AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Mission : Épidémie chez les Esertaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Mission : Épidémie chez les Esertaris Sam 3 Nov - 12:13
Estocade.
Parade.
Feinte.
Attaque venant du bas.
Recul.
Coup de pied.
Blocage.
Jet de sable.
Perte d’équilibre.
    « Gabier de poulaine... »

Edward se frottait les yeux, tentant de lutter contre la douleur et les larmes. Ce n’est pas ce pirate qui me dira que c’était un coup malhonnête : lui-même m’en avait appris un certain nombre. Si moi j’avais un style très protocolaire, le sien s’était construit à coup d’expérience et de mauvais souvenirs. En soi, on se complétait bien. On s’apprenait bien des coups, des enchaînements, des esquives...

Je rangeais ma lame dans mon fourreau tout en m’avançant, le sourire aux lèvres. Je lui tendis un bras fort pour l’aider à se relever. Il commençait à me sourire : personne ne tenait rigueur à personne. Et notre confiance mutuelle en était à utiliser nos armes l’un contre l’autre.
    « J’ai un bon professeur. Je crois qu’on est à égalité parfaite.. ? »

Je pris une rasade de ma gourde… J’allais la proposer à Edward quand j’entendis un hurlement venant du camp. En un échange de regard, nous courûmes vers le village, moi prenant de l’avance car ayant l’habitude d’un tel sol. C’était Myrliène. Elle venait d’enfanter d’une petite merveille. Un groupe s’était entassé devant sa tente et leurs regards me paralysèrent sur le coup. Ne voulant y croire, je voulus entrer pour proposer mon aide mais des mains fortes me retinrent… C’est alors que je vis Alsham faire deux pas en arrière pour vomir… Puis je fis attention à ces mains glacées qui me touchaient. Stupéfait, je pris le temps de scruter ces visages qui me semblaient se vieillir et s’éteindre.
    « Q-qu’est-ce qui se passe ? Naolia ! »

Une jeune fillette venait se s’écraser sur le sol. Je courus et la pris dans mes bras : elle était frigorifiée, elle tremblait. Je retirai ma veste pour la lui donner et l’emmailloter avec tendresse.

Je paniquais. Totalement. Mon cœur était fou… Mon cerveau était vide. Quoi faire ? Que faire ? Comment ? Que puis-je faire ? Il faut un guérisseur ! Des médecins !

Adjima rendait son petit déjeuner. Le vieux Haar respirait bizarrement. Le robuste Fadi venait lui aussi de s’écrouler. Et la petite dans mes bras toussait dangereusement : merde ! Je la tournais pour qu’elle puisse sortir ce qui était remonté. Mes larmes coulaient, striaient mes joues…
    « Épidémie ! Épidémie ! Les secours arrivent ! Regroupez les malades ! Faites des tentes de quarantaines ! Ne touchez plus à l'eau !!! »

Il n’était pas Esertari. Gardant contre moi ce cœur frêle, j’allais précipitamment vers cet homme, complètement désarmé.
    « - Qu’est-ce qui se passe ?
    - Une épidémie monsieur.
    - M-mais comment ? Tout allait bien ce matin !
    - Par l’eau. Votre eau est polluée.. Mais les médecins arrivent. Vous êtes reculés : Mirah a été touchée bien avant vous. Nous courrons contre la maladie. Mais nous n’arrivons pas à arriver avant elle. »

L’eau ? Je devins pâle. La petite se trémoussa dans mes bras tremblant.
    « Votre eau vient d’une source gemma. Nous n’avons pas assez d’homme pour envoyer une escouade. Notre urgence est ces gens… »

Là, il me prit avec prudence la fillette des bras… et j’entendis des grondements mécaniques. Une fois arrêté, ces machines de fer s’ouvrirent et des gens en blouse blanche ou avec des croix rouges flanquée sur le dos ou l’avant bras se mirent en route pour le village. Mais il n’y avait pas que des médecins…

J’étais paralysé.. Tétanisé de la portée des évènements. Inquiet. J’étais moi aussi prêt à m’effondrer…

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin prez
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Le Port
Métier :: Chef des garde-côte
Pouvoir :: Le poulpe
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Dim 4 Nov - 19:33
Les coups d'épées échangés par les deux hommes résonnaient dans le désert. Un moment de discrétion du sable dans les yeux et me Capitaine tomba à la renverse surpris. Il jura avant de commencer à rigoler à gorge déployée.
    "J'vois que tu as bien appris la leçon, j'suis fier de toi. c'est qu'tu finirais par être plus fourbe que moi".

Il se frottait les yeux de ses grosses pognes pour en chasser le sable présent, ses yeux se fermant et s'ouvrant à répétition pour faire fonctionner les glandes lacrymales. Une main se tendit vers lui, il la saisit se relevant grâce à l'aide fournie par son ami. Une fois sur ses gambettes, il lui emboita le pas se dirigeant vers un camp d'Esertari. Il suait à grosse goûte, il n'était guère adapté à une telle température, c'est la sueur au corps et l'odeur qui va avec qu'il arriva à destination. Il allait réclamer une gorgée d'eau, pour une fois à son ami, la chaleur l'ayant pour le moins un peu déshydraté. Seulement, un événement lui enleva cette préoccupation de l'esprit. Les habitants du lieu semblaient être atteint d'une infection, d'une maladie ou d'une toute autre chose.

Il fixait le protecteur des lieux, il semblait abattu, perdu, on aurait même pu croire qu'il allait tomber dans les pommes. L'Atlantin s'approcha donc, posant une main sur son épaule et d'une voix ferme et aussi rassurante qu'il lui était possible, s'exprima :
    "J'crois qu'il est temps d'nous bouger le cul mon gars, on est des hommes d'action on s'ra bien plus utile en cherchant les causes dans les montagnes Gemma plutôt qu'en restant ici. On y connait rien en médecine de toute façon."

