AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Mer 5 Aoû - 10:09
Le réveil était compliqué pour la jeune demoiselle. Afin de passer le temps et d'essayer d'oublier son passé, la petite asura avait décidé de bosser dans un bar à strip-teese assez loin de chez elle. Commençant sous les coups de 23h-00H, la gazelle commença à regarder les tenues dans son placard. Cela devenait si routinier qu'elle en venait à se demander si elle ne l'avait pas porté récemment. Mais bon, il fallait bien que le show débute, peu importait la tenue pour le patron, tant qu'elle ne restait pas trop longtemps sur le corps de ses danseuses. Alors, fallait bien amuser la galerie et pour ce soir, elle allait jouer Alice au pays des merveilles. Quoi de mieux qu'une robe bleue et d'un tablier blanc, mais en tenue de soubrette. Sous ce vêtement les incontournables accessoires pour la danse à la barre, le porte jarretelle en dentelle bleue électrique, avec un string de la même couleur satiné et des collants noirs. Pour le haut, un bustier se fermant sous les seins de la demoiselle, de couleur bleue électrique avec des bandes de dentelles noires et un soutien gorge de la même couleur avec des broderies noires sur le dessus. Et en petite touche finale, une jarretière noire ciblée d'une rose bleue pour le gagnant de la soirée, celui qui aura le droit à une danse gratuite après son show. Et en touche finale, un long manteau noir pour cacher le tout afin de ne pas se faire agresser dans la rue jusqu'à son travail. Pour chaussures, elle avait choisi des talons aiguilles noirs en escarpins ouverte. En coiffure et maquillage, cela se ferait dans la loge du bar.



Enfin prête pour le boulot, Helena commença à traverser les rues une à une, espérant ne croiser aucun habitué le temps de rejoindre son travail. Elle marchait rapidement sur les pavés de la ville, observant les passants et traçant au plus vite son chemin. Depuis cette fameuse nuit où elle avait rencontré Lineth, Helena avait cessé ses chasses à l'homme. Pour elle, les humains et les védins étaient les espèces les plus cruelles. C'était des védins qui avaient tué tous son clan et cela aux ordres d'un humain. Pour elle, ce n'était que des créatures sans but qui n'était que des esclaves, des petits toutous obéissants à leur maître comme elle l'avait été forcé par Richard. Malheureusement elle devait se faire à l'idée que ces créatures avaient trouvées l'île et qu'elle n'aura plus jamais la paix qu'elle méritait après autant d'année de souffrance. Une prison dorée dont elle devait accepter chaque terme d'un contrat imaginaire que son maître décidait de mettre à jour, selon ses conditions, oubliant totalement les désirs de la demoiselle. Que ce soit de lui servir d'arme ou de "femme", l'asura n'avait qu'un goût amer dans la bouche lorsqu'elle dansait et se faisait toucher par eux. Parfois certains hommes des plus dégueulasses lui demandaient des choses que même les plus nymphomane n'accepterait même pas. Elle pouvait très bien quitter ce boulot étant donné sa fortune, mais ce travail lui donnait également satisfaction. Lors de chacune de ses danses, elle en apprenait beaucoup sur les hommes, leurs fonctionnements et surtout leur petit secret.

Prise dans ses pensées, Helena traversa la route sans faire attention. Mais aucune voiture n'arriva et elle passa tranquillement. Puis elle rencontra un groupe d'hommes déjà bien ivre en vue de l'heure mais rien ne se passa et elle continua son chemin tranquillement. Et ce qu'elle redoutait, tomber sur un habitué. En voyant un homme approcher et hurler Onyx dans toute la rue, Helena tenta de se cacher, mais trop tard. Onyx est le nom d'une pierre précieuse noire qu'elle tenait de son regard noir et de sa chevelure foncée, brune.


- Je savais que c'était toi ! Tu vas faire un show ce soir ? Je t'accompagne ?
- C'est très gentil, mais je n'ai pas besoin d'escorte... et le videur risque de ne pas apprécier...

- Tu joues quel rôle ce soir ?.. Une guerrière ? Ou bien une diablesse ?..

Se stoppant nette dans sa course, Helena s'approcha lentement du jeune homme, pressant sa poitrine contre son torse, sans détacher un seul instant son regard du sien. Sa main droite se posa sur le buste du jeune garçon et ses lèvres étaient à quelques millimètres de ceux du petit gamin. Sourire en coin, elle commença à parler d'un air chaud sortant de sa bouche.

- Ce soir c'est sous le thème du conte de fée pour vous messieurs... Et je serais Alice ! Pour vous emmener aux pays des merveilles si vous gagnez la jarretière...
- Attends, pars pas comme cela !

Il attrapa le poignet d'Helena, manquant de peut de lui retirer son gant. Mais l'asura ne se laissa pas faire et se libéra de son emprise, poussant l'homme de contre elle.

- Ne me touchez pas !
- Tu ne dis pas ça quand tu danses pour moi...


Lui mettant la main aux fesses et l'attrapant par la taille, la demoiselle se débattue et frappa sous le menton son agresseur qui lâcha prise.

- Sal***...

Le décalant sur le côté, elle continua rapidement son chemin en direction du bar, le laissant honteux sur le bord de la route. Mais bon, le chemin presque fini, Helena jeta un dernier coup d’œil en arrière pour être sur que l'homme ne l'a suivait plus, ce qui fut une belle erreur. Car sans savoir pourquoi, elle heurta quelque chose et commença à tomber, perdant l'équilibre de par des chaussures pas très connues pour leur stabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Mer 5 Aoû - 21:18
    « Ô astre solaire qui vient de se coucher. On a passé une belle et énième journée ensemble, seuls à deux. Mais c’est peut-être la dernière fois pour moi. Voilà trois jours que j’avais dit la rejoindre. Il me faut y aller. Passe le bonjour à la lune quand tu la croiseras enfin. Ou la bonne nuit. Je sais pas. »

    Et l’if disparut. Et un humanoïde apparut. Les cheveux blancs et la peau marquée par l’âge. Des veines saillantes sur les mains et le visage côté borgne. Ou était-ce des racines coulant sous l’épiderme ? Un long vêtement semblable à une veste de chambre, fine, le recouvrait des épaules jusqu’aux mollets. Dans les teintes grisâtres, elle laissait apparaître un t-shirt noir et un pantalon en laine bleu foncé. Il n’avait rien de très beau : il était vieux. Même sa chevelure n’était pas parfaite car une corne en bois surplombait un versant.

    Plaçant ses mains sur son dos, ce dernier craqua lorsqu’il se redressa entièrement. Le prix à payer pour rester trop longtemps immobile. Ses muscles étant encore engourdis, il commença par s’étirer lentement avant de prendre la route. Il eut alors une révélation. Où aller ? Le vieil homme avait dit qu’il irait la revoir dans les jours à venir, mais il avait oublié de demander l’adresse…

    Elle était policière. Donc un commissariat. Elle y serait la journée, mais rien ne l’y obligeait à y être la nuit. Sauf qu’il s’agissait de sa meilleure piste. Néanmoins, même cet indice n’aidait pas beaucoup car, rappelons-le, il se trouve en plein milieu d’une forêt pour le moment…

    Ifaël décida d’emprunter la direction qu’elle prenait en venant lui rendre visite, et de continuer encore et toujours sur ce chemin. Au bout d’un certain temps, des bâtiments remplacèrent les arbres, du bitume l’herbe, des humanoïdes les rongeurs.

    « Ma foi… Il n’y avait pas tout ça la première fois… J’espère que ça n’est pas plus grand que la forêt, où je risque d’y prendre un autre siècle… »

    Oui, âgé comme il est et affligé par la solitude, il se parlait de temps en temps à lui-même. Ifaël se rassurait en pensant que ce devait aussi être le cas du soleil.

    Songeur, son regard se perdait sur le décor avoisinant alors qu’une demoiselle vint le percuter. Il parvint néanmoins à garder son équilibre tout en attrapant le poignet de l’inconnue, lui évitant ainsi une belle chute.

    « Il est imprudent de ne pas regarder où l’on marche… »

    Au prix d’un certain effort, il la redressa avant de la relâcher. Ifaël avait oublié à quel point la vie d’un homme était plus mouvementée que celle d’un arbre.

