AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Road trip dans les dunes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Road trip dans les dunes... Mar 4 Sep - 13:18
Le sable infini à perte de vue, un soleil irradiant de ses rayons les zéphyrs turquoise dans les cieux, qu’est ce qui pouvait bien être plus beau que ce décor de carte postale ? Et surtout, ici… le silence absolu. Enfin… Lorsque l’on n’a pas les oreilles pleines du souffle grisant du vent s’engouffrant dans le casque, ou que l’on n’est pas emporté dans des extases mécaniques par le vrombissement puissant du moteur de la moto… Et était-ce vraiment le silence qu’était venu chercher la Sexire dans ce lieu que la vie elle-même semble avoir quitté ? Non, surement pas, sinon elle serait venue à pied. La jeune femme est toute ceinturée dans son costume de cuir laiteux, accompagné de ses bottes montantes noirs et aux nombreuses attaches bien serrées. Sa silhouette est encore mise en valeur par le gilet noir coupé près du corps et dont le revers carmin soulignait les courbes. Mais ce n’était pas pour voir ses propres courbes qu’elle était venue avaler les kilomètres d’asphalte ici…

« - Mmh… encore cinquante bornes, et je ferai une pause… Allez… au prochain arbre, je m’arrête un instant… »

D’un coup de talon, elle replie alors la béquille, et fait basculer l’équilibre de son monstre d’acier d’un coup de rein maitrisé. Pichenette de la main droite, et voilà sa visière en place, le soleil reflétant sa lumière sur l’écran iridium alors que les pupilles de la demoiselle embrassaient déjà la route à venir. Les courbes sinueuses des dunes, le fleuve de bitume qui serpente doucement entre elles, épousant les formes des plus hautes qui arrivent encore à projeter une ombre sur les marquages routiers, et au rythme de la conduite sportive de la jeune femme, les courbes de son corps qui dansent de droite et de gauche, à chaque tournant à chaque changement de direction. Personne avec qui partager son chemin, nulle âme en vue, la voilà qui était libre de se laisser aller à tous les excès… de vitesse en particulier.
Jusqu’à arriver auprès d’un petit groupe d’arbres ratatinés sous la chaleur de tous les jours, une famille de trois acacias dont les branches noueuses et la canopée légère n’offrent qu’une ombre limitée, mais bien assez pour permettre au cheval de feu de l’écossaise de baisser quelque peu en température ainsi que pour offrir à la cavalière un moment de répit. Sortant des fontes en cuir de son compagnon de route quelques bouteilles déjà tièdes, elle libéra sa jugulaire, et permit à sa chevelure de platine de se libérer dans le petit vent léger qui passait dans les formes immobiles de l’erg. Tess’ avait préparé correctement sa petite virée et si elle n’avait pas prévu de pousser jusqu’à Mirah, elle avait prévu de faire facilement ses cinq heures de plaisir de conduite solitaire dans le désert… Avant de retourner tranquillement dans son quartier du Luxire, avec ses bruits, son activité chaotique fait de musiques bruyantes et de lasers aveuglants, tous là pour attirer le chaland. Tout ce qu’elle aimait fuir, de temps en temps, en moto, pour des balades sur les terres non domptées de l’Île…

« - Pffiouuu… la paix… y’a rien de mieux… »

Assise tranquillement le dos contre le tronc d’un des acacias, elle savourait simplement un moment de calme assez rare dans sa vie, un thermos d’eau à la main et le regard perdu dans les dunes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari quête
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Apprentie chercheuse
Pouvoir :: Alchimie
MessageSujet: Re: Road trip dans les dunes... Mer 26 Sep - 10:18






Road trip dans les dunes...



« Dis, Cam, tu voudrais pas faire un tour dehors avec moi ? J'ai... »

Ronchonnant à sa question sans réellement l'avoir écoutée, j'essaie de rester concentrée un peu plus longtemps pour que la précision ne gâche pas l'activité que je suis encore entrain de faire. Puis, surtout, pour pas que lui la gâche. Toutes les autres fois ont déjà suffit. Anz attend patiemment que j'aie terminé et que je relève la tête pour finalement enchaîner. Ou plutôt tout reprendre depuis le début.