Il cherchait à redonner un coup de boost à son compagnon, le faire bouger lui rendrait certainement le moral.
    "Si on trouve l'origine, ça devrait aider les médecins à trouver le mal qui les frappent. Je contacterai mon médecin de bord également s'tu veux, il pourra toujours aider."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Star
Pouvoir :: Lierre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Lun 5 Nov - 12:11

« Une urgence médicale nous est parvenue, Rendez-vous urgemment au point de rencontre »

Tel est le message qu’a reçu Nissa il y a quelques minutes. Ayant son brevet de secouriste et ayant fait quelques bénévolats à la protection civile, son nom est apparu sur la liste lors de l’urgence Esertari. L’elfe est allée au point de rendez-vous de l’hôpital ou elle rencontrera un médecin qui formera son équipe médicale.

- Voici le topo… on nous a appelé car les nomades du désert Esertari tombent malades les uns après les autres depuis ce matin. Une première équipe est déjà partie dans la capitale. Nous allons aller dans des camps a l’est du desert. Tout le monde en place !

Les différents bénévoles prirent place dans les véhicules. Ils roulent en groupe à pleine vitesse et sirènes allumées jusqu’aux portes du désert. C’est là qu’il y a séparation et chaque véhicule suit un chemin différent en fonction du camp de nomades ou il doit aller. Ce n’est que de longues et nombreuses minutes plus tard qu’ils arriveront à leur destination. Une fois le véhicule arrêté, tout le monde descend et se précipite sur les différents malades. C’est la panique parmi le camp et tout le monde court dans tous les sens. Le médecin responsable est allé trouver le patriarche des lieux pour lui demander un topo de la situation.

Quelques instants plus tard il revient et va trouver le premier bénévole qu’il voit… Manque de pot pour Enaël et Ed’, ca tombe sur Nissa.

- Nissa !!! On a besoin de quelqu’un pour accompagner un groupe qui va remonter le court d’eau pour aller à la source. T’es désignée volontaire ! prend une trousse de secours et de quoi faire quelques prélèvements.

Le médecin s’approche et lui parle plus discrètement pour éviter les écoutes impromptues.

- Je te choisis toi car t’es la seule Védine ici et tu sauras te défendre au cas où, contrairement à nous. Ce cours d’eau s’en va vers les montagnes et il y a risque de tensions. Ton groupe est prêt à partir, rejoint-le vite.

Nissa prend alors les différentes affaires et rejoint en courant le groupe qui est sur le point d’y aller.

- Bonjour, on m’a demandé de vous rejoindre pour l’expédition à la source. Je m’appelle Nissa…
Ce n’est que maintenant qu’elle remarque qui compose le groupe.
- … Mais je vois que c’est futile, on se connait déjà… Bonjour Enaël, bonjour capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Jeu 8 Nov - 18:23
Une main me ramena à la réalité : celle de mon peuple. Celle du besoin. Celle qui demandait de l’aide. Je hochai de la tête, me reprenant. D’un regard, je remerciai mon ami.
    « En effet. Mis à part offrir mes mains pour soutenir, je n’ai pas d’aptitude en médecine… … Comme tu veux pour ton mousse. S’il veut bien, je ne crois pas que ces personnes cracheront sur de l’aide supplémentaire. »

Mais avant de devoir partir (car l’expédition sera peut-être longue), il y avait quelques détails qu’on devait gérer : la nourriture, gérer la fraîcheur de ces boyaux et surtout… de l’eau potable. Je me souvenais avoir puisé la mienne ce matin en prévision de ce moment…
    « Je vais voir Père pour avoir des vivres et demander aux étrangers pour de l’eau potable. J’en ai pour pas longtemps. »

Alors que je me retournais pour aller dans la tente centrale, une voix me fit me retourner : Nissa. Encore elle ?! Que fait-elle ici ?
    « Toi aussi ? Mais, tu ne serais pas plus utile ici ? Tu as des compétences dans ce domaine ? »

Mon ventre gargouilla. Le temps presse. Je laissais là les deux individus.

Notre Père était lui aussi atteint… mais sa femme nous prépara deux gourdes d’eau bouillie, des rations séchées et pour moi de quoi ne pas avoir froid. Elle nous offrit aussi quelques torches, l’huile pour les imprégner et des chaussures antidérapantes faites en peau de phoque pour moi.
    « - Il y a une entrée gemma non loin d’ici.
    - Je la connais Mère. En quelques minutes, nous y serons.
    - Tu m’as l’air pâle mon enfant, es-tu sûr ?
    - Toi et les rescapés doivent prendre soin des malades. Je suis protecteur. À moi de prendre les devants. Je compte sur toi pour prendre soin de tes Enfants.
    - Prends soin de toi Enaël. Reviens-nous et apporte-nous de bonnes nouvelles. Fit-elle en fixant autour de mes épaules une lourde écharpe.
    - Oui Mère. »

Je mis les affaires dans un drap que je nouais en bandoulière. Allons-y.

Je revins auprès d’Edward et de Nissa : je ne sais pas de quoi ils ont discuté et si il était d’accord pour l’embarquer dans cette aventure. Je connaissais sa hargne contre les Humains et les Védins… Et je la connaissais elle.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin prez
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Le Port
Métier :: Chef des garde-côte
Pouvoir :: Le poulpe
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Dim 11 Nov - 11:27
Les yeux d'Edward rougirent lorsqu'il remarqua que la chieuse sur le bateau était de nouveau de retour. Elle avait encore décidé de lui pourrir sa journée ? Il ne comptait pas la laisser faire cette fois. Autant, en tant que cheffe des garde-côte, il avait certains devoirs et devait s'y plier mais là... En plus, il avait appris qu'elle avait été acquittée avec son conjoint, ils n'étaient pas passeur de drogue. Mais le pire était quand il avait lu dans le rapport qu'elle était une Védin et qu'il ne s'en était pas rendu compte. Heureusement pour elle d'ailleurs. Il était par contre hors de question qu'il se la trimballe et l'aie sur le dos tout le temps de l'opération.

C'est avec un regard guère sympathique qu'il lui répondit :
    "J'n'ai cure de ton aide, vas plutôt t'occuper des blessés. Nous n'avons pas besoin de corps médical pour nous rendre là où nous désirons nous rendre. Vas te rendre utile ailleurs."

