AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Jeu 29 Oct - 21:49

Une nouvelle maison, un nouveau départ. C’est dans cette optique qu’Atérys a déménagé de son ancien logement pour venir s’installer au 222b. En déménageant, elle s’approche un peu plus du quartier Capien. Pourquoi a-t-elle voulu déménager ? Et bien parce qu’il y a peu, elle a eu confirmation de la présence de sa sœur jumelle sur l’ile. Elle a déménagé pour se rapprocher du potentiel lieu de résidence de sa sœur. Mais comme elle ne le connait pas, elle a décidé de chercher un petit appartement au coin des quartiers humains, Capien et Sexire, le dernier étant la pour l’amusement de la jeune Védin.
La voila donc au volant d’un petit camion en train d’arriver devant le bâtiment où se trouve le 222b. Après un créneau magnifique pour garer le véhicule devant l’entrée, Atérys commence à décharger ses affaires. Elle commence par ses gros meubles, qui consistent juste en une table, quelques chaises, une armoire et son grand lit fait sur-mesure, étant donné que ses pieds dépassent dans un lit normal. Le tout étant démonté, la jeune femme n’a besoin de personne pour le transporter. Par contre, elle va avoir quelques problèmes avec son matelas, son frigo, son immense télévision et son canapé. Pour ça elle devra trouver quelqu’un pour l’aider.
Elle continue ensuite avec ses consoles de jeu, objets importants pour Atérys et sa vaisselle ainsi que d’autres petits objets. La suite des ses affaires consistent en différents éléments de décoration. L’appartement étant assez grand, elle pourra tous les mettre, voire même en racheter de nouveaux. Les différents vêtements de la jeune Védin sont ensuite déchargés, suivi de ses dernières affaires, surement les plus dangereuses : ses armes.
Elle charge l’étui de son sniper sur son dos, pose l’étui de son pistolet sur un dernier carton, contenant quelques outils et des cartouches, et prends le tout avant de se diriger vers son appartement. Malheureusement, le pistolet, qui était juste posé, a glissé et est tombé dans l’escalier. Par chance, un jeune homme, qui semblait être un voisin de l’étage en dessous, l’a ramassé rapidement, avant qu’un quelconque enfant le prenne.
- Attention, c’est dangereux ces engins là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Mar 3 Nov - 18:50
    « - Je vous le répète : je l’ai trouvé et que j’étais en chemin pour le rendre… Dit-il un brin exaspéré.
    - Vous l’avez trouvé on ne sait où et vous l’avez utilisé songeant que ça pouvait être utile… C’est cela ?
    - Je l’ai trouvé près de la résidence de l’agent Joyce. Et oui, voyant la situation, je trouvais tout à fait intéressant de l’utiliser.
    - Près de chez Justice… ? Fit le policier perplexe. Soit, et vous n’avez pas trouvé "intéressant" de nous téléphoner de suite ?
    - Pourquoi donc ? Des gens l’ont fait pour moi. Répondit-il désinvolte.
    - Vous êtes inconscient ! Vous auriez dû commencer par ça au lieu de vous jeter à corps perdu dans cette affaire. Vous auriez pu perdre plus qu’une semaine d’hôpital !
    - Semaine qui finit après cet entretien donc soyez bref. »

Sherlock était irascible : il avait besoin de sortir de cet établissement, le plus vite possible. Il prenait la poussière, s’ennuyait, manquait de nicotine et, même s’il pouvait réguler son physique, il commençait réellement à mourir de faim… sexirienne bien sûr. À cause de l’hôpital, il ne pouvait se soigner par son pouvoir car les visites étaient obligatoires et contrôlées. Bien sûr qu’il s’aidera à aller un brin plus vite par la suite, sautera un bon nombre de rendez-vous déjà pris mais il se devait être discret tout de même. D’ailleurs, il était allongé dans son lit blanc et froid, un pansement sur l’épaule gauche et son avant-bras entièrement bandé. Il croisait les bras, bougeait beaucoup plus le droit que le gauche qu’il gardait soigneusement en écharpe. L’anglais avait sur lui caleçon, chaussettes et pantalon, le reste étant prohibé pour accéder à ses plaies… et il avait froid, renforçant son acidité.

