AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Ifaël, le premier Védin d’If

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Ifaël, le premier Védin d’If Ven 17 Juil - 2:52
~ Carte d'identité ~

  • Nom : ///
  • Prénom : Ifaël
  • Âge : 355 ans
  • Race : Védin
  • Particularité de la race : If, et possède toujours une branche sur sa tête avec des feuilles au bout, donnant l'impression d'une corne.
  • Sexe : Mâle
  • Orientation sexuelle : Hétérosexuel
  • Logement : Quartier Morany (dans la forêt plus précisément pour le moment)
  • Métier : Ancien soldat

~ Biographie du personnage ~

  • Description physique :
    Citation :
    Nous… Nous avons réussi. Enfin ! Nous avons créé la vie ! Nous sommes des Dieux ! Enfin, pas tout à fait, il reste encore à chasser ces êtres impurs de notre planète. Oh, il ouvre les yeux. C’est un mâle. Cependant, nous ne pensions pas que ses gènes végétaux se matérialiseraient physiquement également. Une épaisse mais petite branche régnait sur son front, donnant l’impression qu’il possède une corne. Quelques feuilles planent au bout.
    J’entends des éclats de rires dans les autres salles. Ils y sont également parvenus ! Mais je dois m’occuper de ce spécimen-ci : un mélange d’Humain et de bois d’If.
    Rapport préliminaire concernant Ifaël, le premier Védin d’If.

    Citation :
    Etrange. Très étrange. Son organisme évolue bien trop rapidement. En sept jours, le nouveau-né devint un homme d’apparence âgé. Les cheveux blancs, la peau usée, ses vaines saillissent sur ses mains. A moins que ce ne soient des racines ? Une question nous taraude : va-t-il mourir aussi vite ? Il ne ferait pas un très bon soldat dans ce cas… Le coût pour les fabriquer serait bien au-dessus de leur rentabilité.
    Rapport à J+7 concernant Ifaël, le premier Védin d’If.

    Citation :
    Sa croissance semble s’être stabilisée. Il est vieux, mais demeure bien en vie. C’est le plus important. Finalement, le spécimen fera 1 mètre 70 pour 85 kilogrammes (le bois pèse plus lourd que les organes). Des yeux couleur écorce, tirant légèrement vers le gris. Les mèches en bataille comme un enchevêtrement de branches, il ne se coiffe jamais. En même temps, on ne le lui a pas appris. Nous lui faisons souvent porter des kimonos clairs ou gris, il semble s’y sentir bien.
    Rapport à J+10 concernant Ifaël, le premier Védin d’If.

    Citation :
    Mission réussie, Ifaël fut un très bon soldat lors de cette guerre. Il tuait et défendait les notre. Il alla même jusqu’à sacrifier un œil pour sauver une lieutenante. Cependant, son orbite ne resta pas vide longtemps, des racines vinrent y prendre place et il y en a même qui sillonnent à présent son visage. Est-ce normal ?
    En tout cas, les propriétés de l’If demeurent. Ses feuilles, par exemple, sont belles et bien toxiques. Le projet est un succès !
    Rapport d’après-guerre concernant Ifaël, le premier Védin d’If.

  • Description mentale :
    Citation :
    Un nouveau-né. Le premier spécimen lié à l’If. Très vite, nous lui avons appris que nous étions ses créateurs, et qu’il nous devait donc obéissance. Ifaël ne vivait que pour nous servir. En même temps, n’est-ce pas pour cela qu’il a été créé ? Être un bon soldat suivant les ordres. C’est donc ce qu’on lui apprit : obéir, combattre et tuer sans poser de question. Evidemment, on oublia de lui dire qu’il s’agissait d’un crime. On ne lui expliqua pas la dichotomie du bien et du mal. Il ne raisonnait pas ainsi. Il ne faisait qu’accomplir sa raison d’être. Après tout, nous lui avions donné vie. Ainsi, nous ne pouvions qu’être les gentils pour lui…

