AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Dim 23 Sep - 23:09





Priére et Damnation
Avec Alicia Chevrolet







Je regarde Aiyanna Aiso priant à un autel religieux dans Celestia… Bien des mythes pourraient trouver cela étrange de voir une Capienne priée, ne connaissant rien du passé de cette dernière ; mais ce n’était pas mon cas, j’étais le chef de la sécurité, son garde du corps. Je les protégerais toujours, que cela soit elle ou sa petite sœur, encore bien insouciante malgré sa maturité… Mais elle n’est pas avec nous, elle est restée au manoir, la meute la protège… Ma meute devrait-je dire, sans doute, mais plus le temps passe ici, moins j’en suis certain. Comment pourrais je dire ma meute alors que tous ne me respectent pas ? Alors que je ne suis pas l’alpha pour tous ? Toi, le loup dans la montagne d’Alaska, rechignant a me passer ton pouvoir, me contaminer, savait tu ce qui allait se passer ? Tu as dit que cela serait un fardeau, une malédiction ; ma seule damnation, c’est cette meute qui ne m’accepte pas entièrement… Comme si mon choix de devenir ce que je suis n’avait aucune valeur… Comme si raccourcir ma vie était sans conséquence. Je la regarde prier, cette belle âme ; espéré des jours meilleurs est là tout ce qui reste. Peut-être que la mère est encore en vie ? Mais comment en être sure ? La mort n’a jamais écrit de courrier pour prévenir de ses faits… Alors, on espère. Comment faire autrement ? Je reste à une distance, mais mon cœur prie avec ma maitresse ; pour qu’elle ne soit pas damnée par le malheur et l’enfer d’une mort nouvelle d’un proche un jour… Je suis peut-être naïf d’essayer de croire à ce genre de miracle, qui sait ? Mais c’est aussi mon devoir, d’y croire, car je suis leur gardien… Non pas un ange gardien, mais un gardien loup, tel un roi protégeant deux frêles princesses. Parfois, je regarde à droite, à gauche, mais je pourrais être surpris, ainsi perdue dans mes pensées.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura Admin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Tatoueuse/Videuse
Pouvoir :: Modifications et matérialisation des tatouages
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Mer 26 Sep - 20:16
Complètement vaseuse depuis qu’elle s’était réveillée, Alicia s’en voulait d’avoir autant bu la nuit dernière. L’Asura avait même dû faire un aller express aux toilettes pour vomir, juste après avoir avalé un simple verre d’eau. Elle comatait alors depuis une petite heure sur la terrasse lorsque sa maman la rejoignit.
    «Le soir des lions… le matin des couillons… m’aurait certainement dit papa… », soupira la jeune femme alors que sa maman rigolait sous cape. «Bon, faudrait quand même que je sorte un moment… sinon je vais devenir folle à rester enfermer dans ma maison… mais pour aller où… j’ai l’impression que ma tête va exploser, je n’ai pas envie d’avoir 50'000 personnes qui crient à côté de moi. Et il faut surtout que je ne sois pas tentée à prendre un verre…»
    «Tu pourrais aller chercher une commande chez notre fournisseur dans le quartier Zéphyr ma chérie et tu trouveras surement une place calme pour te poser. Et pas une terrasse d’un bistro.»
    «Tu ne perds jamais le nord hein maman ? Toujours l’utile à l’agréable. Bon, c’est ok, j’irai.»


