AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Piège à touristes [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Piège à touristes [Terminé] Lun 23 Nov - 23:49

Amber avait installé sa bijouterie dans la Forge, le long de la piste pour touristes qui pénétrait dans la montagne.
La gemma avait veillé à choisir un emplacement plutôt accessible pour les visiteurs plutôt que de se limiter au cœur du quartier. La stratégie serait-elle payante?

La journée venait de commencer et la gemma sortit de sa boutique pour y retourner sa pancarte "OUVERT 9h00 - 12h00 / 13h30 - 18h30".
Sur l'enseigne de la boutique l'on pouvait y lire: "Cave Orsnienne", l'oracle des gemmes." depuis 1790.

L'entrée pour y pénétrer était légèrement incurvée et en granite rose mais sans gravure particulière. Par l'embrasure de la porte, l'on pouvait discerner une petite lampe orangée brillant chaleureusement et éclairant une vitrine garnie de fins colliers d'or, invitant le passant à s'arrêter quelques instants.

Il n'y avait pas encore eu d’arrivée de cars à touristes mais la gemma espérait que pour son troisième jour elle aurait un peu plus de monde que la semaine passée.
Elle avait à ce moment là, la moitié de sa boutique encombrée de cartons en tous genres mais à cette heure, la jeune femme venait enfin de terminer son rangement et installer ses vitrines.

"Allez ma grande, nous aurons peut-être quelqu'un de fortuné pour nous acheter une belle pièce. Ce n'est pas comme si je vendais cette camelote du marché portuaire, raaah!
J'espère qu'ils sauront au moins faire la différence!
"

Amber retourna à l'intérieure du magasin sans appréhension particulière et s'arrêta derrière son comptoir.
La salle était dans la quarantaine de mètre carrée et une fois l'entrée et la lampe dépassaient, il y avait sur la droite une double vitrine avec trois colliers d'or dans chacune.
Dans la première les bijoux semblaient très épurés, se contentant de représenter une grue, un scorpion et un crabe.
Pour la seconde, l'on pouvait y voir quelques petites gemmes finement sculptées et agrémentant ce qui semblaient être des pendentifs.
Sur la gauche de la pièce se trouvait le comptoir avec là encore divers petits colliers d'argent et derrière celui-ci la porte de la réserve mais close pour le moment.
La gemma s'accouda au comptoir, tapotant sur le bois d'un air rêveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Mar 24 Nov - 17:32
Gwihir aimait bien se balader dans le quartier des Gemma même si elle en connaissait surtout la Grande Bibliothèque. Pour une fanatique de la lecture et de la connaissance, ce haut lieu de savoir était incontournable. Et vu la proximité entre le quartier Capien et le quartier Gemma, il n’était pas rare qu’elle aille y faire un tour de temps en temps. Elle appréciait aussi l’architecture du lieu, massive sans être étouffante, impressionnante sans être tape-à-l’œil. Et il y avait beaucoup moins de touristes, ce qui signifiait aussi beaucoup moins de bruit, moins de stress. Après tout, les touristes n’aiment pas trop s’enfermer dans des lieux de lectures et préfèrent courir les quartiers plus vivants. Alors qu’elle s’en revenait d’une de ces ballades pour papivores, elle décida de faire un petit crochet par le coin de la Forge. On racontait dans certains cercles qu’ici vivaient des artisans qui avaient maitrisé leur art. Même le représentant des Gemma à l’Exilée ne pouvait s’empêcher de pérorer sur la qualité de ses artisans. Alors avec un peu trop de temps libre, elle s’engagea pour voir de ses yeux ce qu’ils proposaient.

« Hum… Au moins, ce n’est pas trop un souk, ce quartier… Mhmm… Z’ont de bien jolies échoppes. Ha ça oui. Oh. »


Elle avait eu le regard attiré par un set de collier et de boucles d’oreilles appariées, en or fin et portant de petites gemmes taillées avec minutie. Des reflets profonds dans les gemmes semi-précieuses, visiblement du disthène, aux éclats bleus marines intense.


Les yeux de la Capienne avaient été captivés par le petit groupe de bijoux et par curiosité, elle jeta un coup d’œil à l’intérieur de l’établissement. Mais ce dernier semblait vide de clients. Est-ce que l’ouverture du magasin aurait pris par surprise les clients et ces derniers n'allaient tarder à arriver ? Peut-être que la jeune Princesse serait la première cliente. Ou bien est-ce que cette porte d’entrée n’aurait pas dû être ouverte et que les autres clients potentiels se seraient faits refouler ? Pourtant la plaque semble annoncer le contraire. Dans le doute, elle fait un petit pas en direction du comptoir et tente de héler l’employée visible.

« Pardonnez-moi ? Êtes-vous ouvert ? Ou bien préféreriez-vous que je repasse plus tard ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Mar 24 Nov - 20:10
Accoudée à son comptoir, Amber semblait d'une immobilité de pierre. Son regard fixait les vitrines opposées de l'autre côté de la pièce mais son esprit errait dans la mer de ses pensées lorsqu'elle entendit la question de Gwihir. La gemma mit quelques secondes à sortir de ses rêveries et se tourna vers un de ses premiers clients.
D'un sourire commercial et un peu confus elle demanda:

"La porte comme la bijouterie sont ouvertes, bienvenue dans la Cave Orsnienne, oracle des gemmes depuis 1790. Quelques bijoux présentés ici vous plaisent?"

Elle se redressa, observant rapidement la demoiselle pour essayer d'en juger son porte-monnaie d'après sa tenue vestimentaire.

"Une touriste? Bon, je n'aurais sans doute pas besoin de sortir de belles œuvres. Enfin elle porte une tenue plutôt atypique... une comédienne?" pensa-t-elle.
"Je dispose d'un miroir si l'un d'eux vous intéresse, vous pouvez me mener à celui aiguisant votre curiosité pour que je vous en dise plus."

La gemma reprit contenance avant de trop s'emporter, ce n'était pas le moment de faire peur à sa seule cliente du moment!

"A moins que vous n'ayez quelques trésors familiaux à restaurer?
La boutique fait aussi dans l'entretien et la création d’œuvres d'art en tout genre.
Un collier d'argent serties d'une Chrysobéryl étoilée vous irait à ravir."


De sa main gauche elle désigna les colliers opéra exposés sur la vitrine près du comptoir.
Amber rejoignit la vitre et sa cliente pour en sortir la pièce en question. Il s'agissait d'une assez grande chaine d'argent avec plusieurs petites gravures sur chaque maille. Le cœur du bijou formait une demi-sphère légèrement irisée où l'on pouvait voir serti la gemme qui renvoyait de légers reflets olive.


