AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La réflexion précède l'action [Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: La réflexion précède l'action [Interrompu] Jeu 2 Juil - 16:39
Enquêtes



logo

Agent Justice Joyce

La réflexion précède l'actionAvec Lineth
Cela faisait 5 jours maintenant que Justice s'était installée dans son nouvel appartement, sur l'île de Yasashi Koji. Elle n'avait pas encore eu le temps de se présenter aux commerçants voisins ou même de visiter toute l'île, désormais sous sa juridiction.

Le boulot ne manquait pas à la petite caserne de police du quartier. Il y avait des vols et des affaires louches tous les jours et Justice coulait sous la masse du travail en retard.

Elle avait vraiment été surprise au début, lorsqu'elle avait croisé des êtres très étranges. Ces bonhommes difformes, inhumains, croisés avec un animal ou tout simplement de couleur différente (sans être raciste, une peau bleue c'est étrange). On lui avait expliqué par la suite que l'île était remplie d'acteurs et qu'ils aimaient se déguiser.

Alors certes, c'était sympa de se déguiser. Sauf que ça rendait plus difficile le contrôle de leur identité ! Et, en dehors de cela, certains de leurs costumes faisaient vraiment peur ! Et les acteurs n'étaient pas tous joyeux, souriant et amicaux comme dans les autres parcs d'attractions. M'enfin, là, c'était le weekend, journée de repos et elle comptait bien en profiter !

Il était 8h du matin lorsqu'elle entendit quelqu'un taper la porte de son petit bureau, situé au 2e étage du commissariat. C'était Jacques, le vendeur de journaux. Justice passait le voir chaque matin, sans faute, pour se tenir au courant des actualités. Mais que faisait-il là ?

La jeune fille l'invita dans son appartement et lui offrit un petit café, avant de lui demander :

- Dis donc c'est la première fois que tu viens ici ? Est-ce que je t'ai tapé dans l'oeil ? Ahaha c'est vrai que je suis jolie...

Surpris, le jeune homme rougit et essaya de nier, mais assez maladroitement :

- Non non ! Enfin si ! Euh en fait je suis là pour une affaire...

- Une affaire ?

- Oui on m'a dit que tu es une sorte de détective, alors j'aurais aimé que tu m'aides...

- Euh normalement faut passer au commissariat pour ça, il est juste en dessous tu sais ? Mais dis moi toujours !

- Hé bien voilà, cela trois ou quatre jours que mon chat Victor n'est pas revenu à mon appartement, situé au rez-de-chaussé de l'immeuble numéro 12 rue Boireau. C'est un chat de race tu vois ! Un pur persan blanc, poils longs et yeux jaunes. Il a une année à peine, c'est encore un bébé. Et le fait qu'il ne revienne pas, ce n'est pas normal ! D'habitude il rentre tous les soirs !! C'est la première fois et je suis très inquiet !!

- Oh tu sais les chats, ça va ça vient...

- Oui mais j'ai entendu une histoire comme quoi des personnes enlèvent des chats pour leur fourrure et j'ai peur !

- Humm oui j'en ai entendu parler. Je vais voir ce que je peux faire."

Peu de temps après, Justice était donc dans la rue, essayant de trouver le chat par la méthode traditionnelle, c'est-à-dire à l'aide d'annonces qu'elle accrochait sur les murs. Elle ne croyait pas vraiment à la théorie du vol de chat. En effet, sur cette île, il n'y aurait jamais assez de chats pour se livrer à un commerce illégal...
- Page 1

© A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Mar 7 Juil - 23:18
Lineth se promenait dans les rues de l'île, elle était à la recherche de nourriture, elle avait oublié de faire les courses chez un vendeur de nuit. Elle préférait s'y rendre à ce moment, pouvant plus aisément se fondre dans la nuit. Son physique étant assez difficilement maquillable, elle avait pris l'habitude de faire ainsi, ne sortant le jours qu'en cas d'extrême urgence. Les cris de son ventre semblait-être une urgence assez important que pour la faire prendre un tel risque. Pas de repas depuis hier soir, c'était dure pour elle. Elle n'était pas une grande mangeuse mais tout de même, elle était affamée et voulait y remédier. L'après midi touchait à sa fin, Lineth quitta sa chambre prenant soin d'enfiler un longue toge surmontée d'une capuche, permettant ainsi de la masquer. Elle touchait le sol permettant ainsi de camoufler entièrement sa queue de Serpent.

Elle errait dans les ruelles désertes de la ville, évitant autant que possible les grands axes. Elle avait trouvé un magasin pouvant la satisfaire, elle avait une envie de viande, ce qui était assez rare de sa part malgré la partie reptilienne. Elle avait toujours préféré les fruits et les légumes, son côté femme de la nature à n'en pas douter. Elle voulait se rendre dans celui là car semble-t-il, il était bien moins bondé que les autres, elle serait ainsi plus discrète à n'en pas douter.

Lineth vit le dernier client sortir du magasin, elle se précipita pour aller faire ses emplettes, elle prit à peine 10 minutes, ne voulant pas prendre le risque d'être démasquée au milieu des humains. Elle paya le caissier puis sortit de la boutique, pressée, elle heurta une personne de plein fouet, s'étalant de tout son long sur le sol. Elle s'empressa de replier sa queue, ne souhaitant pas être vue ainsi. Elle roula sur elle même et se redressa prestement comme si rien n'était arrivé. Elle vit au sol, pas loin de sa queue, une jeune femme qui semblait-être une policière. Ce n'était pas de chance, elle espérait qu'elle ne l'amènerait pas au poste pour l'avoir bousculée. Elle voulut prendre la fuite mais ce dit qu'elle risquait encore plus en faisant cela. A la place, elle tendit la main à celle-ci pour l'aider à se relever.

Je...je m'excuse, j'étais pressée et je n'ai pas fait attention. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur.

Trouver une idée, vite trouver une idée, son cerveau cogitait à toute allure. Elle eut finalement le déclic, se présenter la ferait certainement paraître moins suspecte.

Je...je m'appelle Lineth, je faisais les courses, j'étais pressée.

