AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Mer 8 Aoû - 23:20





Le cris du loup ou l'écaille du dragon?
Avec PV Enaël Sherfaah







Le lac, je ne sais pas pourquoi elle avait voulu aller jusque-là… Je la regarde, malgré la fatigue accumulée, ses soucis, sa tristesse ; elle reste resplendissante. Ses traits fins, sa jeunesse, ses yeux châtaigne, plutôt clair contrairement a sa chevelure ténébreuse et il ne faut pas oublier son tatouage rouge des maitres sur le côté gauche de leur visage… Moi, j’ai mon immense tatouage des serviteurs sur le front, et je n’ai pas les bijoux couleur sang que porte ma maitresse. Non, je me contente de ma tenue sombre de serviteur, composé également d’un demi-masque effrayant et de gant noir… Le noir et le rouge, c’est un peu le maitre mot de mes vêtements.
Je la fixe, Aiyanna Aiso, il y également Stum Rax avec nous, un transformé loup sibérien. C’est un silencieux, il est calme en toute circonstance et préfère même s’éloigner en cas de conflit dans la meute. Pourtant, c’est un bon gardien, car dans la fuite, il n’abandonnera jamais nos maitresses, les mettant toujours à l’abri avant lui. Sa fourrure blanche et ses yeux or ne nous aident pas à fondre dans le décor près du lac… Il commence à se faire tard et même pour une noble, ce n’est pas un lieu sans risque et il faudra bien remonter les marches célestes jusqu’à celestia. Déjà qu’elle est fatiguée…
« -Vous devriez rentrer, Madame. »
Je la regarde, je vois qu’elle lutte contre le sommeil. Je m’approche, m’assoie à côté d’elle, l’oblige à s’appuyer contre mon torse. Je ne suis qu’un serviteur certes, mais pour autant, si je peux lui servir de coussin. Elle met sa main derrière mon dos, son oreille prête de mon cœur. Je suis surpris, a-t-elle bu ?
« - Ça va Madame ? Vous ne devriez pas faire ça.
- Pourquoi ?
- Je ne suis qu’un serviteur.
- C’est un peu toi qui as commencé Qaammat.
- Je n’avais aucune pensé qui… »
Elle me dit chut, je me tais sans comprendre.
« - Je sais Qaammat. Je sais. »
Elle s’appuie complètement sur moi, m’obligeant à m’allonger sous le regard choqué d’un loup blanc qui comme d’habitude, ne dit rien. On pourrait croire qu’il fait froid, mais Madame est née en Alaska et je suis un roi loup originaire des contrées glacé aussi… En tout cas, mon animal vient de là, je suis née à l’extrême opposé après tout.
« - Pourquoi toute la meute nous ai si fidèle, on ne fait rien d’exceptionnel pour vous… Pourquoi être nos serviteurs, dis-moi Qaammat, toi qui as fait ce choix.
- C’est un honneur Madame. Nous vous sommes fidèles, je ne suis rien comparer à vous.
- Pourtant, tout comme moi, tu as un cœur qui bat. Tu es là depuis ma naissance, toujours aussi jeune… Ne préférerais-tu pas être libre ? »
Je ne réponds pas, mets une main sur sa tête, elle se redresse, moi aussi. Je déplace ma main jusqu’à sa joue…
« - Vous devriez retourner près de votre sœur. Si cela peut vous rassurer ; je n’ai jamais été aussi libre que depuis que je suis votre serviteur… Et vous vous inquiétez assez pour vos parents pour penser également à nous Madame. »
Je me lève, lui tends la main pour l’aider à son tour.

J’en entends un grogner derrière moi, je regarde. Un mec avec un couteau, qui ne semble pas très sobre et surtout qui regarde un peu trop la mademoiselle. Je me mets rapidement en travers, indique à Stum de se mettre derrière moi. Il ne se fait pas prier.
« - Hey l’ami, c’est une bien jolie donzelle que vous trimballez, vous ne voudriez pas me la prêter quelques instants.
- Vous devriez vous éloigner et parler avec respect de Madame.
- Tu devrais changer de ton gamin, j’ai un joli jouet avec moi. »
Dit-il en montrant du menton son couteau. Je sens que malgré la fatigue, Aiyanna prend peur, elle tremblote devant ce danger potentiel. Je lui indique de partir, elle ne veut pas me laisser alors je fixe quelque seconde le loup… Il lui tire la manche, l’obligeant à partir, à courir même. Elle est paniquée, la connaissant, elle risque de se mettre en danger en essayant de trouver de l’aide. Il vaut mieux que je finisse vite fait ça et que je…

Le cours de mes pensées est interrompu, j’ai mal à la jambe droite. Je grogne par réflexe. Pousse l’individu qui lâche son couteau qui reste dans ma guibole… Il tombe et je fais seulement attention à ce moment-là de la bouteille de rhum en verre vide. Il se relève, je suis tombé sur quoi comme timbré aujourd’hui ?
« -t’est pas sympa l’ami, je pensais qu’un albinos serait sympa. Tu aurais pu ne pas avoir de problème si tu avais cédé. »
Je grogne, essaye de ne pas beaucoup m’appuyer sur ma jambe qui commence à pisser le sang. Plutôt mécontent que je ne rentre pas dans ses provocations, il brise sa bouteille vide sur un arbre, provoquant un boucan du diable. J’évite un premier coup et lui met une poire en pleine figure. Il se tient le nez en râlant avec la main vide.
« - En espérant que cela vous suffit. Ne vous approchez plus de Madame, sinon, j’appliquerais une sanction plus sévère a votre encontre. »
Je me retourne et commence à m’éloigner en boitant. Tout d’un coup, je sens une douleur à la tête qui me sonne et me précipite dans l’eau. Bonnn… 1 : éviter de se noyer. 2 : essayer de regagner le bord. Le temps que j’arrive à regagner un bord sans couler, le gars est parti… Il n’avait pas de force, vue que je suis toujours conscient, par contre, la bouteille brisée fait que, je saigne quand même un peu et que du coup, u rouge tache ma chevelure blanche. Je me traine jusqu’à un arbre près du lac. Regarde ma jambe, enlève la lame… Ha, merde ! c’est encore pire ! Et l’autre con qui s’est barré je ne sais pas où ! Faut que je le rattrape, s’il tombe sur Madame ! Rhaa, mais je pisse le sang, et ça ne fait pas du bien. Le roi des loups, le roi des pas doué plutôt.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Sam 11 Aoû - 0:20
Après ma transe quotidienne, mon thé brulant avalé et les premiers rayons solaires dévorés, je vins à la milice qui se situait au centre du désert. Voir mon affectation du jour. Je sais que c’est la saison de gardiennage ou bien d’enseignement… mais j’espérais en secret reprendre le large pour au moins une journée. Je n’ai rien à redire à mes obligations : je suis un soldat et j’obéirai. Cependant, je ne suis pas un être fait pour vivre dans des couloirs ou des pièces… Je m’y sens mal, mon cœur se serre, mes battements s’accélèrent, ma respiration devient lourde et omniprésente… Comme s’il n’y avait pas d’air. Et quand j’y restais trop longtemps, j’avais une espèce d’ombre qui voilait mon esprit et qui assombrissait mon humeur.

