AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Mission : Le Luxire en panne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Mission : Le Luxire en panne Mer 19 Sep - 10:50
Les rumeurs et les répercussions sur les activités des Sexires se font bien vite sentir. De quoi rendre le maire furieux, à tel point que de nombreux messages se sont déversés sur les réseaux sociaux. La mairie recherche vivement des personnes pouvant régler ce problème.
Malgré les réparations effectuées, des pannes sont créées ailleurs...

Et dès que l'hôpital a commencé à avoir des problèmes, ils ont mis les bouchées doubles. A tel point que les messages donnent rendez-vous dans le hall de l'hôpital...


Habillé en costar, un homme attend depuis qu'il est 9h. Stressé, probablement sous pression. Mais pour l'instant, personne ne vient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Dim 23 Sep - 10:39
Le Chat Noir n’avait pas été plus épargné qu’un autre établissement, lors des précédentes coupures de courant. Et s’il avait été opportun de tout d’un coup mettre en place une soirée thématique « romantique » avec des éclairages aux bougies, il n’en reste pas moins que l’on ne peut pas faire tourner un commerce si l’approvisionnement en forces motrices n’est pas assuré. Teresa n’échappe pas au lot et était de celles et ceux qui, appuyés contre le comptoir, râlaient sur les manquements de la mairie et l’amateurisme supposé des agents de la collectivité.

Mais au fur et à mesure que les événements se faisaient de plus en plus réguliers, ou qu’en tout cas une main malveillante pouvait sembler être à l’œuvre, l’Écossaise tendait plus l’oreille… Les rumeurs, les lieux… Y’aurait-il un lien, à l’image d’une volonté de nuire, ou bien était-ce chaotique complètement, sans qu’un motif ne puisse être vu, ce qui accréditerait la responsabilité d’un phénomène naturel, tel que des bêtes ou une installation vétuste qui finit par s’effondrer. La Sexire en était là dans ses réflexions lorsque paru l’annonce de la mairie. Ainsi, ils sont suffisamment dépassés pour inviter des citoyens à agir ? Plutôt que continuer à râler sans rien faire, Tess’ décida finalement de se rendre au rendez-vous… après tout, si personne ne fait rien, le Chat Noir pourrait bien de nouveau se retrouver sans lumières ni sons. Imaginant qu’il y aurait un certain nombre de personnes, et que de toute manière, l’hôpital serait bondé, elle s’est rendue sur place avec sa moto, habillée de son costume de ville, en cuir, proche du corps. Les cheveux libres ramené en un simili-fleuve sur son épaule droite, le bruit de ses bottes résonnant sur le carrelage de la réception, elle se dirigea vers l’homme… Facile à identifier, il est le seul qui ne semble pas attendre sur la réceptionniste, ni ne semble malade… Au pire, il saura la renseigner… La jeune femme s’approcha donc, tenant son casque de motarde à la main…

« - Bien le bonjour, est-ce ici pour la réunion concernant la demande municipale ? »

Elle ne savait pas encore ce qu’elle allait bien pouvoir apporter, mais agir était le premier pas pour le savoir… Et au pire, elle pourrait toujours comparer à ses jeunes années où elle vivait avec des agents de l’IRA, poseurs de bombes et terroristes de la liberté irlandaise. Si elle n’y avait jamais trop participé, elle avait vécu bien assez proche de ces mouvances pour en connaître quelques ficelles. Elle verra bien ce qu’il en sera…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Mer 26 Sep - 16:40


Le Luxire en panne


Marre, marre et remarre de toutes ses coupures de courants… impossible de bosser en paix, impossible de faire la fête tranquillement et impossible de se reposer en paix… Et le plus grand des sacrilèges, la dernière avait coupé un morceau d'AC/DC en plein solo de guitare électrique ! Beh oui si le pc portable a beau avoir une batterie… le caisson de basses lui n'en a pas ! Donc… plus de musique. Et, à ma grande surprise le lendemain, je pus constater qu'un SMS était arrivé en numéro inconnu comme à chaque fois qu'une mission venait de là haut. Les directives étaient simples, claires et précises : Enquêter, trouver la cause de tant de sabotages et la convaincre d'arrêter ou la neutraliser le cas échéant. Visiblement même EUX prenaient suffisamment l'affaire au sérieux pour y dépêcher un agent.

Prenant tout de même le temps d'émerger devant les news de midi avec le petit-déjeuner j'appris que cette dernière coupure avait en plus de simples habitants également toucher l'hôpital de la ville… Rajoutant plus encore à la gravité de la situation et des sabotages en chaîne. Cette fois en plus de toucher des commerces et des citoyens, les saboteurs avaient délibérément mis des vies en jeux chose qui était à la fois impardonnable et inadmissible. Cette fois c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase ET exploser la Mel et, qui aurait suffi à me convaincre d'agir et ce, même sans la demande du Magister. Checkant vite fais les réseaux sociaux après une brève vaisselle du matin pour rendre compte de l'appel à l'aide du Maire envers ses citoyens et du lieu de rendez-vous, je partis rapidement me préparer. Prenant une courte douche avant de m'habiller, j'enfilais ensuite un manteau trois quart noir, rangers, pantalon treillis noir, t t-shirt dans le même colori. À ça se joignis le double holster qui vint accueillir les berettas et, le pare balle que je vins enfiler sous le pull.

