AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Mer 25 Nov - 22:37
Sherlock était posé sur son fauteuil et regardait d’un œil distrait les gouttes qui tapaient contre sa vitre. La pulpe de ses doigts s’embrassait et le feu de sa cheminée craquait. Ce regard vide était le signe pathognomonique de sa réflexion poussée. Il était dans cette position depuis qu’il s’était levé. Et là, son horloge suisse chantait 17h. Cette douce mélodie le tira de sa bulle. D’un geste élastique, il se leva pour regarder à travers son énorme fenêtre. Les passants courraient et subissaient le gourou du temps. Ces petits rats allaient et passaient, esquivant la pluie ou prenant leur temps. Les uns rabattaient leurs cols ou leurs capuches, d’autre, bien plus jeune, sautaient à pied joint dans les flaques sous le regard critique de leurs parents. La danse des parapluies avec les amoureux collés, les nez rouges des rhumes… Son âme était à l’image de ce climat : morose et terne. Parfois ses sens aiguisés repéraient une proie : une qui boitillait… Ou une scoliose… ou un tic bizarre.

Mais son esprit amorphe se réveilla d’un coup quand son fax s’alluma. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres avant qu’il n’aille chercher le document. La police lui avait enfin récupéré ce qu’il attendait : il s’était fait à nouveau passer pour le fameux Paul. En lisant les documents, il revint dans son salon mais avec un sourire franc cette fois-ci : la traque pouvait commencer. Sans plus attendre, l’Anglais chercha son Smartphone et composa un numéro.
    « - Allô ?
    - Demoiselle Maaka, c'est Sherlock Rechel. Je vous appelle après avoir fait quelques recherches. Elles viennent d'aboutir. Je pensais que ça pouvait vous intéresser. Grâce à mes contacts, j'ai réussi à avoir le nom de notre Peter Pan : Fûgoshima Natako, enseignant remplaçant. Il est actuellement encore sur Yasashi Koji pour notre plus grand bonheur.
    - Génial ! Quand pourrons-nous l'attraper ? Vous avez son adresse ?
    - Au lieu d'une adresse, disons que j'ai déjà réfléchi à un autre moyen de le pincer. Après quelques nuitées sur le site, j'ai pu avoir l'aspect de sa prochaine vente et j'ai trouvé un enfant répondant à ce profil. Mon petit cousin. En le filtrant, on pourra l'avoir en flagrant délit.
    - C'est plutôt risqué pour votre cousin... Je ne veux pas qu'on le rate... Êtes-vous sur de votre plan ?
    - Entièrement.
    - Je n'aime pas l'idée d'utiliser un pauvre enfant comme appât... mais je vous fais confiance Sherlock. C'est votre cousin après tout...
    - Je vous propose de vous l'envoyer demain matin, chez vous. Il ira à l'école normalement, en nouveau dans sa classe. On aura juste à attendre qu'il se fasse prendre. Je lui ai déjà tout expliqué. Par contre, je ne serai pas là lors des transactions. Je suis pris sur d'autres affaires. Puis-je vous faire confiance ?
    - Oui... je veillerai sur lui comme mon propre enfant... enfin... vous m'avez compris ! Dit-elle après un soupire
    - Très bien, il s'appelle Liam, il sera chez vous vers 7h30. Je vous souhaite bonne chance, même si vous n'en aurez pas besoin. Au revoir Demoiselle Maaka. »

Il raccrocha. À nous deux mon cher Peter Pan.
--------♫--------
Spoiler:
 
Liam était un petit garçon de 9 ans environ, de son mètre trente, il regardait la vie d’un œil éveillé et curieux, toujours un petit sourire sur les lèvres. Ses énormes yeux bleus/gris se posait sur tout ce qui bougeait. Ses cheveux bruns foncés étaient lisses mais encadraient bien son petit visage rond. En cette nouvelle journée lugubre, lui, sautait avec ses bottes en plastique dans les flaques en rigolant, un sac d’école sur le dos et avec une doudoune trop grande. Il comptait les maisons pour arriver devant celle qu’on lui avait rabâchée. Sans gêne, il sonna devant la grande porte.
    « Bonjour madame ! Je suis Liam Thames ! » Dit-il avec un très gros accent anglais.



