AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'enveloppe {Sherlock} [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé] Mer 28 Oct - 20:14
    Il faisait nuit. Ou soir. Comment fait-on la différence entre les deux ? En tout cas, les lampadaires illuminaient les rues, le soleil s’était couché, la majorité des gens dormaient. La majorité, mais pas tous. Il y avait ce Védin errant d’une rue à l’autre, sans vraiment savoir où il allait. Ca n’est pas qu’il soit perdu, mais bien qu’il n’avait aucune destination. La forêt ou bien le commissariat ? Toujours appuyé sur son bâton, il avançait d’un pas lent, presque hésitant.

    En même temps, le vieil homme venait d’apprendre qu’une Asura vivait encore. Lui qui était soldat, qui a été créé spécialement pour les affronter et qui avait réussi. Finalement, tout ça n’était qu’une farce ? Mais cela remonte à plusieurs siècles. Devait-il reprendre son devoir initial, ou bien avait-il le droit de continuer sa retraite bien méritée ? N’avait-il pas sacrifié un œil pour cette cause ? Sauf que les Humains méritent de connaître la vérité…

    A défaut de savoir quoi faire, autant se changer les idées en se focalisant sur autre chose. Malgré toutes ces péripéties, il y avait un point positif à tout ça : une enveloppe. Un petit bout de papier concernant sa Alice, la femme qu’il attend depuis trois cents ans maintenant. La seule raison pour laquelle il a tenu si longtemps malgré la solitude.

    Cependant, il avait omis un détail des plus importants. Tout se tenait sur une feuille, mais Ifaël ne sait pas lire… Très utile n’est-il pas ? Et voilà que de la musique le tire de sa rêverie. Suivant le son, il finit par croiser un homme portant un instrument d’une main, un archet de l’autre. Il se dirige alors vers lui en lui tendant l’enveloppe.

    « Bonjour, pourriez-vous lire ceci pour moi s’il vous plaît ? »

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé] Dim 1 Nov - 23:22
Novembre. Le beau mois de Novembre et ses fêtes si connues, ses jours fériés, sa mélancolie. Le mois qui précède celui des cadeaux et des luminaires, celui qui promet sans jamais réellement donner. Le mois où le froid commence à nous ronger jusqu’à la moelle, où le brouillard est la seule source de luminosité, où la lune règne sans aucun conteste. Aussi surprenant que cela en a l’air, Sherlock est un enfant de ce mois-ci. Du 18 pour être exact. Et son premier souffle fut en 1909. Après vous vous étonnez encore qu’il a des manières assez rétro ? En cette journée froide et sombre, il s’était autorisé un petit cadeau de lui à lui : qui d’autre pouvait le savoir ? Personne, au grand personne. Pas même un parent pour le lui souhaiter. Il était sorti. Il s’acheta des douceurs dans une pâtisserie de luxe et ne se priva pas d’un diner dans un des meilleurs restaurants de l’île. Il se délecta de chaque bouchée, en profita pour boire des vins goûteux et se reput de la jeune serveuse qui n’avait d’yeux que pour lui. Alors je vous arrête tout de suite : non, il ne l’a pas tringlée. Un Sexire peut aussi rajeunir en flirtant ou en voyant qu’il fait de l’effet sur quelqu’un. Il est vrai qu’elle rajoutait quelque chose en cette journée solitaire. Enfin bref. Après avoir payé son repas, il rentra et récupéra son violon : il était de bonne humeur. Déambulant, il trouva une petite rue et se posa sous un lampadaire, jouant ainsi des notes d’une beauté digne de la plus profonde tristesse. Ainsi, il rentra dans sa transe habituelle.

Mais quelqu’un décida de couper court à ses sanglots indéchiffrables : un Védin, vieux, vouté, s’aidant d’un bâton pour marcher, vint à lui et lui somma de lire une lettre. Sherlock fut un décontenancé : il leva un sourcil perplexe.
    « Bonsoir. Permettez d’abord… »

Sans attendre une réponse rhétorique, il rangea son violon et son archet dans le coffre, le ferma à clef et jeta, avec parcimonie, la bride de son écrin sur son épaule. Seulement à ce moment là, il prit l’enveloppe de la main de son propriétaire.