« Cam, tu voudrais pas faire un tour dehors avec moi ? J'ai entendu des rumeurs sur un trésor, qui apparemment se trouve dans le coin... Dis, tu viens, tu viens ? Paraît qu'il y a beaucoup de personnes qui sont à sa recherche en ce moment. »

Et il me fait un grand sourire. Il n'est pas du tout insistant. Je prends un temps pour réfléchir, tant qu'il reste calme encore. Un trésor... Selon ce qu'il contient, ça peut m'être bénéfique. Et puis, j'ai peut-être moyen de faire en sorte de ne pas être seule avec lui... Après un léger soupir, je lui réponds enfin.

« D'accord, allons-y. »

Le voilà qui court partout en criant des "Oui! Oui! Elle a dit oui!". C'est tellement rare que ça arrive... Je soupire une énième fois et me redresse de ma chaise pour aller préparer des affaires. De l'eau, ma cape qui ne recouvre pas encore ma tête, et... voilà. A-t-on besoin de plus ? Une carte, peut-être ? ... Non, je ne sais pas me repérer dessus et encore moins où l'on se trouve. Une fois prête, nous sommes alors sortis tous les deux, et devinez sur qui on est tombés... Mes yeux s'illuminent alors que je l'interpelle.

« Enaël ! T'as entendu parler de la chasse au trésor ? Anz veut y faire un tour... Tu te joins à nous ? »

Mon frère commence à ruminer tel le bovin qu'il aurait pu être. Parce que, bien sûr, il nous a rejoints sans trop de difficultés. Nous voilà donc à trois, à parcourir le désert en suivant les directions qu'Anz a soit-disant notées sur une carte qu'il refuse de nous montrer. Fait-il cela pour que je lui tourne autour ? Sûrement. C'est ce que j'ai fait pendant quelques instants avant de me rendre compte que toute cette histoire n'est peut-être qu'un subterfuge et qu'il voulait juste passer du temps avec moi... De quoi me faire grincer des dents. Au sens propre, bien sûr. Voyant que je me suis arrêtée de m'intéresser à lui pour discuter avec mon invité, Anz a commencé à envoyer des piques à Enaël. Pour le gêner. Pour l'embêter. Ca aurait pu être des taquineries s'il l'appréciait plus, mais... Disons que ce n'est pas réellement voir pas du tout le cas. Quelque chose comme...

Tu pourrais pas regarder ailleurs...
C'est juste impoli quand on discute avec quelqu'un...
Tu voudrais pas nous laisser seuls !?
Voilà qui a dû rendre confus notre camarade s'il a entendu.
T'as rien d'autre à faire que de tourner autour de Cam !?
Ouhouh... Peut-être de quoi le gêner ?

...


Cela a de quoi m'énerver, ce qui me pousse encore plus à me rapprocher d'Enaël. Et mon frère continue de plus belle, à chaque fois. De quoi me faire grogner.

« Tu veux pas te taire, Anz ! »

Mon ton et la phrase le surprennent. Ou alors c'est ma patience vis-à-vis de lui. C'est vrai que d'habitude, je serai montée dans le ton bien plus vite... Mais quand même, devant les autres, il pourrait se tenir. C'est là que j'ai entendu un bruit inhabituel. Ca nous a tous fait relever les oreilles - ouiii, comme des petits animaux - et notre tête s'est tournée dans sa direction. J'ai alors attrapé le bras d'Enaël et me suis mise à courir, mes pieds s'enfonçant plus profondément dans le sable.

« Viens, on va voir !
- M'oubliez pas ! » crie-t-il en nous courant après.

Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Road trip dans les dunes... Mer 26 Sep - 23:01
Une chasse au trésor ! Dans mon désert ! C’était inopiné mais bien tombé. Et puis, j’en avais déjà entendu parler… Mais quel désert n’enferme pas de secret ? Lofti’ m’a souvent conté des aventures et des dires qui valaient à son époque. Alors pourquoi pas à la nôtre ? Et quelque part, j’étais heureux d’être avec la famille Beitia : je pourrais en apprendre plus sur eux et peut-être être plus proche. Les comprendre. Je ne suis pas voyeur, je ne répèterai pas les mots que l’on me dira. Je suis moi-même un marginal, je ne peux me permettre de reproduire ce qu’on m’a fait à d’autres. Je ne vaudrais pas mieux qu’eux…

Je voyais une sorte de soulagement dans les yeux de Cameies alors que la colère enflait en Anz. Ai-je dit ou fait quelque chose de mal ? Je tentais de créer une entente, chercher des discussions qui seraient agréable pour nous tous, être compréhensif… Peut-être n’est-ce juste pas son jour ? Rien ne faisait… Et elle restait imperturbable à mes côtés. De plus en plus proche.

Jusqu’à ce qu’elle explose alors que j’étais de plus en plus penaud. Et je n’osais me défendre : il n’attendait que ça pour m’infliger de plus cruelles accusations. Et je ne veux pas qu’on m’accuse pour des mots que je ne pensais pas ou que j’ai dit sous le coup d’impulsions négatives. Mais plus foudroyant encore que le cinglant ton de Cameies, un déchirement nous firent l’effet que le ciel nous tombait sur la tête. Je me fis happer par son entraînement et nous courûmes vers le bruit. Lofti’ m’exhortait à la prudence et durant ma course, je mis ma main sur la garde de mon katana.

Et là, ce fut mon cœur qui implosa.


Alors que le silence régnait à nouveau, nous arrivâmes dans la zone un peu moins sèche que d’autres : des reliquats d’arbres tenaient encore malgré l’assaut des températures extrêmes. Là, brillante, magnifique, inattendue, se détachait de l’orangé du sable, une créature ne bougeant pas, immobile. Le soleil ne faisait que renforcer son exotisme et souligner ses lignes courbes. J’ouvre grand mes yeux, ralentissant, n’osant avancer… mais je me sentais hypnotisé par la curiosité et l’attraction de cette beauté. Tel un insecte devant la lumière destructrice…

Plus je m’approchais, plus je m’interrogeais…
Qu’est ce que c’est ?


Deux roues, une selle… Une charrette ? J’avançais encore, osant lâcher mon arme pour tenter de toucher cette chose de fer.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Road trip dans les dunes... Ven 28 Sep - 11:18
Aaaah… Le désert, son infini silence, son immuable calme, et ses échos de voix d’adolescents… Hum… Visiblement, quoi que ce soit, ça se rapprochait, tirant Tess’ de sa petite rêverie, lui faisant tourner la tête doucement sur son axe. Elle n’était pas naïve, sachant qu’il y a tout autant de criminels sur l’Île que n’importe où ailleurs, mais les différents quartiers ne lui avaient pas donné l’impression d’être des nids à crève-la-faim. Sinon son établissement serait d’ores et déjà plein de jeunes miséreux. Dès lors, ces voix ne devraient pas appartenir à un groupe de margoulins en mal de rapines, mais plus à d’énièmes touristes qui faisaient de la randonnée dans le désert, accompagnés par un local ou autre, à la recherche de la même sensation que Teresa aujourd’hui, soit le calme et la contemplation des paysages brûlés par le soleil. Dans le doute, elle sorti tout de même le petit calibre qu’elle avait avec elle… L’Écossaise l’avait acheté il y’a maintenant un bon moment, sur l’Île et légalement, même si c’était plus pour se rassurer avec un kilo de métal dans la main que pour abattre quoi que ce soit. La seule fois où elle était allée au stand, elle avait eu plus de touches avec les autres tireurs que sur sa cible, malgré tout son engagement… Pour elle-même, elle soupira, en regardant le pistolet… Avait-elle vraiment peur que des ados lui fasse du mal ? Ou bien les choses surnaturelles de Yasashi Koji avaient fini par la rendre paranoïaque ?