~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Lun 14 Déc - 11:53
Le soir, avant de partir pour son travail, Helena prenait soigneusement sa douche. A sa sortie, son téléphone se mit à sonner et le nom de Sherlock s’afficha. C’est alors qu’une longue conversation se passa entre eux, expliquant la fin de l’enquête sur ce Peter Pan de malheur. Enfin, elle allait pouvoir l’attraper et le faire enfermer. Le seul hic pour elle était la présence de l’enfant. Même s’il est le plus intelligent de la terre et le cousin de Sherlock, il n’en restait pas moins un enfant. Et le donner en appât lui faisait peur. Cela restait risqué pour ce petit bonhomme, alors, pour ne rien rater, elle coupa son téléphone à la fin de la conversation, appelant au bar pour annoncer qu’elle ne venait pas. La vie de l’enfant était bien plus importante qu’une nuit à danser pour les yeux pervers des hommes. Il fallait mettre en place le plan au millimètre près. Ne rien lâcher, ne surtout pas faire de faux pas. Et à force de regarder encore et encore les plans, les possibilités d’improvisation, une fois qu’elle en fit le tour, les papiers étalés sur sa table basse, l’asura s’allongea sur le canapé, histoire de reposer ses yeux, et s’endormie.

Le lendemain, la sonnette se fit entendre. En sursautant, Helena se recoiffa et essuya ses lèvres au cas où. En ouvrant la porte, elle vit avec tendresse un petit garçon d’environ 9ans, un mètre trente, environ, des yeux magnifiques bleus-gris et ses cheveux bruns. Le cœur serré, Helena lui fit un doux sourire, l’invitant à entrer. Ses cheveux lisses encadraient parfaitement son visage d’ange. La seule pensée de l’asura fut de se demander comment pouvait-on faire cela à des enfants ? Il était si mignon, si innocent. Et son petit accent tellement craquant. C’était un vrai bonheur de le recevoir à la maison.


Bonjour madame ! Je suis Liam Thames !
- Bonjours Liam, je suis Helena Maaka, mais ne t’embête pas, appel-moi Helena… Et tu peux me tutoyer !


Lui montrant les lieux, elle prépara un verre de jus d’orange.

- Alors… ton cousin t’a expliqué quoi exactement pour aujourd’hui ?... Je suis là pour toi et jamais je ne te lâcherais des yeux, d’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Mar 15 Déc - 21:51
Whaaaa la belle Madame ! La voix de celle-ci était rassurante et chaude, ce qui conquit vivement le petit bonhomme. Sans réellement attendre la permission, il entra avec ses chaussures crasseuses dans la villa en poussant des exclamations. La grande maison ! Puis la jeune femme sortit un verre et le remplit de jus : Liam se jeta dessus avec bonheur et gourmandise. Il sirota tranquillement le nectar. Aux questions de la matrone, il répondit comme s’il récitait une poésie apprise par cœur :
    « Je vais à l’école, j’écoute les leçons de mon maître et s’il ne se passe rien aujourd’hui, je reviens chez toi demain. And again and again. Jusqu’à ce qu’un jour des monsieurs viennent me chercher au lieu de toi. »

La candeur de l’enfant transparaissait, on ne pouvait pas totalement être sûr qu’il comprenait les risques. Puis il montra quelque chose qu’il avait dans sa poche : une paire de lunette. Liam continua, plus boudeur :
    « Il m’a fait promettre de les mettre tout le temps… mais j’en ai pas besoin ! Mais il m’a dit que c’était un objet d’espion ! Je vais être un espion. Regarde ! Regarde ! Là, c’est une caméra et là, c’est un micro ! Y’a même un GPS ! J’vais être comme James Bond ! »

L’état boudeur avait laissé très vite place à des étoiles dans les yeux et du rouge aux joues. Puis, comme piqué au vif, il descendit de la chaise et chercha quelque chose dans son sac.
    « Sherly m’a aussi dit de te donner ça et que tu devais le garder précieusement. »

L’écolier sortit une tablette, s’assit à même le sol et l’alluma avec un code simple : 2218. L’écran transmettait les images des lunettes. Simplement.
    « Je crois que c’est tout… On va à l’école maintenant ? Sinon on va être en retard ! »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Jeu 17 Déc - 22:41
Helena se sentit quelque peu attristé de l’entendre parler. C’était tellement dur de savoir qu’il serait l’appât. De son ton enjoué, il était si innocent, si mignon. La beauté de l’enfant devait être de famille, vu que ce cher Sherlock la possédait aussi. Et au fil de son récit, Helena, comme une bonne maman, passa délicatement sa main sur la chevelure de l’enfant. Il ne comprenait pas l’importance réelle de cette affaire et surtout le risque encouru par lui-même. Cela peinait le cœur de l’asura qui désirait tant le protéger. Cette petite bouille d’ange était à croquer, il était si attachant en si peu de temps. Et sa réaction pour les lunettes fit rire la demoiselle.

