AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Chanteuse/Danseuse
Pouvoir :: Les contrats
MessageSujet: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Mar 29 Déc - 22:33
~ Carte d'identité ~

  • Nom : Miyuki
  • Prénom : Emi
  • Âge : +/- 250 ans, une vingtaine en apparence
  • Race : Sexire
  • Déclencheur de la libido : Les Capiens uniquement quand ils saignent de l'œil
  • Sexe : Féminin
  • Orientation sexuelle : Bisexuelle
  • Logement : Quartier Sexire
  • Métier : Danseuse et chanteuse
~ Biographie du personnage ~

    Je me réveille doucement, un rayon de soleil passe entre les rideaux et m'aveugle un peu. Je jette un coup d'œil à côté de moi, j'observe le jeune homme avec qui j'ai passé la nuit. Je me glisse hors du lit, je décide de prendre une rapide douche avant de partir. J'entre dans la salle de bains et observe mon reflet dans le miroir. Je passe une main dans mes longs cheveux roses clairs qui m'arrivent jusqu'au bassin. Ils étaient noirs à la base mais je les ai toujours teins en d’autres couleurs, je porte la frange et je ne me suis jamais coupé les cheveux, c’est pour cela qu’ils sont si long. La plupart du temps, je les laisse lâchés mais il m’arrive de les attacher en queue haute. Mon visage est lisse, dépourvu de toute ride, et ma peau d'une belle couleur rosée. Un petit sourire se dessine sur mes lèvres rose foncé, le jeune homme se trouvant dans le lit à côté est un beau Capien... Je jette un petit regard dans la chambre, il dort toujours. Je reviens à mon reflet dans le miroir, je penche un peu la tête et croise mon regard dans la glace. Mes yeux sont bleus clairs et de temps en temps, ils ont un reflet mauve, ils sont grands et plutôt ronds. J'entends un bruit dans la pièce d'à côté et mon petit nez pointu se plisse légèrement, je reste immobile un court instant, guettant le moindre autre bruit. Quelques minutes plus tard, je me détends un petit peu. Je passe une main sur la chemise que je porte, elle ne m'appartient pas et je m'en débarrasse pour la déposer sur le bord de l'évier. Je m'observe encore un peu dans le miroir, je mesure 1m71 et pèse 56 kg, je suis fine. Sans vouloir me vanter, j'ai un corps parfait. J'ai une grosse poitrine, ce qui plait la plupart du temps, je passe un doigt sur le cœur autour de mon nombril, un cœur parfait comme moi, j'adore ce "tatouage", il est la preuve que j'appartiens à ma race. Je me glisse sous le jet de la douche et profite de la chaleur de l'eau.

    Je sors un peu plus tard et vais chercher les vêtements de rechange que j'avais placés dans mon sac. Je retourne dans la salle de bains et regarde ce que j'avais choisi de porter, des vêtements de dernier cri comme d'habitude et comme chaussures, des talons, je ne mets jamais des chaussures plates. Je ne porte que ce qui est à la mode, mais aucun bijou, je ne supporte pas ces décorations. Je retourne dans la chambre et observe le jeune homme couché dans son lit, il bouge un peu, je devine qu'il commence à se réveiller. Je me penche un peu sur le lit et pose une dernière fois mes lèvres sur les siennes. Je me relève pour prendre mon sac à main et quitte l’appartement sans aucun regret. J’ai toujours eu une facilité déconcertante pour attirer les garçons et les filles, peu m’importe, ma démarche fluide et classe suffit à les faire tomber. Mais ceux que je préfère par-dessus tous, ce sont les Capiens. Quand j’en trouve un, je cherche le moyen de lui faire voir du sang pour que son œil pleure, il n’y a rien de mieux pour augmenter mes pulsions.

  • Mon caractère ? Et bien, ça dépends de qui tu représentes pour moi, mon chou ! J’ai des caractères différents en fonction de la personne avec qui je me trouve ! Il y a d’abord…

    La proie

    Tout ce que je veux, c’est une bonne nuit avec cette personne, je ne cherche donc pas l’amitié et passe plutôt en mode drague. Je suis très entrepreneuse mais aussi rusée, j’observe bien ma « victime » pour y déceler tout ce qui pourrait lui plaire chez une femme. C’est un peu plus difficile chez les femmes que chez les hommes alors j’ai tendance à utiliser mon pouvoir et ça devient facile. Avec mes aventures d’une nuit, c’est facile de décrire mon caractère ! Je suis drôle, je parle de sujets intéressants selon ce que j’apprends sur la personne, je suis très souriante, douce et tout le temps de bonne humeur. Je contrôle très bien mes émotions et je ne suis pas du genre à m’emporter rapidement. Certaines personnes préfèrent prendre « leur temps » alors il m’arrive de passer plusieurs soirs en la compagnie de la même personne mais j’arrive toujours à l’amener dans mon lit. Je n’abandonne jamais et j’essaye par tous les moyens d’arriver à mes fins, je suis très déterminée et ce que je déteste par-dessus tout avec mes proies, c’est quand elles me rejettent.

