AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alpha admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Jeu 28 Jan - 18:55
Shallia regardait l'horloge dans sa petite chaumière suspendue au dessus du sol. 15h40, il était l'heure de bouger, sa transformation en chat n'allait guère tarder. Elle descendit donc les escaliers, prenant la direction de la forêt, l'heure de la chasse aux rongeurs n'allait pas tarder. Elle n'appréciait pas vraiment cela mais elle devait contenter son côté félin tout de même. Elles se dirigea dans une clairière, se dévêtit avec lenteur, ne voulant pas prendre le risque d'abîmer ses vêtements. Elle les plia consciencieusement et les posa au pied d'un arbre. Elle regarda les environs pour garder l'image de ce lieu au fond de la rétine car c'est là qu'elle allait devoir revenir si elle ne voulait pas rentrer nue chez elle. Elle regarda l'heure, sortant de sa poche intérieure une petite montre. Il était moins deux, l'heure était presque arrivée de se métamorphoser.

Elle se demandait comment pouvaient bien faire les autres Morany qui arrivaient à contrôler leurs transformations car elle en était totalement incapable. Elle avait un certain respect pour ceux qui étaient capable de cette prouesse. Une douleur commença à vriller son corps, elle vint se rouler en boule au sol, grimaçante, elle exécrait le processus de transformation, pourquoi ne pouvait-il pas se faire sans cet horrible ressentit. Elle commençait doucement à perdre sa conscience, son cerveau s'embrumant commençant à devenir celui d'un chat. Ses mains mutèrent doucement pour former des petites patounes de chat avec leurs coussinets tout roses. La transformation pris quelques minutes avant de faire de Shallia une chatte à part entière. Elle humait l'air, à la recherche d'une proie à se mettre sous la dent comme le ferait une bête sauvage.

Elle chassa environ une cinquantaine de minutes tout se passait pour le mieux, elle n'allait pas tarder à reprendre sa forme humaine. Elle sautait partout dans les buissons, se faisant les griffes sur les arbres dans le silence forestier.

PAN

    Tu as vu, j'lai choppé le lapin, on va pouvoir en manger ce soir. Tu as vu, j'ai fais des progrès, je l'ai eu à travers les buissons sans même le voir. Je suis doué hein.


Deux chasseurs se rapprochèrent et découvrirent un chat, le ventre ensanglanté, il remuait les pattes dans le vide. Shallia feulait de douleur dans un cri strident.

    T'es un boulet surtout oui... c'est un chat, pas avec ça qu'on va se faire un festin, on est pas des chinois... On mange pas de ça. Allez, vient, on rentre... et bredouille en prime. On se fera une boite de cassoulet.


Les deux hommes armés partirent, laissant le chat à l'agonie qui à peine quelques minutes plus tard redevint une femme chat qui nageait dans son sang, l'hémorragie commençant à se faire plus importante. Elle souffrait et ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait, elle avait une grosse douleur au niveau du ventre et plus la force de se déplacer, elle avait perdu trop de sang. Elle se tourna tant bien que mal sur le dos et posa une main sur le lieu dont irradiait la douleur. Elle sentit quelque chose de poisseux, elle regarda sa main, du sang s'écoula de sa main, dégoulinant sur son visage. C'était la fin. Elle allait mourir ici.

Non, elle ne voulait pas trépasser, elle devait retrouver sa femme avant. Elle commençait doucement à perdre conscience, le monde autour d'elle devenant de plus en plus flou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Dim 31 Jan - 11:59

Que peut bien faire une Védin dans la forêt en hiver ? Rien… Que peut faire Atérys dans la forêt en hiver alors qu’elle a arrêté la chasse ? Elle va voir sa mère pour lui raconter un peu des nouvelles de ce qu’elle fait. Même si la jeune Védin sait que sa mère ne pourra jamais l’entendre, cela lui fait du bien de parler à l’érable qui symbolise sa génitrice. Pourtant, sur le trajet, quelque chose vient perturber le silence de la forêt.

PAN

Le silence de la forêt est troublé par un coup de feu. Atérys se dirige vers l’origine du bruit et a vu une femme chat baignant dans une importante quantité de sang. La femme-lierre s’est précipitée vers la personne entièrement nue et inconsciente et lui a saisit son poignet pour prendre le pouls. Heureusement le pouls est positif mais pour combien de temps encore. Sans perdre d’autres secondes, Atérys se saisit de la chatte grâce à son lierre et utilise son pouvoir pour compresser l’inconnue afin de stopper l’hémorragie le temps de l’amener à l’hôpital le plus proche situé à environ une heure de marche. Elle maintient la femme-chat grâce à son lierre, lui cache l’intimité et la poitrine et fait un genre de chariot que la jeune femme peut trainer derrière elle sans mettre en danger la victime. La voila alors transformée en ambulance.