Alicia alla ensuite se changer, enfila une tenue vraiment correcte par rapport à d’habitude et se mit en route du fameux escalier. Elle l’escalada ensuite avec grande peine à cause de la fatigue et à son estomac encore barbouillé. Devant donc faire plusieurs pauses, elle manqua plusieurs fois de peu de revider son estomac. Arrivée finalement tout en haut sans réel encombre, elle prit le risque de boire une bonne gorgée d’eau à une fontaine publique puis elle prit la direction du fournisseur de ses parents. En chemin, elle croisa la route d’un autel et eut un haut-le-cœur sonore. Se courbant en se tenant le ventre, la jeune femme pria un dieu quelconque pour qu’elle ne vomisse pas à nouveau.

~~~~~~~~~~~~
Alicia parle en Capien, code couleur: #E8002E
Sa maman Odile en Orange, code couleur: #FF4500
Son papa Peran en Pourpre, code couleur: #a1112f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Mer 3 Oct - 9:36
HRP:
 






Priére et Damnation
Avec Alicia Chevrolet







J’étais dans mes pensées et pas les plus joyeuses en plus… Sans rien dire, j’espérais avec Madame que sa mère soit en vie, alors que la mort de son père était déjà avérée… Si seulement elle pouvait arriver jusqu’ici, pour qu’enfin, cette famille que je sers puisse vivre heureuse. En tout cas, pour les membres qui restent… C’est un bruit pas des plus ragoutant qui me tira de mes démons, me faisant sursauter. Je me tourne, malgré la tenue différente (et plus simple) que la dernière fois, je crus reconnaitre une connaissance… Mais ça fait un petit moment, c’était où déjà ? Au marché, non ? Mais je reconnais cette peau parée de bon nombre de tatouage exception faite du visage. Elle n’a pas l’air bien, mais je ne peux pas non plus bouger trop loin de Madame, je jette un coup d’œil a cette dernière, elle a relevé la tête ; elle a surement bientôt fini. Je soupire ; bon, je vais allez voir deux secondes. Je m’approche donc de la mademoiselle qui se tient le ventre ; elle est blessée, elle a mal au ventre ? Moi, j’ai toujours ma tenue de serviteur avec mon masque couvrant la partie inférieure de mon visage, ma peau blanche tout comme ma pupille droite et mes cheveux, mes oreilles et queue de loups… Bien que mon tatouage aussi rouge que ma pupille gauche et le fond de mes yeux noirs font ressortir ma particularité.
« -Bonjour madame Ariel ? »
J’ai beau réfléchir, je crois bien que c’est le nom qu’elle m’a donné la dernière fois, c’est un miracle que je m’en rappelle… Ou alors, j’ai juste une bonne mémoire. Je jette un coup d’œil vers l’autel, me retournant un moment alors que je vois Madame ayant finit et se dirigé vers moi. Elle remarque la fille derrière moi. Aiyanna Aiso lui adresse alors la parole, fixant un sourire forcé sur son visage pour rester polis… Toujours aussi noble malgré les noirs penser.
« -Bonjour, Madamoiselle, est-ce que cela va bien ? Tu as l’air de la connaitre Qaammat ?
- En effet Madame, je l’ai croisé une première fois il y a un moment alors que vous m’avez envoyé faire des courses sur le marché. »
Je m’explique simplement.
« -Ho je vois, vous avez besoin d’aide Mademoiselle ? »
Demande-t-elle.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura Admin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Tatoueuse/Videuse
Pouvoir :: Modifications et matérialisation des tatouages
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Dim 7 Oct - 10:17
Ne pensant pas directement qu’on s’adressait à elle, car Alicia ne connaissait pas grand monde dans ce quartier et que Qaammat avait oublié une partie de ce pseudonyme, l’Asura ne réagit pas directement. Cependant, la proximité de la source et celle avec surnom la convainquirent qu’il y avait un risque que cela soit le cas. Prenant une grande respiration et se redressant gentiment, elle vit qu’en effet, quelqu’un l’avait rejointe et que ce dernier portait lui semblait-il une tenue qu’elle avait déjà vue. La jeune femme se remémora alors la double rencontre qu’elle avait faite au marché et s’imaginant qu’elle avait de nouveau affaires à celui qui voulait la mordre, n’eut qu’une envie, s’éloigner le plus possible. Cependant, elle n’en eut pas l’occasion, car trébuchant sur un pavé désaligné, elle tomba à la renverse. Elle put alors entendre une autre voix et fut soulager de comprendre qu’elle s’était trompée et qu’elle avait en face l’autre Morany, celui qui semblait à peu près se contrôler et qui n’avait pas exprimer l’envie de la transformer contre sa volonté.
    «Euh bonjour, ben si vous avez quelque chose contre le mal de ventre et la gueule de bois, je suis preneuse. Sinon, je crains que vous ne pouvez pas grand-chose pour moi…», réussit à dire Alicia juste avant de tourner la tête pour roter.


Heureusement pour elle, elle ne vomit pas encore cette fois et elle adressa un regard triste à Qaammat et à sa maîtresse.
    «Je suis désolée de vous montrer un spectacle aussi pitoyable et j’espère que je ne vous ai pas trop dérangé dans votre recueillement.», dit la jeune femme qui n’avait qu’une envie, s’enfuir le plus vite possible pour se cacher et vider le peu qu’elle avait dans son estomac.


~~~~~~~~~~~~
Alicia parle en Capien, code couleur: #E8002E
Sa maman Odile en Orange, code couleur: #FF4500
Son papa Peran en Pourpre, code couleur: #a1112f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Dim 7 Oct - 14:02





Priére et Damnation
Avec Alicia Chevrolet







J’avais vu la fille de l’autre fois au marché, mais à ce moment présent, elle ne semblait pas être au mieux de sa forme… Par contre, quand elle a levé la tête, je ne sais pas pourquoi elle a essayé de s’éloigner bien qu’elle a juste réussi à finir sur le sol. Je ne lui ai pourtant rien fait personnellement, elle n’a rien à craindre de moi. À moins qu’elle me confonde avec la teigne de ma meute de la dernière fois ? Cela se peut, mais bon, quand même ! Malgré le costume, je pense être reconnaissable avec ma blancheur. Enfin, Madame qui, ayant fini sa prière, s’était-elle aussi rapprochée pour s’enquérir de l’état de la demoiselle.
Alors, Ariel dit juste qu’elle ne serait pas contre quelque chose contre la gueule de bois ou le mal de ventre… Mais que sinon, il n’y avait pas grand-chose à faire. Elle tourna ensuite la tête, exprimant ainsi à quel point elle n’était pas en forme et cela, pas de la manière la plus gracieuse existante. Ayant conscience que ce n’est pas quelques choses de très réjouissant à montrer, elle s’excusa à la fois de sa réaction gastrique et d’avoir possiblement dérangé Madame. Cette dernière sourit simplement, lui répondant.
« - Ce n’est rien, j’avais fini de toute manière. Je n’ai rien sur moi, mais venez chez moi, il y aura ce qu’il faut… Au moins pour le mal de ventre. Puis je savoir au moins comment vous vous nommez. »
Je l’aurais bien présenté à la place de l’intéresser, mais cela n’aurait point été poli, et cela malgré l’état de la demoiselle. Mais en effet, il devait y avoir ce qu’il faut au manoir ; des médicaments comme de l’aspirine, je pense… On pourrait presque dire que l’on a une pharmacie à nous tout seul bien que cela était compréhensible aussi… Les bagarres sont fréquentes, notamment chez les transformés, dans la meute et il y a aussi des accidents quelques fois. En conséquence, il vaut mieux avoir ce qu’il faut.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura Admin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Tatoueuse/Videuse
Pouvoir :: Modifications et matérialisation des tatouages
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Dim 21 Oct - 18:53
Juste après qu’on ne l’invita à aller chez celle qui semblait être la maîtresse de Qaammat, Alicia se relava avec quelques difficultés et analysa à qui elle avait affaires. Ne constatant pas d’attribut animalier apparent, l’Asura se dit qu’il y avait une petite chance que la dame en face d’elle ne soit pas une Moranie comme l’autre homme-loup et elle se demanda pourquoi elle vivait avec de pareils animaux. Reconnaissante pour la proposition d’aide, mais n’ayant pas vraiment envie de prendre le risque de tomber sur l’autre excité du marché, la jeune femme hésita un long moment, restant silencieuse.