Est-ce cela la peur ?


Je courrais à travers le désert. Le vent, mon ami, enflait mon kimono et me caressait de sa fraîcheur matinale. Mes pieds foulaient ce sol volatil avec stabilité et le frappaient avec force. J’avais passé toutes mes journées dans ce monde ‘hostile’ : un adjectif pour les expatriés. Je n’ai jamais ressenti de l’agressivité dans ce paysage : que de l’émerveillement. N’est-ce pas le seul qui puisse changer du jour au lendemain avec tant de douceur et de grâce ? Après, je me sais pas objectif : je n’ai jamais vu d’autres… mais l’envie ne me consume pas. Pourquoi chercher mieux quand on a déjà ce qu’il nous faut pour être heureux ?

Sans haleter, je rentrais dans ce bâtiment fait de dur et pris conscience de mes ordres : exploration des frontières pour contrôler les Moranies transformés : éviter qu’ils n’entrent dans les villages adjacents. La mission était difficile et stressante. Mais je comprenais la population qui s’y était installée : le lac y était simplement magnifique.

Je fus envoyé avec l’escouade du jour : j’avais sur moi une veste noire, un T-shirt blanc, un pantalon noir (pour encore plus absorber la chaleur) et je nouais mon kimono à la taille. Je glissais mon fourreau dans une boucle de ma ceinture : jamais sans lui. Je fus détaché au plus proche de la forêt : la mousse était douce sous mes pieds polis par les grains. Je réprimais un frisson : l’hiver. Mon second ennemi contre lequel je ne pouvais que peu me défendre.

Je m’enfonçai dans la forêt, le regard alerte, l’oreille aiguisée : je prenais garde à ne pas marcher sur des branchages bruyants. Le silence était mon allié. J’étais en terrain inconnu, il me fallait être discret. Quand mon esprit n’était pas focalisé sur mon environnement, je me permettais de me perdre dans cette beauté exotique : les arbres. Le soleil à travers les troncs. Cette odeur si particulière. Ces couleurs grises, brunes, verdâtres… Même cette colonie de fourmis m’ensorcelait. J’aurais pu rester là à les observer des heures durant. Si seulement je n’avais pas entendu…

Électrisé par ce bruit, je me relevai d’un bond et me mis à courir vers la source : le lac.

Un corps dans l’eau. Un homme blessé.
    « Olah ! Toi là-bas ! »

Je fis le tour, focalisé sur ce pauvre brave, cherchant à le récupérer, à l’aider. Une fois à sa hauteur, je m’agenouillais et fis un rapide constat :
    « Aïe, on t’a pas loupé. »

Sans attendre une réponse de sa part, rompu à cet exercice, je regardais ses plaies. Je voyais des éclats fichés dans son crâne. Ainsi que la profondeur de celle de sa cuisse. Il fallait un garrot. Je pris mon kimono et le déchira dans sa longueur avec force. Encore une fois, sans attendre un quelconque aval, je me mis à serrer comme un fou pour éviter que le saignement ne perdure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Sam 11 Aoû - 3:00





Le cris du loup ou l'écaille du dragon?
Avec PV Enaël Sherfaah







Je ne suis pas particulièrement douillet et même au niveau psychologique ; après mon passé, ça va. Néanmoins, voir un mec en kimono, en veste et pantalon noir…. Ce n’est pas banal, surtout qu’il semble armé si ce qu’il semble porter au ceinturon n’est pas un jouet. Je crois, quand il me parle, que j’ai déjà entendu sa voix il y a deux secondes, mais j’avoue que j’étais plus occupé à regagner le bord sans me noyer qu’à faire attention à ce genre de chose. Le mec à la chevelure sombre sauf les pointes qui sont rouges s’agenouille à ma hauteur. Bravo, tu viens de découvrir un mec pas doué qui pisse le sang, c’est cool hein ? OUI, je suis de mauvaise humeur !
« - Aïe, on t’a pas loupé. »
Sans blague ! Si c’est ça ta conclusion, tu peux repartir d’où tu viens ! Mais qu’est-ce qui fout maintenant ?! He ho, chui vivant, j’ai un cœur, je ne suis pas un objet ! Mais c’est qui ce type ?! Et voilà qu’il déchire son kimono et qu’il…
Je grogne, bon, certes, ça semble avoir un effet bénéfique sur la plaie a ma cuisse, mais bordel, ça fait mal !
« - Alors, mon gars, quand vous faites ça a quelqu’un, ça serait très sympa de prévenir ! Mais merci quand même, je vous repayerais votre tenue que vous venez d’abimer dès que je retrouve ma maitresse… »
Ça, c’est la théorie, car en pratique, je suis un mec encore un peu sonné, qui a mal et qui essaye de se relever. Et même si je m’appuie contre un arbre, ce n’est pas glorieux. Le loup sibérien à yeux or qui revient tout seul ne va pas m’aider à être de bonne humeur. Stum me regarde un moment sans bouger, sans s’approcher, fixant ensuite l’inconnue. Il a du sang sur les babines.
« -Déjà, elle est où ? Et ensuite, j’espère que tu n’as pas transformé ce pervers alcoolique. »
Il me fixe, met une patte sur sa truffe en signe d’excuse. Je commence à râler en Lapharia (oui, c’est une sale habitude, mais comme en général, personne ne comprend ce langage ni dans la meute ni nos maitresses, donc ce n’est pas grave.)
« - Et voilà que je vais me retrouver à rechercher une jeune noble capienne qui cherche surement de l’aide comme une furie… Rhaaa bordel, j’espère au moins qu’aujourd’hui, j’aurais assez de peau pour la retrouver avant ce psychopathe pervers déranger et alcoolique. Moi et ma chance ! Et cette meute ! j’ai plus de cas sociaux que de vrai loup, tssss, je me demande parfois si je ne suis pas devenue l’alpha d’un hôpital psychiatrique ! » (En lapharia)
Je râle pendant encore quelques secondes, sans vraiment prendre cas de l’autre avec son kimono déchiré. À un point qu’a un moment, même Stum le regarde avec pitié, comme s’excusant de mon humeur massacrante. Je parle de nouveau normalement, histoire de pouvoir l’enguirlander et qu’il me comprenne, car sinon, ça serait ballot. Quand il me répond, il parle aussi à l’autre ; il a du mal a parlé en seul à seul avec quelqu’un… C’est aussi pour ça qu’il ne parle pas beaucoup et oui, c’est ballot pour un transformé ce genre de problème.
« -Tu étais censé garder un œil sur elle et la raccompagnée a Celestia ! T’es trop vieux pour juste faire ça ?
***Dis le mec âgé de plus de 100 ans. Et désolé si j’ai dû la défendre d’un chien errant et si, du coup, elle ne m’a pas attendue ! Au passage, on va faire comment pour la chercher et éviter qu’elle tombe sur le mec qui ta… Mis dans cet état vu comment t’es ? Tu es peut-être le responsable de sécurité et garde du corps du manoir, mais t’es certes le roi des loups, mais pas un robot non plus ! ***
- Je me débrouille ! Il faut la retrouver.
***Tu es d’une crédibilité affolante…. Sinon, c’est qui ton nouveau pote qui a déchiré son habit pour t’aider et que je suis sûre que tu as bien remercié avec un grand sourire ?»
Oui, même un loup est capable de faire du sarcasme. Mais quand il a posé la question, il a surtout tourné la tête vers l’intéressé, signifiant que la question lui était davantage adressée. Moi ? J’essaye d’avancer (en râlant en Lapharia pour ne pas changer) et me casse magnifiquement la tête (encore) sur la première résistance rencontrée, ici une racine d’arbre.





