AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Védin tech
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: sans
Pouvoir :: Cactus
MessageSujet: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé] Jeu 5 Juil - 18:06


L'innocente fugue


Fatiguée de l’emménagement, surtout en devant surveillée une gamine comme Lilipam, Sophia profita bien longtemps de son lit tout neuf et bien confortable, trop longtemps, tellement longtemps que Lilipam, qui avait bien assez dormit, en profita pour visiter un peu plus leur nouveau lieu de vie.

"Porte ! Couloir ! Porte ! Fermée ? Clef ! Ouverte ! Yaaay !"

Sortant donc de l’appartement, laissant la porte entre-ouverte derrière elle, elle continue son petit jeu de citer tout ce qu’elle croise. Le tout en se déplaçant un peu comme si elle jouait à la marelle.

"Couloir ! Froid ! Escalier ! Marche marche marche marche marche ! Plein d’marches ! Plat ! Marche marche re-plein d’marches ! Plat ! Marche marche tout plein d’marches ! Plat ! Marches marches encore des marches ! Plat !"

Vous l’aurez compris, elle habite au deuxième étage.

"Couloir, grand couloir ! Et porte ! Fermée ?! Bouton ! Ouverte ! Yaaay !"

Et la voilà sortie de l’immeuble, pauvre petite créature abandonnée à son propre sort dans une ville terrifiante !

"Trottoir, buisson ! Mignon buisson ! "

Sans plus attendre, elle court sur le buisson, les bras comme des ailes de papillon, et finit par l’enserrer dans ses bras, pour quelques minutes. Accrochant quelques feuilles aux épines qui dépassent de sa robe, et sur les autres, bien entendu.

Elle se relève donc après ce long câlin et repars direction nord, probablement le sable du désert qui la fait prendre ce chemin inconsciemment. Enserrant le premier arbre qu’elle croise, et le deuxième, et le troisième, et .. Oui, elle n’avance pas bien vite, mais Sophia dort bien, donc elle à le temps ! Elle continue donc de câliner les arbres jusqu’à ..

"Chat ! Mignon le chaaaat !! "

Et elle se remet à courir papillonnant des ailes comme à son habitude, concentrant son regard sur le chat, n’évitant pas la prunette sur qui elle fonce, et qui l’arrête net dans sa course. Tête baissée contre le manteau de sa victime, elle ne peut penser qu’à une chose !

"Maman ! Câlin !"

Après tout, elle lui ressemblait à peu près, au niveau de la corpulence au moins !
Et la voilà qu’elle entoure Melreas de ses bras plein d’épines, bien que celles-ci ne soit pas vraiment des armes redoutables, elles sont tout de même loin d’être agréables.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé] Mar 10 Juil - 23:19


L'innocente fugue

« Le quartier Capien et ses ruelles lugubres... Brrrr... Je n'ai jamais aimé ce genre de lieu à croire qu'un assassin va vous tomber sur le dos au moindre détour d'une ruelle... »

À cette pensée un large rictus carnassier illumina mon visage, tenant mon bout de cancer au coin de mes lèvres pincées alors que je marchais tranquillement, la tête enfoncée dans les épaules et les mains dans les poches. Je revenais de la demeure d'un des employeurs pour lequel j'avais effectué quelques missions de protection le mois dernier et, était aujourd'hui allé récupérer mon dû, le saint Graal de toute personne. Ce petit bout de papier qui est tant convoité et pour lequel des personnes sont prêtes à... tuer : le chèque de salaire.

Avançant dans le froid hivernal qui s'était abattu sur l'île, me réchauffant les doigts par mes poches et mes lèvres par mon bout de cancer qui approchait de sa fin de vie, j'aperçus une première fois un chat qui passa devant moi, plongeant dans un parc poursuivi par une gamine qui lui hurlait, les bras en l'air :

« Chat ! Chat ! »

M'arrêtant un court instant pour observer ce spectacle qui m'arrache un doux sourire avant que je ne reprenne ma marche. C'est un autre cri qui vint briser ma marche tout en me tirant brutalement de mes pensées :

« Maman ! Câlin ! »

Puis un choc assez sourd contre ma taille avant que je ne grimace en sentant des dizaines si ce n'est des centaines de petites épines transpercer mon haut et cette foutue gamine avait engouffré ses mains sous mon manteau dans son geste m'imposant cette piquante enlacade.
Je ne l'avais pas vu quitter son attention du chat et encore moins me foncer dessus comme un boulet de canon. Elle m'en avait presque coupé le souffle avec ce coup de tête dans l'estomac. Involontaire certes... Mais coup de tête quand même.