Sa haine pour les Védins était ressortie mais il n'avait de toute façon pris aucune précaution pour la retenir. Plus elle serait loin de lui et plus il se sentirait bien. Il savait juste qu'il devait résister à son envie de l'étriper sur place et d'en faire du petit bois. Il espérait profondément qu'elle n'aurait pas l'impudence de les suivre alors que sa présence n'était clairement pas souhaitée.

Lorsque l'Esertari revint, il put remarquer que la conversation n'avait à coup sûr pas été très agréable.
    "Si t'as tout le nécessaire, je pense qu'il est temps de nous mettre en route. Elle a finalement décidé d'rester ici plutôt que de nous suivre. Plus tôt nous partirons et plus tôt nous pourrons fournir un échantillon du contaminant pour essayer de régler ce problème".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Star
Pouvoir :: Lierre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Dim 11 Nov - 14:43

L’elfe a l’impression d’avoir jeté un froid en arrivant vers les deux hommes. Le premier qui lui répond est l’homme dragon, lui demandant ce qu’elle fait ici… alors que le capitaine semble assez mécontent de sa présence et ne se gène pas pour le lui montrer avec un regard noir qui ferait même peur aux démons de l’enfer.

- Le médecin-chef m’a dit d’accompagner l’expédition qui part à la source de cette rivière pour y faire des prélèvements.

Mais un gargouillis d’Enaël les interrompt et il laisse la Védine et le capitaine ensemble. Ce dernier explique maintenant clairement le fait qu’il n’a pas du tout envie d’être avec Nissa.

- Le médecin-chef a parlé avec le chef du village et les deux ont convenu d’envoyer un des secouristes avec l’expédition. Ils m’ont désignée volontaire pour vous accompagner et si vous n’êtes pas d’accord, allez en parler avec le chef et le docteur. Je suis sure qu’on a encore le temps de négocier avec eux, les enfants attendront pour mourir après tout. Et pour finir, je te signale qu’on est ici pour le même objectif : trouver la source de la contamination. Non seulement on pourra la stopper mais nous pourrons aussi déterminer ce qui a été utilisé pour empoisonner l’eau et ainsi trouver le meilleur remède pour soigner tous les malades… Tu crois qu’ils sont en train de les soigner sous les tentes ? Non ! Ils ne font que les stabiliser et notre expédition est cruciale pour leur guérison. Plus nous perdrons de temps et plus il y aura de malades à enterrer. Et même si tu m’aimes pas, c’est pareil car je rappelle que ma présence à vos cotés est une demande du chef du village et un ordre de mon médecin-chef.

Nissa a parlé avec son cœur au capitaine et elle espère que ca aura fait mouche. Pas pour qu’il l’aime mais juste qu’il tolère sa présence car leur but est le même. Dans tous les cas, Nissa est sure d’une chose, c’est qu’elle partira avec eux, qu’ils le veuillent ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Mar 13 Nov - 23:24
Incrédule mais rassuré, j’entendais les mots d’Ed’. Je ne pus m’empêcher de sourire à cette nouvelle. Mais Nissa brava le mensonge de mon ami. Mes lèvres se pincèrent. Puis se fut le tour à mes sourcils de se froncer.
    « Nissa, si d’Edward j’accepte son mensonge non sans mécontentement, je ne puis accepter le tien. Je ressors de la tente du Père et vu son état, il n’a rien pu conclure de la sorte. D’autant plus que vous venez d’arriver. Notre Mère m’a donné la charge de cette expédition et m’a donné ce qui est nécessaire. Quoi que dise tes chefs, c’est nous qui opérons au nom du village. Et, dans ce cas très précis : tu seras plus bénéfique à rester qu’à nous accompagner… »

Je pris le temps de regarder autour de moi : je voyais ces hommes en blanc aller et venir comme des fourmis, beuglant à qui l’entend des ordres et des conseils. Tous étaient mobilisés pour aider mais beaucoup trop étaient faibles et sans connaissance. Il suffisait qu’on leur montre. Qu’on leur donne de l’eau potable. Qu’on explique et qu’on rassemble. Une dame vint vers nous, son bébé en main qui hurlait à s’en arracher les poumons. Elle avait capter l’effervescence mais ne comprenait que peu le français. Elle tendit son enfant à Nissa, la croyant comme une étant une aide.
    «Plus nous perdrons de temps et plus il y aura de malades à enterrer.’ Alors reste ici et fais ce que tu fais de mieux que nous : prendre soin d’eux. »

Je me rapprochai d’elle et tapotai son épaule avec un sourire :
    « Va aider mon peuple. Je ne pourrais t’en être plus reconnaissant… et eux aussi. »

Puis je fis signe à Edward de me suivre : je connaissais la route par cœur.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin prez
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Le Port
Métier :: Chef des garde-côte
Pouvoir :: Le poulpe
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Sam 17 Nov - 23:15
Autant le mensonge qu'il venait de proférer n'avait certainement pas dû plaire à son ami Esertari mais celui de la Védine était encore d'un tout autre acabit et guère discret pour le coup. Il avait espéré que sa façon de s'adresser à elle la ferait fuir mais elle voulait rester avec eux quitte à mentir de façon éhontée. Il espérait que son ami ne lui en voudrait pas trop mais vu la gourde qui voulait les accompagner, elle risquait plus de les ralentir que de leur être d'une utilité quelconque.

Le pirate ne pouvait se permettre d'avoir une Védine dans les pattes, le risque était bien trop grand en prime. En plus, voyager avec une telle vermine ne l'enchantait guère. Comme le faisait remarquer Enael, le temps était compté et chaque minutes perdues engendreraient de nouveaux décès.
    "J't'emboite le pas mon amis, j'suppose que tu connais le chemin pour t'y rendre ?"

Sans perdre plus de temps, ils se mirent en route. L'Atlantin n'échangea pas un seul mot à la Védine aux oreilles pointues. Le pirate était prêt à faire son possible pour aider le peuple de son amis. Il n'était plus de toute première jeunesse, l'âge commençait doucement à se faire ressentir mais il restait toujours un homme vigoureux, forgé par les efforts et les embûches que la vie lui avait mis sur le chemin.