©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Ven 17 Aoû - 16:24
    « T’inquiète pas pour elle, j’en ai encore des rouleaux et des rouleaux chez moi. »

Comment ça c’est dépassé de faire soi-même ses propres vêtements ? Et puis, quand on les aime, pourquoi en changer ? Mais je me dis que vu son langage, il n’était pas des miens et qu’il ne pouvait comprendre… D’autant plus avec sa remarque : je n’étais pas là pour le prévenir de ce que j’allais faire, j’étais là pour l’aider. Ne serait-ce pas ce qu’un ami ferait ? J’étais ainsi et je n’allais pas changer pour une étiquette que je ne connaissais pas.
    « Ta maîtresse ? »

Celle qui donne des cours à ceux qui sont pas plus grand que ça ? Ah, du calme ! N’essaie pas de te lever.. tu risques de..
    « Hein ? »

À qui tu parles ? Puis je vis le loup ensanglanté. J’étais trop occupé à prendre soin du blessé, je ne l’avais pas entendu venir. Spontanément je me mis dans une posture défensive, une main sur le fourreau l’autre à la garde de mon katana, prêt à dégainer. Un Morany agressif…

Puis… l’émerveillement.

J’étais resté bloqué sur les paroles en Lapharia, ne comprenant pas le reste de la séquence : Célestia, la maitresse, la meute… Tout ce que j’avais retenu c’était que le loup n’était pas agressif et qu’il se contrôlait : ce qui était déjà un bon début. Je me détendis.
    « Tu parles Lapharia ? » Fis-je en cette même langue, arrivant après la bataille et les remarques. « Je comprends pas grand-chose à votre histoire. Et j’ai aussi une mission à accomplir bien que je veuille vous aider. Peut-être qu’un ami à moi a retrouvé celle que vous cherchez. Pour peu qu’elle soit humanoïde. »

Avant que le maladroit ne tombe, je lui pris fermement le bras, le retenant de se blesser à nouveau.
    « Et pour toi, je te conseille d’arrêter de forcer. Je peux te porter jusqu’au point de soin. Peut-être que votre ‘maîtresse’ y sera aussi. »

Se sont des enfants.. ? Sortie scolaire ?
HRP : Quand je parle en italique, c'est que je parle en Lapharia.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Ven 17 Aoû - 19:42





Le cris du loup ou l'écaille du dragon?
Avec PV Enaël Sherfaah







J’avoue que je ne fais pas vraiment attention à la première réflexion et à l’incompréhension de l’inconnue ; retenant surtout le fait qu’il semble faire lui-même ses vêtements. C’est un choix comme un autre j’ai envie de dire. Personnellement, la plupart de nos vêtements sont achetés en masse puis bricolés ensuite par nos propres soins ; obligé rien que pour la queue animale ou à cause de certains accidents de transformation. Même si, si les dommages sont trop importants, on prend un autre costume et on met le précédent en réserve dans le sens qu’il est utilisé après pour réparer les autres. En effet, même si Madame et Mademoiselle sont très riches, il n’est point nécessaire de faire du gâchis. Surtout que c’est idiot quand on peut encore en faire quelque chose et les économies aussi insignifiantes soient-elles, sont toujours bonne à prendre. Pour l’autre gars, il ne semble pas avoir capté la question de l’autre et sinon, là, on dirait qu’il a vu un lutin chevauchant une licorne rose passé. J’espère que je suis tombé sur un sauveur qui a toute sa tête. En tout cas, il souhaite nous aider et tout, il parle Lapharia. Bon, donc j’imagine que le bout de ses cheveux, ce n’est pas une teinture… Mais pourquoi il est étonné, je suis le mec le plus blanc existant, je pense.

Enfin bref, du coup, j’essaye d’avancer et il m’attrape alors que j’allais (encore) me vautrer. Je ne force pas, mais j’avoue que j’apprécierais s’il pouvait me lâcher le bras.
« -Et pour toi, je te conseille d’arrêter de forcer. Je peux te porter jusqu’au point de soin. Peut-être que votre ‘maîtresse’ y sera aussi.
-Notre maitresse est une noble capienne qui doit actuellement se faire poursuivre par un violeur, d’où l’urgence. »

Yen à un qui nous regarde en mode « moi, je ne comprends rien à votre charabia » … Le Lapharia est une belle langue et c’est une trace aussi d’où je viens.
« -Il s’agit de Madame Aiyanna Aiso, âgé de 20 ans, cheveux noirs, yeux châtains, bien habillés. Nous sommes ses valets et gardes du corps normalement…. Et pour le fait que je parle Lapharia, ce n’est pas si étonnant, c’est ma langue natale. Je suis un Morany depuis 3 ans seulement, par choix, après être née et avoir vécue 176 ans en tant qu’Esertari.
Et merci de la proposition, mais je ne peux pas rester là en sachant que Madame est en danger. »

Je m’étais un peu calmé, je l’avoue. Je parle de nouveau normalement.
« - Sinon, je suis Qaammat Ugle et le loup que je viens d’enguirlander se nomme Stum Rax. »
Je regarde notre bienfaiteur, mes yeux à fond noir avec une pupille blanche et l’autre rouge contrastant à peine avec ma peau et ma chevelure blanche.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Sam 18 Aoû - 18:43
    « Je comprends ton urgence mais regarde-toi ! Tu n’es même plus capable de marcher alors comment poursuivre ton adversaire ? C’est de la folie. Laisse-moi te porter jusqu’aux soins, comme ça je pourrais missionner des personnes compétentes pour la retrouver. Voire s’ils ne l’ont pas déjà retrouvée. Je comprends ce qu’est un ordre. Mais je connais aussi la raison. »

Après tout, je suis bien soldat. Je le gardais en main, histoire qu’il évite d’encore s’amocher avec ses fantasmes. Mais je me fis plus doux : je suis un support, pas un tuteur. Puis je fus étonné de son histoire : un Morany anciennement Esertari ? D’où le Lapharia ! Des tonnes de questions se bousculèrent dans mon esprit : d’où il venait, le nom de sa famille, son ancien pouvoir, s’il avait des parents sur l’île, s’il voulait que je le présente à ma Famille, qu’on se fasse un grand feu de joie… Mais ce n’était pas le moment. Je voyais bien dans ses yeux qu’il avait d’autres choses à penser et d’autres urgences.