Beaucoup de chose passaient dans sa tête : depuis 1882, l’école était obligatoire et donc l’analphabétisme avait été quasiment éradiqué en France. Et son français, même peu éprouvé, ne semblait pas chancelant : il ne semblait pas d’une autre nationalité. Cet homme avait-il juste la flemme ? N’avez pas ses lunettes ? Le souci avec cette race c’est que leur apparence ne démontre pas leur vécu. Si ça se trouve, c’est un Védin infantile qui ne sait pas encore lire… Mais il ne l’aurait pas vouvoyé alors. Alors que l’anglais réfléchissait, il ouvrit la lettre d’un geste sec, en déchirant l’enveloppe, et se mit à lire pour lui-même. Ses yeux bleus/gris bougeaient à une vitesse folle, avalant les mots à une cadence impressionnante. Très vite, il retourna la feuille pour en voir le verso. Pendant qu’il lisait, le Sexire rapporta sa main gauche sur son menton, signe de sa perplexité. Quand il eut fini, il retourna violement la feuille, regarda à nouveau dans l’enveloppe s’il n’y avait pas une autre qui traînait. Avec la fraîcheur de la nuit, quand le violoniste s’exprimait, des panaches de fumé s’échappaient en volutes opaques.
    « Une femme de cette époque ne pouvait avoir ces conditions. Voilà une bien étrange lettre. Je ne sais pas qui vous a donné cette feuille mais il a beaucoup d’imagination.»

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé] Jeu 3 Déc - 17:20
    L’étranger prit son temps pour ranger son instrument avant de daigner prendre l’enveloppe. Ce n’était pas si surprenant en y réfléchissant bien : ils ne se connaissaient pas et voilà qu’un vieil l’homme l’importune subitement dans sa mélancolie mélodieuse. D’autant plus qu’il était seul, preuve qu’il jouait pour lui-même et non autrui. Sauf que sa solitude fut brisée par la lecture d’une lettre qui sembla beaucoup l’intriguer. On croirait presque qu’il était en train de lire le brouillon d’une nouvelle invention qui révolutionnera le monde.

    Cependant, il ne semblait pas avoir compris le principe. Ifaël voulait qu’il le lise à haute voix. Cette lettre lui était destinée à lui, pas au musicien. Le Védin avait beau observer le visage de l’étranger, il ne put en retirer aucune information sur le contenu de la feuille. Quand il eut fini, il n’indiqua toujours pas l’objet de la demande. A la place, il fit une petite critique de l’histoire. Certes, il ne pouvait pas savoir ce que représentait la femme de « cette époque » pour lui. Sauf que, si près du but, Ifaël commençait à voir sa patience s’effriter lentement. Il aurait pu dire que c’est normal, que si ça parlait d’êtres surnaturels c’était un peu l’objet de cette fiction, étant donné qu’à présent plus personne ne croit en leurs existences. Mais non.

    « De quelles conditions parlez-vous ? »

    Droit au but, aucun détour. Sa main serrant son bâton encore plus fort témoignait de sa hâte de savoir. Sans en avoir conscience, son dos s’était redressé légèrement. Il était plus attentif que lors de sa déambulation. Il était bien présent.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé] Jeu 10 Déc - 17:13
Les yeux rivés sur le papier, Sherlock réfléchissait. « C’est très instructif… » Mais le vieux Védin mit un peu pression sur le plus jeune. Celui-ci releva son regard et fut surpris : la vieille branche était bien plus grande et attentive qu’auparavant. Avait-il mal vu ? Un effet d’optique quant à l’obscurité ? Était-il aussi imposant avant ? Est-ce que l’Anglais a des troubles de mémoire ? Celui-ci cacha son trouble en commençant sa lecture.
    « Les recherches que tu m’as demandé de faire se sont révélées fructueuses. Assez facilement, en contactant les bonnes personnes, j’ai pu remonter dans le temps et trouver ta fameuse Alice : ça n’a pas été de tout repos. Voilà ce que j’ai pu trouver :

