AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Lun 20 Juil - 23:24
Enquêtes



logo

Agent Justice Joyce

Contrôle de police, vos papiers svpAvec Ifaël
Le bateau s’approchait enfin de la côte. Il n’était pas trop tôt ! Le voyage n’avait pas été de tout repos, en parti à cause de la météo capricieuse. De grandes vagues s’étaient formées et avaient secouées le bateau dans tous les sens. Puis les passagers s'étaient mis à vomir. Et moi la première ! Quelle horreur.

Voilà le souvenir que j’aurais de ma première croisière et de ma première fois sur cette île. Pas vraiment agréable, ma foi. Mais, ce n’est pas grave, car aujourd’hui je commençais une nouvelle vie !

Je posais mon premier pas sur cette île, Yasashi Koji. Ahh ça s’annonçait vraiment plaisant ! Etre placée dès son deuxième travail sur une île paradisiaque, sans problème, quelle chance ! Comment est-ce possible ? Est-ce un rêve ? Tout ici a l’air d’être parfait ! Mais bon, c’est vraiment loin du continent et de ma famille... Papa, est-ce que je te manque déjà ?

Je m’étirai. Ici, le temps était calme et il faisait vraiment chaud. C’était très agréable.

En même temps que moi, plusieurs personnes débarquaient. Je les avais entendus discuter plus tôt dans la matinée. Il était architectes, commerciaux ou médecins. C’est vrai que cette île avait ouvert ses portes très récemment, en tant que parc d’attraction. Ils devaient manquer de tout.

Il ne me restait plus qu’à rejoindre le commissariat pour y déposer mes affaires. Je traînais donc ma valise derrière moi et me dirigea vers Yasashi, une ville à proximité. Au départ, il était prévu que quelqu'un vienne me chercher au port. Mais il a dû annuler au dernier moment et m’a juste envoyé ce message « suis la côte, tu vas forcément trouver ».

Forcément, forcément ! Il est marrant lui. Il ne connaît pas les femmes ou quoi ? En tout cas, il ne me connaît pas ! Moi et mon sens extraordinaire de l’orientation…

Alors je marchais, je marchais et petit à petit les gens qui m’accompagnaient prirent un autre chemin et je me retrouvai seule, au milieu d’une forêt. Serais-je allée trop loin ? Je me posai donc sur une souche d’arbre et ouvrit ma valise, à la recherche du plan des lieux.
- Page 1

© A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Mar 21 Juil - 0:41
    « Ô Soleil, ô mon bel ami, mon partenaire de solitude éternel. Toi tu me comprends. Depuis combien de temps coures-tu après la lune ? Elle te fuit chaque jour et chaque nuit. T’a-t-elle aussi promis de revenir ? Nous voilà donc deux. Deux idiots attendant l’accomplissement d’une promesse rendue désuète par le temps. Et pourtant, tu continues de la suivre. Et pourtant, je continue d’attendre. Je n’ai pas le courage d’avancer sans elle. Toi non plus j’ai l’impression. A quoi ressemblais-tu avant ? Moi, le temps m’a enraciné. Je pourrais m’en dépêtrer, mais à quoi bon ? Une vie sans but n’est pas une vie, ce n’est qu’une errance vers la mort. Elle était mon but.

    Et elle reviendra. Ne perds pas espoir ô astre brûlant. Elle renvoie tes reflets plus puissamment chaque nuit. Elle a beau le nier, elle pense tout le temps à toi… Et toi, la vois-tu ? Ma chère Alice, ma tendre Alice.

    J’étais un fier soldat, servile à souhait. Mais la guerre est finie depuis des siècles. Mon existence n’a plus de raison d’être. Elle l’avait remplacée. Elle était ma raison. Mais aussi ma folie. Tout ce qu’elle me laissa fût un souvenir… Un souvenir à la fois triste et chaleureux. De ceux que tu chéris, d’un instant de joie intense, mais de désespoir profond quand on se rappelle ce que c’est. Un souvenir, juste un souvenir. Le passé, pas le présent…

    Oh, mais qui donc vient perturber mon attente sans fin ? Qui donc vient s’assoir sur mes jambes ? Attends… Cette jeune fille… Serait-ce ? Non. Je ne me souviens pas de son visage. Et quand bien même, le temps aurait marqué sa peau et ses cheveux. Mais pour quelle autre raison serait-elle là, au beau milieu de la forêt, assise contre moi, à cet endroit où elle m’avait fait cette promesse ?

    Toi, jeune fille, espoir inénarrable, es-tu celle à qui je pense ? Laisse-moi voir ton visage. Laisse-moi me souvenir. Viens dans mes bras m’embrasser une nouvelle fois, ma Alice… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Mar 21 Juil - 18:30
Ma valise était vraiment pleine à craquer. Je n'avais pas pu prendre beaucoup de sacs avec moi, à cause du bateau, alors j'avais essayé de caser toute ma vie dans cette pauvre petite valise. Des vêtements principalement, de la paperasse, deux trois souvenirs et pleins de photos de mes amis et de ma famille.

Je m'arrêtai quelques secondes, m'assis sur la souche et pris le temps de les regarder. Après tout, je n'étais pas pressée. Et les revoir me faisait du bien. Moi quand j'étais petite (et encore brune) pour mes anniversaires. Papa qui souriait près de moi. Maman qui essayer d'allumer les bougies. Et cela là ! C'était Emilie, ma copine. Elle aussi était rentrée dans la police... Je me demande ce qu'elle serait devenue si elle y avait survécu. Oh et celle-là, c'était Dobi, notre chien. Qu'il était bête ce chien.

Tous ses souvenirs me portaient la larme à l’œil. Était-ce ce que l'on nomme "le mal du pays" ? Ou parce que c'était la première fois que je quittais mon village ?

Vers la 6e photo, la petite carte que je cherchais tomba au sol et je pensais à voie haute :

Tiens, tu étais là toi, je t'avais cherché partout ! J'ai besoin de toi, viens voir par là...

La vilaine s'était glissée au milieu de mes photos. Heureusement que je les avais regardé, sinon j'aurais pu chercher longtemps ! Je ramassais doucement la petite carte et la regarda en souriant. On pouvait y voir grossièrement les quelques quartiers de l'île, avec les noms des villes... ou plutôt des villages les plus importants. Et là.... hum... apparemment j'étais dans une forêt, j'étais donc partie trop loin !

Une fois que j'eus compris cela, ne refermai ma valise et m’apprêtai à partir en sens inverse.
- Page 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Mer 22 Juil - 1:59
    « Qu’a-t-elle dit ? Qu’ouïe-je ? Elle avait besoin de moi, comme moi d’elle. Ma chère et tendre. Me voici. Ne me reconnais-tu pas ? Peut-être as-tu oublié mon visage également ? Que le temps est cruel avec nous deux, tu ne trouves pas ? Mais nous avons fini par nous retrouver, enfin.

    Hum ? Pourquoi te lèves-tu ? Pourquoi t’en vas-tu ? Non ! Je suis là ! Mes lèvres n’ont pas bougé depuis si longtemps qu’elle ne parvient pas à m’entendre ? Que faire ? Attends ! Ne me vois-tu pas ? »


    Et la souche sur laquelle elle était assise se mit à vibrer, attirant l’attention de la demoiselle vers l’arbre. Ce dernier usait toute son énergie pour se mouvoir, faire un son ou un signe. Il avait été immobile trop longtemps. Les siècles avaient figé ses racines et son écorce. C’était un arbre comme un autre, sauf qu’il possédait quelques traits humains, notamment au niveau du visage. On pouvait distinguer un œil la fixant, la protubérance d’un nez et deux traits devant former une bouche.

