AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Shallia Silvermoon [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
morany admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Shallia Silvermoon [terminée] Jeu 6 Aoû - 10:41
~ Carte d'identité ~

  • Nom : Silvermoon
  • Prénom : Shallia
  • Âge : 23 ans
  • Race : Morany
  • Particularité de la race : Queue et oreilles félines. (transformation en chat survient, tous les jours à 16h00)
  • Sexe : Femme
  • Orientation sexuelle : Homosexuelle
  • Logement : Quartier Morany
  • Métier : Artificière
~ Biographie du personnage ~

  • Description physique : [1 500 caractères espace non compris minimum]
    On pourrait penser qu’elle est comme beaucoup d’autres femmes… mais quelques signes distinctifs la différencient de toutes les autres. On voit dépasser de sa chevelure deux oreilles élégantes en forme de triangles et couvertes de petits poils bruns comme les chats. Elle possède également une queue dépassant de ses habits et fouettant l’air au gré de ses humeurs. D’ailleurs, cette queue lui pose pas mal de soucis lors de l’achat de vêtements qui ne sont jamais adaptés à son corps.

    Elle prend grand soin de sa queue qui est une fierté pour elle, elle passe un peu de temps tous les matins et tous les soirs pour la coiffer. On peut apprécier la douceur et la volupté de ses poils. Ne jouez surtout pas à lui ébouriffé les poils, elle déteste cela par-dessus tout et vous risqueriez de subir son courroux.

    Parlons un petit peu de son visage, il est légèrement rond, sans pour autant manquer de charme. Son nez est court, droit et délicat. Ses grands yeux, d’un brun noisette en font succomber plus d’un. Ils peuvent aussi bien être doux, sévère ou haineux, tout dépend de la personne qui se trouve devant elle. Ses lèvres sont gourmandes, attrayantes, certains voudraient s’unir à elles sans aucun doute.
    Au-dessus de son crâne, une longue chevelure brune descend le long de son dos jusqu’au bas de ses reins. Ils sont bien droits, fins et volent au vent.

    Shallia a une taille fine, pas un poil de graisse, contrairement à ce que l'on pourrait croire en l'apercevant du haut de sa petite taille, à peine 1m62, elle est nerveuse et sportive. Elle possède une très bonne condition physique, nécessaire à tout bon artificier qui se respecte. Rapide à la course, elle fait un petit footing à travers les bois tous les matins pour entretenir la forme. Elle est heureuse d'avoir une poitrine peu développée, un B, un simple B mais qui lui permet de se mouvoir avec beaucoup de facilité. Elle est agile, bien plus que la moyenne comme si elle avait hérité de cette particularité féline.

    Elle porte généralement des habits élégants mais semblant provenir d'une époque plus reculée, de longues robes qui feraient penser à une époque médiévale. Autour de son cou une petite bourse pend, contenant quelque chose de très précieux à ses yeux, elle ne s'en sépare que très rarement, la gardant même pendant la nuit.

  • Description mentale : [1 500 caractères espace non compris minimum] Shallia est une femme chaleureuse, amitieuse et câline. Elle est toujours prête à rendre service à ses amies ou aux personnes qu’elle apprécie. On ne peut pas la caractériser par le terme calme, elle est une sorte de boule de nerf sur patte. Elle ne supporte pas la solitude, elle l’a beaucoup trop connu par le passé, elle adore le contact avec les vivants. Elle ne voue aucune rancœur aux humains contrairement à la plupart des mythes. Elle les tolère et les accepte assez bien. Elle a même certaine connaissances parmi elle. Elle leur a toujours caché sa véritable nature bien évidemment, pour eux, elle n’est pas censée exister.

    Shallia est une femme aventureuse, elle aime partir à l’inconnu et découvrir le monde, elle est un peu bohème, libertine, libre… Elle connait l’amour et le chérit au plus profond de son cœur. Elle est également très taquine, appréciant faire des farces aux personnes qu’elle affectionne. Ses farces ne sont pourtant jamais méchantes ni vexantes mais elle y prend beaucoup de plaisir. Peut-être un certain manque de maturité malgré son âge.