Caressant la tête du chat après lui avoir remplis ses gamelles je partis direction l'hôpital de la ville, allumant une clope en chemin. Mais je vous vois venir… pourquoi tant de précautions et d'armement ? Tout simplement… Si les saboteurs sont prêts à mettre les vies de tout un hôpital en jeux et de dizaines si ce n'est de centaines de patients en jeu c'est qu'ils sont sûrement prêt à tout. Et un simple « vous n'êtes pas gentils, arrêtez vos conneries » ne suffira sûrement pas. Après une petite vingtaine de minutes de marche et deux cancerettes l'hôpital était enfin en vue et quelques policiers étaient toujours là… surveillant et scrutant les passants qui entraient dans l'enceinte de l'hôpital, la sécurité ayant été renforcée après les actes de la veille. Bien entendu comme je m'y attendais avec ma tenue, dès que je voulus passer ce fût fouille en règle et immanquablement, la tension monta d'un cran à la découverte des deux armes de poing. Et, elle redescendit tout aussi rapidement lorsque je mis ma plaque du Magister sous le nez de l'un d'eux et après une brève excuse de leur part je pu entrer, me dirigeant alors à grands pas vers le Maire en rajustant mon manteau et en dissimulant de nouveau les 92Fs.

Tout en avançant je jetais un rapide coup d’œil aux alentours et put rapidement constater que je n’étais pas la seule à avoir répondu à l’appel du Maire de l’île. Au moins une autre personne était arrivée et semblait s’entretenir avec le Maire de l’île. Attendant donc la fin de leur échange, j’approchais alors à mon tour en prenant la parole :

« Bonjour Monsieur le Maire… Il semblerait que vous aillez besoin de personne pour régler vos petits soucis de sabotage ? »

Puis esquissant un petit sourire carnassier je sortis ma plaque et la lui montra en guise de présentation avant de la ranger et, de poursuivre, regardant cette fois l’inconnue :

« Je vois qu’une autre personne s’est portée volontaire pour trouver ses casseurs qui nuisent au Luxire. Enchantée... »

Sécurité

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Ven 28 Sep - 11:24
L'attente lui a semblé bien longue et il se détend un peu en remarquant qu'une personne vient l'aborder. Troublé par la beauté de la demoiselle, il en reste d'abord bouche bée et bégaie.

« J-je... Bonjour, Madame, oui c'est bien ici... V- »

Voilà qu'une autre jeune femme, certes dans un style différent mais... A leur vue, il ne peut être que plus troublé. Il lui faut encore un moment, surtout avec les mots qu'elle prononce, pour se remettre. Il n'y comprend plus rien.

« Monsieur le Maire ? Je suis désolé, vous faites erreur. Je ne suis qu'un des employés de la Mairie. Monsieur est bien trop occupé pour se déplacer en personne... »

L’homme se racle alors la gorge tout en observant l’insigne de la nouvelle arrivée d’un air dubitatif. Ce signe, il l’a déjà vu… Et après quelques secondes de réflexion, il apparait encore plus étonné. Le Phare ? Depuis quand ils dépêchent des hommes… Ou des femmes, cette fois-ci. Et surtout, il ne voit pas quels avantages ces personnes peuvent avoir sur les autres. Ils n’ont rien à voir avec la Sécurité ou les forces de l’ordre… Non ? Trop indécis, il reprend.

« Vous pouvez ranger votre machin, ça ne vous servira pas ici. »

Il se retourne alors, et fait signe aux dames de le suivre dans un des bureaux au rez-de-chaussée. Il y a du passage, mais rien qui ne l’empêche de continuer. Rien n’est secret de toute façon.

« Voici la carte des sous-sols. Ici, ici et là, ce sont les endroits où des réparations ont eu lieu. Et ces zones-là, ce sont celles qui sont supposées poser problème pour l’hôpital. »

Les endroits touchés sont assez dispatchés un peu partout dans les sous-sols du Luxire. Certains sont même très éloignés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Dim 30 Sep - 11:34
Elle était arrivée la première mais n’avait pas dû attendre trop longtemps avant de rencontrer une autre personne qui allait elle aussi chercher à connaître le fin mot de l’histoire. Elle n’avait pas fini d’étudier les réactions de l’homme face à elle, mais elle en avait déjà déduit quelques points… Déjà, il n’était pas un homme de terrain, mais bien un genre de gratte-papier que l’on retrouve dans un couloir de mairie… Si c’était lui qui se chargeait de la mission, c’est qu’à la mairie il ne considérait pas encore le cas trop grave, sinon ça aurait pu être des policiers, des gendarmes ou d’autres agents des forces de l’ordre qui auraient pris la main sur l’action. Ce qui permettait aussi de déduire, au premier abord, que la qualification des sabotages n’était pas encore fixe… Chaotiques ou ciblés, dans tous les cas, ils ne devaient pas avoir été revendiqués pour le moment, sinon… retour à la gestion par les forces de l’Ordre. Bon, un bon point déjà, ça rend la situation moins dramatique. Toujours aussi casse-bonbons pour les gens dépendant de l’alimentation de la ville, mais moins extrême. Elle allait répondre au jeune homme, le pauvre semblait tout stressé…

« - Bien, très bien… »

Quand une autre volontaire arriva. Tout dans sa démarche suintait au contraire de l’homme une appartenance à une milice quelconque, à une force paramilitaire… Outre les formes saillantes que lui dessinaient ses holsters, mais l’assurance qui l’accompagnait dans ses déplacements, sa manière d’imposer son déhanché comme si elle était en terrain connu. Et s’il fallait une autre ou une dernière preuve, la voilà qui sortait un genre de plaque, de manière théâtrale. Tess’ ne la connaissait pas encore, mais elle ne pouvait masquer un petit sourire amusé, pour cette entrée pleine de classe et d’assurance. Au moins, s’il fallait défourailler, elle savait qu’elle aurait une intervenante qui pourrait s’en charger et pour qui ce serait sûrement un certain plaisir. Regardant la nouvelle venue, l’écossaise fit un petit signe de tête avant de répondre…