La victime saucissonnée dans le lierre, la jeune Védin s’est mise à courir en direction de la ville. Heureusement le chemin est relativement plat et non cahoteux. Un quart d’heure plus tard, les routes goudronnées de la civilisation étaient en vue. La femme-lierre a alors sauté avec son paquet dans le premier taxi qu’elle a vu. Heureusement pour elle, c’était un break et le colis entrait facilement, même avec le lierre l’entourant. Elle hurla alors la direction au chauffeur.

- A l’hopital, ET VITE !!!!! une vie est en jeu, grille les feux rouges, et roule a fond, je m’arrangerai avec les autorités et le maire.

- J’ai toujours rêvé de faire cela, accrochez vous !

Le taxi a démarré en trombe ce qui a vissé Atérys et son colis sur les sièges arrière. Roulant à fond, ignorant les feux rouges et klaxonnant à tout va, le taxi et ses occupants sont arrivés en vue de l’hôpital en moins de dix minutes. Lâchant un billet de 50 au chauffeur, la jeune Védin s’est ruée dehors et est entrée dans le bâtiment suivie par son paquet enlierré et s’est présentée à l’accueil des urgences, doublant la file d’attente qui lui a lancé un regard noir.

- Brancard VITE !!! Question de vie ou de mort.

Sans avoir le temps de faire des phrases correctes, la jeune Védin a hurlé sur l’employée qui lui a indiqué la porte battante à coté de l’accueil. La femme-lierre s’y est précipitée, encastrant la porte dans le mur en l’ouvrant et déposant la chatte sur le premier brancard qu’elle a trouvé. Un médecin accompagné de deux infirmières sont arrivées vers Atérys et ont prit en charge la personne blessée. Une des infirmières est restée avec la femme-lierre et lui a parlé.

- Ne vous inquiétez plus, elle est entre nos mains maintenant. Pourriez vous me suivre afin que je vous pose quelques questions à propos de la personne que vous venez de nous apporter ?

- Bien sur, mais laissez moi aller boire un peu avant.

- Suivez moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Jeu 4 Fév - 23:12
Shallia avait perdu connaissance, elle était plongée dans un état ou son esprit vaquait. Elle n'entendit ni ne sentit la jeune femme qui la transporta à l'hôpital.

Une fois arrivée, elle fut prise en charge par des infirmiers et infirmières ainsi qu'un chirurgien qui passa une bonne partie de la soirée à enlever les plombs dispersés dans son abdomen. Elle avait été plongée dans un coma artificiel afin de faciliter l'opération. Elle ne se rendait plus compte du temps qui passait.

Deux jours plus tard, elle sortit du coma pour la deuxième fois de sa vie. Les yeux un peu hagards, persuadée d'avoir à nouveau rejoint le monde divin, elle observa la pièce de couleur saumonée. Elle trouvait que les goûts des dieux avaient empirés depuis sa dernière visite. Elle ne souhaitait pas redevenir une apprentie déesse. Elle était allongée dans un lit hospitalisé, elle avait donc survécu, voila qui la rassura grandement. Elle ne comprenait pas comment cela était possible, elle aurait du mourir vidée de son sang en plein milieu de la forêt avec une telle blessure. Alors pourquoi était-elle là ? Elle posa sa main sir son ventre, il était recouvert de la blouse dont l'on vêtissait les personnes ayant subit une chirurgie. Cette sorte de robe avait une particularité, elle laissait les fesses à l'air, dans certaines circonstances, une telle idée l'aurait émoustillée mais pas dans un tel état. Elle sentait un gros bandage au dessous de celui-ci.

elle tâta sur ses côtés, cherchant le bouton d'appel des infirmiers. Elle était encore faible et ses gestes étaient désordonnés. Elle sentait une gêne au niveau du creux de son bras droit, surement une perfusion pour atténuer ses douleurs. Sa respiration avait changé, elle avait un tuyau dans les narines et cela là dérangeait grandement. Sa main finit par atteindre le bouton, elle le pressa. Dans son état, le geste était beaucoup plus compliqué qu'il ne pouvait paraître.

Elle entendit des bruits de pas dans le couloir, ils se rapprochaient rapidement. La porte s'ouvrit et laissa entrer un homme dans la pièce.

    Bonsoir Mademoiselle, contente de vous voir réveillée. Comment vous sentez-vous ?


Shallia était terrorisée, que pouvait-elle faire contre lui dans un tel état. Elle avait survécu mais visiblement pas pour longtemps. Elle tenta de parler pour dire à celui-ci de s'en aller, de la laisser seule. Aucun son ne sortit de sa glotte. Elle cherchait de sa main gauche un ustensile, quelque chose pour se protéger, elle devait vendre chèrement sa peau même dans cet état. Sa main se referma sur quelque chose de froid. Elle le lança dans sa direction sans réfléchir avec la force du désespoir, le verre vint heurter l'entrée de porte et explosa en morceaux. Elle l'avait loupé et n'avait plus de munition. Que faire ? L'homme surprit d'une telle hargne, tourna les talons et s'enfuit sans demander son reste. Elle était sauve, elle soupira de soulagement, le visage un peu déformé par la douleur provoqué par ce mouvement brusque.

