AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Musicienne
Pouvoir :: Manipulation du Son
MessageSujet: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Dim 17 Jan - 14:05
Chani avait du mal à ce concentrer.
Pleine de bonne volonté, les lettres semblaient se moquer d'elle. Elle ânonnait, péniblement.

«Dé...puis ... la ... nuit ... des temps ... ils ... tentent ... dé ... dé...vénir... ... indép... indép... pendants.
... et ... commencent ? ... commencent. A nous ... tourner le dos... »


Cette petite citation que Gwihir lui avait donné à lire mettait en lumière l'ingratitude humaine.
Cela faisait suite à une question de Chani puisqu'elles avaient abordé ensemble l'existence des non-humains, et la capacité des humains à détruire ce qui est différent ou pourrait leur faire concurrence.
Voir parfois juste pour se faire un beau trophée.

Alors qu'elle lisait, elle se disait que cette longue citation mettait aussi en lumière ses difficultés de lecture.
C'était embarassant, parce qu'elle faisait ce qu'elle pouvait, mais elle avait tellement tourné le dos à cette forme de transmission de savoir, qu'elle avait accumulé beaucoup, des années de retard.
A son âge, la plupart des jeunes adultes en tout cas, sont capables de lire sans difficulté, une, voir plusieurs langues.
Elle pouvait les parler, sans problème, mais lire ... écrire... c'était compliqué. Une relation compliquée d'amour-haine avec les lettres, belles ou non. Une relation qu'elle s'était promise de faire évoluer.

Que n'avait-elle une partition, pour lire avec fluidité, l'Histoire, les Légendes en musique.
Il était vraiment temps de faire une pause.
Elle s'affala paresseusement sur sa table, et leva la tête, le regard implorant, comme une enfant terrible prise en faute, vers sa professeur unique et préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Dim 17 Jan - 16:02
La professeure en question regarda le livre, épais. Même s’il était bardé d’illustrations, l’Esertari continuait de peiner sur la lecture. Heureusement, l’autre ouvrage, prêté et qui raconte à peu près les mêmes aventures mais en musique, lui, avançait bien. Ce n’était donc pas un problème dû à un illettrisme latent, mais bien un blocage psychologique sur les mots, sur la lecture en elle-même. Ce livre ne devait pas être adapté. Il en faudrait un autre, surement… Un texte avec une certaine musicalité ? Peut-être qu’un livre en vers, en alexandrin, avec leurs rythmiques différentes pourrait répondre aux attentes de la jeune femme. Mais elle n’avait pas ça sous le coude, elle aurait dû y penser plus tôt, plus vite. Ou alors préparer plusieurs livres différents, mais non, là, elle était juste mal préparée. Elle regarda sa montre… Déjà une heure et demie que Chani se débattaient avec des lettres, elle méritait une pause. La Capienne sourit et alla chercher la théière qui fumait un peu plus loin afin de ravitailler les tasses de deux femmes. Tout en se faisant, elle tente de cacher son regard attendrit devant la bouille implorante de Chani avec plus ou moins de réussite.

« - Aller… ce n’est pas une manière de se tenir, voyons ! Mais bon, tu as bien travaillé, tu mérites une pause. »


Puis elle s’assit, à côté de Chani et la regarda commencer à remuer sa tasse après y avoir ajouté un petit carré de sucre. Plus que la lecture, la jeune punkette avait besoin de savoir comment les gens vivaient ici, alors durant les pauses, elles allaient discuter, souvent à bâtons rompus, de tout, de rien, mais surtout de l’Île et de ses habitants. Gwihir prit l’initiative cette fois…

« - Alors ? De ce que tu as lu jusqu’ici, tu as des questions ? Ou peut-être ce que tu as vu sur Yasashi Koji ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Musicienne
Pouvoir :: Manipulation du Son
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Mar 19 Jan - 19:42
L'élève se redressa rapidement.
« Tu a bien travaillé, tu mérite une pause. », cela sonnait tellement doux à ses oreilles qu'elle ne pouvait retenir que ça pour le moment.
Souriant à sa professeure, elle pris sa tasse, s'efforçant de ne pas le boire immédiatement.