    L’arbre tout entier se mit à trembler à présent. Son feuillage virevoltait, ses branches gigotaient lentement. Plusieurs feuilles tombèrent alors que le tronc semblait se pencher vers la demoiselle dans un craquement sourd. Le son des racines profondes arrachées peu à peu de la terre. On distinguait de mieux en mieux le visage dans l’If. Un peu comme s’il allait quitter l’écorce.

    A un mètre d’elle, l’œil unique la fixant ardemment, l’If était totalement penché en diagonal. Une branche se courba vers la demoiselle, les feuilles caressant doucement sa joue.

    « Je suis là, Alice… »

    Une voix craquante, sortie d’une bouche sèche qui n’avait pas servie depuis des lustres. La branche prit lentement la forme d’un bras et d’une main. L’If laissait doucement place au Védin qui l’avait formé par une attente longue de plusieurs époques.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Jeu 23 Juil - 10:48
J'étais en train de partir lorsque le sol se mit soudainement à trembler. Un séisme ? Ou était-ce ma nausée due au voyage en bateau qui revenait ?

Je regardais autour de moi et remarquait un petit arbuste, qui semblait être le seul à "bouger". Petit à petit, quelque chose semblait apparaître sur l'écorce. Je posai ma valise et m'approchai de l'arbre pour mieux voir. Et là, ce que je vis était incroyable. Un visage d'humain ! Et en plus il me fixait...c'était très étrange.

Je me demandai si je me faisais des idées. Ce n'était pas la première fois que je voyais des choses dans les nuages. A moins que ça ne soit une sculpture vraiment bien réalisée.

Puis, au moment où j'allais laissé tomber, une branche se déplaça littéralement vers moi, sans aucun vent et vint toucher ma joue. Là, je me figeai sur place, écarquillant les yeux face au spectacle à la fois fantastique et irréel qui se déroulait devant moi. J'étais définitivement devenue folle. Je voyais les ents, arbres humanoïdes du Seigneur des Anneaux. Est-ce qu'il cherchait lui aussi un anneau ? Il devait s'être trompé de hobbit...

Je ne savais pas quoi penser et commençait à délirer. Ca y est, Papa, Maman, ma vie est foutue. Je vais finir en hôpital psychiatrique. Et je sentais que je n'étais pas loin de tourner de l’œil. Puis une voie me tira de mes pensées :

"Je suis là, Alice..."

Alors là, c'était trop, beaucoup trop. Même pour la jeune fille courageuse que j'essayais d'être. Les fantômes, tout ça, c'est pas vraiment mon truc. Alors, aussitôt, je poussai un hurlement très aigu et me laissai tomber au sol, telle une feuille morte. Et une fois par terre, je me suis mise à trembler et à me répéter, à voix haute :

"Les fantômes ça n'existe pas, les fantômes ça n'existe pas, les...gleee.. les fantômes ça..."
- Page 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Jeu 23 Juil - 12:53
    L’émotion. Elle était tellement émue de le retrouver qu’elle cria sa joie. Bien que ce ne fût pas très agréable à cette distance, Ifaël apprécia la démonstration d’une réaction forte. Ils ne s’étaient pas vus depuis tant d’années quand même !

    Elle était au sol et tremblait comme si elle était prise de spasmes, balbutiant d’étranges propos. Le Védin redevenu humanoïde se pencha au-dessus d’elle. Sa peau était pâle et il lui manquait un œil. Œil remplacé par des racines saillantes sous la peau de ce côté-ci du visage. De l’autre côté, une sorte de corne en bois régnait sur sa tête.

    « Un fantôme ? Je ne suis pas mort Alice. Je t’ai attendue tout ce temps, honorant notre promesse… »

    Une voix un peu plus vigoureuse qu’avant, mais toujours aussi usée par des siècles d’assèchement. Il posa une main à côté de la tête de la demoiselle, se penchant encore plus au-dessus d’elle. Il voulait voir son visage de plus près. Il voulait se le remémorer. Mais surtout, il voulait raviver la flamme de ce souvenir qui l’avait fait tenir jusque-là. En quelque sorte, la remercier pour cette force, cette énergie qui l’avait animé en la lui rendant à son tour.

    Alors il se courba davantage, jusqu’à ce que leurs nez entrent en contact, que leurs fronts se touchent, que leurs lèvres se scellent…

    Subitement, elle arrêta de gigoter et de murmurer des paroles bizarres. La surprise de son acte, ou bien pour profiter de l’instant ? Elle s’y était prise de la même façon plusieurs siècles plus tôt. Pour qu’il digère mieux l’acceptation de sa promesse : la laisser partir et attendre son retour. Juste au moment où il allait protester, elle l’avait embrassé…

    Cette fois c’était son tour.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Jeu 23 Juil - 21:52
Je fixais intensément le sol. J'avais peur de relever les yeux, de le regarder. Si je croisais son regard, qu'allait-il m'arriver ? Est-ce que j'allais être maudite ? Ou pire ?!

L'être continua à lui parler. Mais cette fois, sa voix semblait plus humaine et un peu plus douce. Il expliquait qu'il n'était pas en fantôme et qu'il m'avait attendu... Il m'appelait Alice.

Le fait d'entendre une jolie voix d'homme me rassura. Je n'arrivais pas à m'expliquer ce qu'il venait de se passer avec l'arbre, j'avais sûrement halluciné. Mais là, c'était un homme, en chair et en os, l'un de ceux que je me suis promise d'aider et de protéger. Et il se trouvait en face de moi. Il fallait que je me reprenne !

Alors je me mis sur les genoux et lui répondit, en levant doucement les yeux vers lui :

"Oh oui excuse-moi je.."

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase. L'homme, que je ne connaissais pas, m'avait approché et m'avait soudainement embrassé. Je lâchai un petit cri de surprise et essayai de le repousser.

"Quoi ?! Oula euh du calme !!"

Cet homme, en plus de m'avoir fait la peur de ma vie, il venait de me voler mon premier baiser ! Bon, à la réflexion ce n'était pas si mal. Voir plutôt sympa. Mais lui...il me faisait des frisons dans le dos. Je n'arrivais pas à le fixer très longtemps. Ces cheveux gris, comme s'il était vieux malgré son visage... Et il lui manquait un œil. Et puis ces étranges marques. Est-ce qu'il était malade ?

Je repris mon calme et me relevai, puis essayai de discuter avec lui :

"Excusez-moi mais...comment dire...Je ! Je crois que vous vous trompez de personne ! Je viens d'arriver ici, je ne vous connais pas !"

Je m'éloignai un peu de lui, discrètement, pour qu'il ne me reprenne plus par surprise. C'était déjà suffisamment difficile de me retenir de lui en foutre une (je ne peux pas frapper un vieux), mais je préfèrerais me passer de ses obscénités. Ce type, il n'était vraiment pas net.
- Page 4
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Ven 24 Juil - 0:27
    « Oui, je sais que ça fait longtemps, voire des lustres… Même si on n’est pas dans un salon. Mais tu m’avais aussi surpris ainsi la première fois. Je tenais à te rendre la pareille… »

    Pourtant, elle ne semblait pas partager cette même chaleur qui emplissait le corps. L’échange labial entre deux personnes. La preuve de leurs sentiments respectifs. Ifaël pouvait concevoir qu’il allait peut-être un peu vite après tant d’années. Mais quand bien même. Ses sentiments à elle n’avaient pas changé au moins ?