Cependant, une nouvelle douleur gastrique la convainquit de tenter sa chance, sans néanmoins poser quelques conditions.
    «Je vous remercie pour votre offre, que je vais sans doute accepter. Vous pouvez m’appeler Dar(k)Ariel et vous à qui ai-je l’honneur ?»


Elle avait cette fois encore préféré donner un pseudonyme, car on n’était jamais trop prudent. Elle laissa ensuite un instant à sa bienfaitrice le temps de se présenter puis Alicia continua de manière à n’être entendu que par Qaammat et son employeuse.
    «Cependant, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais il m’est arrivé une déplaisante rencontre avec l’un de vos… comment dire… serviteurs ? Employés ? Il ressemble à Qaamat, mais avec les fausses oreilles brunes, je crois. J’aimerais, si possible, éviter à avoir affaire à eux, car ils me font peur. . Je peux bien sûr vous donner plus de détails si vous estimez que cela est nécessaire, mais je préférerais le faire dans un endroit plus privé, il ne faudrait pas que certaines informations tombent dans de mauvaises mains


Puis attendant les différentes réactions de la part de ses interlocuteurs, l’Asura se massa doucement le ventre, espérant naïvement diminuer ainsi ses douleurs.

~~~~~~~~~~~~
Alicia parle en Capien, code couleur: #E8002E
Sa maman Odile en Orange, code couleur: #FF4500
Son papa Peran en Pourpre, code couleur: #a1112f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Dim 21 Oct - 19:42





Priére et Damnation
Avec Alicia Chevrolet







Elle prit un temps pour répondre, je ne sais pas vraiment pourquoi… C’est surement à cause de ses douleurs gastriques ; même si elle eut le courage de se redresser un peu pour voir Madame. Elle doit quand même déguster vu sa tête… En tout cas, Aiyanna restait souriante malgré la visible situation. Enfin, elle répondit, elle dit qu’elle va certainement accepter… En même temps, vu son état, le contraire n’aurait pas été pour le mieux pour elle. Elle demanda comment Madame s’appelait après avoir dit qu’elle se nommait DarkAriel, mettant l’accent sur le K. Ouai, je n’avais pas retenu la première partie, mais en même temps, c’était une dénomination assez spéciale, il faut bien le reconnaitre. Enfin, Aiyanna répondit, toujours souriante et avec une voix chaleureuse malgré les tourments qui la consumait.
« - Je me nomme Aiyanna Aiso et je crois que tu connais déjà Qaammat. »
Elle baissa ensuite la voix réduisant notre conversation à nos trois personnes. Elle parla de notre rencontre précédente ou plutôt de la mésaventure qui en avait découlé… Harf, oui,… Elle parle de ce louveteau brun au bout des oreilles blanches, aux yeux émeraude et dont une cicatrice traverse le visage… Elle parle de Unga Trica tout simplement… Unga a une signification, tout comme mon nom de loup bien entendu… En inuit, c’est l’onomatopée exprimant le cri d’un bébé… Pourquoi ce prénom ? On m’a dit que quand il est né, il n’arrêtait pas de pleurer et grognait beaucoup sous sa forme de loup… Il râle tout le temps, fait savoir qu’il est là, en soit, i est comme un bébé ; il n’arrête pas de geindre. Dommage que ça soit sans cesse pour défier ou emmerder le monde. J’en avais brièvement parlé à Madame, mais sans rentrer dans les détails de l’incident, je l’avoue… Je ne voulais pas lui causer plus d’ennui qu’elle en avait déjà. Et vu le regard qu’elle me fit, elle sembla m’en vouloir un peu tout en comprenant mes intentions.

Elle continua à sourire à la demoiselle ; chuchotant elle aussi pour que seules nous trois puissions entendre.
« - Je comprends, allons chez moi. Je pense qu’aussi teigneux il soit, ce même individu ne s’essayera pas à vous faire du mal, tout comme tout le groupe qui l’accompagne… Car je suis là et Qaammat aussi, donc vous n’avez rien à craindre.
- En effet. Il s’appelle Unga Trica et même si j’ai quelques problèmes avec ma meute, je ne laisserais jamais aucun d’eux faire quelque chose d’aussi inacceptable. Et puis, vous n’aviez pas tort lors de notre première rencontre, mais en fait, cela s’est déjà produit à mes débuts, et pourtant, je suis toujours là, n’est-ce pas ? Donc je vous laisse deviner qui a gagné à ce petit jeu… Et aussi teigneux sois Unga Trica, il sait ce qu’il risque à me défier. »
Je vois que ma maitresse serre discrètement les dents, elle le voyait légèrement, mais j’imagine que par mes paroles… Je lui confirme que j’ai avec la meute et cela doit encore plus l’inquiéter ; je voulais gérer cela seul… Et je vais y arriver. Je mets une main sur son épaule, elle soupire, je dois lui dire maintenant…
« - Madame, il vrai que c’est compliqué en ce moment, mais je vous promets que je règlerais cela dans les plus brefs délais. Et vous le savez, je ne peux vous mentir… Alors, arrêtez de vous inquiéter pour tout, vous avez déjà suffisamment à faire avec vos propres inquiétudes pour en gérer de nouveau. Laissez le roi des loups porter un peu de votre fardeau. »
Elle ne répondit rien, elle me sourit… Je sais qu’il est faux, mais je sais aussi qu’elle essaye de me laisser faire sans pour autant s’inquiéter même si c’est impossible. Elle tend une main à la fille ;
« -Allons-y dans ce cas, vous venez ? Je vous jure que vous ne craigniez rien. »



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura Admin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Tatoueuse/Videuse
Pouvoir :: Modifications et matérialisation des tatouages
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Dim 4 Nov - 9:45
Après une courte présentation ponctuée d’un faible « enchanté » de l’Asura, la maîtresse de Qaammat et ce dernier enchaînèrent sur des paroles qui se voulaient rassurante pour Alicia. Cette dernière fut moyennement convaincue par les dires de ses deux vis-à-vis, mais décida de prendre le risque et de leur faire confiance même si elle allait rester en alerte sans arrêt.
    «Je vous suis, mais s’il vous plaît, n'allez pas trop vite…», demanda la jeune rebelle en herbe.


Le trio se mit donc en route en direction de la demeure d’Aiyanna Aiso, Alicia avait besoin de temps en temps de faire une pause pour reprendre son souffle et éviter de vomir. Intriguée par le fait qu’une personne « saine » soit entourée par une meute « malade », et par le fait qu’elle ne semblait pas être une Zéphyr, mais néanmoins vivait dans le quartier, l’Asura ne put s’empêcher une série de questions.
    «Je me demande pourquoi vous avez choisi ce type de serviteurs, on m’a souvent dit qu’ils étaient violents, incontrôlables et se retournaient contre leurs maîtres. Je ne pense pas que vous faîtes partie de la même troupe de comédiens ni même de celle de ce quartier alors pourquoi avez-vous choisi de vous y établir plutôt que de vivre avec les vôtres ? Désolée si ces questions peuvent vous sembler grossières ou trop personnelles alors que nous venons de nous rencontrer, mais je vous avoue ne pas vous comprendre. Et de cette incompréhension naît une grande crainte.»


C’est alors que la grande maison des Aiso fut en vue et malgré qu’elle soit également une riche propriétaire foncière par l’intermédiaire de ses parents, Alicia ne put s’empêcher de s’ébahir devant la grandeur du bâtiment de la Capienne.