5 minutes plus tard, une femme arriva dans la chambre, elle semblait-être l'infirmière en chef, elle avait le regard dur. Surement n'avait elle pas apprécié l'histoire du verre brisé qui venait d'arriver à son oreille. Elle prit la parole d'un ton ferme.

    Madame, que vous arrive-t-il que vous commencez à agresser le personnel qui prend soin de vous depuis deux jours ?


Cela faisait donc deux journées entière qu'elle était là? Elle était donc restée inconsciente tout ce temps ? Shallia tenta de s'exprimer et y arriva cette fois.

    Je ne supporte pas les hommes, je préfèrerais qu'ils restent loin de moi. si c'est possible.


Le visage de l'infirmière s'adoucit un petit peu.

    Pourquoi vous emportez à ce point ? il vous suffisait de nous le faire savoir. La violence et l'intimidation ne seront jamais une solution. Je ferai le nécessaire pour que votre séjour ici se passe bien.


Shallia n'osa rien dire, ne désirant pas se faire remarquer plus surtout que sa supplique semblait avoir été entendue.

    Que fais-je ici ? Depuis combien de temps je suis dans ce lit ?


    Une personne est venue vous déposer il y a deux jours. Vous étiez blessée au ventre, très certainement par une carabine de chasse d'après ce que j'ai pu comprendre. Vous avez de la chance de vous en être sortie vivante. Nous venons de contacter la personne qui vous a...

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase que la porte s'entrouvrit dans un petit grincement.

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Mer 10 Fév - 20:46

La jeune Védin, accompagnée de l’infirmière, entre dans le bureau du directeur des admissions. En effet, l’entrée de la blessée était quelque peu non-conventionnelle et la patiente n’avait pas été enregistrée. Une fois entrée, l’employée s’est retirée et a laissé Atérys avec le chef.

- Bonjour mademoiselle. Si je vous ai demandé de venir dans ce bureau c’est pour remplir la fiche d’admission. Commençons si vous voulez bien. Alors connaissez vous l’identité de la personne que vous avez secouru ?

- Je n’en ai aucune idée.

- Bien, pouvez vous me dire où vous l’avez trouvée.

- Dans la forêt de Sypholios, à une heure de marche d’ici. Je m’y promenais quand j’ai entendu un coup de feu. Comme je sais que cette forêt recèle bien des dangers je me suis dit que quelqu’un pouvais être blessé et j’ai accouru. Je l’ai trouvée étendue au sol dans son sang mais comme je sentais encore un pouls, j’ai fait compression grâce a mon lierre et je l’ai amenée ici.

- Etait –elle déjà nue lorsque vous l’avez trouvée ou lui avez-vous retiré ses vêtements ?

- Elle était nue. Je n’ai pas trouvé ses vêtements


- Vous avez bien fait mais faire une heure de trajet a du être difficile avec une blessée.

- Je suis sortie de la forêt en un quart d’heure et j’ai réussi à sauter dans un taxi qui a roulé en trombe jusqu'ici. Après tout, une vie était en jeu…

- Bien. Vous voulez bien me laisser vos coordonnées, dans le cas où la blessée voudrait vous contacter pour vous remercier, ce genre de cas arrive souvent.

- Atérys Von Markov, 222b rue des Luthiers, 0866627568. Vous pouvez me contacter lorsqu’elle se réveillera ?