    « Je… Je sais que beaucoup d’années ont passé. Mon visage a peut-être un peu changé. Mais ne te souviens-tu vraiment pas de moi ? Sinon, pourquoi donc te serais-tu assise sur mon pied tout à l’heure ? »

    La souche.

    Peut-être que tout comme lui, son souvenir de l’autre s’était effacé ? Mais ce baiser aurait dû lui raviver un peu la mémoire non ? La mine du Védin n’était plus aussi chaleureuse qu’avant. Ses traits témoignaient de son incompréhension. Lui qui s’attendait à de belles retrouvailles…

    « Que t’ont-ils fait là-bas ? Ils t’ont lavé le cerveau quand tu es rentrée ? Non ! Je sais. Il est courant auprès des vétérans de guerre d’avoir des traumatismes qui leur effacent le cerveau. Mais ça te reviendra Alice, crois-moi. »

    Allait-elle le croire ? Lui y croyait dur comme fer en tout cas, et il cherchait déjà des moyens pour retrouver sa Alice d’antan.

    « Pour ma part, un seul souvenir me permit de tenir. Peut-être qu’en le rejouant, tu te souviendras de moi aussi ? Mais pour ça, c’est à toi de m’embrasser… »

    Peut-être que sa foi aveugle en cette réalité finirait par faire douter la demoiselle de ses propres convictions ? De toute façon, si elle niait les faits, ça ne ferait que réconforter l’hypothèse du traumatisme…

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Sam 25 Juil - 16:43
J'écoutais cet homme sans dire un mot (ce qui, signalons le, n'est vraiment pas dans mes habitudes). Il me disait qu'il m'avait connu il y a longtemps, qu'il avait changé mais qu'il se souvenait bien de moi. Est-ce que je l'aurais croisé étant petite ? Et quel était le rapport avec la souche ? Etait-ce un lieu de rendez-vous ?

- Excusez-moi je suis vraiment confuse. Je ne me souviens pas de vous. Est-ce que nous nous sommes croisés lorsque j'étais plus jeune ?

Je ne comprenais rien à ce qu'il me racontait mais cela me faisait vraiment mal au coeur. Il semblait avoir attendu très longtemps cette Alice et il avait accouru en me voyant. Mais je n'étais pas elle. Je n'étais pas celle qu'il semblait aimer.

- Je suis désolée, vraiment.

Je me pliais en deux pour m'excuser et sur mon visage on pouvait lire ma tristesse. Mais celui-ci ne me portait guère attention. Il était parti dans des délires de corruption, d'effacement de la mémoire, de guerre. Une guerre ? Est-ce qu'il parlait de la récente guerre en Irak ? Ou en Afghanistan ? Est-ce qu'il était un vétéran de guerre ? Si tel était le cas, il était sûrement tombé sur la tête !

- Vous vous trompez. Je n'ai que 19 ans, je n'ai jamais fait la guerre. D'ailleurs mon pays, le Japon, est neutre depuis la fin de la seconde guerre mondiale soit en 1947 ! Et je n'étais pas encore née à cette époque. Et c'est la première fois que je viens sur l'île ! Vous vous trompez de personne, désolée.

Puis il parla que je devais l'embrasser. Comment ça l'embrasser ?! Est-ce qu'il se fout de moi ?! Le pire c'est qu'il semblait vraiment sérieux. Là, je m'énervais :

- Hé oh, je ne vous connais pas ! Ce n'est pas parce que vous êtes vieux que vous devez vous croire tout permis ! Vous m'avez déjà voler mon premier baiser, et vous voulez remettre ça ?! Et pourquoi pas me violer tant que vous y êtes ?

Je repris ma respiration et continuai :

- Oh j'en ai vraiment marre de vous. Avec vos délires de mémoires effacées. Si je vous écoute, je n'ai aucun moyen de vous prouvez que vous vous trompez. Et vous êtes qui d'abord ?!

Je remis ma casquette de policière au centre de ma tête et lui dit, d'une voix ferme :

- Vos papiers d'identité Monsieur s'il vous plaît !
- Page 5
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Sam 25 Juil - 22:08
    « 1947 ? »

    C’était une bien étrange année, étant donné que le Védin provenait d’une toute autre époque. Avait-il attendu si longtemps ? Etait-ce seulement possible ?

    « Tu dois te tromper… Et si tu n’es pas Alice, pourquoi aurais-tu posée ton fessier spécifiquement à l’endroit où je me trouvais sinon ? »

    La demoiselle semblait commencer à s’énerver, à perdre patience. Mais c’était tout à fait naturel quand on essayait de lui rappeler des souvenirs fortement enfuis. Ifaël étouffa un rire. Pour lui, c’était celle qui lui avait volé son premier baiser à lui qui lui reprochait de l’imiter… Ca devait être à lui de protester à ce sujet, non elle. Il remarqua néanmoins qu’elle avait troqué sa casquette de lieutenante contre un autre symbole.

    Un soupir s’échappa de ses lèvres. Il l’avait retrouvée, mais à priori il n’y aura pas de réjouissances pour autant. Le vieil homme s’assit alors à même le sol, voulant intimer ainsi un peu de confiance à son interlocutrice en se positionnant volontairement dans une situation de vulnérabilité. Mais il n’avait rien à craindre. Après tout : c’était sa Alice.

    « Les seuls papiers que j’ai sur moi sont mes feuilles… »

    Ifaël regarda le sol en face de lui. S’il le pouvait, son œil borgne laisserait sans doute échapper une larme. Il avait patienté si longtemps, et elle était enfin là. Mais elle l’avait oublié, elle ne le réalisait pas… Combien de temps avait-il attendu ce moment ? Mais ça ne se déroula pas de la façon à laquelle il y songeait. Et pourtant, il avait eu tout le loisir d’imaginer une foultitude de scénarios.

    « Comme tu sembles vraiment avoir oublié… Je suis un Védin portant le matricule d’Ifaël. Mais je te prie d’ouvrir ton esprit. Réfléchis à ce que je vais te dire. Tu as entendu parler des guerres n’est-ce pas ? Tu sais donc ce dont les hommes sont capables… Or, je ne suis qu’une création de l’Homme. Penses-tu qu’ils verraient d’un bon œil l’idylle entre nos deux races ? Réponds-moi sincèrement. Penses-tu qu’il n’y a vraiment pas, ne serait-ce que l’ombre d’une chance, que ce que je te dis puisse s’avérer correct ? »

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Lun 27 Juil - 22:09
Il fallait que je me calme. Ce n’était pas digne d’une policière de s’énerver contre une personne âgée.

Lui semblait être sûr que j’étais cette Alice. La preuve qu’il avançait ? Le fait que je me sois assise sur la souche, tout à l’heure. Quel rapport ? Etait-ce le lieu de rendez-vous qu’il avait fixé avec sa Alice. Et même si c’était le cas, pourquoi était-il venu à ma rencontre ? Je lui répondis donc :

- J’ignorais que tu te trouvais ici. Je devrais me rendre à Yasashi Koji, au commissariat. Je commence mon nouveau travail cet après-midi. Mais je crois que j’ai trop marché et que je me suis perdue.