Son enthousiasme, son rire, son sourire, sa bonne humeur, tout faisait qu’il rayonnait. Ce garçon était comme un soleil dans la vit sombre de l’asura, une bouffé d’air fraie sur mars. Et ce petit surnom « Sherly » c’était tellement mignon. Prenant la tablette, elle comprit de suite qu’elle était reliée à la caméra sur les lunettes. Et enfin réveillé par l’enfant, Helena regarda l’heure et tendit sa main.


- Tu as raison Liam, allons-y !

Prenant la main de l’enfant dans la sienne, Helena lui porta également son cartable qu’elle trouvait assez lourd pour un si petit enfant. Et sur le chemin de l’école, le gamin s’amusait bien plus qu’elle, ayant une boule au ventre à l’idée de le laisser. Devant le bâtiment, Helena se pencha et déposa un baiser sur la joue du petit Liam, lui rendant son cartable.

Lorsque vint la sortie d’école, l’asura, comme une bonne maman de substitution, l’attendait au moins 20min avant que la cloche ne sonne. Et voyant Liam, elle ouvrit les bras et l’enlaça tendrement. Lui tendant un petit gâteau pour le goûter, ils retournèrent de nouveau à la villa de la demoiselle. Ce soir là, une chambre proche de celle de Helena fut préparée avec le décor et les jouets d’un garçon de son âge. Plein de jouet. Il fallait dire que l’argent ne lui manquait pas et faire plaisir à l’enfant était sa seule préoccupation. Qu’il se sente bien chez elle.

Le soir, elle alla le coucher après avoir mangé, prit sa douche, mit en pyjama et brossé les dents. Elle se posa sur une chaise, lui lisant sans cesse une histoire pour qu’il s’endorme. Et lorsque Morphée prenait l’enfant dans ses bras, Helena le laissait tranquillement dans sa chambre, partant dans la sienne, si froide. Ce fut ce rituel qui ne cessait encore et encore, jour après jour, jusqu’à ce qu’un mois environ passe.

Ce soir là, c’était spécial sushis. Depuis un mois, Helena s’amusait avec l’enfant, lui faisant découvrir pas mal de cuisine différente, l’amenant également dans des parcs et allant se promener et profiter de la fraicheur de l’automne. Ils étaient sagement devant la télé à regarder les dessins animés. C’était le week-end et chaque vendredi, Helena permettait à Liam de veiller un peu plus tard que d’habitude. Mais il ne tenait jamais et s’endormait toujours la tête sur ses genoux.

Portant Liam dans ses bras, essayant de ne pas le réveiller, elle monta à l’étage et le déposa sagement dans son lit. Lui mettant la couverture sur son petit corps, elle se pencha et déposa un baiser sur son front, caressant sa joue et le laissant se reposer. Et comme chaque soir, elle alluma la tablette, buvant un thé, en surveillant l’enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Lun 21 Déc - 23:56
Bon Dieu, que c’est long… Un mois passé dans ces conditions, il y avait de quoi se rendre chèvre… Mais bon, Liam était heureux, lui… On va pas forcément causer d’un autre qui perd patience… Passons ! Une fois dans son petit lit, le garçonnet dormait à point fermé. Cependant, malgré les mesures de sécurités d’Helena, une serrure sauta. Des pas, très discrets, pouvaient être entendus par le plus concentré des hommes. Le silencieux monta à l’étage et repéra rapidement la chambre de l’élève. À nouveau, le barillet tourna avec lenteur et furtivité, l’auteur entra dans la petite salle remplie de jouet. Le sommeil léger, Liam se réveilla bien vite et se redressa en mettant ses lunettes.
    « Helena.. ? »

Le garçonnet se frottait les yeux, encore dans le cirage. Un doigt se passa sur ses lèvres, signe de silence.
    « C’est pas drôle, tu sais que j’ai peur des bruits… Qu’est ce qui se passe ? Y’a un problème ? »