    « Dites-moi, je recherche une certaine Alice. Sauriez-vous où je pourrais la trouver ? »

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Jeu 6 Aoû - 7:38
Lors de sa chute, Helena sentit une force la tirer par le poignet. Et la première chose lui traversant l'esprit était que son gant ne glisse pas dans un moment pareil. Mais toutes ces pensées furent vite oubliées lorsqu'elle croisa le regard du jeune homme. Il avait une chevelure de neige et une peau dessinée par le temps. La main qui l'avait rattrapé était tatouée de rides veineuses. Observant son visage, elle remarqua qu'un oeil lui manquait, mais la nuit et la pénombre qui suivait ne lui permettait pas de voir en détail le reste. Mis à part ses vêtements qui lui faisaient étrangement penser à ceux de Richard, son ancien maître et tyran. C'était une personne assez âgée en apparence, car la découverte d'autres espèces avaient donné des leçons à l'asura. Ne jamais juger quelqu'un sur son apparence. Mais ce qui l'interpellât fut cette corne qui lui mit une petite puce à l'oreille. Serait-ce possible qu'un védin ne soit pas accompagné par son humain ? Serait-il libre ? Où bien, il est d'une espèce que l'asura ne connait pas encore ? Trop de questions mais pas assez de temps.

- Je suis vraiment désolée... Pardonnez-moi, j'étais prise par d'autres pensées que celles de ma direction...

Helena se mit à sourire bêtement face à la situation et regardant l'homme de son seul oeil, elle n'émit pas de gêne ni même de peur face à son autre oeil manquant. On peut dire qu'en vue de son passé, elle en avait vu des choses. Mais la question du vieil homme interpellât Helena. Il venait peut-être pour regarder son show étant donné qu'il parlait d'Alice, peut être son personnage. Où alors, il s'agissait réellement d'une femme et l'erreur serait monumentale. Alors, pour ne pas brusquer les choses, une idée lui vint en tête.

- Si tu veux, je peux t'aider, mais je dois d'abord aller travailler... Ce que je te propose c'est de venir avec moi, ne t'en fais pas tu ne paieras rien et après le travail je t'aide à trouver cette Alice dont tu me parles... Cela te va ?..

Mais ne pouvant attendre sa réponse, Helena se dirigea vers le bar pour aller se changer. Elle avait pris du retard sur le chemin et le patron était déjà là à surveiller son arrivée. Le baby-sitting, elle ne pouvait pas se le permettre alors qu'il vienne ou non, elle devait faire son show.

En direction des loges, elle retira son manteau et s'installa pour le maquillage. Sa coiffure était simple, elle avait mis un bandeau bleu et détaché ses cheveux bruns brillants. Maquillage, rien d'extraordinaire, crayon noir pour les yeux, rouge à lèvre rouge bordeaux pour les lèvres. Et avant de monter sur scène, elle retira ses gants et mit un bandage tout autour de son avant-bras droit afin d'éviter les accidents. La matière des gants empêchaient l'adhérence à la barre et glisser pendant son show ne lui était pas permis.


La musique commença à retentir, le patron du bar annonça la venue d'Alice, aux pays des merveilles et Helena débarqua sur la piste, enflammant les chiens et les pervers autour du podium. Assise bras en arrière et jambes croisées, Helena dos au "public" s'amusa à changer de jambe l'une sur l'autre avant de se retourner et de finir à quatre pattes. Creusant son dos à chaque avancer telle une tigresse affamée, elle se redressa sur ses genoux et porta ses mains à la ficelle de sa robe, délassant un à un les fils. Son regard avait changé, elle cherchait à provoquer le plus de monde et donner soif aux plus chastes d'entre eux.

Cuisses espacées, toujours sur ses genoux, Helena bascula en arrière, courbant son dos au maximum. En posant ses mains à plat sur le sol, elle se redressa en un pont sur ses pieds et balança une de ses jambes en avant de son corps. Restant en équilibre en grand écart, la robe de la petite princesse glissa le long de son buste pour finir sur ses poignets, dévoilant par la même occasion la seconde tenue de l'asura. Reposant un pied-à-terre, Helena se releva d'un mouvement ondulé avant de courir et de se jeter dans la foule. Mais au dernier moment, elle attrapa la barre de sa main gauche et d'un geste, tourna son corps et ses jambes autour de la barre, prenant appuis sur ses bras pour monter un peu plus haut. Là, elle prit appuie sur ses bras et laissa son corps tourner dans le vide, jambes en grand écart et bras tendus pour maintenir la position.


Elle posa un pied-à-terre, l'autre jambe droite sur la barre avec sa cheville l'entourant et les mains de Helena prenaient appuie sur la barre de fer, montrant toute sa souplesse. Descendant le haut de son corps, elle se mit en équilibre sur ses mains, bras tendus, sa cheville toujours autour de la barre tendit que l'autre jambe finie en grand écart dans le vide.

Se relevant, elle se posa dos à la barre et pendant qu'elle se déhanchait et ondulait le long de la ligne de fer, une main accrochée au-dessus de sa tête, Helena commençait à détacher son corset. Mais avant la fin, elle se redressa brusquement et pour donner l'eau à la bouche de ses spectateurs, l'arracha brutalement en dévoilant son ventre et ses courbes généreuses. Elle balança son corset en arrière de la piste, en direction des loges et sous le rythme de la musique qui devint plus latine, Helena tourna le dos à ses clients et baissa uniquement son buste, remuant alors son bassin d'un body check, avant de remonter d'un geste ondulé. Elle continua son mouvement de balancier avec ses fesses, descendant de plus en plus bas, avant de remonter en cabrant son corps.

Retournant sur la barre, elle fit le même mouvement, faisant semblant de sauter dans la foule tout en se rattrapant. Et le moment était venu de jeter la jarretière. Jambes droites et face au public, Helena fit glisser ses mains le long de son corps, arrivant à sa cuisse. Elle continua le mouvement de descente toujours en gardant les jambes droites, retirant la jarretière sensuellement. Le patron du bar tendit le micro à Helena qui passa une "annonce".


- Alors, messieurs... Qui veut une danse privée avec Alice ?... On va voir qui va gagner...

Petit sourire en coin, elle rendit le micro et mit la jarretière sur le bout de son pied. Tournant le dos à son public, elle bascula en arrière sur ses mains et balança ses jambes une à une vers l'avant de son corps, faisant un demi-soleil et envoyant la jarretière dans le public. C'est alors qu'elle attendit devant la porte du box pour que l'heureux chanceux puisse avoir une danse privée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Jeu 6 Aoû - 15:06
    Cet environnement jurait sur la forêt à laquelle le Védin était accoutumé. Il faisait nuit, et pourtant il y avait de la lumière partout, à distance égale tout le long des rues. Une ville soleil peuplée d’Humains. Dès qu’elle avait remarqué qu’Ifaël n’était qu’un Védin, la demoiselle passa bien vite au tutoiement. Mais il en avait l’habitude. Après tout, ils n’étaient qu’une création, l’objet de l’homme…

    Elle lui proposa de l’aider, mais uniquement après son travail, sans même en préciser la nature. Heureusement, il n’aurait pas à payer… De toute façon, il n’avait rien sur lui. Rien nulle part non plus. Le plus pauvre des pauvres. Même les candidats de Pékin express ont plus.

    Et elle s’en alla sans demander son reste, obligeant le Védin de la suivre en silence. La politesse n’avait jamais étouffé les Humains, et elle ne faisait pas exception. Cependant, Ifaël n’avait pas vraiment le choix : il devait retrouver sa Alice. Il la suivit donc alors qu’elle disparut sitôt entrée dans un bâtiment. Le vieil homme n’avait donc d’autre choix que de trouver une chaise et d’attendre. Attendre jusqu’à ce qu’elle réapparaisse.

    La musique débuta et elle apparut sur la scène un peu plus loin, commençant à danser. C’était donc ça ? Un spectacle de danse ? Mais alors pourquoi les hommes près de la scène essayaient de tendre un billet dans sa direction ? Et surtout : pourquoi est-ce qu’elle ôtait ses vêtements ? C’était une danse bien étrange, bien que non déplaisante à regarder. Cependant, Ifaël se demanda tout de même s’il n’était pas entrain de perdre son temps ici. Il se ravisa ensuite en se rappelant que du temps, il en avait une bourse pleine. Il n’était plus à un jour près, ni même à une année près.

    Puis elle mentionna une danse privée. Cette dernière allait durer combien temps ? Non, plus important : elle allait encore disparaître ! Ne devait-elle pas l’aider ? La mémoire des hommes n’était plus ce qu’elle était. Bon. Il fallait donc qu’il récupère le prochain vêtement en vol, c’est bien ça ? En tout cas, il fallait laisser à la demoiselle sa grande souplesse. Jamais Ifaël n’aurait pu faire tout ça…

    La jarretière se retrouva dans les airs, puis un boomerang fait de bois l’intercepta et retourna auprès du Védin avant de disparaître de nouveau quand il récupéra l’habit. Et c’était sous une multitude de regards indignés et jaloux qu’il rejoignit la demoiselle d’avant, lui rendant sa jarretière.

    « Tu ne ressembles pas vraiment à ma Alice… »

    Faut dire, la sienne était morte, il semblerait. A moins que ce n’était Justice ? Mais elle insistait sur le contraire. Dans tous les cas, Justice lui avait promis de l’aider… Et elle lui avait volé plusieurs baisers. Il devait donc la retrouver. Cependant, il faisait face à une autre Alice. Celle-ci était peut-être la bonne ?


