AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Gardienne d'enfants
Pouvoir :: Matérialisation de contes
MessageSujet: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Mer 20 Juil - 22:39
La journée était chaude et ensoleillée. Tout ce qu'il suffisait pour me mettre de bonne humeur ce matin. Je m'étais levée tôt, comme à mon habitude et j'avais été accompagner certains enfants à l'école. Je me retrouvais donc au petit matin avec toute la journée devant moi. Je sentis l'excitation monter en moi en réalisant que j'allais pouvoir lire le nouveau roman que j'avais acheté la veille. Je décidais cependant de faire patienter un peu la lecture, le plaisir n'en serait que d'autant plus grand. Je pris donc un sac dans lequel je déposais mon livre et de l'eau avec quelques biscuits et je partis donc visiter les différents quartiers. Je quittais donc la ville en suivant plus ou moins l'eau jusqu'à arriver au marché. J'y observais longuement les passants achetant des produits frais. La journée de travail ayant commencé pour la plupart des habitants de l'île, les lieux que je visitais étaient donc peu fréquenté pour le moment. Je ne m'attardais pas pour me diriger vers les Marches du quartier Zéphyr que je grimpais avec mon énergie matinale. Je me dirigeais sans hésitation vers le champs des nuages, j'adorais voler dans les nuages. Bon, oui, je sais, c'était une plateforme de verre mais c'était quand même trop cool! Je redescendis ensuite les escaliers beaucoup plus vite que pour les monter. D'ailleurs, pourquoi c'était plus facile et rapide de descendre que de monter? C'était pourtant la même pente! Je continuais ensuite ma route en passant devant la porte des gemmas pour me faire une balade dans le désert. Le Soleil ,brûlant sur cette partie de l'île, me fit un bien fou. Je recoupais ensuite par Helldream et Luxire pour enfin parvenir à ma destination aux alentours de midi.

La forêt de Sypholios s'étendait devant moi dans sa splendeur. Je passais une des portes qui ouvrait à cet autre univers de Yasashi Koji pour m'aventurer entre les arbres. Il n'y avait pas de chemin particulier pour me mener à mon but mais j'avais un bon sens de l'orientation. Il le fallait bien pour pouvoir autant se promener. Je cueillais quelques baies dans les buissons en passant devant et après une demi-heure, j'arrivais enfin au lac que je cherchais. Un point d'eau perdus dans la végétation. Je l'avais découvert par hasard, un peu comme tout ce que je découvrais en fait. Alors comment expliquer pourquoi j'avais flashé sur celui-ci et pas un autre? Je ne saurais le dire. Mais l'endroit était juste trop magnifique! Je m'assis donc dans l'herbe et bu un peu d'eau avant de sortir mon livre et de commencer le premier chapitre. Je ne sais combien de temps je restais à lire mais un bruit attira soudain mon attention et en me retournant, je découvris un renard.

Je savais que ce n'était pas rare de croiser des animaux dans cette endroit mais c'était la première fois de ma vie que je voyais un renard! Il était magnifique et adorable, adorablement magnifique et surtout magnifiquement adorable! Son poil était aussi vif que mes cheveux et il avait l'air tout doux! je me tournais alors totalement vers lui après avoir rapidement rangé mon livre dans le sac.

Salut, toi! Qu'est ce que tu fais ici? Tu t'es perdu?

Je m'approchais doucement de lui. Est ce que je pouvais le caresser! Oh, oui, please! Je le regardais dans les yeux, je ne savais pas si il étais sauvage ou pas mais mon attention lui était à présent entièrement donnée. D'un côté, je savais que c'était stupide de lui parler, les animaux ne nous comprennent pas et on ne comprend pas les animaux mais c'est tellement chouette! Et puis, on s'en fout non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Ven 22 Juil - 11:34
Je baillai… Une fois, deux fois… cinq fois, vingt, trente, une bonne centaine. Toute la journée dernière, mes blaireaux de voisins avaient fait la nouba, avait invité le quartier pour manger et s’amuser… sauf moi. D’toute façon, j’aurais pas accepté : je vis de nuit moi ! Épuisé, j’avais dormi toute la nuit pour récupérer cette journée catastrophique. Forcément, lorsque le soleil se levait, j’étais au taquet malgré mon horloge interne complètement déréglée. D’où mes bâillements intempestifs. Ces derniers mois, je ne m’étais nourri que de chairs peu fraîches, de baies et de champignons. La chasse n’était pas mon truc malgré mes efforts. Avec la discrétion que mon roux m’accordait, j’espionnais les autres pour voir comment ils procédaient : bon dieu, que cela était complexe.


