AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

PAN PAN {Sherlock} [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Dim 28 Juin - 11:50
    Il faisait nuit. Car ce genre de choses n’arrive que la nuit. Son pas n’était pas pressant, il prenait ce chemin chaque jour. Pourquoi lui arriverait-il quelque chose cette fois ? Pourquoi ? Il ne pleuvait pas. La légère lueur des lampadaires suffisait pour se repérer dans les diverses rues et ruelles. Une brise fraiche passait de temps en temps, quand un bâtiment ne lui faisait pas obstacle. C’était une nuit sans étoile, mais sans pluie non plus. Calme et silencieuse. Il ne doutait pas de ce qui lui arriverait. Pas cette fois.

    Un autre homme attendait là, dans l’ombre d’une jointure entre plusieurs ruelles. Il était encapuchonné. Il était armé. Connaissait-il sa victime ? Oui. Il savait qu’elle passerait par là. Il n’avait plus qu’à attendre que sa cible arrive et passe devant lui sans le remarquer, car il n’irait pas dans la ruelle où il se trouve justement. Ainsi, lui le verra, et pourra agir en toute sécurité dans son dos.

    Et il attendit.

    Et il le vit.

    Et il l’attaqua. L’agrippant avec véhémence, un bras passant à l’avant sous sa gorge, l’autre pointant un pistolet sur sa joue. Il était en sueur et la respiration lourde. C’était un exercice stressant. Il ne voulait pas arriver jusque-là, mais il n’avait pas le choix.

    « Tu sais qui je suis n’est-ce pas ? Reprends-moi au club et il ne t’arrivera rien ! »

    Au club ? Celui de tir où la victime officie. L’homme a été radié depuis peu, soit disant il serait trop instable pour porter une arme. Il se serait emporté la dernière fois qu’on avait critiqué ses résultats de tirs. On raconte qu’il aurait menacé la personne de lui montrer s’il parviendrait à toucher son nombril. Peut-être avait-il un peu bu aussi ? Pour quelques-uns, c’est un art. Pour la plupart, un exutoire. Une forme de barbarie primaire, mais contrôlée par diverses réglementations. Sauf que quand on nous enlève cette échappatoire, voilà ce qui advient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Lun 6 Juil - 0:21
L’automne n’est réellement pas loin et on le sentait si par inadvertance on avait oublié sa veste. Nouant son échappe bleu autour de son cou, Sherlock se baladait dans les rues, les mains rangées dans ses poches. Son manteau était fermé autour de lui, taillé parfaitement pour sa morphologie longue et fine. La nuit s’était installée autour de lui sans qu’il y prenne garde. Depuis combien de temps déambulait-il ? Lui-même ne le sait pas exactement. Attention, ne croyez pas qu’il s’est perdu : que nenni. Sa distraction pendant les deux premiers mois de déménagement est d’apprendre par cœur la ville dans laquelle il vit. Bon, cela est devenue une île mais qu’importe. La connaissance topographique de l’endroit peut sauver des vies.

Le violoniste bifurquait dans les ruelles inconnues. Il n’attendait rien de cette visite. L’anglais n’était qu’une ombre de plus entre les lampadaires. Cependant, des pas pressés, un arrêt immédiat et des chuchotements louches, attirèrent son attention. Ne marchant plus que sur la pointe des pieds [pour éviter le bruit de son talon], il s’approcha discrètement de la scène et son visage s’assombrit quand il comprit le comment. Un homme menaçait un autre avec un pistolet, simplement pour une question de club. Quel club ? Ne comprenant pas tout, il décida de rester en retrait, surtout qu’il ne sait qu’à moitié comment réagir dans ce genre de situation. Cependant :
    « Police ! Veuillez déposer délicatement votre arme par terre et lever les mains en évidence ! »

Ai-je bien dis plus haut qu'il voulait rester en retrait ? C'est bien ce que je pensais, cet homme n'a pas les mêmes définitions que moi. Il était certain que la voix avait retentit au niveau de la gauche du couple, au niveau du sol dans une des ruelles qui menaient à ce même boyau. Cette ruelle était remplie de poubelle, de gouttière et autres déchets. Ce n’est pas un quartier de première qualité. L’agresseur répondit, décontenancé :
    " Ce... C'est juste un exercice, une mise en situation. Ce n'est même pas une vraie arme. "