Il sortit de sa poche un téléphone portable, il détestait cette technologie mais elle allait ici lui être utile. Il contacta promptement son médecin de bord, lui donnant les coordonnées du campement. Un médecin ne sera pas de trop pour tenter de ralentir les épidémies et atténuer les symptômes autant que possible.
    "Ted devrait arriver d'ici une bonne demi-heure, j'espère qu'il saura faire quelque chose pour cette situation."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Star
Pouvoir :: Lierre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Mar 20 Nov - 10:15

Comment ca mensonge ? Ils se fichent de Nissa ? Dans d’autres circonstances, ca aurait chié… mais la, ya pas le temps !

- Accepte le mensonge de ton ami si tu veux… Refuse le mien si tu veux… Sauf que je ne mentais pas. En arrivant, le médecin est allé dans la tente du chef et c’est en sortant qu’il m’a dit de venir avec vous. Je sais pas qui il a vu à l’intérieur mais je pensais que c’était le chef.

Sauf qu’une femme vient interrompre les paroles avec son bébé. ‘chier, ca tape dans les sentiments et ca sert la parole d’Enaël qui est de se débarrasser de la Védine. Vu que Nissa est enceinte, elle ne peut s’empêcher d’aller les aider… et elle quitte le groupe sous la dernière phrase de l’homme dragon. Mais l’elfe n’a pas dit son dernier mot. Le médecin-chef était à coté de la meute de 4x4 qui avait apporté les médecins ici. Les deux femmes et le petit s’approche de lui en courant.

- QUESTUFICHEICI !!! Je t’avais dit de trouver l’expédition !
- Je sais chef, j’ai trouvé une l’expédition qui y va mais on est a pied et la source est loin.
- Ah, y’en avait vraiment une ?
- Bah oui, vous m’avez dit de la trouver.
- Je pensais pas, je voulais juste t’envoyer loin d’ici. T’es pas ici pour faire ta star, il y a une crise sanitaire !
- Ah ?
- Sérieusement, t’a gobé mon argument à propos de tes pouvoirs Védins ?
- Euhhh oui, ca me semblait logique.
- Nan, il était bancal
- Et je fais quoi alors ?
- C’est simple, tu fiches le camp !!!
- Maiseuh !
- Chut, pas de mais !
- Ok

Alors que le médecin s’occupe de la femme et de son bébé qui ont suivi Nissa, l’elfe monte alors dans un des 4x4, le démarre et retourne vers les deux autres hommes de son futur groupe. Elle s’arrête à coté d’eux et klaxonne un coup :

- HEY !!! Faut que je vous explique un truc ! En fait le médecin-chef il voulait juste que je sois loin d’ici et il a inventé une histoire d’expédition pour que je disparaisse de sa vue. Mais il savait pas que vous en aviez réellement fait une et il a du m’avouer ça. Je veux lui montrer, lui et ses oreilles de chat, que je suis pas ici pour faire ma pub de star. J’veux vraiment aider… Alors, vous montez ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Sam 24 Nov - 10:55
Alors que la marche dans le sable avait commencé, laissant la Védine sur place, Edward me dit qu’il avait réussi à contacter son médecin et qu’il arrivait. D’un regard en travers (pour continuer à voir où je marchais), je lui dis simplement :
    « Merci. » En Lapharia.

À force de me côtoyer, il avait quelques petites bases et devait en savoir la signification. Il devait aussi savoir que pour moi, un mot en cette langue était plus fort que n’importe lesquels en français. Puis un bruit monstrueux déchira mes tympans et me figea sur place : une bête de métal rutilant venait se hurler de la façon la plus agressive qu’il soit. Même Lofti’ avait hésité à sortir pour attaquer et préserver un effet de surprise. Mais ce fut la mienne qui se lisait en y voyant Nissa stockée à l’intérieur. Je reculai, prêt à dégainer.

Mais je voyais le calme d’Edward…
    « Quelle est cette créature mon ami.. ? Comment faire confiance ? Monter dessus ? La chevaucher ? P-pour quoi faire ? Cette chose ne passe pas l’entrée que je connais. De plus, elle ne se situe plus qu’à quelques mètres dans la barre rocheuse là-bas [Je fis un signe de la tête pour indiquer la direction tout en ne lâchant pas du regard ce… truc]. Descends de ton géant et viens…»

Je savais que le dernier ordre allait faire désordre mais… je commençais à comprendre certaines choses et puis… À quoi bon se battre contre elle ? C’est comme si je demandais à la lune de ne pas se lever cette nuit pour contempler les étoiles. Et plus vite je m’éloignais de cette chose, plus je me sentais rassuré… donc il était urgent pour moi de mettre de la distance. Bref, je me retournais pour continuer notre route pour aboutir en quelques secondes devant une entrée cachée par des roches. Il ne fallait juste pas être trop gros pour passer : chose que je n’ai jamais été.

Au premier abord, c’était un boyau dense et obscur. Il descendait dans la montagne de façon insidieuse… Et après une bonne centaine de mètres à quatre pattes, nous aboutissions dans une de mes portions préférées du désert :

La Termitière:
 



~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin prez
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Le Port
Métier :: Chef des garde-côte
Pouvoir :: Le poulpe
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Mer 28 Nov - 10:36
Enael semblait content que le pirate aie contacté le médecin de bord du Black Poulp. Il lui fit savoir en s'adressant à lui directement en Lapharia. Edward ne connaissait pas vraiment cette langue mais à force de le côtoyer et de naviguer un peu partout à travers les mers, il avait finit par apprendre quelques mots de base de toutes les langues mythiques. Oh n'allez pas croire qu'il la parle mais il est capable de dire bonjour, au revoir, merci dans les différentes langues. Il savait en prime qu'une réponse directement en Lapharia venait du coeur lorsqu'elle était énoncée par son ami dans cette langue.
    "Hum, et bien, c't'un moyen de locomotion pour se mouvoir plus vite et sans dépenser notre énergie. C'pas dangereux quoi q'vu c'qui est au volant, c'est pas une certitude. T'as pas de raison de t'inquiéter, surtout si l'entrée est juste là, pas besoin de monter dessus."

