AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Ouverture du White Sakura - terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 45

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Ouverture du White Sakura - terminé Lun 18 Déc - 13:59

MASAMI YAMATO



Yasashi... Un nouveau monde si différent de celui de son souvenir... La dernière fois qu'elle était venue sur l'île, les humains en ignoraient totalement l'existence. C'était un lieu d'asile en pleine reconstruction après une guerre dévastatrice qui avait failli les rayer de la carte de ce monde. Un refuge secret au milieu du fameux triangle des Bermudes où ceux ci n'auraient jamais songé à venir les chercher. Une pause, un souffle, un espoir après le chaos.

Aujourd'hui, les mythes avaient appris à disparaître différemment, au milieu même du tumulte de la vie humaine. Ceux-ci allaient et venaient dans l'île, sans soupçonner un instant leur existence. Aveugles et sourds aux évidences, ils voyaient comme une attraction les signes criants d'une différence flagrante entre la magie des mythes et le coutumier humain. Il n'était même pas nécessaire de se dissimuler : on croisait des femmes chat dans les rues, des hommes avec des ouïes dans le cou, des êtres irradiant de chaleur, et ces êtres incapables d'appréhender la vérité sous leurs yeux se pâmaient sur les effets spéciaux des figurants du "parc" de l'île. Êtres naïfs, inconscients, limités... Mais les siècles avaient un peu calmé la rage de la sexire, elle regardait désormais les humains avec une condescendance un peu maternelle : tant qu'ils ne se faisaient pas menaçants, elle se mêlait à eux, en appréciait certains, ignorait les autres, éliminait les dangereux. Routine séculaire et bien rodée en somme.

Il fallait bien que ce soit parce que sa tendre Luna était sur l'ile pour qu'elle se soit décidée à y remettre les pieds. Mais elle ne regrettait rien : on y faisait des retrouvailles intrigantes et plutôt agréables. Le sourire aux lèvres, jouant avec une broche qu'elle ne quittait plus en souvenir nostalgique de nuits torrides à Pearl Harbor, la japonaise mettait la dernière patte à son nouveau projet. Oh oui, car il était hors de question qu'elle séjourne sur l'île sans y faire prospérer un nouveau business. Son âme mercantile de sexire n'en aurait pas été assouvie. Elle avait donc passé quelques semaines chez Luna en des retrouvailles festives avant de louer un penthouse dans la capitale et entamé des affaires plus professionnelles pour faire l'acquisition d'une belle surface commerciale dans le quartier commerçant de la ville. Quelques aménagements outrageusement onéreux plus tard, le centre ville se parait désormais d'un établissement dans l'air du temps prônant un croisement entre l'alimentation bio, l'économie responsable, avec une touche de modernisme indéniable. Une zone ouverte et lumineuse invitait les passants à venir se détendre en consommant de la nourriture fraîche et savoureuse croisement entre cuisine japonaise et bar à soupes et smoothies. Un coin était dédié aux geeks et aux plus jeunes, avec ordinateurs et jeux vidéos à disposition, alors qu'à l'écart, des alcôves plus intimes permettaient aux couples de déjeuner, dîner ou simplement boire un verre en toute tranquillité loin du chaos de la zone de distraction.

Confortablement installée dans la zone VIP en mezzanine, dans un fauteuil douillé, Masami observait l'essaim bourdonnant de son personnel s'activer pour l'ouverture du jour et le rush des commandes de déjeuner des bâtiments d'affaires non loin. D'un oeil critique, elle fixait les détails de son petit univers, à la recherche d'améliorations continuelles pour en faire LE lieu à la mode. Le bar débordant de fruits frais de toutes sortes prêts à être transformés en boissons savoureuses attirait son regard. Mmmmh, il serait de bon ton d'équilibrer l'harmonie de la pièce avec des compositions florales dans la zone des alcôves. Pas le coin jeu, ce genre de détail indifférait généralement les plus jeunes. Noter de contacter un fleuriste pour prévoir un contrat régulier.


Toute à ses pensées, Masami ne réagit pas de suite au tintement d'un visiteur inconnu qui passait la porte, sûrement pour une commande? Le regard finit par se pencher par dessus la balustrade pour voir à qui elle avait affaire. Prendrait elle le temps d'aller voir de plus près?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: Re: Ouverture du White Sakura - terminé Mar 19 Déc - 15:06


Je tapote les documents, que j'ai en main, sur le bureau pour les ranger de façon alignée. Je venais de lire les derniers changements apportés aux contrats pour l'Amérique du Sud. Cela semble correctement; cependant, je vais envoyer Leon pour en déterminer les réelles ampleurs. Car c'est bien beau de l'écrire sur un papier, mais il faut que la pratique suive. Et cela, je m'en assure toujours. Je pose ces papiers dans la bannette à droite du bureau et je regarde le dossier confidentiel sur la droite de ce dernier. C'est un projet en cours que nous voulons créer sous couvert, pour cela, il nous faut encore des alliés. Pour le moment, la seule qui serait potentiellement être intéressée par ce projet serait la médecin du dispensaire.