TOC TOC !
Les agents et le blessé tournèrent la tête pour voir une infirmière rentrer dans la chambre. Elle avait des traits délicats, un petit nez retroussé, de beaux yeux bleus et une chevelure blonde regroupée en un chignon strict. Cependant, elle était petite et un peu en chair, juste de quoi avoir des formes voluptueuses. Comme à son habitude, elle se mit à rougir en croisant le regard glacé de notre mâle qui, au fur et à mesure que le temps s’écoulait, la voyait potentiellement comme un repas. Il était en manque et ses blessures aggravaient cet état. Le Sexire ne détacha pas son regard de la pauvre salariée, la rendant encore plus gênée et maladroite.
    « - Huhum ! Bon M.Rechel, sachez que cette affaire est close. Vous n’aurez normalement plus à vous frotter à la police.
    - Close ? Cependant je croyais qu’un dément se baladait encore librement dans l’île…
    - Close pour vous.
    - Et s’il cherchait à me retrouver ?
    - Il n’est plus armé, ça vous facilitera la tâche ! » Conclut l’agent avec un brin d’ironie.

Sherlock ne réprima pas un sourire moqueur. La police était là depuis une heure et demie et il les faisait tourner en bourrique depuis. Normal qu’ils finissent comme lui. Quand ils claquèrent la porte, le violoniste sauta de son lit et s’activa pour partir.
    « - Mr. Rechel ! Ne bougez pas ainsi, vous risquez d’ouvrir vos plaies !
    - Bonjour demoiselle Tania… » Murmura t-il chaudement…

Je vais vous passer les détails de la suite. Avec son charisme de Sexire et ses manières, il parvint à son but. Il avait réussit à lui faire promettre de ne rien dire, si ce n’est pour sa carrière qui pourrait être brutalement stoppée si quelqu’un savait. Une fois la besogne finie, il récupéra ses affaires avec rapidité et énergie, s’habilla avec l’aide de son énième conquête, la salua et partit. Avant cela, il toqua à sa chambre adjacente et rentra après avoir entendu un oui craintif.
    « - Ah M. Rechel ! Mon sauveur ! Quel courage ! Je ne pensais plus pouvoir vous voir. Ces policiers qui pensaient que c’était vous l’agresseur, je n’ai dit que la vérité et vous voilà en partance.
    - Je vous remercie monsieur…
    - Droy, Joseph Droy. » Ils se saluèrent d’une poignée de main entendue.

Les deux hommes se toisèrent puis le britannique posa sa veste (qu’on lui avait récupérée) sur une chaise et s’adossa avec nonchalance contre le mur en face de l’autre blessé. Ce manteau était neuf car Mlle Larsson lui avait volé l’ancien et il se devait de changer de porte et de barillet. Que de chose mise en parenthèse à cause de cet évènement.
    « - Écoutez M. Rechel, sans vous, je n’aurais certainement pas survécu, ou au moins, pas avec cette qualité. Je vous dois quelque chose et je ne suis pas un homme qui aime avoir une dette. Dites moi ce que je pourrais faire pour vous ?
    - Pourrais-je savoir de quel club parlait l’agresseur ?
    - Ah ! Je suis gérant du club de tir de Yasashi Koji. Je suis plusieurs fois champion en tir d’arme au poing. C’était mon loisir quand j’étais plus jeune et j’en ai fait mon métier…
    - Je voudrais savoir utiliser une arme.
    - Se sera dur et long !
    - Je suis un élève appliqué à ce qu’on rapporte.
    - Vous êtes sûr que je ne peux pas vous aider d’un autre moyen ?
    - Je vous assure que rien ne me ferai plus plaisir.
    - Alors considérez cette affaire conclue. Vous viendrez au club et vous aurez juste à vous présenter pour que je vous offre toutes vos séances.
    - Vous êtes bien aimable.
    - Cependant, ne revenez que quand votre bras sera remis, avant, ce n’est pas la peine. »