Là, je sortis mon téléphone portable de ma poche. Quelle heure était-il ? Avec tout ça, je n’avais pas vu le temps passé. Mais ouf, c’est bon, il me restait encore 30 minutes avant d’être en retard. Heureusement que j’avais pris large.

Ce type me désespérait. Il semblait complètement perdu lorsque je lui avais demandé ses papiers d’identité. Et en plus, il me répondit avec une pointe d’humour qu’il n’avait que des feuilles.

Ahh c’était bien ma veine, à peine arrivée je tombais sur un fou sans papier. Est-ce qu’il s’était échappé d’un asile de l’île ? Enfin, comme il semblait assez triste, je décidais de me poser sur ma valise et lui dis :

- Ok, je veux bien écouter ton histoire. Essais donc de me convaincre que je suis bien cette Alice que tu connais. Essais de me faire rappeler qui tu es.

Alors il me dit son nom, Ifaël. Juste Ifaël. Pas commun. Il me dit qu’il était un védin et qu’il était né d’une sorte d’expérience humaine pendant la guerre. Effectivement, l’armée aurait très bien pu créer des êtres surhumains. Après tout, ils n’avaient pas hésité à larguer 2 bombes atomiques sur ma patrie le Japon. Et nous, les japonais, n’avions pas hésités à sacrifier les nôtres pour attaquer leurs quelques bases militaires. Les guerres, de manière générale, n’étaient pas très claires…

Un védin… J’en avais entendu parler. Je crois que j’ai lu quelque chose dessus lorsque j’étais petite. Dans un conte pour enfant. Selon mes souvenirs, c’étaient des hommes-plantes, des êtres que l’on aurait mélangé avec un végétal. Un être inhumain et monstrueux en soit. Alors ils existaient vraiment ? Pourtant dans mon livre, ils avaient tous la peau verte et les cheveux en forme de fleurs. Mais peut-être qu’il y avait d’autres races. Lui, avec sa branche sur la tête, est-ce qu’il est une racine ?

Ce résonnement était complètement irrationnel. De tout point de vue, il paraissait erroné. C’était tout simplement impossible. Mais pourtant, cela expliquait tout. Je lui répondis donc :

- Oui j’ai entendu parler des races comme toi. Mais si tu es un védin, prouve-le-moi ! Je ne sais pas, transforme toi en plante, un truc comme ça ! Si tu le fais alors je te croirais.
- Page 6
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Mar 28 Juil - 1:06
    « Un nouveau travail au commissariat ? Une ancienne lieutenante recyclée à l’application de la justice, soit toujours le même domaine d’exercice… Quel hasard n’est-ce pas ? D’ailleurs, par papier d’identité, peut-être voulais-tu dire certificat ? »

    En effet, les choses n’avaient pas forcément le même nom d’une époque à une autre. Elle avait même sorti un gadget totalement méconnu du vieil homme, mais ce dernier était trop occupé à fouiller ses poches pour s’appesantir là-dessus. Soudain, il eut une illumination et se pencha près de la souche de toute à l’heure. L’une de ses racines allait jusque-là quand il était un arbre, et il y avait vu un bout de parchemin. Ifaël le retrouva aisément et le tendit vers la demoiselle. Ce n’était pas tout à fait un acte de naissance, mais plutôt un mélange avec un rapport d’expérience. Il y avait là son matricule : son nom, le végétal utilisé, l’année de sa création, …

    L’Humaine allait donc se rendre compte qu’Ifaël parcourait ce monde il y a de ça 355 ans. Mais lui n’avait aucune idée de l’année où ils vivaient à présent, ni de son âge et de la durée de son attente.

    La question de la demoiselle le surprit. Il fut même hébété un instant. Lui prouver qu’il était bien un Védin ? Ne croyait-elle plus en l’existence de cette race ? Ils avaient également effacé ça de sa mémoire ? Peut-être avaient-ils cherché à éliminer les siens vu qu’ils avaient accompli le pourquoi les Humains les avaient créés ? Mais il se reprit, et il présenta une de ses mains sous le regard de la demoiselle, frôlant des doigts le bout de son nez. Mais ces doigts, cette main et ce bras se changèrent en une branche dont la feuille au bout était toujours en contact avec la demoiselle. Il ramena alors le tout à lui pour éviter qu’elle ne s’effraie trop et reprit forme humanoïde avant de relâcher un autre soupir. Il avait donc vraiment tout à expliquer ?

    « Nous avons été créés pour servir de soldats. Pas pour nous enticher des Humains. Vous êtiez les créateurs, nous de simples serviteurs. La guerre fut gagnée, et tu es rentrée chez toi en me promettant que tu reviendrais… Depuis, je n’ai plus eu de nouvelles… J’ai attendu plusieurs éternités jusqu’à ce que tu reviennes. Tu ne sais plus rien des Védins ? Ils ont dû t’effacer la mémoire ou quelque chose dans le genre. Ca prouverait aussi que notre existence n’est plus désirée par nos créateurs ? Alors que penseraient-ils d’une union entre une Humaine et un Védin ? Tu ne te souviens vraiment de rien ? Ils ont dû te faire des choses atroces… Et pourtant, quelque chose a subsisté en toi. Tu es venue. Sinon, quelle autre explication ? Tu t’es rendue au milieu d’une forêt au lieu de rejoindre un bâtiment au sein d’une ville… »

    Avait-elle une meilleure version à proposer ?

    Spoiler:
     

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Jeu 30 Juil - 9:01
Il m'avait tendu une sorte de rapport médical où je pouvais lire son nom, le fait qu'il était croisé avec un "If" (c'est quoi cette bête-là ?) et qu'il avait été créé... Il y a 355 ans ! A priori le papier semblait assez vieux et n'avait pas été truqué. 355... En était-il conscient ?

- Euh ce rapport... C'est un vrai n'est-ce pas ? Tu es conscient... qu'il date d'il y a sacrément longtemps ? On est en 2015 tu sais ? Tiens regarde sur mon téléphone, tu vois la date ? 2015 ! Cela fait combien de temps que tu es planté ici d'après toi ?

Et évidement cet homme me prouva qui il était, devant mes grands yeux ébahis. Quelque part je me sentais soulagée. Ouf Papa, Maman, je ne suis pas encore devenue folle. J’ai juste trouvé quelqu’un…d’étonnant. Impressionnée, je ne pus me retenir de penser à voix haute :

- C’est génial ! Moi aussi j’aimerais pouvoir faire ça ! Tu es quoi, une sorte d’arbuste ? Tu fleuris ? Tu sais faire autre chose ?

Oups, bêtise. C’était une fâcheuse habitude. Je m’étais bien trop enthousiasmée par ce que je venais de voir. Cependant, c’était vraiment passionnant. Dire qu’il y avait un tel être sur terre ! Moi qui aime tant le fantastique et la magie, je croyais nager dans un rêve. Enfin, sauf que le type en question était un pervers. Puis j’ajoutais, en rougissant un peu :

- Bon, je te crois. En tout cas je crois que tu es un Védin. Ecoute, si tu viens d'une autre époque je sais que c'est dur à accepter, mais il vaudrait mieux que tu restes avec moi, le temps que tu t'y habitues un peu. Je me charge de ta protection en tant qu'agent de police. Ici je ne suis pas sûre que tu sois le bienvenu. Il n'y a presque plus aucun védin sur Terre et, s'il y en reste encore, ils sont sûrement cachés dans des coins où aucun humain ne pourrait se rendre... Qui sait ce qu'on pourrait te faire si on t'attrapait ! Tu comprends ?