    Alice Deroy est la descendante directe d’une famille aristocratique de l’époque. Née en 1636, dans les pourtours de la capitale, elle était vouée, comme toutes les femmes de cette époque, à être mariée à un homme de la même catégorie sociale qu’elle, voire au-dessus. Ainsi, son père, lui enseigna tous les us et coutumes de l’époque en espérant la faire gravir des échelons sociaux. Malheureusement, la jeune fille ne voulait pas de cette fin : être mariée à un homme qui ne la regarderait jamais, être enfermée dans un château : très peu pour elle. Sa rébellion était très mal perçue par sa famille et ses façons outrancières faisaient reculer les plus entreprenants des hommes. Très sévèrement, elle fut punie et châtiée… Mais elle ne démordait pas, cherchant toujours une solution pour échapper à son destin.

    Un jour, un homme arriva dans leur demeure et demanda à la riche famille si elle avait de la main d’œuvre à prêter pour un projet qui devait rester secret. Le félon se fit très vite éconduire mais Alice n’en perdit pas une miette. Ainsi, elle fugua de chez elle et rejoignit ce recruteur. C’était un représentant de la sécurité du pays partit en mission secrète : beaucoup trop de races humanoïdes vivaient sur terre et menaçaient la forme supérieure. Il leur fallait des têtes pour gérer l’assaut final et surtout des gens de confiance : de vrais Humains.
    »

Sherlock arrêta sa lecture, s’humecta les lèvres, ravala sa salive et regarda le Védin. Le Sexire s’adossa contre le lampadaire, croisa ses jambes et, confortablement installé, reprit.
    « Les tests pour être sûr qu’elle soit de la bonne race étaient complets et très poussés : tout le monde n’arrivait pas à monter les échelons et un grand nombre de prétendants disparaissaient au fur et à mesure des graduations. Se déshabiller, boire devant des gardes, se couper, inspection complète du corps… Pour être Humaine. En quelques jours, il ne restait plus que quelques âmes, qu’importe le sexe. Malgré les principes misogynes de l’époque, ils avaient besoin de cerveaux purs. »

Il s’arrêta encore une fois et leva son regard vers le Védin. Le boxeur était perplexe, ramenant le papier contre lui :
    « C’est étrange… Ces tests sont infantiles, comment peut-on les louper ? ‘‘Boire devant des gardes’’… Et pourquoi ces disparitions ? Comment, alors que les femmes étaient des objets appartenant à leur père, a-t-elle pu survivre ? Cette histoire est insensée… Qui vous écrit ça ? C’est complètement anachronique. »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé] Dim 13 Déc - 10:54
    « On ne peut savoir ce qui est anachronique si on n’y était pas. »

    De quel droit se permettait-il de juger une époque dont il ne connaissait rien ? Par les livres ? Ils ne racontent pas tout. Pis encore, on ne peut savoir si ce qui est écrit est vrai ou bien une fabulation de l’auteur. La patience du vieil homme commençait à s’effiler. Ca n’était pas la partie qui lui importait le plus : le devenir après la guerre. Mais il fallait avouer qu’il en apprenait davantage sur sa demoiselle. A moins que ce n’était que le rappel de souvenirs effacés ? Il est vrai qu’elle avait certaines manières que d’autres Humains n’avaient pas. Mais envers les Védins, ils agissaient tous de la même façon, donc ce n’était pas la première chose que ces derniers remarquaient.

    Alice Deroy… Où se trouve-t-elle en ce moment ? Ce bout de papier possédait-il la réponse à cette question ?

    Ifaël fit un pas en avant, inconsciemment. Son envie de savoir ou parce que le lecteur partait encore une fois en hors sujet ? Son étreinte autour du bâton se faisait de plus en plus forte. Mais du moment que ce dernier ne se change pas en arc, l’étranger ne devait pas avoir à s’en faire. Normalement. Son regard fixait celui de l’homme sans le lâcher une seule seconde, insistant.

    « Cependant, vous ai-je demandé une critique historique du texte, ou bien une simple lecture de ce dernier ? »

    Est-ce ainsi que l’on traite ses ainés ? En tout cas, c’était ainsi qu’on traitait les Védins dans le temps. En s’amusant d’eux, de leur patience comme de tout le reste. Mais à cette époque, les mœurs devaient bien avoir changés, non ? Une seule directive, simple, et il tourne autour du pot… Ce jeune homme manquait cruellement de discipline. Un petit séjour dans l’armée ne lui ferait pas de mal. Peut-être faudrait-il créer une sorte de service militaire ?

