AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Sam 7 Jan - 12:36
Qui est cet homme ? Quel est son niveau professionnel ? Par quel angle l’aborder ? Mais surtout, se rappeler les objectifs pour ne pas trop en faire.

Le nerf de la guerre est de savoir ce que cet Humain connait à propos de Sherlock Rechel : pas forcément savoir qui il est. Maiiiis pour infiltrer quelqu’un, il faut d’abord connaître ses us et coutumes, apprendre ses manières de faire et ses loisirs… Cela compte pour M. Mobu comme pour le… l’autre homme.

Doucement, entre chant et coups de médiators, Esteban rechercha sur internet ce qu’il y avait à savoir sur cet Humain. Il y avait bien quelques coupures de journaux mais un article l’arrêta. Soudainement, il mit sa veste et son écharpe pour sortir de son appartement en trombe. Arrivé à un kiosque, il acheta le numéro en question et le dévora en quelques minutes. Une affaire de meurtre et de cybercriminalité. Intéressant. Un pro en informatique ? Ou bien de l’aide extérieur ? Non… il y aurait sans doute un autre nom alors ou bien c’est une personne bien égoïste. Cet homme a un bon pied dans les affaires louches et un léger sourire enjoliva les traits cachés du Sexire. Un indépendant… un peu comme lui.

Par la suite, l’interview permit de savoir quelques détails… sans trop de saveur. Sans emploi (Oh ?), célibataire (soit…) sans fratrie (soit…).

Malgré son coup de maître, il serait encore sans profession ? Pourtant, l’Exilé a bien dit qu’il enquêtait sur le certain Sherlock Rechel… Humm… Un coup de chance ? Un homme qui ne désire rien ? Serait-il à présent démarché ? Ou bien un énergumène que personne ne veut…

Trop de questions sans réponse. Seul moyen de savoir était encore la rencontre. Mais dans quelles circonstances.. ? Où ? Comment ? Et c’est là qu’il eut une idée… Il avait bien forgé son pion pour que cela soit réalisable…

---♫---

M. Mobu pouvait avoir sur son répondeur un message de la sorte :
    « M.Mobu, c’est Mme Lulaby. Depuis quelques jours un homme tourne autour de notre immeuble et est même entré dedans quand un autre habitant entrait. Il n’allait jamais plus loin que le premier étage… J’ai peur pour moi… et pour lui. Je crois qu’il lui ait réellement arrivé quelque chose et que ce type le recherche… Aidez-moi. »

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Aucun
Pouvoir :: Mercure (via un Thermomètre)
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Mer 25 Jan - 18:29
Riing... Riing...

Mmmh ? Quelqu'un appelle ? Qui cela patate bien être ? Encore les créanciers qui lui rappellent chaque mois qu'il va finir à la porte s'il ne rembourse pas ? Où serait-ce le premier client qui sait utiliser son portable ?!

La voix est féminine... Apeurée... C'est Mme Lullaby, bon, c'est aussi la première cliente à savoir utiliser de la technologie.

Il écouta Mme Lullaby sans rien dire, il laissa la vieille dame terminer son appel à l'aide.


"Très bien Mme Lullaby, restez calme, ne sortez pas... Vous allez bien j'espère ?!"

Le ton de la sincérité se dégager de Reynauld, il avait visiblement peur que ça tourne au vinaigre pour Lullaby.

"Je-j'ai un peu peu peur M.Mobu... J'entends tout le temps l'interphone de mon voisin sonner... Et quand il arrive à entrer, il toque, il sonne... Et tous les jours il revient quasiment à la même heure..."

"Vers quelle heure ?"

"11h30"

"Très bien alors j'arriverais demain à ce moment, je vous demanderais de ne pas assister à la scène, s'il y a des cris, appelez la police".

Sans même attendre la réponse, il raccrocha.

Reynauld n'était pas du genre constamment fuyard, il ne l'était uniquement que s'il était le seul mis en danger, mais si d'autres sont en danger, il préfère faire face à la menace, c'est bon pour l'image et ça donne un aspect héroïque comme on en voit dans les séries télés.

"Mais d'abord, j'ai bien envie d'un Cassoulet."


...