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Jeu 6 Aoû - 21:56
Attendant sagement dans sa tenue de fin de scène, Helena vit arriver le védin et commença à se poser des questions. C'est étrange, il était seul, son maître l'avait laissé libre ou il tendait un piège pour découvrir la vérité sur l'extinction des mythes. Tout ce mélangeait dans sa tête, il n'était pas comme les autres. Il fallait qu'elle en découvre plus sur lui, il fallait tenter de voir sa plus grande peur. S'il y avait une chose qui caractérisait les védins qu'elle avait pu croiser dans son passé, c'était leur peur. La plupart des védins avaient peur de la même chose, perdre leur maître et ne plus avoir de sens à leur vie. C'était l'occasion de savoir si son maître à lui était là ou non. Et cette Alice dont il ne cessait d'évoquer le nom. Ce n'était donc pas son nom de scène qu'il cherchait, mais bien une véritable Alice en chaire et en os. Mais depuis combien de temps était-il à sa recherche ? Toute cette histoire n'était pas normale, mais étant donné qu'une caméra se trouvait dans le box pour la sécurité des filles, elle était obligée de lui faire sa danse.

La réplique du védin fit rire Helena qui trouvait cela d'une naïveté qui lui donnait un petit charme. Il lui faisait penser à elle étant plus jeune. Elle ne connaissait rien du monde extérieur jusqu'à ce que Richard la "recueil". Mais trêve de bavardage, il fallait passer au show privé. Et sans demander l'avis du vieil homme, elle l'installa sur le fauteuil en cuire confortable et mit en route la musique plus lente et plus sensuelle.


- Tu as rattrapé la jarretière, je suis donc obligée de te faire une danse, il y a des caméras ici... Je t'aiderais par la suite...

Elle commença par lui faire face, le fixant droit dans l’œil, ondulant son corps telle une danseuse orientale. Ses bras suivaient un mouvement de haut en bas tout en gardant le contact entre ses doigts et sa peau. Puis, lentement, elle posa ses mains sur les cuisses du védin, caressant son vêtement de ses pouces. Et avançant ses mains sur les accoudoirs du fauteuil, elle approcha d'un mouvement sa poitrine avant de se redresser. L'asura lui tourna le dos et d'un balancement de gauche à droite de son bassin, elle espaça ses jambes et les plia lentement tout en descendant au sol, redressant ses fesses en courbant ses reins et remontant tout aussi lentement.

Lui faisant de nouveau face, elle plaça ses mains sur les jambes du védin pour les espacer, lui tournant de nouveau le dos et ondulant son bassin dans tout les sens tout en redescendant sur lui. Elle s'asseya sur l'homme et bascula le haut de son corps en déposant sa tête sur son épaule, laissant une belle vue d'ensemble. Pour augmenter le rythme et le déconcentrer au maximum, elle attrapa les mains de la créature et les fit glisser le long de sa poitrine et de son ventre, terminant à ses cuisses, tout en continuant d'onduler son bassin.


- Je ne suis pas Alice, c'est mon nom de scène pour ce soir, je devais jouer une princesse de conte... J'ai donc pris Alice aux pays des merveilles...

Restant assise sur lui, elle se redressa et porta ses propres mains à son dos, remontant jusqu'à son soutien-gorge. Elle retira une à une les agrafes de son sous-vêtement et fit glisser les bretelles le long de ses bras jusqu'à tomber au sol. Helena passa ses mains pour faire passer ses longs cheveux devant elle, comme cela, en se retournant, le védin ne pouvait pas encore voir sa poitrine nue.

C'est là qu'elle monta sur la créature à califourchon, prenant ses mains pour les poser sur ses fesses et passant ses bras autour de son cou. C'est là qu'elle regarda droit dans les yeux le védin et découvrit légèrement son bandage pour observer l'image qui apparaîtrait. Des lèvres qui s'embrassent et s'efface petit à petit. Cela perturba quelque peu l'asura ce qui se ressentit dans sa danse, mais une micro seconde seulement.

Se relevant de sur lui, elle se sentit perdue un petit instant, mais repris sa danse comme si de rien n'était. Il fallait aller plus loin, il fallait des réponses à ses questions. Mais ce tatouage éphémère cogitait dans sa tête. Était-ce un baiser qui lui faisait le plus peur ou au contraire, ne pas retrouver ce baiser. Il fallait repartir sur de bonne base.


- Je dois m'excuser auprès de toi... enfin vous... Je vous ai traité comme un simple védin alors qu'en réalité, vous n'êtes en aucun cas comme les autres... Veuillez me pardonner mon manque de politesse envers vous... Je m'appelle Helena et vous êtes ?...

Son sourire devint un peu plus compatissant et son regard attendrissant. L'asura avait complètement changé de comportement et revenant s'asseoir dos au védin, elle bascula de nouveau contre lui, ses cheveux dégageant la vue, tendit que les mains de la demoiselle détachèrent ses portes jarretelles pour retirer un à un avec ses chaussures, laissant sa peau frémir au contact de ses doigts. A la fin de la scène, elle se redressa toujours dos à lui et porta ses mains à sa taille pour en retirer son dernier vêtement.

Le dernier vêtement au sol, Helena se retourna face au védin, mais un string encore plus petit que le précédent cachait le devant de son anatomie. Elle posa ses mains sur les accoudoirs du fauteuil et approcha son visage de celui de l'homme âgé. Elle le regarda un coup dans l’œil, un coup vers ses lèvres. Il fallait qu'elle sache de quoi avait-il peur exactement et dans un geste très lent et sensuel, elle s'arrêta à quelques millimètres de sa bouche, continuant à parler d'un souffle chaud et d'une voix basse.


- Parlez-moi... Dites-moi tout ce que vous savez sur cette Alice que vous recherchez... Je ferai ce que je peux pour vous aider... mais ne me demandez pas comment, ne posez aucune question... faites-moi confiance et je vous apporterais des résultats au plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Ven 7 Aoû - 11:10
    Il y a des caméras… Pourquoi cette précision ? Ifaël ne le comprit pas du tout de la même façon que la demoiselle. Il pensait alors que s’il voulait passer tout de suite à la recherche d’Alice, que s’il l’interrompait d’une quelconque manière, ce serait comme une faute lui incombant, avec preuve à l’appui. Comme si Helena avait peur qu’il ne l’agresse vu qu’elle ne compte toujours pas l’aider présentement ?

    Elle débuta alors sa danse, expliquant en cours de route qu’Alice n’était qu’un nom de scène.

    « Je commence à croire que toutes les Alice se défilent de ce nom… »

    La première aussi, arguant qu’elle s’appelait Justice, alors que son second prénom était Alice… Et comme il y était obligé, le vieil homme laissa la demoiselle reprendre sa danse. Elle mettait ses mains sur son corps… Une peau usée par le temps sur sa délicate silhouette… Et elle le dévisageait même, mais sans avoir l’air répugnée.

    « Je ne vous repousse donc pas ? Ne vous sentez pas obligée… »

    Depuis qu’il avait perdu cet œil infesté de racines à présent, il avait l’habitude d’être craint. Non, ce n’était pas vraiment de la crainte. Plus de la laideur… Une aberration abjecte à éviter de peur d’être contaminé soi aussi. Il n’y avait qu’Alice qui était douce avec lui… Peut-être parce qu’il avait perdu cet œil pour elle ?

    Cette douceur… Lui qui avait été si longtemps seul, ça lui avait bien manqué. D’abord gêné par les mouvements de la demoiselle, il se laissait faire. Ca le rendait quelque peu nostalgique, lui rappelant certaines attentions de sa Alice.

    « Pas comme les autres Védins ? C’est-à-dire ? »

    Helena avait piqué sa curiosité, mais cette dernière s’envola très vite en voyant la suite de la danse. Plus elle ôtait de vêtements, plus son cœur s’accélérait. En même temps, il n’avait encore jamais vu l’envers du décor d’une femme…

    Ifaël commençait à avoir chaud. Pourtant, ça ne venait pas de la pièce. Il ne comprenait donc pas. Il était immobile, alors pourquoi cette goutte de sueur perlait sur son front ? Qu’est-ce qui lui arrivait ? La demoiselle était pratiquement totalement dénudée. Elle lui faisait face. Peut-être d’un peu trop près. La respiration haletante, il avait le souffle court. Un peu comme le moment juste après le baiser. Ce fameux baiser… Seulement, il avait également une bosse entre ses jambes. En même temps, Helena y avait frotté son bassin à plusieurs reprises…

    « … Sorcellerie ? Que m’avez-vous fait ? »

    Il avait envie de l’embrasser. De découvrir encore plus de son anatomie. De caresser sa peau… Que lui avait-elle donc fait ?

