AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Dim 23 Aoû - 0:15
La tempête l’avait prise par surprise, le ciel était libre de tout nuage quelques heures auparavant et la mer était calme. Mais maintenant, Lauraline bataillait contre les vagues et les vents de plus en plus afin de garder le contrôle du voilier. Pour noircir encore le tableau, il pleuvait à verses et on ne voyait pas à 100 mètres devant soi. L’océan ballotait le petit navire dans tous les sens et Lauraline éprouvait des difficultés à ne pas tomber par-dessus bord. Des bruits de craquements inquiétants, même très inquiétants se faisaient entendre, bien que la jeune femme ait descendu la totalité de la voilure. Le bateau tenait cependant bon, jusqu’à qu’une vague scélérate le frappa et le cassa alors en plusieurs morceaux. Lauraline fut projetée dans l’eau avec violence et ne dû son salut qu’à son gilet de sauvetage.

De violentes vagues tombaient sur la jeune femme alors qu’elle essayait de se maintenir à la surface et elle était entrainée sous l’eau malgré tous ses efforts. Bien que très sportive, Lauraline se fatiguait et avait de plus en plus de peine à remonter à la surface. La sexyire commençait sérieusement à paniquer et à penser qu’elle ne s’en sortirait pas. C’est alors qu’elle aperçut un morceau de bois s’approchant d’elle, il s’agissait de la porte de la cabine de son navire. Dans un ultime effort, elle réussit à monter dessus et à s’y maintenir couchée. Grâce à son embarcation de fortune, elle réussit à survivre jusqu’à la fin de la tempête.
La mer afin calme, Lauraline pu enfin s’assoir sur le morceau de bois qui lui servait à présent de canot de sauvetage. Au prix d’un énorme effort, elle réussit à se lever afin de regarder si elle n’apercevait pas une terre au loin mais elle ne vit rien. Ses jambes la lâchèrent subitement et elle se trouva de nouveau couchée sur la porte en bois. Démoralisée, elle laissa le sommeil l’emporter et tomba dans les bras de Morphée.

Lorsqu’elle dormait, Lauraline ressentit une vague la submerger et elle se réveilla en sursaut passant à une nouvelle tempête. Cependant elle vit à côté d’elle des rochers ainsi que la porte qui lui avait permis de survivre et elle ressentit du sable contre son corps, elle comprit qu’elle se trouvait sur une plage. Cette dernière formait une petite bute et la jeune femme ne pouvait pas voir ce qu’il se trouvait après. Ne voulant pas mourir ici, Lauraline réunit alors toute ses forces pour se lever et commença à se diriger en direction de cette hauteur. Marcher était un énorme effort pour la sexire et elle avançait lentement. Lorsqu’elle arriva enfin à sa destination, elle put voir une grande forêt qui lui semblait s’étendre à perte de vue. Bien que peu rassurée, la jeune femme pénétra dans les bois. C’est à ce moment-là qu’elle ressentit qu’elle avait faim et surtout qu’elle avait soif. Elle se mit alors en quêtes d’eau et de nourriture. Lauraline marchait depuis plusieurs longues minutes lorsqu’elle entendit enfin le bruit salutaire d’un cours d’eau. Elle le rejoignit quelques temps après et but une grande gorgée d’eau d’une transparence cristalline. Elle vit alors un arbre fruitier donc certains fruits trainaient au sol. Elle en goûta un afin de voir s’ils étaient comestibles. Comme elle ne ressentit rien de particulier, elle prit le risque d’en manger deux autres. Sa soif et sa faim ayant été contentées, elle se remit en marche. Elle marchait depuis moins d’une heure lorsque la fatigue la terrassa. Il commençait à faire nuit et elle ne put rien faire d’autre que de céder au sommeil.

Lauraline se réveilla à l’aurore et se remit en route. Elle marchait depuis de longues heures et était épuisée lorsqu’elle entra dans une grande clairière. Elle aperçut au loin une forme qui semblait humaine. Elle éprouva alors une étrange sensation à la vision de cette forme humanoïde mais elle ne put pas se l’expliquer. Lorsqu’elle s’approchait, la sexire constata qu’elle était bien en présence d’une humaine mais qu’elle semblait avoir une queue de serpent. Lauraline se frotta les yeux plusieurs fois, croyant être soit dans une hallucination soit dans un rêve. Mais comme la queue ne disparaissait pas, Lauraline dut se résigner à penser que ce qu’elle voyait était réel. Elle pensa alors que la jeune femme portait un déguisement des plus réussis. Lauraline s’approcha encore un peu, la femme-serpent lui tournait le dos et ne semblait pas l’avoir encore remarquée. Lorsque la sexire se crut assez proche pour qu’elle puisse se faire entendre. Elle demanda d’une voix faible :

S’il te plait, aide-moi !!!

Lauraline se demanda alors comment la femme allait réagir en la voyant surgir par surprise habillée d’un shorty en lambeaux qui laissait largement voir un string en dentelle rouge et d’un t-shirt recouvert par son gilet de sauvetage qu’elle avait oublié d’enlever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Dim 23 Aoû - 11:08
Lineth se leva tôt ce matin là, elle devait aller en bordure de forêt pas très loin de la mer entourant l'ile de Yasashi. Elle devait refaire son stock de plantes, la jeune femme n'en possédait plus autant qu'elle l'aurait désirée. Elle quitta prestement son lit, en pleine forme après une longue nuit de sommeil. Elle commença par faire ses ablutions matinales, une fois terminé, elle mis sa tenue légère habituelle ressemblant fortement à un pagne. C'était sa tenue préférée après tout. Elle lui permettait d'être libre et de sentir le contact de l'air contre sa peau. Elle pris alors un petit sac en tissus qu'elle fixa après sa ceinture. Elle était prête à partir, elle sortit donc de sa maison suspendue. Il faisait à peine clair dehors mais assez tout de même pour pouvoir distinguer les différents types de végétaux et ne pas se trébucher dans le noir. Enfin, si on pouvait parler de se trébucher dans son cas vu qu'elle ne possède pas de jambes.

Elle traça rapidement à travers la forêt, habituée à se mouvoir dans ce genre de milieu. Elle s'arrêta plusieurs fois en chemin pour prendre du gui, de la moutarde sauvage,... Elle pris également la peine de cueillir quelques baies pour constituer son petit déjeuner qu'elle dégusta en chemin. Elle arriva finalement en bordure de forêt pas trop loin de la mer. Elle commença alors à chercher de la Camarine noire, ses fruits possèdent des propriétés apaisants les douleurs gastriques. Elle n'en avait plus à la maison et devait reformer le stock de ceux-ci. On venait régulièrement en commander chez elle. La Morany avait habitude de les presser pour en faire du jus qu'elle vendait à ses clients pour un bon prix vu le nombre d'heures nécessaires pour la fabrication de ce remède qui fonctionnait d'ailleurs très bien.

Elle se pencha pour commencer sa cueillette, remplissant son petit sac en cuir de ces petits baies de couleurs noires. Elles sont surtout consommées pour leur vertus thérapeutiques plus que part leur goût qui est fort peu prononcé si on ne la joint pas à d'autres baies. La jeune femme était concentrée sur ce qu'elle faisait et n'entendit pas la jeune naufragée arriver dans son dos. Elle entendit juste un appel de détresse.

S’il te plait, aide-moi !!!

Elle sursauta en l'entendant, manquant de peu de se rétamer au sol. Elle réussit tout de même à garder l'équilibre et se retourna vers la jeune femme qui lui faisait face. Elle semblait affaiblie, éreintée, ses vêtements étaient en loque. Elle semblait avoir rejoint l'ile par la mer vu qu'elle portait toujours son gilet de sauvetage. Cette ile attirait beaucoup de monde actuellement, bien trop à ses yeux. Elle se précipita vers la jeune naufragée, elle devait l'aider, elle était en détresse après tout. Elle la regardait de plus près, son visage son corps,... Elle était magnifique, attirante même mais comment cela se fait-il ? Elle détourna les yeux pour échapper à son charme si addictif.

Elle s'approcha d'elle, prenant le bras de la jeune femme qu'elle passa au dessus de son épaule et la guida jusqu'à un arbre sur lequel, elle pourrait s'appuyer.

Asseyez vous contre l'arbre, il vous faut vous reposer un peu.
Comment vous appelez-vous ? Vous avez faim, soif ? Vous désirez quelque chose ?


Lineth attendait sa réponse, prête à aller chercher ce que la jeune femme souhaiterais.

Je me présente, je m'appelle Lineth, j'espère que mon costume ne vous effraye pas trop ? Je suis désolée mais je suis obligée de le garder, ça fait partie de mon travail sur l'ile.

Lineth n'osait pas trop la regarder se demandant bien pourquoi cette inconnue lui faisait tellement d'effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Mar 25 Aoû - 20:25
Juste après que ces quelques mots soient sorti de sa bouche, Lauraline eu peur. Et si c’était une mauvaise personne ? Le déguisement de la jeune femme ne semblait pas en être un tellement il semblait réaliste et épouser les formes de son corps. Avait-elle affaire à un de ces monstres qui pullulaient dans les livres qu’elle lisait adolescente ?
La jeune sexire vit alors la morany sursauter puis dut se retenir de ne pas rire quand cette dernière manqua de peu de se rétamer. Sa peur diminua un peu, les monstres des histoires n’avaient pas peur et restaient sur leurs pates quelles que soient les circonstances. Lauranline la regarda plus attentivement, s’éternisant sur chaque détail mais en occultant inconsciemment la partie basse du corps, le temps semblait s’être arrêté. Elle la trouva fort jolie et n’avait plus peur, après tout, les montres ne sont-ils pas censé être vilains ? Elle ressentait une sensation étrange dans son bas ventre, mais encore faible, qu’elle n’avait plus éprouvée depuis une longue période. Elle ne l’avait jamais pu l’expliquer ni ses différents médecins ou psychiatres ou autres psychologues.

