AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Mission : Le Luxire en panne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Mission : Le Luxire en panne Mer 19 Sep - 10:50
Les rumeurs et les répercussions sur les activités des Sexires se font bien vite sentir. De quoi rendre le maire furieux, à tel point que de nombreux messages se sont déversés sur les réseaux sociaux. La mairie recherche vivement des personnes pouvant régler ce problème.
Malgré les réparations effectuées, des pannes sont créées ailleurs...

Et dès que l'hôpital a commencé à avoir des problèmes, ils ont mis les bouchées doubles. A tel point que les messages donnent rendez-vous dans le hall de l'hôpital...


Habillé en costar, un homme attend depuis qu'il est 9h. Stressé, probablement sous pression. Mais pour l'instant, personne ne vient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Dim 23 Sep - 10:39
Le Chat Noir n’avait pas été plus épargné qu’un autre établissement, lors des précédentes coupures de courant. Et s’il avait été opportun de tout d’un coup mettre en place une soirée thématique « romantique » avec des éclairages aux bougies, il n’en reste pas moins que l’on ne peut pas faire tourner un commerce si l’approvisionnement en forces motrices n’est pas assuré. Teresa n’échappe pas au lot et était de celles et ceux qui, appuyés contre le comptoir, râlaient sur les manquements de la mairie et l’amateurisme supposé des agents de la collectivité.

Mais au fur et à mesure que les événements se faisaient de plus en plus réguliers, ou qu’en tout cas une main malveillante pouvait sembler être à l’œuvre, l’Écossaise tendait plus l’oreille… Les rumeurs, les lieux… Y’aurait-il un lien, à l’image d’une volonté de nuire, ou bien était-ce chaotique complètement, sans qu’un motif ne puisse être vu, ce qui accréditerait la responsabilité d’un phénomène naturel, tel que des bêtes ou une installation vétuste qui finit par s’effondrer. La Sexire en était là dans ses réflexions lorsque paru l’annonce de la mairie. Ainsi, ils sont suffisamment dépassés pour inviter des citoyens à agir ? Plutôt que continuer à râler sans rien faire, Tess’ décida finalement de se rendre au rendez-vous… après tout, si personne ne fait rien, le Chat Noir pourrait bien de nouveau se retrouver sans lumières ni sons. Imaginant qu’il y aurait un certain nombre de personnes, et que de toute manière, l’hôpital serait bondé, elle s’est rendue sur place avec sa moto, habillée de son costume de ville, en cuir, proche du corps. Les cheveux libres ramené en un simili-fleuve sur son épaule droite, le bruit de ses bottes résonnant sur le carrelage de la réception, elle se dirigea vers l’homme… Facile à identifier, il est le seul qui ne semble pas attendre sur la réceptionniste, ni ne semble malade… Au pire, il saura la renseigner… La jeune femme s’approcha donc, tenant son casque de motarde à la main…

« - Bien le bonjour, est-ce ici pour la réunion concernant la demande municipale ? »

Elle ne savait pas encore ce qu’elle allait bien pouvoir apporter, mais agir était le premier pas pour le savoir… Et au pire, elle pourrait toujours comparer à ses jeunes années où elle vivait avec des agents de l’IRA, poseurs de bombes et terroristes de la liberté irlandaise. Si elle n’y avait jamais trop participé, elle avait vécu bien assez proche de ces mouvances pour en connaître quelques ficelles. Elle verra bien ce qu’il en sera…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Mer 26 Sep - 16:40


Le Luxire en panne


Marre, marre et remarre de toutes ses coupures de courants… impossible de bosser en paix, impossible de faire la fête tranquillement et impossible de se reposer en paix… Et le plus grand des sacrilèges, la dernière avait coupé un morceau d'AC/DC en plein solo de guitare électrique ! Beh oui si le pc portable a beau avoir une batterie… le caisson de basses lui n'en a pas ! Donc… plus de musique. Et, à ma grande surprise le lendemain, je pus constater qu'un SMS était arrivé en numéro inconnu comme à chaque fois qu'une mission venait de là haut. Les directives étaient simples, claires et précises : Enquêter, trouver la cause de tant de sabotages et la convaincre d'arrêter ou la neutraliser le cas échéant. Visiblement même EUX prenaient suffisamment l'affaire au sérieux pour y dépêcher un agent.