    Elle pourrait ainsi sembler une femme modèle, gentille à qui on a rien à reprocher mais pourtant, elle est remplie de haine, une haine indéfectible pour le sexe masculin. Elles les exècrent par-dessus tout, ils sont responsables de tous ses malheurs, elle le sait. Quand elle en croise un, elle peut être méchante, brutale voire même violente avec eux. Elle leur montre qu’elle les hait, fait la femme forte mais au fond d’elle-même, elle est morte de trouille, elle ne veut pas que son passé recommence. Elle voit régulièrement des flashs avec les hommes qui ont ruiné sa vie, qui ont fait d’elle une moins que rien. En leur présence, son cerveau entre en ébullition, elle peut-même devenir incontrôlable si celui tente de s’approcher trop d’elle ou de la draguer.

    Elle avait pourtant une façon de se sentir un peu plus en sécurité, elle porte une arme toujours sur elle, Shallia lui a même donné un surnom, l’émasculator 3000. Avec ça, elle se sent plus forte, dès que la peur la tiraille, elle le serre dans sa poche pour garder son calme. Elle sait qu’elle ne peut pas tous les tuer pour se venger, qu’elle doit rester calme en leur présence si elle ne veut pas finir derrière les barreaux.


  • Histoire : [3 000 caractères espace non compris minimum. Vous pouvez commencer votre histoire en tant que mythe, Humain ou Védin des sept continents, ou bien commencer directement sur l'île.]
    L’histoire de Shallia est semée d’embûches, de tristesses et de mort. Tout commença lors de sa conception. Elle vint au monde avec une mère qui l’adorait et la chérissait et un père qui ne s’intéressait pas à elle. Il traitait sa femme comme une esclave et la logeait dans la cave. Il n’était pour elle qu’une mère reproductrice. Shallia et sa maman vécurent ensemble dans la cave jusqu’à ce qu’elle atteigne l’âge de 6 ans. Ce jour fut pour elle le plus laid de sa vie. Le père, jugeant que sa fille n’avait plus besoin de mère. Il la tua devant les yeux de Shallia, elle en restera marquée à vie.

    La suite ne fut guère mieux, le père profita de sa fille, l’utilisant comme un objet de désir. Elle n’était pour lui qu’une chose, il se moquait bien qu’elle soit issue de son propre sang. Elle était battue, violée par son père autant que possible. Il l’offrait même à d’autres, faisant commerce de son corps. Elle n’était à l’époque qu’une simple humaine. Elle ne connaissait pas le monde extérieur, son géniteur ne l’ayant jamais autorisé à sortir. Elle était seule, son vocabulaire était assez limité, elle n’apprenait plus rien depuis ses 6 ans, elle ne pouvait que répéter les mots des personnes passant sur son corps. Ils n’étaient bien sûr guère intéressant et pas à mettre dans la bouche d’une enfant.
    Elle ne pensa pourtant jamais à mettre fin à ses jours, ce qu’elle vivait était pour elle la normalité. Elle n’avait jamais vu d’autres personnes que ces gens. Tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle les haïssait, eux qui lui faisaient si mal, eux qui n’avaient aucun respect pour elle.

    Elle vécut cela jusqu’à l’âge de ses 17 ans ou Sélène, une artificière de métier la secouru. Elle avait reçu l’ordre d’un commanditaire de faire exploser la maison avec son propriétaire mais par acquis de conscience, elle visita la maison et découvrit Shallia dans la cave, habillée de lambeau. Voyant les objets de tortures présents dans la salle et les yeux tristes de celle-ci. Elle comprit que cette pauvre fille n’avait pas choisi son sort. Elle la fit sortir promptement de la maison avant de la faire sauter avec son propriétaire.

    Depuis ce jour, Shallia voue une haine indéfectible aux hommes.

    Shallia vécu quelques années heureuses avec la femme qui l’avait sauvée, elle devint son disciple et apprit l’art des explosions.
    Sélène finit par décéder assassinée par un homme devant les yeux de Shallia. Elle se jura encore plus d’exterminer tous les hommes.

    Elle rencontra quelque temps plus tard une femme avec laquelle elle put partager le reste de sa vie. Enfin, il lui restait déjà peu de temps à vivre. Cette femme n’était pas comme les autres, elle avait des oreilles de chat, une queue de chat. Elle était si différente d’elle mais pourtant, elle était si gentille avec elle. A peines quelques mois plus tard, elles se marièrent. Shallia voulait tant ressembler à son aimée qu’elle finit par lui demander de la mordre et de la faire devenir une Morany. Elle dut insister beaucoup mais elle finit tout de même par céder, transmettant ce que sa chérie avait toujours ressentit comme une malédiction. C’est ainsi qu’à son tour, elle devint une femme chat.

