AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Dans le corps d'une autre... Ce titre est dégeulasse '-' |Shallia| {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Prez morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Dans le corps d'une autre... Ce titre est dégeulasse '-' |Shallia| {Terminé} Dim 6 Nov - 20:55
Enfin, elle avait son explication sur ce qui se tramait. Le fait qu'elle se soit offusquée qu'on ne la tienne pas au courant ? Le contre-coup de la découverte de l'écharpe de son frère chez un inconnu ? Seul Sherryl pouvait le savoir. La suite des événements aurait donc lieu à l'endroit qu'elles venaient de quitter il y a peu. Elle avait clairement l'impression que son amie pour peu qu'elle puisse la définir ainsi vu qu'elles ne se connaissaient guère, s'était fait rouler dans la farine. Elle s'excusa donc auprès des deux femmes pour la rudesse de la noiraude et la sienne sur la fin par la même occasion puis pris congé d'elles.

Le chemin du retour fut également bouclé de manière rapide. Touchaient elles au but ou allaient-elles découvrir sur place un énième indice ? En tout cas, une chose était sûre, elle se sentait parfaitement inutile dans ce genre de situation. Ils montèrent les escaliers, arrivant précipitamment devant la porte de l'appartement. Instinctivement, la demoiselle inséra la clé dans la serrure mais elle ne tourna pas. Une seule conclusion possible, la porte était ouverte. Oh bien évidemment, dans son état normal il s'en serait rendu compte à coup sûr mais l'histoire de l'écharpe devait très certainement encore trotter dans sa tête. Elle clencha donc à la porte pénétrant dans son havre de paix qui était souillée par la présence d'une personne.

Une homme qui devait avoir dans les 70 ans trônait au centre de la pièce, confortablement engoncé dans le fauteuil fétiche de Sherryl. Sa respiration était lourde comme celui d'un homme qui était non loin de la fin de sa vie. Ses mains calleuses étaient au diapason du teint buriné que sa peau arborait, celle d'un homme ayant pratiqué un métier difficile et s'y étant ruiné la santé. Ses yeux étaient bruns et délavé par le soleil. Une cataracte avait déjà élu domicile, couvrant un petit peu ses yeux. Il possédait une canne pour l'aider à se mouvoir, appuyée contre l'accoudoir gauche. Le dessus de ses mains et son visage étaient ridés. Des sourcils blancs et broussailleux surmontaient ses paupières. Si l'on continuait à descendre, son nez était rougit et pataud. Il portait une chemise à carreau constitué d'un mélange peut élégant de rouge, de blanc et de noir. Par dessus, une petite veste clairement pas assortie avec le dessous. Un homme qui ne connaissant visiblement pas le terme d'élégance. Lorsque les deux femmes entrèrent, il toussa avec une telle force que l'on aurait pu croire qu'il allait se décrocher la mâchoire et s'exploser les poumons. Une toux bien grasse comme les gens qui pendant de longues années avait mâché du tabac. Un vieillard tout ce qu'il y a de plus lambda en somme.

Le rabougrit prit la parole d'une voix grave et cassée :

Bonjour mesdames, je me suis permis de m'asseoir en attendant votre visite. Il est mauvais pour mes vieux os de rester trop longtemps debout. J'ai aussi allumé un feu de bois dans l'âtre, vous ne connaissez peut-être pas encore les douleurs provoquées par l'arthrose. Jeune femme, il désignait clairement la propriétaire des lieux. Vous devriez faire plus attention et verrouiller votre porte avant de partir. Je suppose que vous ne verrez pas d'inconvénient à ce que je reste sur ce siège ?

Un sourire espiègle se dessinait au coin de ses lèvres. Un gros raclement de gorge s'en suivit avant qu'il ne continue, ses gestes étaient lents mais rien de plus normal vu son grand âge.

Vous avez donc trouvé l'écharpe ? M'en voila ravi. Notre petit jeu toucherait à son terme ? Vous savez très bien qui je suis Dame Sherryl, inutile de jouer la comédie avec vous mais il est toujours nécessaire de prendre certaines précautions. Mon déguisement vous plait ?