    Ifaël avait participé à la grande guerre, il était de ceux qui les traquèrent jusqu’au bout. Il était là quand résonna le glas de leur victoire. Pour lui comme pour nous, les mythes n’existent donc plus. Le fait qu’ils aient pu survivre est impensable. Il était là, il avait vu comment les choses s’étaient passées, ce qu’ils ont subi, ce qu’on leur a fait, et lui aussi. Aucun ne s’en était réchappé. Ainsi, quand bien même il demeurerait à l’endroit où des survivants se réfugieraient, il ne le remarquerait pas.

    Naïf de par son jeune âge, malgré son apparence physique, il tomba amoureux. Quoiqu’elle le fut avant lui. Son premier amour, son grand amour. D’une patience irréprochable et d’une fidélité à toute épreuve, il maintint jusqu’au bout la promesse qu’ils avaient conclu, celle d’attendre son retour.

    La suite n’est que rumeur, ouïe dire et supposition. Après tout, sa mission était accomplie, nous n’avions plus aucune raison de continuer à le suivre.

    Le temps et la solitude auraient beau l’assaillir, amenuisant peu à peu sa conscience pour le rendre fou, il tiendrait bon. Un seul souvenir suffirait à lui donner de la force. Celui d’un simple baiser…

    Par contre, n’oublions pas qu’il aurait passé plusieurs siècles emmuré dans un silence absolu. Qui sait ce qui résultera de sa longue méditation ? Du chagrin ? De la colère ? Du désespoir ou de la lassitude ? Personne ne le découvrit jusque-là. Son attente prendra-t-elle fin un jour ?

    Le nom de la demoiselle s’effacerait peu à peu, le souvenir de son visage se flouterait. Par amour d’un fantôme, il demeurerait là. Mais de ce baiser, il se rappellerait tout. Chaque sensation, chaque fourmillement, chaque palpitation. C’était tout ce qui le rattacherait encore au monde.
    Évaluation psychologique d’Ifaël, le premier Védin d’If.


  • Histoire :
    Un homme ravagé par le temps et son amour. Quoiqu’il n’est pas un homme. Pas véritablement en tout cas. Ifaël est l’une des premières tentatives de créations de Védins. Ce qui peut expliquer les quelques défaillances physiques. Notamment une branche sur sa tête qui demeurera toujours là, quoiqu’il fasse. Prouvant à jamais qu’il est un fruit de l’homme et non une naissance de Mère nature.

    Mais Ifaël ne fut pas fabriqué pour son côté esthétique. Il fallait des soldats aux Humains. C’était bien pour cela qu’ils avaient choisi de l’If, un arbre à la réputation toxique. C’était ses créateurs, il n’était qu’un nouveau-né. Il a donc obéi comme tous les autres. Il a tué comme tous les autres. Il a été blessé comme d’autres, mais personne ne pleurait un Védin ni ne s’inquiétait pour eux à l’époque. De la chair à canon, rien qu’une arme pour assassiner les mythes, un bouclier pour les Humains. Où était le mal à tuer ? Les Védins ne faisaient qu’accomplir leur mission.

    Puis il y eut quelques années de traque aux survivants. Ifaël luttait aux côtés d’une Humaine. Accomplissant son devoir, il l’avait sauvée à quelques reprises lors de la grande guerre d’une nuit. Cette dernière fut la première personne à lui porter une réelle attention. Peut-être parce qu’il était allé jusqu’à sacrifier un œil pour elle ? Quand bien même, il ne faisait que suivre les ordres à l’époque. N’était-ce pas sa raison de vivre, ce pourquoi il existait ?

    Ses actes provoquèrent des sentiments chez la demoiselle, alors que le temps passé avec elle lors des traques et l’attention particulière qu’elle lui portait finirent par faire germer la graine de l’amour chez le jeune Védin d’apparence si âgé. Puis ils parvinrent au bout de leur mission, comme tous les groupes du genre. Ils avaient éliminé tous les mythes, ils avaient gagné la guerre. Ils allaient donc être seuls : Humains et Védins, à se partager la Terre.