Cependant, pendant qu’il fabulait, l’agressé tiqua, hurla en dedans et se débattit. Si ça avait été une réelle mise en situation, il l’aurait prouvé en lâchant son acolyte. Sans doute moins nerveux aussi… Aucun détail ne se perdait pour le regard affuté qui se baladait dans la pénombre. La voix retentit à nouveau, du même endroit :
    « Lâchez votre arme j’ai dit ! À terre ! »

Un énorme bruit métallique cassa le silence de la nuit. Il provenait d’une rue adjacente.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Ven 10 Juil - 9:17
    Il y a cru. Il y a vraiment cru au début. Surtout avec ce bruit métallique cinglant la nuit. Sauf qu’un chat se mit à courir dans la nuit immédiatement après. C’était donc sans doute à cause de lui. Il avait paniqué, mais c’est passé. Il se sent même honteux d’être tombé ainsi dans le panneau.

    Tout le monde sait qu’un policier doit d’abord se présenter. Or, il n’y avait personne. Personne de visible. Aucun badge placé en visuel. Aucun policier sous ses yeux avec une arme braquée sur lui. Pourtant, c’était la procédure, la façon dont un policier aurait dû réagir.

    A partir de là, il y avait surtout une explication plausible : c’était une voix provenant d’un film d’une télévision du voisinage. Ou d’un jeu, une cinématique. En tout cas, il s’était fait purement et simplement berné. Il retrouva donc son calme d’avant et se tourna de nouveau vers sa victime, lui libérant la bouche :

    « Bon, alors, tu me reprends n’est-ce pas ? Ou bien dois-je te montrer à quel point je tire avec précision ? »

    Bon, à cette distance ce n’était pas bien compliqué, il fallait l’avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Mar 29 Sep - 11:32
Mais il se fiche de moi ?! Agacé et un peu stressé, Sherlock mit en place une seconde tentative. Il faudra être rapide et efficace, mais il n’avait pas d’autre choix. Rien que l’idée le frigorifiait. Un sourire pincé assombrit ses traits quand il tenta d’être discret au possible. Il sentait dans sa poitrine son cœur battre, le sang qui affluait dans son cerveau, l’air qui passait dans ses poumons. Ce qu’il allait faire était tout à fait risqué mais étrangement, il se sentait bien, en vie, excité. Il respira un bon coup et sa dernière pensée fut pour Anah.
-----------------♫-------------------
On pouvait aisément entendre des bruits dans la ruelle d’où venait la voix : des bruits de tissu, des pas piétinés, des chuchotements. Finalement, plus rien. Puis la voix s’éleva encore une fois, plus agressive et menaçant qu’avant :
    « Tu te fous de moi ?! Lâche ton arme ou je te plombe ! J’t’assure que tu voudrais pas savoir c’que ça fait ! Obéis ! Relâche le prisonnier vers nous !»

Et un point rouge fit des ronds sur son cœur. Il venait de la même ruelle et ne tremblait pas tellement que ça. Un sniper ?! La précision du laser était redoutable, il remonta doucement sur sa tête pour éviter de blesser le prisonnier. L’otage était plus petit que l’homme armé, laissant alors un espace suffisant pour tirer avec précision. Etrangement, l’accent anglais du policier rendait la scène encore plus fictive. Cependant, dans les films, on ne traduirait pas un accent ainsi. Puis après, il y eut un bruit mat : une carte tricolore venait d’atterrir près de la jonction des deux ruelles. S’il avance, il verra une silhouette tapie derrière une poubelle et le laser de l’arme. Sur la carte, il y avait la photo du policier aux cheveux châtains et se prénommant Paul, il n’avait rien de la voix rauque qui beuglait des menaces.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Jeu 1 Oct - 17:38
    Un lazer ? La preuve que ça ne pouvait pas venir d’un film. Des gouttes de sueur perlèrent sur le front de l’homme dont les jambes semblaient commencer à trembler. Cependant, tout doucement, il se mit à réfléchir. Il y avait de nombreuses incohérences. Qu’il relâche le prisonnier ? Quel prisonnier ? Ca n’était pas là la façon de s’exprimer d’un policier. Un otage plutôt.

    Et puis le lazer, preuve d’une arme de précision, plutôt de type fusil. Est-ce vraiment le matériel que l’on retrouve habituellement chez un gendarme ? Mais le doute persistait. Sauf que le gendarme n’avait aucun droit de mettre fin à sa vie, il ne faisait rien pour le moment. Son doigt ne laissait pas suggérer qu’il allait appuyer sur la gâchette pour le moment. Or, un policier ne pouvait décemment pas prendre l’initiative de lui ôter la vie ainsi. A la limite un tir dans la jambe ou le bras, mais pas la tête, si ?