~~~~~~~~~~~~
Alicia parle en Capien, code couleur: #E8002E
Sa maman Odile en Orange, code couleur: #FF4500
Son papa Peran en Pourpre, code couleur: #a1112f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Mar 6 Nov - 23:46





Priére et Damnation
Avec Alicia Chevrolet







Elle avait demandé à ce que l’on y aille lentement, cela était largement compréhensible vue comment elle avait l’air malade… C’est donc ainsi que l’on fit, marchant d’un pas mesuré afin de pouvoir toujours êtres à sa hauteur. Pour moi, ce fut facile surtout, car j’ai l’habitude à présent de suivre les différentes cadences que ça soit pour les miens ou nos maitresses. Cela se fit donc tout naturellement, sans y penser plus que cela. Malgré tout, ont dû s’arrêter bien des fois, la malade aillant probablement son ventre faisant encore des siennes. Pourtant, cela ne l’empêcha de questionner Aiyanna à propos d’elle et de sa vie dans ce quartier. Madame répondit en souriant, comme a son habitude, avec la noblesse d’âme, mais aussi de cœur, bien que triste, qui la caractérise.
«- Je me demande pourquoi vous avez choisi ce type de serviteurs, on m’a souvent dit qu’ils étaient violents, incontrôlables et se retournaient contre leurs maîtres. Je ne pense pas que vous faîtes partie de la même troupe de comédiens ni même de celle de ce quartier alors pourquoi avez-vous choisi de vous y établir plutôt que de vivre avec les vôtres ? Désolée si ces questions peuvent vous sembler grossières ou trop personnelles alors que nous venons de nous rencontrer, mais je vous avoue ne pas vous comprendre. Et de cette incompréhension naît une grande crainte.
- Je connais un proverbe ; plus d'hommes sont loup qu’homme. Je crois que cela résume bien les choses… Il est vrai qu’on dit les moranys violent et plein d’autres choses, mais ils existent des hommes qui le sont davantage, la cruauté en plus. Même transformés, rares sont les moranys qui attaqueraient sans raison et ces dernières sont d’ailleurs bien souvent d’ordre territorial. Et puis, je vis avec la meute depuis que je suis née, ma famille et la meute fonctionnent ainsi depuis des générations et son origine vient d’une histoire que l’on se transmet de parents à enfant. Vous allez surement trouver cela ridicule qu’une tradition vienne d’un simple conte, mais je vais quand même vous la racontez ;
C’était au sein des neiges éternelles, un enfant venait d’être abandonné par ses parents. Il errait, errait, perdue, seul, triste, ne trouvant nul endroit ou se cacher, nul endroit où être aimé. Tous les arbres se ressemblaient et la neige tombait, tombait, glaçant le petit être au fur et à mesure de sa veine progression. Et plus le temps passait, plus il s’affaiblissait, perdu dans ce blanc immaculé et froid. Il commençait à détester tout cela ; lui, la neige, le monde, ceux qui l’avaient vue naitre… Était-ce cela qui le poussait à marcher ? À continuer malgré sa mort prévisible ? La neige continuait à tomber et la nuit arriva bien vite, les loups commençaient à hurler, engendrant la panique et le désarroi chez l’enfant. Il se réfugia dans une grotte profonde et sombre. Il y trouva une magnifique louve géante, plus blanche que la neige et dont les yeux étaient plus profonds que l’océan même. Il crut sa dernière heure arrivée, mais la louve le rassura, elle avait déjà mangé, pourquoi irait-elle le dévorer ? Il ne partit que le lendemain, la louve l’ayant même laissé dormir dans son pelage chaud, plus chaud que tout ce qu’il avait autrefois connu. Mais quand il partit, le cœur bien plus léger qu’a son arriver, il fut pris d’un doute, n’était-il pas simplement un jouer de plus ? Car c’est ainsi qu’on l’avait toujours traité. Alors, les jours qui suivirent, il crut que la meute de la louve venait le dévorer à chaque fois qu’il entendait un hurlement.