Ils échangèrent encore quelques banalités et après avoir noté l’adresse dans son portable, le brun partit enfin de cet établissement aseptique. Devinez ce qu’il fit en premier lieu ? Non ? Personne ? Allumer une cigarette pardi ! Ça fait près d’une semaine qu’il en rêvait. Home, sweet home ♫ Alors qu’il rentrait chez lui, il vit un énorme camion devant son immeuble. Vu l’avancée, il aurait plus dit un déménagement qu’un emménagement. Enfin, il le confirma avec les pas sur le tapis d’entré : les traces allées étaient bien plus imprimées que celle de sortie. Ne rêvant plus que de son violon et d’un bon café, il monta les marches rapidement mais un bruit de chute retint son attention. Un objet venait de dégringoler l’escalier : sans attendre, il le récupéra de son bras valide et fut étonné de ce qu’il tenait en main : un pistolet. Les attirait-il ? Puis vint une voix fluette d’un étage au dessus
    « À qui le dites-vous… » Murmura t-il.

Car oui, il avait reçu une balle dans l’épaule et un couteau dans le bras : son bras gauche était en écharpe et son manteau tenait parce qu’il était posé sur cette épaule. Il monta à l’étage pour rendre l’arme à sa propriétaire. Celle-ci était d’une grandeur surnaturelle, elle dépassait d’une tête notre Sexire alors que souvent, c’est lui qui regardait les gens de haut. De longs cheveux bruns, un visage harmonieux et un collier tout à fait remarquable : une Védin. Il lui tendit la crosse :
    « Je préfère qu’il soit entre les mains de ceux qui savent s’en servir. »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Mer 4 Nov - 22:42

Peu après avoir fait tomber son pistolet, la jeune Védin a rapidement posé les affaires qu’elle portait, ainsi que son sniper qu’elle porte sur son dos. Elle est ensuite retournée sur le palier, où elle a retrouvé un homme qui a ramassé le pistolet qui était tombé. Cet homme est plutôt beau gosse et est plus petit que la jeune Védin. En même temps, très peu de personnes sont plus grandes que la femme-lierre. L’homme était en train de se griller une cigarette et de sa main valide, il a tendu l’arme tombée à Atérys.

- Je préfère qu’il soit entre les mains de ceux qui savent s’en servir.

La jeune Védin a saisit l’arme et l’a rangée dans son étui avant de remercier le jeune et bel homme.

- Merci beaucoup, je préfère que ce soit une personne responsable qui le ramasse, au lieu qu’un enfant le prenne. Même s’il n’est pas chargé évidemment.

Atérys a ensuite tendu sa main droite vers l’homme avant de se présenter à lui.

- Moi c’est Atérys Von Markov, je suis en train d’emménager ici, au 222b, comme vous avez dû vous en douter en voyant le camion de déménagement devant l’entrée de l’immeuble. Je suppose que vous êtes un de mes voisins… Laisses-moi deviner, le voisin de palier ? C’est le seul que j’ai pas vu, avec le voisin du dessous, mais la prof en bas a dit qu’il était pas rentré depuis une semaine.

Tout en parlant, la jeune Védin ne pouvait s’empêcher de regarder le beau visage de l’homme mais sont regard s’est pourtant vite fixé sur le bras qu’il portait en écharpe.

