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Journaliste Capien
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Lycéenne
Pouvoir :: Les nerfs
MessageSujet: Re: L'humanité des capiens vu par un humain (feat. Seth) Lun 12 Mar - 18:02
Ainsi, il venait du quartier humain, mais connaissait quand même sa famille, Sophia ne s’était pas attendue à ça. L’importance de sa famille parmi les Capiens était une donnée connue, mais elle ne pensait pas qu’on parlait d’eux chez les humains. La petite Capienne ne put s’empêcher d’exprimer de manière non-verbale son étonnement et son intérêt face à cette information.
    «Enchantée Seth, je suis heureuse de vous avoir rencontré. Puis-je connaître ce qu’on dit de ma famille ? Si ce n’est pas trop indiscret bien sûr. C’est peut-être cru ? Effrayant ? Ou drôle peut-être ?» lança innocemment la jeune femme en rigolant chaleureusement. Rire qui s’estompa rapidement lorsque la discussion revint sur le sujet de l’exposition. «Je ne sais pas si je suis un cas représentatif, mais cette exposition m’inspire beaucoup de tristesse. Que peuvent avoir fait ces personnes pour mériter cela ? Je sais qu’ils ne sont pas vraiment réels, mais je n’arrive pas à ne pas les imaginer vivants leur vie tranquillement. Puis soudainement, elle a pris fin et de la pire des manières. Rien de peut justifier autant de barbaries à mon avis, absolument rien. Cette exposition me fait également peur, car elle nous informe que l’être humain peut être capable du pire lorsqu’il se pense en danger. Et vous ? Quels être votre opinion concernant ce quartier et cette performance ? Que pensez-vous que l’artiste souhaite nous faire comprendre ?»


La jeune femme tenta de dissimuler son léger dégoût pour son ancien arrondissement, mais elle avait certainement peu de chance de réussir face à un spécialiste tel que Seth. Harry, ayant terminé de manger, sa maman put se rhabiller et se sentir légèrement plus à l’aise. La petite Capienne avait beau se dire que c’était parfaitement normal de donner le sein, la pression « morale » lui pesait quand même. Ce comportement devait également être perceptible par un ethnologue comme son vis-à-vis.

~~~~~~~~~~~~

"Le capital est semblable au vampire, ne s’anime qu’en suçant le travail vivant et sa vie est d’autant plus allègre qu’il en pompe davantage." Karl Marx


DC de Virginia González
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'humanité des capiens vu par un humain (feat. Seth)
Revenir en haut Aller en bas

L'humanité des capiens vu par un humain (feat. Seth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PRESCRIPTION NON APPLICABLE POURLES CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ SELON MICHEL FORST
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Database : Humain
» A la limite de l'humanité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Capien :: Fontaine de sang-