Le lendemain venu, Reynauld attendit à 11h25 devant les appartements, néanmoins il était un peu éloigné de sorte à avoir l'initiative de voir la personne en question et qu'il se forge un "plan" à la va-vite, il aurait souhaité qu'un plan arrive en tapant au marteau dessus, mais il n'était pas aussi doué.


Il sortit une cigarette regarda l'allée, l'air sûr de lui comme à son travail, néanmoins, le stress en lui était difficile à ne pas exprimer, il ne savait pas si c'était un dangereux meurtrier ou un mafioso.

Il envoya un message à son ami policier, précisant que s'il n'envoyait pas de messages dans les 24 heures, qu'il devrait aller voir Mme Lullaby, histoire d'être sûr, il pourrait se faire kidnapper.

Beaucoup de choses se passaient dans la tête de Reynauld... Il était si concentré sur ce qui pouvait lui arriver qu'il oublia la tâche qu'il s'était confier... Observer la porte.

11h30 finalement arrivé tandis que le téléphone de Reynauld sonna, c'était l'alarme qu'il s'était mis, oups.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Mar 7 Fév - 22:47
Depuis un certain temps, il se préparait à quelque chose… Quoi exactement ? Nul ne sait. Il avait quelques idées (farfelues certes) mais ne pouvait prédire avec certitude ce qui allait réellement se passer. Peut-être que ça n’arrivera jamais d’ailleurs… Mais il n’y croyait pas. Il connait parfaitement ses atouts et ne doutait absolument pas en ses alliés. Car ils allaient faire ce qu’il veut qu’ils fassent.

C’est enfoncé dans sa veste kaki et son écharpe damier noir/rouge claquant derrière lui qu’il s’engouffra dans la rue des Luthiers. Timide, il cachait sa bouche derrière son kéfié et regardait autour de lui. Ses mains étaient dans ses poches et son pas rapide : le froid le faisait gambader. Un mètre soixante dix-huit de rousseur et de crainte engoncé dans un jean bleu et des converses noires malmenées. Sans plus de cérémonie, vers 11h30, Esteban se présenta devant l’interphone et sonna insouciamment. Une fois… attendit quelques minutes puis encore…

Des bruits légers derrière lui et en un coup d’œil sur les portes vitrées du hall, il put voir un homme apparaître derrière lui. Grand (plus que lui), au gabarit un peu plus fourni, style correct et une cigarette au bec : voilà ce qui l’accueillait. Son regard était sérieux et sa façon de le regarder était sans équivoque : c’était pour lui qu’il était là. Une pulsion lui assécha la bouche : une terrible envie de consumer une cigarette l’envahit.
Non… je n’ai pas le droit… Tu es bien plus fort que cette simple addiction…
Mais c’est dur de résister après 95ans de tabac.

Jouant l’insouciant et l’étourdit, Sherlock ne se retourna pas, attendant devant la porte, sonnant une énième fois le visage de plus en plus résigné. Non… aujourd’hui encore il ne rentrera pas chez lui.

Ou peut-être que si ?

Le rouquin soupira sans se cacher. Puis fit volte-face tout en s’étonnant de voir cet homme qui faisait le pied de grue. Sa candeur infantile lui fit lâcher ces quelques mots :
    « Monsieur, désolé si je vous ai empêché d’entrer… Je vous en prie, allez-y. »

Et il laissa la voie libre.

Et si c’était seulement un nouveau locataire ?
Il n’y croyait pas.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Aucun
Pouvoir :: Mercure (via un Thermomètre)
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Dim 26 Fév - 15:12
Reynauld regarda le jeune homme profondément, droit dans les yeux, si ses yeux avaient été des armes, il aurait opté pour des lances-roquettes.
Il fuma tranquillement sa cigarette, une bouffée, deux bouffée...
Il prit tout d'un coup, un air beaucoup plus détendu, un air beaucoup plus las, ses yeux, qui étaient grand ouvert, se refermèrent un peu plus.

- Votre nom et prénom je vous prie.

- Es-Estéban Secall... Pourquoi...?

Son ton n'était pas du tout rassuré, il avait peur de Reynauld ? On ne sait pas.
Néanmoins Reynauld pensa un instant "Zambla non plus n'était pas rassuwé".
Reynauld sortit une feuille... Il était... Roux, beau jeune homme, une écharpe damier... Pas de doute.
L'homme en costard dégaina son... Téléphone avant de prendre une photo d'Esteban, rapidement, il envoya un MMS à Sophia Mac Aedan et passa un appel.