Prenant tout de même le temps d'émerger devant les news de midi avec le petit-déjeuner j'appris que cette dernière coupure avait en plus de simples habitants également toucher l'hôpital de la ville… Rajoutant plus encore à la gravité de la situation et des sabotages en chaîne. Cette fois en plus de toucher des commerces et des citoyens, les saboteurs avaient délibérément mis des vies en jeux chose qui était à la fois impardonnable et inadmissible. Cette fois c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase ET exploser la Mel et, qui aurait suffi à me convaincre d'agir et ce, même sans la demande du Magister. Checkant vite fais les réseaux sociaux après une brève vaisselle du matin pour rendre compte de l'appel à l'aide du Maire envers ses citoyens et du lieu de rendez-vous, je partis rapidement me préparer. Prenant une courte douche avant de m'habiller, j'enfilais ensuite un manteau trois quart noir, rangers, pantalon treillis noir, t t-shirt dans le même colori. À ça se joignis le double holster qui vint accueillir les berettas et, le pare balle que je vins enfiler sous le pull.

Caressant la tête du chat après lui avoir remplis ses gamelles je partis direction l'hôpital de la ville, allumant une clope en chemin. Mais je vous vois venir… pourquoi tant de précautions et d'armement ? Tout simplement… Si les saboteurs sont prêts à mettre les vies de tout un hôpital en jeux et de dizaines si ce n'est de centaines de patients en jeu c'est qu'ils sont sûrement prêt à tout. Et un simple « vous n'êtes pas gentils, arrêtez vos conneries » ne suffira sûrement pas. Après une petite vingtaine de minutes de marche et deux cancerettes l'hôpital était enfin en vue et quelques policiers étaient toujours là… surveillant et scrutant les passants qui entraient dans l'enceinte de l'hôpital, la sécurité ayant été renforcée après les actes de la veille. Bien entendu comme je m'y attendais avec ma tenue, dès que je voulus passer ce fût fouille en règle et immanquablement, la tension monta d'un cran à la découverte des deux armes de poing. Et, elle redescendit tout aussi rapidement lorsque je mis ma plaque du Magister sous le nez de l'un d'eux et après une brève excuse de leur part je pu entrer, me dirigeant alors à grands pas vers le Maire en rajustant mon manteau et en dissimulant de nouveau les 92Fs.

Tout en avançant je jetais un rapide coup d’œil aux alentours et put rapidement constater que je n’étais pas la seule à avoir répondu à l’appel du Maire de l’île. Au moins une autre personne était arrivée et semblait s’entretenir avec le Maire de l’île. Attendant donc la fin de leur échange, j’approchais alors à mon tour en prenant la parole :

« Bonjour Monsieur le Maire… Il semblerait que vous aillez besoin de personne pour régler vos petits soucis de sabotage ? »

Puis esquissant un petit sourire carnassier je sortis ma plaque et la lui montra en guise de présentation avant de la ranger et, de poursuivre, regardant cette fois l’inconnue :

« Je vois qu’une autre personne s’est portée volontaire pour trouver ses casseurs qui nuisent au Luxire. Enchantée... »

Sécurité

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Ven 28 Sep - 11:24
L'attente lui a semblé bien longue et il se détend un peu en remarquant qu'une personne vient l'aborder. Troublé par la beauté de la demoiselle, il en reste d'abord bouche bée et bégaie.

« J-je... Bonjour, Madame, oui c'est bien ici... V- »

Voilà qu'une autre jeune femme, certes dans un style différent mais... A leur vue, il ne peut être que plus troublé. Il lui faut encore un moment, surtout avec les mots qu'elle prononce, pour se remettre. Il n'y comprend plus rien.

