AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Sortez moi de là!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Atlantin Admin
avatar
Age : 45

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Gérante de cybercafé / agent du Magister
Pouvoir :: Hacker
MessageSujet: Sortez moi de là! Dim 25 Nov - 12:14
Mais il lui a pris quoi à la Juge??? Elle a fait un truc mal pour vouloir la punir comme ça? Non, mais sérieux : l'envoyer dans le désert rencontrer un sombre inconnu pour prendre des cours de self défense...

Dans le DESERT, bordel! Il y fait toujours trop chaud ou trop froid, systématiquement trop sec, c'est aride, sans vie, sans ... rien. Que du sable, du sable et éventuellement du sable. Allez savoir à quel abruti arrogant elle avait été adressée en plus? Fait chier! Au pire, elle dit qu'elle a trouvé personne et elle rentre dans une heure. Après tout, c'est grand le désert, facile de pas trouver quelqu'un. Surtout s'il a pas son portable pour le géolocaliser. Non, parce que là elle perçoit personne à porter immédiate avec un tant soit peu de technologie sur lui. A part le flot d'informations qui arrive en vague de Mirah à l'ouest, y a rien.

Faut avouer que c'en est presque reposant par rapport à la ville. Y a toujours le bruit en fond sonore, mais pas de ces pics d'information indisciplinée qui vous vrillent les tempes et vous foutent des migraines.

Bon sérieux, il fout quoi le demeuré chargé de lui apprendre à botter des culs. Parce que c'est vrai que c'est tellement utile de se fighter quand on est à l'arrière des combats.

Elle râle l'atlantine, mais c'est surtout car la peau lui tire et qu'elle a du quitter le confort de la ville. Mais elle sait bien que Moïdran le fait pour une bonne raison. Elle a eu vent de la mésaventure au cybercafé. Elle lui a fait la morale et remercié le destin que le chef des gardes cote soit dans le coin pour réagir. Aby a bien essayé de dire qu'elles se seraient débrouillé avec le tazer. Mais il faut avouer qu'il y aurait bien un moment où elle n'aurait pas toujours quelqu'un pour sauver ses arrières et avec son pouvoir, des personnes mal intentionnées pourraient vouloir la kidnapper ou pire la neutraliser. Donc oui, elle râlait et pas qu'un peu. Mais elle était là, une guirlande de gourdes d'eau autour de la taille, à pester en attendant le pauvre instructeur qui allait devoir supporter sa mauvaise humeur pour tenter de lui inculquer les réflexes indispensables à sa survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari quête
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Apprentie chercheuse
Pouvoir :: Alchimie
MessageSujet: Re: Sortez moi de là! Ven 30 Nov - 18:47






Sortez moi de là!



Héhéhé, Ahahahah ! Qu'est-ce que c'est drôle de faire tourner Anz en bourrique ! Le pauvre doit devenir fou. Mais ça me fait un bien fou, huhu~. On pourrait presque dire que nous faisons un cache-cache entre les temps, derrière les tentes, parfois même DANS les tentes... Bien sûr, uniquement dans celles où je ne vais pas me faire gronder. Sauf qu'Anz ne les connait pas toutes, ces tentes-là, alors parfois il se fait courir après. Je me souviens surtout de la personne qu'il a dérangée alors qu'elle essayait de faire à manger ! Les couverts ont un peu volé, et j'ai bien rit. Un peu trop parce qu'il m'a bien vite repérée et notre petit cirque a continué.

Jusqu'au moment où j'en ai eu marre et que je me suis fait de plus en plus discrète. Recherchant un endroit un peu plus calme, je me suis donc éloignée du campement. Pas trop non plus, parce que ce serait le coup à se perdre dans cet endroit. Une fois enfin seule, j'ai réduit mes précautions et tranquillement grimpé sur une dune. Glissant par moments, les cheveux au ventre, je profite de l'instant et du calme. Puis beaucoup de la chaleur, mais ça c'est comme toujours.