- Si vous voulez.
~~~~~~~~~~~~~ 2 jours plus tard ~~~~~~~~~~~~~


Atérys a reçu ce fameux appel et en plus elle est à coté de l’hôpital où elle a déposé sa patiente quelques jours plus tôt. Le communiqué disait que la blessée s’était réveillée donc Atérys est venue lui rendre visite. De plus, la jeune Védin est retournée dans la forêt, à l’endroit où elle a trouvé la chatte, et a trouvé pas très loin de là, des vêtements pliés et cachés au pied d’un arbre et de la taille approximative de la femme-chat.

La voila donc devant la porte qu’on lui a indiquée, les vêtements dans ses mains et entra doucement dans la pièce, avec la porte qui émet un grincement et reconnait la chatte qu’elle a ramenée de la forêt. Elle s’approche alors des deux personnes au niveau du lit avant de se présenter.

- Bonjour, on m’a dit de venir ici. Je suis Atérys Von Markov. C’est moi qui vous ai amenée ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Jeu 18 Fév - 22:53
Shallia regarda la jeune femme qui pénétra dans la pièce, elle semblait-être une femme plante, une Védin qui était étrange, pourquoi l'avait-elle aidée ? Pourquoi l'avait-elle amenée à l'hôpital ? Elle n'y réfléchit guère plus, le plus important était d'être en vie après tout, le reste était secondaire. Elle était reconnaissante en tout cas qu'elle ai pris le temps de s'occuper d'elle. Elle devait se lever pour remercier la plante qui lui faisait, elle prit son courage à deux main, se levant du lit même si elle était toujours câblée pour se rapprocher de celle-ci. Elle vacillait un petit peu mais était souriante, ses pas étaient maladroit et peu assuré. Elle ne vit pas le câble qui trainait au sol, se prenant le pied droit dedans, perdant l'équilibre et terminant sa course dans les bras de la plante. Shallia se sentait bien à cet endroit et nullement gênée commençant même à ronronner, la tête blottie entre les glandes mammaires de celle-ci.

Enchantée madame la plante, je me prénomme Shallia et vous ? Ca ne vous dérange pas si je profite un petit peu du coussin naturel que vous m'offrez. Je me sens bien bien blottie à cet endroit, vous me rendriez presque jalouse, je n'ai pas été aussi bien fournie par la nature. Enchanté madame Von Markov en tout cas, je vous remercie de m'avoir amenée ici, je serais surement plus de ce monde sans votre intervention même si je ne sais pas trop ce qui c'est passé avant d'arriver ici.

Shallia avait le fessier à l'air comme toutes les tenues pour les patients subissant des soins chirurgicaux. Elle remuait légèrement la queue, la douleur n'étant plus trop présente vu la quantité de morphine qui coulait dans son sang. Elle était à moitié stone. Dur de savoir si Atérys s'en était rendu compte.

Je pense que vos protubérances m'ont soignées, je ne ressens plus aucune douleur depuis que j'ai pris position entre elles.

L'infirmière en chef avait déjà quitté la pièce depuis un petit moment, fort heureusement pour Shallia qui aurait sûrement passé un sale quart d'heure pour avoir quitté son lit aussi vite. Elle ferma les yeux, se laissant aller à un repos bien mérité.

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: ??
Métier :: Herboriste
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Mer 24 Fév - 18:20

La femme-chat semblait heureuse d’avoir été ramenée à l’hôpital par la planplante. Même si les Védins et les Moranys, ou les mythes en général, sont sensés être ennemis, Atérys est du coté des mythes. Ce qui est étrange c’est que la rescapée s’est levée, difficilement vu son état, et a fait quelques pas en direction de la jeune Védin. Mais un câble au sol n’était pas d’accord avec l’action de la chatte et l’a fait perdre l’équilibre jusqu’à ce qu’elle finisse contre Atérys, la tête dans la poitrine de la femme-plante. Atérys était gênée de ce qui arrivait et commençait à rougir mais ce sentiment est passé lorsqu’elle a vu la queue fouettant l’air et a entendu les ronrons de la femme-chat qui semblait apprécier l’endroit, ce qu’elle a confirmé après.

- Enchantée aussi miss Shallia. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais j’ai entendu un coup de feu et je vous ai trouvé au sol et dans une mare de sang donc je n’ai pas réfléchis et vous ai ramenée ici.

- Je pense que vos protubérances m'ont soignées, je ne ressens plus aucune douleur depuis que j'ai pris position entre elles.

Mais qu’est ce qu’elle raconte, elle est stone ? Atérys a alors regardé derrière la blessée et a remarqué qu’elle était branchée à diverses perfusions. Surement que l’une d’entre elles est de la morphine, pour calmer les douleurs dues aux blessures et aux soins qu’elle a subit. La femme plante semblait quand même amusée par le fait que Shallia aimait l’endroit… d’habitude ce sont des hommes qui disent cela à la jeune Védin.

- On me le dit souvent tu sais mais dans des moments bien plus intimes d’habitude. Mais bon, il faut que vous vous reposiez miss Shallia, vous n’êtes pas encore prête à sortir. Retournons vers le lit…