Le pirate jetait un regard mauvais à la Védine qui ne semblait toujours pas avoir compris qu'elle n'était pas la bienvenue. Au moindre faux pas, il la transformerait en cure-dent.

Au bout de quelques secondes, ils arrivèrent à l'entrée de la grotte qui semblait assez étroite. Fort heureusement pour lui, le gabarit assez large du marin lui permettait tout de même de s'y faufiler. Il se demandait par contre qui pourrait avoir été assez con pour empoisonner l'eau de cette source. Un coup des Humains et des Védins ? Avaient-ils à nouveau percé le secret ? Il espérait que non mais le cas échéant, il vendrait chèrement sa peau et en emporterait le plus possible avant de chuter.

Ils pénétrèrent tous les deux dans la grotte sans prendre le temps d'attendre celle qui semblait décidée à les suivre comme un toutou. Ils cheminèrent tous les deux à quatre pattes pour commencer jusqu'à déboucher dans une sorte de salle plus vaste.
    "C'est qu'ça s'rait joli ici. Dommage qu'on aie pas de temps à perdre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Star
Pouvoir :: Lierre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Ven 30 Nov - 11:38

Bon bah la, c’est évident qu’ils ne veulent pas d’elle, même pas ils veulent écouter ses excuses… et en prime ils s’en vont par un passage ou le 4x4 ne peut pas passer. Tout ce qu’elle aura gagné, c’est juste une frayeur pour Enaël… Si Nissa le recroise, faudra qu’elle lui cause un peu de civilisation, il à l’air d’être à la ramasse.

- Bon ma p’tite Nissa, tu fais quoi maintenant ?
- Tu rentres chez toi...
- Nan, t’es folle ! On m’a demandé de venir pour soigner des gens.
- Oui mais le médecin il t’a foutu dehors, il t’aime pas.
- Dans ce cas, on fait ce qu’il a dit, on trouve la source de la petite rivière qui passait à coté du campement…
- Tu penses que tu pourrais remonter jusqu’à la source avec ton véhicule ?
- Je vais essayer et lui montrer que je suis pas inutile.
- Par contre appelle pas ton médecin, joins le grand chef, après tout ya bien le téléphone du 4x4, il est enregistré dedans.
- Bonne idée Nissa !
- Merci Nissa…
-[…]
- Voila maintenant que je me parle à moi-même… Ca y est, je commence à délirer !!! Même si je délire avec de bonnes idées.


La Védine redémarre alors son véhicule et cale le GPS pour retrouver le court d’eau qui passait pas loin. Il n’est qu’a quelques kilomètres de son emplacement. Elle la rejoint donc et remonte le court d’eau jusqu’à plus haut point qu’elle puisse atteindre en auto et sans difficultés. Son but ? Elle a un kit dans la voiture et il permet de détecter, si l’eau est potable ou non ainsi que les poisons standards. Il est pas compliqué à utiliser, sauf pour interpréter les résultats où il faut quelques connaissances médicales supplémentaires que Nissa n’a pas et qu'elle devra demander à un médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Lun 3 Déc - 18:38
En me relevant pour contempler la termitière, ma tête tourna et je fis quelques pas en arrière pour rencontrer la barre rocheuse d’où nous venions. Grâce à elle, je ne fis pas de faux pas et restai debout. Doucement ma gorge se nouait, me donnant l’impression que même ma salive ne passerait plus.

Fébrile, je passais une main trop fraîche sur mes yeux et sur mon front.
    « Tout va bien ? » Fit mon ami inquiet.

Et il avait raison. Je l’avais senti… je le savais en partant pour ici… Que j’ai moi-même bu de cette eau avant de me lancer à corps perdu pour soigner mes amis. Mais je devais rester fort pour eux… répondre à ces interrogations mortelles, pour eux. Qu’importe le prix.
    « O-on va faire avec. On a pas beaucoup le temps… »

Car chaque seconde peut faire basculer une vie à la mort. Je me sentais refroidir doucement, comme si mes organes eux-mêmes sentaient la cinglante bise de la maladie. Je remis bien en place la lourde écharpe que m’avait donnée Mère avant de retrouver l’équilibre et un semblant d’énergie.
    « Tu es contaminé aussi ? »

Je pris le parti de ne pas répondre. Énoncer la vérité me faisait mal… et lui mentir encore plus. Je me mis sur mes jambes et accélérai le pas : on devait faire vite.

Plus le temps passait, plus mon corps devenait lourd… Plus des sensations étranges me tiraillaient de l’intérieur. Je sentais mon énergie se consumer en un claquement de doigt : mais j’étais le guide. Je devais avancer. Je devais les aider…

Un peu comme une litanie, je me répétais en boucle qu’ils avaient besoin de moi…
Qu’ils ont besoin de moi…
Ils ont besoin de moi…

Je zigzaguais parmi ces trous érodés par le sable. Tantôt à droite, tantôt à gauche… mais toujours sûr de mon chemin. Parfois on devait se plier… parfois longer des parois… Après avoir franchi en rampant un trou nous laissant pile-poil passer : nous atterrîmes dans des boyaux frais et humides, illuminés par des lucioles enfermées dans des bocaux de verre.

J’eus beaucoup de mal à me redresser… Car un horrible mal de ventre me pourfendait.

Et après avoir vomi, je ne me sentais que plus tremblant…

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin prez
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Le Port
Métier :: Chef des garde-côte
Pouvoir :: Le poulpe
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Sam 8 Déc - 10:22
La Védine avait refusé de leur emboîter le pas... Tant mieux. Après tout, cela leur ferait une gène de moins. Ils auraient une plus grande latitude pour utiliser leurs pouvoirs en cas de besoin. Les deux hommes cheminaient et le pirate n'était pas dupe, il n'avait initialement pas fait le rapprochement que l'Esertari avait également bu de cette eau contaminée. Maintenant, le lien était évident, son ami avait de plus en plus de mal à se mouvoir. Le pirate était inquiet pour lui mais le cachait, il était un homme, un dur, un tatoué, il ne pouvait montrer cela.