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Ven 7 Aoû - 12:21
A la fin de sa danse, le védin et l'asura venaient de s'embrasser. Helena ne s'attendait pas à cela de sa propre part, elle ne comprenait pas ce qui lui avait prit de faire un tel geste. Ce n'était pas dans ses habitudes dans son travail et encore moins avec une espèce qu'elle détestait au plus haut point. Et pour couronner le tout, elle en avait bien trop dit et le vieil homme commençait à être de plus en plus curieux. Elle ne pouvait pas dire à la créature qui les avait exterminé qu'elle était une asura, un des mythes encore en vie dans cette ville. Le secret devait être gardé, elle ne pouvait pas révéler son identité et Helena devait trouver une solution, un mensonge pouvant cacher sa provenance. Après tout, elle était moitié humaine également et grâce à cela, plus d'une personne n'avait jamais remarqué son bandage ni même eu des soupçons par son physique très humain. Il fallait que cela en reste ainsi, sinon la paix qu'elle avait trouvée dans sa vie se changerait rapidement en cauchemar.

- Oubliez ce que je viens de dire... cela a un rapport avec mon passé d'humaine... Mais pourquoi pensez-vous êtres repoussant ?... Je ne vois rien dans votre physique qui puisse me répugner... Bien au contraire... vous avez les mains douces malgré votre âge et votre regard dégage un magnétisme fou... vous paraissez si dur au premier abord alors que vos gestes sont si tendres... Et entre nous, ce n'est pas parce qu'il vous manque un œil que cela veut dire que vous n'avez pas de sentiment... que vous êtes une simple bête... bien au contraire... Je trouve que vous avez du charme... euh... Votre prénom ?...

Toujours aussi captivé par son regard, Helena lui sourit et passa délicatement la paume de sa main contre la joue du védin, caressant sa peau de son pouce. Pour ne pas craquer, elle baissa le regard et vit alors une certaine forme d'excitation marquée le pantalon du garçon. C'était plutôt sa réaction suivante qui fit rire l'asura. Un petit fou rire de courte durée pour ne pas le faire paniquer. Et étant donné que la caméra était toujours là, elle s'asseya de nouveau à califourchon sur le védin, lui déposant un délicat baiser sur la joue.

- Ce n'est en rien de la sorcellerie... c'est une réaction physique entre deux personnes qui se plaisent... Voir le corps d'une femme mis à nu et sentir sa peau ou le contact contre son propre corps peut provoquer des réactions chez les mâles comme ce que vous avez là... elle attrapa les mains de l'homme et les déposa sur ses seins. La température qui monte... Elle approcha son visage du sien, caressant ses mains avec les siennes pour lui expliquer comment faire. Sa respiration qui accélère... Elle le fixa droit dans les yeux avec un petit sourire et caressa sensuellement ses lèvres avec les siennes, fermant délicatement les yeux pendant quelques secondes. Et son cœur qui s'emballe, jusqu'à ce que vous ne puissiez plus résister à la tentation et que le désir est tellement grand que votre corps réclame le mien autant que mon corps réclame le vôtre... C'est simplement sexuel... un instinct naturel que nous avons tous en nous...

Elle était allée bien trop loin dans ses explications et c'était bien la première fois qu'elle ressentait un tel désire envers un autre homme que Luc. L'asura se sentait fièvreuse, ses joues rougissant et sa respiration augmentant, faisant monter et descendre les quatres mains posées sur sa poitrine. Détachant ses mains des siennes, elle embrassa tendrement le védin, caressant son visage d'une main, tendit que l'autre main de l'asura descendait petit à petit vers l'entre jambe de son "prisonnier". Mais un flash lui traversa l'esprit, elle revit cette nuit passé avec Luc et les flammes qui avaient ravager la grange. Il ne fallait pas qu'un autre subisse les foudres de Richard, même s'il était déjà mort depuis bien longtemps. Et stoppant l'alchimie qui commençait à unir les deux êtres, Helena se releva et tourna le dos au védin.

- Je suis vraiment désolée... Je ne devrais pas me laisser emporter de la sorte... Vous ne comprenez pas ce qui vous arrive et j'en profite à la place d'une autre... Cet acte devrait toujours se faire avec amour, avec une personne que vous aimez et non pas une inconnue rencontrée dans la rue et qui se met à nue pour un job... Vous ne méritez pas cela, vous méritez beaucoup mieux...

Essayant de retenir ses larmes, Helena se reprit en main. Sèchant d'un revers de manche son visage, elle se retourna de nouveau, face au védin et lui sourit, comme si de rien était.

- Vous avez été rendu en esclavage bien trop longtemps... Si vous avez des questions, j'y répondrais avec plaisir et pour retrouver votre bien-aimée, je ferais jouer mes relations pour vous... Depuis combien de temps a-t-elle disparut ?... Et dans quelle ville ? Quel pays ?... Elle s'appelle Alice, mais son nom ?...

Helena tentait de rester concentrer et de ne pas déraper de nouveau. Les mains du védin sur son corps l'avaient enflammé et fait perdre le contrôle. Elle avait chaud et ne cessait de se mordre la lèvre inférieures, passant le bout de sa langue pour les humidifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Ven 7 Aoû - 14:34
    « Ifaël… Et inutile de me dire tout ça. Je pense bien qu’il s’agit d’un discours ressorti à chaque client… »

    Tous ces compliments. Avec la caméra, elle ne pouvait pas dire la vérité, elle ne pouvait ni lui dire qu’il était laid, ni se tenir éloignée de lui. Et pourtant, elle lui avait dit des choses qu’il n’avait entendu que très rarement. A son époque, ceux qui disaient ça à un Védin était perçu comme un fou. Ils n’étaient que des serviteurs, des outils, en aucun cas leur égal.

    Puis elle commença sa longue explication après avoir fini de se moquer du vieil homme. Ce rire, c’était plutôt à ça qu’il était habitué. Des gloussements dans le dos.

    « Et… Comment fait-on pour arrêter ça ? »

    Il avait de plus en plus chaud, et les explications d’Helena n’aidaient en rien. Elle l’embrassait, le ramenant irrémédiablement au souvenir le plus heureux d’Ifaël. L’un des rares souvenirs qu’il possède encore en fait. Plusieurs siècles d’ermitage n’étant pas très bon pour la tête… La peau de la demoiselle était douce. Ses lèvres également. Et ses seins… Le Védin n’avait encore jamais rien touché de tel. En même temps, il n’avait été que soldat toute sa vie. On ne lui avait demandé et qu’apprit à tuer. Il n’avait pas besoin de savoir autre chose pour remplir son but.

    Tous les symptômes qu’elle détaillait semblaient se répercuter sur elle-même aussi.

    « Je croyais qu’il ne s’agissait que d’une danse ? »

    Oui, la notion de danse avait bien changé à travers les époques. Mais elle se leva subitement, se morfondant en excuse en laissant le Védin complètement médusé. Le pauvre ne comprenait rien à ce qui lui arrivait. Il répondit machinalement à la question, mais il était comme ailleurs.

    « En esclavage ? Je n’ai été que soldat. Et je recherche… plusieurs Alice. Une sans doute plus là… Ca remonte à trois siècles… L’autre devrait se trouver près d’un commissariat. »

    Ifaël ne comprenait plus rien. Il avait été créé par les hommes. Il a tué pour les hommes. Une femme l’avait aimé. Elle lui avait dit de l’attendre et l’avait embrassé. Alice. Mais l’attente dura plus de 350 ans. La majorité de ses souvenirs avec elle avait disparu. Son visage s’était effacé au fil des décennies. Il n’avait plus que ce nom et la sensation d’un baiser… Une Alice s’était présentée à lui, niant qu’elle soit la bonne et affirmant que la véritable devait sans doute être morte depuis le temps… Et pourtant, elle l’avait embrassé. Lui, un parfait inconnu selon ses dires. Et à présent, une danseuse qui se faisait passer pour une Alice l’embrassait également ?

    Il n’en voulait qu’une, et il en trouvait d’autres. La vie était bien cruelle parfois… Sans doute aurait-il dû demeurer dans sa forêt jusqu’à la fin. Au moins, son espoir n’aurait jamais péri. Il n’était pas de cette époque ni de ce monde. Il n’y comprenait rien. Tout était nouveau. Et voilà qu’il se faisait manipuler par une Helena. Elle jouait avec son corps, le faisant réagir de biens étranges façon pour ensuite le laisser dans cet état ? C’était donc ça son travail ? Faire subir un supplice aux clients ?

