AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminée]Kuroineko M. Silvermoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Espion/Serveur
Pouvoir :: Chat
MessageSujet: [Terminée]Kuroineko M. Silvermoon Ven 1 Juil - 0:25
~ Carte d'identité ~

  • Nom : Silvermoon
  • Prénom : Kuroineko Morishita
  • Âge : 23
  • Race : Morany (née Capienne)
  • Particularité de la race : Chat (morsure à 3 heures du matin)
  • Sexe :Féminin
  • Orientation sexuelle : homosexuelle
  • Logement : Morany
  • Métier : Espionne/Serveuse
~ Biographie du personnage ~

  • Description physique :
    Kuroineko Morishita Silvermoon de son identité complète, est une jeune Morany, de naissance Capienne. Une douce peau blanche recouvre son petit corps d'1m60. La plupart du temps habillée d'une chemise blanche, plongée dans une petite jupe bleue-verte descendant à mi-cuisse, déboutonnée depuis le haut jusqu'à sa petite poitrine un tout petit B, se distanguant tout de même de son maigre ventre, formé par des années de restriction alimentaire. Un petit ruban rouge retombe le long du col de la chemise, c'est le seul souvenir qu'elle garde de sa première amie, Fuki.
    Des bas noirs remontent ses jambes, s'arrêtant pour laisser à l'air libre une dizaine de centimètres de peau en-dessous de la jupe. Une légère veste de coton noire, toujours ouverte, recouvre le tout.
    Surplombant se corps, une petite tête innocente, décorée d'une petite bouche innocente, dans laquelle sa machoire bien acérée se cache, un peu plus haut de celle-ci, un tout petit nez, surmonté de deux grands yeux curieux, colorés d'un beau vert.
    Entre ses yeux passe aussi une mèche de sa chevelure d'un noir grisatre, coiffée sans trop d'effort, des mèches rebelles sur les côtés, le tout descendant à peine en-dessous de ses fines épaules.
    Une longue queue noire à poils ras, descend du haut de ses jambes, mais reste souvent cachée sous sa jupe.
    Deux oreilles félines de 6 ou 7 cm dépassent de cette chevelure, pointues, très sensibles au toucher ainsi qu'en audition. Les sens de cette belle sont en fait tous très développés, ses années de cavale l'obligeant à faire attention à tout ce qui se trouvaient autour d'elle. Elle fait aussi preuve d'une très grande agilité, douée pour escalader bâtiments et montagnes, ses bras fins masquent bien sa force, mais la rendent d'autant plus charmante.
    Sa forme de féline n'est pas très différente, la couleur de ses doux poils ressemblant à celle de ses cheveux, celle de ses yeux ne changeant pas. Légère et fine comme le vent, capable de se faufiler dans les moindres recoins pour échapper aux chasseurs de mythes.

  • Description mentale :
    Kuroineko est une jeune femme simple, ou du moins, c'est ce qu'on pourrait penser. Elle fait preuve d'une grande curiosité et a pour habitude d'écouter des conversations qui ne la concernent pas, et à observer les gens pour mieux les connaitre, cernant chacun pour deviner un peu leur façon de vivre.
    Très attentive à ce qui l'entoure et en constante réflexion, scannant les émotions des autres, bien que souvent maladroite quand elle doit y faire face directement, elle reste toujours concentrée quand elle ne se sent pas en sécurité, la poussant par la suite à faire de longues nuit dépassant souvent les quinzes heures.
    La peur de perdre ses proches est omniprésente pour elle, le peu d'amis qu'elle à pu avoir ayant tous disparue, elle fera tout son possible, même si ça implique pour elle des sacrifices et des pardons qui seraient bien difficile pour beaucoup d'autres, pour garder ses proches en sécurité, et de préférence proche d'elle.
    Elle est en général très calme et timide, elle commence souvent ses prises de paroles par un « Hmm » hésitant.
    Elle n'est pas vraiment rancunière envers les humains, mais à tout de même de la pitié et de la méfiance pour ceux-ci, préférant les observer et se montrer devant eux sous sa forme de féline.
    Kuro est très loyale et fidèle, elle s'attache vite aux personnes qu'elle ressent comme bonnes, ce qui lui donne parfois un air naïf, mais elle ne s'est pour autant jamais trompée sur les personnes qu'elle considérait comme des amies.
    Elle à horreur de la solitude et des calmes plats, un paysage immobile et silencieux, où elle se retrouverait seule, serrait pour elle la pire des tortures.
    Cette jeune femme aime aussi beaucoup les sucreries, surtout le chocolat, et le fait de ne pas avoir pu en profiter souvent dans sa vie renforce d'autant plus cet amour.
    Elle a gardée de sa jeunesse capienne sont goût pour le sang, et tiens de ces gênes de chat un amour fou pour le poisson.