    Toujours en gardant son otage, il fit un pas en avant, vers l’objet qui venait d’être lancé. Une carte. Celle d’un policier, il semblerait. Il faisait trop sombre pour bien la voir. Mais, levant les yeux, il chercha la source du lazer et ne remarqua pas le petit cylindre au-dessus d’un canon. C’était autre chose. Plus proche d’un gadget…

    Toujours son arme braquée sur sa victime, il s’adressa cette fois vers la silhouette partiellement camouflée qui le narguait.

    « Tu te moques de moi ? File et je ne te ferais rien. Mais je te déconseille de m’énerver davantage. »

    En fait, c’était surtout des frayeurs qu’il avait provoqué. Mais qu’une personne joue les héros avec un petit jouet dans pareille situation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Lun 12 Oct - 17:24
Coup de poker, soit il rafle, soit il est au tapis… Son cœur battait assez fort pour qu’il puisse croire que cela s’entendait à travers la rue. Sherlock ferma les yeux, inspira doucement et expira. Il passa son pouce sur sa bouche, signe de réflexion. Dans son cerveau, tout était clair, ce qu’il allait faire et ce qu’il espérait que l’autre fasse. L’anglais ne pouvait plus appeler simplement la police sans se faire incriminer à son tour : allez leur expliquer que ce badge était là depuis toujours… et que les empruntes dessus étaient tout à fait fortuites… ! Mais dans quelle galère s’était-il fourré ? Il rouvrit les yeux, déterminé et prêt à en découdre. Dans sa main gauche, il chercha ses clefs et de sa droite, il y avait le gadget : un simple laser porte clef. Cela n’empêche pas qu’il ait les vraies caractéristiques de cet instrument. À nouveau, il chercha à se calmer un peu : il était accroupit, la main sur la poubelle, dirigeant son faisceau et la tête légèrement sur le côté pour voir ce qu’il faisait. Derrière lui, il avait façonné une silhouette avec son manteau et son écharpe, elle dépassait beaucoup plus que lui, mais au dessus de la poubelle.

Et c’est parti pour la partie suicide : il fit heurter ses clefs contre la paroi en métal de la poubelle, créant un son monstrueux pour les nerfs déjà sensibilisés de l’agresseur. Ce qu’espérait Sherlock, c’était que celui-ci dirige son arme vers lui. En même temps, il ajusta son laser dans les yeux de son occupant, grillant ainsi ses rétines d’une façon quasi instantanée. La surprise pouvait sans doute lui faire lever la pression sur l’otage.
    « Down ! À terre ! »

Il ne parlait pas tant à l’agresseur qu’à l’otage. Car ayant perdu sa vision momentanément, il n’était pas aussi efficace en termes de précision et si la personne dans son collimateur change de place, il aura encore moins de chance de se faire avoir. Tout dans le même instant, le violoniste se leva, et couru vers la personne armée : il courrait en zigzag, évitant au maximum la trajectoire prise par l’arme. S’il n’était pas blessé, il prendrait fermement la main de son adversaire pour dévier l’angle de tir vers le ciel et en profiterai pour lui envoyer son genou dans le diaphragme.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Mer 14 Oct - 19:36
    Un bruit métallique. Mais ça prouvait simplement que l’assaillant était écouté : le gamin allait quitter complètement sa cachette pour s’en aller. Il pouvait donc continuer de menacer son otage de son arme. Tout se passait comme ce qu’il avait prévu, ce qu’il avait demandé. Et très bientôt, il allait pouvoir retourner à ce club de tir.

    Sauf qu’il fut ébloui un instant. Ca, ce n’était pas prévu. Surpris, sauf qu’il pouvait encore entendre. Il ne laissa donc pas la chance à son otage de s’échapper. De toute façon, l’arme était encore braquée sur lui, alors il n’allait pas jouer au plus malin. L’assaillant se contenta de resserrer sa prise autour de son cou. Son avant-bras bien plaqué pour le garder contre lui et à sa merci.

    Mais il remarqua une silhouette courir vers lui. Le gamin de tout à l’heure ? Sa vue n’était pas tout à fait revenue, mais il n’était pas sans défense pour autant. Son bras armé pointa l’énergumène. Hum… Il court vite. La barbe. Comment viser quelqu’un qui se déplace autant d’un côté à l’autre et ce sans voir correctement ? On aurait dit qu’il avait bu !