Mais pourtant, jamais il ne vue un pelage ou des yeux menaçant dans la nuit… Et quand il avait faim en s’endormant le soir contre un arbre, de la nourriture était déposée près de lui à son réveil. Un soir, il voulut savoir, il fit semblant de dormir et vis finalement le mystérieux bienfaiteur, un louveteau au pelage blanc. Un jour, il revint aux abords du village qui l’avait abandonné et entendu un paillement… Son bienfaiteur d’était pris dans un des pièges du village, il alla donc l’aider… Mais ce fit surprendre par son père pour qui il n’inspirait que le dégout. Il voulait autant tuer la chair de sa chair que le petit canidé qui pourrait lui servir de carpette. Mais lorsqu’il leva la matraque, c’est le corps de son fils qu’il blessa, ce dernier protégeant le loup alors que pourtant, il en avait peur au début. Mais des hurlements s’élevèrent et la meute attaqua l’homme qui prit finalement la fuite. La louve blanche arriva ; « à toi qui as protégé mon fils cadet, je te laisse mes deux enfants ainés pour veiller a jamais sur toi et les tiens. Mais pourquoi as-tu fait cela alors qu’au départ, nous ne t’inspirions que la peur ? » L’enfant répondit alors ; « J’avais peur, car je vous pensais diffèrent de moi alors que ce n’est pas le cas ». C’est ainsi que l’enfant retrouva une famille, une meute qui le servit lui et ses enfants, à chaque génération.
C’est l’histoire de ma famille et de la meute.
Nous arrivons à présent.»

En effet, on était devant le premier portail bien que déjà, nous entendions le grognement des plus sauvage à l’intérieur. J’ouvris le premier portail, laissant les filles rentrées. Puis alla ouvrir le second, criant aux importuns derrière la grille, revendiquant leur rôle de gardien, de cesser. La plupart le faire, bien que les plus sauvages s’oubliaient trop eux-mêmes pour écouter. Madame se mit devant la grille, disant simplement avec une intonation bien particulière exprimant son pouvoir.
« -Cesser. Éloigner vous de la grille, c’est une inviter. Je vous ordonne de vous éloigner d’elle. »
Je tournai la tête vers DarkAriel, lui expliquant simplement.
« -Disons que le pouvoir de Madame et de tous ceux de sa famille, c’est de se faire obéir des canidés… Les plus sauvages ne peuvent s’y soustraire. »
En effet, tout grognement avait cessé et je pus ouvrir le portail, les loups s’éloignant loin dans la propriété. La lueur d’intelligence ne pouvait passer inaperçue dans le regard de certains loups étant resté à une distance raisonnable. Un vieux loup sur une pierre nous regardait.

Il descendit et vint à notre rencontre, s’avançant lentement, les pattes tremblantes.
« - Bien le bonjour Jaco, ça va aujourd’hui. Je suis content que tu sois de sortie même si cela ne me rassure pas…
***Ho ! Tu sais, ce n’est pas ces petites jeunes qui se prennent pour des rebelles qui vont me faire renoncer au soleil… Et puis, il faut bien protéger notre invité avec tous ces ptit c*n qui se sentent plus. Unga Trica a encore défié tous les anciens qui te soutiennent, comme d’habitude. Je ne sais pas pourquoi tu ne règles pas cela une bonne fois pour toutes. ***
- Tu le sais pourquoi… Et puis, tu as été comme ça aussi quand tu étais plus jeune avec l’ancien alpha. »
Le transformé ne dit plus rien, semblant bouder que je lui rappelle de cela. En effet, malgré que je sois un loup depuis peu d’années, je suis au service de la famille de Madame depuis bien plus longtemps. Un petit garçon presque adolescent court à notre rencontre, le costume des serviteurs a sa taille, sans aucun pli déjà.