Sa main se posa sur sa canne, jouant avec la partie supérieure. Il attendait de voir les impressions des deux jeunes femme sur sa présence en ce lieu.


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Dans le corps d'une autre... Ce titre est dégeulasse '-' |Shallia| {Terminé} Ven 11 Nov - 14:33
La clef… Normalement, sa porte se ferme automatiquement : système haït par les négligents qui l'oublient à l’intérieur. Or là, elle n’était pas fermée… Elle avait été fracturée, avec élégance certes, mais fracturée tout de même. Son regard devint dur, balayant tout ses états d’âme, reprenant entièrement contrôle de son intellect froid et puissant… voire effrayant. C’est donc sans surprise qu’elle entendit la quinte de toux du vieillard et avec détachement qu’elle pendit son manteau et son écharpe à la patère proche de l’entrée. Elle glissa un bonsoir poli et désintéressé, comme si c’était l’évidence qui l’avait amené là.
    « Oh, je vous en prie, restez. Be my guest. Je pense que vous êtes plus whisky que cognac. À moins que vous ne préféreriez de la camomille pour votre arthrose ?»

L’Anglaise chercha deux verres (Comment ça ils sont trois ?), s’assit dans l’autre fauteuil après avoir servi. La bouteille n’était pas de l’alcool de bas étage, elle pouvait monter dans le millier de livres pour les connaisseurs.
    « Négligent ? Seulement sur le fait de l’écharpe, pas au niveau mon verrou.. Comme la pochette en cuir qui bombe votre poche révolver et qui vous rend si inconfortablement assis, pourrait le confirmer. »

Si Shallia tentait de râler pour comprendre, elle se heurtera au regard glacé de la Sexire qui lui intimera le silence et qui lui désignera une chaise lambda. Comment ça elle est dominatrice ? Si seulement vous saviez…
    « Ce n’était qu’une partie mon cher. Ce jeu n’est pas prêt de se finir et vous le savez comme moi… car cela vous amuse au moins autant que moi. Ai-je tord… ? Elle prit son verre en main et proposa de trinquer : À la prochaine partie alors.. ? »

La personne âgée sembla hésiter avec un large sourire. Sa tête hochait au rythme de ses pensées, moqueur.
    « - Vous avez pris trop de temps… Je vous imaginais bien meilleur. Il goûta l’alcool et sembla réellement l’apprécier.
    - Surestimer son adversaire est une erreur mais le sous-estimer est préjudiciable. Fit la jeune femme en s’enfonçant dans le fauteuil.
    - Et pourquoi ne pas envisager que je vous ai parfaitement cerné.. ? Dit-il dans un sourire avant de retremper ses lèvres dans le breuvage.
    - Vous mentez. J’ai le niveau que vous espériez.
    - Vraiment ? Permettez que je regarde cette bouteille.. ? Elle est diablement bonne…
    - Contre ce détail… »

Un sourire jaune barra le visage de l’invité.
    « - Donc vous ne l’avez vraiment pas vu ? Quel dommage.. Vraiment, pourtant il était même à la portée de Mme Silvermoon. Il attendit une réaction ou une réitération de la demande qui ne vint pas… Sherlock a trop de fierté pour. Il lança même un regard à la Moranie, attendant une réponse de sa part. Quoi, vous aussi ? Hihi. Quel sera le lien entre un infirmier cadre et un jeune étudiant en chimie ?
    - La pharmacie. Les préparations. Les protocoles. La recherche de produits de réactions. La…
    - Dans quelle branche devait-elle alors être ?
    - La chimie du vivant… … … Il y avait donc un lien entre ces personnes… Fit-elle défaite, déçue et énervée contre elle-même.
    - Pourquoi les aurais-je choisis au hasard ? Si vous aviez dit ceci devant l’infirmier, il aurait pu vous dire ce nom que vous avez mis une éternité à trouver. Mais connaissant votre penchant à n’écouter que vous et de prendre les autres pour des subordonnés je me suis dit que ça aurait été une magnifique leçon. »

Il termina son verre en plusieurs gorgées, le sourire aux lèvres, la flamme dans le regard. Sherryl posa le sien, presque boudeuse. Sans chercher l'approbation de la propriétaire, le nouveau venu lu l'étiquette de la liqueur, triomphant.
    « Et rien que pour ça, je serais prêt à rejouer avec vous. »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Prez morany
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Dans le corps d'une autre... Ce titre est dégeulasse '-' |Shallia| {Terminé} Dim 13 Nov - 10:17
Shallia découvrit le vieillard, c'était donc lui qui lui avait volé son bien si précieux. Elle pestait intérieurement surtout que là, on l'ignorait totalement, comme si tout le monde se fichait de ce qu'elle pouvait bien rechercher. Elle lâcha donc sur un ton coléreux pendant que le couple nouvellement formé dégustait de l'alcool fort.

