AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Contes et légendes [Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Contes et légendes [Interrompu] Jeu 13 Aoû - 15:41
Au cœur du quartier Capien, dans le Helldream, dans le dédale de ruelles glauques et invitant à l’épouvante, se tient un bâtiment ancien. Le rez-de-chaussée est bâti en pierre de taille où un lierre sauvage grimpe sans contrôle, donnant à la façade un air aussi végétal qu’abandonné. Le reste de la construction est en bois, sombre, fendu par de petites fenêtres hautes et dont les vitres sont de petits vitraux peu lumineux. Le toit, couvert d’ardoises sombres fini de donner une impression lugubre à la construction, complètement intégrée au quartier et à sa « thématique ». Au-dessus de sa grande porte cochère, une enseigne grinçante annonce crânement « Au mille et une pages ». Par la porte, une douce musique passe la porte, légèrement entraînante, égrainant ses notes aux quatre vents, vaporeuses.


Mais lorsque les pas des curieux font entrer les visiteurs dans l’antre de Gwihir, le changement de décor est saisissant, laissant souvent sans voix les touristes passant la porte pour la première fois. Vus de l’intérieur, les petits vitraux en hauteur déversent une lumière chaleureuse dans la pièce, alors que des lustres ouvragés finissent d’illuminer la pièce. Les arches ainsi que le plafond sont complètement ouvragés, dans des teintes brunes, rouges, carmin, bordeaux, rehaussées d’orange, de jaunes et de petites touches vertes. Tous ces motifs attirent le regard tout en ne laissant pas ce dernier se poser, tant les motifs sont dynamiques et vivants. Contre les murs, dans des bibliothèques en libre accès, des myriades de livres sont offerts aux mains et aux yeux des curieux. Pour ces derniers, tout l’espace au centre de la pièce toute en longueur est occupé par des canapés et de petites tables basses. Ici et là, des hommes et des femmes découvrent ou redécouvrent le plaisir de lire, dans un calme respectueux. Certains habitués sont venus avec leurs boissons, posées sur un sous-verre en ardoise fourni par la bibliothèque. L’ambiance générale est studieuse posée, même si les gens parlent entre eux à voix haute. Ici, pas besoin de chuchoter, il faut juste respecter l’autre, tel que l’annonce une affichette à l’entrée.

Parlons de cette entrée, justement ! A côté de la porte, un comptoir qui déborde de nouvelles œuvres à classer, de fiches de lectures à trier. Un comptoir en bois solide, massif, mais sans personne pour faire le service. Dans un si grand établissement, le péquin s’attendrait à avoir deux ou trois personnes afin de répondre aux questions, pour guider les gens, mais là, nul employé à portée de vue derrière l’accueil. Et pourtant, personne n’est là pour râler, pour s’en plaindre. Les gens, portés par l’ambiance au contraire se laissent aller à l’oisiveté et profitent du plaisir de pouvoir regarder les rayonnages sans personne pour venir leur demande « je peux vous aider ? » toutes les cinq minutes. Cette vie tranquille et simple, est là toute entière. Un peu plus loin, un couloir emmène les gens aux toilettes, et si l’on aborde l’un ou l’autre des gens ici, demandant des informations, pour peu que ce soit un habitué, tous désignent un coin, dans la pièce, là où sont massés de nombreux enfants autour d’une femme.

Cette dernière est dans un habit de vert et de jade, assise sur un petit fauteuil bas. Un instrument à corde dans ses mains, elle fait danser son archet et de ses mouvements une douce mélopée s’élève lentement. Le son n’est pas fort, et il faut tendre l’oreille si l’on souhaite l’entendre, mais il imprime dans l’environnement une ambiance, une sensation onirique, une invitation à la rêverie alors que les mots de l’artiste sont murmurés. Ces derniers, sur un ton tout léger, obligent l’assemblée d’enfants à tendre l’oreille et ainsi les contraignant à être attentifs et pas trop bruyants alors même qu’ils sont assez grand quand même, ce qui peut être étonnant de les voir si calmes. Et pourtant, ils sont complètement captifs de l’histoire, une histoire de légendes et d’amour…