Puis j'ajoutais :

- Au fait, je ne suis pas comme toi. Mon espérance de vie est de, quoi, disons 89 ans maximum. Et j'en ai à peine 20. Ne te vexe pas, mais je ne peux pas t'avoir connu il y a 355 ans. Tout ceci n'est qu'un hasard...

Puis, comme je me sentais un peu responsable de son mal-être, j'ajoutais :

- Cependant je ne suis pas d'accord avec toi ! D'après ce rapport tu as des gênes d'humains. Tu es juste un être humain un peu spécial, c'est tout ! Je ne vois pas pourquoi tu n'aurais pas le droit d'aimer une humaine !! Ecoute, allons au commissariat, peut-être que nous pourrons trouver des informations sur ta race, sur le lieu où se trouve les autres védins et sur cette Alice.

Il avait bien de la chance que j'étais quelqu'un de sympathique. Il m'avait volé un baiser quand même ! Mais bon, un être aussi extraordinaire, quelque part il était pardonnable.
- Page 7
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Jeu 30 Juil - 14:06
    Elle lui montrait des chiffres sur un petit écran électronique. Cela avait-il valeur de preuve pour autant ? De son temps, les preuves étaient des papiers, des parchemins et des rapports. Pas une petite machine tenant dans une poche. Mais il y avait une question à laquelle le vieil homme pouvait néanmoins répondre : depuis combien de temps il était là.

    « Depuis des jours et des nuits. J’ai attendu plusieurs éternités pour toi, et j’attendrais autant d’autres, du moment que tu me reviens… »

    La demoiselle semblait très enthousiaste des capacités du Védin. Peut-être même qu’elle l’enviait pour ça ? Pourtant, plusieurs paramètres semblaient lui échapper. Notamment le plus important.

    « Je suis une création de l’homme. »

    Une création, un objet, un serviteur. Aucun parent, aucune famille, aucun proche… Uniquement en vie dans le but d’accomplir une mission donnée par les seigneurs. Et ensuite ? Rien. Ils n’avaient pas réfléchi aussi loin. Seuls les Humains avaient été rappelés. Et Ifaël n’avait connu qu’Alice. La seule personne qui se comportait différemment des autres avec lui…

    Mais la demoiselle qui ne s’était toujours pas présentée avança des nombres et des calculs mathématiques. Ifaël avait du mal à comprendre. Ou peut-être ne voulait-il pas comprendre plutôt ? S’il était là depuis plus de trois siècles, et que les Humains ont une espérance de vie en de ça du centenaire…

    « Tu… Tu es entrain de me dire que j’ai attendu trop longtemps. Si longtemps. Pour rien ? Que ma Alice serait morte ? »

    Tout ce qu’elle avait dit ensuite n’avait plus aucun sens à ses oreilles. L’offre de sa protection, le déplacement au commissariat, l’aide quant aux recherches. Seule cette information comptait. Et déjà, sans même s’en rendre compte, il commençait à s’emmurer dans son monde, dans son cauchemar. Sa peau se rembrunit alors que sous lui, des racines commençaient à s’implanter dans le sol.

    Il n’y avait qu’une seule chose qui lui avait permis de tenir jusque-là. Et là, elle lui annonçait que cette chose n’était plus de ce monde depuis bien longtemps…


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Jeu 30 Juil - 14:44
Ifael : Tu… Tu es entrain de me dire que j’ai attendu trop longtemps. Si longtemps. Pour rien ? Que ma Alice serait morte ?

Aie, ce n'était pas une bonne idée. J'avais essayé de lui dire la vérité, pour qu'il arrête de me coller et qu'il me suive au commissariat. Mais au lieu de cela, celui-ci semblait tomber en dépression et se re-transformait petit à petit en arbre.

Mais bon, que pouvais-je bien y faire ? Ce n'est pas ma faute si ce védin l'a attendu pendant aussi longtemps ! Il aurait dû s'en douter par lui-même. Et maintenant qu'il avait perdu sa raison de vivre, il préférait rester là, en forme d'arbuste, jusqu'à que quelqu'un vienne lui couper la tête ?

Ah non, hors de question ! Je n'allais pas me satisfaire de ça ! Je courus donc vers lui, essayant d'attraper ses deux mains, ou du moins ce qu'il en restait et lui dit :

- Attends espèce d'idiot ! Tu fais quoi là ? Tu veux fuir ? Tu te morfonds ? Tu es con ou quoi ?!! Tu vas abandonner maintenant après l'avoir attendu pendant aussi longtemps ? Tu vas l'abandonner ? Ah nan nan je ne suis pas d'accord ! Je ne veux pas que ça se termine comme ça !

Je repris son souffle et haussai le ton :

- On ne sait pas si elle est morte, ok ? Il y a des védins qui vivent 355 ans, qu'est-ce qui te prouve que ta copine n'a pas survécu elle-aussi ?

Bon c'était impossible. A priori il fallait naître védin ou mourir en humain normal. Mais je n'avais pas trouvé grand chose d'autre pour le retenir... Mais comme j'étais quelqu'un d'honnête, j'ajoutai, avec une voix plus douce cette fois-ci :

- Et même si elle est morte... Tu n'as pas envie de savoir ce qu'elle est devenue ? Peut-être qu'elle aussi, elle t'a attendu toute sa vie ! Peut-être qu'elle t'a laissé un message ! Elle pourrait même avoir des enfants.
- Page 8
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Sam 1 Aoû - 13:09
    « A quoi bon ? »

    Et il avait raison. A quoi bon ? C’était elle qu’il voulait, qu’il attendait. Pas son histoire, pas son tombeau. Elle.

    « Tu as dit qu’un Humain ne vit pas autant… »

    En mentionnant sa propre espérance de vie à elle, elle s’était trahie.

    « Je te déconseille d’essayer de me mentir. On m’a créé pour tuer, tu te souviens ? »

    Ce n’était pas une menace. Juste un avertissement. C’était un sujet bien trop sensible pour oser jouer dessus. Que ce soit pour un bien ou pour un mal, un mensonge demeure un mensonge. Et si elle lui donne des espoirs pour les briser ensuite, il la brisera à son tour. La vengeance est un plat qui se mange froid, et Ifaël a prouvé qu’il sait être patient. Très patient.

    « Que ferais-je donc de sa descendance ou de sa dépouille ? C’est elle de son vivant que je voulais. Et je ne saurais la retrouver de toute façon. Je ne me souviens plus que de ce baiser… »

    Rien d’autre. Pas même de son visage. Rien qu’un baiser d’amour sincère… Sauf que si elle n’est plus, ce souvenir n’était d’aucune utilité pour la chercher. Il n’avait rien, hormis son métier et son nom datant de plusieurs siècles. Combien d’Alice lieutenante y a-t-il eu depuis ? Et déjà Ifaël retourna son visage vers le ciel.