Chani était ravie de venir. Depuis qu'elle savait que Gwihir s'occupait elle-même de ces cours.
Elle s'attendait à trouver du monde, plus de monde que cela, mais visiblement ...
Gwihir n'avait accueilli qu'elle.
Il fallait au moins ça pour travailler sérieusement avec la punkette !

Essayant de réfléchir posément à la question posée sur ses découvertes de l'île ou sur les interrogation que ce cours avait fait naître en elle, Chani ne la quittait pas des yeux.
C'était plus difficile de rester concentrée, mais la petite musicienne arrivait encore à mettre de l'ordre dans ses idées.

« Oui ... beaucoup.
Sur ce qué j'ai vu jusqu'ici ... sur l'île. Les gens qui travaillent ici sur l'île, il y a beaucoup de Mythes mais aussi beaucoup d'Humains.
C'est bien de savoir que le secret est préserve même si on partage lé même espace vital. Mes parents ... espéraient vraiment que j'apprenne à mé débrouiller seule ici, mais j'ai peur de m'attirer des ennuis, d'attirer des ennuis à d'autres gens.
Est-ce que c'est compliqué d'apprendre à bien sé ténir ? Comment les choses sé passent, ici, por les jeunes Mythes ? »


Elle fît un courte pause pour bien séparer son propos du précédent.

«Sur ce que j'ai lu ... ils représentent un danger terrible, ces humains.
Il mé font peur, mais individuellement, ils ont l'air faibles, futiles, peu méfiants, plutôt gentils, et ils ont le goût dé la fête.
Comment peuvent t'ils être aussi horribles en tant qué race, et si abordables en tant qué individus ?»
Jé ne sais pas trop comment différencier un humain de certains mythes bien déguisés non plus ...»


Elle eût l'air un peu embarrassée pour ce qui suit.

« Par exemple ici, avec mon ignorance, jé n'aurais jamais déviné ... pour vous.
Comment vous faites au quotidien pour gérer ... ces mystères avec votre cl... maisonnée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Mer 20 Jan - 13:56
Gwihir écoutait les questions et les inquiétudes de Chani avec sérieux, même si son sourire restait présent. La jeunette était inquiète de nombreuses choses, mais faisait de son mieux pour apprendre et dès lors, il était du devoir de Gwihir de répondre le plus clairement possible. Quoi qu’il se passe hors des cours, ça ne devait pas influencer ces derniers. La Capienne était une femme qui aimait à cloisonner ses activités, comme elle cloisonnait ses informations ou ses connaissances. Nul n’empiète sur le territoire de l’autre, c’est bien ainsi et c’est ainsi que les secrets sont gardés. Et c’est aussi ainsi que la bibliothécaire ne se laisse pas influencer par ses sentiments lorsqu’elle enseigne mais qu’elle le fait de son mieux, avec un certain détachement, mais surtout, de manière à préparer la punkette à tout risque si d’aventure la Capienne ne pouvait l’aider. D’ailleurs, même si Gwihir tutoie par proximité, le ton reste assez distant afin de ne pas se perdre. Chani ne cherche pas une mère qui la protège, mais une amie qui l’enseigne…

« - Apprendre à bien se tenir n’est pas tellement difficile, tu sais. Mais pour tous, nous apprenons à vivre cachés, même ici. Nos traditions perdurent, nos histoires avec, et nos jeunes sont assez libres, mais pourtant nous devons apprendre à dire que tout n’est que mensonges, que tout n’est que légendes, afin que nul ne doute jamais d’être dans un parc d’attraction. Mais la peur ne doit pas étouffer ton âme. Car la peur est la première chose qui se voit dans le regard d’une personne, et qui pourrait déchirer ce petit voile de mensonges qui nous protège tous. »


Puis elle laissa un moment passer avant de continuer.