Je les copiais, les imitais, les mimais, les calquais, les reproduisais (Oh wait…) mais rien ne marchait. Il y avait toujours une brindille, une feuille sèche, le vent en poupe ou un putain d’autre qui me le piquait avant. À plus d’un j’avais envie de leur pisser dans la bouche ! Bandes de salo ! J’étais furieux et compris plus d’une fois la frustration d’Hitler devant la rébellion des Juifs. Laissez-vous faire bandes d’insurgés (n’allait pas croire que je cautionne ce qu’il a fait, c’était juste une comparaison innocente) !


Tout ça pour dire que j’avais faim et que je me sentais inutile. Mais ! Mais ! Ça pourrait être tellement pire ! Il pourrait pleuvoir, geler ou grêler. Je pourrais être encore dans mon bureau morne et triste à compter l’argent des autres, bavant dessus. Ou encore être sur mon canapé en me demandant comment Loana avait fait pour devenir une telle baleine. Là, je respirais de l’air pur, je voyais des paysages magnifiques, je prenais mon temps… Si les Humains ne savent prendre leur temps, les animaux ne peuvent profiter du leur : je suis un parfait entre deux. La lueur matinale caressant les arbres, le crépuscule rongeant les ruelles étriquées, la bruine crachant sur le port, les ombres qui s’étirent à l’aube et leurs reflets dans les lacs… Jamais de ma vie d’homme j’aurais pu le voir et en profiter. Et rien que pour ça, j’étais tellement plus heureux d’être un simple renard…


Alors je me nourrissais des insectes, des baies et toujours de champignons. Dès que mon flair détectait un rongeur, je faisais tout pour l’attraper, histoire de me faire de l’expérience. Celui-ci m’amena près d’un lac et, après avoir loupé lamentablement ma chasse, je bus une lampée de cette eau claire. La journée promettait claire et belle.


Trop concentré sur ce campagnol (j’ai fait collège option Svt wesh !), j’avais omis de sentir un être à peine plus grand que ma proie : une Humaine. Le bond que je fis quand je la vis ! Mon cœur refusa de battre tant la surprise l’avait sollicité. Obéis moi, sale pompe ! Je suis ton maître ! Sans moi t’es mort ! (la réciproque est vraie aussi..) Et comme tous humanoïdes, elle me causa… Heuuu, vous faites ça avec tous les animaux ou c’est écrit sur mon front que je suis un ancien peau-rose ? Mais sincèrement, j’aurais fait la même chose dans mon ancienne vie. Cependant, prenons deux secondes pour écouter ce qu’elle vient de me dire… Si un renard s’était perdu dans son milieu naturel… Hey meuf, le plus paumé des deux, c’est certainement pas moi ! C’est ton environnement ça ? Non, toi t’es réduite à sniffer du béton et à manger des boites de conserves.


Devant tant d’intelligence (n’oublions pas que les roux [cela s’applique aussi aux rousses] n’ont pas d’âmes et parfois, sans ça, pas de connexion synaptique], je lançai un regard condescendant (autant qu’un renard puisse faire) et fis mine de partir.


L'Adorable Insolent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Gardienne d'enfants
Pouvoir :: Matérialisation de contes
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Mar 26 Juil - 22:08
Le renard que j'étais en train d'approcher a soudain tourné le museau vers moi et...le bond qu'il a fait! Alors que quelques secondes plus tôt, il buvait tranquillement. Je continuais de m'approcher tout en lui parlant. Il m'a regardé avec ses yeux couleurs ambres et pendant un moment j'ai cru qu'il ne voulait pas que je m'approche mais après, le Soleil a tapé sur ses poils et il m'avait l'air encore plus doux alors, d'un geste rapide. Je me suis donc retrouvée, à terre près de l'eau, presque dedans en fait, avec le renard dans mes bras. Et bon sang ce que sa fourrure était douce! Je le caressais doucement quand je sentis une vibration. Ne parvenant pas à trouver l'origine, je n'y ais plus fait attention. Jusqu'à ce que ça recommence. Je suis alors parvenue à situer ce truc dans le ventre du renard que j'avais dans les bras. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que c'était un gargouillement.