Lineth regardait son sac, des fruits et légumes étaient éparpillés au sol, une grosse pastèque trônant au centre, fendue en deux par la chute. Lineth était toute triste pour la pastèque, elle adorait ça surtout vu la chaleur intenable du moment. Elle imaginait ses dents venant se planter dedans et la fraiche saveur se répandre dans sa bouche...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Jeu 9 Juil - 12:12
Justice avait passé la matinée à placarder ses affiches un peu partout. C'était un travail très éprouvant par la chaleur qui régnait en ville. Alors, dès qu'elle eut terminé, la jeune femme s'empressa de s'installer sur la terrasse d'un café, à l'ombre et de commander une bonne bière.

Là, alors qu'elle sirotait son verre tranquillement, quelqu'un posa sa main sur son épaule. Aussitôt la jeune femme attrapa cette main, la tordit et fit une prise de karaté à l'homme en question. Elle pensait à un pervers ou à un voleur, mais à sa grande surprise elle était en train de maîtriser l'un de ses collègues policiers.

Dès qu'elle s'en rendit compte, elle le lâcha et l'invita à boire un coup pour s'excuser. Justice était toujours très vive comme cela et elle causait bien des soucis à son patron.

La personne en question était un jeune gendarme de la même caserne que Justice. Il n'était pas très beau, ni très fort et il avait le béguin pour la jolie Justice. Comme s'appelait-il déjà ? Jean ? René ? Ah non, Paul, c'est vrai ! Le petit popaul.

Ils passèrent ainsi leur après-midi ensemble, oubliant complètement cette affaire de chat perdu/volé. Et lorque la nuit tomba et qu'il fallut se séparer, la jeune fille sursauta en disant tout haut :

- Merde le chat !! J'avais complètement oublié !!

Ne se souciant que très peu de la surprise des passants au alentour, la jeune femme entreprit de visiter chaque lieu où pourrait se trouver le fameux chat, en commençant par les commerces qui laissent des poubelles traîner.

C'est ainsi que Justice, dans sa recherche effrénée, percuta quelqu'un. Pour tout dire, elle ne l'avait même pas remarquée. Normalement les gens l'évitaient tout seul. Mais pas celle-là. Justice, très étonnée, accepta volontiers l'aide de la personne et la fixa du regard un petit moment. Lineth... Bizarre comme prénom... Et puis cette tenue, cette capuche, par cette chaleur. Il y a vraiment des fous pour porter une tenue pareille à cette époque de l'année ?!

Quoique, c'était une tenue idéale pour commettre un délit. Personne ne pourrait la reconnaître. Avait-elle quelque chose à cacher ? Est-ce qu'elle prévoyait de cambrioler la supérette du coin ? Justice allait commencer à lui poser quelques questions mais se tue lorsqu'elle aperçut la pastèque, éclatée en deux au sol. Mince, c'était de sa faute et la jeune femme devait avoir peur de Justice l'emmène au commissariat. Alors elle lui répondit gentiment pour détendre l'atmosphère :

- Ahhhh !! Désolée désolée ! Je n'ai pas regardé où j'allais !! C'est ma faute ! Est-ce que ça va ?

Puis Justice se pencha pour attraper les deux morceaux de pastèques et les quelques fruits et légumes, puis ajouta :

- Baah la pastèque, elle est fichue je crois. Désolée c'est de ma faute. Je devrais d'avantage faire attention aux autres. Si tu le veux bien, laisse moi t'en donner une autre. C'est normal après tout.

Sans attendre de réponse, elle rendit les légumes potables à la jeune femme puis se dirigea vers le stand de légumes, prit la plus grosse et la plus mûre des pastèques et lança un "mets ça sur ma note s'il te plaît" au commerçant.

- Tiens et ne la fait pas tomber cette fois. Oh et c'est la première fois que je te vois ici, mademoiselle capuche. Tu viens d'emménager ?

Elle avait dit cela avec humour, mais elle aurait espéré qu'ainsi la jeune fille découvre son visage. Justice n'avait pas envie de la brutaliser. Mais elle avait le devoir, à l'heure qu'il était, de vérifier la majorité de sa convive.
- Page 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Sam 25 Juil - 2:21
Lineth regardait la femme qui lui faisait face dans son habit de policière, elle fut surprise de la voir s'excuser ainsi, elle espérait qu'elle était sincère. Elle lui demandait comment elle allait. Elle répondit sur une ton légèrement intimidé.

Ou...oui, je vais très bien. Vous également ? pas trop secouée par le choc ?

Elle se pencha même pour ramasser les fruits et légumes au sol. Lineth n'en revenait pas, elle était serviable, ce qui était bien rare pour un policier. Elle ne l'enguirlandait pas, tout au contraire. Elle proposait même de lui payer une pastèque, ce qu'elle fit, demandant au vendeur de mettre ça sur sa note. Elle semblait-être une habituée. Lineth pris la pastèque qu'on lui offrait en retour. Elle allait pouvoir se régaler ce soir avec Etheria. Le bon goût sucré de celle-ci lui irait à ravir. Elle soupesa la pastèque, elle semblait peser un bon poids, signe qu'elle était bien mûre. Le choix de la policière avait-il été fait au hasard où avait elle une certaine connaissance ? Elle n'en savait rien mais tout ce qu'elle savait c'est que le choix avait été judicieux.

Elle l'avait suivit à travers les rayons, ne sachant pas trop quoi dire. Elle préférait ne pas s'exprimer, ayant peur de se vendre ainsi. Elle espérait qu'elle ne chercherait pas à creuser plus mais rapidement, une première question arriva. Elle lui demandait d'où elle venait. Elle pesait le pour et le contre, cherchant à déterminer si elle prenait plus de risque à répondre honnêtement où à mentir. Elle finit par prendre sa décision, elle allait dire la vérité, elle paraîtrait moins suspecte ainsi.

Je...j'habite un village dans la forêt, je ne pense pas que vous le connaissiez. J'habite là depuis un moment maintenant. Quelques mois je dirais, je ne suis pas originaire de cette ile, je viens de bien plus loin.

Elle lui parlait de sa capuche, elle priait au plus profond d'elle même qu'on ne lui demande pas de l'ôter, elle aurait l'air bien avec ses longues cornes au sommet de son crâne. Elle ne semblait pas lui demander pour le moment.

Je...je vous remercie pour la pastèque, c'est bien gentil de votre part de m'en avoir donné une en échange.