[

Il a les cheveux brun et blanc, à l’image de sa fourrure sous sa forme animale, il a les yeux bleus et un sourire est collé à son visage. Il se jette sur le vieux loup, il est encore jeune et cela fait juste sourire Madame.
« - Papa ! »
Le vieux loup se laisse faire, faisant une léchouille sur la joue de son fils. Le petit nous regarde ensuite, se remettant droit, toujours souriant. Il regarde la demoiselle qui a mal au bide et Madame lui demande d’y aller ; il a cerveau et il devine aisément de quoi on parle. Il y va, rapidement, avec sa jeunesse alors que je chuchotai quelque information aux vieux à propos du mal de la jeune fille… On avance alors vers le manoir en suivant le chemin en gravier, un manoir blanc immaculé…
Elle continue de répondre à la demoiselle en chemin ;
« - Pour le quartier, disons que je n’aurais pas été à l’aise avec les autres capiens…. Et c’est un lieu de prière, or, c’est ce que je cherchais à l’origine. C’est compliqué a expliqué, mais disons simplement que c’est l’endroit qui se rapproche le plus d’où je viens. »
On entre dans le bâtiment principal par une immense porte en chêne après avoir traversé une sorte de petite terrasse possédant quelques tables sur le gravier. On arrive dans une pièce d’accueil dont le sol est en bouleau et comme la majorité des murs du manoir, les façades sont blanches et en marbre. Ici, elles sont surmontées par endroit de statue ou encore, quelque peinture de Madame et Mademoiselle quand elle était beaucoup plus jeune, avec leurs parents contrairement à aujourd’hui…. Une table basse, des petites chaises et des portemanteaux, sans oublier un placard placé à côté d’une des fenêtres de chaque côté… On continue dans le couloir, on voit deux autres serviteurs passés, des filles cette fois bien qu’elle porte exactement le même costume que les hommes. On dépasse les toilettes, bien que je l’indique brièvement en passant. On allait ouvrir la porte de la bibliothèque quand une voix reconnaissable se fit entendre.
« -Qaammat ? Ma sœur ? Vous ramenez qui ?
- Ayana, je te présente DarkAriel. DarkAriel, voici ma petite sœur. »
En effet, l’air de parenté était flagrant bien que les yeux de la petite ne pouvaient cacher sa cécité de naissance.

[

Une fille, plus grande, avec le costume des serviteurs bien entendu, elle ne pouvait pas se transformer quand elle le voulait comme la plupart d’entre nous, mais même dans son heure d’animalité, elle ne pouvait pas faire du mal à nos maitresses… Bien heureusement. La petite Ayana nous rejoignait bien vite, souriante, je lui indiquai que notre invité était malade d’où sa présence et que cela m’étonnerait qu’elle reste davantage après. Mademoiselle Aiso fut bien sûr déçue, elle aime autant la meute que sa grande sœur, mais elle espérait surtout avoir de la compagnie extérieure de temps en temps. On indiqua la bibliothèque à DarkAriel… Une immense bibliothèque comportant des fauteuils, des bureaux, tout comme pourrait l’être une bibliothèque publique. Avec ses quelques étagères au bois de chêne sombre avec des livres coloré bien que la plupart soient des Bibles, ainsi que des livres assez mystiques sur les morts, revenant et ressuscité. Tout cela pourrait faire peur, j’imagine, et la fine poussière recouvrant la majorité donne des airs de sorcellerie au lieu. Le gamin du début revint finalement, portant sur un plateau simple des médicaments tel que de l’aspirine, de l’ibuprofène, de l’aspartame et enfin, une carafe d’eau et une infusion de menthe poivrée. Tien, je sais pour le dernier, la meute se soigne au maximum aux remèdes naturels, je pourrais parier que cela en fait partie. Il posa le plateau sur un bureau à proximité avec une révérence. Je lui demande pour l’infusion.
« - C’est papa qui m’a conseillé d’en faire une, il a dit qu’en général, c’était plutôt efficace. Il conseille aussi le citron dilué dans de l’eau tiède, du gingembre, des tartines de miel, des graines de citrouille pour le mal de tête. Il a dit aussi que les œufs seraient bons peut-être plus tard.
- Je parie qu’il a encore râlé pour les médicaments. Comment va-t-il d’ailleurs ?
- Ho Madame, vous savez, il est vieux maintenant, je pense qu’il en a encore que pour quelques années avant de rejoindre les neiges éternelles. Il dit qu’il a hâte, car ses rhumatismes lui font vraiment mal, mais pas assez visiblement pour l’empêcher de râler. Il ne comprend pas les médicaments quand on peut déjà presque tout soigner avec un peu de connaissance au lieu de se massacrer la santé avec tous ces trucs chimiques.
Dit Qaammat, tu crois que quand le moment viendra, je serais assez grand et fort pour que mon hurlement guide mon père jusqu’à ma mère au sein des neiges éternelles ? »

Je lui mets une main sur la tête. Cela pourrait surprendre, mais malgré leur espérance de vie, la meute n’a jamais craint la mort d’une vieillesse paisible. Non, pour eux, pour leurs traditions, cela signifie bien plus… Car les loups d’Alaska ont aussi leur paradis, un paradis dont le nom vient des origines… La neige éternelle, immaculée, blanche, purifiant toute âme qu’elle accueille… Cela n’enlève pas la tristesse ni les larmes le moment venu, mais on accueille cela paisiblement… J’avoue qu’au début, je ne comprenais pas, mais aujourd’hui, cette tradition me tient beaucoup à cœur. C’est une façon bien poétique et douce pour dire en revoir à un être cher. Quand cela se produit, tous les loups hurlent au clair de lune, pour guider le défunt jusqu’à sa dernière demeure… Non, nos hurlements ne sont pas juste du bruit, mais ont bon nombre de signification.
« - Ho, qu’importe la portée de ton chant. Le moment venu, je suis sure qu’il l’entendra. »
Il sourit et prit congé dans une révérence.



