AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Sam 3 Sep - 12:27

Ma première mission et malgré la résignation voir le profond désagrément du conseil, malgré leurs pensées contraires aux miennes qui m’en ferait surement un ennemi, je me devais accepter. Non pas pour le plaisir d’obéir mais plutôt que je sens que c’est un pas en avant vers les changements que j’attends tant. Ce n’est pas grand-chose mais tout de même, en même temps qu’une avancée majeure, sa sera un pas de plus pour le trône. Quand je serais là-haut, je pense sincèrement renverser le conseil des 4 et faire un vrai regroupement avec des gens venant d’horizons différents. Je pense à Renard Blanc par exemple dont la déprime est en harmonie avec cette partie du peuple si destructeur qu’il a même peur de la population. Ou encore à cette Shallia qui m’a aidée alors qu’elle n’en était pas obligée à la première épreuve. Elle partage très certainement le même amour que moi pour son peuple même si ses motivations réelles me sont inconnue.

Mais qu’importe au fond… Si j’arrive à cette place qui est pour moi un moyen de faire de mes idéaux une réalité, j’en trouverai surement plein, des âmes nouvelles. Les Moranis, espèce en déchéance de par ceux qui le dirige et par l’acceptation de ce destin immoral par le peuple plein de désespoir sur leur propre sort. Accepter la mort de quelque uns ? Ces mots raisonnent encore dans ma tête, renforçant ma foi.


--[ Dans ma poche de veste noir, à l’abri en attendant, une pauvre petite fourmi sans défense. Méfiante envers son hôte, doutant déjà des agissements de cette dernière. Elle rapporterait tout, certainement, elle qui avait été prévenue déjà auparavant. ]--


Sous ma veste noire, un t-shirt qui laissait voir mon nombril et qui avait comme dessin, un symbole d’arbre en blanc. Un pantalon sombre, rien de particulier de plus à part les anneaux à mon oreille bien sûre. J’ai été étonnée que cette humaine que j’ai connue soit à présent maire mais qu’importe en soi. Je n’y vais pas pour prendre de ses nouvelles après tout. Je lui exposerai les choses telle qu’elles sont en premier et aviserai si ça ne suffit pas.

La mairie fut en vue, j’entra, sans vraiment faire attention à la secrétaire qui tenta un misérable ;
« -Bonjour madame. Vous avez pris un r…. »
Vraiment, ai-je la tête de quelqu’un qui aime passez 3plombes sur des papiers administratifs ? Surtout que dans la petite sacoche verte forêt que j’ai, je n’ai rien en baragouinage. Elle semblait m’appeler alors que j’emprunte directement les escaliers menant chez Atérys. Elle a dû appeler du personnelle de sécurité, ce qui serait logique dans un tel bâtiment car je vis 2 messieurs venir dans mon dos, surement avec l’intention de m’arrêter donc je pressais l’allure.

Je ne toquais pas, ouvris directement les portes du bureau et planta mes yeux sur la maire avec un grand sourire.
« -Bonjour ! j’espère que tu te souviens un tant soit peu de moi. Je suis désolé de débarquer ainsi sans prévenir mais on a à parler urgemment. Tu sais, sur un certain secret sévissant sur l’île. D’ailleurs, si tu pouvais dire à tes gorilles de sécurité de partir quand ils arriveront, ça serait sympa. »
Puis, j’haussa les épaules.
« -J’ai sautée la case dossier administratif, je crois que c’est ça qui a dû les vexer. »
Sauté ou ignoré, ce sont des mots qui se ressemble en leur sens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin Maire PNJ
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Anciennement chasseusse
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Lun 5 Sep - 18:56

A peine quelques minutes après le départ de Lisa Pendleton, un message de miss Purple se fait entendre dans l’interphone d’Atérys :
- MISS ATERYS !!! Prenez garde, il y a une jeune femme qui se dirige vers votre bureau comme une furie…

BLAM !!!

Les portes se font défoncer et une jeune femme apparait. Une demoiselle qu’Atérys arrive à reconnaitre vu que c’est elle qui l’a en partie convaincue d’arrêter la chasse…

- Shena c’est bien ca ? Je suis contente de te revoir, sauf si c’est pour finir dans ton estomac en guise de quatre heures… même si on est encore le matin.

Les deux gardes de sécurité de la mairie arrivent alors et se saisissent de la femme-panthère en la plaquant au sol à la mode rugbyman… La diplomatie c’est pour les tapettes, d’abord on frappe et après on négocie !!!

- Le suspect a été arrêté Mme la Maire.

- Bien… Maintenant relâchez-la, excusez-vous et allez lire ’’le manuel de la diplomatie pour les nuls’’. Cette personne est une amie… Sortez et en passant, dites à Miss Purple de me rapporter du thé !

La femme-lierre aide alors Shena à se relever de son plaquage tandis que les gardes quittent la pièce. Elle dirige la semi-panthère vers le siège en fasse de son bureau.

- Je t’en prie, assieds-toi.

La jeune Védin se pose alors dans son fauteuil en face. Elle range quelques papiers et en signe un, écrit il y a quelques minutes en Russe de la main de la Maire. On peut lire dessus (pour ceux qui parlent le russe) :
Testameиt :
Moi Atéяys Voи Maяkov, saiиe de coяps et d’espяit de иeцяoиe lègцe mes possessions, soit ma яésideиce dц 222b яцe des Lцthieяs, ce qц’elle coиtieиt aiиsi qцe le coиteиц de mes comptes en baиqцe, à Ceяel Doяcan afiи qц’elle pцisse gaяdeя ци abяi daиs le cas oц je dispaяaisse.
Mais ce papier est vite rangé et Atérys retourne sur le sujet principal.

- Alors Shena, quel est le motif de ta venue ?

Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~
[19:29:11] Sherlock Rechel : Moi aussi je repousse.. Mais seulement Atérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Mar 6 Sep - 15:56

On était le matin et je pense que la maire avait du mal, ou, pas dormir au vue des importantes cernes qu’elle avait ainsi que de sa coiffure qui n’en était pas vraiment une.
« - Shena c’est bien ça ? Je suis contente de te revoir, sauf si c’est pour finir dans ton estomac en guise de quatre heures… même si on est encore le matin. »
Elle croit quoi ? Que nous sommes des êtres sanguinaires ou quoi ? Enfin, quand on n’est pas à une heure de transformation (même si moi, j’ai dépassée cela), on ne fait pas ce genre de chose quand même ! Mais c’est surement de l’humour donc je souris légèrement. Mais je n’ai pas trop le temps de faire plus vue que je suis plaquée au sol. Vraiment, les gens qui exerce le métier de garde du corps prennent la mouche rapidement ; j’ai juste sauté l’étape administratif quoi ! Je grogne, non mais !