« - Ma pauvre… qu’es-tu devenue pour accueillir des gamins braillant dans le désert avec un pistolet ? »

Et là, ils débouchèrent de derrière deux dunes, se dirigeant dans sa direction. Était-elle si bien cachée dans les replis de l’ombre des acacias, qu’aucun ne semblât la regarder ni même la voir ? A moins que ce ne soit les courbes harmonieuses de son fier destrier qui ne les attirât ici ? Après tout, ce qui sûrement dû leur donner envie de passer par ce coin a dû être son rugissement fier issu de ses six cent quarante-neuf centimètres cube de cylindrée. Si la blondinette n’était pas encore assez détendue, la composition du groupe finit de la calmer… Aucun n’avait vraiment le profil d’un détrousseur de jeunes filles ni d’un voleur de motos. Ils avaient plus l’air d’être curieux de sa bécane, à vrai dire… La route était-elle si peu usitée ? Elle garda son appui contre le tronc, la main tenant son arme négligemment appuyée sur son genou.

La Sexire se redressa un peu, son regard passant sur les arrivants. La première arrivée était une jeune femme à la peau plus terreuse que cuivrée, à l’image des Premiers Peuples d’Amérique… Les cheveux d’un rose pâle presque blanc à la lumière du soleil, à la légèreté au vent qui ne pouvait que donner envie à Tess’ d’y faire courir ses doigts… Le premier garçon, qui courait dans ses pas avait la même peau rougeâtre, peut-être un frère ou un cousin ? Intriguant, ces couleurs, mais l’Écossaise avait cessé de se poser trop de questions depuis qu’elle était arrivée au Luxire… Adolescents ou adultes ? Elle n’en avait aucune idée, et n’avait pas non plus le temps de creuser la question, vu qu’ils se rapprochaient de son lieu de repos. Et derrière eux, un dernier garçon, qui donnait l’impression d’être quelque peu plus âgé. Bon, par contre, le fait qu’il s’approche de sa Ninja et d’elle-même avec un sabre, ça n’avait pas trop trop tendance à rassurer Tess’. Et pourtant, il était craquant, avec son petit regard doré, ahh… et ses cheveux de nuit se terminant par de petites flammèches carmines. Pour un peu, elle aimerait l’ébouriffer, lors d’une étreinte que sa pudeur seule empêche de décrire ici… Dans sa tête, résonnait quelques idées chafouines, que ces quelques pointes de cheveux de feu faisaient naître en elle…

« … Mmh… j’le croquerai bien… Et… »

Elle se permit de garder le silence encore un peu, vit l’arme glisser des mains du jeune adulte alors qu’il tendait ses doigts en direction de la moto… Elle décida alors de se faire connaitre… Non non, pas vexée d’être passé complètement pour transparente, ce qui est assez rare pour être noté, mais par inquiétude pour son destrier… Elle n’avait définitivement pas envie de rentrer chez elle à pied…

« … tut tut tut… Jeune homme, on ne touche pas au destrier d’une Lady sans son consentement ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Road trip dans les dunes... Jeu 4 Oct - 19:12
Ses mots eurent l’effet d’une braise ardente : je retirai mes doigts tirés vers l’avant comme si la douleur m’avait ordonné de me rétracter. Je sentais une goutte glacée dévaler dans mon dos comme si j’avais fait une bêtise, comme si j’avais été un mauvais garçon. Alors que j’entamais quelques excuses, je me détournais vers la… La…

Whaaaaaaaa….

Dans mon cerveau, il y réglait un silence d’or : même Lofti’ usait de mes yeux pour contempler la belle. Ses cheveux étaient presque aussi clair que ceux de Cameies mais dans des teints plus paille que rosé. Ses yeux étaient tout aussi clair que ceux de mon amie, mais n’étaient pas contrastés comme eux : là, la pâleur maladive de cette peau rendait ces deux saphirs encore plus éclatant. Cette teinte d’ivoire ne servant que de promontoire à ces merveilles. Je n’eus pas le temps de m’attarder sur d’autres détails que mon père revint à moi et m’exhorta de reprendre mes esprits. Donc après avoir bredouillé quelques syllabes incompréhensibles…
    « Je m’excuse, je ne t’avais pas vu. » Mon regard se porta à nouveau sur l’engin. « Un destrier ? Il ne m’a pas l’air très vivant… ni très réceptif. »