  • Histoire :
    C'était il y à une bonne vingtaine d'années de ça, dans une petite ville où avaient souvent lieu enlèvements et disparitions, mais qui attirait cependant beaucoup de visiteurs grâce à sa fameuse auberge dont les plats sont vantés de par tout le monde ! L'auberge disait travailler avec l’hôpital du coin, et il était donc possible de payer son repas par un simple don du sang avant le repas, ce qui permettait aussi aux pauvres de se nourrir correctement.
    L'histoire se commence en pleine nuit, avec un panier, abandonné dans le froid, sous la pluie, d'où on pouvait entendre des pleurs de nouveau né. Le panier était posé devant l'auberge, laissant le plaisir au propriétaire des lieu d'entendre les pleurs, et ce dernier ne manquât pas de récupérer ce panier, dans un premier temps dans l'idée de s'en faire un repas, mais enfin de l'adopter, ne résistant pas à la mignonne, un petit papier avec écrit "Morishita" était posé sur la couette qui recouvrait la petite, il décida donc de lui garder ce nom.

    L'humanoïde prenant donc la responsabilité de s'en occuper et de l'élever comme une humaine normale, ou du moins jusqu'à ce qu'il remarque que ce n'était pas le cas, la petite larme rouge coulant de son œil droit à chaque fois qu'il prenait son repas lui fit vite comprendre qu'ils étaient de la même race.
    Les années passèrent, et Alucard, le propriétaire de l'auberge, apprenait à Morishita sa cuisine et comment bien présenter une assiette, mais, ce qu'elle adorait par-dessus tout, c'était d'observer les clients depuis une mezzanine discrète, elle connaissait les habitués, mais ce n'était pas de leur avoir parlé, simplement de passer son temps à les observer, elle connaissait leurs habitudes, leurs goûts, leurs relations, alors qu'eux ne connaissaient même pas son existence.
    Ayant l'interdiction de sortir en journée, la gamine profitait des nuits pour visiter le monde extérieur, se liant d'amitié avec les animaux de la rue, soignant les blessés en profitant parfois du sang de leurs blessures, ou achevant ceux agonisants pour se nourrir ensuite de leur sang.

    À sa 14ème année, lors d'une de ses escapade nocturne, vers 3 heures du matin, Morishita entendit un chat respirant anormalement fort, le voyant agoniser, elle posa doucement une main dessus, voulant l’apaiser avant de l'aider à partir. Le chat ne comprenant pas ça comme ça, et souffrant énormément, la mordit et lui transmit le mutagène morany. L’adolescente perdit connaissance lors de la morsure, et fut réveillée par la pluie quelques heures plus tard, se relevant en partie, elle vit son reflet dans une flaque d'eau juste devant elle, étonnée de voir des oreilles de chat dans le reflet, elle passa une main dans ses cheveux pour vérifier, mais ce n'était pas une illusion, se relevant complètement, elle sentit qu'une longue queue avait aussi poussée, perturbée, elle rentra aussi vite que possible à l'auberge.
    Le lendemain, Alucard venait la réveiller comme tous les jours, mais à sa plus grande surprise, elle n'était pas là ! Ou du moins, c'est ce qu'il pensait, s'étonnant de voir un chat à la place, endormi dans les vêtements de sa fille. Intrigué par la créature, il s'approcha et posa délicatement sa main sur la petite tête pour la réveiller. La petite avait beau s'être métamorphosée physiquement, elle restait la même, et eu pour simple réaction, un bâillement et des étirements, le regardant ensuite, et ne se rendant pas compte de sa forme actuelle, elle sursauta de le voir beaucoup plus grand que d'habitude. Elle vu ensuite ses petite pattes de chat noir, et resta bloquée dessus, ne comprenant pas ce qu'il se passait.
    L'envie de retrouver sa forme humanoïde la prit rapidement, et elle comprit rapidement que ce n'était pas bien difficile, se retrouvant nue devant son père adoptif qui se dépêchât de sortir de sa chambre.