« - Enchantée moi aussi. En effet, je compte bien apporter ma pierre à l’arrêt des nuisances. J’espère que nous trouverons rapidement le fin mot de cette histoire. »

Puis, pivotant doucement, elle regarda à nouveau l’homme… Vu ses réactions, il n’est qu’un humain, sans aucune connaissance ni des Mythes ni de leurs organisations. Son petit regard tout perdu lorsqu’il a vu la plaque de sa compagne de route montre bien qu’il ne sait pas trop que faire de ces informations. Bon, du coup, on va commencer par rechercher toutes les pistes… Ou déjà cumuler toutes les informations qu’il peut nous offrir. Lui emboîtant le pas en direction du bureau, puis en regardant la carte, elle commença à poser les premières questions, histoire de bien poser le cadre…

« - Hum… je vois… ces lieux, ont-ils des points communs ? Une facilité d’accès commune, un passage aisé grâce à des trappes ou des bouches de service ? Est-ce que l’on y a retrouvé des signes, des mots, des symboles, des revendications ? Les établissements et services impactés ont-ils des points communs ? Outre les dégâts, y’avait-il quelque chose qui sortait de l’ordinaire ? Et pourrions nous avoir accès à des clichés des lieux afin de voir si nous voyons quelque chose de plus ? »

Elle s’interrompit un moment, pour regarder la carte… Pour le moment, ce n’était que chaotique, mais peut-être qu’avec un peu plus d’informations, elles pourraient voir un motif apparaître… Était-ce des dégradations qui avaient lieu sans lien, ou bien est-ce que ce serait des petits malins qui s’affirme dans leurs crimes en allant de plus en plus loin de leur refuge… Elle releva les yeux de la carte…

« - Est-ce que vous pourriez mettre les dates pour chacun de ces points ? Il nous faut voir si la propagation des actes suit une logique… Et finalement… De quel type sont les dégâts occasionnés ? Est-ce du vol de cuivre, de la destruction de matériel, est-ce qu’il y a eu utilisation d’explosifs, de feu, ou des marques de destruction à l’aide d’outils ? Plus vous aurez d’informations et mieux nous pourrons travailler… »

Puis, se redressant un peu, elle regarda l’autre enquêtrice en herbe qui avait gardé le silence jusque-là… Un petit sourire apparu, comme pour s’excuser…

« - Pardonnez-moi, je parle, je parle… Auriez-vous d’autres idées ou pistes ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Jeu 11 Oct - 13:28


Le Luxire en panne


A la tête que tira l'employée de Mairie lorsqu'il eut ma «carte de visite » sous le nez je compris bien vite que contrairement aux deux agents de maintient de l'ordre à l'entrée lui n'était pas des nôtres mais un simple humain, un simple parasite gangrenant cette île. M'enfin... l'heure n'était pas à cette dératisation du moins, pas à ce genre de dératisation. Il y avait en effet actuellement plus grave que la présence des humains sur cette ile. Des personnes jouaient avec la santé publique et ce n'était ni permis ni acceptable.

Lorsque la demoiselle me répondit je lui signifia que l'on était visiblement du même point de vue par un simple hochement de tête avant de leurs emboîter le pas, suivant donc l'homme et ma comparse d'enquête au fil des couloirs de l’hôpital. L'homme nous guidant jusqu'à un bureau où, il nous fournis quelques explications sur une carte, j'observais le tout en silence, écoutants détails et réfléchissant en silence tout en observant la carte et les différents points qui nous étaient indiqués. Écoutant ensuite les questions amenés par la jeune femme avant de répondre lorsque Tess me questionna :

« Je ne pense pas qu'il s’agisse de vol de cuivre ou d'autre éléments si anodins si je peux me permettre le terme surtout avec une telle affaire... »

Désignant un des points les plus éloignées ayant été touché puis un autre plus proche je continuais d'expliquer mon point de vue quand à la situation

« ça dure depuis trop longtemps sur des endroit bien trop étendus pour que ce ne soient des simples voleurs de câbles et puis, le long des routes ils sont plus accessibles et moins « surveillés » disons. Des voleurs un tant sois peu logiques auraient été voler à l'extérieur de la ville et non dans la ville même. D'ailleurs ils se seraient contentés d'un même et unique secteur revenant toujours plus ou moins au même endroit. Là je penches bien plus pour des personnes agissant avec une volonté de nuire et de dégrader la ville. Cependant non je n'ai d'autres questions que celles déjà posés si ce n'est d'avoir l'heure supposée en plus des dates des dégradations. Avoir un maximum de détails nous seraient en effet bien utiles afin de pouvoir travailler dans les meilleures conditions. »

Puis, j'attendis les réponses de l'agent de mairie en silence, gardant les bras croisés en le fixant. Les détails mentionnés par Tess étaient en effet relativement important surtout concernant la nature et les dates des dégradations ça permettrais de connaître un peu plus sur le mode opératoire des personnes après les quelles nous auront à courir.

Enquête

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Lun 15 Oct - 9:56
Les questions fusent et il semble rassuré. Il ne les connait pas, mais elles s'impliquent. Un bon point pour elles, et il hôche doucement de la tête en écoutant parler.

« Ils n'ont pas de point commun à proprement parler. Tous les sous-sol sont accessibles sans en ressortir, et il existe plusieurs points d'accès un peu partout en ville.
Aucun message ni signe n'a été trouvé. Les câbles sont juste sectionnés, et les bâtiments touchés ne semblent rien à voir en commun. Cela étaient principalement des commerces, puis, l'hôpital...
Pour les clichés, ont doit en avoir.
»

L'homme fouille alors dans un dossier tout en l'écoutant continuer. Il tend alors les clichés aux demoiselles, puis ajoute les dates et les heures des coupures sur la carte. La deuxième demoiselle confirme alors les pensées des autorités de l'île.

