AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une discussion nocturne [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Capien
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Une discussion nocturne [Terminé] Lun 20 Juin - 16:24
Manoir des von Oberyn, vingt heure trente

La nuit était encore chaude et moite à cause de la pluie tombée toute la journée, mais dans les jardins du manoir se pressaient déjà les invités de la famille. Capiens dans leur immense majorité, il y’avait parmi eux quelques humains et humaines. Les loups étaient de mise dans ce genre de bal où les gens font semblant d’être quelqu’un d’autre. Au milieu des robes Victoriennes, là où régnait la crinoline, une Princesse vêtue de vert et d’un loup assorti déambulait doucement. Echangeant quelques mots par-ci par-là. Sur ses pas, un homme portant une petite moustache à la prussienne et un gibus classieux, accompagnant à merveille sa canne d’ébène rehaussée d’un pommeau d’acier. S’il porte lui aussi un masque, la paire est tout de même parfaitement reconnaissable et nul ne semble se méprendre sur l’identité de la Capienne avançant de son pas assuré et avec son serviteur sur ses talons. S’arrêtant vers l’un des serveurs, elle reprend un de ces petits fours aussi caloriques que savoureux, et souffle par-dessus son épaule.

« - Une soirée des plus plaisantes. »

« - En effet. Dommage que Lady Feuerbach n’ai pu vous accompagner. »

« - Ce n’est que partie remise… Et j’ai quelques gens à rencontrer de toute manière… »

« - Souhaitez-vous que je vous laisse, Dame ? »
« - … »
« - … »
« - Moui, mais… tiens-toi prêt, avec le fiacre. Même si le marquis von Oberyn est un homme sympathique, je doute de faire toute la soirée ici… A moins que j’y trouve quelque amusement coupable. »

« - Très bien, ma Dame. »


Et sans un bruit, le majordome s’éloigna. La Princesse resta seule, ainsi. Au milieu d’une foule, d’un grand nombre des siens, dont certains venaient échanger quelques mots avec elle, partager quelques rumeurs, mais rien de nouveau, rien de frissonnant, rien de croustillant, ou pas assez à son goût, pas assez pour la faire vibrer. Elle participait, oui, mais les Capiens présents étaient bien trop conscients de sa position, de son statut et dès lors, un voile de révérence couvrait les propos, aseptisant les idées et les gens parlaient bien plus une fois qu’ils pensaient être hors de portée d’oreille. La bibliothécaire partagea bien quelques verres, quelques mots, des histoires et des rumeurs avec les uns et les autres, puis après, profitant d’un moment de calme, elle se déplaça vers une rambarde surplombant un autre jardin en contrebas. Elle pouvait donner l’idée de regarder dans le lointain, admirant les mirabilis fleurir, ou alors plus pensive, admirer les étoiles dans le ciel nocturne, alors qu’en fait, elle écoutait avec attention ce que les gens racontaient alors qu’ils pensaient qu’elle n’entendait pas. Qu’apprendrait-elle de beau… Arriverait-elle à y puiser un peu d’amusement pour la soirée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: ?
Métier :: N'est-ce pas évident ?
Pouvoir :: Invisibilité
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Lun 20 Juin - 23:43
    « Je souhaite faire appel à vos talents.
    Si vous êtes intéressé par un contrat payé en sang ou en or, retrouvez-moi lors de la soirée au manoir Oberyn. Tous les détails vous seront donnés à cette occasion, rien d'écrit, que de l'oral, comme à notre habitude.
    Bien à vous,
    Princesse Gwihir
    »

Il était assis là, dans un fauteuil de luxe, les pieds sur une table basse en bois massif, un sourire carnassier sur les lèvres.. Quelle douce intention.