Ah, tu as faim? Attend un instant!

Je me levais juste après avoir déposé le renard et j'attrapais mon sac pour revenir près de lui. Je sortis alors les collations que j'avais prévue pour la journée. Il y avait quelques paquets de biscuits et des sandwichs au jambons. Je ne savais pas trop ce que ça mangeait, un renard mais je supposais qu'il allait bien trouver son bonheur là dedans. Et puis, quand on a faim, on est capable de manger n'importe quoi, j'étais placée pour le savoir. Pas aussi bien que d'autre mais ça allait.

Vas-y sers toi! J'ai cru comprendre que tu avais l'estomac vide. En plus, tu ne mange pas de fruits,si? Moi je pourrais toujours en cueillir dans la forêt, je connais des bons coins! Alors n'hésite pas, mange à ta faim!

En y réfléchissant, je me suis dis qu'il préférerais sûrement le jambon,avec ou sans pain. Après tout, c'était plutôt un animal carnivore, non? Je me sentis un peu ignorante sur le sujet des animaux. Je me promis d'en lire plus à leur sujet dès le lendemain. Ou alors le soir même, qui sait? Peut-être que j'allais trouver un livre sur le retour ou chez moi qui avait comme sujet les animaux?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Sam 30 Juil - 20:54
Mais… Mais… C’est des ninjas ou quoi ?! Jamais de ma propre vie j’arriverai à choper un renard à main nue et BAM, elle, elle y arrive sans même sourciller ?! La vie est trop injuuuuuste ! Caliméro peut aller s’rhabiller. Car oui, j’étais dans ses bras, comme un bébé. Elle me caressait, elle me chouchoutait, j’étais vraiment sa peluche… NAMÉHO ! J’suis pas ta poupée roussette ! Laisse-moi tranquille ! J’ai rien demandé moi ! Lââââââche-mwaaaaaa !!!! J’tentais de me débattre mais je dois avouer que ses petites mains pleines de doigts étaient très agréables donc, je ne mettais pas mon énorme force de titan en jeu. Sinon elle n’aurait même pas pu me choper… Croyez quoi ? Vulpix-méga wesh. Si je suis dans une situation, c’est que je l’avais réfléchi au préalable. Trop d’intelligence en moi, chuis un renard ! Et contrairement à ce que vous pouviez penser, je voulais être dans ses bras. Quoi ? Comment ça je suis de mauvaise foi ? Toi-même ringard !


En bonne maman, l’enfant voulut jouer à la dinette avec moi. Elle me posa et chercha quelque chose dans son sac qui me faisait saliver d’avance. Cette odeur… miam… ouais, j’ai un p’tain de creux qui me ronge le ventre. Biscuit et sandwich. Ma petite langue rose pourlécha mes babines de faim et sans attendre plus de cérémonie, je m’approchai du jambon qui me faisait du pied. Je pris le temps de lécher le beurre sur le pain, puis de croquer dans la croute avec délectation. Et c’est là que tout le plaisir gustatif commençait : j’en avais oublié même le sens… Je mangeais doucement le jambon, profitant de chaque millimètre carré de cette viande si noble et parfaite… Que c’était délicieux… AAh bon Dieu, encore meilleur que dans mes souvenirs d’Humain. Tout en prenant mon pied en dévorant le déjeuné de cette demoiselle, je l’observai : au moindre geste louche, je me carapate. Surtout que voilà… elle me nourrit et je fuis… C’est pas comme ça que ça marche ? Comment ça faut de l’équivalence ? Connais pas c’mot… Bah quoi, chuis qu’un renard !


C’est alors que je m’approchai des biscuits. Ils sentaient si bon… J’en avais des papillons dans le ventre. Cette texture délicate, ce nappage si gourmand, ces petites pépites qui croquent ! Mais là, ce fut la désillusion totale : si l’odorat des canidés est développé, on repassera sur le goût. Donc, ce truc était fade… juste sucré. En gros, j’avais léché toute la boîte pour finalement n’en manger aucun. Comment ça je suis un sale gosse ? Faut gouter pour choisir le meilleur ! Et aucun n’est bon, alors je les lui assaisonne avec un peu de salive hautement radioactive. Je suis trop bon, je sais.