    Alice, la jeune demoiselle, fut convoquée au bercail. Pas le Védin, car, après tout, il était devenu inutile à présent : sa mission était accomplie. Mais elle lui dit de l’attendre, qu’elle reviendrait, et qu’alors ils pourront vivre ensemble paisiblement. Alice scella sa promesse d’un doux baiser avant de partir.

    Mais elle ne revint jamais.

    Par choix ou par obligation ? Avait-elle trouvé quelqu’un d’autre ? Avait-elle eu un accident ? L’avait-on empêché de retrouver son Védin que son cœur avait pourtant choisi ?

    Il ne le sut jamais.

    Mais il tint promesse, se berçant chaque instant dans le doux souvenir de ce baiser. Les jours passèrent, les années défilèrent, les siècles s’écoulèrent. Ifaël n’avait pas bougé, espérant toujours et inlassablement qu’elle reviendra un jour. On ne lui avait jamais dit que les Humains ne vivaient pas plus d’une centaine d’années… Il attendait donc quelqu’un qui ne viendrait plus. Le temps finit par le transformer en véritable arbre. Des racines poussèrent dans son œil manquant, des branches parsemèrent son corps, des feuilles recouvrèrent sa peau…

    Des personnes étranges passaient des fois près de lui sans le remarquer, mais lui n’y faisait pas attention non plus. Ce n’était pas elle. Alice. Ainsi, lui était toujours là, sur cette île devenue de plus en plus attractive. Plusieurs époques étaient passées, il s’était enraciné du haut de ses 355 ans, mais il gardait toujours espoir. L’espoir de l’embrasser une nouvelle fois, à son tour. De la serrer dans ses bras et de revoir son visage. Ce baiser… C’était le souvenir qui le faisait tenir, encore et encore.

    Alice, quand reviendras-tu ? Je t’attends, jour après jour, nuit après nuit. Je suis toujours là. Reviens faire battre mon cœur…


  • Pouvoir : l'If et toutes ses propriétés

~ IRL ~

  • Nom : Mic
  • Âge : 21
  • Première impression : J'suis fonda...
  • Comment avez-vous découvert le forum ? J'suis fonda...
  • D'où provient le personnage sur votre avatar et le nom du personnage ? Aucune idée
  • Votre Skype : Le fonda l'a déjà

  • Acceptez-vous le règlement et vous y soumettez-vous ? Yep
  • Code du règlement :
  • Quel est le nom de la guerre qu'engagèrent les Humains face aux mythes ? :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: Ifaël, le premier Védin d’If Dim 19 Juil - 0:34
Salut,

Cette présentation est globalement très bonne, la mettre sous forme de rapport est originale et j'apprécie beaucoup. Ils sont courts et concis comme le seraient de vrai rapports scientifiques ce qui rajoute une touche de réalisme non négligeable. Tu aurais juste pu développer un peu plus le côté mental même si celui-ci est très cohérent.

La partie histoire me semble un poil courte, il manque certaines choses que tu aurais pu raconter comme : Le sauvetage d'Alice et la perte de son œil, on sait d'où vient sa passion mais le lecteur la ressent moins de par le fait que l'événement est passé sous silence. Je trouve ça dommage.

Les cheveux blancs, la peau usée, ses vaines saillissent sur ses mains.

Attention aux homonymes. J'aime bien te taquiner aussi Razz .

Niveau écriture, rien à redire, niveau orthographe non plus.

Ta fiche de présentation est validée et vaut bien un 8 points d'expérience. Rebienvenu parmi nous. Hein, quoi, tu es un fondateur... Mince alors, comment je peux te souhaiter une bonne découverte ? Soit le bienvenu tout de même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ifaël, le premier Védin d’If

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Général :: Présentations :: Validées-