    Les amis

    Là, c’est différent, je n’ai pas pour habitude de mélanger les amis avec les conquêtes. Tout d’abord, j’aime beaucoup titiller mes amis, remarquer ce qui les gêne et les taquiner. Je n’ai pas beaucoup d’amis, pas parce que je suis pas sociable ou que mon caractère est exécrable, je ne pense pas que ce soit à cause de ça. Mais quand je rencontre quelqu’un, la première chose que je pense c’est « Est-ce qu’il est bon au lit ? » ou « Est-ce que c’est un Capien ? » et pas « Tiens, il a l’air sympa, on pourrait être ami ! », ça me parait bizarre de penser quelque chose comme ça… Si je parle à quelqu’un, il passera plus vite dans la catégorie proie qu’amis. Pourtant, il m’arrive d’avoir des amis, je ne sais pas trop comment ça arrive vu que si une proie me rejette, elle devient automatiquement une ennemie. Avec un ami, j’ai tendance à être très protectrice, un peu logique puisque mes amis sont rares, je ne veux pas les perdre. Je n’ai eu aucun ami pendant un peu moins de 100 ans et au début, ils ne me paraissaient pas utiles mais mon avis a vite changé. Je me confie très rapidement et suis un peu naïve, je donne vite ma confiance et ne pense souvent pas aux conséquences. Je suis moins douce mais toujours souriante, je contrôle toujours autant mes émotions et ne m’énerve pas facilement mais je me laisse un peu aller pour être plus énergétique. Je suis tout aussi patiente et fais toujours très attention à ne rien dire qui pourrait vexer ou mettre en colère. Je suis câline, pas pour draguer et tout, pour une fois, c’est parce que je trouve que les câlins entre amis ont quelque chose de très réconfortant…

    Les ennemis

    Avec eux, je perds tout contrôle de moi-même, je deviens impatiente et irascible. Je cherche les ennuis et les provoque sans cesse. La plupart de mes ennemis sont des anciennes proies, soit qui m’ont repoussées, soit que j’ai quitté et qui l’ont mal pris. Je ne cherche aucun contact avec eux mais quand je les croise et que je ne suis pas de bonne humeur (ce qui est rare), la guerre est déclarée. Ces personnes sont capables de foutre ma journée en l’air. C’est très simple, quand je râle, je suis comme une enfant gâtée. Je boude, je crie et je tape du pied et les seules choses qui peuvent me mettre de mauvaise humeur, c’est de croiser un de mes ennemis ou qu’une proie me repousse.

    Itami Miyuki

    Et oui, cette personne mérite un caractère spécial. Je suis encore plus protectrice, je ne supporte pas que quelqu’un lui fasse du mal, je tiens à lui. Je le taquine quand même mais on s’entend bien. Et puis, il y a le fait qu’il est Capien et que je suis très attirée par les Capiens quand ils saignent de l’œil. Dès la première rencontre, j’ai essayé de le draguer mais je me suis frappée contre un mur, il n’a pas accepté mes avances et pourtant, je l’ai gardé avec moi. Mais je n’ai toujours pas abandonnée et je continue à essayer, persuadée qu’un jour il craquera comme tous les autres. J'essaye tous les jours, au moins une fois, je sais que c'est limite du harcèlement mais à chaque fois, il me dit non. Il n'est pas très sûr de lui mais il arrive à me repousser. Je suis très patiente et il faut avouer que cette situation m'amuse, je ne suis pas vexée par mes échecs au contraire, ils me font plus sourire. Je serais tout de même contente le jour où il acceptera mes avances.