    Sa mort survint de manière brutale, elle reçut un travail de la part de l’administration, elle devait détruire une ancienne maison en ruine inhabitée. Elle était énervée, elle venait de se prendre la tête avec sa femme. Elle installa les explosifs de manière optimale pour qu’il ne reste plus rien de là dite maison. Elle enclencha le compte à rebours. Elle entendit alors un drôle de bruit en provenance de la maison, elle se dit d’abord que ce devait-être un animal qui était piégé à l’intérieur mais finalement, elle compris que les bruits qu’elle entendait étaient ceux d’un bébé qui pleurait, elle courra alors rapidement dans la maison et le découvrit , il semblait abandonné, elle le prit dans ses bras et s’enfuit à toute jambe, tentant de sauver sa peau et celle du petit-être qu’elle tenait dans ses bras. Elle réussit à sortir mais le souffle de l’explosion projeta une brique qui vint la frapper à la nuque qu’elle brisa net sur le coup. Dans un dernier sursaut de vie, elle tomba au sol, protégeant l’enfant du reste de l’explosion. Le corps de Shallia fut découvert quelques minutes plus tard par les villageois. Dans ses bras se trouvait un bébé qui pleurait.

    L’histoire de Shallia aurait pu se terminer là mais pourtant à son réveil, elle était dans le domaine des dieux. Elle avait soit disant été sélectionnée pour devenir une sainte. Elle avait dû suivre des cours pour devenir exemplaire. Elle se fit assez vite remarquer, sortant visiblement du lot. Elle se moquait pourtant bien d’en devenir une, elle ne voulait qu’une seule chose, retrouver sa femme et leur fille adoptive. Après un dur labeur, elle finit par obtenir un cadeau d’un des dieux, il lui proposait de retourner à la vie. Elle accepta cette proposition avec empressement, ce que ce sadique de dieu avait oublié de lui dire, c’est qu’elle venait de louper son test pour devenir une déesse. Elle s’en moquait ça de toute manière. Il n’avait pas précisé une autre chose, sa femme et sa fille n’était plus de ce monde…

    Elle se réveilla dans un hôpital, elle était allongée sur un lit médicalisé. Une aiguille était piquée dans le creux de son bras et reliée à une poche contenant des nutriments nécessaire à sa survie. Un masque respiratoire était disposé sur sa bouche. Elle approcha lentement sa main et l’enleva. Il l’empêchait de parler, de s’exprimer et elle en mourrait d’envie. Elle se sentait faible mais elle avait réussi, elle était revenue. De petites larmes s’écoulèrent de ses yeux, pas des larmes de tristesses mais celles de joies. Elle appela ensuite à l’aide. Une infirmière arriva alors pour s’occuper d’elle. Il lui fallut plusieurs jours avant de pouvoir sortir.

    Une fois dehors, elle se dirigea vers la maison familiale, le sourire aux lèvres. Elle était heureuse mais cela ne dura pas longtemps. Elle découvrit sa maison à moitié calcinée, elle se précipita à l’intérieur, les larmes aux yeux. Il ne restait aucune trace de sa fille ni de sa femme. Elle découvrit dans les décombres, une ultime photo d’elles trois, comme rescapée au milieu du carnage. Elle l’enfourna dans sa poche, contemplant une dernière fois sa famille. Elle quitta les lieux, bien décidée à savoir si elles étaient encore vivantes.

    Une fois qu’elle se rendit compte qu’elle était seule, elle maudit ce dieu qui l’avait renvoyé… Encore le sexe masculin qui la faisait souffrir, encore et toujours. Elle entendit parler d’une ile, Yasashi Koji ou d’autres comme elle et sa femme vivaient. Elle décida donc de s’y rendre espérant les retrouver.


  • Pouvoir : Le contrôle du feu, elle est capable de créer, maîtriser mais également modeler le feu. Son pouvoir peut varier de la création d'une étincelle à un feu intense.