« C'est aussi ce que nous avons pensé... Et les dégradations montrent que le vol n'est pas du tout leur priorité. La ou les personnes qui touchent aux câbles ne font que les couper... Et de manière inhabituelle. Je ne vois pas comment vous expliquer la manière dont ils s'y sont pris. Mais si vous regardez les photos, on peut voir qu'ils n'ont pas été sectionnés de manière... nette. C'est tout ce qu'on a pu remarquer. »

Voici la carte. Comme il n'y a pas de date précise, j'ai compté en J. Donc J0 = aujourd'hui. Et le "plan" est juste là pour montrer les distances, vous n'êtes pas obligées de vous baser dessus pour les déplacements.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Mar 16 Oct - 15:07
La Sexire regardait le plan… Pas de revendication, des actions chaotiques, rien d’organisé qui semblait ressortir. Son attention se reporta alors sur les photos des dommages… Qu’est-ce qui avait bien pu faire ces dégâts ? Bon, face à elle, un humain, comme surement d’autres… Mais elle savait que le monde était plus vaste que ce qu’ils pensaient… Alors, si rien ne leur était venu en tête, c’est bien qu’un mythe ou l’un de leurs talents rares pouvaient avoir été à l’œuvre. Avec ceci bien ancré dans sa réflexion, elle se concentra un peu… Un coup de crocs, quel que soit la hauteur ? Un coup tranchant, à l’image de griffe, même si les câbles sont gros et plastifiés… Qui sait ce que pourrait faire un Morany un peu foufou… À moins que ce soit des dégâts encore moins explicables, tel qu’un feu subit, soudain et pourtant rapidement éteint ?

« - Hum… je vois qu’ils sont revenus entre hier et aujourd’hui… Est-ce qu’ils se sont attaqué à la même chose, ou bien est-ce que les dégâts ont frappé un autre secteur du quartier ? Car je dois bien avoir entendu que c’était la première fois hier que l’hôpital était touché. N’est-ce pas ? »

Une autre idée passait dans sa tête… Et si tout ceci pouvait être simplement une opération de camouflage pour d’autres actions qui demandent une attention dissipée des forces de l’ordre… Sans trop attendre des fuites de la part de l’employé, elle parlât à haute voix afin de partager cette petite pensée. Peut-être que sa compagne d’enquête aura elle-même des idées ou des sources d’information alternative ? Après tout, elle est membre d’une unité… particulière.

« - Hum… Est-ce que d’autres choses, peut-être sans lien direct, se seraient passé en même temps ? Des cambriolages ? Les heures d’actions se passent toutes entre deux heures dix et trois heures. C’est une fenêtre assez courte, pour ce genre d’action… Une heure… tout au plus… »

Dans sa tête… ça carburait… Et une petite étincelle tintât. Hum… dégâts incompréhensibles… Un Mythe… Qui a des rythmes particuliers… Comme… Un Morany. Ces êtres qui sont soumis aux lois des cycles lunaires ou solaires et qui changent de forme à leur gré… Elle avait là une piste… Le côté erratique des mouvements pourrait aussi être expliqué par ce surplus de rage instinctive… Un morany rôdant dans les souterrains… Elle leva les yeux pour tenter de croiser ceux de Melreas… A-t-elle aussi fait le lien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Jeu 18 Oct - 18:21


Le Luxire en panne


Observant la carte, les informations annotées et les différentes photos des différents lieux où les dégradations avaient eut lieux j'avouais être de plus en plus perdue mais plus j'étais perdue et plus l'affaire m'intriguait. Et ce n'est pas les différentes explications et déductions qui m'aidèrent. Au contraire même, plus elles arrivaient et plus j'en restais pensive et silencieuse, perdue dans mes réflexions multiples et brouillonnes alors que j'essayais d'assembler les différents éléments qui étaient mis à notre disposition.

Il était clair que ce n'étais pas l’œuvre de petit voyous et casseurs. Ils se seraient contenter de casser dans une zone bien définie avec un mode opératoire plus ou moins répétitif, ils auraient d'une manière où d'une autre un objectif ou des revendications aussi infimes soient elles... Là c'était brouillon, hasardeux et la taille ainsi que la forme des coupes me laissaient perplexe une pince n'aurait pas put faire ça. Récupérant une photo afin de mieux voir je l'observais en silence et, plus je l'observais plus j'avais l'impression d'une tranche dû à un coup de griffe un peu comme un animal pourrait le faire mais en plus gros un peu comme ce que pourrait faire un Morany...

Lorsque cette idée fit « tilt » dans mon esprit, mon regard se figea un court instant sur la photo puis, il se tourna et croisa celui de Tess qui semblait avoir un petit quelque chose comme si elle aussi avait fait un lien. Cependant je ne fis pas allusion à nos idées à cet être qui nous faisais face. Il ne comprendrait rien de toutes façons. N'étant qu'un simple humain déjà bien trop dépassé par l'affaire qu'il avait entre les mains.

« Quoi qu'il en soit il rode dans le secteur pour être revenu deux soirs de suite au même endroit alors... ce soir on va y faire un tour et surveiller les alentours avec un peu de chance on va lui tomber dessus et l'amener à arrêter ses actes et ses actions de sabotage »

Puis je reposais la photo avant de poursuivre

« Si ça ne déranges pas j'aimerais que l'on puisse emporter cette carte. Je ne doutes pas qu'elle nous serait utile ce soir et, on pourrait y voir des choses avec une étude plus approfondie. Si l'on trouve le ou les suspect avons nous une consigne en particulier ou avons nous carte blanche? »

Cette question était plus là pour conforter l'employé dans un bon déroulement de la mission plus qu'autre chose car si en effet elles avaient bien à faire avec un ou des morany les directives de l'employé de mairie risqueraient bien de passer à la trappe. Le Phare serait en effet bien contant de récupérer un Mythe sauvage et plutot dangereux pour tous.