Le suspect ? Bon, ok, j’ai peut-être aider le fait qu’ils pensent ça. Je suis légèrement amusée du « allez lire ’’le manuel de la diplomatie pour les nuls’’ ». Chez les Moranys, peu sont ceux ayant ce manuel. Artérys m’aide ensuite à me relever et me dirige vers un siège :
« - Je t’en prie, assieds-toi. »
Elle-même s’assoit à son bureau, rangeant des papiers. Il y en a qui sont écrit en une langue que je ne sais pas lire. Mais ça doit être important, surtout si elle à passer la nuit dessus. J’espère qu’elle ne se tue pas au travail non plus.
« - Alors Shena, quel est le motif de ta venue ? »


--[ La fourmi se demandais. Quels mots la panthère allait employer. ]--


Je souris, bien qu’inquiète de l’état de mon interlocutrice. Mais l’avantage avec elle, c’est que je pouvais parler franchement, même ça ne plairais peut-être pas aux Alpha. Je sortie une feuille de ma sacoche, « traité d’interdiction de chasse sur l’île ». Je la donnai à la maire.
« - Ça bouge chez les Moranys, la course au pouvoir. »
Je remontais mon haut après avoir posée ma sacoche par terre. Bien que refermé, une belle cicatrice se formait sur ma poitrine, souvenir de la première épreuve. Assez moche en soi vue que Shallia avait dû la cautériser. Je souris de nouveau en redescendant mon haut,
« -Et tout naturellement, j’y participe. Chacun sa politique, moi, je prône plutôt la paix avec les autres peuples de l’île, d’autre veulent la guerre, particulièrement avec les Hommes et Védins. Mais pour partir sur de bonne base, pour commencer… »
Je montre le papier d’un revers de main.
« -Il faut que mon peuple soit en sécurité. Je ne pourrais jamais en vouloir à quelqu’un de se défendre mais la chasse, non. Les Alphas voudraient surement que je tourne autour du pot mais je n’en vois pas l’utilité puisque tu es au courant. De plus, Je leur obéis pour cette mission car déjà à l’origine, je voulais quelque chose de ce genre. »
Déjà à notre première rencontre après tout, j’avais clairement signifiée que je n’aimais pas la chasse. J’ai beau avoir une espionne dans ma poche, je ne perdrais pas ma sincérité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin Maire PNJ
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Anciennement chasseusse
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Mar 6 Sep - 19:53

Les Moranys sont donc en train de chercher un nouveau dirigeant. Malgré leur maladie, ils sont quand même coordonnés… Ca, c’est bien quelque chose qu’Atérys avait oublié de son gros livre bleu qu’elle avait lu chez la Princesse. Mais en même temps, c’est logique quand même. Les autres peuples ont un dirigeant, il est logique que les hommes-animaux en aient un aussi… Mais la race de l’animal à la tête intrigue Atérys... Un prédateur ? Comme dans Zootopia ? La loi du talion ? Ou sont-ils peut-être civilisés sur ce point ? Cette question remue dans le neurone de la Planplante mais ce n’est pas le moment de la poser…

La femme-panthère sort un papier de sa sacoche et explique succinctement le pourquoi de sa venue avant de lui présenter les écrits : ’’traité d’interdiction de chasse sur l’île’’…

- Je vois maintenant la raison de votre venue… Dans le cadre de la recherche de votre nouvel ’’Alpha’’ comme vous dites, vous venez appuyer votre dossier grâce à ce document que vous me présentez…

Atérys appuie ensuite sur le bouton de l’interphone et appelle miss Purple :

- Miss Purple, pourriez-vous m’apporter le dossier numéro 42. C’est le violet…
- Ils sont tous violets !
- La faute à qui ???
- …
- Alors ?
- Il arrive.

Très peu de temps après, une femme violette arrive dans la pièce et y laisse un dossier de la même couleur, de près d’un centimètre d’épaisseur et avec écrit 42 dessus. Elle le pose sur un des coins du bureau avant de disparaitre. Atérys se saisit alors du document de Shena, le chiffonne et le lance dans la poubelle. Sans même lui laisser le temps de râler ou de croquer un morceau de Planplante, elle lui présente le dossier violet précédemment apporté par miss Purple.

- Première page…

Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~
[19:29:11] Sherlock Rechel : Moi aussi je repousse.. Mais seulement Atérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Mar 6 Sep - 22:26

Vraiment, je ne m’attendais pas à une telle réticence. En tous cas, aussi brutale que de jeter mon document sans me laisser le temps de protester. Et de faire apporter un sacré dossier intitulé « Régulation de la chasse sur Yasashi Koji’ ». Première page de quoi ? Ma queue battit l’air, légèrement énervé, ma patiente entamée. Je soufflais un coup, il serait malvenu de prendre directement la mouche. Je me levais, alla chercher le document dans la poubelle et le défroissa. Je le rangeais pour éviter à la pauvre feuille de retourner directement à la poubelle.
Je me levais, vraiment, il y a des choses que je ne comprendrais jamais de par leur complexité. Elle est maire à présent donc elle ne vit plus de la chasse je pense.

Je soupirais de nouveau puis regardais dans les yeux la maire.
« - "vous venez appuyer votre dossier vous dites" ? Oui et non, comme je l’ai dit, déjà à l’origine, je désapprouvais la chasse. Quand je vois « régulation », ça me refais penser à un discourt que je désapprouve tout autant. Donc j’imagine que vous vous armerez aussi et tuerez les miens sans vergogne quand j’aurais tout simplement rapporter qu’aucun changement n’est possible. »


--[ Déjà parler comme un chef, une bien belle imprudence. Est-ce pour cela qu’on ne peut lui faire confiance ? ]--


Envoyer les miens à la mort, sans rien faire. On me prend pour qui ?
« -Certains vivent de ça, je l’entends bien mais vous-même êtes devenue maire après tout donc il y a d’autre métier bien moins barbare. Surtout que les échanges de service seraient utile aux deux peuples. »
J’hésitais.
« -Les Moranys excellent dans l’espionnage, dans la surveillance, plus discret que des caméras de surveillance. Mais si la chasse continue, il ne faudra pas s’étonner des représailles. Surtout que je ne vois pas pourquoi vous refusez cette interdiction aussi rapidement que ça. Et ce de manière si éloquente, presque comme un affront. »
Si je connais ses raisons au minimums, je serai au moins quels arguments précis mettre en marche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin Maire PNJ
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Anciennement chasseusse
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Mer 7 Sep - 23:37

Bien évidemment, le document froissé et jeté dans la poubelle par la jeune Védin a aussi froissé Shena. L’impétuosité d’Atérys a toujours été là, depuis son premier meeting… Quelque chose ne va pas ? Hop !!! Boulette et poubelle… Solution de rechange à l’appui, le dossier violet sur le bureau… Ah si seulement elle avait prit le temps de lire cette fichue première page au lieu de directement partir dans les tours…

Une fois qu’elle a finit de s’énerver contre Atérys, toujours sans la manger (oui j’ai faim quand j’écris ce rp…), la Planplante reprends la parole car après tout il faut bien qu’elle se défende.