La jeune Morany la prit par le bras et Lauraline se laissa guider jusqu’à l’arbre, elle était terriblement épuisée et se laissa tomber comme un vieux sac de patates. Elle avait beaucoup de peine à entendre ce que la jeune femme lui disait mais elle comprit les grandes lignes.

À man.. ger et à boire s’il vous plait.

Alors que la morany allait chercher de quoi la sustenter, Lauraline rêva les yeux ouverts, se remémorant les derniers évènements. Elle avait peur, on pouvait le voir dans son regard. Ses visions s’interrompirent lorsque Lineth revint avec de l’eau de source et des baies. La jeune sexire prit alors la gourde que la morany lui tendait et en pris soin comme si c’était un trésor. Absorbée par le besoin de se nourrir, Lauraline sembla oublier un instant sa bienfaitrice. Elle porta le goulot à sa bouche et bu une petite gorgée. La fraicheur de l’eau de source la fit frissonner, elle se sentait déjà beaucoup mieux mais elle savait qu’il lui faudra un moment pour récupérer ses pleines capacités.Elle reprit alors une plus grande gorgée. Son regard se porta ensuite sur les baies et elle en mit plusieurs en bouche. Lorsqu’elle les mordit, un goût acidulé, pas désagréable, lui titilla le palet. Elle reprit un peu d’eau puis fini de manger les baies. Se rappelant enfin que cette subsistance n’était pas tombée du ciel, Lauraline sourit à Lineth.

Merci, je m’appelle Lau.. Lauraline Larsson. Je suis.. je suis où ?

En attendant la réponse, la jeune sexire profita de reluquer discrètement la morany et s’attarda sur ce fameux déguisement. Elle le trouvait vraiment réussis mais se demandait quel genre de métier demandait de le garder alors que sa porteuse semblait seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Mer 9 Sep - 19:25
Lineth regardait la jeune femme habillée de lambeau, elle avait du mal à s'exprimer mais elle compris tout de même qu'elle souhaitait à manger et à boire. Elle lui dit qu'elle allait chercher de quoi la sustenter et qu'elle reviendrait aussi vite que possible. Elle se faufila à toute vitesse dans la forêt, zigzaguant entre les arbres avec une facilité déconcertante. Elle savait où elle se rendait, elle connaissait la forêt par coeur. Elle l'avait déjà tellement parcourue. Rapidement, la jeune Morany arriva à une source. Elle détacha la gourde qui pendait à sa ceinture et la remplit à ras bord. Elle tourna vite les talons, enfin la queue dans son cas spécifique, elle cueillit quelques baies sur le chemin du retour ainsi que divers fruits. Elle revint près de la jeune naufragée, elle n'avait pas bougée de l'endroit où elle l'avait laissée. Elle tendit ce qu'elle venait d'aller chercher à celle-ci. Elle sembla se précipiter pour boire et manger. Elle semblait réellement mourir de faim et de soif.

Lineth la regardait avec attention, son regard ne cessant de dévier vers les zones où les affaires de la jeune femme révélait sa peau. C'était fou à quel point elle était attirante. Il était dur de détourner les yeux. Le corps de la jeune femme semblait parfait. bien plus beau que celle de toutes les autres femmes qu'elle avait aperçu jusque là. Elle détourna rapidement le visage, gênée de la façon avec laquelle elle la détaillait. Elle se doutait que des questions allaient rapidement fuser à son encontre sur sa "malformation physique" ou bien sur le fait de porter un déguisement. Quelle ne fut pas sa surprise quand la jeune femme lui demanda uniquement où elle se trouvait.

Hum, et bien, tu te trouve sur l'ile de Yasashi Koji, dans la forêt de Sypholios. Comment es-tu arrivée ici ? Tu es venue à la nage vu ce qu'il reste de tes vêtements ? Cela fait longtemps que tu erres dans la forêt ? Tu dois avoir besoin de repos non ? Raconte moi ton histoire.

La jeune femme souriait tout en posant les premières questions qui lui traversaient l'esprit. Elle vint s'asseoir sur sa queue en face de la jeune femme, posant une main sur le front de celle-ci, voulant vérifier qu'elle n'avait pas de température.

Je vérifie juste que tu n'aie pas attrapé la fièvre dans l'eau, elle n'est pas si chaude que cela pour le moment.

La main descendit lentement sur la joue puis le bas du cou de la Sexire, sa main comme attirée par son corps. Elle reprit rapidement ses esprits, ses yeux plongés, en train de se noyer dans la prunelle de son interlocutrice, elle détourna le regard et enleva prestement sa main, se demandant bien ce qu'il lui arrivait.

Pa...Pardon, vous ne semblez pas avoir de température... C'est un bon point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Jeu 10 Sep - 17:58
Lauraline allait mieux depuis que son ventre n’était plus vide, mais elle se sentait encore un peu faible et resta assise appuyer contre l’arbre. Elle se sentait observée mais cela ne la dérangeait pas du tout. Après tout, la jeune femme en face d’elle était plutôt jolie, voir même très jolie. Elle la regarda dans les yeux et ressentit une douce chaleur dans le bas ventre. Son interlocutrice lui dit qu’elle se trouvait sur l’île de Yasashi Koji dans une forêt dont elle oublia rapidement le nom. Elle fut surprise de ne pas connaitre cette île alors qu’elle avait bien regardé la carte lors de la navigation. Elle était certaine que cette dernière n’y figurait pas alors qu’elle était d’une taille pourtant importante. Lauraline fut interrompue dans ses pensées lorsque la Morany lui demanda comment elle était arrivée ici. Elle se dit qu’elle aurait largement le temps de repenser à pourquoi l’île n’apparaissait pas sur la carte et qu’elle devait plutôt répondre à sa bienfaitrice. Elle ne savait pas pourquoi elle voulait tout lui raconter et du se retenir de commencer l’histoire depuis sa naissance car elle se doutait que cela n’était guère intéressant. Elle compta donc ainsi son arrivée sur l’île.

J’étais sur un petit voilier, que je louais, lorsque je fut surprise par une forte tempête. La pluie empêchait de voir à plus de 100 mètres. Comme les vents soufflaient trop fortement, j’ai réduit la voilure en catastrophe. Le petit navire était ballotté dans tous les sens lorsqu’une puissante vague, appelée vague scélérate, le frappa et le cassa. J’ai été alors projetée dans l’eau. Je n’ai été sauvée que grâce à ce gilet.

Lauraline désigne alors un gilet de sauvetage en piteux état.

C’est bête hein? De l’avoir gardé. Il est tellement lourd. Je me suis fatiguée pour pas grand-chose, ce n’est pas comme si je pouvais le réutiliser.

La jeune sexire rigola puis toussa, manquant de s’étouffer. Lorsqu’elle reprit son souffle, Lineth était assise en face d’elle et avait posé sa main sur son front afin de prendre sa température. Elle fut soulager d’entendre qu’elle n’en avait pas. Lauraline se sentait étonnamment bien, comme si la proximité de cette jolie fille lui faisait oublier la fatigue. La jeune sexire apprécia fortement la douce caresse et fut un peu déçue qu’elle fut si courte. Elle reprit alors son histoire.

Je luttais pour garder la tête hors de l’eau mais les vague étaient trop fortes. J’ai faillis abandonner plusieurs fois mais la volonté de vivre a eu le dessus. J’ai réussis à m’accrocher à la porte de la cabine de mon bateau qui flottait à côté de moi et j’ai survécut grâce à cet amas de planche. À la fin de la tempête, j’étais épuisée mais, je ne sais comment, je me suis levée pour voir si je voyais une terre. La vision offerte me découragea, il n’y avait que de la mer à perte de vue. Mes jambes se dérobèrent subitement, et je m’endormis presque aussitôt. Je ne me suis réveillé que lorsque je me suis échoué sur la plage de cette île. Je me suis levée et j’ai marché en direction de puis dans la forêt. Comme j’étais très fatiguée, je ne crois pas avoir beaucoup avancé. J’ai bu un peu d’eau et mangé quelques fruits puis je me suis endormie, c’était hier. Ce matin, je me suis levée péniblement et je .. je vous ai trouvée.

Lauraline tomba alors en larmes dans les bras de Lineth, toute la peur et la tristesse mise de côté par la volonté de survivre se déversant comme un raz-de-marée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Sam 19 Sep - 14:04
Lineth écoutait la jeune femme avec attention. Le voyage n'avait pas été de tout repos. Il avait laissé en elle une trace qui risquait de perdurer dans le temps. Elle était en larme. LIneth fut fortement surprise lorsque l'inconnue se blottit contre elle. Lineth vint avec douceur poser une main sur la nuque de la jeune femme pour la rassurer, son autre main glissant dans les cheveux de Lauraline. Elle jouait avec la chevelure avec beaucoup de douceur. Elle espérait ainsi la calmer un petit peu. La main descendit doucement sur son dos qu'elle caressait, effleurant du bout de ses doigts la peau de celle-ci aux endroits ou le tissus déchiré laissait place à la peau. Elle trouva un endroit lors de son exploration où un trou, plus large que les autres, permettait le passage d'une main. Comme guidé par la chaleur de ce corps, elle s'y faufila, frissonnant au contact, sa main remonta aussi loin qu'elle le pouvait.