    Deux ans passèrent avant qu'elle comprenne comment passer d'une forme à l'autre sans problème, et elle se servait donc sa forme féline pour écouter les ragots de plus près.
    Un vieil homme de passage la vit et l'attrapa par la nuque pour la déposer en face de lui sur sa table. Elle le regardait, intriguée, et fut rassurée quand il commença à lui grattouiller la tête.


    « Kurogneko ! C'est comme ça que les gens t’appelleraient d'où je viens ! »
    Le vieux commença ensuite à lui raconter son histoire, tout en profitant de son repas.

    Les doutes grandissaient sur le devenir du sang collecté à l’auberge, des rumeurs de propageait, si bien qu’une nuit, un incendie fut déclaré, Morishita fut réveillée par les craquements des poutres attaquées par les flammes, elle prit sa forme de chat et se sauva par la fenêtre de sa chambre fonçant le plus loin possible, n’ayant aucune idée d’où elle pouvait se réfugier.
    Elle arriva au bout de quelques kilomètres vers un vieux moulin abandonné. Se réfugiant à l’intérieur, terrorisée, elle fit la rencontre avec deux autres chats, qui semblaient être une mère et son chaton, la rencontre ne fut pas pacifique, la mère lui sauta dessus, mais se retira en voyant que sa proie était pétrifiée de peur. La chatte décida ensuite de lui faire quelques léchouilles pour la rassurer, puis se transforma en forme humanoïde pour la prendre dans ses bras et la serrer contre sa forte poitrine. Le petit chaton venant observer curieusement en se frottant aux cuisses de sa mère.
    Morishita se sentant un peu plus rassurée en voyant quelqu'un comme elle, se mit à ronronner et à donner quelques coups de langues en remerciement à son hôte.
    L'hôte la reposa pour reprendre sa forme féline, et lui fit signe de la suivre pour monter tout en haut du moulin où elle avait aménagé un abri de fortune, elle reprit sa forme humanoïde une fois en haut pour aller s'allonger dans le lit à peu près confortable, Morishita vint se blottir contre, toujours en forme de félin, suivie du chaton qui lui vint poser sa tête sur l'étrangère pour s'endormir.

    Au réveil, Morishita décida de reprendre sa forme humanoïde, en profitant pour plus ample connaissance avec les autres moranys.

    « Oh, toi aussi tu es comme ça, bien, moi c'est Fuki, et lui, c'est mon fils, Etho, et toi, tu es ?
    -Mor.. Hum .. Kuroineko ! 
    -Bien ! Je t’appellerais Kuro alors ! »


    Elles se racontaient ensuite mutuellement leur vie, Fuki apprit à Kuro à voler de quoi survivre, ainsi que quelques rudiments d'arts martiaux pour se défendre en cas de coup dur.
    Trois ans se déroulèrent presque sans problème, avant que Fuki et Etho disparaissent, notre héroïne décidât donc de partir, comme elles se l'étaient dit
    « Si l'une de nous ne revient pas au bout de deux jours, il faut partir ! »

    Kuro courait donc tous les jours, restant sous sa forme de chatte, se cachant dans des recoins ou des arbres pour dormir, allant toujours dans la même direction, arrivant en ville au bout de quelques jours, affamée de ne manger que des restes pauvres trouvés en route.
    Elle sentit alors l'odeur de nourriture dans une rue avoisinante, cela venait d'un bar-restaurant dont la porte était restée ouverte, elle était là loin de se douter qu'elle trouverait bien plus intéressant que les restes d'un repas.