- Morabig brother is watching us alors… Ils peuvent alors se rassurer, il n’y aura pas besoin de représailles…

Atérys se lève et se place alors à coté de Shena et se met à parler à un micro invisible dans la poche de la veste de la femme-panthère.

- Hé, vous les chefs qui m’écoutez !!! Vous auriez pu lui dire quand même à votre candidate qu’il faut toujours lire les documents qu’on lui présente…

Atérys se redresse et retourne à son bureau, avant de se saisir du dossier 42.

- Sachez ma chère Shena, que si jamais vous deveniez la cheffe des Moranys, qu’il faut toujours lire l’entièreté des documents qu’on vous présentera… Il y a souvent de petites clauses qui sont la pour embêter les gens… Par contre dans le dossier 42, il n’y a pas ce genre de petites clauses. Par contre il y en a une grande située dès la première page, premier chapitre, premier sous-chapitre, premier alinéa. Je cite ’’La chasse au gibier sur l’ile de Yasashi Koji est considéré comme dangereuse et est maintenant interdite au public pour des raisons de sécurité. Seule seront autorisées les chasses organisées par Sypholios afin de réguler les espèces dans leur forêt.’’

Atérys tend la feuille qu’elle vient de lire à son interlocutrice.

- Je sais que la seconde partie est étrange mais elle est indispensable aux yeux des non-mythes peuplant l’ile… Vous voyez qu’il n’y avait pas besoin de votre document.

~~~~~~~~~~~~
[19:29:11] Sherlock Rechel : Moi aussi je repousse.. Mais seulement Atérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Jeu 8 Sep - 17:46

La fourmi pouvait rapporter ce qu’elle voulait, je n’ai rien à cacher, vue que j’avais déjà tout dit au deux inspecteurs qui était venue faire un entretien chez moi.
« - Morabig brother is watching us alors… Ils peuvent alors se rassurer, il n’y aura pas besoin de représailles… »
Je penchais la tête, qué esta ? Où voulait-elle en venir ? Atérys vient se mettre alors à côté de moi. Quoi ?! Elle au courant.
« - Hé, vous les chefs qui m’écoutez !!! Vous auriez pu lui dire quand même à votre candidate qu’il faut toujours lire les documents qu’on lui présente… »
Le mince énervement qu’il me restait fit place à une franche surprise. Elle est au courant ? Bon, par contre, ce n’est pas vraiment un micro mais un Morany transformé. Elle revint à son bureau…

…puis continue :
« - Sachez ma chère Shena, que si jamais, vous deveniez la cheffe des Moranys, qu’il faut toujours lire l’entièreté des documents qu’on vous présentera… Il y a souvent de petites clauses qui sont là pour embêter les gens… »
Je sais ça mais quand on froisse puis jette le document que quelqu’un apporte sans rien dire, forcément, on peut penser que celle devant nous veut le contraire de ce que vous proposez. Et puis, la « régulation » avait un goût amer. Ce n’est pas la même chose que « interdiction ». Nan vraiment, ça n’annonce rien de bon.

« -Par contre dans le dossier 42, il n’y a pas ce genre de petites clauses. Par contre il y en a une grande située dès la première page, premier chapitre, premier sous-chapitre, premier alinéa. Je cite ’’La chasse au gibier sur l’ile de Yasashi Koji est considérée comme dangereuse et est maintenant interdite au public pour des raisons de sécurité. Seule seront autorisées les chasses organisées par Sypholios afin de réguler les espèces dans leur forêt.’’ »
Par le conseil des 4 je présume ?
« Ceux qui sont agressifs, imprévisibles, destructeurs, nous laissons le plaisir aux Autres de les chasser et les tuer. En plus de les amuser, cela nous fait un tri efficace dans nos rangs. » Avait dit la savane lors de mon entretien. J’imagine que la régulation me dérangerait moins si le conseil n’avait pas un tel état d’esprit. « Amuser », « Régulation », « tri », notre monde est vraiment cruel et immoral. Et puis, si c’était déjà interdit, pourquoi m’avoir envoyée faire cette mission ? C’est étrange, bizarre, incohérent !

Je secouais la tête, Je sais pas qui organise ces chasses mais ne les connaissant pas, je ne peux avoir confiance en des êtres pareils. Surtout si ces derniers emploient le même vocabulaire que celui que j’ai déjà entendue. J’ai une autre raison de m’inquiéter.
« Ceux qui souffrent de leur transformation journalière peuvent se rendre à l’Exilé ou à Sypholios où des cages sont prévues pour eux le temps de leur inconscience. Protection envers eux-mêmes mais aussi pour les autres. »
Si ça se trouve, ce sont des chasses fait exprès, peut-être aussi qui ne respecte pas les règles. Je m’inquiète pour Renard Blanc et pour ceux en quête de liberté. Nan vraiment, si j’ai droit au pouvoir, je pourrais changer cela mais pour l’instant… Je ne me contenterais pas de régulation. Je secouais la tête, l’assurance retrouvée bien qu’étant toujours un peu surprise. Je vais me rassoir, soucieuse, ruminant sur le comment tourner la chose.
« -Je vois, mais je suis ici pour une interdiction et non pour une régulation. Je vais être sincère sur le pourquoi ça doit se faire. »

Je fermais un instant les yeux, inspirant un coup.
« -Le conseil des 4 n’est pas vraiment soucieux de son peuple. Tu pourras leur répéter Mme la fourmi d’ailleurs si tu le désire. »
Je regardai ma poche.


--[ Ainsi, révélait-elle son identité ? Imprudence, insolence envers ses supérieurs ? Ce n’est pas très fin. Un individu imprévisible, libre, quelque chose à se méfier. ]--


Je continuais, regardant Atérys dans les yeux.
« -Non vraiment, après ce que je sais, je ne peux faire confiance à des gens pareils. Quand on sait la nature de mon espèce ainsi de ceux qui le gouverne, le mot régulation sonne bien mal aux oreilles. Laisser un tel pouvoir à seulement 4 personnes, il est sûr que ça finirait bien mal un jour. »
Le conseil des 4 a-t-il été élu ?
« -"La différence entre une démocratie et une dictature, c'est qu'en démocratie tu votes avant d'obéir aux ordres, dans une dictature, tu ne perds pas ton temps à voter. " de Charles Bukowski. Je ne suis pas sure que les décisions du conseil ont été voté par le peuple quand on le pouvais.»
Je lui tendis le document ;
« -Ils ne peuvent contredire des agissements dont ils sont eux même l’origine. Et ceux, même si ça les privent de certaines libertés cruelles qu’ils exercent. Notamment celle de la vie et de la mort des miens. Vraiment, je suis ici pour une interdiction et non une régulation. »
C’est ainsi après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin Maire PNJ
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Anciennement chasseusse
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Jeu 8 Sep - 21:59

Atérys était pourtant sure de pouvoir marquer le coup grâce à son dossier 42… Et pourtant, Shena ne semble pas convaincue de ce que lui a apporté Miss Purple. Elle réfléchit et finalement prévient qu’elle va être sincère sur ses intentions… Jusqu’à ce qu’elle s’adresse à une fourmi dans sa poche de chemise ??? Mais Atérys vient de parler à cette poche en faisant semblant que la femme-panthère ait un micro sur elle dans cette poche. Donc ils sont vraiment sur écoute ? En même temps, on confie une quête à une candidate, c’est normale qu’on suive son avancée.

Elle se met ensuite à parler d’un certain conseil des 4 qui semble être le gouverneur de ce quartier, chose qu’Atérys ne savait pas. Elle se met ensuite à philosopher avec la jeune Védin… Je sais, c’est incroyable mais rassurez vous, la Planplante n’a rien capté, sauf la dernière phrase : « Je suis ici pour une interdiction et non une régulation ».

- C’est le but du document que je vous présente… Les termes sont juste tournés de telle manière à ce que les non-mythes ne perçoivent rien du secret de notre île. Il est vrai que je ne vous ai lu que le début du texte qui résume très grossièrement le contenu du document. Mais en gros, la chasse sera interdite sur l’île. Seule exception, dans le cas où un animal d’apparence dangereuse serait en vue de la ville. Par cela je veux dire que n’importe quel animal qui semble être menaçant envers la population sera malheureusement abattu… Morany ou non. J’espère qu’on n’en arrivera jamais à ce point mais je sais que c’est une maladie et qu’il est impossible de se contrôler parfois. Par contre, les seuls qui auront le droit de faire ce genre de décision, ce seront les gardes forestiers, qui, si je ne me trompe pas, restent sous la charge des Moranys.

Je sais que le fait d’éliminer les animaux même dangereux peut sembler une abomination aux yeux des Moranys mais cette clause est obligatoire afin que l’interdiction générale puisse passer. Car oui, ce document n’est encore qu’une ébauche. Il manque encore quelques données à fournir pour qu’il soit complet mais il devrait être applicable dès le 1er Mars prochain si toutes les données me sont fournies à temps.

Vous m’excuserez le fait que j’ai chiffonné le document que vous m’aviez présenté mais il n’a aucune valeur aux yeux des règlements mis en place à Yasashi Koji… Considérez que le dossier 42 est l’aboutissement du contenu de cette feuille, avec 6 mois d’avance. Mais si jamais votre but est de ramener votre feuilles signée, aucun soucis pour cela.


Atérys sort un stylo d’un de ses tiroirs

- Mais laissez-moi vous donner une copie du dossier 42. Je souhaiterai que vous le remettiez au conseil des 4 afin qu’ils l’étudient. Si jamais ils ont des remarques à me faire à propos de cela, je pense qu’ils sauront me retrouver.