Intrigue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Jeu 25 Oct - 11:05
« Hier était bien la première fois. Mais ils sont revenus cette nuit. Des réparations avaient été faites entre temps.

Hum... S'il y avait eu un cambriolage ou quoique ce soit d'autre au même moment, nous aurions fait directement appel à la police.
»

Il semble alors embêté face à une question de Melreas.

« Et bien... Nous vous laissons juger par vous-même de la situation. Tant que tout cela s'arrête et qu'il n'y a pas besoin de mener une enquête supplémentaire... et officielle, disons que vous pouvez décider. Si vous avez besoin d'aide pour quoique ce soit, n'hésitez pas à me contacter. Et bien sûr, vous pouvez emporter cette carte. »

Il tend à son tour sa carte de visite comprenant son numéro de téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Mar 30 Oct - 11:16
Tess’ tendit le bras afin de saisir la carte de visite, jetant un regard sur les coordonnées. Elle se les repassa dans la tête un moment, afin d’en mémoriser l’important, c’est toujours un premier contact au sein de la municipalité, alors autant s’en rappeler. Elle avait eu ses réponses, maintenant, c’était venu le moment de l’action, visiblement.

« - Je vous remercie pour toutes ces réponses, en tout cas. Je pense que je n’ai plus d’autres questions, et il semblerait que l’action nous attend pour ce soir. Nous vous tiendrons au courant de la suite. »

Regardant sa compagne d’enquête, elle laissa un petit moment passer, à moitié dans ses pensées et à moitié pour laisser à Mel’ le temps de réfléchir elle aussi.

« - À moins que d’autres points ne demandent éclaircissement, est-ce que l’on prend un moment pour mettre en place une stratégie ? À moins que l’on ne fixe une autre heure, le temps de nous préparer au mieux pour… la battue, car il se pourrait que notre nuit soit longue. »

Ce n’est pas tant que le lieu n’était pas sympathique pour parler stratégie, mais l’hôpital et la présence d’humain étaient incompatible avec des discussions au sujet de la proie prévisible, un Mythe. Elles ont une mission, mais plus que ça, un devoir de régler ça de manière discrète et loin des yeux non-initiés. Et si un Morany vivait dans les souterrains de la vie, une stratégie serait de mise dans tous les cas… Car l’Écossaise n’a pas prévu d’aller à l’instinct contre une bête sauvage qui a su se faire discrète si longtemps et jamais avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Jeu 1 Nov - 21:00


Le Luxire en panne


Laissant à Tess le soin de récupérer la carte de visite de l'employé de Mairie, je continuais de réfléchir à ce que l'on allait avoir en face durant la nuit, mon regard continuant de se perdre sur les photos. Cherchant à essayer d'estimer et à déterminer la longueur des griffes ou crocs qui auraient put causer des dommages afin de connaître la «taille de la bête » ou du moins de ses armes.

Ce n'est qu'aux questions de ma comparse d’enquête que je sortis de mes pensées avant d'acquiescer et de répondre :

« Nous allons, nous trouver un endroit tranquille ou discuter afin d'établir une stratégie et, un ordre d'action. Cependant, nous n'allons pas vous mobiliser ce bureau plus longtemps. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de l'avancée de la situation et de vous retourner les documents.»

Repliant alors la carte avant de la rassembler avec les diverses photos je rangeais avec soins l'ensemble dans ma sacoche. Et sur ce point mes pensées rejoignirent inconsciemment celles de Tess. Discuter au sujet de la chasse d'un ou plusieurs Mythes au milieu d'humains n'était pas forcément la meilleure des solutions. Nous trouver un endroit tranquille était la priorité pour la suite.

Mais un détail me rassurait... Il avait à demi mots avouer que l'on avait carte blanche ce qui signifiait donc une totale liberté d'action et ainsi une totale liberté quand au sort du coupable. L'idée prioritaire était bien entendu de l'amener à la réflexion et à la raison. Si cette première alternative s'avère irréalisable, la seconde le serait un peu plus : la neutralisation et ce, d'une manière ou d'une autre et tant que possible le ou les remettre aux mains du Magister vivant. Et si le ramener vivants s'avérait impossible... Je connais un bon service de nettoyage capable d'effacer les traces de sang de manière efficace.

Saluant et remerciant alors l'homme je quittais la pièce , attendant que Tess ne me rejoigne pour prendre la route de la sorite de l'hopital. Silencieuse sur le trajet ce n'est qu'une fois dehors que je pris la parole

« Bien... Un bar ne serait pas forcément le meilleur des lieux pour discuter de ce qui va suivre je te propose directement un endroit plus privé. Un bureau par exemple ou chez l'une d'entre nous... Qu'une oreille indiscrète ne nous entende pas. »

Puis, attendant une réponse tout en continuant d'avancer d'un pas tranquille, je sortis une cigarette du paquet en poche avant de la coincer entre mes lèvres et de l'allumer d'un air distrait et pensif. Cette histoire de Morany sauvage continuant de me préocuper...

« Si je me permet d'être aussi directe... c'est que j'ai bien capter ton regard tout à l'heure... T'est clairement pas aussi paumée que ce type qui ne sais absolument pas ce qu'il a entre les mains... Tu sais ce qu'on va chasser ce soir »

Puis, levant les yeux au ciel je soufflais un léger filet de fumée avant de sourire.