----------♠-----------
    « M’accorderez-vous une danse, mystérieuse inconnue ? »

Un homme grand, au loup à long bec comme les masques des médecins qui ‘soignaient’ la peste en son âge d’or. Il lui tendait une main gantée, blanche, immaculée. La demoiselle se retourna avec lenteur, de manière quasi théâtrale, puis fit une petite révérence polie, soulevant les plis de sa robe et répondit.
    « Avec plaisir, sire. »

Avec élégance, il amena la douce enfant sur la piste et ils commencèrent. Toutefois, quelque chose n’allait pas… Le rythme imposé par la musique ne collait pas avec la fréquence des pas du mâle. Cependant l’Héritière du sang se débrouillait bien et suivait sans rechigner l’excentrique étranger. Comme les standards l’autorisaient, le cavalier enchainait les figures et la dernière fut de donner le tour à la délicate inconnue. Les dictats de la danse imposent au cavalier de reprendre sa moitié pour enchainer… Or là, quand la demoiselle arrêta de tourner, il s’était évanoui. Dans sa main, un papier blanc :
    « Retrouvez-moi. »

La demoiselle sourit sous son loup, fit une petite révérence envers les nombreux spectateurs qui avaient admiré cette danse endiablée, puis se dirigea à nouveau vers l'extérieur du cercle des Capiens... La piste était chaude encore, fraîche... Elle le retrouvera, elle le traquera, comme lors de leurs rencontres précédentes.

Tout ce qui est rouge n’est pas du sang… la réciproque est tout aussi véridique.

La Tyrollienne se lança dans la chasse au sang, humant l'air frais de la nuit naissante. La trace lui fit descendre les escaliers pour retrouver un point sur la feuille d'un rosier. L'odeur la menait dans le jardin luxueux du propriétaire. Audacieuse et échauffée par ce jeu, elle s'y lança avec délectation. L'immense labyrinthe qui monopolisait l'endroit était la scène propice à la déraison dramatique du Fraudeur. Elle ne se perdit qu'une fois : le chemin était trop bien indiqué pour que cela soit un réel amusement. Au final, ce n'était plus le parfum doucereux du sang qui la menait mais des voix à peines murmurées...
    « - Je vous en prie, je n’ai pas de quoi…
    - Pas d’argent… soit. Votre sang fera alors l’affaire.
    - Même si je m’essorais, je n’aurais jamais ce que vous me demandez ! C’est impossible !
    - Rien n’est impossible mon cher…
    - Je vous en prie, soyez clément…
    - Dites-moi mon ami, n’avez-vous pas deux magnifiques filles qui, en comptant leur beauté et leur contenu, pourraient effacer votre unique dette… ?
    - Jamais ! Vous entendez, JAMAIS ! Moi vivant, vous ne toucherez pas à mes filles !
    - Vous jacassez vieil homme. Ce que je veux, je l’obtiens… Ohw… Petite Princesse, vous voilà. »

Le mafieux claqua des doigts en ne quittant pas du regard sa nouvelle venue. Et soudainement, comme par enchantement, l’autre homme disparut, se volatilisa…
    « J’espère que vous vous êtes tout de même amusée… en tout cas, j’ai apprécié vous voir danser. »

L’homme faisait le mètre quatre-vingt, vêtu d’un costard trois pièces sur mesure brun et cher. Son pardessus était un long manteau ouvragé qu’il ne fermait jamais. Une barbe entretenue ne laissait aucun indice sur son âge physique ainsi que le chapeau rabattu sur ses yeux. Il sentit la main de la jeune femme pour la saluer selon le protocole :
    « Petite Princesse… Nous nous rencontrons enfin. Quel honneur, plaisir et… ennui. J’espère que vous aurez de quoi me distraire.» Fit-il en frôlant cette peau délicate du croc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Capien
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Mar 21 Juin - 18:02
La Princesse avait suivi cette piste avec amusement. Fuir cette réunion le temps d’une discussion ne pouvait que lui plaire, surtout lorsqu’il est le moment de jouer avec d’autres pièces d’échec. Elle avait déjà pas mal discuté avec la « Reine », ou en tout cas, celle qui monopolise tant de pouvoir en ses mains. Une femme plaisante à rencontrer, mais un écueil sur le destin de la Capienne. Alors… Après lui avoir clairement signifié son opposition, il était temps de faire bouger quelques pions. L’odeur du sang, ce qui formait cette piste à suivre, avait acéré son esprit juste assez pour qu’elle se rappelle son objectif. Elle avait d’autres pions, mais pour aller chercher son « cavalier », elle allait avoir besoin d’un « fou », pour le sortir des griffes d’une certaine « tour ». Laissant le Fraudeur s’approcher, elle ne montra ni répugnance ni envie de le repousser. Presque féline, dans le même jeu de séduction factice, elle répondit doucement…