Subitement mes pensées s'arrêtèrent... « piquante ? » Baissant lentement les yeux sur la gamine je me mis à suivre du regard ses bras qui étaient ouverts d'une multitude de petites épines. Des épines qui à première vue et j'étais prête à le jurer faisaient penser à ce qu'un cactus pourrait avoir.
Mon regard se durcissant de manière inconsciente j'écrasais ensuite ce mégot sous mon talon avant de lâcher d’une voix aussi froide que l’hiver nous entourant :

« T’est quoi au juste gamine ? »

Marquant une brève pause le temps de me glisser une nouvelle cigarette entre les lèvres je poursuivis :

« Si tu me dis qu’t’est un cactus… Je t’enterres dans le désert. »

Puis sortant mon briquet j’allumais ensuite ma barre de nicotine avant de longuement tirer dessus et de cracher un nuage de fumée, mon regard froid et dur plongeant dans celui de cette piquante inconnue. Un regard à vous en hérisser les cheveux sur la nuque.

Hiver.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin tech
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: sans
Pouvoir :: Cactus
MessageSujet: Re: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé] Sam 14 Juil - 10:03


L'innocente fugue


Réchauffée par sa seule bêtise, Lilipam relève sa tête pour voir qu’en fait, ce n’est pas sa maman. Venant maintenant une question bien difficile pour elle, ce qu’elle est ? Elle n’en est pas consciente. Il faut dire qu’elle n’est pas consciente de grand-chose la petite .. mais la prunette lui propose de l’enterrer dans le désert ? Pourquoi répondre autrement alors ?La proposition est si intéressante..

"Y’a un désert ? Il est où le désert ? Parce que j’suis un cactus yaaay ! Une princesse cactus même comme maman dit ! Yaaay !
On va dans le désert maintenant ? Il est où le désert ?"


Pas vraiment intimidée par le regard de Melreas, elle la fixe elle de ses grands yeux, penchant un peu la tête sur le côté, lui offrant aussi un grand sourire, plaçant ses mains devant son torse, pliant un peu les jambes, prête à sauter de joie au premier mot de Melreas, quel qu’il soit. Même si après quelques secondes de réflexion, elle aurait de grandes chances d’être déçue.
Elle a à ce moment déjà complètement oublié le chat.
Bien qu’elle sont complètement inconsciente des dangers qu’elle pourrait encourir ici, elle a de toute façon un système de défense bien à elle, très pratique pour empêcher quelqu’un de l’emmener de force quelque part, il reste toujours la solution simple de l’emmener de gré. C’est qu’elle est assez facile à amadouer..

Si Melreas lève le ton, par contre, elle prendra simplement la fuite, courant en zigzagant et en papillonnant, comme à son habitude. Sinon, elle l’accompagnera, pourquoi se méfier de quelqu’un qui veut lui montrer le désert ?

"On y va on y va on y va ?"

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé] Mer 18 Juil - 19:55


L'innocente fugue


La réaction de la gamine était pour le moins des plus surprenante mais… ses propos confirmaient plus ou moins mes soupçons.

« Princesse Cactus hein ? »

Tirant sur ma clope tout en grommelant je continuais de la fixer tout en réfléchissant à comment me débarrasser de ce truc. Je pouvais bien la perdre dans le désert mais, si j’étais bel et bien face à une Védine cactus ça aurait le mérite de se montrer plus que contre productif. Et en vue de la réaction de la « Princesse Cactus » et face à son empressement d’aller voir le dit désert tout me laissait penser que j’étais justement dans cette option de contre production et d’improductivité totale et absolue.