Il aurait pu lui proposer de l'aider en le soutenant mais il ne le fit pas, pas pour le moment, tant qu'il avait la volonté et la capacité d'avancer seul, Edward savait éperdument qu'il refuserait son aide. Le trajet était de plus en plus fastidieux pour son ami mais l'avancée continuait, rien ne saurait l'arrêter, il avait une mission à accomplir. Ils débouchèrent finalement dans des boyaux plus frais, illuminés par des lucioles enfermées dans des bocaux en verre.

Il allait poser une question à Ena mais il ne le put, les symptômes commençaient à gagner du terrain sur l'organisme de l'Esertari qui n'eut d'autre choix que de libérer sa bile et son dernier repas. Il était temps que le marin propose son aide.
    "J'sais que tu as une certaine fierté et j'la comprends très bien mais t'aurais p'têtre besoin d'un peu d'aide non ? J'vais essayer de t'épauler s'tu veux bien."

Il se posait une autre question et il enchaîna sur elle.
    " On est encore loin de la source ? J'suis pas sûr que tu vas encore pouvoir longtemps continuer à crapahuter comme ça"

Le pirate devait savoir à quoi s'attendre. Il devrait peut-être continuer le chemin seul, laissant son ami derrière lui le temps de terminer le chemin et de prélever des échantillons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Star
Pouvoir :: Lierre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Dim 9 Déc - 20:32

La Védine continue donc à remonter la rivière sans rencontrer de difficultés ou d’embuscade l’empêchant d’avancer. Mais le terrain commence à devenir de plus en plus difficile et finalement, le véhicule ne pourra plus avancer car la source s’enfonce dans la montagne. Bah oui, c’est un 4x4, pas un tunnelier… D’ailleurs, Enaël aurait fait quelle tête devant un tunnelier… C’est quand même des monstres mécaniques. Il a tout de même failli faire une attaque en voyant le 4x4 alors le tunnelier… Mais je m’égare (gare. Ah non ca marche pas là).

Nissa gare son véhicule comme elle le peut et se dirige alors vers la source. Elle sort son kit de détection qui se compose de plusieurs bandelettes imbibées de liquide réactif ainsi que quelques éprouvettes pour récupérer l’eau de la source. L’elfe s’installe donc près de l’eau et prépare le matériel. Elle met de l’eau dans les différentes éprouvettes et insère ensuite les bandelettes, en attendant une quelconque réaction… Sauf qu’elle ne sait pas interpreter les résultats. Elle bouche les éprouvettes et inscrit au feutre dessus quelles bandelettes sont dans chacune d’elles, car c’est noté sur leur paquet. Au cas ou, elle remplit et bouche une éprouvette ballon avec de l’eau de la source, dans le cas ou le médecin général voudrait vérifier son test…

En effet, une fois tout bouché et rangé, elle se donne comme objectif de rentrer en ville pour aller à l’hôpital général avec ses échantillons. Elle ne rencontre encore aucune difficulté en route et arrive, au bout d’une heure de route, à sa destination. Elle explique sa situation à l’accueil et se fait emmener dans la salle des opérations, l’endroit ou les différentes équipes de la croix rouge sont coordonnées. Elle se fait réprimander par ceux qui y sont car elle a volé le véhicule. Mais elle arrive quand même à expliquer son cas, l’anti-védinisme de son médecin-chef étant connu dans le service.

Elle donne alors les échantillons aux médecins de la pièce qui sauront determiner s’il y a un poison ou non dans cette source. Dans le cas ou il y en a un, l’échantillon dans l’éprouvette-ballon devrait pouvoir être analysé pour trouver ce que c’est. Si l’eau est potable, ils sauront contacter les différentes équipes sur le terrain pour leur donner cette information, ce qui devrait permettre de sauver beaucoup de gens sur place. Dans les deux cas, Nissa a terminé ce qu’elle avait à faire et est autorisée à rentrer chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Mer 12 Déc - 23:32
    « C-ce n’est pas pour moi que tu devrais avoir peur… En tout cas, mes pensées s’envolent bien plus loin qu’à ma petite personne… »

Je raclai ma gorge et crachai par terre, tentant tant bien que mal de retirer le feu de l’acide à travers mon corps. Mais je sentais que mon ventre n’avait pas fini de rejeter mon énergie et ma hargne… Une main sur la paroi de roche, une autre sur mon ventre, j’essayais de dompter la douleur… mais les salves étaient de plus en plus proches et je n’avais d’autres choix que de me plier à la volonté de cette maladie.
    « C‘est mon peuple qui a besoin d’aide… Je ne peux pas abandonner maintenant… Je ne peux pas les abandonner… »

Doucement, je me redressais, luttant contre les attaques intempestives de mon estomac. Je crois que je n’ai plus rien à rendre… Je pris une bouchée d’eau juste pour rincer ce goût si caractéristique. Je ne pris pas le pari de l’avaler.
    « Ce n’est plus très loin… Encore quelques minutes… »

Oui, si tu savais encore tenir sur tes pieds. Je sentais mes jambes flageller sous mon poids. Je devais tenir… Je ne peux pas les abandonner… Ils ont fait tellement pour moi, sans compter jamais. Je ne veux pas être un lâche, un faible… Je veux les aider : je dois les aider… Leur apporter l’amour et l’espoir qu’ils ont bien voulu de dispenser durant ces longues années. Alors que j’entamais un pas, ce fut la forte silhouette de mon ami qui m’évita de tomber lourdement sur le sol. C’est à cet instant que je me rendis compte à quel point j’avais froid et vis que mon corps avait dégénéré. De douces tâches piquetaient mes mains qui s’étaient vallonnées. Ma respiration et la vigueur qui transcendaient mon corps n’étaient que souffle timide et fatigue. Si on m’allongeait là, je me recroquevillerai tel un enfant dans le ventre protecteur de sa mère et partirait pour un monde moins douloureux. Le sommeil me fauchera une première fois… et si rien ne se passe, peut-être que…
    « Courage, on y est presque. »

Comme une poupée de chiffon, je me laissai porter en perdant doucement la notion de la réalité. Si j’avais mal quelques secondes avant, à présent, mes sens n’étaient que coton.