    « Ô astre solitaire, je crois que finalement je me retrouve lotis au même habit que toi. Un rêve inassouvi qui n’attend que le temps pour le consumer et éteindre définitivement la flamme qui nous anime… »

    Lui qui attendait dans l’espoir de la revoir, grâce à la demoiselle, il n’attendait plus que la Mort le fasse la rejoindre. Trouvera-t-elle une nouvelle chose pour éveiller son intérêt ? Ses bras redevenaient déjà des branches, et il commençait lentement à pousser…

    Une policière qui condamne un amoureux innocent. On aura tout vu.


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Sam 1 Aoû - 14:46
J'ai essayé mais en vain. Le védin était désespéré. Lui qui avait attendu si longtemps cette "Alice". La seule pensée de la revoir l'avait fait tenir ces 355 dernières années. Et maintenant il était terriblement déçu...

Je pouvais aisément comprendre toute la tristesse qu'il devait ressentir à ce moment-là. Il avait appris en l'espace de quelques instants qu'il était un des rares survivants de son espèce, qu'il avait changé d'époque et que la personne qu'il attendait était sûrement morte.

Cependant je ne savais plus quoi lui dire. Que pouvais-je bien y faire s'il avait perdu sa raison de vivre ? Il aurait dû y penser avant ! Et moi, du haut de ma vingtaine d'année à peine, je ne trouvais pas le bons mots pour calmer son chagrin. Je n'avais jamais vécu une pareille situation ! Je ne savais pas les mots, les expressions qu'il lui fallait à ce moment-là.

Je me sentais coupable. Coupable de ma bêtise et de mon ignorance. J'aurais préféré ne jamais le rencontrer. Maintenant j'étais là, face à un arbre, telle une idiote, et ne sachant que faire. La gamine que j'étais ne pouvait pas lui donner une autre raison de vie, elle n'en avait pas le pouvoir.

Alors voilà. Je restais là, plantée moi aussi devant cet If. Et puis les minutes passèrent. L'arbre ne bougea plus, c'était terminé.

Un peu triste mais impuissante, je décidai de faire marche arrière et de revenir aux fondamentaux : ce pourquoi j'étais venue ici.

Cependant, le lendemain soir, après ma journée de travail, j'étais toujours préoccupée par le védin. J'essayai donc de me changer les idées et passai devant la zone commerciale de l'île. Là, je trouvais par hasard un magasin de botanique où j'achetais un petit arrosoir. Et à la caisse, je me pris à bavarder avec la jeune gérante du magasin :

"Est-ce que vous savez quel type d'engrais serait bon pour un If ?"

La gérante me regardait d'un air étonnée :

"Un If ? Il n'y en a pas ici ! Bon, si vous voulez vous pouvez prendre ça. C'est de l'engrais, c'est naturel. Vous mélangez ça avec l'eau de votre arrosoir, une fois par mois."

Soit. Je lui achetai tout ceci puis reviens dans la forêt. Et là, sans surprise, l'arbre n'avait pas bougé d'un pouce. Je l'arrosais comme convenu puis repartait chez moi.

Le lendemain, même chose, mais sans engrais cette fois. Je venais avec l'arrosoir plein d'eau puis je repartais aussitôt. Les gens du coin devaient me prendre pour une folle. Quelle genre de fille vient arroser les arbres dans la forêt ? Enfin, un arbre, plus exactement.

Mais ce soir-là, fatiguée par ma journée de travail, je m'apportai un petit coussin et me posai près de l'arbre. Celui-ci me faisait un peu d'ombre et c'était très agréable. Je me mise alors à lui parler :

"Il fait beau ce soir n'est-ce pas ? Hum tu comptes rester là encore longtemps ? Tu sais, c'est dommage. Il y a tellement de chose que tu pourrais faire ou voir à l'extérieur."

Evidemment aucune réponse, mais je continuais :

"Je n'ai encore rien trouvé sur cette Alice. J'ai un peu manqué de temps. Et puis, comme tu ne m'as dit que son prénom et une année, j'ai un peu de mal avec mes recherches..."

Toujours rien. Je commençais à désespérer. Est-ce qu'il était déjà mort ? Sa conscience l'avait peut-être déjà abandonné. Mais je voulais en être certaine. Alors je m'approchais du tronc de l'arbre et l'embrassai délicatement du bout des lèvres.

Un petit baiser. Rien de bien important. Ce n'était qu'un arbre après tout. C'était juste...pour vérifier s'il était encore là. Sinon, j'allais laisser tomber.
- Page 9
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Sam 1 Aoû - 16:10
    « Ô mon cher ami, étoile de l’horizon et du zénith, il semblerait que je ne sois pas vraiment tout seul. Regardes-là. La vois-tu ? J’attendais une femme, et à présent une autre vient s’occuper de moi chaque soir… Pourtant, elle ne semblait pas beaucoup m’apprécier… Et toi, es-tu heureux quand c’est un autre satellite qui défile sous ta lueur ?



    Tu as raison, elle fait sans doute ça par égoïsme. Elle se dit que je suis là, enraciné comme avant, par sa faute. Mon désespoir est son tort. Ce serait pour ça qu’elle souhaite le réparer ? Mais jusqu’où irait-elle pour se soulager la conscience ?

    Combien de temps comptais-je rester là ? En quoi cela l’intéressait-elle ? Je n’étais point sur une place réservée que je sache. Et puis, comment le saurais-je ? J’avais vécu plus de trois siècles. Qui sait combien d’autres je pourrais endurer ?



    Elle faisait des recherches sur ma Alice. Mais pourquoi le faisait-elle ? Pour se racheter. Je ne voyais aucune autre explication. La preuve : elle avait brisé elle-même tout espoir de la revoir en vie.



    Elle… Non. Si ? La demoiselle venait de m’embrasser ? Enfin, pas vraiment. Mais un peu quand même. Pourquoi ? Etait-ce uniquement pour me manipuler, pour que je réagisse ? Ce serait mesquin de sa part… »


    A l’endroit où elle avait déposé ses lèvres auparavant, un visage prit forme au sein de l’écorce. Un œil vide, et une orbite la fixant. On pouvait deviner les traits d’Ifaël. Sa peau était encore craquelée, couleur écorce, mais une faille se créa et une voix en sortit :

    « … Qu’as-tu fait ? Je te rappelle que tu ne dois pas jouer avec moi. Pas avec ça… »

    Elle ne venait pas juste d’embrasser un arbre, puisque cet arbre était Ifaël. Et elle le savait pertinemment. Alors pourquoi ? Qu’est-ce qui avait bien pu changer depuis le premier jour ?

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Sam 1 Aoû - 17:05
Et là enfin, miracle (encore un) ! L'arbre avait réagi à mon baiser et très vite un visage apparaissait. C'était le niveau d'Ifael. Je le reconnaissais facilement parce qu'il avait un visage assez fin et parce qu'il lui manquait un œil. D'ailleurs c'était assez flippant. Mais bon.

« … Qu’as-tu fait ? Je te rappelle que tu ne dois pas jouer avec moi. Pas avec ça… »

Voilà ce qu'il me dit. Aussitôt je rougissais et pris mes distances avec l'arbre. Pourquoi est-ce que j'avais fait ça ? C'était complètement idiot. Et maintenant ? Le problème n'avait pas changé. Je n'avais toujours pas la réponse qu'il attendait. Et lui ne semblait pas trop apprécier que je joue ainsi avec lui.