~~~~~~~~~~~~
[19:29:11] Sherlock Rechel : Moi aussi je repousse.. Mais seulement Atérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Ven 9 Sep - 20:25

La vie, la mort, deux choses complémentaires. Mais la mort donnée par quelqu’un est quelque chose d’horrible, car elle est donnée en toute conscience des actes, gratuitement alors qu’il y a bien souvent d’autres possibilités.
« - C’est le but du document que je vous présente… Les termes sont juste tournés de telle manière à ce que les non-mythes ne perçoivent rien du secret de notre île. Il est vrai que je ne vous ai lu que le début du texte qui résume très grossièrement le contenu du document. Mais en gros, la chasse sera interdite sur l’île. »
Le secret, encore et toujours. Pourquoi tout le monde pense que cacher ce que l’on est, est pour le mieux ? Vivre dans le secret, comme un fugitif, un délinquant, un meurtrier peut-être même. C’est ainsi que je le perçois, comme si notre existence ne saurait être accepté. Pourtant, aujourd’hui, les choses devraient changer, vivre dans la crainte d’une nouvelle guerre… Ce n’est pas une vie. Chacun doit changer car sinon, même dans la situation présente, les erreurs du passé se répèteront.

« -Seule exception, dans le cas où un animal d’apparence dangereuse serait en vue de la ville. Par cela je veux dire que n’importe quel animal qui semble être menaçant envers la population sera malheureusement abattu… Morany ou non. »
Pour se défendre, je comprends. Néanmoins, un doute subsiste ; les citoyens ne doivent peut-être pas posséder d’arme sauf avec permis. Donc ce seront surement des gens spécialisés qui posséderont les outils nécessaires.

« -J’espère qu’on n’en arrivera jamais à ce point mais je sais que c’est une maladie et qu’il est impossible de se contrôler parfois. Par contre, les seuls qui auront le droit de faire ce genre de décision, ce seront les gardes forestiers, qui, si je ne me trompe pas, restent sous la charge des Moranys.
Une maladie, toujours ce même mot. Mais je la laissais néanmoins finir. Ainsi, ce n’était encore qu’un projet. Intéressant. Ramener la feuille signée, en effet, c’est un peu ma mission. Elle sortit un stylo du tiroir.
« - Mais laissez-moi vous donner une copie du dossier 42. Je souhaiterai que vous le remettiez au conseil des 4 afin qu’ils l’étudient. Si jamais, ils ont des remarques à me faire à propos de cela, je pense qu’ils sauront me retrouver. »
Je devrais, même si jamais ils ne l’acceptaient pas, si j’arrive au pouvoir, je pourrais toujours m’arranger. Mais je ne dis rien de cette pensée néanmoins, pas besoin que la fourmi le sache.