Pendant que sa cliente observait la pierre, la gemma demeurait silencieuse. Elle semblait presque retournée dans ses pensées tant elle observait la concordance de couleurs entre le teint de Gwihir et celui du bijou puis sur celle de ses yeux .
Le sourire figé d'Amber se crispa légèrement mais elle le maintenu.

"Êtes-vous intéressée? Peut-être que quelque chose avec plus de prestance vous conviendra mieux? Une émeraude?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Mer 25 Nov - 13:04
Ainsi la boutique était ouverte. La Capienne serait-elle la première cliente ? Amusant, mais au moins ce serait l’occasion d’admirer les créations de la boutique sans l’ambiance étouffante d’un commerce pris d’assaut par des matrones en manque de souvenirs à ramener. Et sans le risque de se faire bousculer sans cesse par des hommes dont la patience serait à bout. Une bonne chose, donc. Passant la porte, elle porta son regard sur les différents pendentifs et autres créations présentes dans les vitrines tout en parlant à la vendeuse amène.

« Quels bijoux me plaisent, oh, vous avez un tel choix que tous les nommer serait une gageure. Mais je suis plus là pour me faire étonner, pour voir si l’une ou l’autre des créations de vos artisans sauraient me faire tomber sous leur charme. Un chrysobéryl ? Ne serait-elle pas trop effacée sur moi, alors que je porte souvent du vert ? »


En effet, la jeune femme porte un ensemble travaillé dont la couleur dominante est le vert dans différentes teinte, à peine rehaussé de blanc cassé. Quelques froufrous finissent de donner à la petite robe une ambiance venue d’une autre époque, l’identifiant assez facilement comme l’une des « comédiennes » qui animent les quartiers à touristes. Elle porte déjà quelques bijoux, mais très sobres. A son majeur est passé un anneau sigillaire frappé d’un dragon ascendant. A son cou, une chaîne à petits anneaux retient un camée représentant le même animal mythique. Pas de boucles d’oreilles, par contre, d’ailleurs ces dernières ne sont pas percées, mais sa coupe de cheveux est tenue par une broche ouvragée portant une émeraude taillée en larme. Puis les yeux de la Princesse se posent sur un ouvrage de papier et de cuir avec un fermoir en métal ouvragé.

« Oh, je vois que vous vendez aussi des livres ? Je ne vois pas de titre… Quel est donc celui-ci ? A moins que ce soit un ouvrage vierge ? Oh, et faites-vous aussi des ouvre-lettres, en ivoire, par exemple ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Mer 25 Nov - 16:28
La gemma escorta sa cliente le long des vitrines tout en observant la camée d'un œil expert, semblant chercher dans ses souvenirs afin de voir si les motifs du joyau lui parlait.



"Une gageure? Allons, vous n'avez pas besoin de jouer votre rôle de comédienne en employant un langage soutenu dans les autres quartiers, je ne suis pas une touriste.
Enfin si je juge cela d'après votre tenue vestimentaire. Est-ce là une robe du 18° ou 19ème siècle? Je dois avouer que je ne m'y connais guère en vêtements de l'époque mais au vue des tons de couleurs, vous semblez apprécier le vert, raison pour laquelle je vous montrais ce collier.
Il est toujours possible de retirer la pierre de sa chasse afin que je vous monte une autre gemme si cela vous convient. Du quartz hématoïde, du spinelle ou même du grenat si vous aimez les couleurs plus chaudes. Il y a aussi du disthène ou du lapis-lazuli si vous préférez les beaux reflets bleutés."


Amber s'arrêta quelques instants, vérifiant qu'elle ne venait pas de perdre sa cliente dans ses explications. Elle prit ensuite de petites clés argentées dans une des poches de sa tenue et ouvrit le présentoir, en sortant le livre pour le poser devant Gwihir.

"Enfin pour ce livre, c'est un simple compendium décrivant les gemmes les plus courantes avec quelques images de celles-ci. Rien de particulier donc, il n'est pas vraiment là pour l'essayage. La chainette pour le porter ressemblerait plutôt à une chaine anti-vol pour vélo ce qui n'est pas très esthétique. Enfin s'il vous intéresse je peux bien vous laisser le feuilleter un petit peu, peut-être que vous verrez un type de pierres éveillant votre intérêt le temps que je vérifie si je dispose de l'objet dont vous parliez ci-tôt."

La gemma retourna derrière son comptoir et commença à ouvrir deux-trois tiroirs pour en vérifier le contenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Dans le lit de Shallia
Métier :: Fan de Shallia
Pouvoir :: Le puant en puissance
MessageSujet: Je m'incruste ♥ Ven 27 Nov - 0:00
« Allez Mireille, on bouge son gros train ! »

Leylans sautillait d'impatience, hurlant et riant en tapotant les épaules d'une vieille dame. Sa fabuleuse personne était l'animatrice, le pilier d'un groupe de personnes âgées ! En route pour la montagne, la plupart de ces dernières étaient si sourdes qu'elles avaient accepté sa présence bruyante sans ruminer. Depuis qu'il était tombé sur eux, Leylans les avaient forcé à marcher et marcher sans s'arrêter. Ils étaient passés par plein d'endroits. Mais à aucun moment Leylans n'avait reconnu quelque chose. C'est dire que niveau orientation, il était au même niveau qu'une gonzesse lambda. Par contre, ils s'étaient éclipsés d'un coin rempli de détestables bouquins. Ces machins cornés avaient condamné des milliers d'arbres pour être lus au grand max deux fois ! Sérieux, lire, ça n'a rien de bon : ça aplatit le fessier et ça te rend passif, sédentaire et pollueur ! Arrête ça, quoi. En tout cas, toutes les mamies qui l'accompagnaient étaient musclées et carrées, limite effrayantes. Il les analysa de la tête aux pieds, ses yeux tournant dans tous les sens. Minuscules avec des pectoraux à la place d'une poitrine avachie, il avait l'impression que si elles s'énervaient et lui mettaient un pain, il finirait dans un autre monde.
C'est pour ça qu'il se cassa bien vite de ce groupe de fous.