Lineth rabaissa sa capuche un peu plus sur son visage, elle ne le fit pas de manière consciente, c'était plus un tic qu'autre chose.

Je...J'aimerais vous offrir quelque chose en échange si vous le voulez bien, nous serions ainsi quitte d'une certaine manière, qu'en pensez-vous ? Je devrai ensuite rentrer chez moi, une amie m'attend avec impatience pour le diner. Je ne voudrais pas qu'elle se fasse du sang d'encre pour moi.

De cette façon, elle ne la retiendrait peut-être pas trop longtemps. La pire option serait qu'elle la conduise au poste de police et que sa véritable nature soit découverte. Elle sortit un autre Joker de sa poche, espérant qu'elle la cataloguerait ainsi dans la catégorie des personnes dont il est inutile de se méfier.

Vous aimeriez venir avec moi ? Nous pourrions ainsi déguster la pastèque que vous venez gracieusement de m'offrir. Je suis persuadée qu'elle doit-être très bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Sam 25 Juil - 16:19
La jeune femme était finalement quelqu'un d'assez bavard et à la façon dont elle parlait, Justice pouvait facilement deviner qu'elle était majeure. Bon, elle s'était inquiétée pour rien. Mais il valait mieux être prudent.

Lorsque cette jeune personne lui posa tant de questions, Justice se sentit revivre. Elle aimait énormément bavarder, raconter sa vie, des potins, échanger sur pleins de choses et faire des débats. Alors elle passa en mode "moulin à paroles" et lui répondit :

- Lineth : Je...j'habite un village dans la forêt, je ne pense pas que vous le connaissiez. J'habite là depuis un moment maintenant. Quelques mois je dirais, je ne suis pas originaire de cette ile, je viens de bien plus loin.

- Justice : la forêt ?! Oh si je connais ! J'ai eu le malheur de m'y perdre une fois et je suis tombée sur un type bizarre qui n'a pas arrêté de me coller pendant des heures ! Infernale ! Ahhh rien que d'y penser ça me fait froid dans le dos... En plus je n'étais même pas armée ce jour-là !

(pause pour respirer et rire un peu)

- Justice : Oh mais tu ne viens pas d'ici ?! Tu es venue sur l'île pour le travail ? C'est vrai que c'est tout nouveau ici, ils recherchent pleins de personnes pour les aider à tenir ce parc d'attraction ! Moi ça fait 3 jours à peine que je suis là et je coule déjà sous la masse de travail ! M'enfin, c'est ça d'être dans la police !

(elle en profite pour remettre sa casquette de policière au centre de sa tête, en faisant un sourire très fière)

- Lineth : Je...J'aimerais vous offrir quelque chose en échange si vous le voulez bien, nous serions ainsi quitte d'une certaine manière, qu'en pensez-vous ? Je devrai ensuite rentrer chez moi, une amie m'attend avec impatience pour le diner. Je ne voudrais pas qu'elle se fasse du sang d'encre pour moi.

- Justice : Oh ne te sens pas obligée ! C'est moi qui ai faite tombé la pastèque, c'est normal de t'en avoir redonné une ! Je ne suis pas comme tous ces policiers matchos là qui se croient tout permis parce qu'ils font partis de la police ! Et puis, je ne voudrais pas te retenir.

- Lineth : Vous aimeriez venir avec moi ? Nous pourrions ainsi déguster la pastèque que vous venez gracieusement de m'offrir. Je suis persuadée qu'elle doit-être très bonne.

- Justice : Une invitation ? Oh moi la pastèque vous savez... c'est pas mon truc. Mais je ne serais pas contre un bon petit café ! Et puis il est de mon devoir de ramener saine et sauve une jeune femme chez elle. Surtout que la forêt, si je ne me trompe pas, ce n'est pas la porte à côté ! Comment comptes-tu t'y rendre ? A pieds ? Ce serait plus rapide de prendre le bateau, mais j'avoue que je ne suis pas très rassurée lorsque je quitte le plancher des vaches... A choisir je préfère me promener, c'est bon pour la santé !

Justice s'arrêta soudainement de parler. Elle venait de se rappeler l'objet de sa visite en ville et sortit une annonce pour la montrer à sa convive :

- Justice : au fait, aurais-tu déjà vu ce chat ? Il y a disparu et son propriétaire le cherche partout ! Le pauvre il va devenir fou s'il ne le retrouve pas...
- Page 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Lun 27 Juil - 20:56
La jeune policière était partie, il n'y avait plus moyen de l'arrêter, un véritable moulin à parole. Elle connaissait la forêt mais semblait y avoir rencontré une personne louche. Elle qui connaissait bien le coin, elle avait une idée de ce dont elle devait parler. La seule personne, enfin si on pouvait parler d'une personne était cet étrange mélange entre un arbre et un humain. Très certainement un Védin, elle n'avait jamais voulut s'en approcher, ils étaient amis avec les humains qu'elle détestait. On aurait dit un croisement avec un arbre mais lequel ? Elle réfléchissait espérant que ça allait lui revenir. Mais oui, bien sûr, il était à moitié If. Elle devait très certainement parler de lui.

- Oh mais tu ne viens pas d'ici ?! Tu es venue sur l'île pour le travail ?

Oui, je suis effectivement ici sur cette ile pour aider au parc d'attraction.

Quelle idée étrange, les humains étaient vraiment bêtes, ils gobaient cela. Enfin, c'est bien mieux ainsi après tout.

Je fabrique des potions à base de plantes, les touristes adorent ça. Je fais même de faux philtres d'amour. Bon, je sais c'est juste un attrape pigeon mais bon, faut bien vivre de quelque chose non ?

Elle ne mentait pourtant pas lorsqu'elle disait réaliser des philtres d'amour, elle était si proche d'atteindre son but. Elle savait qu'elle touchait presque à la perfection dans ce domaine. Elle y arriverait, elle en était persuadée.

Je...j'espère que vous n'allez pas vouloir m'arrêter pour Charlatanisme.

Et mince, voila qu'elle a accepté l'invitation, elle qui espérait se débarrasser d'elle ainsi. La voila dans de beau draps maintenant.