Me passant alors lentement la main gauche sur le visage afin de me remettre les idées au clair pour ensuite récupérer mon tube de cancer entre deux doigts une fois ma main à hauteur de mes lèvres, je laissais échapper un nouveau nuage de fumée avant de répondre à ce flot de questions quasi ininterrompu. Une fois une idée plus « saine » en tête.

« Ouais aller suit moi il est par là. Je vais t’y amener »

Tout en parlant je désignais le centre du quartier Capien d’un geste négligent de la main avant de reprendre mon chemin, enfonçant ma main gauche dans ma poche une fois le tube de cancer en place. J’allais pour tendre la droite à la gamine afin qu’elle s’en saisisse et que je ne la perde pas mais après tout… Interrompant mon geste ma main regagna elle aussi une de mes poches pour y disparaître.

Après tout, pourquoi faire gaffe à la gamine ? Elle n’est pas Mythique et si elle ne veut pas me perdre et aller jusqu’au « désert » elle n’a qu’a me suivre et faire attention à ne pas me perdre. Et attention hein ! Je vous vois venir :

« Tiens… Mel fait du sentiment pour une Védine ? »

Nan nan nan ! Nullement. La seule raison pour la quelle je la guide et… l’aide c’est son âge. Mais attention hein ! Pas de préjugés. Dès que cette… Chose aura gagné en maturité et en intelligence elle sera sur la liste et aura un chargeur de 9mm gravé à son nom. Juste que là bon… C’est une gamine quoi. Non seulement je n’ai pas de contrat sur sa tête mais en plus de ça… la chose serait tellement simple crédule et pure comme elle est.
Tout en avançant je fis mine de commencer la discussion avec afin de savoir où aller déposer le paquet, où m’en débarrasser et où m’en dépatouiller.

« Tu t’appelle comment, t’habite où ? Et… ta mère, Elle est où ? »

Car oui… pour être arrivée là, elle doit bien avoir du monde qui l’y a amener, une adresse, des tuteurs. Et connaître ce genre de chose serait des plus intéressant pour un possible et futur « Désherbage » dans les mois voir les années à venir. Ne voyons donc pas cette situation comme un racaompagnement mais plus comme une première reconnaissance des lieux, une prise d’information afin de savoir où vit une famille védine.

Le Magister sera surement des plus heureux d’avoir ce genre d’information afin de pouvoir tenir l’Ennemi à l’oeil.

Patience

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin tech
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: sans
Pouvoir :: Cactus
MessageSujet: Re: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé] Dim 22 Juil - 15:16


L'innocente fugue


Melreas semble avoir du mal à intégrer cette information capitale, si bien qu’elle redemande, mais non, les fait ne changeront pas comme ça sur un coup de tête !

"Yaay ! Une Princesse Cactus !"

Voilà, c’est reprécisé, c’est que c’est important, que la prunette sache l’importance de la personne à côté de qui elle se trouve !
Lili l’écoute, et saute de joie, du coup, s’agitant un peu dans tous les sens à l’occasion.
Elle suit donc la sexire, en courant et tournant autour le temps que celle-ci avance, la patience de la védine à des limites !
Elle ne fait pas vraiment gaffe au fait que Mel’ ne lui tende pas la main, elle a de toute façon l’habitude à ce qu’on évite les contacts avec elle. Même si ça la déprime en temps normal, là, elle va au désert, et c’est tout ce qui compte ! Du moins, si c’est bien là que Mel’ compte l’emmener.

Subissant sur le chemin un interrogatoire, elle répond de manière très précise, à sa manière, ralentissant le rythme de ses pas, élançant juste ses jambes et ses bras plutôt que de courir dans tous les sens. Un peu à la manière de Tom Sawyer

"J’m’apelle Lilipam ! J’habite chez maman ! Et maman, elle est dans son lit !"

Bref, presque précis, presque utile. Si Melreas ne peut pas se contenter de ces informations, qui sait ce qu’elle voudrait savoir de plus ?!