« J'vais quand même pas sympathiser avec toi Christian, enfin ! Ta mort n'est plus qu'à quelques pas : si je m'attachais à toi, ça me briserais à jamais. Allez, prends soin de ces gamines pleines de testostérone et dégage. »

Il se retourna d'un air satisfait du vieil homme (un homme, quel homme ?), et son intérêt se porta immédiatement sur une sorte de magasin. Celui-ci comportait des couleurs autres que la bleue morne qu'il se tapait depuis le début du voyage : du rose, du orange !
Il sprinta jusqu'au commerce, dégomma la pancarte de son pied nu et entra aussi furtivement qu'il le put. Il referma la porte aussi sec.

« Salut chérie ! Je suis rentré ♥ !! »

Il s'avança dans la pièce, un grand sourire aux lèvres, et balança son grand manteau au sol d'un geste théâtral. Il se retrouva juste devant une fine tâche verte. C'en était trop pour lui, trop de couleurs qui n'allaient pas ensemble avaient fusillé ses yeux malades. Il s'approcha le plus possible de cette masse informe, presque jusqu'à en frôler ses deux pierres de jade.

« Je m'appelle Leylans. Madame, j'espère que t'as pas prévu de rester dans cette tenue toute ta vie. Quoique, le ringard n'a pas d'âge. »

Il rit pendant dix secondes sans s'arrêter. Et sans savoir pourquoi. En frappant puissamment l'épaule de la gente dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Ven 27 Nov - 14:55
Pour le « Rat de bibliothèque »:
 

Pas besoin de parler de manière soutenue ? Quelle plaie. Voilà maintenant que les humains lui reprochent d'utiliser une langue avec habileté. Devrait-elle dire « Wesh, cousine » aussi ? Certes, on peut croire qu'elle joue un rôle, mais en lettrée assumée, ce n'est pour elle qu'une manière de vivre la beauté des langues. Un voleur peut être un tire-laine, un margoulin, un monte-en-l'air, un escroc, un aigrefin ou un pressureur ! Pourquoi ne pas vouloir user des mots, pourquoi ne pas vouloir en jouer, afin de manier les sens, les contre-sens et les sous-entendus ? C'est avec des idées pareilles que les français finissent par avoir « Putain ! » qui peut signifier autant la joie, le stress, l'encouragement, l'admiration, le charme que l'impolitesse la plus extrême. Triste époque que la nôtre où les hommes ne savent même plus utiliser leur propre langage. Bon, au moins la vendeuse connaissait son affaire, alors la Capienne se laissa emporter dans la démonstration et répondit poliment. Et de manière pas soutenue.

« Oh, non non, cette robe est plus typée "Belle Époque", vous savez. Le 19ème siècle était le royaume des baleines. Armatures en acier, pas des animaux, bien sûr. En effet, j'aime le vert dans toutes ses teintes. Même si je dois reconnaitre que vous avez là de beaux spécimens de spinelle. Je vois que vous en avez aussi en orange ? Je pensais que seules les spinelles rouges, bleues et violettes étaient utilisées en joaillerie ! Oh, et ce grenat, intense, est ravissant ! »


Mais ses yeux continuent de se balader, de gauche et de droite, sans jamais trop se fixer sur une création en particulier. Si certaines semblent lui plaire, aucune n'arrive à véritablement capter son attention et lui donner envie de l'acheter. A part le livre, visiblement. Après tout, elle ne peut pas tellement cacher sa passion des écrits, quels qu'ils soient.

« Oh, ça n'aurait pas été pour le porter en pendentif, voyons. Non, uniquement pour le compulser et le lire, à moitié par consumérisme impulsif de papivore. N'est-il pas à vendre ? »


Le temps que la vendeuse regarde dans ses tiroirs si elle possédait une création se rapprochant de ce que cherchait la Capienne, cette dernière continuait de tourner dans l'échoppe. Après tout, elle était entrée sur une impulsion et n'avait besoin de rien en particulier. Des bijoux, elle en a déjà plusieurs, et peu sont portés régulièrement, alors son intérêt se porte naturellement sur des objets courants et utilitaires dans sa vie. Livres, ouvres-lettres, objets ouvragés. Vu que l'artisane n'a pas nié de suite, elle pense bien qu'elle doit en avoir et se réjouis de découvrir les œuvres crées par des mains capables de tailler les gemmes avec autant de précision. Ah. Le silence, le calme, elle aimait cette ambiance, mais cette dernière n'allait pas durer.

Voilà que d'un coup un tourbillon de rire vient débarquer dans le magasin. Soit, elle n'avait pas réservé la place, normal. Mais que ce dernier vienne l'insulter quant à son habillement, et lui mettre des tapes dans l'épaule comme à un compagnon de chambrée, ça ne lui plaisait pas du tout. Mais pas du tout ! Avec le sourire le plus faux qu'elle ai pu faire, avec la voix la plus mielleuse et pourtant chargée d'une impression de menace imminente, elle fit face à l'impudent. De sa main gauche, elle se saisi du garçon, par dessus le trapèze, ses doigts sur l'homoplate alors que le pouce serrait juste sous la clavicule. Elle serrait fort, volontairement, à moitié par rage, à moitié pour soumettre par la force. Elle n'y mettait pas toute sa force, mais suffisamment pour faire grimacer l'enfant lui faisant face.

Utilisation de technique:
 

« Pardonnez-moi, petit effronté ! Mais nous n'avons pas gardé les pourceaux ensemble ! À moins que vous n'ayez été dans le boiton et que je ne vous ai pas reconnu. Que votre claque-merde ne s'adresse pas à moi avec cette familiarité, gardez la pour votre auge, ça vaudra mieux ! Apprenez à vous adresser aux humains avant de vouloir vous émanciper de votre fange ! »


Puis, sans attendre sa réponse, elle le relâche, non sans avoir mis une petite impulsion dans son mouvement pour le repousser en arrière. Sans prêter plus d'attention à cet homme irrespectueux, elle se retourne face à la tenancière. Visiblement, tout son plaisir d'être ici s'était évaporé, comme son envie de faire du lèche vitrine. Et elle n'était ni sourdre, et avait bien entendu les propos de l'homme. Il était "rentré", auprès de sa "chérie". Très bien. Non seulement ces humains ne savent pas parler, mais en plus, ils ne savent pas se tenir. C'est peut-être là la raison du manque d'affluence dans l'échoppe.

« Mademoiselle, ne vous donnez plus la peine de chercher. Je pense que je vais vous laisser avec votre compagnon. Ou époux. En tout cas... Apprenez lui qu'une certaine politesse avec la clientèle serait attendue lorsqu'il s'adresse à elle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Ven 27 Nov - 15:54
"Eh bien je pourrai vous en céder un exemplaire en effet, surtout si vous aimez la lecture. En général les gens ne s'attardent que sur les images en oubliant le reste. Fort dommage... Ah! Je l'ai trouvé!"