Esteban prit un air interdit, fronçant les sourcils en voyant le téléphone.


- "Qu-qui êtes vous ? Pourquoi ?"

D'un ton sec, Reynauld lui répondit :

- "Pardonnez mon impolitesse jeune homme, je suis Reynauld Mobu, et voyez-vous, j'étais à votre recherche."

En prononçant ces mots, Mobu mis son téléphone à son oreille, il passait un appel... Le regard de Reynauld passa d'une personne fatiguée et relaxée à une personne à un air très sévère.
La messagerie fut la seule réponse à l'appel, l'homme aux cheveux blonds laissa un message :


"Dame Sophia Mac Aedan, je l'ai trouvé, est-ce bien lui sur le MMS ? Son nom est Esteban Secall".
Il raccrocha avec toujours un air aussi sévère.

"D-de moi ?"
Le roux se mis à paniquer de plus en plus, il sue à grosses gouttes.
"Me chercher ? Pourquoi ? Qu'est-ce que j'ai fait ? Vous êtes de la police ? un juge ?"

"Non c'est le bourreau, on est venue vous exécuter suite à l'inondation que vous avez provoqué en suant", était la réponse que Reynauld avait envie de lui donner.

"Oui, pour deux raisons, nulle inquiétude, je n'ai aucun droit légal de vous arrêter ici, peut-être voudriez-vous en savoir plus autour d'un verre ?*
Reynauld pointa avec la cigarette dans sa main en direction d'un Bar.

Le jeune homme le fixait, une goutte de sueur si gigantesque sur le front qu'elle pourrait faire noyer un passant s'il avait la malchance de le bousculer... Le sans-âme, pour les habitués de l'internet, semblait chercher une issue pour s'enfuir.

Reynauld inspira beaucoup de fumée avant de l'expirer, il fixe le jeune homme...
"Allons, je ne suis pas de la police, ni un juge."
Il fixa quelques secondes le roux puis repris :
"Vous vous sentirez mieux en discutant autour d'un verre, au chaud dans un bar qu'ici, l'impression d'être cerné, dans le froid".

Et d'un ton pas du tout rassuré, Zambla commence à devenir jaloux, Esteban s'exprima
"Alors un bar avec du monde."

"Un bar sans personnes est comme une soupe sans épices, celui-ci semble y avoir quelques personnes".
Il pointa de sa cigarette un bar, "Pause Coffee".
Remarquant l'indécision de Zamb... Esteban, Reynauld lui adressa un léger sourire pour le mettre en confiance :
- "Je vous offre le verre, vous venez ?"
Reynauld avança, insouciant, l'air de rien, presque en souriant... Jetant quelques regards derrière lui pour voir si le jeune homme le suit toujours.
Contrairement à Esteban qui reste vingt mètres derrière en fixant bien Reynauld.


Une fois arrivé au Bar, Reynauld s'installe sur une table un peu éloignée et intime à Esteban de l'accompagner.

- "Que souhaitez-vous boire Esteban ?"

-"... Un diabolo menthe".

-"Très bien, serveur ? Un diabolo menthe et un lait fraise s'il vous plaît !"

Esteban ne parvient pas à cacher sa surprise en entendant la commande.

-"Pas d'alcool au travail, j'ai des standards à tenir."

Esteban ne débute aucune discussion... Reynauld continue de le fixer sans s'arrêter... Néanmoins Reynauld semble parfois... C'est presque instinctif... De regarder vers les zones très obscures du bar... Un bref regard jeté de temps en temps... Très bref mais régulier.

Reynauld, une fois la commande reçue, tend la main en direction d'Esteban pour une poignée de main qui se veut être créatrice de liens.

"Je suis Reynauld Mobu, Freelanceur, deux personnes m'ont demandés de partir à votre recherche, savez-vous pourquoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Jeu 9 Mar - 18:36
Peut être du métier mais encore un peu trop inexpérimenté… Cela amusa hautement le détective, au moins autant que cela faisait trembler le jeune Esteban. Car oui, il venait de faire une erreur : dire à voix haute son client.