Je ne savais pas quoi lui répondre. Si j'avais le malheur de dire un mot de travers, il risquait de me tuer. Ou de m'arracher un bras. C'était...un monstre... Un monstre ? Pourquoi est-ce que je pense ça moi ? Aurais-je peur ? Ah nan sûrement pas !

"Va te faire foutre"

Je lui criais cela aux oreilles en l'embrassant de nouveau, mais cette fois sur la bouche, puis continuai :

"Pourquoi t'as besoin d'une raison ? Je fais juste ce que mon instinct me dit de faire. "

J'étais assez énervée. Ce type avait don de me faire faire des trucs complètement débile. Mais je préférais faire ça plutôt que de l'ignorer. Ce n'était pas mon genre. J'allais renier mon prénom et mes origines si je laissais tomber.

Moi j'avais envie de retrouver cette fille, cette Alice. J'avais envie de ça se termine comme dans un film français, avec de belles retrouvailles. J'avais envie d'en connaître plus sur les védins. Je voulais vivre quelque chose de fantastique. Des occasions comme ça, on en avait qu'une seule dans sa vie. Alors qu'importe ce qui allait m'arriver, j'étais prête à en accepter les conséquences.

Alors j'ajoutais :

"Au fait, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Justice Joyce."
- Page 10
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Sam 1 Aoû - 23:22
    Les us et les coutumes semblaient avoir beaucoup changé en l’espace de trois siècles. Ifaël n’avait pas souvenir que les femmes s’énervaient juste avant d’embrasser un homme. Elle s’était éloignée pour mieux se rapprocher. Ce baiser fit toute chose au vieux Védin. Des sortes de fourmillements dans le corps. Serait-ce un début d’espoir, une éclairci ? Peut-être était-elle tout de même la Alice qu’il attendait depuis tout ce temps ? La preuve : elle n’avait aucune raison logique de le faire, et elle l’avoua elle-même.

    Le feuillage de l’arbre se mit à trembler alors que le tronc se raccourcissait lentement. Mais le visage demeurait au même endroit, épiant la demoiselle qui se présentait enfin.

    « Es-tu certaine de ne pas avoir un second prénom ? »

    Sait-on jamais ? Des fois que le hasard ferait bien les choses.

    Ifaël reprit forme humanoïde. A ceci près qu’il avait gardé ses racines encrées dans le sol, pour le cas où c’était un piège de la demoiselle pour l’embarquer ou n’importe quoi. Parce qu’une question demeurait et faisait planer le doute quant à ses réelles intentions.

    « Pourquoi aujourd’hui et pas la première fois ? »

    Elle n’était tout de même pas du genre à vendre son corps pour ses principes, si ? Ifaël ne savait pas quoi faire. Devait-il être heureux ou énervé ? Devait-il la remercier ou la menacer ? Il décida alors de rester sur ses gardes en attendant de savoir comment il devait prendre la situation. Peut-être en saurait-il davantage en la testant ?

    « Et que te dis ton instinct à présent ? »

    Toujours en ne bougeant pas de sa place, le Védin tendit un bras normal vers la demoiselle, ses doigts effleurant sa joue et dégageant une mèche de cheveux sur le côté. Il plongea son unique regard dans ceux de Justice, reprenant la parole.

    « Et si mon instinct à moi en demande plus ? »

    Ainsi la vérité se révélera d’elle-même. Le premier baiser était-il là uniquement pour attirer son attention, et le second pour la convaincre qu’elle était sur la bonne voie, ou bien était-ce autre chose encore ?

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Lun 3 Aoû - 13:51
L'If était très étonnée par ce que je venais de faire. Et moi aussi. Je n'arrivais même plus à réfléchir. J'étais entrée dans une phase complètement nouvelle, où la logique n'avait plus de place dans mon esprit.

Complètement perturbée, je me contentais de répondre à ces questions :

- Ifael : « Es-tu certaine de ne pas avoir un second prénom ? »

- Justice : Euh non ! Enfin si ! Mon nom complet est Justice Alice Yoko. Alice est le nom de ma grand-mère côté maternelle. Je ne crois pas que ça a de rapport.

- Ifael : « Et que te dis ton instinct à présent ? »

- Justice : Je... Je ne sais pas ! Tu m'en poses des questions toi ! C'est très embarrassant ! Arrêtes ça s'il te plaît.

- Ifael : « Et si mon instinct à moi en demande plus ? »

- Justice : Hein ?!!!!

Là, stupeur ! Il en voulait plus ? Est-ce qu'il me demandait de coucher avec lui ? Mais il est fou ce type ! On ne se connait même pas ! Pour qui il me prend ?! Pour une pute ?

Je reculai immédiatement d'un pas et posai une main sur mon katana, qui était attachée à ma ceinture. Et en même temps, j'étais rouge comme une tomate.

Pourquoi est-ce qu'il me disait ça ? Est-ce qu'il voulait me tester ? Si je lui répondais mal, il risquait de se re-transformer en arbre, et définitivement. Mais si je lui disais oui, ce type allait me faire du mal. Il n'était pas à prendre à la légère, après tout il pouvait très bien me tuer... Alors, que faire ?

Il n'y avait pas vraiment de solution. Mais je préférai réfléchir à deux fois à ma réponse. Je le regardais droit dans les yeux avec une mine un peu boudeuse, lui faisant comprendre que sa phrase était très déplacée. Après tout, même si je l'aimais, je n'aurais pas apprécié qu'il me dise les choses ainsi.

Puis, je dus faire un choix. Lui ou mon intégrité physique. Alors je lui répondis, d'une voix très très gênée :

- Justice : Euh tu ne crois pas...que c'est un peu...euh prématuré ? On vient de se rencontrer... Je sais pas comment c'était à ton époque, mais euh... disons que chez nous il ne suffit pas de demander pour...tout avoir. Il faut aussi le mériter...tu vois ?

A ces mots, je me préparais à sortir mon katana ou à m'enfuir en courant, selon la situation. J'avais foi en mes techniques de sabre, mais je n'avais jamais combattu un védin. Alors j'espérais qu'il n'allait pas me tuer.
- Page 11
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Lun 3 Aoû - 17:45
    Alice… Son deuxième nom était Alice et pourtant elle n’y voyait aucun rapport ? Le destin lui envoyait un signe, une preuve, et elle passait simplement outre ?

    Par ailleurs, elle réfléchissait bien trop à mes propos. Ses joues s’empourprèrent, ce qui était un bon point pour elle, mais pas son recul, ni sa main posée sur son arme… Un katana n’est-ce pas ? Ifaël en avait déjà vu, malgré qu’il soit plutôt spécialisé dans les armes en bois. Cependant, il ne lui semblait pas qu’elle en portait un le premier jour.

    « Pourquoi portes-tu une arme cette fois ? »

    Un manque de confiance ? Un piège ? Le Védin commença à penser qu’il avait bien fait de garder ses racines ancrées dans le sol. Ifaël tendit une main vers la demoiselle, paume ouverte verticalement. Une branche courbée apparue alors, reliée à ses extrémités par un fil en fibres de bois tenue par la seconde main. Une flèche pointue se plaça alors entre la branche et le fil.