« - Il se le pourrait, en effet, cher artiste. »


Elle regarda par-dessus son épaule, tendit ses sens à l’extrême, afin de s’assurer que personne ne l’avait ni suivie ni n’était là, qu’ils étaient bien rien que les deux. Elle connaissait assez le Fraudeur comme partenaire commercial pour ne pas avoir à suspecter un piège ou une mise sur écoute. Elle commença alors à expliquer sa demande, son contrat, toujours avec une voix basse, dans le doute.

« - Je viens pour vous demander… de délivrer. Mais cette fois, ce ne sera pas des papiers, mais une personne. Le facteur important sera le délai. Vous aurez moins de trois jours. Et son lieu de rétention est l’Exilée. »


Elle laissa un moment ces informations sombrer dans les calculs de son intermédiaire. Il n’avait pas besoin d’en savoir beaucoup plus pour le moment. Pour l’identité de la cible, elle la donnera en cas d’acceptation du contrat. Tout comme les différents détails lors de la livraison. Tout comme les raisons qui faisaient agir la Princesse, rien de tout ça n’était important, pas pour le moment. Il y avait un contrat possible, la seule question en suspens sera de savoir si le faussaire allait être intéressé.

« - Qu’en dites-vous ? Et… Combien en dites-vous ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: ?
Métier :: N'est-ce pas évident ?
Pouvoir :: Invisibilité
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Jeu 23 Juin - 22:14
    « Avez-vous des doutes quand à ma discrétion Petite Princesse ? Vous seule pouvez apprécier l’étendue de mon réseau et de mon efficacité. Cela me blesse d’hésiter aussi ardument devant moi... » Répondit-il avec un faux air vexé, boudeur.

Le Fraudeur faisait ce métier depuis que les ordinateurs avaient acquis assez de puissance pour être les clefs du Monde. Réinventer les codages, craquer des mots de passe, introduire des informations subtilement, imprimer des documents qui rendaient les originaux passés de mode… Voilà ce qui était son pain quotidien. Or, avec toutes les dettes qu’il a engrangées, il est l’homme qui détient un nombre infini de possibilités… doublé d’un esprit affuté.
    « Ce que j’en dis ? Ma foi… Pourquoi pas… Sans trop de joie. Je vous imaginais plus créative, me voilà déçu… Mais le fait est là, c’est cela que vous désirez… » Fit-il dans un soupir.

Lors de cette tirade, il avait détourné le regard de la Capienne et s’était abimé dans les rosiers que constituait ce labyrinthe. Alors qu’il maltraitait une fleur…
    « Toutefois, avant de me lancer dans cette bien ennuyeuse offre, il me manque des détails, infimes mais important : ils conditionneront le payement. Il arracha la fleur. Otage politique ou détention ? Retira un pétale. Savez-vous où votre bien se cache avec précision ? Un autre… L’avez-vous vu là-bas ? Un troisième voltigeait avec ses jumeaux. N’est-ce que des rumeurs ? Comment l'avez-vous su ? Une volée fut détachée en même temps. Quel est son état physique et mental ? L’on commençait à voir les étamines de la rose. Son âge, sa race, son délit… La plante fut mise à nue. Je veux tout connaître de cette personne, même les aspects cachés. Je veux savoir qui est la belle demoiselle en détresse que je dois sauver et surtout, vos liens...» Conclut-il dans un sourire fourbe et en offrant la plante mutilée à la demoiselle.

Si elle voulait récupérer cette personne, elle devait de mettre à table car sinon.. bye-bye !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Capien
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Dim 26 Juin - 17:08
La Capienne ne releva pas la fausse plainte du Faussaire mais sourit lorsqu’il se dit déçu. Il semblait qu’elle s’y attendait, car ses yeux pétillaient un peu plus, remplis d’une certaine joie à venir. Elle savait qu’elle avait fait appel à la bonne personne, mais surtout, qu’elle aurait de nouvelles choses à observer sous peu, d’autres fils à tirer, d’autres rumeurs à écouter. Elle laissa un petit moment passer avant de répondre, toujours à mi-voix.