- Je vous aurais bien demandé de m’assister pour porter mes dernières affaires qui sont les plus lourdes et volumineuses mais étant donné votre état, je vais plutôt m’abstenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Jeu 5 Nov - 13:57
Il est évident qu’il est préférable de laisser son arme à une personne équilibrée et responsable. Les enfants ne comprennent pas l’étendue de la chose, les adolescents ne l’utiliseraient que pour leurs buts propres sans faire attention à la portée de leurs gestes et parfois, y’a des adultes déments… N’est-il pas Sherlock ? Comment va ton épaule ? L’anglais accepta la remarque avec un sourire en coin : elle signait un esprit censé et pratique. La Védin récupéra son bien, le rangea et présenta une main : ils se saluèrent. La jeune femme se présenta et commença se lança dans l’explication de sa situation. Elle emménageait, et demandait qui était l’homme en face de lui, et nota son handicap sporadique.

Le violoniste sourit lorsqu’elle se lança dans les déductions. À la fin de ses paroles ne put s’empêcher :
    « Vous avez un bon sens d’observation et vous savez retenir de bonnes informations, mais vous faites des raccourcis délétères. Si vous, et l’institutrice du palier d’en dessous, savez que le voisin du dessous est absent depuis 1 semaine et que vous voyez débarquer quelqu’un avec un bras en écharpe, cela devrait vous faire tilt. Un bras en écharpe est un signe d’une affliction sévère au niveau du membre supérieur et souvent nécessite une hospitalisation ou des recherches approfondies. Je suis Sherlock Rechel, le voisin du dessous, le 221b. Et contrairement à ce que vous pensez, j’ai assez de force en moi pour vous aider et cela, même avec un bras en moins. »

Il est vrai qu’en sortant de l’hôpital, il ressentait en lui une énergie considérable, comme s’il l’avait accumulé pendant son séjour. Il ne voulait pas rester au fond de son canapé à boire un café, non. Et comme il est interdit de violon pendant un certain temps, autant passer son temps autrement.
    « Cependant, j’ai besoin de passer à mon appartement. Je vous rejoins. »

Lorsqu’il descendait, il retira son manteau avec élégance et dévoila ses vêtements classieux mais amochés de la bataille :
    « Bon Dieu ! M. Rechel ! Vous saignez ! »

Mme Lulaby était sur le palier car elle avait entendu la voix grave de son voisin et était sorti pour avoir des nouvelles : une brave femme cette Marie-Rose. Perplexe, Sherlock regarda son bandage et ne comprit qu’en voyant sa chemise : elle était encore pleine de sang. Bah quoi ? Y’avait personne pour lui apporter des vêtements propres ! Il a vraiment passé une semaine seul dans cette chambre aussi silencieuse qu’impersonnelle. Mais allez savoir pourquoi, il avait oublié son état vestimentaire pitoyable.
    « - Non non Mme Lulaby, je vais bien. Je rentre me changer.
    - Mais dans vous vous êtes fourré ?! Regardez-vous mon garçon ! J’appelle l’hôpital !
    - Je ne crois pas non. Je ressors de l’hôpital, je suis là pour retirer ces guenilles.
    - Et ce qu’il vous est arrivé ?
    - Une bagatelle.
    - Huhum… Songez à changer votre porte, j’en ai plus qu’assez de surveiller le corridor. Dit-elle avec un air perplexe.
    - Je ne vous ai jamais demandé de le faire.
    - Remercier les gens est réellement hors de votre portée ! »

Et elle claqua la porte. Désinvolte, l’anglais rentra dans son appartement sans utiliser ses clefs : plus besoin depuis que Mlle Larsson lui avait refait ses gongs. Il balança négligemment son manteau et son écharpe sur son canapé et se dirigea vers sa chambre et plus précisément, son armoire. De là, il choisit un autre costard, une nouvelle chemise et un pantalon neuf. Il gronda plus d’une fois pour enfiler ses manches gauches mais il y parvint non sans mal. Puis passa dans la salle de bain pour faire un état des lieux de son corps : il n’y avait rien à changer. Sur le chemin du retour, il s’étira de tout son long, détendu d’être revenu dans ses petites routines. Ainsi, il alla dans le hall d’entrée et attendit la jeune femme pour les instructions.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Lun 9 Nov - 21:00

Après avoir fait remarquer à la jeune Védin que l’homme sexy habite en vrai en dessous d’elle, et non sur le même palier, il lui a proposé de l’aider. Malgré son handicap, il indique qu’il lui reste quand même assez de force pour l’assister pour monter les derniers meubles, même si ce sont les plus encombrants. Il a ensuite indiqué qu’il devait d’abord aller à son appartement avant de donner son aide.