La dune enfin grimpée, j'aperçois une vue comme on en voit partout dans le désert. Des dunes, partout, du sable qui vole, et... et... Juste en bas de la dune où je suis perchée, il y a une fille ayant des cheveux aux couleurs improbables ! C'est sûrement l'une des nôtres, tiens ! Qu'est-ce qu'elle fait ici ? Elle s'est perdue ? Dans tous les cas, elle ne semble pas m'avoir repérée...

Un immense sourire aux lèvres, j'entame donc la descente en courant. Heureusement, je prends rapidement de la vitesse. Une fois suffisamment proche, mes jambes ont simultanément quitté le sol pour sauter sur ce dos inconnu en lâchant un cri assez grave. J'aurais pu crier "A l'abordage !", ça aurait eu le même effet. Toujours est-il que nous avons probablement fini la tête la première dans le sable... ! Opération réussie !

Codage par Libella sur Graphiorum



~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari Admin
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Protecteur Esertari
Pouvoir :: Liaison draconique terrestre
MessageSujet: Re: Sortez moi de là! Jeu 6 Déc - 20:39
Le soleil ne s’était pas encore levé que le sommeil m’avait chassé. Couché sur mes coussins, j’ouvrais les yeux sur un monde sombre et froid. Je resserrai la couverture autour de moi alors que je sortais de mon cocon de confort. Le feu au milieu de ma tente s’était tari mais je ne pris que quelques minutes à le raviver. Après, je mis une lourde théière en fonte à chauffer tandis que je pris le temps de faire mes ablutions matinales.

Alors que la chaleur me cajolait le dos, j’entendis le doux gémissement de l’eau frémissante. Je versai un cocktail d’épices et de thé à l’intérieur, laissant la vapeur encenser mon intérieur de ses odeurs exotiques. Je m’habillai de mon éternel pantalon noir et de mon kimono pourpre et bleu roi. Je bus deux tasses et apposai presque mes mains à même le feu : dieu que le froid était entré loin en mon être.

Sans plus de cérémoniel, je pris mon katana, testai son affûtage de la peau de mon pouce et sortis affronter cette nouvelle journée. Les vents violant de cette nuit avait déplacé suffisamment la dune d’Est pour que je puisse contempler l’aurore de mon entrée. L’air encore frais et humide emplit mes poumons, me revigorant.

Comme à mon habitude, je fis trois pas en avant et me mis en position : les pieds bien ancrés dans le sol, les genoux légèrement fléchis, le dos droit, les mains en avant, présentant mon arme à l’horizontal, la tête droite et les yeux fermés, face au soleil naissant.

Inspiration.
Expiration.
Inspiration.
Expiration :

d’un geste fluide je portais le poids de mon corps sur une jambe portée à l’arrière par un arc de cercle, mettant ma main gauche à mes hanches, la droite sur la garde de mon sabre, position défensive, prêt à dégainer.
Inspiration.
Expiration :

basculer le poids du corps sur l’avant, garder sa jambe forte chargée, frapper avec précision du bout du fourreau l’air ambiant.
Inspiration.
Expiration :

frapper du pied, poser le pied, fente, passage de l’arme dans le dos, descendre plus bas dans les jambes…

Et ce, jusqu’à ce que ma danse offre au soleil assez de temps pour devenir puissant et me rendre ma jeunesse. La chaleur de ces positions, de mes muscles qui se dérouillent, de mes tendons qui s’étirent, de mes os qui s’alignent, de mon esprit qui englobe parfaitement mon corps, de ma notion exact de ce qui se passe autour de moi par mes différents sens… me nourrissaient. Elles s’imprimaient en moi, chargeaient mon instinct et aiguisaient mes réflexes. Au point que cette arme ne soit plus un bout de fer mais bien l’extension de mon bras droit. Son poids et son équilibre n’ont plus aucun secret : je pourrai jongler face aux Humains pour honorer les pratiques de mes ancêtres. À condition que j'en croise un.