La femme-plante a alors pris la femme-chat dans ses bras et l’a rapportée sur son lit d’hôpital. C’est a ce moment la que la jeune Védin a remarqué la tenue particulière que porte la chatte soit les tenues de chirurgie avec du tissu juste devant… C’est pour cela alors que la queue de Shallia fouettait l’air lors de son câlin. En tout cas, la femme-lierre a pu constater que le fessier de la femme-chat est bien au toucher et donne envie… Espérons qu’elle ne l’ait pas remarqué. Une fois sur le lit, Atérys rassure la blessée, d’une voix plus amicale et tout en la caressant entre ses deux oreilles.

- Reposes toi pour le moment Shallia, il faut que tu te remettes de tes blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Sam 5 Mar - 17:36
Shallia sentit ses deux oreillers s'éloigner lentement d'elle, pourquoi ne la laissait-elle pas se reposer un petit peu en paix ? Elle était si bien installée. Avant qu'elle n'ai pu réagir, la géante l'avait prise dans ses bras et réinstallée sur le lit. Elle rouvrit les yeux mais les referma vite quand celle-ci caressa entre ses deux oreilles, recommençant à ronronner sous ce traitement. Elle avait du mal à rester éveillée, la morphine faisait effet sur son corps et doucement, elle glissait vers me sommeil. Ses ronronnements cessèrent.

Elle commença à rêver, perdue dans ceux-ci plus étranges les uns que les autres. Elle voyait son passé et son présent se mêler, entendant un coup de feu, ce qui la réveilla sur le coup. Il faisait maintenant nuit, elle regarda autour d'elle, elle était seule dans la chambre mais pourtant haletante. C'est comme si elle venait de courir un marathon et pourtant, elle n'avait pas bougé, son cœur battant à tout rompre. Elle respira profondément, pour tenter de se calmer un petit peu. La jeune femme plante n'était visiblement plus là, elle avait du rentrer chez elle vu l'heure tardive. Elle referma à nouveau les yeux pour replonger dans un sommeil semi-réparateur. Elle rouvrit les yeux le lendemain lorsqu'une infirmière d'un certain âge lui tapota la joue pour la réveiller.

Mademoiselle, il est l'heure de vos ablutions et je vais vous y aider.

Elle l'aida à se lever, la tenant par la main pour la conduire dans la salle de bain, la potence la suivant derrière elle. Elle l'aida à se nettoyer et à se faire un peu belle. Elle fut ensuite reconduite sur le lit. Elle espérait avoir de la visite mais qui viendrait donc la voir ? Gwihir peut-être ?

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Mer 16 Mar - 16:36
Bien plus tard, une silhouette arriva à l’hôpital. Elle n’était pas inconnue du service hospitalier, car elle venait régulièrement rendre visite à un autre malade. Mais cette fois, c’était une autre personne qu’elle venait voir. Elle avait manqué à ses devoirs, surtout. Shallia vivait en son manoir, mais restait libre de ses mouvements. La Morany avait disparu un jour, sans trop d’annonce, mais ce n’était pas la première fois, dès lors, Gwihir ne s’était pas inquiétée, pensant à un autre devoir au nom de son ethnie, comme cette fois où elle avait passé une semaine à tester les limites de son corps. La Capienne avait simplement attendu d’avoir des nouvelles, attendu le retour de son hôte et employée. Et c’est à ce moment-là qu’elle apprit que Shallia avait été blessée et qu’elle était admise à l’hôpital. Un peu honteuse d’avoir tant attendu avant de venir, elle avait acheté sur le chemin un bouquet de fleurs entre les tons jaunes et pourpres en passant par tous les oranges. Elle avait demandé le numéro de la chambre à la réception et s’avançait maintenant dans les couloirs…

Arrivée devant le bon numéro, la Capienne toqua une première fois… Sans réponse. Une seconde fois, sans plus de chance. Tout doucement, elle ouvrit la porte et entra… Dans la petite chambre privative, sur le lit, dormait paisiblement Shallia. Sur la pointe des pieds, Gwihir avança et posa le bouquet de fleurs odorant sur la table de nuit et vint s’assoir sur la chaise qui était à côté du lit. Cette dernière grinça légèrement, puis… plus un bruit, si ce n’est ceux des respirations des deux personnes dans la salle… Gwihir regardait son amie dormir, se reprochant intérieurement de ne pas avoir pu être là pour l’aider, se demandant ce qui avait bien pu se passer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Sam 16 Avr - 0:11
Shallia était en train de se reposer car l'air de rien, même avec une vitalité telle que la sienne, elle avait besoin de se ressourcer, c'est pourquoi, elle dormait. Son souffle était léger et apaisé et son corps recouvert par de lourds draps bien chaud, l'enveloppant dans un tourbillon de bien être cotonneux et soyeux. Elle était perdue dans des rêves joyeux actuellement, les cauchemars de la veille semblaient s'être évaporés comme neige au soleil. Cela serait-il dû à la chaleur des draps ? Allez savoir...

Une personne entra dans sa chambre mais elle ne l'entendit pas, son sommeil était bien trop profond et réparateur. La jeune femme vint s'asseoir à son chevet et le temps commençait à s'écouler mais pourtant, elle ne la quittait pas des yeux, ne semblant pas vouloir abandonner malgré le temps qui passait. Elle tenait à cette femme sur laquelle elle veillait, cela ne faisait aucun doute. Shallia bougeait parfois mais toujours d'une façon que l'on aurait pu croire calculée, comme si son corps faisait le moins de mouvement possible pour récupérer plus vite. Certainement l'instinct.