Mais quelque chose lui fit un mal indescriptible et il tomba dans les pommes. Un coup de taser. Le voleur embarqua l’enfant en le mettant sur l’épaule et remit les choses en place : le chèque, le petit mot puis la porte fermée et il sortit sans demander son reste. La camionnette démarra avec à son bord, l’enfant et les lunettes…

------♫------

Celui-ci ce réveilla, la tête dans les choux, dans un lit propre mais pas dans le sien. On lui avait retiré ses lunettes et mis sur la table à chevet. Un homme attendait dans la pièce, assis sur une chaise entrain de lire un roman. Quand l’adulte tilta que le petit était réveillé, il lui sourit.
    « - Alors, bien dormi ?
    - Où suis-je ?
    - Au pays des rêves.
    - Helena m’a dit que ça existe pas.
    - Elle se trompe. »

Il lui tendit la main et Liam le suivit : direction le petit déjeuner.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Ven 8 Jan - 13:47
Se réveillant de sa nuit pas terrible, sur le canapé, Helena monta dans la chambre du petit ange, voulant le réveiller comme à son habitude. Mais en ouvrant la porte, elle sentit une vive douleur dans sa poitrine, attrapant le mot et l’argent, prenant de suite son portable pour envoyer un sms à Sherlock. * Ils ont kidnappé Liam. Nous allons pouvoir commencer le piège. Helena* C’était partit pour le jeu mais cette fois-ci, l’asura ne laissera pas Peter Pan gagner.
Montant dans sa chambre, la ténébreuse asura se réveilla enfin, se revêtant sa tenue du passé. Un pantalon noir serré en cuire, un débardeur tout aussi collant blanc et une veste en cuire noir. Prenant un élastique, elle s’attacha les cheveux en chignon, plaçant sa ceinture pour y accrocher son arsenal. Flingue avec silencieux, couteau, taser, poignard et menottes. Ainsi qu’un sac de sport contenant toutes armes utiles à l’affaire. Tout pour se défendre et avoir Peter Pan, mort ou vif.

Attrapant sa tablette en tapant le code qu’elle connaissait par cœur, elle le brancha à son téléphone et transmit ainsi les informations sur son écran. Localisation GPS oblige, elle savait où aller et quoi faire. Mais sans oublier un élément très important, les hommes en noirs.
Mettant ses écouteurs pour brancher le micro et tout entendre, Helena se trouva sur le toit d’un immeuble, dirigeant la parabole vers une maison dans les quartiers. Elle observait les détails, essayant de voir par les fenêtres. Tapotant sur son portable et via ses connaissances, elle reçu le plan de construction et commença à entamer une solution à ses projets. Ne laissant même pas une infime possibilité aux hasards. Après analyse, c’était partit.

Descendant de l’immeuble, Helena envoya un sms à Sherlock en indiquant le lieu du trafique. Puis, elle prit un portable jetable et appela la police. Prenant une voix un peu terrorisée, la rendant plus aigue pour qu’on ne la reconnaisse pas. On ne sait jamais.


- Bonjour, je tenais à signaler un voisin… Il… il a plein d’enfant chez lui et c’est étrange… je crois avoir reconnue un des enfants disparus chez lui. Il s’appelle Fûgoshima Natako. C’est un enseignant remplaçant. Il vit au 2, rue de la passade.

N’attendant pas plus longtemps qu’on lui demande son identité et connaissant le lapse de temps qu’elle avait. Descendant de l’immeuble, elle fit le tour en toute discrétion par l’arrière de la maison. Du jardin voisin, elle observa l’emplacement des hommes dans la bâtisse par une paire de lunette infra rouge. Les lieux encerclés, il fallait agir en 1minute.
Ni une, ni deux, elle passa le muret et se cacha contre le mur de la maison, voyant un des hommes sortir fumer une clope. Comme on dit, fumer tue. Mais pour ce cas là, elle l’attendit à sa hauteur pour l’attraper par le cou et mettre sa main devant sa bouche, lui mettant un coup de taser pour le paralyser. Attrapant une paire de menotte, elle l’attache, mains dans le dos, à un tuyau qui se trouvait là.
Longeant le mur de la maison, elle s’accroupie pour qu’on ne l’a remarque pas, attendant sagement devant la porte arrière. Observant l’homme dans la cuisine, Helena ouvrit d’un coup la porte, sautant sur le plat de travail pour envoyer un coup de pied monumental dans le visage du second homme, le mettant K.O sur le coup. Pareil, une paire de menotte qu’elle mit à son dos et attaché au pied de la table. Maintenant Peter Pan.