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé] Mar 15 Déc - 15:36
Le Védin devenait un peu plus cassant et se rapprochait de plus en plus de notre lecteur désigné. Sherlock comprit que ce vieux n’avait pas de temps à perdre. Alors qu’il est un arbre d’apparence centenaire… C’est l’hôpital qui se fout de la charité… Il n’allait pas se changer pour un végétal agressif. Alors, avec sa nonchalance bien connue, il répondit désinvolte en plantant son regard dans celui de son recruteur :
    « Vous avez bien tord mon bon monsieur, la critique est l’ouverture de l’esprit. »

Puis il soupira, libérant de grosses volutes de vapeur. Le trentenaire reprit sa lecture avec la même diction que précédemment.
    « Alice Duroy avait réussi tous les tests et rapidement, elle fut promue Lieutenant. On lui enseigna tout sur les Autres : les tatouages, les mimétismes ainsi que qui ils sont réellement. Une haine raciale montait en eux, un élitisme qui n'existait pas pendant les dernières ères de paix. La jeune femme enseignait aux nouvelles têtes la doctrine de la frappe. Ainsi, elle errait dans les quartiers sans qu’on ne lui demande quoi que se soit, connue de tous. C’est par ce biais là qu’elle eut accès aux nouvelles armes de l’époque : les Védins. Car oui, les Védins actuels ne sont pas juste des excuses pour faire avancer la médecine ou faire reculer le chômage : ils ont été créés à la base par les Humains pour détruire les Autres. Intéressée, elle resta dans ce pôle et suivait l’évolution de ces révolutions. Plus le temps passait, plus la date arrivait. La date.

    Les bastions étaient prêts, les gens entrainés et les stratégies en place. Plusieurs plans ont été conçus au cas où les Autres se trouveraient en position de force, tout était millimétré. Son lieu de bataille était déjà déterminé et passé au crible. Seulement, lors des dernières préparations, l’homme qui avait recruté la demoiselle avait des vues sur elle. Alice refusait toute forme d’avance et le repoussait toujours avec plus de véhémence : la date approchait, elle pensait réellement à autre chose : les Védins.

    9 Novembre 1662 : Kimatsu. Lieutenant Duroy était chargée d’une petite île dans les caraïbes avec une concentration impressionnante d’Autres. La bataille fut rude et sans l’aide d’un soldat, elle aurait perdu la vie. Cette date signa le début d’une nouvelle époque : ils avaient réussi à éradiquer les Autres avec une facilité insoupçonnée. Les revanches prévues n’ont jamais eu lieu, les points chauds avaient disparu et la populace était enfin rassurée. La fête dura des semaines sur le continent. Vu que la guerre était définitivement derrière eux, elle fut renvoyée à ses occupations avec une obligation : veiller sur le peuple.
    »

L’Anglais leva son regard vers les étoiles : le voilà immergé dans le passé où ses ancêtres ont été massacrés de sang froid, sans aucune réelle raison, par simple cupidité. Les Humains n’ont pas hésité une seule seconde quant à la création de la vie et de l’envoyer en chair à canon. Une partie de son âme plaignait les Védins : de simples objets crées pour ne pas porter la culpabilité de tuer des innocents. Les lâches… Enfin, de l’époque hein ? Le monde a tellement changé… Muet pendant quelques secondes, il reporta son regard sur la feuille :
    « La démobilisation lui fit un énorme coup : revenir dans ce monde misogyne, reprendre cette place qu’elle haïssait, être coupé des Védins qu’elle avait suivit… Cependant, William Joyce ne démordait pas : il y voyait l’occasion de rendre Alice sienne. Ainsi, alors que la demoiselle espérait revenir sur l’île pour des raisons inconnues, M. Joyce a joué des coudes pour l’obliger à rester auprès de lui. Ils vécurent ainsi pendant trois ans, engendrant deux enfants mais Alice ne survécut pas à cette mise en cage. Le 26 juillet 1665 : Alice Duroy fut enterrée dans les caveaux de Paris.»