Je soupire, il y a encore tellement de projets que je veux mettre en place mais que je dois jouer finement dans cette société aux mœurs parfois archaïques. D'un côté, nous avons les humains, faibles créatures qui savent se débrouiller grâce à leur obstination, leur imagination et leur capacité d'adaptation. Les créateurs des védins qui ont, tels des parents honteux, abandonné leur progéniture à la vie sans instruction. De l'autre côté, nous avons les mythes, créatures aux multiples pouvoirs qui ont dû se cacher pour survivre... Qui a peur de la petite bête ? Ces personnes qui, encore pour certains, haïssent les védins. L'origine des Hommes-Plantes ne peut incomber à tous de cette race. Et pourtant... Je dois donc danser entre le mépris des humains et la méfiance des mythes. Comment voulez-vous que je n'ai pas mal à la tête ? Heureusement, ceux au sein de mon entreprise, on put comprendre et comparer ce que nous faisons. Ils peuvent compter sur nous à tous moments. Ces personnes, si différentes, obtiennent dès leur entrée dans mon monde un protection contre la société pour elles et leurs familles.

Princesse !

La porte s'ouvre sur cette interjection. Je regarde Hubert venir à moi, l'un des derniers à m'appeler par mon titre. J'attends la suite de sa phrase alors qu'il s'avance vers le bureau et fait une profonde révérence. Geste d'un ancien temps. Mon esprit défaille. Ce respect qu'il me montre prouve la distance encore et toujours présente entre nous. C'est le plus ancien de mes chevaliers, le plus intime de mes conseillers ... pourtant nul ne changera cette insidieuse distance qui s'affirme dans ces moments.

Le bar bio, que nous avons vu en construction à quelques rues de l'entreprise, est enfin ouvert. Nous pouvons aller faire un tour, vous qui vouliez en garantir la véracité de la publicité.


Il est vrai, cela faisait quelque temps, que le bâtiment était en travaux pour rénovation et autres. Nous avons alors appris que c'est pour ouvrir un nouveau bar dans l'air du temps qui apporterait une nourriture saine et autres gourmandises de ce genre. Je hoche de la tête pour lui signaler mon approbation avant de me lever.

Qui vient avec nous ? J'aimerais discuter de certains dossiers que je sache lesquels prendre.

Je pense que tout le monde veut goûter à ces goûts prometteurs.

J'acquiesce en attrapant certains dossiers dont le confidentiel que je glisse dans mon porte-document fermé d'un code. Je me dirige vers la porte et je vois dans le couloir tous mes chevaliers attendant d'y aller. Nous prenons donc l’ascenseur pour nous rendre au rez-de-chaussée. Nous marchons jusqu'à l'entrée surmontée d'un panneau annonçant White Sakura.

Nous y pénétrons et interpellons une serveuse.

Bonjour, nous aimerions avoir une salle privée, si cela est possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 45

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Ouverture du White Sakura - terminé Dim 24 Déc - 14:51

MASAMI YAMATO

A l'étage

Le regard se fige et le sourcil se soulève légèrement. Intriguée, la japonaise reconnait rapidement les silhouettes. La délicate et délicieuse védine et ses chevaliers. Quelques secondes d'attention, les doigts caressant une broche à son corsage et les pupilles se dilatent légèrement à la vue d'une chevelure dorée comme la campanule. Le pouls s'accélère légèrement, un sourire joueur se dessine au coin du regard. La broche est rajustée, les doigts pianotent sur le clavier de son smartphone et dans la poche de la serveuse en dessous un bip léger se fait entendre.

- Faites les monter dans le salon VIP et que leur commande soit traitée avec une qualité irréprochable ou sinon...

Guère besoin de plus pour qu'à la vue du message, la serveuse se fasse empressée avec les nouveaux arrivants après un rapide coup d’œil vers le haut. Ciel, il faudra apprendre à celle ci l'imperturbable sérénité nécessaire pour servir dans un établissement Sakura. En attendant, Masami sort un petit miroir de poche et contrôle sa mise pourtant impeccable avant d'avoir un petit rire nerveux. Pourquoi fallait il toujours que cet insupportable sexire lui fasse un tel effet? Mais hors de question de le montrer dans quelques instants. Le visage se fit calme, accueillant et imperturbable et l'okhasan attendit l'arrivée des nouveaux venus, le nez plongé dans un document comptable rébarbatif.