~ IRL ~

  • Nom : Nico [Facultatif]
  • Âge : 25 ans [Obligatoire]
  • Première impression : DC [Facultatif]
  • Comment avez-vous découvert le forum ? DC [Obligatoire]
  • Votre Parrain : Lineth, ah, on peut pas se mettre soi-même comme parrain... dommage [Si vous avez connu le forum à travers l'un de nos joueurs, le parrainage lui octroiera la moitié de l'expérience de votre note de présentation]
  • D'où provient le personnage sur votre avatar et le nom du personnage ? Holo - Spice and wolf [Obligatoire]
  • Votre Skype : toujours le même (shallia@live.fr) [Facultatif, mais utile si vous voulez intégrer le chan sur lequel se trouvent les membres de votre groupe]

  • Acceptez-vous le règlement et vous y soumettez-vous ? yes, master
  • Code du règlement : Réponse en hide
  • Quel est le nom de la guerre qu'engagèrent les Humains face aux mythes ? : Réponse en hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Shallia Silvermoon [terminée] Jeu 6 Aoû - 11:45
Coucou DC de lineth !! Je crois que tu connais alors je ne te dirais que deux petits mots : bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Shallia Silvermoon [terminée] Ven 7 Aoû - 10:55
Coucou,

Bon, je fais un peu tomber l'étiquette, mais je suis content de voir quelqu'un d'assez motivé pour faire un DC. Cela nous prouve que vous aimez notre forum et que vous voulez encore plus en profiter [je parle aussi de Ju']. Bon, attaquons la validation :

Remarques :
Tes descriptions sont complètes. Elles se lisent simplement. J'aurais de temps en temps aimé un peu plus de détail, comme l'aspect de ta queue de chat : comme l'image de base ou une "vraie" queue de chat ? Sinon, grâce à toi j'ai appris un nouveau mot : amitieuse. Je l'ai tapé dans le dico et m'a répondu que c'est les gens du Nord qui le disent ou les Belges... :p

Sinon, ton histoire : je pense que tu pourrais améliorer ta narration en remplaçant les "elle" par "l'humaine", "la rousse", "la pauvre enfant" ou par la suite "la Morany". À cause de ça ta narration est lourde. Sinon, faire imploser la maison avec son propriétaire... Heuuu, je ne sais pas dans quel pays ils sont mais normalement, c'est un crime ! Même si le père est une ordure, c'est un crime tout de même. Peut être à cause de ça que Sélène se fait descendre...?

"Sa mort survint de manière brutale, elle reçut un travail de la part de l’administration, elle devait détruire une ancienne maison en ruine inhabitée. Elle était énervée, elle venait de se prendre la tête avec sa femme." Avec cette phrase, tu m'as perdue. Plus tôt, tu parles de ta femme, et tu commences le paragraphe suivant ainsi. Pour moi, c'est sa femme qui était morte brutalement et par la suite, tu dis qu'elles s'étaient engueulées... Et puis Shallia n'est pas morte. Je trouve que la séquence "céleste" est un peu maladroite, mal expliquée, posée un peu là comme un cheveux sur la soupe. Je pense que plus d'information n'auraient pas été superflue. Pourquoi ? Comment ? Qu'est ce que ça lui apporté ? Je pense que tu voulais mettre un peu d'originalité mais, y'a plus de questionnement qui en ressort qu'une véritable originalité. Peut-être c'est là que tu as compris que ton pouvoir était celui du feu ? Voir apprendre un peu à le maitriser ou apprendre ce qu'est un Morany ? Je ne sais pas. En tout cas, désolé, je ne suis pas très fan de cette partie.

Puis dans ton histoire, tu parles de ta fille qui "pop" d'on ne sait où. Je pensais que c'était le bébé sauvé mais c'est pas possible : tu ne peux pas avoir une photo de vous trois alors que tu l'as sauvé in extrémis avant ta "mort". M'enfin, ça c'est un tout petit détail.

Changement impératif avant validation : ////

Appréciation :
Je n'ai rien de plus à dire sur tes descriptions, elles sont gentillettes. Claires, concises, on ne peut rien te demander de plus, tu rentres dans les critères. Pour ton histoire, tu as des idées, même de bonnes idées mais tu n'arrives pas bien à agencer les choses entre elles. Parfois les transitions sont un peu houleuses. C'est dommage. Bon, l'idée d'être maltraitée par les hommes, c'est chose assez courante dans les histoires des forums. Ce que j'ai bien aimé, ce qui était original, c'est qu'elle devient Morany par son amour [bon ça fait un peu Twilight] c'est un bel aspect. Je te donne un 6/10 pour cette présentation. C'est un personnage haut en couleur qui va être amusant à jouer.

Bienvenue à Shallia parmi nous.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shallia Silvermoon [terminée]
Revenir en haut Aller en bas

Shallia Silvermoon [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Général :: Présentations :: Validées-