©️ Jawilsia sur Never Utopia



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura Admin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Tatoueuse/Videuse
Pouvoir :: Modifications et matérialisation des tatouages
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Dim 11 Nov - 20:44
Écoutant l’histoire, racontée par Aiyanna Aiso, attentivement, Alicia ne put s’empêcher de penser que c’était une bien belle histoire, mais que cela faisait longtemps qu’elle ne croyait plus du tout aux contes de fées. Mais, bon elle avait eu une réponse à sa première question et elle était plutôt reconnaissante à son hôte de lui faire suffisamment confiance pour lui raconter son histoire familiale.

À l’arrivée devant le portail, l’Asura ne se sentait vraiment pas à l’aise. Et même lorsque les loups s’écartèrent pour les laisser passer, elle les balayait régulièrement du regard pour contrôler qu’ils n’allaient pas lui sauter à la gorge. « Un contrôle des bêtes, voilà un pouvoir plutôt bien trouvé pour cette famille. Je me demande si on a des personnes avec ce même pouvoir en Confédération, cela pourrait être un atout contre ces horribles bestioles de Moranys. Et si je créais une cage pour me cacher à l’intérieur ? Je me demande ce que peut briser, couper, déchiqueter leurs dents et leurs griffes. », pensa Alicia tout en pestant intérieurement de cet arrêt pour semblait-il discuter avec un vieux loup proche de la fin et son gamin.

Juste après avoir repris leur route, l’Asura apprit ensuite de manière extrêmement vague pourquoi des Capiens s’étaient installés dans le quartier de cieux, mais n'osa pas demander davantage de détails. Admirant la beauté du manoir, une pointe de jalousie la traversa alors qu’ils étaient à l’intérieur. Passant à côté de plusieurs serviteurs, Alicia se dit qu’ils devaient être vraiment riches pour nourrir autant de monde ou alors elle ne voulait absolument pas savoir ce qu’ils mangeaient. C’est alors qu’ils croisèrent la sœur de la maîtresse de maison dans une énorme bibliothèque et après un échange de banalité après les présentations, l’Asura se coucha presque dans un canapé, attendant les fameux médicaments. Elle n’eut pas beaucoup de temps pour admirer la collection de livres qui trônaient dans ces énormes armoires que le jeune loup apporta une série de médicaments que la jeune femme engloutie rapidement, à l’exception de l’infusion de menthe poivrée qu’elle sirotait tranquillement. Puis ressentant, un léger pincement au cœur face aux questionnements du « gamin », elle ne put s’empêcher d'ajouter.
    «Si ces neiges éternelles existent vraiment comme tu dis et que ton papa doit s’y rendre, je suis certaine qu’il entendra ton cri.»


Puis lorsque le gamin sortit.
    «Merci beaucoup pour ces explications et les médicaments. Que pourrais-je faire pour rembourser cette dette que j’ai envers vous ?»