Plusieurs souvenirs remontèrent à la surface : celui du cadre dans le bureau de la Princesse et des déductions découlant, la rencontre avec la demoiselle au bord de la forêt, ses dires étranges… Moyennement petite, une couleur peu naturelle, des yeux bleus clairs et un caractère assez fort pour donner du fil à retordre à Mlle Dreifiur. Doucement, le dossier complet de la demoiselle revenait à lui.

Ce n’était donc pas lui qui cherchait le certain Sherlock Rechel ? Hum…

Quoique ?

Deux personnes ? Certainement la petite Capienne comme il l’eut entendu. Alors… la seconde serait-elle.. ?

Sherlock ravala un immense sourire. Ses pions étaient décidément bien placés.
    « Qui voudrait partir à ma recherche ? Je suis pourtant joignable… » Fit-il en lui serrant la main (une poigne assez molle, ne cherchant que peu le contact).

Il prit alors son verre et prit une-deux gorgées. C’est alors qu’il apposa son regard sur le « Freelanceur ».

‘'Mâle, 384 +/- 7 mois, japonais, célibataire et ne cherchant absolument pas l’amour. Plutôt attiré par les femmes. Aucun enfant à sa charge, pas même d’animaux. Juste ses cigarettes, du café et… de l’alcool ? Serait-ce de très légères tâches sur la partie inférieure de sa manche ? Sa disposition fait penser à une carafe dont le bouchon est grippé… Et on ne met pas de la piquette en carafe, surtout pas avec sa dégaine. De par son origine, la probabilité voudrait qu’il soit fils unique et aucun argument allait à l’encontre. Et puis, au vu de son odeur, il doit être vieux garçon… Il est vieux garçon. Cela se voit à sa nuque.

Ses habitudes de vie ne sont pas saine… entre l’alcool, les cigarettes, le café et ces cernes… Certainement sédentaire aussi… Pas une bête de muscle, juste quelqu’un qui sait fouiner. Intéressant.

Pourtant, il fait des efforts pour présenter. Son costard est sur mesure et à peine usé… cependant ce rose et cette cravate dénotaient un très mauvais goût. Ça piquait les yeux de l’Anglais. La sobriété était sans doute la plus sincère beauté. Bref : en recoupant avec son accoutrement et ses habitus, il ne devait pas avoir de souci d’argent et peut-être même vivant au dessous de ses moyens (la marque de ses cigarettes). Tout est neuf, tout est d’époque… c’est un simple Humain. Il n’a aucun attribut et la seule race qui colle à cette déclaration est les Atlantins. Mais pour que leurs corps aient cette apparence, il faut bien 130 ans de maturation… ce qu’il n’a pas.

Mis à part ses addictions et ses habitudes de vieux garçon, il n’y a plus qu’une chose à observer et à déduire… et cela, par ses mains.

Manucure faite pour n’être gêné, de la corne symétrique sur les parties extérieurs de la pulpe de ses doigts… mais inverse au pouce et très peu prononcé au petit doigt. Un léger renforcement plus bas que les poignets… Un fessier flasque sans anomalie veineuse : quelqu’un qui reste assis en permanence. En recoupant avec son métier, c’est donc par ce biais qu’il pouvait se renseigner sur ses clients. Hummm… Chose que maitrisait très peu le camouflé… et qui le rendait beaucoup méfiant.

Une chose cependant le rassura : son attitude de se méfier du noir… Quelque chose à cacher ? À se cacher.. ?
’’

Esteban reposa son verre, les lèvres verdis par le colorant.
    « Ce sont mes fans qui vous ont employé ? Peut-être que je devrais pas les esquiver… » Ponctua-t-il d’un léger sourire.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Aucun
Pouvoir :: Mercure (via un Thermomètre)
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Lun 20 Mar - 18:09
"Qui ça ? Je me le demande également, c'est la preuve d'un début de popularité !" - La poigne de Reynauld était franche et forte, pas assez pour écraser la main de la personne, son regard était également plongé dans celui d'Esteban.

D'un air sérieux, il remit sa main sur son verre de lait fraise, l'autre en train de ranger le téléphone d'un geste mécanique, habituel.