    Tant pis, il n’avait pas vraiment prévu de tirer, mais il lui avait bien dit de s’en aller non ? Il bouge vite, d’accord. Mais il suffisait de tirer plusieurs fois pour avoir plus de chance de le toucher. Trois balles fusèrent alors. Trois PAN tonitruants qui réveilleront très vite le voisinage. Mais l’assaillant n’en avait que faire. Et puis, il avait toujours son otage en bouclier entre l’énergumène et lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Mar 20 Oct - 16:26
PAN PAN PAN !
Il faudrait songer à renommer ce sujet pour être dans le réalisme pur. Avec ces provocations sonores, on pouvait être sûr que tout le quartier était sur le qui vive. Après la surprise qui glaça leur sang, de timides lumières s’allumèrent et des volets remontèrent discrètement. Parfois, quelques regards osaient contempler la rue mais beaucoup plus de personne avaient appelé la police de peur que leur espionnage deviennent une source de réprimande de la part du tireur. D’ailleurs, on pouvait entendre le silence qui était maintenant terriblement pesant, comme si les secondes qui passaient étaient lourdes de sens et de reproche. Mais ce silence de mort ne dura pas…
    « Han… Han… Hurph… »

La douleur s’écoulait dans son corps, des blessures vers son âme, rendant sa respiration lourde, ses mouvements bien plus patauds, l’état de choc n’étant pas loin. C’est à peine si ses pieds ne se dérobèrent pas sous lui. D’abord le son qui l’assourdit, puis la chair transpercée et finalement, le sang qui s’écoulait et dont s’abreuvait ses vêtements. Avec la violence du choc, cela brisa son inertie et le contraignit à faire un pas en arrière. Réflexe tout à fait animal, Sherlock posa sa main valide sur son épaule fracassée et fit abstraction de son biceps brûlé par le passage soudain d’une balle à fleur de peau. Bien que son corps fût amoché, il ne démordait pas, reprenant son esprit en main et ses actions. Combien de temps avait-il prit à se reconnecter dans son corps ? Il n’avait pas eu le temps de tomber, et il avait réalisé bien vite qu’il devait bouger : s’était au moins une question de survie. Tout se passait si vite dans sa tête, il aurait pourtant parié que l’homme en face de lui le tenait déjà à sa merci.

Or ce n’était pas le cas. Le cerveau de notre blessé tournait à mille/heure, cherchant des solutions tout en gardant les précieuses secondes pour lui. Vu que l’agresseur contrecarra entièrement son plan, il se devait de changer de stratégie. Même si ce rapprocher est de la folie, il ne pouvait pas rester dans la position bâtarde qu’il avait actuellement : n’était réellement plus loin. Ainsi, l’anglais shoota dans la main qui se trouvait être dans sa direction et qui tenait l’arme, espérant la lui faire lâcher. Et puis même, cette ouverture était magnifique (il avait frappé la main de l’intérieur vers l’extérieur). Le boxeur posa son pied droit de façon à ce qu’il soit proche de sa cible et il préparait un revers de la droite direction sa tempe. Il fut bien heureux d’entendre le bruit métallique de l’arme qui tombait sur l’asphalte.
Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Mer 21 Oct - 19:47
    Finalement, ce n’était peut-être pas un gamin. Ou plutôt sûrement. Qui serait assez fou pour s’attaquer à quelqu’un d’armé ? Et malgré les balles, il continuait le bougre ! Voulait-il vraiment mourir ?

    Son coup de pied désarma l’assaillant. Cependant, il vit le prochain coup venir. Sa main droite était ouverte et trop loin. Instinctivement, il usa donc de sa main gauche en poussant subitement son otage vers l’avant, soit sur le fou. En même temps, que pouvait-il faire d’autre ? C’était soit ça, soit attendre et se prendre la frappe de plein fouet sans rien faire.