Je m’inquiétais aussi, savoir trouver est bien une chose, mais se faire trouver par des personnes avec tant de pouvoir en est une autre. Mais passons, il est temps de répondre. Je réfléchis encore un peu néanmoins avant de prononcer les premiers mots.
« -Oui, je dois ramener ce document signer. Je devrais m’excuser, on se comprend sur l’essentiel. Même si j’aimerais éclaircir quelques points. Tuer n’est pas considérer comme une abomination par le conseil des 4 et j’espère que tu n’aurais pas d’ennuie.

Pour l’abatage, j’imagine qu’à par les citoyens qui auront un permis, les seules à pouvoir les défendre sont les policiers ou autres organismes de la ville. Pourquoi pas des fléchettes tranquillisantes ? Si ça ne suffit pas, bien sûr, il faudra allez plus loin mais je pense que ça épargnerait bien des miens qui seront à l’heure de leur transformation. »

Ça me semble une bonne initiative, à elle de voir si ça lui conviendrait.

Je fermais les yeux un instant, tournant et retournant une pensé, une envie. Mes paupières se soulevèrent et je regardai Atérys avec un sourire.
« -Et puis, bien des miens considère leur sort comme une malédiction. Je ne prends pas ça pour une maladie car je trouve que cela nous apporte beaucoup et c’est ce que ça nous définit aussi. Qui apprend le mieux à savourer la vie que celui à qui elle est limité ? Surtout qu’à l’heure de notre transformation finale, on ne devient pas sauvage, on change juste d’apparence, on a plus aucun pouvoir mais on a plus de crise non plus. Je ne comprends pas pourquoi tant de personne redoute ce sort. »
Après tout, dès ce moment, on ne risque plus de blesser les personnes que l’on aime.

Je regardais par la fenêtre, pensive.
« -Et puis, certains d’entre nous ont appris à se contrôler au lieu de développer des capacités extraordinaires. Je n’imaginerais pas ma vie sans cette partie de moi. Après tout, je ne suis pas une transformé, je suis née ainsi. »
J’observais la réaction d’Atérys avant de me lever, d’enlever ma veste que je pose sur le dossier de la chaise.


--[ Que faisait-elle. La curiosité aussi bien que la méfiance]--


J’avais fait ça aussi avec ma sacoche, ainsi, la fourmi et mon sac était en sécurité sans risque. Je vérifiais que la porte était fermée et si ce n’est pas le cas, la fermait. Tout en me débarrassant de ma pudeur, je rassurais la maire.
« -Ne t’inquiète pas hein, je vais pas te manger ou te faire du mal. Je veux juste te montrer. »
J’espère qu’elle ne se fait non plus d’idée. Après tout, a-t-elle déjà assister à une transformation ? Je me métamorphose, pieds et mains devenant pattes, peau se couvrant de fourrure alors que ma morphologie elle-même changeait. J’étais une panthère un peu mal faite, mes oreilles plus pointus que la moyenne et ma queue de félin plus longue aussi. A part ça, svelte, mes yeux vairons ainsi que la grâce du fauve que je suis. Je m’assoie sur le sol. Avec mes poils n’ayant pas encore complètement repoussé, ma cicatrice se voyait encore légèrement.
« -Tu comprend pourquoi je me suis déshabillée ; sinon, j’aurais surement abimée mes vêtements. »
Au-delà de l’explication, je voulais qu’elle comprenne que j’étais toujours moi-même. Qu’importe que je sois en tant que bipède ou de panthère noire, je m’appelle toujours Shena.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin Maire PNJ
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Anciennement chasseusse
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Sam 10 Sep - 21:55

La femme-panthère semble avoir enfin compris que le document que lui présente Atérys est exactement la même chose que la feuille à signer… Elle se permet même de suggérer le fait que des fléchettes tranquillisantes soient utilisées au lieu d’abattre directement les animaux dangereux. Très bonne idée de sa part, Atérys avait omit ce point de détail et elle le rajoutera ultérieurement. Pour l’instant elle se saisit d’un post-it, du crayon sorti plus tôt et note ce point de détail. Elle colle ensuite le morceau de papier à l’intérieur du dossier 42.

Elle parle ensuite Morany et maladie avant de se lever et de se déshabiller… QUOI ??? Mais c’est réservé à Lauraline ca de se déshabiller soudainement devant la Maire… Une ancienne Sexire peut-être ? Nan elle veut juste montrer sa transformation ultime à la Planplante. Au final, une panthère se trouve assise dans le bureau de la Maire… Normal quoi !!! Faudrait qu’elle arrête de fumer son lierre, Atérys. Déjà qu’elle n’a pas de cerveau, c’est en train de lui griller son dernier neurone là…

Finalement elle se lève aussi et se dirige doucement vers la panthère… Même si cette dernière a dit qu’elle ne croquerait pas la Planplante, c’est quand même non-naturel de s’approcher délibérément d’un félin prédateur.

- Pardonnez ma lenteur mais avouez que c’est étrange de s’approcher d’une panthère comme ça, naturellement. J’espère juste que Miss Purple n’entrera pas maintenant dans le bureau… La dernière fois que j’en ai vue une, elle a tenté de goûter un morceau de ma personne, même si elle n’aurait surement pas résisté suffisamment longtemps pour en apprécier le goût. Dans tout les cas, si jamais je devais devenir une Morany, je ne sais pas si je saurais supporter cela. J’aime ce que je suis et je ne veux en aucun cas en changer. Après, chacun vit avec ses propres pouvoirs. Toi c’est la panthère, moi c’est le lierre…

Atérys fait alors apparaitre du lierre de depuis ses doigts et ils ondulent autour de la Planplante et de la panthère-femme.