Pendant que Sherlock est parti dans son appartement, Atérys en a profité pour ranger ses armes qu’elle avait juste posé sur le plan de travail de la cuisine, le temps de retourner chercher le pistolet qui était tombé dans les mains de l’homme. Elle a aussi rangé quelques cartons qui trainaient, en vue de l’arrivée des gros meubles. L’escalier est heureusement assez large pour éviter la venue d’un chariot élévateur pour passer les meubles par la fenêtre.

Après quelques minutes de rangement, la jeune Védin retourne au camion afin de préparer le prochain meuble. En passant, sur le palier, elle retrouve son beau voisin et l’invite à la suivre au camion. Elle a aussi remarqué que la serrure de la porte de Sherlock était défoncée. Elle ne l’avait pas vu plus tôt car la porte était fermée avant le retour de l’homme. De plus, sa voisine la maitresse, surveillait le lieu et parlait avec Atérys, ce qui fait qu’elle ne faisait pas attention à la porte.

- Je viens d’y penser mais c’est dommage que cette rue ne s’appelle pas Baker Street, ça aurait été plus cocasse… Aller on finit rapidement de déménager les derniers meubles si tu le veut bien, je dois rendre le camion incessamment sous peu.

Atérys monte ensuite a l’arrière du camion avant d’en ressortir son canapé et de le mettre sur le haillon de levage et de le descendre.

- Tu préfère le haut ou le bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Mar 10 Nov - 13:37
Baker street… Le jeune homme ne pu s’empêcher de lever les yeux au ciel. Malgré un siècle écoulé, cette figure littéraire n’était toujours pas passée de mode, espérons que dans un siècle encore, il aura la paix avec ces blagues qui n’en sont pas. Cependant, il suivit la femme qui lui avait demandé de l’aide. En voyant avec plus de précision ce qu’elle avait ramené, il leva un sourcil perplexe : n’avait-il pas été un peu trop présomptueux quant à ses capacités ? Ravalant ses inquiétudes et prenant le pari, il se mit à la tâche.
    « Tant que je peux bien le manipuler, cela m’est égal. »

Il n’y a rien de plus important que les prises dans ce genre de travail. Surtout lui qui est actuellement manchot ! Le canapé passa sans trop de souci, puis les autres meubles vinrent. Parfois, quelques pans étaient compliqués lors des virages de la cage d’escalier, devant lever au plus haut les objets, d’autres étaient réellement lourds pour lui, surtout qu’il était tout de même affaibli par son passage à l’hôpital. Rester dans un lit pendant des heures avait le don de le rendre fou. Déjà chez lui, il n'aime pas l'inactivité alors imaginez quand on l'oblige. Déjà, il ne reçoit d'ordre de personne et secondo, il était en manque constant de nicotine, le rendant encore plus insupportable. Je pense qu'un grand nombre d'employés sont heureux de l'avoir vu partir. Bon revenons sur le déménagement et ses difficultés. Par inadvertance, dans des mouvements réflexes, il mobilisait son épaule et cela le faisait grincer. N’oubliez pas la fissure qu’il a à cause du couteau. Pour éviter qu’elle devienne une réelle fracture, il vaut mieux ne rien porter… S’ils discutaient pendant leur buisines, c’était de routine ou du superficiel.

L’effort brutal qu’il s’imposait le faisait transpirer et quand il pu, il retira son veston et retroussa ses manches pour être plus à l’aise, montrant alors l’étendu de son bandage. Alors qu’il descendait une énième fois les escaliers, il passa une main résignée dans ses cheveux, il se sentait faiblir mais c’était le dernier… Et peut être le plus monstrueux. Il se posa devant le camion, la main sur sa hanche, la respiration activée et regarda sa voisine :
    « Au dernier maintenant… Quelles sont les instructions ?»