    L’à-coup était brusque, subit, et l’otage n’avait d’autre choix que de tomber en avant : le fou était trop proche pour qu’il puisse mettre un pied devant afin d’empêcher sa chute. Et il profitera de cette occasion pour se mettre à quatre pattes et récupérer son arme. Sa vue lui revenait, mais il avait également entendu l’endroit où le pistolet était tombé. Sauf que le fou n’y était pas allé de mainmorte dans sa frappe. L’arme était un peu plus loin. Mais il avait sans doute le temps de la récupérer pour pointer vers le gêneur et l’intimer au silence, soit volontaire soit éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Dim 25 Oct - 21:43
Évidement ! Évidement ! C’était la seule fenêtre de tir de la part de l’agresseur, Sherlock en avait bien conscience. Mais, secrètement, il espérait que le stress ne soit pas un agoniste à sa réflexion. Cependant, il le fit : l’homme se trouva projeté contre l’anglais qui était déjà un peu déséquilibré. Le coup ne porta pas. L’otage tomba en plein sur le buste du Sexire qui heurta non sans violence l’asphalte. Il avait bien tenté de se rattraper mais avec une seule main valide, c’est encore moins facile. Il ravala un cri de douleur, même si le choc se fit sur l’épaule droite, l’onde avait ravivé sa blessure. Et puis même, l’homme était au dessus de lui, ne le laissant pas l’espace nécessaire pour se relever. Je dois avouer qu’il n’était pas en état mental ni physique pour se lancer à la chasse de l’arme.

Mais l’otage n’était en aucun cas blessé et était même en position de vitesse. Celui-ci tomba à quatre pattes, lui laissant beaucoup de flexibilité dans ses mouvements. Pas une, pas deux, il se releva et courut vers l’arme que l’agresseur cherchait à tatillon. Son cœur se pressait au fur et à mesure qu’il voyait cette main se rapprocher de la crosse. Ainsi, pour le stopper, il marcha sur la main qui cherchait et récupéra l’arme, le tenant en joue.
    « - En prison, tu ne nuiras à plus personne !
    - Attention ! »

Le violoniste avait vu la scène, il s’était mis sur un de ses genoux, la main droite sur son épaule gauche, le bras gauche complètement amorphe. Or il bondit. Cependant, il réagit bien trop tard. L’otage se prit un coutelas en plein mollet et hurla. Celui-ci était caché dans la poche arrière de l’agresseur. Dans sa douleur, il ne pensa pas à faire feu et laissa négligemment tomber l’arme. Quel idiot ! Mais non mais… ! Un mollet c’est moins important que… Bien évidement, l’homme tomba sous le coup de la douleur, libérant la main meurtrie par la chaussure. Le Sexire le choppa de son bras valide et récupéra avec sa main meurtrie le pistolet qui ne se trouvait pas loin. Tirant vigoureusement, y mettant tout son poids pour faire levier, il réussit à mettre l’otage loin, tout en visant approximativement l’agresseur de l’arme. Malgré son épaule endolorie, il serrait les mâchoires tout en l’utilisant. Une fois le périmètre de sécurité effectué, il se remit sur ses appuis et enjamba le nigaud tout en tentant de viser un peu plus l’homme. Contrairement aux deux autres hommes, il n’avait jamais tenu d’arme et ne savait pas comment cela marchait si ce n’est par les films. Cependant, avec le froid, la douleur et le stress, il tremblait. Sherlock maintenait son calme olympien réfléchissant aux prochains coups de l’agresseur.

Ainsi, l’anglais avait ménagé un bon espace entre les deux combattants.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Ven 30 Oct - 1:10
    Une bonne réactivité, mais il manquait d’expérience. Cela se voyait au port de l’arme. L’agresseur, debout, tenait encore son coutela à la main. Une goutte de sueur perla le long de son front avant d’être absorbée par ses sourcils. Cependant, une arme, même dans les mains d’un non initié peut être dangereuse. Plusieurs longues secondes de silence défilèrent avant que les sirènes des gendarmes ne viennent le briser. Que faire ? Tout allait se jouer dans les prochains instants.

    Soudainement, il eut le déclic. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres et il lança le couteau vers l’homme armé tout en se retournant dans l’intention de fuir. L’autre allait sans doute tirer. Dans la panique, peut-être visera-t-il à côté ? Dans le cas contraire, il ne lui restera plus qu’à serrer les dents. Mais surtout, en tirant, les gendarmes se focaliseront sur lui et non sur l’agresseur, lui accordant alors le temps de s’échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Ven 30 Oct - 13:11
Les sirènes… Les renforts arrivent. Mais ce n’est pas le moment de fléchir, il faut encore être sur ses gardes malgré cette symphonie rassurante. Le trouble dans l’agresseur était visible mais fut vite balayé par un éclair de génie, voyant armer son bras pour lancer le couteau, Sherlock se mit à réfléchir. Première solution : il fait feu : il a trop peu de chance de le toucher mais aussi trop de risque de lui infliger une blessure mortelle : les flics sont en marche : même si c’est de la légitime défense, ça passe pas trop bien. Surtout qu’il ne pourra esquiver l’arme : Mauvaise idée. Deuxième solution, courir pour le rattraper : c’est offrir son corps en pâture pour ce couteau qui arrive et ne plus pouvoir le courser : Mauvaise idée. Troisième solution : en supposant qu’il soit bon lanceur, il faut limiter au maximum les dégâts. Bouger entièrement son grand corps prendra trop de temps et sera trop imparfait. Par contre, protéger ses points vitaux ou utiles à ce moment précis serait parfait. Mais avec quoi ? Il n’y a pas de bouclier, pas de cachette qu’il peut matérialiser devant lui : donc il faut prendre quelque chose qu’il ne peut plus utiliser et ne lui sera plus utile…