- Ne t’inquiètes pas hein, je ne vais pas te manger ou te faire du mal. Je veux juste te montrer…



~~~~~~~~~~~~
[19:29:11] Sherlock Rechel : Moi aussi je repousse.. Mais seulement Atérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Dim 11 Sep - 13:57

Atérys se dirige lentement vers moi, avec une certaine réticence je dirais. Je peux la comprendre, ce n’est pas quelque chose de naturelle pour les Védins ou les humains j’imagine.
« - Pardonnez ma lenteur mais avouez que c’est étrange de s’approcher d’une panthère comme ça, naturellement. J’espère juste que Miss Purple n’entrera pas maintenant dans le bureau… »
Personnellement, si sa secrétaire rentre dans le bureau, je pense que l’on sera bien obligé de lui dire. Et en plus, je verrais quelles réactions de simples humains ou humaines auraient alors. Et puis, Je pense aussi qu’il faut qu’Atérys s’habitue vue qu’elle est au courant.
« -La dernière fois que j’en ai vu une, elle a tenté de goûter un morceau de ma personne, même si elle n’aurait surement pas résisté suffisamment longtemps pour en apprécier le goût. »
C’est compréhensible, l’instinct premier des animaux ou des Moranys lors de leur transformation est de se défendre, de chasser et de survivre en somme. Et bien que cela me fait frémir, je comprends Atérys si elle s’était défendue.
« -Dans tous les cas, si jamais je devais devenir une Morany, je ne sais pas si je saurais supporter cela. J’aime ce que je suis et je ne veux en aucun cas en changer. Après, chacun vit avec ses propres pouvoirs. Toi c’est la panthère, moi c’est le lierre… »
Oui, chacun aime ce qu’il est. C’est aussi pour cela que l’on doit se respecter car il n’y a aucun déshonneur à être n’importe qu’elle race car quand vous naissez quelque part, vous vous habitué à ce que vous êtes, vos pouvoirs. Vous apprenez à aimer ce que vous êtes et personne n’a le droit de vouloir changer cela. C’est aussi pour cela que je n’aime pas le conseil des 4 qui laisse certains Moranys dans leur désespoir.

C’est alors que du lierre partie des doigts de la maire mais j’avais confiance et ce, même si elle essayait de me rassurer en disant exactement la même chose que ce que je lui avais dit plus tôt.
« -J’ai confiance. Tu pourras signer la feuille par contre aussi pour que je puisse la rapporter au conseil ? »
Je regardai ma veste que j’avais posé.
« -À défaut de les convaincre, au moins, tout ceci prouverait bien que la cohabitation est possible. »
Mais je me devais aussi de poser une autre question.
« -J’ai une question d’ailleurs, vue que je pense que tu es la plus à même de répondre. A-t-on avis, comment la population humaine et Védins réagiraient si elles apprenaient l’existence des mythes ? »
Elle était une Védin, elle était maire, qui d’autre pouvais donner une sage réponse ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin Maire PNJ
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Anciennement chasseusse
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Lun 12 Sep - 21:18

La femme-panthère dit qu’elle a confiance en Atérys… Ces paroles rassurent la jeune Védin car si Shena a pu lui faire confiance, d’autres le feront aussi… Et Atérys à besoin de confiance pour pouvoir se faire considérer comme alliée aux yeux des Mythes. Et vu comment l’Oracle l’a traitée la veille, la majorité du travail reste à faire.

Rangeant à présent son lierre, la Planplante écoute la dernière question de la femme-panthère : Comment réagiraient les autres peuples si les mythes se dévoilaient ?

- Cette question donne vraiment matière à réflexion. Je ne sais pas comment réagiraient les humains et les Védins face au secret Mythe mais j’espère au fond de moi qu’une cohabitation pourra s’envisager dans le futur. Beaucoup de temps s’est passé depuis la guerre Kimatsu, des générations d’humains se sont succédées, les mœurs ont changé, les esprits se sont apaisées, les raisons de la guerre ont été oubliées. Je pense que les humains seraient prêts pour une révélation imminente.

Je pense que le problème viendrait des vétérans Védins. Si les mythes se révèlent, ca leur faciliterait leur ’’traque’’ personnelle et les rendraient encore plus dangereux. Mais je suis sure qu’il en existe quand même une grande partie qui seraient prêt à aider, ou juste à accepter le fait que vous existiez.

J’ai envie que les Mythes puissent de nouveau vivre en totale liberté, sans avoir besoin de se cacher. Vivre caché, ce n’est pas une vie, mais une survie. Cela a déjà trop duré, et j’espère que ca ne s’éternisera pas à tout jamais. Mais ce n’est pas à moi de prendre la décision de révéler le secret au monde. Par contre, je saurais aider pour cacher cela le temps qu’il faudra et je saurais aider aussi pour la révélation. Je suis du coté des Mythes.


Atérys se saisit alors du stylo et appose sa signature sur le document de Shena

- Je ne sais pas s’il y avait réellement un micro dans ta poche mais, Mme la fourmi, vous pourrez rapporter cela à vos supérieurs, ainsi que le dossier 42. Je me répète mais je suis avec les Mythes, acceptez mon aide…

~~~~~~~~~~~~
[19:29:11] Sherlock Rechel : Moi aussi je repousse.. Mais seulement Atérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Mer 14 Sep - 21:10

J’avais demandé, m’abstenir ne m’aurais pas été bénéfique pour mon expérience personnelle de toute manière. Elle rangeait son lierre avant de répondre. Voir que l’on désirait un peu près la même chose me fit chaud au cœur malgré moi. En effet, notre première rencontre n’avait pas été simple à l’origine et elle était chasseuse à ce moment. Comme quoi, chacun peut changer !
En effet, la guerre a eu lieu il y a si longtemps et depuis, des générations nouvelles ont suivie, différents des anciens. La cohabitation serait tellement bien, sincèrement, c’est ce que je rêve. Ne plus se cacher, vivre libre pour chacun, ne pas à avoir à dissimuler ce que l’on est. Ah oui, les vétérans, j’imagine que je n’y ai pas assez songer. Un Védin doit vivre longtemps pour qu’ils y en ai encore. Cela les rendrais plus dangereux, certes mais d’un autre côté, on sera aussi plus nombreux à s’entendre et à être solidaire dans la défense. Et puis, ne peut-on pas les raisonner ? En effet, les humains les ont créés certes mais ça reste des vies qui, en quelque sorte, ont été abusées. Après ses longues paroles, elle prit enfin le stylo et signait le document que je lui avais présentée à l’origine.
« - Je ne sais pas s’il y avait réellement un micro dans ta poche mais, Mme la fourmi, vous pourrez rapporter cela à vos supérieurs, ainsi que le dossier 42. Je me répète mais je suis avec les Mythes, acceptez mon aide… »
Un micro, plutôt un être vivant très petit et intelligent.