Son horloge interne finit par la réveiller, elle se retourna dans le lit, grimaçante, ce qui la fit grimacer et renifler de douleur. Son odorat s'arrêta sur une odeur particulière de fleurs odorantes. Elle s'enivra de cette senteur, la laissant la guider, fixant ces fleurs d'une grande beauté. Qui les avait donc apportée ici ? Sa sauveuse ? Non, ce ne devait pas être cela, elle l'aurait fait la fois précédente si elle l'avait désirée. Elle entendit un grincement qui devait provenir d'une chaise à côté de son lit. Elle leva alors les yeux découvrant Gwihir, la Capienne avec laquelle elle avait noué un lien d'affection fort, celle pour qui elle était devenu un calice. Le visage de Shallia s'illumina a la vue de celle-ci.

Gwihir, je suis heureuse de te voir, que me vaut l'honneur de ta visite ? Comme tu peux le voir, je ne suis pas au mieux de ma forme même si je commence à me sentir en bien meilleur état. Je suis heureuse de te voir ici.

Shallia tendait les bras en direction de la Capienne comme si elle réclamait un câlin.

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Mar 24 Mai - 10:36
Gwihir était complètement absorbée dans ses pensées lorsque Shallia se réveilla. Alors fleurit sur le visage de la Capienne un sourire franc et sincère, repoussant les rides d’inquiétude qui commençaient à se former. Dès qu’elle entendit les premiers mots de sa Calice, elle se leva pour quitter sa chaise et prendre dans ses bras la blessée, en faisant attention de ne pas la faire trop bouger. Pleine de tendresse, elle l’embrassa doucement, puis elle la garda contre elle un moment, sans parler, juste rassurée de la savoir en bonne forme, puis, après presque une minute sans rien dire, elle se redressa, tenant Shallia par les épaules et l’auscultant de son regard.

« - L’honneur ? Mais… il n’y a pas d’honneur particulier, Shallia. Au contraire, c’est à moi d’être honteuse de ne pas être venue plus tôt, de ne pas avoir su avant. Moi aussi je suis heureuse de te revoir, mais surtout de te savoir en meilleure forme. »


La Princesse s’assis sur le rebord du lit, proche de la Morany et tenant entre ses mains la pogne de cette dernière. Elle prend son temps pour parler, le temps d’écouter celle qui est alitée, sans la bousculer, sans la presser de questions. Et pourtant, elle avait besoin de savoir.

« - Comment vas-tu ? Et… que s’est-il passé ? »


Puis, d’une main, elle balaya elle-même ces questions, souriant de sa propre bêtise. Pourquoi demander ce qui se serait passé alors qu’il y’aurait bien d’autres questions plus urgentes, plus importantes. Et si ce qui s’était passé était un vrai problème ou une menace, nul doute que la jeune artificière en aurait parlé par la suite… Alors elle posa la seule questions importante pour le moment…

« - … non… Oublie ces questions… Est-ce que je peux faire quelque chose pour toi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Mar 12 Juil - 17:00
Shallia sentit les lèvres délicates de la Capienne fusionner avec les siennes. Elle tirait beaucoup de plaisirs et de réconfort dans cet acte emplit de tendresse et de volupté. Son amie semblait inquiète sur son état, du coup, pour la rassurer, elle déposa le bout de ses doigts sur la joue douce de la jeune femme.

Tu n'as pas à avoir honte, tu es venue, c'est le principal pour moi. Je pense juste ne pas pouvoir être une bonne calice en ce jour. J'ai perdu beaucoup de sang, même si maintenant, j'ai été réabreuvée, je me sens un peu faible encore. Heureusement pour moi, une Vedin est venue me sauver dans la forêt, sinon, je ne serais plus de ce monde. Je me demande s'ils m'auraient réélues comme déesse ses foutus dieux.

Shallia pouffa de rire même si pour Gwihir, cela ne devait pas avoir de sens.

Je t'avoue que j'ai été surprise d'avoir été sauvée par une Védin, ils ignorent actuellement nos origines mais ils risquent de redevenir nos ennemis. Peut-être devrais-je essayer d'en apprendre plus sur eux ? Cela pourrait-être utile vu ta fonction non ?

Gwihir était maintenant assise sur le lit à côté d'elle. L'heure allait venir de faire son rapport à celle avec qui elle entretien un lien si étroit et si particulier. Elle avait eu l'autorisation de remettre à plus tard mais la Morany se refusait à le faire. Elle ne souhaitait pas que la Capienne ne se morfonde alors que les événements n'était du qu'à un accident.

Je vais t'expliquer, tout n'est qu'un malheureux concours de circonstance. Comme tu le sais déjà, je me transforme tous les jours comme beaucoup de représentant de mon espèce. J'étais dans la forêt, certainement à la recherche d'une proie. Des chasseurs ont dû me confondre avec du gibier et faire feu. C'est la conclusion que je tire vu qu'on a retrouvé une balle prévue pour la chasse plantée dans mon flanc d'après les médecins. Heureusement pour moi, le coup n'était pas mortel. La preuve, je suis là en ta compagnie.