« … c’est alors qu’Aiola, hésitant sur la marche à suivre, cherche du regard son aimée, la douce Opaline… Mais elle, maudite par les dieux, est toujours sous la forme d’une puissante panthère à la robe blanche… »

Le crincrin de l’Erhu accompagne l’histoire, suivant le rythme des mots. Lorsque d’autres joignent le cercle, elle adresse un petit signe de tête, sans cesser de conter et de jouer de son instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Policier, affaire criminelle
Pouvoir :: ///
MessageSujet: Re: Contes et légendes [Interrompu] Jeu 13 Aoû - 18:23
Cela faisait cinq jours maintenant que la jeune Justice avait rencontré ce védin, en plein milieu de la forêt. Depuis, elle avait passé toutes ses heures libres et toute son énergie à la recherche d'informations sur sa création, sur ses origines et sur cette Alice. Mais la jeune humaine savait qu'elle devait être prudente. Elle devait faire semblant de ne pas trop s'y intéresser, au risque d'attirer l'attention de certaines personnes. Dans l'ombre, des hommes très influents tentaient sûrement de cacher la vérité au plus grand nombre. Et la pauvre policière ne savait absolument rien sur eux, mis à part leur existence.

Elle ne pouvait donc pas taper simplement "védin" ou "hybride avec des plantes" sur Doodle, au risque que Big Brother la repère et envoie des agents sur place... Bien sûr, elle aurait pu utiliser l'ordinateur de quelqu'un d'autre pour faire ses recherches ! Mais, même si elle n'aurait pas été inquiétée, Ifael et elle ne pourraient se cacher éternellement sur une si petite île. Et seul dieu sait ce dont ces hommes sont capables...

Elle s'était donc posée la question : mais comment obtenir des informations sans passer par internet ? Une question vraiment surprenante pour la jeune femme qui faisait partie de la génération geek, ceux qui n'ont jamais ouvert un livre de leur vie, en dehors de leur travail. Justice demanda donc conseil à l'un de ses collègues de bureau :

"Tu cherches des info' ? Bah demande à Doodle !! Ou ouvre un bouquin."

Un livre ! Mais oui ! C'était la solution idéale ! Big Brother ne pouvait pas surveiller ses lectures. La jeune fille trouva l'idée vraiment intéressante et le lendemain même, elle se rendit, en tenue de civil, à la grande bibliothèque de l'île.

Sa tenue était composée d'un tee-shirt vert kaki à bretelles et d'un petit short noir. Aux pieds, elle avait simplement enfiler des baskets blanches, légèrement usées par le temps. Elle portait à la taille son habituel katana, protégé par un fourreau en bois de chêne. Le plus gros de ses cheveux bleuâtres étaient attachés en queue de cheval, tandis que quelques mèches plus courtes lui servaient de frange.

La jeune femme trouva facilement la bibliothèque que ses collègues lui avaient décrite comme "un bâtiment de chez elle". Face à celui-ci, Justice comprit ce qu'ils voulaient dire. Les vieilles pierres, la toiture en ardoise foncée et le lierre... On aurait dit une bâtisse bretonne, comme la policière en avait connu avant de venir sur l'île. Elle ne se sentit que peu dépaysée lorsqu'elle entra dans le bâtiment, en vu de trouver un livre sur les védins.

L'intérieur de la bibliothèque était vraiment très impressionnant. Du sol au plafond, Justice pouvait voir des broderies, des sculptures ou des peintures qui semblaient dater d'un autre temps. La pièce, assez sombre, renforçait l'aspect vieillot presque dérangeant pour une jeune personne. Cela lui rappelait la maison de son arrière grand-mère, avec des meubles fleuris et des tapis partout.