"Vous avez pas bientôt finit de vous lancer des fleurs et de comparer vos QI ? Où est passé ma photo ? Je n'ai guère apprécié d'être prise comme une conne dans cette guerre des neurones."

Un peu de respect Madame pour les anciens, je n'ignore pas que vous détestez les hommes. votre passé a été passé au crible. Vous n'étiez pas une cible choisie au hasard, il me fallait quelqu'un capable de toucher le coeur de Sherryl et visiblement, je ne me suis pas trompé là dessus. Plutôt que de vous énerver ainsi, je vous conseillerais d'aller dans la chambre de votre amie, il y a ce que vous recherchez ainsi qu'un petit bonus pour votre patience et pour me faire pardonner de m'être joué de vous.

Shallia ne pris pas la peine de répondre et elle pénétra dans la chambre, sans demander l'autorisation à sa propriétaire au préalable. Elle y découvrit, posé contre les montants du lit, une chose qu'elle pensait perdue à jamais. Un tableau était présent mais pas n'importe lequel, celui qui était exposé dans son salon. Celui-ci avait une portée sentimentale très élevée, il avait été réalisé par une amie commune aux deux femmes qui se retrouvaient représentées quelques heures avant leur mariage.
Sous celui-ci se trouvait la photo qu'elle recherchait.


Tel une guimauve, elle éclata en sanglot de voir ses biens revenu. Oh, sa femme et sa fille n'était pas là mais... L'espoir perdurait. Elle s'approcha doucement de la peinture et vint unir ses lèvres avec celle de sa femme ainsi représentée. Shallia savait son geste totalement désuet mais elle tenait tout de même à le faire.

Elle resta à le contempler quelques minutes pendant que les deux autres discutaillaient dans le salon. Elle retourna finalement auprès des deux compères, séchant au préalable ses larmes. Ils verraient aisément que la Morany avait laissé épancher sa joie mais elle ne voulait pas leur montrer de visu.
La porte s'ouvrit et elle rejoignit le salon.

Comment avez-vous eu cette peinture, je pensais qu'elle avait brulé lors de l'incendie ?

Oh et bien, rien de plus simple, elle se trouvait dans un musée, je les ai juste allégé du poids d'un cadre, voila tout. Il avait été obtenu en ayant recourt au marché noir de toute manière.

Le vieillard arborait un petit sourire comme s'il était fier, voire se gaussait de la tournure des événements.

J'ai également une autre information pour vous, votre femme pourrait se retrouver sur cette ile sous peu mais je n'en dit pas plus.

Réalité ou juste une méthode pour lui redonner l'espoir ? Nul ne savait.

Oh, le temps avance... il commence à se faire tard maintenant, il est l'heure pour moi de ramener mes vieux os à la pénates où il les a vu naître.

L'homme se leva, récupérant sa canne et tel un petit vieux se dirigea vers la porte de sortie

Me...merci mais j'ai encore plein de questions ? Quand arrivera-t-elle ?

Pas de réponse cette fois, l'homme venait de quitter la pièce et lorsque Shallia passa le pas de la porte, plus la moindre trace de celui-ci. Il s'était comme évaporé.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Dans le corps d'une autre... Ce titre est dégeulasse '-' |Shallia| {Terminé} Dim 13 Nov - 20:52
Un cœur.. ? Une pompe qui propulse de sang à travers le corps… mais ce serait se mentir que de le considérer ainsi. Ce n’est pas en l’étouffant qu’on le détruit ou qu’on le cache : ses sentiments sont là, et son amour le fait tous les jours souffrir un peu plus. Cette solitude, cette froideur, cette distance… Pour se protéger, il a sublimé ses nobles envies en acidité et en rancœur, le rendant acerbe et profondément jaloux… Toutefois, il n’en a conscience que quand il revient sur les faits et faire face à la vérité ne le fait que plus saigner. Combien de fois avait-il saccagé ses capacités en se noyant dans l’illégalité.. ?