*Amber avait finit par sortir de son écrin l'ouvre-lettres qu’elle cherchait parmi les différents articles contenus dans le tiroir. Une belle pièce d'ivoire agrémentée d'un petit disthène qu'elle dévoila à son interlocutrice lorsque l'être étrange fit irruption dans la pièce à ce moment-là. Le sourire commercial de la gemma disparu, remplacé par un froncement de sourcils irrités.*

"Tiens donc, je ne pense pas qu'il y ait marqué "refuge pour vanupieds" sur la pancarte que vous venez d'expulser avec tant d'amabilité. De plus vous insultez mes clients et vous montrez aussi familier avec, vous savez faire vos entrées, tss! Ceci est une boutique, non une foire. Il vous faut aller sur le port pour celle-ci."

*Elle tapota le plat de sa main gauche avec l'ouvre-lettres en fixant l'homme.
Sa boutique venait d'ouvrir depuis peu, ce n'était pas la saison pour elle de perdre des clients potentiels. Amber se doutait qu'elle pouvait avoir des difficultés avec quelques clients difficiles mais après tout, elle avait toujours pu compter sur sa force de gemma pour l'en sortir. Devait-elle jouer l'intimidation en lui faisant peur grâce à sa hache? Hmm, elle était derrière le comptoir, ce serait très facile mais peu orthodoxe comme manière de dialoguer, surtout que la jeune femme semblait sur le point de quitter les lieux par manque de manière, ne lui donnons pas raison...
Elle avait encore le coupe-papiers en main après tout...
Contrariée, elle s'adressa ensuite à cette capienne assez excédée pour en venir à une certaine poigne. Enfin bon, ce n'est pas comme si Leylans l'avait cherché en la frappant...*

"Je vous prie de rester mademoiselle, cet inconnu n'a rien à faire ici, il n'a même pas l'air d'être un client.
Ce touriste..." marmonna-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Dans le lit de Shallia
Métier :: Fan de Shallia
Pouvoir :: Le puant en puissance
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Sam 28 Nov - 19:02
Leylans était tombé bien vite face à la tâche verte : ah la pédale ! Il avait vu tous les Harry Potter et il en était venu à la conclusion que Vous-Savez-Qui avait encore ressuscité. Bordel, Harry, t'as foutu quoi ? Voldy n'avait donc pas sept horcruxes restants : il en avait huit, le bouseux.

« Bordel de chierie, ça fait mal, sa maman... ! »

Il continua à se rouler par terre en riant comme un mongole, les larmes aux yeux. Sa vie était tellement géniale... Il avait trouvé le plus grand des mauvais sorciers. Désolé Harry, ton heure de gloire est déjà passée. Le rire cessa. Il se releva tant bien que mal, courut à la porte d'entrée et fixa la masse informe avec son sourire sempiternel.

« Boudiou, j'savais pas qu't'avais un vocabulaire aussi soutenu Tom : j'ai rien capté. Mais on s'en branle, sache que ton heure est venu ! J'ai pas de lunettes donc j'peux te faire la fête sans avoir à attendre sept tomes ! (il fit une rapide pause, en ouvrant la bouche, les sourcils froncés.) La fête ? Mais je suis pas un chien ! Ta tah thah, ah ça va plus !! Je hais les chiens, ils sont moches, crades, hypocrites et ils me parlent pas, ils puent ! »

Il agita ses bras en l'air tout en faisant le tour de l'entrée trois fois en courant. Il faillit se prendre les pieds dans son manteau et s'effondrer sur une des vitrines du magasin. Alors il le ramassa, le mit sur son épaule d'une façon qu'il jugea classe et se tourna succinctement vers le comptoir. Assez pour discerner quelques mots prononcés par une de ses connaissances dont il ne discernait pas le visage.

« Un inconnu ? Quel inconnu ? Où ça ? Si tu le connais pas, Sophie-Anne, je dois le connaître : je suis tellement populaire que je connais tout le monde. »

Se posant sur la porte fermée, il baissa enfin les bras mais continua à se tortiller sur place, ses yeux incontrôlable de posant sur tout et n'importe quoi. Objets lumineux qu'il ne reconnaissait même pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Dim 29 Nov - 11:48
Gwihir jaugea les réactions des deux jeunes, les regardant l’un et l’autre. Visiblement, ils ne se connaissaient pas plus que ça. Elle avait peut-être fait une erreur en donnant trop de crédit aux propos de l’adolescent. Ils ne sont pas en couples. Il semble savoir le prénom de la tenancière, mais est-ce vraiment Sophie-Anne ? Un prénom aussi vieux et ampoulé ne semble pas correspondre au caractère cassant de la patronne. La Capienne décide alors de laisser couler l’information, tout en regardant en coin le blondinet.

« En voilà un doux dingue qui n’a pas fini de planer. Peut-être un de ces touristes qui aurait consommé trop de produits psychotropes lors de sa soirée alcoolisée. Hum… Je vous laisse gérer l’incident, mademoiselle, après tout, c’est votre établissement. »


Même si elle dit ça, elle garde un œil sur le garçon. On ne sait jamais comment ces drogués réagissent et certains sont plus portés sur la violence que d’autres, même si celui-ci semble surtout vivre dans un rêve improbable. Dans le cas où le garçon ferait un mouvement quelque peu menaçant, après ses propos, elle ne se gênerait pas pour l’assommer ou en tout cas le repousser. Elle n’est pas entrée dans ce magasin pour se faire ennuyer par un taré évadé d’un asile. Soupirant sans trop s’en cacher, elle tente de renouer avec son intérêt pour le livre et l’ouvre-lettres, mais la fièvre acheteuse est moins présente, ce qui n’échappera pas à l’observation de la vendeuse.

« Moui, mais un livre dont les mots ne sont lus est pour moi une hérésie. Je pense que je vais en prendre un exemplaire. Si vous pouvez me l’emballer dans un papier de protection… Hum. Concernant cet ouvre-lettres… Certes, il est très joli. Mais ce n’est pas le coup de foudre. En auriez-vous d’autres exemplaires, ou faites-vous des créations sur commande ? »


Un travail sur mesure. Voilà qui lui plaisait, mais les artisans d’ici, devenus consensuels ne le faisaient de plus en plus rarement, à des prix prohibitifs. La créativité des Gemma, légendaire, semblait uniquement tournée vers ce qui leur plaisait et plus orienté vers les clients. Peut-être que cette, visiblement, humaine ne serait pas de ce genre et serait apte à donner vie aux envies des gens. Si c’était le cas, nul doute que la Capienne en ferait une bonne publicité, mais il faut encore voir quelle est la réponse de la tenancière aux sourcils froncés. Et si les dingues ont élus domicile chez elle de manière régulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Lun 30 Nov - 12:38
Il était temps de se débarrasser de l'intrus. Visiblement il n'avait pas les moyens de payer le moindre bijou des vitrines et il dérangeait en plus un de ses premiers clients!
Amber fixait l'homme d'un air vague quand quelques idées semblèrent lui effleurer l'esprit et elle esquissa un sourire presque amical en s’avançant vers lui.