Je suis contente que vous ayez acceptée de boire un café en ma compagnie. Je compte rentrer à pied, je sais que ce n'est pas tout prêt mais c'est de cette manière que je suis venue. Je ne suis pas seule cette fois donc il serait peut-être bien que nous prenions un autre moyen de locomotion, je n'aimerais vous faire perdre une bonne partie de la soirée à errer en ma compagnie. Ah euh, par contre, si vous n'appréciez pas le bateau, je ne vois guère d'autre alternative pour se déplacer rapidement. Enfin, sauf comme vous le proposez, à pied. Je...Je vous laisse le choix du moyen de transport, aucun des deux ne me dérange.

La policière lui montra ensuite l'affiche d'un chat, elle la regarda quelques secondes avec attention avant de lui répondre.

Je suis désolée, mais je ne l'ai pas vu. Il a disparu depuis longtemps ? Vous-êtes sûr qu'il n'est pas juste parti se promener ? Si ça se trouve, il est déjà rentré chez lui à cette heure. Les chats sont de grands vagabonds, ils ne se perdent pas, ils retrouvent toujours leur chemin. J'ai pas mal de connaissance dans le domaine animalier. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser, j'y répondrai avec autant de précision que possible. Je peux déjà te donner un indice, c'est un persan blanc. Mmmmmhhh, c'est quand même une race de chat qui n'a pas pour habitude de vivre dehors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Jeu 30 Juil - 8:43
- Lineth : Oui, je suis effectivement ici sur cette ile pour aider au parc d'attraction.

- Justice : Oh tu dois être l'un de ses acteurs déguisés alors ! Je m'en doutais lorsque j'ai vu votre sorte de queue de serpent derrière vous. En même temps c'est un peu flagrant ! Mais bon, je trouvais impoli de vous le demander. Est-ce que vous vous promenez toujours avec votre costume ? Ce n'est pas un peu lourd ? On est juste toutes les deux, vous pouvez l'enlever vous savez !

Justice lui fit un clin d'oeil mais au final elle n'en avait rien à faire de la tenue de sa convive. Elle savait qu'ici les acteurs avaient reçu l'ordre de ne jamais enlever leur costume devant un touriste alors elle ne s'attendait pas à un miracle.

- Lineth : Je fabrique des potions à base de plantes, les touristes adorent ça. Je fais même de faux philtres d'amour. Bon, je sais c'est juste un attrape pigeon mais bon, faut bien vivre de quelque chose non ?

- Justice : Des philtres d'amour ? Hum oui c'est très limite quand même jeune femme ! Bon je ne vais rien dire, pour cette fois, mais faisons un marché ! Si un védin, un type chelou avec les cheveux blancs et une branche sur la tête vient vous en commander un philtre pour sa "Alice" s'il vous plaît refusez, ou donnez lui autre chose ! Je n'ai pas envie que votre faux philtre se mette à marcher et qu'il s'en serve... Ce n'est pas bien de tricher en amour vous ne croyez pas ?

- Lineth : Je suis contente que vous ayez acceptée de boire un café en ma compagnie. Je compte rentrer à pied, je sais que ce n'est pas tout prêt mais c'est de cette manière que je suis venue. Je ne suis pas seule cette fois donc il serait peut-être bien que nous prenions un autre moyen de locomotion, je n'aimerais vous faire perdre une bonne partie de la soirée à errer en ma compagnie. Ah euh, par contre, si vous n'appréciez pas le bateau, je ne vois guère d'autre alternative pour se déplacer rapidement. Enfin, sauf comme vous le proposez, à pied. Je...Je vous laisse le choix du moyen de transport, aucun des deux ne me dérange.

Justice avait tout simplement horreur du bateau. Mais ce n'était pas tant le bateau le problème que l'eau qui entourait. Le simple fait de sentir l'aspect humide de l'embarcation la rendait malade. Elle avait déjà souffert terriblement de son voyage pour venir sur l'île et commençait à peine à s'en remettre. Alors recommencer... Elle n'était vraiment pas prête à ça. Elle répondit donc :

- Justice : Le bateau j'aime pas trop... Je me suis fâchée avec le gardien du port et si je le croise, je vais passer un très mauvais quart d'heure (excuse bidon). Mais je ne peux pas non plus vous demander de marcher avec votre costume si encombrant ! Alors si vous n'êtes pas trop pressée, pourquoi ne pas plutôt aller dans un bar ?

Justice connaissait justement un petit bar sympa non loin de là. Elle y avait justement mangé quelques heures plus tôt. Mais si la jeune femme acceptait alors Justice aurait passé presque toute sa journée dans un bar... Espérons que personne d'autre ne vienne à le savoir, où elle aurait des problèmes avec sa juridiction !

- Lineth : Je suis désolée, mais je ne l'ai pas vu. Il a disparu depuis longtemps ? Vous-êtes sûr qu'il n'est pas juste parti se promener ? Si ça se trouve, il est déjà rentré chez lui à cette heure. Les chats sont de grands vagabonds, ils ne se perdent pas, ils retrouvent toujours leur chemin. J'ai pas mal de connaissance dans le domaine animalier. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser, j'y répondrai avec autant de précision que possible. Je peux déjà te donner un indice, c'est un persan blanc. Mmmmmhhh, c'est quand même une race de chat qui n'a pas pour habitude de vivre dehors...

- Justice : N'est-ce pas ! C'est un bon gros chat d'appartement, hein ?! Ça serait étonnant qu'il se soit enfui pour vivre dans la rue... En plus mon ami m'a dit que ce chat vaut très cher. Il a gagné la troisième place au concours international de beauté l'année dernière... Il a aussi cité...

Justice s'arrêta là pour regarder autour d'elle. Apparemment personne ne les espionnait, mais la jeune fille préférait être prudente. Elle s'approcha alors de Lineth et lui dit tout bas :

- Justice : Il pense à un trafic ou à une sorte de vol massif de chats sur l'île. A priori son chat ne serait pas le premier à disparaître depuis quelques jours. Est-ce que vous savez quelque chose ?
- Page 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Mar 4 Aoû - 13:42
Oui, je suis bel et bien une artiste déguisée. Je suis désolée mais je ne peux pas l'enlever, si je le fais, je risque d'être virée et de me retrouver sans emploi. Malheureusement, je ne peux me le permettre. J'espère que tu comprends bien ma situation délicate.

elle espérait que la jeune policière n'userait pas de son statut pour la forcer à enlever son "pseudo déguisement". Elle préférait porter sa longue, elle n'était pas sûre que leur couverture de parc d'attraction durerait sur le long terme. Les humains n'étaient pas si bêtes et crédules après tout.
Elle ne semblait pas la forcer, ce qui la rassura fortement.