« - Déçu ? Mon cher, l’artiste n’est pas à confondre avec le mécène. Je ne souhaite pas mettre en avant mes talents créatifs, mais bien observer vos compétences dans une mission qui sera, à n’en pas douter unique… »


En effet, il était l’exécutant, mais aussi celui qui allait devoir planifier. La Princesse, pour sa part, n’avait qu’à dire ce qu’elle désirait, en définissant un certain cahier des charges. Les demandes seraient assez simple, dans leur formulation, mais surement moins pour les accomplir. Voilà pourquoi elle se tournait vers un être exceptionnel et pas vers un exfiltrateur de bas-étage.

« - … après tout, il n’est pas donné tout le temps à un évadé l’occasion de secouer la politique de l’Île… n’est-ce pas ? »


Elle sourit, doucement, laissant couler cette information avant de reprendre, avec une voix moins cajoleuse et bien plus technique…

« - Pour répondre à vos questions, de détenu ou politique, il serait le premier, mais sa disparition servira surement des buts politiques, voyons. Sinon, je ne me déplacerais pas. Il est à l’Exilée, sous la garde des Asuras, et dans le couloir de la mort… »

Elle sourit plus largement… Le quartier de haute sécurité, les responsables de son emprisonnement… Et la personne responsable de tout ceci… Ahh… Si cette évasion se passait bien, comment l’Oracle réagirait-elle ? De quelle couleur serait sa rage ?

« - Je le sais… des lèvres mêmes de la personne l’ayant envoyé là-bas. Et si vos talents sont requis, ce n’est pas seulement pour l’être emprisonné… Comprenez-vous ? »


Il n’avait pas besoin d’avoir fait beaucoup d’études pour comprendre que si la « juge » ayant condamné se voyait retiré l’objet de la punition, son autorité s’en retrouverait secouée. Sans compter la manière de le faire, et elle savait pouvoir compter sur le Fraudeur pour que les choses soient bien faites et que les dommages collatéraux d’une telle évasion ne soient pas évitables pour les Asuras. Puis elle partagea avec son contact les informations qu’elle avait sur Sherlock, sans omettre de détails. Tout ce qu’elle avait accumulé d’informations et de savoirs sur lui changèrent de mains, à l’exception de son lien de Calice. Après, tout, il voulait que ça reste caché ? Alors pourquoi créer des chaines inutiles ? Surtout qu’elle avait une raison bien particulière d’avoir envie de le revoir. Ce qui clôt la description de l’homme ne laissait d’ailleurs pas voir d’inutiles sentiments amoureux.

« - … […] … et donc voici pour ce qui concerne ses quelques talents que j’ai eu l’occasion de découvrir. Il peut être livré sous l’aspect qui vous arrangera, homme, femme, blessé ou intact… Quant à mes liens, disons qu’il est un outil fort pratique dont l’évasion me servira. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: ?
Métier :: N'est-ce pas évident ?
Pouvoir :: Invisibilité
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Dim 26 Juin - 20:41
Quand il entendit le mot ‘politique’ un sourire malsain étira ses lèvres. En effet, non, ce n’était pas chose courante. Semer la zizanie sur ce petit caillou est chose aisée mais la désaxer en est une autre. Le voilà piqué au vif, les neurones en effusion, enfin amusé de la situation. Créer des crimes, les organiser pour son bon plaisir… C’était ça qui le faisait vivre ! Déjà il réfléchissait à qui il pouvait faire appel… Mais ne perdit pas le fil de ses pensées lorsque la demoiselle listait les détails. Sous ses airs d’insolent intouchable, il engrangeait les informations sans broncher… sauf une.
    « Sher… Mathieu ?! Qu’est-ce qu’il a encore foutu ce galopin ! »