Shallia lui fit un clin d'oeil taquin, la paume de sa main venant se déposer sur celle de Gwihir. Quelques carresses plus tard, elle reprit la parole.

Je crois que je vais devoir m'acheter une laisse, si je ne veux pas qu'une telle mésaventure ne recommence. Ca me gêne un peu de te demander cela mais... tu saurais m'en acheter une si je te rembourse par la suite ?

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Jeu 28 Juil - 18:29
Alors que Shallia racontait sa mésaventure, la Capienne la couvait doucement du regard, écoutant ses propos attentivement. Un concours de circonstance, oui… De ceux qui peuvent mener de vie à trépas les Moranies qui ne maitriseraient pas leurs transformations. Certes, Gwihir savait ce qu’il en était pour tous ces malades, mais savoir que sa propre Calice avait risqué un funeste destin l’inquiétait tout au fond d’elle, même si elle faisait de son mieux pour ne pas le laisser s’afficher sur son visage. Un voile d’inquiétude traversa tout de même son regard à certaines évocations. Une balle dans le flanc, même pour la chasse, ça peut se révéler mortel bien des fois. Mais sa voix et ses premiers propos se voulaient rassurant. Déposant un baiser sur les lèvres de la Morany, elle dit doucement…

« - Je suis rassurée de savoir que ce n’est pas… si grave. Mais j’espère bien que tu ne croiseras plus la route de chasseurs. Une Védin t’aurait aidée ? C’est rare, en effet… Peut-être que tu peux tenter d’en apprendre plus, oui, mais… prends garde à ta sécurité d’abord… On ne sait jamais si d’aventure tu croisais la route d’un vétéran de la Kimatsu… »


Puis, caressant doucement le dos de la main de Shallia dans la sienne, elle sourit et change de sujet, avec un air légèrement goguenard, amusé et un peu coquin…

« - Une laisse… ? Ma Calice serait-elle une femme qui aime se faire attacher ? Je pense que je peux bien exhausser ce petit désir coupable, oui… Mais ne parle pas de me rembourser, voyons… »


Le regard de Gwihir pétillait de certaines idées et surtout de beaucoup de non-dits, d’avances des plus indécentes, surtout dans les murs d’un hôpital, mais visiblement, la Capienne s’en fichait… Ou au contraire, trouvait amusant que d’autres puissent avoir entendu….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Sam 30 Juil - 11:20
Les lèvres de la princesse vinrent s'unir à celle de Shallia, la coupant un petit peu pendant ses explications. Elle ne lui en voulait pas, le goût était exquis comme d'habitude. Le baiser finit par se rompre et Shallia arborait un sourire simple remplit de complicité avec la Capienne. Depuis qu'elle était arrivée sur l'ile, elle était sa seule connaissance en qui elle vouait une totale confiance.

Ne te tracasse pas, je serai vite sur pied et je pourrai enquêter un peu plus en détail sur elle. Si je tombe sur un vieux de la Kimatsu, et bien, il verra de quel bois je me chauffe. Je ne la pense pas dangereuse, sinon, elle ne m'aurait pas sauvée après tout. Il aurait été simple de m'achever ou de me laisser me vider entièrement de mon sang. Au pire, je sais très bien me défendre, ce ne sera pas la première fois où je devrai ôter une vie et certainement pas la dernière...

Shallia prenait grand plaisir à la présence de la capienne, sa queue remuant légèrement sous les draps comme le font les chats lorsqu'ils sont contents.

Je crois que je vais prendre goût à t'avoir auprès de moi pour me veiller. Je crois que je vais me blesser plus régulièrement pour que tu prennes soin de moi .

Shallia ronronna d'envie en entendant les sous-entendus de la princesse à propos de la laisse. Elle la pris tendrement dans ses bras l'attirant contre elle pour un câlin. La sortie de la Morany promettait d'être forte en sensation.

Je ne me laisse pas domestiquer par n'importe qui et je pense que tu l'as déjà compris mon amie. Je suis une femme libre d'esprit, de corps et même de mœurs mais parfois appartenir à quelqu'un fourni un certains bienfait lorsque cette personne est digne de confiance. Je tiens tout de même à te rembourser mais je pense que tu envisage déjà la manière même s'il va falloir attendre un petit peu je pense.

Elle lui décocha un sourire taquin et plein de sous-entendus.

Cela te dérange si je termine ma convalescence chez toi ? J'y serai bien mieux installée et plus à même de rembourser mes dettes. J'ai également une idée qui me trotte dans la tête, je t'en ferai part à ce moment là.

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Sam 6 Aoû - 11:55
La Princesse sourit largement, avec ses yeux plein de reflets brillants, visiblement amusée par les multiples sous-entendus partagés par les deux femmes. De sa main, elle caressait doucement le bras de la Morany alitée, un tendre contact plein de douceur, presque inconscient. Avec un petit clin d’œil elle répondit dans un sourire.

« - J’ai une entière confiance en tes capacités, mais tu sais, si tu veux que je te veille, tu n’as pas besoin de te blesser… Je saurai prendre soin de toi, même sans blessure… De bien des manières… »