Silencieux et immobile un temps, le violoniste se perdit dans ses pensées. Finalement, d’un geste mesuré, il replia la page et tendit l’enveloppe au Védin.
    « Puis-je encore vous êtes utile ? »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé] Jeu 17 Déc - 13:45
    « Sauf que je n’ai pas demandé à ce que vous ouvriez autre chose que votre propre bouche. »

    L’ouverture d’esprit ? Si l’on a déjà dû mal à convaincre un grand-père d’une chose, allez influencer les décisions d’un arbre plusieurs fois centenaires. Il avait de l’espoir, mais il reprit bien vite la lecture. Tant mieux pour lui. Après tout, un violoniste n’irait pas bien loin face à un vétéran de guerre.

    Quand il eut finit sa lecture, Ifaël demeurait interdit. Alice était donc morte ? Bien qu’il ne s’y attendait, il restait cet espoir irrationnel tant que la supposition n’était pas une certitude. Elle ne tiendra donc jamais sa douce promesse, condamnant le Védin à une attente sans fin ?

    « Non… Merci. A moins que vous ne sachiez remonter le temps, redonner vie aux morts, ou bien changer la réalité. »

    A la vitesse d’un vieillard las, il reprit l’enveloppe. Ses doigts crispés la froissèrent quelque peu avant qu’elle ne vienne se ranger dans l’une de ses poches. Tout ça était de la faute de ce William Joyce… Joyce… Ce nom lui rappelait quelque chose. N’était-ce pas le nom de Justice ? Elle serait donc la descendante de cet homme cupide ? Si lui n’était plus là, elle paiera pour son crime ! Mais elle est également de la famille d’Alice… Duquel des deux côtés se rapprochait-elle le plus ? Comment réagir la prochaine fois qu’il la verra ?

    Les caveaux de Paris. Peut-être devrait-il s’y rendre ? Se recueillir sur la dernière demeure de sa bien-aimée en espérant y trouver conseil et clairvoyance ? Non. Il risquerait de perdre Justice de vu. Ainsi que certains mythes survivants. Ifaël avait des affaires plus préoccupantes dont il devait se charger avant de pouvoir quitter cette île.

    Le commissariat était donc sa prochaine destination. Le violoniste n’était qu’un figurant dans son histoire. Enfin, pour le moment.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé] Jeu 17 Déc - 19:24
L’homme accusa le coup, un peu sonné par la fin de l’histoire. Sherlock chercha en ce Védin un indice quant au lien entre cette femme et lui. Pouvait-il l’avoir connu ? Potentiellement… Étant peut-être un descendant ? Il avait juste entendu parler de cette femme quelque part… Histoire ou invention ? Notre Sexire n’avait pas tous les éléments pour y croire. Si cela s’était passé ainsi, ses ancêtres étaient… candides ? Idiots ? C’est un peu facile quand même… Puis il imagina le trésor de stratégie crée par les Humains pour frapper la Terre entière d’un coup, en une journée, et tout cela, dans un secret absolu. À la fois les Mythes tombaient dans son estime alors que les Humains, eux, remontaient. Perdu dans ses réflexions un temps, il se surprit à voir le vieillard se recourber et s’avachir. Où était passé l’être dynamique et pressant d’il y a quelques minutes ? Ce Védin peut être d’une redoutable puissance, jamais on ne pourrait penser qu’il sache se redresser. La surprise est toujours un avantage. Comme quoi, l’habit ne fait pas le moine. Sa démarche lente et claudiquante fit de lui un fantôme qui s’effaçait dans la brume de Novembre.

Le cœur de notre sujet se pinça, la mort de quelqu’un de cher ? Une fin sur une histoire trépidante ? Un rêve qui s’estompe ? Un espoir brisé… ? Il comprenait terriblement bien ce sentiment… Il étira un rictus triste et s’en alla lui aussi, embrumé par ces histoires de sang et d’amour. Intrinsèquement touché, il voyait en cette femme brimée celle qu’il a laissée à son propre compte… malgré la belle journée, sa soirée fut morose et triste, à ressasser le passé…

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'enveloppe {Sherlock} [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas

L'enveloppe {Sherlock} [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-