Une fois le festin fini, la peau du ventre tendue et mon esprit vengeur rassasié, je m’approchai une fois de plus de l’eau pour y boire.


L'Adorable Insolent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Gardienne d'enfants
Pouvoir :: Matérialisation de contes
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Jeu 11 Aoû - 14:28
L'animal trop mignon, je ne me lasserais jamais de le dire, s'est alors approché de mon goûter tout en me surveillant, sûrement sur ses gardes, près à fuir si je faisais un mouvement trop brusque. Mais je ne doutais pas que je saurais le rattraper si il s'enfuyait. Après tout, j'étais rapide, et ça m'avait bien servit quand j'étais nomade, seule, et que je devais chasser! Je le regardais se régaler de mon sandwich. Il le mangeait lentement, le dégustait. Il a ensuite goûté les biscuits. Enfin, goûter est un grand mot, il les a tous léchés puis, ne les trouvant apparemment pas à son goût, il retourna boire au lac, visiblement satisfait de son repas. Je me suis alors ruée sur les biscuits, qui ne ressemblaient plus à rien... Ils étaient mous et surtout immangeables. Or les difficultés que l'on avait à se nourrir à l'orphelinat m'avaient apprises que la nourriture était précieuse. Je jetais alors le paquet de biscuits sur le renard et lui sautais dessus pour l'attraper par la peau du coup, peau qu'il avait presque sur les os.



Viens là, toi! On ne t'as jamais appris qu'il ne faut pas gâcher la nourriture? Si tu ne veux pas manger les biscuits, il ne fallait pas les rendre immangeables pour autant! Non mais!



Une fois ma colère passée, je regardais la boule de poil que je portais. Elle se débattait un peu mais je lui faisais visiblement mal. Je culpabilisais alors un peu et je me suis assise, le reprenant sur mes genoux comme un chat, en le caressant doucement.



Desolée, je me suis énervée. Mais je ne t'en veux plus maintenant! Je me trouverais quelque chose dans la forêt. Je verrais bien quoi. Qui sait? Peut-être que j'arriverais à attraper un rongeur... Mais il faut que je le voie... Je ne sais pas poser des pièges donc je devrais l'attraper comme ça. Donc je devrais sûrement me contenter de baies. Il doit y en avoir assez dans les bois, à cette période de l'année. Tu le sais toi? Tu vis dans la Forêt n'est ce pas? Tu sais bien chasser? Evidemment! Tu es un renard!


Je continuais à lui parler tout en lui grattant derrière les oreilles. Il était tout doux! Je ne m'en lassais pas. En plus, le Soleil illuminait la clairière et m'inondait de sa lumière et de sa chaleur. J'adorais cette sensation et je ne m'en lassais jamais. En plus, je restais jeune et en bonne santé rien que grâce au Soleil! Si ce n'était pas merveilleux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Mer 24 Aoû - 10:44
J’buvais tranquillement, tel un anglais en plein tea time. Pour les plus observateurs, vous verrez mon petit doigt relevé, montrant toute mon élégance et mon sens de l’étiquette. C’est alors qu’une boîte de biscuit sauvage se rua sur moi pour ruiner ma scène d’Apollon. Esquivée ! Haha ! T’crois quoi ? J’suis un animal mwa ! J’ai plus d’instinct que toute ton espèce réunie et j’suis d’une vitesse digne des plus grandes fusées ! #VulpixMéga ! J’t’ai eue la boîte ! Nah ! Cependant mon instant de gloire se solda vite par un moment de solitude : la rousse (mais quelle couleur horrible sur toi !) me chopa par la peau du cou et se mit à m’engueuler… J’la regardai de mes yeux ambres, incapable d’émettre la moindre émotion : meuf, tu grondes un renard sur le fait qu’il mange… T’avais qu’à être plus intelligente et me donner les trucs un par un. T’crois pas qu’un chien ou un chat aurait fait pareil ? J’y peux rien si tu t’énerves par ta propre incompétence. Et encore, j’suis plus rusé que les autres : ils auraient mangé ta satané boite pour te la vomir sur les chaussures (c’est un cirage tout à fait bio, remarquez bien…) ! J’t’ai laissé une chance de pouvoir encore en manger et me rouler une pelle par procuration… ! Et t’aurais kiffé, j’te le garantis poupée (clin d’œil).