"La ressemblance canine était pourtant là. Enfin si vous êtes aussi populaire que vous l'affirmez, que faites-vous encore ici? Votre fan-club des "pinces-clientes" doit vous attendre depuis déjà quelques minutes."

Elle croisa les bras, gardant son attitude calme et posée, ce n'était pas le moment de s'énerver. Pas en face d'une cliente, du moins pas si rapidement.

"Je pense que vous devriez prendre la galerie nord et vous enfoncer plus profondément dans les grottes, vos admirateurs et quelques chimères vous attendent déjà d'impatience. Il paraît même qu'ils ont encore quelques croissants à votre attention."

Se désintéressant de lui, la gemma se retourna ensuite auprès de sa vraie cliente, lui sortant le catalogue de la bijouterie pour le déposer devant la capienne avec le coupe-lettres.

"Ne nous soucions plus de ceci, je vais vous emballer le livre puisque vous le souhaitez, pour l'ouvre-lettres, eh bien je pensais vous l'avoir annoncé lorsque vous étiez rentré.
Je peux vous créer le bijou qui vous ravira du moment que vous me donner vos goûts le concernant. Avez-vous une idée de son apparence?
Fin? Avec un nombre défini de pierreries? En argent ou en or pour la lame? Peut-être de l'ivoire?
Voici un fascicule pour vous aider dans vos choix, j'espère que vous y trouverait votre bonheur." dit-elle en désignant la revue d'un geste mesuré. D'un regard de biais, Amber vérifia finalement si le pauvre Leylans avait bien quitté la boutique à la recherche des chimériques croissants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Asura
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Dans le lit de Shallia
Métier :: Fan de Shallia
Pouvoir :: Le puant en puissance
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Lun 30 Nov - 21:51
« Oh... C'est joli, je veux ces trucs ! »

Sa tronche avait enfin cessé de bouger de droite à gauche et de haut en bas et s'était posée sur la seconde vitrine. Ses mains sales et son front mouillé par la sueur étaient appuyés sur la vitre accessoirement crade. Des pendentifs brillants et de toutes les couleurs étaient exposés, faisant profiter Leylans de leur beauté étincelante. Bon, il voyait que des petits points qui clignotaient style déco de Noël... mais si on réfléchit deux s'condes, qu'est-ce que la beauté ?! Leylans était comme tout le monde : subjectif ! Et son expérience de myope aguerri lui avait seulement et subitement appris à se méfier des tâches vertes dégueulasses.
L'albinos fit un demi tour incroyablement rapide avec une rotation des plus remarquables. Il remit son manteau si succinctement qu'il semblait avoir fait ce mouvement empli de grâce toute sa vie. Ouais, j'me fous d'sa figure. Plus gauche et louche que ce mec, y avait pas.

« Justine, tu m'fais un prix d'ami pour ces machins à l'entrée ? »

Il avait tracé jusqu'au comptoir et avait mis toute sa (médiocre) force dans ses épaules pour bousculer comme il se devait la vilaine forme couleur olive en décomposition. Il avait même pas dû la faire chanceler mais le résultat était là : il l'avait au moins frôlée. Et, avec son odeur terrible de clochard endurci dans ses narines de gonzesse, elle n'allait pas tarder à s'asphyxier. Ce n'était qu'une question de temps. Mowahahahhaa !! Et un sexe faible emmerdant en moins.

« V'la t'y pas que tu m'files des infos ma douce Marie-Thérèse ?! Je savais pas que j'avais un fan club !! Oh j'suis trop heureux, euh-reuh ! J'imagine que c'est toi qui l'a créé, en amour pour toi, moi, toi ? Mais tu sais très bien qu'j'suis pas libre, demoiselle de mon cœur. Faudra attendre que ma future ex m'en demande trop. »

Le visage de Leylans n'était plus qu'à quelques millimètres du haut de sa silhouette préférée. Si elle avait été un gâteau d'anniversaire, il n'aurait eu qu'à prendre une petite respiration pour souffler et éteindre les bougies avec son halène putride. Il prit ce qui lui sembla être des épaules et adopta un air entendu.

« Je sais pas c'qu'on va fêter aujourd'hui mais ton croissant, tu le fous là où j'pense. »

Sur ces douces paroles, il repassa devant la masse informe de jade, tenta de lui asséner une claque derrière la tête (comme il avait vu sur m6 dans la chambre de Papi Sandwich) puis ouvrit la porte à la volée.

« Ciao bande de nazes. »

Il ne savait pas où il allait. Mais Dieu lui avait dit de se lever et de marcher. Alors il se mit à courir. Il n'avait pas confiance en ce mec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Mar 1 Déc - 22:35
Gwihir n’avait pas trop fait attention à l’hurluberlu qui trainait encore dans le coin. Après tout, c’est de la responsabilité de la patronne d’un établissement que de s’assurer que les clients ne soient pas dérangés par n’importe qui. Après tout, l’Île était grande mais une mauvaise réputation a tôt vite fait de ruiner une entreprise. Mais il semblerait que ce ne soit pas l’avenir promis à celle-ci. Le doux-dingue était parti maintenant et la patronne semblait avenante et en tout cas ouverte aux contrats de commande personnels.

« Oui, je vais dans tous les cas prendre ce livre, en effet. Concernant l’ouvre-lettres, je préfèrerai commander un exemplaire personnalisé. Après tout, c’est un objet qui va me suivre souvent et que j’aurai tout le temps sous les yeux, autant qu’il me plaise. »


Elle sort alors de sa besace un livre à la couverture de cuir élimée et usée mais dont les motifs sont encore bien visibles. Au centre d’un motif de lierre, un dragon prend son envol. Largement stylisé, on sent tout de même une certaine proximité avec celui de son anneau sigillaire. Elle le désigne de son index, laissant son doigt courir dans les replis du cuir.