Je repris le français avec mon petit accent lapharien.
    « Je suis Enaël Sherfaah, venant de la tribu nomade située au Nord, soldat et protecteur du désert. Je suis en mission pour protéger les civils des environs contre les Mor... »

Un hurlement féminin me coupa la parole, me glaçant les sangs. Je vis que mes comparses l’avaient aussi entendu et je sus qu’ils n’avaient qu’une envie (que je partageais) : aller voir. Je n’attendis à nouveau pas la réponse de mon ex-compatriote : je le pris sur mon dos avec un ordre sec de se tenir et fis un mouvement de tête au loup, qu’il me suive.

Bien qu’il soit plus rapide et agile que moi sur ce terrain.

Il ouvrit la marche, courant vers le bruit qui s’intensifiait, mêlant peur, bruissement de feuilles et branchages écrasés. Nous arrivâmes…

HRp : tu peux dire que tu descends de mon dos. Je te laisse décrire ce que tu souhaites Wink

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Dim 19 Aoû - 2:03





Le cris du loup ou l'écaille du dragon?
Avec PV Enaël Sherfaah







Il ne me lâchait pas, le bougre ! Sérieux, sa lui fait quoi au pire ? Et sa « mission », c’est quoi au juste ?
« - Je comprends ton urgence, mais regarde-toi ! Tu n’es même plus capable de marcher alors comment poursuivre ton adversaire ? C’est de la folie. Laisse-moi te porter jusqu’aux soins, comme ça je pourrais missionner des personnes compétentes pour la retrouver. Voire s’ils ne l’ont pas déjà retrouvée. Je comprends ce qu’est un ordre. Mais je connais aussi la raison. »
… Il veut me porter, je le fixe… Ouai, je n’y crois pas trop, en plus, si c’est un « point de soin » dans le désert, cela ne me rendrait pas vraiment service. Pourquoi ? Déjà, car je n’aime pas la chaleur et de plus, je suis le roi des loups, mais du côté du froid donc c’est encore pire. Cela serait comme mettre un pingouin aux micro-ondes ! Alors certes, j’y suis déjà allé, mais j’ai fini par m’évanouir à cause de la chaleur donc je peux dire que ce n’était pas une expérience des plus agréable. Il se présenta également, dans la langue commune bien qu’il fût coupé par un cri que Stum et moi reconnaissons immédiatement.
« -Je suis Enaël Sherfaah, venant de la tribu nomade située au Nord, soldat et protecteur du désert. Je suis en mission pour protéger les civils des environs contre les Mor... »
Ouai super et l’autre qui me met sur son dos, mais lâche moi ! Stum part rapidement, ne nous attendant pas ; j’aurais fait la même à sa place et il le sait. L’autre, sa le dérangeait pas d’avoir un mec sur le dos pour suivre et je lui indiquais grosso modo la direction aussi. Ha, je vous jure, je ne fis rien durant le trajet ; il allait assurément plus vite. On arriva finalement et à peine je vois Madame du coin de l’œil que je me débats pour qu’il me lâche. Autant dire que je tombe comme un caca au sol. Elle, elle est en train d’agiter un bâton dans le vide, les cheveux en vrac, les vêtements en pagaille et partiellement déchirés. Je crois même voir un de ses joyaux au sol, dans l’herbe alors qu’elle est dos au mur ; elle a vraiment couru comme une furie pour arriver à ce résultat.

Mais bon, le plus alarmant, c’est l’homme fortement saoul qui s’avance vers elle avec sa bouteille brisée. C’est avec une voix grave que je crie au loup ;
« -Stum ! »
Mais il bondissait déjà, grognant comme un damné. Il saisit le bras libre de l’inconnue entre ses crocs bien qu’il ne sert pas assez pour percer la peau ; il est limité après tout. En effet, s’il blesse vraiment l’homme, ce dernier deviendra alors un loup incontrôlable et fortement alcoolisé. Mais l’autre est bien décidé à faire lâcher le canidé, râlant comme un mec bourré est capable de faire. Le premier coup de bouteille ne fait que laisser une touffe de poils s’envoler dans le vent. Mais le second tache la fourrure de l’oméga d’un léger rouge. Je me relève rapidement quant à moi, boitant, me trainant jusque devant Madame qui me met un coup de bâton dans la jambe avant de réaliser que les secours sont arrivés. Je grogne, du coup, elle me tient ma jambe blessée dès que je suis en position. J’ai mal et maintenant j’ai un poids, super. Stum finit par lâcher, comptant un peu sur moi et Monsieur Sherfaah pour prendre la suite. Je baisse mon demie masque, le laissant pendre à mon cou exceptionnellement. Pour me donner plus menaçant, je laisse mes crocs remplacer mes dents quand je grogne, signifiant a l’autre que s’il essaye tout de même de s’approcher, il risque fort de le regretté. Néanmoins, cela n’a pas l’air de convaincre un mec autant imprégné de l’alcool.



Tecknique:
 



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Dim 19 Aoû - 21:16
La situation était grave et méritait réflexion. Après tout, cet homme, un inconnu, pouvait être simplement un humain ivre. Et dans ce cas là, il était interdit d’utiliser les pouvoirs. Mon sang se glaça en voyant la morsure du loup transformé : Non ! Mais il ne semblait pas avoir atteint le sang. Je lançai un regard sévère à mes coéquipiers.

Aussitôt mon paquet déposé, je pris mon fourreau (et non pas ma lame) et fis d’une grosse voix :
    « - Par les pouvoir qui me sont conférés, je t’arrête pour coups et blessures ! Si tu cesses immédiatement et que tu te rends gentiment, ta peine sera diminuée.
    - Quoi ? Toi t’es un flic ? T’as pas la dégaine ! Laisse-moi avec elle ! T’en mêle pas !
    - Tu vas voir si je vais pas m’en mêler… »

Au moins j’avais détourné l’attention du badaud. Il fit un pas vers moi, laissant de l’espace à de la demoiselle pour fuir. Le bourré s’avançait en zigzagant, s’armant du tesson de bouteille. Moi, je lâchai immédiatement mon arme : pas besoin. Je me mis en position pour esquiver et.. rétorquer en cas de besoin. J’avais l’habitude de ce genre de conflits. Et puis… étant professeur de corps à corps, j’avais pour habitude de me battre avec des inconnus qui n’ont pas réellement l’habitude. Attention, ils sont très surprenant.