  • Histoire :

    1763 – 1780, Japon

    L’année de ma fabuleuse naissance, plus précisément le 1er Janvier 1763, j’ai poussé mon premier cri au beau milieu du Japon alors que celui-ci s’apprêtait à connaître la Grande Famine en 1782. Le pays était en paix même s’il était refermé sur lui-même, nous appelons cette période la Période d’Edo. La famine faisait déjà ses ravages dans le pays mais ce n'était rien comparé à ce qu’il se passerait quelques années plus tard. Bref, mes parents n’étaient que des paysans sans réels intérêts sauf peut-être le fait que mon père était cocu. Ils ne m’ont jamais vraiment parlé de mon vrai père, en réalité, je ne pense pas que mon père adoptif sache qu'il n'est pas mon vrai père. Évidemment, il ne l'est pas puisque ni lui ni ma mère n'est Sexire mais ma mère a du "omettre" de le lui dire. Enfin, mon père a fait comme si de rien n’était mais je pense qu'il se doutait que je n'était pas sa vraie fille, sûrement à cause de mes yeux. Je suis restée fille unique, nous n’avions pas assez de nourriture pour un autre enfant. J’ai hérité de la race de mon père biologique et suis donc née Sexire, avec le petit cœur autour du nombril et tout. Mes pauvres parents ne savaient pas que d'autres races existaient et ont pensé que mon coeur autour du nombril était une tâche de naissance. Quand j'étais petite, je ne quittai la chaumière que pour travailler aux champs et je n'avais aucune relation extérieure. J'étais une petite fille très câline mais mes parents ne me donnaient pas beaucoup de câlins... La famine ne s’arrangeait en rien et nos récoltes ne suffisaient plus à nous nourrir, mes parents travaillaient tous les jours dans les champs et on ne gagnait pas beaucoup d’argent. Il y avait un petit village à quelques kilomètres de notre petite chaumière et mes parents me demandaient souvent de m’y rendre pour acheter quelques vivres au marché, j'ai commencé à y aller vers l'âge de 10 ans. C'était un endroit sale, le village était pauvre et ça empestait. Je m'y suis souvent rendue et à la fin, je m'habituais à la puanteur, j'ai même fini par apprécier cette endroit. J'adorais me rendre à la boulangerie parce que la vendeuse me faisait tous le temps des câlins! J'étais précoce et commençais à avoir un fort désir charnel. Vers l'âge de 12 ans, je flirtais déjà avec les jeunes garçons du village mais ce n'est qu'à l'âge de 14 ans que j'eus ma première relation sexuelle. C’était un fils de pêcheur, pauvre, innocent et un peu plus jeune que moi. Nous avons un peu parlé, il n’était pas très propre, ses cheveux étaient sales mais il était mignon et c’est avec lui que j’ai eu ma première fois, dans le hangar à bateaux de pèche de son père. J’avais ressenti quelque chose de spécial pour lui, une attirance particulière, c’était un Capien et il avait saigné de l’œil à notre première rencontre. Je compris que j'étais attirée par les Capiens quand ils saignent de l’œil. Mes parents me demandaient de plus en plus souvent de me rendre au marché et ça me permettait de retrouver mon pêcheur, je ne me souviens même plus de son prénom. La situation empirait, le marché rapetissait de jours en jours, les gens partaient pour trouver de la nourriture. De mon côté, je vivais sur un nuage, toute heureuse de me rendre au village pour retrouver mes "princes", je ne voyais pas ce qu’il se passait autour de moi mais la vérité me rattrapa rapidement. J’étais arrivée au village un jour comme les autres mais il n’y avait plus personne, tous les habitants étaient partis et avec, tous les garçons. Je ne ressentis pas de tristesse quand je me rendis compte qu’ils m’avaient abandonnée mais plutôt un manque. Dépitée, je rentrai lentement chez moi pour découvrir que j’étais désormais seule, mes parents étaient eux aussi partis à la recherche de nourriture et avaient profité de mon absence pour m’abandonner. Je n’avais plus rien mais je n’étais pas triste, j’étais blessée, j’avais été trop naïve et aveugle et je ne m’étais rendue compte de rien. Je décidai de partir, de marcher et d’aller le plus loin possible.