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Sam 14 Nov - 23:32

Avec l’aide de son nouveau voisin, la jeune Védin a pu monter puis installer son canapé dans son appartement. Ce canapé a été suivi de d’autres meubles dont notamment son bureau qui lui sert pour ses armes, son immense télévision ainsi que quelques placards. Certains d’entre eux passaient tout juste dans la cage d’escalier de l’immeuble, d’autres étaient plus lourds que les autres comme le four.

Le nouveau voisin d’Atérys a même profité d’un moment ou le duo redescendait pour rentrer à son appartement. Il en est ressorti peu de temps après, avec une épaisseur de vêtement en moins, révélant à la jeune Védin son corps de Sexire qui ne laisserait pas une femme indifférente. Après son retour, il était prêt pour la suite du déménagement. Il restait entre-autres le plus imposant des meubles, le plus lourd, le plus encombrant, et même le plus tout : le frigo d’Atérys.

C’est un bon gros frigo, de type américain. D’une grande taille, d’une grande capacité, il pèse surtout son poids. On arrive quand même à le transporter à deux mais avec deux personnes qui ont tous leurs bras et qui ne sont pas infirme d’une quelconque manière. Or, dans le cas présent, Sherlock a un bras en moins. S’ils y arrivent, la jeune Védin va devoir payer un coup à son voisin, à moins qu’il ne préfère un massage du bras ou un coup de pommade dessus. Il est déjà en vrac, il ne faudrait pas non plus l’abimer encore plus.

- Au dernier maintenant… quelles sont les instructions ?

- Et bien, comme d’habitude on garde le meilleur pour la fin. Il ne reste que mon ’’petit’’ frigo. Le dernier meuble et surement le plus lourd et le plus encombrant. Si on arrive à l’emmener, je ne saurais comment te remercier… Aller je te laisse aller en haut et moi en bas, tu devrais moins peiner. Si jamais il y a un problème, tu me le dit et on demandera un peu d’aide à la voisine du 221a.

La jeune Védin se positionne en dessous de son frigo et commence à se diriger vers l’entrée de l’immeuble, puis vers son escalier. Le dernier meuble, la dernière montée. Reste plus qu’a voir si Sherlock arrivera à tenir jusqu’au bout. Si c’est le cas, il aura surement le droit à un petit massage de la part d’Atérys pour soulager son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Mar 17 Nov - 0:47
Pouffa de rire en entendant la Védin parler de l’institutrice : c’était à peine si elle arrivait à soulever une feuille de papier ! Rien que pour ça, il ne voulait pas flancher. Et puis, il était chaud là. La force n’est qu’une question de volonté. Cependant, il laissa effectivement la pire place à la demoiselle : malgré ses codes de gentleman, il ne pouvait pas abuser. En voyant la bête, il comprit qu’il avait bien fait de ravaler sa fierté. L’anglais se motiva et ils se mirent au boulot. Ses muscles se bandèrent, son corps s’activait et on lisait dans ses yeux de la concentration et surtout de la détermination. Le palier passa facilement, cependant dans les escaliers il commença à trembler. Sa main était moite et le frigo n’offrait pas beaucoup de prise…
    « Bon dieu ! M. Rechel ! Vous êtes inconscient ! »

La voix de Marie-Rose le déconcentra alors qu’il tentait de montrer les dernières marches. Le frigo alors lui glissa des doigts. D’un réflexe naturel, il détendit son bras gauche pour rattraper le meuble : il gronda.
    « - Vous êtes blessé et vous montez des meubles ! N’avez-vous pas honte demoiselle d’abuser de vos charmes pour endoctriner un handicapé ! Vous…
    - Taisez-vous Mme Lulaby, je n’ai nullement besoin de vos palabres ! » Dit-il sur un ton sec et désagréable.