La védine se met alors à chantonner, des simple "Pam pam, pam pam" avec au milieu, parfois, quelques noms des choses qui passent dans son champ de vision, baissant d’un ton si la sexire lui pose d’autres questions, pour mieux les entendre. C’est qu’elle peut être intelligente, ou presque, des fois.

~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé] Ven 10 Aoû - 23:06


L'innocente fugue


Continuant mon avancée vers le centre ville je surveillais inconsciemment cette gamine, lui disant de s’arrêter quand il le fallait pour laisser passer un véhicule ou bien tout simplement lorsque le feu piéton était au rouge. Oui… Ma nature protectrice prenait tout de même quelque peu le dessus en la compagnie de ce môme bien qu’elle soit une Védine.
La surveiller s’avérait légèrement compliqué tant cette pile sur jambes tournait et courait dans tout les sens si bien qu’elle commençait moralement à m’épuiser et à me donner mal au crane ce qui, se traduisait par une consommation excessive de mon tube de cancer qui avait fondu comme neige au soleil.

Cependant ma fatigue atteignit son apogée lorsqu’elle me répondit quand à la localisation de sa « famille ». Marquant alors un temps d’arrêt en silence tout en la fixant avant de pousser un long… Très long soupire, je finis par ordonner sèchement et froidement, d’un tons aussi froids que l’hiver nous entourant:

« Arrête de me tourner autour tu me donne mal au crane. Et quand je dis… où est ta mère ? c’est où habite t elle ? Une adresse quoi ! Que je te ramènes chez toi. Ta mère doit s’inquiéter.»

Tout en parlant je lui posais sèchement une main sur l’épaule, réprimant quelques grimaces quand au piquant de la gamine, essayant ainsi de la contraindre à l’immobilité, au calme mais aussi à la forcer de me regarder et de me répondre. Et si elle répondait aussi évasivement que la première fois… Je le jure, je l’abandonne ici et maintenant. J’suis pas une putain de nounou moi ! Et je n’ai qu’une seule envie. Me rentrer chez moi au chaud devant un film bien nanard avec une pizza chaude et un soda ! Pas chouchouter et surveiller une môme qui sait pas se tenir et qui s’éloigne de ses parents pour courir le chat dès qu’ils vont pioncer.

Attendant sa réponse, je continuais de la tenir par l’épaule de la maintenir et de la contraindre au calme ce qui, m’offrait un moment de calme et de tranquillité. Moment qui me servit non seulement à souffler un coup mais aussi à changer la clope, la seconde étant déjà à l’état de mégot tant cette Védine courant dans tout les sens me stressait. Voilà pourquoi je ne veux pas de gamins. Je ne l’ai dans les jambes que depuis seulement quelques minutes, ce n’est pas la mienne, je n’y prête pas plus attention que ça, faisant tout de même juste gaffe à ce qu’elle ne se jette pas dans les roues d’une voiture et j’en suis déjà épuisé alors si c’était la mienne et que je l’avais 24/24 7/7 dans les jambes… Je l’aurais déjà perdue dans le désert.

Agacement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin tech
avatar
Age : 25

CV
Quartier d'habitation :: Capien
Métier :: sans
Pouvoir :: Cactus
MessageSujet: Re: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé] Mar 14 Aoû - 21:45


L'innocente fugue


Lilipam écoute les instructions de sa nounou improvisée avec un grand sérieux, marchant tout de même en sur-place quand elle lui dit de s’arrêter. Pourquoi s’arrêter complètement quand on peut continuer de faire des efforts inutiles ?
Mais ces efforts ont tendance à énerver la sexire, qui le dit bien, ce qui force la védine à se calmer, et à faire la moue, aussi.
Et c’est avec cette même moue qu’elle fait attendre les réponses de Melreas, mais pas trop longtemps, c’est qu’elle risquerait d’oublier les questions, quand même.

"Maman habite dans l’appartement ! .. Euh .. c’est quoi une adresse ? Et t’as dit que tu m’emmenais au Désert ! T’as promis ! T’façon maman va pas s’inquiéter, elle dort ! "


Comment ça les choses évoluent aussi quand elle n’est pas présente ? Allez pas inventer n’importe quoi, c’est impossible ! Si maman dort quand Lilipam est partie, maman dormira aussi quand elle rentrera !