Pourquoi faisait elle cela ? Avec une parfaite inconnue en prime, elle n'en revenait pas. Avant qu'elle n'ai eu le temps de réagir, sa main caressait le bas du dos de cette femme. Elle remarqua qu'elle était presque au niveau des fesses. Elle devint alors toute rouge et promptement retira sa main, emportant un bout du tissu effiloché dans sa course, agrandissant encore plus le trou. Elle était gênée comme jamais. Elle regarda alors sa main dans laquelle le morceau se trouvait. Elle le laissa tomber au sol, elle était dégoutée de cet attrait et de la réaction qu'elle venait d'avoir envers cette pauvre naufragée. Une personne pleurait et elle...elle en profitait de ses mains baladeuses, qu'allait elle en penser ? Elle ne comprenait réellement pas pourquoi elle avait fait cela. Elle se confondit alors en excuse...

Je...Je suis désolée. Je...je sais pas pourquoi je...j'ai fait une telle chose. En...En plus, j'ai a...abimé ce qu'il restait de tes vêtements. Je...je vais te donner de...de quoi te changer mais pour ça, il va falloir que tu viennes avec moi. Je..J'habite dans cette forêt, laisse moi t'aider pour me faire pardonner de mes actes.

Lineth détourna ensuite le regard. Elle ne voulait plus se laisser tenter.

Vous...Vous vous sentez un petit peu mieux ?

Elle s'écarta quittant les bras de la jeune femme.

Vous pensez réussir à marcher ? Vous ne pouvez pas rester ici, vous allez dépérir sinon.

Lineth lui tendit la main pour l'aider à se relever.

Je peux vous porter au besoin si vous vous sentez trop faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Mar 22 Sep - 16:06
Lauraline sentit une main lui caresser les cheveux et une autre sur sa nuque. Elle se sentait enfin en sécurité dans ces bras et en fut étonnée, bien que cette personne lui veuille du bien, elle ne la connaissait pas. De plus, elle commençait à ressentir une forte attirance pour cette femme qu’elle trouvait magnifique. Est-ce dut à la fatigue morale et physique ? Elle ne le savait pas mais elle sera un peu plus fort la Morany. La main posée sur la nuque de la jeune sexire commença à descendre le long de son dos. Les doigts ne faisaient qu’effleurer sa peau mais Lauraline ressentait une chaleur intense à leurs contacts. Lorsque que cette main si aventureuse pénétra dans un trou de son vêtement, la chaleur se transforma presque en brûlure mais c’était étonnamment très agréable. Quand la main arriva à la limite de ses fesses, Lauraline eut un petit soupire qui se voulait être discret. Cependant, il semblerait que la jeune Morany l’ait entendu car elle devient toute rouge et se confondit en excuses. Elle retira précipitamment sa main, terminant de réduire en lambeau le t-shirt de Lauraline. Elle s’excusa alors encore plus et Lauraline rigola.

Il ne faut pas s’inquiéter pour ses bouts de tissus. Et.. Et j’ai bien aimé être contre toi … Je me sens nettement mieux maintenant et c’est grâce à toi. Tu n’as rien à te faire pardonner, tu as déjà fait tant pour moi.

Lauraline vu alors que Lineth évitait son regard. Elle se demanda alors pourquoi ? L’avait-elle vexée ? Elle se rappela alors que plusieurs de ses amis avaient eu le même comportement étrange, liant une forte attirance à une répulsion de force presque égale. Ses pensées furent très vite interrompu lorsque la jeune Morany quitta ses bras et Lauraline se sentit faible et abandonnée, comme si une partie de ses forces étaient partis avec cette belle inconnue. La jeune sexire tenta de se relever avec l’aide de sa sauveuse mais ses habits étaient trop lourds, elle retomba en arrière. Elle retira alors son gilet de sauvetage et le laissa tomber à côté d’elle, dévoilant encore plus son corps presque trop parfait. Son t-shirt était en lambeau et on pouvait nettement voir la courbure de ses reins et si on remontait une belle poitrine bien ronde, un étrange tatouage était à peine visible proche du nombril. Lauraline reprit alors la main et se releva avec pas mal de difficultés. Elle s’appuya alors fortement sur l’épaule de Linteh et commença à marcher en direction de la maison de cette dernière. Elle se colla plus que de nécessaire contre elle. Elle se sentait revivre à son contact.

Je crois que ça ira..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Jeu 1 Oct - 20:04
Lineth se sentait un petit peu mal à l'aise de sentir cette femme se coller contre elle. Elle avait le visage rougit et le souffle court. Son déplacement dans la forêt se faisait avec moins d'aisance plus elle sentait la poitrine de la Sexire se presser contre son épaule. Elle espérait qu'Etheria ne ferait pas une nouvelle crise de jalousie comme avec Helena. Elle allait éviter de dormir avec la jeune femme, c'était une certitude. Elle ne voulait pas lui faire de mal, du coup, Lauraline irait dans la chambre d'amis qui avait été construite à cet effet.

Elles pénétraient de plus en plus profondément dans la forêt qui devenait de plus en plus dense. On pouvait observer des arbres de toutes sortes. Certains provenant de zones tempérées, d'autres de zones plus exotiques et pourtant, ils se côtoyaient, vivant les uns à côté des autres. Sypholios était particulière en son genre. Aucune autre forêt ne lui ressemblait et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir comparé. Elle avait lu beaucoup de livres et traités portant sur les différentes forêts du globe mais aucune n'était aussi atypique que celle-ci. Elle n'arrivait même pas à trouver un terme adapté à ce type de forêt si particulier.

A sa gauche, tronait un mertisier, à sa droite un chêne, grand et resplendissant. En face d'elle, un gyngko bilobas femelle, facilement différentiable des mâles à la présence d'ovules. Il ne devrait pas avoir sa place auprès des deux autres mais pourtant...

Elle sortit de sa réflexion, soutenant toujours soutenant toujours la femme qui n'avait de cesse de se rapprocher d'elle. Pourtant, penser à la forêt comme elle venait de le faire la calma légèrement. Elle se sentait largement moins mal à l'aise. Elle prit la parole, ne voulant pas laisser un trop long blanc.

Quel métier exercer vous ? D'où provenez-vous ?

Elle continuait à la guider, le soleil commençant à descendre dans le ciel. Oh, il était encore loin de faire nuit mais Lineth voulait rentrer promptement pour pouvoir lui donner quelque chose de plus consistant à manger. Elle pointa du doigt ce qui semblait être un village suspendu dans les arbres.

On se rapproche, tu vois le village au loin ? C'est là que j'habite. C'est mon petit chez moi. Tu y seras au chaud, tu pourras manger autant que tu le souhaites et te reposer tout ton saoul. J'ai une chambre d'amie prête pour t'accueillir. On en a encore pour environ 30 minutes de marche. Tu penses que tu tiendras encore le coup ou tu préfères une petite pause ? Tu dois être exténée non ?

La Morany ralentit le rythme pour permettre à Lauraline de réfléchir aux deux possibilités qui s'offrent à elle.

Tu aimes la pastèque ? j'en ai une grosse dans le frigo, moi j'adore ça, c'est tellement rafraichissant et bon pour la santé en prime. Si tu aimes bien, je te propose d'en manger comme dessert.

Lineth continuait de poser des questions, elle avait soif de connaissance, elle voulait en savoir plus sur cette femme fatale, car oui malgré ses cheveux emmêlés, ses habits mités, la peau sale de la traversée, elle était splendide et n'osait l'imaginer propre après un bon bain et portant des habits propres. Ses pulsations cardiaques recommencèrent à s'accélérer. Et voila, c'est repartit pour un tour pensa-t-elle, quand cela allait il donc se calmer ? Elle se demandait même si elle devait réellement la ramener chez elle vu la crise de jalousie d'Etheria de la dernière fois.

Tu as une passion dans la vie ? Quelque chose qui te tiens à coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Mar 6 Oct - 15:47
Lauraline marchait difficilement dans la forêt, extenuée, elle s’encoublait aux différentes racines des arbres et se rattrapait tant bien que mal avec l’aide de Lineth. Elle en profitait pour se coller de plus en plus à la jeune femme, ne remarquant nullement la gêne qu’elle occasionnait. Bien qu’elle ne fût pas une spécialiste des forêts, elle se doutait bien de la nature différente de celle où les jeunes femmes déambulaient. Certaines essences, qui devaient normalement ne jamais se côtoyer car elles nécessitaient des conditions climatiques complétement différentes, semblaient s’épanouir réciproquement. Comme souvent, elle fut interrompue dans ses pensées par des questions, Lineth lui demandait sa profession et sa nationalité. La Sexire était souvent dans la lune ce qu’il lui jouait parfois des tours.

Je .. je suis pêcheuse enfin j’étais, mon patron m’a remerciée il y a peu de temps, juste .. juste avant que je loue un petit voilier pour partir en voyage. La.. la suite, tu l’as connait, mais.. mais je veux bien te raconter ce qui vient avant mais .. mais pas maintenant je .. je suis .. j’ai de la peine à parler.

Lauraline avait vraiment de la peine à s’exprimer et cela se voyait qu’elle ne jouait pas la comédie, l’effort de la marche, cumulé à la fatigue emmagasinée ces derniers jours, l’essoufflait. Elle trouvait bizarre son envie de tout raconter à sa sauveuse. Pourquoi était-elle si bien en sa compagnie ? Pourquoi elle se collait autant à elle ? Le « soucis » qu’elle avait eu avec Fabien Rigide recommençait-il avec cette magnifique femme ? Autant de questions qu’elle savait sans réponse. Elle fut soulagée lorsque que Lineth lui parla de la relative proximité de son village et d’une chambre d’amie où elle pourrait dormir enfin en sécurité. La Morany lui demanda ensuite si elle voulait faire une pause.