Attaque du haut, feinte sur la gauche, armer le poing droit : être bien proche. Au summum de la vitesse, frapper fort et précisément : la gorge.

*\BAM/*


Le type tituba et tomba sur ses fesses dans des quintes de toux effroyables. Là, je dégainais, mettant la pointe de ma lame sur son torse. Ma voix fut inflexible :
    « Ne bouge plus. Tu seras jugé par les Limiers pour répondre de tes actes. »

Mais il avait encore en main le tesson et son œil fou ainsi que son cerveau imbibé me firent froid dans le dos.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Dim 19 Aoû - 22:08





Le cris du loup ou l'écaille du dragon?
Avec PV Enaël Sherfaah







Le regard que nous lança l’homme des sables ne me fit ni chaud ni froid et je pense que c’était le cas également pour Stum. En effet, qui sait à quel point on était capable d’aller loin pour protéger nos maitresses ? Jusqu’à la mort, sans nul doute ! Alors, il est certain que le loup n’allait pas rester sans rien faire avec le danger que l’on avait sur le dos ! Et puis ; cela se serait vu tout de suite s’il avait réellement serré l’inconnue bien qu’en soi, cela ne l’aurait pas gêné. C’est plus moi qui aurais été gêné et cela, il le sait, d’où sa retenue. J’appréciais d’ailleurs, car dans le cas contraire, cela ne m’aurait vraiment pas plus, surtout que je n’accueille pas tout le monde dans ma meute et encore moins un ivrogne pareil. Enfin, Monsieur Sherfaah intervint, menaçant d’abord l’inconnue qui ne le prit pas au sérieux. En soi, ce n’est guère étonnant vu les vêtements que portait le gardien du désert. Alors, il essaya d’attaquer et se prit un coup dans la gorge. Tant mieux ! le voilà à terre au moins ! mais est-ce que la lame pointée sur son torse suffit a réveillé un mec pareil, surtout quand ce dernier est en soit encore armée ?
« -Ne bouge plus. Tu seras jugé par les Limiers pour répondre de tes actes. »
Humm, je ne suis pas dans ce genre de milieu, on est relativement neutre surtout en politique que ça soit nos maitresses ou ma meute. Mais je fis un geste de la tête à Stum alors que mes crocs redevenaient dents et que je remettais mon demi-masque des serviteurs. Le loup s’avança, grognant à quelques centimètres de l’oreille de l’autre. C’était bien sûr un avertissement et le canidé regarda notre sauveur ; une manière de signifié qu’il ne bougerait pas sauf s’il lui en donne l’ordre. Moi, je grimaçai sous le masque, mais réussis tout de même à légèrement me tourner vers Madame.

Elle me lâcha difficilement, s’aidant de l’arbre pour se relever, je vis qu’elle n’appuyait pas sur une de ses jambes. Immédiatement, je m’inquiétai, mais quand je lui posai la question, elle se jeta sur moi en me répondant, me faisant tomber encore.
« -Madame Aiso ! Ça va ?
- - Oui, oui… Je me suis tordu la cheville, j’ai paniqué et…. »
Boum, dans l’herbe, je hoquetai de douleur. Elle fut d’abord étonnée, je vis qu’elle se dépêcha d’essuyer ses larmes de soulagement d’être enfin sauve. Elle se releva, mis une main sur sa bouche.
- « - Qaammat, ta jambe ! Et c’est à qui le tissu ?
- Ça va, ça va… Mais si vous pouviez ne pas vous jeter sur moi Madame, ça irait encore mieux. Le tissu est à Monsieur Sherfaah ici présent. »
Je lui fis un mouvement vers l’homme. Je restai au sol moi, je douille un peu, j’avoue. Mais je voyais bien surtout les yeux de Madame fixant l’agresseur, demandant d’une voix tremblante à l’autre, sans oser bouger.
- « - Vous… Vous allez l’emmener, n’est-ce pas ?? Stum peut même vous accompagner si nécessaire… »
Elle n’était pas rassurée, mais cela était compréhensif, non ? Moi, je reste par terre, on est bien là, non ? Et j’avoue que si j’essaye de me relever, ça risque de mal finir.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Mer 22 Aoû - 19:30
Le loup vint me soutenir mais l’étincelle de folie ne cessait de briller dans le regard de l’ivrogne. Je n’arrivais pas à me sentir tranquille. Attentif, je ne suivais que peu ce qui se passait autour de moi. Malgré les bruits et les paroles échangées, je tentai de trouver une solution : je ne suis pas de la police, je n’ai pas de menotte. Et il y avait le souci du mec derrière qui ne pouvait marcher… la capienne qui s’était tordue la cheville.. Il n’y avait donc que moi qui n’étais pas estropié ? Désolé Stum, mais tu ne comptes pas.
    « - Lâche ton arme.
    - Lâche la tienne d’abord.
    - Tu n’es pas vraiment en position de force.
    - Ah ouais ? Tu sais où tu peux te le carrer ton épingle à nourrice ?! »

Il fit un geste : il visait ma main directrice. Le tesson se brisa en mille éclats sur ma lame, ayant eu le réflexe de me retirer. Il roula sur le côté dans le même geste. Mais il s’arrêta net : il était nez à nez avec un loup qui lui montrait les crocs. Durant l’instant d’hésitation, je me jetais sur lui : je lui pris les bras avec force. Il ne faisait pas le poids et certainement pas dans cette position. Un pied sur la nuque, les mains en train de nouer avec méthode un autre pan de mon kimono, j’écoutais si les deux autres étaient encore en train de se disputer. Le type se débattait et nous insultait de tous les noms d’oiseaux. Il commençait à m’énerver lui. Une fois le nœud serré et encore quelques jurons, je lui administrais un coup derrière les oreilles pour le faire taire. Je réfléchissais dans le même temps s’il était plus judicieux de ramener tout ce petit monde ou de les laisser à leur sort.

Puis je vis la bande de bras cassés que c’était…
Ouais, c’est pas raisonnable.