Je regardai un long moment mon amie avant de parler.
« -Je suis heureuse que nous partageons certains points de vue. J’espère moi aussi qu’un jour, le secret soit révélé. Le monde a changé, et ne rien faire en partant du principe que non, serait bête à mon avis.
Néanmoins, j’avoue ne pas encore avoir réfléchie à la question des vétérans Védins ou effectivement, leur choix serait vite tourné et prévisible. N’y a-t-il aucune façon de les convaincre ? Je pense que, tout comme vivre caché n’est pas une vie, vivre uniquement pour tuer d’autre gens sur d’ancien ordres n’en n’est pas une non plus. Pense-tu que, ils seraient capables de voir le lendemain au lieu de se conformer uniquement au passé ? »

Je me tus un instant. Réfléchissant à la question, et même s’ils entreprenaient pareille route, les tuer nous ramènerai à ce niveau peu enviable. Je secouai la tête.
« -Non, même dans ce cas, c’était la guerre après tout. Je ne crois pas que la justice se trouve dans l’assassinat et le meurtre. Chacun devrait avoir droit d’être jugé. Et eux, pas uniquement par les mythes, mais pas l’ensemble des résidents de l’ile en tant que crime de guerre. Après tout, si moi-même ne leur donnais pas une chance, toute mes convictions seraient vent. »
Je me demande si elle approuvait ma pensé.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin Maire PNJ
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Anciennement chasseusse
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Dim 18 Sep - 22:21

Atérys est contente de trouver quelqu’un qui partage le même avis qu’elle, surtout si cette personne a des chances d’être la future cheffe d’unes des races de Mythes. Autant commencer à avoir des amis haut placés voire peut-être même des alliés. Cela ferai du soutient à la Planplante et lui donnerait de la crédibilité face aux autres races. Mais c’est la que la femme-panthère se demande ce qu’il faudrait faire avec les Védins vétérans.

- N’étant pas moi-même une Védin vétéran de Kimatsu, je ne saurais dire ce qu’il se passe dans leur tête mais je ne pense pas qu’ils puissent accepter le changement. Après tout, ils ont étés conditionnés pour faire la guerre aux Mythes. Rien d’autre n’a été greffé dans leur cerveau. Aucune possibilité de repli, de changement, de reddition. Uniquement la guerre et l’extermination des Mythes est présente.
Après, je ne sais pas comment il faudrait les juger, mais pour se faire, il faudrait déjà les attraper. Etant donné que ce sera quelque chose de difficile, il faudra bien planifier cela. Il y a de très fortes chances qu’ils ne se laissent pas faire. Il faudra surement les abattre car ils ne doivent pas connaitre le fait de se rendre ou le concept de drapeau blanc... Après tout, ils étaient programmés pour se battre et c’est tout. Aucune pitié n’était envisageable contre eux, autant du côté Humain que du côté Mythe.
Après s’ils se font capturer vivants et qu’ils sont jugés, je crains qu’ils finissent au fond d’une cellule moisie et pleine d’eau, à attendre que la Mort vienne les prendre. Enfin, s’ils ne sont pas condamnés à une exécution pure et simple. Je sais que ca peut sembler étrange mais c’est ce qui, à mes yeux, serait le plus humain. Et c’est surement ce qu’ils veulent aussi. L’emprisonnement, ils ne connaissent pas. Je sais que ca peut être dur à entendre mais c’est ce que je pense et j’espère de toute cœur me tromper et qu’ils se rendront facilement mais on n’est pas dans un monde utopique où tout est rose, couvert de fleurs et de lapins...


Est-ce que Shena sera d’accord avec l’avis d’Atérys, en tout cas la Maire espère qu’elle n’a pas froissée don amie avec son avis plutôt très tranché.

~~~~~~~~~~~~
[19:29:11] Sherlock Rechel : Moi aussi je repousse.. Mais seulement Atérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Mar 20 Sep - 18:06

Quel sort pourrai t’on offrir au vétéran Védin avec ce qu’ils ont fait ? Telle était la question.
« - N’étant pas moi-même une Védin vétéran de Kimatsu, je ne saurais dire ce qu’il se passe dans leur tête mais je ne pense pas qu’ils puissent accepter le changement. Après tout, ils ont étés conditionnés pour faire la guerre aux Mythes. Rien d’autre n’a été greffé dans leur cerveau. Aucune possibilité de repli, de changement, de reddition. Uniquement la guerre et l’extermination des Mythes est présente. »
Certes, mais d’un autre côté, ils ne sont pas responsables de tout car justement, on leur a juste mis des choses dans la tête depuis le début de leur existence pour la guerre et non ce qu’il y aurait après. On ne sait pas ce qu’il se passe dans leur tête certes mais on sait déjà ce qu’ils chercheront et en cela, on pourrait s’y préparer. Et puis, aucune possibilité, leur en a-t-on seulement offert une ? Peut-être que ces Védins n’ont pas changer mais que dire des mythes ? Je ne crois pas que l’on vaut mieux pour l’instant avec cet avis aussi tranché.

« -Après, je ne sais pas comment il faudrait les juger, mais pour se faire, il faudrait déjà les attraper. Etant donné que ce sera quelque chose de difficile, il faudra bien planifier cela. Il y a de très fortes chances qu’ils ne se laissent pas faire. Il faudra surement les abattre car ils ne doivent pas connaitre le fait de se rendre ou le concept de drapeau blanc... Après tout, ils étaient programmés pour se battre et c’est tout. Aucune pitié n’était envisageable contre eux, autant du côté Humain que du côté Mythe. »
C’est si triste, ils ont même été rejeté par leurs créateurs au final. Ils ont été créé mais comme nous, ils vivent, ils respirent, ce ne sont pas des vulgaires machines que l’on peut envoyer au front en sacrifice et dans l’indifférence. Les abattre ? Ça m’étonne d’elle, ils font aussi partie de son peuple après tout. Quand je pense que notre conversation est écoutée mais qu’importe si je perds ma chance de cette manière, dans la sincérité. Car, après tout, je trouverais bien un autre moyen de faire entendre ma voix.

« -Après s’ils se font capturer vivants et qu’ils sont jugés, je crains qu’ils finissent au fond d’une cellule moisie et pleine d’eau, à attendre que la Mort vienne les prendre. Enfin, s’ils ne sont pas condamnés à une exécution pure et simple. Je sais que ça peut sembler étrange mais c’est ce qui, à mes yeux, serait le plus humain. Et c’est surement ce qu’ils veulent aussi. L’emprisonnement, ils ne connaissent pas. Je sais que ça peut être dur à entendre mais c’est ce que je pense et j’espère de toute cœur me tromper et qu’ils se rendront facilement mais on n’est pas dans un monde utopique où tout est rose, couvert de fleurs et de lapins... »
Je ne leur permettrais pas un telle sort, tout naturellement. Emprisonner, oui mais pas dans les conditions qu’elle décrit car ce n’est pas dans le désespoir ou la torture psychologique que l’on change un homme. Mais par la raison et de bon traitement. Je le sais bien que ne nous somme pas dans un monde idéal, mon espèce elle-même en est la preuve. Se battre, survivre, se cacher, qu’elle est cette vie ? Je secouais la tête.

Je regardais mon amie.
« -Crois-tu sincèrement que je laisserais quiconque subir un tel sort ? Certes, emprisonné mais pas dans des conditions affames, sinon, je ne vaudrais pas mieux qu’eux. Effectivement, on ne vit pas dans le meilleur des mondes, il a des défauts et des qualités. Mais à défaut de changer un monde, on peut déjà rendre plus paisible l’île. »
Je restais un peu évasive certes, mais c’est ce que je pensais. J’avouais ;
« -J’imagine que j’ai aussi un peu pitié d’eux. »
Je regardais la fenêtre.
« -Leur créateur les ont rejetés, les envoyant à la bataille tels des machines et non des êtres vivants et aujourd’hui, les mythes rejettent presque toute la faute sur eux alors que c’est leur créateur qui les as fait devenir ainsi. A-t-on seulement chercher la paix un jour, d’un côté ou de l’autre ? »
Je regardai finalement Atérys, trouvant ma conclusion.
« -La faute est partagé au final. Autant des mythes que des hommes et ceux encore aujourd’hui puisque personne n’essaye de trouver de solution, tous veulent garder le secret. Comme si sacrifier des vies futilement était mieux que d’essayer de vivre en harmonie et en paix. »
Je fermais un instant les yeux.

Je me retransformais, alla me rhabiller. J’alla regarder par la fenêtre.
« -J’imagine que l’on ressemble à des rats à se cacher ainsi, préférant l’assassinat et le sang à la véritable justice. La haine engendre la haine, c’est un cycle sans fin. Je peux peut-être pas forcer les vétérans à changer leur vision du monde mais rien ne m’empêche d’essayer. »
J’imagine que je vais bientôt devoir y aller maintenant que j’ai la copie du dossier d’artérys et mon papier signé. Je vins devant elle, tendant ma main avec un sourire.
« -M’aiderais tu dans ma quête d’un monde meilleur pour tous ? »
Tout le monde doit avoir des alliés je pense.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Védin Maire PNJ
avatar
Age : 34

CV
Quartier d'habitation :: Humain
Métier :: Anciennement chasseusse
Pouvoir :: Le lierre
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Lun 26 Sep - 22:12

Les dires et les idées de Shena ne sont pas mauvaises à prendre. D’après ce qu’elle raconte, il semblerait qu’elle soit, en quelques sorte, du coté des Védins. Enfin du moins elle ne veut pas les éliminer bêtement à la chaine comme dans un abattoir. La femme-panthère tenterait plutôt de les aider à voir le monde autrement. Après tout, ce ne sont que les instruments de l’attaque des humains lors de Kimatsu.

Après elle se révèle et dit que les mythes se terrent, se cachent pour ne pas se confronter aux Védins vétérans. Certes ils se cachent mais les mythes combattent les vétérans. Et le prix est encore fort à payer, les morts sont là et pas forcement que chez les Védins... Sur un point, la Planplante rejoint les paroles de Shena : « Je peux peut-être pas forcer les vétérans à changer leur vision du monde mais rien ne m’empêche d’essayer. »

C’est la que la Moranie s’approche de la Maire, revenue sous forme humaine, en tendant sa main amicalement et en demandant si la Planplante peut l’aider dans sa quête du Juste. Et bien sur qu’Atérys tend sa main.

- Je ferais tout ce qui est possible pour moi pour t’aider dans ta quête. Je ne sais pas jusqu’où on pourra aller pour cela mais espérons le plus loin possible.

Tendant alors une copie du dossier 42 à Shena, la Planplante signifie qu’elle met fin à l’entretien.

- Pour le moment je te laisse remettre ce document à vos supérieurs afin qu’ils puissent l’étudier. De mon coté je vais aller voir mon vétéran Védin à moi, j’ai à lui parler... Qui sait, on se retrouvera peut-être bientôt au milieu de la forêt, à tenter de raisonner un Védin.

Elle invite alors Shena à quitter le bureau, en l’accompagnant au dehors et s’arrêtant au niveau de miss Purple.

- Je te laisse rejoindre la sortie, j’ai encore quelques documents à régler ici. Au plaisir ma chère Shena, et la prochaine fois présente toi à miss Purple pour ne pas finir plaquée au sol comme un rugbyman.