Préparatifs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Lun 5 Nov - 20:23
L'homme vous sourit une dernière fois, hôche de la tête et vous souhaite bon courage. Sur ce, alors qu'il vous regarde vous éloigner, il compose un numéro et préviens ses chefs que la machine est en route. Une fois cela fait, il n'aura plus qu'à retourner à ses occupations habituelles...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Mer 14 Nov - 14:44
La jeune Écossaise salua une dernière fois de la tête l’homme de la municipalité alors que les pas des deux femmes les éloignaient de l’hôpital. Elles en avaient fini ici, mais il restait pas mal de choses à préparer encore. Et pour ce faire, comme le proposait Melreas, il fallait un lieu plus discret et plus adapté.

« - En effet, certaines choses ne peuvent être partagées n’importe où. Si cela vous va, continuons ceci chez moi… J’y ai de l’espace et assez de discrétion. »

C’est ainsi qu’elles commencèrent à traverser le quartier du Luxire, toutes les deux, en direction de la demeure de Tess’. Toutes les deux semblaient réfléchir à ce qui les attendait car les discussions ne fusèrent pas trop lors de ce petit voyage. Heureusement, le Chat Noir n’était pas loin, et donc les appartements privés de la tenancière.


Une porte de passée, une autre, un long couloir où les employés croisés dans les quartiers privés de l’établissement lui donnaient du « mère » ou du « patronne », suivant les cas… Voilà la gestionnaire des lieux en train de guider la garde du corps locale en direction d’un appartement définitivement assez cosi, séparé par des murs épais de ses voisins, et où les pièces ressemblaient aux gondoles des cabinets de curiosités tant les murs, armoires et vitrines débordent d’objets en pagailles dont les origines étaient aussi diverses que les utilisations possibles. Ici un petit atelier de mécanique encadrait un moteur désossé, là, c’était des armes blanches venues d’Asie et d’Extrême-Orient qui décoraient l’intérieur d’une pièce.

« - Entre donc, et bienvenue chez moi. J’ai un petit bureau là-bas. » Dit-elle en désignant une pièce dont la porte entre-ouverte laissait voir un bout de table à dessin ainsi qu’un large bureau chargé de crayons et d’outils techniques. « Fais comme chez toi, je vais déjà nous servir quelque chose à boire, car je sens que l’on va avoir pas mal de chose à discuter. »


Allant dans la cuisine chercher de quoi boire et de quoi accompagner ladite boisson, elle laissa sa Sexire de collègue prendre ses marques autour de la table. Nul doute que la carte donnée par l’employé saura trouver là l’écrin que mérite son étude afin qu’un plan émerge de leurs cerveaux coordonnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Sam 17 Nov - 12:46


Le Luxire en panne


Silencieuse sur tout le chemin, je clopais paisiblement, le regard dans le vague, les mains dans les poches et l'esprit perdu dans mes réflexions, perdu à assembler et désassembler encore et encore les éléments récupérés un peu plus tôt.

Etant quelque peu en « pilotage automatique » je laissais Tess me guider dans les rues du Luxire, ne sortant de mon mode veille que devant la boutique de la demoiselle. Écrasant alors mon mégot sous ma ranger, je lui emboîtais le pas toujours en silence, observant alors les lieux au fur et à mesure que la demoiselle me guidait, saluant simplement les personnes que je croisais d'un signe de tête lorsque ses dernières saluaient Tess.

Entrant dans les appartements de celle çi lorsqu'elle m'y invita, je balaya d'abord d'un simple regard la pièce avant de lancer un regard vers le bureau. Réfléchissant un bref instant, je finis par retirer le manteau puis le double holster, posant le tout sur un des accoudoirs du canapé avant de m'y asseoir à mon tour, sortant la totalité des documents que j'étalais à nouveau sur la table. Proche, préférant largement le canapé et la table basse à un bureau et des chaises.

Attendant alors que Tess revienne avec les boisson j'exposais ensuite la situation

« Bon clairement ce soir on va partir à la chasse au mythe... faut que tu saches que... »

J'indiquais d'un mouvement de tête le holster qui contenait la paire de beretta

« Ils ne sont pas là pour décorer et je ne comptes pas cueillir des pâquerettes avec. Je suis là pour mettre un terme à toutes les dégradations et sabotages. Et si on arrive pas à régler ça en ramenant le fautif à la raison par la parole, je comptes bien employer la force si elle doit être employée. »

Marquant une pause le temps de boire une gorgée je poursuivis

« D'où ma question avec l'employé de Mairie... Et ils nous a donner carte blanche pour agir... »

A mes propres mots je ne pu empêcher à un petit sourire carnassier d’apparaître sur mes lèvres. Ce qui, en disait long sur ma façon de penser. Cependant je laissais toujours une option de secours ou du moins de « survie » à ceux qui menaçaient le Secret. Et ce Morany sauvage par ses actions incontrôlées, par ses actes sauvages, le menaçait... et pas qu'un peu. Heureusement que c'est un duo de personnes ayant connaissance du Secret qui ont répondu à l'appel de la Mairie... car un duo Parasite ou, un duo de Ficus Parlants aurait dû alors être « imposé » au Silence.