Je.. je .. suis exténuée mais.. mais je ne pense pas pouvoir repartir si.. si on s’arrête. Par.. contre si on peut continuer un .. peu moins vite, j’ai de la peine à suivre et je me .. prend les pieds dans toutes les racines. Je suis bien maladroite hein ?

Lauraline sourit alors à Lineth, elle était heureuse d’avoir été sauvée par une femme si gentille. La Morany lui parla alors d’une sorte de nourriture donc la Sexire n’avait jamais gouté ni même vue en vrai.

C’est.. c’est quoi une pastèque ? J’ai .. j’ai l’air stupide hein je ne connais même pas ce que s’est. Mais .. je te .. te crois quand tu dis que c’est bon alors.. je.. veux.. veux bien goûter.

Lauraline perçut l’augmentation cardiaque de Lineth, mais n’arrivait pas à imaginer qu’elle en était la cause. Le Morany la questionna encore mais Lauraline n’arriva pas à comprendre la question. Elle réussit juste à répondre.

Plus.. plus tard, je répondrai à tou.. toutes tes questions.

Les deux femmes arrivèrent enfin en face de la maison de Lineth, Lauraline tenant à peine sur ses jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Dim 11 Oct - 19:57
La jeune femme était donc une pêcheuse, elle s'attendait à tout sauf à cela, elle n'avait pas du tout l'allure pour ce métier, elle voyait des hommes à la barbe blanche, mal rasé, boulot et une canne à la main, pas un tel canon de beauté. Elle ne connaissait pas l'existence de la pastèque, voila qui l'a surprit grandement, elle pensait que tout le monde en avait déjà entendu parler. Enfin, soit, elle allait y remédier, on ne pouvait pas vivre sans pastèque après tout.

L'herboriste la voyait peiner de plus en plus mais elle ne semblait pas décidée à arrêter pour autant de marcher, elle voulait continuer, souhaitant se reposer une fois arrivée. Lineth lui caressa alors le dos avec tendresse, la soutenant autant qu'elle le pouvait afin de soulager autant que possible le calvaire de Lauraline. Elle prit la main de la jeune femme qu'elle passa autour de son cou, elle se rabaissa pour se faire, afin d'être à hauteur de Lauraline et doucement, elles continuèrent leur chemin. La maison se faisait de plus en plus proche mais la jeune femme était trop fatiguée pour répondre à ses questions, ce qui était bien dommage, elle aurait aimé en apprendre plus pendant le trajet mais elle pouvait comprendre après tout, elle avait eu de dures journées. Elle se dit qu'elle allait lui laisser un petit peu la paix une fois rentré chez elle, ne pas lui poser trop de questions.

Finalement, la maison se dressait devant elles, un long escalier en colimaçon partant du bas de l'arbre pour rejoindre la porte d'entrée. Il faisait tout le tour de l'arbre, il y avait pas mal de marche, la Morany n'avait jamais pris la peine de les compter mais il devait en avoir plus d'une centaine, c'était une certitude. Elle devait lui épargner cela et sans un mot, de manière étonnante, elle la souleva et la prit dans ses bras, un de ces bras venant se caler derrière la tête et l'autre dans le creux des genoux.

Je vais te porter jusqu'en haut, montons. tu t'es bien démenée comme ça, si je t'aide pas un petit peu, tu n'arriveras jamais au sommet.

Lentement, elle commença l'ascension des marches, glissant doucement sur sa queue pour atteindre le sommet.

Je te dépose, il faut que j'ouvre la porte et pour ça, j'ai besoin de la clé.


Doucement, elle l'a déposa sur ses jambes, fit glisser la clé dans la serrure qui s'ouvrit sans le moindre bruit ce qui semblait étonnant pour une maison tout en bois. L'entrée laissait place à un couloir, plusieurs portes s'ouvrant sur celle-ci, toutes semblant fermée et ne laissant aucun indice sur ce qui peut se trouver derrière.

Tu souhaites faire quoi en premier ? Manger, boire, prendre une douche ou aller te reposer sur le lit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Mar 13 Oct - 19:04
Lauraline regarda la maison dans les arbres et elle l’a trouva super belle. Elle aimerait bien vivre dans ce genre de maison au milieu de la nature, lorsqu’elle habitait encore à la Chaux-de-Fonds, elle allait souvent se promener dans les montagnes et forêts environnantes. Son regard tomba néanmoins sur le long escalier pour l’atteindre et ses forces la lâchèrent. Heureusement pour la sexire, c’était juste au moment où Lineth la prise dans ses bras et entamer l’ascension. La jeune femme se sentait bien dans ses bras et s’assoupie durant la montée. Elle se réveilla lorsque la morany la déposa au sol pour ouvrir la porte. Lauraline tenait sur ses jambes à sa grande surprise. Sa sauveuse lui demanda si elle voulait d’abord manger et boire, prendre une douche et aller dormir. Lauraline se sentait poisseuse et le sel sur sa peau l’irritait, pour finir ses vêtements étaient en lambeaux et sales.
    «Je.. Je veux bien prendre une douche et.. et mettre des vêtements propres. Je.. je me sens si sale.»

Lineth l’amena jusqu’à la salle de bain et la laisse seule à l’intérieur après lui avoir montré les différents produits et l’utilisation de la douche qui trônait au milieu de la pièce. Lauraline commença à se déshabiller lentement, essayant de sauvegarder ce qu’il pouvait l’être. Mais c’était peine perdue, les habits étaient irrécupérables et elle en fit un petit tas dans un coin de la chambre d’eau, elle les jettera plus tard. Complétement nue, la sexire examina son corps et elle y vit des hématomes et des griffures en peu partout. Ses bras étaient presque entièrement recouverts de blessures diverses et son ventre également. Elle fut soulagée que sa belle poitrine fût miraculeusement épargnée. Elle regarda dans le miroir pour constater les dégâts sur ses dos et ses fesses. Chaque mouvement était douloureux et elle pleurait lorsqu’elle entra dans la cabine de douche. On pourrait se demander pourquoi ressentir la douleur que maintenant, c’est tout simplement que le corps de la jeune femme avait stoppé de générer les substances anesthésiantes liés à la nécessité de survie. Elle tourna les robinets pour obtenir un mince filet d’eau tiède puis augmenta le débit gentiment. Lauraline se sentait revivre sous cette eau qui était devenu chaude, le sel commençait à quitter les pores de sa peau. Elle coupa l’eau prit alors ce qui servait de shampoing naturel et se lava consciemment les cheveux. Elle espérait pouvoir en sauver le maximum mais après ce long séjour dans l’eau salée, il y aurait certainement un peu de perte de longueur, car elle aurait certainement à couper les pointes abimées. Après avoir consciencieusement frotté ses cheveux, ces derniers étaient couverts de mousse qu’elle rinça abondamment. Lauraline aimait beaucoup l’odeur fruitée qui se dégageait du produit et se réjouissait de l’odeur qu’allait avoir sa chevelure. Elle coupa l’eau pour la seconde fois et prit ensuite le produit pour le corps puis commença à frotter sa peau vigoureusement pour éliminer les dernières traces de sel et de terre. Cette action lui faisait pousser des petits cris de douleurs et Lineth lui demanda si ça allait.
    «Oui, oui tout va bien, c’est.. c’est juste que j’ai des bleus un peu partout et que c’est.. c’est.. aie.. douloureux d’enlever tout ce sel et toute cette terre.»

Lorsqu’elle eut fini, elle était couverte de mousse du coup jusqu’à la pointe des pieds, ce qu’il fait rire. Elle se rinça complétement et enfin propre elle prit un linge à la suspente pour s’essuyer puis elle s’en servit pour couvrir un minimum ses seins et son intimité mais le linge était trop petit pour couvrir aussi ses fesses..
    «Je.. je suis prête, je .. je vais sortir, je .. je peux trouver où des habits propres.»

Lineth lui indiqua alors la chambre sur sa droite et lui dit de se servir dans la commode. Lauraline se dirigea vers la porte, rougit en pensant qu’elle montrait alors ses fesses à Lineth et entra le plus vite possible dans la pièce. Elle trouva rapidement la commode et l’ouvre. Elle y trouva rapidement des sous-vêtements assez simples de couleur blanche, qu’elle essaya aussitôt et comme ils lui allaient assez bien, elle ne chercha pas plus loin. La sexire remarqua ensuite une jolie robe verte et se dit qu’elle irait bien avec ses yeux. Elle la sortit de l’armoire et l’enfila. C’est ainsi habillée et propre qu’elle retourna dans la salle de vie.

    «Je.. je veux bien goûter cette fameuse pastèque si tu es.. d’accord»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Mer 21 Oct - 20:09
Lineth fit entrer la jeune femme dans sa maison, elle préférait commencer par prendre une douche. Elle en avait bien besoin, c'était une certitude, le sel sur la peau n'est pas pas la meilleure façon de garder une peau douce. Elle la conduisit jusqu'à la salle de bain qu'elle puisse se dévêtir. Lineth alla promptement dans la chambre d'ami afin de la préparer pour son invitée. Elle installa sur la table de nuit quelques plantes séchées en provenance de son herboristerie. La pièce aurait ainsi une bonne odeur pour la soirée, elle s'en approcha et huma, l'odeur lui convenait, c'était parfait. Les draps furent changés, pliés et installés avec minutie par la Morany. Elle entendit alors des cris de douleurs en provenance de la salle d'eau. Elle se précipita dans le couloir dans le couloir mais elle fut vite rassurée par la voix de Lauraline lui expliquant qu'il n'y avait rien de grave. Elle alla s'installer sur un canapé du salon, attendant la sortie de la jeune femme. Au bout d'un certain temps qui sembla un peu long pour Lineth qui n'avait strictement rien à faire pour combler l'attente.