La colère et la douleur tractèrent le frigidaire jusqu’à la cuisine où il posa le monstre sur le sol. Doucement sa chemise se colora… mais il ne fit pas une remarque sur son bras. À partir du moment où il avait pu utiliser son autre membre supérieur, la charge était bien plus manipulable et facile. Malgré tout, il avait de la force et sa voisine l’avait blessé dans son amour propre. Sans demander son reste, il retira sa chemise pour accéder à son épaule, alla dans la salle de bain (où ils avaient déposé d’autres chose auparavant) et regarda par le miroir. Un point de suture avait sauté.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Mer 25 Nov - 20:01

Atérys entend un rire venant de son nouveau voisin, surement qu’il se moquait de l’autre voisine. De plus lors de l’ascension de l’escalier, la jeune Védin entend à nouveau Sherlock qui, cette fois-ci criait contre la voisine institutrice car elle avait fait une remarque. Remarque justifiée car, lorsque le frigo à enfin été posé à sa place, une couleur rougeâtre a commence à teindre sa chemise. Avant qu’Atérys parle pour lui demander ce qui ne va pas, le bel homme est partit en direction de la salle de bain de l’appartement.

La jeune Védin poussa le frigo jusque dans son emplacement avant de rejoindre la salle de bain ou elle retrouva Sherlock, sans sa chemise, pour le plus grand plaisir d’Atérys. Pourtant le bel homme est en sang. Au niveau de son bras, un point de suture a sauté et le sang macule le bras du nouveau voisin.

- Qu’est ce qu’il t’arrive Sherlock ? Tu a besoin d’aide, tu es couvert de sang…

Sans même attendre la réponse de son nouveau voisin, la jeune Védin sort de la salle de bains et retourne dans son salon où sont entassés ses cartons. Elle se met alors à chercher un colis monté précédemment où il est noté ’’salle de bain’’ dessus. Au bout de quelques instants, elle arrive à le trouver en dessous du carton de sa console de jeux. Après avoir enlevé ce carton, la femme-arbre ouvre celui du dessous et en sort quelques serviettes douces et du désinfectant. Elle retourne ensuite dans la salle de bain et retrouve Sherlock.

- Laisses-moi te désinfecter la blessure. On ira chez le médecin pour recoudre après. A moins que tu préfère me laisser recoudre mais je ne suis pas aussi compétente que le docteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Lun 7 Déc - 22:54
La demoiselle semblait un peu perdue, paniquée par ces quelques centilitres. Sherlock ne perdait pas la face et regardait, tâtait même sa plaie. Un ou deux points en plus et puis basta. La cicatrice avait déjà bien pris et lui-même avait bossé pour que ça se soigne plus rapidement. Cependant, cette balle dans le trapèze était vraiment très contraignante… Si seulement il n’avait pas été arrêté par la police, il n’en serait pas là… Puis la Védin revint auprès de lui avec du désinfectant et des serviettes. Puis elle lui proposa des soins. Il se retourna avec un air condescendant :
    « Un médecin ? Pourquoi donc ? »

Un léger sourire en coin retroussait ses lèvres et il remit la chemise. L’Anglais récupéra son veston et se dirigea vers la sortie :
    « J’ai été heureux de vous aider. Bonne journée à vous Mademoiselle Von Markov. »

Et il fila à travers les escaliers. Pour ne pas donner raison à sa voisine de palier, le violoniste mit sa veste sur son épaule gauche pour cacher la plaie. Heureusement pour lui, la vieille dame n’était pas là et il entra dans son appartement en poussant juste la porte. Dans sa petite salle de bain, il sortit sa vieille mallette de médecin avec des fils de sutures, de l’antiseptique et tout ce que les gens du métier ont besoin lors de ces petits bobos. Il passa la séquence anesthésiant : pas besoin, et s’attaqua directement aux quelques points. Malgré les années, il n’avait pas perdu le coup de main. Et ouais, il est docteur, c’est très utile parfois.