    1803-1896, Russie

    Après avoir longtemps voyagé, je suis arrivée en Russie. J’avais quitté le Japon après 20 ans, je voyageai de villages en villages mais plus rien ne me retenais dans ce pays. J’avais déjà eu un grand nombre de conquêtes mais il n’y avait que des paysans et je m’y ennuyais. J’ai donc essayé de quitter le pays et me suis retrouvée dans l’Empire Russe. Cet énorme pays m’a immédiatement plu, les mecs y étaient magnifiques et puissants et je m’y suis énormément amusée. Pendant les 93 années où j’y suis restée, je n’ai pas gagné une seule ride et je suis restée la belle jeune fille de 17 ans. J’avais teint mes longs cheveux noirs en blonds et avait commencé à faire le tour de tout le pays, je ne restais jamais plus d’un mois au même endroit, je voulais partir à la découverte du monde et m’ennuyais rapidement, j’étais une adolescente charmante mais très immature. Tout a changé quand j’ai découvert mon pouvoir, je pense que je l’avais depuis ma naissance mais je ne l’avais jamais utilisé auparavant. Je me trouvais à Saint-Pétersbourg, la nouvelle capitale fondée en 1703 par Pierre Le Grand, c’était une ville magnifique et elle avait été fondée sur le modèle des villes européennes… Bref, je m’égare, là-bas, j’ai rencontré un homme grand, beau, la vingtaine et tout c’était très bien passé. Il m’avait amenée dans son appartement et après une bonne nuit de sommeil, je lui avais demandé si je pouvais rester plusieurs jours chez lui. Je n’avais pas de domicile fixe et passais toutes mes nuits chez des hommes, il avait accepté et j’avais donc aménagé provisoirement dans un grand appartement très luxueux. Ce qu’il s’est passé était tout à fait anodin et je n’y avais pas fait très attention mais je lui avais fait promettre de m’acheter quelques vêtements avant de rentrer et il me l’avait promis sur sa propre tête. Le soir-même, il était rentré les mains vides et j’avais fait une petite crise de nerfs en lui criant qu’il me l’avait promis sur sa tête. Je vous épargne les détails mais à peine avais-je dit ces mots, sa tête explosa. C’était horrible, je n’avais jamais vu quelqu’un mourir d’autre chose que de faim et je ne voulais pas croire que c’était de ma faute. Je suis partie en courant et en pleurant (je n’avais encore qu’une centaine d’années, il faut me comprendre !), ça m’avait complètement chamboulé mais j’avais envie de vérifier, est-ce que c’était vraiment moi qui l’avais tué ? J’étais devenue un peu curieuse et j’avais continué mes voyages et mes aventures d’un soir à une exception près, j’essayais de faire promettre des choses aux personnes que je rencontrais et voir ce qu’il se passait si elles ne tenaient pas leurs promesses. Je n’arrivais plus à tuer, il ne se passait plus rien quand je les faisais jurer sur leur tête mais j’arrivais à leur faire subir des petits malheurs tout simples (tomber dans les escaliers par exemples). Je me suis dit que si je continuais à m’entraîner et à utiliser le système des promesses, je pourrais évoluer et apprendre à faire des deals plus intéressants. Je suis restée dans le même pays pendant tout ce temps et mes pouvoirs n’avaient pas vraiment évolué. En 1896, je quittai la Russie pour me rendre en Europe.

    1896-1967, Europe

    Mes premières années dans cette partie du monde ont été fabuleuses, je voyageais tout le temps et rencontrais énormément de monde. J'y restais 18 ans sans aucuns problèmes, je voyageais la plupart du temps en train, je passais de la France à l'Espagne en faisant un détour par l'Italie puis je retournais dans le nord. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’un cauchemar long et sombre puisse s’abattre sur de si beaux endroits. C’était un magnifique jour de juillet, le soleil brillait et il n’y avait aucun nuage, je me trouvais en France, sur la côte, quand la guerre a été déclarée et que l’horreur a commencé. Je ne savais pas encore ce qu’était la guerre mais je l’ai rapidement découvert. Tout le monde avait peur, une bombe pouvait tomber à chaque seconde et nous tuer. Je me suis réfugiée dans une ferme au sud de la France et j’y suis restée pendant toute la première guerre mondiale. Il n’y avait presque plus de nourriture et j’avais l’impression de vivre la famine que j’avais connue quand j’étais au Japon. Je devais me débrouiller pour trouver de quoi assouvir mon désir, le fils du fermier était tout ce qu’il se trouvait de potable dans les environs. La guerre s’est terminée en 1918 par la victoire de l’Europe et ses alliés, tout le monde pensait que c’était fini et même si les temps ont été durs après ces 4 années, le soulagement était palpable partout. Il y avait eu plus de 9 millions de morts mais ce n’était rien comparé à la seconde guerre qui allait arriver quelques années plus tard. Tous ces événements m’avaient radicalement changée et j’avais décidé de partir, l’Europe m’avait laissé un triste souvenir et je ne voulais plus y rester. J’avais trouvé un moyen de partir et de rejoindre l’Amérique en 1939 mais mon moyen de transport, l’avion, avait été cloué au sol à l’annonce de la deuxième guerre. La peur renaquit, plus puissante qu’avant. Cette guerre fut plus meurtrière. Je ne voulais plus fuir et je décidai de me trouver une cachette à long terme, jusqu’à la fin de la guerre. J’avais trouvé une petite cabane dans un bois près de l’Allemagne, j’étais en sécurité mais j’avais peur, j’avais à peine de quoi manger. Avant de m'y cacher, je trouvai une jeune adolescente accompagnée de son grand frère et je les pris avec moi dans la cabane. Je restais avec eux pendant 5 ans, variant les plaisirs, une fois avec l'un, une fois avec l'autre, c'était lassant mais si je voulais rester belle et jeune, je n'avais pas le choix. Dès que la fin de la guerre fut déclarée, je sortis de ma cachette pour revenir à la vie sociale qui me manquait affreusement. Je restai encore quelques années en Europe qui se remettait lentement des millions de morts qu’avait provoqués cette guerre. En 1967, je décollai en avion pour me rendre aux Amériques.