Lauraline finit par sortir de la salle de bain emmitouflée dans une serviette couvrant son intimité et sa poitrine. Son visage après la douche était radieux, ses yeux charmeurs, Lineth la regardait bouche grande ouverte, elle n'en revenait pas d'une telle beauté. On aurait dit un mannequin , une miss Yasashi. Cette miss prit la parole pour lui demander où elle pouvait trouver des vêtements à se mettre. Lineth mis un certain temps à réagir, elle était subjuguée par cette beauté irréelle.

Dans ma chambre, c'est la porte juste là

Lineth pointait une pièce du doigt.

Sert toi, prend ce qui te fait plaisir dans la commode, je pense que les affaires devraient-être à ta taille.

Lineth la fixait toujours lorsqu'elle entra dans dans la chambre, elle vit alors les fesses de Lauraline, bien galbées et fermes à la fois. Lineth détourna rapidement les yeux. Le visage rougit, elle avait honte de son propre corps qui était nettement moins joli. Elle resta sur le canapé pensive se demandant ce qu'il fallait faire pour être aussi belle. La jeune femme revint près de Lineth, portant une robe verte qui lui allait à ravir, elle était éblouissante, on ne remarquait même pas la pointe de ses cheveux légèrement abimés.

Elle semblait plus en forme, plus rayonnante, mieux réveillée encore plus belle. Lauraline lui proposa d'ailleurs de déguster cette fameuse pastèque qu'elle ne connaissait pas. Lineth se dirigea vers la cuisine faisant signe à Lauraline de la suivre.

Je vais te faire goûter ce fruit, il est succulent.

La cuisine était meublée de manière assez sobre, Lineth n'est pas femme de démesure, loin de là. Au centre de la pièce trône une table ronde autour sont disposés 4 chaises. Elle s'était à plusieurs reprises fait la réflexion que 4, c'était un peu inutile vu que seulement deux lui étaient utilisées, celle d'Etheria et la sienne. Elles étaient d'ailleurs particulières, le dossier en bois avait été aux deux sommets creusés creusés par la Morany, de ces deux petits trous sortaient deux plumes, une sur le montant gauche et l'autre sur le droit. Elle aimait beaucoup ces plumes en prenait grand soin. Au centre de la table, un petit pot en verre, contenait des morceaux de lavandes séchés qui exhalaient leurs parfums. La cuisine contenait également de longs plans de travail car la jeune femme depuis qu'elle s'était installée dans cette maison c'est trouvée une passion pour la cuisine. Elle adore mijoter de petits plats. Un four est incrusté dans dans un des plans de travail ainsi qu'une plaque de cuisson bien propre. Une chose pourtant marque de par son absence, un lave-vaisselle, la Morany n'avait jamais ressentit le besoin d'en posséder un, elle adorait faire la vaisselle à la main.

Lineth ouvrit le frigo et en sortit une énorme pastèque d'une quinzaine de kilo. Elle s'approcha d'un tiroir et en sortit un long couteau.

Assieds toi, je m'occupe de la préparer, repose toi un petit peu en attendant.

Une fois tout le nécessaire pour la découpe réunit, elle posa au centre de la table une grande coupelle à fruit; bougeant pour se faire le pot aromatique. Elle déposa sur la coupelle la pastèque et entreprit de la découper, pressant la longue lame contre la peau verte du fruit et ressortant de l'autre côté, dévoilant une chaire rose-rouge des plus appétissante. Un peu de liquide sucré coula dans le fond du récipient. Elle fit ensuite de beaux gros quartiers.

Généralement, on prend une part et on la mange sans enlever la peau dure qui se trouve à l'extérieur. Après tu mords directement dans la partie rosée, attention, la partie verte ne se mange pas. J'espère que ça te plaira, j'ai d'autres choses à manger au besoin.

Une fois sa petite explication terminée, elle tendit une part à Lauraline installant une assiette en dessous pour éviter de tâcher la table en bois. Elle fit ensuite pareil pour elle, commençant à déguster le fruit qui lui plaisait tant. Elle se rendit compte aux bouts de quelques bouchées qu'elle avait oublié de lui proposer à boire.

Tu désires quelque chose à boire ? Je me rend compte que je fais une mauvaise hôte, j'ai oublié de te le proposer. J'ai divers sirops ou jus de fruits si tu le souhaite. Je les fais moi même quand j'ai un peu de temps.

Alors j'ai de disponible comme jus de fruit : Fraise, abricot pastèque et pomme.

J'avoue j'aime tellement la pastèque que j'en fais même du jus.

Et comme Sirop : Violette, bergamote, gingembre, cerise, fraise et pêche.

Je suis désolée, je suis un peu plus limitée pour le moment, il faudrait que je me décide à me relancer dans la fabrication mais ça prend pas mal de temps et j'ai déjà le côté herboristerie à gérer. Alors, que désires tu ?


Lineth revint s'installer à table servant à la jeune femme un verre de sirop de gingembre et un de sirop de violette pour elle.

N'hésites pas à te resservir de la pastèque si ça te plait, elle est là pour être mangée. Maintenant que nous sommes au chaud, j'aimerais en savoir un peu plus sur toi.

Lineth recommença à manger sa part qu'elle avait abandonnée pour servir à boire à Lauraline. Elle attendait avec impatience d'en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Sam 24 Oct - 14:39
Lauraline suivit Lineth dans la cuisine, elle regarda attentivement cette dernière et la salle à manger, elle les trouva de suite extraordinaire car elles étaient à la fois sobre et chaleureuse. Elle aimait particulièrement la table ronde car les convives pouvaient facilement tous se voir et discuter ensemble. Elle lui rappela les nuits passé à lire les légendes d’Arthure et de la quête du Graal. Elle avait également particulièrement aimé la série humoristique qui était passé à la télévision, Kaamelott. Pour une raison inconnue, il y avait des plumes sur les montants des chaises, la sexire trouvait cela particulièrement beau et bien trouvé. Elle compta alors 4 chaises :
    «Oh tu as quelqu’un dans ta vie ? Tu as des enfants ? Oups.. Désolée, je suis un peu trop curieuse.»

Elle continua d’inspecter la cuisine et trouva que les plans de travail étaient particulièrement grands, on devait pouvoir si donner à cœur joie dans la préparation de bons petits plats.
    «Tu aimes faire à manger ? Ça doit être génial de cuisiner ici, les surfaces sont grandes, on doit pouvoir faire de très bonnes recettes. J’aimerais bien avoir un aménagement comme celui-ci. Jusqu’à présent j’ai dû me contenter de ceux petits et étroits des bateaux. Mais il parait que je me débrouille assez bien en cuisine. J’aime bien essayer des mélanges de saveurs et de textures. Je suis plutôt une grosse mangeuse et une gourmette. Par contre, je n’ai pas vu de lave-vaisselle, ce n’est pas trop contraignant ?»

Lauraline sourit et l’hôte l’invita à se mettre à table alors qu’elle coupait la pastèque. Elle expliqua à la sexire comment déguster le fruit puis lui tendit une part dans une assiette. La morany fit de même pour elle et commença à manger. Soudainement après quelques, elle s’excusa d’avoir oublié de lui proposer à boire, Lauraline venait juste de croquer une première fois dans la chair sucrée.
    «J’aimerai bien un sirop au gingembre s’il te plait.», répondit la jeune femme en souriant. «Tu n’as pas à t’excuser, tu es une hôte irréprochable, tu m’as d’abord sauvé, puis porté jusqu’ici, j’ai pu utiliser ta douche, tu me prête une robe et des sous-vêtements. Est-ce que tu me trouves jolie avec ? Est-ce qu’elle me va bien ?»

Lauraline se leva alors de sa chaise et vit un tour sur elle-même, les différentes blessures sur son corps commençaient juste à guérir et étaient encore visible. Elle était cependant d’une beauté irréelle, la robe mettant en valeur ses formes et son sourire était ravageur. On pouvait facilement voir que la jeune femme ne portait pas de soutien-gorge. Elle se rassit juste après, elle n'était pas encore totalement remise.
    «Pour finir, je suis en train de manger une pastèque dans un cadre génial en compagnie d’une très jolie femme. C’est plutôt à moi de te remercier pour tout ce que tu fais pour moi, j’ai eu beaucoup de chance dans mon malheur.»

Lineth revient avec les boissons et recommença à manger. Juste avant, elle avait proposé à Lauraline de se resservir de pastèque si elle le souhaitait et lui demanda de raconter son histoire.

    «Je suis née dans une ville dans les montagnes nommée La Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel en Suisse. Cette ville est particulière car elle a été construite à 1000 mètre d’altitude et qu’il n’y avait à l’époque pas de cours d’eau à proximité. Après un terrible incendie, la ville adapta un plan d’urbanisme en damier. J’aimais beaucoup cette ville, à la fois urbaine et proche de la nature. Ce ne sont maintenant plus que des souvenirs car je l’ai quitté il y a un moment déjà. Mon père avait quitté ma maman juste après qu’il ait appris qu’elle était enceinte, elle a dû donc m’élever seule. J’ai suivis une scolarité banale mais j’ai été très malade vers la fin et j’ai fait des bêtises qui m’ont valu d’être renvoyée de l’école avant la fin de la scolarité obligatoire. Ma maman.. ma propre maman m’a ..»