« Monsieur le Maire ? Je suis désolé, vous faites erreur. Je ne suis qu'un des employés de la Mairie. Monsieur est bien trop occupé pour se déplacer en personne... »

L’homme se racle alors la gorge tout en observant l’insigne de la nouvelle arrivée d’un air dubitatif. Ce signe, il l’a déjà vu… Et après quelques secondes de réflexion, il apparait encore plus étonné. Le Phare ? Depuis quand ils dépêchent des hommes… Ou des femmes, cette fois-ci. Et surtout, il ne voit pas quels avantages ces personnes peuvent avoir sur les autres. Ils n’ont rien à voir avec la Sécurité ou les forces de l’ordre… Non ? Trop indécis, il reprend.

« Vous pouvez ranger votre machin, ça ne vous servira pas ici. »

Il se retourne alors, et fait signe aux dames de le suivre dans un des bureaux au rez-de-chaussée. Il y a du passage, mais rien qui ne l’empêche de continuer. Rien n’est secret de toute façon.

« Voici la carte des sous-sols. Ici, ici et là, ce sont les endroits où des réparations ont eu lieu. Et ces zones-là, ce sont celles qui sont supposées poser problème pour l’hôpital. »

Les endroits touchés sont assez dispatchés un peu partout dans les sous-sols du Luxire. Certains sont même très éloignés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Dim 30 Sep - 11:34
Elle était arrivée la première mais n’avait pas dû attendre trop longtemps avant de rencontrer une autre personne qui allait elle aussi chercher à connaître le fin mot de l’histoire. Elle n’avait pas fini d’étudier les réactions de l’homme face à elle, mais elle en avait déjà déduit quelques points… Déjà, il n’était pas un homme de terrain, mais bien un genre de gratte-papier que l’on retrouve dans un couloir de mairie… Si c’était lui qui se chargeait de la mission, c’est qu’à la mairie il ne considérait pas encore le cas trop grave, sinon ça aurait pu être des policiers, des gendarmes ou d’autres agents des forces de l’ordre qui auraient pris la main sur l’action. Ce qui permettait aussi de déduire, au premier abord, que la qualification des sabotages n’était pas encore fixe… Chaotiques ou ciblés, dans tous les cas, ils ne devaient pas avoir été revendiqués pour le moment, sinon… retour à la gestion par les forces de l’Ordre. Bon, un bon point déjà, ça rend la situation moins dramatique. Toujours aussi casse-bonbons pour les gens dépendant de l’alimentation de la ville, mais moins extrême. Elle allait répondre au jeune homme, le pauvre semblait tout stressé…

« - Bien, très bien… »

Quand une autre volontaire arriva. Tout dans sa démarche suintait au contraire de l’homme une appartenance à une milice quelconque, à une force paramilitaire… Outre les formes saillantes que lui dessinaient ses holsters, mais l’assurance qui l’accompagnait dans ses déplacements, sa manière d’imposer son déhanché comme si elle était en terrain connu. Et s’il fallait une autre ou une dernière preuve, la voilà qui sortait un genre de plaque, de manière théâtrale. Tess’ ne la connaissait pas encore, mais elle ne pouvait masquer un petit sourire amusé, pour cette entrée pleine de classe et d’assurance. Au moins, s’il fallait défourailler, elle savait qu’elle aurait une intervenante qui pourrait s’en charger et pour qui ce serait sûrement un certain plaisir. Regardant la nouvelle venue, l’écossaise fit un petit signe de tête avant de répondre…

« - Enchantée moi aussi. En effet, je compte bien apporter ma pierre à l’arrêt des nuisances. J’espère que nous trouverons rapidement le fin mot de cette histoire. »

Puis, pivotant doucement, elle regarda à nouveau l’homme… Vu ses réactions, il n’est qu’un humain, sans aucune connaissance ni des Mythes ni de leurs organisations. Son petit regard tout perdu lorsqu’il a vu la plaque de sa compagne de route montre bien qu’il ne sait pas trop que faire de ces informations. Bon, du coup, on va commencer par rechercher toutes les pistes… Ou déjà cumuler toutes les informations qu’il peut nous offrir. Lui emboîtant le pas en direction du bureau, puis en regardant la carte, elle commença à poser les premières questions, histoire de bien poser le cadre…