Alicia n’était pas très à l’aise de devoir quelques choses et elle espérait pouvoir vite restituer ce qu’on lui avait donné.

~~~~~~~~~~~~
Alicia parle en Capien, code couleur: #E8002E
Sa maman Odile en Orange, code couleur: #FF4500
Son papa Peran en Pourpre, code couleur: #a1112f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Ven 16 Nov - 6:12





Priére et Damnation
Avec Alicia Chevrolet







Cela avait semblait-il fait plaisir au gamin d’avoir en plus de ma réponse, un avis rassurant extérieur sur la question. En tout cas, c’est l’impression qu’il donna lorsqu’il sortie ensuite de la pièce et cela le sourire aux lèvres. Les neiges éternelles… Je me demande si mon prédécesseur connait la paix là-bas… Je fus ainsi pensif et cela même quand notre invité demanda ;
«- Merci beaucoup pour ces explications et les médicaments. Que pourrais-je faire pour rembourser cette dette que j’ai envers vous ?
- Ho, vus savez, sa m’a fait plaisir et puis, je l’avoue, a part la meute qui est toujours avec nous, on n’a pas beaucoup de visiteur ma sœur et moi. Mais si vous y tenez vraiment, connaissez-vous un bon tatoueur ? Je demande car je ne peux pas ignorez vos tatouages et comme vous avez pus le voir, j’en ai un aussi au visage à côté de mon œil gauche. Il faudrait un du même type pour ma sœur… C’est une tradition familiale qui a une grande signification pour nous donc je ne voudrais pas confier cela a n’importe qui. »
Dit-elle en montrant celui qu’elle portait, ressemblant juste à deux vagues entrecroisées à la verticale. La petite passa la porte a ce moment, sans aucun problème quant a sa cécité total… Elle est chez elle et la louve qui l’accompagne est plus là pour assurer une sécurité et la servir que pour la guider car cela n’est pas nécessaire. La petite s’avance, sourire aux lèvres…
« - Mais ma sœur… Normalement, je devrais attendre ma majorité pour cela, non ? Cela serait certes un honneur de le recevoir aussi tôt mais crois-tu vraiment que je suis prête ? Bien qu’au final, cela ne changera pas grand-chose pour moi-même quand je l’aurais, je resterais aveugle.
- Je sais mais on n’est que deux ici et tu es déjà bien plus mature que d’autre fille de ton âge. Si tu ne te sens pas prête, je ne te forcerais pas et on attendra.
- Non, tu as raison. Et puis, si tu me crois prête alors je le suis, je te fais confiance pour cela. »
Cela fit sourire la grande sœur.

Elle me regarda ensuite, remarquant probablement mon absence.
« - Tu as l’air pensif mon brave Qaammat.
- Ho, ce n’est rien Madame. Je me demande juste si mon prédécesseur à trouver la paix dans les neiges éternelles.
- Le précédent Amarok ? Pourquoi ne l’aurait-il pas trouvé, la neige purifie nos âmes.
- Le jour où il m’a confié son pouvoir en même temps que ceux qu’il était et qu’il est mort, il avait l’air si torturé intérieurement…. Mais bon, ça ne sert à rien que je me pose des questions dessus. »
Répondis-je.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura Admin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Tatoueuse/Videuse
Pouvoir :: Modifications et matérialisation des tatouages
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Dim 25 Nov - 20:04
Les discussions se poursuivaient dans la bibliothèque et les médicaments faisaient gentiment effet. Alicia était contente de se sentir de mieux en mieux alors qu’elle terminait de boire l’infusion de menthe poivrée qu’on lui avait fourni. Satisfaite d’apprendre la demande de la maîtresse de maison suite à sa question concernant le remboursement, l’Asura regarda attentivement le tatouage de la Capienne afin de d'estimer si elle pouvait le faire elle-même. Elle le trouva relativement simple, mais elle savait que trop bien qu'il ne fallait pas se fier à la première impression. En effet, elle avait déjà vu des travaux surfins dans une simple ligne. La teneur des autres discussions entre les Capiennes puis avec Qaamat, ne l’intéressant absolument pas, elle prit donc quelques minutes, pour regarder les livres de la bibliothèque avant de répondre afin de ne pas les interrompre.
    «Mhhh, ce sont juste des lignes continues ou il y a des détails à l’intérieur ?», demanda Alicia avant de se rapprocher pour mieux voir. «Je suis tatoueuse, et j’ai fait moi-même plusieurs esquisses des illustrations qui décorent mon corps, mais c’est d’autres qui ont fait le boulot, je vous rassure. La raison de ma question est que je préfère les travaux figuratifs et, surtout, comme je suis relativement nouvelle dans le métier, je laisse les tout petits détails à mes parents, car je travaille dans leur salon. Je peux vous donner l’adresse. Si c’est des « simples » lignes, je pourrai aisément le faire sinon je pense que je pourrai négocier avec mon papa ou ma maman. Ils seront certainement contents de faire votre connaissance et de vous faire un prix comme vous m’avez aidé. Évitez juste de prendre trop de gardes du corps, ils n'aiment vraiment pas les Moranys.»


Elle transmit alors les différentes informations pour trouver l’établissement puis demanda l’autorisation de prendre congé, remerciant encore une fois les Capiennes pour leur aide.

~~~~~~~~~~~~
Alicia parle en Capien, code couleur: #E8002E
Sa maman Odile en Orange, code couleur: #FF4500
Son papa Peran en Pourpre, code couleur: #a1112f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 19

CV
Quartier d'habitation :: Zéphyr
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Amarok
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE] Lun 26 Nov - 18:37





Priére et Damnation
Avec Alicia Chevrolet







Madame avait donc demandé si DarkAriel connaissait un ou une tatoueuse afin de reproduire le tatouage de la famille sur la cadette. Cette dernière ne s’y attendait pas d’ailleurs, mais accepta ; elle était prête. Et cela, Aiyanna et moi le savions. On me posa la question au sujet de ma tourmente visible et j’en répondis le sujet de cette dernière, bien simple en fait. On me rassura de manière générale. Lorsque DarkAriel reprit, Madame la laissa regarder son tatouage ; c’était bien le centre de la discussion à l’origine.
«Mhhh, ce sont juste des lignes continues ou il y a des détails à l’intérieur ?
Je suis tatoueuse, et j’ai fait moi-même plusieurs esquisses des illustrations qui décorent mon corps, mais c’est d’autres qui ont fait le boulot, je vous rassure. La raison de ma question est que je préfère les travaux figuratifs et, surtout, comme je suis relativement nouvelle dans le métier, je laisse les tout petits détails à mes parents, car je travaille dans leur salon. Je peux vous donner l’adresse. Si c’est des "simples" lignes, je pourrai aisément le faire sinon je pense que je pourrai négocier avec mon papa ou ma maman. Ils seront certainement contents de faire votre connaissance et de vous faire un prix comme vous m’avez aidé. Évitez juste de prendre trop de gardes du corps, ils n'aiment vraiment pas les Moranys.

- Ce sont des lignes assez simples, mais qui a beaucoup de signification pour ma famille. Entendu, je pense donc que je vous recontacterais. Si je dois venir dans leur salon, en général, on a en général 2 gardes du corps maximum par personne bien que dans la pratique, cela se résume surtout à Qaammat. »
Elles s’échangèrent ensuite les politesses après que Madame ait reçu la fameuse adresse du salon. C’était bien curieux de demander de prendre ainsi congé, elle n’était pas prisonnière après tout. La cadette sembla déçue, bien qu’elle ne le montrât pas plus que ça, qu’une invitée parte si vite… Moi, je la raccompagnai jusqu’à la porte avec Madame, afin de laisser les loups les plus sauvages à distance. C’est ainsi que la tatoueuse quitta la maison, le plateau de médicament ayant déjà été débarrasser le temps du trajet en même temps.




©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas

Prière et Damnation [PV Alicia Chevrolet] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Les Voies de la Damnation (2) - Les Tours d'Altdorf
» petite prière
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Alicia [Validé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Zéphyr :: Célestia-