« - La menace n’est pas que du fait des hommes… Il y’a aussi des Védins sur l’Île, de ceux qui ont massacrés nos peuples, ou leurs descendants. Et s’ils ne relancent pas la guerre, certains n’y verraient aucune gêne en apprenant que cette dernière n’est pas « finie ». Tu sais, la graine de la haine, de la violence est de l’intolérance est présente dans tous les cœurs, mais c’est au moment qu’on cesse de réfléchir par soi-même et que l’on donne son âme à un mouvement de foule qu’elle fleurit. Et ses fruits sont la guerre et les massacres. L’on ne juge jamais un homme seul, mais dans la guerre, c’est une meute qui vient semer la mort... »


Puis elle reprit un air assez sérieux avant de répondre après avoir bu un peu de son thé.

« - comment… Hum… Tes deux dernières questions n’en sont que les deux faces d’une seule. Comment vivre ici. Considère toujours la personne qui te fait face comme un humain ou un Védin, ne te découvre jamais sans avoir l’assurance qu’il partage lui aussi un secret. Les Mythes vivent ainsi, sans avoir connaissance parfois de la présence de leurs frères si proches. Mais partout, il y a des groupes, des organisations, qui aident ces Mythes esseulés à renouer des liens. Je suis cela pour les miens, autant une protectrice que celle qui veille que chacun ne perde pas de vue ce qu’il est. Mmh… Comment présenter mieux ? Imagine… que les Mythes soient membre d’une mouvance secrète, comme la Franc-maçonnerie. Eh bien chaque loge ignore ce que font les autres ou qui en fait partie, mais partout, il y’a des « maîtres » ou dans mon cas, une Princesse, pour prendre toutes les mains, et les faire se rencontrer. Et pourtant… le secret et l’ignorance sont nos meilleurs alliés face à la folie des hommes et la violence des Védins. »


Elle laissa un moment passer, avant d’ajouter à mi-voix.

« - Et pourtant, même eux, on ne peut les juger comme une communauté, mais il faut juger chaque individu séparément… enfin… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Musicienne
Pouvoir :: Manipulation du Son
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Dim 24 Jan - 18:03
L'esertari répondit d'un hochement de tête, silencieuse et sage en écoutant sa professeur.
Cet échange là lui convenait parfaitement aussi. C'était l'occasion d'apprendre sans lire cette fois, mais aussi de se livrer un peu, par bribes.

« Jé connais la peur par un de mes parents qui ne vivaient que dans la crainte d'être un jour découverts, et de mé perdre. Mais mon père vit comme un poisson dans l'eau -comme on dit- parmi les humains.
Il était mon exemple, dé vie secrète, mais pas dé vie récluse.»


Elle prit une gorgée de thé et fit un peu la moue.
Non pas que le thé était trop amer pour elle, mais plutôt que cette vérité sur les humains et les védins lui paraissait ... désagréable au fond.

« Jé suis trop jeune pour mé soucier des guerres du passé et mon père dit qué notre peuple, même si il a souffert, à gardé l'optimisme et l'amour dé la vie.
Jé né voyage plus comme nos ancêtres, parce qué la vie moderne fait qué la voyageurs sont dé plus en plus mal-vus, mal aimés, et plus surveillés.
Nous n'oublierons pas qui nous sommes, mais pourtant, certains clans ont tout simplement disparus ...
Les histoires de ma famille ont gardé un peu de nostalgie du temps ou les esertaris sé retrouvaient au hasard dé leurs chemins et échangeaient des nouvelles, et parfois à ces occasions, des rencontres, des mariages.
Mais avec les temps, ces rencontres sé sont fait rares. Les nouvelles étaient mauvaises. Certains partaient dans la joie, et n'ont plus jamais été révus.
Ca n'a pas toujours été rose auprès des humains, même entre eux ils ne sé supportent pas et sé font la guerre.»


Chani plissait les yeux au fur et à mesure que le sujet enflammait sa passion. Mais elle se calmait soudain, relâcha un peu ses épaules contractées...