« - Hum… je vois… ces lieux, ont-ils des points communs ? Une facilité d’accès commune, un passage aisé grâce à des trappes ou des bouches de service ? Est-ce que l’on y a retrouvé des signes, des mots, des symboles, des revendications ? Les établissements et services impactés ont-ils des points communs ? Outre les dégâts, y’avait-il quelque chose qui sortait de l’ordinaire ? Et pourrions nous avoir accès à des clichés des lieux afin de voir si nous voyons quelque chose de plus ? »

Elle s’interrompit un moment, pour regarder la carte… Pour le moment, ce n’était que chaotique, mais peut-être qu’avec un peu plus d’informations, elles pourraient voir un motif apparaître… Était-ce des dégradations qui avaient lieu sans lien, ou bien est-ce que ce serait des petits malins qui s’affirme dans leurs crimes en allant de plus en plus loin de leur refuge… Elle releva les yeux de la carte…

« - Est-ce que vous pourriez mettre les dates pour chacun de ces points ? Il nous faut voir si la propagation des actes suit une logique… Et finalement… De quel type sont les dégâts occasionnés ? Est-ce du vol de cuivre, de la destruction de matériel, est-ce qu’il y a eu utilisation d’explosifs, de feu, ou des marques de destruction à l’aide d’outils ? Plus vous aurez d’informations et mieux nous pourrons travailler… »

Puis, se redressant un peu, elle regarda l’autre enquêtrice en herbe qui avait gardé le silence jusque-là… Un petit sourire apparu, comme pour s’excuser…

« - Pardonnez-moi, je parle, je parle… Auriez-vous d’autres idées ou pistes ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Jeu 11 Oct - 13:28


Le Luxire en panne


A la tête que tira l'employée de Mairie lorsqu'il eut ma «carte de visite » sous le nez je compris bien vite que contrairement aux deux agents de maintient de l'ordre à l'entrée lui n'était pas des nôtres mais un simple humain, un simple parasite gangrenant cette île. M'enfin... l'heure n'était pas à cette dératisation du moins, pas à ce genre de dératisation. Il y avait en effet actuellement plus grave que la présence des humains sur cette ile. Des personnes jouaient avec la santé publique et ce n'était ni permis ni acceptable.

Lorsque la demoiselle me répondit je lui signifia que l'on était visiblement du même point de vue par un simple hochement de tête avant de leurs emboîter le pas, suivant donc l'homme et ma comparse d'enquête au fil des couloirs de l’hôpital. L'homme nous guidant jusqu'à un bureau où, il nous fournis quelques explications sur une carte, j'observais le tout en silence, écoutants détails et réfléchissant en silence tout en observant la carte et les différents points qui nous étaient indiqués. Écoutant ensuite les questions amenés par la jeune femme avant de répondre lorsque Tess me questionna :

« Je ne pense pas qu'il s’agisse de vol de cuivre ou d'autre éléments si anodins si je peux me permettre le terme surtout avec une telle affaire... »

Désignant un des points les plus éloignées ayant été touché puis un autre plus proche je continuais d'expliquer mon point de vue quand à la situation

« ça dure depuis trop longtemps sur des endroit bien trop étendus pour que ce ne soient des simples voleurs de câbles et puis, le long des routes ils sont plus accessibles et moins « surveillés » disons. Des voleurs un tant sois peu logiques auraient été voler à l'extérieur de la ville et non dans la ville même. D'ailleurs ils se seraient contentés d'un même et unique secteur revenant toujours plus ou moins au même endroit. Là je penches bien plus pour des personnes agissant avec une volonté de nuire et de dégrader la ville. Cependant non je n'ai d'autres questions que celles déjà posés si ce n'est d'avoir l'heure supposée en plus des dates des dégradations. Avoir un maximum de détails nous seraient en effet bien utiles afin de pouvoir travailler dans les meilleures conditions. »

Puis, j'attendis les réponses de l'agent de mairie en silence, gardant les bras croisés en le fixant. Les détails mentionnés par Tess étaient en effet relativement important surtout concernant la nature et les dates des dégradations ça permettrais de connaître un peu plus sur le mode opératoire des personnes après les quelles nous auront à courir.

Enquête

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Lun 15 Oct - 9:56
Les questions fusent et il semble rassuré. Il ne les connait pas, mais elles s'impliquent. Un bon point pour elles, et il hôche doucement de la tête en écoutant parler.