L'inconnue lui demandait de promettre une chose, ne pas donner de son philtre à l'habitant de la forêt. Elle n'avait de toute manière aucune envie de le faire. Elle lui faisait du chantage par contre et Lineth n'appréciait pas cela du tout. Elle grimaça mais finit par répondre au bouts de quelques secondes, marquant ainsi un petit blanc dans la conversation.

Je vous le promet même si j'ai du mal à comprendre ce qu'il y a d'illégal à mes actions. Vous pensez réellement qu'il est possible de créer un véritable philtre d'amour ? Je ne pense pas que cela soit possible pour ma part. On ne sait pas influencer des sentiments aussi complexes, tout du moins avec des plantes.

Lineth porta son regard sur la pastèque qui lui faisait de l'oeil avant d'enchaîner.

Vous auriez du me dire tout de suite que vous n'appréciez pas le bateau. Je ne l'aurais même pas proposé. Votre idée de nous rendre dans un n'est pas mauvaise. Elle est même très bonne. Vous connaissez une bonne adresse ? Je ne connais que très peu le coin ici. Pour le costume, ne vous tracassez pas, j'ai l'habitude de le porter, il n'est plus un fardeau depuis un certains temps.

Il pense à un trafic ou à une sorte de vol massif de chats sur l'île. A priori son chat ne serait pas le premier à disparaître depuis quelques jours. Est-ce que vous savez quelque chose ?

Les concours animaliers, je déteste ça, les animaux ne sont pas des objets de foire... On les fait parader alors qu'ils seraient mieux en liberté.

Lineth avait un peu élevé la voix ce qui n'était guère dans ses habitudes.

Pour ce qui est de votre trafic, je ne suis au courant de rien mais si je tombe sur la ou les personnes qui ont fait cela, elles risquent de passer un sale quart d'heure. Je ne peux pas laisser cela arriver. J'aimerais donc vous proposer mon aide. Qu'en pensez-vous ? Je pourrais vous être utile.

Lineth s'étira en arrière, faisant craquer sa colonne vertébrale. Justice pu apercevoir à cet instant le visage bleuté et tatoué de la jeune Morany. Ses yeux reptiliens ressortaient très fort de par leurs couleurs et leurs formes reptilienne. Elle rabattit prestement sa capuche sur son visage, se rendant compte qu'elle devait avoir été observée.

Hum... désolée que vous ayez vu mon visage ainsi, je ne m'aime pas trop sous mon maquillage, je fais peur aux gens. Si je tenais celui qui a eu l'idée de créer ce costume...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Mar 4 Aoû - 16:53
J'écoutais la jeune fille parler de son métier sans dire en mot. Cela me rendait terriblement en colère. J'avais l'impression que son employeur était quelqu'un d'odieux et abusait d'elle. La pauvre, lui faire porter un costume aussi lourd et constamment. Je me demandais bien où était passé le respect des 35H ou le droit à de journées de congés. Et puis même, menacer les employés de les virer s'il ne les porte pas. C'est quand même grotesque ! On a les mêmes lois qu'en France tout de même ! Chômage, sécurité de l'emploi, syndicat, ça ne lui disait rien ? J'étais vraiment étonnée que personne n'ose rien dire sur cette île.

A la question du philtre d'amour, j'ajoutais une petite phase, qui n'avait guère de sens pour une personne qui n'avait pas rencontré un être surnaturel dans la forêt, quelques jours plus tôt :

"Oula mademoiselle, on ne sait jamais ! Les miracles sont monnaie courantes sur cette île."

Puis je l'écoutai exprimer à quel point elle avait horreur des concours animaliers, comme quoi c'était de la maltraitance envers ces pauvres animaux, qui n'avaient rien demandés. Mais elle ne savait rien sur le trafic. Et cela me réconfortait dans mon choix de l'inviter dans un bar. Après tout une personne qui aimait les animaux ne pouvaient pas être bien méchante.

Elle me proposa même son aide pour retrouver le chat. J'acceptai d'un signe de la tête. Normalement je n'avais pas le droit de faire participer des civils à une enquête de police. Mais comme ici ce n'était pas officiel, alors pourquoi pas !

Je lui donnai donc plus de détails :

"Hé bien s'il y a un trafic de chats, il faut d'abord qu'ils les attrapent non ? Ils doivent avoir un moyen de les attirer puis de leur tendre un piège. Et ça devrait se voir, non ? On devrait peut-être chercher où vont les chats..."

Là, alors que j'étais prête à partir vers une ruelle, armée d'une motivation renouvelée, ma jeune convive s'étira et je pus apercevoir le visage qu'elle tentait de cacher. Je n'eus pas le temps de voir grand chose, mais le peu que je vis était effrayant. Je la regardai un instant avec de grands yeux ronds, puis avalai ma salive, mine de rien. C'est vrai qu'elle avait toutes les raisons de se cacher. Mon dieu, quel drôle de goût.

"Commençons par cette rue", lui dis-je d'un ton un peu intimidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Dim 9 Aoû - 20:25
La jeune policière devait avoir raison, il devait y avoir un lieu où toutes ces chats devaient-être capturé. Il y avait pourtant un hic dans son explication. Comment le chat qu'elle cherchait aurait pu se faire capturer dans une ruelle alors qu'il ne sortait jamais. Voila quelque chose de bien étrange pour la morany. Elle ne lui dit pas, ayant peur de la vexer, elle la suivit donc dans la ruelle qu'elle lui indiquait. Elle ne semblait guère éclairée, elle était même plongée dans la pénombre vu que l'heure commençait à avancer.

La rue ne semblait pas être une artère principale, des poubelles était disposées le long de cette rue mais beaucoup de personnes ne semblaient pas connaître la notion de propreté, des déchets jonchant le sol. On peu même apercevoir au loin un sans abri en train de chercher de la nourriture dans les poubelles.