« Y a personne à accuser dé cela. Lé secret est une arme forte que j'apprendrais à utiliser. Pour mé protéger, pour protéger les miens.
Pas que dans la peur, ni en haïssant ce qu'ils ont pu faire par le passé.
Jé n'étais dé toutes façons pas dé ce monde quand mes parents sé sont rétrouvés sans famille autour d'eux.
Mais mon arrivée sur l'île, c'est beaucoup d'espoirs pour moi.
Et ... ils sont jusqu'ici bien placés, mes espoirs. Je découvre juste qué d'autres Mythes ont ténu bon, eux aussi.
Aussi qué certains peuvent être dangereux. Je n'y aurais pas pensé, peut-être que ça aurait du mé paraître évident mais ... »

La musicienne sourit. Elle laissa sa phrase en suspens, mais son sourire voulait tout dire.
C'était difficile pour son esprit sans malice d'imaginer des cohabitations houleuses, des relations agressives en raison de la proximité de races très différentes, et devenues si méfiantes, au même endroit.
Si ses parents, surtout sa mère, n'avaient pas su la guérir de son insouciance, seul des drames pourraient la faire changer d'attitude... et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Mer 27 Jan - 13:05
Gwihir sourit doucement, mais son regard resta sérieux lorsqu’elle écouta les propos de l’Esertari. Il était vrai que de l’eau avait coulé sous les ponts depuis la Kimatsu et que Gwihir elle-même n’avait pas connu cette époque, mais l’éducation qu’elle avait reçue avait mis l’accent sur le devoir de mémoire, le prix du sang et la recherche de la vengeance. Et même si le temps avait passé, au fond de son esprit, elle n’arrivait pas à être aussi libérée que son étudiante…

« - J’admire cette vision, et le choix de ton père, Chani. Rester positif, c’est important et c’est d’autant plus admirable quand on en connait le prix. Et pourtant il ne faut pas oublier les enseignements du passé, pour douloureux qu’ils soient… Car c’est ainsi qu’on évitera de refaire les mêmes erreurs, je crois. Mais si tu sais apprendre sans perdre ton sourire, ce sera la plus belle réussite pour moi. »


Puis le sujet glissa sur les Mythes et leurs relatives harmonies dans leur cohabitation. Certes, vu de l’extérieur, ça peut sembler facile, et pourtant, dans les salles de l’Exilée, chaque chef de quartier se bat pour les siens, défend sa vision du monde, tente toujours de tirer un peu la couverture de son côté ou tente de faire infléchir la politique de l’Île dans son sens. La Capienne ne put s’empêcher de sourire à la remarque de son invitée du soir… et de lancer une petite idée à peine née et à laquelle elle n’avait pas vraiment réfléchi non plus…

« - Le monde a changé, les Mythes avec lui… et les jeunes sont plus sages, moins dangereux et dans leur majorité, ils ont compris la menace, surtout par les histoires racontées et rabâchées si souvent à leurs oreilles… Mais cette promiscuité entre les espèces ne se fait pas en toute facilité non plus… Et certains sont bien plus dangereux que ce que l’on pourrait imaginer.

D’autres pourraient être tenté de te mordre aussi, douce Chani, tant que je serais presque tentée de te capturer complètement afin que tu vives ici… Sous la protection des miens… Avec moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Musicienne
Pouvoir :: Manipulation du Son
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Jeu 25 Fév - 20:41
L'Esertari essayait visisblement d'assimiler et de réfléchir à toutes ses choses, en fonction de son ressenti personnel, des émotions éventuellement que cela faisait naître en elle.
Elle ne pouvait masquer son naïf espoir en tout cas, de pouvoir garder le sourire quoi qu'elle puisse apprendre sur le sujet, sur le passé et sur les conflits.
Les sacrifices des autres, les récits détaillés ou non de leur guerre, ne la laissait absolument pas insensible, mais sa réflexion s'arrêtait juste sur cette compassion.

"Jé comprends qué l'on doit savoir réconnaître lé danger, sans pourtant vivre dans la peur.
Moi j'avoue que j'avais peur en vénant jusqu'ici. Dé chez moi jusqu'à l'île, jé veux dire !
Mais maintenant qué je commence à prendre un peu mes marques et m'habituer à mon quartier et au quartier Capien, ça va beaucoup mieux."