A l'entrée

Alors que la jeune femme élégante demandait un endroit privé, la serveuse venait de recevoir le message, toute son attitude révélant la montée de pression en elle : premier jour au travail et il fallait que ce soit des VIP. Damned! Avec empressement, elle se tourna donc vers le petit groupe après un regard pour voir si elle apercevait la patronne. C'est que la femme était impressionnante et déroutante. Toujours parfaite et rayonnante, elle avait une aura de puissance et de savoir malgré son age qui la faisait un peu stresser. On racontait dans les vestiaires que c'était une puissante okhasan au Japon, en cheville avec des mafieux quand même... Bref, il y avait donc intérêt à prendre soin de ces gens là.

- Hum, bienvenue au White Sakura, nous avons bien évidemment des zones privatives, je vous prie de me suivre au premier. Avec la vue panoramique, vous pourrez voir la ville et même Célestia au loin, c'est vraiment très beau. Voulez vous que je prenne votre commande de suite, ou bien préférez vous prendre votre temps?

Tout en parlant, elle guida le petit groupe vers le premier et ouvrit la porte d'un grand salon à l'inspiration très fen-shui. La pièce était vide à l'exception d'une jeune femme que le petit groupe avait croisé quelques jours plus tôt au laboratoire en compagnie du docteur Watson. Avant qu'ils ne puissent dire quoique ce soit, la serveuse disparut chercher les menus pour qu'ils puissent commander, tandis que Masami rangea sa tablette et se leva pour venir à leur rencontre.

- Bonjour et bienvenue dans mon établissement. Je ne pouvais pas ne pas vous saluer. C'est un honneur de savoir que vous vous intéressez aux lieux. J'espère que nous serons à la huteur de vos attentes.

Petit regard vers Louis, sourire en coin, et caresse imperceptible sur la broche d'Higanbana à son décolleté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin
avatar

CV
Quartier d'habitation :: Humain/Védin
Métier :: PDG pharmaceutique
Pouvoir :: Death-Camas
MessageSujet: Re: Ouverture du White Sakura - terminé Ven 19 Jan - 10:03


J'observe la serveuse qui change de tout au tout lorsqu'elle semble recevoir un message. La tension est montée d'un cran. Son dos montre à quel point elle est tendue. Je me demande si elle avait reçu une mauvaise nouvelle. Je la regarde en penchant la tête me questionnant toujours sur son attitude. Quand elle se tourne vers nous, je détaille son visage qui se veut professionnel malgré l'état dans lequel elle s'était plongé.

Hum, bienvenue au White Sakura, nous avons bien évidemment des zones privatives, je vous prie de me suivre au premier. Avec la vue panoramique, vous pourrez voir la ville et même Célestia au loin, c'est vraiment très beau. Voulez vous que je prenne votre commande de suite, ou bien préférez vous prendre votre temps?

Je l'écoute parler alors qu'elle nous guide vers cet étage aux salons privatifs... à ses paroles, un sourire naît sur mes lèvres avant de passer les portes, je lui réponds avec gentillesse. Hubert la regarde de biais alors que Louis lui, de haut. Ghislain ne prête aucune attention à la femme en apparence et regarde les sorties possibles. Leon échange un sourire moqueur avec Orpheus.

Cela aurait été avec plaisir de passer commande de suite, mais sans la carte et au vu de votre nouveauté dans le quartier, cela risque d'être un peu plus compliqué.

Nous passons alors les portes d'un salon aux airs zen ; une femme aux cheveux d'un noir intense nous ... attendait ? Ah ! Je la reconnais... Connaissance de longue date et de temps trouble. Retrouvailles, il y a peu. Hubert m'attrape pour me tenir, semble-t-il, écartée du chemin de Louis.



~~Interprétation de Louis~~


Je franchis les battants de cette porte quand une odeur me parvient. Une odeur envoûtante. Un parfum délicieux. Je le connais, reconnais avant même que la femme fasse un pas vers nous. Masami. La broche présente entre ses seins me provoque une palpitation dans tout le corps. Embrasement de mes chairs. Je détaille sa silhouette avec gourmandise. Passant mon regard sur les courbes de son corps. Le vert de mes yeux doivent étinceler d'envie.

Bonjour et bienvenue dans mon établissement. Je ne pouvais pas ne pas vous saluer. C'est un honneur de savoir que vous vous intéressez aux lieux. J'espère que nous serons à la huteur de vos attentes.

Pour l'instant, il est plus qu'à la hauteur de mes attentes. Je tente de contenir mes ardeurs avec difficultés. En moi, mon instinct me pousse vers elle pour l'assouvir. Les tremblements de mon corps me fait frisonner. Je réajuste ma cape sur mes épaules, l'épingle avec le dessin de la campanule se découvre de dessous son drapé. J'avais vraiment du mal à tenir mes ardeurs avec cette femme. Le regard et le sourire fait monter un peu plus la chaleur. En contrepartie, je me tiens droit et arrogant cachant ma pulsion sexuelle alors qu'un fin sourire moqueur apparaît sur mes lèvres.