    Un millier de sentiments contradictoires traversaient sa tête. L’envie, la gourmandise, la soif, la faim, l’ignorance, la sensation d’être perdu dans un monde étrange, la confusion, la frustration qu’elle joue pour ensuite s’arrêter si brutalement, la chaleur mais aussi le désespoir. Il aimerait revenir trois cent ans en arrière et alors il n’aurait jamais attendu. Il l’aurait suivi…

    Mais à présent il était là, dans cette petite pièce. Il avait chaud, il avait le souffle court. Il avait envie surtout. De quoi ? Il ne savait pas trop, ne connaissant rien à ce domaine. Mais il en voulait plus. Ifaël se leva alors.

    « Vous ne pouvez pas vous arrêtez comme ça. »

    Et il fit un pas vers elle. Et il m’embrassa. Elle l’avait dit elle-même non ? Le cœur qui s’emballe jusqu’à ce qu’on ne puisse plus résister. Un instinct naturel que nous avons tous… Helena avait allumé cette mèche et avait voulu jouer avec le feu. A présent Ifaël était ardant.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Mar 11 Aoû - 23:20
Il avait si peu confiance en lui. Ifaël, un nom magnifique, enfin pour elle. Mais de le voir penser qu'elle sortait un tel discours à tout homme entrant dans le box, Helena en fut blessée. Ce n'est pas parce qu'elle danse qu'elle en devient une charmeuse de serpent. Elle pensait sincèrement ce qu'elle disait. Le physique n'était qu'un détail des plus futiles à ses yeux et plus elle regardait Ifaël et, plus elle le trouvait mignon. Il avait un vrai charme, mais le fait qu'il ne s'en rend pas compte le rendait encore plus irrésistible. Pourquoi ce Védin avait un tel pouvoir attractif sur elle. Il fallait que cela cesse, elle devait lui résister, ne pas lui retirer la seule chose qu'on ne doit pas faire à la légère. Et en constatant son manque de renseignement sur les relations sexuelles, cela devait être sa première fois si Helena se permettait de craquer. Et une première fois que ce soit pour un homme ou une femme, on peut le contredire si l'on veut, mais cela ne s'oublie pas.

Les réactions du védins étaient tel que cela faisait grimper la température corporelle de la pauvre Asura, piégée à son propre jeu. Mais lorsqu'il parla de danse, Helena reprit ses esprits et se souvint de la caméra. Il est vrai que les danseuses avaient le droit à des extras dans les boxes, mais à condition de donner une partie au gérant et de couvrir la caméra. Et ce cher Védin, aussi sexy soit-il, n'avait pas un rond sur lui. Au pire des cas, si cela devait réellement déraper, elle paierait pour lui. Après tout, il n'avait rien demandé de tout cela. Tout ce qu'il voulait c'était retrouvé son Alice. Et elle était là, faisant du charme à ce pauvre homme qui ne comprenait plus rien à rien. Il lui ressemblait tellement à l'époque de sa rencontre avec Richard. Elle ne savait rien du monde extérieur, mais en avait apprit énormément à ses dépends. Dans le regard d'Ifaël elle s'y retrouvait en quelque sorte.

Le vieil homme lui expliqua alors une chose étrange. S'il recherchait plusieurs Alices, comment pouvait-elle trouver la bonne ? Mais en sachant que cela faisait trois siècles qu'il l'attendait, Helena ne su comment lui dire qu'un humain ne vivait pas aussi longtemps. C'était sur que la, Alice, qu'il recherchait était malheureusement plus de ce monde. Ce qu'elle pouvait trouver était la raison de sa disparition, c'était la seule chose qu'elle pouvait faire pour lui. Tout ce qu'elle espérait c'était que ce ne soit pas une des victimes de Richard. Elle n'avait jamais aucun détail sur les personnes qu'elle torturait par son "don". Elle ne connaissait ni leur provenance, ni leur nom. A cette simple pensée, un frisson lui parcouru le corps tout entier. L'asura se sentait si mal pour ce védin et en même temps, elle ne savait pas ce que cette Alice avait fait à Ifaël. Il ne comprenait pas en quoi il avait été réduit à un simple esclave et lui expliquer serait compliqué. Comment dire à cet homme qu'un esclave n'a pas de liberté, qu'il n'est là que pour obéir à un maître qui se moque de ses sentiments. Les humains étaient les champions pour cela, toujours à soumettre les races étrangères à la leur, pour les contrôler. En ne pouvant pas soumettre sa race et celle de bien autres espèces, ils avaient préféré les tuer un à un, une traque sans merci où personne ne pouvait en sortir vainqueur. Le sort de cette Alice était mitigé dans le coeur d'Helena. Une humaine, maîtresse d'un védin qu'elle mettait sous ses ordres. Qui était cette personne ? Etait-ce le bien ou le mal ?... Il fallait le définir par ses propres recherches.

Voyant l'état dans lequel elle avait mi ce pauvre Ifaël, elle se sentit d'autant plus sale. C'était si simple de faire subir ce genre de choses à ces humains, ces porcs dégueulasses, des pervers tous autant qu'ils sont. Mais là, elle se rendit compte de son erreur, ce pauvre védin qu'elle avait osé attaquer ainsi. Il fallait réparer cela, lui expliquer les choses pour qu'il comprenne qu'il ne fallait pas aller plus loin.


- Un esclave est une personne qui n'a pas sa liberté... il obéit aux ordres sans discuter, il fait ce qu'on lui demande au moment où on lui demande... il ne pense pas, n'émet pas d'opinion, ni même ne choisi par lui-même... appel ça un soldat si tu le désirs, moi j'appelle ça un esclave... nous ne sommes pas si différent au fond... Et sachez que je ne dis pas de telle chose à tous les hommes... les compliments ne font pas partit de mon travail alors oui, vous êtes très attir...

Stoppant son dialogue, l'asura sentit les lèvres chaudes d'Ifaël se poser sur les siens. Ce baiser était plus ardent, plus fougueux. C'était un vrai supplice pour Helena qui ne savait plus quoi faire. Elle était tiraillée entre le désir de son corps et la pensée de son coeur. Soit elle continuait au risque de regretter ses actes, soit elle arrêtait tout pour épargner l'ignorance du vieil homme. Il lui faisait perdre la tête. Cela faisait tellement longtemps qu'un autre homme ne lui avait donné envie de la sorte. Le corps tout entier de l'asura ne faisait que désirer la suite, c'était si dur de lui résister. Pourtant, plus d'un homme avait essayé, mais jamais elle n'avait craqué. Pourquoi avec lui cela se produisait ? Qu'avait-il de plus que les autres ? Un passé similaire ? Une souffrance comprise ? Tout s'emmêlait dans sa tête.

N'en pouvant plus, Helena s'abandonna à lui, commençant à lui rendre son baiser. Les mains de l'asura parcoururent le torse du védin, remontant jusqu'à sa chevelure blanche. Elle colla son corps en pressant sa poitrine contre le corps d'Ifaël, se mettant sur la pointe des pieds pour compenser la différence de taille. Une main restant dans les cheveux du védin, l'autre retourna sur son torse, relevant sa jambe le long de celle d'Ifaël. Sa respiration était rapide et haletante, limite bruyante sous l'excitation. Son coeur battait contre sa poitrine à tout rompre. Plus rien ne traversait ses pensées si ce n'est ce qu'elle pouvait faire pour qu'il soit comblé. Et entre deux prises d'air avant de reprendre le baiser, elle tentait de lui dire.

- Ifaël... je vais y aller à ton rythme... alors... si jamais tu veux arrêter... à n'importe quel moment... je t'obéirais... fais-moi confiance...

Elle lui sourit pour être rassurante, caressant tendrement la joue du védin, côté où il n'avait plus son œil. Pour lui prouver qu'il ne la dégoûtait pas, elle amena le visage d'Ifaël vers ses lèvres, déposant un baiser sur son front, puis sur le coin de son œil manquant, pour descendre à sa joue et finir sur ses lèvres.

- Tu as le choix... personne ne te contrôle maintenant... dans ces moments là, le désir des deux personnes est prit en compte... tu fais tes propres choix pour faire plaisir à ta partenaire et pareil pour l'autre personne... tu n'es obligé en rien à le faire, personne n'a le droit de te forcer, tu es le seul à déterminer ce que tu aimes ou non dans le sexe... car là, ce n'est pas faire l'amour, étant donné qu'il n'y a pas de sentiment entre nous... c'est purement physique, il n'y a qu'un sentiment de respect et rien d'autre qui nous lie...