Ils alignèrent 5-6 pas avant qu’Enaël s’effondre pour de bon, ne pouvant tenir sur ses jambes. Aussitôt, je sortis de son bras tout en lançant un regard à Edward.
    « Je n’ai plus de contact avec lui… I-il ne dort pas réellement… Mais il n’est pas mort. »

J’étais inquiet, je sentais que notre lien était en perdition… que je ne pouvais plus communiquer avec lui. Je voyais ses traits tirés et sa peau pâle… Mon cœur saignait de la phrase que j’allais prononcer :
    « Je connais le chemin… Laissons-le ici… recouvrons-le et laissons lui un peu d’eau… Faisons vite. »

Car s’était le meilleur moyen de le récupérer au plus vite ! Avec un peu de chance, la Védine nous aura suivi de loin…

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin prez
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Le Port
Métier :: Chef des garde-côte
Pouvoir :: Le poulpe
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Lun 17 Déc - 19:34
Il ne fallut que quelques pas avant que son ami ne s'écroule au sol. Fort heureusement, l'Atlantin eu le temps de ralentir un petit peu sa chute. Il semblait avoir perdu connaissance car à l'énoncé de son prénom, il n'y eu aucune réaction. L'homme ne paniqua pas, il avait l'habitude de voir des membres de son équipage blessé. Il se pencha sur lui, il n'était pas un spécialiste mais savait tout de même comment vérifier le pouls. A ce moment, un dragon surgit du corps de l'Esertari, il le connaissait bien pour avoir à de maintes reprises eu l'occasion de discuter avec lui.

Il suivit donc les conseils du dragon, s'arrangeant pour qu'il soit le mieux possible installé. Il le recouvrit ensuite d'une couverture, déposant ensuite deux de ses doigts au niveau de son coup pour tout de même tester le pouls de celui-ci. Une fois cela fait et rassuré, il se redressa s'empressant de suivre le dragon sur le peu de distance qu'il restait pour atteindre la source. Il s'empressa une fois arrivé au pied de celle-ci de remplir un petit flacon avec de l'eau potentiellement contaminée.

"Va falloir qu'on se grouille l'cul pour le retour. J'sens que j'vais avoir un malade à porter jusqu'à l'entrée."

Un peu plus haut, vers le sommet de la montagne, lieu d'où jaillit l'eau, une demoiselle (#Crédine) paraît-il effectuait également un prélèvement. Elle s'empressa de se rendre en ville pour le déposer aux médecins de l'hôpital. Certains bougonnèrent en l'apercevant, ils n'avaient d'autre choix que de l'écouter et de prendre ce qu'elle leur tendait. Une fois que celle-ci eu quitté la pièce, ils jetèrent purement et simplement le récipient plein d'eau dans la poubelle du couloir. Elle n'était pas la première artiste à passer donner de l'eau et à leur faire perdre du temps juste pour se rendre intéressante.

Pendant ce temps là, au fond de la grotte, Ed avait commencé à rebrousser chemin, il se dépêchait mais un petit obstacle se présenta sur sa route, le tunnel n'était plus de toute première jeunesse et un éboulement survint. L'atlantin et le dragon se retrouvait maintenant séparé par un mur de pierre de leur ami inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Ven 21 Déc - 21:34
Constamment, je tentais de rétablir le contact avec mon filleul : mais je me heurtais à ses rêves ou son esprit endormi. Mais il était encore vivant, bien que la température et les couvertures n'étaient pas optimales pour ses maux… Il faut malgré tout faire au plus vite. Je montrai le chemin en volant, nous atterrîmes dans une immense grotte presque à 100% immergée. J’avais l’impression que des êtres magiques tant que mythologiques avaient pris possession de ces lieux esseulés. Des ombres dansaient avec des lueurs éthérées en ces eaux claires. J’aurais pu rester si le froid et le tintement entêtant du temps ne me rappelaient pas la réalité.
    « Allons-y. »

Nous fîmes demi-tour et rebroussâmes chemin… Jusqu’à ce qu’un éboulement nous boucha la voie. Une peur panique prit possession de mon être : Enaël !! Est-il là-dessous ?! Je ne ressentais rien : pas de douleur, pas de peur, pas de lutte corporelle… Mais cela ne voulait pas dire qu’il ne soit pas plus en danger malgré la distance ! Mon sang ne fit qu’un tour : aussitôt je me grandis tout en développant ma force. À l’aide de ma gueule, de ma queue ou de mes serres, je retirais les blocs et creusais un chemin.

Enragé que j’étais, je n’avais pas senti venir le coup… Rude et jamais ressenti.

« OUAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRHH !!! »

Ce hurlement sortait du plus profond de mes tripes, comme une alerte pour un danger imminent. J’avais eu l’impression que la mort me reprenait dans ses bras, m’auréolant de coton et de douceur glacée. Peut-être avais-je disparu l’espace d’un instant, réapparaissant comme par miracle ? Qu’importe ce que je faisais, je m’étais affaissé de tout mon long, respirant lourdement.
    « E-Enaël est en danger… Il faut faire au plus vite ! Sinon j-…»

Je me remis à souffrir, à me tordre de douleur, ramenant à moi ma queue et me contorsionnant pour trouver une position antalgique. J’avais l’impression que mon corps se dématérialisait et se ressoudait par moment… Suis-je de ce monde ou en partance pour un autre dans lequel j’avais reposé pendant plus de 300 ans ?