Justice, tu me permets que j'aille lui donner un petit peu à manger ? Il doit mourir de faim.

Elle ne laissa pas vraiment le temps à Justice de répondre, se précipitant, son sachet de course toujours à la main vers cet homme en détresse. Enfin, c'est ce qu'elle pensait tout du moins...

Monsieur, j'ai...j'ai un peu de nourriture pour vous si vous le souhaitez. Je n'ai pas de viandes mais des fruits et des...

Lineth n'a pas le temps de répondre que l'homme lui saute à la gorge, la poussant à la renverse, commençant à l'étrangler, semblant vouloir la priver d'air. Mourrait-il de faim à ce point là ? Qu'il était prêt à tuer pour manger ? Le visage de Lineth commençait à blanchir, elle espérait que la policière allait intervenir, elle ne voulait pas montrer ce que son corps lui permettait de faire. Elle pourrait le broyer avec sa queue mais... Elle serait alors découverte et la jeune femme risquait certainement de prendre peur ou de vouloir la tuer en se rendant compte que ce n'est pas un déguisement.

Sa capuche avait pourtant glissé du haut de sa tête, dévoilant celle-ci, bleuâtre et tatouée mais surtout, surmontée par de longues cornes qui à première vue pourrait ressembler à celle d'un démon. Le seul avantage, on ne remarquait pas qu'elle commençait à bleuir par manque d'oxygène. Sa vie était entre les mains de la policière, qu'elle serait sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Dim 9 Aoû - 20:54
Je commençai à chercher les chats dans la ruelle. D'après mon expérience, les chats aimaient faire les poubelles et se placer en hauteur, souvent au soleil. Je regardai donc en haut, sur le rebord des fenêtres ou les objets accessibles.

Pendant ce temps, ma jeune convive trouva un SDF, enfin en apparence tout du moins. Je n'avais pas vraiment fait attention à cet homme. Il y avait déjà un bon service pour s'occuper des personnes comme lui, ainsi que des repas gratuits et des logements communautaires. S'il était là, c'est soit parce qu'on ne l'avait pas trouvé, soit parce qu'il n'avait pas voulu d'aide. Bref, ce n'était pas de mon ressort. Je laissais donc Lineth lui donner un peu de nourriture, si tel était son choix.

Les chats se faisaient rares dans cette ruelle. Au moment où j'allais dire à Lineth de changer d'endroit, celle-ci fut saisie au cou et plaquée au sol avec une grande violence. Son agresseur, c'était le pauvre homme qu'elle avait gracieusement approché. Sérieux ? Il s'en prend à sa sauveuse ? Est-ce qu'il en veut plus ?

Là, c'était mon domaine. Il se trouvait à quelques mètres de moi à peine et ne me portais pas encore attention. Je m'approchai donc rapidement, mais furtivement et lui donnai un coup de poing dans le visage.

Cela le sonna quelques instants. Mais ce n'était pas suffisant et l'homme semblait encore plus énervé. Il me regarda en serrant les poings et cria :

"Saloppeeee ! Tu vas regretter ça !"

Je le vis sortir une batte de Baseball en bois de derrière une poubelle. De toute évidence, il comptait me frapper avec. Mais il ne semblait pas très sportif. Il était lent et hésitant. Alors lorsqu'il tenta de me frapper avec celle-ci, j'esquivai facilement et, d'un coup sec, je cassai sa batte en deux.

Là, l'homme commença à prendre peur et cria une sorte de "aaaahhh espèce de monstre". Oui, c'est vrai, j'avais vraiment beaucoup de force. Il ne s'y attendait pas. Mais je n'étais pas un monstre. Pas comme lui...
Je le vis se retourner et courir vers Lineth. Il voulait certainement la prendre comme otage. Alors je le rattrapais et lui donnai le plus puissant coup de pieds que je pouvais. Cela eut pour effet de l'envoyer valser à trois mètres, dans une grande poubelle.

Je pris alors la main de Lineth, pour l'aider à se relever. Il fallait faire vite car les ordures avaient amorties mon coup. Et il allait être très en colère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Dim 16 Aoû - 9:15
Lineth était à moitié sonnée par les événements, elle ne comprenait pas pourquoi cet homme s'en était pris à elle avec une telle violence. La jeune policière entra en action, elle la vit éloigner l'homme d'elle, casser une batte de baseball. Elle était donc si forte que cela ? Elle n'en revenait pas, rien n'aurait pu laisser présager cela. Elle envoya même l'homme valser dans les poubelles d'un coup de pied. Il ne semblait guère faire bon d'énerver Justice, elle devait s'en rappeler à tout pris, elle ne voulait pas finir brisée en mille morceaux. Lineth était toujours sur le dos, n'osant pas essayer de se relever, ne voulant pas mettre sa queue en avant, elle devrait faire un mouvement réservé au serpent pour se faire et risquerait d'être totalement démasquée.

La policière l'aida à se relever en lui tendant la main qu'elle accepta avec plaisir, sa capuche toujours recroquevillée sur son dos, laissant apparaître son visage serpentin. Elle regarda derrière elle en direction de son sac de course, gisant au sol, la pastèque à nouveau explosée en plusieurs morceaux. Le visage de Lineth devint rouge de colère, encore une si belle pastèque sacrifiée.

MA PASTEQUE....... Tu vas...tu vas....tu vas....

La Morany ne termina jamais sa phrase voulant semble-t-il faire volte face pour aller se venger de celui qui la privait à nouveau de pastèque. Elle tira donc Justice dans l'autre sens, c'est ce qu'elle pensait faire mais la poigne de la jeune femme bien trop forte pour elle l'en empêcha, elle ne faisait que ralentir leur progression.

Je...je vais le...