    Elle avança jusqu'à l'entrée du bar, jeta un regard rapide, une odeur de saumon venant lui chatouiller les narines, elle courut à l'intérieur, sauta sur les genoux d'une cliente pour venir chiper le morceau de saumon qu'elle tenait de sa fourchette.
    La cliente, voyant la chatte lui voler son saumon, l'attrapa par la nuque, mais la laissa faire en voyant qu'elle avait la peau sur les os. Elle la reposa sur ses genoux, et commanda un autre filet de saumon, la caressant et lui donnant des fourchettes de saumon.
    Une fois le repas finit et l'addition payée, la cliente déposa Kuro au sol puis prit le chemin pour rentrer chez elle, tout en étant suivie de la morany restée sous le charme de sa beauté et sa générosité.
    La porte d'entrée à peine ouverte, la chatte se faufila à l'intérieur, ne laissant pas vraiment le choix à son hôte, qui ne l'avait pas vu faire.
    Elle faisait donc sa visite de l'appartement en toute discrétion, tandis que l'hôte partait s'allonger sur son lit et reprendre sa lecture.

    Découvrant la salle de bain, l'envie pressante de prendre une douche s'emparait d'elle, cela faisait plusieurs années qu'elle n'en avait pas eu l'occasion, et elle préférait largement ça à une toilette de chat.
    Elle reprit donc sa forme humanoïde, allumant la lumière et laissant la porte entre-ouverte derrière, elle sauta dans la douche et s'empressa de s'arroser sans même attendre que l'eau chauffe, la laissant pousser un cri de surprise en sentant les premières gouttes.
    L'entendant, l'hôte sursauta, et prit le premier objet pouvant lui servir d'arme en main, qui était une lampe de chevet, et se dirigea vers la salle de bain. Voyant là une femme un peu particulière encore pour elle inconnue, remuer de la queue et agiter ses grandes oreilles félines sous la douche, prenant quelques instants pour l'admirer un peu avant lui attraper la queue et de l'interpeller :

    « Excusez-moi, pourrais-je savoir ce que vous faites dans ma douche ? »
    Ne s'étant pas vraiment rendue compte de ce qu'elle faisait, Kuro tourna la tête pour voir qui lui parlait, se rappelant rapidement qu'elle n'était ici pas encore chez elle, répondant un peu timidement.

    « Hmm, hein ?! D-Désolée ! Je .. Merci pour le repas ..
    -Le repas ? .. C'était toi, t'as de la chance d'être tombée sur moi.. Je m'appelle Shallia, et toi ?
    -K-Ku… Kuroineko ! ..
    -Bon, tu peux dormir là si tu veux, ça me dérange pas vraiment, mais demain, je t'amène chez des amies, tu y seras plus en sécurité qu'ici ..
    -Hmm .. M-Merci .. »

    Kuro continuait sa douche avec l'accord de Shallia, qui elle était retournée lire sans avoir manqué de bien admirer la morany sous tous les angles avant.
    Après une bonne demi-heure, elle se décida enfin à sortir de sous la douche, se secouant pour enlever les gouttes, entendant la remarque que prendre une serviette lui éviterait d’inonder l'appartement, ce qu'elle fit avant de sortir dans la salle de bain, regardant ensuite le lit avec des yeux étoilés, attirant le sourire de son hôte.

    « Allez, allonges toi, y'a assez de place pour deux, et tu me feras un câlin en contrepartie de l'hébergement !
    -Hmm ? D-D'accord.. »

    Elle se laissa alors tomber sur le lit, plongeant sa tête dans un coussin, plongeant sous la couette chaude, poussant le rire de son hôte qui partit ensuite prendre une douche rapide pour mieux profiter du câlin. Revenant donc nue à son tour, Shallia vint se caler aussi sous la couette, s'enroulant dans les bras de l'invitée et se blottissant contre elle, celle-ci la laissant faire, un peu étrangère à ces pratiques qui avaient tout de même l'air de lui plaire.
    S'endormant donc l'une dans les bras de l'autre, après un bon repas, une bonne douche, et sous une couette chaude, Kuro voyait son confort de vie s'améliorer énormément en une soirée auprès de Shallia.