Elle approcha son visage de celui de Shallia, comme pour l’embrasser, en signe de ponctuation de sa promesse, mais au dernier moment, elle vint poser ses lèvres dans le cou de sa Calice et lui fit un baiser mi-suçon mi-morsure avant de continuer.

« - J’espère bien que tu ne seras jamais domestiquée. C’est la femme sauvage et libre qui a attiré mon attention, tu le sais bien. Si l’on s’appartient l’une à l’autre, c’est sans que l’on perde ce qui nous forge et nous fait être « nous-même ». Et… oui, j’ai déjà… bien des idées… hum… à partager. »


Elle sourit du même sourire taquin que son interlocutrice, pensant surement à bien des choses à partager et étant sur la même longueur d’onde depuis le début de leur échange fait de promesses et de sous-entendus. La dernière question de l’artificière surpris un peu la Capienne, et elle fit semblant d’en être blessée même s’il était plus que visible qu’elle sur-jouait.

« - Han. Comment peux-tu me poser la question ? Tu sais bien que ma maison est la tienne et que tu y seras toujours chez toi. Dès que l’hôpital acceptera ta décharge, vient t’y installer. Pour ta convalescence, ou pour plus longtemps, hein. Bien plus longtemps ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Alpha admin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artificière
Pouvoir :: Le feu
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Dim 4 Sep - 11:49
L'esprit de la jeune femme était émoustillée par les propos de la Capienne, prendre soin d'elle, elle aimait cette idée, passionnément d'ailleurs. Elle allait donc faire attention à son intégrité physique. Les suçons commençaient à faire monter l'envie à la pauvre chatte alitée. Elle savait qu'elle était encore bien incapable d'avoir des rapports dans son état actuel.

Tu as envie de mon sang j'ai l'impression, tu peux te servir mais n'en prend pas trop, j'en ai besoin pour le moment. Il parait que j'en manque encore un peu.

Shallia pouffa de rire en y pensant.

Je ne voulais pas te vexer, je sais que je suis la bienvenue mais c'est une marque de politesse envers toi que de te le demander. Je connaissais déjà ta réponse tu sais. J'aurai droit a une petite place dans ton lit de temps à autre ? Il parait que la chaleur des corps aide à la guérison. Par contre, serais-tu en train de m'inviter à vivre de manière définitive chez toi ? Si c'est le cas, c'est terriblement alléchant comme proposition.

Un clin d'oeil taquin et plein de sous-entendu plus tard.

Tu sais quoi, faire l'amour ici dans l'hôpital au risque de se faire prendre, ça m'émoustille terriblement, dommage que je sois trop fatiguée... D'ailleurs, je ne veux pas te chasser mais... je vais avoir besoin de me reposer un petit peu, je suis exténuée d'avoir tenu la conversation aussi longtemps. Puis, tu dois avoir beaucoup de choses à gérer avec ton rang, du coup, je ne vais pas te retenir plus longtemps auprès de l'éclopée que je suis.

Les yeux de la jeune femme semblaient maintenant lourd, comme si l'on venait d'attacher des petits poids en plomb sur le bout de ses paupières. Elle continuait à lutter tant que son amie était là mais elle était sur les réserves.

~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé) Mer 7 Sep - 9:22
La Capienne eut un sourire presque carnassier à l’idée de planter ses crocs dans le cou de la jeune femme, mais elle se ravisa rapidement, préférant la couver d’un regard plus tendre. Elle lui sourit et repoussa la proposition…

« - Non, tu as plus besoin de ton sang que moi… Repose-toi… je me… « servirai » lors d’une autre occasion, lorsque tu iras mieux… »


Retrouvant son aplomb, elle décocha un nouveau clin d’œil plein de sous-entendus à la malade. De sa main, elle caressa doucement la joue de Shallia tout en parlant, comme dans un murmure aguicheur…

« - Tu y seras toujours la bienvenue… en mes murs… comme en mes draps… Et j’ai bien l’intention de te voir y rester… En tout cas entre mes murs… Hihi. »


Puis elle prit plus conscience de la fatigue de son amie et de l’épuisement qui devait être le sien après toutes ces aventures. Elle se releva doucement, vint à nouveau déposer un baiser sur les lèvres de Shallia, puis se redressa. Elle avait sur son visage un large sourire…

« - … Ce serait terriblement excitant, mais… oui, prend d’abord le temps de te remettre de tout ceci… Nous aurons tout le temps de faire… bien plus de choses, ici ou ailleurs… Ta priorité doit être ta guérison… Aller… je repasserai prochainement… »


Puis elle prit congé, laissant la Morany sombrer dans un sommeil réparateur… Dans deux trois jours, sans le moindre doute, elle repasserait pour voir l’amélioration et savourer la présence de son amie, et d’ici là, elle fera préparer à ses serviteurs une pièce pour l’accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé)
Revenir en haut Aller en bas

Sauvée par un arbre [PV Atérys] (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]
» Saule Newell (l'arbre sadique!) [validée]
» arbre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Morany :: Forêt-