~~~~~~~~~~~~
[19:29:11] Sherlock Rechel : Moi aussi je repousse.. Mais seulement Atérys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Morany
avatar
Age : 21

CV
Quartier d'habitation :: Morany
Métier :: Artiste
Pouvoir :: Panthère
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov] Mar 27 Sep - 15:30

J’avais tendu la main et Atérys fit de même. Je lui souris, ravie.
« - Je ferais tout ce qui est possible pour moi pour t’aider dans ta quête. Je ne sais pas jusqu’où on pourra aller pour cela mais espérons le plus loin possible. »
Je l’espère aussi… J’imagine que c’est ma destinée après tout, c’est ce que je veux, qu’importe les obstacles que je rencontrerais… Je ne me défilerais jamais, c’est ainsi. Mais ça fait du bien d’avoir des alliés aussi.
Elle me tendit une copie du dossier 42 que je pris ainsi que ma feuille signée.
« - Pour le moment je te laisse remettre ce document à vos supérieurs afin qu’ils puissent l’étudier. De mon côté je vais aller voir mon vétéran Védin à moi, j’ai à lui parler... Qui sait, on se retrouvera peut-être bientôt au milieu de la forêt, à tenter de raisonner un Védin. »
Est-ce bien prudent de le mentionner ? Il y a encore la fourmi dans ma poche après tout. Et puis, si l’insecte devait déjà être méfiante à mon égard au début, cela n’a pas dut s’arranger entre temps. Je dirais même plutôt le contraire ! Mais en entrainant mon amie dans ma quête, j’espère que je ne la mets pas dans la galère aussi. Ça serait possible après tout.

Elle m’accompagne ensuite au niveau de sa secrétaire. Il était temps d’y aller.
« - Je te laisse rejoindre la sortie, j’ai encore quelques documents à régler ici. Au plaisir ma chère Shena, et la prochaine fois présente toi à miss Purple pour ne pas finir plaquée au sol comme un rugbyman.
-Ça dépend si je suis pressé. Mais je ferais un effort, promis. »
Je lui souris de nouveau avec malice. Je lui souhaitais bonne journée et retournais dans ma ville natale, remettre la copie du dossier et le papier signé à ce cher conseil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov]
Revenir en haut Aller en bas

Tu sais ce que je suis, en acceptera tu les conséquences [Mission avec Atérys Von Markov]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» «  Un chocolat et.. Et tu sais pas quoi, je suis ta sœur ! » - Pv Brooke Davis
» KIMBERLEY Ϟ Je ne sais pas qui je suis, mais je suis la blonde.
» Evaluation d'un filleul
» Pour devenir partenaire
» Je suis un peu Perdu..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yasashi Koji :: Zone RP :: Quartier Humain & Védin :: Yasashi Koji-