Lauraline sanglote, puis pleure. Lineth tente de la consoler et y arrive après quelques minutes. La jeune sexire reprend son histoire :
    «Ma propre maman m’a renié, elle ne veut plus entendre parler de moi. Elle m’a envoyé dans un hôpital pour me « soigner ». Je me suis enfuie après quelques années et j’ai travaillé comme pêcheuse au noir dans l’Atlantique. Je n’ai plus jamais eu de ses nouvelles, j’espère qu’elle va bien. C’est ma maman après tout et je l’aime encore pour toutes mes jeunes années où elle a tout donné pour moi. La suite, j’ai loué un voilier, il a coulé et me voici dans ta salle à manger, à manger de la pastèque. Après, tu m’avais demandés si j’avais une passion ? Je pense en avoir deux, car je n’arriverai pas à les départager. La première, c’est la lecture, j’aime beaucoup les livres, se sont une source de savoir infini. J’ai beaucoup appris grâce à mes multiples lectures dans la bibliothèque de l’hôpital. J’affectionne aussi la lecture de loisirs que sont les romans et les bandes-dessinées, les mangas ou les comics. La seconde euuuuh je préfère la garder secrète pour le moment.»

Lauraline devient rouge comme une pivoine et essayer de faire diverger la conversation.
    «Euhhhh, sinon j’aime beaucoup cuisiner comme je te l’ai dit avant, la cuisine asiatique principalement. J’apprécie le gingembre, le citron et la sauce soja. Sinon j’aime bien les spécialités suisses que sont la fondue, la raclette, le chocolat et le saucisson neuchâtelois. J’apprécie aller voir des concerts. Euuuuh en fait, je parle, je parle mais qu’aimerais-tu savoir et est-ce que je pourrais en savoir plus sur toi ?»

La sexire lui décrocha son plus beau sourire, puis croqua dans le fruit qu’elle avait juste à présent négligé. Elle apprécia le gout sucré et frais de la pastèque.

    «Mais c’est vrai que c’est super bon.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Dim 1 Nov - 12:35
Lineth fut totalement désarçonnée par la question de Lauraline, elle rougit devant une telle phrase. Elle était un peu mal à l'aise que la jeune femme aborde ce sujet mais elle allait devoir répondre après tout, elle était l'hôte.

Hum...et bien non, je...je n'ai personne dans ma vie, il y a quatre chaises mais en fait, il n'y en a que deux qui servent réellement. Ma meilleure amie vient souvent ici, en fait presque tous les jours pour me rendre visite et dormir ici. On a fait tout notre trajet pour l'ile ensemble, on a eu...l'habitude de vivre ensemble, de passer notre temps ensemble alors, elle vient très souvent. Je n'ai pas de femme, ni d'enfant, enfin pour le moment tout du moins. Tu n'es pas curieuse, c'est une question que l'on pose régulièrement aux gens, enfin, je pense.

Les questions fusaient mais pas dans le sens que Lineth l'espérait, elle commençait à être bombardée de questions. Elle se prêta donc au jeux pour répondre.

J'aime bien cuisiner effectivement, c'est devenu une de mes passions depuis que je me suis installée sur cette ile, dire qu'avant, je ne savais même pas, je suis issue d'une famille riche, on avait des cuisiniers.

Lineth grimaça en repensant à son passé et balaye rapidement de la main cette chose qui l'attriste tant.

Je suis contente d'apprendre que tu aimes également cuisiner et la bonne nourriture, ça nous fait un point commun. Pour l'absence de lave-vaisselle, tu sais, j'adore la faire à la main, je trouve ça relaxant en fait. Je n'ai pas spécialement envie d'avoir une machine qui m'enlèvera ce petit plaisir de la journée. Pour moi, quand on aime cuisiner, il faut également aimer laver ses ustensiles après. Ils se conservent en meilleur état si on les lavent soit même.

Lineth fixa a nouveau la jeune femme, la détaillant pour donner un avis le plus objectif sur le port de la robe.

Tu es magnifique dedans, elle...elle te va beaucoup mieux qu'à moi, c'est une certitude, tu es tellement belle tu sais... El...Elle met tes formes en valeur, et ta poitrine est majestueuse. Tu dois rentre toutes les autres femmes jalouses, elles doivent t'envier. Tu...tu es top model dans la vie ? tu fais des défilés c'est ça ?

Lineth était toute rouge et à un peu de mal à la fixer, elle détourna légèrement le regard, ne comprenant pas pourquoi cette femme avait un tel attrait sur elle. Elle tournait sur elle-mêle telle une diva, Lineth ne comprenait plus trop ce qui se passait dans son corps, elle était guidée, ne sachant détourner le regard, les cicatrices sur le corps de la jeune femme ne la rendait même pas moins belle mais une fois cela disparu, elle serait parfaite, elle en était sûre, elle devait faire quelque chose pour qu'elle atteigne cette perfection. La jeune femme ne portait visiblement pas de soutien-gorge et ses seins bougeaient à chaque mouvement sous la robe. Un compliment pour la jeune Morany finit par l'achever, elle une jolie femme, c'était une blague avec une telle queue de serpent, elle essayait de lui faire du charme ?

Je ne suis pas belle tu sais, regarde comme je suis laide avec ma longue queue de serpent... je ressemble à un monstre sortit d'un conte pour effrayer les enfants. Je suis repoussante, je préfère cacher mon physique plutôt que de le montrer tu sais. Les gens risquent plus d'avoir peur de moi que d'apprécier ma "pseudo beauté".

Lineth écouta l'histoire de Lauraline, elle était emprunte de tristesse tout comme la sienne, elle se sentait touchée par ce qu'elle lui racontait, elle avait également été reniée par sa famille après tout. Celle qui lui faisait face finit par fondre en larme à la fin de son histoire. Lineth se sentait coupable, c'était de sa faute si elle était dans cet état, elle n'aurait pas du lui poser de question. Sans même réfléchir, elle vint la prendre dans ses bras, ma serrant avec tendresses contre elle, guidant la tête de la jeune femme contre son cou.

Pleures, ça te fera du bien, tu te sentiras mieux après. J'ai vécu une situation un petit peu similaire à la tienne, je comprends ta tristesse. Je suis là pour t'aider.

Lineth passa délicatement une main dans la chevelure de Lauraline, avec douceur, elle lui caressa la tête, se voulant apaisante. Elle se collait bien contre elle pour diffuser sa chaleur, son autre main venant se poser sur le dos de celle-ci à l'endroit ne contenant pas de tissus et fit de petits mouvements circulaires. Elle sembla se calmer aux bouts de quelques minutes. Elle remarqua pourtant qu'elle commençait à rougir ce qu'elle ne l'avait encore jamais vu faire. Avait-elle honte de ce qu'elle venait de raconter ? En tout cas, elle retourna sur le sujet cuisine, Lineth la libéra donc de ses bras, elle semblait se porter un peu mieux.

La cuisine asiatique, c'est intéressant, tu pourras me donner des cours, c'est un domaine de la cuisine ou je n'ai vraiment aucune connaissance. Il faudra que je prépare ça quand Etheria viendra une fois, je pense qu'elle aime ça.

En savoir plus sur moi, mais tu m'as déjà posé pas mal de question il me semble. Et bien, comme je te l'ai déjà dit, j'exerce le métier d'herboriste, je fabrique des remèdes en tout genre à partir de plantes. D'ailleurs, j'ai quelque chose pour toi, enfin, pour tes cicatrices, attend moi là, je vais le chercher.


Lineth quitta la pièce et se dirigea vers son atelier, elle revint à peine deux minutes plus tard, tenant à la main un onguent.

C'est une préparation que j'ai fabriquée moi même et qui permet de faire disparaître plus aisément les cicatrices. C'est uniquement à base de plantes : Calendula, souci, romarin,... Tu ne risques rien avec ça, il suffit de t'en enduire le corps, ces méchantes cicatrices ne devraient pas survivre très longtemps. Si tu as besoin d'aide pour t'en mettre dans les zones difficilement accessibles, je t'aiderai avec plaisir.

Elle posa l'onguent sur la table juste devant la jeune femme.

Si tu veux le faire maintenant ? La chambre est disponible. Plus on traite les cicatrices tôt, plus vite elles disparaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Mer 4 Nov - 12:04
Lauraline fut à la fois très heureuse et très triste d’apprendre que Lineth n’était pas mariée. Heureuse, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi, elle ne pouvait quand même pas être tombée amoureuse en si peu de temps, si? Et triste qu’une aussi belle femme ne trouve pas quelqu’un pour égayer ses journées. La morany parla alors d’une meilleure amie et un écriteau marqué « Rivale » en rouge souligné trois fois et en gras apparu dans la tête de la sexire. Elle essaya de l’effacer mais cela lui était juste impossible, plus elle y pensait et plus ce dernier occupait son esprit. Elle vit alors sa vis-à-vis grimacer lorsqu’elle évoqua son passé et éprouva encore plus de sympathie pour cette jeune femme, elle avait certainement un triste passé comme elle.
    «Je n’ai jamais vraiment réfléchi comme cela pour la vaisselle, je plutôt du genre « speed » alors je n’ai rarement le temps de la faire manuellement, mais cela pourrait être un moment où je me calmerais un peu. Par contre, je ne sais pas trop les ustensiles seront dans un meilleur état.»