Je redressais le malfrat comme s’il n’était qu’une poupée de chiffon et le posais sur mon épaule.
    « Je sais qu’il y a un village pas loin avec un point de rapatriement. Normalement, il y a des médecins ou des personnes qui pourront vous prêter au moins des béquilles. Comprenez, je peux pas vous laisser comme ça. Puis je m’adressais à la femme : Et avec ta vaine, tu pourrais encore te faire agresser. Ta meute n’est plus qu’à 50% fonctionnelle… sans parler de tes propres capacités. »

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Mer 22 Aoû - 22:06





Le cris du loup ou l'écaille du dragon?
Avec Enaël Sherfaah







Je crus entendre des injures, un échange, un bruit de verre qui se brise. Madame elle, ne quittais pas des yeux l’échange, elle sembla plutôt effrayée. Finalement, un fort bruit de grognement ; Stum était à l’œuvre, assurément. Comme je l’ai déjà dit, malgré sa lâcheté, il ne laisserait pas le danger atteindre nos maitresses. Je tournai légèrement la tête, essaya de me redresse au moins en position assise pour voir le problème finalement maitrisé. Le type devient donc un sac à patates ; au moins dans la façon d’être transporté. Le fait que ce dernier soit inconscient soulagea visiblement Madame. Monsieur Sherfaah nous adressa ensuite la parole, ne négligeant pas Aiyanna dans ses paroles.
«- Je sais qu’il y a un village pas loin avec un point de rapatriement. Normalement, il y a des médecins ou des personnes qui pourront vous prêter au moins des béquilles. Comprenez, je ne peux pas vous laisser comme ça. Et avec ta vaine, tu pourrais encore te faire agresser. Ta meute n’est plus qu’à 50% fonctionnelle… sans parler de tes propres capacités. »
Elle ne sut quoi répondre pendant quelques secondes, mais à un moment, elle tourna la tête vers le couvert des arbres… Moi, je le fis avec une minute de retard alors qu’un large sourire remplaçait la peur et l’angoisse de Madame.
« -Airis ! Nimo ! Que faite vous là ! »
Vu l’heure, on aurait déjà dû être rentré. Et quand une magnifique louve grise et blanche aux yeux verts me regarda, je sus qu’elle confirma ma pensée… Même si elle n’est pas encore à l’âge de la maturité, cela n’empêche pas Mademoiselle de s’inquiéter. Et pour une fois, elle a bien fait.
« -Ouf, heureusement qu’elle n’est pas venue avec vous… La connaissant. »
Un loup noir entra aussi dans notre champ de vision, il regarda d’abord son confrère puis l’homme de sable.

Parlant a tous, il était assez futé, il vint prés de moi pour regarder mon état alors que Airis préféra devenir l’appui de Madame.
« *** Certes, mais tu sais à quel point elle est têtue… On a dû batailler ferme pour éviter qu’elle nous accompagne, dans ces moments-là, je te plains. Merci à toi, homme des sables. On va éviter une nouvelle agression normalement, j’ai entendu la fin de la conversation. On va rentrer directement a Celestia, c’est plus prudent. Stum, retournes-y en courant, informé Mademoiselle. Et ramène-nous Elyria, Sonia, Zarel et Tirian en même temps. Avec votre autorisation Alpha.*** »
Je le fixe, regarde Madame.
« -Comme il l’a dit, on n’est pas vraiment opérationnel donc ça semble être le meilleur plan. Vas-y Stum. »
Ce dernier fit un signe de tête à l’homme des sables et partie en courant. Je regarde Airis que Madame caressait pour se rassurer. Aiyanna me fixa également puis on jeta un bref regard sur le sac à patates. La louve compris, alla près de Monsieur Sherfaah.
« ***Monsieur, Si vous le permettez, j’aimerais vous accompagner afin d’être sûre que ce sinistre individu arrive à bon port. Quand nos maitresses se font agresser, la meute ne s’arrête pas avant d’être sûre que l’agresseur soit hors d’état de recommencer. Ainsi, si je vous accompagne, je pourrais rapporter qu’il n’y a plus de risque et éviter un risque de débordement de notre côté. *** »
Elle était sérieuse, je le sais. Moi, je regarde l’autre, sans me relever.
« - Cela peut paraitre étrange, mais c’est notre procédure, elle était déjà en place avant que je devienne l’alpha. Elle reviendra à Celestia dès que cet ivrogne sera enfermé, remis à la police ou autre. Et la meute, c’est environ une cinquantaine d’individus, c’est juste que lors d’escorte, on est généralement deux, car comme la plupart, ce sont des transformé dont certain ne sont plus que de simples loups… Même si la prochaine fois, ou au moins pendant un temps, j’ordonnerais qu’on soit quatre par escorte…
J’espère que cela ne vous dérange pas si Airis vous accompagne ? »

Pour la meute, je ne rigolais pas, entre les différentes générations, les rares nouveaux venus et autre… Et encore, une partie était restée avec les parents, jusqu’à leur fin et il y en a d’autre qui sont partie quand je suis devenue l’alpha… Ce n’est pas simple.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Sam 25 Aoû - 19:31
Un discret froissement… une branche déplacée mais non brisée, une feuille qui s’étire plus qu’elle ne craque… Je ne suis pas un chasseur, cependant un soldat doit être prêt à tout. Et mon corps se crispa au moment où les ombres se matérialisèrent. Mais bien vite, je sus que j’en faisais trop et mon corps entier se détendit : les renforts étaient arrivés. Je ne comprenais pas tout mais captais l’essentiel.

Un loup en moins.

    « Je t’en prie. C’est mon métier. » Fis-je au loup noir. Puis je répondais au blessé: « Comme tu le souhaites. Je ne peux aller contre des traditions. Je les comprends et les respecte. » Puis je reportais mon regard sur l’immaculée. « Tu peux venir avec moi sans souci. Peut-être pourras-tu m’apprendre plus sur vos coutumes. Par contre, si moi je te sais fidèle, il te faudra faire attention auprès de mes collègues : nous sommes ici pour protéger les locaux contre les Moranies perdus. Mais si tu restes proche de moi, tu n’as rien à craindre.» Fis-je dans un sourire chaleureux.


Après tout, je suis un Esertari issu d’un clan lointain. J’ai conscience d’avoir énormément de tics que d’autres peuvent juger et jauger. Je m’en fiche à vrai dire. Tant qu’on ne m’empêche pas d’être moi-même et de respecter mes valeurs. Puis soudain, je me fis moi-même plus soucieux de leur sort.
    « Puis-je vous proposer moi aussi une surveillance ? Je n’aime pas laisser des blessés dans la nature et je manquerai à mon devoir de protecteur en vous laissant ainsi. Je voudrais que vous emportiez avec vous mon plus fidèle ami qui saura me prévenir en temps et en heure de votre avancée. »

Sorti de ma nuque, Lofti’ pointa ses oreilles et sa gueule de mon col. Il ne faisait qu’une quinzaine de centimètres et n’avait l’air de rien. C’était un petit dragon blanc avec des cornes et des serres dorées. Il n’avait pas d’aile. Il vint au creux de ma main et je le tendais à la demoiselle Capienne.
    « S’il te plait. Il reviendra auprès de moi dès que tu auras foulé le pas de ta maison. Il n’en a pas l’air comme ça, mais il est féroce. » Fis-je d’un ton moqueur.