    La matinée suivante commença tout en douceur, l'humaine, charmée, venant poser ses lèvres sur celles de la morany encore endormie, qui se réveilla juste avant le deuxième baiser, ses joues devenaient alors rouge, le sourire de Shallia grandissant.

    « Je vais peut-être te garder ici finalement, c'est que tu fais une bonne compagnie !
    -H-Hmm .. »

    Un peu perturbée par ce qu'elle venait de vivre, Kuro posa son index sur ses lèvres avant de les mordiller, et de les rapprocher timidement de celles de son interlocutrice pour essayer un troisième baiser, qui ne se fit pas vraiment attendre. Shallia senti ensuite une douleur au niveau de son cœur, posant une main dessus, et fondant en larmes. La morany se sentait coupable et s'écartait un peu, ne connaissant pas la raison de ces larmes. L'attristée l'entoura rapidement de ses bras, venant plonger la tête contre sa poitrine, et laissant couler ses larmes, Kuro ne comprenant toujours pas, l'entoura elle aussi de ses bras, lui passant une main dans les cheveux pour essayer de la calmer.

    La journée se passa assez rapidement, Shallia racontant le pourquoi des larmes, évoquant de nombreuses fois le nom de Sélène, la femme avec qui elle avait vécu les dernières années, assassinée devant ses yeux.
    Noyée dans son chagrin, elle lui fit donc promettre de ne jamais l'abandonner, ce qui fut accepté sans trop de problème, Kuro n'ayant de tout façon pas vraiment d'autre endroit où vivre.

    Quelques mois passèrent, Shallia présentant à Kuro ses trois principales amies, dont deux autres mythes, elle lui apprit aussi qu'elle attendait un enfant, qui grandissait dans son ventre après avoir été inséminé. Elle s'en voulait tout de même de ne pas avoir attendu de la rencontrer, mais qui aurait pu le deviner ?
    Elles décidèrent de se marier assez tôt, clandestinement, et quelques mois plus tard, la petite Selenn venait au monde, remplissant de bonheur ses mères.
    L'humaine insistant par la suite pour devenir elle aussi une morany, ce qui déplaisait beaucoup à sa nouvelle femme qui ne voyait pas ça comme un don, mais comme sa bête noire, ce qui l'avait obligée à se cacher, à fuir, à voler pendant de longues années, mais l'insistance fut trop grande pour y résister. Et elle planta ses crocs dans la chaire de son épouse, profitant du sang qu'elle aimait tant étant enfant, l'échangeant contre le venin morany.