Lauraline sourit lorsque Lineth la complimenta sur sa beauté et elle rigola lorsqu’elle évoqua le mannequinat.
    «Merci beaucoup, ça fait très plaisir à attendre, je suis heureuse que ta robe me va bien mais elle doit bien t’aller aussi non ? Je n’espère pas rendre les autres femmes jalouses parce qu’elles sont toutes belles pour quelqu’un sauf qu’elles ne le savent pas encore qui. Je n’ai jamais envisagé faire top model, je préfère les strip teas, tu penses vraiment que je pourrai faire l’affaire dans ce mon curieux qu’es le mannequinat? Je crois que j’ai un peu trop de forme pour cela.»

Lauralline rigola chaleureusement en soulevant un peu ses seins pour appuyer ses propos.
    «Sinon comme je te l’ai dit, il y a peu je travaillais sur un bateau de pêche. J’aime beaucoup cette sensation de liberté quand je suis sur l’eau. J’espère pouvoir retrouver rapidement un métier en rapport à l’océan.»

La morany demanda si elle voulait bien lui donner des cours de cuisines asiatiques, Lauraline se demanda si elle était assez douée pour donner des « cours » puis elle se rappela que les rares personnes qui avaient gouter à ses plats avaient souvent apprécier ce qu’elle avait proposé.
    «Oh oui bien sûr, j’aime surtout cuisiner pour les autres, alors pour ma sauveuse, ce sera encore plus géniale. Par contre, je suis plutôt dans l’expérimentation que suivre un livre, les résultats sont parfois particuliers mais j’aime beaucoup la plupart des plats que je cuisine. J’espère que ton ami aimera ce que vous feront, après tout, les amies de mes amies sont mes amies.»

Puis Lineth évoqua son métier d’herboriste et d’une solution pour ces blessures. Elle partit en direction d’une pièce que Lauraline n’avait pas encore visitée et entra pour en ressortir quelques minutes plus tard. Elle lui expliqua qu’elle avait préparé une sorte de pommade à base de plantes qui pourrait aider son rétablissement.
    «Oh si vous arrivez à éviter que j’ai trop de vilaines balafres, je te serai éternellement reconnaissante. Les cicatrices sont rarement jolies sur les femmes, l’effet de virilité obtenu est rarement positif. Je veux bien de l’aide, il a des blessures que je n’arriverai pas à atteindre.»

La jeune femme prit alors l’onguent et se dirigea vers la chambre qu’elle lui désigna. Elle ouvrit la porte et la laissa ouverte pour inviter son hôte à la suivre. Elle se dirigea vers le lit en dénouant les attaches de la robe. Elle fit ensuite glisser le tissu le long de son corps. Juste vêtue de la culotte blanche que Lineth lui prêtait, elle s’assit sur le lit. Elle commença à mettre de l’onguent sur les blessures qu’elle avait sur les jambes. Elles étaient couvertes de bleus et de griffures plus ou moins longue et profonde. Une longue balafre courrait le long de son tibia droit et la crème piqua la sexire à telle point qu’elle ne put retenir quelques larmes, elle regarda alors ses longues jambes et fines. Elle en était fière et espérait que les blessures ne restent pas visibles trop longtemps. Elle remonta vers son ventre qui sans être trop musculeux était bien ferme et mince. Des hématomes, gros comme des poids, zébraient douloureusement la jeune femme. Elle rigola intérieurement en se disant qu’elle pourrait rendre un zèbre jaloux.

C’est à ce moment-là que Lineth entra dans la pièce, lorsqu’elle constata la presque totale nudité de son invitée, elle rougit et detourna la tête. Lauraline regarda la morany, la jeune femme était triste que sa vis-à-vis s’estime vilaine alors que c’était loin, même très loin de la vérité. Lauraline la trouvait d’ailleurs de plus en plus belle au fur et à mesure qu’elle la regardait. Elle se perdait de temps en temps dans ce regard jaune qui l’évitait. Elle ressentit une grande chaleur dans son bas-ventre qui allait en augmentant, elle était sous le charme de la femme-serpent. Elle essayait de le dissimuler mais cela devenait de plus en plus dur.
    «Est-ce que tu peux t’occuper de mon dos s’il te plait ? Je n’arrive pas à voir les blessures et elles sont difficilement atteignables. Tu crois que .. que tout va disparaitre ? Ou est-ce que je garderai des marques toute ma vie ?»

Cette dernière option semblait fortement peinée la jeune femme. Il faut dire que lorsqu’on est habituée à attirer les regards, c’est souvent plaisant et le risque de perdre ce « pouvoir » lui faisait peur. En attendant que Lineth viennent s’occuper de ses blessures dorsales, Lauraline prit un peu d’onguent et l’appliqua sur la blessure la plus visible qui partait du nombril pour monter jusqu’à la base de son sein gauche. Elle étouffa un petit cri de douleur et elle sera les dents, elle voulait se montrer forte. Elle continua ainsi à soigner son ventre jusqu’à recouvrir toutes les plaies.


Lorsque la morany arriva à côté d’elle et commença à soigner ses contusions, Lauraline senti la douleur s’apaisée, elle se sentait vraiment bien à proximité de cette femme. Son rythme respiration augmenta de manière presque imperceptible et ses muscles se détendirent un peu. Les soins devenaient presque des caresses pour elle et les petits cris de douleurs cessèrent. Elle dissimula même un petit gémissement de plaisir lorsque que Lineth effleura le côté du sein droit. Cette dernière semblait extrêmement consciencieuse dans sa tâche et aucune blessure ne fut oubliée. Lorsqu’elle eut fini, Lauraline se tourna vers elle.
    «Tu veux bien regarder mon cou s’il te plait, je ressent comme une brulure mais je n’arrive pas à savoir ce que c’est.»

La chaleur qui était localisée dans son ventre irradiait dans tout son corps, de la pointe des pieds jusqu’au bout des ongles. Elle était irrésistiblement attirée par cette femme et elle s’approcha gentiment d’elle pour ne pas la brusquer. Lorsqu’elle se senti suffisamment proche d’elle, elle la serra dans ses bras et lui susurra à l’oreille.
    «Je t’interdis de dire à nouveau que tu es vilaine, je te trouve adorable et mignonne. Tu es belle et je m'en fiche de ce que peuvent éventuellement dire les autres. J’adore ton regard, couleur jaune avec une pointe de brun, je pourrai m’y noyer pendant des heures. Ton visage est magnifique lorsque tu souris et ta bouche appelle au baiser les plus tendres. Ton corps est délicieux, on le dévore des yeux et on n’a qu’un envie, le couvrir de bisous et des caresses. J’envie celle ou celui qui aura la permission de ton cœur.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Mer 11 Nov - 19:46
Lineth pénétra dans la chambre d'ami, elle vit que la jeune femme ne portait qu'une cullote, tout gênée, elle rougit et détourna le visage. Elle aurait du se douter qu'elle serait faiblement habillée si elle souhaitait utiliser l'onguent. Elle ne pouvait plus faire marche arrière car après tout, c'était elle qui avait proposé de lui donner un coup de main. Elle la regarda donc à nouveau pour se familiariser avec ce corps qu'elle ne tarderait pas à devoir toucher. Il était couvert de griffure et de balafres comme elle avait pu le remarquer à la sortie de la douche. Elle devait l'aider, ça faisait mal au coeur de voir ça. Elle s'approcha doucement de la jeune femme.

Je suis là pour...pour t'aider comme promis.

Elle ne dit pas un mot de plus, elle prit le pot d'onguent et étala sur ses doigts un peu de celui-ci. Elle passa derrière Lauraline et les mains un peu tremblantes, elle vint les apposer sur son dos. Avec une infinie douceur, elle commença à étendre l'onguent, elle se voulait aussi délicate que possible pour ne pas réveiller la douleur. Malgré cela, Lauraline poussait de petits cris de douleur. Elle se stoppa du coup.

Je suis désolée si ça fait mal mais il faut que je continue. Je me sentirais trop coupable de ne rien faire alors que je peux te soigner. Elle descendit ensuite faisant le milieu du dos, étalant aussi bien qu'elle le peut, évacuant l'excès sur les flancs de Lauraline, touchant par inadvertance le côté de sa poitrine. Lauraline émit un son totalement différent qui n'était pas identifiable pour Lineth qui ne connaissait pas la signification de ce son en particulier. Elle supposa lui avoir fait mal mais continua, descendant dans le creux des reins, terminant de l'enduire. Elle s'écarta ensuite, contemplant son travail réalisé avec minutie.

Je pense que c'est bon, j'ai tout enduit. Je suis réellement désolée pour la douleur engendrée mais...mais c'est pour ton bien. Je te le promet.

Lineth commençait petit à petit à bien se familiariser au corps nu de la jeune femme. Son visage n'était plus de teinte mauve-rouge mais de sa couleur naturelle, c'est à dire bleuâtre.

Ton dos est...comment dire... très plaisant au contact tu fais comment ? Tu...tu mets des produits de beauté pour donner cette impression de douceur ou...ou alors c'est naturel ? Pour tes blessures ne te tracasse pas, il ne restera aucune trace normalement. Par contre, tu vas devoir t'enduire tous les soirs pendant au moins deux semaines, au besoin, je t'aiderai ne te tracasse pas. tu peux utiliser cette chambre aussi longtemps que tu le désires.