Du danger, il y en avait certainement et elle était prête à l'avouer : elle ne saurait pas se défendre, probablement pas en tout cas.
Toutes sa vie, on lui avait appris que la meilleur façon d'affronter le danger que les autres représentaient, était de s'isoler et de vivre cachée.
Elle avait rejeté cette idée maternelle toute sa vie également, mais malgré tout son caractère en restait marquée d'une attitude timorée.

"Je vais surement dévoir apprendre à courire très vite, en plus d'apprendre à réconnaitre le danger, même si il est habillé avec élégance ... ?"

La déclaration suivante par contre la prends tout à fait au dépourvu et la fait rougir jusqu'aux oreilles.

"Vous ... ? Mé capturer ? Vous voulez dire ... par la force et tout céla ? Emprisonnée ?"

Elle était plus surprise qu'effrayée, et ne pouvait pas vraiment se résourdre à penser que sa Princesa pourrait vouloir l'enchainer, elle qui était si libre. Mais tout cela lui avait tiré un grand sourire.
Est-ce que qu'elle avait dit, quelques semaines auparavant ... la manifestation de son sentiment d'amour ? Un amour protecteur.
Elle avait tout juste eu la force d'échapper au premer, mais arriverait t'elle à rejeter une offre si tentante, que de rester proche de sa Princesa, et à sa garde ... ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Sam 27 Fév - 10:52
La Capienne s’amusait des réactions de son étudiante, tant cette dernière avait des réactions pures, pleines d’innocence. Et ses mots, tout couverts de sourires qu’ils étaient avaient cette touche de sagesse qui faisait plaisir à l’enseignante, qui dénotait, encore et encore un esprit vif.

« - Oui, reconnaître qu’il y a du danger et donc rester attentive à son environnement est le premier pas à faire. Il ne faut pas non plus sombrer dans la peur panique et refuser tout contact, ce serait dommage, entre l’insouciance et la peur, il faut trouver le bon équilibre. »


Puis son regard couru sur le corps aux formes bien proportionnées de l’Esertari. A part sa poitrine plus opulente que celle de la Capienne, elle avait un corps assez athlétique, elle était jeune. Surement qu’avec un peu d’entrainement elle saurait faire bien mieux que juste courir et fuir, mais avec les compétences vient l’arrogance alors que la peur amène souvent une sécurité instinctive. Difficile pour elle de donner de bons conseils…

« - … Peut-être, oui, même si je pense que quelques connaissances dans des sports de self-défense pourraient aussi aider… Mais je ne suis pas de celles qui pensent que c’est obligatoire. Ça doit venir d’une envie. Et pour reconnaître le danger… Je dirais bien de faire confiance à ton instinct, souvent ça aide… Et pour ceux habillés avec élégance, ce sont les pires... il faut… écouter et comprendre leurs volontés cachées au fond des mots si doux… Afin de ne pas se faire manipuler… »


Ensuite, elle vit la réaction pleine de candeur de Chani, une rougeur tellement spontanée. Cette surprise fit sourire très largement la Capienne, en miroir du sourire de la jeune punkette. Elle vint saisir le menton entre ses doigts, délicatement, non pas pour forcer un regard, mais pour créer un contact. Et d’une voix toute douce, toute mielleuse, elle murmura tendrement…

« - … hihi, te capturer, oh, c’est bien ce que je pensais, mais pas par la force, voyons ! Il y’a bien d’autres chaînes, bien d’autres liens, bien plus doux et qui ne risqueraient pas de faire disparaître ce charmant sourire… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Musicienne
Pouvoir :: Manipulation du Son
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Ven 4 Mar - 1:44
Chani était satisfaite de voir l'appréciation dans le regard de sa professeur.
Et son regarde avait été très ... exhaustif, l'avait détaillée un moment de la tête au pieds avec ce sourire qui avait déjà cet effet sur elle de faire fondre toutes sa bonne volonté de ne penser qu'au travail le temps du cours !