Soudainement, il fut plus sérieux et écouta avec la plus minutieuse des attentions. Le Fraudeur devra jouer finement… qui dit le couloir de la mort, dit 6ème étage. Le dernier étant réservé pour les tortures et ceux d’au dessus, pour les détentions définies temporellement. Il n’avait encore jamais repêché de gens aussi bas… Son crime avait été malheureusement lourd de conséquence. Aussi surprenant que cela puisse paraître, après ce passage sérieux, un sourire étrange s’esquissa. Il murmura dans sa barbe :
    « Il n’y a que toi mon ami pour me faire repousser mes limites. Bon ! Fit-il plus fort en claquant des mains. Cette affaire me plaît, je la prends. Cependant, il me faut encore de parler d’un petit détail : le paiement. J’ai bien assez d’or pour vivre le triple de ma vie. Je veux votre sang… et celui de Sherlock. 500mL de votre part pour ma collection personnelle –et je suis sûr qu’il se vendra à prix d’or à vos plus grands fans- et 12L de la part du Sexire. Conclut-il, les yeux pétillants. Deal ? »

Secrètement il espérait que son ami soit encore en vie... car rien n'était moins sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Capien
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Lun 27 Juin - 17:01
La Capienne nota avec plaisir ce petit détail. « Mathieu »… Bien sûr, il n’était pas dit que ce soit un autre jeu du Fraudeur, que ce soit un petit amusement personnel pour la taquiner, mais il était assez rare de sa part de laisser ainsi des informations glisser… Peut-être que l’âge commençait à se faire sentir, même sur lui. Cette idée attrista légèrement la Princesse qui déjà se demandait s’il avait prévu un « après », un apprenti pour reprendre son affaire et qui serait formé par sa main… Puis elle en repoussa l’idée, il serait impoli de le sous-entendre maintenant et elle l’apprendra bien assez tôt si c’était le cas. Elle sourit doucement en apprenant que son contact acceptait le contrat.

« - J’en suis fort aise. Pour le payement, il me sied, nous avons donc un accord. Même si je ne peux assurer parler au nom de Sherlock. Au pire, pour son bien, nous nous passerons de son assentiment. »


Un demi-litre de son propre sang, c’était un prix tout à fait acceptable, à ses yeux. Savoir qu’il allait se retrouver en vente lui plaisait légèrement moins, mais bon, c’était pour la bonne cause. Et peut-être même que ce serait une chasse amusante à faire que de retrouver celui ou celle qui payerai une coquette somme pour dix-sept onces de son sang. Ne serait-ce déjà que pour savoir ce qu’il en ferait… Mais ce serait de la musique d’avenir, déjà, il fallait que le Fraudeur réussisse son plan. Elle lui avait donné toutes les informations, il allait pouvoir travailler avec diligence.

« - Enfin… Je crois que vous avez tout ce dont vous aviez besoin. Je vais aller rejoindre les autres invités avant que l’on ne commence à chercher après moi. Vous savez comment me contacter, en cas de besoin. A moins que vous n’ayez besoin d’autre chose ? »


Elle se préparait à prendre congé. Le temps était compté, et sa couverture était importante aussi… Pas que l’on sache, en cas d’échec, qu’elle est liée à ce nouveau complot à ourdir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: ?
Métier :: N'est-ce pas évident ?
Pouvoir :: Invisibilité
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Lun 27 Juin - 22:15
Le Fraudeur glissa ses mains dans ses poches, un sourire léger sur le visage. Même si elle n’avait pas accepté, il l’aurait fait de son propre chef. Donc tout ce qu’il gagne n’est que du bénéfice. Cependant, il n’allait pas s’en vanter, secret et discrétion : voilà ses credos. Alors que la demoiselle allait tourner des talons, comme lui d’ailleurs, une dernière idée traversa son esprit déjanté. Tout aussi promptement, le Capien s’arrêta et tourna la tête vers son Héritière, un sourire jusqu’aux oreilles :
    « Et tout cela… dans la discrétion la plus totale ou dans le vacarme acclamant un échec cuisant au reste du monde ? » Demanda-t-il l’œil pétillant de malice vicieuse.