« Voici ce que je souhaiterai. Un ouvre-lettre en ivoire, ouvragé selon la forme de cet animal. Peut-être que la partie caudale devrait être plus longue afin de pouvoir se glisser plus profondément dans les lettres à ouvrir. Pour le reste, j’aimerai un jade, taillé en larme, à l’emplacement des yeux. Pensez-vous pouvoir me faire ceci ? Quels sont vos tarifs et vos délais de fabrication ? Je me doute bien que le travail ne sera pas instantané. »


Elle regardait droit dans les yeux l’artisane. Visiblement, si elle était entrée sur une impulsion et sans le besoin d’acheter, l’envie était née du lèche-vitrine effectué. A moins que ce soit pour repousser le souvenir déplaisant de la rencontre avec un miséreux mal dégrossi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Horlogère-Créatrice de jouet
Pouvoir :: Mante-Religieuse
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Dim 13 Déc - 1:17
Suite à son installation, Tamakiri découvrait la galerie marchande. Profitant de ne pas avoir encore ouvert, elle marchait entre les autres commerces. Ses maigres revenus ne lui permettait pas encore de s'offrir ce qu'elle désirait, mais rien ne l'empêchait de découvrir en prévision du moment où elle aura l'argent. Habillée de son habituel kimono, ses ravisseuses se cachaient dans les formes amples. Elle n'aimait pas montrer ses ravisseuses en public, même si on pouvait constater quatre manches au lieu de deux.

C'est la curiosité qui attira la femme-mante dans la boutique. Pendant son exploration des galeries, l'activité de la boutique avait retenu son attention. Observant un long moment les divers bijoux à l'entrée, c'est là qu'elle se dit qu'il y avait bien longtemps qu'elle n'avait changé de bijoux. De ses doigts insectoïdes elle retira sa vieille broche et l'observa.

« Hum... peut-être que je pourrais changer ma broche ? ça ne coûte rien d'aller voir. »

En entrant dans la boutique, elle fut surprise par Leylans, parti en courant. Observant l'intérieur, elle se demanda ce qui l'avait poussé à s'enfuir ainsi. Est-ce le prix exorbitant des bijoux que sa femme restée à l'intérieur souhaitait, qui l'aurait amené à détaler la queue entre les pattes ? Ou était-ce une habitude de l'île ? Après avoir vécue si longtemps avec des gens du voyage, elle se sentait un peu dépaysée.

Kamakiri observa les étales et les objets présentés, afin d'observer les articles proposés par la boutique, jouant la curieuse ne souhaitant pas déranger la commerçante et sa cliente le temps qu'ils finissent. Elle nota les traces laissées par Leylans, fronçant des sourcils, ne sachant pas de quoi il s'agissait, elle commençait à douter de la qualité des lieux et de leur entretient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Dim 13 Déc - 14:22
*La gemma leva les yeux au ciel, enfin débarrassé du parasite. Elle avait senti son genou la démanger lorsqu'il lui avait saisi les épaules mais la gemma s'était contrôlée pour ne pas le castrer devant sa cliente.
Après, ça n'aurait peut-être pas gênée celle-ci mais il fallait rester professionnel car comme on disait dans sa galerie natale: pas besoin de sortir une hache pour des taupes, pour les clochards il en serait de même. Allant récupérer un seau et une serpillère, elle nettoya rapidement les immondices de l'intrus. Note pour plus tard: poser un piège à loup anti-albinos. Elle souffla un coup, plus par exaspération que pour se calmer puis retourna voir Gwihir.*

"Je peux vous faire cet ouvre-lettre personnalisé, ne vous inquiétez pas. En ivoire avec des larmes de jade, je note. Il sera prêt demain dans l'après-midi, cela vous ira?
Il me faudra néanmoins votre adresse si vous souhaitez être livrée à domicile et... pour le prix, vous préférez quel type de jade? La version courante qui peut être teintée et vous fera un coupe-lettre à 100€ ou la version atypique pour un montant de 10000€?"

*Elle sortie une petite mallette de cuir d'un tiroir et la posa sur le comptoir afin que la capienne puisse observer la différence de ton entre les pierres. Son attention se porta ensuite sur la personne qui était rentrée entretemps. Une personne intrigante portant un costume oriental... de quel quartier venait-elle? Il lui semblait que c'était vers l'ouest de l'île et encore... enfin en tout cas Amber semblait plus intriguée par le masque de la femme que par sa tenue vestimentaire. Ne voulant pas froisser une cliente potentielle avec un regard trop inquisiteur, elle n'en dit rien.*

"Bienvenue Madame dans la Cave Orsnienne, oracle des gemmes depuis 1790. je suis à vous dans quelques minutes, le temps de m'occuper de ma cliente actuelle. Vous pouvez parcourir les vitrines en attendant si vous le souhaitez ou feuilleter un catalogue des articles près du comptoir."

*Elle le désigna de la main puis lui sourit.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Lun 14 Déc - 18:43
Visiblement, le lieu attirait les visiteurs. C’est bon signe dans le cas d’un tel commerce. Une nouvelle venue, encore dans son… « costume », fait d’un kimono aux longues manches. Si longue qu’un instant, elle avait cru voir un hakama, ce qui l’aurait intriguée tant elle n’en avait vu que dans les livres qu’elle lit. Mais un examen attentif lui fit comprendre que ce n’était pas deux très longues manches de tissus, mais deux paires de manches. Cette nouvelle venue l’intriguait, ce n’était rien de le dire, mais le respect de l’autre pris le dessus et elle ne la détailla pas plus du regard. Faisant un simple signe de tête poli, elle salua l’autre cliente comme n’importe qui, puis reporta son attention sur la vendeuse qui lui parlait. Sa vie passée dans des petites communautés faisait qu’elle avait l’habitude de saluer lors de rencontre. Signe de politesse bien disparu dans les grandes villes.

« Bonjour, mademoiselle. »


La vendeuse avait sorti des échantillons de jade, de qualité différente. Alors que l’un était d’un vert opaque et laiteux, l’autre était transparent et vif. Mais la différence de prix était… De loin plus importante que ce qu’elle imaginait. Sans compter qu’elle ne demandait pas un ouvre-lettre complètement en jade, mais bien uniquement deux petites gemmes taillées en larme à l’emplacement des yeux. Soit… une gemme d’environ… cinq à douze milimètres… Elle se rappelle avoir vu un collier en jade, annoncé à trois carat, avec deux émeraude et deux perles de culture pour moins de deux cents euros. Aurait-elle mal compris la commande ?