Montant à l’étage, elle observa et écouta attentivement toutes les pièces, n’entendant aucun bruit. Descendant de nouveau, elle fouilla la maison et vit une porte qui l’a conduisit vers un escalier, descendant au sous sol. Lentement, elle mit ses lunettes pour ne pas à allumer la lumière. Ce qui était génial avec cette paire c’est que, lorsqu’une lumière jaillissait, elles se changeaient pour devenir de banales lunettes.

Faisant attention de ne pas faire de bruit, elle entendit des voix à travers une pièce. Un homme parlait aux enfants. Il était entrain de donner un cours. Ce pervers osait une telle action. Il donnait des cours aux enfants. Voilà pourquoi il n’y avait pas de retard pour eux. Ne pouvant voir à travers la porte, Helena sortit son portable, relié à la tablette, et observa la camera sur les lunettes du petit. Ainsi, elle avait une vision parfaite de l’intérieur de la pièce, attendant le moment propice à une attaque surprise.

Elle porta sa main à sa ceinture, attrapant le flingue et attendant le bon moment. Lorsque Peter Pan se tourna pour écrire sur son maudit tableau, Helena se redressa et de toutes ses forces, mit un coup de pied à hauteur de la serrure, faisant éclater la porte qui s’ouvrit avec fracas.
Observant les enfants et analysant la position du maitre, l’asura pointa son flingue sur lui et tira sans aucune hésitation. Il faut dire que Richard l’avait très bien entrainé. Touchant Peter Pan au bras, elle avança dans la pièce, tous les enfants ne sachant pas quoi faire.


- Je t’ai enfin, pourriture…

Mais cet enfant du diable dormait. C’était un tranquillisant, en mettant une bonne dose de cheval, qu’elle venait de lui injecter. L’attachant avec sa dernière paire de menotte. Sur le bureau de ce taré de professeur, elle y plaça un dossier avec toutes les preuves pour l’accuser et le mettre derrière les barreaux pour très, très longtemps.

Regardant la pièce, elle sourit et prit Liam dans ses bras. L’enlaçant comme si elle venait de retrouver son propre enfant. Soulagée de voir qu’il n’avait rien. Mais n’oubliant pas la raison de sa présence, elle jeta un œil dans la pièce et s’approcha d’une petite fille, traumatisée.


- Lucinda… C’est ton papa qui m’envoie…


Elle sortit un ours en peluche, le doudou de la petite pour lui prouver ses dires. Souriant à l’enfant, elle porta Lucinda et l’enlaça tendrement. Etant heureuse de l’avoir retrouvé, même si le traumatisme était là. Elle retourna au près de Liam qu’elle serra également contre elle.


- Tu m’as manqué Liam … Je t’avais promis de toujours te retrouver, quoi qu’il arrive… Je t’aime mon petit ange… Rentrons à la maison…

N’attendons pas vraiment sa réponse, elle le prit par la main du petit et sortit de la pièce, emmenant les autres enfants avec elle. En entendant les sirènes, Helena se tourna vers le groupe d’enfant.

- Ecoutez-moi tous… La police va arriver et vous ramenez chez vous… Vous êtes enfin libre les enfants… Quant à moi, je vais ramener vos camarades chez eux, également alors… n’ayez plus peur…

Sortant par la porte de derrière avec les deux enfants, Helena se dirigea vers son domicile, attendant là-bas sagement que Liam retrouve son Sherly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Sam 9 Jan - 0:58
L’entrée fracassante d’une femme en noir déstabilisa tous les enfants dans la classe. Surtout quand ils comprirent qu’elle était armée. Cependant, rapidement, elle leur assura qu’elle était là pour eux et avec eux. Ainsi fini l’histoire de Peter Pan. Liam, après être rentré chez Helena, disparu mystérieusement. Il avait prit toutes ses affaires et s’était enfuit sans dire au revoir à la demoiselle. Pour éviter qu’elle ne s’inquiète, l’Anglais lui envoya un SMS pour lui dire qu’il avait récupéré son petit cousin en bonne santé, aussi bien physique que mentale et qu’il la remerciait. Mais il en profita aussi pour lui demander de taire son nom dans l’affaire car il ne voulait pas être reconnu pour ce qu’il avait fait. Ainsi qu’une invitation pour un restaurant chic de Yasashi Koji pour qu’elle lui explique tout en détail et pour fêter la fin de cette sordide enquête.