Exilé, prison imprenable, la peine la plus lourde de l’île… et tous ses prisonniers qui s’en échappent ? Quelle douce symphonie à ses oreilles de criminel. S’il ne pouvait exprimer son art, soyez certain qu’il sera terriblement déçu. Le jeu en valait la chandelle et bien plus.

S’il menait son plan à la réussite, la publicité qu’il mériterait, les rumeurs sur sa capacité à tout faire deviendraient exponentielles… ! Toujours plus de demandes, toujours plus d’avoir et de bien, toujours plus de puissance… et d’amusement.

Et Sherlock lui devra une dette éternelle… ou à la hauteur de sa longue vie.

Que de réjouissance, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Capien
avatar
Age : 35

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: Conteuse, bibliothécaire
Pouvoir :: Affinité d'âme
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Mer 29 Juin - 10:46
Elle avait déjà fait quelques pas en direction de la salle de bal d’où s’écoulaient, joyeuses, les notes d’une valse viennoise. Ralentissant le pas, elle tourna légèrement le haut du torse alors qu’elle pivotait son visage pour regarder par-dessus son épaule, et elle fit un immense sourire…

« - Mais, les deux bien sûr… Une discrétion totale en ce qui concerne notre homme, mais avec une symphonie retentissante de dommages collatéraux. C’est dans un vacarme assourdissant qu’une petite note dissonante sera la plus discrète. »


Les yeux de la Capienne pétillaient déjà à l’avance, imaginant la situation. Et si de nombreux criminels vadrouillaient à nouveau dans les rues de l’Île, non seulement ce serait un aveu d’échec de l’Oracle qui en a la charge, mais aussi… L’occasion de nombreuses chasses… Aura-t-elle l’occasion de planter ses crocs dans la chair appétissante de Mythes se perdant dans son quartier alors qu’ils sont recherchés ? Hum… A moins, qu’ironie du sort, on lui demande même de l’aide pour traquer quelques margoulins récalcitrants… Définitivement, les jours à venir s’annonçaient amusant si ce contrat était mené à son terme. Elle fit ensuite un petit signe de tête, poli et respectueux…

« - Sur ce, si vous voulez bien me pardonner. Je vous souhaite une excellente soirée... Et un bon courage. »


Puis elle reprit la direction du cœur du manoir, là où la fête battait son plein. Elle allait encore devoir faire acte de présence un certain nombre d’heures, échanger quelques banalités, rire à quelques mots vides de sens avant d’enfin pouvoir rentrer en sa demeure. Et dans les jours à venir, elle tendra toutes ses oreilles, à l’affut de rumeurs de réussite… ou d’échec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: ?
Métier :: N'est-ce pas évident ?
Pouvoir :: Invisibilité
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé] Mer 29 Juin - 19:16
La petite Princesse tourna des talons et partit vers cette fête vide de sens. Pour sa part, le Fraudeur n’y retournerait pas. Non. Il avait tant à faire maintenant, des coups de fils, des gens à faire chanter, choisir parmi son panel les personnes les plus qualifiées pour aider son ami et son Héritière. Le Capien rangea ses mains dans ses poches et commença à siffloter dans ce long labyrinthe. Le voilà de bonne humeur à présent. Un sourire ne cessait d’illuminer son visage, les yeux au ciel, perdus dans son esprit plus complexe que ce piège de rosiers.

Cette mission le mettait en joie, brûlaient en lui un bonheur dévorant, une jouissance à venir, une impatience maladive. Quand la sortie de ce dédale de végétal était dans son champ visuel, tout son corps se volatilisa en quelques microsecondes. Il avait une réputation à tenir.

Les jours à venir allaient être longs et plaisant. Toutes les autres missions allaient être stoppées nettes pour qu’il puisse se concentrer au maximum sur celle-ci. À nous deux Myria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une discussion nocturne [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas

Une discussion nocturne [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Discussion nocturne autour d'un verre: PV Blodwen C. Kelly
» Émil Nocturne (Terminé)
» [Fevrier 97] Discussion nocturne..
» [TERMINÉ] Discorde. Nocturne. Mickey. [Eris]
» La mauvaise foi est l'âme de la discussion ✝ rose (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Capien :: Helldream-