Donc, d’un regard condescendant de renard, je la regardai. Maiiiiiis comme il était le même que celui que je fais quand je veux être choupi, triste, heureux ou normal, t’auras du mal à lire dans mes pensées… À moins que t’es ouf dans ta tête et que t’es une psy animalier ? Puis, non pas qu’être porté par la peau du cou soit agréable mais… le planché des vaches me va très bien (Attention, réplique que je dois écrire dans chaque Rp pour bien que ça soit le renard…) : Lâââââââche-mwaaaaaaaa !!!!! J’ai quatre pattes et des muscles alors, j’peux l’faire tout seul comme un grand ! Dépose-moi avec toute la délicatesse que je mérite, grognasse !


Finalement, Sans-âme (ouais, c’est une rousse, comme moi !) s’assit et me posa sur ses genoux. Et elle déblatéra encore… et encore… et encore… Va voir un psy ou un écrivain ! J’suis pas ton souffre-douleur ! M’en fous d’ta vie ! Et puis t’es tellement versatile… (j’mets du voc wesh ! T’as vu ??? T’as vu ??? J’suis un intellectuel moi !) C’est parce que t’as 10 ans et demi j’pense…


Soudainement, grâce à mon flair surdéveloppé et à mon instinct de survie, je levai la tête comme si j’avais entendu quelque chose. D’un coup, je me sentis très nerveux et je battai mes oreilles vers l’arrière, commençant à gronder. On pouvait entendre des feuilles et des brindilles se briser par le poids de quelque chose. Moi, j’avais directement su ce que c’était mais j’pense pas que ce soit l’cas de cette vulgaire humaine. Je bondis sur mes pattes et me mis à courir… coursé par beagle enragé. On entendait le maître qui hurlait au loin dans la forêt. Putain ! Ça devait tomber sur le chien de chasse quoi ! Connard de clébard ! Laisse-moi tranquille ! Va t’lécher les… Non, je suis trop vulgaire là. Va pécho ta chienne ! Dégage ! Prends-toi les pattes dans les caillasses ! Foule-toi un truc ! N’importe qwaaaaa !!! P’tain, ça pouvait pas être un Chihuahua ! Casse-twaaaa !!!


Je courrai comme si ma vie en dépendait (Oh wait…). J’étais hors d’haleine, furetant partout, cherchant un endroit où il ne pouvait me suivre. Les arbres ? Chuis pas un chat… Les buissons ? Il passe. Les rochers ? Bof… Mon terrier ! Sans attendre, je m’engouffrai dans mon petit chez-moi, tremblant, sifflant et crachant comme un félin. Mais cet idiot s’était mis à creuser ! P’tain ! J’vais finir en pâtée !!!


L'Adorable Insolent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Gardienne d'enfants
Pouvoir :: Matérialisation de contes
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Sam 17 Sep - 17:48
J'était tranquillement en train de caresser le petit renard (pas si petit que ça mais bon), tout en profitant du Soleil et de ses bienfaits. Mais l'animal releva vivement la tête sans aucune raison apparente. Ses oreilles se couchèrent et un grondement se fit entendre. Ce n'était pas possible que l'animal ait encore faim après tout ce qu'il avait,si? Et je ne sentais pas encore cette impression de vide dans mon ventre... Le ciel était toujours bleu, ça n'était donc pas de l'orage. Alors qu'est ce que c'était que ce grondement? Avant que je n'ais pu trouver la réponse, des bruits légers se sont faits entendre. Quelqu'un approchait donc? Mon compagnon de la journée se leva subitement et partis en courant alors qu'un gros chien entra en courant dans la clairière et se lança à la poursuite du renard, s'enfonçant à son tour dans la forêt. Une voix appelait le toutou plus loin. Je restais un moment à réfléchir à ce qui se passait avant de me lancer à la poursuite du chien, comme ça je pourrais le rendre à son maître qui devait s'inquiéter!