Préparatifs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Mar 20 Nov - 15:28
Tess’ venait de déposer les tasses fumantes de thé, accompagnées d’un pot de crème et d’un sucrier, le tout marié à quelques scones. Une petite verrine de marmelade d’orange amère finissait de décorer le plateau. Elle s’assit en face de son invitée et commença à regarder la carte qui s’étalait sur la table. L’Écossaise laissa un sourire se dessiner sur ses lèvres…

« - Oh, je ne doute pas le moins du monde que la proie de ce soir sera un Mythe moins au courant du besoin de secret qui nous entoure tous… »

Alors que cette phrase était encore en suspens dans l’air, la gardienne qui accompagnait Tess’ désigna de son menton les étuis de ses deux armes et ne laissa que peu de doute planer quant à leur utilisation. Certes, la transformation en passoire n’était pas l’objectif final, mais s’il fallait en arriver là, nul doute que la poudre pourrait parler aussi lors des échanges d’amabilités entre les chasseuses et la proie. Afin de montrer qu’elle était bien sur la même longueur d’onde, Tess’ déposa aussi sur la table l’arme qui normalement est passée dans son dos, sous sa veste de cuir et tenue dans un holster discret… Un petit SIG P220, élancé, à la crosse en bois gravée de deux armoiries, de part et d’autre du chargeur. Au bruit mat de l’acier se posant sur la table, elle répondit à son interlocutrice.

« - Moi non plus je ne compte pas cueillir des pâquerettes, tout comme je suis préparée à ce qui pourrait arriver. Nous savons toutes les deux ce qui nous attend ce soir, à l’aune de nos questions, et s’il faut en arriver là, je pense que je devrais être capable de suivre l’action. Certes, je préfèrerai aussi une résolution par la parole, mais je suis aussi tout à fait consciente que nous ne pouvons pas prendre le risque de voir notre proie non seulement nous échapper mais aussi mettre en danger le Secret. »

Son attention se reporta sur les cartes… Les souterrains sont des labyrinthes, des enfilées de couloirs et de route possible, des chemins de fuites à sécuriser. Comment pensaient-elles le faire ? Avec des pièges, avec des filets, ou alors une traque séparée avec une personne planquée et une autre qui fait la rabatteuse ? Surement que ce serait une mauvaise idée de se séparer, mais quels pourraient être les plans de Melreas ?

« - Dès lors… Alors quels sont les plans que nous avons ? Car si je suis déterminée, je ne suis pas sûre d’avoir autant d’expérience que toi dans la traque d’un fugitif ou d’un criminel. Nous pourrions poser des pièges ou des collets, à moins que l’on ne se mette en planque ? Quelles étaient tes idées pour la chasse de la soirée ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Ven 23 Nov - 17:39


Le Luxire en panne


Attendant patiemment que Tess revienne de la cuisine en observant les photos, je retins une petite moue en la voyant revenir avec un plateau qui ne contenait que du thé et aucune goutte de café. Me contentant alors de la remercier et de me rabattre sur les scones avant de retourner aux cartes et photos. Je n'allais pas des masses toucher à la boisson mais pris tout de même la peine d'en boire une ou deux gorgées par pure politesse.

Écoutant ensuite en silence les diverses réponses de la demoiselle quand à mes différents propos, j’acquiesçais à sa réponse et lorsqu'elle me présenta son , me permis de ramasser son arme de poing pour la soupeser et y prêter un œil attentif, retirant le chargeur pour jeter un œil au magasin avant de la recharger et de la reposer sur la table.

Sérieuse et relativement froide par mon comportement voir même peut être trop professionnelle, les dernier mots de Tess m'arrachèrent tout de même un petit rire avant que je ne réponde, un petit sourire en coin :

« On ne va pas lever un lapin ce soir~ Des collets ne vont pas nous servir surtout dans des endroits aussi exigus que sont des sous terrains. Et vu ce qu'il arrive à faire aux câbles électriques je doutes qu'une corde le retienne bien longtemps... D'ailleurs tu miserais sur quoi ? »

Je désignais là les photos des dégradations d'un signe de tête :

« Morany chien de grande taille ? Grand félin ? Ours ? Ou un truc plus exotique et moins courant? »

Puis, je me reperdis dans la contemplation des photos et différents éléments que l'on avait à disposition, cherchant à déterminer la taille de la chose dont on devrait s'occuper ce soir dans les sous sols de la ville, ne pouvant pas m’empêcher d'accompagner mes réflexions d'un :

« Si jamais... j'espère que tu as plus d'un chargeur sur toi... 9 cartouches ça peut partir vite... très vite. Et les miens ne sont pas compatible avec ton arme »

Puis je retournais à me réflexions, sortant par réflexe mon paquet de cigarettes de la poche intérieure de mon manteau, avant de commencer à guider un tube de nicotines vers mes lèvres. Stoppant mon geste à mi chemin, je portais alors mon regard vers Tess, d'un air interrogateur comme pour lui demander la permission d'en griller une dans son salon. En cas de refus, je me contenterais alors de ranger la cancerette dans son étuis. J'en fumerais une ce soir...

Réflexion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Tenancière d’établissement
Pouvoir :: Les Portes
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Mar 27 Nov - 15:51
Tess remarqua bien que son invitée ne buvait pas trop, mais elle mit ça sur le compte de la concentration de cette dernière au sujet du plan de la soirée. Si un doute pouvait encore subsister, ce n’était plus le cas, la jeune femme qui faisait face à l’Écossaise était rôdée à ce genre d’exercices et avait dû surement à plusieurs occasions participer à des chasses à l’homme. Et ces derniers ne devaient pas être des plus joueurs ni des plus volontaires, vu l’armement emporté et les réflexions posées. Mais la jeune McConnor n’était pas non plus née de la première pluie et surtout avait pu voir de ses propres yeux ce que pouvait être un combat urbain. Elle rassura de suite son interlocutrice sur ses premières craintes…

« - Oh oui, normalement, je voyage… léger, car je ne m’attends pas à une insurrection à chaque carrefour, mais ce soir, je viendrais avec ma cartouchière chargée. »

Un petit souvenir d’Irlande, une ceinture de cuir passée sous la veste et qui est ornée de quelques pochettes où peuvent, et seront, glissés des chargeurs gavés de balles. L’un d’eux aura des balles cruciformes, ou des balles dum-dum, si vraiment il fallait combattre contre un Morany déchainé. Les règles dictant l’engagement, parfois, doivent être mise en veilleuse. Le reste des chargeurs seront bien plus conventionnels. Son esprit revint alors aux photos pendant que ma compagne de chasse exposait ses idées.