La Morany s'agite de plus en plus, ralentissant leur fuite. Elle se demandait comment une telle femme pouvait avoir une telle force. Elle ne devait pas être humaine, elle devait-être un mythe, il n'y avait pas d'autre solution. Pouvait-elle lui montrer sa véritable apparence ? Elle n'en savait rien. Elle devait se calmer, elle ne devait pas laisser son sang de prédateur prendre le dessus, la personne qui l'accompagnait était policière. Si elle faisait du mal à cet homme, elle risquait très gros. Elle respira profondément et décida de se laisser conduire hors de la zone de danger. Elle se laissa donc guider par la jeune femme, sa colère diminuant au fur à mesure qu'elles s'éloignèrent du sans domicile. Son calme finit par revenir, portant son regard sur la jeune femme, se demandant bien ce qu'elle pouvait penser d'elle maintenant. Elle espérait qu'elle n'avait pas vu son regard de tueur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Sam 10 Oct - 18:58
Alors que j'étais Lineth à se relever, celle-ci devint toute rouge et baragouina quelque chose. Je la regardais avec de grands yeux ronds, étonnée que ce soit sa seule réaction face à ce qu'il venait de se produire. A sa place, face à une telle force, j'aurais pris peur. Enfin, je ne suis pas anormale non plus... Bref, qu'essayait-elle de me dire ? Bizarrement ce n'était pas la peur que je sentais en elle. C'était plutôt de la colère. Elle avait vraiment l'air furax.

Mais pourquoi donc ? Était-ce contre moi ? Parce que je regardais son visage qu'elle avait tenté de cacher et ce depuis le départ ? C'est vrai, j'avais bien compris sa volonté de ne pas se montrer. J'avais fait semblant de ne rien voir. Mais là, il me paraissait dur de feindre l'ignorance. Et quel drôle de visage d'ailleurs ! Certes cela faisait parti du costume, mais il était vraiment étrange... Une couleur anormale pour un serpent. Si vous deviez créer un costume, feriez-vous la peau violette, avec des cornes ?

Au fur et à mesure de mes interrogations, j'en venais à croire que Lineth en était une, elle aussi... Oui, elle pourrait très bien être une sorte de védin, comme Ifael. Elle se serait cachée sur l'île parmi les acteurs. Elle ne voudrait peut-être pas que je le sache... Ceci expliquait aussi pourquoi elle se baladait en costume aussi tard la nuit. Tout semblait concorder avec cette théorie... Alors je pris les devants et je lui glissais, gentiment :

"Ne t'inquiète pas, je sais ce que tu es et je ne le répéterais pas. Alors calmes toi et partons d'ici, ok ?"

Alors que nous étions en train de partir, je me sautai net et me retournai. J'avais oublié la pastèque ! Celle que j'avais offert à Lineth. Mais ce que je vis était fort déplaisant : le fruit était éclaté en morceau. C'était donc pour cela qu'elle était si énervée !!

Attendez... ce n'était pas parce que j'ai découvert son identité ? Je me serrais trompée ?! Mince alors, je lui ai raconté n'importe quoi ! Elle va très mal l'interprété ! Comment est-ce que je vais lui expliquer ça ??

Après plusieurs mètres traversés dans le silence, je tentais une approche :

"Euh pour ce que j'ai dit tout à l'heure..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Dim 18 Oct - 13:51
La jeune Humaine qui lui faisait face avait eu une phrase étrange qui perturba un petit peu Lineth, elle savait donc ce qu'elle était réellement... LA voila dans de beau drap, une humaine et une policière à côté d'elle connaissant sa vraie nature. Elle n'avait plus de doute, elle allait finir en prison comme un animal de foire qu'allait il se passer quand les humains se rendraient compte que sa queue, ses cornes rien ne s'enlèverait, elle mettrait une bonne partie de la communauté en danger, en péril de mort. Si une comme moi existait, les humains ne tarderaient pas à se poser la même question sur toutes les personnes portant un costume. Elle était mal... très mal. Elle allait devoir la faire disparaître pour le bien commun mais comment pourrait-elle faire cela. Non, elle ne pouvait pas s'y résoudre, prendre la fuite ? Une bonne solution mais elle lui tenait la main et avec une telle force dans les mains de la jeune femme, jamais elle n'arrivera à s'échapper. Etait-elle condamnée pour avoir nouée une amitié avec une humaine ? Aucun indice ne pouvait prouver qu'elle était une Mythes en tout cas, c'était le seul espoir qu'il lui restait.... Elle espérait.

Ne...Ne me fait pas de mal, je t'en prie, je... je suis différente oui mais j'ai le droit de vivre non ? Je ne veux pas être exhibée comme une bête de foire, je ne veux pas qu'on utilise mon corps pour faire des tests sur moi. Je suis une femme comme les autres, j'éprouve les même sentiments, j'ai les mêmes envie, je t'en supplie ne détruit pas ma vie...

Lineth ne put retenir des larmes qui coulaient le long de ses joues, elle espérait que cette femme serait aussi gentille qu'elle semblait l'être et qu'au moins elle la laisserait s'enfuir. Par réflexe, elle tirait sur les mains de la jeune femme pour essayer de dépêtrer, sa peur la rendait totalement irrationnelle, elle ne verrait peut-être jamais plus Etheria, que ferait-elle seule ?

Lai...Laisse moi au moins m'enfuir, je... je ne suis pas méchante, je n'ai jamais fait de mal à personne, je te le promet, ne me dénonce pas, je ferai ce que tu voudras, tout ce que tu voudras mais ne me laissent pas entre les mains des scientifiques, ils sont totalement fous... Tu as vu ce qu'ils font à la télévision ? Je...je suis la plus à même à t'aider à retrouver ce chat, je suis a moitié animale, je les comprends mieux que tu ne pourras jamais les comprendre. J'ai longtemps vécu dans la forêt, j'ai beaucoup de connaissances animalières et végétales. Alors si tu es une femme bien, surtout ne me livre pas à eux...

Le corps de Lineth tremblait entre les mains de la jeune femme, totalement terrorisée, elle ne se rendait plus trop compte des réactions de celle-ci, elle avait totalement perdu son calme. Elle avait besoin qu'on prenne soin d'elle en une telle situation mais celle qu'elle avait le plus envie de voir n'était pas présente mais tant mieux pour elle, c'était une bonne chose, elles auraient pu se faire prendre toutes les deux et les choses auraient été pire. Elle espérait juste qu'Etheria ne prendrait pas de risque pour tenter de la sauver et qu'elle se ferait beaucoup d'amis pour la remplacer, qu'elle vivrait heureuse. Les moments de sa vie défilait devant ses yeux alors qu'elle tentait de rester cohérente, elle devait avoir les pieds, enfin dans son cas la queue sur terre mais elle en était totalement incapable devant une telle situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Mer 13 Jan - 16:58
Ma jeune amie semblait terrorisée, mais je ne faisais guère attention à son état, j’étais bien trop occupée par ma découverte : j’en étais sûre désormais, s’en était une. Une védin ! Elle semblait être à moitié animale, comme Ifael pouvait être un l’arbuste. Elle était sûrement tout aussi dangereuse et imprévisible. Et ce qu’elle racontait, ignorant mes quelques paroles rassurantes, me confortait dans ma théorie.