Je partis donc dans la direction empruntée par les deux animaux. Mais la forêt était plutôt grande, je ne savais pas où chercher. Je l'avais expliqué au beau renard juste avant l'arrivée du mignon petit chien: j'étais nulle en pistage et en chasse. Mais le chien aboyait souvent, ce qui me permettait de savoir plus ou moins la direction à prendre. Je les cherchais un moment avant de trouver le chien en train de creuser. Et moi qui pensais qu'il poursuivait le renard! Il devait avoir renoncé mais pourquoi les chiens creusent des trous? Ils n'ont pas besoin de terrier, si? Je remarquai qu'il avait une laisse, que son maître avait dû lâcher par mégarde, il devrait faire attention quand même!


Je m'approchais de l'animal, il n'était pas très grand, pour ce qu'il aboyait! Je me demandais pourquoi le renard avait eu aussi peu de lui, les chien et les renards, c'était pas la même famille d'animal? Peut-être que le chien voulait juste jouer avec son cousin et lui, il avait fui la queue entre les jambes! Je me penchais rapidement sur lui et attrapais sa laisse qui pendait avant qu'il ne s'en rendre compte, il était bien trop occupé à creusé son trou! Je suis alors relevée en tirant sur la corde. Le chien s'est retourné et j'ai bien cru qu'il allait m'attaquer mais quelque chose dans le trou semblait ré-attirer son attention. Il se remit alors à creuser de plus belle. Je me penchais alors et je pris le petit chien dans mes bras tout en veillant quand même à ce qu'il ne m'attaque pas puis je me penchais pour regarder dans le trou et je vis mon copain le renard, au fond.


Ah! Vous étiez en train de jouer à cache cache! Apparemment, tu as perdu, ce beau chien t'as trouvé! Mais tu t'étais bien caché, je me suis demandée pourquoi tu étais parti comme ça, moi! Quand à toi, mon beau, il faut retrouver ton maître pour que tu rentres chez toi!


Le chien n'avait pas encore arrêté d'aboyer mais je ne doutais pas qu'il s'arrêterait bientôt. En attendant, c"'étaient ses cris qui m'avaient guidés jusqu'à lui. Et je n'étais visiblement pas la seule à l'avoir entendus car son maître ne tarda pas à arriver, épuisé. Il récupéra son animal de compagnie, me remercia sans raison et puis repartit en disputant son chien, sans raison non plus. Je me remis alors à terre pour parler au renard.


Ton ami est parti, tu ne sors pas? Tu t'es bien amusé quend même! C'est gai, hein cache-cache!


Je regardais le renard sortir timidement de son terrier alors que je parlais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Mer 21 Sep - 15:26
Mon terrier !!! Crétin de clébard ! Punaise mais c’est une stupide manie !! T’sais combien de temps et d’argent j’ai injecté dans cette entrée minérale et stylisée ?! Le paysagiste animalier, ça coute la peau du cul ! C’est la sueur de mon front que tu balayes avec tes sales pattes ! Quand il mit sa tête dans ma tanière, je lui balançai mes griffes sur sa truffe. Il pleura sur le coup puis, boosté par la douleur, creusa avec plus de hargne. Mais… Mais.. Non ! Le but est que tu te casses pour pleurer dans les jupons de ton satané et incapable de maître ! Mais qu’il apparaisse cet incompétent ! J’vais lui dire de quel bois j’me chauffe moi ! T’vas voir dans quel état seront tes chaussures !! Même la vache qui les a produit les reconnaitra pas ! (Comment ça elle est morte pour elles ? Pis encore !) Prochaine tentative, je vise les yeux… Prends garde… ! Mais casse-twaaaaa !!!! *Coup de patte* Laisse-moi tranquille ! *Coup de patte* Va chasser des écureuils ! C’est eux les mouchards ! Ils me piquent le monopole du roux ! Faut les brûler, les empaler avec leurs glands, leur faire avaler leurs queues touffues, rousses et magnifiques (comme la mienne~) !


L’odeur du sang du chien empestait dans mon terrier et plus il avançait, plus j’avais envie de le maraver. Il va bientôt arriver ce putain de maître ?! Ramène-toi gros tas, ton chiard m’emmerde ! Vu à quelle vitesse il vient récupérer ce truc, il doit au moins faire 200kilos après déshydratation ! Mais qu’il apparaisse quoi ! Comme un Pokémon ! Genre : Oh, un Grotadmorv !