A ce moment, elle continua de l'embrasser et le fit reculer jusqu'au fauteuil. Là, elle se détacha de lui pour l'asseoir et lui monta dessus à califourchon. Les mains de l'asura commencèrent à retirer les vêtements du haut de son partenaire de jeu, continuant de descendre ses doigts jusqu'à son pantalon. Elle y glissa ses doigts à l'intérieur du tissu, commençant de léger va et vient de sa main, pénétrant ses lèvres de sa langue pour caresser la sienne dans un doux mouvement circulaire. Par moment, elle stoppait le baiser pour le regarder droit dans l'oeil avec envie et chaleur. D'une voix basse et sentant l'excitation, elle lui dit :

- Tu es le seul maître à bord... ordonne et je t’obéirais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Lun 24 Aoû - 11:25
    « Si je suis un esclave, comment saurais-je quoi ordonner ? »

    Un terme qui lui restait tout de même en travers de la gorge. Certes, la définition qu’elle en donnait était en tout point similaire à sa vie de soldat. Certes, il avait été créé pour servir. Mais n’était-ce pas normal ? De la même façon qu’un enfant obéit à ses parents dans ses premières années avant de finalement battre de ses propres ailes ? C’était ainsi qu’Ifaël voyait les choses. Et peut-être les autres Védins aussi ? Des esclaves sans avoir l’impression d’en être. C’était simplement normal, naturel.

    C’était donc la meilleure façon de procéder : un esclave qui ne se pense pas esclave.

    Mais un autre détail éveillait sa curiosité. Il ne serait pas bien différent qu’Helena ? Le cœur d’Ifaël ne cessait de battre la chamade dans sa poitrine, masquant presque le bruit de ses pensées. La demoiselle se retrouva assise sur lui, l’embrassant, le caressant, faisant tout pour l’envoûter. Ses baisers s’enchaînaient et Ifaël se perdait peu à peu. Sa tête réfléchissait tout en cherchant une explication à ce qui lui arrivait, à ce qu’il ne comprenait pas. Mais son corps se contentait de désirer, de vouloir, de s’embraser.

    Le charme de la belle demoiselle faisait son effet, mais elle lui rappela encore une fois sa condition d’esclave en lui demandant des ordres. Pourquoi un ancien esclave pourrait-il ordonner ? Ce mot, cette notion le taraudait. C’était vexant, limite blessant. Ifaël avait rempli sa fonction fièrement. Et on lui dit à présent qu’il n’était qu’un larbin, que chair à canon ? Et elle qui se disait pareille au fond ?

    « En quoi nous ressemblons-nous ? »

    Le vieil homme avait stoppé les baisers, et d’une main sur le bras de la danseuse, il avait arrêté ses mouvements empêchant sa réflexion. Le petit homme perdu dans ce monde d’étrangetés et de bizarreries se mit à douter, à se méfier. En même temps, lui qui avait connu très jeune les atrocités de la guerre, il n’allait pas voir la vie en rose. Cela lui paraissait un trop heureux hasard que de croiser une Alice directement en arrivant dans cette ville. D’autant plus s’il s’agissait d’une comédie. Et le tout pour quoi ? Danser avec lui, voire plus. Elle disait bien que ça ne faisait pas parti de son travail. Alors pourquoi ce bonus pour un homme repoussant tel que lui ? On ne pouvait décemment pas l’apprécier physiquement. C’était impossible.

    Ils n’étaient pas très différents au fond… Helena serait-elle une esclave elle aussi ? Lui avait-on ordonné tout ceci ? Ifaël avait pu lire un soupçon de peur dans les yeux de la Alice qui l’avait arraché à sa forêt. Etait-ce elle qui avait tout manigancé pour qu’il la laisse tranquille ? Voulait-elle lui offrir une autre Alice ? Etait-elle en train de le manipuler, lui qui avait su montrer autant de patience pour sa passion ?

    « Qui t’a employée ? »

    Ce n’était pas possible autrement. Il n’était qu’un Védin, un ancien soldat et un vieil homme repoussant. Alors à moins qu’Helena n’ait des goûts bien étranges, il ne devait pas avoir droit à toutes ces belles attentions. Il y avait anguille sous roche. Non, là c’était même une baleine sous roche. C’était trop gros pour être vrai. Agrippant les bras de la demoiselle, il la fit retourner sur ses jambes afin de pouvoir se lever à son tour. Alors, il fit apparaître un bâton dans sa main droite aussi grande que lui. Il ne la menaçait pas avec. Pas pour le moment. Le bâton lui offrait un troisième appui, mais cela lui permettrait également de se défendre au cas où.

    « Mène-moi au commissariat. »

    Il devait mettre les choses au clair au plus vite.



~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Jeu 10 Sep - 12:42
C'était comme s'il ne comprenait rien. Ou alors, il n'acceptait pas sa définition de l'esclavage. Que sa maîtresse est été bonne ou non, il n'était rien d'autre qu'un esclave, pas un soldat. Helena pensait la même chose au début. Elle pensait être libre et être la clé d'une mission dont elle ne savait pas la fin. Elle pensait être un membre important dans le plan de son maitre jusqu'à ce que ce dernier la rabaisse et l'humilie jusqu'à ce qu'elle reprenne sa simple place d'objet. Comment pouvait-on dire d'un soldat qu'il était libre alors que leur conditionnement était fait de tel sorte que chacune de leur décision était en réalité contrôlé par quelqu'un d'autre. Un soldat n'est qu'une marionnette et en comprenant cela, Helena avait perdu toute son humanité. Elle se pensait libre jusqu'à ce que Richard lui enlève tout ce qui comptait pour elle. Il prenait sans demander, lui ordonnait sans son consentement, sans même se soucier de ses sentiments. Pourquoi ce védin était différent ? Les humains et les védins étaient les mêmes espèces à ses yeux, alors pourquoi ce védin lui faisait un tel effet. Ce n'était pas normal et cela perturbait l'asura. Mais la réaction qui suivit la fit changer du tout au tout.

Nous nous ressemblons. Dans sa condition chez Richard, Helena ne valait pas mieux qu'un védin. Elle avait obéit, elle faisait tout ce qu'il lui demandait sans broncher, elle ne posait pas de question, ne disait rien et ne faisait part à aucun moment de ce qu'elle ressentait. Car cela n'avait aucune importance, si elle se rebellait, Richard la dominait de nouveau pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas de taille face à lui. Alors oui ils se ressemblaient dans leur condition d'esclave, mais pas dans leur vie. Jamais Helena n'aurait pu aimer Richard comme cet homme aimait sa Alice. Tout cee chamboulait en elle, c'était comme si tout était devenu trouble dans sa tête. Elle n'allait pas bien du tout et se faisant rejetter de la sorte, elle se braqua totalement.
Se relevant, stoppant tout ce qu'elle faisait, Helena commença à se rhabiller, tournant volontairement le dos à Ifaël pour qu'il ne puisse pas voir ses larmes. D'une manière, elle revivait son passé et les mauvais souvenir la perturbaient encore plus. Et plus les soupçons du védin devenaient paranoïaque, plus une colère montait en elle.

Lui faisant face, elle observa un bâton qu'il venait de créer. Ses yeux embués l'observaient avec peur et honte. Ce n'était pas possible, pourquoi il se mettait à la menacer de la sorte. Et d'un coup, d'un seul, Helena voulue le gifler, mais elle serra uniquement ses poings, ses bras tremblant sous les nerfs.


- Nous n'avons rien en commun... toi, ta maîtresse tu l'aimes... moi mon maître je le hais... il m'a forcé à faire des choses contre ma volonté, il m'a obligé à regarder les gens qu'il torturait... il m'a forcé plus d'une fois à avoir des rapports que je ne désirais pas avec lui... il a tué la seule personne que j'ai aimé dans ce monde... et jusqu'à maintenant, aucun autre homme ne m'avait attiré comme toi... j'ai cru que tu étais comme moi, mais au final, pas du tout... tu as accepté d'être son esclave, donc tu as été son soldat... Moi j'ai toujours été là pour assouvir les désirs de cet humain... et il ne me demandait pas mon avis... Comme promis, je te l'ai dis, je t'obéirais, peut importe ce que tu demandes, alors c'est ce que je vais faire, je ne suis bonne qu'à ça... faire plaisir aux humains et aux védins, me plier à leur volonté et ne rien faire d'autre que leur servir au bon vouloir de chacun... tu n'es en rien différent d'eux !!!

Helena se mit à sangloter et à pleurer sans s'arrêter, mais c'était plus fort qu'elle. Elle ne contrôlait rien du tout. ce védin avait su la touché en plein dans le mile et c'était une douleur insoutenable.

- Tu peux me menacer autant que tu le désirs avec ton bâton... on a chacun nos secret mais sache que je ne suis plus un objet... plus personne ne m'empoi depuis bien longtemps alors je vais me changer et je t'emmène au commissariat, comme MON-SIEUR le désir !

Elle avait fait exprès d'accentuer le monsieur, pour lui faire comprendre qu'à partir de maintenant, elle n'était que son guide et comme dans son passé, elle obéissait aux règles des êtres supérieur.

- Vous les védins et les humains... vous pensez sans cesse être au dessus des autres races... à tel point que vous nous avez tous décimé !!!...