    1967-2010, Amériques

    La belle vie, j’ai enfin pu vivre de magnifiques années entourée de beaux garçons ou de belles filles sur les plages de sable blanc. Je voulais rester là pour toujours, je passais des côtes du continent aux villes en plein développement comme Las Vegas. La vie s’offrait à moi et je la croquais à pleines dents, Carpe Diem était la seule citation qui me convenait. J’avais perdu 5 ans de ma vie, et donc de ma jeunesse en Europe et ce continent me paraissait idyllique comparé aux cauchemars vécus de l’autre côté de l’océan. Je reste là une cinquantaine d’années et je n’avais pas prévu de quitter cet endroit que j’avais renommé « Paradis ». Je passais le plus clair de mon temps à m’amuser, j’avais commencé le chant et la danse et je vivais de ça. J’utilisais souvent mon pouvoir, je m’étais améliorée mais je ne parvenais toujours pas à tuer quelqu’un, j’avais l’impression que ce qu’il m’était arrivé à Saint-Pétersbourg n’était qu’un mauvais rêve et ça me contrariait. Je n’avais jamais croisé d’autres personnes comme moi et je cachais le fait que j’étais une Sexire en mettant une sorte de pommade de la couleur de ma peau sur mon cœur, je n’avais pas envie que quelqu’un découvre ce que j’étais. Il n’y avait presque aucune autre race qu’humain et c’était de plus en plus rare de trouver un Capien, à mon plus grand regret… J’avais gagné pas mal d’argent et, en 2010, je ressenti une drôle de sensation alors que je repensais à mon pays d’origine. Je n’avais jamais repensé à la petite ferme où je vivais, à mes parents et à mon pays natal. J’eus l’envie d’y retourner et, sur un coup de tête, je fis mes bagages et pris l’avion pour me rendre au Japon.

    2011, Japon

    Je voulais revoir l’endroit où j’étais née mais je ne reconnaissais pas le pays, des immeubles s’élevaient partout et je n’avais aucune idée d’où pouvait se trouver la ferme si elle n’avait pas été rasée et remplacée par un building. Je me baladais dans une grande ville, tout m’était étranger, je ne me sentais plus chez moi, j’étais complètement perdue. Je m’étais rendue dans un bar et c’est à ce moment que j’avais entendu deux garçons parler de l’île, un lieu idyllique où les humains pouvaient se rendre pendant les vacances, je m’étais un peu approchée et après avoir parlé avec les deux jeunes hommes, j’avais découvert que ce n’était pas n’importe quelle île. Là se trouvaient toutes les personnes de races différentes qui ont fui le monde des humains et j’appris aussi que les deux jeunes hommes étaient Capiens, vous imaginez la suite. Le lendemain, je décidai de partir pour cette île mais alors que je me rendais à l’aéroport, je croisai un jeune garçon. Il m’avait l’air plutôt perdu et dans un élan de bonté plutôt intéressée, je l’avais abordé. Ca n’avait pas été très difficile pour moi de remarquer qu’il était Capien et mon intérêt pour lui s’était agrandit. Il avait l’air très malheureux et complètement perdu, il se faufila dans une petite ruelle et, comme je croyais qu’il fuyait et que je voulais le retrouver, je l’avais suivi. Il avait essayé de me piéger pour boire mon sang et, encore une fois, j’avais été naïve. Il avait presque réussi à transpercer ma belle peau mais je m’étais dégagée à temps. Je savais que si je n’utilisais pas mon pouvoir, il risquait de fuir une nouvelle fois, définitivement. Je lui fis promettre de ne pas s’enfuir d’un ton calme et posé mais de toute évidence, il ne croyait pas en mon pouvoir. Je décidai d’un châtiment très rapidement et la première chose qui me vint en tête fut que sa sclère devienne noire quand il saigne. Sans grand étonnement, il rompit sa promesse et tenta de fuir, je l’en empêchai et le poussai sur le sol pour me mettre juste au dessus de lui. Je dis la phrase que j’avais l’habitude de dire pour que le châtiment se produise.