Le couteau vola vers lui et l’anglais, au prix d’un gros effort, mit son bras gauche en protection : sans surprise le couteau se planta dans son ulna gauche. Grognant, il commença à se mettre en marche, déjà bien en retard, mais la Police le stoppa net : il avait encore l’arme sur lui.
    « - Police ! Arrêtez-vous ou nous faisons feu !
    - Ce n’est pas moi l’agresseur, il fuit, rattrapez le ! Il est partit par là !
    - Lâchez votre arme ! Et mettez les mains en l’air ! Plus vite ! »

Sherlock posa délicatement son arme et shoota dedans pour la sortir de son périmètre. Il leva bien haut son bras droit mais ne put le faire de sa gauche : le sang coulait sur sa main, le couteau encore planté. Les hommes fondirent sur lui et sur l’otage qui était allongé par terre. Sans le ménager, ils lui mirent les menottes et ainsi, tordirent son épaule : il hurla.
    « For the God sake ! Vous croyez réellement que je me suis mis une balle dans l’épaule pour le plaisir ?! Et si j’étais l’agresseur, pourquoi l’otage serait en protection derrière moi ?! Observez bon sang ! Immeuble pourpre, quatrième colonne, deuxième ligne, immeuble du coin, rez-de-chaussée, troisième fenêtre en partant de la droite, celui de derrière, dernier étage, fenêtre extrême : se sont mes témoins oculaires ! Demandez-leur ! Laissez-moi et rattrapez-le ! »

L’anglais était en colère, il aurait pu largement le rattraper par la course et puis la douleur n’arrangeait pas son irritabilité. Cependant, il tenta de se calmer, ferma ses yeux et soupira. Il connaissait le visage de l’agresseur et avec un portrait robot assez fin, il n’y aura pas de souci. Et puis, l'arme était là : ses empreintes digitales mêlées aux siennes. L’homme qu’il voulait protéger était en vie, sans séquelle d’après l’angle de frappe et s’en remettra vite. Avec une protection adéquate, il n’aura plus à avoir peur de la suite.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: L'esprit torteux du staff
Métier :: Raconter des histoires
Pouvoir :: Mettre des bâtons dans les roues.
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé] Ven 30 Oct - 22:51
    Son plan avait donc fonctionné. Enfin, son plan de fuite, pas de base. De toute façon, on ne court pas uniquement avec ses jambes mais également avec ses bras. Ainsi, avec les blessures de l’empêcheur de tourner en rond, il ne serait pas parvenu à le rattraper. Sa seule solution aurait été de lui tirer dessus, et de le toucher. Deux contraintes donc. Et pour quelqu’un tenant une arme pour la première fois, il est souvent difficile de prendre cette décision. Mais surtout, il ne voudra pas lâcher ce pistolet, le pensant utile contre l’agresseur. Mais c’est pour ce détail précis que la police se focalisera en premier lieu sur lui.

    Ainsi donc, il fut arrêté. Lui et l’otage furent très vite conduit jusqu’à l’hôpital le plus proche où, après le recueil de plusieurs témoignages, ils purent regagner leur quotidien une fois soignés. Après tout, ils étaient les victimes dans l’histoire. L’agresseur, en plus de ne plus pouvoir retourner au club de tir, avait perdu son arme. A l’aide des diverses descriptions, son identité avait pu être déterminée. Malgré tout, il n’a toujours pas été appréhendé. Il ne fait aucun doute que Jean Bombeur cherchera à se venger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: PAN PAN {Sherlock} [terminé]
Revenir en haut Aller en bas

PAN PAN {Sherlock} [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-