Justice ne se laissait pourtant pas déconcentrer. Elle se dirigea d'un pas assuré vers la première étagère qu'elle vit et commença à chercher des mots clés comme "védins", "créatures", "monstres" ou encore "mythes"... C'est alors qu'elle entendit une petite musique, qui semblait venir du coin de la salle. Une jeune et jolie femme, dans une tenue digne du Moyen-Age, jouait d'un vieil instrument pour amuser les enfants du quartier. Étonnement, l'ambiance y était très calme. Poussée par sa curiosité naturelle, l'humaine se rapprocha du petit groupe, s'adossant à un mur pour écouter sans gêner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Contes et légendes [Interrompu] Lun 17 Aoû - 17:20
La femme continuait son histoire, de sa voix douce… Les enfants buvaient son histoire ainsi que certains adultes assis pas si loin. Elle les connaissait, pour la plupart, car ils venaient souvent écouter ses mythes, ses rumeurs d’autre monde. Comme ce vieil homme qui lisait la même page depuis une petite heure, semblant très concentré. Gwihir pouvait voir en leurs yeux, ces mondes de rêve qu’elle raconte prendre vie. Et chez les plus jeunes, elle prend plaisir, chaque jour, à semer les graines de rêves oniriques, de quêtes et de légendes. Souvent, il y’a des curieux ou des curieuses qui se joignent au cercle. Quelque fois, elle les revoit plus tard, à d’autres séances...

« … Les deux êtres, séparé par les dieux, mais unis par l’amour, continuaient leur voyage, alors. Traversant… L’Océan ! Si Héra ne veut leur laisser la paix sur terre, alors ils iront là où règne en maître… Poséidon ! »

Alors que l’histoire avançait, la conteuse, loin de garder le même ton, faisait vivre son histoire à l’auditoire en changeant de ton, de rythme et en s’appuyant sur son instrument. Alors qu’avant elle usait d’un archet, mimant le bruit long et répétitif du vent, la voilà qu’elle commence à pincer les cordes dans des notes aiguës… Et très vite, tous n’entendent plus que le son de la plus sur une embarcation… Et ainsi, l’histoire continue de vivre…

« … Sur les flots, ballotés par Eole, les voilà qui prennent la route du nord… Vers la Thrace. Mais sur l’eau, de nombreuses épreuves les attendent, que vont-ils rencontrer ? Des centaures ? Des cyclopes ? Ou alors… Des créatures encore plus incroyables ? Qu’en pensez-vous, les enfants ? Hum… ? »

Le son de l’Erhu s’est éteint, sans que l’on le remarque d’un premier abord… Mais la magie était brisée, et c’est alors des enfants plein de vie et d’énergie qui semblent tous exploser d’un coup, voulant tous donner leur avis en même temps ! Un témoin attentif verra de nombreux adultes sourire d’amusement, rodé à ce moment particulier. D’autres soupirer, car ça signifie la fin de la lecture et le moment de récupérer les marmots abandonnés aux soins de la conteuse. Mais avant ce moment parental, c’est les mots des enfants qui sont les plus forts.

« Des amazones ! C’est de’z’amazones qu’y’vont r’ncontrer ! » Assène l’un d’entre eux… « Non, c’pas possible ! Y vont rencontrer des Nyades ! » Souffle une toute petite fille assise au premier rang.
« Mmh… des dryades, petits esprits né de la vigne et des chênes et aimant rire ? Ou alors des naïades, ces jolies filles qui vivent dans les rivières ? Hi hi, c’est une jolie idée. Mais… vous le saurez demain, les enfants ! Il est l’heure et vos parents vous attendent ! »

« A demain, m’dame ! » s’écrient certains. D’autres sont déjà en train de se plaindre à leurs parents qu’ils sont rentrés trop vite… Et quoi que puissent dire ces derniers, c’est bien de leur faute si l’histoire s’est arrêtée trop vite... Ah, douce jeunesse qui n’a cure des horaires et des plannings. Et au milieu de cet ouragan d’enfants ramassant leurs affaires, de parents remerciant à demi-mot Gwihir, et des adultes cachant leur intérêt en se reconcentrant dans leurs lectures, la conteuse est là, droite, polie, à saluer l’un, remercier un parent attentionné, à sourire aux uns et aux autres…

(( je n’en dis pas plus, te laissant ainsi choisir comment « Justice » réagit et se comporte à la fin de l’histoire.))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Contes et légendes [Interrompu]
Revenir en haut Aller en bas

Contes et légendes [Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Contes et légendes de Brocéliande
» Contes et légendes d'un monde oublié [Ezio]
» Contes et Légendes de Bretagne
» Tour de Jeu
» Contes et légendes (Alie et ledha)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Capien :: Helldream-