« Oh, je préfère sans nul doute la Jadéite à la Néphrite. Mais… dix mille euros pour deux petites gemmes de cette taille, et de l’ivoire ? Je peux comprendre le prix du travail, sans nul doute, ainsi que les nécessaire autorisations requise pour l’importation d’ivoire afin d’éviter le braconnage. Mais… un tel prix… demande quelque réflexion de ma part. Je vais devoir réfléchir quant à cette offre. Est-elle ferme ou bien est-ce une estimation vague ? »


Son sourire était honnête, et elle ne semblait pas vouloir sous-entendre que le prix serait surfait, mais semblait surtout hésitante. Une telle somme, même pour une aristocrate occupant son poste restait un investissement dont il fallait peser le pour et le contre. Certes, ce serait une belle pièce, mais ceci en vaudrait-il le prix ? À voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Horlogère-Créatrice de jouet
Pouvoir :: Mante-Religieuse
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Lun 14 Déc - 21:34
« Bonjour, et merci de votre accueil. »

Kamakiri salua la vendeuse ainsi que l'autre cliente. La femme-mante fut quelque peu mal à l'aise face au regard inquisiteur bien que bref des personnes, et veilla à garder ses ravisseuses cachés dans les plis de ses manches. Les pensant toutes deux humaines, elle veillait à en montrer le moins possible, bien que son faciès n'était pas dissimulable. Elle avait vu d'autres êtres étranges en ville donc en a déduit pouvoir se promener librement, mais l'attention qu'on lui portait lui fit se dire qu'il faudrait qu'elle soit plus vigilante en interagissant avec les autres. Peut-être devrait-elle porter un vrai masque ?

Répondant à l'invitation de la commerçante, elle se rendit auprès du catalogue, observant les différentes variantes de bijoux dont elle n'avait même pas idée de leur existence. Mais surtout, elle semblait avoir du mal à lire et estimer les images, se rapprochant du livre pour mieux y voir, bien que cela ne changeait rien, n'étant pas un problème de vision mais de comment elle percevait les images.

Ecoutant la conversation entre la vendeuse et la cliente, elle eu un les antennes qui se dressèrent en entendant le prix, qu'elle essaya de cacher derrière son éventail, tout comme sa tête. Des antennes sur un masque, cela ne bougeait pas normalement, il allait vraiment falloir qu'elle prenne garde à toutes ses réactions. Elle espéra que personne ne l'avait remarqué. Elle aurait bien essayé de cacher cela parmi ses cheveux, mais outre le fait que ces antennes soient sensibles, sans elles, Kamakiri n'entendait plus.

Elle cachait son visage des deux personnes présente mais n'en écoutait pas moins, la conversation à propos des prix l'intriguant également, souhaitant aussi en connaître les raisons, notamment afin de savoir sur quel pied danse la boutique. Kamakiri se demandait également si un jour, elle sera capable de vendre des articles aussi cher. Certainement que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Jeu 17 Déc - 14:55
*Amber avait l'habitude de voir l'incrédulité de certains clients lorsqu'ils apprennaient le prix de certains bijoux, aussi eut-elle un léger sourire devant l'expression des clientes. Après, cela ne voulait pas dire que la gemma avait en effet de telles pièces dans sa boutique, trop dangereux, surtout en cas de cambriolage. Si on souhaitait lui demander de réaliser une pièce de haute valeur il lui faudrait quelques temps pour commander la pierre en question puis la travailler, enfin la capienne allait sans doute lui demander quelques articles avec un prix plus correct, sans doute.*

"Avec un outil tout en jade oui. Enfin avec des gemmes de grandes pureté et de l'ivoire, les prix peuvent en effet monter très haut. Mais l'un des composants étant plutôt réglementé, il faudra que nous voyons pour un des matériaux l'imitant, j'ai une brochure pour que vous fassiez votre choix sur les substitues à l'ivoire.
Si vous préférez avec la vraie matière, il me faudra quelques jours de plus."


*Elle lui tendit une petite fiche avec les différentes 'ivoires'.*

"Donc pour la version jadéite cela vous fera trois cents cinquante euro."

*La gemma se tourna vers Kamakiri, laissant le temps à Gwihir de réfléchir à sa proposition.*

"Quelque chose ne va pas? Peut-être avez-vous trop chaud? Avec ce masque, je peux comprendre. Si vous le souhaitez je peux vous allumer la climatisation. Je peux comprendre qu'avec la chaleur des autres ateliers, vous puissiez trouver l'atmosphère quelque peu étouffante mais normalement il n'y a pas ce soucis dans ma boutique. Il y a de bonnes aérations au cas où. Enfin l'éventail est de très belle facture, comme votre masque d'ailleurs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Ven 18 Déc - 13:48
Gwihir aimait les choses claires. Si la politique et plus globalement l’art oratoire avait ses grâce pour les faux semblants et les arrangements entre ombre et lumière, elle avait beaucoup de peine à aimer ceci dans les affaires plus fiscales. D’un prix jeté au premier abord à dix-mille euros, elle passait maintenant à trois-cent-cinquante euros. C’est un prix complètement différents, et du coup comment comprendre une telle différence ? Le premier prix était ? La valeur moyenne d’un morceau de jade de haute qualité ? Mais quelle taille, combien de carats ? Oui, des imprécisions, voilà ce que c’était. Non pas que ça la gêne fondamentalement, mais dès lors, comment jauger d’un prix donné ensuite ? Était-ce un bon prix ? Et un prix pour la Jadéite ou bien aussi pour l’ivoire ? Vu que cette dernière pouvait faire évoluer le prix, autant partir de l’idée que ce n’était pas compris. Donc… entre ivoire naturelle, très contrôlée au prix assez haut et ivoire végétale, beaucoup moins solide, que penser ? Quitte à investir, autant le faire au mieux. Et sur le durable. Elle reposa le fascicule.

« Je pourrai patienter, madame. Je vais passer commande pour la version en ivoire naturelle. Selon votre fiche, je pense prendre de l’ivoire Kenyan. Bien sûr, je payerai le supplément pour avoir une copie du certificat de provenance de l’ivoire. Je ne vais pas prendre le risque de soutenir des braconniers. »


Elle fourailla un instant dans son sac à main et fini par sortir un carton épais aux bords dorés. Dans une écriture calligraphiée classieuse et dorée se développaient les lettres d’une adresse sis dans le quartier Capien, au manoir des « Mille et une pages ». Un titre de noblesse finissait d’encadrer le nom et prénom de la demoiselle.