«Self... défense ?
Il y a un endroit sûr l'île où jé pourrais apprendre ça ? Non, jé pense que ça pourrait m'intéresser, mais jé sérais une complète débutante là aussi. J'en ai juste entendu parler ... dans des films.

Si céla peut m'aider, jé suivrais cé conseil avec curiosité... »


Le contact de la capienne, si doux, si léger, éveilla tout ses sens. Elle ne pouvait pas rester non plus de marbre devant sa voix, ce murmure plein de promesses, ouvrant l'imagination de la jeune Esertari en direction de divertissements non-académiques...

D'une caresse, d'un regard et de quelques mots, elle avait désarmée Chani et réussi à lui faire oublier jusqu'à l'endroit où elles se trouvaient...

« Des chaines et des liens bien plus doux ... ? Jé n'en doute pas un instant !
J'aimerais bien que tu me montre comment tu souhaite mé capturer. Car Princesa, j'ai l'intention dé garder ce sourire et dé vous dire ... "chiche ?"
Si jé vous mets au défi, quelles nouvelles choses vais-je encore découvrir ... il mé tarde d'y être.»


Son regard vient soutenir celui de la Capienne, avec un joyeux défi, un défi plein d'amusement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Ven 4 Mar - 16:46
Gwihir resta pensive cinq secondes… Puis elle répondit dans un rire cristallin.

« - Bien sûr que sur cette île il y’a de tels lieux ! Cette ville est immense, et donc nous pouvons trouver de tout, tant qu’on s’y intéresse… Mais par contre, je n’y connais pas grand-chose moi-même et si cette possibilité t’intéresse, nous devrons chercher une adresse comme tout un chacun. »


Puis la Capienne se laissa aspirer par les yeux orangés de l’Esertari, se laissant complètement absorber par l’air heureux de l’étudiante qui lui faisait face. Ah, désarmante Chani, pleine d’innocence et de candeur, de ses yeux brillants d’intérêts et de sa grâce naïve, elle brisait si facilement les limites que tentait de s’imposer la Princesse. Dans un mouvement souple, cette dernière se pencha pour déposer sur la bouche de la jeune femme un baiser tendre, avant de mordiller doucement les lèvres de cette dernière avant de se reculer…

« -… des chaines de ce genre, celles du cœur, comme disent les hommes… Une cage ouverte, une maison à partager, t’inviter à venir vivre et t’installer ici, en ce manoir, par exemple… Et pour le défi… Je sais avoir… encore bien des choses à te faire découvrir…Et je compte bien ne te laisser aucun répit jusqu’à ce que tu ait tout appris… »


Puis elle sourit, amusée… allait-elle faire un autre pas de plus, un autre geste, une autre invitation ? Visiblement, non, car elle se redressa, et pourtant, ses yeux continuaient de pétiller en regardant Chani. Et d’une voix mielleuse et pleine de promesses, elle ajouta doucement…

« - … mais ce sera… peut-être comme récompense… d’avoir bien révisé les cours de la journée, n’est-ce pas ? Es-tu… motivée pour apprendre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Musicienne
Pouvoir :: Manipulation du Son
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Dim 6 Mar - 1:23
« J'aimerais bien apprendre, après tout, mais jé né pense pas que lé arts martiaux soient pour moi, et jé risque de né pas être très douée.
Mais est-ce qué j'ai mal compris ou ma Princesa, tu a dit que nous devrions chercher comme tout un chacun ... ?
Est-ce qué tu veux que nous prenions enseignement ensemble ? Céla serait une motivation supplémentaire !»


Chani lui sourit, c'était visiblement sincère, autant sa surprise que le fait que sa curiosité pour le domaine en serait redoublée ...