Qu’allais-je pouvoir faire d’elle maintenant ? Si je la laissais s’enfuir dans cet état de peur et de faiblesse, elle risquait juste d’attirer toute l’attention sur elle. Et ce n’était pas bon ni pour les passants, ni pour elle. Je me sentais donc obligée de m’en occuper…

Et puis, peut-être pourrait-elle me renseigner pour Alice ? Ou sur d’autre chose, sur sa race, sur son époque, ses semblables, sur sa création… Ainsi que sur les hommes qui ont osés toucher au si bel être qu’est l’homme. Mais avant cela je devais la mettre en confiance, et en sécurité. Je la serrais donc encore plus fort et la tirai de toutes mes forces vers une petite porte non loin.

Cette porte en bois donnait sur la cave d’un restaurant dont je connaissais le propriétaire. Mais à cette heure-là, il devait être en cuisine. Je défonçais la serrure d’un coup de pied, lâchai Lineth quelques secondes pour ouvrir puis la poussai, tout en la retenant pour qu’elle ne se fasse pas mal, à l’intérieur de la petite salle sombre.

J’entrai ensuite, fis bien attention à ce que l’ensemble de sa « queue » soit passée et fermais la porte, allumant la lumière au passage. La cave servait de réserve pour le restaurant. Connaissant des lois d’hygiène, je jetais un rapide coup d’œil à la propreté des locaux. Certes le bâtiment était vieux, mais tout ici respirait le neuf. Les murs étaient parfaitement blancs, le sol en carrelage on ne peut plus propre et les quelques denrées alimentaires étaient rangées dans des boîtes en carton, disposées sur des étagères en métal. Par ci par là on pouvait trouver des ustensiles de cuisine, qui n’avaient sûrement pas été rangés.

La pauvre Lineth était évidemment terrifiée. Elle craignait les scientifiques et je l’avais emmené dans un lieu ressemblant à un hôpital… Voir à une salle d’opération, avec un peu d’imagination. Sans geste brusque, je détachai le katana que je portais à la taille et le jetais au loin, à ses « pieds » (enfin son buste), en lui disant :

« Du calme, je ne te veux aucun mal ! Je suis ton amie ! A-M-I-E ok ? Jamais je ne te dénoncerais. Tu as ma parole. »

Comme cela ne suffisait pas je m’assis en tailleur devant elle et leva mes mains au niveau de ma tête, pommes ouvertes face à elle. Ainsi même si j’avais voulu lui faire du mal, elle pouvait prendre le dessus. Puis j’ajoutais:

« Reste ici le temps de te calmer ok ? Après je te laisserais partir où tu voudras. Là, vu ton état, il est hors de question que tu sortes dans la rue… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu] Jeu 14 Jan - 20:59
Lineth était terrorisée et elle n'avait plus trop la force de résister , elle se laissa donc guider par la jeune femme qui l'a conduisit dans une sorte de cave dans laquelle se trouvaient divers ustensiles dont certains ressemblaient au yeux de Lineth à des objets pour l'éviscérer, elle vit le couteau de boucher et faillit défaillir, c'était bel et bien la fin, on allait la découper en morceau pour l'étudier, des larmes coulaient de ses yeux, elle aurait voulut se débattre mais elle était trop terrorisée que pour tenter quelque chose, elle devrait lui sauter au coup et la mordre, la broyer entre sa queue. A la place, elle se recroquevilla sur elle même, morte de peur. La pièce semblait tellement à un bloc opératoire qu'elle faillit carrément défaillir. Elle était au pied d'une table, enroulée sur elle même, tremblante de peur. Des images passaient devant ses yeux, elle voyait des hommes en blancs en train de découper sa peau, ils avaient l'air décider à la couper en deux pour voir si la partie humaine pouvait vivre sans la partie serpent.

Elle sentit quelque chose heurter son buste, elle regarda et vit un long Katana, Ca allait commencer, on allait la débiter en morceau.

Ne...ne me découpez pas en morceau, je vous en supplie, je serai docile mais ne me faites pas souffrir.

Elle entendit la jeune policière prendre la parole, elle tentait d'être rassurante autant que possible mais elle avait du mal à atteindre le cœur de la Morany qui était empêtré dans un sentiment de peur profonde.Pourtant, elle réussit finalement à l'atteindre même si cela mis quelque secondes. Elle regarda alors la jeune femme et compris que le Katana, elle l'avait enlevé pour ne pas qu'elle ai peur. Elle ne la dénoncerait pas mais que comptait-elle faire alors ? Elle se mit ensuite dans une position la mettant carrément en désavantage si jamais Lineth se décidait à lui bondir dessus. Pourquoi faisait-elle cela ? Elle lui conseilla de rester ici le temps de se calmer, le cerveau embrumé par la terreur de la jeune femme mis un peu de temps à digérer l'information mais elle avait raison, elle risquait pire en sortant d'ici.

Pou...Pourquoi m'avoir emmenée dans...dans un hôpital si vous ne voulez pas me faire de mal. On voudra sûrement faire des...des expériences sur moi.

Ses paroles étaient entrecoupées par des sanglots.

Je...je veux bien me calmer...mai...mais, il va me falloir un peu de temps, vous n'êtes pas sensé connaître notre existence vous les humains. C'est dangereux pour nous, vou..vous nous avez déjà exterminé par le passé presque jusqu'au dernier, lai...laissez nous vivre heureux dans notre refuge. Nous n'avons rien fait de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La réflexion précède l'action [Interrompu]
Revenir en haut Aller en bas

La réflexion précède l'action [Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Un RP où y'a de l'action! >
» réflexion sur la musique haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Asura :: Marché ouvert-