    Deux ans s'écoulèrent, ne sortait que rarement, pour rendre visite aux amies de sa compagne, qui, elle continuait ses travaux, cachant ses nouveaux attributs de morany sous son casque d'artificière, et avec un large pantalon, qui n'était pas vraiment pratique. Kuro était inquiète à chaque départ de Shallia, lui demandant de bien faire gaffe, de ne pas trop se montrer, pour éviter les soupçons, ce qui poussait parfois à des prises de tête, et l'une d'elles fut fatale..
    Un travail de destruction d'une ancienne maison en ruine, sur les lieux duquel l'artificière s'empressa de se rendre, énervée, et dont elle ne revint jamais.
    Les inquiétudes grandissaient, aucune nouvelle de la miss, qui une fois son équipement retiré, provoqua une battue contre les mythes, les recherches furent lancées, leur maison fut bien vite attaquée, mais Kuro entendit les traqueurs, et s'empressa de renverser l'alcool contenu dans le bar de la maison, de déposer une courte bougie dessus et d'en allumer la mèche, voulant les faire disparaître par le feu, avant de prendre Selenn dans ses bras, d'attraper rapidement un album photo qui traînait et de s'enfuir par une fenêtre, se dirigeant chez les deux autres mythes, découvrant qu'elles avaient aussi disparues, elle repartie donc de la ville, fuyant à travers bois et champs, trouvant refuge dans une cabane abandonnée au milieu des bois.
    Une nouvelle année de cavale, de pêche dans la rivière, et de cueillette dans les arbres, pour trouver de quoi se nourrir, elle et sa fille qui n'était pas vraiment sa fille. Provoquant régulièrement des accidents de camions de livraison en hiver, avec l'aide de quelques branches et d'eau pour faire de larges plaques de verglas, faisant rapidement disparaître la cargaison.
    Elle trouva dans une des caisses une lettre, sur laquelle se trouvait un petit dessin, qu'elle reconnaissait, un signe de la meilleure amie de Shallia., Lianna Dans cette lettre, qu'elle s'empressa d'ouvrir, une carte, d'une île du nom de Yasashi Koji, avec des indications pour s'y rendre, et un petit mot s'adressant à elle : « Tu dois te rendre là-bas, suis les indications, nous nous verrons le jour de ton départ, Bonne Chance Kuro. »
    Quelques mois plus tard, à la date donnée, elle se rendu au lieu indiqué, un vieil entrepôt délabré, en bord de mer, sur le toit duquel se trouvait Lianna, qui guettait à travers la lunette de son fusil. Voyant son amie arriver, elle descendit par une corde, le prenant rapidement dans les bras, et la conduisant sur la côte, à un hors bord chargé d'explosifs, ainsi que d'un kayak, et d'une longue cape à capuche sombre, tout était prêt pour le voyage, nourriture comprise.
    La mère chatte dut alors prendre une décision très difficile, son cœur se fissurant, son visage se crispant, et ses larmes dégoulinant, elle s'agenouilla pour prendre sa fille dans ses bras.

    « S-Selenn .. Je ne peux pas t'amener là-bas .. »

    Ses larmes coulante en cascade, attirant celles de la petite, elle reprit difficilement en la serrant fort contre elle, regardant Lianna qui acquiesça :
    « Tu vas rester avec tata Lianna, elle s'occupera bien de toi .. C'est trop risqué autrement ..
    -Ma-man ? ..
    -Je .. T'aime Selenn.. Désolée de te faire ça.. 
    -Ma-man .. Je t'aime !»

    L'amie sortit alors un appareil photo instantané, prenant une photo de chacune d'elle trois, leur demandant de faire un sourire forcé, pour un meilleur souvenir. Après distribution des photos, elle prit encore une fois Kuro dans ses bras, laissant couler quelques larmes, et lui donnant quelques dernières indication pour son voyage.

    « Pars, et vas toujours tout droit, fais exploser le bateau quand tu t'approches de l'île, il ne faut pas qu'il reste de traces d'où tu viens.. Et finis en kayak, la télécommande des explosifs est dedans. Prends bien soin de toi.. Peut-être que tu la retrouveras là-bas .. Je m'occuperais bien de Selenn, ne t'inquiètes pas pour ça. »

    Kuro monta sur le bateau après le dernier abraço, allumant le moteur et partant droit devant.
    Sa fille criait au loin,
    « Mamaan ! » son chagrin se laissait entendre dans sa voix, fissurant un peu plus le cœur de la morany, qui malgré tout s'efforçait de continuer d'avancer.

    S'arrêtant à un bon kilomètre des côtes en soirée, enfilant la capuche, jetant le kayak à l'eau, elle s'installa dedans, et déclencha après quelques coups de pagaie, l'explosion qui allait maintenant la pousser à affronter une île encore inconnue pour elle.



  • Pouvoir : Kuroineko peut passer de sa forme humanoïde à sa forme de chat comme bon lui semble, dans un sens comme dans l'autre, comme dit dans sa biographie.