« Pourriez-vous le livrer à cette adresse ? J’imagine que je dois vous verser des arrhes afin de confirmer la commande. Prenez vous la carte ? »


Finalement, elle voulait cet ouvre-lettres, tant pis si le prix prenait encore l’ascenseur. Maintenant qu’elle avait imaginé avoir cet objet, elle payera ce qu’il faudra pour passer commande, tant que le prix reste dans le domaine du plausible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Horlogère-Créatrice de jouet
Pouvoir :: Mante-Religieuse
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Dim 20 Déc - 3:16
Kamakiri ne semblait pas à l'aise. Observant les broches et leurs tarifs, elle appréciait leur beauté, mais à l'image des bijoux que l'on regarde par la vitrine en sachant que jamais on n'aurait les moyens de se les offrir. Heureusement que la jeune mante ne rougissait pas. Cela n'aurait pas été le plus discret. Elle supportait difficilement les regards inquisiteurs des personnes présentes. Dissimulant son visage derrière son éventail, ses formes dissimulées dans ses vêtements amples, ses ravisseuses cachées dans leurs manches respectives, ses antennes baissées au maximum, elle battait en retraite vers la sortie. Il y avait trop longtemps qu'elle n'avait vécu que pour survivre. La notion de dépenser autant pour des produits non-vitaux lui échappait encore.

La plupart des prix présents dans le magasin lui faisant penser à un autre commerçant de son ancien groupe de voyage. Il vendait un tas de bibelots venus des quatre coins du monde à des prix assez élevés pour justifier un mois de travail à chaque vente. Ses souvenirs de lui étaient assez vifs, une fois qu'il avait sentit que quelque-chose vous intéressait, il ne vous lâchait plus, et parviendra à vous le faire l'acheter, même si hors de prix. Et le manque d'argent n'était pas un bouclier efficace, il savait gérer les crédits. Kamakiri n'avait nullement l'envie de prendre le risque de tomber entre les griffes de ce genre de personnes.

Son autre raison était d'éviter de trop se faire remarquer. Si les foules ne semblaient pas faire trop de cas de son faciès généralement, il était préférable d'éviter que les humains ne s'intéressent de trop près à elle, ou ne l'observent de trop près. Elle préférait garder la distance.

« Tout va bien madame. Vos articles sur les broches sont de bonne facture, mais je repasserais plus tard. Venant de m'installer je faisais juste le tour des lieux. Mais ma propre boutique attend l'ouverture. Merci pour votre accueil et bonne journée. »
S'inclinant d'une légère courbette, elle se tourna vivement, ses longs cheveux volant, et sorti d'un pas rapide de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Lun 21 Déc - 4:21
"Par carte oui, pour les prix ils vous sont indiqués sur le catalogue mais ils n'influent pas selon le client." dit-elle en haussant les épaules, se désintéressant de la morany quittant les lieux. Après tout, si celle-ci pensait être rentrée dans une boutique de verroteries comme celle du port touristique et n'avait pas vu la différence dans les bijoux exposés, ça la regardait. Seuls ceux appréciant ses gemmes l'intéressaient. Continuant de finaliser les modalités de paiement avec la capienne, la gemma lui donna un contrat de vente où étaient spécifiées toutes les caractéristiques de l'objet qu'elle souhaitait.
Amber y apposa ensuite sa signature avant de tendre le papier à Gwihir.
L'artisane semblait déjà réfléchir à tous les détails à régler pour obtenir l'ivoire mais afficha un sourire confiant à la cliente.

"Je pense que cela conclue l'accord. Pour le livre, je vous l'emballe, il ne faut pas qu'il s'abime dans les rues. J'espère que vous apprécierez le chapitre sur l'histoire du jade."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Lun 21 Déc - 7:33
Gwihir s’était retournée pour voir la cliente à peine arrivée ressortir presque aussitôt. D’un geste poli de la tête, elle salua le départ de cette dernière avant de faire face à la commerçante. Elle regarda la Gemma remplir le formulaire de commande, renseigner les parties concernant la commande. Une fois que le document fut rempli et présenté à la Capienne, cette dernière contrôla les différentes informations. Pas uniquement le prix, mais les adresses, le délai de livraison annoncé ainsi que la description finale de l’objet commandé. Non pas qu’elle n’avait pas confiance en l’artisane, mais nul n’est à l’abri d’une petite erreur. Visiblement contente de ce qu’elle y lit, elle appose sa griffe en bas de paraphe.

« Eh bien, tout me parait parfait ! Je me réjouis de voir votre création. Je vous remercie de l’attention pour le livre et je n’ai nul doute d’en apprendre beaucoup. »


Tout en parlant, elle s’était dirigée vers l’appareil à carte, et sans hésitation tapa son code. Le montant n’était pas des arrhes, mais le montant final de la transaction. Soit. Au moins, elle n’aurait pas à payer en plusieurs fois. Et la tenancière de l’établissement semblait sérieuse. Au pire, elle aurait un double de l’accord de vente à faire valoir en cas de réclamation. Même si cette éventualité lui semblait improbable. Souriant à son interlocutrice, elle remercia poliment du temps mis à sa disposition et pour les réponses apportées à ses questions parfois peut-être impolies.

« Merci pour vos conseils et votre temps accordé. Je vous souhaite une excellente journée. »


Ceci dit, elle commença à ranger son portemonnaie, ses affaire, classa le duplicata de l’ordre de vente et se prépara à se retirer, un sourire content sur son visage. Elle avait définitivement bien fait de s’arrêter dans cet établissement.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Gemma
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Gemma
Métier :: Bijoutière
Pouvoir :: Les Gemmes.
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé] Lun 21 Déc - 21:37
Remerciant la capienne de son choix judicieux, Amber lui tendit le livre, le bon de commande en lui rendant sa carte bancaire.
Elle la reconduisit ensuite d'un air joyeux vers l'entrée de la bijouterie avant de lui souhaiter une bonne fin de journée.

La gemma était satisfaite de la commande car elle allait enfin pouvoir exercer le côté le plus exaltant de son métier: la création.
Plus de clodo ou de pseudo-client pour la déranger cette fois! Elle alla dans la salle voisine et se plongea dans ses livres, mettant un bel entrain pour les préparatifs de la commande. Pour la taille, elle s'y attellerait une fois l'ivoire obtenu et que les bonnes mesures du coupe-papier seraient réalisées.
Dans la demi-pénombre de son atelier, ses yeux bruns pétillèrent d'excitation telles deux petites gemmes devant un feu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Piège à touristes [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Piège à touristes [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Touristes blagueurs
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Gemma :: Forge-