Le Freelanceur jetait des regards de temps en temps dans le noir... Les ombres étaient là... Mouvantes, chuchotant quelque chose, oui, elles conspiraient à coup sûr, comme la dernière fois dans ce bunker... Non, cela ne devait plus le préoccuper, il est sorti de ce milieu d'asile, ce n'était que son imagination et pourtant... Les agents de maintenance avaient disparu dans l'ombre sans laisser de trace...

...

Le garçon fixait un peu tout le corps de Reynauld... Il pensait un instant que sa fixation était du au stress mais... Serait-ce son imagination ou est-il en train de le jauger ? Il n'est pas si stressé que ça.


"Vous semblez plus décontracté désormais, je me trompe ?"
L'homme pris quelques gorgées du lait fraise... Qu'il semblait savourer, laissant le liquide dans la bouche et laisser le goût sucré envahir celle-ci.

"Et bien qui souhaiteraient vous joindre ? La jeune fille dont j'ai prononcé le nom à l'instant, elle souhaitait énormément vous revoir..."
Prononcer le nom était voulu par le Freelanceur, garder l'anonymat de son client est chose essentielle, mais actuellement il n'y avait aucun réel danger potentiel, si ce n'est que le jeune homme est au courant désormais.
L'homme en costard n'avait pas fini sa phrase, il baissa la tête quelques instants, comme ennuyé lui-même de ce qu'il allait dire, sa tête pencha légèrement tandis qu'il jetait un regard en direction du bar, quelques habitués y étaient pour se livrer à des sortes de libations non sacrées.

"Néanmoins... Que faisiez-vous à sonner à cette porte à cette heure-ci ?"

Reynauld s'avançait dans les questions sans crainte, il pensait que le jeune homme devant lui était juste ce qu'il y avait de plus banal, il pouvait soupçonner quelque chose de caché, de plus profond, comme tout être vivant... Mais dans l'état actuel des choses, il ne se doute pas que la personne devant lui est différente.

Il aurait pu se permettre de demander plus de détails... Mais il souhaitait obtenir des réponses précises, donner sous le coup du stress ou de l'action, poser de manière totalement anodine les questions importantes était parfois une tactique que Reynauld employait... Mais il n'était pas encore sûr de l'efficacité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Mar 21 Mar - 13:34
Détendu.. ? Heuu, pas tellement le lot d’Esteban. Derrière la façade un peu plus calme, le Sexire bouillonnait. On le voyait à ses tics : il replaçait le verre parfaitement au milieu du dessous, remettait le couteau en place quand, malencontreusement, il le faisait bouger. C’était un moyen de canaliser son angoisse et de s’occuper les mains.
    « Sophia… Je n’en connais pas. » Fit-il simplement après avoir cherché dans sa mémoire.

Puis surprise. Le rouquin écarquilla les yeux. C’est quoi cette question ?
    « J-je rendais visite à un ami à moi. Là aussi vous allez me dire que quelqu’un me cherche ? Ai-je droit à de la vie privée ? J’ai déjà dit que je ne dirais rien sur la personne que je fréquente ! »

Une pensée alla vers Aimée : il ne voulait pas la souiller de sa réputation ou l’embêter dans son travail. Certes, il n’est pas une super star, mais son visage adorable et sa voix font chavirer les cœurs… et ce, de façon récurrente. De la colère fit briller ses yeux d’or liquide. C’est étrange comme sa timidité peut voler en éclat face à ceux qu’il veut protéger. Ou bien est-ce la peur qui nourrit une colère naissante ?

Déjà apprendre qu’on est épié car recherché par quelqu’un qui a payé une autre pour être trouvé… c’est très étrange. Mais si en plus on l’espionne sur ses habitudes, c’en devient insupportable.

Ou délicieux…
    « Je ne répondrai plus à vos questions sans une explication et pourquoi vous me prenez pour cible ! »

La timide chenille se mut en un tigre menaçant. S’il le cherche et pose ces questions, c’est parce qu’il attend quelque chose de lui… et s’il le veut, il doit le chercher. Pas la peine d’être avocat pour le comprendre : un enfant fait déjà ce chantage à ses parents.

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: Aucun
Pouvoir :: Mercure (via un Thermomètre)
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Dim 16 Avr - 18:13
Reynauld termina son verre de lait fraise.
Il avait réussi à briser une sorte de barrière, une protection que se fixe le jeune homme, un mur qu'il s'est construit pour ne pas révéler ses vrais sentiments.