~ IRL ~

  • Nom : Baptiste
  • Âge : 21
  • Première impression : "Ça fait quand même beaucoup à écrire non ?" disait-il avant d'écrire 17 000+ caractères pour l'histoire.
  • Comment avez-vous découvert le forum ? Shallia !
  • Votre Parrain : Shallia ! On s'en douterait pas en lisant l'histoire !
  • D'où provient le personnage sur votre avatar et le nom du personnage ? Koi to Senkyo to Chocolate : Morishita
  • Votre Skype : Boorynns

  • Acceptez-vous le règlement et vous y soumettez-vous ? Oui
  • Code du règlement : Réponse en hide
  • Quel est le nom de la guerre qu'engagèrent les Humains face aux mythes ? : Réponse en hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: [Terminée]Kuroineko M. Silvermoon Ven 1 Juil - 23:41
Coucou ma chérie,

Ah mince, on me souffle dans mon micro que c'est pas la bonne personne qui s'adresse à toi. (Le joueur reprend son sérieux derrière cette vanne foireuse). Passons à l'évaluation, préparer les cartes, c'est l'heure du du..du..duel.

La présentation physique est un peu courte, tu aurais pu la décrire un petit peu plus à mon goût, surtout que tu avais à faire avec elle. Sur ceci, tombe le premier refus d'activation, tu ne possède pas le nombre de caractère minimum syndical. Il doit en manquer une vingtaine de mémoire. Il est dommage que tu n'aies pas décrit Kuro sous sa forme de chat...

La partie mentale, je n'ai rien à redire là dessus, elle est faite avec simplicité quoi qu'elle aurait pu-être développée un peu plus même si l'essentiel s'y trouve.

L'histoire, le point fort pour moi de cette présentation, je pense que tu dois faire partie des personnes dont cette partie est la plus longue, tu éludes certaines choses parfois, oublie de retranscrire certains sentiments importants comme lors de la mort du père adoptif de Kuro. On dirait qu'il n'y a pas de tristesse. Par contre, la séparation de Kuro et Selenn m'a mis les larmes aux yeux et ça compense allégrement pour moi l'absence du premier événement triste de sa vie.

A modifier avant activation :

- La taille de l'avatar
- Le nombre de caractères de la description physique n'atteint pas les 1500 caractères mini sans espaces.


ps : courage, tu y es presque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 24

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Espion/Serveur
Pouvoir :: Chat
MessageSujet: Re: [Terminée]Kuroineko M. Silvermoon Sam 2 Juil - 1:06
Coucou ! J'apporte donc les corrections, pour l'avatar, on m'avait fait la remarque, et c'est donc changé, je rajoute donc la description de la forme féline :

Citation :
Sa forme de féline n'est pas très différente, la couleur de ses doux poils ressemblant à celle de ses cheveux, celle de ses yeux ne changeant pas. Légère et fine comme le vent, capable de se faufiler dans les moindres recoins pour échapper aux chasseurs de mythes.

Ainsi qu'une petite modification sur la description mentale, vu qu'il y a un point très caractéristique dont je n'ai pas parlé :

Citation :
Elle est en général très calme et timide, elle commence souvent ses prises de paroles par un « Hmm » hésitant,.
Elle n'est pas vraiment rancunière envers les humains, mais à tout de même de la pitié et de la méfiance pour ceux-ci, préférant les observer et se montrer devant eux sous sa forme de féline.

Pour ce qui est des sentiments pour la perte de son père, je dirais que c'est l'instinct qui a prit le dessus pour sa fuite, et qu'elle était plutôt focalisée sur sa survie.
Et oui, la séparation avec Selenn, j'ai aussi versé quelques larmes en l'écrivant. Sad

~~~~~~~~~~~~

Je parle en #008000Je pense en #32CD32
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 27

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Étudiante
Pouvoir :: Les vecteurs
MessageSujet: Re: [Terminée]Kuroineko M. Silvermoon Sam 2 Juil - 8:16
De mon côté tout est bon maintenant, il ne reste plus qu'a attendre le passage de If pour valider ton pouvoir.

La note pour ta prez est de 6. Je t'active dès que ta tech est validée.

Félicitations et bienvenue parmi nous. Faites péter le kidibul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminée]Kuroineko M. Silvermoon
Revenir en haut Aller en bas

[Terminée]Kuroineko M. Silvermoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Général :: Présentations :: Validées-