    « Tu es armée et as des comportements contradictoires. M’embrasser et t’énerver en même temps par exemple… Tu as dit toi-même qu’il ne reste pas beaucoup de Védins… Dans ce cas, comment devrais-je prendre la situation si ce n’est un piège ? Prouves-moi que je puisse te faire confiance d’abord… Et dépêches-toi car ma main commence à fatiguer… »

    Ainsi tenue en joue, son katana risquait de ne pas beaucoup lui servir. La flèche visait son front, entre les deux yeux. Cette fois, il faudra sans doute plus que des mots pour qu’elle s’en sorte. Elle était trop bizarre pour Ifaël. A moins que ce ne soit l’époque qui soit devenue ainsi ? Si elle ne se souvenait de rien, si elle n’était pas sa Alice, pourquoi l’aurait-elle embrassé ainsi si ce n’est qu’elle a des arrières pensées ?



~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Lun 3 Aoû - 18:09
Il semblait encore plus énervé. Il me demandait pourquoi j'avais un katana sur moi. Il n'avait donc pas remarqué que je le portais depuis le second jour, depuis que j'étais entrée au commissariat ? Je n'avais pas eu le droit de porter une arme à feu. Problème de paperasses apparemment. Et comme je maîtrisais bien le sabre, j'ai obtenu l'autorisation d'en porter un. Je tentai donc de m'expliquer :

"Je porte un sabre pour mon travail. Je suis dans la police je te rappelle. Mon métier est de traquer les criminels, alors évidemment que je porte une arme ! D'ailleurs je la porte même en dehors de mon travail, car la justice n'attend pas."

Bon là, ça allait coincer. Je portais une arme devant lui et j'avais parlé de criminel. Sachant qu'il avait fait l'armée, il allait forcément se sentir visé. J'attendais donc sa réaction, sans jamais quitter son katana des mains.

Et là, encore un miracle. A force je commençais à y être habituée. Il me tendit la main et de sa paume sortit une sorte d'arc en bois, avec une flèche. Il me visait sans aucun doute. Il me menaçait ?

« Tu es armée et as des comportements contradictoires. M’embrasser et t’énerver en même temps par exemple… Tu as dit toi-même qu’il ne reste pas beaucoup de Védins… Dans ce cas, comment devrais-je prendre la situation si ce n’est un piège ? Prouves-moi que je puisse te faire confiance d’abord… Et dépêches-toi car ma main commence à fatiguer… »

Je prenais mon temps pour analyser la situation. Je ne pouvais lutter contre une flèche, je n'étais pas assez rapide et précise. Et il risquait d'en recréer une aussitôt. Je n'avais plus qu'à essayer de me justifier... Je lui répondis donc doucement, d'un ton le plus calme possible pour qu'il pose son arme :

"Ecoute ce katana je l'ai eu juste après notre rencontre. Je suis venue d'arroser avec. Si j'avais voulu te couper, je l'aurais fait à ce moment-là ! Crois-moi... Si c'était un piège, j'aurais joué la fille amoureuse, cette Alice, dès le départ. Tu m'aurais suivi sans te méfier. Mais je ne l'ai pas fait ! J'ai voulu être honnête avec toi."

Puis je levais les mains en l'air, sans aucun geste brusque, pour lui prouver que je n'allais pas l'attaquer. Mais dès qu'il allait relâcher son attention, j'allais partir en courant.

Je venais de comprendre qu'il était bien trop dangereux, autant pour les autres que pour moi. Il valait mieux qu'il reste là, sous forme d'un arbre, à bouder.
- Page 12
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Lun 3 Aoû - 19:52
    Elle porte un sabre pour le boulot mais également pour les criminels. Sauf qu’elle avait fini sa journée à priori, et elle se trouvait en pleine forêt. Pourquoi y aurait-il des brigands par ici ? Son explication ne tenait pas la route pour le vieil homme. Bien qu’elle ait raison sur un point : elle aurait déjà pu le trancher. Mais au lieu de ça, elle l’avait embrassé…

    « Peut-être que finalement tu retrouves peu à peu tes souvenirs, Alice ? »

    C’était son second prénom, donc il avait le droit de l’appeler ainsi non ? Et quand bien même, il aurait pris ce droit. La demoiselle était en position de soumission, elle ne semblait plus ressentir aucune animosité comme elle pouvait en avoir avant.

    « Le bénéfice du doute donc. »

    La flèche fut décochée, mais elle fusa simplement se planter dans le sol, juste devant l’archer. Ce dernier fit ensuite disparaître son arc, tout en la gardant à l’œil au cas où elle se mettrait à dégainer son arme à elle.

    Le vieil homme s’assit par terre en tailleur. Il avait ôté ses racines. En quelque sorte, Justice avait passé le premier test. Mais passera-t-elle le suivant ?

    « Voilà ce que je te propose, Alice. Je vais demeurer quelques jours de plus ici. Après tout, il est difficile de couper avec ses racines… Ensuite, je viendrais à ta rencontre… Désarmé pour ma part. A moins que tu ne sois une criminelle déguisée ? Petite boutade… Néanmoins, nous verrons alors si ton instinct demeure le même, ou si tu pensais manipuler le vieux Védin que je suis. Cela te convient-il ? »

    Ifaël s’était relevé et déjà sa peau devenait brune. L’humanoïde allait retourner à l’état d’if. Mais avant qu’il ne se fige complètement, ses lèvres remuèrent une dernière fois.

    « A bientôt, Alice… »

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé] Lun 3 Aoû - 20:57
Ouf, il n'avait pas tiré sur moi. La flèche avait bien été tiré, mais à côté. Me voilà rassurée. Mais cela ne changeait pas la situation. Il était dangereux.

Je comprenais maintenant toute ma bêtise. Essayer d'aider un être pareil, c'était complètement idiot. Je n'avais pas le pouvoir, ni la connaissance pour gérer quelqu'un comme lui. Normalement, je pouvais menacer une personne, ou le maîtriser avec ma grande force.

Cependant qu'est-ce que je pouvais faire d'un tel être ? Il sortait de nouveaux miracles à chacune de nos conversations et son pouvoir semblait sans limite.

Et s'il devenait fou ? S'il se mettait à attaquer les gens ? Il pourrait très bien avoir le temps de tuer tout le monde sur cette île, avant que l'armée débarque. Et même si elle arrivait, il pourrait se transformer en arbre et s'infiltrer. C'était donc un vrai danger publique... Et moi seule en connaissait l'existence.

Alors quand il me dit qu'il me laissait filer pour le moment, je me sentis vraiment soulagée. Il me laissait un peu de répits. Juste le temps pour faire quelques recherches et peut être pour organiser un piège. Quoique, si je faisais une erreur, il risquait de s'en prendre à moi, il m'avait prévenu...

La meilleure solution était d'essayer de contacter un autre Védin, qui veuille bien accepter de me défendre...

En attendant, j'acceptais sa proposition d'un simple hochement de tête et lui dis :

"Ok je t'attendrais"

Puis je m'en retournais à mes petites affaires. J'hésitais à quitter l'île, à m'enfuir très loin de cet homme, mais c'était trop risqué. Je ne pouvais pas prendre le risque qu'il s'attaque à tout le monde. Alors allais-je devoir utiliser mon corps pour le contenir ?
- FIN !!
© Yasashi Koji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Bonjour, contrôle de police, vos papiers svp [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La contrée des tristes vérités... - Terminé
» Bonjour. Es-tu un gastéropode ? [Léandre] [Terminé]
» Italian police probe Vatican bank officials
» Wouyyyyy Mouvement étudiants: Après le haut ton, c'est le bâ-ton dit la police
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Morany :: Forêt-