À l’aiiiiiide !!! Si j’m’en sors, j’fais 20 sorties de secours ! Promis !! Aller Dieu, sois sympa ! J’arrêterai de vomir dans les gamelles que je vois… Pas suffisant ? Bon ok. Je pisserai plus dans les sacs à main… P’tain, t’es dur en affaire ! Si je te dis que je n’attaquerai plus Emilie pour arrêter de faire croire que c’est à cause d’Enzo qu’elle a des bleus ? Le chien se retira. Deal Dieu, je respecterai ces promesses. J’ai qu’une parole. Merci dude.


C’est la rouquine qui avait le chien en main : quoi ?! C’est l’tien ? Mais t’es tarée ! Le contrat est caduc ! Ah non ! Je refuse ! Qu’elle finisse en enfer avec son clebs ! … … … Nan… Mais nan quoi… Mais tais-toi si c’est pour dire de la merde… Le silence est tellement plus beau que tes conneries… Et en plus t’es en âge de te reproduire, mazette… La planète est perdue. Mais qu’elle est con… Bon Dieu… Sérieusement ?! Tu veux que je me prive de mes plaisirs pour ce moitié de neurone et cette coque vide d’âme ? Tu te fous de moi Dieu ! J’aime pas ça ! On a toujours été pote quoi ! J’aime pas ton ton condescendant avec moi !


Alléluiaaaaaaaaaa~ Le type est apparu et le chien a disparu ! J’aime mieux ça Dieu. J’te pardonne… un peu seulement. Crois pas que je fais table rase hein ? J’te tiens à l’œil… Puis Débile reste là… me regarde… Ouais, si Rocky a mérité son beau surnom, elle aussi le méritait. Dès qu’elle ouvrait la bouche, j’étais outré… Je me cachai les yeux derrière mes pattes : mais qu’elle est con.. Je restai à moitié dans ma tanière, dépité.


Si tu retentes de me prendre en main, j’te préviens, j’te griffe. Et si tu redis une connerie, je te mords… Compris.. ? Alors fais des efforts pour pas être conne. Merci.


L'Adorable Insolent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Esertari
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Esertari
Métier :: Gardienne d'enfants
Pouvoir :: Matérialisation de contes
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Mer 28 Déc - 19:51
Il ne m'avait pas fallut beaucoup de temps pour retrouver les deux animaux qui étaient partis jouer ensemble. C'est beau quand même, cette complicité qu'il y a entre eux! Ils ne s'étaient même pas parlés et à peine vus et paf! Ils partent jouer ensemble! Je pensais rester là à les attendre mais je voulais savoir à quoi ils jouaient et puis, le maître du petit chien avait l'air de vouloir le retrouver. Du coup je me suis lancée à leur recherche... Je suis arrivée au terrier de mon nouvel ami avant l'autre homme du coup j'ai récupéré son chien pour le lui rendre. Il avait l'air un peu blessé mais je ne m'en suis pas formalisée: c'est normal que des animaux qui jouent entre eux! Le monsieur et son gentil toutou partis, je me suis penchée vers le terrier de mon compagnon de la journée sans retenir un sifflement en découvrant l'état des lieu.


Hé ben! Il l'a pas raté! En même temps, ton terrier est trop grand pour lui, il devait bien creuser pour entrer chez toi!


Je m'assis à l'entrée du trou en attendant que le renard, toujours sans nom tiens! Il faudrait que je lui en trouve un? Bref, en attendant qu'il sorte, doucement mais sûrement. Je me demande combien de temps il va lui falloir pour refaire ce que son ami à cassé...C'est pas très sympas d'avoir fait ça! On m'a toujours appris que "qui casse, paye" c'est pareil pour reconstruire et pour ranger, non? Le chien aurais pu l'aider à reconstruire avant de s'en aller! Je regardais le petit animal, lui aussi me regardait, tient! Mais au moment où je levais et tendais ma main pour le caresser, il a eu un mouvement de patte. J'ai tout de suite retiré ma main! Mais je me demandais pourquoi il avait soudain un tel comportement envers moi...