"A partir du moment où vous vivez en société, la plupart de votre vie privée est constamment violé par l'état ou la Police voire même vos propres voisins et vous vous offusquez que maintenant ?
Enfin... Là n'est pas le sujet, je n'ai pas envie de débattre de ceci ici, non..."

Reynauld marqua une pause, toujours la main sur le dessus du verre, il pointa de l'index Esteban.

"Non, ici, le mot cible est mal utilisé, je suis ici pour vous aider... Un des résidents vous à remarqué venir régulièrement sonner à la porte, et ceci depuis un petit moment, de peur, il m'a appelé, croyant que vous étiez quelqu'un de mauvais..."

Il baissa le doigt, l'explication était finie, un sourire léger se lit sur le visage du Freelanceur.

"Je n'aurais qu'à lui dire désormais que vous n'êtes pas dangereux, la police, elle, ne vous aurait pas invité à prendre un verre, car vous savez, c'est si simple de désigner quelqu'un pour harcèlement."

Mais quelque chose intrigue le blondinet, pourquoi revient t-il tous les jours ?

"Néanmoins... Je me pose une question sur vous... Vous êtes libre d'y répondre... Mais pourquoi donc vous sonniez aussi longtemps ? C'était pour un ami oui, mais vous a t-il déjà ouvert sa porte ? Vous devez avoir une raison très urgente ou vous vous faites un sang d'encre pour lui pour venir tous les jours sonner en bas et toquer à sa porte, je me trompe ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Maire Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Humain.
Métier :: Violoniste.
Pouvoir :: Les cellules.
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu] Lun 24 Avr - 21:28
    « Nous le ramener en pleine face n’est pas des plus élégants non plus… » Répondit-il en soutenant le regard du blondinet. Puis se mit à pâlir « Harcèlement ? Mais je ne fais que rendre visite à un ami, rien de plus. En quoi je gêne autant une personne ? »

C’est pas comme s’il chantait une sérénade à chaque nuit tombée. Ou de sonner à s’en faire des cloques. Juste, il le recherchait… C’était à la fois honteux et abasourdi par la nouvelle qu’il rechercha contenance en jouant avec sa serviette en papier.
    « Je suis arrivé sur l’île par ses instructions et nous avions prévu de nous revoir. Il m’a vendu Yasashi Koji comme le havre des musiciens modernes et qu’il y avait une place pour mon talent selon lui. Étant un ami et un mélomane, je me suis dit qu’il n’y avait rien à perdre et me voilà. Je sais qu’il habite ici mais jamais il ne m’a ouvert. »

Le rouquin prit une gorgée du liquide chimique, songeur.
    « Je le connais très peu routinier et ses horaires sont parfois assez farfelues. Il peut s’absenter des semaines entières pour ne réapparaître plus tard comme si de rien n’était. Donc, je me suis dit qu’en venant très régulièrement, toujours à la même heure, j’avais toutes les chances d’un jour le rencontrer. »

Puis, il secoua la tête, comme pour chasser une idée qui lui déplaisait.
    « Qui est-ce qui vous engage ? De peur de harcèlement ? J’en reviens pas… Je n’ai jamais fait de mal… C’est plutôt l’inverse… » Soupira-t-il.

Sidéré et à la fois curieux, il posa son coude sur la table et appuya sa tête dessus, regardant par la vitrine du bar. On voyait qu’il cherchait dans sa mémoire ce qui aurait pu provoquer cette… cette… plainte ? Mais de toute évidence, le guitariste ne le connaissait pas.

Ou peut-être que si… ?

~~~~~~~~~~~~


Pourquoi mon pseudo ne colle pas à mon avatar ? Pourquoi j'écrivais en disant 'Sherlock' et à présent c'est 'Esteban' ?
Simplement car je suis censé être mort pour l'Exilé mais que je ne le suis pas... Mais chuuuuut, c'est un secret entre toi et moi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu]
Revenir en haut Aller en bas

Notre cible commune : Sherlock Rechel (Avec Reynauld Mobu)[Interrompu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les noms de lieux de la commune de Brasparts (avec plan joint) (1ère partie)
» Problèmes de la dévastation et de la réjuvénation de notre environnement.
» Honneur à Paillant petite commune de miragôane.
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-