Elle plaça sa main à ses lèvres, comme si elle venait de dire un secret des plus important. Un védin avait tué tout son clan et elle n'allait pas s'en tirer aussi facilement.

- Oublie ce que je viens de dire, je m'habille et j'arrive, attends-moi dehors...

Mais dans le feu de l'action, Helena ramassa ses affaires et voulue partir se changer dans sa loge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Jeu 10 Sep - 15:51
    « Alice n’est pas ma maîtresse… Elle est différente des généraux et autres. Elle est la première à m’avoir regardé comme autre chose qu’un simple pion sur un échiquier. Et je ne t’avais rien ordonné, je t’avais demandé au début. Au lieu de ça, tu utilises mon ignorance contre moi… »

    Helena voulut quitter la salle, mais Ifaël n’en avait pas fini avec elle. Il posa l’extrémité de son bâton contre la porte, la claquant alors qu’elle était en train de l’ouvrir.

    « Je suis désolé de ce qui t’est arrivé, mais nous ne sommes pas dans le même cas. Je ne t’ai jamais traité comme un objet non plus. J’avais demandé ton aide. Ai-je demandé à être ici ? Tu m’y as amené. Tu as fait tout ça. Je n’avais rien demandé. Et je ne suis en aucun cas au-dessus des autres. Je ne suis qu’une création après tout… »

    Puis il tilta sur un mot, et sa main se mit à trembler, sa prise sur le bâton se fit plus hésitante.

    « Nous ? … Tu ne peux. Ils ont tous été… »

    Ifaël finit par lâcher le bâton qui tomba sur le sol, laissant de nouveau la voie libre à Helena pour s’échapper si elle le souhaitait. Le Védin se tint le visage d’une main et recula machinalement, jusqu’à retomber sur la chaise. Le temps avait effacé plusieurs souvenirs en rapport avec Alice, mais il avait également enfuie d’autres scènes. Du sang. Du sang partout. Des personnes hurlant à la mort, demandant pitié. Une fois Ifaël tirant sur un être mi-homme mi-animal pour abréger ses souffrances. Une fois Ifaël tenant un Védin dans ses bras, obligé de l’étrangler plutôt que de le sauver. Pourquoi ? Un Morany l’avait mordu, et il deviendrait un ennemi s’il survivait… Une autre fois sacrifiant son œil face à une lance pour sauver sa lieutenante.

    « Quel âge as-tu ? »

    Si vraiment elle connaissait tout ça, alors elle devait être aussi âgée que lui non ? Elle devait mentir, ou ne pas savoir ce qu’elle disait. Car dans ce carnage, il n’y avait strictement aucun survivant. Ifaël avait même participé à la traque qui suivit la guerre. Les yeux rivés sur le sol, son corps se mit à trembler. Il ne savait plus quoi penser. Il avait été créé pour tuer. Pour les tuer. Si elle en faisait bien partie, ça signifierait qu’il aurait failli ? Que sa mission n’était toujours pas achevée ? Non… Alors sa conscience le tourna vers le commissariat, vers la Alice qu’il devait retrouver, tentant de lui faire penser à autre chose qu’à ça, qu’à cette impossible possibilité.

    « Va-t’en… Je trouverais le commissariat tout seul. Mais je ne veux plus t’entendre… »

    Ou bien il devra s’occuper d’elle si elle insiste sur cette voie.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Jeu 10 Sep - 19:09
Son ignorance était la même que la sienne et on avait joué avec sa naïveté comme elle venait de lui faire. Pourtant, ce n'est pas ce qu'elle voulait. Elle ne se reconnaissait plus, elle ne savait plus qui elle était. La colère et la haine enfouie en elle depuis autant d'année venaient de prendre possession de sa raison. Comment avait-elle pu continuer ce jeu sordide que Richard lui faisait subir. Elle ne pensait pas que sa quête était si importante, elle voulait se venger du védin qui avait tué son clan. Inconsciemment, elle venait de devenir ce qu'elle détestait le plus. La raison de son travail était soutirer des informations alléchantes à ces hommes mariés qui ne se gênaient pas pour venir la mater et même la toucher sans qu'elle le veuille. Ces créatures humaines avaient eu raison de sa faculté de voir le bon côté dans ce monde. Elle n'y voyait que ténèbres et désolation, que haine et cruauté. Elle n'arrivait plus à s'en sortir, ce travail de nuit permettait de retarder ses cauchemars et d'apaiser sa haine en provoquant la folie des hommes.

En voyant le bâton laisser la porte fermée, elle se retourna face à Ifaël, collant son dos contre le bois de sa seule sortie. Elle l'avait utilisé comme un objet, elle lui avait manqué de respect, mais c'était avant qu'elle connaisse son histoire, c'était avant qu'il ne l'attire comme il venait de le faire. Pourquoi ce Védin ne la laissait pas indifférente ? Elle voulait rester loin de lui et en même temps, l'aider dans sa quête. Tout s'emmêlait dans sa tête, elle ne savait plus où elle en était. Et la pire des erreurs fut de lui révéler ses connaissances. Ils n'avaient pas tous été tué, elle en était la preuve vivante. Et Lineth aussi. Elle ne pouvait pas mettre en danger sa seule amie.


- Je... je suis désolée... je... je vaux pas mieux qu'eux... je suis un monstre...

Les larmes perlaient sur ses joues et sous le trop plein d'émotion, ses jambes fléchirent et elle se laissa glisser le long de la porte. Ses jambes pliées en pagailles sur le, ses vêtements couvrant son corps. Elle serrait le tissu entre ses doigts, ses bras croisés contre sa poitrine, cachant son visage dans l'amas qu'elle tenait, sa chevelure couvrant ses épaules.
Le bruit du bâton sur le sol la fit sursauter, elle avait eu peur qu'il l'a frappe. Mais en redressant son visage, elle le vit tituber jusqu'au fauteuil. Par instinct, sans réellement savoir pourquoi, Helena se redressa et se plaça à genoux devant lui, posant sa main sur son front, pour voir s'il avait de la fièvre.


- Tu es sur que tout va bien ?...

Retirant rapidement sa main, elle se rendit compte que sa nature trop gentille reprenait le dessus. Alors, l'asura se redressa et attrapa un sac derrière le rideaux. C'était de quoi se changer après le show, comme cela, les strip-teaseuse n'étaient pas obligées d'aller à la loge.
En ouvrant le sac, elle sortie un short en jean bleu foncé, accompagné d'un débardeur blanc et de son sweet préféré gris, beaucoup trop grand pour elle. C'était celui de son amour tué dans les flammes.


- J'ai... j'ai 142 ans... et sache que je suis désolée de m'être comporté ainsi avec toi... au début je pensais que tu cherchais Alice, mon nom de scène et je t'ai jugé sans te connaître... je me suis dis que tu étais encore un de ces védins qui viennent avec leur maître dans ce bar, pour me proposer des choses ignoble... mais tu m'as expliqué ton histoire et pour ce qui est du baiser ou de l'attirance que j'ai eu à ton égard... c'était sincère... je te voyais comme un monstre alors qu'en réalité tu es bien plus humain que moi... j'espère que tu trouveras les réponses à tes questions...

Lorsqu'il l'a repoussa avec ses paroles, Helena se sentit tellement mal. Elle fouilla dans son sac et y sortit un calepin avec un stylo, commençant à tracer et dessiner sur la feuille blanche. A la fin de son art, elle déchira et posa la feuille au près du vieil homme, lui laissant ainsi le plan pour aller au commissariat, en partant d'ici.

- Je t'ai fais le plan de la ville pour que tu te repère et que tu trouves le commissariat... de mon côté, je chercherais toutes les infos que je pourrais trouver sur cette femme que tu cherches... j'ai gardé quelque contacte de mon passé qui pourront m'aider... et si tu le désirs, je te laisse également mon adresse... sur le pan... je l'ai marqué si tu me cherches... Tu me donneras le nom de famille d'Alice quand tu voudras... et je chercherais... je ne ferais rien d'autre, je te le promet...

Après ses mots, elle fit un signe de croix sur son cœur, comme pour lui prouver sa bonne foie. Elle lui avait aussi donné toutes les clés pour qu'il la tue et pourtant, il avait sa confiance. Elle était de celle qu'il devait tuer et pourtant, Helena lui donnait les armes pour la retrouver. Une manière de se faire pardonner. Et en espérant se faire oublier, elle ouvrit la porte et se dirigea vers les loges, observant autour d'elle et voyant que l'endroit était désert. Le bar allait fermé, il ne restait que le patron qui attendait la fin du show de la demoiselle. Et pour qu'Ifaël n'est aucun problème avec lui, elle déposa une liasse de billet, celle qu'elle avait gagné sur la scène, pour qu'il touche sa part, et pense qu'elle avait fait des choses avec lui.