Moi qui ais l’habitude d’avoir un dragon pour monture… je ne pouvais imaginer comment une telle lourdeur pouvait faire office de compagnon… Ou bien suis-je en train de tenter de me concentrer sur autre chose que la magnifique personne juste ici ? Mon cœur tambourinait à mes tempes, prenant le galop d'un cheval fou. Est-ce que les autres pouvaient aussi l'entendre ? Pourquoi réagis-je ainsi ? C'était en réalité bien pour cela que je perdais mon regard dans cette machine inconnue.

Étrangement, je n’entendais plus les grognements irascibles d’Anz : est-ce que son tempérament atrabilaire avait succombé au charme de la demoiselle ? Je n’osais vérifier : c’était de la curiosité mal placée et puis… elle s’adressait à moi et je me devais de soutenir son regard. Au plus grand damne que mon cœur échauffé.
    « Je m’excuse aussi de t’avoir dérangée dans ce que tu faisais. Nous ne sommes que de passage… En réalité, nous avons entendu un tonnerre assourdissant et en suivant la piste sonore, nous sommes tombés sur toi. » Fis-je dans un sourire ésertarien.

Bien que l’envie me brûlait de rester… j’entendais en moi une voix qui me poussait à la prudence. Et une fois n’est pas coutume, c’était un Lofti’ conservateur qui me demandait de rester sur mes gardes.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari quête
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Apprentie chercheuse
Pouvoir :: Alchimie
MessageSujet: Re: Road trip dans les dunes... Jeu 25 Oct - 11:22






Road trip dans les dunes...



Je crois que nous avons plus ou moins tous fait la même tête en voyant cet objet étrange... Sauf que celui qui s'est le plus approché, c'est bien Enaël. Je suis restée un peu en retrait, de peur que... Cette chose n'ouvre une grande bouche pour nous dévorer tout crus. Cette idée me fait frissonner, et j'en oublie même de prévenir mon camarade. Sauf que notre regard a été vité détourné par la voix d'une demoiselle... Oooh. J'en suis restée bouche bée. Et Anz, lui, a carrément la bouche grande ouverte en regardant la jolie dame qui se pointe. S'il avait été un chien, je suis sûre qu'il se serait mis à baver devant elle. Et voilà qu'Enaël est le premier à briser le silence.

« Que de passage ? Tu rigoles, Enaël ! Si ça se trouve, le trésor dont on a entendu parler, c'est elle qui le garde. »

Lui, sous le charme d'une autre personne que moi ? Wouaaah ! Je ne l'aurais jamais pensé. En tout cas, on peut voir un peu de gêne et d'envie dans son regard : notre couleur de peau nous empêchant de rougir. De mon côté, je n'ai pas pu m'empêcher de sourire et la curiosité emportant le dessus, me voilà à poser des questions. Désolée Enaël, mais je crois que tu vas être obligé de rester un peu plus longtemps avec la belle...

« Cette chose-là, ça marche comment... Enfin, plutôt, ça roule ? Un peu comme... une charrette sans chevaux ? C'est un peu étrange... Et on en trouve beaucoup, des comme ça ? »

Anz, lui, est plus curieux de la demoiselle et ne se gêne pas pour la regarder dans tous les sens... Et même à faire le tour, passant derrière elle avec un périmètre de sécurité. On ne sait jamais, si elle lui saute dessus ou quoique ce soit d'autre... Quand même pas devant tout le monde ! Le voilà qui se met à rigoler tout seul en revenant à côté de moi et me murmurant des choses incompréhensibles.

Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Road trip dans les dunes...
Revenir en haut Aller en bas

Road trip dans les dunes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dear road trip, us to Louisiana [Jeff & Kaylee]
» Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]
» Les courageux Wallon dans les Dunes de Lommel
» Dans les Dunes de LOMMEL VBM
» Road Trip [Sortie scolaire pour les élèves et membres inscrits à l'intrigue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Esertari :: Désert-