Il semblerait que les lieux et les personnes soient très intéressants.

Maria nous jette des regards passant de l'un à l'autre.

Aurais-je loupée quelque chose ? demande-t-elle curieuse alors qu'Hubert secoue de la tête. Ghislain et Leon sont partis dans un débat quelconque et Orpheus .... et bien fait son Orpheus... Il se moque littéralement de nous.

~~FIN~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Admin Sexire
avatar
Age : 45

CV
Quartier d'habitation :: Atlantin
Métier :: Médecin
Pouvoir :: Soin
MessageSujet: Re: Ouverture du White Sakura - terminé Jeu 15 Fév - 20:43



Alors qu'elle se dérobait pour laisser place aux clients, la jeune serveuse tiqua en rougissant légèrement à la remarque de la splendide védine. Il est vrai qu'elle n'avait pas formulé au mieux sa recommandation. Profitant donc de l'approche de la maîtresse des lieux, elle se dirigea vers un des murs où trônait tout le nécessaire pour servir la clientèle et se saisit promptement des menus, réalisés dans un papier recyclé entrelacé de fleurs séchées dans la trame. Tout dans l'établissement, jusqu'au moindre détail avait visiblement été pensé et réalisé sans songer au prix d'investissement pour en faire un lieu parfaitement adapté au concept de départ. En cela, Masami était intraitable et avait les fonds pour se le permettre. Elle savait que cela payait toujours au final pour qui avait les moyens de dépenser de tels fonds au départ. Attendant alors que chacun songea à s'installer, elle resta donc en retrait, prête à distribuer les fascicules exhaustifs et à les expliquer au besoin si l'Okâsan ne décidait pas de s'en charger elle-même. Il suffisait de voir comment elle était concentrée sur ceux-ci, elle d'ordinaire si désinvolte et détachée. Qui étaient-ils donc pour éveiller tant d'attention? Il faudrait veiller à l'avenir à toujours les traiter avec la plus grande diligence, c'était certain!

Et pour le coup, malgré son allure posée et élégante, Masami était effectivement aux aguets pour qui la connaissait. Tout son être était en alerte et elle ne put retenir ce tic naturel qui l'habitait lorsque son environnement éveillait en elle ses instincts les plus primaux : un mordillement léger de sa lèvre inférieure assorti d'un léger froncement du bout de son nez si charmant. La cause de tout ceci était face à elle, un sourire en coin et une fleur en épingle irradiant de tout son être une sensualité à damner un saint. Et Masami n'était certes pas une sainte...

Ne prêtant pas attention dans l'instant aux présents, l'Okâsan s'avança donc vers le blond, comme deux aimants s'attirant irrémédiablement avant de s'arrêter à quelques centimètres de la cause de son trouble, juste un peu trop prêt pour le politiquement correct mais cependant à une distance suffisante pour ne pas faire réagir les présents. La main fine et délicate vint rajuster le drapé face à elle presque inconsciemment, restant un peu plus longtemps que nécessaire sur le torse, le regard ancré dans le vert de jade qui la scrute.

- Nous faisons toujours tout le nécessaire pour que nos établissements soient aussi captivants que possible. Mais peut être désirez vous grignoter quelque chose? Dans le calme ou préférez vous un peu de distraction? Surtout, je vous en prie, faites le moi savoir. Ce sera un insigne plaisir de vous servir.

Se rappelant soudain aux autres présents, Masami se racla la gorge en raison de sa voix devenue un peu rauque à la proximité du Sexire. La védine semblait la détailler avec étonnement, et l'homme, Hubert de mémoire, les regardait un peu dépité, tandis qu'un autre dont elle ne se souvenait le nom se fichait carrément d'eux.

- Hum, enfin si "vous" tous désirez quelque chose, l'établissement est là pour vous servir... Deirdre? Pouvez vous présenter les menus à nos invités? Je tiens à ce qu'ils ne manquent de rien.

Laissant alors la serveuse prendre en charge les invités, elle se retira pour ne pas s'imposer, non sans laisser sa main glisser un instant sur le torse de Louis avant de partir, les yeux dans les yeux en promesse d'une future rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ouverture du White Sakura - terminé
Revenir en haut Aller en bas

Ouverture du White Sakura - terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Don d'objets pour le White Day [Terminé]
» [0252] Wendy Sakura [terminée][GIVRALI]
» Black and White [Sara] Terminé
» Un vernissage inoubliable... [feat Sakura] [Terminé]
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-