    -Tu as rompu ta promesse, reçois le châtiment que tu mérites.

    Sans le quitter du regard, je mis ma main et la glissai sur le mur rugueux pour me faire saigner, l’effet fut immédiat et sa sclère devint noire. Sur le coup, j’étais un peu étonnée, je ne pensais pas vraiment que le blanc de son œil pouvait vraiment devenir noire. Après ce petit épisode, il décida de me croire et je lui proposai de venir avec moi sur l’île, j’appris qu’il se nommait Itami et qu’il n’avait plus de famille. Je décidai donc de le « recueillir » et de lui donner mon nom de famille, j’avais la ferme attention de réussir à l’amener dans mon lit. C’est comme ça que nous avons pris l’avion ensemble pour aller vivre sur l’île.

  • Pouvoir : Contrats: certaines conditions d'applications (accord de l'autre personne ou pas), le contenu du contrat (sur un objet, sur une personne, avec ou sans quelque chose en échange selon mon humeur) et évidemment là châtiment en cas de rupture du contrat (les châtiments évoluent). Le contrat s'annule si je le décide ou si l'autre personne le brise.

~ IRL ~

  • Nom : Manon
  • Âge : 16 ans
  • Première impression : Juste… génial *^*
  • Comment avez-vous découvert le forum ? Grâce à Itami !
  • Votre Parrain : Itami Miyuki
  • D'où provient le personnage sur votre avatar et le nom du personnage ? Megurine Luka, Vocaloid
  • Votre Skype : manon.vervoir

  • Acceptez-vous le règlement et vous y soumettez-vous ? Oui
  • Code du règlement :
  • Quel est le nom de la guerre qu'engagèrent les Humains face aux mythes ? :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 28

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Sans profession fixe
Pouvoir :: Contrôle temporel
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Mar 29 Déc - 22:51
Salut et bienvenue sur le forum, je laisse les différents responsables plancher sur ta présentation, on se reverra surement INRp ou sur le forum Technique. Je te souhaite pleins de plaisirs dans cet univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Mer 30 Déc - 1:15
Bien le bonsoir~

Bienvenue sur notre forum ! Quel plaisir de voir une future comparse. D'autant plus qu'on a le même déclencheur : la race capienne du sexe opposé (mis à part si pour toi les femmes sont comprises dedans).

Je tenais aussi juste à faire une remarque banale : si je garde ton poids et ta taille, je tombe sur une IMC de 17.7 donc médicalement parlant tu es déjà considérée en maigreur (j'en connais un rayon). Je sais que c'est la mode d'être fin et élancé mais faut pas non plus tomber dans le trop. Avec 56kg tu es dans la bonne moyenne et je pense avec assez de chair pour emplir le haut comme le bas. Mais bon, je pinaille, ce n'est qu'une remarque anodine.

Voilà, sur ce, bonne chance pour la suite de ta présentation,
À très vite,
SR

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Chanteuse/Danseuse
Pouvoir :: Les contrats
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Sam 2 Jan - 21:54
Merci à tous les deux! Smile

Merci pour ta remarque, j'avais pas vu que c'était pas cohérent! ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Sam 2 Jan - 22:51
Bienvenue parmi nous =)

Je m'occupe des pouvoirs, et le tiens me semble... trop Surprised
Dimension et promesse avec châtiment. Je vois deux pouvoirs en soi.

Soit celui des dimensions, aller dans une autre dimension avec d'autres, genre un monde volcanique, un monde de glace, un monde de dinosaures, ... Mais tu contrôles rien dans le monde à proprement parlé.

Ou bien un pouvoir de contrat. D'où les promesses et les châtiments.