« - Certes, une grande taille… Mais capable de se déplacer dans un lieu avec une luminosité faible, car je doute que les égouts soient souvent illuminés. Donc peut-être effectivement un félidé… Ou alors un rongeur de grande taille ? Après tout, rats ou lapins ont tendance à faire des dégâts sur les câblages… Et certains rats ont des griffes qui ne peuvent pas être négligées. Mais un chien est aussi une possibilité, certes. »

Mais elle revient rapidement sur un de ses plans, de ses remarques… Elle était consciente surtout qu’à deux face à un Morany déchainé, qui connaissait les lieux, qui plus est, il aurait été de bon aloi que de vouloir limiter ses mouvements. Sortant alors de son sac à ses côté une bobine de fil d’acier fin et une pince, elle expliqua sa pensée précédente.

« - Oh, je sais bien que nous n’allons pas chasser n’importe quoi… Mais même les ours peuvent se retrouver piégés par des obstacles qu’ils ne voient pas bien. Je ne dis pas que ceux-ci empêcheront tout déplacement, mais justement, dans un lieu exigu, tendre quelques filins solides peut nuire à un déplacement, tout comme générer quelques blessures aptes à le ralentir. Peut-être qu’un filin d’acier barbelé pourrait même être utilisé. Enfin, je n’insiste pas, mais ça pourrait nous donner un avantage supplémentaire, compensant notre méconnaissance du lieu… Qu’en dis-tu ? »

Elle se pencha à nouveau sur la carte, estimant combien de pièges elle pourrait poser et où seraient les meilleurs spots. Enfin, à condition qu’elles se rendent sur place assez à l’avance, sinon, une bonne traque dans les couloirs à l’heure dite pourrait aussi faire son office, elle n’était pas non plus figée sur son concept…


Utilisation de pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne Mar 4 Déc - 19:25


Le Luxire en panne


Buvant tout de même de temps en temps une gorgée de thé afin de ne pas vexer mon hôte je restais attentive aux réponses apportées non sans un petit hochement de tête à certaines de ses réponses comme pour approuver certains de ses propos. Étant tout de même relativement rassuré quand au fait que la demoiselle ait quelques munitions de secours en cas de besoin.

La regardant sortir ensuite un peu de matériel de son sac avant de poursuivre sur son idée de piège je finis par hausser les épaules avant de répondre d'un air égal, ne désapprouvant pas l'idée sans pour autant être emballée par la dite idée tout simplement car ce n'est pas ma méthode d'action habituelle pour la traque d'une personne. Mais si elle comptait en user, je n'irais pas contre son idée :

« Quelques uns peuvent toujours servir on prendra le temps d'en poser pendant que l'ont fera un repérage des lieux. Cependant, évitons de nous prendre les pieds dans ceux que l'on aura poser et, veillons tout de même à faire attention à ce que d'autres ne soient pas déjà posés. Car si la personne est revenue à plusieurs reprises qui sais si elle n'a pas protéger son « territoire » »

Regardant la carte je cherchais du regard des endroits qui seraient faciles à piéger et à surveiller, finissant par indiquer quelques endroits qui seraient potentiellement intéressant.

« Une fois sur place il faudra que l'on vérifie au mieux la disposition des lieux avant de poser la moindre chose. Et surtout il faudra que l'on s'aménage un endroit plutôt central où attendre à l'abri des regards. »

A peine je finissais ma phrase qu'une idée me vint à l'esprit alors que mon regard se posait sur la photo de l'une des dégradations. Et si... Et si... Oui... Ca serait probable... Ne laissant alors pas le temps à ma comparse de me répondre à mes précédents propos j’enchaînais de suite :

« Depuis le début nous partons d'un principe : que ce soir nous allons traquer et chasser un Mythe... Mais il se pourrait bien qu'un humain cause du tord à l'île. Je sais que les dégâts ressembles à ce que ferait un Morany mais, il aurait très bien put maquiller ses actes pour nous faire faire fausse route. Ce qui impliquerait qu'il serait potentiellement au courant du Secret comme cela a déjà été le cas pour plusieurs personnes par le passé et si tel est le cas... »

Je ne terminais cependant pas ma phrase comme pour me censurer. Cependant, la dureté de mon regard et la froideur de mes propos la terminait pour moi. Un regard si froid et dur que Tess pouvait même y lire toute la haine et la rancœur que je leurs vouais. Car oui, si tout ceci était la cause d'un ou plusieurs humains ils ne ressortiraient jamais en vie des sous terrains. A vrai dire je doutes même que je leurs laisserais le temps de s'expliquer quand à leurs gestes.

Pourquoi et comment cette idée m'était venue en tête ? Tout simplement car les humains ne sont que des êtres perfides et abjectes ne cherchant qu'à nuire à ceux qui leurs sont différents et à gangrener notre existence tout en s'agitant en vain au cour de leur courte et pitoyable vie. Quel race pitoyable et pathétique. Alors que cette idée cheminais dans mon esprit je ne put m'empécher de caresser la crosse de l'un de mes Beretta d'un air pensif, un doux sourire prenant peu à peu place sur mon visage. Un sourire digne d'un prédateur se délectant de sa proie...

Doute

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission : Le Luxire en panne
Revenir en haut Aller en bas

Mission : Le Luxire en panne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Sexire :: Luxire-