Je me rassis, me contentant de le regarder tout en réfléchissant. Je n'aime pas trop ça mais bon... je suppose que je n'ai pas le choix! Comme j'ai pour habitude de suivre mon instinct, il me trompe rarement. Mais dans certaine situation, il est apparemment bon de se poser un instant. Je fixais donc l'animal sauvage tout en réfléchissant à ce que...Sauvage!! Un éclair m'a traversé l'esprit! J'avais lu une fois que les animaux sauvages, comme ils n'étaient pas apprivoisés, n'avaient pas l'habitude des humains et n'appréciaient pas trop leur contact! Je suis alors sortie de mes pensées pour regarder le renard avec un intérêt nouveau.


Dis, c'est parce que tu n'es pas habitué aux Hommes que tu es effrayé? Tu n'as pas à être sur tes gardes avec moi, tu sais? Je ne vais pas te manger!


Malgré ces paroles que je voulais rassurantes, je voyais bien qu'il n'avait pas l'air convaincu... Je réfléchis alors à tous les livres traitant des animaux sauvages que j'avais lus. Cherchant un moyen de me faire apprécier et peut-être devenir amie avec cette adorable boule de poils! Je voulais vraiment qu'il n'aie plus peur et qu'il m'aime bien! Mais il fallait trouver une solution rapide, puisque je n'étais pas sûre de le revoir après! C'est alors qu'une idée m'est venue pour la deuxième fois en si peu de temps!


Puisque tu n'es pas apprivoisé, je n'ai qu'à la faire! Qu'est ce que tu en pense?



Maintenant qu'elle était formulée, cette idée me paressait d'une logique implacable! Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt?!? Sûrement parce que j'avais les pensées ailleurs! Restait à savoir...Comment ça s'apprivoise, un renard?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sang-Pure
avatar
Age : 17

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: aucun
Pouvoir :: Sang Pur
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu] Jeu 29 Déc - 13:39
    "[...] En même temps, ton terrier est trop grand pour lui [...]"

Mais... Mais qu'elle est... Mais qu'elle est con ! C'est même plus du mononeurone à ce niveau là mais effectivement le néant !! S'il avait été trop 'grand' pour lui, il m'aurait pas refait la façade tête de pioche ! Il s'rait rentré et m'aurait réduit à l'état d'écharpe de luxe ! Mais... Shérieux Dieu [dédicace à moi-même], je sais qu'il en faut pour tous les goûts mais là... Même moi je ne me rabaisse pas à ce QI et pourtant je suis un animal ! Une pine d'huître aurait plus de jugeote !


Elle s'approche : paf un coup ! Ça t'apprendra. J't'avais prévenue. J'suis une bête sauvage moi. Indomptée ! Cruelle et sans attache ! T'crois que je vais me laisser faire par tes beaux discours ?! Nah ! Même pas dans tes fantasmes !


Mais pourquoi..?


En fait, pourquoi j'ai envie d'être seul ? Pourquoi fais-je ce vide autour de moi ? Pour prouver que je suis le meilleur et que je n'ai besoin de personne pour réussir ? Qu'ai-je à prouver en fait ? Je ne suis qu'un renard... je n'ai aucune image à préserver... De plus, elle a été gentille avec moi tout du long, ce n'est que moi qui la rejette.


Et je ne pourrais même pas dire pourquoi.


Doucement, je sortis le museau de mon terrier et regardais la jeune femme. Si elle faisait un geste, je ne fuirai pas mais je ferai attention. J'aurais quelques gestes de crainte mais rien d'agressif. Quand je fus à sa hauteur, je regardais mes pattes souillées et les habits immaculés de la jeune femme... Est-ce une bonne idée au final ? Va-t-elle me faire du mal malgré tout ? Puis-je faire confiance en cet être ? Exposer mes faiblesses pour en ressortir potentiellement plus fort..? Ou peut-être qu'elle m'utilisera et me brisera ?


J'hésite encore...


Finalement, avec précaution, je me mis sur ses jambes et me roulais en boule.


Peut-être que l'amitié pourra me rendre plus service que l'indépendance.


L'Adorable Insolent
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu]
Revenir en haut Aller en bas

Un renard, ça s'apprivoise? [Pv Un Renard][interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» renard voleur de.... boules de pétanques !!
» Sous l'oeil du renard la délégation revient
» Petit Renard | 3 lunes | Chaton | Pris
» La Louve, le Renard et la Vipère... [RP Ana-Samuel-Margot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Morany :: Lac-