A toi de voir.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Chanteuse/Danseuse
Pouvoir :: Les contrats
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Sam 2 Jan - 23:17
Merci! ^^

Ok, je vais prendre le contrat avec châtiment alors! Smile Je modifierais sur la fiche demain! ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Lun 4 Jan - 11:09
Me revoilà~

Tout d'abord, bonne année 2016 à toi ! Ensuite, j'ai vu que ta présentation était complète donc je me suis permis de la lire sans que tu ne le demandes. Je tenais juste à dire que la sclère noire est validée par ce biais là, ça me va. Même si ça sort un peu de nul part car le mot sclère est très scientifique. J'aurais plus dit, de la part d'une non initiée, le blanc de l'œil. Mais peut-être qu'Emi a fricoté avec un médecin et ainsi, savait le mot. Soit. Je me pose trop de questions. Cependant, ça ne règle pas son souci de cheveux blancs ! Bref, venons en à ta présentation.

Remarques :
Je n'ai rien à redire de tes descriptions, elles sont complètes et agréables à lire.

Cependant, j'en ai une petite ribambelle quant à ton histoire. Tout d'abord, je voulais juste te citer sur un petit point "la couleur de ma peur" lorsque tu parles de cacher ton signe distinctif : je pense que tu voulais marquer peau. Je te le dis, c'est juste pour que ça ne reste pas gravé dans ta présentation Wink

Je me pose aussi une autre question : tu dis que tu pars de Russie pour l'Europe en 1894 mais tu commences à parler de l'Europe qu'en 1913. Tu étais sur la frontière pendant tout ce temps ? J'ai bien compris que tu voulais faire ça pour les guerres mais c'est dommage car ça coupe ta chrono jusqu'à présent linéaire. Car y'a quand même 19 ans qui sautent.

Comment tes parents savaient pour les mythes ? Surtout que je ne pense pas que se soient des gens lettrés et malgré le centenaire passé, ils savent encore ? Alors que c'est tabou, que c'était fait en catimini ? Tu peux dire qu'ils suspectaient, mais de là à reconnaître du premier coup d’œil et savoir toutes les astuces... Tu peux parler de légende, de contes pour gamins qui se passent de générations en générations mais pas avec autant de sureté.

Et dernière remarque, là où le bas blesse. À cause de ça je ne peux te valider : ta condition de Sexire. Normalement les Sexires ont, à tous âges, des désirs, des envies, comblés de différentes manières. Enfants, ils sont beaucoup plus câlins ou bisous, vers l'adolescence, c'est le boom et une fois adulte ils doivent au moins une fois par mois avoir une relation pour ne pas paraître trop vieux. La différence entre ce que tu as compris et ce que nous attendons est simple : s'ils n'ont pas de rapports, ils vieillissent plus vite que la norme (et non pas avance réellement en âge). En un mois, je pense qu'ils passent de vingts ans à une grosse quarantaine. Donc, si pendant autant de temps, elle n'a pas de coït, elle ne peut survivre.
Donc, il y a plusieurs endroits qui posent problèmes : ton enfance et adolescence (car je pense que vers 15 ans, il peut y avoir un début de réel désir ou passion). Au moins ressentir un manque. Pas que tu sois 'bien" pendant ces années. Tu sens qu'il y a quelques chose qui te frustre, et, même si c'est assez gore ce que je vais dire, voir avoir des vues sur ton père. Être Sexire n'est pas seulement être beau mais il y a aussi toute l'engrenage de plaisir et d'immortalité autour. Et quand on est en manque, parfois (voire souvent) on ne réfléchit plus.
Pareil, les moments où tu te caches seule, ça ne marche pas. En tout cas, pas aussi longtemps. Tu dois trouver quelqu'un (fille ou garçon, qu'importe). Je précise que le plaisir solitaire ne peut te rajeunir car on se nourrit du plaisir de l'autre.

Critère de non validation : Ta condition de Sexire au fur et à mesure du temps.

Je sais que je pinaille mais, c'est ainsi que nous pouvons prétendre avoir un forum complet et réaliste. Voire mature. Si tu as des questions, n'hésite pas : par MP, sur la CB ou encore sur Skype (d'ailleurs, j'ai mis ton pseudo Skype et je suis tombé sur deux personnes... je n'ai pas osé t'inviter de peur d'harponner quelqu'un d'autre...)