Lofti’ bailla pour appuyer mes mots.
    « Donnant donnant ? »

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Sam 25 Aoû - 21:49





Le cris du loup ou l'écaille du dragon?
Avec Enaël Sherfaah







Nimo avait remercié l’Esertari pour son intervention et aide, ce dernier lui répondit simplement ;
«- Je t’en prie. C’est mon métier. »
Ensuite, il répondit à mes explications quant aux agissements des loups de ma meute présents ; disant qu’il comprenait les traditions et les respectait. Ce n’est pas si simple… Ce n’est pas une affaire de tradition, mais la justice des loups, la justice de la meute afin d’assurer notre protection a nous et nos maitresses. Pourquoi avoir donné le nombre ? Car cette même meute pourrait très bien devenir une marée bestiale et furieuse en cas de besoin. Malgré tout, nous ne sommes pas une armée, nous somme que les serviteurs. Et j’essayerais d’éviter un tel grabuge tant que je serais l’alpha. Je crois qu’il s’adressa ensuite à la louve grise, lui répondant avec un sourire à sa demande légitime ;
«-Tu peux venir avec moi sans souci. Peut-être pourras-tu m’apprendre plus sur vos coutumes. Par contre, si moi je te sais fidèle, il te faudra faire attention auprès de mes collègues : nous sommes ici pour protéger les locaux contre les Moranies perdus. Mais si tu restes proche de moi, tu n’as rien à craindre.
*** Compris Monsieur… Ceci dit, si un jour vous croisez un loup sauvage dangereux, n’hésitez pas à venir en parler chez nous, à Celestia… Qui sait, on pourra peut-être en recueillir et les nobles capiennes que l’on protège sont intouchables par les canidés. ***»
Il faudra que je leur parle de leur manie de faire ce genre de proposition sans m’en parler avant. Mais bon, c’est fait, c’est fait, je me contente donc de soupirer, je n’ai pas hérité de la meute la plus simple au monde. L’homme des sables fit lui-même une proposition à son tour ;
«- Puis-je vous proposer moi aussi une surveillance ? Je n’aime pas laisser des blessés dans la nature et je manquerai à mon devoir de protecteur en vous laissant ainsi. Je voudrais que vous emportiez avec vous mon plus fidèle ami qui saura me prévenir en temps et en heure de votre avancée.
-Entendue »
S’il savait… Même si je n’ai pas eu de bol ce soir, je sais me débrouiller en général. Enfin bon, ce sont des choses qui arrive.

Un petit dragon au style plutôt asiatique, blanc pointa le bout de son museau. Il le tendit à Madame qui ne sut pas de suite comment réagir. Alors qu’il parla, sa bébête bâilla.
« - S’il te plait. Il reviendra auprès de moi dès que tu auras foulé le pas de ta maison. Il n’en a pas l’air comme ça, mais il est féroce.
Donnant donnant ?»

Elle finit par le prendre, timide, tendant à son tour ses mains. Je me redressais un peu quant à moi, m’asseyant tout du moins.
« - J’accepte dans ce cas… J’espère que Celestia n’est pas trop loin pour lui après pour revenir… Merci encore en tout cas. J’espère pouvoir vous remercier un jour. »
Lui dit-elle… La louve grise suivait à présent notre sauveur. Elle reviendra quand le danger sur assurément partie.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Sam 25 Aoû - 23:42
    « D’accord, je le garde dans une partie de mes pensées. Après, il serait peut-être plus intéressant de s’adresser directement au Limier pour ce genre de demande. C’est elle qui gère animaux et Moranies. » Fis-je à la louve blanche.

Lofti’ glissait sur la main de la Capienne puis la regardait et fit un sourire. Bon, un sourire de dragon, certes, mais un sourire tout de même.
    « Il se nomme Lofti’, il est la réincarnation d’un de mes ancêtres. Il comprend le lapharia et le français. Il peut communiquer avec vous par écrit ou hocher la tête. Là, il est petit… mais je vous assure qu’il a la force de faire quinze fois le tour de l’ile en une journée. Cette promenade ne l’affectera pas. »

Il fit mine d’avoir des muscles dans le bras tout en hochant la tête affirmativement.
    « Ne t’inquiète pas. C’est à charge de revanche. Et puis même, je n’attends pas de récompense : je le fais de bon cœur. Je vous souhaite un bon retour chez vous et prenez soin de vous. À très vite. »

Je tournais des talons après un signe de main amical, suivi de près de la Moranie. Après quelques minutes, je rompis le silence :
    « Dis-moi, tu es transformée ou bien tu ne veux plus prendre l’apparence humaine ? Ça fait longtemps pour toi ? Et que voulais-tu dire par tes maîtresses n’ont pas a craindre les canidés ? »

Côté chemin pour Célestia :

J’étais sur l’épaule de la Capienne, profitant de ses paysages de mes propres yeux. Ce vert, ce bleu… ce froid… ! Je me mis à frissonner. D’un bond, je passais dans la fourrure d’un loup qui, sans doute, prit peur. Je vins rapidement sur son museau pour lui indiquer que ce n’était que moi. Et pour passer plus inaperçu, je me mis autour de son cou, prenant la bonne taille pour me transformer en ‘collier’. Au contact de cette chaleur là, je ne craignais qu’une chose : que la route soit longue.



~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Dim 26 Aoû - 2:44





Le cris du loup ou l'écaille du dragon?
Avec Enaël Sherfaah







Il répondit à la louve GRISE sur le fait de pouvoir prendre des loups sauvages dans la meute.
« - D’accord, je le garde dans une partie de mes pensées. Après, il serait peut-être plus intéressant de s’adresser directement au Limier pour ce genre de demandes. C’est elle qui gère animaux et Moranies. »
Ou pas, dans mon cas. En effet je ne souhaite pas récupérer tous les loups perdus possible et imaginable, j’ai déjà assez de boulot à côté. Surtout si on compte la petite aveugle traitée qu’est la sœur de Madame. Je soupire rien qu’à l’idée que cette dernière me posera une montagne de question quand je rentrerai. Ce n’est pas évident tout cela… Le petit dragon lui, alla dans les mains de ma maitresse et sembla lui faire ce qui ressembla à un sourire.
« - Il se nomme Lofti’, il est la réincarnation d’un de mes ancêtres. Il comprend le lapharia et le français. Il peut communiquer avec vous par écrit ou hocher la tête. Là, il est petit… mais je vous assure qu’il a la force de faire quinze fois le tour de l’ile en une journée. Cette promenade ne l’affectera pas.
- Entendu… Même si je ne suis pas rassuré… Pour moi, il fait bon, car j’ai grandi en Alaska, mais pour lui, il risque de faire un peu frais, surtout à Celestia.»
Elle n’avait pas tort, bien que je sois fier d’être un Morany, je ne peux pas oublier le temps ou j’étais un Esertari. Et si c’est un de ses ancêtres, j’imagine que lui non plus, ne doit pas bien tolérer la fraicheur de la saison. Pourtant, le lézard fit le beau, son maitre continua.
« - Ne t’inquiète pas. C’est à charge de revanche. Et puis même, je n’attends pas de récompense : je le fais de bon cœur. Je vous souhaite un bon retour chez vous et prenez soin de vous. À très vite.
- À vous aussi.
- Merci et bon retour.»
Il tourna les talons, accompagner de la louve grise, ne manquant pas de la questionner d’ailleurs alors qu’après quelques minutes, je ne pouvais les entendre.
« - Dis-moi, tu es transformée ou bien tu ne veux plus prendre l’apparence humaine ? Ça fait longtemps pour toi ? Et que voulais-tu dire par tes maîtresses n’ont pas à craindre les canidés ?
*** Je suis une transformée…. Depuis presque une dizaine d’années à présent. Qaammat est notre alpha certes, mais nos maitresses, elles, c’est tout à fait autre chose. Leur voix, les loups transformés ayant perdu toute conscience sont obligés de leur obéir… Grâce à ce pouvoir de famille, ça aide aussi les plus vieux d’entre nous qui auraient surement depuis longtemps cédé à leur instinct sans elles. De même, pour ceux ne maitrisant pas leur transformation, étant obligées de leur obéir dans ces moments-là, elles ne craignent rien de la meute.
Par contre, les intrus eux, n’auront jamais a espéré de la pitié de nos pairs aux crocs acérés. De génération en génération, nous resterons leurs protecteurs. Et comme le veut la légende, détenteur du pouvoir du roi des loups, Qaammat lui, dévorera les chasseurs solitaires. ***»