Lauraline lui expliqua qu'elle sentait quelque chose au niveau de son cou, elle vit alors la jeune femme de face. Elle approcha son visage pour voir de plus près mais avant qu'elle n'ai eu le temps de réagir, Lauraline l'avait happée dans ses bras. Le compliment qu'elle lui susurrait à l'oreille à propos du corps de la Morany et de sa gentillesse la fit devenir rouge écarlate. Elle avait rarement eu autant de compliments dans une même phrase. la poitrine et le corps de Lauraline se collait contre elle. Avant qu'elle n'ai le temps de réagir, son corps battait la chamade tellement fort qu'elle espérait qu'on ne l'entende pas. Elle vint délicatement poser ses mains sur le dos de celle-ci qui tentait de la regarder dans les yeux. Lineth, les yeux fuyants tentaient d'empêcher que leurs regards se croisent. Lineth tremblotait un peu dans les bras de cette femme, elle si parfaite, avec aucun défaut...

Tu..tu as tellement envie de toucher mon corps, ce...c'est étrange, comment ça se fait ? Tu...tu as envie de m'embrasser mais...mais pourquoi, tu me connais à peine, je ne suis qu'une étrangère, gentille peut-être mais...mais rien de plus non ? Je...je comprends pas ce que tu veux dire par la permission de mon cœur ? C'est quoi ? Aide moi, je ne comprends pas ce que tu me dis. Tu...tu veux me voir nue aussi c'est ça ?

Lineth semble un peu perdue dans les bras de Lauraline, ne comprenant pas tout ce que celle-ci veut dire. Lineth déteste par dessus tout ne pas comprendre, elle espérait de tout son coeur qu'elle lui expliquerait un peu ce qu'elle sous-entend. Etait-ce encore ce fameux amour ? Elle ne savait pas et ne comprenait rien à cette situation. Elle se dégagea des bras de la jeune femme et remarqua le coeur autour du nombril, elle vint délicatement poser un doigt dessus et suit la forme de celui-ci tournant autour du nombril intriguée.

Ce coeur, c'est pour ton amoureuse ? tu as quelqu'un dans ta vie ? Il te va bien en tout cas, tu es migno...mignonne avec.

Lineth continua faisant plusieurs fois le tour, trouvant ce cœur légèrement envoutant. Elle devrait peut-être s'en faire un également, Etheria serait peut-être absorbée par celui-ci. Les tatouages ça fait mal, mauvaise idée pensa-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Ven 13 Nov - 15:20
La sexire appréciait énormément cette proximité avec la morany, Lauraline sentait le cœur de la jeune femme battre à tout rompre et le sien en faisait de même. Elle remarqua cependant que sa vis-à-vis fuyait son regard et tremblotait, elle espérait que ce soit d’excitation et pas de peur. La femme-serpent la questionna et la complimenta sur sa peau. Lauraline lui répondit en souriant.
    «J’ai beaucoup de chance, j’ai une peau très douce au naturel, je n’utilise très peu de produit de soins corporels et presque uniquement que pour le plaisir que cela me procure. J’aime beaucoup les massages avec des huiles aromatisées, c’est à la fois un temps de détente et de soins. Je prends assez régulièrement des bains pour me sentir propre et bien dans ma peau.»

Lineth lui proposa alors de rester chez elle le temps de soigner ses blessures et plus longtemps apparemment si elle le souhaitait. Elle la rassura également en lui disant que les blessures ne laisseraient pas de marque visible. Le visage de Lauraline irradiait alors de bonheur.

Elle sentit la morany se dégager de l’étreinte, juste après lui avoir posé une série de question qui avait troublé la sexire. Elle n’avait pas de réponse à la majorité d’entre elles car elle ne savait pas elle-même pourquoi elle était autant attirée par cette « inconnue ». Elle restait silencieuse de peur de dire une bêtise. De plus, elle devait lutter contre son cœur qui lui hurlait de la reprendre dans ses bras et comme ses cris masquaient la petite voix de la raison, elle avait de la peine à réfléchir. Elle sentit alors un doigt se poser près de son nombril et suivre les courbes de sa tâche de naissance et il fallut mobiliser toute la concentration de la sexire pour répondre.
    «Non, ce cœur n’est encore dédié à personne, je l’ai depuis ma naissance et les médecins se sont souvent posés la question de comment un tâche de naissance avait pu former un cœur aussi parfait.»

Lauraline respira un grand coup pour remettre ses idées à peu près en place.
    «Pour répondre à tes questions d’avant, je ne sais pas trop et je crois qu’aucune explication rationnelle n’arrivera à expliquer ce qu’il se passe. Je me sens mieux quand tu es proche de moi, beaucoup mieux, je ne ressens presque plus de douleur. Mon cœur n’a qu’une envie, c’est de te serrer dans tes bras et il pleure rien qu’à l’idée que tu puisses partir.»

Le doigt sur le ventre de Lauraline continuait ses caresses autour de son second cœur de la sexire. La chaleur ressentit dans son corps, jusqu’alors presque modérée, devint volcanique et elle perdait petit à petit le contrôle. Elle était comme dans un rêve. Elle se demandait même si s’en était pas un, elle s’était surement endormit avant la fin des soins. C’était trop beau pour être vrai.
    «Quant à la permission du cœur, je voulais dire que j’envie celle ou celui dont tu tomberas amoureuse.»

Lauraline se pencha vers Lineth et effleura ses lèvres avec les siennes avec beaucoup de tendresse, comme la caresse d’une plume d’un oiseau nouveau-né. La sexire enlaça sa vis-à-vis, se serrant à nouveau contre elle, comprimant un peu sa poitrine puis l’embrassa franchement. Elle avait l’impression de revivre les sensations qu’elle avait ressenties lors de son premier baiser. Le temps semblait arrêté, suspendu comme une goûte avant qu’elle ne perle et s’écrase plus bas, ramenant le monde à sa temporalité inexorable. Le baiser prit fin dans un soupire de plaisir venant de Lauraline, un ouragan de chaleur, plus chaud que la lave, balayant son corps.
    «Reste avec moi cette nuit s’il te plait, je ne veux pas dormir seule.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Jeu 26 Nov - 21:45
Lineth était fortement surprise d'apprendre que la peau douce de Lauraline était presque totalement naturelle, elle était chanceuse. Lineth avait la peau douce également, même si pas autant par contre, dès qu'on s'aventurait sur ses écailles... aie..aie..aie, elle était plutôt rêche qu'autre chose mais elle ne pouvait guère y faire grand chose. Elle avait essayé les adoucissants corporels à base de plante mais rien n'y fait... Elle avait finalement abandonné l'idée.

Le coeur présent sur le ventre de Lauraline n'était donc dédié à personne et semblait-être une marque de naissance, Lineth n'en avait jamais entendu parler de telle forme. En tout cas, c'était très joli comme elle l'avait fait remarquer. Une question un peu embêtante finit par sortir des lèvres de celle-ci, elle désirait dormir avec elle. Elle aurait refusé de but en blanc à cause d'Etheria mais sa présence auprès d'elle permettait d'atténuer les douleurs, elle n'allait tout de même pas la laisser souffrir, elle devait l'aider, elle s'était engagé à le faire. Elle allait devoir assumer surtout avec la chaleur qui se répandait à travers tout son corps. Son bas ventre était comme chaud, il n'était pas douloureux, cette sensation était même plutôt plaisante en soit. Elle ne savait pas pour qu'elle raison elle ressentait un tel plaisir et une telle envie la parcourir, elle ne voulait pas vraiment s'éloigner de Lauraline, elle souhaitait rester auprès d'elle mais pourquoi donc.

Elle voulait paraître plus belle à ses yeux, elle ne voulait pas qu'elle sente ses écailles contre elle dans le lit. C'est pourquoi, elle se concentra et en une fraction de seconde, sa queue, ses cornes, son ton bleuâtre disparurent, laissant place à une peau blanche humaine, des jambes longues et fines qui feraient certainement rêver pas mal de mannequins en lingerie fine. Ses vêtements suite à son changement corporel tombèrent au sol. Elle fixait le corps de Lauraline, la dévorant du regard, elle se mordit la lèvre, son instinct animal prenant le dessus sur sa capacité de réflexion.




Lineth attendait, ne sachant pas trop ce qui allait se passer. Le corps enflammé,en attente de la sentence.

Lauraline, je...je sais pas ce qu'il me prend, je...je ne sais pas mais...je me sens bien. Qu'est ce qu'il m'arrive ? J'ai une impression de vide en moi qui a besoin d'être comblée.

technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Lun 14 Déc - 11:43
Lauraline attendait, les yeux fermés et le dos tourné, la réponse de Lineth, elle ne vit pas directement la transformation de la jeune femme. La sexire était légèrement anxieuse car elle craignait d’avoir brusquée sa sauveuse en imposant qu’elle passe la nuit avec elle. Ces sombres pensées étaient cependant submergées par une très forte attirance pour la femme qui partageait son lit et elle devait lutter pour ne pas la serrer dans ses bras et l’embrasser. Elle était en train de perdre le combat de la raison lorsque Lineth porta le coup de grâce en parlant d’un vide à combler et qu’elle aimait être en sa compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Jeu 17 Déc - 21:28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Ven 18 Déc - 12:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Sam 26 Déc - 10:25
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Sam 26 Déc - 20:58
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Dim 27 Déc - 18:31
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 29

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Mécanicienne/prostituée
Pouvoir :: Contrôle mental et sentiments
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé] Lun 28 Déc - 10:34
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé]
Revenir en haut Aller en bas

S'il te plait, aide-moi ... (feat. Lineth) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» S'il vous plait aide pour CS coupe impossible
» De nouveaux horizons [ feat Hakuryuu ] [TERMINÉ]
» Un nouveau voyage [ feat. Hakuryuu ] [terminé, suite archipels]
» Changement de programme. feat Eran ( terminé )
» Casse tête! ~ feat Evelyn [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Morany :: Forêt-