En entrant dans la loge, elle s’asseya sur une des chaises, face au miroir, se regardant et se sentant pitoyable. Enfouissant sa tête dans ses mains, elle attendait sagement le départ du védin, avant de reprendre sa route. Mais les choses n'étaient pas prévu de la sorte.
En entendant la porte s'ouvrir et se fermer derrière elle, l'asura se retourna en pensant qu'il s'agissait d'Ifaël mais c'est son patron qui vint et verrouilla la porte. Se redressant sur ses jambes, Helena recula et se prit la petite commode qui sert à se maquiller.


- Qu'est-ce que vous me voulez ?...
- Je ne te savais pas comme cela... tu te refuse à tous les clients et celui-là, tu couches avec... tu préfère les monstres ? Tu as bien vu son visage, tu as bien vu ce truc, rassure-moi...
- Arrêtez d'avancer... laissez-moi tranquille... Et ce n'est pas un truc ou un monstre, c'est un homme et il vaut bien plus que vous !!... Et même si vous le trouvé repoussant, moi il me plait !!!
- Petite pu**...


L'homme continua d'avancer et pour lui échapper, Helena se mit à courir vers la porte pour la déverrouiller mais trop tard. Son patron l'attrapa par la taille et la jeta au sol, se plaçant à califourchon sur elle et bloquant ses bras en lui tenant les poignées.

- Tu n'es qu'une traîné... tu crois que je n'ai pas vu ton petit jeu... tu crois que je n'ai jamais remarqué les danses que tu faisais pour moi...
- Vous êtes fou... lâchez-moi !!!...


Elle se mit à se débattre mais sa force lui valut un coup de poing en plein visage.

- Tu vois à ne pas rester tranquille, je t'abîme !!!! Alors laisse-toi faire Salo** !!!
- NON !!!... Arrêtez !!!... LÂCHEZ-MOI !!!


Elle sentit une main lui emprisonner les bras et de son autre main, passer sous son haut pour déboutonner son short.

- A L'AIDE !!!!...
- TA GUEULE !


Elle se prit un autre coup et sentit sa tête tourner, ses jambes se pliants et se dépliants pour qu'il l'a lâche, mais rien n'y faisait. Son patron n'y faisait pas attention, mais pendant qu'il se chargeait d'elle, les manches de son sweet venaient de remonter, dévoilant son avant bras droit qui marquait un tatouage de plus en plus intense, à force qu'elle le regardait dans les yeux. Sa plus grande peur était un serpent.
Mais l'asura avait beau crier et se débattre, cela ne servait à rien. Si son patron était là, c'est qu'il n'y avait normalement plus personne dans le bar. C'est à ce moment là que la jeune femme prit ce qui lui arrivait, comme une punition pour ce qu'elle avait fait à Ifaël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Ven 11 Sep - 18:06
    Et maintenant Helena redevenait conciliante ? Serait-elle lunatique ? Ifaël avait dû mal à comprendre son comportement. Mais de toute façon, il n’allait pas très bien lui-même. Il la laissa faire, comme s’il était ailleurs. Ne l’écoutant qu’à moitié. Revivant certains souvenirs en même temps.

    142 ans ? Le vieil homme devra se renseigner sur l’espérance de vie exacte d’un humain pour savoir. En tout cas :

    « Donc tu n’as pas vécu tout ça. »

    Trop jeune encore. Pas encore assez comme lui.

    « Je ne me souviens pas. »

    Le nom de famille d’Alice. L’un des souvenirs enfui, effacé par le temps. Resurgira-t-il un jour ? Qui sait ? Il n’avait que ce prénom. A-t-on déjà ce genre de problème à l’âge d’Helena ? Pourtant, son corps ne semblait aucunement représenter son âge. Bon, il faut avouer qu’Ifaël ne voyait pas souvent quelqu’un de cet âge. Il devra donc se renseigner. Peut-être que Justice saura ? Elle qui semblait s’intéresser à son histoire, et donc à cette guerre également ?

    Il la laissa s’en aller et demeura tout seul dans cette pièce. Installé sur son fauteuil, son regard vide était dirigé vers le plan posé sur ses jambes. Les pensées se bousculaient trop dans sa tête. Il la secoua alors pour perturber leur rythme et les remettre en place. Une chose à la fois, ça ira mieux. Donc d’abord Alice, à retrouver au commissariat.

    Le vieil homme se leva et se pencha pour récupérer son bâton. Il s’en aida pour marcher. Se retrouvant dans le couloir, il jeta un regard de chaque côté et crut entendre du bruit venant d’une salle. Pourtant, il ne semblait plus y avoir personne. Lui était encore là, et on fermait déjà les portes ? Helena devait se trouver dans la pièce là-bas en tout cas. Un mythe potentiel. Un de ces monstres qu’il devait tuer. Mais il ne pourrait pas le faire si elle était si gentille avec lui ? Alors il décida de l’avertir.

    Le bâton se changea en un arc. Il tendit, puis lâcha le fil portant la flèche. Cette dernière vint se planter avec vigueur dans le bois de la porte, la pointe dépassant de l’autre côté. Un avertissement. Si elle était ce qu’elle prétendait être, Ifaël la tuera peut-être la prochaine fois qu’ils se reverront. Et il s’en alla.

    Mais à l’intérieur de la pièce, le message avait pu être compris différemment. Le patron effrayé de voir ça, croyant que c’est parce qu’Helena avait crié à l’aide. S’il continuait, d’autres flèches suivraient ? Il hésita donc. Peut-être même qu’il arrêta et qu’il s’en alla ? Mais l’archer ne sera pas forcément là la prochaine fois.


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 26

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE] Ven 11 Sep - 20:11
Helena sentait les mains dégoûtantes de son agresseur sur son corps. Les doigts de ce monstre glissaient sur sa peau douce et le souffle de ce dernier ponçait son cou. L'asura vivait de nouveau ce souvenir atroce de Richard qui prenait son corps de force, son corps si lourd, ses caresses si froide et ce parfum vomitif. Malgré ses cries, malgré sa détresse, personne ne pouvait entrer, personne ne pouvait l'entendre et encore moins la sauver. Son haut le déchirant, l'asura ferma les yeux pour ne pas voir plus longtemps le visage de cet être abominable. Son être tremblait de dégoût et de honte. Elle si forte, elle qui savait se défendre et pourtant, face à un homme aussi brutal que Richard l'était, elle restait totalement paralysée. C'est ainsi qu'elle se figea et tourna la tête vers la porte, observant et espérant que ce cauchemar s'arrête vite.
Mais une chose étrange se produit. Une pointe de flèche transperça la porte et fit un bruit assez déroutant. Le patron entendant cela, pensa qu'il y avait encore quelqu'un et regardant la pauvre enfant, il lui sourit et caressa sa poitrine à travers son soutien-gorge.


- Ne bouge pas de là... je vais aller voir ce qui se passe !

Il se releva et se dirigea vers la porte. En déverrouillant cette dernière, il entrouvrit un légère espace pour y passer un œil et observer ce qui se passait de l'autre côté.

- Non... je ne vois personne... ton monstre a du part...

Le patron du bar n'eut pas le temps de finir sa phrase, Helena venait de l’assommer avec une barre de fer que les filles avaient caché en cas d'agression. Cela lui avait bien servit en tout cas. Pas de chance pour elle, il n'y avait pas de serpent, sinon elle se serait vengée de la sorte. Enfermé dans la pièce avec des milliers de serpents à ses pieds. Rampant sur son corps de lâche et de dégueulasse.

- Ifaël n'est pas un monstre... c'est vous le monstre... il est bien plus séduisant et attirant que vous, sale porc...

L'enjambant, l'asura fouilla dans les poches de ce minable et reprit son argent, et bien plus encore. Helena se dirigea derrière le bar et attrapa une bouteille de whisky. Elle mit des glaçons dans un torchon qui traînait là et les plaça sur sa joue rouge et endolorie en grimaçant.
En sortant du bar, elle ouvrit la bouteille et se mit à boire cul sec, gorgé après gorgé, marchant en direction de son domicile. Son sweet couvrant son débardeur déchiré et la moitié de son short en jean qu'elle avait reboutonné. Une sacrée soirée à venir pour la petite asura qui voulait juste tout oublier.
Elle espérait seulement qu'Ifaël allait trouver le commissariat et surtout, trouver des réponses sur Alice. De son côté, elle allait chercher dans les torturés de Richard, si la fameuse Alice s'y trouvait. Ou du moins, ce qui avait bien pu lui arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas

Qui va gagner ?.. Ou perdre ?.. [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Savoir perdre pour mieux gagner [Lamara]
» ENIGME POKéMON : Cadeaux à gagner ! [TERMINE]
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D
» Qui va gagner la coupe selon vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Sexire :: Bar à strip-