La cactus attend donc la décision de Melreas, étonnée qu’elle garde aussi longtemps les mains sur ses épaules, c’est assez rare quelqu’un qui garde le contact physique avec elle, et c’est généralement avec combinaison faite exprès pour éviter de se retrouver couvert de piquants.

Elle la fixe donc, d’un air grognon, marmonnant en même temps.

"On va au désert, on va au désert, on va au désert !"


Maintenant qu’elle à cette idée en tête, c’est un sacré challenge de lui enlever, même la vue d’un papillon ne la perturberait pas ! .. Pas complètement, on va dire, il faut pas abuser.
Heureusement, ce n’est pas à cette période de l’année que l’on croise des papillons tous les jours.


~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Sexire
avatar
Age : 23

CV
Quartier d'habitation :: Sexire
Métier :: Garde du corps
Pouvoir :: Altération corporelle personnelle
MessageSujet: Re: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé] Lun 27 Aoû - 12:12


L'innocente fugue


« C’est pas possible… Elle n’écoute que dalle ou alors elle n’a aucun instinct de préservation… »

C’était les mots qui me passaient dans le crane lorsqu’elle me répondit et cette fois çi, l’agacement laissa la place à un très grand et très profond air de blasitude lorsqu’elle me livra « l’adresse » de sa mère. Avant de m’annoncer sans ciller le moindre du monde que sa mère ne s’inquiéterait pas, étant en train de dormir.

Fermant les yeux le temps d’inspirer longuement avant d’expirer tout en douceur, relevant le visage pour ne pas enfumer la plante de mon souffle nicotineux, je pris le temps de me calmer avant de répondre d’une voix calme. Bien trop calme pour signifier quoi que ce soit de bon. Une voix qui renferme une colère sourde et froide. Le dernier palier avant que je n’exploses et que je ne sois contrainte à appeler mon service de… « nettoyage » :

« Ton désert tu le veux tant que ça ? Il est là bas. »

Tout en parlant je lui indiquais la direction du dit désert d'un mouvement sec en la fixant, mon regard n'ayant pas à un seul instant perdu de son froid et de sa dureté et, ayant même gagné en puissance du moins si c'était possible à ce niveau. À ce regard bien des gens se sont résignés à faire marche arrière. Bien des colosses enivrés prêts à en découdre se sont calmés et se sont éloignés. Alors ce n'est pas une gamine des plus chiante et qui n'arrive pas à connecter ses neurones de bon sens qui allait me faire fléchir.

Sans même attendre de réponse de la part de ce ficus suicidaire, qui partit en chantonnant joyeusement visiblement bien excitée à l'idée d'aller se perdre dans le sable du désert où, je l'espérais de tout coeur elle ne reviendrait pas, poursuivant de ci de là un chat ou un oiseau. Reprenant de mon coté la route en direction de mon chez moi, retirant les épines plantées dans mes mains du bout des ongles en marmonnant :

« Comment on t il put gagner cette foutus guerre en étant aussi cons à cet age… Elle pourrait boire un grand verre de désherbant si je le lui demandais... »

M'éloignant à grand pas, mon manteau claquant à la brise hivernale je n'adressais pas même un regard en arrière. Prenant tout de même soin de noter et de graver dans ma mémoire et dans mon esprit chaque détail de cette gamine et de cette surprenante entre-vue afin de pouvoir la reconnaître lors de notre prochaine rencontre. Une fois les quelques épines retirées de mes mains, je sortis un carnet de ma sacoche avec un stylo je me mis à gribouiller, à griffonner, représentant les traits principaux du visage de cette mauvaise herbe afin d'être certaine qu'elle ne quitte jamais mon esprit et ma mémoire, notant bien soigneusement ce que j'avais pu comprendre d'elle, notant la moindre information tout en me faisant une promesse à voix basse.

« Petite… La prochaine rencontre entre nous sera avec mes 92... »

Désherbage…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé]
Revenir en haut Aller en bas

L'innocente fugue (ft. Melreachoutte) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Capien :: Helldream-