Le trafic fut démantelé, les acheteurs arrêtés et les organisateurs derrière les barreaux. Les enfants ont été rendus à leur famille dans le bonheur des retrouvailles ainsi que dans de chaudes larmes. La presse fit couler de l’encre, encore et encore, mais dans aucun des articles qu’il lut, il ne débusqua son nom. À son plus grand bonheur. La foule était scandalisée de voir un professeur, payé par l’État, tuteur d’enfants, promesse d’avenir, tomber aussi bas dans la perversion et l’insensibilité. Cela fit rire jaune notre violoniste : que les gens sont niais… Ils ne savent pas un centième de ce qu’il se passe réellement sur cette planète bleue et dès qu’un crime est exposé, ils crient à la dépravation et aux vices. Que le peuple est candide… Manipulé par les journaux et les dires… Bande de petites gens…

Cependant, le temps n’était plus à la moquerie, dans quelques minutes, il devait se rendre à l’Auberge des saveurs, établissement ayant deux étoiles à son actif. Pour changer du noir, il mit un trois pièces anthracite : pantalon, veston et gilet, ainsi qu’une chemise pourpre. Plus sérieux mais encore plus beau que son costard habituel. Il héla un taxi après s’être emmitouflé dans son manteau et alla chercher sa partenaire. Ils se saluèrent, montèrent dans le taxi qui les emmena au restaurant. L’Auberge des saveurs présentait très bien et le dress code y était très strict. En bon gentleman qu’il était, il aida son invitée à retirer sa veste et fut agréablement surpris de l’élégance de sa binôme. C'était parti pour une soirée fort plaisante.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Asura
Métier :: Stripteaseuse
Pouvoir :: Eau
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Mar 26 Jan - 12:15
Son contrat enfin bouclé, l’asura pouvait enfin se détendre. Posé dans sa baignoire, elle entendit son portable vibré et lu attentivement le message. C’était Sherlock qui lui indiquait que son cousin était bien rentré, qu’il allait très bien et l’en remerciait. C’était normal pour la belle, il était hors de question que ce petit ange subisse quoi que se soit de ce Peter Pan de malheur. Mais maintenant il est derrière les barreaux, heureusement pour tous les enfants de l’île. Et quand elle continua sa lecture, elle sourit en observant les mots restants. Faire taire son nom. Même le sien n’était pas découvert, l’asura avait fait en sorte que la police retrouve les enfants sans jamais porter atteinte à sa couverture. Et donc, il en était pareil pour Sherlock. Par contre, la suite était encore plus impressionnante. Une invitation pour parler de l’affaire et fêter sa fin, dans un restaurant. Auberge des saveurs. Elle allait devoir faire des recherches pour ne pas se trouver bêtement habillé comme un sac pour le lieu. Et par chance, elle n’était pas passée loin.

La presse ne cessait de parler de cela. Ils avaient filmé les retrouvailles, certains parents présentaient leurs enfants comme des bêtes de foires dans les plateaux télé. Ce qui avait le don de l’énerver au plus haut point. Et ne parlons pas des journaux qui détournaient les informations pour faire de gros titre, un combat de qui aura la meilleure interview ou autre. Par contre, la jeune femme qui avait sauvé les enfants et démantelé le réseau, personne n’en parlait. Les enfants avaient parlé, c’était obligé. Mais heureusement pour Helena, personne n’en avait parlé que se soit par écrit ou radio, ou même à la télé. La demoiselle avait eu la chance, peut-être, d’être sortie de ce pétrin de justesse. Mais enfin, tout était réglé.

Lorsque le soir de la rencontre était arrivé, l’asura sortit de chez elle, portant un long manteau qui couvrait son corps entièrement, une écharpe couvrant son délicat cou. Elle monta dans la voiture et salua Sherlock avant d’arriver jusqu’à l’Auberge des saveurs. Elle admira la tenue de ce cher collègue qui avait prit grand soin de sélectionner des vêtements des plus raffiné. Rien d’étonnant lorsqu’on connait le personnage. Et en passant derrière elle, Helena fit lentement glisser son manteau le long de ses épaules, le passant ainsi à son partenaire et dévoilant une robe noire des plus envoutante. De fine bretelle, un bustier qui marquait délicieusement sa taille. Une longueur très approprié à l’endroit, qui s’évasait à hauteur de sa taille, jusqu’à ses genoux. Pour les pieds, de léger talon pour ne pas non plus avoir mal au pied. La soirée promettait d’être plaisante.