« Hum, cé genre dé chaines et dé liens, je saurais en accepter et ... m'installer chez toi, me ravirait. C'est d'accord. Mais jé désire payer mon loyer, né serait-ce qu'en jouant pour toi et pour tes invités.
Comme céla, jé mé sentirais bien vis-à-vis de mon séjour ... »


Elle y tenait, même si elle rougissait en le disant.
Chani n'avait jamais été invitée chez personne, mais de ce qu'elle savait, être accueillie chez quelqu'un impliquait des devoirs, et du respect.
Le respect de cet hôte, mais aussi de ses coutumes.

Et les coutumes capiennes lui étaient encore un petit peu ... obscures. Sans faire de mauvais esprit, pour un quartier et ses habitants qui se révélait dans toute sa splendeur, dans la pénombre.

« Jé pense que jé suis très motivé pour apprendre, oui !
Mais apprendre ... hum, jé voudrais en savoir plus sur ton peuple, Princesa.
Si jé dois vivre ici et lé côtoyer, jé voudrais que tu sois fière de moi si d'aventure jé dois faire la conversation à des gens de ta race.
Qu'ils aient des raisons de penser que jé mé suis instruite, un peu.

Sur votre histoire, sur vos traditions, vos héros, ou votre politique ici sur l'île. Sur les fêtes, la musique, la danse, et tout ce qui plaît à Gwihir, aussi. »


Elle lui fit un immense sourire cette fois.
Oui, s'intéresser à son peuple était un compliment subtil. C'était Gwihir qui l'intéressait actuellement et qui motivait cette envie de connaître d'avantage son peuple. Elle avait donné beaucoup d'estime à ces gens parce que leur représentante était admirable.
C'était une façon de dire que la Princesse avait éveillé tout ça ... et bien plus encore. Et que cela lui plaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu] Lun 7 Mar - 13:25
La Capienne avait pensé chercher l’adresse d’un lieu de formation avec Chani afin de s’assurer qu’elle irait dans un endroit adapté et à l’enseignement reconnu, mais elle n’avait pas pensé participer elle-même aux cours. Ne serait-ce que parce que ses capacités physiques ne doivent pas être montrées aux hommes. Elle les a toujours cachées, mais en sera-t-elle capable dans un environnement où le combat, même sportif imprègne chaque action ? Elle allait décliner l’idée, mais la surprise sincère et les yeux de biches de Chani lui en coupèrent toute l’envie et c’est dans un sourire qu’elle confirma.

« - … Euh. Oui, tout à fait ! Ce serait plus motivant, oui ! »


Puis le sujet dévia doucement sur l’invitation à venir s’installer. Le manoir de la Princesse était définitivement immense, et même avec ses serviteurs et ses invités de passage, pas la moitié des pièces n’avaient encore trouvé leur vocation, dont bon nombre de chambres. Bien sûr, pour toute proche charnellement et sentimentalement que furent Gwihir et Chani, l’invitation comportait pour cette dernière une pièce qui lui sera propre, un genre de nid douillet où elle sera maîtresse en la demeure. Enfin, il allait falloir organiser tout ça, le « oui », l’acceptation n’était pas la fin de ce projet, mais bien juste l’un des premiers pas et il allait rester beaucoup de choses à faire, que ce soit la déco, les déménagements, savoir si Chani viendrai vivre à l’année ou juste de temps en temps, ce genre de choses.

« - … un loyer ? En musique ? C’est une excellente idée ! Et je me réjouis de voir tes mains courir sur les instruments… »


Puis elle désigna le lourd livre qu’elles étaient en train d’étudier, et fait un clin d’œil avec un grand sourire.

« - … alors reprenons les cours, douce Chani. Tu as beaucoup à apprendre, mais j’en aurai surement tout autant à récompenser. Et je t’apprendrai tout ce que tu auras besoin de savoir sur les miens et… sur mes goûts aussi… Et mes envies. Dont… mes envie de toi, adorable Chani… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu]
Revenir en haut Aller en bas

Aux cours du soir (aka : ma prof' est une princesse). [Privé - Gwihir][Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cheveux long et cours du soir [PV Eurynome]
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]
» [Cours commun] Premier cours : les épouvantards
» Un cours de langue un peu particulier... | Fauve | /!\ pour public averti | END
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Capien :: Manoir hanté-