Mais qui en avait cure ? Personne. Alors il allait continuer à pleurer seul et à ravaler ses émotions pour être encore plus froid et distant pour être bien sûr que personne ne s’en inquiétera.

Ainsi soit-il.

Qu’Arsène lit en lui comme dans un livre ouvert eut deux effets : la peur d’être découvert, le soulagement que ça soit visible. Tout est à double tranchant et malgré tout, il disséminait un bon nombre de signaux d’alerte trop camouflés pour que la basse populace puisse les comprendre. Ce n’est qu’avec un sourire muet qu’elle acquiesça et prit une gorgée de son remontant. Quand la Moranie partit pour sa chambre, le vieillard se pencha vers elle :
    « - Je tenais à te prévenir, tu es jeune sur cette île et tu ne maîtrises encore pas grand-chose. Même si le temps me contredira, il te rappellera avec délicatesse que tu n’es qu’un pion sur un énorme échiquier. Un pion entre les mains de l’Exilé, des chefs… entre les miennes…
    - L’Exilé.. ?
    - Mr Rechel, prenez garde… Je ne veux pas perdre un adversaire de votre rang. Ça me briserait le cœur.
    - Vous ne me ferez pas croire ça… Fit-elle dans un sourire camouflé en buvant une gorgée.
    - Pense ce que tu veux. Si tu veux me contacter c’…
    - Le Times. Le morse n’est pas si désuet. » Fit-elle en haussant un sourcil joueur.

Le voleur sourit de toutes ses dents quand la furie débarqua dans le salon, le pressant de questions. C’est alors qu’il tira sa révérence et partit. Un goût aigre-doux tapissa la bouche de Sherlock : le bonheur de voir un allié, la détermination de laisser partir un potentiel ennemi. Une fois que la porte claqua et que ses petits pas n’étaient plus audibles, la Sexire daigna de lancer un regard en biais à sa cliente.
    « - Ainsi se finit cette belle aventure.
    - Oui, c'est ainsi qu'elle se finit. La féline s’inclina devant Sherryl. Malgré son tempérament explosif… ? Intéressant. Je te remercie pour ton aide, sans toi, jamais, je n'aurais pu retrouver ce tableau ni obtenir des informations sur ma femme. Je te suis redevable, si un jour, tu as besoin de moi, je serai là.
    - Sache que je m’en souviendrai. Fit-elle dans un sourire.
    - Je pense qu'il est l'heure pour moi de m'en aller même si je ne serais pas contre une lampée de Whyskey avant de partir. »

Elle rassembla ses affaires alors que la noiraude regardait son verre déjà entamé avec un léger dégoût... assez camouflé pour que se soit un regard perdu dans le vide.
    « - Au plaisir de vous revoir même si j'en doute... Je m'envole bientôt pour l'Angleterre. Si un jour vous avez le projet de venir, prévenez-moi.
    - Avec plaisir un jour peut-être. »

C’est ainsi qu’elle partit… Et que Sherlock put se décomposer. Sans attendre qu’elle finisse de descendre les escaliers, il avait déjà retiré ses breloques, était redevenu mâle et fondit vers la cheminée…

La fuite n’est pas la plus courageuse des possibilités mais sans doute la plus simple…

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans le corps d'une autre... Ce titre est dégeulasse '-' |Shallia| {Terminé}
Revenir en haut Aller en bas

Dans le corps d'une autre... Ce titre est dégeulasse '-' |Shallia| {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» "L’amitié, c’est un seul esprit dans deux corps." [Pv. Calypso]
» Quelque part dans le Val d'Anduin [Flashback PV Sefir]
» Corps de verre et coeur de pierre
» Open your wings and flies towards the light. Butterfly. | Eden & Marissa
» SSS's Time ( Solo )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Asura :: Exilé-