En faisant attention, on pouvait comprendre le sourire derrière les dernières paroles de la louve, ne laissant aucun doute qu’elle était de mon côté. Comment autant en dire sans rien dire en même temps.

De notre côté, nous, on attendit un peu plus d’une demi-heure, signe qu’ils avaient dû courir de Celestia jusqu’ici, nos renforts… En effet, cela aurait pris plus de temps sinon. Le plus costaud des nouveaux loups aida Madame à marcher et moi, j’acceptai un solide bâton rapporté par un autre comme appui. Le petit dragon vint rapidement chercher la chaleur dans la fourrure d’un compère, prenant sa place à la base du cou, tel un collier. D’abord, on gagna les marches célestes, les montées furent sans doute le plus sérieuses ; c’était long et dans notre état à chacun, on ne pouvait courir. Sans parler du total de cinq loups transformés à nos côtés, qui n’aidera pas a passé inaperçu. Enfin en haut des marches, moi boitant davantage, on dû traverser Celestia, notre demeure blanchâtre étant un peu éloigné des autres. Des grandes portes en fer, répéter quelques mètres plus loin après les premières… Peut-on parler de manoir en marbre ? La propriété elle, est presque encore plus grande ; les hurlements de loup annonçant notre retour n’étaient pas trompeurs : on était arrivé. J’indiquais à ce moment-là au petit dragon que l’on était arrivé et qu’il pouvait y aller. C’est seulement après son départ que j’entrai avec Madame, on fut rapidement accueillis par Mademoiselle… On s’occupa surtout de Madame, surtout par le seul loup non transformé ayant des connaissances là-dedans. Moi, je demandai à ce que l’on me laisse et j’allai directement me reposer dans ma chambre… On vint me soigner bien plus tard, aussi sommairement que je le demandai, même si je gardais des marques, je ne pouvais être hors service trop longtemps. On vit également notre louve revenir plus tard, une fois que les affaires du côté de l’homme des sables furent faites, j’imagine.


HRP:
 



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah] Mer 5 Sep - 0:04
Dix ans ? Combien de temps vit un loup en moyenne ? Comme un chien j’imagine… Donc, elle est plutôt à son crépuscule qu’à son aurore… Cruauté moranie, ne vivre que 40 ans avec pour bonus de perdre la raison et ses souvenirs… Je ne sais pas, d’un côté ils m’inspirent pitié et d’un autre, je me dis qu’ils ne peuvent rien faire de plus que de profiter de et vivre le peu qu’ils leur restent. Et la beauté des choses n’a que plus de goût quand on les sait finies.

En réalité, ils sont forts. Ils sont courageux. Je les admire.

La discussion allait de bon train et nous continuâmes paisiblement. Je ne lâchai malgré tout pas mon objectif de vu : si un autre Morany perdait la tête, je me devais de l’arrêter. Mais je n’en rencontrai aucun et le badaud était dans les bras de Morphée. Une pensée s’envola vers Lofti’ quand je vis le camp de base. Je savais que demander à la louve grise de rester ici ne servirait à rien alors je lui rappelais de bien rester à mon pas.
    « - Enaël ! Comment ça va vieux frère ? Alors, qu’est-ce que tu nous ramènes ?
    - Un ivrogne qui a attaqué une Capienne dans la forêt. J’crois que c’est un Humain. Le visage de mon ami se tordit dans un rictus dégoûté. Je ne connais pas encore les procédures relatives à ce cas.
    - Laisse-le moi, j’m’en charge. On va le rendre à la Confédé’, ils vont être content ! »

Je haussais les épaules dans un sourire pincé. Je descendais mon regard sur la canidée.
    « Bon, ton boulot s’achète ici. Je ne te retiens pas plus. Passe les salutations à ta meute et j’espère à bientôt. Je serai ravi d’un jour visiter Celestia. »

Derrière nous, il y avait un nombre impressionnant de bêtes muselées et attachées. D’autres étaient de nouveau devenues humanoïdes et on les détachait avec douceur. Je devais aider mes pairs.
    « À la revoyure ! » fis-je à la louve en courant vers la forêt pour continuer à servir mon peuple.

Après tout, on était pareil tous les deux : on sert jusqu’à la mort un chef qui nous prend en charge. On obéit aveuglément. On approuve. On avance avec lui. On obtempère.

Puisses-tu Lofti’ ne pas arriver trop tard.

De mon côté, je me faisais discret. J’observais sans déranger le loup qui me portait. Quand je nous sentais seul, je sortais la gueule de la fourrure pour m’imprégner de ces lieux que je n’avais jamais vu. J’en avais entendu par les cours dispensés à Enaël et imaginé par les images de ses livres.

Mais cela dépassait mon imagination de dragon. Mon imagination de vieil homme qui pensait avoir tout vu.

Tout était d’un blanc immaculé, d’une aura sainte, d’une force surhumaine. C’était merveilleux. J’en ai les yeux qui se perlent d’émotion. Je me sentais si petit, si simple, insignifiant face à la spiritualité des lieux. Et mes mains s’étaient tant embrassées pour prier une âme bienveillante. Mes yeux avaient espérés sans relâche et ma bouche, ne s’était jamais tarie de mots sages et tempérés de vie.

Je suis dans l’antichambre du divin. À la réunion des Mondes.

Si le froid ne me repoussait pas et la foule ne me jugeait pas, je serai resté infiniment. Mais je sentais le souffle juvénile d’Enaël imprégner mes pensées. Il avait besoin de moi.

À regret, je m’envolai pour le rejoindre après avoir saluer la petite famille comme il se doit.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah]
Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Le cris du loup ou l'écaille du dragon [PV Enaël Sherfaah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nom d'un loup mal léché! Pouquoi tu me fais ça? PV Jeremy Otto-Terminé?
» Gévaudan le Frère Loup [Terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Morany :: Lac-