Il était temps que je me mette en route : le soleil me servant de montre. Pieds nus dans le sable, je m'offris un premier jogging entre les dunes pour rejoindre le point de ralliement. J'avais hâte que ce cours commence... car marre de surveiller une porte close. Et puis, j'aimais entraîner les petits jeunes du Magister : un peu de contact humain -si j'ose dire-. En contournant la dune, je me surpris à voir un roulé-boulé de deux corps, un mélange fort détonnant en couleur. Le sourire aux lèvres, les bras croisés sur mon torse, j'observais les demoiselles se séparer. Et je crois d'ailleurs reconnaître les deux protagonistes...
    " Cameies, ce n'est pas une façon de saluer nos invités de la ville ! Je ne savais pas que tu te joignais à nous pour l'entraînement."

Je fis face à Aby, toujours mon sourire amusé sur les lèvres : je tentai de l'aider à se relever :
    " Pour une surprise ! Je ne pensais pas tomber sur toi ! Bienvenue dans le désert de Mirah, je serai ton maître d'arme."

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Atlantin Admin
avatar
Age : 45

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Gérante de cybercafé / agent du Magister
Pouvoir :: Hacker
MessageSujet: Re: Sortez moi de là! Sam 8 Déc - 21:53
Gné?


Mais, mais, mais ça vient d'où cette attaque de bourrin? C'est quoi qui lui a sauté dessus? Un animal? Y a des animaux dans le désert? Bordel mais c'est quoi ce truc? Lache moi sale bête, lache moi ou je t'explose!


C'est à peu près ce qui venait de passer dans le crâne stupéfait de l'atlantine qui venait de se faire sauvagement agressée par une brute animal... Du moins dans sa vision des choses. non parce qu'un humain, elle l'aurait entendu arriver à des lustres. Pas le crissement des pas, ça elle aurait été infoutue de songer à y faire attention, mais elle aurait perçu son portable, sa montre connectée ou toutes ces petites merveilles de technologie dont l'homo sapiens standard ne savait pas se passer. Sauf que là non. Donc en bonne résidente des villes, le calcul binaire avait été des plus simples : il s'agissait d'un féroce animal sauvage, qui lui valut de pousser une mélopée bien sentie d'injures plus fleuries les unes que les autres. Jurons qui se figèrent dans sa gorge quand elle parvint à se dépêtrer de l'amas de membres qu'elles étaient devenues pour réaliser que son sauvage agresseur était une petite Esertari guère plus âgée qu'elle.

- Non mais faut te faire soigner là! Ca se fait pas de se jeter comme ça sur les inconnus! T'as un grain, t'es demeurée ou tu fais exprès? Tu m'as foutu une de ces trouilles sérieux, non parce qu...


C'est dans ces instants là qu'Aby se dit qu'elle aurait mieux fait de rester dormir et de dire à la Juge qu'elle n'était pas assez en forme pour aller dans le désert. Sérieux, envoyer une atlantine dans le désert aride : fallait avouer que c'était déjà une torture en soi. Mais là... alors là! De tous les personnes aptes à lui donner quelques cours pour se défendre, il avait fallu qu'elle choisisse le crétin des bains! Sérieux! Non mais sérieux? Surtout qu'il avait pas l'air d'avoir amené la bestiole, la seule chose un tant soit peu cool chez lui et qui valait la peine. Ben nan, mister crétin avait décidé de se radiner en solo. La dèche...

- si ça peut te rassurer, je ne pensais pas tomber sur toi non plus... Ni que ta copine me tomberait dessus en plus. Sérieux, vous avez pas un grain par chez vous : vous avez toute la dune c'est ça?


Sérieux, non sérieux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sortez moi de là!
Revenir en haut Aller en bas

Sortez moi de là!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» Sortez vos chapeaux de fêtes et vos divers accessoires de festivités.
» MI3 ► enfermez des gens qui se détestent, attendez quelques minutes et sortez le pop corn
» [event cal] 30/08/2009 : sortez vos monstres !
» Vamos a la playa (et sortez les serviettes !) Marie ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Esertari :: Désert-