Bien que s’opérer soi-même se soit pas forcément ce qu’il y a de plus facile, il s’exécuta juste plus lentement qu’à l’accoutumé. Quels étaient ses derniers points..? En fouillant dans sa mémoire, il retrouva le petit visage rond d’un enfant qui criait à gorge déployée. Sa mère, paniquée, était venue chez lui qui était entrain de consulter un des voisins. Le petit fut rassuré par son ton bien plus doux de l’époque et par la présence de sa mère. Les points se passèrent parfaitement bien et le sourire du gamin était resté dans le cœur de notre héros. La médecine parfois lui manquait… Cette ancienne vie lui manquait… Elle lui manquait… Il finissait de bander son épaule et jeta sa chemise dans la corbeille de sale. Baillant, il alla dans sa chambre pour mettre son peignoir autour de ses épaules. Ses pas s’arrêtèrent devant son canapé et il se lova dedans en lisant sur son téléphone les dernières nouveautés.

Home, sweet home ♫

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé} Ven 11 Déc - 23:19

- Un médecin ? Pourquoi donc ?

Il ne se rend même pas compte qu’il a besoin d’un médecin pour le recoudre la plaie, soit il est débile, soit il est lui-même médecin. La jeune Védin, connaissant tout juste son voisin, préfère choisir la seconde pensée car elle n’émet pas d’opinion sans être totalement sûre de la stupidité de quelqu’un. Dans tout les cas, sans même utiliser un quelconque matériel de soin, il remet sa chemise qui est couverte de sang au niveau de l’épaule droite. Il se saisit ensuite de son veston qu’il avait ôté précédemment pour aider la femme-lierre à monter ses meubles dans son appartement avant de s’apprêter à quitter le logement d’Atérys pour retourner chez lui, un étage plus bas

- J’ai été heureux de vous aider. Bonne journée à vous Mademoiselle Von Markov.

- C’est à moi de te remercier de ton aide Sherlock. Et appelles-moi Atérys… Mais t’es sure que tu ne veux pas ?

Elle dit la dernière phrase en désignant sa boite de premiers secours. Elle a pour unique réponse… Bah rien en fait ! En effet le déménageur de l’extrême était déjà en train de descendre l’escalier pour retourner chez lui. La jeune Védin a alors reposé sa boite sur le comptoir et a commencé à installer ses meubles à leur place car pour le moment c’était un enchevêtrement de bazar et la circulation était assez difficile. Grâce à la complicité du bel homme, les principaux gros meubles étaient à présent dans l'appartement et déjà quasiment à leur place.

Voyant alors le temps défiler, Atérys se rendit compte qu’il était déjà temps pour elle de rendre le camion de déménagement au loueur. De plus, le loueur était assez loin vu que le magasin était installé près de l’Exilé, là ou arrivent les bateaux. Elle y a donc rapporté le camion juste à temps alors que la nuit commençait déjà à recouvrir le ciel de son voile noir. En revenant, à pied, du magasin et sentant une légère faim arriver, elle s’arrêta dans un petit restaurant japonais pour manger un bol d’unaju avec quelques sushis. En rentrant chez elle, Atérys passa devant la porte défoncée de son voisin déménageur et y glissa une oreille indiscrète. N’entendant aucun bruit suspect, elle pensa qu’il s’était soigné d’une manière ou d’une autre et qu’il s’était endormi. Il était d’ailleurs temps pour la femme-lierre de faire de même, la journée l’ayant bien épuisée. Son lit étant encore à l’état de planche de bois, elle se changea et se glissa sous une couette, au milieu des cartons avant de s’endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé}
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue au 222b [feat. Sherlock Rechel] {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Annabella V. Lerenard feat Bella Thorne (Terminé)
» (X) Drague la si tu peux-feat Alma Rodriguez [Terminé]
» Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji :: Habitations-