« Ils n'ont pas de point commun à proprement parler. Tous les sous-sol sont accessibles sans en ressortir, et il existe plusieurs points d'accès un peu partout en ville.
Aucun message ni signe n'a été trouvé. Les câbles sont juste sectionnés, et les bâtiments touchés ne semblent rien à voir en commun. Cela étaient principalement des commerces, puis, l'hôpital...
Pour les clichés, ont doit en avoir.
»

L'homme fouille alors dans un dossier tout en l'écoutant continuer. Il tend alors les clichés aux demoiselles, puis ajoute les dates et les heures des coupures sur la carte. La deuxième demoiselle confirme alors les pensées des autorités de l'île.

« C'est aussi ce que nous avons pensé... Et les dégradations montrent que le vol n'est pas du tout leur priorité. La ou les personnes qui touchent aux câbles ne font que les couper... Et de manière inhabituelle. Je ne vois pas comment vous expliquer la manière dont ils s'y sont pris. Mais si vous regardez les photos, on peut voir qu'ils n'ont pas été sectionnés de manière... nette. C'est tout ce qu'on a pu remarquer. »

Voici la carte. Comme il n'y a pas de date précise, j'ai compté en J. Donc J0 = aujourd'hui. Et le "plan" est juste là pour montrer les distances, vous n'êtes pas obligées de vous baser dessus pour les déplacements.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Hier à 15:07
La Sexire regardait le plan… Pas de revendication, des actions chaotiques, rien d’organisé qui semblait ressortir. Son attention se reporta alors sur les photos des dommages… Qu’est-ce qui avait bien pu faire ces dégâts ? Bon, face à elle, un humain, comme surement d’autres… Mais elle savait que le monde était plus vaste que ce qu’ils pensaient… Alors, si rien ne leur était venu en tête, c’est bien qu’un mythe ou l’un de leurs talents rares pouvaient avoir été à l’œuvre. Avec ceci bien ancré dans sa réflexion, elle se concentra un peu… Un coup de crocs, quel que soit la hauteur ? Un coup tranchant, à l’image de griffe, même si les câbles sont gros et plastifiés… Qui sait ce que pourrait faire un Morany un peu foufou… À moins que ce soit des dégâts encore moins explicables, tel qu’un feu subit, soudain et pourtant rapidement éteint ?

« - Hum… je vois qu’ils sont revenus entre hier et aujourd’hui… Est-ce qu’ils se sont attaqué à la même chose, ou bien est-ce que les dégâts ont frappé un autre secteur du quartier ? Car je dois bien avoir entendu que c’était la première fois hier que l’hôpital était touché. N’est-ce pas ? »

Une autre idée passait dans sa tête… Et si tout ceci pouvait être simplement une opération de camouflage pour d’autres actions qui demandent une attention dissipée des forces de l’ordre… Sans trop attendre des fuites de la part de l’employé, elle parlât à haute voix afin de partager cette petite pensée. Peut-être que sa compagne d’enquête aura elle-même des idées ou des sources d’information alternative ? Après tout, elle est membre d’une unité… particulière.

« - Hum… Est-ce que d’autres choses, peut-être sans lien direct, se seraient passé en même temps ? Des cambriolages ? Les heures d’actions se passent toutes entre deux heures dix et trois heures. C’est une fenêtre assez courte, pour ce genre d’action… Une heure… tout au plus… »

Dans sa tête… ça carburait… Et une petite étincelle tintât. Hum… dégâts incompréhensibles… Un Mythe… Qui a des rythmes particuliers… Comme… Un Morany. Ces êtres qui sont soumis aux lois des cycles lunaires ou solaires et qui changent de forme à leur gré… Elle avait là une piste… Le côté erratique des mouvements pourrait aussi être expliqué par ce surplus de rage instinctive… Un morany rôdant dans les souterrains… Elle leva les yeux pour tenter de croiser ceux de Melreas… A-t-elle aussi fait le lien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne
Revenir en haut Aller en bas

Mission : Le Luxire en panne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Sexire :: Luxire-