Autre petite précision : tu marques que celui qui t'a montré le forum est Itami mais tu ne mets pas de parrain... Je t'annonce que c'est Itami ton parrain vu que c'est lui qui t'a embarqué dans cette aventure. Se serait dommage de ne pas lui donner les points qui lui reviennent de droit Wink

Sur ce, à très vite.
Bonne chance pour les quelques changements,
SR

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Humain
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: aucun
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Mar 5 Jan - 22:44
Pour ton pouvoir, je pensais à une version un peu plus élargi, car là tu n'as pas énormément de possibilités. Je pensais plus à un pouvoir type "contrat", que tu peux faire sous certaines conditions (accord de l'autre PJ, avec ce qui se produit si quelqu'un rompt le contrat, donc même principe que les promesses, sauf que tu peux également lier un contrat avec un objet. Exemple : si tu es le propriétaire d'un objet, tu peux le mettre sous contrat, et ainsi personne d'autre que toi ne peut l'utiliser (ce contrat s'annule si tu vends ou offre l'objet en question)).

Donc des contrats qui se fixent selon certaines conditions, qui s'annulent sous d'autres et qui mènent à un châtiment si quelqu'un ne le respecte pas.
Ainsi, tu auras plusieurs combinaisons possibles sous forme de techniques.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Chanteuse/Danseuse
Pouvoir :: Les contrats
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Mer 6 Jan - 15:15
Voilà j'ai effectué les changements! Je pense ne rien avoir oublié, si c'est le cas, merci de me prévenir! ^^" J'espère que c'est mieux maintenant, je n'avais pas compris que les Sexires avaient tout le temps du désir! ^^

Pour Skype, c'est bizarre! Surprised Mon pseudo, c'est Leila Hyuga, j'espère qu'il n'y en a pas deux! Very Happy

Pour le pouvoir, je t'ai envoyé un mp pour avoir plus de facilités! Wink

Bisous! ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker Jeu 7 Jan - 23:13
Et me revoilà.

J'ai attendu le feu vert de la part des techniques pour pouvoir te valider ^^ Alors, c'est parti :

Appréciation :

D'habitude je mets tout dans un seul poste, mais je n'ai pas envie de retaper la même chose que précédemment. Les changements que tu as effectués sont bons, rien à dire dessus. Donc, cela lève le rideau de la validation !

Tes descriptions sont intéressantes, j'ai plus apprécié celle du physique que du mental mais ce n'est qu'un avis personnel : les chipies, on les connait bien.
Pour ce qui est de l'histoire, elle est intrigante car complète. Mais je trouvais la fuite des parents qui laissent tout en plan ainsi que leur fille, un peu facile. Je pense que tu aurais pu développer un peu plus cette partie. Pour le reste, tu es restée très superficielle. J'aurais peut-être plus aimé que tu développes l'entente entre Itami et toi, je trouve ça trop subitement réussi. Un peu plus creuser les sentiments de ton personnage (car je reste persuadé que les Sexires ont, à l'état basal, un cœur...) serait peut-être une bonne chose.

Je suis aussi étonné que tu saches toute seule que tu es une Sexire et que du premier coup d’œil, tu comprennes que ton facteur déclenchant sont les larmes pourpres. Normalement, les personnes à qui on ne raconte rien, ne savent pas. Il faudrait plutôt passer par quelqu'un d'autre qui te l'enseigne. Donc encore un petit élément bancal de ta présentation.

J'ai toujours bien aimé les présentations liées. J'ai hâte de voir ce que va donner celle d'Itami. Pour la tienne, je te donne un 6/10. Malgré ton style fluide, le peu/pas de fautes (je ne les ai pas cherchées) et ta description physique, tu n'as pas réussi à attirer mon attention. Il n'y avait pas réellement d'éléments originaux (la tête qui explose m'a tout de même fait sourire). Et quand il aurait pu y en avoir, tu n'as pas assez creusé. C'est dommage ! Mais aussi car je t'ai demandé de changer un bon nombre d'endroit : je préfère privilégier les personnes qui y arrivent du premier coup. Te décourage pas, c'est toujours une bonne note et puis, on commence tout doucement à tout avoir vu.

*Sabre le champagne et en sert deux coupes*
Félicitations ! Tu es validée ! Tu peux à présent remplir les liens de ton profil (présentation, autobio, fiche technique), faire la description de ta maison et t'empresser de faire une demande de Rp's.

Bonne chance à toi dans ce monde de fou~
À très vite,
SR

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker
Revenir en haut Aller en bas

Emi Miyuki ♥ ~ How to be a heartbreaker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah
» Les voleurs de grimoires. [Miyuki — Rang B.]
» Premier repas à la cafétéria depuis bien longtemps... [Stefen et Miyuki]
» Fukyuu - Hakuto Miyuki, la nouvelle Kannushi de Fukyuu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Général :: Présentations :: Validées-