Commandant le repas, l’asura se laissa tenter par tout ce qu’elle voulait. L’argent n’étant pas un problème, elle se laissa tenter par des plats qu’elle savait très bon par leur raffinement. Mais très de silence, l’asura brisa la douce mélodie d’ambiance.


- Sherlock… Je tenais à vous remercier de m’avoir invité dans un tel endroit. Je ne connaissais pas. Mais laissez-moi vous offrir le repas. C’est la moindre des choses… vous m’avez redonné le sourire et l’envie de me battre, grâce à votre cousin. Il est vraiment génial. Comment va-t-il ?... Il a toujours son histoire avant de dormir ?


Souriant paisiblement, elle s’intéressait plus à son petit cousin, plutôt qu’à lui personnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu} Lun 1 Fév - 2:37
Le début de soirée passa sans trouble, ils commandèrent leurs repas (il se laissa tenter par une belle association de foies gras poilés et de nuances de pommes) mais aussi qu’une mise en bouche. Cependant, la proposition de Mlle Maaka le fit tiquer : un rictus ennuyé tira ses traits mais il devait avouer que cela l’arrangeait tout de même : son compte commençait doucement à se vider. Surtout avec l’achat des lunettes et de la tablette…
    « Alors permettez-moi au moins de payer l’apéritif ou les boissons : cela en va de ma fierté. » Dit-il avec malice, doublé d’un sourire en coin.

Puis l’Asura vint à parler de son ‘‘cousin’’ et Sherlock noya une mimique narquoise dans son verre d’eau. Elle n’avait alors rien compris… Jouant de ses acquis, l’Anglais replaça son masque impassible et répondit le plus naturellement du monde :
    « Liam est en terre britannique depuis un certain temps. Bien que se ne soit pas les meilleures vacances qu’il eut passées, son sourire et ses paroles enchantées ont tout pour nos convaincre du plaisir qu’il a eu avec vous. Il a tenté plusieurs fois de tout me raconter mais… Je n’eus la patience de l’écouter. Pour ce qui est de l’histoire de pré-nuitée, il m’en avait réclamé une quand il dormit chez moi mais je n’ai pu accéder à sa requête. Heureusement qu’il est parti le lendemain… » Répondit-il en se perdant dans un regard las.

Nan mais très sérieusement, vous le voyez raconter les trois petits cochons à un gamin de neuf piges ? Déjà, le violoniste ne connaissait pas ce genre d’histoire mais de plus, s’il se laissait tenter, il ne raconterait que des contes sordides ou trop alambiqués pour un esprit aussi pur et chaste. Bon, à une certaine époque, il en fut capable mais ce genre d’automatismes se perd bien vite… surtout en trente ans. Et puis, pourquoi devrais-je justifier quelque chose qui n’a de toute façon pas eu lieu ? Bref. Continuons.
    « Pourriez-vous me raconter votre version des faits ? Liam a été trop évasif pour assouvir ma curiosité. Et je voudrais votre recette pour être à la fois aussi discrète et efficace : j’eus beau chercher, ni mon nom ni le votre n’apparaissent malgré l’encre versée. »

Le violoniste était peu habitué à faire des compliments, et là, en l’occurrence, il venait d’en faire un : denrée rare ! Mais à contrario, il l’attendait prestement sur son récit. Il savait parfaitement ce qui s’était passé mais il voulait tester à la fois la rigueur et la justesse de la demoiselle. Allait-elle déformer les actions ? Les embellir ? Pis encore, en oublier ? Chaque détail a son importance et la précision est un allié de choix. Le trentenaire se tint droit et posa son regard d’acier sur sa partenaire de fortune en attendant qu’elle veuille bien entamer le résumé.

C'est à cet instant qu'un employé servit une coupe de champagne à Sherlock et l'apéritif commandé par la jeune femme. Gardant son charisme et son air désinvolte, celui-ci leva son verre :
    « Mais avant tout, trinquons à cette réussite et à la belle soirée qu'elle promet. »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu}
Revenir en haut Aller en bas

Peter Pan : dernière partie. [Helena Maaka]{Interrompu}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Helena Maaka
» [Image] Clin d'oeil à la dernière partie
» Dernière partie des Sabres ce soir ?
» [EVENT N°2 - Dernière partie] Un traître parmi les traîtres
» Partie de plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-