La voie avait été ouverte sur une petite distance, peut-être suffisamment pour accéder à l’autre côté. Me sentant plus stable, je revins à ma forme centimétrique…

    « Porte-moi et allons-y… Sinon tu risques de te sentir bien seul… »

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin prez
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Le Port
Métier :: Chef des garde-côte
Pouvoir :: Le poulpe
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Sam 5 Jan - 22:21
Le coup était dur à encaisser pour le Pirate, ils n'avaient vraiment pas besoin de ça. Un mur de pierre se tenait maintenant devant eux et vu l'épaisseur, il leur faudrait un certains temps pour se frayer un chemin à travers. C'est ce qu'il pensait mais il se détrompait car le dragon avait plus d'un tour dans son sac, changeant sa taille, il leur débouchait un passage. De temps à autre, le dragon semblait disparaître puis réapparaître. L'homme comprit rapidement que son ami devait-être dans un sale état pour provoquer de tels anomalies chez Lofti. Une fois un passage creusé, l'Homme s'engouffra dans le tunnel creusé emportant entre ses bras un dragon de bien petite taille maintenant. Il rampait, usant ses coudes, déchirant un petit peu sa tenue mais il n'en avait cure. Il n'avait plus qu'un seul objectif, tenter de sauver son ami avant qu'il ne soit trop tard. C'est cahin-cahan qu'il déboucha de l'autre côté des gravas, Enaël toujours allongé sur le sol inconscient. Une petite marque ensanglantée au niveau du front, sûrement un caillou qui avait dû le heurter. Il aurait pu mettre une gaze mais il n'en possédait pas et le temps leur était compté en prime.
    "J'le prend sous mes bras et on se barre d'ici avant qu'y ai un nouvel éboulement, pas envie de finir enterrer vif même si c'est en d'bonne compagnie. Tu penses tenir l'coup Lofti ? Ca fatigue pas plus Enaël de te garder sous cette forme ? Faut essayer de l'économiser l'plus possible j'pense".

Il souleva l'homme du sol, bandant les muscles, fort heureusement pour lui, la corpulence de l'Esertari n'était pas trop élevée ce qui lui permettait de le tenir dans ses bras et de continuer à avancer. Il avançait, avançait aussi vite qu'il le pu. Pourtant, il dû à un moment se stopper net devant un choix Cornélien, devant lui deux voies se tenaient et il ne savait laquelle suivre.
    "Tain, j'vais par où maintenant ? J'pas pris la peine de mémoriser le chemin exacte par lequel on est venu."

Soit on lui indiquait la direction, soit il laisserait faire son instinct. Le chemin le plus à gauche où le plus à droite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Mer 9 Jan - 21:20
Pris dans les mains calleuses de mon ami, je me permettais de fermer les yeux et d’analyser ce qui venait de se passer. Mon corps tremblait encore de cette douleur si… irréelle ? Je ne l’avais jamais connue, pas même en étant Esertari. À présent, je redoutais de la ressentir une nouvelle fois. Venait-elle de moi ? Ou d’Enaël ? Dans quel état est-il ? Si je peux encore penser, c’est qu’il n’est pas mort… et puis, je ressens la chaleur de son âme, même dans les limbes de l’inconscience. Malgré tout, l'angoisse de le perdre m'enserrait la gorge.

La délicatesse du pirate était… rudimentaire. Bon certes, le chemin était étroit et peu sûr, mais je me faisais brinquebaler violemment, prenant de temps en temps sur le coin de la gueule des arrêtes rocailleuses. Il coinça, sans prendre garde, une de mes pattes entre la roche et son corpulent thorax, m’arrachant un grondement. Je comprenais l’empressement d’Edward, je ne disais rien, souffrant presque en silence, attendant comme lui le moment où je verrai mon protégé de mes yeux.

Il n’en fallut pas plus pour que mon cœur se desserra : il était là, allongé, saignant du crâne. Ce fin filin était peut-être une des preuves du pourquoi de mes crises. À cet instant, je ne me sentis jamais aussi proche d’Enaël : la légende disait vrai, s’il mourrait, je m’effaçai.

Quand mon ami déplaça mon filleul, la douleur revint, me faisant hurler. Et si j’entrais en lui, pouvais-je me soustraire à cette souffrance ? N-non… J-je me devais d’aider Edward. L’embrouillamini qui régnait dans mon esprit me fit répondre :

    « Gauche…. »

Alors qu’il est bien connu que dans cet état, on faisait des erreurs grossières.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin prez
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Le Port
Métier :: Chef des garde-côte
Pouvoir :: Le poulpe
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris Dim 13 Jan - 16:21
Le hasard, une indication ? Oui, il était sauvé, il savait maintenant où il devait se rendre. Comme quoi, de bonnes informations étaient utiles pour s'en sortir plus aisément. Il emprunta donc le chemin de gauche continuant de s'enfoncer dans le tunnel. Il avançait rapidement, enfin aussi vite qu'il le pouvait, son ami toujours dans les bras et le piaf draconique sur les épaules. Le tunnel semblait se rétrécir de plus en plus alors qu'il cheminait. Un tournant à droite qu'il franchit et à sa grande surprise, il dût freiner en urgence, le tunnel débouchait sur une impasse...

Sans s'en rendre compte, son pied actionna un mécanisme, probablement destiné à piéger un animal ou bien des impudents un peu trop distrait. Il sentit le sol se dérober sous ses pieds et tomber doucement dans le fond d'une fosse qui ressemblait fortement au genre de piège que l'on pourrait voir dans un Indiana Jones, les pieux en moins. C'est dans un fracas tonitruant que le corps musclé du pirate heurta le fond lui laissant pousser un cri de douleur lorsqu'il sentit un des os de son épaule. Il avait par réflexe mis son corps en avant afin de protéger l'Esertari de la chute.
    "Non de dieux qui c'est l'con qui a mis un trou ici. Si j'le trouve, j'lui pète les dents."

Son regard une fois la rage passée se tourna vers son compagnon, il semblait toujours vivant et fort heureusement ne semblait pas avoir pris trop cher lors de la chute. Ils étaient bel et bien coincé pour le moment, les parois semblaient un petit peu trop escarpées que pour permettre une remontée surtout en portant quelqu'un avec soi. Ils allaient devoir trouver une solution et rapidement. Crier à l'aide dans un tel endroit serait peine perdue mais pourtant, une voix féminine se fit entendre.
    "Vous avez besoin d'aide ?"

Sur le rebord du trou se tenait une dame de courte taille, le visage enveloppé d'une chevelure rousse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission : Épidémie chez les Esertaris
Revenir en haut Aller en bas

Mission : Épidémie chez les Esertaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Gemma :: Galerie des limbes-